Journal Les réclamations de SCO

Posté par .
Tags : aucun
0
23
déc.
2003
Vous voulez en savoir un peu plus sur les allégations de SCO, et ce fameux code recopié ?
allez sur http://lwn.net/Articles/64207(...) , vous y trouverez un courrier de linus himself.
C'est à peine croyable, c'est encore pire que MS, et si c'est tout là leurs "preuves", comme le dit linus, ils vont se faire broyer, massacrer, pulvérisé et dispersé dans les fin-fonds du cosmos....

Bon, texte en anglais bien sur....
  • # Re: Les réclamations de SCO

    Posté par . Évalué à 4.

    Il est plus que temps que cette affaire se termine vite : beaucoup autour de moi me rétorquent quand je leur parle de GNU/linux : oui, mais le procès SCO ?
    Quand SCO aura perdu son procès, il ne faudra pas hésiter à les achever pour rétablir l'quilibre et mettre un terme au FUD !
    • [^] # Re: Les réclamations de SCO

      Posté par . Évalué à 6.

      J'ai même eu droit à un "De toutes façons, Linux est mort. SCO leur a fait un procès."
      Et le gars qui a dit ça est un informaticien, qui s'occupe de toutes les install et les mises à jour de sa boite. J'ai pas attendu que SCO s'écroule pour mettre les choses au point !

      Non mais des fois, il y a lachers des cocottes en fonte sur les parties génitales qui se perdent ...
      http://www.ou-pas.net/kebir_cocotte.html(...)
      et
      http://www.ou-pas.net/cocotte.htm(...)
    • [^] # Re: Les réclamations de SCO

      Posté par . Évalué à 1.

      Quand SCO aura perdu son procès, il ne faudra pas hésiter à les achever pour rétablir l'quilibre et mettre un terme au FUD !

      Oui, le problème étant que ce n'est pas parce qu'on gagne/perd un procès que la "réputation" est sauvée...


      Autre question qui vient en tête...

      Imaginons qu'une personne ait envoyé, un jour, un patch ou bien un driver pour je ne sais quel matériel... et imaginons que cette personne l'ait "volé" à un autre programme, kernel etc. Quel recours a-t-on pour accepter la portion de code tout en étant SUR qu'elle est originale ?
      • [^] # Re: Les réclamations de SCO

        Posté par . Évalué à 8.

        Imaginons qu'une personne ait envoyé, un jour, un patch ou bien un driver pour je ne sais quel matériel... et imaginons que cette personne l'ait "volé" à un autre programme, kernel etc. Quel recours a-t-on pour accepter la portion de code tout en étant SUR qu'elle est originale ?

        En fait en matiere de controle des droits sur la propriete intellectuelle le noyeau Linux est tres en avance sur la majorite des projets (libre ou non).
        Chaque ligne, chaque patch, chaque version du noyeau Linux est connu de fonc en comble. On sait qui a ecrit le code, quand il l'a ecrit et neuf fois sur dix pour qui il travaillait quand il l'a ecrit. Deja il y a de quoi refroirdir les ardeurs, un voleur de code qui voit son patch introduit dans le CVS sait qu'il peut etre trace, et que si le code est vole alors ca risque de lui retomber sur le nez un jour ou l'autre. Ensuite la plupart du code introduit dans Linux est soit une evolution de code existant qui resulte de longues discussions sur la mailing-list soit un cadeau d'une boite qui libere une de ses techno proprietaire.

        Les chances qu'il y ait du code vole dans Linux sont donc tres tres faibles... Et si il y en a, il y a moyen de savoir qui (souvent nominativement) l'a mit la.


        Kha
    • [^] # Re: Les réclamations de SCO

      Posté par . Évalué à 1.

      Grosso modo ils ont deux proces a perdre
      1) Le proces pour introduction frauduleuse de code copyrighte par IBM et autres
      2) Le proces sur la legalite de la GPM

      Si ils perdent ces deux proces, l'ensemble des contributeurs du kernel peuvent alors leur intenter un proces pour infraction a la propriete intellectuelle. En effet SCO continue a redistribuer un Linux mais il pose des conditions contraires a la GPL, la vente de licenses Linux par processeur est aussi une infraction flagrante de la GPL. Le probleme etant que je ne sais pas si SCO survivra assez longtemps au proces avec IBM pour que le proces sur la GPL puisse avoir lieu.

      Kha
  • # Spéculons

    Posté par . Évalué à 1.

    Concernant cette histoire SCO vs Linux, je crois qu'il n'y a plus de secret que MS pousse SCO à faire ce FUD. SCO a bénéficier de manière indirectes d'argent de Microsoft.

    SCO (ou plutot ses actionnaires) en a tiré profit (l'action a joliment grimpé. Mais on peut tous se douter que lorsque SCO aura abattu toutes ses cartes, il y ait peu de chance que les actions ne restent aussi élevées. A moins que SCO n'ait des preuves plus convaincantes que ce qu'ils nous ont servi jusqu'alors.

    Supposons que SCO soit désavoué en justice, la valeur de ses actions risquent de baisser rapidement. Dans la situation, je vois bien MS racheter les miettes de SCO pour lui prendre tout ce qu'il peut exploiter (brevets, licences Unix, ...) et abandonner tout ce qui est superflu (Caldera Linux, employés, avocats incompétents et cadres).

    Personnelement, ca m'ennuierait que MS ait les droits sur les systèmes Unix, car même si Linux est (jusqu'à preuve du contraire) complétement exempt de technologies brevetées, on pourrait imaginer que d'autres acteurs de Unix seraient mis à plus rude épreuve qu'ils le sont maintenant, car MS n'aurait vraiment plus rien à perdre à ne pas renouveler les licenses pour les autres systèmes.

    J'extrapole certainement. Cependant, la tournure que prend ces évenements me laissent à penser que ce que nous voyons aujourd'hui n'est peut-être que la partie emmergée de l'iceberg.
    • [^] # Re: Spéculons

      Posté par . Évalué à 1.

      Analyse que je partage ,et AMHA c'est un peu pour ça que les grands acteurs Unix se tournent vers linux actuellement. En extrapolant, on peut dire que RedHat a bien jouer le coup (leurs analystes doivent être des pingouins) en se posant en professionnel du linux en entreprises... Mais bon, ce n'est que mon opinion.
    • [^] # Re: Spéculons

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour que ta theorie tiene a route il faudrait que SCO ait les droits sur l'Unix historique, ca n'est pas le cas. Novell clame aujourd'hui encore hautr et fort qu'ils n'ont fait que donner a SCO l'exclusivite pour la vente de license.

      Quand a l'achat d'une de ses licenses par MS, ca n'a rien de surprenant. Le but de Microsoft est de conquerir le marche des serveurs, et pour cela il faut convaimcre les admins et les mainteneurs de lacher leur Unix favori. Quoi de mieux que de placer dans Windows 2003 Serveur une floppee d'outil unix, comme un vrai shell par exemple.

      Certes il y a eu coup de pub, mais a mon avis chez MS ils ont plus hate de voir mourrir les Unix que d eleur donner de l'argent, vraiment.

      Kha
    • [^] # Re: Spéculons

      Posté par . Évalué à 1.

      Sachant que :

      - Unix première version date de 1969
      - Unix et BSD ont beaucoup été développés au début des années 1980
      - Qu'un brevet dure 20 ans
      - Que certaines technologies d'Unix ont été mise dès le départ dans le domaine public (corrigé moi si je me trompe)


      Qu'est ce qu'il reste de protégé par des droits, à par le nom et des trucs très récents développé par IBM/HP/Sun/Linux chacun de son bord ?
      • [^] # Re: Spéculons

        Posté par . Évalué à 2.

        Que certaines technologies d'Unix ont été mise dès le départ dans le domaine public (corrigé moi si je me trompe)

        La norme posix a ete mise des le depart dans le domaine publique, mais la plupart des Unix sont restes proprios un bout de temps. Certaines parties des codes sources de systeme IV et V ont ete liberes mais bonjour les conditions pour y avoir acces (grosso modo il fallait jurer sur l'ensemble de tes bien que jamais au grand jamais tu ne ferais de programation systeme).
        Il y a tres peu de choses qui ont ete mise directement dans le domaine publique et c'est tres recent. Le code libere qui a permis la realisation des systemes BSD libres etait surtout (pour ne pas dire exclusivement) du code qui etait proprietaire depuis des annees.

        Pour finir un brevet dure 20 ans, mais la propriete intellectuelle sur le code c'est beaucoup plus long, au nom du droit d'auteur une copie verbatim du code est protege pendant 50 a 70 ans suivant les pays. C'est valable aussi pour la GPL qui s'appuie tres fort sur cette protection par droit d'auteur.


        Kha
        • [^] # Re: Spéculons

          Posté par . Évalué à 2.

          POSIX est dans le domaine publique ?
          Comment se fait-il que je dois m'aquitter de 960 $ auprès de l'IEEE pour obtenir les pdf alors ?

          Au départ POSIX était dans le domaine publique, mais l'IEEE a changé d'avis depuis et ce pour tout ses standards. Je me trompe ?
          • [^] # Re: Spéculons

            Posté par . Évalué à 2.

            Au depart c'est l'armee qui a cree la norme Posix pour ses contractants et qui donnaient les infos a tour de bras. De fait Posix n'etait pas protege et tout le mond een faisait parceque les doccuments circulaient (meme chez les gens sans contrats avec l'armee).

            De nos jours les nouvelles normes Posix sont verifies, certifies et les docs sont payantes. Mais si tu arrives a faire un systeme Posix sans avoir les docs juste d'apres les specifications c'est parfaitement authorise.

            Kha
        • [^] # Re: Spéculons

          Posté par . Évalué à 1.

          Pour finir un brevet dure 20 ans, mais la propriete intellectuelle sur le code c'est beaucoup plus long, au nom du droit d'auteur une copie verbatim du code est protege pendant 50 a 70 ans suivant les pays. C'est valable aussi pour la GPL qui s'appuie tres fort sur cette protection par droit d'auteur.

          Et au nom de la propriété intellectuelle, qu'est ce qu'une boîte comme SCO peut faire ou peut empécher de faire, à part se faire reconnaitre comme auteur original ? Le brevet proprement dit n'étant plus valable, ils ne peuvent empécher l'utilisation libre du bout de code en question.
          • [^] # Re: Spéculons

            Posté par . Évalué à 1.

            Si c'était leur bout de code et qu'ils arrivaient à le prouver, ils pourraient parfaitement en empecher l'utilisation, si.
          • [^] # Re: Spéculons

            Posté par . Évalué à 3.

            Le brevet proprement dit n'étant plus valable, ils ne peuvent empécher l'utilisation libre du bout de code en question.

            Si, ca s'apelle du plagiat. Le plagiat d'une oeuvre commerciale entrainnant un manque a gagner les contrevenants sont passible d'une forte amende et doivent retirer leur produit de la vente. Dans le cadre d'oeuvres non commerciales ca depend.

            Au japon un plagiat non commercial d'une oeuvre commerciale ou non commerciale est innattaquable. Si je decide de faire demain mes propres episodes de Goldorack (Grandizer) et de les distribuer gratuitement sur le net personne ne peux rien dire (meme si je pense que les distributeurs tenteront le coup quand meme).
            C'est une des raisons pour laquelle les brevets et les lois sur les marques deposees sont tres forts la bas.

            En France le plagiat non commercial d'une oeuvre commerciale est attaquable de pas mal de facon, mais si les deux oeuvres sont non commerciales c'est un peu plus complexe. Il faut qu'il y ait atteinte a l'image je crois.

            Aux US en theorie le plagiat n'existe pas vu que le premier amendement est une des lois sur la liberte d'expression les plus fortes, en pratique c'est hyper restrictif. Dans les annees 50 un groupe nomme les pirates de l'air a essaye de demolir Walt Disney en publiant des bandes dessinees gratuites dans lequel les personnages Dysney etaient mis dans des situations particulierement choquantes (violence, sexe, esclavagisme etc.) Ca a donne lieu a la premiere loi Mickey qui dit que si une production de B peut evoquer une realisation de A alors B doit s'arreter de suite. Avec des derives comme le fait que la plupart des fabriquants de poupees plastqiues doivent demander a Mattel la permission de sortir leur produit, et beaucoup se font envoyer ballader parceque leur modele est trop ressemblant avec Barbie.

            Bref meme avec juste des droits d'auteurs ils peuvent faire pas mal de choses...

            Kha
            • [^] # Re: Spéculons

              Posté par . Évalué à 1.

              Du coup, je ne vois pas la différence entre faire un plagiat et violer un brevet.
              • [^] # Re: Spéculons

                Posté par . Évalué à 2.

                Dans un cas tu voles la methode de travail, dans l'autre cas tu voles les plans.

                Les brevets protegent les methodes, les droits d'auteurs protegent les plans. Pour construire quelquechose il faut les deux.


                Kha
                • [^] # Re: Spéculons

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Si j'ai bien compris :

                  - Pendant la période de validité du brevet, je ne peux ni copier, ni m'inspirer de l'original.
                  - Après la période de validité, je ne peux toujours pas copier, mais je peux par contre m'en inspirer ?

                  (On dérive un peu, mais c'est toujous bon de bien comprendre tout ces problèmes de brevet/propriété intelectuelle)
                  • [^] # Re: Spéculons

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Pendant la période de validité du brevet, je ne peux ni copier, ni m'inspirer de l'original.

                    Ben en gros, non, tu peux copier et t'en inspirer si tu t'es arrangé avec les détenteurs du/des brevets et copyrights...
                  • [^] # Re: Spéculons

                    Posté par . Évalué à 1.

                    C'est a peu pres ca en effet.

                    Disons que si tu as un brevet logiciel sur la division par zero, personne n'a le droit de diviser par zero sans ton accord, ou de faire un programme qui divise par zero.

                    Par contre si tu as ecrit un programme en C qui divise par Zero, une autre personen qui veut ecrire un programme qui divise par zero ne devra pas se contenter de recopier ton code (eventuellement en le modifiant). Par contre si tu ecrit un programme qui divise par zero en Perl alors pas de probleme, parceque ton perl ne peut pas ressembler a du C. Par contre si tu le fais en Python par exemple c'est limite.

                    Kha
                    (P.S Je rapelle a l'assistance qu'on en peut ni diviser par 0 ni multiplier par l'infini. Merci)
      • [^] # Re: Spéculons

        Posté par . Évalué à 3.

        corrigé moi si je me trompe

        "corrigez-moi si je me trompe"

        voilà c'est fait :-)
    • [^] # Re: Spéculons

      Posté par . Évalué à -3.

      Tu devrais remplacer le mot MS par Sun dans ton delire, ca se tient aussi.

      Ce qui est marrant, c'est qu'a chaque fois seule l'hypothese MS apparaisse, a croire que c'est une obsession chez certains.

      Je tiens a te rassurer, ton voisin qui t'as regarde ouvrir ta boite aux lettres ce matin n'est pas une agent de MS charge de surveiller le supporter du libre que tu es.
      Le cuisinier qui a bacle ton diner l'autre soir n'est pas non plus un agent de MS charge de te faire payer ton support a un concurrent de MS.
      • [^] # Re: Spéculons

        Posté par . Évalué à 1.

        Peut-etre bien, mais la mise à jour automatique de la xbox en effacant les parties relatives à une installation linux, c'est un coup de sun peut-etre?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.