• # Très instructif

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

    Le titre de l'article n'éclaire pas autant sur son contenu assez technique et détaillé que son sous-titre :

    «  Les algorithmes peuvent contribuer à rouvrir les chances des lycéens issus des milieux populaires d’accéder aux filières sélectives du supérieur et à contrer le creusement des inégalités sociales face à l’éducation. À condition de les éduquer. »

    L'auteur y étudie l'effet de s'intéresser non pas au notes bruts des lycéens mais à leur écart à la moyenne de leur établissement pour sélectionner des étudiants, et étudie sommairement la modification du profil sociologique (boursier/non boursier) en découlant.

    Ne peut-on se demander si en sus de l'écart à la moyenne, il ne faudrait pas aussi s'intéresser à l'écart des moyennes par établissement entre notes de contrôle continu et notes d'épreuves nationales afin d'obtenir une estimation du « niveau » des étudiants des établissement dans des épreuves similaires ? Mais peut-être une telle mesure conduirait-elle à une sélection moins favorable aux critères sociaux recherchés ?

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Très instructif

      Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

      Il est interdit de "noter" les établissements. C'est dit plusieurs fois dans l'article. Il ne peuvent pas "corriger" une note, selon ce critère.

      Il utilise la déviation à la moyenne pour attraper les meilleurs des meilleurs élèves des classe.

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Très instructif

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      à l'écart des moyennes par établissement entre notes de contrôle continu

      ce sont des notes (du contrôle continu) qui ne sont pas remontées à ma connaissance…
      elles déterminent la note globale AFAIK, ensuite le dossier reste très déclaratif (et signé par les différents profs).

      J'ai eu la chance de bénéficier de la bienveillance de mes enseignants de la seconde à la terminale et j'avais un bon dossier. Celui pour la fac, je ne l'ai pas envoyé : autant laisser ceux ayant un bon dossier se faire sélectionner (même si avec un classement derrière le mien) ; une fois que la BJ (une prépa à Versailles) m'avait accepté je n'avais plus envie ni de raison de postuler ailleurs :p

      Réussir au bac, depuis Jospin cela n'a plus grand sens :/ on le sait qu'il est donné à 80% des participants /o\

      Participer au concours national que ce soit en français (j'ai eu 2 :/ vas-y parler de la catharsis comme alternative à la violence de la cité) ou en maths (là mon prof' ne m'y a pas envoyé) est déjà plus valorisant.

    • [^] # Re: Très instructif

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      Salut,

      J'ai déjà dû le dire ici, mais au cas où, je me répète.

      Les notes ne veulent rien dire. On peut avoir à un moment de très mauvaises notes mais être tellement motivé qu'au final, on s'en sort.

      C'est un système assez rôdé, je l'ai vécu de l'intérieur en tant que thésard puis ATER, qui est même stressant sans besoin pour les étudiants.

      Le dernier "contrôle" que j'ai fait en tant qu'ATER, on a discuté avec les élèves. En général, je n'autorisais que les "documents officiels" (support de cours, mais pas notes perso).

      Nous sommes assez vite arrivé à un compromis :

      • tout document autorisé,
      • je serai dans le coin, mais sans trop regarder si vous copiez sur votre voisin discrètement.

      Le deal était là. Nous avons donc pu procéder.

      Sans donner plus d'infos statistiques, ce sont ceux qui ont pris le moins de documents, le moins copié, qui s'en sont le mieux sortis.

  • # ah pour les IEP

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

    je n'avais pas complètement lu l'article, mais bon… à quoi s'attendre d'autre pour les Instituts d’Études Politiques (IEP) aussi connu comme Sciences-Politiques (Sciences-Po) ou comme Pipo !

    J'ai pas mal de potes qui sont passé par là… ils n'ont pas eu trop de mal, hormis avec ceux qui s'y croyaient :-)

    Belle tentative d'étude néanmoins, à avérer dans la durée, histoire de relever le côté scientifique (pun inside)

  • # PARCOURSUP et les algorithmes de mariage stable

    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

    ScienceEtonnante avait déjà évoqué le sujet sur sa chaine.

  • # Qui doit gâcher sa vie?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-1). Dernière modification le 13/01/21 à 11:06.

    La sélection, qu'elle soit juste ou injuste, c'est surtout un moyen de refuser à des gens de faire des études.

    Imagine-t-on la même chose pour l'école primaire? Il y aurait les "méritants" qui sont sélectionnés pour avoir le droit d'apprendre à lire et écrire.

    Les autres iront travailler à la mine, ils n'avaient qu'à réussir le test !

    Sur le sujet: https://fr.wikipedia.org/wiki/3%25

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Qui doit gâcher sa vie?

      Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

      Il y a forcément de la sélection. Si tu as 50 places quelques part, et 51 demandes, il faut bien virer une personne.

      Tu pourrais augmenter le nombre de place, mais est-ce que cela a un sens, si il y a un déjà un problème d'emplois derrière ?

      Il restera toujours la Fac… qui sélectionne par l'échec lors de sa première année. Est-ce tellement mieux ?

      Pour prendre un exemple précis, en musicologie, ils font l'équivalent de 2 ans de solfège en 2 semaines, bizarrement, absolument aucune personne n'ayant pas déjà le niveau ne passe. Alors pourquoi les prendre à l'origine ?

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Qui doit gâcher sa vie?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

        Tu pourrais augmenter le nombre de place, mais est-ce que cela a un sens, si il y a un déjà un problème d'emplois derrière ?

        Je pourrais te répondre que les études ne servent pas qu'à l'emploi, mais même pour l'activité professionnelle dans un contexte de chômage ça a du sens: quand l'économie repart, les gens sont déjà formés !

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

        • [^] # Re: Qui doit gâcher sa vie?

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-1).

          Tu peux prévoir une marge à +20% des besoins. Tu passes de 50 à 60 places, il y aura toujours une 61ième demande.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Qui doit gâcher sa vie?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 14/01/21 à 21:17.

            Il est possible de recueillir les besoins en avance. Il restera des réorientations de dernières minutes, bien sûr.

            L'avantage de cette crise, c'est qu'avec le recours massif aux cours à distance, la notion de "place" devient moins contraignante pour beaucoup de filières :-)

            Bref si on cherche des solutions, on a des chances de résoudre le problème.

            Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

            • [^] # Re: Qui doit gâcher sa vie?

              Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

              La place n'est pas qu'une chaise et un bureau dans une classe. C'est aussi du "temps de cerveau de professeur", ce n'est pas extensible, sauf à croire que les Mooc permette de tout faire.

              Il reste aussi le problème de sureffectif : cf les avocats débutant scotché au smic.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Qui doit gâcher sa vie?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

                Les choses doivent s'équilibrer dans le temps, non? Si une profession est saturée, au bout d'un moment le flux d'étudiants devrait diminuer.

                Mais est-ce judicieux de raisonner avec le marché de l'emploi du moment? Une carrière dure environ 40 ans plus les études et formations. Qui peut prédire l'évolution des besoins sur un demi siècle?

                Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

                • [^] # Re: Qui doit gâcher sa vie?

                  Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

                  Si une profession est saturée, au bout d'un moment le flux d'étudiants devrait diminuer.

                  Si l'état du marché est correctement dis au étudiant oui, mais la régulation peut prendre des années.

                  Mais est-ce judicieux de raisonner avec le marché de l'emploi du moment? Une carrière dure environ 40 ans plus les études et formations. Qui peut prédire l'évolution des besoins sur un demi siècle?

                  Là, tu parles de la formation tout au long de la vie et pas vraiment des études en sortie d'école.

                  A un moment, il y a toujours de la sélection. La FAC fait croire qu'il n'y en a pas, mais elle a lieu a première année avec un taux d'échec énorme. Je ne suis pas sûr que la sélection par l'échec soit génial.

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Qui doit gâcher sa vie?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

                    A un moment, il y a toujours de la sélection. La FAC fait croire qu'il n'y en a pas, mais elle a lieu a première année avec un taux d'échec énorme. Je ne suis pas sûr que la sélection par l'échec soit génial.

                    Le droit de faire des études, ce n'est pas le droit de les réussir automatiquement :-)

                    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.