Journal uu.zoy.org, version 1.0 ou presque.

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
5
17
sept.
2013

Salut journal,

Je te délaisse, mais c'est parce que je fais des trucs intéressants à côté. Dans mon dernier message , je te parlais de uu.zoy.org que je codais en ruby/Sinatra et qui m'enchantait.

Depuis la dernière fois, j'ai quelques nouvelles : J'ai travaillé sur l'ergonomie du produit et sur son look (oui, je sais que tu sais que je ne suis pas graphiste, alors je fais ce que je peux). J'ai rajouté des fonctionnalités de numérotation de lignes et d'**affichage de l'original**, pratique quand on manipule des erreurs ou des fichiers de configuration. En plus, je supporte désormais le glisser-déposer d'images pour publier facilement des images (comme par exemple ici). C'est bien plus pratique que skitch et ces autres pitreries.

J'ai surtout entièrement réécrit uu en Go et c'est une grande source de satisfaction, il tourne mieux et plus vite et j'ai encore pleins d'optimisations à faire pour qu'il soit plus rapide. Il n'y a pas de dépendances extérieures et au final, c'est pas beaucoup plus compliqué qu'en ruby

Il reste des choses à faire avant qu'il ne soit vraiment 1.0 :

  • moteur de suppression des attachements périmés
  • utilisation de goroutine pour la suppressions (actuellement, et c'est laid, le code de vérification des expirations est appelé à chaque affichage de page, irk).
  • si possible chiffrage client-side des images (pour le moment, j'ai peur que ce soit assez compliqué, mais j'y pense)
  • création d'une version "bundlée" standalone : un simple binaire qui contient tout ce dont a besoin UU pour tourner (css, js, templates + code principal).

Le code est toujours complètement libre et ouvert, alors n'hésite pas à me faire des retours.

Le site est toujours accessible sur http://uu.zoy.org sur un serveur autonome, hébergé en Europe et non-soumis aux lois liberticides du nuage.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.