Journal Droit voisin et plainte de la presse française contre Google

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
37
24
oct.
2019

Nal,

Il y a quelques mois les médias Français étaient heureux de voir transposé la directive européenne sur le droit voisin. Directive qui devait - selon eux - de demander des sous à Google pour afficher leur contenus sur Google News.

Etonnement, Google n'était pas vraiment de cet avis et a proposé un nouveau deal aux médias: vous nous laisser reprendre vos contenus ou on arrête de vous référencer.

Pour rappel, Google avait fermé le Service Google news en Espagne pour des raisons similaires.

Ce matin, je tombe sur un article du monde : Google a offert aux médias un cynique choix de dupes

Un collectif de plus de 900 journalistes et personnalités internationales dénonce, dans une tribune au « Monde », l’attitude du mastodonte américain du numérique, qui, malgré l’entrée en vigueur en France de la directive européenne sur les droits voisins, refuse de rémunérer les éditeurs de presse.

Je me dis que je dois être cynique, idiot ou les deux mais je ne trouve pas d'arguments pertinent de la part de ce collectif. Une entreprise privée qui se voit contrainte de payer une redevance pour référencer du contenu va logiquement demander une exception aux propriétaires des contenus ou arrêter de les référencer. Je trouve que certains médias sont encore trop souvent à la recherche de la "rente facile" qui évite de se poser trop de question sur leur Modèle d'affaire. J'ai l'impression de revoir les "ayants droit musicaux" qui ont tout fait pour avoir leur taxe DADVSI sur la copie privée : payer les ayants droit pour graver une iso Slackware j'ai toujours pas compris…

De l'autre côté de l'Atlantique, le New York Times bat des records d'abonnement (1 milliards USD en 2017) - ok Trump les aide bien - et ne demande pas à Google de sponsoriser son fonctionnement.

Parce que l’information de qualité coûte cher à produire. Parce que la situation actuelle, qui voit Google capter l’essentiel des recettes publicitaires générées par les informations que le moteur ratisse, est intenable. Et plonge chaque année la presse dans une crise plus profonde.

Il y a quand même eu une grosse paresse des médias qui ont laissé faire pendant des dizaines d'années - alors qu'une simple ligne dans le fichier robots.txt permettait restreindre l'indexation de son contenu - et qui se réveillent tardivement avec des propositions comme taxer Google ou afficher du contenu sponsorisé par "Outbrain", chose que je trouve vraiment navrante…

Bref, Nal, c'est quoi ton avis sur cette tribune et la réaction de Google?

PS : Je n'ai pas d'action Google et je suis abonné au journal Le Monde et au New York Times

  • # Annuaires de référencement

    Posté par . Évalué à 10 (+16/-4).

    Quand Google a déréférencé puis tué tous les petits prestataires qui faisaient du référencement et du SEO avec leurs annuaires de liens, personne n'a bougé le petit doigt. Là, ce sont de grand groupes de presse, la plupart liés à des partis politiques, qui sont menacés. Branle-bas de combat !

  • # Fonds Google News Initiative

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+14/-2).

    Pour info Google donne déjà de l'argent à la presse, ils ont un fonds pour le développement numérique de la presse, qui distribue plus de 100 millions d'euros par an…

    En sachant que nos impôts apportent aussi près de 100 millions par an aux journaux français… on se demande encore pourquoi ces journaux sont payants !

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Fonds Google News Initiative

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-1).

      100 millions en France ou au niveau mondial ? Même en France, un total de 200 millions ce n'est pas si énorme pour le nombre de journaux & magazines qu'on a (je suppose que les chiffres couvrent les deux).

      Et je pense que ça à un effet vraiment positif. Je vis en Irlande et je peux te dire que la presse ici, c'est bien naze. À part dans les boutiques spécialisées, on ne trouve que des tabloids, des magazines pour enfants et 3-4 journaux. Pas de ciel & espace, linux mag, science & vie ou équivalent … Pas la tripotée de journaux d'actualité aux spécialités et orientations différentes.

  • # Nal, 'ien

    Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

    Je pense qu'on en a déjà discuté il y a quelques semaines dans le lien qui y faisait référence.

    Si la presse et les legislateurs voulaient faire plier google, il fallait bien mieux faire leur boulot en rédigeant ladite loi étant donné les expériences similaires dans d'autres pays.

  • # Bof

    Posté par . Évalué à 10 (+23/-2).

    Une grande partie de la presse est en train de crever, entre propagande en faveur de ses propriétaires (ils ne balancent pas des millions pour rien), et propagande en faveur de l'état (pareil). Les gens lisent ça parce que ça leur tombe sous le coude en reposant la tasse de café, mais faut pas être exigeant pour appeler ça "le 4ième pouvoir" ou "un contre-pouvoir".

    Pendant ce temps, le Canard Enchaîné continue de vivre. Je prends cet exemple parce que je le connais bien : c'est un journal indépendant qui ne pleurniche pas et ne ment pas, et qui propose un contrat honnête à ses lecteurs. À savoir, le prix du journal, tout compris, en échange d'un vrai journal.

    Si vous avez d'autres exemples de journaux avec des vrais journalistes qui font de la vraie presse, je prends.

    Ah oui, y'a le Monde Diplomatique aussi, qui propose des vrais articles.

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 10 (+11/-0).

      Si vous avez d'autres exemples de journaux avec des vrais journalistes qui font de la vraie presse, je prends.

      Mediapart est pas mal dans le genre.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

        Le Canard Enchaîné ?
        On aime ou on n'aime pas. Mais c'est zéro pub et zéro internet. Et ca reste semble t'il toujours bénéficiaire même si les bénéfices se réduisent d'année en année (pas trouvé de référence récente sur ce point en faisant une recherche rapide pour écrire ce post).

        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 24/10/19 à 17:05.

          Je dirais même plus : le Canard Enchainé, c'est très bien. Indépendant, sans pub.

          Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

          Les comptes du canard sont publiés dans le journal, de mémoire il avait fait une excellente année 2017 (élection présidentielle oblige) et l'année 2018 a été effectivement moins bonne.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 8 (+7/-0).

      Pendant ce temps, le Canard Enchaîné continue de vivre. Je prends cet exemple parce que je le connais bien : c'est un journal indépendant qui ne pleurniche pas et ne ment pas, et qui propose un contrat honnête à ses lecteurs. À savoir, le prix du journal, tout compris, en échange d'un vrai journal.

      Le canard enchaîné est un des rares journaux qui appartient à un groupe qui ne fait que de la presse : plus difficile de critiquer les pratiques d'un opérateur téléphonique lorsque c'est ton patron (Coucou le monde-free, SFR-RMC, bouygues-tf1). J'ai pris opérateur téléphonique au pif, mais on peut prendre n'importe quelle domaine. Et l'effet pervers c'est que la presse influence l'opinion public et donc les politiques…

      Très difficile d'avoir un journal neutre, le canard enchaîné est très bien (je suis abonné) bien qu'il me semble orienté légèrement à gauche (c'est mon opinion quand je le lis), cela ne l'empêche pas de critiquer la gauche au besoin. Par contre pas dispo en ligne donc eux n'ont pas ce problème de droit voisin.

      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 9 (+7/-0).

        C'est pas forcément un problème la non-neutralité, suffit de connaître "le coté" du journal. Le vrai problème, c'est plus la vérification et la protection des sources. Ou si tu préfère, de mon point de vue, avoir une opinion sur un sujet quand on écrit un article n'est pas forcément un problème si les faits que l'on rapporte dans ledit article ont été correctement sourcés et vérifiés.

        C'est au lecteur, si le sujet l'intéresse et qu'il désire apronfondir, de varier ses sources d'information et de se faire sa propre opinion.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: Bof

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Le canard enchaîné est un des rares journaux qui appartient à un groupe qui ne fait que de la presse

        Chai pas si c'est si rare que ca. Ouest-France, les journaux de la Loire, et en fait les autres de la même boutique, sont produits par une association ne faisant que de la presse. Mais bon, c'est plus du local et moins du national comme la Canard ou du mondial comme le Monde Diplo.

        Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

      Next-Inpact, spécialisé, mais bonne qualité.

      Sinon, il faut voir du côté des médias moins en cours (ah oui, on dit « mainstream » maintenant), ce qui ne les empêche pas de faire du bon travail (au contraire, car nʼétant pas la propriété de grands groupes) comme Reflets.

      Sinon, il y lʼobservatoire des médias, Acrimed, qui font du bon travail de réflexion sur les médias.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Erreur d'interprétation

    Posté par . Évalué à 10 (+12/-0).

    Attention, tu parles plusieurs fois "d'arrêter de référencer". De ce que j'ai compris, ce n'est pas du tout le cas. Le référencement "basique" est toujours là.

    C'est l'agrément des liens par quelques lignes de textes et éventuellement de photos qui pose problème.
    Il y a quelques mois, les grands groupes de presse ont crié au scandale pour cet agrément fait par google sans que celui-ci ne paie.
    Maintenant, ces mêmes groupes crient au scandale car leurs articles seraient moins mis en valeur sans cet agrément.

    https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/10/23/qu-est-ce-que-le-droit-voisin-au-centre-d-un-conflit-entre-les-medias-et-google_6016644_4408996.html

    • [^] # Re: Erreur d'interprétation

      Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

      Oui j'ai parlé des deux sans vraiment les distinguer

      Avec le fichier robots.txt/un Meta/ou un header HTTP il est possible de bloquer GoogleBot (recherche web) et/ou GoogleBot-News (Actualités)

      C'est expliqué en détail par Google mais rarement utilisé par les médias.

  • # corrections pour les modérateurs

    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

    les médias Français étaient heureuse

    c'est un épithète donc accordé en nombre donc "heureuses" mais aussi en genre avec le sujet donc au final c'est "heureux".

    business modèle

    "business model" ou en français "modèle de financement"

    • [^] # Re: corrections pour les modérateurs

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 24/10/19 à 17:12.

      effectivement… j'avais commencé par la presse française était et changé en les médias…

      Si vous voulez franciser "Modèle d'affaire" serait mieux que modèle de financement.

      merci d'avance à l'équipe de modération de faire une petite intervention.

  • # Et si le vrai problème était ailleurs ?

    Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

    Je ne sais pas argumenter là dessus, mais il semblerait que tout le monde ne soit pas d'accord sur le point de faire payer Google via la directive "Droits Voisins" :

    https://www.numerama.com/politique/563444-pourquoi-nous-le-voulons-pas-que-google-nous-paie-pour-referencer-nos-articles.html

    D'autre part, à mon avis, le problème n'est pas là. Google et d'autres ont beau jeu d'agiter ce torchon au dessus des flammes pour faire de la fumée. Ca masque le vrai problème. Les GAFAM ne paient pas les impôts qu'ils devraient payer. C'est à dire qu'ils ne participent pas à la collectivité. Ils se placent en dehors, voire au dessus (y compris des lois). Tout en profitant outrageusement pour certains (Amazon en particulier) des infrastructures collectives.

    • [^] # Re: Et si le vrai problème était ailleurs ?

      Posté par . Évalué à 10 (+12/-1).

      Les GAFAM ne paient pas les impôts qu'ils devraient payer. C'est à dire qu'ils ne participent pas à la collectivité.

      C'est un vrai problème.

      Ils se placent en dehors, voire au dessus (y compris des lois).

      Non, ils font ce que les lois leur permettent de faire. Ce ne sont pas les GAFAM le problème, mais les gens qui ont pondu ces lois leur permettant d'échapper à l'impôt. Et on montre du doigt les GAFAM, mais on se défend bien de montrer que les grands groupes français profitent des mêmes lois pour ne payer quye très peu d'mpots.

      • [^] # Re: Et si le vrai problème était ailleurs ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

        Ils paient probablement des impôts en Irlande, par exemple. L'Irlande a choisi d'avoir un impôt sur les sociétés plutôt très bas pour être attractive, et ça a marché. Alors soit on met la pression à l'Irlande via l'Europe pour qu'ils remontent le taux de leur impôt sur les sociétés (mais Google et compagnie risquent de déménager en Slovaquie, par exemple), soit on se décide à baisser ledit impôt chez nous pour être compétitifs sur ce point.

        Ou alors, on referme les frontières, mais sur Internet, c'est compliqué.

        • [^] # Re: Et si le vrai problème était ailleurs ?

          Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

          soit on se décide à baisser ledit impôt chez nous pour être compétitifs sur ce point.

          Et donc par transitivité, tous les pays du monde doivent s'aligner sur le pays à la fiscalité la plus avantageuse ?

        • [^] # Re: Et si le vrai problème était ailleurs ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-0).

          "L'Irlande a choisi d'avoir un impôt sur les sociétés plutôt très bas pour être attractive, et ça a marché"

          Non, ils ont juste mis l'impôt sur les royalties (brevet, droit d'auteur, etc…) à 0%, ce qui a créé une opportunité d'aubaine pour ceux qui ne voulaient pas payer l'impôt.

          Et pour le cas de Google Ireland Licensing, ca a créé 2 emplois.

          Maintenant que l'Irlande a mis fin à cette niche fiscale, ils sont tous partis en Hollande ou à Jersey.

    • [^] # Re: Et si le vrai problème était ailleurs ?

      Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

      D'autre part, à mon avis, le problème n'est pas là. Google et d'autres ont beau jeu d'agiter ce torchon au dessus des flammes pour faire de la fumée. Ca masque le vrai problème. Les GAFAM ne paient pas les impôts qu'ils devraient payer. C'est à dire qu'ils ne participent pas à la collectivité. Ils se placent en dehors, voire au dessus (y compris des lois).

      Soyons transparents a ce sujet, la presse en ligne ne paie également quasiment pas d'impots. Mais tu remarqueras que c'est un détail qu'ils oublient systématiquement de mentionner… so bad.

      https://defense-du-consommateur.ooreka.fr/astuce/voir/535223/tva-sur-la-presse

  • # Google l'impertinent

    Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+6/-0).

    Google a beaucoup perdu en pertinence ses dernières années.

    Les journaux devraient profiter de l'occasion pour monter un service de recherche orienté vers l'actualité.

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

  • # C'est vendredi

    Posté par . Évalué à -7 (+4/-13). Dernière modification le 25/10/19 à 12:48.

    Je suis scandalisé par autant d'inhumanité. Voici une tribune qui va vous ouvrir les yeux :
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/08/26/accorder-a-la-presse-des-droits-voisins-en-ligne-une-question-de-vie-ou-de-mort_5346424_3232.html

    TLDR : google veut pas payer la presse => la presse paye des journalistes => les journalistes dénoncent les enfants qui meurent pendant la guerre => google aime tuer des enfants.

    Alors effectivement la moule moyenne de linuxfr ne va probablement pas voir où est le problème, mais pensez un peu à ça : une fillette de 12 qui meure => une XXXXXX de 17 ans en moins à XXXXXX 5 ans plus tard !

    Et là, ça vous émeut plus ?

    Bon je me suis relu et je me suis auto-scandalisé donc je me suis auto-censuré. Je m'auto-excuse pour vous avoir fait perdre votre temps.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.