Journal Oracle vs Google

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
30
8
avr.
2021

C'est définitif, la Court suprême de LinuxFR des Etats-Unis vient de rendre son verdict à 6 contre 2 et une abstention.

La copie de plus de 11'000 lignes de code de l'API Java (0.4% selon différentes sources) est considéré comme un usage légitime.

Oracle peut donc faire une croix sur sa compensation de 9 milliards de dollars et mettre la clef sous la porte.

Pour l'histoire, Oracle avait racheté le créateur de Java - Sun Microsystems - en 2009 et lancé des poursuites la même année.

Je n'ai aucune idée si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour le libre et des acteurs plus modeste. Dans une situation similaire une petite entité aurait difficilement pu faire face à 11 années de procès.

  • # Pendant ce temps

    Posté par  . Évalué à -10 (+5/-20). Dernière modification le 08/04/21 à 18:17.

    Je me demandent comment se sentent les gars d'Elastic, Redis et MongoDB maintenant qu'ils savent que les fournisseurs de nuages n'ont plus qu'à réimplémenter les API d'un projet libre qui a le vent en poupe pour profiter de sa notoriété et tuer allégrement ses développeurs.

    La fin du libre ?

    Suite au prochain procès…

    • [^] # Re: Pendant ce temps

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+21/-0).

      réimplémenter les API d'un projet libre

      J'ai pas bien compris le problème. Réimplémenter les APIs d'elasticsearch (par ex) c'est réimplémenter elasticsearch de manière compatible. En quoi c'est un problème ? C'est pas la base de l'interopérabilité, de nombreux projets libres qui sont compatibles avec d'autres, etc ?

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+38/-0).

        Imagine si des géants de l'informatique comme IBM ou HP écrivaient leur propre OS POSIX, mais en propriétaire, ça serait la fin de Linux !

        Hum attendez…

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        Pas vraiment de soucis, je pense juste que ça aurait sans doute plus à certains acteurs de libre d'avoir un résultat dans l'autre sens pour pouvoir crier au scandale.
        Mais bon, on est dans le domaine des API web, on est pas vraiment au même niveau.

        Bref, juste un commentaire capillotracté qui est sorti de sa boite avant l'ouverture du vendredi. Fatigue, toussa..

    • [^] # Re: Pendant ce temps

      Posté par  . Évalué à 5 (+5/-0).

      Je me suis posé la même question pour les fournisseurs de stockages dans les nuages qui reproduisent l'API d'AWS S3 (c'est d'ailleurs un argument de vente).

      Donc fin du libre, probablement pas, encore plus de concurrence (sauvage?), probablement.
      La main invisible du marché fera pour le mieux, c'est certain! ;)

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Y'a rien de nouveau. N'importe qui peut développer une base de donnée 100% compatible avec Oracle. Personne ne l'a fait parce que ce n'est pas si simple.

        N'importe qui peut reimplementer l'API de memcached. Ça a été fait par plein de key-value stores qui ont offert leur plus-value par rapport à memcached.

        Il faut beaucoup plus que juste fournir l'API pour réussir à prendre la place d'un concurrent. Si juste fournir un clone ayant la même API permet de déloger un fournisseur c'est qu'il abusait vraiment pour que ça vaille le coût.

    • [^] # Re: Pendant ce temps

      Posté par  . Évalué à 8 (+9/-2).

      Les développeurs open-sources sont ravis. Ce procès a montré tout l'intérêt de l'Open-Source. Le problème qu'avait Java c'est qu'une base n'était pas open-source et a donc dû être redéveloppé par Google.

      Mais quand le projet est open-source, Google y déverse des millions. Pour n'en citer qu'un : "Linux". Aller un 2° RISC-V. Et un "petit" OpenSSH.

      Ce procès a permis de voir a quel point le brevet logiciel est stupide. Des entreprises s'interdise de faire une boucle for pour ne pas avoir a payer de royalties. Combien de code sont volontairement non-optimum à cause de ce problème. Bien souvent c'est "dans le doute". Contrairement on pourrait diminuer la charge serveur et donc la pollution de la planète (de peu car la plupart se concentre sur l'open-source pour cette raison).

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

        Tiens, ça me rappelle quand Fenêtre a voulu taxer le clic (ou était-ce le mulot ?) pour voir eu l'idée de déposer un brevet sur un truc qu'ils avaient copié des années plus tard

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        Le problème qu'avait Java c'est qu'une base n'était pas open-source et a donc dû être redéveloppé par Google.

        Je ne crois pas que Google soit intéressé par le JDK sur mobile. C'est pour des raisons techniques qu'ils l'ont réimplémenté (et qu'ils l'on réimplémenté 2 fois depuis).

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  . Évalué à 7 (+8/-2).

        Des entreprises s'interdise de faire une boucle for pour ne pas avoir a payer de royalties.

        De toute ma carrière je n'ai jamais vu une boite qui disait à ses devs comment écrire du code pour éviter un brevet.

        La consigne est même exactement l'opposé : on nous dit de ne jamais aller voir des brevets histoire que personne ne puisse dire "ils savaient"

        • [^] # Re: Pendant ce temps

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 09/04/21 à 11:30.

          Ce qui met bien en évidence la nature réelle du système des brevets logiciels : un obstacle à l'innovation visant à verrouiller l'économie ; et non, comme prétendu par ses avocats les plus naïfs, une mise en commun de connaissances importantes contre des monopoles temporaires.

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

        Ce procès a permis de voir a quel point le brevet logiciel est stupide. Des entreprises s'interdise de faire une boucle for pour ne pas avoir a payer de royalties. Combien de code sont volontairement non-optimum à cause de ce problème. Bien souvent c'est "dans le doute". Contrairement on pourrait diminuer la charge serveur et donc la pollution de la planète (de peu car la plupart se concentre sur l'open-source pour cette raison).

        Je n'ai jamais entendu parler de ça. Il y a 1 ou 2 domaine très contraint (l'encodage audio et vidéo et la téléphonie), mais rien de généralisé et surtout pas de boucle for qui est décrite dans un certain nombre de norme ISO et sans la quelle il est difficile d'utiliser certains langage (go par exemple qui n'a que cette boucle et pas de goto).

        Si de tel pression existaient le libre ne pourrait pas y faire grand chose (à part fournir des prior art, mais le code non libre peut aussi en fournir) et on ferait probablement le dans les années 2000, des dépôts européens protégés des brevets logiciels (tant qu'on a pas un accord de libre échange qui nous fait appliquer les brevets logiciels).

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  . Évalué à -5 (+0/-7).

        Windows utilise \ comme séparateur de chemin car ils avaient peur de se prendre un procès s'ils réutilisaient /

        • [^] # Re: Pendant ce temps

          Posté par  . Évalué à 10 (+10/-0). Dernière modification le 11/04/21 à 06:41.

          Dos à utilisé le backslash parce que dos 1 utilisait / pour les options en ligne de commande, et ils devaient garder la compat avec dos 1. C’est resté depuis.

          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

    • [^] # Re: Pendant ce temps

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

      n'ont plus qu'à réimplémenter les API d'un projet libre

      Ben disons que ce qui fait l’intérêt de ces projets, c’est pas tant l’api, c’est ce que fait l’api.
      « y’a plus qu’a » reimplementer un projet énorme et techniquement super compliqué. Ils vont gagner une semaine de development sur les années que ça va leur prendre pour revenir à niveau. Je pense pas que ça va avancer les clouds provider plus que ca.

      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

        L'avantage c'est de pouvoir fournir un "drop-in replacement" et le vendre en tant que tel. Comme je le dis plus haut, si ça vaut le coût de prendre le risque d'essayer, c'est que le fournisseur initial abusait vraiment.

        Même pour Oracle personne n'a fourni une base de données 100% compatible alors que leurs pratiques commerciales laissent vraiment de la marge pour faire un beau profit avec un clone, même un peu moins bon. Et qu'il existe de bonnes bases libres pour se lancer à moindres frais.

      • [^] # Re: Pendant ce temps

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        C'est ce que fais AWS, pour mongo par exemple, ils ont réimplémenté l'API au dessus d'une partie de postgresql (c'est leur DocumentDB) et ils sont entrain de travailler sur l'implémentation du protocole de sqlserver toujours sur pg.

        Après c'est de la concurrence.

        • [^] # Re: Pendant ce temps

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 09/04/21 à 17:14.

          Et il me semblait avoir vu la même chose chez Azure, mais impossible de retrouver la source. Comme quoi…

  • # Je pense que oui

    Posté par  . Évalué à 10 (+17/-0).

    Je n'ai aucune idée si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour le libre et des acteurs plus modeste.

    La réponse est dans le titre du commentaire. Si au bout de 11 année de procès le jugement avait été que les API étaient protégés part le droit d'auteur, c'était la fin de l'interopérabilité, et aurait grandement réduit l'intérêt des API.

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # clé sous la porte??

    Posté par  . Évalué à 9 (+6/-0).

    Oracle peut donc faire une croix sur sa compensation de 9 milliards de dollars et mettre la clef sous la porte.

    Pas sûr que ça suffise à les enterrer. Je veux bien qu'on ne les aime pas, mais leur côte en bourse n'a même pas bougé… comme si tout le monde avait déjà supposé que ça ne passerait pas.

    • [^] # Re: clé sous la porte??

      Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0).

      Je vais revoir mes blagues…

      Je trolle dès quand ça parle business, sécurité et sciences sociales

    • [^] # Re: clé sous la porte??

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+19/-1).

      Pas sûr que ça suffise à les enterrer. Je veux bien qu'on ne les aime pas, mais leur côte en bourse n'a même pas bougé… comme si tout le monde avait déjà supposé que ça ne passerait pas.

      N'est-ce pas le rôle d'Oracle de prédire l'avenir ?

    • [^] # Re: clé sous la porte??

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      L'absence d'impact sur le cours de bourse m'a aussi étonné. Ça semble indiquer que soit les financiers n'ont pas eu vent de la nouvelle (complètement improbable), soit que non seulement ils s'y attendaient totalement mais qu'en plus ils jugent que tous les autres financiers s'y attendaient aussi et pensent pareil (parce que ce qui les intéresse, c'est le cours, qui peut baisser si les autres pensent qu'il va baisser et vendent), soit qu'ils pensent tous que l'issue du jugement aurait été sans impact sur les deux boîtes.

      Ça peut évidemment être un mélange des 3. Ou l'absence totale de spéculateurs sur les actions d'Oracle et Google (non je déconne).

      Du coup, il semblerait que personne (ou en tout cas une quantité négligeable d'investisseurs/spéculateurs) ne soit surpris du résultat.

      • [^] # Re: clé sous la porte??

        Posté par  . Évalué à 6 (+5/-1). Dernière modification le 09/04/21 à 10:09.

        OU alors ils ont autant d'actions chez l'un que chez l'autre, du coup peu importe :)

  • # Bienfait pour Oracle

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

    Dans mon microsme :

    Oracle maintenant est synonyme de "peur des licences", les clients ne veulent pas avoir à gérer de procés avec des spécialistes de cette discipline.

    Ce qui est normal, c'est du temps de l'argent et de l'énergie perdue pour rien, surtout que Oracle perd des procès en France.

    Mais le mal est fait, plus personne ne fait le choix de la base de données Oracle sauf si il y est obligé. C'est très net dans les demandes prospects.

    Donc bienfait pour eux et dommage pour les techs, mais bon si cela permet a d'autres de réfléchir et de choisir des bases comme PostGreSQL …

    • [^] # Re: Bienfait pour Oracle

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-1).

      Malheureusement, on continue d'utiliser java :P

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Bienfait pour Oracle

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

        Heureusement on n'utilise plus que du java libre* https://adoptopenjdk.net/ !

        *: kahlua + coca?

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

      • [^] # Re: Bienfait pour Oracle

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Toujours dans mon microcosme qui a 2 guerres de retard …

        Depuis que Oracle a changé les conditions d'utilisations sur Java : passage a OpenJDK

        et Oh miracle cela marche du premier cout :)

        Bon ok java n'était utilisé que pour les procédures d'installation Izpack

        • [^] # Re: Bienfait pour Oracle

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

          « […] et Oh miracle cela marche du premier cout :) […] »

          D'une pierre deux coups ; puisque cette proposition souligne — outre les qualités techniques supérieures du libre en général — que libre n'est pas synonyme de gratuit :-).

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: Bienfait pour Oracle

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-1).

            outre les qualités techniques supérieures du libre en général

            Quand je vois des produits libres qui tournent sans faire suer (pour être poli) personne

            alors que des produits du marché propriétaire sont d'une qualité déplorable (et je reste poli) au vu du prix qu'ils coutent …

            Et je parle des plus gros éditeur de la planète …

            En fait je crois que les VRAIS devs vont plutot du coté de l'opensource
            si j'avais 20-30 ans c'est ce que je ferais

            Ya que les mauvais (qui préfèrent pas montrer leur code) qui sont du coté proprio …

            de plus pas de probleme de licence, tu fais autant d'environnement de test que tu veux
            plein d'outil sont la pour te faciliter la vie etc …

            Pas d'utilisateur pour chouigner qu'il y a plus de licence TSE …

            Pas de question existentialo-commercialle sur la validité de la licence de la base de données sur des environnements virtuels

            Si tu as un probleme tu peu même voir les sources pour comprendre … alors que si l'éditeur veu plus supporter une ancienne version, il te reste plus qu'à pleurer

            Bref tu bosses sans perte de temps inutile

    • [^] # Re: Bienfait pour Oracle

      Posté par  . Évalué à 0 (+0/-1).

      Je connais des idiots, pardons décideurs éclairés, qui font encore le choix du moteur Oracle ; et ce ne sont pas de vieilles boîtes avec plus de dix ans de legacy. Ah oui, l'entreprise à laquelle je pense développe plein d'outils maisons en Java et se dit pour le libre (en fait ils ne font que consommer du gratuit en déployant sur Tomcat ou WildFly, dans CentOS dans Vmware et Cisco UCS)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.