Journal Mails dans un zettelkasten…

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
7
23
déc.
2020

Cher Nal,

Grâce à l'excellent logiciel Zettlr, je suis de plus en plus fan de la méthode Zettelkasten (voir en bas pour ceux qui ne connaissent pas). Tout ce que je fais est désormais dans de simples fichiers textes entre lesquels je jongle grâce à Zettlr.

La seule chose qui ne rentre pas dans mon Zettelkasten ? Mes mails ! Qui semblent vivre une sorte de vie propre dans leur client (d'ailleurs, dans un précédent journal, je te demandais ton avis sur Vim ou Emacs pour traiter son courriel vu que tous les clients mails sont nuls).

J'ai même rếvé d'un client de correspondance plutôt que de mails ( https://ploum.net/pour-un-logiciel-de-correspondance-plutot-quun-client-mail/ ).

Mon idée (dont j'aimerais tant qu'elle soit réalité)

Mais, en fait, pourquoi est-ce que le mail ne pourrait-il pas faire partie de mon Zettelkasten ?

Réfléchissons un instant :

  • Chaque mail entrant deviendrait un simple fichier texte dans un répertoire (après tout, un mail n'est pas autre chose).

  • Trier ses mails reviendrait à trier des fichiers. On pourrait le faire avec n'importe quel navigateur de fichier ou en ligne de commande.

  • Un mail pourrait donc être référencé de n'importe où dans le zettelkasten

  • L'écriture de mail serait avant tout l'écriture d'un fichier texte. La fonction "envoyer le mail" (disponible comme plugin dans un éditeur de texte ou en ligne de commande) convertirait le fichier texte en email (en demandant interactivement le destinataire et le titre de l'email) avant de le placer dans l'outbox. Les liens vers des fichiers externes seraient transformés en attachment. Une signature peut éventuellement être rajoutée à ce moment-là (par exemple en proposant le choix parmi plusieurs signatures) ainsi que l'adresse d'envoi à utiliser.

  • Répondre à un mail serait une commande automatique, applicable seulement à un fichier contenant un mail, qui copierait ce mail dans un nouveau fichier txt pour pouvoir y répondre ligne par ligne.

  • Une commande de type fetchmail viderait l'outbox et remplirait l'inbox avec les nouveaux mails. Cela signifie que si cette commande n'est pas automatisée, on peut toujours relire et modifier les mails de l'outbox. (on pourrait même imaginer un mode inbox 0 forcé qui ne va pas chercher de nouveaux mails tant que l'inbox n'est pas vide).

  • Un dossier Archives et un dossier Spam existent également et déplacer vers ces dossiers peut se faire via un raccourci. Une copie des mails envoyés est placées dans les archives.

  • Un outil de recherche en ligne de commande permet de passer des paramètres de type SENDER, RECIPIENT, ATTACHMENT, etc…

Bref, l'email ne serait pas une sorte de flux détaché de tout le reste mais participerait activement à ma base de connaissance personnelle. Le tout offrant la meilleure pérénité que peut offrir aujourd'hui l'informatique : de simples fichiers texte !

Je trouve ce principe génial mais je suis conscient que si ça n'existe pas, c'est que je rate forcément un truc. C'est là que j'ai besoin de ton intelligence collective cher Nal : qu'est-ce que je rate ? Quels seraient les problèmes techniques à implémenter une telle solution ? Quels seraient les problèmes pratiques auxquels seraient confronté l'utilisateur d'une telle solution ?

Personnellement, je vois deux problèmes techniques :

  1. La synchronisation IMAP ne serait pas du tout évidente. Mais cela me semble réglable.

  2. Comment s'assurer qu'un mail est bient tel que je l'ai reçu et n'a pas été modifié (vu qu'il s'agit d'un simple fichier texte).

J'en rate certainement mais je serais vraiment très curieux de savoir ce que tu penses de tout cela.

Post SCriptum Zettelkasten

Pour ceux qui ne connaissent pas la méthode Zettelkasten, le principe est très simple: un fichier = une idée et créer des liens entre les fichiers. Zettlr le fait en insérant un ID unique dans chaque fichier, le fait d'écrire cet ID entre [[]] dans un autre fichier créant le lien. C'est simple mais hyper puissant. Quelques liens :

Intro au Zettelkasten : https://blog.viktomas.com/posts/slip-box/

Zettelkasten avec Zettlr : https://docs.zettlr.com/en/academic/zkn-method/

Zettelkasten plus en détail : https://zettelkasten.de/introduction/

  • # Zettelkastenung

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7. Dernière modification le 23/12/20 à 14:13.

    J'ai pris ton journal à l'envers et j'ai commencé par consulter le billet de Tomas Vik avant de lire ton idée de traitement d'email. Je savais qu'on pouvait wikifier ses notes avec les bonnes applis, mais je n'avais jamais entendu parler d'une méthode d'organisation entièrement fondée dessus, et ça semble très intéressant (le site d'Andy Mathuschak mentionné dans le billet de Vik a une sacrée bonne gueule).

    Ma question va donc être sans doute naïve, mais : pourquoi veux-tu que tes emails se transforment automatiquement en notes ? Le but de la méthode n'est-il pas de reformuler avec tes propres mots les idées que tu lis ailleurs, comme par exemple dans tes emails ?

    • [^] # Re: Zettelkastenung

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Disons que j'adapte la méthode à ma sauce.

      Un mail que tu envoies fait partie de tes mots/tes idées, je trouve dommage que ce mail soit dans un système séparé ou bien qu'il soit dupliqué.

      Quand au mail que tu reçois, l'avoir dans un système compatible permet de faire des liens depuis ton système zettelkasten.

      De plus, j'apprécie l'idée d'un système unifié. On pourrait imaginer intégrer les flux RSS là dedans.

  • # Maildir

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Pour le stockage des mails dans une arbo où chaque fichier est un mail, chaque mail est un fichier : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maildir

    Pour la synchro IMAP, très théoriquement un client mail ou un serveur local devrait pouvoir faire du maildir en local, et parler en IMAP avec un serveur.

    Pour s'assurer qu'un mail n'a pas été modifié, ce qui revient plus généralement à se poser la question de si un fichier n'a pas été modifié sur le filesystem, on peut imaginer de mettre en conf sous git, ou des checksums périodiques (par le système de fichiers ou par un traitement script récurrent).

  • # emacs + mu4e + org-roam

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    J'utilise pour ma part spacemacs avec mu4e pour les mails et org-roam (https://www.orgroam.com/) pour les notes. mu4e a déjà été évoqué dans le journal sur les clients mails et avec org-mode tu peux faire référence a tes mails dans tes notes. Référence qui se base sur l'ID du mail et non pas son emplacement. On peut donc déplacer le message sans perdre la référence.

    org-roam est une extension par dessus org-mode qui qui permet de lier des notes entre elles. C'est une implémentation de Roam research https://roamresearch.com/.

    Ce que j'apprécie le plus dans cet outil comparé aux autres, c'est la façon dont les liens sont fait: a chaque mot, il propose un lien avec une complétion automatique. Cela rend le fait de lier les informations très fluide. Pas besoin de chercher.

    Et bien sûr org-mode permet de lister toutes les notes qui pointent vers la note courante. Il propose aussi une représentation sous forme de graphe.

    J'ai également configuré org-mode pour que mes notes soient sauvegardées avec un chemin qui dépend de la date de création YYYY/MM/DD/ma-note.org. Je ne m'occupe donc plus non plus de classer les fichiers sur le disque.

    • [^] # Re: emacs + mu4e + org-roam

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Merci !

      Idéalement, il faudrait que orgroam soit compatible avec Zettlr (Zettlr utilise des ID de fichiers que tu peux déterminer selon une regexp. Le premier ID qui correspond à cette regexp rencontré dans un fichier est considéré comme l'id du fichier en question)

    • [^] # Re: emacs + mu4e + org-roam

      Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 24/12/20 à 11:25.

      Pour une autre implémentation sous emacs, sans doute plus simple et moins dotée qu'org-roam, voir aussi zetteldeft.

      Les notes utilisent la syntaxe d'org-mode, avec les avantages que ça suppose (et notamment l'interaction avec mu4e pour le courrier).

  • # Zettelkasten → Sphinx

    Posté par  . Évalué à 6.

    Une piste pour appliquer la méthode Zettelkasten ?

    Sphinx avec ses fonctionnalités de référencement et lien entre fichiers, sections, paragraphes… me semble avoir tout ce qu’il faut pour appliquer cette méthode (ou la votre).

    Sur le sujet et au delà (www.ma.vie)

    Merci à l’auteur et aux commentateurs pour la découverte et toutes les suggestions !

    Pour ma part, ça fait plusieurs années que j’expérimente autour des pratiques de prises de notes, suivi projet et base de connaissances, aussi bien pour les contextes perso-associatifs que professionnels.

    Historiquement, j’avais commencé par chercher un wiki de bureau et mon choix s’était porté sur Zim, mais la syntaxe spécifique m’avait un peu bloqué après plusieurs mois d’utilisation.

    Comment je bosse

    Format reStructuredText pour la prise de note (plus puissant et extensible, à mon sens, que CommonMark) :

    Des directives perso pour :

    • ajouter des données structurées (notamment ma webographie) ;
    • le stockage de ma correspondance (courriels reçu et envoyés, transcription des points téléphoniques…, avec un fichier par échange, par jour ou par sujet selon le besoin) ;
    • la gestion des tâches et le suivi de temps de travail (ça c’est tout récent, seulement qqes semaines !)

    Deux organisations de fichiers différentes pour respectivement la prise de notes journalières (mon « journal » personnel et professionnel, avec un fichier par jour ; j’y note le « chemin » et les « détours » suivis) et la synthèse/dernier avancement des sujets (le résultat actuel).

    Thunderbird configuré en Maildir (j’aime vivre dangereusement…) avec la copie du contenu texte des courriels souhaités vers mes notes, pour la récupération, et dans l’autre sens la préparation des courriels dans mes notes et la copie du rendu par Sphinx, en HTML, dans un nouveau courriel pour envoi.

    Ce que ça donne

    Pour l’instant plein de notes locales mais au format « texte+ » et donc génialement comparables, modifiables, versionnables…

    La génération au format HTML (avec Sphinx) de tous le suivi de mes projets pro (permet d’avoir un suivi projet complet et sourcé avec les CdC, les notes et CR de réunions, les courriels et pièces jointes…)

    Idem pour la documentation des outils que je développe ou les services que je met à disposition.

    Et en bonus :

    • des supports de présentation créés dans le même format que mes notes, et qui viennent enrichir celles-ci (avec Hieroglyph ; ou, pas testé : Hovercraft!+personnalisation, Landslide, rst2html5, rst2s5, rst2html5slides…) ;
    • des blogs statiques sur la même base (Ablog, ou avec une petite adaptation, Pelican) ;
    • et un début de boîte à outil pour m’aider dans la gestion des fichiers (rassembler/filtrer les articles lus et non-lus avec leurs étiquettes, générer la structure de fichier journalière…).

    Ce qui manque

    Prendre le temps de normaliser ça pour proposer des jeux d’extensions au langage pour le domaine des bases de connaissance, la correspondance et pour le suivi des tâches.

    Porter ça dans une interface graphique pour ne plus me fader la création des références à la main, pouvoir bosser en WYSIWYG et travailler sur la même base documentaire avec des non-informaticiens (cf. Zim, en PS).

    Idéalement, un moyen d’éditer aussi en web pour faciliter la contribution et faire du collaboratif (il faut que je me penche sur Waliki, même s’il semble y avoir du taf pour le remettre à niveau).

    … et plein de glue (une API serait top) pour pouvoir attaquer et faire correspondre ce gros tas de texte avec plusieurs logiciels qui me font de l’œil (GTG, Taskwarrior, Notmuch+Astroid…).

    Clap de fin

    J’avance tranquillement, ça répond assez bien à mon besoin même s’il va vraiment falloir que je passe du temps sur l’outillage pour gagner en efficacité !

    Si vous avez des remarques, des suggestions, des enrichissements, je suis preneur. :-)

    PS : J’ai commencé à doucement expérimenter pour ajouter le support reST dans Zim, mais depuis plusieurs mois j’ai piscine et donc bon espoir de déboucher sur qqchose d’ici … 2-3 ans.  ;-D
    PPS : Il y a des suggestions très intéressantes dans les commentaires ci-dessus… je vais creuser, mais autant je m’étais intéressé à l’écosystème Vim, autant celui d’Emacs m’est inconnu. Et je ne suis pas prêt d’utiliser Zettlr, mon amour des vieilleries et de la sobriété est incompatible avec l’écosystème JavaScript !


    Commentaire sous licence CC0 1.0

    • [^] # Re: Zettelkasten → Sphinx

      Posté par  . Évalué à 2.

      Merci pour ton retour, c'est très intéressant. Perso ça fait 10 ans je prends mes notes (réunion, comptes-rendus divers, idées, journaux linuxfr, …) en reStructuredText, voire Sphinx pour les projets les plus développés, et c'est vrai que c'est vraiment confort une fois que tu connais bien. Je connais très peu de gens qui font de même, d'où l'importance de ton retour pour moi !

      J'utilise également rst2s5 pour les présentations, même si c'est assez basique. J'avais également un projet de Wiki versionné basé sur Sphinx, qui est en standby depuis un bout de temps. Tiens, je l'avais déjà publié dans un coin, même : http://dolka.fr/code/gitollion.git

      J'aime le côté progressif également, j'avance comme toi « tranquillement », et le fait que le standard soit ancien et stable, même si les quelques minimes différences entre reST et Sphinx font un peu tâche (mais bon, par rapport à Markdown c'est le paradis).

      Je serais intéressé pour voir tes directives perso aussi, si le code est publié.

      Les bases de connaissance mieux intégrées en reST, c'est drôle, j'avais déjà réfléchi dessus, sans aboutir. Par contre, les interfaces graphiques, très peu pour moi, c'est à mon avis la manipulation du texte brut qui fait la force de ces systèmes. Ou alors à la limite un éditeur pour le Web avec édition d'élément HTML graphiquement, comme le fait Wikipédia, avec une conversion HTML <-> reST qui serait idéalement idempotente…

      Bref, j'ai l'impression d'être dans le même mode que toi de réflexion et extension à long terme, basé sur des choses simples et standard… c'est agréable de voir qu'on n'est pas seul !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.