Pijul, contrôle de version et théorie des patchs, version 0.12

Posté par  . Édité par ZeroHeure, Nÿco, Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
90
24
avr.
2019
Gestion de versions

Pijul est un système de contrôle de version distribué (DVCS) développé en Rust et publié sous licence GPL v2. Il est basé sur une théorie des patches.

La différence principale entre Pijul et Git est que Pijul fonctionne avec des correctifs (ou patches), là où Git ne fonctionne qu’avec des instantané (snapshots). Une branche dans Pijul n’est qu’un ensemble de correctifs.

Ce mode de fonctionnement offre plusieurs avantages, dont une approche sans doute plus conforme à l’usage intuitif d’un DVCS. À ce stade, si vous avez reconnu le fonctionnement de Darcs, vous vous dites : « oui, mais c’est lent ! ». Au départ de Pijul, il y avait l’idée d’améliorer la vitesse de Darcs, mais de nouveaux algorithmes ont permis de créer un outil différent, extrêmement rapide.

La version 0.12 vient de paraître : même s’il reste sans doute quelques problèmes (notamment sur l’espace disque), cette version est le fruit d’importantes refactorisations et simplifications, et est de ce fait bien plus stable et cohérente que les précédentes ; en particulier, tous les algorithmes sont maintenant prouvables mathématiquement.