Journal L'increvable le retour

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
19
7
mai
2019

Bonjour à tous.

Suite à ce journal, j'ai le plaisir de vous annoncer que le projet de l'increvable (lave linge conçu pour durer et être réparé) n'est pas mort il en est même au stade ou les concepteurs cherchent un industriel pour le produire.
Si vous voulez changer de machine à laver et que vous avez un peu de budget 😃 n'hésitez pas !

  • # Garantie de disponibilité pièces de rechanges

    Posté par . Évalué à 10 (+9/-0). Dernière modification le 07/05/19 à 09:18.

    Super initiative mais j'ai une question : si l'entreprise venait malheureusement à fermer, comment pourrais je me procurer des pièces ? L'increvable a t-elle une obligation légale/contractuelle de fournir des pièces pendant par exemple 10 ans après l'arrêt de la production de la machine ?

    Si je pose la question c'est que par exemple la batterie du fairphone 1 n'est plus disponible sur le site officiel, ni même l'écran.

    • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

      Posté par . Évalué à 10 (+15/-0).

      La définition de la machine doit être faite dans un format ouvert (genre freecad) et disponible sous licence libre. Ainsi la machine puisse survivre à l’entreprise. C'est à mon avis la seule chance de succès pour le projet et malheureusement, je n'ai pas l’impression que ce soit la philosophie des concepteurs.

      • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-1).

        Là on est quand mm dans une utopie, si ton lave-linge tombe en rade.
        Faire produire une pièce unique à partir d'un plan risque de te coûter plus cher qu'un nouveau lave-ligne. Pour les pièces auto-imprimable, je ne sais pas si les pièces à risque d'une machine à laver peuvent être imprimer avec une mm fiabilité.

        Une machine construite sur la base de composant "standard" aurait plus de chance d'être réparable en cas de défaillance de l'industrielle.

        • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

          Posté par . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 07/05/19 à 11:35.

          Faire produire une pièce unique à partir d'un plan risque de te coûter plus cher qu'un nouveau lave-ligne.

          Il me semble que le but de ce projet est justement d'éviter les pièces compliquées et que l'essentiel soit réalisable dans un fablab (impression 3d, ou cnc fraiseuse diy). Il reste quand même que la définition doit être accessible. Or je ne l'ai pas trouvé sur le site.

          • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 07/05/19 à 14:35.

            Pour le fabriquer, bien sûr que la grande série est la solution la moins couteuse, mais pour garantir de pouvoir le réparer, il faut évidemment qu'il soit Open-Hardware.

            De plus s'il est 100% libre, il est fort probable qu'une autre entreprise (même étrangère se monte pour le fabriquer). C'est de ça que l'entreprise à peur mais a mon avis a tord. Ce n'est pas parce qu'il y a des copie du Raspberry PI moins cher que Rasberry vends moins bien au contraire (cela entretiens la communauté en favorisant l'accès et fait de la pub).

        • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

          Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

          Là on est quand mm dans une utopie, si ton lave-linge tombe en rade.

          Tu dis ça parce que ça te parait "insurmontable" de fabriquer une pièce de lave-linge, même en ayant un plan précis et en sachant à quoi ça sert.

          Mais ce n'est pas "en soi" plus insurmontable que, par exemple, compiler un logiciel à partir des sources. En fait, je connais même plus de gens IRL qui seraient capable de bricoler une pièce de lave-linge (en ayant les caractéristiques précises de la pièce), que de gens capables de compiler un logiciel à partir des sources.

          Et sans forcément avoir recours à une imprimante 3D. Qui sont, pour ce que j'en ai vu, davantage un "jouet de geek" (c'est tellement geek de poser des points dans l'espace et de faire imprimer ça de façon matricielle), qu'un outil de production (industriel ou amateur).

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

            Oui, l'imprimante 3D est un objet Geek, mais avec, j'ai déjà réparé :
            - Une machine à pain
            - Une caméra
            - Une machine à laver !
            - Plein de trucs sur un camping car
            certaines pièces sont si peu solides, que ce n'est pas dure d'en modéliser et en imprimer une meilleure.

            • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

              Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

              Tu peux remplacer un carter, une patte de fixation ou à la rigueur un bras de levier, avec une imprimante 3D.

              Mais ce type de pièces peut être tout autant fabriquée avec des moyens classiques : découpe, pliage, perçage, usinage, forgeage… Surtout que, comme tu le fais remarquer, on peut en général faire une pièce "meilleure", c'est à dire qu'on a une bonne marge de manœuvre pour certaines des formes et des dimensions de la pièce (l'originale étant souvent ajourée pour économiser de la matière).

              Et le problème du remplacement des pièces "actives" reste entier : l'imprimante 3D n'apporte rien de plus quand c'est un transistor, une résistance chauffante, un roulement ou un joint d'étanchéité qui font défaut.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

              Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

              Mais comment tu fais pour mesurer les pièces à réparer, concrètement? Puis modéliser ta pièce en 3D? Comment as-tu appris?

              • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

                Posté par . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 09/05/19 à 22:51.

                ça dépend, faut voir…

                Typiquement, une pièce que j'ai vue faite à l'imprimante 3D et que je ne m'imaginerais pas refaire facilement, ce sont des petits angles solides conçus pour y insérer des baguettes de même longueur afin de former un dodécaèdre : à mesurer et à construire précisément dans un atelier, sans machine à usiner robotisée (qui est à peu de choses près une imprimante 3D à enlèvement de matière) c'est hyper délicat.

                Par contre, la plupart des pièces "statiques" dans la vraie vie s'appuient sur des formes simples : une patte de fixation va par exemple avoir 3 trous sur le même plan, et deux autres sur un plan parallèle. ça se remplace facilement par une plaque à 5 trous + 2 entretoises. Tu mesures la projection de tes 5 trous sur le premier plan, la distance entre les deux plans, et.. c'est tout. Il faut visualiser les efforts subis par la pièce à l'intérieur du mécanisme (donc comprendre le mécanisme) pour savoir où doit porter la résistance.

                Comment on apprend ? Comme tout, j'imagine : en faisant, en regardant d'autres faire, en demandant comment ils font, en cherchant des tutos précis sur Internet, et aussi : en observant ce qui existe déjà. Côtoyer quotidiennement des machines industrielles (avec souvent des mécanismes apparents et largement dimensionnés) et regarder comment elles fonctionnent me rend plus simple le fait de réparer une machine. Tout comme travailler quotidiennement dans du code source doit certainement simplifier la vie quand on veut réparer un logiciel.

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

      comment pourrais je me procurer des pièces

      Je m'intéresse à ce projet mais n'y suis pas impliqué directement.

      Je pense qu'ils ont conçus la machine avec des pièces génériques trouvables facilement sur des sites comme :
      https://www.tridistribution.fr/fr/
      https://www.1001pieces.com/index.cfm

      Ça peut être une bonne question pour les concepteurs du projet ils sauront répondre bien mieux que moi.

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Garantie de disponibilité pièces de rechanges

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 08/05/19 à 14:46.

        On aimerait surtout savoir s'ils l'ont fabriqué et fait tourner. La conception "intellectuelle" ne suffit pas. Et un schéma de montage comme cela se fait avec les autres machines serait aussi bien vu. Là, j'ai surtout l'impression que c'est resté à l'état de concept et vu le prix de l'engin en bout de course, c'est très très léger.

        Pour donner un exemple de projet comparable, le mini lave-vaisselle Bob, les infos sont très nettement plus copieuses et la machine a, semble-t-il, été réellement utilisée.

        OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Doc ?

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

    Il y a un manuel de la machine quelque part ? Et les plans de construction ?
    Sinon, vous savez si il y a au moins un exemplaire qui a été construit ? Il n'y a que des images de synthèse sur le site.

    • [^] # Re: Doc ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0).

      Il n'y a pas non plus les spécifications de la machine, dont certaines sont pourtant légalement obligatoires :

      • dimensions ;
      • consommation eau, électricité ;
      • poids de lavage ;
      • essorage, nombre de programmes, etc.

      Bref le genre d'informations dont on a besoin quand on achète un lave-linge.

      Très honnêtement, je trouve que ça fait pas très sérieux et un peu piège à gogos.

      OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Doc ?

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-1).

        Vu que ce n'est qu'un accompte, sur un truc qui n'existe pas encore et remboursable à tout moment je ne vois pas ça comme un gros problème pour ceux qui s'y intéressent.

        • [^] # Re: Doc ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 07/05/19 à 16:05.

          Ça ne donne surtout pas envie de réserver. Ça ne fait pas sérieux. On ne sait pas même quelles garantie on a d'être remboursé (où sont les fonds versés par exemple).

          Sinon, j'ai un peu exagéré, si, il y a une vague description de la machine, dans les CGV, pas le meilleur endroit. C'est vague et insuffisant.

          Architecture semi-professionnelle (absence de joint de manchette) ;
          Cuve inox d’une capacité de 8 kg ;
          Bandeau de commandes avec affichage leds ;
          Façade interchangeable ;
          Dosage automatique de la lessive ;
          Palier démontable ;
          Moteur à entrainement direct sans charbon (Direct drive) ;
          Poids : 80 kg.

          OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: Doc ?

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            Tu trouves ça "vague" ? C'est la première fois que je vois des informations aussi précises être aussi accessibles sur du matériel grand public.

            Je préfère largement lire "moteur à entraînement direct sans charbon" que me faire baratiner parce que le nouveau modèle est programmable 72H à l'avance, au lieu de seulement 24H.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Doc ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

              Voici quelques infos manquantes :

              • Volume du tambour
              • Vitesse d'essorage
              • Qualité d'essorage
              • Classe énergétique
              • Consommation d'énergie en lavage
              • Consommation d'eau en lavage
              • Niveau sonore en lavage
              • Niveau sonore en essorage
              • Départ différé
              • Hauteur
              • Largeur
              • Profondeur
              • Dessus amovible
              • Programmes disponibles (pour le linge fragile, par exemple, ou l'arrêt cuve pleine)
              • Sécurités existantes
  • # Cocasserie

    Posté par . Évalué à 4 (+5/-2). Dernière modification le 07/05/19 à 15:03.

    l'increvable (…) n'est pas mort

    Merci pour la blague !

  • # Vraiment durable et écologique ?

    Posté par . Évalué à 2 (+3/-1).

    Est-ce que je suis le seul à penser qu'une machine à laver le linge qui "met à jour son logiciel" c'est pas vraiment durable ?

    Pourquoi faire appel à de l’électronique quand on peut l'éviter ?

    Pour moi, une machine durable et qui tente d'être plus écologique devrait limiter au maximum l'usage de matériaux rares et être le plus basique possible.

    Puis ce qui consomme dans une machine à laver c'est aussi le fait de chauffer l'eau, toutes les machines à laver contiennent une résistance électrique. Le truc vraiment écolo serait de brancher la machine sur le réseau d'eau chaude alimenté par un chauffe eau solaire. Bon, je m'égare… en tout cas, c'est ce que je vais essayer de faire chez moi avec une vielle machine (retaper 3 fois déjà) achetée 40€ sur leboncoin qui ne se met pas à jour :).

    Je reste convaincu que des projets comme ceux-ci peuvent être pertinent, juste faire attention où l'on place le curseur "high tech vs low tech".

    • [^] # Re: Vraiment durable et écologique ?

      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

      Pourquoi faire appel à de l’électronique quand on peut l'éviter ?

      Pour moi, une machine durable et qui tente d'être plus écologique devrait limiter au maximum l'usage de matériaux rares et être le plus basique possible.

      en tout cas, c'est ce que je vais essayer de faire chez moi avec une vielle machine (retaper 3 fois déjà) achetée 40€ sur leboncoin qui ne se met pas à jour :).

      Il y a forcément de l'électronique dans ta vieille machine, rien que l'alimentation c'est de l'électronique de puissance, mais pas forcément de la logique câblées type TTL ou de l'informatique.
      Et l'électromécanique c'est pas ce qu'on fait de plus précis ou de plus fiable : Quand on peut on préfère mettre des transistors CMOS ou FET dans un circuit plutôt que de mettre des relais qui ont une durée de vie assez courte et risquent de rester fermés (collés) en cas de défaillance. Pareil pour un compteur ou une régulation de température, on ne se repose plus sur l'approximation d'un ressort ou de la dilatation des matériaux. Et même maintenant on privilégie de plus en plus des roues codeuses plutôt que des potentiomètres ou des sélecteurs mécaniques dont les contacts se détériorent.

      Enfin, c'est pas parce que ta machine ne se met pas à jour qu'elle ne contient pas un controleur avec un programme informatique. Le but de l'OpenSource Hardware c'est de pouvoir prendre le programme/design et de le personnaliser, l'améliorer ou l'adapter à un autre microcontroleur/transistor/moteur quand celui d'origine est mort et que le modèle n'est plus disponible.

      Je reste convaincu que des projets comme ceux-ci peuvent être pertinent, juste faire attention où l'on place le curseur "high tech vs low tech".

      Tout à fait d'accord mais attention à ne pas le placer trop bas non plus et ajouter des contraintes d'utilisation, de maintenance et de réparation.

      • [^] # Re: Vraiment durable et écologique ?

        Posté par . Évalué à 0 (+0/-0).

        Merci pour ta réponse tout à fait pertinente, ça fait vraiment plaisir ! :)

        Je suis tout à fait d'accord avec toi, les différentes solutions doivent être étudiées et, en effet, si l'électronique permet d'éviter des pièces mécaniques ou électromécaniques moins fiable, ça peut être intéressant.

        Je suis juste un peu "obsédé" par le caractère non recyclables/non réutilisables de tous ces composants et chercherait donc à en limiter l'usage au strict nécessaire si j'avais à concevoir une machine.

        Si le fait de pouvoir mettre à jour sa machine ajoute de la complexité, je ne sais pas si ça vaut le coût. Car, bon je ne sais pas s'il peut y avoir de grandes "percées technologiques" dans nos programmes de machines à lavée ?

        Encore merci pour ta réponse,
        Andréas

        • [^] # Re: Vraiment durable et écologique ?

          Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

          Je suis juste un peu "obsédé" par le caractère non recyclables/non réutilisables de tous ces composants et chercherait donc à en limiter l'usage au strict nécessaire si j'avais à concevoir une machine.

          Un microcontroleur, un transistor ou une diode ne décèdent pas facilement si le design est conçu pour durer. Les usures mécaniques arrivent souvent bien plus rapidement.

          Autres exemples : Un interrupteur a une durée de vie bien plus courte qu'un bouton capacitif virtuellement immortel. Une Led a une durée de vie gigantesque par rapport à une ampoule luciole.

          Alors oui les condensateurs électrochimiques ont une certaine fragilité et une durée de vie limitée mais encore une fois c'est une question de design et il n'est pas rare de trouver du matériel informatique ou audiovisuel de plus de 30 ans toujours en état de marche. Puis quelques condo à remplacer tous les 10-15 ans c'est pas du tout les mêmes proportions de déchets que de mettre à la benne un appareil complet.

          Si le fait de pouvoir mettre à jour sa machine ajoute de la complexité, je ne sais pas si ça vaut le coût. Car, bon je ne sais pas s'il peut y avoir de grandes "percées technologiques" dans nos programmes de machines à lavée ?

          Ça permet de corriger des bugs, de la recalibrer facilement (ce qui est parfois compliqué même pour de l'électronique sans informatique) mais aussi de la faire évoluer en ajoutant par exemple un système de détection du poids, de la chaleur interne, de présence (si le chat a décidé de pioncer dedans) ou de remplacer/personnaliser l'interface de commande pour des raisons d'accessibilité ou de préférences.
          Bref, le logiciel apporte une souplesse que n'ont pas les autres solutions.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.