Journal Culte du Cargo et développement informatique

Posté par (page perso) .
35
1
fév.
2018

Connaissez-vous le Culte du Cargo ? Saviez-vous que ça s'applique à l'informatique – et probablement à d'autres corps de métier ?

Le Culte du Cargo

À la fin du XIXème^ et jusqu'au milieu du XXème^ siècle, la Mélanésie se vit envahir par des troupes américaines ou japonaises. Ces occupants étaient ravitaillés par avions-cargos : un opérateur radio appelait, et un ravitaillement arrivait.

Les Mélanésiens, à qui on avait rien expliqué de tout ça et peu au fait de la technologie, étaient donc incapables de comprendre la causalité réelle du lien entre les opérateurs radio et l'arrivée du ravitaillement : l'explication la plus logique pour eux était que les actions effectuées par les opérateurs étaient une espèce de rite plus ou moins divin, qui permettait l'arrivée du ravitaillement.

Conséquence : en reproduisant ces rites – mais sans matériel réel ni lignes de ravitaillement – certains ont pensé pouvoir faire apparaître les fameux avion-cargo. Évidemment, ça n'a jamais fonctionné.

Plus de détails disponibles sur Wikipédia.

Dans l'informatique

Le terme est aussi utilisé de façon plus générique pour décrire les cas où quelqu'un essaie d'appliquer une action à une situation pour obtenir un résultat précis, mais sans comprendre correctement ni l'action, ni la situation, ni la corrélation entre tout ça. L'utilisateur espère donc que son action va résoudre de manière plus ou moins magique ou divine son problème.

L'exemple informatique typique, c'est de copier un code sur Internet et de le coller bêtement dans un programme en espérant qu'il fasse ce pour quoi on en a besoin. Mais ça peut être plus subtil que ça, et s'applique à peu près à toutes les situations où quelqu'un tente de résoudre un problème en appliquant une méthode connue, alors qu'il ne comprends ni la cause du problème, ni même ce que fait réellement la méthode.

C'est un cas assez fréquent et problématique, surtout quand « parfois ça marche ». Parmi les effets de bord rencontrés, on trouve :

  • Beaucoup de temps perdu à essayer des « solutions » inexistantes.
  • Présence de code et/ou configurations « magiques » qui ne servent à rien (mais qui sont à maintenir, et susceptibles de provoquer des bugs).
  • Si par malheur la solution fonctionne mais à cause d'une partie du « rituel », ça peut être long et compliqué d'extraire la solution minimale réelle.
  • Le jour où on sort du cas exact où la solution fonctionne réellement, c'est catastrophique parce que l'on ne sait pas pourquoi on est sorti du cas fonctionnel ni comment y revenir alors même qu'on pensait maîtriser le sujet.
  • Si le rituel est foireux, on peut commettre des erreurs en pensant bien faire.

S'en débarrasser

Une fois le Culte du Cargo identifié, il faut s'en débarrasser. Ma méthode personnelle, c'est de commencer par : « Est-ce que la personne comprends ce qu'elle fait ? ».

Si la réponse est non, c'est généralement assez facile de remédier au problème. Ou au moins d'avoir la volonté de remédier au problème, après c'est une question de temps, de moyens et de motivation.

Mais parfois, on obtient un « oui » (alors que d'évidence, non), un « ben… », un « on a toujours fait comme ça » (la pire des réponses, surtout en informatique). Et là, le travail de psychologie commence…


Et vous avez-vous été confronté à un Culte du Cargo dans votre vie ?

Dans quel domaine ?

Comment vous en débarrassez-vous ?


Ce journal est issu de ce billet dont je me suis dit qu'il pouvait être pertinent ici aussi, et est placé sous licence CC BY 4.0 International.

  • # Google ne se lance plus

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Et vous avez-vous été confronté à un Culte du Cargo dans votre vie ?

    Très souvent.

     

    Dans quel domaine ?

    • certains « développeurs » qui s'y connaissent encore moins que moi (genre copier/coller du code pour changer l'imprimante par défaut alors que le besoin est d'imprimer sur celle de notre choix)

     

    • ne sait pas ce qu'est la barre d'adresse. Donc lance un navigateur (le truc qu'ils nomment « Google ») et tape le nom du site souhaité, et clic sur le premier lien qui se pointe. Si jamais il y a un changement, c'est mort
    • ne sait pas ce qu'est un navigateur web, ni un site web, ni internet. Ni rien en fait. Donc double-clic sur « le truc qui lance internet » et ensuite c'est plus ou moins au pif.
    • ne sait pas ce qu'est un nom de domaine, n'a pas conscience du fait que n'importe qui peut publier n'importe quoi, donc clics sur tout ce qui tombe sous la souris. Bam un virus en installant une police de caractères. Bam un site porno en recherchant une info banale. Bam des publicités partout avec un super jeu gratuit. Etc
    • je n'ai plus Orange = la page d'accueil du navigateur est désormais google.fr (demande de la direction) au lieu des informations hautement intellectuelles de la page d'accueil d'Orange (ou Free, etc)

     

    • dans l'interface utilisateur de Windows un grand classique est que les gens n'y pannent rien aux dossiers et fichiers, donc pour ouvrir un document il vont dans la liste des derniers documents utilisés. S'il n'y est pas c'est mort
    • j'ai vu une fois une personne qui copiait des données jugées importantes pour les sauvegarder. La source et la destination étaient sur le même disque-dur, genre de « Mes documents » vers « Mes documents » ou quelque chose du genre

     

    • il y a aussi une mairie qui a acheté des multiprises électriques avec interrupteur pour économiser l'énergie consommée par les ordinateurs la nuit. Alors que tout était paramétré pour se mettre en veille (moins de 3 watts en veille écran + unité centrale). Mon calcul était que le prix de chaque multiprise plus le temps passé pour la mettre en place serait amorti en 20 ans minimum

     

    J'arrête sinon je vais être aigri :-)

     

    Comment vous en débarrassez-vous ?

    Je ne suis pas formateur :-)
    Je donne une petite indication pour permettre à la personne d'en savoir un peu plus, mais bien souvent la personne ne pige pas du tout car elle n'a pas la base de la base donc je résous son problème et basta. Les entreprises me paient pour résoudre les problèmes informatiques, pas humains.

    • [^] # Re: Google ne se lance plus

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Voila pourquoi je ne veux plus avoir à faire à l'utilisateur. Bien souvent il n'est pas en cause car il utilise un outil qui doit fonctionner, le problème est le manque de formations des utilisateurs. Je vous l'accorde une partie s'en fustige le scoubidou de savoir la différence entre un fichier et un dossier (c'est le truc jaune qui a pas la même images que les autres… véridique), ou bien de taper l'adresse du site qu'il connaisse par cœur sur internet, google. Par exemple monsitequejeconnaisladresse.fr dans le champ recherche de google.

      Parfois c'est désespérant et avec les années j'ai arrêté d'accorder du temps cerveau à essayer de faire comprendre ça aux utilisateurs mais surtout à leurs manager et l'idée qu'il serait bon pour tout le monde de former les collaborateurs correctement… Mais je me suis souvent rincé les dents tellement le vent était fort ;)

      Born to Kill EndUser !

      • [^] # Re: Google ne se lance plus

        Posté par . Évalué à 6.

        Il faut les comprendre les zutilisators … normalement tu es sensé pouvoir répondre à tout les problèmes d'origine informatique
        surtout si t'as obtenu ton diplôme à POUDLARD, école très connue proche de la banquise ou se reproduise les pingouins …

        Ou alors tu achètes un diplôme de Redmond et tu remplaces la magie par des licences, des anti virus, des bons de commandes … des mises à jour

    • [^] # Re: Google ne se lance plus

      Posté par . Évalué à 10.

      Je trouve qu'il n'y a pas beaucoup d'exemples dans ta liste qui relèvent du culte du cargo.

      Si j'ai bien compris, pour qu'on puisse faire rentrer quelque chose dans la case "culte du cargo", il faut que l'utilisateur ait un modèle (quelqu'un de compétent qui effectue une action non-triviale), qu'il associe une action à une conséquence, mais qu'il ne comprenne pas la logique du lien action-conséquence. Logiquement, quand il essayera de reproduire cette action, il va faire quelque chose qui ressemble à l'action du professionnel mais qui n'a aucun sens.

      Si toute action stupide de l'utilisateur était associée à un culte du cargo, on n'aurait pas besoin d'avoir un truc particulier…

      Un exemple de culte du cargo, ça serait un utilisateur qui tape une commande erronnée dans le terminal, et qui, suite au message d'erreur, retape la même commande précédée de sudo. Il a vu quelqu'un qui avait tapé "apt install", qui s'était pris un rappel à l'ordre, qui s'était dit "ah oui j'ai oublié sudo". Enfin c'est ce que j'ai compris du culte du cargo.

      Je ne suis pas certain que ça soit si fréquent que ça en informatique. Beaucoup de gens sont incompétents et font n'importe quoi, mais en général ça n'est pas par manque de compréhension de la logique sous-jacente. Il y a même pas mal de gens qui s'adonnent à des rituels (par exemple, ouvrir tel logiciel avant tel autre parce qu'une fois ça a planté), mais ça n'est pas du culte du cargo, ils n'essayent pas de singer un comportement qui a du sens.

      Au passage, c'est idiot de se moquer des gens victimes du culte du cargo. C'est un comportement très sain, l'imitation. On voit quelqu'un qui arrive à un objectif avec un certain comportement, on essaye de le reproduire. C'est tout à fait normal. On peut juste se rater de manière ridicule si on n'a pas compris pourquoi le comportement menait à un résultat, mais c'est un cas très particulier, qui n'impose pas de rejeter la méthode générale. Par exemple, on peut très bien appuyer sur les interrupteurs pour allumer la lumière sans comprendre la "magie" qui se cache derrière. La plupart du temps, l'imitation bête fonctionne très bien, c'est une bonne méthode générale.

      • [^] # Re: Google ne se lance plus

        Posté par . Évalué à 8.

        " C'est un comportement très sain, l'imitation."

        C'est même la meilleure façon d'apprendre et d'évoluer… Rien (ou pas grand chose) n'a été inventé qui n'ait été inspiré de l'existant. Mais le soucis c'est que ça marche mieux quand ça marche pas. Parce que du coup on est obligé de chercher pourquoi notre imitation a foiré et du coup on apprend. Quand ça marche … bin on a rien appris, jusqu'à ce que ça ne marche plus.
        Et je n'ai pas honte d'avouer que c'est ainsi que j'ai écrit mes tous premiers programmes, en TI Basic sur ma TI-89. En copiant les ptits jeux codés par des élèves de ma classe, je partais d'un programme existant que j'essayais de modifier, forcément ça plantait, du coup je cherchais … et j'ai fini par connaître le manuel de la TI par coeur. Tant qu'on en est aux aveux, du temps où je jouais à l'autohébergeur, j'ai copié-collé un HOW-TO pour installer un serveur Exim/Dovecot sur mon premier Kimsufi, sans comprendre la moitié des fichiers de conf, bin il fonctionne encore. Entre-temps j'ai voulu modifier plein de paramètres (l'antispam, la grey-list, Clamd, …) et j'ai appris.

        L'avantage dans «l'informatique» au sens large c'est que tout ce dont on a besoin pour s'y essayer c'est quelques vieilles machines et une connexion internet. Si on se plante, le labo ne va pas exploser et on aura pas ruiné les récoltes de l'année. Donc c'est assez facile d'utiliser la Méthode_essai-erreur. Ensuite on se sert du web pour consolider les acquis en recherchant les "bonnes pratiques" du domaine (en lisant du code libre par exemple, la compétence nécessaire ici étant de savoir choisir ses sources pour ne pas apprendre par le tuto de Jean-Kévin).

        • [^] # Re: Google ne se lance plus

          Posté par . Évalué à 3.

          L'avantage dans «l'informatique» au sens large c'est que tout ce dont on a besoin pour s'y essayer c'est quelques vieilles machines et une connexion internet. Si on se plante, le labo ne va pas exploser et on aura pas ruiné les récoltes de l'année. Donc c'est assez facile d'utiliser la Méthode_essai-erreur.

          Si ça peut te rassurer, la méthode est facile à utiliser dans absolument tous les domaines: agriculture, alimentation, sécurité automobile, etc.
          Par contre, on te donne parfois moins d'essais que tu en voudrais…

          ---------> [ ]

  • # Reboot windows

    Posté par . Évalué à 10.

    Pendant longtemps j'ai redémarré Windows pour résoudre un problème. Parfois ça marchait, parfois ça marchait pas. Vous savez quoi ? Je continue parfois à le faire. Parfois ça marche, parfois ça marche pas. C'est un culte du Cargo totalement assumé !

    Il fut un temps même (Windows 95 ou 98) où je réinstallais Windows quand les redémarrages ne marchaient pas.

    Bon ça c'est sous Windows, sous Archlinux je vais sur le wiki ou sur le forum et je lâche rien tant que je n'ai pas compris le problème.

    • [^] # Re: Reboot windows

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est un culte du Cargo totalement assumé !

      Le culte du Cargo implique de ne pas être conscient de la situation. Là, c'est plutôt faire preuve de pragmatisme par rapport à un truc trop "sale" pour donner envie de creuser.

      • [^] # Re: Reboot windows

        Posté par . Évalué à 6.

        Ah, mince, moi qui croyais que c'était comme ça que ça fonctionnait windows…
        Vu qu'il reboote tout seul pour un oui ou pour un non, justement pour auto-résoudre ses propres problèmes.

        Yth, rhôôooo….

    • [^] # Re: Reboot windows

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      On pourrait disserter sur le reboot pour supprimer les problèmes mais le fait est que ça résoud plein de problème (pas forcément de la manière la plus efficace): un service dans les choux ou une dépendance de service qui a crashé, un montage réseau qui déconne… Vu le temps de démarrage actuellement, je ne serais pas étonné que ce soit une solution efficace (en moyenne, pas à chaque fois évidemment) pour quelqu'un qui ne comprends pas le problème.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Reboot windows

        Posté par . Évalué à 5.

        Vu le temps de démarrage actuellement, je ne serais pas étonné que ce soit une solution efficace (en moyenne, pas à chaque fois évidemment) pour quelqu'un qui ne comprends pas le problème.

        Mon portable du boulot a encore un HDD (tout comme ma tour à la maison mais elle n'est pas sous Win).
        Le temps de démarrage entre l'allumage et le moment où le système est vraiment utilisable dépasse largement les 10min. (faut dire que Outlook et Skype Business prennent leur temps et des ressources…).

        Alors si, le temps de démarrage aujourd'hui est encore un problème pour certain.

        Cela dit, mon nouveau portable sera livré dans 3 jours (enfin, ça fait une semaine qu'il arrive dans 3 jours, je ne désespère pas). J'aurai tout le loisir de redémarrer sans cesse…

        • [^] # Re: Reboot windows

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Évidemment, c'était un cas général, il y a pleins d'exceptions à ça. On peut aussi me sortir le Switch core qui met 20 minutes à booter (mais ça ne dérange pas certains d'essayer quand même).

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Reboot windows

        Posté par . Évalué à 5.

        ça résou(t) plein de problème(s)

        Oui par exemple quand git push déclare d'un seul coup qu'il n'y a pas de repo, que j'ai pas les droits, ou que Saturne s'éloigne de son orbite, j'invoque le cargo à l'aide de ce rituel éprouvé :

        • sudo apt -y autoremove && sudo apt update && sudo apt upgrade && shutdown -r now
        • Je passe une lingette sur mon bureau
        • j'ouvre la fenêtre de la cuisine
        • je lave la vaisselle qu'il y a dans l'évier
        • je retourne devant l'écran, je me logge en tirant la langue (très important)
        • Je retourne dans le dépôt, et relance ma commande de push en prononçant les mots "bon, ça va bien maintenant" dans cet ordre

        Et paf (enfin plutot pooon 🕬), le cargo arrive ; moi content, tout bien :)

        • [^] # Re: Reboot windows

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Nooonnn, pas possible là, tu n'es pas sous GNU/Linux, tu es sous Windows.

          • [^] # Re: Reboot windows

            Posté par . Évalué à 2.

            Sérieusement, tu connais pas ce truc où git déconne et où le plus vite fait, c'est de rebooter? Ça doit m'arriver genre 2 à 4 fois / an, ce que je trouve beaucoup. Note que si j'en profite pour mettre à jour, c'est que justement, ça arrive relativement pas souvent :p

            • [^] # Re: Reboot windows

              Posté par . Évalué à 8.

              Ça doit faire une belle pile de vaisselle, également !

              • [^] # Re: Reboot windows

                Posté par . Évalué à 5.

                Remarque théologique frappée au coin du bon sens, cela dit le rite de la vaisselle sert à invoquer d'autres cargos (le sourire de ma femme, entre autres évènements magiques et mystérieux) le tout vaguement indexé sur la hauteur de la pile (de vaisselle) c'est à ça qu'on reconnaît un culte qui fonctionne :)

            • [^] # Re: Reboot windows

              Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 03/02/18 à 11:44.

              Ben non, le seul et unique cas de plantage que j'ai encore sous Gnu/linux, c'est quand je démarre un Windows 10 sous VirtualBox, tout se fige, même les touches magiques ne marchent pas, je dois faire un reset.

    • [^] # Re: Reboot windows

      Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 02/02/18 à 00:15.

      En tant que simple utilisateur sans aucun droit, le reboot Windows est plutôt dû à l'effet réverbère !
      Même si ça ne résous rien, le reboot est l'unique action possible avant d'appeler le service « ouin-ouin samarchpa » (ou « service informatique ») qui nous demandera de rebooter une 2ème fois. Toujours sous l'emprise de l'effet réverbère, les performances du service informatique sont mesurés au nombre de tickets résolus. Il n'y a donc aucun intérêt à résoudre un problème de manière permanente s'il peut être rapidement résolu temporairement par un reboot (donc multiplier les tickets résolus).

    • [^] # Re: Reboot windows

      Posté par . Évalué à 8.

      À une époque, je rebootais aussi à tout bout de champ.
      Mais j'ai arrêté.

      Il n'y a plus de place dehors pour tous ces containers qui sont parachutés à chaque fois!

      -----------> [ ]

  • # En biologie

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Et vous avez-vous été confronté à un Culte du Cargo dans votre vie ?

    Oui.

    Dans quel domaine ?

    Pas en informatique (normal, je ne travaille pas dans l’informatique), mais en labo de recherche en biologie.

    L’exemple le plus frappant est celui de la décomplémentation des sérums utilisés en culture cellulaire. Sans trop rentrer dans les détails, c’est une pratique qui consiste à chauffer un milieu de culture pour « inactiver le complément » (c’est-à-dire détruire certaines protéines qu’il contient) avant d’utiliser ledit milieu sur des cellules. La raison étant que les protéines du complément pourraient avoir un effet délétère sur les cellules.

    C’est une pratique très répandue dans la plupart des labos de culture cellulaire. Tout le monde a appris en commençant à travailler dans un tel labo que c’était quelque chose qu’il fallait faire (c’est souvent une des première chose qu’on apprend à un nouvel étudiant stagiaire), et tout le monde obéit religieusement et perpétue la pratique depuis des années sans jamais la remettre en cause.

    Sauf que quand on se renseigne un tout petit peu, on réalise que ça doit faire au moins vingt ans qu’il a été démontré qu’à de rares exceptions près, la décomplémentation au mieux ne sert à rien et au pire a un effet néfaste sur les cellules (probablement parce qu’en chauffant pour détruire les protéines du complément, on détruit aussi d’autres protéines contenues dans le milieu dont les cellules ont besoin). C’est écrit dans toutes les éditions à jour (i.e. pas celle de 1978 qui traîne dans le labo) des manuels de culture cellulaire, les fournisseurs de milieux de culture eux-mêmes disent « non mais arrêtez de faire ça les gens, sérieusement ça sert à rien »… en vain. La pratique est trop ancrée dans les laboratoires.

    Bref, tout ça pour dire que le culte du cargo est loin de ne s’appliquer qu’à l’informatique. Je ne sais pas si c’est rassurant ou inquiétant… :D

    • [^] # Re: En biologie

      Posté par . Évalué à 10.

      Ça n'est pas tout-à-fait la même chose.
      Je ne sais pas si l'attitude "parce qu'on a toujours fait comme ça" relève du culte du cargo.

      Dans le "on a toujours fait comme ça", il n'y a pas d'attente à un résultat particulier, mais plus à une absence de problème surprise.

      Cela dit, je ne peux m'empêcher d'ajouter mon histoire préférée:

      NOTE IMPORTANTE: Je n'ai jamais trouvé (en fait cherché) à confirmer cette histoire, ça pourrait n'être qu'une légende urbaine:

      Pendant la guerre, l'armée américaine a eu tout le mal du monde à fabriquer les sièges d'avions de combat. Dans les spécifications, le cuir devait être traité avec de la matière fécale de lama (oui oui). Sauf qu'ils n'arrivaient pas à en faire venir suffisamment.
      Ils ont donc d'abord essayé à maintes reprises d'implanter un élevage de lama sur place, sans grand succès (l'histoire ne dit pas pourquoi).
      Après beaucoup de vains efforts, ils ont finalement décidé de chercher une solution de remplacement, ce qui suppose de comprendre pourquoi le traitement est requis au départ…
      Un retour en arrière leur permit de voir que les specs du cuir on été faite à l'arrache faute de temps, et qu'elles sont en fait calquées sur les specs du cuir des selles de chevaux de l'armée.
      Les specs du cuir des selles de chevaux de l'armée ont elles-mêmes été pompées sur les specs du cuir des chevaux de l'armée britannique d'avant l'indépendance (!!).
      Ils se lancent donc dans un échange avec le Royaume-Uni dans le but de retrouver l'origine de cette spec bien mystérieuse.
      Sauf qu'au R.-U., on n'utilise plus ce traitement, et il faut plonger dans les archives pour retrouver quand et pourquoi il a été supprimé.
      (là vous imaginez les ressources engagées là-dedans alors que mine de rien… c'est la guerre…)
      Après bien des efforts, le R.-U. trouve enfin la réponse:
      1. Les Britanniques recevaient beaucoup de jeunes chevaux inexpérimentés et peu dressés.
      2. Ces chevaux étaient nerveux à cause de l'odeur du cuir neuf des selles de cheval.
      3. Alors ils traitaient les selles avec des crottes de lama pour masquer l'odeur du cuir neuf!

      Moralité: n'acceptez jamais "parce qu'on a toujours fait comme ça!" en réponse à un pourquoi!

      • [^] # Re: En biologie

        Posté par . Évalué à 10.

        Y'a aussi l'histoire de l'experience avec des singes qui est du meme acabit. Idem, je sais pas si c'est une vraie experience ou une legende urbaine mais c'est marrant de la raconter à une bande d'utilisateurs "qui ont toujours fait comme ça" :

        C'est un labo de recherche qui fait une etude comportementale avec un groupe de singes. Chaque singe possède un gilet qui peut lancer des decharges electriques. Il y a un tas de bananes au milieu de la piece et si un singe du groupe touche a cette banane, tout le groupe reçoit une decharge electrique.
        Evidemment, très vite, ils ont compris qu'il ne faut pas toucher aux bananes.
        Lorsqu'un nouvel individu est introduit, il est très vite mis au parfum par le groupe qu'il ne faut pas toucher les bananes sinon il se prend une branlée.
        Et a chaque nouvel individu est "formé" pour pas toucher les bananes. Et ça perdure même lorsqu'il n'y a plus un seul singe du groupe initial et qu'aucun "nouveau" n'a connu la moindre decharge electrique.
        Et même lorsqu'on leur enleve les gilets, ils ne touchent pas les bananes car le groupe fait ce qu'il faut pour bloquer les initiatives individuelles et les "innovations".

        C'est une petite fable aussi pour faire comprendre les defauts de la formation "sur le tas" des nouveaux et la perte d'information au fil des remplacements ainsi que l'entretien de la soit-disante "culture d'entreprise".

        • [^] # Re: En biologie

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Ah, j'la connaissais avec une douche froide. Et des singes qui se mettent veugra sur la gueule.

          • [^] # Re: En biologie

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Ah c'est amusant, moi je la connais avec un groupe de tomates qui apprennent à la dure qu'il ne faut pas traverser la rue.

        • [^] # Re: En biologie

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Y'a aussi l'histoire de l'experience avec des singes qui est du meme acabit. Idem, je sais pas si c'est une vraie experience ou une legende urbaine

          Ça semble plus tenir de la légende urbaine. Cependant, j'avais l'impression d'avoir lu récemment une reproduction de cette expérience mais je ne retrouve rien.

          https://www.psychologytoday.com/blog/games-primates-play/201203/what-monkeys-can-teach-us-about-human-behavior-facts-fiction

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: En biologie

            Posté par . Évalué à 1.

            J'ai connue cette expérience par L'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu de Bernard Werber : https://amnezik666.wordpress.com/2009/09/03/la-culture-dentreprise-vue-par-bernard-werber/ mais ça n'est pas du tout un gage de vérité. J'ai lu ce livre pour la première fois aux alentours de 2000 (j'avais 16 ans) et j'avais beaucoup aimé, du coup je l'ai relue dernièrement et me suis rendu compte que les résultats de beaucoup d'expériences décrites étaient largement extrapolés ou même modifiés pour coller à la philosophie "New-Age" de l'auteur.

            Idem avec cette expérience : http://mel.vadeker.net/evenementiel/rats_plongeurs_differenciation_sociale.html

            D'un coté nous avons un documents vidéo d'époque qui circonscrit l'étude au seul modèle animal et de l'autre une forme de réappropriation de l'étude pour en faire un message qui fait subtilement le lien avec la critique politique des sociétés humaines.

            Que Werber traduit par :

            Peut-être que l'espèce humaine est tributaire elle aussi d'une telle grille. Et quel que soit le gouvernement anarchiste, despotique, monarchiste, républicain ou démocratique, nous retombions dans une répartition similaire des hiérarchies. Seules changent l'appellation et le mode de désignation des exploiteurs.

  • # Rust

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 01/02/18 à 23:48.

    Beaucoup de dévelopeurs en Rust vouent un culte pour cargo

  • # Régulièrement

    Posté par . Évalué à 1.

    Et vous avez-vous été confronté à un Culte du Cargo dans votre vie ?
    Dans quel domaine ?
    Comment vous en débarrassez-vous ?

    Oui ! Pleins ! Choisir une base de données SQL sans regarder ce qu'on va en faire (autre que « on veut persister des informations » soit), choisir Java « parce qu'on fait du Java » (certes…), écrire son projet en n-tiers (« mais là ta couche métier elle fait uniquement un mapping automatique d'un objet vers un autre qui sont identiques » « oui » (ah bon…)),…

    Je ne m'en suis pas débarrassé :) Pour moi, j'aime beaucoup qu'on remettent en cause mes idées, qu'on me pousse à me montrer d'autres façon de faire où tu commence par te dire WTF, puis tu te dis que c'est cool et tu fini plus malin en essayant de comprendre dans quels sont les avantages et les inconvénients de ta solution par rapport à ce que tu connaissais.

    • [^] # Re: Régulièrement

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Choisir une base de données SQL sans regarder ce qu'on va en faire

      C'est marrant, j'aurais citer la même chose avec une base nosql. (Pas que je trouve que les bases nosql soient mauvaises mais perdre les garanties acid sans réfléchir, ou pour des hypothèques problèmes de perf, ne me semble pas pertinent).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Régulièrement

        Posté par . Évalué à 5.

        En fait, j'aurai dit la même chose avec les bases de données en général. Dans une proportion pas si petite que ça, un simple fichier texte (bon, remarques, on peut considérer que c'est une BDD…) peut stocker de manière aussi efficace (voire plus) les informations que l'on cherche à archiver.

        • [^] # Re: Régulièrement

          Posté par . Évalué à 2.

          Dans une proportion pas si petite que ça, un simple fichier texte […] peut stocker de manière aussi efficace (voire plus) les informations que l'on cherche à archiver.

          Faut faire gaffe aux éventuels accès concurrent quand même ;)

      • [^] # Re: Régulièrement

        Posté par . Évalué à 2.

        Tout à fait, je l'ai plus rencontré avec du SQL, mais pour moi il n'y a pas de bonne base sans expression des besoins et contraintes : ni en SQL, ni en NoSQL (ni en NewSQL ou fichier).

        • [^] # Re: Régulièrement

          Posté par . Évalué à 9.

          expression des besoins

          La tu mets le doigt sur un truc issue de la science fiction …

          Voici une excellente illustration du problème … que du vécu

          Titre de l'image

          • [^] # Re: Régulièrement

            Posté par . Évalué à 1.

            Je ne suis pas d'accord !

            Si tu veux des spec écrites sur des tablettes en marbre oui tu n'en aura jamais. Mais quand tu utilise une base de données tu sais ce que tu en fait (si c'est « au cas où » ne le fait pas ce sera plus simple). Après oui tu fait évoluer en fonction des besoin, ça peut vouloir dire qu'on va changer de moteur de base de données (ça n'est pas si compliqué que ça avec la panoplie d'ETL qu'on a maintenant ou de techno qui font du streaming). Si ton besoin est véritablement mouvant une archi CQRS comme de l'event sourcing pourra probablement t'aider.

            C'est dommage de prendre les problèmes de manière aussi résignée, on a un tas de choses pour pouvoir avancer.
            Tu as un article de Martin Fowler qui montre bien que ça peut très bien fonctionner.

  • # Pas que les dev .. les sysadmin aussi

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Et vous avez-vous été confronté à un Culte du Cargo dans votre vie ?

    Trop souvent ! La peste vient de Stackoverflow
    Copie coller de l'erreur dans google, premier résultat sous SO, application de la première réponse proposée. Aucune étude, aucune réflexion !

    Dans quel domaine ?

    Administration de serveur, configuration d'applicatif

    Comment vous en débarrassez-vous ?

    J'ai pas encore trouvé.

    Ce genre de culte montre surtout l'incompétence et le je-men-foutisme des personnes…
    Si quelqu'un a une idée non violente, je suis preneur

    • [^] # Re: Pas que les dev .. les sysadmin aussi

      Posté par . Évalué à 6.

      Le harcèlement moral. Si c'est bien fait, la personne se suicide d'elle-même, demande aux gestionnaires de orange, ils savent faire :)

      • [^] # Re: Pas que les dev .. les sysadmin aussi

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        demande aux gestionnaires de orange, ils savent faire

        Je suis tombé il y a quelques mois sur une étude qui indique que le taux de suicide a été le même que partout ailleurs.
        Le truc me semblait bien ficelé. Je n'ai pas vérifié les données.

        • [^] # Re: Pas que les dev .. les sysadmin aussi

          Posté par . Évalué à 2.

          Je suis tombé il y a quelques mois sur une étude qui indique que le taux de suicide a été le même que partout ailleurs.

          Tu ne t'es pas fait trop mal j'espère?

          Je n'ai pas vérifié les données.

          Moi non plus :)

          Et vu que j'ai appris tout ce que je «sais» de cette «affaire» la par la télévision, je suis pas convaincu que ces informations soient frappés des sceaux de la pertinence et de la véracité objective sans exagération.
          M'enfin, ça me semblait fun à sortir dans ce contexte précis :)

    • [^] # Re: Pas que les dev .. les sysadmin aussi

      Posté par . Évalué à 8.

      Avec les sysadmins il faut pas montrer que tu as peur … sinon ils le sentent

  • # Il y a fort longtemps

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 02/02/18 à 10:25.

    Et vous avez-vous été confronté à un Culte du Cargo dans votre vie ?

    Oui ! Je m'en rappelle très bien, et d'ailleurs l'histoire va vous étonner cliquez ici.

    Nous vivions dans les îles avec mon papa et ma maman et mes frères et sœurs. La vie était dure. Nous n'avions accès ni à l'eau potable, ni au tout à l'égout, et la télévision satellite était encore en noir et blanc. Pour se sustenter, il fallait se lever à 6 heures 46 du matin pour aller chasser la papaye et la mamaye !

    Un jour, des blancs padchénous arrivèrent et établir leur camp juste à côté de notre domaine. Ils n'avaient nul besoin de chasser, car ils avaient un dispositif spécial pour obtenir des vivres. Il leur suffisait de parler dans un bitoniau avec des fils au bout en disant des mots magiques jore "Alpha Tango Foxtrott ? Pika Bravo Vieux Mort Sot Sénile Chauve Hounet !". Quelques heures après un grand oiseau de métal arrivait du ciel avec des vivres, des trucs imbouffables de Jacques Borel mais eux les mangeaient.

    Notre père décida alors qu'il fallait prendre exemple sur eux et effectuer le même rituel, et obtenir de la nourriture des dieux. Nous avons donc reproduit le dispositif avec du bois, des cailloux et des carcasses de mamaye. Et nous nous levions à 6 heures 46 tous les matins pour procéder au rituel ! Mais ça ne marchait pas.

    Alors mon père décida qu'il fallait arrêter d'essayer d'obtenir notre nourriture par d'autre moyens, peut-être que c'était ça qui offensait les dieux. La chasse à la papaye fut interdite dans le domaine. Au bout de quelques jours d'abstinence, ça marchait ! Les oiseux de métal arrivaient et les padchénous venaient même déposer les vivres devant nos maisons en marmonnant des choses incompréhensibles jore "tainlayconssacontinuhyvonsslaissaymourrirdeufain".

    Et tout le village a eu la chiasse pendant 3 jours. C'était pas une bonne idée.

    Dans quel domaine ?

    Domaine Bananagousef

    42, Rue de la Grande Mitre

    Troisième palmier touffu en partant de la g De la dr Du milieu en fait

    69 337, Pape Oisif Nouvelle Guiness

    Comment vous en débarrassez-vous ?

    À grand coups de flèches empoisonnées dans le cul. Tu peux être sûr que pendant que papa était cloué aux chiottes j'en ai profité pour reprendre les affaires du village en main.

    Voilà voilà, sinon quoi d'autre ?

    Ah oui je voulais vous signaler que hier l'image labellisée du jour sur la wikipedia française c'était un cactus qui faisait un gros FUCK.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Image_du_jour/f%C3%A9vrier_2018

    bonne journée _o/

    splash!

  • # Cargo culte agile

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour tous ceux qui font de la gestion de projet «Agile» :
    https://mixitconf.org/2017/cargo-cult-agile

    • [^] # Re: Cargo culte agile

      Posté par . Évalué à 4.

      "Agile" nos commerciaux et autres grosses têtes n'ont plus que ce mot à la bouche …

      quelqu'un connaît l'origine de cette mode ?

      Parce que Agile avec un ERP c'est comme la gymnastique avec des moellons dans les chaussettes …

      • [^] # Re: Cargo culte agile

        Posté par . Évalué à 3.

        Le problème d'agile c'est que les gens pensent qu'ils vont gagner du temps de l'argent instantanément sans effort
        Je suppose qu'agile vient du fait que normalement avec l'agile, on peut rapidement s'adapter.

        L'agile permet d'éviter de se planter dans le cahier des charges et que le besoin est mal connu. Ça nécessite un feedback régulier du client/utilisateur final, cela sous entend une grande implication du client dans le process de développement.

        Le truc et le gros problème de l'agile c'est que certains se cachent derrière l'agile pour :
        - Faire des réunions d'une heure par jour
        - Ne pas écrire de spécs (oui elles peuvent être modifier mais ca n’empêche pas de les écrire)
        - Ne pas faire de planning prévisionnel (évidemment il est adaptable mais il faut quand même en faire un au début de projet)

        • [^] # Re: Cargo culte agile

          Posté par . Évalué à 2.

          Bref c'est encore un coup du service marketing … un mot de plus "à la mode"

          Surtout que Agile pour moi : cela signifie que l'on part d'un dev from scratch ou presque
          on ne part pas d'un ERP standard que l'on paramètre

        • [^] # Re: Cargo culte agile

          Posté par . Évalué à 4.

          • Ne pas écrire de spécs (oui elles peuvent être modifier mais ca n’empêche pas de les écrire)
          • Ne pas faire de planning prévisionnel (évidemment il est adaptable mais il faut quand même en faire un au début de projet)

          "In preparing for battle I have always found that plans are useless, but planning is indispensable." -- Dwight D. Eisenhower

        • [^] # Re: Cargo culte agile

          Posté par . Évalué à 3.

          Il faut aussi que les chefs "respectent" le sprint de 3 semaines (imposé par eux, car 2 semaines, c'est "trop court"). En général, il y a toujours un autre projet qui a besoin de modif maintenant tout de suite. Et tant pis, si cela fout en l'air le sprint en cours, la sortie d'une version de test, le boulot de l'équipe de teste pour les 2 semaines suivantes et la réunion avec le client pour l’acceptation.

          Pour moi, l'agile, c'est la différence entre se caler sur une horloge, et demander à tout le monde si il est pret pour la suite. Plus il y a de monde et plus c'est le bordel pour savoir qui est prêt quand. Avec une horloge globale, c'est bien plus facile de se synchroniser et de prévoir certaine réunions.

          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Cargo culte agile

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai un peu de mal à cerner en quoi il serait impossible de mettre en place un ERP en mode agile. Vu qu'un ERP ne va pas instantanément être utilisé productivement par toute la boîte, il est logiquement possible de mettre un seul des services de l'entreprise sous l'ERP et par incréments successifs de recouvrer les fonctionnalités des applis existantes, documents excel/word ou papier existants.

        Et pour éviter que le troll ne meure de faim, voici le manifeste agile ainsi que son histoire sur la wikipedia.
        Vous remarquerez en lisant le manifeste agile, que ça n'est pas incompatible avec vos cascades ou cycles en V préférés. D'où SCRUM, qui est à mon sens l'agilité adapté à des cycles en V.

        • [^] # Re: Cargo culte agile

          Posté par . Évalué à 3.

          il est logiquement possible de mettre un seul des services de l'entreprise sous l'ERP

          Possible mais pas évident … car dans un ERP tout est lié
          Généralement cela demande de mettre en place des interfaces entre l'ERP et le reste ce qui peut être long et générateur d'erreurs
          99 fois sur 100 on effectue un démarrage en réel sur l'ERP complet … voire en double (ancien + nouveau)

          Non je pensais plus au sens ou pour moi la méthode agile repose sur un cahier des charges minimal
          donc les débordements possibles sont :

          • un projet qui n'en finit pas (c'est déjà le cas avec un cahier des charges)

          ceci dit tant que le client est d'accord pour payer …

          un ERP est tellement vaste que bien avant que le projet soit terminé les besoins ont évolués.

          QUESTION : Comment se négocie un contrat "agile" on part sur un forfait … un nombre de jours … ?

          • [^] # Re: Cargo culte agile

            Posté par . Évalué à 1.

            QUESTION : Comment se négocie un contrat "agile" on part sur un forfait … un nombre de jours … ?

            Ça ressemble effectivement plutôt à un contrat de prestation, on s'engage sur une période, avec X consultants et pas sur un résultat complet contractuel. Ça c'est pour la partie que je connais ; pour le reste, j'imagine qu'on peut rajouter des clauses genre "au moins un livrable par sprint, installable directement en production". Ça reste plutôt basé sur la confiance que sur un socle juridique strict mais vu que le contrat est plutôt précaire (chaque livrable doit pouvoir être le dernier), la boîte qui fournit la prestation a intérêt à satisfaire le client.

            • [^] # Re: Cargo culte agile

              Posté par . Évalué à 2.

              OK … à éviter avec certains clients … :)

              Déjà avec un socle juridique strict ça tourne au jeu de poker … alors "basé sur la confiance"

              C'est une invention de chez les bisousnours de Poney City ?

          • [^] # Re: Cargo culte agile

            Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/02/18 à 13:52.

            Pour scrum en général le client achète un nombre de points d'estimation, et le scrum master est un gars de chez le client qui vérifie que les dev n'estiment pas les US la hausse. Oui, ça n'a d'agile que le nom.

            • [^] # Re: Cargo culte agile

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 08/02/18 à 14:08.

              Mouais … je sais bien qu'on à les clients que l'on méritent mais je ne connais que TRES TRES peu de client
              capable de vérifier les nombres de jours.

              Bref c'est bien ce que je pensais … c'est pas pour nous :(

              Questions : a quoi ça sert les points d'estimation ?

              • [^] # Re: Cargo culte agile

                Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 09/02/18 à 01:13.

                Au début de chaque sprint (2 à 4 semaines selon les boîtes) l'équipe donne une évaluation de chaque fonctionnalité/correction de bug/documentation etc. C'est un mélange entre le temps que l'équipe pense que ça va prendre et la difficulté de la tâche (en pratique c'est surtout le temps).
                Le but pour chaque sprint est de réaliser au moins le nombre de points sur lequel on s'est engagé (une fonctionnalité est finie quand elle rempli un certain nombre de critères (tests unitaires + tests fonctionnels + doc en général)). En regardant le nombre de points engrangés dans un sprint on calcule ce qui est appelé la "vélocité" de l'équipe.
                La valeur d'un point est très variable d'une équipe à l'autre.

                Je comprend pas trop ta remarque. En général quand ce type de contrat est passé c'est que le presta bosse dans les locaux du client, en tout cas je ne l'ai vu que dans ce cadre la.

                • [^] # Re: Cargo culte agile

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  J'ai oublié de souligner: c'est une très mauvaise manière de faire, t'as des débordements des 2 cotés, et le presta fait office de tampon. (Je ne suis déjà pas fan de l'agile à tout bout de champ, alors de l'agile vicié…)

                • [^] # Re: Cargo culte agile

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je comprend pas trop ta remarque. En général quand ce type de contrat est passé c'est que le presta bosse dans les locaux du client, en tout cas je ne l'ai vu que dans ce cadre la.

                  Ah OK, c'est vrai qu'il faut être Agile ET mobile … les voyages forment la jeunesse pas la vieillesse :)

                  Mais cela me paraît logique

  • # Mobylette

    Posté par . Évalué à 10.

    Moi ça m'arrive de filer un coup de latte dans ma mob pour qu'elle démarre.

    Dès fois ça marche. Au pire, ça défoule.

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Mobylette

      Posté par . Évalué à 5.

      Avec les ordinateurs ça marche aussi.

      Par exemple quand t'as un disque dur qui fait du bruit.

      Tu tapes sur la tour, si tu tapes suffisamment fort, hop, apudbruit :)

      splash!

      • [^] # Re: Mobylette

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 02/02/18 à 15:03.

        Une fois, j'ai même récupéré les données d'un disque dur en le mettant dans le congélateur. (Pour un meilleur effet cargo culte, il faut le mettre entre deux steak hachés label rouge).

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: Mobylette

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Vu que ça fonctionne réellement dans un certain nombre de cas, ce n'est pas forcément du cargo.

          • [^] # Re: Mobylette

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est du cargo si tu prend cette manip comme un rituel … il l'illustre bien en ajoutant les steak autour.
            Tu peux tout a fait faire du cargo et obtenir un résultat, mais souvent bien moindre que si tu comprend ce que tu fait.

    • [^] # Re: Mobylette

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est un peu comme souffler dans une cartouche de console. Physiquement, ça n'a aucun impact sur l'insertion suivante. Ce sont les insertions répétées qui maximisent simplement la probabilité qu'une des insertions soit de qualité suffisante pour démarrer le jeu.

      Sur le long terme, l'humidité favorise l'oxydation et la dégradation des circuits des cartouches. Vaut mieux donc insérer plusieurs fois la cartouche sans souffler.

      • [^] # Re: Mobylette

        Posté par . Évalué à 3.

        Ou alors t'avais mangé des chips au dessus de ta console, et souffler a viré la miette mal placée et ta cartouche connecte et fonctionne.

        Au choix.

        Yth, de rien :)

      • [^] # Re: Mobylette

        Posté par . Évalué à 2.

        On voit bien le mec qui n'a pas grandit dans un environnement poussiéreux.

        • [^] # Re: Mobylette

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai grandi en bord de mer du nord, avec l'humidité et l'air "iodé" (comme on dit même si ça doit pas être de l'iode) qui oxyde les métaux plus vite que raison. Et ma combine de gamin était soit de nettoyer avec un coton tige et de la salive en essuyant bien après, soit d'insérer plusieurs fois la cartouche ce qui racle la crasse du connecteur et du socket.

  • # En boite ...

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 02/02/18 à 14:12.

    Et vous avez-vous été confronté à un Culte du Cargo dans votre vie ?

    Dans quel domaine ?

    En boite de nuit j'ai vu plein de gens en état d'ivresse ramener chez eux quelqu'un(e) pour passer la nuit !
    Du coup il m'arrive de mettre dans le même état …

    Comment vous en débarrassez-vous ?

    La ça se complique: en général, ça se passe d'un commun accord quand les 2 ont les yeux ouverts :)
    Des fois il faut du paracétamol !

  • # La légende des agents de l'intégration continue

    Posté par . Évalué à 1.

    Disclaimer : je suis un dev, mais un dev qui fait pas mal d'administration système, pour le taf et pour mes propres besoins.

    J'administre régulièrement des machines liées à des intégrations continues, ça doit bien faire 8 ou 9 ans que je fais ça régulièrement. J'ai vu une forme de culte courante, le "cet agent de build est pourri, utilisez-le pas, désactivez-le".
    Ok, donc déjà ça part mal, on sent le biais du dev qui cherche avant tout à contourner le problème plutôt que de le résoudre avant de se poser des questions.
    Vu que j'administre les machines en question et que je me dépatouille pour que toutes les machines concernées soient strictement dans le même état avec des scripts Ansible, j'ai tendance à être très sceptique. La vérité, hélas est que quand un job est rouge, ça n'est pas la faute aux dieux Linux.
    Fait n°1 : plupart du temps, le job a juste raison d'être rouge.
    Fait n°2 : si 1 est faux, c'est parce quelqu'un a fait une action particulièrement stupide sur le serveur.

    Petit florilège :
    - lancer en tant que root une appli plutôt qu'avec un script init.d ou un unit systemd. C'est un classique et ça pète les permissions sur les fichiers nouvellement créés ;
    - faire un fix à la main sur une seule des machines et oublier joyeusement les autres.

  • # Cargo culte... cultissime !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je sais moi des sorciers qui invoquent les jets
    Dans la jungle de Nouvelle-Guinée
    Ils scrutent le zénith convoitant les guinées
    Que leur rapporterait le pillage du fret
    Sur la mer de corail au passage de cet
    Appareil ces créatures non dénuées
    De raison ces papous attendent des nuées
    L'avarie du Viscount et celle du Comet
    Et comme leur totem n’a jamais pu abattre
    À leurs pieds ni Boeing ni même D.C. Quatre
    Ils rêvent de hijacks et d’accidents d’oiseaux
    Ces naufrageurs naïfs armés de sarbacanes
    Qui sacrifient ainsi au culte du cargo
    En soufflant vers l’azur et les aéroplanes
    Où es-tu Melody et ton corps disloqué
    Hante-t-il l'archipel que peuplent les sirènes
    Ou bien accrochés au cargo dont la sirène
    D’alarme s'est tue, es-tu restée
    Au hasard des courants as-tu déjà touché
    Ces lumineux coraux des côtes guinéennes
    Où s'agitent en vain ces sorciers indigènes
    Qui espèrent encore des avions brisés
    N'ayant plus rien à perdre ni Dieu en qui croire
    Afin qu'ils me rendent mes amours dérisoires
    Moi, comme eux, j’ai prié les cargos de la nuit
    Et je garde cette espérance d'un désastre
    Aérien qui me ramènerait Melody
    Mineure détournée de l'attraction des astres
    Tu t'appelles comment?
    Melody
    Melody comment?
    Melody Nelson
    Paroliers : Serge Gainsbourg
    Paroles de Cargo culte © EMI Music Publishing, Shapiro Bernstein & Co. Inc.

  • # références historiques

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il ne semble plus trop à jour, mais le grand dictionnaire des hackers nous propose deux entrées :

    Hop…

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # Cela me rappelle un court-métrage…

    Posté par . Évalué à 0.

    Il y a quelque temps, j'avais vu au cinéma un beau court-métrage qui parlait de sujet, cela m'avait étonné ! J'ai retrouvé un lien où on peut le visionner : http://www.3dvf.com/actualite-21451-cargo-cult-bastien-dubois.html

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.