Stéphane P. a écrit 49 commentaires

  • # D'après mes calculs...

    Posté par  . En réponse au sondage Je réponds aux sondages au hasard. Évalué à 7.

    Les gens qui répondent au hasard ont une chance sur 5 d'avoir répondu oui (par hasard !), en vrai donc ils sont 5 fois plus nombreux. Mathématiquement 21.8% * 5 = 109% de personnes qui répondent au hasard.

    euh…

  • [^] # Re: Avant...

    Posté par  . En réponse à la dépêche Firefox zone en version 51 . Évalué à 10. Dernière modification le 26/01/17 à 13:41.

    Venge toi en faisant du Shift + Clic droit, la nouvelle version du clic droit ininterdisable :)

    (oups, répondu sans rafraîchir la page, trop tard, désolé)

  • # Du genre troublant

    Posté par  . En réponse à la dépêche Son et lumière à l’hôtel. Évalué à 10.

    Bonjour

    J'ai déjà été dans un hôtel hightech en 2012, qui combinait plusieurs particularités troublantes :
    - Une tablette pour contrôler les lumières certains équipements comme les exemples de l'article, et d'autres fonctionnalités type appli android
    - Une webcam intégrée sur cette même tablette, assez discrète, juste un petit point noir sur le plastique comme toutes les webcam frontales des tablettes.
    - Une douche en verre transparente, bien en face dans l'angle de la webcam.

    Comme vous pouvez l'imaginer, je me suis empressé de couvrir la webcam avec du PQ en multiples épaisseurs, mais je doute fort que tous les clients prennent ces mêmes précautions. Je n'ai pas d'histoire passionnante à raconter sur wireshark et le décodage de packets par contre, il est encore possible d'imaginer que leur système était peut être sécurisé. Mais la webcam dans l'angle de la douche transparente, c'était quand même l'instant le plus WTF de mon voyage.

    Cela ressemblait un peu à ça, c'est bien une tablette avec webcam incrusté au mur a coté de la TV :
    chambre d'hotel high tech, on aperçoit au fond la tablette, et pile en face la douche en verre transparent

    (crédit photo : TripAdvisor - je ne dis pas ça pour faire de la pub, juste pour le respect des conditions d'usage - "TripAdvisor images may only be used with attribution back to TripAdvisor", mais je peux supprimer la photo si vous préférez )

  • # Les CC se retournent contre nous

    Posté par  . En réponse au journal Musique libre, ça vous chante?. Évalué à 1.

    Bonjour,

    Il ne se passe pas un seul jour sans que je tombe sur une page qui vante de diffuser une ressource "libre" mais en fait NC / ND… donc pas libre.

    La culture du libre était déjà amochée à l’international par les licences CC, mais en France elle est complétement sacrifiée. Un comble sachant que la langue française permet justement de l'indiquer avec moins d’ambiguïté qu'en anglais.

    Le site Creative Commons

    Si on regarde par exemple sur le site international, si on souhaite choisir une licence : https://creativecommons.org/choose/
    Un indicateur "this is a free culture license" / "This is not…" apparait assez clairement. Il amène sur la page https://creativecommons.org/freeworks/
    qui détail les "four necessary characteristics of a free cultural work", l'équivalent des 4 libertés fondamentales des licences logicielles libres.

    Maintenant, essayez de choisir une licence sur le site Français : http://creativecommons.fr/licences/. On y trouve un énorme amalgame. Les "6 LICENCES GRATUITES" (la mise en gras est d'origine). On y parle de licences "Inspirés par les licences libres". Mais, à aucun moment, il n'y a le moindre indicateur qui permet au créateur de contenu de savoir s'il choisi une licence libre ou pas. La mention "free culture" disparait complètement.

    Certains diraient que la page "partenaires" du site français explique beaucoup de choses quant à cette disparition.

    J'ai envoyé un message à ce sujet en utilisant le formulaire de contact il y a 2 semaines environ. Pas de réponse. Vous aussi, écrivez !

    La page wikipedia

    Si on cherche des infos sur la page wikipedia sur l'organisme creative commons, on pouvait encore y lire il y a quelques minutes :

    Richard Stallman suggère d'éviter les licences BY-NC-SA et BY-NC, pour cause de vide juridique entravant la liberté inhérente à l'esprit des licences libres. En effet, la mention NC interdit tout usage commercial. Une personne souhaitant en faire un tel usage devrait avoir la liberté d'en demander la permission à l'auteur, mais la possibilité de modification par un grand nombre de personnes rend l'ensemble des auteurs immense et difficilement identifiable, c'est donc une perte de liberté définitive. Il suggère de ne pas permettre de modifications dans ce cas, et de remplacer lesdites licences problématiques par les licences BY-NC-ND-SA et -BY-NC-ND.

    Source : Wikipedia, licence (libre) CC-BY-SA, article Creative Commons : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Creative_Commons&oldid=125479378

    Je vous laisse le soin de trouver dans cette extrait, l'erreur sur le fond et l'erreur sur la dans la dernière phrase.

    Soyez attentif

    Libristes, soyez attentif. Ne laissez pas - par ignorance ou par intérêt - les personnes qui ne partagent pas la philosophie du libre utiliser les licences CC pour la diluer et la noyer dans les amalgames. Remettez sur la voie du libre ceux dont le GPS des licences est déréglé, en faisant preuve de toute la diplomatie, positivité mais aussi exactitude nécessaire.

  • # Et pour parler autre chose que de politique

    Posté par  . En réponse au journal La saga FFmpeg continue. Évalué à 1.

    Beaucoup d'améliorations ces derniers temps dans FFmpeg, surtout deux améliorations que je trouve assez génial :
    - Le filtre dynaudnorm, si vous récupérez des enregistrement de conférence avec des personnes qui par moment ne parlent pas toujours bien devant le micro, ce filtre va rendre la vidéo beaucoup plus écoutable, on comprend tout sans tendre l'oreille. Tout nouveau depuis juillet.
    - La vitesse d'encodage du VP9 (même si c'est plus un progrès de libvpx). Je ne l'ai pas encore beaucoup utilisé mais en 1 an, j'ai l'impression qu'on est passez de "inutilisablement lent à l'encodage" à "un compromis raisonnable", de quoi rendre le codec globalement plus intéressant que VP8.

    Manque plus que de l'entrée/sortie WebRTC et ce serait vraiment fou (j'avoue que je n'ai pas trop regardé pour savoir si cela a du sens et si c'est techniquement possible).

  • # Signaler comme "badware" ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Sourceforge de pire en pire: usurpation d'identité du projet GIMP. Évalué à 6.

    Bonjour,

    Je ne suis pas en mesure de constater le problème de mes yeux, mais peut être que des utilisateurs qui sont affecté par les malware de sourceforge peuvent signaler le danger ? C'est plus simple qu'une procédure juridique.
    https://www.stopbadware.org/report-badware

    Stéphane

  • # Que celui qui a le plus d'azote liquide gagne !

    Posté par  . En réponse à la dépêche Vindinium, un concours d'intelligence artificielle bien sympathique. Évalué à 4.

    5 coups possibles par tours (dont beaucoup souvent bloqués, se rejoignent après plusieurs tours, ou s'éliminent par significative infériorité…) alors qu'aux échecs c'est jusqu'à 110 coups différents possibles par tour. je prédit des AI min-max à plus de 100 tours d'anticipation. Dans la mesure ou tout le monde en haut du ladder est en capacité de développer ce genre d'algorithme "optimal jusqu'à N prochains tours", devinez sur quoi la compétitivité va se jouer… Rangez vos raspberry pi et sortez vos CPU overclockés, si vous passez la barre des 5GHz avec une dose suffisante d'azote liquide, vous avez vos chances ;)

    Mais pour voir le bon coté des choses, ce sera toujours plus fun que de miner des bitcoins.

    (Si vous répondez à mon commentaire, profitez en pour avoir au moins la décence de lancer un troll sur "le langage X va exploser les perfs du langage Y", c'est le bon moment !)

  • # Position anti-auto-hébergement de l'article ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Résultats et vidéos des onzièmes Big Brother Awards France. Évalué à 10.

    Bonjour,

    Je me permet juste de réagir à un paragraphe d'un des articles.

    http://bigbrotherawards.eu.org/L-hopital-de-Suresnes

    L’enquête pointe aussi du doigt plus généralement la volonté de certaines administrations hospitalières de refuser de faire appel à des sociétés agréées par l’Etat, qui garantissent la protection de ces données médicales. Elles préféreraient auto-héberger leurs données dans des conditions de sécurité déplorables plutôt que de dépenser le budget nécessaire.

    Je trouve surprenant que l'article prenne position contre l'auto-hébergement et en faveur du contrôle des données du secteur public par des sous-traitants privés. Je ne suis pas du tout "anti-privé" mais je pense qu'il y a beaucoup de DSI du secteur public qui font à l'inverse de cet exemple un travail plus sérieux, je trouve donc la remarque un peu stigmatisante… Je pense que l'on peut trouver des mauvais exemples de sécurité aussi bien dans le public que dans le privé. Je comprend bien que sur cette affaire particulière, il y a eu négligence inexcusable mais je pense que la généralisation "auto-hébergement = conditions de sécurité déplorables" est un peu rapide…

    (full disclaimer : je suis actuellement dans l'enseignement supérieur public)

  • # petit retour d'expérience personnelle TS2 vs Mumble

    Posté par  . En réponse à la dépêche VoIP avec Mumble version 1.2.1. Évalué à 9.

    Installation serveur
    Les deux serveurs s'installent vraiment facilement, en 15 minutes c'est bouclé. Une fois installé, cela tourne tout seul, ça se fait oublier.

    TS2 viens avec une interface d'admin web pour configurer les user et gérer plusieurs instances du serveur facilement. La gestion des permissions des utilisateurs de TS2 est assez vaste, peut être un peu trop même. Pour mumble c'est 3rd party mais il y en a aussi.


    Qualité, latence
    Quand j'ai découvert mumble j'ai eu envie de changer évidement pour le coté libre, mais je n'ai pas eu le temps de faire le changement tout de suite. La latence de TS2 était vraiment catastrophique sur certains clients windows lorsqu'il était lancé depuis trop longtemps.

    Sur un athlon 2400 en réseau local 100mb/s, on avait parfois deux secondes de "ping audio" avec TS2, sur mumble c'est instantané.

    La qualité semble un peu meilleur avec mumble mais comme j'utilisai de toute façon la version des codec gourmande en bande passante c'était bon avec les deux.

    Dans tous les cas, cela n'a rien a voir avec skype ou des appli de web-conférence flash que j'ai eu déjà a utiliser.

    La suppression de l'echo avec mumble marche très bien à condition qu'il n'y ait qu'une seule personne qui parle, si votre micro est assez sensible il vaut mieux toujours être en casque que sur haut parleurs. Sur TS2 il y a plus facilement de l'echo.


    Réglage du client
    Le wizard + l'écran de configuration en mode "avancé" est vraiment mieux au niveau "détection automatique de la voix" avec mumble, mais quand on est perfectionniste c'est un peu plus difficile d'arriver a un bon résultat qu'avec TS2. Dans les deux cas, si vous maltraitez votre clavier cela va se savoir :)

    Je viens de voir que mumble semble supporter les proxy HTTP, je n'ai pas testé moi même mais j'imagine que cela peut être vraiment cool pour beaucoup de monde qui n'ont pas de connexion directe (entreprises, universités...).


    Utilisation CPU
    Le client mumble est un peu gourmand, 15% du même athlon 2400 en pointe, j'imagine que cela affecte un peu le jeu sur petit PC, je n'ai pas constaté de différence en changeant les options et codecs. Il m'avait semblé que c'était moins sur TS2, mais je n'ai plus les chiffres, il faut dire qu'il fait moins de trucs au niveau acoustique aussi.

    Coté serveur, de mémoire aucun ne mange plus de 5% d'un P3 @ 400Mhz

    Gadgets
    Mumble a plus de gadgets et plugins, ils ne me sont pas utile mais peut être pour d'autres... Positionnement 3d dans les jeux, OSD, synthèse vocal pour ceux qui veulent discuter avec le clavier / ceux qui n'ont pas de micro / sont trop timides pour parler / veulent avoir une voix anglaise épouvantable :)


    Conclusion
    Je préfère évidement mumble, pour la latence, la liberté, et l'évolution plus rapide du projet. Honnêtement les deux sont vraiment bien, ils remplissent leur rôle sans être des usines a gaz.

    C'est un comparatif un peu injuste de prendre TS2 en référence pour la comparaison vu que TS3 beta est proposé par défaut en téléchargement. J'imagine que TS3 rattrape une bonne partie du retard mais pour une version majeur je m'attendait a mieux, il n'y a rien qui me motiverait à faire le chemin inverse mumble vers TS.


    Est-ce la photo du dernier meeting de l'équipe de développement de TS3 ? http://dilbert.com/strips/comic/2009-12-09
  • [^] # Re: Compliqué !

    Posté par  . En réponse à la dépêche Les 10 ans de Scenari. Évalué à 2.

    Je m'excuse. Vous avez raison sur le 64 bits. Comme je vous l'ai dit, nous avons commencé a travailler sur le sujet, nous allons continuer et je suis compréhensif et réceptif a cette critique.

    En ce qui concerne la méthode de packaging, vous avez raison aussi : un package spécifique a chaque distribution, c'est mieux qu'un ensemble de binaires statiques, qui n'est la qu'en solution de rechange. Malheureusement on n'a pas les moyens de fournir, maintenir et tester sérieusement tous les packages pour les autres distributions, d'où ce binaire.

    Et pour la compilation ou le repackaging, tu fais passer ça pour l'horreur absolue mais je ne pense pas que Scenari soit si exceptionnellement compliqué comparé à d'autres applications courantes.

    Ma réponse concernait surtout le poste d'Henri : c'est facile de critiquer Scenari sur le nombre de technologies utilisées, mais on ne va pas abandonner le XUL ou le java juste pour avoir moins de dépendances. C'est sur ce point précisément que j'ai trouvé la critique un peu gratuite.
  • [^] # Re: Compliqué !

    Posté par  . En réponse à la dépêche Les 10 ans de Scenari. Évalué à 2.

    </troll-technique>

    Ce qui me surprend c'est qu'à chaque fois que j'entends parler de Scenari même parmi les militants du libre que je connais, j'entends avant tout parler du service rendu à l'utilisateur. Ici, certains "commentateurs" semblent oublier que en dehors du fait que le programme utilise le langage X ou Y et qu'il est compilé de la manière Z ou T, un programme existe avant tout pour rendre service a l'utilisateur (et pas seulement faire plaisir au geek).

    Pour être honnête avec vous, dans la population des utilisateurs Scenari, il y a bien plus de windoziens qui ne savent pas extraire des fichiers d'un .zip ou qui ont du mal avec les drag & drop que de linuxiens poweruser. Ce sont aussi ces débutants vont sortir grâce à Scenari des documents HTML 4.01 valid et des fichiers ODT. Avant de connaître Scenari ils n'avaient jamais rien fait d'autre que du MS word (sans utiliser les styles) et du powerpoint et ignorent toujours ce qu'est le W3C. Et aujourd'hui, ils écrivent des contenus XML en respectant les principes de la séparation fond/forme et de source unique sans même le savoir. Demain peut être, ou plus précisément quand sera venu "the year of the linux desktop" ces utilisateurs pourront continuer à utiliser ce logiciel libre car il fonctionne aussi sur un OS libre :)

    Dans ce précédent paragraphe, je parle bien de l'utilisateur final (par exemple la personne qui rédige un document avec Opale ou DokielGuide présenté dans cet article) et pas du concepteur de nouveaux modèles ou de l'intégrateur. Ce sont deux rôle clairement différent, faire un modèle demande un grand investissement personnel, des compétences techniques et n'est justifié que si vous avez un vrai besoin. Mais reste clairement plus efficace par Scenari que de rebidouiller soit même un éditeur WYSIWYM qui respecte un schéma évolutif et d'écrire toutes les XSL à la main, et d'implémenter tous les traitements particuliers pour chaque support (redimensionnement d'images, exercices interactifs, menus de navigation...).


    Il y a 10 ans, certes ce n'étais pas un mélange de technologie mozilla pour l'interface + un backend java, mais ce n'était pas non plus avec une édition XML brute sans interface et une architecture permettant tout juste de lancer 3 XSL que l'on pouvais imaginer rendre un tel service à l'utilisateur...


    Si dans le monde du libre tout le monde pouvait mettre ses préjugés de coté et faire preuve d'un peu d'ouverture d'esprit, s'intéressait plus à ce qui concerne les novices en informatique (comme l'explique très justement Jasher), passait plus de temps à encourager les usages des logiciels libres qu'a les dénigrer par des prétextes... Peut être que la communauté du libre aurait encore plus d'adeptes.


    Stéphane



    PS: Hervé j'ai bien aimé la transition "les utilisateurs débutants qui n'ont pas les dernières versions" avec "par exemple sous debian sid" :)
  • [^] # Re: Compliqué !

    Posté par  . En réponse à la dépêche Les 10 ans de Scenari. Évalué à 2.

    patchs xulrunner : je n'ai pas le niveau technique suffisant pour en parler en détail, je sais que l'on avait par exemple ce bug qui a été corrigé : https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=366682 , je n'ai pas d'idée exacte pour le reste.

    Le principe d'embarquer le xulrunner est aussi d'être sur qu'on ne se base pas sur une version peu testé ou trop ancienne, par exemple sauf erreur de ma part, pas de xulrunner 1.9.1 dans lenny. De toute façon on doit l'embarquer sous windows et mac, si tout le monde utilise exactement la même version on évite les mauvaises surprises.


    "l'embarquement" des autres dépendances : pour imagemagick tu as raison, on n'a jamais eu de problème avec à ma connaissance, on ne l'embarque pas dans les .deb. Mais si ma mémoire est bonne il est présent dans les .tar.gz, car cela permet d'éviter de demander à l'utilisateur de l'installer lui même (il est très courant mais pas installé partout par défaut). Pareil pour la JRE, pour les .deb les dépendances fonctionnent très bien, pour le .tar.gz "toutes distributions 32bits" on l'embarque.

    L'objectif est de vraiment simplifier l'installation pour l'utilisateur final, il faut garder à l'esprit que la discussion ici est un peu élitiste... Pour beaucoup d'utilisateurs "tu l'installes et ça marche" c'est mieux que "tu l'installes, tu installes imagemagick s'il n'est pas installé, tu vérifies que tu as bien la JVM de sun et si tu en as plusieurs installées qu'elle est bien en première dans ton path, tu installes la version X.Y.Z du xulrunner, et ça marche", là ce serait comme le titre de ton message : "compliqué" :) On est prêt à sacrifier 40Mo de téléchargement pour être dans le 1er cas.

    Cela ne change pas le fait que les sources sont a la disposition avec suffisamment d'instructions et de disponibilité du forum pour que les grands aventuriers de la compilation puissent jouer avec si besoin. Mais Scenari est un vaste univers et il y a largement de quoi s'aventurer sans se lancer dans cette direction en premier.

    L'ordre le plus naturel que je recommande vivement :
    - écrire des documents dans un programme auteur (ceux de l'article par exemple).
    - sous réserve de besoins et compétences techniques il existe un outil "SCENARIbuilder" pour modifier la structure et la charte graphique des modèles sans avoir besoin de changer le code source du noyau.
    - et si vraiment besoin, le code source du noyau est la.

    Bonne soirée, et j'espère qu'Opale pourra te rendre service.

    Stéphane
  • [^] # Re: Compliqué !

    Posté par  . En réponse à la dépêche Les 10 ans de Scenari. Évalué à 2.

    La compilation, c'est documenté sur le wiki "développeur", les commandes sont indiquées pour une ancienne version mais la procédure reste très similaire :
    http://scenari-platform.org/trac/dev-core/
    (partie Système de build de Scenari)

    Comme vous pouvez le voir, la difficulté de compilation ne viens pas forcément de Scenari lui même mais de la recompilation des dépendances si on souhaite les fournir en version statiques (pour xulrunner nous n'avons pas le choix...). En bref : avant de vous lancer dans le coté compilation, je vous conseil vraiment d'essayer le coté utilisateur pour comprendre comment le tout fonctionne.

    Si vous rencontrez des soucis, après avoir cherché par vous même, le forum est assez réactif pour vous aider à les résoudre.

    Comme je l'ai dit, on vient de rajouter des scripts pour compiler nos programmes sous formes de .deb 64 bits mais on ne l'a pas appliqué aux programmes les plus anciens (ceux qui sont présenté dans l'article s'installent aussi nativement et simplement en 64 bits : opale, dokielguide et optimoffice).

    Pour les autres distributions on met bien sûr a disposition un package binaire tar.gz, pour l'instant uniquement 32 bits et qui s'installe très facilement sur les mandriva et redhat que j'ai pu tester, qu'il est aussi possible de faire tourner sur une distribution 64 bits avec quelques efforts (cf mon poste précédent).
  • [^] # Re: Compliqué !

    Posté par  . En réponse à la dépêche Les 10 ans de Scenari. Évalué à 3.

    Effectivement, en 32 bits c'est souvent très simple mais en 64 bits je comprend vos difficultés. Un des développeurs du projet a préparé des packets 64 bits pour debian et ubuntu mais qui ne concernent que les modèles mis à jour récemment (packages "opale3.1", "opalesup3.1" et "dokielguide2.3" par exemple).

    SCENARIdiscovery qui est juste un programme de démo suit les évolutions avec plus de retard et cela ne marche pas "out of the box" sur une distribution 64 bits. Bien qu'en remplaçant le répertoire java embarqué dans le programme par un lien symbolique vers une JVM 64 bits et en ayant les librairies d'émulation 32, cela devrait marcher en attendant. Je conçoit que cette solution ne soit pas idéale.

    On serait aussi intéressé s'il y avait des volontaires pour maintenir des packages ou des scripts de packaging pour d'autres distributions qui ne sont pas assez utilisés par notre petite équipe.

    Dans tous les cas notre rêve est que l'installation soit le plus simple possible pour tous les OS en toutes les versions sur toutes les architectures de toutes les distributions de toutes les chaînes éditoriales en toutes les langues... Mais le concept "temps disponible" est un des obstacles du monde réel qui fait que les choses avancent pas à pas.

    Stéphane
  • [^] # Re: 566 protocoles

    Posté par  . En réponse à la dépêche Kmess, Live messenger tout simplement. Évalué à 5.

    J'allais dire a peu près la même chose.

    Je fait beaucoup d'efforts pour gagner le concours des analogies stupides donc voici ma participation : on pourrait aussi bien recoder un équivalent d'OpenOffice et faire une suite bureautique qui ne gère que les fichiers microsoft office et non pas ces 567 formats de fichiers comme l'ODT ;) Mais ce ne serait pas forcément une bonne idée pour le libre et cela ne simplifierai pas forcément beaucoup son usage.

    Même si le besoin de l'utilisateur c'est "je veux communiquer avec des utilisateurs d'MSN et c'est tout", autant répondre au besoin "je veux communiquer avec les utilisateurs de X", MSN étant inclus dans X, puis un jour leur faire découvrir qu'il y a des protocoles plus ouverts qui gèrent mieux les messages offline ou qui n'imposent pas de passer par des serveurs connus pour leur censure.

    Et dernière chose, il me semble que Kopete et ses 566 protocoles gère la vidéo pour MSN, ce que ne fait pas encore Kmess. Je ne suis pas un gros consommateur de l'instant messaging et des différents logiciels du domaine donc il est possible que je me trompe.

    Ce serait sympa que des personnes très proche du projet puissent le défendre ici dans les commentaires ou en complément d'article, avec un peu de témoignages. Si je prend l'exemple des filesystems, sous linux il y a l'embarras du choix, mais c'est super facile de trouver des mails publics des développeurs qui vont expliquer leur philosophie et en quoi ils pensent être meilleur que les autres, qu'on soit d'accord ou pas c'est souvent passionnant à lire.

    Pour Kmess il doit quand même y avoir des raisons au delà de l'intégration, on ne réinvente pas la roue si ce n'est pas pour faire une super roue de la mort qui tue :)
  • [^] # Re: Prudence avec l'emploie du mot WYSIWYG

    Posté par  . En réponse à la dépêche Un éditeur XML Wysiwyg passe au libre. Évalué à 2.

    Oui mais pour le coup, on en est même pas a ce stade, j'imagine que l'on parles de WYSIWYTG quand le résultat est proche modulo des écarts liés a des imperfections de publication.

    Par exemple si je fait une impression à partir d'OpenOffice, comme tu dis il y aura des écarts de colorimétrie, éventuellement des remplacements automatiques de police si j'envoie le document électroniquement mais a la base l'éditeur est fait au moins avec cette intention d'une reproduction fidèle lorsqu'il est publié.

    Si j'écris un document OpenOffice avec un éditeur XML (il faut être bien geek pour faire un truc pareil...) la dernière chose que j'ai envie de voir sortir sur mon imprimante est une liste des propriétés de chaque partie de texte sous forme d'arborescence :) Dans ce cas cela remettrais en question aussi le fait qu'il soit WYSIWYM.

    On pourrait me répondre "un éditeur XML n'est pas fait pour éditer ce genre de fichier". Mais même pour des formats XML moins orienté "formatage" et plus orienté données, on est jamais sûr de comment l'utilisateur va vouloir exploiter le résultat : on voudra au minimum appliquer une feuille de style a une page XHTML, qui va peut être modifier complètement les positions de ce que nous avons écrits (un morceau de contenu tout a la fin du XHTML peu se retrouver tout en haut en position absolue par ex). Donc on est toujours certainement pas WYSIWYG, mais on tends vers le WYSIWYM lorsque la DTD n'est pas orienté mise en forme / style / layout... (comme dans le cas des chaînes éditoriales)
  • # Prudence avec l'emploie du mot WYSIWYG

    Posté par  . En réponse à la dépêche Un éditeur XML Wysiwyg passe au libre. Évalué à 6.

    Je ne suis pas sûr que l'on puisse parler de WYSIWYG pour un éditeur XML générique, étant que le XML tout seul, ce n'est pas un format destiné a afficher ou imprimer quelque chose...

    J'ai toujours pensé que l'on n'utilisait cette acronyme lorsque le résultat est visuellement identique a ce que l'on imprime ou ce qui est affiché une fois l'édition des données terminées, par exemple un traitement de texte.

    Par exemple imaginez que l'on tape une équation MathML, une page web XHTML, ou un fichier SVG avec cet éditeur (tous des formats XML), voit-on le résultat en temps réel au cours de l'édition tel qu'il va être imprimé ? certainement pas !

    Vos avis ?
  • # Les brevets logiciels "may indicate a favorable environment" ???

    Posté par  . En réponse à la dépêche Carte mondiale de l’activité Open Source (par Red Hat). Évalué à 3.

    Lu sur le FAQ :
    http://www.redhat.com/about/where-is-open-source/faq/
    question What is the difference between Activity and Environment? :
    "Environmental factors are more speculative. Even a country that does not have a high degree of current penetration of open source may have a high number of internet users and information technology patents. These factors may indicate a favorable environment for open source software to take hold."

    J'ai relu 3 fois la phrase pour être sûr... Et corrigez moi si je me trompe mais en gros, redhat essaie de dire que plus il y a de brevets logiciels dans un pays, mieux c'est pour le développement de logiciels open-source ?

    Cela fait mal aux yeux de lire une chose pareille :(

    J'avais déjà consulté : http://www.redhat.com/legal/patent_policy.html
    Même sans forcément approuver, on peux comprendre...

    Mais la, s'ils additionnent tous les brevets en comptabilisant ceux la :
    http://w2.eff.org/patent/wp.php
    J'ai du mal à voir l'environnement favorable.

    Voila, la machine a troll est lancé ! :)

    Stéphane
  • [^] # Re: Trophée de Adobe.

    Posté par  . En réponse à la dépêche Install Party Trophées du Libre 2009. Évalué à 1.

    Je pense que c'est un jugement un peu rapide de dire que parce qu'un site contient une vidéo flash, c'est obligatoirement un ennemi du libre... Cette vidéo est un élément à part qui n'apporte pas d'information directe sur les trophées eux même.

    Ce serait dommage de jeter la pierre à une initiative bénéfique au monde libre, à cause d'éléments vrais dans l'absolu mais sans problème majeur pour l'ensemble des visiteurs car avec ou sans la vidéo, tout est parfaitement complet et compréhensible.

    C'est comme si tu disais "Jamais de ma vie je ne consulterais et ne posterais de commentaire sur un site de news s'il ne passe pas le validateur W3C" (trop tard d'ailleurs :). Tu passerais a coté de quelque chose.

    Il faut savoir accorder des points pour le fond même quand il y a des imperfections sur la forme.
  • [^] # Re: Oui mais

    Posté par  . En réponse à la dépêche L'Université souhaite continuer à jouer un rôle actif dans l'écosystème du logiciel libre. Évalué à 1.

    Pour la petite annectode :
    À part peut-être (et même "sans doute") son développeur, personne ne délplorera la disparition de Kaka
    Il existe vraiment un projet libre "caca" (une librairie pour afficher du bitmap ou de la vidéo sous forme d'ascii art), et je cite son développeur : "I am perfectly aware that libcaca is the waste of time it looks to be".
    http://caca.zoy.org/wiki/libcaca

    Pour en revenir au sujet, l'université est tout de même un lieu d'utilisation, de production et de constitution de communautés de logiciels libres qu'il ne faut pas sous-estimer. Mais sans boule de cristal, difficile de prendre position sur les effets possibles de cette réforme dans ce domaine.
  • [^] # Re: 233 MHz

    Posté par  . En réponse à la dépêche Petit tour d'horizon des distributions Mint, Sabayon, CentServer et Android. Évalué à 5.

    J'en connais autant que des processeurs avec l'architecture "x85" pour Sabayon Linux :)
  • [^] # Re: des dates?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Point sur les TL09. Évalué à 2.

    "Clôture des candidatures le 15 février 2009" (pour être plus précis, en page d'accueil, dernière ligne de l'introduction http://www.trophees-du-libre.org/ )

    Et juste un petit mot pour dire que la communauté Scenari organise aussi un concours en parallèle (à beaucoup plus petite échelle). Donc s'il y a des personnes motivés par les nouvelles technologies de la production de documents, cela peut valoir le coup de regarder.
    http://scenari-platform.org/projects/scenari/fr/pres/co/
  • # WYSIWYW

    Posté par  . En réponse à la dépêche TeXmacs version 1.0.7. Évalué à 6.

    petite correction dans l'article :
    "Une édition complètement WYSIWYG." -> "Une édition complètement WYSIWYW."

    http://en.wikipedia.org/wiki/WYSIWYW
    "WYSIWYW is an acronym of What You See Is What You Want. It is used to describe GNU TeXmacs editing platform[1]. The abbreviation clarifies that unlike in WYSIWYG editors, the user is able to customize WYSIWYW platforms to partly act as manual typesetting programs such as Tex or troff."

    Le principe de beaucoup d'éditeurs de systèmes de publication est justement de rechercher une alternative au WYSIWYG, très médiatisé dans l'aire de la bureautique mais qui induit certaines limites pas forcément souhaitable.

    Voila voila.
  • [^] # Et pourquoi pas les chaînes éditoriales ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Un nouveau framabook sur LaTeX. Évalué à 2.

    Perdre du temps a cause de la mise en page, et vouloir passer plus de temps a rédiger qu'a lire la doc, ça ressemble vraiment à un besoin de type "chaîne éditoriale" :
    - On retrouve les principes d'écriture structurée
    - On a toujours la qualité de publication
    - On gagne la possibilité de sortir un résultat en différents formats
    - Les rôles sont séparées et la personne qui doit rédiger n'a pas a s'occuper de la mise en page

    La contrainte des chaînes éditoriales pour un auteur de contenu : trouver un "modèle de document", c'est a dire quelqu'un qui a préparé le terrain sur un contexte d'utilisation, et respecter ce contexte.

    Il y a pas mal d'exemples de chaînes éditoriales libres sur le site Scenari :
    http://scenari-platform.org
  • [^] # Re: Ah! Nagios....

    Posté par  . En réponse à la dépêche Nagios 3.0. Évalué à 6.

    Je ne parles pas trop en connaissance de cause pour Nagios mais je ne sais pas si 2 lignes spécialement choisies doivent automatiquement mener a la conclusion "tout le code est immonde"... Je suis sûr qu'on pourrait faire ça avec beaucoup de programmes :)