• # lien bizarre

    Posté par  . Évalué à 4.

    C'est quoi la chaîne de caractères aléatoire à la fin du lien : /?fbclid=IwAR0Xq05UX6hPYcfeKbVjBw0NWZ2GSIwNBQOnx7Zvc33RpCP7XrXyJB8gTHM
    Un tracker ?
    Si on l'enlève ça marche aussi bien.

    • [^] # Re: lien bizarre

      Posté par  . Évalué à 3.

      Il a certainement voulu brouiller les pistes après avoir cliqué dessus.

    • [^] # Re: lien bizarre

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      ?fbclid=IwAR0X

      C'est un tracker facebook. Si j'ai bien capté, quand tu postes un lien dans fb, ils rajoutent ça à la fin de l'URL afin de savoir où ton post va se promener dans le grand Ternet…

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

      • [^] # Re: lien bizarre

        Posté par  . Évalué à 1.

        Je ne vois pas en quoi un argument passé dans l'URL serait un pisteur Facebook ? Pour cela le site web https://raphael-lemaire.com/ devrait récupérer la valeur et l'envoyer à Facebook, je ne pense pas que ce soit le cas. D'ailleurs Le site en lui-même ne possède aucune URL extérieure, aucuns liens sur Google, Facebook ou autre cochonneries.

        D'ailleurs en sujet avec l'article, utiliser des bloqueurs de publicités ou de pisteurs tel que uBlock Origin devrait réduire également l'emprunte carbone de l’utilisateur.

        • [^] # Re: lien bizarre

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          En fait le site n'envoie rien lui-même à Facebook, mais si tu fais suivre un lien à quelqu'un, qui le repartage ensuite sur Facebook, ça permettra de pister que ce lien avait été déjà partagé dans Facebook, et ça permet à Facebook de suivre comment se propagent les liens en dehors de ce qu'il peut directement surveiller.

    • [^] # Re: lien bizarre

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Tracker viré.

      • [^] # Re: lien bizarre

        Posté par  . Évalué à 2.

        Merci et désolé d'avoir laissé (par ignorance) un tracker fb

        Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

  • # comparaisons biaisées

    Posté par  . Évalué à 2.

    Dans le 3e graphique, il faudrait tenir compte d'une durée d'amortissement. Au lieu de compter 1h de vidéo par jour pendant 1 an, il aurait été plus propre de répartir l'impact de la fabrication d'un ordinateur sur sa durée d'utilisation et de donner des chiffres sur un jour. Si on compte 3 ans pour un portable, on obtient :
    vidéo 1h / jour : 0,13 kg eq. CO2
    fabrication portable / jour : 0,30 kg eq. CO2
    Soit un rapport de 2,3 au lieu de 6,9.

    • [^] # Re: comparaisons biaisées

      Posté par  . Évalué à 5.

      C'est biaisé surtout dans le fait que le graphique ne tient en compte que la dépense énergétique de l'utilisateur, oubliant la partie cachée de l'iceberg, c'est à dire l'énergie servant à faire circuler l'information, à faire tourner les data-centers qui stockent les données que consulte l'utilisateur, à produire les renseignements demandés par l'utilisateur, à faire tourner les serveurs web, etc. Et là on change d'échelle.

      C'est difficile, sinon impossible à chiffrer, mais on a des approximations, par exemple sur le coût d'une recherche google, dont certaines basées sur des chiffres de google :
      lemonde.fr
      consoglobe.com

      Voici d'autres constats moins optimistes que celui de l'article cité par le P.O. :
      alternatives-economiques.fr
      mrmondialisation.org

      De plus, ça ne s'arrange pas. On savait déjà que le clampin moyen tapait monsite dans google au lieu de taper monsite.fr dans la barre d'adresse, mais j'ai découvert récemment et à ma grande stupeur que dans android, si on ne change pas la config de base, on ne peut aller dans monsite.fr qu'en le tapant dans google (invite google sur le bureau vide), le clampin moyen ne sait même pas qu'il faut appeler le navigateur pour accéder à la barre d'adresse (et de toute façon ne le désire pas, une manip mieux que trois manips). Tout est fait de toute façon pour l'en dissuader.

      Même chose avec le streaming netflix, spotify, etc. Si on voit un film 3 fois, on le charge 3 fois, plus rien n'est stocké sur l'ordi de l'utilisateur de base. Pareil si on écoute une musique 20 fois (encore qu'il semble qu'on ait un paramètre pour la stocker localement, avec un DRM). Quand on regarde ou montre 4 fois les cinq photos crétines du cousin avec une grimace se voulant un sourire, de 6 mb chacune (!!!, 200 kb auraient suffi), on la charge à chaque fois du serveur de mail ou de FB (elle ne reste pas assez longtemps en cache pour éviter ça.)

      Donc, contrairement à ce que veut nous faire croire l'article, il y a le feu au lac, le coût énergétique de l'informatique (à moins que ça ne soit d'internet ? pire encore, dans ce cas) est classé juste après celui des transports aérien, à la différence que celui-ci augmente linéairement, alors que celui-là augmente exponentiellement.

      Disclaimer : Étant allergique au stupidphone et n'en possédant pas, je dis peut-être des bêtises en ce qui en concerne l'usage, mais c'est ce que j'ai remarqué chez des proches.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.