• # Dématérialisation : vous êtes mal faisant

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Encore une carte dématérialisée liée à un matériel…

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: Dématérialisation : vous êtes mal faisant

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      C'est pourquoi j'ai viré le "dématérialisé" du titre. Après tout une carte c'est tout de même moins matérialisé qu'un ordiphone.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Dématérialisation : vous êtes mal faisant

        Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 07/10/21 à 12:28.

        Ca dépend. Pour qu'une carte vitale soit utilisable, il faut la glisser dans un terminal. Il faut donc que la carte du patient et le terminal qui appartient au praticien se rencontre physiquement.

        Je sais pas comment on fait dans le cas de la telemedecine, mais ca pourrait justement être une solution electronique.

        Et puis en vrai, personnellement ma carte vitale, je la retrouvais jamais lorsque j'en avais besoin (je suis plus en France) et ca peut etre une maxi galère a faire refaire lorsqu'elle est perdue.

        Donc passer a une app sur smartphone avec un login/mot de passe, ca peut être bien parce que le téléphone je sais ou il est, je m'en sers tous les jours. Et si je le perds, j'en rachete un et c'est tout, j'ai pas besoin de poser une journée de congés pour m'adresser a une administration.

      • [^] # Re: Dématérialisation : vous êtes mal faisant

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        Ben c'est le titre de l'article d'origine non ?

        Je ne comprends plus la directive de la modération à ce sujet : est-ce qu'il faut conserver les titres d'origine et donner éventuellement son avis en commentaire si on le trouve bancal, ou bien modifier le titre d'origine quitte à changer ce qu'il dit ?

        La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

        • [^] # Re: Dématérialisation : vous êtes mal faisant

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

          Il y a une entrée de suivi avec des commentaires qui détaillent. Pas de règle absolue a priori : ici ça tombe relativement dans la case « titre trop long » et « imprécis ». Suprimer « dématérialisée », qui n'apporte pas vraiment d'information, le rend plus court et moins imprécis.

          Bref, il me semble que la question de consever les titres, c'est surtout vis-à-vis d'éviter les titres qui sont complètement trompeurs vis-à-vis du contenu (surtout si le titre est trollesque et sérieux).

        • [^] # Re: Dématérialisation : vous êtes mal faisant

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          En l'espèce le titre était trop long, donc j'ai dû le raccourcir et, comme dématérialisé n'apportait rien de plus et que c'est le mot ordiphone qui est important (là je reconnais j'ai pris le mot français et pas la version anglophone du titre d'origine).

          En fait, il n'y a pas de directives de la modération sur les titres (sauf les exceptions habituelles : diffamation par exemple). En ce qui me concerne je ne les modifie que pour ajouter une précision (zone géographique concernée par exemple) ou le faire tenir dans le nombre de signes qui est imparti aux titres.

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

          • [^] # HS

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1. Dernière modification le 07/10/21 à 17:04.

            En fait, il n'y a pas de directives de la modération sur les titres (sauf les exceptions habituelles : diffamation par exemple).

            Tu oublies un peu facilement la règle non écrite des titres qui critiquent un sujet mais qui ne plaisent pas car vont à l'encontre (si ça va dans le "bon" sens ça passe bien plus facilement) des idées de certaines personnes de la modération dans tes exceptions, un peu facile de ne pas parler de ce qui peut le plus gêner les lecteurs (la diffamation c'est du légal, la règle "oubliée" est un choix de modération bien plus sujet à débat sur sa légitimité surtout quand ça devient subjectif).

            (mais j'admets bien volontiers que ça n'a rien à voir avec l'explication pour le titre de ce lien, trop long + n'apporte rien est légitime)

            • [^] # Re: HS

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 07/10/21 à 21:19.

              Tu n'as toujours pas digéré cette histoire ? Tu n'avais qu'à pas être offensant dans ton titre :-)

              Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: Dématérialisation : vous êtes mal faisant

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2. Dernière modification le 07/10/21 à 12:03.

      Tout le monde comprend dans un sens utilisable (sans aucun matériel il est bien difficile de faire quoi que ce soit) sans une carte en plus de ce qu'on a déjà (et oui on part du principe qu'on a déjà, c'est le cas pour la cible et donc non carte+smartphone n'est pas moins matérialisé que smartphone, les autres auront toujours la version physique dédiée) et c'est sans aucune ambiguïté (ou me faire signe avec exemple de comment d'autres pourraient le comprendre), mais bon chacun ses petites lubies… En attendant ça avance, lentement mais ça avance, et c'est bien! J'attends avec impatience le jour où je n'aurai plus de portefeuille et juste un objet qui fait tout.

  • # Sécurisation

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Et du coup ils vont sécuriser les smartphones ?

    Adhérer à l'April, ça vous tente ?

    • [^] # Re: Sécurisation

      Posté par  . Évalué à 3.

      C'est déjà dans le jira : "2FA par SMS" :p

      Matricule 23415

      • [^] # Re: Sécurisation

        Posté par  . Évalué à 2.

        rotfl

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.