Journal Le Goncourt en CC-BY-SA !

Posté par .
Tags : aucun
7
26
nov.
2010
Un juriste spécialisé en droit numérique a publié gratuitement 'La Carte et le territoire' sur son blog.

Vous pouvez retrouver son argumentaire ici

Je ne suis pas spécialiste des licences, mais il semble qu'il se base sur l'utilisation de passages de Wikipédia (reconnue par l'auteur) et de l'obligation de redistribution sous licence identique dans sa démonstration.

Cher journal, qu'en penses-tu?
  • # Specialise, vraiment?

    Posté par . Évalué à 10.

    Je m’appelle Florent Gallaire, j’ai un Master en Informatique de l’Université Paris 6 Pierre et Marie Curie et un Master en Droit de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

    et

    Droit du libre
    Monday, April 19th, 2010

    J’ai repris mes études cette année, en Master 2 de Droit.


    Un juriste specialise en droit, avec des annees d'experience!

    C'est aussi le meme petit rigolo qu'on trouve ici: http://www.florentgallaire.com/bio

    Il se prend pas pour de la merde, ca c'est sur. A mon avis, il va se prendre une bonne branlee (et bien meritee).
    • [^] # Re: Specialise, vraiment?

      Posté par . Évalué à 5.

      Effectivement, un tantinet mégalo vue la bio :)
    • [^] # Re: Specialise, vraiment?

      Posté par . Évalué à 10.

      Ah M. Florent Gallaire !

      J'ai moi même passé un certain temps à Jussieu ... et durant mes première années j'ai partagé quelques amphis avec ce monsieur.

      J'avoue ma surprise de le retrouver là ... mais je confirme, ce monsieur a une très haute estime de lui-même qui n'est malheureusement pas corroborée par ses distinctions universitaires.

      J'ai hâte de suivre le déroulement de cette histoire ... ou pas.

      En passant: pages crédits du site
      "Je n’utilise pour la rédaction de ce blog que des logiciels libres, c’est-à-dire des programmes gratuits, libres de droits et dont le code est librement accessible et modifiable par tout un chacun."

      Si ses compétences juridiques sont aussi floues que ses connaissances relatives aux LL il est mal baré.
      • [^] # Re: Specialise, vraiment?

        Posté par . Évalué à 1.

        Va plutot rigoler sur mon blog, au moins il y a de vraies raisons de rigoler (bon faut aimer le troisième degrés)
        :p
      • [^] # Re: Specialise, vraiment?

        Posté par . Évalué à 2.

        Bonjour,

        Vu la taille démesurée de son ego, il doit avoir du mal à trouver des chaussettes à sa taille ou des pompes et l'hiver arrivant, il risque de se geler les pieds.

        :-)

        Je me souviens aussi d'un docteur en informatique qui se la pétait et qui ne supportait pas qu'on ne l'appelât pas par son titre...
        Mais lui au moins, il avait vraiment ce fameux titre...

        Alors que là, le mec s'est mis dans une galère...
        Grand bien lui fasse...

        Souhaitons-lui de pouvoir s'arrêter avant de percuter le mur, parce qu'il me semble bien parti.

        A bientôt.
      • [^] # Re: Specialise, vraiment?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        libres de droits

        Ouch... Ah ouais, quand même.

        Si ses compétences juridiques sont aussi floues

        Ce n'est pas flou, c'est carrément faux, mensonger.

        Je pensais pas aussi nul en droit quand même. La, il pète les high scores.
      • [^] # Re: Specialise, vraiment?

        Posté par . Évalué à -1.

        > qui n'est malheureusement pas corroborée par ses >distinctions universitaires.

        L'obtention de ses diplôme n'est donc pas une "distinction universitaire" pour un étudiant ?? Il ne me semble pas qu'il y ai mieux à faire, les médailles du CNRS ça vient beaucoup plus tard !

        >En passant: pages crédits du site

        C'est corrigé merci. Le blog de campagne était édité par plusieurs personnes, ce qui a provoqué cette malheureuse erreur.
        • [^] # Re: Specialise, vraiment?

          Posté par . Évalué à 5.

          et pourtant il y a mieux à faire ...

          Parce que balancer une liste de diplômes universitaires et utiliser cette liste pour prétendre être un spécialiste du domaine c'est au mieux léger au pire stupide; remarque ça colle bien avec la tradition française d'adorer les listes de diplômes. Moi-même j'ai un Master en Physique Théorique des Systèmes Complexes (pan!) ... c'est pas pour autant que je vais aller critiquer les frères Bogdabidule en me faisant passer pour un spécialiste.

          Dans le domaine académique il faut un peu plus qu'un Master 1 ou 2 pour devenir un spécialiste. Et pour te répondre l'obtention d'un diplôme peut être une distinction, notamment le Master, en fonction du classement et des suites qu'on y donne.

          Donc pour mieux faire et montrer que tu es un spécialiste tu aurais pu:
          - donner une liste de publications (si possible du peer-reviewing) relatives au sujet,
          - rassembler des témoignages de collègues, collaborateurs, ...,
          - être moins enclin à assommer tes lecteurs avec une liste de diplômes qui n'a rien d'exceptionnelle.

          Parce que si tu connais bien l'Université française tu devrais savoir que le diplôme on s'en moque un peu; dans un labo tout le monde à une thèse c'est pas pour ça qu'on passe son temps à se balancer du "docteur" entre nous. Par contre la liste de publis permet en général de cerner (je n'ai pas dit évaluer) un peu mieux les personnes et leurs domaines de compétences.

          Pour le site web ... disons que j'espère que lorsque tu publies avec d'autres auteurs tu relis un peu plus attentivement que pour ton site. Mais de rien.
          • [^] # Re: Specialise, vraiment?

            Posté par . Évalué à 9.

            C'est normal, pour critiquer les frère Bogdabidule, c'est un diplôme en théologie qu'il faut.

            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

          • [^] # Re: Specialise, vraiment?

            Posté par . Évalué à -4.

            Franchement ce que tu racontes est crétin, tu te prends pris pour l'AERES huhu.
            Il y a des millions d'ingénieurs et de juristes qui sont des spécialistes de leurs domaines et qui n'ont pas de publications... puisqu'ils ne sont pas chercheurs !
            • [^] # Re: Specialise, vraiment?

              Posté par . Évalué à 0.

              cretin ? merci bien venant de toi et non je ne me prends pas pour l'AERES

              ce que tu ne veux pas comprendre c'est que premierement je donnais juste des pistes pour justifier ton statut de specialiste et deuxiemement je te conseille de sortir la tete du guidon car il n'y a pas que les chercheurs qui publient mais il y aussi des ingenieurs (tu peux aller jeter un coup d'oeil sur les sites de grosses boites genre MS, Sun, IBM et j'en passe; tu peux aussi venir faire un tour aux meetings des grandes associations americaines genre APS, BPS, ACS, ACM ca te fera du bien); je ne suis pas un specialiste du domaine juridique (:-|) mais je suppose que dans ce domaine il y a aussi un systeme de diffusion des connaissances/recherches comparables aux publications scientifiques

              mais je persiste et je signe si quelqu'un est specialiste de son domaine il y a alors des faits tangibles et des documents pour l'attester; en tout cas des elements un peu plus significatifs qu'une liste de diplomes

              le plus triste la dedans c'est qu'en voulant pretendre etre un specialiste tu montres simplement que tu en es loin

              apres moi je dis ca je dis rien, bon courage pour la suite

              PS: desole pour les accents, signes de ponctuation, mais mon clavier US est en colere ce matin
      • [^] # Re: Specialise, vraiment?

        Posté par . Évalué à -3.

        >qui n'est malheureusement pas corroborée par ses distinctions universitaires.

        L'obtention de ses diplôme n'est donc pas une "distinction universitaire" pour un étudiant ?? Il ne me semble pas qu'il y ai mieux à faire, les médailles du CNRS ça vient beaucoup plus tard !

        >En passant: pages crédits du site

        C'est corrigé merci. Le blog de campagne était édité par plusieurs personnes, ce qui a provoqué cette malheureuse erreur.
    • [^] # Re: Specialise, vraiment?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      À la fin de l'article de Rue 89 parlant de l'affaire :

      Mis à jour le 25/11/2010 à 23h15. Ajout du statut de juriste spécialisé en droit du numérique, à sa demande.

      http://http://www.rue89.com/2010/11/25/houellebecq-gratuit-s(...)
    • [^] # Re: Specialise, vraiment?

      Posté par . Évalué à 5.

      Sur une des photos, l'intitulé c'est ... "Jesus" ...
      Mazette, on tient un vainqueur ...
    • [^] # Re: Specialise, vraiment?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Il a tout de même largement le niveau requis pour pouvoir postuler à la présidence de l'iPad.
  • # Contrefaçon

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pour une personne "spécialisée", c'est quand même fort.

    Si 'La Carte et le territoire' viole la licence CC-BY-SA, il sera sanctionné en justice (si un auteur porte plainte).
    En aucun cas ça n'autorise personne à décider de lui-même de diffuser "parce que l'auteur a violé une licence".

    C'est du grand n'importe quoi.

    Imaginons que la société X viole la licence Y, ça ne donne pas le droit à à Z de diffuser le produit de X sous la licence Y, c'est juste une contrefaçon du produit de la société X par Z, Z n'a pas reçu le droit de diffuser, et il n'a pas à faire justice lui-même.

    Charge à l'auteur du contenu de Wikipedia d'attaquer pour contrefaçon (c'est le seul à pourvoir).
    Quand à la personne spécialisée, elle est bonne pour être grillée dans la profession, vaut mieux qu'il arrête ses études de droit, Internet se souvient de beaucoup de choses.

    Mais plus d'analyses :
    http://www.rue89.com/2010/11/25/houellebecq-gratuit-sur-le-n(...)
    http://www.numerama.com/magazine/17454-houellebecq-sous-lice(...)
    • [^] # Re: Contrefaçon

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      "Imaginons que la société X viole la licence Y, ça ne donne pas le droit à à Z de diffuser le produit de X sous la licence Y, c'est juste une contrefaçon du produit de la société X par Z, Z n'a pas reçu le droit de diffuser, et il n'a pas à faire justice lui-même."

      Je suis presque d'accord sur ce point, à part que c'est un peu plus subtil : X (Flammarion) viole la licence Y (Wikipedia), et Z (le blogueur) viole la licence X.

      Je suis d'accord que ce n'est pas parce que X ne respecte pas Y que Z ne doit pas respecter X. Mais si X avait respecté Y, alors automatiquement et sans rien changer, Z aurait respecté X… Mais bon c'est un peu tordu ;-)

      blog.rom1v.com

    • [^] # Re: Contrefaçon

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      C'est exactement ce que je pense...

      Je pense que quand notre ami va avoir Flammarion sur le dos, il fera moins le malin. Et je pense qu'en lisant les qq analyses qu'on trouve deci dela qui contredisent son argumentaire, il doit transpirer a grosses gouttes...
  • # Mouais...

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est expliqué mille fois dans les commentaires, mais visiblement le juriste en question s'en fiche: tout au mieux pourrait-on empêcher Houellebecq de diffuser son livre sous la licence qu'il veut, mais personne d'autre que lui ne peut décréter un changement de licence.
    • [^] # Re: Mouais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      tout au mieux pourrait-on empêcher Houellebecq de diffuser son livre sous la licence qu'il veut,

      Même pas.
      "on" ne peut rien faire.
      Seuls les auteurs des articles sur Wikipedia (et l'état, quand même :) ) peuvent porter plainte et demander l'arrêt de la diffusion en référé en attendant que la justice tranche.
      Bref, lui ne peut absolument rien faire, ne subissant aucun préjudice, même moi qui n'est qu'amateur de chez amateur, seulement les bases, le sait, ça craint pour un étudiant en droit non?
      • [^] # Re: Mouais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        "on" ne peut rien faire.

        Ici, "on" défini une personne indéfinie qui serait concerné par l'affaire.

        Comme quand je dis On a découvert que la Terre tourne sur elle-même.: ça ne veut pas dire que c'est moi ou toi qui l'a découvert.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Mouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pas faux... Trop concentré sur ce que lui veut faire sans doute. et "lui" ne peut pas être compris dans le "on".
      • [^] # Re: Mouais...

        Posté par . Évalué à 5.

        C’est pas la première fois que tu ressors cet argument. J’ai enfin trouvé la référence : [http://fsffrance.org/news/article2009-09-22.fr.html].

        Donc les utilisateurs aussi peuvent porter plainte et obtenir gain de cause.
        • [^] # Re: Mouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Le procès "Edu4" me laisse plutôt songeur sur le gain des "utilisateurs", car la décision de justice comprenait beaucoup de choses, et le problème de la GPL n'était qu'un "détail". Il faudra voir à la longue (plus de procès) ce que ça donne (et surtout un appel et cours de cassation, choses non faites dans ce cas). Pour le moment je me permet de ne pas clamer haut et fort que l'utilisateur peut réclamer justice automatiquement quand il est utilisateur n'ayant pas reçu la licence qui devrait être.

          Mais toujours est-il que c'est un procès qu'il faut pour faire valoir ses droits et que la justice tranche, et pas une décision unilatérale et arbitraire...
        • [^] # Re: Mouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Cela dit, attention encore une fois dans les interprétations des décisions de justice…
          Pour une publication un peu plus juridique (en anglais)
          http://www.ifosslr.org/ifosslr/article/view/17/41

          donc, ce n'estp as si simple.
    • [^] # Re: Mouais...

      Posté par . Évalué à 2.

      En lisant les commentaires, tu as surtout l'impression qu'il jubile de faire parler de lui.
      Rien que le coup de l'oeuvre composite, pour 2 ou 3 morceaux, dont Adrienne Alix dit elle-même que la question de protection de leur droit d'auteur peut se poser, c'est assez gros.
      • [^] # Re: Mouais...

        Posté par . Évalué à 2.

        D'ailleurs d'après numerama, flammarion l'attaquerai en justice, sa risque de le faire redescendre sur terre.

        http://www.numerama.com/magazine/17454-houellebecq-sous-lice(...)
        • [^] # Re: Mouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Une partie de l'article en question est un peu moyenne aussi...

          Considérer que faire respecter la licence à tout prix est une entrave importante à la création:
          Soit le livre de Houellebecq, parce qu'il ne respecte pas les termes imposés par la licence de Wikipedia, est une contrefaçon. Ce qui serait terrible pour la liberté de création, surtout lorsque les autorisations de reproduction ne sont pas délivrées d'office.[...]

          Ça fait froid dans le dos de lire qu'au nom d'une "liberté de création" on _doivent_ abandonner ses droits sur ses propres créations (originales j'entends).
          • [^] # Re: Mouais...

            Posté par . Évalué à 3.

            Dans l'absolu peut-être. Mais les cas particuliers sont des... cas particuliers et non pas des généralités dès le départ. Pour ce qui nous intéresse, on peut tout à fait arguer que la reprise vaguement modifiée de quelques morceaux d'articles de Wikipedia sans autorisation explicite dans un livre publié par un éditeur on ne peut plus traditionnel ne constitue rien de grave. Reste à savoir si un avocat va être assez doué pour faire rentrer ça solidement dans le droit français, et si un juge va être prêt à le suivre. Mais je ne trouve pas que la position de Numérama soit intrinsèquement choquante. Ils semblent apprécier grandement la liberté d'expression, supérieurement au droit d'auteur pour de petits textes triviaux -- c'est une position qui n'a rien intrinsèquement immoral.

            Le plus fun dans cette affaire c'est que je pense que les chances de Florent Gallaire (et/ou d'autres) sont très faibles, mais pas nulles, et de plus je pense qu'il pourrait aussi bien y avoir des issues positives pour les licences libres en France dans un sens de jugement comme dans l'autre (aussi bien des issues négatives dans un sens comme dans l'autre, ce évidemment je n'espère pas)
          • [^] # Re: Mouais...

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            C'est un problème de liberté de création parce que si le livre est reconnu comme une contrefaçon, ce sera une réduction du droit de citation : actuellement, on a le droit de reprendre une partie d'une œuvre copyrightée, et heureusement…

            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

            • [^] # Re: Mouais...

              Posté par . Évalué à 3.

              3° Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source : a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'œuvre à laquelle elles sont incorporées
              Il faut quelque conditions pour le droit de citation. J'ai l'impression que le livre ne cite ni le nom de l'auteur, ni la source, et que ce n'est pas non plus justifié par une des conditions. Mais j'ai pas lu le livre, peut-être que si…

              Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

              • [^] # Re: Mouais...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Si j'ai bien compris, il ne cite pas l'origine, et il n'y aurait pas que Wikipédia par ailleurs. Mais c'est une erreur qui peut être facilement rectifiable en ajoutant les infos quelque part, et plus acceptable que de réécrire des passages du livre.

                DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

              • [^] # Re: Mouais...

                Posté par . Évalué à 2.

                question à la con: comment on cite l'auteur d'un article wikipedia ? sachant qu'il peut y en avoir plusieurs, éventuellement identifiés par un simple pseudo, voir une simple adresse ip
                • [^] # Re: Mouais...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pour les adresses ip, je ne sais pas, mais pour les pseudo, il suffit de faire comme pour les livres publiés sous pseudo, je suppose.

                  Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                • [^] # Re: Mouais...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  J'allais dire « ça me parait assez lourd » mais en fait il faut bien citer les auteurs :

                  https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Wikipédia:Citation_et_réutilisation_du_contenu_de_Wikipédia

                  Ceci dit je crois que l'autre licence historique (GFDL) était encore plus contraignante, en tout cas lors de la reprise entière de l'article.

                  DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

            • [^] # Re: Mouais...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ce n'est absolument pas une "courte citation" comme autorisée par le droit français:
              - De la bouche même de l'auteur, c'est un travail dérivé
              - Il ne respecte de toute façon pas le fait de citer la source

              Donc la "réduction" du droit de citation je ne pense pas. En revanche si le livre est reconnu comme n'étant pas une contrefaçon, c'est certainement une élargissement de ce droit de citation.
              • [^] # Re: Mouais...

                Posté par . Évalué à 2.

                Il me semble que l'auteur a de toutes façons trop modifié le texte pour que ça puisse passer pour une citation.
                • [^] # Re: Mouais...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Je suis du même avis, le texte est vraiment très différent sur la forme. On voit effectivement qu'il a lu l'article de wikipedia, mais il n'y a pas une phrase identique.

                  Si il y a une violation de droit d'auteur, dans ce cas, la moitié des recherches scolaires sont sous licence CC-BY-SA et l'autre moitié sont des violations de droits :-)

                  Envoyé depuis mon lapin.

  • # Sors de ce corps!

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est le Jayce du droit français, ce monsieur.
    • [^] # Re: Sors de ce corps!

      Posté par . Évalué à 10.

      ça tombe bien, Houellebecq est le Jayce de l'édition.
      • [^] # Re: Sors de ce corps!

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'avais aimé "Extension du Domaine de la Lutte", rien que le titre est un choc.
        Houellebecq, est énervant mais ce n'est pas un auteur contemporain mineur.
  • # Cher journal, qu'en penses-tu?

    Posté par . Évalué à -5.

    Cher journal, qu'en penses-tu?
    Bon alors moi je suis pas ton journal :) et puis je ne parle qu'en mon nom, soit pas grand chose :p Mais juste je trouve que ton journal c'est de la merde.

    Faire un journal sur linuxfr pour descendre une personne, même avec les meilleurs arguments du monde, c'est comme péter le dbus de la machine de quelqu'un parcequ'il refuse de cirer des pompes. en fait ton journal il est au même niveau que son blog.

    Voilà ce que j'en pense.

    Et si cette personne à un égo démesuré, ben peut être qu'il a raison en fait. (vu comment on se fait marcher sur les pieds quant c'est pas le cas)

    ciao


    ps : mais quant même, continue, ça reste intéressant les critiques argumentées :-)
    • [^] # Re: Cher journal, qu'en penses-tu?

      Posté par . Évalué à 2.

      Faire un journal sur linuxfr pour descendre une personne

      Tu dois confondre avec les commentaires, parce que rien dans le journal lui-meme ne critique ce monsieur. D'ailleurs en le lisant, je me suis demande si c'etait juste pour faire de la pub pour ce type et rien d'autre.

      Il cite le titre du monsieur, il fait un lien normal vers son blog et il resume rapidement l'argument de l'auteur du blog. Dans le genre journaux avec attaques personnelles, on a vu beaucoup mieux.
    • [^] # Re: Cher journal, qu'en penses-tu?

      Posté par . Évalué à 2.

      Je ne sais pas de quel journal critique tu parles, mais je ne l'ai pas écrit :)
      En fait, je suis surtout tombé dans le panneau du "juriste spécialisé" (qui est en fait étudiant en M2) en voulant publier trop vite.
      Mea Culpa.

      D'ailleurs sa réflexion est intéressante, à défaut d'être fondée juridiquement.

      Dommage qu'il pète plus haut que son cul ...
      • [^] # Re: Cher journal, qu'en penses-tu?

        Posté par . Évalué à 2.

        oui, mea culpa aussi.
        déchirement entre le fait qu'un journal comme ça m'apporte, et le fait que pour dlfp ça serait peut etre mieux de s'en tenir à la technique. M'enfin, bon kikoipkoi ? je vais plutot les archive au lieu de dire des bêtises.
        merci
      • [^] # Re: Cher journal, qu'en penses-tu?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bonsoir,

        "juriste spécialisé" (qui est en fait étudiant en M2)

        Pas de soucis, il peut se définir juriste si ça lui chante.

        Par contre, beaucoup de juristes font bien la différence entre "Libre de droit" et "Licence libre". Lui, c'est comme un profane (certain), il pense que c'est pareil, voir même comme ce qui est du domaine publique.

        Il y a un truc qu'il à forcément étudié, dans les droits d'auteurs, c'est que la paternité est incessible et inaliénable.

        C'est même curieux qu'il ait pu arriver en Master 2 de droit (lequel?).

        Lamentable... et après il criera à l'injustice (mais il sait bien que cela n'existe pas).

        Grégoire (pas juriste).
  • # Florent

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Si Florent a tort ou raison, je n'en sais rien...
    mais je ne trouve pas son argumentation totalement déconnante...

    Ce que je sais, c'est qu'il a toujours eu des idées bien arrêtées, et aborde ce qui lui tient à cœur avec beaucoup de passion.

    [Je l'ai côtoyé quelques mois au boulot, mais n'ai malheureusement pas eu l'occasion de travailler directement avec lui...]

    https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

    • [^] # Re: Florent

      Posté par . Évalué à 8.

      j'ai trouvé les attaques ad hominem contre Florent particulièrement déplacées.

      Il y a tellement à dire sur le sujet pourtant, que la personnalité de celui a qui décerné une licence libre à un goncourt me semble accessoire à côté de cela...

      Je trouve également que le fait de diffuser ce livre pour ce prétexte est un peu limite, notamment par rapport à ces questions : "est-ce que les articles qui sont fortement remaniés, ne peuvent pas être vu plutôt comme un pastiche que comme un travail dérivé ?", "est-ce que la taille des passages incriminés n'est pas négligeable par rapport au livre complet ?", avec le corollaire, "s'il devait y avoir une redistribution, ne devrait-ce pas être uniquement le travail dérivé, et pas le reste du livre ?", et ce qui a été dit dans les commentaires sur son blog et plus haut par Zenitram : s'il doit y avoir une "sanction" parce que la licence n'a pas été respectée, cela doit se faire de façon légale (avec un jugement), et non pas en décidant de diffuser le livre contre la volonté de l'auteur.

      Néanmoins, ce truc va sans doute finir façon "pot de fer, pot de terre", genre la grosse maison d'édition va chier sur la licence de wikipedia en disant que ça ne vaut rien par rapport à leur tout puissant droit d'auteur, et que c'est eux qui ont à placer le point final à cette affaire. Et on dirait vraiment que le jugement du "juriste" de Flammarion est particulièrement biaisé :

      « Il cite un point du règlement qui s'applique uniquement aux contributeurs du site. /.../"

      HEIN ! Visiblement soit il n'y connaît rien en CC, soit il le fait exprès pour dédouaner leur responsabilité. Ce "point du règlement" ne s'applique absolument pas uniquement aux contributeurs du site wikipedia, il s'applique à **tout** travail dérivé, comme le stipule la licence CC : http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/

      "Si vous modifiez, transformez ou adaptez cette création, vous n'avez le droit de distribuer la création qui en résulte que sous un contrat identique à celui-ci."

      On voit donc que la distribution du travail qui en résulte (mais uniquement le passage, ou le livre entier ? ce qui se discute) est "hors la loi"

      Peut-être que dans une prochaine édition des CC, il faudrait reformuler ceci pour indiquer que la production dérivée est placée implicitement sous la même licence CC.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Florent

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je ne pense pas forcément du mal de ce jeune homme, mais force est de constater que publier un roman sur le web, le prix Goncourt tant qu'à faire, pour illustrer une argumentation un peu bancale c'est prendre de gros risque, et notamment celui de prendre cher.

        J'ai fait des études de droit et lorsque l'on commence à acquérir un petit niveau, souvent on se lance dans des argumentations, pour le plaisir, pour aiguiser ses connaissances, pour épater les copains. je dirais que cela fait parti de la formation, de ce que j'en ai vu les discussions d'informaticiens sont du même ordre.

        Normalement, avec le temps, on apprend à confronter son argumentation aux faits et aux conséquences ce qui permet de repérer bon nombre de conneries.

        Le problème à mon sens est d'avantage du côté d'Internet et des facilités qu'il offre à donner une audience énorme à une démonstration qui avait sa place dans une séance de travaux dirigés et non sur la toile.

        Bref un jeune homme qui va apprendre, lourdement, à ses dépends qu'il y a une différence entre développer une argumentation originale avec des amis et la publier sur son blog.
  • # Un juriste ? Vraiment ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce mec est dangereux.

    Ce soit-disant juriste est en train de renier le concept même de justice, du moins comme on l'entend en France et dans la majorité des autres pays. Il décrète (avec une belle démonstration que je n'ai même pas envie de lire) que Houellebecq a fait une connerie, et qu'il faut donc la réparer.

    Et si je décrète que ce blog est hors-la-loi (ce qui risque d'être le cas, demandez à Flamarion) je peux pirater le serveur de son blog et lui couper la parole ?

    Non, c'est pas le Far-West ici que je sache...
    • [^] # Re: Un juriste ? Vraiment ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Non, c'est pas le Far-West ici que je sache...

      Tu as raison mais l'idée que le web n'est pas soumis à la régulation des Etats a été largement soutenue dans les années 80-90. L'idée que cette nouvelle frontière pouvait s'auto-réguler, que les principes de territorialité n'avaient plus de sens amenait à justifier les hacks de site par des chevaliers blancs au nom d'une morale libertaire.

      Je ne viens pas regretter ce passé, mais d'une certaine manière, le blog en question n'est qu'une résurgence de cette période romantique.

      Depuis beaucoup Valentin Lacambre a fermé ses hébergements, et nous avons l'Hadopi et la Lopsi, l'affaire perenoel.fr a laissé des traces. Le web s'est civilisé et ça ne passe plus, oui nous ne sommes pas au Far-west. Florent n'est pas moderne il est simplement dépassé et le fait que ton commentaire soit massivement apprécié en est la meilleure preuve.
    • [^] # Re: Un juriste ? Vraiment ?

      Posté par . Évalué à 3.

      il est indiqué dans l'argumentaire Toute personne est donc légitime pour faire respecter la licence Creative Commons BY-SA des emprunts faits par Houellebecq à Wikipédia. Il n’est absolument pas nécessaire qu’un des auteurs des passages de Wikipédia utilisés se manifeste. Pour faire respecter ses droits de « tiers bénéficiaire », chacun peut donc entreprendre une démarche de mise en conformité.

      De la mise en conformité

      Quand un problème de contrefaçon est constaté sur un logiciel libre qui utilise une licence à Copyleft, toute personne peut essayer d’effectuer une démarche de mise en conformité. La principale difficulté est alors d’obtenir le code source modifié du logiciel. Dans le cas qui nous intéresse, nous ne sommes pas confrontés à un logiciel, mais à une production littéraire classique, il n’y a donc pas de code source et de binaire, mais uniquement un simple texte.

      La mise en conformité est donc en l’espèce trivialement simple, puisqu’il suffit d’indiquer les auteurs des emprunts faits à Wikipédia, et de diffuser l’œuvre dérivée sous licence Creative Commons BY-SA. Cette double réalisation permet alors d’être immédiatement en conformité avec les termes de cette licence, et le délit de contrefaçon n’est plus caractérisé.


      Est-ce que c'est effectivement le cas ? A-t-on déjà eu des précédents à ce sujet ? Si j'utilise un logiciel sous licence GNU GPL, que je le modifie et redistribue les binaires sans les sources modifiées, est-ce que quelqu'un peut mettre mon code source à disposition du monde entier, contre ma volonté, s'il arrive à mettre la main sur la source ? Est-ce que cela choquerait du monde ici si cela était fait ?

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Un juriste ? Vraiment ?

        Posté par . Évalué à 2.

        J'suis pas juriste pour deux sous mais la mise en conformité ne peut ici être faite que par Houellebecq, éventuellement sur décision de justice.
        Le problème ici est qu'une partie (un tiers bénéficiaire des articles de Wikipédia) se constitue juge (évidemment il ne se donne pas tort) et applique la sanction : une mise en conformité qu'il ne peut en aucun cas faire.

        Si j'utilise un logiciel sous licence GNU GPL, que je le modifie et redistribue les binaires sans les sources modifiées, est-ce que quelqu'un peut mettre mon code source à disposition du monde entier, contre ma volonté, s'il arrive à mettre la main sur la source ?
        J'espère que tu planques pas les données dans le cul de ta femme, t'imagines la "mise en conformité" des "tiers bénéficiaires" après ?
        << tiens, voilà les sources du logiciel de farvardin
        - non merci vieux, j'préfère faire la mise en conformité moi-même.>>
        "Mettre la main" ici ça veut dire intrusion sur ton système d'information. Mettre à disposition les sources c'est révéler des données strictement confidentielles, et c'est parfaitement illégitime. Aussi bien, une fois les sources récupérées, ont pourrait se rendre compte que ton code n'a foutrement rien à voir avec le supposé logiciel sous GPL, mais le mal aura été fait.
        Oui, c'est absurde et choquant.
        • [^] # Re: Un juriste ? Vraiment ?

          Posté par . Évalué à 1.

          moi non plus je ne suis pas juriste, mais quand il a écrit
          Quand un problème de contrefaçon est constaté sur un logiciel libre qui utilise une licence à Copyleft, toute personne peut essayer d’effectuer une démarche de mise en conformité

          il devait sans doute avoir une raison pour le faire non ?

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # mauvais service

    Posté par . Évalué à 8.

    Perso, je pense que c'est un très mauvais service rendu au libre que d'attaquer n'importe comment en faisant n'importe quoi. On voudrait dé crédibiliser qu'on ne s'y prendrait pas autrement.
    De plus, il me semble que quand on veut faire quelque chose au nom d'un groupe (ce qui est le cas quand on défend la GPL, la Créative, etc ) la moindre des choses, et la plus sage, est d'en parler au groupe et en discuter au préalable.
    Ces actions de Zorro à la petite semaine me paraissent de vastes fumisteries plus qu'autre chose.
    • [^] # Re: mauvais service

      Posté par . Évalué à 3.

      Je pense un peu pareil, au final, après avoir tout lu (bon je me suis pas taper les ouatmilles commentaires sur rue89 non plus).

      N'est on pas, ou ne risque t on pas d'être, dans la situation du serpent qui se mord la queue ?

      Et ça fait réfléchir sur cette licence... la -SA : « Si vous modifiez, transformez ou adaptez cette création -l'article-, vous n'avez le droit de distribuer la création qui en résulte que sous un contrat identique à celui-ci. » Donc une licence soit disante libre ne permet pas la paraphrase ? Il n'y a que moi que cela choque ? Mon interprétation est qu'un texte placé sous cette licence n'est plus un texte mais une idée, dans le concept. Dangereux.

      Exemple, j'écrit la chose suivante je colle la licence CC-BY-SA sur ce texte :
      il était une fois dans un petit garage trois jeunes déjà barbus dans l'âme qui commençaient à recoder un solver de dépendances"
      Et hop, par la magie de cette licence, tout autre texte postérieur paraphrasant ou ré-écrivant quelque chose de similaire serait à placer sous CC-BY-SA ?

      N'est on pas, avec cette licence, en train de construire le tableau du serpent qui se mord la queue ? N'est on pas, avec cette licence, en train de faire exactement la même chose aux mots que ce les brevets logiciels font au code ?

      Cette licence, en fait, c'est pas juste de la merde ?
      • [^] # Re: mauvais service

        Posté par . Évalué à 2.

        Volontairement provocateur, car il y a un flou qui me gêne, dans tout les cas :
        Où s'arrête l'utilisation du texte initial, ou commence le plagiat, où s'arrête le plagiat, ou commence la reprise d'idée ? N'est ce pas l'essence même du partage du savoir que cette licence remet en cause, avec donc un énorme paradoxe avec sa volonté initiale ?

        Et si on appliquait le même principe au code, mettons perl au hasard, quiconque ré-écrivant un code pour passer de l'iso-8859-15 en utf8 par exemple, se verrait affublé de contrefaçon si un module cpan fait déjà la même chose et est placé sous cette -SA, et non sous Artistic ? Même si le code est totalement différent, il reprendrait forcément des concepts identiques et un but identique. Bon je retourne me coucher, ça me fait mal au crane :-)

        Enfin, je suis persuadé que Houellebecq a fait cela de manière réfléchi, et dans un but précis.
    • [^] # Re: mauvais service

      Posté par . Évalué à 3.

      Perso, je pense que c'est un très mauvais service rendu au libre que d'attaquer n'importe comment en faisant n'importe quoi. On voudrait dé crédibiliser qu'on ne s'y prendrait pas autrement.
      Parce que quand monsieur Gallaire fait quelque chose, ça engage toutes les communautés du libre ?
      Le seul que cette action puisse décridibiliser, c'est lui. Responsabilité individuelle, tout ça.

      De plus, il me semble que quand on veut faire quelque chose au nom d'un groupe (ce qui est le cas quand on défend la GPL, la Créative, etc ) la moindre des choses, et la plus sage, est d'en parler au groupe et en discuter au préalable.
      Non. Qu'est-ce qui l'empêche de vouloir bénéficier de l'oeuvre sous licence libre sans rien partager avec le groupe ? S'il connaît un proche qui a acheté le bouquin, qu'il a envie de le lire sans l'acheter, il a alors intérêt à ce que le bouquin soit sous licence libre ce qui permet à son proche de faire chauffer la photocopieuse (entre autres).
      S'il avait du en discuter, c'est avec Houellebecq voire avec Wikimedia. Le groupe dont tu parles n'existe pas (ou alors il s'agit de tous les internautes du monde).
      • [^] # Re: mauvais service

        Posté par . Évalué à 4.

        > Parce que quand monsieur Gallaire fait quelque chose, ça engage toutes les communautés du libre ?
        > Le seul que cette action puisse décridibiliser, c'est lui. Responsabilité individuelle, tout ça.

        Il ne faut pas non plus sous-estimer la vitesse à laquelle les mauvaises interprétations peuvent être faites.
        Les raccourcis foireux pour dénigrer et critiquer le partage d'oeuvres libres sont nombreux.
  • # Une bonne lecture sur le sujet

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    http://david.monniaux.free.fr/dotclear/index.php/post/2010/1(...)éfenseurs-de-la-littérature

    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # Le bon côté

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Bon, n'en jetez plus. Sur le côté infondé de l'action de monsieur Gallaire, il me semble que la dignité humaine veut qu'il soit mis fin à la lapidation sur dflp ; on a tous compris.

    Plutôt, ne pourrait-on pas relever l'aspect positif de ces événements. Grâce à MM. Houellebecq et Gallaire, c'est un peu de publicité gratuite pour le libre qui est faite un peu partout. La caisse de résonance médiatique sert au grand public des histoires de wikipedia, de licences libres, de problématique des droits d'auteur. Que du bon du point de vue d'un libriste…

    Même si l'éditeur de Houellebecq est assuré de gagner en justice (de bon droit qui plus est), ne s'agira-t-il pas là d'une victoire à la Pyhrrus pour le monde de l'édition propriétaire en général — car chaque citoyen en ressort plus informé de l'importance de la liberté des œuvres ?
    • [^] # Re: Le bon côté

      Posté par . Évalué à 2.

      car chaque citoyen en ressort plus informé de l'importance de la liberté des œuvres ?

      Le citoyen il a compris :

      Ah c'est gratuit alors ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.