Journal "J'ai raison, mais je ne ferai pas valider mon raisonnement"

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
2
2
déc.
2010
Suite du journal Le Goncourt en CC-BY-SA !, l'auteur ne fait une nouvelle bonne blague : maintenant, il dit qu'il a toujours raison, mais retire l'oeuvre de son site sans autre explication du pourquoi. Et ça se dit spécialiste du droit! Quand on est sûr d'avoir raison au niveau du droit, il me semble qu'il est plus pertinent de faire le nécessaire pour qu'un juge valide le jugement, bref qu'une personne extérieure et neutre dise "oui tu as raison", et la, ben il en avait l'occasion, et le monsieur fait finalement le nécessaire pour ne pas avoir de jugement. Désolé, mais je ne vois qu'une seule raison à ça : ne pas croire que le jugement confirmera son raisonnement, comme (presque?) tout le monde le lui a dit... Mais trop dur de reconnaître publiquement son énorme erreur d'appréciation.

Mon gars, bon courage dans le métier du droit, tu es grillé à vie (et pour moi, pas que dans le métier).

L'annonce mise à jour : http://fgallaire.flext.net/goncourt-2010-creative-commons/
Sans reconnaître aucun délit et en maintenant totalement la pertinence de mon analyse juridique, j’ai cependant accédé à la demande de Flammarion de retirer du site les liens permettant de télécharger l’œuvre.
  • # Ou alors...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    ... c'était juste du bruit pour promouvoir le livre?

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: Ou alors...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      De même que Wikileaks c'est juste du bruit pour promouvoir la diplomatie Américaine? ;-)
    • [^] # Re: Ou alors...

      Posté par . Évalué à 1.

      ... c'était juste du bruit pour promouvoir le livre?

      Ou juste du bruit pour faire parler de lui.

      Et euh, comment dire, c'est alle un peu au dela de ses esperances. Et comme le bonhomme a une personnalite "energique", le buzz est bien parti :D

      En ce moment, il essaye de se debarrasser de certains petits trucs genants, comme cette jolie video ou il se ridiculise pendant 2 longues minutes (depechez-vous de regarder avant que ca disparaisse, il nous realise un combo godwin de toute beaute):
      http://www.surlering.com/article/article.php/article/florent(...)

      Ca, plus son analyse qui ne resiste pas a l'examen le plus rapide, son volte-face des la reception d'une lettre de l'editeur ne donne pas exactement une image de serieux. Et je ne suis pas sur que ceux qui s'echinent a le defendre contre vents et marees aient beaucoup a y gagner (enfin sauf si associer libre et ridicule est un objectif a atteindre).

      Bon, ¡No Pasarán!, hein...
      • [^] # Re: Ou alors...

        Posté par . Évalué à 3.

        Parle-t-il du livre ou, tel un pouple, crache-t-il un nuage d'encre pour tenter de disparaître derrière ? Dire que j'ai subi la moitié de la vidéo pour en arriver à cette question.

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: Ou alors...

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci, j'ai ri.

        J'ai bien conscience qu'il est un peu facile de s'attaquer à la forme plutôt qu'au fond, mais je me demande si on ne devrait pas lui exposer quelques notions basiques d'articulation, de souffle, et d'adresse. Ça peut aider, sur scène comme devant une caméra.
  • # Doute raisonable

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Tu peux être convaincu à 99% que tu as raison, si les conséquences du 1% restant sont suffisamment désagréable, il peut être raisonnable de renoncer, non?

    Après, je ne connais pas suffisamment le fond pour avoir un avis dessus. Je crois que le sujet est suffisamment polémique pour qu'il soit vraiment difficile de trouver un avis neutre sur la question.
    • [^] # Re: Doute raisonable

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Tu peux être convaincu à 99% que tu as raison,

      Dans le doute (le 1% restant), tu t'abstiens alors de contrefaire l'oeuvre et de le crier sur tous les toits... A aucun moment il ne laisse croire qu'il a ce ne serait-ce 0.00000000001% de doute. I affirme : il ne dit pas "je pense que" il dit "nous savons qu’elle est sous une licence libre". Qu'il assume cette affirmation "sans 1% de doute possible".
      • [^] # Re: Doute raisonable

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je suis bien d'accord avec toi :)
      • [^] # Re: Doute raisonable

        Posté par . Évalué à 6.

        "La où il y a justice, il y a danger"
        Brice Hortefeux
        • [^] # Re: Doute raisonable

          Posté par . Évalué à 4.

          La transparence c'est la dictature
          L'ignorance c'est la force..

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Doute raisonable

            Posté par . Évalué à 6.

            Et la guerre c'est la paix.

            En tout cas, les arguments de Brice Hortefeux ne sont guère épais.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Doute raisonable

              Posté par . Évalué à 2.

              Traître eurasien, je vais te dénoncer à la Police de la Pensée!

              (putain ça fait peur non?)

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Doute raisonable

                Posté par . Évalué à 3.

                Autant que la Hadopi.
                • [^] # Re: Doute raisonable

                  Posté par . Évalué à 4.

                  L'offre de Deezer est légale, elle l'a toujours été. Nous n'avons jamais été en guerre contre Deezer.

                  THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                  • [^] # Re: Doute raisonable

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Concernant vos critiques concernant jiwa, je les trouve totalement infondées. Rendez-vous compte il ne faisait même pas 25K de chiffre d'affaires !
                    Comment voulez-vous discuter avec des gens comme ça ...
    • [^] # Re: Doute raisonable

      Posté par . Évalué à 5.

      Ha ben il peut être convaincu à 100% et ne pas avoir envie de se coltiner une procédure judiciaire...
      Livrer bataille, c'est bien quand le gain est plus important que les pertes : entre nous, pour un particulier, ça vaut pas le temps et l'argent dépensé en frais diverses, juste pour ça.

      J'ai lu dans les commentaire de l'excellent geektionnerd (http://geektionnerd.net/) sur l'article Goncourt parlant du sujet, que les articles repompés avaient de très nombreux contributeurs, chacun ayant donc contribué par petits bouts.

      Après, on ne doit pas rendre justice soit même surtout quand on est pas la "victime". Même si, sur le principe de la raison de son geste, je suis un peu d'accord avec lui.
  • # Bien obligé non ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Dans le cadre d'une justice qui ne fait pas sont travail (justice), mais se contente de trancher des différents, il n'a pas le choix. S'il reconnaissait s'être trompé ne serait-ce pas considéré comme un aveux de culpabilité ? Et ce sans même considérer ses arguments éventuels ? Même si en son fort intérieur il est convaincu de sa bévue, l'admettre ne reviendrait-il pas à alourdir une éventuelle condamnation ? À tendre le bâton pour se faire battre ?

    Si l'on en croit la discussion qui suivait ce journal [https://linuxfr.org/~Zandu/30490.html], il n'y a pas vraiment de sujet à controverse sur le jugement à porter quant à la publication d'un livre du récipiendaire du prix Goncourt 2010 par F. Gallaire sur son site. Alors pourquoi s'acharner ainsi sur un homme à terre, voire plus bas ? Homme qui, par ailleurs a semble-t-il cessé de creuser pour tenter de se relever péniblement ?
    • [^] # Re: Bien obligé non ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Même si en son fort intérieur il est convaincu de sa bévue, l'admettre ne reviendrait-il pas à alourdir une éventuelle condamnation ?

      La justice n'aime pas qu'on se foute de sa gueule, et condamne plus lourdement une personne qui ne reconnait pas les faits qu'une personne qui fait son mea-coulpa. C'est avec un tel comportement qu'il donne le bâton pour se faire battre (Flammarion a encore toute liberté de le faire condamner pour ses actes d'avant le 1er décembre).

      Alors pourquoi s'acharner ainsi sur un homme à terre,

      Il s'acharne, il ne reconnait toujours pas son erreur, ni n'émet aucun doute sur "je me suis peut-être trompé". Je trouve ça inacceptable. De plus, il se dit "spécialiste du droit", et ne connait même pas les bases (donc l'une est de faire valider ses croyances sur une légalité devant un juge avant de crâner), c'est encore pire : ce serait un mec qui ne crâne pas sur sa "spécialité", à la limite, mais la il bourrine (il a demandé à Rue89 d'ajouter " Mis à jour le 25/11/2010 à 23h15. Ajout du statut de juriste spécialisé en droit du numérique, à sa demande." http://www.rue89.com/2010/11/25/houellebecq-gratuit-sur-le-n(...) )

      Il cherche, il trouve.
      • [^] # Re: Bien obligé non ?

        Posté par . Évalué à 1.

        « La justice n'aime pas qu'on se foute de sa gueule, et condamne plus lourdement une personne qui ne reconnait pas les faits qu'une personne qui fait son mea-coulpa »

        Aux USA peut-être avec le plaider coupable etc. En France, non.
        • [^] # Re: Bien obligé non ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Aux USA peut-être avec le plaider coupable etc. En France, non.

          Il me semble que ça existe en France aussi? ( http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/justice/f(...) )
          • [^] # Re: Bien obligé non ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ben tu as la comparution sous reconnaissance préalable de culpabilité, de manière générale une personne qui nie les faits ne peut solliciter des circonstances atténuantes tenants aux-dits faits, ce qui lui coûte généralement plus cher.
        • [^] # Re: Bien obligé non ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          en France aussi : lis juste quelques compte-rendu de procès, et tu verras que la sentence est très proportionnelle à la reconnaissance des faits, les juges sont humains, comprennent, et si la personne reconnait déjà les faits c'est que la moitié du travail est déjà faite, donc moins besoin de punir.

          Ce n'est pas un "plaider coupable" à l'américaine, mais une personne chopée en faisant une contrefaçon et disant "j'avais le droit" va irriter le juge bien plus que pour une personne qui dit "ok, j'ai fais une connerie, je le regrette". Et un juge irrité à plus tendance à alourdir la peine (une peine n'est pas automatique "10 ans" ça veut dire "maximum 10 ans", il peut donner moins, et le fait souvent)
          • [^] # Re: Bien obligé non ?

            Posté par . Évalué à 6.

            J'ai l'impression que ça change beaucoup en fonction du crime alors, parce que mes taupes (bon OK, ma taupe) au palais de justice de Paris ont tendance à dire que la reconnaissance de culpabilité peut même t'être plus préjudiciable (au moins en cas d'accusation de meurtre ...).
            • [^] # Re: Bien obligé non ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              euh ouais, on parle pas de la même chose, je pensais plus aux juges qui jugent les affaires de vol, petites agression, maltraitance, contrefaçon, dont on est certains de la culpabilité du prévenu (chopé en plein fait). Je ne m'engagerai pas sur des affaires dont on peut avoir un doute sur la culpabilité du prévenu (et donc le "bénéfice du doute")
              • [^] # Re: Bien obligé non ?

                Posté par . Évalué à 3.

                Dans le cas d'un doute je trouve ça bizarre de prononcer une peine légère.

                Si quelqu'un nie et qu'on n'est pas certain de sa culpabilité:
                - soit il est innocent et il faut le relâcher (et dans le doute il est innocent),
                - soit il est coupable et une demi-peine n'est pas assez, d'autant plus qu'il nie.

                "Il y a une chance sur deux pour que vous méritiez 10 ans de prison, donc vous en prenez 5" est injuste dans 100% des cas.

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Bien obligé non ?

      Posté par . Évalué à 3.

      C’est pas un peu le travail de la justice de trancher des différents ?
      • [^] # Re: Bien obligé non ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Non. Les différents graves, oui, mais pas tout. On n'est pas aux USA, les conflits de voisinage etc. n'ont rien à faire devant la justice.
        Pour moi, la justice doit servir qu'à régler les différents graves, qu'on ne peut résoudre autrement. Sinon c'est claquer l'argent du contribuable par les fenêtres.
        • [^] # Re: Bien obligé non ?

          Posté par . Évalué à 4.

          > les conflits de voisinage etc. n'ont rien à faire devant la justice.
          C’est vrai, autant qu’ils se règlent à la carabine, ce sera plus calme pour tous les autres voisins ensuite.

          > qu'on ne peut résoudre autrement
          Raisonnement circulaire. Si deux voisins ont un conflit mais arrivent à s’entendre sur la manière de le résoudre sans faire intervenir la justice, ben par définition ils n’iront pas devant la justice. S’ils n’y sont pas capable, c’est qu’on est pas capable de le résoudre autrement, à moins de rétablir les duels…

          > Sinon c'est claquer l'argent du contribuable par les fenêtres.
          L’Arbitrage (droit), c’est rendre justice aussi.
      • [^] # Re: Bien obligé non ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Les différents, non. Les différends, oui !
    • [^] # Re: Bien obligé non ?

      Posté par . Évalué à 3.

      J'y crois pas une seconde. Sur un truc comme ça c'est pile-poil l'inverse : les avocats de Flamarion vont d'abord chercher l'amiable. Donc si il bat sa culpe (ce que je pense qu'il a fait au téléphone) l'histoire s'arrêtera là (ce qui je pense est le cas).

      Sauf qu'il passera pour un barbot à la face du monde (ah, le web... c'est écrit, lu et mémorisé !!!)
  • # à vie

    Posté par . Évalué à 10.

    >tu es grillé à vie (et pour moi, pas que dans le métier).
    Impitoyable. J'espère que personne ne t'appliquera la même chose.
    • [^] # Re: à vie

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Le propre de la justice, c'est justement la prescription. C'est un des fondements de celle-ci et c'est très important.

      De nos jours, on se crois trop fort et on voudrait limiter celle-ci et en reporter la date comme pour le droit d'auteur (cf mickey). C'est une énorme erreur.

      Seuls les crimes contre l'humanité n'ont pas de prescription. Et encore, je trouve (mais ne suis pas spécialiste) que cette notion de crime contre l'humanité à tendance a s'élargir avec le temps.
      • [^] # Re: à vie

        Posté par . Évalué à 4.

        +1
        Tout comme il est à la mode, dans les grands médias férus de poujadisme, (et d'ailleurs dans l'esprit de nombreuses personnes) de placer dans un même sac prescription d'application et prescription d'enquête. Pour de nombreuses affaires, il ne devrait peut être, certainement, ne jamais y avoir prescription d'enquête. Il devrait toujours rester une possibilité d'enquête afin de faire jaillir la vérité. Que les faits soient prescris, donc non condamnables, ne devrait pas empêcher de faire la lumière, donc de ne pas enterrer.
        M'enfin bon, c'est un tout autre débat ;) et moi non plus ne suis pas un spécialiste.
        • [^] # Re: à vie

          Posté par . Évalué à 3.

          donc tu vas dépenser des millions (ca coute cher une enquête), en pure perte, et pour fournir un ressenti encore plus forts aux victimes (on sait qui est le meurtrier de votre père, mais vous comprenez on va pas l'arrêter hein).

          pas sur que ce soit une excellente idée, tant d'un point de vue sociétal qu'économique ou encore de justice
          • [^] # Re: à vie

            Posté par . Évalué à 5.

            Meurtre... tout de suite :p
            Et puis >en pure perte si on considère la connaissance de la vérité comme une pure perte, oui.

            C'est un débat passionnant, la notion de justice, celle de rendre la justice, le tiers, comment on remplace la vengeance par le principe de réparation, comment on fait naître la notion de privation de liberté, issue de la notion de protection de la socièté, comme étant réparation pour les victimes. Crois tu que le fait qu'un meurtrier soit envoyé au cachot répare son acte en quoi que ce soit ? Il ne s'agit qu'un d'un glissement culturel, de fort bon aloi, afin d'éviter la vengeance, tout en assurant une mise à l'écart du coupable. Puis au fil du temps, ceci est devenu la réparation pour les victimes (ici son entourage, sa famille par exemple). Mais de réparations il ne peux y avoir vraiment, seulement la satisfaction d'une vengeance par condamnation et privation de liberté. Ce qui compte vraiment c'est la recherche de la vérité, et la justice publique.

            Perso il me semble qu'extrèmement peu de crimes pourraient avoir comme conséquence la prison. Car la prison ne répare rien, elle n'est que l'expression d'un cheminement, d'une translation, de la vengeance. La prison ne résout rien, le récidiviste pathologique ne sera pas soigner. La prison n'est rien d'autre que notre image actuelle de la vengeance. Ce n'est pas (que) ça la justice. Et cette image évoluera, certainement. Très peu de crimes et de criminels sont des récidivistes pathologiques.

            Tu l'aura compris je suis contre la prison. Mais le chemin est long. Et je l'ai compris : je n'en verrai jamais l'évolution moi même certainement.

            Pour revenir à ta question, irrémédiablement corrélée à ce débat, oui il me semble important que la recherche de la vérité puisse toujours être faite. Et oui cela me semble difficile, pour la même raison que tu cites et sur laquelle il y a du chemin à faire...
            • [^] # Re: à vie

              Posté par . Évalué à 5.

              Histoire de jouer l'avocat du diable, la prison n'a pas qu'une fonction de punition, elle sert aussi à protéger la société d'un individu qu'elle estime dangereux. Ce n'est donc pas parce qu'elle ne répare rien qu'elle n'empêche pas qu'un nouveau mal soit commis.

              (Évidemment, dans l'implémentation actuelle, elle a un effet désastreux sur ceux qu'elle laisse ressortir, ce qui fait qu'elle augmente sûrement la criminalité au lieu de la réduire. Mais je parle du concept général de prison.)
              • [^] # Re: à vie

                Posté par . Évalué à 3.

                Nous avons oublié un argument en faveur du traitement carcéral : la notion d'exemple.
                "Voyez ce qu'il vous arrivent, pauvres hères, si vous commettez ce crime". Là encore elle est un paliatif à une absence de conscience personnelle, elle représente un pare-feu pour ceux dont on craint qu'ils ne soient pas en mesure de ressentir une quelconque culpabilité et dans ceux là ceux ne pouvant l'anticiper.
                A chaque fois on touche une problématique individuelle plus proche d'un traitement psychiatrique que purement carcéral. Là encore, pour toute autre personne, l'avancée de la science dans le domaine policier est bien plus efficace afin de tuer dans l'oeuf ce type de vélléité, qu'une hypothétique condamnation au cachot. Se faire prendre est tout aussi disuasif, voir bien plus, que la peine encourue lorsqu'il s'agit de prison. Et là encore on touche à la notion de prescription d'enquête...
                • [^] # Re: à vie

                  Posté par . Évalué à 3.

                  "Se faire prendre est tout aussi disuasif, voir bien plus, que la peine encourue lorsqu'il s'agit de prison. "

                  Bof...
                  Je vole un oeuf (et par conséquent un boeuf ^^) dans un supermarché, je me fais prendre, mais n'ai aucune peine (ni amende ni prison ni travaux d'interet généraux)... Bah je vais me dire "cool, je ne risque rien en volant, je vais retourner voler tout de suite, c'est moins cher que d'acheter. Pis tant qu'a faire, je ne vais pas me contenter d'un oeuf"...

                  Je pense plutot qu'il faudrait plus de petites condamnations (par exemple des TIG pour un vol d'oeuf) pour éviter d'avoir plus tard à faire de grosses condamnations (prison pour un vol de voitures). Le sentiment d'impunité d'un individu est quelque chose d'extremement dangereux pour la société, dans le sens où il incite à recommencer (en plus de donner un mauvais exemple pour les autres : "regarde, lui il s'est fait prendre il a rien eu, on peut y aller tranquil"). Malheureusement, aujourd'hui, on se dit "les tribunaux sont plein à craquer, on va pas l'envoyer au tribunal pour si peu, on va lui faire une bonne morale et on va le laisser partir", au lieu d'agrandir les tribunaux ou d'en ouvrir de nouveaux.

                  Je me souviens d'avoir vu un reportage où un procureur disait "vous avez déja été arrété plusieurs fois pour des faits similaires" et le gars répondait "ah mais non, je n'ai jamais été condamné". Le procureur lui répondait bien entendu "ah, donc pour vous, tant qu'on ne vous condamne pas, c'est comme si vous n'aviez rien fait ? On aurait du vous condamner beaucoup plus tôt alors !"

                  Pareil pour les prisons : je suis POUR la construction de nouvelles prisons, pour 2 raisons :
                  - ca sera plus "humain" pour les personnes incarcérées (parce qu'aujourd'hui des prisons concues pour accueillir 2000 personnes en accueillent 3000, c'est certainement pas bon pour les personnes qui vivent à 6 dans une céllule prévue pour 4)
                  - ca evitera le phénomène de "les prisons sont pleines, donc on va le relacher parce qu'on a besoin de place pour les personnes ayant commis des délits plus graves".
                  • [^] # Re: à vie

                    Posté par . Évalué à 3.

                    en fait si tu fais faire des TIG pour les petits délits, tu n'auras plus besoin de construire de nouvelles prisons, et les prisons actuelles auront plus de place.

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: à vie

                Posté par . Évalué à 5.

                Le gars dangereux qui est en liberté dans la société pendant 20 ans après son crime, il est urgent de le mettre en prison pour protéger la société, il est tellement dangereux qu'on a rien remarqué pendant 20 ans.

                Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                • [^] # Re: à vie

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Et pour le gars qui vient de tuer quelqu'un, tu attends 20 pour voir s'il récidive avant de décider s'il est bon de l'isoler de la société ?
                  • [^] # Re: à vie

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Non. Mais là on parlait de la prescription.

                    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                    • [^] # Re: à vie

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Désolé, je n'avais pas tenu compte du cadre global de la discussion. Je ne répondais qu'au monsieur qui est contre la prison en général parce qu'elle ne répare rien (ce n'est pas son but), j'aurais dû être plus clair.
                • [^] # Re: à vie

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Dans "différence entre prescription de peine et prescription d'enquête", c'est quoi que tu n'as pas compris ?
                  • [^] # Re: à vie

                    Posté par . Évalué à 2.

                    hum, c'est moi qui n'est pas compris ton commentaire, désolé.
                    • [^] # Re: à vie

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Moi je ne suis pas compris ton commentaire. ;-)

                      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

            • [^] # Re: à vie

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              La prison n'est rien d'autre que notre image actuelle de la vengeance.

              La prison en tant que telle est absolument débile, oui (et beaucoup veulent punir, se venger etc...).
              Par contre, elle a quand même une autre utilité : protéger (empêcher la personne de refaire l'acte, lui laisser le temps de réfléchir sur ce qu'il a fait etc...)

              Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain, la prison tel qu'utilisée actuellement est foireuse, mais a son utilité quand même (et il faudrait y mettre les moyens surtout! suivi psychologique, locaux au minimum salubres, loin de nos prison française qui font honte pour notre "grandeur")
            • [^] # Re: à vie

              Posté par . Évalué à 2.

              attention je n'ai pas dis qu'en théorie je n'étais pas d'accord.

              Je le confrontais malheureusement à la réalité actuelle /o\
              • [^] # Re: à vie

                Posté par . Évalué à 3.

                Oui j'avais pigé. Désolé : la formulation "crois tu" est maladroite, car elle ne s'adresse pas à toi mais à nous.
    • [^] # Re: à vie

      Posté par . Évalué à 3.

      Roooh! mais un steak grillé, c'est bon ... non ? ...
      (.. ok, je sors ...)
    • [^] # Re: à vie

      Posté par . Évalué à 3.

      Et puis je ne pense pas qu'il soit grillé à vie.

      Dans 2 mois plus personne ne se rappellera de son nom, et je soupçonne que ce soit encore plus difficile à vivre pour son égo qu'être moqué. Au moins, pour l'instant, on le remarque...
      • [^] # Re: à vie

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Il pourra faire «la ferme célébrité» l'année prochaine.
    • [^] # Re: à vie

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Impitoyable. J'espère que personne ne t'appliquera la même chose.

      Yep, un peu vite sur cette phrase.
      Disons que vu la façon qu'il a eu de faire passer le message, si c'est moi qui doit me poser la question je lui demanderai quand même quelle est sa position sur ça avec le recul. Si il pense qu'il a toujours raison, je ne peux avoir confiance en si peu de logique juridique, donc non. Mais je lui poserai la question plutôt que garder mon jugement "à vie", bref phrase de trop et pas assez précise, je le concède, je fais mon mea-culpa sur cette phrase :).
      • [^] # Re: à vie

        Posté par . Évalué à 2.

        Bah on avait compris (en tout cas je), et puis ça permet de rebondir :-) Il est bien ce bar :)
        En plus si on regarde le côté positif de tout ça, en restant un tantinet niais :p fort problable que cela soit une expérience des plus enrichissante pour cette personne. Sur lui même d'abord, et aussi sur sa pratique professionnelle. Gageons qu'à l'issue il saura tirer bénéfice de cet enseignement :-)
        Comme disait mon 'pit : "mieux vaut perdre un galon au feu que d'en gagner un sur le banc" ;-)
  • # Gardons la tête froide.

    Posté par . Évalué à 10.

    Mon gars, bon courage dans le métier du droit, tu es grillé à vie (et pour moi, pas que dans le métier).

    Tout à fait d'accord. Si j'étais une jolie jeune fille en quête de l'âme sœur et que je venais à rencontrer le type en question, qu'il soit à mon gout toussa, je pourrais envisager un avenir entre nous.

    Mais si quelqu'un me disait « C'est le mec qui a dit un truc qui est peut être faux (mais on ne le saura peut être jamais) sur Internet », ça calmerait mes ardeurs.

    Hors de question que ce soit quelqu'un comme ça qui soit le père de mes enfants.
    • [^] # Re: Gardons la tête froide.

      Posté par . Évalué à 3.

      « C'est le mec qui a dit un truc qui est peut être faux (mais on ne le saura peut être jamais) sur Internet »

      En prenant la phrase comme ça, je crois qu'on devrait tous être considérés comme grillés...
  • # Comment dire..

    Posté par . Évalué à 3.

    Désolé, mais je ne vois qu'une seule raison à ça : ne pas croire que le jugement confirmera son raisonnement, comme (presque?) tout le monde le lui a dit... Mais trop dur de reconnaître publiquement son énorme erreur d'appréciation.
    Moi j'en vois une autre :
    un procés c'est ENORMEMENT de
    temps
    cout
    pression

    Tout ça pour copier ou pas un livre ? Non mais faut arrêter de prendre des vessies pour des lanternes, si ca t'amuse de te faire emmerder par une machine dont son seul but est d'écraser les gens, et nullement de "fournir la vérité", vas y.

    Mais pitié, arrête de donner des jugements de valeurs quand tu n'es pas au courant de la moitié du quart des désagréments qui l'attende

    C'est clair que se prendre des GAV et des perqs c'est tellement agréable... (et voui certains juges s'en donnent à coeur joies même pour des délits mineurs).
    • [^] # Re: Comment dire..

      Posté par . Évalué à 5.

      Tout ça pour copier ou pas un livre ?

      Pire, un Houellebecq.
    • [^] # Re: Comment dire..

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Mais pitié, arrête de donner des jugements de valeurs quand tu n'es pas au courant de la moitié du quart des désagréments qui l'attende

      Si il n'était pas motivé à aller au procès (trop de temps d'argent bla bla bla), pourquoi s'est-il donc amusé à diffuser le livre? Parce qu'il croyait que ça ne finirait pas autrement? Faut arrêter les excuses bidons.
      • [^] # Re: Comment dire..

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        En fait c'est bien plus complexe que cela :

        Il y a tort des deux cotés flamarion ne pouvait pas publier cela comme cela, le gars pouvait pas exécuter la sentence lui même, même si il avait raison.

        Maintenant d'un point de vue pragmatique, pour flamarion : les lecteurs de ce ... livre(?) ne sont pas les téléchargeurs donc le préjudice est faible. On n'a jamais entendu autant parlé d'un prix goncourt, donc l'un dans l'autre, c'est pas une si mauvaise opération que cela.
        Mais avec l'arrivée des ebook ca peut changer donc il faut pas laisser ce précédent.

        D'un autre coté un procés _peut_ impliquer la destruction des livres imprimés à la demande des auteurs plagiés, même si le risque est faible, mis en balance avec le gain... moi je ne le prendrais pas.

        Donc un accord téléphoné à l'amiable : tu retires ton lien on discute (ou pas) de ce qui peux être fait et on en reste là : c'est gagnant-gagnant ou plutôt pas_perdant-pas_perdant. Et on a assez parlé des CC ... donc pas si mal comme opération
    • [^] # Re: Comment dire..

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Mais pitié, arrête de donner des jugements de valeurs quand tu n'es pas au courant de la moitié du quart des désagréments qui l'attende

      Dans ma précédente vie d' "activiste", j'ai violé la loi, et je l'ai assumé : je suis allé voir les flics, violé la loi devant eux, ai demandé à avoir un procès pour m'expliquer devant le juge. Avant de faire ça, je me suis renseigné sur ce qui m'attendais (5 ans de prison, 30000 € d'amende, une GAV, une inscription qui pourrait m’empêcher de faire une partie de mon boulot, un procès long, un avocat à payer etc...), et je l'ai fait. Malheureusement la justice n'a pas voulu jouer avec moi, c'est elle qui a arrêté la partie après la 4ème rencontre (2 rencontres que j'ai provoqué et 2 autres où ils m'ont convoqué, la dernière 2 ans après les faits)

      Bref, ce n'est pas pour me la péter que je dis ça (j'ai honte d'avoir abandonné le mouvement depuis bien des années), mais pour te démontrer que SI, je suis au courant, je suis pas né de la dernière pluie. Mais moi, j'étais prêt à assumer mes actes et ma provocation. La, le mec il s'écrase dès le premier round (sur des dizaines de rounds), c'est à pleurer. Si il ne voulait pas jouer, ben il aurait pu ne pas commencer la partie.
      • [^] # Re: Comment dire..

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Après le teasing on veut des détails maintenant !
        • [^] # Re: Comment dire..

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        • [^] # Re: Comment dire..

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je suis déçu que tu ne te souviennes pas!
          En plus du lien de Christophe (souvenir, souvenir, ma "jeunesse" qui me manque un peu), la lettre de classement sans suite disant en gros que j'ai des problèmes psychiques :
          http://drm.mediaarea.net/Legal/20080721.jpg
          Le site qui viole toujours la loi qui n'a pas été abrogée : http://drm.mediaarea.net
          • [^] # Re: Comment dire..

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est typiquement parce que la "justice" se permet de viser a coté en conscience en usant et abusant d'arguties juridiques quand elle ne veut pas traiter un problème de fond que je soutiens Florent quand il décide de retirer le lien.

            Dans sa démarche pour défendre les licences libres, il offre une faiblesse sur laquelle un juge vendu à la cause de flamarrion pourrait s'engouffrer en occultant le reste.
            • [^] # Re: Comment dire..

              Posté par . Évalué à 2.

              un juge vendu à la cause de flamarrion pourrait s'engouffrer en occultant le reste.

              Ces salopards de juges, tous des vendus!

              Et par faiblesse, tu veux dire qu'ils commet des actes (on va dire potentiellement pour etre gentil) illegaux. Pas besoin d'un juge mechant pour detruire sa cause, il le fait tres bien tout seul.
            • [^] # Re: Comment dire..

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Faut arrêter de dire de telles sottises :
              - Les juges ne sont pas des vendus, du moins en France. On n'est pas en Russie non plus. Insulter la justice comme ça, c'est vraiment n'importe quoi, "tous pourris" ça fait vachement avancer les choses. Le truc classique quand on n'est pas content d'un jugement qui applique la loi ("le juge est vendu", "le juge n'a pas compris", etc... que du classique)
              - La théorie de Florent invaliderait au passage tout l’intérêt des licences libres qui se base sur le droit d'auteur autant que Flammarion (imagine un mec détenant un brevet, hop il décide que le bout de code dans Linux correspond au brevet sans passer devant le juge, et met tout Linux en proprio grâce au brevet. Je dis des conneries? Autant que Florent avec sa tirade). En voulant casser le droit d'auteur actuel, on risque de perdre beaucoup (on risque, c'est vite dit, sa théorie ne tient pas bien longtemps, aucune chance de passer tellement c'est énorme comme erreur). Florent a délibérément violé la loi, et "oublié" qu'on n'est pas Judge Dread : c'est un juge qui tranche, en France on n'a pas le droit de se faire justice tout seul comme il l'a fait. C'est le minimum à savoir pour un état de droit, ce qu'il semble piétiner vaillamment.

              Dans sa démarche pour défendre les licences libres,

              A mon avis, il a plus foutu la merde dans la défense des licences libres qu'autre chose, je ne pense pas que ce soit positif pour les licences libres dans le sens où ça apporte du FUD pour les "décideurs pressés" qui hésiterons à prendre une licence libre du fait qu'on pourrait les faire chier sur le reste, 99.999% du boulot dans une autre licence, à cause d'une licence pour 3 lignes de texte. Ca incite les décideurs pressé à faire comme actuellement, donc interdire le moindre bout de code libre pour ne pas se faire emmerder, et ne pas écouter les défenseurs des licences libres dire que ça n'a pas d'impact sur le reste de leur business si il ne veulent pas passer à 100% libre. Bon, l'avantage est toujours que c'est tellement gros qu'on devrait vite l'oublier.
              • [^] # Re: Comment dire..

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                > je ne pense pas que ce soit positif pour les licences libres dans le sens où ça apporte du FUD pour les "décideurs pressés" qui hésiterons à prendre une licence libre du fait qu'on pourrait les faire chier sur le reste, 99.999% du boulot dans une autre licence, à cause d'une licence pour 3 lignes de texte.

                Je ne suis vraiment pas d'accord.
                Il n'est pas plus contraignant de choisir d'utiliser du code ou une oeuvre sous licence libre que sous licence propriétaire.

                Dans un cas comme dans l'autre il faut respecter les termes de la licence avec ce qu'elle a comme avantage et inconvénient.

                Choisir d'utiliser un bout de code sous licence propriétaire implique la plupart du temps de payer un droit. interdit l'ouverture du code et limite la redistribution dans le temps et l'espace. Si on choisit de ne pas demander l'autorisation, on s'expose a des poursuites judiciaires généralement sanctionné au prix fort.

                Choisir d'utiliser un bout de code sous licence libre implique la plupart du temps de redistribuer son projet sous la même license. Mais cela ne coute rien et il n'y a pas de limite de redistribution dans le temps et l'espace. Si on choisit de ne pas demander l'autorisation, ben... on risque pas grand chose. La plupart des contributeurs bénévoles font ça pour la beauté du geste et n'ont ni le temps ni l'argent d'entreprendre des poursuites judiciaires. Et quand bien même certains seraient plus motivés que d'autres à faire respecter leurs choix que la "communauté" aurait vite fait de les mater en leur expliquant que ce qu'ils font est mal et porte "préjudice" aux valeurs bisounours du libre qu'ils sont censé promouvoir.


                Bref, dans la vraie vie, si on veut pas être emmerdé, il vaut mieux s'abstenir d'utiliser du code propriétaire sans permission plutôt que du code libre...
                • [^] # Re: Comment dire..

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Il n'est pas plus contraignant de choisir d'utiliser du code ou une oeuvre sous licence libre que sous licence propriétaire.

                  Quand il y a des rigolos pour faire dire n'importe quoi au licences libres, ben désolé les décideurs euh ne prennent pas de risques et suivent le FUD.

                  Dans un cas comme dans l'autre il faut respecter les termes de la licence avec ce qu'elle a comme avantage et inconvénient.

                  Le mec a-t-il respecté la licence qu'il a reçu? Non, ça se passe entre les auteurs et Flammarion. Alors le mec n'est pas à même de dire quoi que ce soit ensuite vu ce qu'il se permet de contrefaire...

                  Et quand bien même certains seraient plus motivés que d'autres à faire respecter leurs choix que la "communauté" aurait vite fait de les mater en leur expliquant que ce qu'ils font est mal et porte "préjudice" aux valeurs bisounours du libre qu'ils sont censé promouvoir.

                  N'importe quoi. La communauté supporte à fond ceux qui attaquent quand ceux-ci sont dans leurs droit (voir FSF, gpl-violations...). Ici, le mec n'a absolument aucun droit, il est indéfendable. PERSONNE de sérieux ne lui dit qu'il a raison dans son raisonnement.

                  il vaut mieux s'abstenir d'utiliser du code propriétaire sans permission plutôt que du code libre...

                  Il vaut aussi mieux de ne pas contrefaire une oeuvre quand on n'en a pas les droits...
      • [^] # Re: Comment dire..

        Posté par . Évalué à 3.

        tu as violé la loi...
        Moi aussi je l'ai fait plein de fois (stationnement illégal, excés de vitesses ... XD)

        Sur dadvsi sachant que c'était inapplicable, qu'ils allaient au mieux te faire un rappel à la loi, et que les flics et juges avaient très bien compris que tu leur faisait du "teasing".

        J'ai pas dis que tu n'avais pas forcément de "couilles", mais je suis persuadé que tu croyais même pas un centième de seconde que tu allais te prendre 5 ans de prisons et 30k d'amendes.


        Maintenant si tu veux tant que ça "t'amuser" avec la loi.
        Envoie juste un courrier anonyme au procureur disant que tu as eu des attouchements avec des petits enfants, tu verras si tu "t'amuseras" longtemps.

        Et avant qu'on me dise que ce n'est pas du tout la même gravité (ce que je ne conteste pas), un ex-directeur d'un magazine avait quand même subis un examen des cavités corporelles il y a quelques années, et tout ça juste pour une histoire de diffamation déjà débouté trois fois...
        http://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/vittorio(...)

        Mais bon si ça t'amuse de te faire trifouiller le fondement, peut être que ce n'est pas le cas de tout le monde...
        • [^] # Re: Comment dire..

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          J'ai pas dis que tu n'avais pas forcément de "couilles", mais je suis persuadé que tu croyais même pas un centième de seconde que tu allais te prendre 5 ans de prisons et 30k d'amendes.

          Non, je n'y croyais pas, mais j'avais un doute, je risquais quand même, et quand la machine s'emballe, impossible de l'arrêter.

          Moi, j'avais un doute, j'ai pris quand même le risque. La, le mec est "100% certain" qu'il a raison. Ben non, la preuve qu'il n'est pas certain d'avoir raison, il n'avance pas, à la première mise en garde, il lâche (j'ai autant de doutes de me prendre 5 ans de prison avec Dadvsi que lui de se prendre un procès si il retire rapidement le téléchargement après avoir fait son coup d'éclat)

          Une autre différence aussi, contrairement à lui, moi j'avais le public avec moi, ça aurait été drôle de me faire condamner pour avoir acheté ma musique et l'avoir écouté, lui, tout le monde se fout de sa gueule et aurait dit "bien mérité, il l'a cherché", même les libristes (qui tiennent au respect du droit d'auteur, base des licences libres).
  • # Je soutiens Florent Gallaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je suis consterné de lire autant de commentaires qui enterre et insulte Florent Gallaire et autant de commentaires qui excuse, voire soutiennent Flamarrion et Houellebecq.

    Je soutiens Florent Gallaire pour l'initiative et le culot qu'il a eu. Il a le véritable mérite d'avoir ouvert un débat. Je le soutiens aussi maintenant qu'il a supprimé le lien vers le téléchargement du fichier car il n'a pas a jouer les martyrs alors que la wikipedia fr se cache derrière son petit doigts et que les auteurs des articles contrefait par Houellebecq ne semble pas chaud a défendre eux-mêmes leurs droits.

    Le problème de départ est clair. Trois articles de Wikipedia, sous licence CC-By-SA ont été contrefait dans une publication littéraire. La contrefaçon étant avéré et assumé par son auteur, le seur Houellebecq.

    L'action de Florent Gallaire est intéressante, mais risqué car si elle devait passer devant un tribunal, il n'est pas garantie que ce dit tribunal juge l'affaire sur le fond, c'est à dire sur la contrefaçon initiale, mais uniquement par le petit bout de la lorgnette, en grattant juste la surface pour satisfaire le pot de fer, ie Flamarrion en se déclarant incompétente sur le fond.


    De mes lectures autour de cette affaire, j'ai relevé de nombreux arguments bancales.

    1) Attaquer Flamarrion, porterait tord aux licences CC en les montrant sous un jour intégristes.

    Curieux raisonnement. Ne pas attaquer me semble encore plus dommageable, cela signifierai que les licences CC ne valent rien face aux majors de l'édition. Quels auteurs pourraient dorénavent choisir cette licence si ses termes ne sont pas défendu.
    Est-ce de l'intégrisme que de vouloir faire respecter ses choix et ses droits dans le respect de la loi ?

    2) Houellbecq serait dans son droit, car la license CC ne s'applique qu'aux contributeurs t que lui même n'a signé aucun contrat avec Wikipedia ou leurs contributeurs.

    Qui peut croire un seul instant ce genre d'arguments ? Après tout, si on poursuit ce raisonnement, personne n'a signé de contrat avec flammarion ou Houellebecq interdisant la redistribution de son bouquin ou son plagiat. De, plus, en France, par défaut une oeuvre est "protégé" et ne peut donc être contrefaite sans l'accord de ses ayants droits.

    3) la contrefaçon de wikipedia est une part insignifiante de l'ensemble du bouquin, cela ne peut justifier le passage du bouquin en CC-By-SA

    C'est prendre le problème a l'envers. C'est la quasi intégralité des 3 articles qui a été contrefait. On est plus dans une simple citation. Et juriquement, une citation doit... être cité !
    La clause de viralité s'impose par défaut, ce sont les conditions de réutilisation. POINT BARRE.
    Dans le monde de l'édition, ou l'argent prime sur le partage de la connaissance, les juristes ne se font pas de cadeau lorsqu'ils détectent une contrefaçon. Il anticipe aussi en passant des accords avant de publier des extraits d'oeuvres. Les licences CC et les contributions bénévoles ne sont pas une offrande au pillage organisé.

    4) Wikipedia ce n'est pas de la littérature

    Donc j'imagine que l'on peut contrefaire les articles d'une quelconque dictionnaire en toute impunité !

    5) les contributeurs à wikipedia ne sont pas des auteurs

    C'est quoi un "auteur" ? Ce genre d'arguments voudrait faire croire qu'il y a une caste au dessus d'une autre. Et bien non, un contributeur à Wikipedia et bien l'auteur de ses contributions.


    J'aurait pas mal à dire sur l'attitude de la Wikipédia France qui se cache derrière son petit doigt sans oser dire clairement qu'il y a eu un acte de contrefaçon. Je suis effondré de la voir ménager Flamarrion plutôt que de défendre avec virulence les auteurs wikipédiens.
    • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      « 4) Wikipedia ce n'est pas de la littérature
      Donc j'imagine que l'on peut contrefaire les articles d'une quelconque dictionnaire en toute impunité ! »


      Oui. C'est du moins la tradition des rédacteurs de dictionnaires et d'encyclopédies. Ces ouvrages se reprennent implicitement ou explicitement les uns les autres. Et pour cause : ils ont tous vocations à la même exhaustivité sur leur thème commun.

      je ne sais pas bien dans quel mesure plagiat il y a : combien de paragraphes sont similaires entre livre et article ? Et quand bien même le saurais-je, il me semble que la limite entre la reprise naturelle et de bons droit et le plagiat me paraît être floue en général ; et bien plus encore dans le cadre d'œuvres encyclopédique.

      En d'autres termes, je ne suis pas capable de prendre position (peut-être parce que je ne le souhaite pas). Peut-être que la nette dominante d'attitudes négatives s'explique par la réserve de nombre de moules ?
      En tous cas, bravo pour votre rôle de chevalier blanc. Je suis certains que si M. Gallaire vous lit il l'appréciera.
    • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

      Posté par . Évalué à 4.

      La contrefaçon étant avéré et assumé par son auteur, le seur Houellebecq.

      A bon, c'est avere? Un tribunal a statue sur la chose donc? Ah ben non, donc en attendant personne ne peut dire si c'est reellement de la contrefacon (en particulier la justice aurait a statuer sur tous les arguments souleves par Flammarion - et en demolirait quelque uns qui ne tiennent pas la route, soyons honnetes).

      Pour 1), ben si personne ne se derange, tant pis pour eux...

      2) Je vois bien les avocats de Flammarion arguer la dessus, et de facon creusee. Je suis pas sur qu'un juge specialiste en PI soit tres convaincu...

      3) C'est la qu'est le probleme. Il y a plein d'autres arguments a soulever (le livre entier est-il une oeuvre derivee de Wikipedia par exemple...). Et generalement, lorsque tu ne respecte pas la licence, tu perds tes droits et tu dois arreter la distribution, mais ca ne rend pas automatique le passage sous une autre licence de ton boulot. Seule la justice peut decider cela, et pas un mec sorti de nul part (et c'est la que ca pouvait et peut encore faire mal a F. Gallaire - dont le but est visiblement plus de faire parler de lui qu'autre chose, sinon il se moquerait pas du monde en retirant malgre un argumentaire, dixit en beton arme).

      Pour 4) et 5), meme chose que 2), c'est pas tres tres solide en soit, mais une defense preparee devant un juge, c'est plus solide juridiquement qu'un simple communique de presse destine au grand public.

      J'aurait pas mal à dire sur l'attitude de la Wikipédia France qui se cache derrière son petit doigt sans oser dire clairement qu'il y a eu un acte de contrefaçon.

      Peut-etre parce qu'ils ont un conseil juridique (et donc un peu plus d'arguments que "je le dis, donc c'est vrai") et qu'ils ne peuvent pas se permettre de raconter des conneries sans reflechir? Ca serait particulierement debile de se faire attaquer en justice pour diffamation...
    • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Il a le véritable mérite d'avoir ouvert un débat.

      Ah ah ah.

      car il n'a pas a jouer les martyrs

      Ah ah ah

      alors que la wikipedia fr se cache derrière son petit doigts et que les auteurs des articles contrefait par Houellebecq ne semble pas chaud a défendre eux-mêmes leurs droits.

      Ou alors eu ont de vrais juristes (eux), qui ont dit que non, ça ne violait pas le droit d'auteur plus que ça, et qu'en tous cas le gain à retirer de l’attaque serait ridicule (et aucunement un passage du livre en libre)

      1) Attaquer Flamarrion, porterait tord aux licences CC en les montrant sous un jour intégristes.

      Curieux raisonnement


      Ou pas. Moi je trouve que ne pas raisonner comme ça est très curieux.

      Est-ce de l'intégrisme que de vouloir faire respecter ses choix et ses droits dans le respect de la loi

      Faire valoir ses droits, ça se passe devant un juge.

      La clause de viralité s'impose par défaut, ce sont les conditions de réutilisation. POINT BARRE.

      Non. Point barre.
      De plus, seuls les passage cité auraient le droit à la licence (la licence CC est plutôt du type LGPL que GPL, le reste n'est pas impacté).
      Le seul droit qu'il aurait eu, c'est forcer Flammarion à diffuser les 3 articles sous licence CC et donner les noms des auteurs. RIEN, absolument rien, lui donne le le droit de diffuser le reste.

      Les licences CC et les contributions bénévoles ne sont pas une offrande au pillage organisé.

      Justement, j'allais dire ça. A propos du pillage fait par Florent sur les droits de Flammarion. Florent est le premier à faire du pillage, et pas 3 articles, mais un livre entier (moins 3 article si il serait passé devant un juge ayant statué en sa faveur).

      J'aurait pas mal à dire sur l'attitude de la Wikipédia France qui se cache derrière son petit doigt sans oser dire clairement qu'il y a eu un acte de contrefaçon. Je suis effondré de la voir ménager Flamarrion plutôt que de défendre avec virulence les auteurs wikipédiens.

      Encore une fois : peut-être juste parce qu'il n'y a pas de problèmes chez Flammarion (la contrefaçon n'est pas avéré, ils gagneraient rien à faire valider ces 3 pauvres articles) et qu'ils ont d'autres chats à fouetter.

      Tous les juristes (les vrais, pas les juristes du dimanche) disent que c'est n'importe quoi, suivi par presque tout le monde qui se penche dessus, tu te dirais pas que peut-être ils ont raison et que Florent a juste fait une bonne grosse contrefaçon?
      • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pendant plus de 10 ans, la licence GPL faisait rigoler les pragmatiques de la vraie vie et les juristes de la semaine sous prétexte que c'est développé par des illuminés barbus qui croient au père noël et à la paix sur terre.

        Et si quelqu'un avait l’affront de dénoncer une quelconque violation de la GPL, ces fameux pragmatiques avait vite fait de lui expliquer qu'il ne pouvait rien faire, qu'il valait mieux qu'il ferme gentillement sa gueule sinon il allait vite voir ce qu'il va prendre à la récré.

        Puis un jour, un libriste n'a pas courbé l'échine et est allé jusqu'au bout de sa démarche judiciaire... il a gagné. Je ne suis pas convaincu que d'avoir porté la GPL devant un tribunal est desservi la cause du libre... bien au contraire !

        Et tout le monde s'accordera pour dire que réutiliser un bout de code libre dans un projet informatique, rend ce projet libre quelque soit la taille de l'emprunt par rapport à la taille du projet.

        Ben c'est pareil pour les licences CC.

        Les "vrais juristes" comme tu dis, s'alignent du coté de celui qui les payes... l'argent est chez Flamarion !
        • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Et tout le monde s'accordera pour dire que réutiliser un bout de code libre dans un projet informatique, rend ce projet libre quelque soit la taille de l'emprunt par rapport à la taille du projet.

          1/ ah? C'est le juge qui décide, et ça peut aller à "juste" enlever le bout de code incriminé (dans le cas d'un livre précis, détruire les imprimés et réimprimer une version sans les 3 articles)

          2/ Tu mélanges toutes les licences libres. La licence en:WTFPL n'impose rien, et est libre. La licence BSD, pareil. La licence LGPL impose la liberté qu'au code libre, pas le reste à côté.
          Il y a certes la GPL, mais voila, c'est con, la CC ne s'apparente au à la GPL... Le libre n'est pas égal à GPL! Le libre n'impose pas obligatoirement que tout le code ailleurs doit avoir la même licence!

          2 grosses erreurs, dont une sur les licences libres en plus, désolé plus rien de crédible. Ca fait 2 personnes qui y croient...
          • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Je ne mélange pas toutes les variations de licences libres. Je parle de la GPL qui est la plus répandu.

            Mais pour aller dans ton sens, qu'importe de connaitre et savoir lire les licences. Au final seul un juge est habilité à me dire ce que je dois faire ! Au pire j'aurais juste à enlever le bout de code incriminé et continuer mon business... on est entre bisounours !
            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Je parle de la GPL qui est la plus répandu.

              Et qu'est-ce qui te permet de penser que la CC-BY-SA s'apparente à la GPL? C'est la aussi un très gros point faible du raisonnement...
        • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

          Posté par . Évalué à 4.

          Pendant plus de 10 ans, la licence GPL faisait rigoler les pragmatiques de la vraie vie et les juristes de la semaine sous prétexte que c'est développé par des illuminés barbus qui croient au père noël et à la paix sur terre.

          La FSF et la SFLC ont des juristes qui font du travail serieux et avant d'aller attaquer quelqu'un en justice ou lorsqu'ils aident des projets ils font souvent des concessions (ie. l'entreprise retire les copies de la vente et s'engage a ne pas recommencer, fait un "don" et parfois c'est tout, pas de trace du code source...).

          Et tout le monde s'accordera pour dire que réutiliser un bout de code libre dans un projet informatique, rend ce projet libre quelque soit la taille de l'emprunt par rapport à la taille du projet.

          Faudra que tu ailles dire ca a Stallman, il risque de bien rigoler. C'est tellement du n'importe quoi, que j'hesite. Tu es dans la communaute du LL depuis assez longtemps pour ne pas raconter ce genre de conneries. C'est une blague? Deja entendu parler de la BSD? LGPL? etc.

          Ben c'est pareil pour les licences CC.

          Ben non, c'est pas pareil. D'ailleurs tout le monde s'accordera pour le dire.
          • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

            oh oui, explique moi pour la LGPL...
            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je cite [1] :
              Ainsi, il devient possible à un programmeur désireux de faire un logiciel propriétaire, d'utiliser certains outils du monde libre (ex : la bibliothèque graphique GTK ou nouvellement Qt (depuis la version 4.5)) sans contraindre son logiciel à l'être également.

              [1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_publique_g%C3%A9n%C3%A9(...)
            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

              Posté par . Évalué à 4.

              Vraiment, tu veux que je t'expliques comment réutiliser un bout de code libre sous LGPL dans un projet informatique sans rend[re] ce projet libre en entier?

              En fait c'est pas de l'humour. Et vu la longue liste de responsabilites que tu as occupe, on pourrait attendre un peu mieux de toi que d'un trolleur boutonneux a la noix sur LinuxFR. Raconter volontairement des mensonges, pour quelqu'un qui se definit comme Évangéliste en Logiciels Libres, c'est quand meme tres tres malhonnete...

              Et comme j'aime pas etre pris a repetition pour un con, je vais arreter la conversation la.
            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Mais tu insiste! Je te cite :

              Et tout le monde s'accordera pour dire que réutiliser un bout de code libre dans un projet informatique, rend ce projet libre quelque soit la taille de l'emprunt par rapport à la taille du projet.

              La LGPL est libre (la BSD aussi).
              Donc tu dis en conséquence Et tout le monde s'accordera pour dire que réutiliser un bout de code sous LGPL ou BSD dans un projet informatique, rend ce projet libre quelque soit la taille de l'emprunt par rapport à la taille du projet.

              Ca qui est archi-faux!!!
              Tu as dis une connerie, c'est tout, comme Florent, vous vous êtes donné le mot à refuser de le reconnaître? Je comprend que tu le soutiennes dans ce cas...

              la CC-BY-SA est libre, oui, maintenant qu'elle soit du type GPL et pas LGPL, ce n'est pas prouvé, et en plus c'est le juge qui décide de ce qu'il y a à faire (tout passe en libre est une option, compensation financière + retrait du code une autre...) après débat contradictoire, pas un gugus qui se la pète dans son coin en voulant se faire passer pour un juriste.
        • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

          Posté par . Évalué à 6.

          « Je ne suis pas convaincu que d'avoir porté la GPL devant un tribunal est desservi la cause du libre... bien au contraire ! »

          Ben justement. Retirer le bouquin de son site et persister à dire « nan mais j'ai raison, et même pas peur d'abord ! » ça fait un peu faux cul tu penses pas ? Et surtout, s'il est si engagé que ça, il faudrait peut-être qu'il aille jusqu'au bout et soit prêt à aller au tribunal défendre ses idées/idéaux.
          • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            En attendant, il a tenté quelque chose pour défendre le libre contrairement à la grande majorité de ceux qui le descende en flamme.

            Je ne vois pas grand monde prendre sa plus belle plume pour expliquer aux médias qui disent qu'il n'y a pas d'auteur et de copyright sur Wikipédia expliquer qu'ils ont tord. Bref, beaucoup de complice du pillage du libre...
            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              il a tenté quelque chose pour défendre le libre

              NON. NON. NON.
              Ce n'est pas en le répétant que ça deviendra vrai.

              Il n'a pas défendu le libre, loin de la, il a juste contrefait une oeuvre, c'est tout.

              Il y a ***peut-être*** (je dois mettre en quoi pour que tu comprennes?) contrefaçon de Wikipedia, mais rien n'est moins sûr.

              Et ***rien*** dans le libre n'impose que l'oeuvre dérivée soit libre (c'est indépendant du libre, ça dépend des licences).

              Bref, il a tout faux, il le sait car ne va pas plus loin pour faire valoir ses prétendus droits

              Bref, beaucoup de complice du pillage du libre...

              Ou alors beaucoup de personnes respectueuses des licences et n’affirmant pas des choses n'importe comment. A te lire, j'aimerai vraiment qu'il se prenne un procès pour les choses qu'il a faite avant le 1er Décembre, qu'on en finisse avec les gens qui croient qu'il a aidé le libre et qu'il avait raison.
        • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Les "vrais juristes" comme tu dis, s'alignent du coté de celui qui les payes... l'argent est chez Flamarion !

          C'est vraiment une insulte aux juristes, il y a nombre de juristes qui se battent pour autre chose que de l'argent (par exemple, ce n'est pas le montant de l'aide juridictionnelle qui motive les avocats à se battre contre le ministère de l'immigration)
          Un vrai juriste, quand il affirme quelque chose, il va le faire valider pour prouver que la loi est bien comme il dit. Le faux juriste lance un FUD, puis se rétracte rapidement avant de devoir démontrer qu'il a raison. Ah tient, cette définition a l'air de correspondre à quelqu'un...

          Bref, tu insultes tout le monde, y compris les juristes de Wikipedia par exemple, sans aucun argument juridique ni aucune volonté d'aller démontrer que tu as raison, et tu penses qu'on ne va pas éclater de rire et continuer à se moquer de tant de "je me la pète sans en avoir les couilles"?
          • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            En attendant, quasiment tous les juristes "experts" qui se sont exprimés dans les médias, soutiennent que Wikipédia n'a aucun droit et que les licences CC ne s'appliquent pas aux majors de l'édition... Ils doivent avoir raison...

            Quand aux juristes de Wikipédia, ils semblent que leurs motivations soit autres que de défendre activement les droits des Wikipédiens et leurs œuvres...
            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              soutiennent que Wikipédia n'a aucun droit

              Et ça te choque???
              Mais bordel (oui, je devient insultant, tellement tu racontes de conneries), OUI, Wikipedia n'a aucun droit sur les parties incriminée, Wikipedia n'a non plus aucune responsabilité sur le contenu et c'est ce qui la sauve de tous les procès intenté contre elle.
              Wikipedia est HEBERGEUR.
              Les droits appartiennent aux auteurs, pas à Wikipedia.

              c'est très rigolo : quand Wikipedia est attaqué, tout de suite c'est pas sa responsabilité, c'est la faute à ceux qui écrivent, et quand Wikipeda doit défendre (du point de vue de certains), il a la responsabilité.

              La justice, elle, le droit, lui, restent les mêmes, c'est ça que dit un juriste, un vrai.

              que les licences CC ne s'appliquent pas aux majors de l'édition...

              Tu fabules.
              Ils disent juste que la contrefaçon n'est pas avérée, et que si un auteur pense qu'il a été contrefait, qu'il porte l'affaire en justice.

              Quand aux juristes de Wikipédia, ils semblent que leurs motivations soit autres que de défendre activement les droits des Wikipédiens et leurs œuvres...

              Tu as pas bientôt fini de raconter des conneries?
              Eux réfléchissent, c'est tout.

              Bref, en condensé de n'importe quoi, tu dis "ils sont en faute" mais ne va pas faire valider ta théorie, tient ça me fait penser à un autre personnage...
              • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Et ça te choque???

                Je parle de Wikipédia en tant qu'encyclopédie et pas de la "fondation" qui collecte des millions.

                Et Wikipédia en tant qu’œuvre est soumis à la CC-By-SA et donc a des droits, ce que réfute certains avocats
                "Selon l'avocat de Flammarion, la licence Creative Commons de Wikipédia n'a aucune valeur juridique, du moins à l'égard des tiers. [...] En effet, cette licence est un contrat qui lie les contributeurs à Wikipédia. Quelqu'un qui emprunte des passages à Wikipédia sans avoir contribué au contenu de l'encyclopédie est donc étranger à cette licence et n'a pas l'obligation de s'y conformer"
                ou encore
                "En effet, cette licence est un contrat qui lie les contributeurs à Wikipédia. Quelqu'un qui emprunte des passages à Wikipédia sans avoir contribué au contenu de l'encyclopédie est donc étranger à cette licence et n'a pas l'obligation de s'y conformer", explique David Masson, associé chez Salans.

                Maintenant, il suffit de compiler l'ensemble de tes commentaires pour constater ta virulence envers F. Gallaire et ta grande mansuétude envers Flamarion et Houellebecq.

                Je crois sincèrement que tu te trompes de combat sur ce coup ! J'apprécierais que ta véhémence soit dirigé contre ceux qui violent ouvertement les droits d'auteurs de contributeurs bénévoles et non contre quelqu'un qui tente maladroitement de défendre la cause du libre.
                • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ce n'est pas parce que certains racontent des conneries que ça te donnes le droit de faire pareil, les passages que tu cites sont faux, OK.

                  j'apprécierais que ta véhémence soit dirigé contre ceux qui violent ouvertement les droits d'auteurs de contributeurs bénévoles

                  De mon point de vue, seuls les détenteurs des droits (les auteurs donc) sont légitimes pour râler, je suis extérieur à ça. Et pour le moment, je n'ai lu rien sur les auteurs. Je râle parce qu'il y a un justicier qui se croit devoir jouer les zorros en violant la loi. Il aurait juste contrefait sans dire qu'il veut défendre le libre, je m'en fouterai, la il veut faire croire qu'il veut défendre le libre.

                  et non contre quelqu'un qui tente maladroitement de défendre la cause du libre.

                  Ce n'est pas maladroit, ce n'est pas une défense du libre, c'est juste une contrefaçon. Si il voulait défendre le libre, il n'aurait pas délibérément violé une licence proprio et apposé une licence libre sur un truc dont il n'avait pas les droits. Pour défendre une licence, on ne commence pas à en violer une autre et dire qu'on aide le libre comme ça...
              • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                "OUI, Wikipedia (fondation) n'a aucun droit sur les parties incriminée"

                Pourquoi ne pourrait elle pas porter plainte tout comme le font le cran, le mrap et autres assos du même genre qui ne se gênent pas pour aller en procès défendre la veuve et l'orphelin opprimés, sans qui'il ne soit indispensable que cette veuve et cet orphelin ne portent plainte eux-mêmes ?
                • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Assos qui se font souvent bouler car n'ont pas le droit de porter plainte... CQFD. Regarde les plaintes, comment elles sont décrite, quel texte de loi ils attaquent etc... Et si tu penses que toi tu sais mieux que Wikipedia que c'est la victoire, n'hésite pas, porte plainte! Tu es sûr de ton côté, eux le sont moins.
                  • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Hortefeux est bien passé devant un juge alors qu'Amine n'avait pas porté plainte...
                    • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Et pendant que tu était sur ce sujet, as-tu aussi le le rapport qui lie ceux qui ont attaqué (oui, il y en a un)? peux-tu retrouver le même rapport entre Wikipedia et le livre? Tu essaye de comparer des choses assez différentes...
                      • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                        Posté par . Évalué à 3.

                        <<Ainsi, lorsque vous soumettez un texte dont vous détenez les droits d'auteur, vous consentez à le soumettre sous le contrat de licence Creative Commons Paternité-partage avec conditions identiques à l'initiale 3.0 (CC-BY-SA 3.0).>>
                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%A9cial:Citer/Licence

                        Wikimedia impose la licence des textes qu'elle héberge, c'est pas très neutre pour un "simple hébergeur".

                        <<Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.>>
                        http://wikimediafoundation.org/wiki/Vision_(fr)

                        Ho, Wikimedia s'est engagée à ce que chaque être humain puisse librement obtenir et partager des connaissances ! Comment ? En Flanquant les informations qu'elle héberge sous licence libre avec copyleft, lorsque ces informations sont publiées par leur auteur.

                        <<Vous pouvez également faire un don à Wikimédia France, association française à but non lucratif (loi 1901), dont l'objectif est de soutenir et de promouvoir les projets de création et de diffusion de la connaissance libre.>>
                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:%C3%80_propos

                        Comment soutenir et promouvoir la diffusion de la connaissance libre en laissant les licences des oeuvres qu'elle héberge être conspuées ? Je ne dis pas qu'il y a eu conspuation ici (quoique si, je le dis, et FG aurait du se contenter de le dire), je dis que veiller au respect des licences des documents qu'elle héberge fait partie de son objectif.

                        Et elle s'est vraiment pas mouillée, Wikimedia, sur le coup. Elle a même parlé de "viralité" des licence (la bonne grosse réthorique des éditeurs de privateur). Elle s'est aussi posé la question de la taille de l'emprunt (?)... Ha, c'est sûr, ça va inciter à republier le bouquin sous CC-BY-SA, tout ça. En fait, la présidente de Wikimédia France semble avoir pris parti contre la publication du bouquin en CC-BY-SA :
                        «Ça pose la question de la viralité de la licence, mais aussi de la taille de l'emprunt; quelques dizaines de lignes pour un roman de plusieurs centaines de pages... Est-ce qu'on n'est pas surtout devant une citation mal faite?»
                        http://www.zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/houellebecq-wikiped(...)
                        • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Wikimedia impose la licence des textes qu'elle héberge, c'est pas très neutre pour un "simple hébergeur".

                          De tous les procès qu'elle a eu, Wikimedia s'est toujours montré comme hébergeur, et tient-toi bien : la justice lui a donné raison.
                          Toi, tu arrives la et dis "non, ils ne sont pas hébergeurs", alors que la justice a déjà tranché. Tu n'en loupes pas une quand même.

                          Wikimedia est hébergeur, elle héberge un truc précis (licence CC-BY-SA avec des modéros et compagnie), mais reste hébergeur, les auteurs restent responsables de leurs écrit, la justice l'a plusieurs fois confirmé.

                          En fait, la présidente de Wikimédia France semble avoir pris parti contre la publication du bouquin en CC-BY-SA :

                          Tu racontes que des conneries, la, on ne peut pas dire d'autres mots, tu travestis ses propos. Elle n'est pas contre la publication du bouquin sous CC-BY-Sa (si le détenteur des droit le voulait), elle dit juste qu'il faut respecter la licence (ce que Florent n'a pas fait pour sûr, ce que Flammarion a *peut-être* fait mais qui n'a pas pour conséquence ce que Florent a fait même si Flammarion est en tord), et qu'au niveau du droit, ben tu as tort, c'est tout.

                          Ce n'est pas Wikimedia qui ne se mouille pas, c'est toi qui lui demande de faire un truc qu'elle ne peut pas faire au niveau légal. Tu as tout faux au niveau du droit, mais tu insistes, mais vas-y toi-même si tu crois vraiment ce que tu racontes, prouve que tu as raison, pour le moment les autres ne vont pas attaquer en justice tout en sachant qu'ils perdront.
                          • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Tu peux répondre a ce point ?

                            <<Vous pouvez également faire un don à Wikimédia France, association française à but non lucratif (loi 1901), dont l'objectif est de soutenir et de promouvoir les projets de création et de diffusion de la connaissance libre.>>
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:%C3%80_propos


                            Si elle est juste là pour héberger des pages web, je n'ai pas besoin de lui donner des sous, mon serveur dans mon placard héberge aussi des pages webs sans difficulté !
                            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Oui c'est sûr, l'hébergement de zillions de pages Web, ça ne coûte pas d'argent. Il n'y a pas de serveurs à payer, pas d'infra réseau à payer, et pas de liaisons à payer non plus.
                              Bien sûr pour gérer/administrer tout ça, il n'y a pas non plus de besoin de payer quelqu'un.
                              En fait ce qu'il faut c'est juste un placard si je comprends bien ?
                            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Bon sang, mais c'est bien sûr ! Ta connexion et ton serveur dans ton placard pourraient héberger wikipédia. En plus, ta connexion internet est gratuite et ton électricité aussi !

                              Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              Devant tant de conneries, je m'incline : tu es le meilleur, tu connais la loi mieux que des avocats spécialisés en la matière, et tu peux héberger plusieurs millions de pages avec plusieurs centaines de Mbps dans ton placard.

                              Tu es trop fort, à se demander pourquoi tu ne le fais pas.
                              Bref, que de la gueule, je te demande de le prouver maintenant vu que personne n'y croit. Autant au niveau légal qu'au niveau hébergement.
                          • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                            Posté par . Évalué à 3.

                            De tous les procès qu'elle a eu, Wikimedia s'est toujours montré comme hébergeur, et tient-toi bien : la justice lui a donné raison. Toi, tu arrives la et dis "non, ils ne sont pas hébergeurs", alors que la justice a déjà tranché.Non. Je dis que l'hébergement est soumis à condition : que les textes soient sous une licence précise. Je dis qu'à côté du statut d'hébergeur, ils ont celui-ci : <<association française à but non lucratif (loi 1901), dont l'objectif est de soutenir et de promouvoir les projets de création et de diffusion de la connaissance libre>>. Je dis que Wikimedia, si elle n'est pas responsable des textes qu'elle héberge, a toute légitimité à faire reconnaître leur licence.

                            D'ailleurs, "Vos dons peuvent éventuellement vous donner droit à une réduction fiscale selon les taux prévus par la loi en vigueur", ça marche pour tous les hébergeurs ? La mission de Wikimedia est autre que l'hébergement.

                            Tu n'en loupes pas une quand même.
                            Si, ça m'arrive.

                            Wikimedia est hébergeur, elle héberge un truc précis (licence CC-BY-SA avec des modéros et compagnie), mais reste hébergeur, les auteurs restent responsables de leurs écrit, la justice l'a plusieurs fois confirmé.Je ne le conteste pas !

                            Tu racontes que des conneries, la, on ne peut pas dire d'autres mots, tu travestis ses propos. Elle n'est pas contre la publication du bouquin sous CC-BY-Sa (si le détenteur des droit le voulait), elle dit juste qu'il faut respecter la licence (ce que Florent n'a pas fait pour sûr, ce que Flammarion a *peut-être* fait mais qui n'a pas pour conséquence ce que Florent a fait même si Flammarion est en tord), et qu'au niveau du droit, ben tu as tort, c'est tout.
                            Elle dit qu'il faut respecter la licence ? Quelle audace ! Je n'ai vu personne dire le contraire (même Florent l'a dit - qu'il l'ait fait, c'est autre chose). Examinons cette simple citation de la présidente de Wikimedia France - extraite probablement d'une déclaration plus longue, reprise sur le blog de zdnet :
                            1) <<la question de la viralité de la licence>>
                            - la licence est virale, faites gaffe à pas vous faire contaminer, les antibiotiques ne vous sauvront pas
                            2) <<mais aussi de la taille de l'emprunt; quelques dizaines de lignes pour un roman de plusieurs centaines de pages>>
                            - l'application d'une licence dépend de la taille de l'emprunt, c'est à la libre appréciation de chacun, on peut choisir de ne pas la respecter si on estime que son boulot est tellement plus conséquent que celui sur lequel on s'appuie
                            3) <<Est-ce qu'on n'est pas surtout devant une citation mal faite?>>
                            - question intéressante, mais la réponse est foutrement oritentée parce qu'Alix a inversé la problématique en 2, en comparant la taille de l'extrait non pas avec celle de l'oeuvre originale mais avec celle de la nouvelle qui a absorbé l'extrait.
                            On ne peut nier la forte connotation négative du point 1, l'absurdité du point 2 qui conduit a une mauvaise problématique en 3 et à la conclusion qui en découle. Qu'est-ce que je travestis là-dedans ? En quoi le droit vient me donner tort ?

                            Ce n'est pas Wikimedia qui ne se mouille pas, c'est toi qui lui demande de faire un truc qu'elle ne peut pas faire au niveau légal.
                            Wikimedia France demande à ce que les documents qu'elle héberge soient publiés sous une certaine licence. Son objectif c'est pas héberger connement des fichiers, c'est promouvoir la connaissance libre. Elle invite l'humanité entière à réutiliser les documents en question dans le respect de cette même licence (à priori, l'humanité entière inclut aussi Houellebecq et les gens de chez Flammarion), mais n'est pas foutu de dire (d'avoir une opinion, une position publique ferme, pas une vérité judiciaire) pour un cas concret si la licence en question doit être appliquée, et si oui, comment.
                            Si Wikimedia n'est pas capable de se prononcer sur comment une licence doit être respectée, qu'elle arrête d'exiger cette licence pour lest travaux qu'elle héberge. Là elle l'a ouvert pour dire "les articles publiés sur Wikipédia le sont sous une licence qui contamine et on sait pas trop quand/comment la respecter, mais peut-être qu'on peut caser le cas Houellebecq dans le droit de citation, comme ça on a même plus besoin de se poser la question ?".

                            Tu as tout faux au niveau du droit, mais tu insistes, mais vas-y toi-même si tu crois vraiment ce que tu racontes, prouve que tu as raison, pour le moment les autres ne vont pas attaquer en justice tout en sachant qu'ils perdront.
                            Que j'aille où ? :-)
                            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                              Posté par . Évalué à 4.

                              « 2) <<mais aussi de la taille de l'emprunt; quelques dizaines de lignes pour un roman de plusieurs centaines de pages>>
                              - l'application d'une licence dépend de la taille de l'emprunt, c'est à la libre appréciation de chacun, on peut choisir de ne pas la respecter si on estime que son boulot est tellement plus conséquent que celui sur lequel on s'appuie »

                              Déjà entendu parler du droit de citation ? Globalement si l'ensemble de ta citation ne dépasse pas une page de bouquin (si mes souvenirs sont bons), alors tu ne crains rien (par contre, oui, il faut citer ses sources). C'est pour ça qu'elle s'interroge sur la possibilité d'une citation mal faite : une simple attribution des extraits à Wikipedia (ou les auteurs des articles en question) pourrait peut-être corriger le problème ...

                              Donc là il ne s'agit pas de « faire respecter la licence » : il s'agit d'un problème de « fair use ».
        • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je ne suis pas convaincu que d'avoir porté la GPL devant un tribunal est desservi la cause du libre... bien au contraire !

          Ils sont aller voir le juge faire valider leur théorie, eux.

          Ceci est la très très grosse différence entre ceux qui sont allé au procès et un petit merdeux qui refuse d'aller au procès.

          Eux ont aisé le libre, ont fait valider la licence. La, il y en a qui a dit une connerie, qui n'a rien à voir avec le libre, et il n'a pas le courage d'aller au procès, c'est tout.

          Désolé, mais tu as tout contre toi même dans tes arguments, tu parles de gens qui sont aller faire valider leur licence devant un procès et ose les comparer à un petit merdeux qui ne va pas au procès, c'est vraiment une insulte à ceux qui se battent vraiment pour le libre.
          • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            En parlant d'insultes, tu n'as pas de leçons à donner vu comment tu qualifies F. Gallaire.
            • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Comment je le qualifie?

              D'un mec qui se dit juriste sans l'être? D'un mec qui ne connait pas les base de la base de la justice? Le seul hic c'est que dans les faits, c'est 100% vrai. Tandis que pour lui, tout ce qu'il affirmes est 100% faux (et si il veut aller en justice pour prouver que j'ai tord, aucun problème, je ne m'écraserai pas et demanderai à une tierce personne de nous départager). Je ne l'ai pas insulté, j'ai juste dit une vérité : il ne connais absolument rien en justice et bafoue l'état de droit (on ne fait pas justice soit-même)
              • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

                Posté par . Évalué à 2.

                Je ne l'ai pas insulté, j'ai juste dit une vérité
                Sauf erreur, "petit merdeux" est bien une insulte, à moins que F. Gallaire ne soit réellement couvert d'excréments (et pas très grand)...
    • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

      Posté par . Évalué à 6.

      Florent Gallaire peut avoir tort ou raison dans son raisonnement (et d'un point de vue personnel, je pense qu'il a complètement tort, qu'il est passé pour un gros guignol, et qu'en plus il fait un grand tort aux licenses libres), mais en attendant ce n'est pas à lui de "faire justice". Que se passerait-il par exemple si Houellebecq avait contrefait un auteur avec du contenu qui ne soit pas sous license CC ? (c'est une hypothèse, pas une accusation) : F.Gallaire se serait rendu coupable de contrefaçon également.

      C'est à un juge de décider quoi faire, ça peut aller d'interdire la vente du bouquin, faire seulement retirer les passages incriminés, ... Houellebecq (qu'on l'aime ou pas) a aussi des droits, et ça n'est pas à F.Gallaire de décider arbitrairement de lui retirer ou non.

      Ca me fait rire de voir que soit-disant "la clause de viralité s'impose par défaut", c'est n'importe quoi et ça n'a aucune valeur juridique en tant que tel.
      On pourra aussi pinailler sur ce soit-disant plagiat, 3 ou 4 lignes pompées sur 3 articles (pour un bouquin de 500 pages)
      • [^] # Re: Je soutiens Florent Gallaire

        Posté par . Évalué à 7.

        Je suis d'accord. Et je plussoie, mais principalement parce que de toutes les personnes qui ont écrit dans ce journal, tu es la première personne à avoir correctement écrit « tort ». Tu m'as redonné confiance en la race humaine. +1 :-P


        (et vite vite ----> [ ])

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.