Firefox OS / B2G OS : passé, présent, [no future]

46
13
avr.
2017
Mobile

Firefox OS aujourd’hui aussi présent sous le nom de Boot to Gecko (ou B2G OS) est un système d’exploitation pour téléphones, tablettes, télévisions et objets connectés. Il a été développé par Mozilla Corporation qui l’a présenté officiellement en février 2012.
Logo Firefox OS

Cette dépêche retrace les grandes lignes de l’évolution de Firefox OS depuis ses premières versions jusqu’à sa fin. B2G (Boot to Gecko) est le nom de développement du système et celui autorisé pour la diffusion non officielle de Firefox OS.

NdM : Cette dépêche a été initiée il y a pas mal de temps et a été pas mal retouchée en modération, elle ne reflète donc pas forcément la vue de l’auteur.

Logo de B2G

Sommaire

Plate‐forme

Firefox OS a été supporté officiellement par Mozilla sur smartTV, par exemple sur la gamme des téléviseurs de Panasonic. Après son abandon, la version pour téléphone et tablette a d’abord été gérée par une communauté soutenue par Mozilla.

Architecture de Firefox OS

Architecture de FFOS

Gaïa

La partie interface utilisateur du système d’exploitation. Elle est l’intermédiaire entre l’utilisateur et le système. Elle gère le bureau et le répertoire personnel de l’utilisateur, les événements, le clavier, l’affichage et les applications… Elle utilise uniquement des API Web ouvertes. Gaïa est entièrement écrite en HTML, CSS et JavaScript, l’interface est gérée par le moteur de rendu Gecko.

Par défaut, Gaïa possède un écran de verrouillage ainsi qu’un écran d’accueil.

Des applications sont aussi disponibles et permettent les actions suivantes :

  • téléphoner ;
  • envoyer des SMS et MMS ;
  • gérer sa galerie d’images ;
  • gérer l’appareil photo et la caméra ;
  • gérer ses contacts.

Gecko

Le moteur de rendu de page Web utilisé dans le navigateur Firefox. Il s’appelait à l’origine NGLayout. La fonction de Gecko est de lire le contenu Web, tel que HTML, CSS, XUL et JavaScript, puis de le représenter sur l’écran de l’utilisateur.

Gonk

Gonk représente la couche la plus basse du système d’exploitation de la plate‐forme Firefox OS. Elle est composée du noyau Linux (basé sur l’Android Open Source Project (AOSP)) et une couche d’abstraction matérielle de l’espace utilisateur (HAL userspace). Le noyau et plusieurs bibliothèques en espace utilisateur font partie de projets libres communs : Linux, libusb, bluez et bien d’autres. D’autres parties de la HAL sont partagées avec l’AOSP : GPS, caméra et d’autres. Vous pouvez considérer Gonk comme une distribution GNU/Linux basique. Gonk est une cible de portage de Gecko, il y a un portage de Gecko vers Gonk, tout comme il y a un portage de Gecko vers Mac OS X, Windows et Android. Vu que le projet Firefox OS a un contrôle total sur Gonk, nous pouvons exposer des objets à Gecko, qui ne peuvent être exposés sur d’autres systèmes d’exploitation. Par exemple, Gecko a un accès direct à la pile téléphonique complète et à l’affichage frame buffer sur Gonk, mais n’a pas ce type d’accès sur les autres systèmes d’exploitation.

Les versions successives :

2012 Première version, avec Gecko 18 [1.0.1]

Version de développement avec l'apparition des fonctionnalités de base.
Première version officiel de Firefox OS. Support de 3G, du WIFI, du Bluetooth. Ajout de la possibilité de mettre le téléphone en mode Hotspot wifi. Support du stockage USB. Support de la mise a jour logiciel. Ajout de l'assistant de premier lancement. Ajout de la mise en attente d'un appel ainsi que du renvoie d'appel. Ajout de la possibilité de localiser son emplacement. Support des Open Web App.

2013, deux versions, avec Gecko 23 puis 26 [1.1 puis 1.2]

Support des vidéo en HD.
Support des MMS.
Possibilité de télécharger les image, video, son quand vous naviguer sur internet.
Les comptes Gmail, et Windows Live Mail (Outlook) peuvent être importés dans l'application de gestion de mail de Firefox OS.
Ajout de la possibilité de rechercher une musique par Artiste, Album ou le nom de la chanson dans le lecteur de musique de l'OS.
Amélioration de l'application calendrier.
Firefox OS supporte l'application Firefox App Manager.

2014 : arrivée des versions vraiment utilisables

Version 1.3 avec Gecko 28

interface FirefoxOS 1.2
Première version vraiment utilisable par un utilisateur lambda, la première à être diffusée auprès du grand public. Version installée sur les téléphones ZTE Open C. Le codec audio Opus, présent dans le format WebM, est maintenant pris en charge, ainsi que le codec vidéo VP9.

Version 1.4 avec Gecko 30

interface FirefoxOS 1.4
Mise à jour du thème d’icônes. Les API FaceTracking, Network Information et Wi‐Fi Direct sont implémentées.

Version 2.0 avec Gecko 32

Changement de l’interface utilisateur avec la possibilité de défilement vertical des icônes. Mise à jour du thème d’icônes.
Interface FirefoxOS 2
Il est désormais possible, en déplaçant son doigt de gauche à droite, de changer d’application active… Le système d’exploitation est performant et extrêmement fluide et stable. Cette version est considérée pour beaucoup comme la première version mature du système.
Prise en charge du partage de contenu via NFC entre deux mobiles. Prise en charge des protocoles IPv4 et IPv6 dans le gestionnaire de réseau.

Ajout de la fonctionnalité permettant de retrouver son Firefox Phone si on l’a perdu, en consultant le site Web : http://find.firefox.com. Pour cela, il faut possédez un compte Firefox Account :
FindFirefoxOS

Il est désormais possible de choisir une de ses musiques comme sonnerie de téléphone.
Ajout de la prise en charge de différents modes de focus pour la caméra. Le système d’exploitation prend en charge le codec vidéo H.264 au niveau matériel.

Version 2.1 avec Gecko 34

Nouvelle version du navigateur Web. Les cartes SD peuvent être manuellement démontées par l’utilisateur. Les cartes SD non formatées sont maintenant reconnue par le système d’exploitation. Amélioration de la gestion du multi‐tactile.

2015 : un système mature qui va s’arrêter

Version 2.2 avec Gecko 37

Système mature, fonctionnalités basiques mais très stables. Notamment, ajout du mode navigation privée, prise en charge du copier‐coller, diminution du temps de chargement des applications et amélioration des performances générales. Les applications tierces peuvent utiliser l’API NFC.
Interface Firefox OS 2.2

Version 2.5 avec Gecko 44

Ajout des add‐ons, qui donnent pas mal de liberté à l’utilisateur et au développeur en permettant de modifier le système et les applications. (Voire de corriger les soucis sur une application abandonnée au code source fermé et qui nous plaisait bien). Possibilité de transférer une application entre deux ordiphones sans devoir passer par Internet.
Interface Firefox OS 2.5
Ajout du système d’épinglage permettant d’ajouter une page Web sur l’écran d’accueil. Ajout de la possibilité de voir les sources HTML/CSS des applications quand le téléphone est en mode développeur. Ajout de l’application Bugzilla lite pour reporter les bogues relevés dans Firefox OS. Ajout de Vaani l’assistant vocal de Firefox OS qui interprète vos ordres en local sans transmettre à un serveur tiers, contrairement à Siri, Cortana ou encore Google Talk.

Cette version marque l’arrêt de développement de Firefox OS par Mozilla.

2016 : développement communautaire

Début février 2016, Mozilla a confirmé l’abandon de Firefox OS sur les téléphones. Mais cela a entraîné de nombreuses réactions des membres de la communauté, qui ont souhaité continuer de voir Firefox OS sur leurs téléphones, même sans Mozilla.
En tant que partie prenante de cette transition, la communauté Mozilla a pris l’initiative de développer les aspects de B2G spécifiques aux ordiphones, afin que les employés de Mozilla puissent se concentrer sur d’autres tâches.
Mozilla a entendu les membres de la communauté et s’engage dans un plan de transition de Firefox OS pour ordiphone vers un projet libre dirigé par des contributeurs bénévoles. Le projet reprend le nom de code B2G pour Boot2Gecko.

Version 2.6 avec Gecko 47

Cette version est la dernière mouture de B2G OS développée par Mozilla, et donc la base de la version communautaire.
Capture d’écran de B2G OS 2.6
Cette nouvelle version a subi quelques refontes importantes pour respecter au mieux les standards du Web, actuels ou émergents. Ainsi, de nombreuses fonctionnalités ont pu bénéficier de ces nouveaux standards, comme :

  • la gestion correcte de nombreux périphériques matériels ;
  • l’écran de verrouillage ;
  • le navigateur en version basique ;
  • le clavier ;
  • l’écran d’accueil ;
  • le Wi‐Fi ;
  • la 3G/4G.

B2G OS, alias Firefox OS repris par la communauté pour ordiphones, a posé un important jalon puisque les reboots de Gecko et Gaia ont rejoint l’arbre de développement principal (mozilla-central) fin juillet (Gaia est l’interface de Firefox OS et maintenant de B2G OS).

La fin

Le plan de transition initial prévoyait le nettoyage du code source pour permettre la poursuite communautaire du projet B2G. De l’autre côté, Firefox OS pour les objets connectés (Internet of Things — IoT) et pour la télévision continueraient d’être développé par Mozilla.

Mais pendant l’été 2016, l’équipe Mozilla en charge de l’IoT conclut au faible intérêt de Firefox OS pour l’IoT et abandonne le développement TV à Panasonic.

À leur tour, les développeurs de Gecko et du navigateur Firefox se rendent compte que le code n’est pas maintenable : faire évoluer Gecko nécessite un gros nettoyage qu’entrave le code de Firefox OS. Garder Gecko compatible avec B2G est une perte de temps. Il faut purger Gecko. Le travail de la communauté autour de B2G va devenir très compliqué, puisqu’elle devra créer une divergence (fork) du code de Gecko.

En octobre, Mozilla estime qu’elle n’a pas le choix et abandonne le soutien à Boot2Gecko :

« We realize that these decisions are painful for those of us who had high hopes and dreams and work tied up in Firefox OS — in the idea of an open source, user‐centric, Mozilla mission‐based operating system for the mobile space. We also recognize that this decision makes it much harder for the b2g community to continue its work. We wish we could have found another way. »

Firefox OS, c’est fini.

  • # Gérer sa communauté

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    C'était du bon boulot, dommage que ça ai été géré ainsi …
    De plus, vu le peu d'anciens employés, qui bossaient sur Firefox OS, présent pour continuer la version communautaire, je pense que Mozilla a plus recruter sur le profil technique que sur l'implication/motivation dans le projet …
    Je pense que ça aurai fait la différence, au moins pour la version communautaire …
    Et après, on voit aussi qu'il y a plein de technologies intéressantes chez Mozilla, comme GeckoView … mais pas assez d'action autour de ça , pour motiver les gens à les utiliser et s'impliquer dedans …

    Essaie pour vivre sans brider les utilisateurs https://www.indiegogo.com/projects/iwinote

  • # Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

    Posté par . Évalué à 10.

    @antistress, toi qui est actif sur Geckozone, je comprends pas trop l'objet de ce billet.

    Firefox OS est mort, ça on le sait.
    La sortie du code de B2G de Gecko, aussi, ça a été annoncé plein de fois en octobre dernier.
    Donc je vois pas l'intérêt d'en remettre une couche derrière.

    Mais puisque tu suis le forum (ou il est vrai, je donne trop peu de nouvelles faute de temps, faut pas hésiter à me le rappeler :) tu sais qu'on continue à travailler dessus.

    Le projet B2G en tant que Boot2Gecko est mort, techniquement.
    On travaille quand même à adapter l'architecture pour faire sans cette possibilité de démarrer directement sur Gecko, en le récupérant autrement.
    Ni le projet ni sa philosophie ne sont morts.

    Par contre, ça avance lentement, car on a cruellement besoin de contributeurs. Actuellement le changement d'architecture fait que ça demande des compétences plus techniques, ou en tout cas très tournées autour de la pile android (vmx bosse sur la partie téléphonie, notamment). Quand on retrouvera le système fonctionnel, le travail sur les webapps pourra reprendre*, et ça aidera à remettre du monde dans la boucle.
    * même s'il est possible d'en faire une partie dès aujourd'hui, depuis Firefox sur PC.
    À côté de ça Ben Francis travaille sur son projet Webian (et les deux sont assez proches) pour tablette. (webian.org)

    Donc non c'est pas mort, et on a besoin d'aide pour relancer tout ça, car on va pas se mentir ça va pas être simple.
    L'avantage de la nouvelle architecture, c'est que le coût de maintenance sera nettement plus faible, idem pour les portages.

    On discute également avec les équipes de Plasma Mobile et Ubuntu Touch, voir si on peut avoir un socle commun niveau communication avec le matériel.

    • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

      Posté par . Évalué à 4.

      Merci pour ces bonnes nouvelles qui font plaisir à lire! Dès qu'on peut tester, je reviens. Pour l'heure, c'est un peu technique pour moi je suppose.

      J'ai entendu aussi parler de Astian OS (preuve que B2G est loin d'être mort). Tu peux nous expliquer les différences entre le projet auquel tu participes (il a un petit nom?), webian et puis donc Astian OS?

      • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

        Posté par . Évalué à 10.

        Astian, c'est un fork du projet B2G.

        De ce que j'en comprends des choix techniques (c'est assez flou), ils forkent Gecko. Pour plus tard utiliser du Qt, ou Servo (dans très longtemps donc).
        La communauté est principalement hispanophones, beaucoup de colombiens.
        Environ 15 développeurs si j'ai bien suivi.
        En pratique, actuellement pas de progrès visibles sur leur dépôt, à part des changement de noms et création de branches.
        Ils visent les portables, tablettes, et aussi ordinateurs de bureaux, avec de la convergence (rien que ça).

        Mon avis perso, c'est que leur choix techniques les envoient directement dans le mur, ils n'arriveront pas à suivre l'évolution de Gecko (si c'était possible avec si peu de monde, Mozilla qui en a bien plus n'aurait pas sorti le code…) et donc s'ils arrivent à faire quelque chose, ce sera avec un Gecko (48) dépassé techniquement, plein de failles de sécurité, et qui ne pourra pas évoluer, sous peine d'un temps de développement + adaptation énorme.
        Sans même parler des objectifs hyper-ambitieux, avec si peu de monde. C'était déjà pas facile avec les équipes de Mozilla impliquées…

        (Je passe sur le temps perdu à discuter de logos, nom, sites web, des trucs bons pour perdre de l'énergie et tuer un projet (ou une asso') dès le début.
        Je passe aussi sur le retour d'un marketplace et autres trucs qui sont contraire à la philosophie du projet, avec le web comme plateforme, et qui répètent les problèmes des systèmes actuels)

        Donc en gros, le projet ne peux pas aboutir tel quel.
        On en a discuté longuement et à plusieurs reprises avec eux, sans qu'ils ne proposent une solution viable pour leur projet.

        Il me semble qu'il est quand même nettement plus pertinent de ne pas se disperser, et donc de tout mettre en commun.
        Leur solution ne peut aboutir. Ils répètent également beaucoup d'erreurs qu'on a pu faire avec Firefox OS et sa reprise (genre: discuter du logo pendant des heures au lieu d'avancer).
        De notre côté, ça va pas être facile, mais on a pris cette voie car c'est la seule techniquement et humainement possible.
        Mais ils ne veulent pas entendre parler d'une fusion. Dommage, c'est du gâchis. Tant pis.

        Peut-être qu'au moins on bossera ensemble sur les webapps.

        J'espère que c'est un peu plus clair, les questions sont les bienvenues ;)

        • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

          Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 13/04/17 à 17:33.

          Merci beaucoup pour se retour. Même sans Firefox OS je reste convaincu que d'utiliser du full HTML/CSS/Javascript c'est bien. J'ai encore un ZTE Open C qui traîne avec un Firefox OS 1.6. Le truc qui m'avait halluciné c'est la rapidité du système sur une plateforme matériel complètement dépasser.

          • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

            Posté par . Évalué à 3.

            Faire plus léger qu'Android, honnêtement, c'est pas tellement difficile :D
            (ceci n'est pas un troll)
            Et on pouvait, avec des concessions, descendre plus bas niveau matériel, notamment mémoire (il tournait sur 256Mo).

            Par contre, effectivement le choix de l'Open C, ou en tout cas le fait de ne pas proposer rapidement un modèle plus performant en Europe, était probablement une erreur. Ça ajoutait de l'inconfort à l'utilisateur. Pas bon pour l'image du projet.
            Je l'ai utilisé sur un Z1C, puis un Z3C, c'est un plaisir.

    • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Cette dépêche traînait dans l'espace de rédaction depuis pas mal de temps. Elle a été pas mal retouchée en modération, elle ne reflète donc pas forcément la vue de l'auteur. Je vais ajouter une NdM pour préciser cela.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

        Posté par . Évalué à 3.

        Ah d'accord.

        Je m'interroge tout de même sur la pertinence de sortir cet article maintenant, tel quel, annonçant la mort du projet (et la fin, alors que ce n'est pas le cas), alors que l'annonce a déjà 6 mois.
        La rétrospective des différentes versions et de l'évolution est intéressante (en complément: https://blog.mozfr.org/post/2017/03/epopee-Firefox-OS).
        Mais ré-annoncer la fin du projet, pourquoi ?

        Et de notre côté pour la reprise, ça va pas nous aider, puisque l'a nouvelle de la mort du projet continue de tourner, mais pas celle de sa reprise.

        • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Parce qu'on ne savait pas. C'est difficile de trouver l'info, je suis passé à côté, faute de disposer d'assez de temps pour chercher. Je me suis dit qu'elle finirait toute seule dans les commentaires. Conclusion : c'est à vous de communiquer sur le sujet, linuxfr est là pour ça! Faites des petits billets d'info.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

            Posté par . Évalué à 4.

            En effet, elle a terminé dans les commentaires :)

            Conclusion : c'est à vous de communiquer sur le sujet, linuxfr est là pour ça! Faites des petits billets d'info.

            Il faudra que j'en fasse en effet (quand j'aurais le temps ).
            Pour être franc je suis un peu frileux pour communiquer, tant qu'on a pas d'avancée très claire et visible. On a vu ce que ça a donné avec Firefox OS, le bashing qu'on s'est pris dès les premiers signes d'arrêt du projet par Mozilla.

            • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Je voulais dire par là que l'information circule peu. Cette dépêche allait finir à la poubelle, on l'a repêché (l'équipe de modération), corrigée, complétée un peu. J'aurai bien aimée glisser des nouvelles des projets de reprise. Au moins les annoncer.
              Une simple annonce pour dire qu'il se passe qq chose, qu'un dépôt est ouvert, qu'il y a des discussions, etc. c'est déjà de l'info qui a sa place en journal ou en dépêche.

              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

        Posté par . Évalué à 3.

        J'oubliais: il y a une grosse coquille dans l'article. La 2.6 était la dernière version fournie par Mozilla, y compris sur TV. Pas par la communauté.
        Ensuite est venue la phase de transition (avril-juin), on l'on a repris cette branche 2.6 pour réécrire le "cœur" du système avec des APIs standards.
        C'est à dire que l'écran d'accueil, le clavier, le navigateur et les paramètres ont été réécrits, principalement par l'équipe de Mozilla mais aussi par des contributeurs.
        Ensuite le reste du travail a été confié à la communauté, à l'été 2015.

      • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Merci Xavier pour l'ajout de la NdM

        Peut-on plus simplement réattribuer la dépêche à la personne qui y a le plus contribué ?

    • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

      Posté par . Évalué à 2.

      On discute également avec les équipes de Plasma Mobile et Ubuntu Touch, voir si on peut avoir un socle commun niveau communication avec le matériel.

      Et pourquoi pas avec SailfishOS / Mer, qui me semble quand même bien plus avancé que les 2 autres. Sachant qu'Ubuntu Touch est mort lui aussi.

    • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Salut lapineige :)

      Bon, désolé pour le méli mélo mais j'ai été tenu éloigné de LinuxFr (et du Web en général) ces derniers temps, et comme indiqué ci-après https://linuxfr.org/news/firefox-os-b2g-os-passe-present-no-future#comment-1698502 cette dépêche m'a complètement échappé, ayant été reprise par des tierces personnes et publiées sous mon nom !

      Pour la petite histoire, cette dépêche doit dater de l'époque où Mozilla développait encore Firefox OS, ou de celle où Mozilla passait la main à la communauté : bref, c'était a long time ago ..!

      Pour ma part j'ai plutôt utilisé les dépêches annonçant les sorties de Firefox pour donner des nouvelles du projet mobile communautaire.

      Je vais demander à la modo d'attribuer cette dépêche à la bonne personne

      A plus et bonne continuation !

      antistress

      • [^] # Re: Eu... si y'a un futur, pas évident mais on y travaille :)

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Pour la petite histoire, cette dépêche doit dater de l'époque où Mozilla développait encore Firefox OS, ou de celle où Mozilla passait la main à la communauté : bref, c'était a long time ago ..!

        Pour info, on a repris plusieurs dépêches dans l'espace de rédactions qui n'avaient pas été touchées depuis un an mais qui semblaient suffisamment complètes pour être publiées. Merci à Zeroheure pour un gros boulot d'actualisation de ces dépêches.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Quels téléphones libres sont disponibles en 2017 ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Vu l'actualité morbide concernant les OS de téléphones, que mon BQ Aquaris E4.5 Ubuntu Edition s'est beaucoup fatigué, je me pose aujourd'hui la question de la relève.

    Voici mes critères :
    - je ne veux plus de téléphone expérimental, le Geeksphone Peek sous FFOS a été clairement une grosse alpha toute sa vie, je voudrais un machin
    - je veux un téléphone soutenu et vendu dans le commerce, comme l'a été le BQ Aquaris, avec des MAJ régulières (OTA serait le top)
    - je ne veux pas d'Android AOSP / Replicant / variante de Cyanogenmod (autant acheter un téléphone Android lambda à ce compte)
    - je veux de la 4G car chez Free la 3G c'est de pire en pire avec les restrictions de débit négociées avec Orange.

    J'ai l'impression qu'il ne reste que Sailfish OS annoncé par Sony sur son Xperia X http://www.journaldugeek.com/2017/02/28/mwc-2017-jolla-nest-pas-mort-et-sassocie-avec-sony-pour-rebondir/

    D'autres pistes ?

    • [^] # Re: Quels téléphones libres sont disponibles en 2017 ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bonjour.
      J'ai mené cette réflexion au moment de changer mon mobile il y as quelque mois de cela. Et la situation alors peu brillante n'as fait que se dégrader depuis.

      Et si je garde un œil distraitement attentif sur Tizen, je ne suis aujourd'hui pas sur du libre, mais en un sens la «Moins pire des solutions» suivant mon usage.

      • [^] # Re: Quels téléphones libres sont disponibles en 2017 ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tizen, la moins pire des solutions ? t'es sûr ?

        Tizen est définitivement hors concours pour moi. Je parierai plus sur Plasma mobile.

        • [^] # Re: Quels téléphones libres sont disponibles en 2017 ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je me suis mal fait comprendre. Je garde juste un œil sur tizen, qui me semble interessant et avoir une probable viabilité, notamment vu son sponsoring par Samsung. Mais je n'ai jamais pu le tester, et ce n'est pas le systéme que j'utilise (L'article que j'avais donné en lien détail ma réflexion).

          Aujourd'hui je suis sur du matériel Apple. Choix critiquable (comme de nombreux autres) mais le moins pire des choix concernant les différents critéres que j'ai à prendre en compte pour mon choix personnel. (Dont, mais pas uniquement, celui de mes libertés numérique)

        • [^] # Re: Quels téléphones libres sont disponibles en 2017 ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je ne me suis que peu renseigné sur Tizen, mais il semble être plus "open source" que "libre", c'est open source comme dans Android : une boite drive à mort le projet et ya quasi aucune communauté qui s'y intéresse (ou à laquelle on laisse une place).

          J'ai lu que les fonctionnalités ajoutées dans Sailfish OS de Jolla le sont par vote communautaire. Source non retrouvée, mais ça parle bien de vote sur la page d'accueil du projet.

  • # Firefox OS/B2G OS : passé, présent, [no future]

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour l'instant, j'ai toujours un firefox OS qui marche encore, même si désuet et je ne suis vraiment pas tenté d'acheter autre chose… C'est vraiment dommage que firefox n'ai pas appuyer le projet, le but aurait pu être de ne pas essayer d'imiter les autres smartphones, dur dur les lois du marché !
    En tout les cas ça fait plaisir de savoir que certains continue l'aventure et de ne pas avoir tout jeté. Pour l'instant je reste avec la version 2.5.0 et je ne me sens pas assez expert pour contribuer, mais ce doit être passionnant.

    J'ai entendu une idée brillante d'un des développeur du firefox OS d'un téléphone basique qui ne servirait que a téléphoner et qui aurait juste la possibilité de se connecter à la 3G ou 4G, donc juste un petit modem qui pourrait servir de routeur pour connecter son ordi. Ça n'a rien à voir, mais c'est une chouette idée qui pourrait être très sécurisée et à un prix abordable…

    • [^] # Re: Firefox OS/B2G OS : passé, présent, [no future]

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      C'est vraiment dommage que firefox n'ai pas appuyer le projet

      Mozilla a appuyé le projet et on ne peut pas dire que c'était du bout du doigt vu les sommes investies (développeurs, communications, matériel…) (Après, on peut toujours dire que ce n'est pas assez mais c'est toujours plus facile à dire quand c'est l'argent des autres).

      c'est une chouette idée qui pourrait être très sécurisée

      Si tu prends un téléphone sous LineageOS sans les Google Apps, ça s'en rapproche. Mais bon, tu as quand même toute la stack 4G qui est proprio (quelle que soit la méthode utilisée actuellement1), du coup, ça reste un gros trou.


      1. Il y a bien OpenBTS mais il ne me semble pas qu'il tourne sur du matériel embarqué. 

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Halium

    Posté par . Évalué à 4.

    Rien de concret pour le moment mais il se discute d'une base commune pour les os non-Android de demain : voir ici.

    • [^] # Re: Halium

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je ne connaissais pas, c'est une bonne idée de garder un œil sur ce genre de projets

    • [^] # Re: Halium

      Posté par . Évalué à 1.

      Alors, juste pour dissiper d'emblée l'éventuel malentendu: Halium vise à fournir une implémentation commune pour l'abstraction des drivers via libhybris et les drivers Android. C'est tout :) Tout le reste est encore à la charge des distributions qui voudront utiliser Halium afin de faciliter le portage sur des smartphones Android.

      Aussi, un site web (pour l'instant assez minimaliste) a été mis en place: https://halium.org/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.