GNOME Census : qui crée GNOME ?

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
27
4
août
2010
Gnome
La société Neary Consulting, spécialisée dans l'étude des relations au sein des communautés des logiciels libres, a publié le rapport GNOME Census détaillant qui fait quoi pour le développement de cet environnement de bureau. Autrement dit, ce rapport analyse comment les développeurs participent au projet et comment ce dernier fonctionne en général.

Les personnes de Neary Consulting ont cherché à répondre aux questions suivantes : « Quelle est la taille de la communauté GNOME ? », « Combien de personnes y participant sont salariées ? », « Qui crée toutes ces applications et pourquoi ? ». Le rapport est disponible en libre consultation sur le site web de l'agence et est sous licence CC-by-SA 3.0.

On peut y lire un bref historique du projet GNOME clarifiant par ailleurs comment les spécifications sont définies. Ainsi, la GNOME Foundation a été créée en 2001 pour s'occuper de l'infrastructure et de la gestion administrative du projet, donc de tout ce qui concerne les interactions avec divers partenaires et la recherche de financements. La GNOME Foundation est élue par les membres du projet et toute personne active peut faire partie de son Conseil d'Administration ; depuis 2008, Stormy Peters en est la présidente. Cela étant, ce sont les développeurs et mainteneurs qui définissent le cahier des charges technique. Enfin, au sein de cette fondation, il existe un organe appelé advisory board (une commission consultative, on dirait en français) où siègent des représentants d'organisations et entreprises en lien avec le projet ; parmi les participants actuels, on trouve des membres de la FSF, Debian, Canonical, etc. Qu'est-ce qui a été considéré comme GNOME dans l'étude ?
Cette analyse prend en compte la version officielle 2.30 de GNOME et inclut donc tous les modules (Bureau, Administration, Outils de développement, etc.) ainsi que ce qui a été listé en tant que dépendances externes de GNOME dans la mesure où celles-ci ont originellement été développées dans le but de servir l'environnement de bureau.

Outils utilisés pour l'analyse des données
Ceux-là ont été CVSAnalY et gitdm ; le premier permet une classification des commits dans trois catégories : code, traductions et documentation. De son côté, gitdm travaille directement sur les logs de Git et permet l'accès direct aux adresses mails des contributeurs. Ce dernier point a suscité plusieurs problèmes, notamment liés aux actifs ayant plusieurs adresses. De plus, il a été remarqué que beaucoup de développeurs GNOME sont salariés de diverses entreprises en lien avec le Logiciel Libre en général, mais considèrent leur activité pour GNOME comme du bénévolat.

Pour pallier ce problème, il a été demandé aux développeurs et mainteneurs de s'identifier dans l'une des trois catégories suivantes : bénévoles, indépendants (free lance), employés travaillant sur GNOME.

Évolution de l'activité
En bref, les pics observés se situent en mars et septembre, autrement dit, aux sorties bi-annuelles de chaque version de GNOME. Des pics peuvent également être constatés en juillet/août, ce qui correspond à l'enthousiasme provoqué par la tenue de GUADEC (la conférence annuelle du projet).

Les membres les plus actifs
Les 40 développeurs les plus actifs ont réalisés presque 150 000 commits, soit 31 % de l'ensemble des commits. De plus, le top 165 (soit 5% des contributeurs les plus prolifiques) contribuent à 65 % du projet à eux seuls, sur les 13 ans d'existence de GNOME.

Les auteurs remarquent que les bénévoles sont nombreux parmi les contributeurs les plus prolifiques. Ainsi, il a été intéressant d'établir plus précisément la proportion de contributeurs rémunérés par rapport aux bénévoles. Le résultat montre que 70 % des personnes interrogés se définissent en tant que bénévoles, et encore 20 % annoncent contribuer en tant que salariés ET en tant que bénévoles.

Enfin, même si 70 % des contributeurs sont des bénévoles, la majeure partie des commits a été réalisée par des salariés. Si l'on regarde quelles sont les entreprises impliquées, il apparaît que Red Hat est le plus gros contributeur (16,3 % des commits totaux) suivi par Novell (10,3 %). Par ailleurs, les auteurs soulignent que 11 des 20 membres les plus actifs de la communauté GNOME sont ou ont été employés chez Red Hat.

En conclusion, les auteurs préviennent que des imprécisions sont possibles et qu'ils souhaitent continuer à peaufiner leur étude en incluant les modules de GNOME Mobile et prendre en compte les modules qui feront partie de GNOME 3.0.
  • # Mais qui est l'auteur ?

    Posté par . Évalué à  8 .

    à noter, que David Neary semble être derrière ce rapport...

    D'arès son CV [http://dneary.free.fr/CV/], il fût release manager de GIMP et membre de la Gnome Fondation entre 2004 et 2007.
    • [^] # Re: Mais qui est l'auteur ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

      Ouip, la boîte de consulting de Dave Neary a fait cette étude. Le site semble down depuis 2 jours, c'est pourquoi un lien vers lui n'a pas été inclus.

      (Sinon, un peu HS par rapport à GNOME : il y a un billet de Dave Neary sur unixgarden qui est très intéressant en rapport avec les activités des bénévoles dans les communautés : http://www.unixgarden.com/index.php/reflechir/l’usure-dans-les-projets-de-logiciels-libres )
  • # Ouverture du projet

    Posté par . Évalué à  5 .

    Ce que je trouve intéressant dans ce rapport, c'est que la part fournie par l'équipe principale ne représente « que » 65%.
    Non pas que cela minimise leur travail, mais montre l'acceptation des apports externe pour près d'un tiers du projet ce qui est je trouve assez important (mais je n'ai pas d'élément de comparaison) et montre que le projet Gnome fonctionne bien de projet communautaire.

    Je pense que bien des projets libres ont une équipe principale qui n'accepte que peux de contributions (ou qui n'en ont pas même si ils en voudrait) en dehors de l'équipe principale.

    J'aimerai bien avoir une équivalence de cette étude pour les projets KDE et Enligntenment par exemple.
  • # Canonical

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Bon puisque personne ne se lance (en dépit des 210 commentaires du journal précédent: http://linuxfr.org/~IsNotGood/30002.html ) j'y vais.

    Pourquoi Canonical contribue aussi peu ? Selon le pdf ils sont à seulement 1,03% des commits soit un total de 4487.
    Ils sont dépassés par des multinationales titanesques ayant des légions de codeurs comme Lanedo ou Openismus ou encore Codethink.

    Je me souviens que lors de la controverse de 2008 au sujet des contributions de Canonical au noyau Linux (quasi inexistantes), il avait été répondu que, certes ils ne travaillaient pas sur le noyau, la GlibC ou GCC, mais que les commits de Canonical se faisait essentiellement dans les couches hautes de l'écosystème comme GNOME.
    A l'époque j'avais écrit ça dans le journal [http://linuxfr.org/~patrick_g/27223.html] :

    "En ce qui concerne la réponse expliquant que le travail se déroule sur Gnome et pas sur le noyau, il va falloir prouver cette assertion en pointant des patchs dans les CVS et pas seulement se contenter d'assener ça sans aucune preuve".

    Maintenant que nous avons une étude sur les commits de Gnome on voit bien que la parade rhétorique de 2008 était un mensonge éhonté.
    Je ne sais pas si le nombre de commits est une mesure représentative des contributions mais si c'est le cas alors il semble bien que Canonical ne contribue pas du tout à la mesure de sa popularité parmi les GNU/Linuxiens.

    Pour un contrepoint à l'analyse de GNOME Census voir la réponse de Jono Bacon ici: http://www.jonobacon.org/2010/07/30/red-hat-canonical-and-gn(...)
    Jono ne remet pas en cause les chiffres du rapport mais il affirme qu'il est incomplet. Selon lui Canonical ne contribue certes pas beaucoup à GNOME en upstream mais contribue beaucoup à d'autres projets liés à GNOME :

    "Contributions (..) not part of official GNOME modules, and hosted and developed elsewhere, such as Launchpad".

    Pour moi, mais je suis peut-être méchant, cela ressemble beaucoup à des projets spécifiques Ubuntu qui ne remontent pas en upstream. C'est justement ce que l'on reproche à Canonical quand on dit qu'ils ne contribuent pas à l'écosystème global.
    • [^] # Re: Canonical

      Posté par . Évalué à  9 .

      Canonical ne participe pas au développement de Gnome parce qu'ils ne peuvent pas tout faire ! Ils sont déjà surchargés par les patches qu'ils fournissent sur le noyau Linux, on va pas en plus leur reprocher de... Quoi ?!? Je suis... "pas crédible" ?!? Bon...
    • [^] # Re: Canonical

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Je ne sais pas si le nombre de commits est une mesure représentative des contributions mais si c'est le cas alors il semble bien que Canonical ne contribue pas du tout à la mesure de sa popularité parmi les GNU/Linuxiens.

      C'est là le problème : il faudrait tenir compte du nombre de lignes ajoutée/supprimées/modifiées. Mais ça ne suffirait pas encore : il y a des lignes qui sont faciles à ajouter mais qui n'apportent pas grand chose en elles-mêmes. D'autres sont peu nombreuses mais représentent beaucoup d'efforts. En fait, il est même mieux d'avoir du code plus "élégant", à savoir qui se traduit par peu de code ayant une forte valeur ajoutée. L'ultime problème étant que la valeur ajoutée est en fin de compte difficile à quantifier.
    • [^] # Re: Canonical

      Posté par . Évalué à  2 .

      Au passage j'ai comme l'impression que Canonical contribue plus actuellement a KDE de facon upstream que a Gnome ce qui est une aberration vu que la version KDE est vraiment le parent pauvre. J'ai ete le premier a enormement critique cette version d'ailleurs et le comportement des devs mais d'apres ce que je lis ils sembleraient que ces derniers apprennent des critiques et participe beaucoup plus upstream et il y a des devs de KDE (celui de Gwenview par exemple) qui sont paye directement par canonical il me semble donc il y a une implication dans le projet.

      Mais je ne comprend rien a rien a canonical/ubuntu, il y a des idees qui peuvent etre bonnes (ou pas), il y a du boulot sur la distribution mais on ne voit pas tres bien ou ils sont vraiment implique.

      En meme temps si l'on lit le message de Jono je suis frappe par:

      This is by no means the full list, and is other work such as Simple Scan, the Hardware Drivers tool, Computer Janitor, and more. Many of these contributions (such as Application Indicators and Simple Scan) could bring real value to GNOME, but they have not been accepted. I know that the Canonical engineers who work on them would be delighted if they were included in GNOME.

      Peut etre que les contributions en question ne sont ni interessantes, ni bien codes (mais j'ai du mal a croire que TOUS les devs de canonical sont mauvais) et du coup pourquoi aucun projet, ou presque ne sont upstream? La faute a canonical qui ne fait rien pour et donc tente de garder ce qui peut etre considere comme une plus-value? Ou la faute a Gnome qui est lent a accepter des trucs nouveaux?
      • [^] # Re: Canonical

        Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

        > La faute a canonical qui ne fait rien [...] ? Ou la faute a Gnome qui est lent a accepter des trucs nouveaux ?

        Peut-être une troisième solution :
        Canonical qui fait les choses dans son coin car les veux pour "concurrencer" Apple mais pas dans les clous, pas dans les road map, pas dans les projets, et pas en collaboration donc pas intégré ?
        Et je comprend tout à fait qu'un travail isolé tel que celui de canonical pour certains points mentionnés ne soient pas intégré juste pour leurs beaux yeux si l'intégration n'est finalement pas voulue par l'acteur principal.

        Car l'avantage de faire comme ça, c'est qu'ils ne rendent de compte à personne, donc sont près à toutes les concessions qu'ils veulent juste pour que ça ait l'air d'autre chose ce qui ne plairait pas forcément aux personnes derrière les projets ciblés (j'espère ne pas avoir perdu grand monde, je crains que ma phrase soit un peu alambiquée)


        Mais d'un autre côté, la roadmap de base de gnome étant :
        - remove feature 12345
        - remove feature 32414
        - ...
        forcément s'ils veulent en rajouter, ça marche pas ...
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Mais d'un autre côté, la roadmap de base de gnome étant :
          - remove feature 12345
          - remove feature 32414
          - ...
          forcément s'ils veulent en rajouter, ça marche pas ...


          Ils ont juste confondu, ils ont appliqué la roadmap de Gnome à KDE, ça explique l'état de ce dernier dans Ubuntu.

          « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

    • [^] # Re: Canonical

      Posté par . Évalué à  3 .

      Je me souviens que lors de la controverse de 2008 au sujet des contributions de Canonical au noyau Linux (quasi inexistantes), il avait été répondu que, certes ils ne travaillaient pas sur le noyau, la GlibC ou GCC, mais que les commits de Canonical se faisait essentiellement dans les couches hautes de l'écosystème comme GNOME

      C'est l'argument qui me faisait encore utiliser la distribution sans trop de remords par rapport aux distributions des compagnies ou groupes contribuant plus activement.

      Ubuntu m'apparaît de plus en plus fade par rapport aux autres...
    • [^] # Re: Canonical

      Posté par . Évalué à  2 .

      > Bon puisque personne ne se lance (en dépit des 210 commentaires du journal précédent: http://linuxfr.org/~IsNotGood/30002.html ) j'y vais.

      Personne ne se lance car normalement les débats a deux balles, c'est le Vendredi.

      A mon avis, tout ceux qui tapent sur Ubuntu sont surtout frustrés que RedHat ne fasse pas de distribution Linux ciblant les utilisateurs normaux (Fedora étant une distribution leur servant a faire développement).

      Tout le monde peut réutiliser les projets spécifiques Ubuntu, ce n'est peut-être pas idéal par rapport a un contribution directe, mais dire que cela ne correspond pas a une contribution a l'écosystème global, c'est très exagéré..

      Même si Ubuntu ne faisait qu'attirer des nouveaux utilisateurs par un bon marketing, ce serait déjà une très bon contribution a l'écosystème global!
      • [^] # Re: Canonical

        Posté par . Évalué à  1 .

        «A mon avis, tout ceux qui tapent sur Ubuntu sont surtout frustrés que RedHat ne fasse pas de distribution Linux ciblant les utilisateurs normaux»
        Il n'y a pas que Red Hat, dans la vie…
        Il y a d'autres distributions « ciblant les utilisateurs normaux » (je suis donc un anormal ?). Par exemple, Linux Mint.
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par . Évalué à  3 .

          Sauf que Mint est basée sur Ubuntu.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Canonical

            Posté par . Évalué à  4 .

            Mint est un mot anglais signifiant " je sais pas utiliser ubuntu "

            Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

            • [^] # Re: Canonical

              Posté par . Évalué à  2 .

              Ah ? Je pensais que ça voulait dire « se mettre au vert »...

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Canonical

            Posté par . Évalué à  2 .

            Il y a une version basée sur Debian en préparation (depuis longtemps, d'ailleurs).
            En postant mon premier message, je pensais même que la transition avait été faire depuis plusieurs version ;⋅).
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par . Évalué à  2 .

              Ben d'après la page Wikipédia de Linux_Mint, il n'y a eu qu'une seule version de test basée sur Debian (qui date de janvier 2008 d'ailleurs). Toutes les autres sont issues d'Ubuntu.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Canonical

      Posté par . Évalué à  10 .

      Du beau troll... :D

      Déjà deux choses :
      - L'étude se base sur grosso modo 10ans de commit si ce que j'ai lu est vrai. Y'a 10 ans Canonical n'existait pas. Donc déjà sur 10 ans forcément y'en à 4, ou Canonical à 0% de participation. Et même à ses début avec l'équipe réduite je pense qu'ils n'étaient pas capable de participer énormément. Sur 6 ans je crois que leurs part et plutôt de 4 à 5% .

      - Il faut comparer le comparable. Red-hat c'est 10x plus d'employés que Canonical, et 20x plus de CA...

      Ensuite, il est évident que le CVS ne compte pas les participations financières, qui sont régulières, les évènements organisés à l'occasion, et les aides aux équipes de différents projets ( Design et conseils techniques).
      Par exemple, canonical à financé et prit en charge l'évolution du gestionnaire de Bug Bugzilla de Gnome.

      Ensuite certains projets important ne sont pas en Upstream. Du moins pas encore. Par exemple Simple Scan, ou Zeitgeist. Et d'autres qui n'ont pas (encore?) été acceptés.

      Et quand je vois les derniers screenshot de Gnome-Shell qui recopie en grande partie l'interface Unity de Canonical, je me dis qu'on ne peut pas dire qu'ils ne font rien.

      Au final ce genre d'attaque endommage beaucoup la communauté et consomme beaucoup de temps pour rien.
      • [^] # Re: Canonical

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        il me semble avoir lu quelque part (je ne retrouve plus le lien) que parmi les projets "importants", très peu avaient été proposés upstream. Donc pas proposé upstream = pas accepté
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par . Évalué à  2 .

          Oui de manière générale si on enlève la participation aux projets Upstream, y'a deux ans ils avaient il me semble aucun projet en relation avec Gnome.

          Ca à changé depuis, et y'a plusieurs projets qui peuvent prétendre à être inclus (simple scan sera le premier projet à être accepté). Il y à aussi le problème technique de compatibilité entre Launchpad et Bugzilla ( problème qui est en cours de résolution ) et aussi je pense le mode d'inclusion de Gnome un peu bizarre qui a dérouté plus d'un dev.

          Après, y'a eu des discussions avec le projet Gnome-Shell qui n'ont pas aboutit, notamment pour le système de notification et les nouveaux menu de notifications. Il faut aussi dire que l'équipe de Gnome-Shell navigue un peu à vue ( il leurs manque un chef de projet je pense ).
      • [^] # Re: Canonical

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Je pense que tout ce que tu as dit a déja été débattu avant.
        Le nombre de commit est une chose, mais il y a aussi la partie sur la maintenance ( page 18 ), qui elle ne compte que depuis mars 2008. TU parles de 4/5%, tu as sans doute des sources pour ça ( ie, autre qu'une estimation à la louche ? ).

        Que les projets ne soient pas upstream n'est pas un souci, mais tu ne voudrais quand même pas compter les projets en dehors de GNOME comme étant de la participation sur GNOME ? Dans ce cas, il faut aussi compter tout les projets sur sourceforge, sur fedorahosted, sur berlios.

        J'ai trouvé la réponse de Jono a ce sujet assez curieuse, et ça montre bien l'état d'esprit qu'on reproche à Canonical, à savoir qu'ils vivent dans leur monde isolé.

        Quand à l'histoire des serveurs, c'est pareil : http://live.gnome.org/Sysadmin/Servers
        8 serveurs hebergé par RH, 2 par Canonical.

        Je pense que la communauté Ubuntu n'a pas vraiment compris le souci, c'est pas tant de pas faire de travail upstream qui est reproché, que de brailler partout que c'est eux qui poussent l'innovation, et le sentiment que sans eux, le libre n'existerais quasiment pas ( je caricature, mais à entendre les gens, c'etait totalement impossible d'utiliser Linux avant Canonical ). IBM a un CA supérieur à celui de RH, Google sans doute aussi, mais personne ne leur reproche rien, car ils ne se positionnent pas comme étant le Messie.

        Et le probléme ne vient pas tant de Canonical que de la communauté qui baigne dans une monoculture assez classique. Il y a les outils spécifiques de Canonical pour la traduction, le dvcs de canonical, les systémes de builds pour Ubuntu, etc, etc.
        À coté de ça, Fedora a fait transifex, utilisable sur d'autres plateformes, Novell a fait Opensuse Build System, qui compile pour d'autres plateformes, etc, etc.
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par . Évalué à  6 .

          je caricature, mais à entendre les gens, c'etait totalement impossible d'utiliser Linux avant Canonical

          Ils vendent ce qu'ils peuvent mais rendons a cesar ce qui est a cesar. A l'epoque ou ubuntu est apparu, Novell et Red-Hat c'etait retire du marche des desktop d'ou la creation du projet Fedora (a l'epoque non chapeaute par RH) et de opensuse (on refile la partie desktop a la communaute) du coup il ne restait que Mandriva (avec tous les problemes de management que l'on connait) et debian (avec son rythme de sortie que l'on connait aussi), il y avait un manque et Canonical/Ubunu c'est engouffre dedans avec le succes que l'on connait. Alors certes sa participation direct est surfaite, je pense que plus personne ne nie cet etat mais soyons honnete c'est une des boites qui a le plus fait dans l'imaginaire collectif (pour reprendre une expression utilise dans un autre troll) pour linux et la democratisation de cette marque.

          Apres je n'aime pas du tout comment Ubuntu gere beaucoup de chose et en particulier leur non communication, a tous les niveaux, avec les projets upstream. Comme je l'ai dit plus haut j'ai l'impression que du cote de la partie Kubuntu cela s'ameliore grandement, du cote de Gnome je ne sais pas j'utilise plus beaucoup ce bureau mais vu les messages d'un peu tout le monde cela ne semble pas etre le cas maintenant la phrase de Jono que je cite plus haut me fait aussi penser que tout n'est pas rose du cote Gnome non plus. Pourquoi autant de projet n'ont pas encore ete accepte upstream (si l'on croit Jono ils ont ete propose)? Qualite de code? Ou bien est-ce que la gueguerre inter-distribution joue? Je ne sais pas.

          La solution aurait ete qu'ils se concentrent sur KDE et pas prendre le meme bureau que tout le monde.
          • [^] # Re: Canonical

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            C'est quoi le marché du Desktop ? Debian, RedHat et Suse ont toujours fournit des environnements de bureau.

            Ubuntu a percé parce qu'ils disaient qu'ils sont plus simple, plus user-friendly. Mais en fait, c'est une Debian configurée en sacrifiant la sécurité (sudo par défaut, paquets récents peu testés), en incorporant du logiciel propriétaire (pilotes privatifs), et en faisant fit de la stabilité (pour que les utilisateurs ne soient pas trop dépaysés du mon Microsoft).

            J'ai eu ma période Ubuntu, où j'en installais tout autour de moi. Mais les problèmes de stabilité font que je n'installe plus que des Debian chez des utilisateurs finaux.
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par . Évalué à  -1 .

              C'est quoi le marché du Desktop ?

              C'est le truc avec Xorg et l'autre marche ce sont les serveurs et comme le fait si bien remarque a juste titre GeneralZod c'est celui qui est rentable contrairement a la partie desktop d'ou l'abandon par les grosses compagnies RH et Novell a l'epoque.
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              >incorporant du logiciel propriétaire (pilotes privatifs

              Autant que Debian...
              • [^] # Re: Canonical

                Posté par . Évalué à  3 .

                Faux. À l'installation, aucun pilote ni logiciel propriétaire ne sont inclus ni même proposés.

                Il faut explicitement ajouter le dépôt non-free, qui ne fait pas officiellement partie de la distribution.

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Canonical

          Posté par . Évalué à  3 .

          Pour les 5% c'est ce que j'ai lu, mais je n'ai pas pu vérifier car le document en question n'est pas accessible.

          "J'ai trouvé la réponse de Jono a ce sujet assez curieuse, et ça montre bien l'état d'esprit qu'on reproche à Canonical, à savoir qu'ils vivent dans leur monde isolé."
          Mouais je suis pas vraiment d'accord.

          "Quand à l'histoire des serveurs, c'est pareil : http://live.gnome.org/Sysadmin/Servers
          8 serveurs hebergé par RH, 2 par Canonical. "
          Et ? Si tu ramène ça à la taille des deux entreprises ca montre que Canonical fait plus d'effort que Red-Hat.

          "Je pense que la communauté Ubuntu n'a pas vraiment compris le souci, c'est pas tant de pas faire de travail upstream qui est reproché, que de brailler partout que c'est eux qui poussent l'innovation, et le sentiment que sans eux, le libre n'existerais quasiment pas ( je caricature, mais à entendre les gens, c'etait totalement impossible d'utiliser Linux avant Canonical ). IBM a un CA supérieur à celui de RH, Google sans doute aussi, mais personne ne leur reproche rien, car ils ne se positionnent pas comme étant le Messie. "
          Je pense que tu confond Communauté et utilisateur.

          "Et le probléme ne vient pas tant de Canonical que de la communauté qui baigne dans une monoculture assez classique. Il y a les outils spécifiques de Canonical pour la traduction, le dvcs de canonical, les systémes de builds pour Ubuntu, etc, etc.
          À coté de ça, Fedora a fait transifex, utilisable sur d'autres plateformes, Novell a fait Opensuse Build System, qui compile pour d'autres plateformes, etc, etc. "
          Les outils de dev de Canonical sont utilisable sur d'autres plateformes, et comme tu le dit si bien d'autres entreprises ont fait leurs projets. Pourquoi pas Canonical ? Surtout que le résultat et plutôt bon ( pour launchpad par exemple ).
          • [^] # Re: Canonical

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Donc voyons, canonical a fait :

            launchpad, qui ne tourne que sur ubuntu, peut être debian. (https://dev.launchpad.net/Running ). Basé sur zope, ce qui implique un vieux python, sans doute des recompilations de paquets. VIsiblement, ça n'intéresse personne de faire tourner ça ailleurs, à commencer par l'employeur de la majorité des developpeurs du produit. Ni Canonical ni la communauté externe ne cherche à faire d'efforts pour la portabilité du truc. Soit c'est simple, et dans ce cas, pourquoi personne n'utilise Launchpad en dehors de Canonical, soit c'est complexe, et dans ce cas, comment peut t'on dire que c'est un bon produit ?

            bzr, adopté par la FSF, et qui est donc poussé par RMS sur les projets. J'ai entendu que tout le monde n'est pas vraiment content de ça, mais j'ai pas eu d'échos directs, et ça fait longtemps que j'utilise plutot git. Mais je reconnait que c'est un bon logiciel.

            ubuntu-one, à moitié libre. Le code du client est libre, mais visiblement, personne n'a codé le support d'autres provides que u-1 ou un serveur couchdb locale. Non pas que ça soit complexe, mais je pense que ça n'intéresse personne, à commencer par Canonical, qui ne voudrait pas trop faciliter la vie à un concurent ( déja que u-1 est encore à moitié dans le paté : https://bugs.launchpad.net/ubuntuone-servers/+bug/585530 depuis 2 mois )

            le reste ( landscape, soyuz à, c'est soit spécifique, soit proprio.

            Et sinon, oui, quand je dit communauté, je pense communauté d'utilisateur. Est ce que tu veux dire qu'il y a 2 communautés, celle des users et une autre, et que celle des users fait des choses que l'autre ne ferait pas ?

            Quand au fait de ramener à la taille des entrprises, je pensais avait été clair sur le fait que c'est pas la taille qui compte, mais plus le discours. Et tu as le droit de ne pas être d'accord, le fait est que Jono did it again : http://blogs.gnome.org/johannes/2010/08/10/we-have-no-plans-(...)
      • [^] # Re: Canonical

        Posté par . Évalué à  2 .

        Ce n'est pas 10 de commit mais seulement 2 ans. Canonical était donc bien là pendant toute la durée de l'étude.
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Où as-tu vu 2 ans ? Dans le rapport p10, je vois un graphe commençant en 2002 et c'est tou.

          P18, on parle des 2 dernières années pour la maintenance d'un module ce qui semble différent de la partie concernant le nombre de commit.
          • [^] # Re: Canonical

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Bon, j'ai fait quelques calculs pour connaitre le nombre de commit sur lequel le tableau p16 est basé

            4487*100/1.03 = 435631.067961165
            70790*100/418000 = 434294.478527607

            Donc, environ 435 000 commit. Or il est dit

            " Combined,
            this represents 13 years of coding, and over 468,000 individual
            changesets. "


            Donc, il s'agit largement plus de 2 ans. Probablement les 13 ans même, car les modules désuets ont été exclus de l'étude (p6).

            Donc, sachant que canonical existe depuis 6ans, ils ont participé pendant ces 6 ans en moyenne :
            7/13 * 0 + 6/13 * x = 1.03 %
            x = 2.23 %

            si on remet à l'echelle de l'entreprise (Chiffre d'Aff. ou nombre d'employés, par exemple, facteur entre 10 et 20 avec redhat), canonical fait largement mieux que tous les autres.

            Donc, excepté erreur dans mes calculs, (il suffit de me montrer où), je ne peux considérer les critiques que comme un tissu de mensonges.
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              >70790*100/418000 = 434294.478527607

              Evidement, c'est
              70790*100/pourcentage redhat
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              >>> canonical fait largement mieux que tous les autres.

              OK pour Red Hat (belle démonstration) mais par rapport à Fluendo, Collabora, Lanedo, Openismus, CodeThink ?
              Si je regarde par exemple Lanedo je constate qu'elle a plus du double de commits par rapport à Canonical alors que, selon le site web, le projet n'existe que depuis 5 ans (soit moins que Canonical) et emploie 10 personnes en tout (dont une secrétaire).
              • [^] # Re: Canonical

                Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                Est-ce étonnant ? Gnome est leur unique business (ubuntu fait beaucoup d'autres choses que du développement gnome) :

                http://www.lanedo.com/ :

                Lanedo is a small European company employing some of the world's most experienced and talented GNOME developers. They focus on library and API development, targeting platforms ranging from embedded devices to desktops. Lanedo provides first class software development services and has extensive experience on the Maemo platform.


                Les autres "petits" sont dans une situation similaire càd vendent des services autour d'une librairie gnome, un/des logiciel(s) gnome, ...

                Mais je suppose que tu le savais déjà, petit canailloux ;-)
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Donc, sachant que canonical existe depuis 6 ans, ils ont participé pendant ces 6 ans en moyenne : 7/13 * 0 + 6/13 * x = 1.03 %

              Faut voir aussi que le nombre de commits par mois n'a pas été constant, et que les années fastes (autour de 2001 iirc) ont vu bien plus de commits que ces dernières années, avec le développement de composants essentiels à GNOME 2.

              À ce sujet Germán Póo-Caamaño a d'ailleurs fait un lightning talk après la présentation de Dave Neary, plaçant les contributions dans un contexte historique, ce qui donne un éclairage bien intéressant aux chiffres bruts. (lightning talks pas encore ligne, malheureusement).
              • [^] # Re: Canonical

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                >Faut voir aussi que le nombre de commits par mois n'a pas été constant,

                Je me suis basé sur le graphe p10 (est-ce que la légende est juste ? Cela semble contradictoire avec le texte).
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par . Évalué à  0 .

              Cette technique de calcul présuppose que la quantité de commit est équirépartie sur les 13 ans d'existence du projet ce qui est faux et introduit un biais.

              En effet, le projet a grossi depuis sa création et son développement s'est accéléré ces dernières années (cf. page 10 du rapport).

              Le résultat serait plus intéressant en utilisant comme pondération le ratio commits effectués ces six dernières années sur nombre total de commits.
              • [^] # Re: Canonical

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                https://linuxfr.org/comments/1149847.html#1149847

                p10 le graphe montre une augmentation minime. Donc, approximation valable. Fournis-moi, une meilleure approximation de la réalité, avec les données et les calculs et on en re-parle.

                En un mot : du « CONCRET ».
                • [^] # Re: Canonical

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  L'augmentation n'est pas minime. Si tu prends le temps de regarder le graphique, tu verras qu'il y a environ 12000 commits de plus en 2008 qu'en 2002 (c'est ce que signifie +1000 sur le "6 month average"). Comme tu supposes les commits équirépartis sur les 13ans, tu prends un nombre de commit par an d'environ 34616. 1000 commits de différence, ça nous donne un biais d'environ 30%. Ça n'est pas ce que j'appelle négligeable.

                  Ça te semble assez "CONCRET" ?
                  • [^] # Re: Canonical

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Calculons donc la part avec ces nouvelles données.

                    Supposons que la croissance a été linéaire, Il y a donc eu
                    - les 7 premières années :
                    435.000 * 7/13 - 7 * 12.000 / 2 = 192.230
                    - les 6 suivantes
                    435.000 * 6/13 - 6*12.000 / 2 = 236.769

                    La part de canonical est de
                    4487 *100 / 236.769 = 1,9%

                    A mettre en comparaison avec les 1,03 donné dans le rapport et les 2,23% que j'ai donné en première estimation.

                    Reste à prendre en compte que la taille de canonical est 10x à 20x inférieure à redhat les ordres de grandeur restent donc sensiblement les même avec 1,9% et 2,2%.
                    • [^] # Re: Canonical

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      435.000 * 6/13 + 6*12.000 / 2
                    • [^] # Re: Canonical

                      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                      Supposons que la croissance a été linéaire

                      Supposition gratuite, d'autant plus que dans les projets libres à succès la croissance est souvent exponentielle.
                      • [^] # Re: Canonical

                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        Regarde le graphe p10, cela semble linéaire, non ?

                        Si tu as des chiffres plus précis, n'hésite surtout pas à en faire part. Ne te gêne pas non plus à faire les calculs. Moi, j'ai fait ma part avec des chiffres et des démonstrations. Maintenant, il faudra des arguments et des références un peu plus solide que :

                        >d'autant plus que dans les projets libres à succès la croissance est souvent exponentielle.

                        une supposition totalement gratuite. De mon coté, j'ai des chiffres. Donc, mon petit gars : CAMEMBERT.
                        • [^] # Re: Canonical

                          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                          1. Je ne suis le "petit gars" de personne, et je n'autorise personne à me traiter de tel.
                          2.

                          a. 'Empirical Studies of Open Source Evolution', Fernandez-Ramil, Juan and Lozano, Angela and Wermelinger, Michel and Capiluppi, Andrea, in 'Software Evolution'

                          b. 'Maispion: a tool for analysing and visualising open source software developer communities', Stephany, François and Mens, Tom and Gîrba, Tudor, IWST '09: Proceedings of the International Workshop on Smalltalk Technologies

                          c. 'Towards a Framework for Analysing and Visualizing Open Source Software Ecosystems', Goeminne, Mathieu and Mens, Tom, IWPSE-Evol '10: Proceedings of the joint international and annual ERCIM workshops on Principles of software evolution (IWPSE) and software evolution (Evol) workshops

                          d. 'Towards the Comparative Analysis of the Evolution of Libre Software Distributions', Doctors, Leandro and Mens, Tom, IWPSE-Evol '10: Proceedings of the joint international and annual ERCIM workshops on Principles of software evolution (IWPSE) and software evolution (Evol) workshops

                          e. 'What Does It Take to Develop a Million Lines of Open Source Code?', Fernandez-Ramil, Juan and Izquierdo-Cortazar, Daniel and Mens, Tom, in the 5th International Conference on Open Source Systems (OSS '09)

                          f. 'Visualizing feature evolution of large-scale software based on problem and modification report data', Fischer, Michael and Gall, Harald, in Journal of Software Maintenance and Evolution: Research and Practice n°16, 2004

                          g. 'Two case studies of open source software development: Apache and Mozilla', Mockus, Audris and Fielding, Roy T. and Herbsleb, James D., ACM Trans. Softw. Eng. Methodol N°3, vol 11, 2002.

                          h. 'Macro-level software evolution: a case study of a large software compilation', Gonzalez-Barahona, Jesus and Robles, Gregorio and Michlmayr, Martin and Amor, Juan and German, Daniel, in Empirical Software Engineering n° 3, vol. 14, 2009.

                          i. 'Evolution in Free Software Projects : A Study of Multiple Repositories', Beecher, Karl S., 2009


                          3. Je persiste à dire que le nombre de commits n'est pas représentatif de l'évolution de l'activité ou de la taille d'un projet logiciel (cf certaines des références citées).

                          4. A noter que certaines de ces publications utilisent CVSAnaly. C'est décidément un outil fort pratique quand on s'intéresse à ce genre de choses.
                          • [^] # Re: Canonical

                            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                            Dans a, on a concernant le noyau :

                            « These authors found that the size of Linux followed a quadratic trend. »

                            Donc, raté pour le caractère exponentiel pour le noyau... Mais il est à remarquer que cette croissance néanmoins supérieure à la linéarité (entendre quadratique) vient principalement des pilotes (cfr. le graphe page 10) .

                            Si on prend un panel plus large (cfr. p.14), on remarque que les projets étants plus que linéaire sont principalement des distributions (logique vu qu'ils doivent tous au moins contenir un élément exponentiel...) et le noyau. Les autres projets suivent une progression linéaire et les plus anciens (emacs) ont même tendance à être sous-linaire.

                            Gnome au vu du graphe donné des commits semblent être dans la catégorie des projets linaires. Et s'il ne l'est pas, au vu du graphe, l'approximation est très proche.
      • [^] # Re: Canonical

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        Les programmes proposés par canonical c'est pour ajouter des trucs à gnome, donc c'est normal que ça soit refusé.

        Ajouter des fonctions quelle bande de fous, c'est contraire à la philosophie de gnome
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par . Évalué à  2 .

          Oué, d'ailleurs c'est pour ça que de nouveaux modules sont régulièrement ajoutés à GNOME (Brasero dans la version 2.26, Empathy et Hamster dans la 2.24, Vinagre et Tomboy dans la 2.22). Sans compter les dépendances officielles (Tracker, etc).

          Comme quoi, ça doit pas être si difficile d'être accepté dans GNOME.

          Si j'étais trolleur, je dirais que le bureau est déjà quasi-parfait et qu'il n'y a pas grand chose à lui ajouter, mais je m'abstiendrais :-)

          Je me contenterai de remarquer que Totem a plus de fonctions que Dragon Player. Au hasard, la prise en charge des sous-titres, de UPNP, ou de Youtube...

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Canonical

            Posté par . Évalué à  7 .

            Sauf quand les mainteneurs sont payes par Redhat, ca a tendance a les rendre tatatillons et a chercher le moindre defaut. On se demande pourquoi...

            Voir les efforts autour des normes freedesktop.org bloques, la reimplementation de trucs existants developpes par Canonical, etc.

            Pas que Canonical soit exempt de tout reproche, mais quand les interets financiers de grosses boites comme Redhat ou Novell sont en jeu, vaut mieux pas aller regarder de trop pres comment ca marche...
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .


              Sauf quand les mainteneurs sont payes par Redhat, ca a tendance a les rendre tatatillons et a chercher le moindre defaut. On se demande pourquoi...


              Les choix sur les nouveaux modules sont le fait de la release team (après discussions publiques), et sur les neufs personnes de la release team, il n'y a qu'une personne de Red Hat (Matthias Clasen), qui n'a pas de droit de veto; on a par exemple vu nautilus-cd-burner (maintenu par quelqu'un de chez Red Hat) remplacé par Brasero.
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par . Évalué à  3 .

              Sauf quand les mainteneurs sont payes par Redhat, ca a tendance a les rendre tatatillons et a chercher le moindre defaut. On se demande pourquoi...

              Prends Tomboy, il a beau être basé sur Mono, ça n'a pas empêché son inclusion malgré tout ce qu'on peut lire ici dessus et malgré toutes les précautions de Red Hat sur le plan juridique. Comme quoi c'est largement possible.

              Voir les efforts autour des normes freedesktop.org bloques, la reimplementation de trucs existants developpes par Canonical, etc.

              D'habitude, c'est plutôt l'inverse : Canonical redéveloppe ce qui existe déjà (le système de notifications, les applets, etc). Donc j'aimerais avoir des exemples, vu que je ne connais pas de tel cas.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Canonical

                Posté par . Évalué à  5 .

                Canonical redéveloppe ce qui existe déjà (le système de notifications, les applets, etc).

                TOUT le monde est en train de revoir le systeme de notification, Gnome et KDE. Donc que Canonical implemente ses idees sur le sujet heureusement, ils ne disent pas ils font et diffuse, le code est accessible non? Si tu regardes du cote de KDE tu verras que c'est un des trucs les plus actifs dans plasma.

                Pour les applets tu parles de quoi? Des trucs dans la barre des taches? Si c'est ca ils redesign a leur gout aussi certaines applets et je ne vois pas trop comment on pourrait leur reprocher cela. L'aspect graphique est ce qui differencie une distrib d'une autre. Par contre vu la direction de Gnome-shell je suis pas sur que cela soit tres utile mais bon ca c'est un autre debat :)
                • [^] # Re: Canonical

                  Posté par . Évalué à  7 .

                  «TOUT le monde est en train de revoir le systeme de notification, Gnome et KDE. Donc que Canonical implemente ses idees sur le sujet heureusement, ils ne disent pas ils font et diffuse, le code est accessible non?»
                  Disons que ça me fait beaucoup penser à Xsplash. Au lieu de contribuer à Plymouth, ils ont développé un tas d'arguments pour expliquer pourquoi Xsplash est tellement mieux, et à la version d'après, on l'abandonne pour Plymouth.
                  Là, Canonical aurait mieux fait de plus s'investir dans les changements sur les notifications qui arriveront dans Gnome 3, plutôt que de bosser dans leur coin sur un système de notifications temporaires…
                  Enfin, c'est en tout cas mon avis.


                  ( http://www.netsplit.com/2009/09/02/making-a-splash/ )
                  • [^] # Re: Canonical

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    Si on fait preuve d'optimisme, on peut aussi se dire que c'est en essayant de faire autrement puis en revenant à la solution établie que Canonical valide cette dernière.

                    BeOS le faisait il y a 15 ans !

          • [^] # Re: Canonical

            Posté par . Évalué à  3 .

            Je me contenterai de remarquer que Totem a plus de fonctions que Dragon Player. Au hasard, la prise en charge des sous-titres, de UPNP, ou de Youtube...

            ET moins que Kaffeine, pas la prise en charge de la tele ou de l'enregistrement pre-programme par exemple. Bon encore un troll "qui c'est qui pisse le plus loin".
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par . Évalué à  2 .

              Ben oui, mais Totem est le lecteur officiel de GNOME, et Dragon celui de KDE. Je ne fais que comparer les deux environnements nus.

              Et quand je vois que Kaffeine utilise Xine ce qui l'empêche de lire du VP8 et que sa fenêtre ne peut pas être redimensionnée en dessous de 600 pixels de largeur; je le trouve inutilisable.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Canonical

                Posté par . Évalué à  2 .

                Pour le redimensionnement je ne m'en etais pas apercu mais c'est vrai que c'est idiot pour ton deuxieme point je pense que tu as un train de retard:

                http://www.xine-project.org/home


                2010-07-25: Release
                xine-lib 1.1.19
                A new version of xine-lib is available. This is mainly bug fixes, but there are one or two new features, notably support for the WebM container format.

                Please check the release notes for details & known problems.

                Download it from our download page.
                • [^] # Re: Canonical

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  La taille, je m'en suis aperçu sur mon netbook...
                  Quand à mon retard, ça n'a que onze jours, c'est juste un wagon, et encore, un petit :-)

                  Je m'en vais l'essayer à nouveau alors.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: Canonical

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    Pour la date je l'ai vu apres avoir poste et donc en effet tu as pas tort :) vu que dans toutes les distributions c'est pas mis a jour.

                    Pour dragon player de tout de facon je suis d'accord sur le fait que c'est nul, il y a un truc penible aussi avec ce sont les raccourcis clavier sont completement idiot (touche '+' pour avancer de 10 sec) du coup il degage a peine l'installation kde fini
          • [^] # Re: Canonical

            Posté par . Évalué à  5 .

            Je me contenterai de remarquer que Totem a plus de fonctions que Dragon Player

            Cette bouse de Totem ? Tiens, je viens de le réessayer par curiosité, chargement d'un film puis des sous-titres : les sous-titres ne s'affichent pas (sans message d'erreur, bien sûr) alors que mplayer n'a aucun problème avec. Poubelle.

            C'est comme Sound Juicer qui marche moins bien qu'un vieux grip non maintenu. Quand on redéveloppe tout de A à Z, vaudrait mieux s'assurer que le résultat est à la hauteur...
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par . Évalué à  2 .

          J'oublais un truc que j'aimerais vraiment voir arriver dans KDE : GNOME Disk Utility.

          Un vrai bonheur, il supporte tout y compris les partitions chiffrées, il ne lui manque que LVM qui est prévu dans les prochaines versions, quand ce sera implémenté dans Udisks.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Canonical

      Posté par . Évalué à  5 .

      il semble bien que Canonical ne contribue pas du tout à la mesure de sa popularité parmi les GNU/Linuxiens

      Mandriva, par contre, contribue bien à la mesure de sa popularité récente : 0.58% des commits :/
      • [^] # Re: Canonical

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        Ceci dit, Mandriva c'est beaucoup plus petit que Canonical, et le fait qu'elle arrive à faire la moitié de ce que fait Ubuntu pour GNOME en sachant que l'environnement privilégié de Mandriva est KDE, c'est vraiment pas si mal !
    • [^] # Re: Canonical

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Et c'est marrant de voir que certains devs ont fait plus de commit à eux seuls que l'ensemble de Canonical :

      http://0pointer.de/blog/projects/i-am-more-awesome-than-cano(...)

      (Lennart Poettering, développeur de PulseAudio et de systemd notamment)

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: Canonical

        Posté par . Évalué à  1 .

        Ah oui mais la tu prends un mauvais exemple si Lennart Poettering a fait autant de commit c'est que le nombre de bug dans pulseaudio est "financier" (j'ai bien aime la reflexion que j'ai lu sur le fait que l'expression "chiffres astronomique" ne pouvait pas s'appliquer a la finance car bien trop petit).

        --> []
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par . Évalué à  1 .

          C'est peut-être bien pour résoudre des bugs apportés par l'intégration catastrophique dans Ubuntu, non ?

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Canonical

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Je vois pas le rapport entre le code du projet et une implémentation foireuse, à part peut-être découvrir des bugs qui sont contournés ailleurs.

            Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: Canonical

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      >> C'est justement ce que l'on reproche à Canonical quand on dit qu'ils ne contribuent pas à l'écosystème global.

      Et comme ils ne sont pas contraints de le faire, tout va très bien madame la marquise.
      Pourquoi veut-on les obliger ? À cause du succès ? Et si c'était JKL, Jean-Kevin Linux, la version la plus répandue, celle qui avait eu un succès fou et qui avait fait connaître Linux aux foules ignorantes, et que cette distribution était gérée dans la cave du beau-père de Jean-Kevin, on lui reprocherait de ne pas contribuer ?

      Je considère que gérer une distro si importante est une contribution majeure à l'écosystème. Si vous voulez un investissement en retour proportionnel au fric du gérant de la boite, c'est que vous n'êtes pas faits pour les licences type GPL (ni BSD, d'ailleurs). C'est je trouve typiquement un cas de « je te tends la main, tu veux le bras » qui sert à occulter une frustration due au succès de la distro (qu'elle soit bien ou non).
      • [^] # Re: Canonical

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        >>> Et comme ils ne sont pas contraints de le faire, tout va très bien madame la marquise.

        Personne n'a dit ni même sous-entendu que Canonical était contrainte de contribuer à l'écosystème global. Ce n'est pas une question d'obligation juridique, de licence ou de quoi que ce soit.
        C'est juste que, à la base, le logiciel libre c'est un modèle d'entraide est de partage donc il est normal que la pression sociale s'exerce pour que chacun contribue dans la mesure de ses moyens et en fonctions de ses capacités.
        Personne ne va reprocher à des projets bénévoles de type Gentoo ou Debian de ne pas avoir beaucoup de contributions.
        En revanche pour le projet Ubuntu qui est ultra populaire et qui est porté par Canonical (une entreprise privée qui paye des développeurs et qui est dirigé par un milliardaire favorable au libre) cela paraîtrait normal de contribuer à l'écosystème du libre.
        Si cette contribution est faible (*) alors je trouve normal d'exercer une pression sociale pour l'inciter à contribuer plus au pot commun.

        *: Modulo les calculs d'Alenvers plus haut.
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          s/un modèle d'entraide est de partage/un modèle d'entraide et de partage
        • [^] # Re: Canonical

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          STOP

          C'est juste que, à la base, le logiciel libre c'est un modèle d'entraide est de partage

          Allons-y direct : n'importe quoi.
          Le libre, même à la base, n'a rien à voir avec l'entraide, et le partage se fait non pas avec l'upstream, mais avec celui qui reçoit un programme.
          Tu mélanges avec autre chose.

          En tous cas c'est ce que la FSF dit :
          http://www.fsf.org/about
          "The Free Software Foundation (FSF) is a nonprofit with a worldwide mission to promote computer user freedom and to defend the rights of all free software users."

          RIEN sur l'upstream, RIEN sur l'entraide.

          http://www.gnu.org/philosophy/philosophy.html
          "These possibilities make software as useful as it is; we believe software users should be able to make use of them."

          toujours RIEN.

          Un troll de RMS sur open-source vs libre?
          http://www.gnu.org/philosophy/open-source-misses-the-point.h(...)

          Toujours RIEN sur l'upstream et l'entraide.

          Ce n'est pas une question d'obligation juridique, de licence ou de quoi que ce soit.

          Surtout, ça n'a rien à voir avec le libre : le libre s'intéresse à celui qui reçoit le programme, pas le développeur upstream.

          cela paraîtrait normal de contribuer à l'écosystème du libre.

          Il y contribue : le source de toutes leurs modifications sont disponibles, libre à toi d'essayer de l'inclure dans Gnome et de te faire jeter.

          patrick_g, avec tout le respect que j'ai envers toi, ici je ne peux dire que tu te plantes en confondant le libre avec autre chose (que ce soit juridique ou éthique). Tu t'intéresses à l'upstream, c'est sympa, mais ça n'a absolument rien à voir avec le libre, mais avec l'état d'esprit d'une partie des libristes. Tu regardes l'upstream, alors que le libre regarde celui qui reçoit le code. A ta décharge, beaucoup ici font cet amalgame (j'ai déjà eu l'occasion de troller sur le sujet) en confondant celui qui reçoit le code avec l'upstream (alors que dans l'ordre chronologique, c'est complètement opposé)

          Si l'éthique du libre doit aller dans la direction de l'upstream, faudra un jour le préciser noir sur blanc, car aujourd'hui même la FSF n'en fait pas état. Et ce jour la, le libre se divisera (encore on m'objectera...)

          Canonical contribue au libre en faisant du libre.
          Maintenant, si on lui demande de contribuer upstream, même "éthiquement", ben... Ca n'a plus grand chose à voir avec le libre. Et encore une fois, l'avantage du libre et que toi tu peux proposer les patches à Gnome sur base du travail de Canonical. Contribuer upstream est utile pour déléguer le travail de maintenance, mais c'est tout.

          Alors, je sais, RMS part souvent oralement dans des gros trolls genre le copyright devrait mourir etc, mais dès qu'on doit écrire quelque chose, ben il y a tout de suite moins de monde. Ou alors la FSF n'est pas garante de la définition de libre comme vous l'entendez? Personnellement je regarde la définition de libre faite pas la FSF ,et vous quelle est votre base de définition?

          bref, Canonical contribue au libre, peut-être pas de la manière dont certains voudraient (=en contribuant upstream), mais ce serait que tordre l'idée du libre de demander ça à Canonical. Le libre, c'est aussi la liberté de contribuer différemment, sans les conservatismes de certains (genre "tu es gentil uniquement si tu contribues upstream")

          Si cette contribution est faible (*) alors je trouve normal d'exercer une pression sociale pour l'inciter à contribuer plus au pot commun.

          Non, c'est anormal, et tout libriste dans le sens de la FSF devrait hurler qu'on mette cette pression qui limite la liberté de l'utilisateur. Pour choquer, je dirai que c'est carrément contre le libre de mettre cette pression.
          • [^] # Re: Canonical

            Posté par . Évalué à  0 .

            Canonical ne serait donc qu'un utilisateur de gnome et du noyau?

            Eu égard à leurs déclarations et leurs objectifs, on pourrait s'attendre à ce qu'ils s'élèvent au dessus de ce simple niveau.
          • [^] # Re: Canonical

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

            Ouf ! Je craignais un peu que mon appât ait été déployé en vain mais finalement ça a mordu ;-)

            Plus sérieusement je suis d'accord avec presque tout ce que tu écris MAIS je pense que tu n'as pas compris ma position. J'ai sans doute dû mal m'exprimer.
            Je ne dis pas que c'est une obligation de libre que de contribuer upstream. Je dis juste que c'est "courtois" ou bien "amical" de le faire (c'est dur de trouver un adjectif approprié).
            Prenons un exemple: un type veut entrer dans une pièce. Il arrive devant la porte d'entrée juste en même temps qu'une autre personne. Il est "courtois" de ne pas s'engouffrer en premier et, au contraire, de tenir la porte pour que l'autre personne entre en premier.
            Ce n'est pas illégal, ce n'est pas immoral, ce n'est même pas "non éthique", de passer en premier. C'est juste discourtois. Cela montre qu'on pense à soi sans penser aux autres.

            Si les développeurs salariés par Canonical produisent du code pour leur distro sans songer à travailler avec l'upstream alors ce n'est pas illégal, ce n'est pas immoral, ce n'est même pas "non éthique".
            C'est juste discourtois. Cela montre qu'ils pensent à leurs users sans penser aux autres users.

            En outre on sait très bien que la solution la plus efficace c'est d'écrire du code pour l"upstream puisque ce code sera utilisé et testé par bien plus de monde que du code spécifique distro.
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Ouf ! Je craignais un peu que mon appât ait été déployé en vain mais finalement ça a mordu ;-)

              Fallait bien s'y coller :).

              Cela montre qu'ils pensent à leurs users sans penser aux autres users.

              C'est ce que j'aime dans le libre : la liberté de penser à qui on a envie.

              C'est juste discourtois.

              Je disconviens toujours : l'upstream a fourni un programme avec une licence libre, de manière gratuite ou non c'est son problème, en disant "vous êtes libre de l'adapter". En essayant de reprendre ton exemple (pas facile l'exemple), c'est un peu comme si une des personnes dit "je vous en prie" en faisant un geste à l'autre de passer, et qu'il n'apprécie pas que l'autre ne lui ai pas répondu "ah non, à vous" par "courtoisie" et a simplement utilisé l'offre et a traversé la porte. Avec le genre de courtoisie demandé, on va plus s'en sortir "je vous en prie", "non, à vous", "mais non a vous", "non non" etc. Celui qui passera aura tord.

              En outre on sait très bien que la solution la plus efficace c'est d'écrire du code pour l"upstream puisque ce code sera utilisé et testé par bien plus de monde que du code spécifique distro.

              Non.
              C'est efficace uniquement sous condition : que le contributeur et l'upstream soient en phase. Le problème pour Canonical est que ses modifs sont rarement en phase avec l'upstream, je comprend qu'il ne s'emmerde pas à soumettre des patchs qu'il sait qu'ils seront refusés car pas dans la mentalité Gnome (ou autre). Canonical n'a aucun intérêt à remonter upstream dans les modifs qu'il fait, et ça, c'est le problème de l'upstream de faire le nécessaire pour donner envie de contribuer, et ça n'a rien à voir avec libre mais sur le modèle de développement.

              Et quitte à me répéter, Canonical fournit le patch : diff sur les sources, Ubuntu est assez connu quand même pour que Gnome sache où chercher si ça lui plait vraiment, Ubuntu n'est pas/plus une petite distro sans modifs cachées dans un tout petit coin et dont personne ne connait l'existence. Gnome est libre de le prendre, ou pas, ils ont d'ailleurs décidé de ne pas prendre de ce que j'ai compris.
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Pour revenir sur ton exemple :

              Il est "courtois" de ne pas s'engouffrer en premier et, au contraire, de tenir la porte pour que l'autre personne entre en premier.

              Que penses-tu des gens qui traitent les gens qui passent en premier par la porte de parasites? Est-ce de la courtoisie? Est-ce qu'on peut appeler courtoisie un truc qu'on ferait sous la pression sociale et/ou les insultes?
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  -3 .

              Perso, je pense que si Canonical n'est tres voyant dans ses contributions en terme de code, cela fait il pourtant de lui qqn qui ne contribue pas du tout ?

              On dit souvent qu'un logiciel Libre n'est pas que du code mais aussi des traductions, du design, de l'ergonomie, etc et que toutes les competences sont recherchees.

              Pourquoi en serait il autrement avec Ubuntu ?
              - Ubuntu n'est elle pas LA distribution qui a fait passer l'ensemble des autres distributions de 3 (voire 6) CDs a 1 seul et unique ?
              - N'est elle pas LA distrib qui a vraiment popularisé le LiveCD installable propre et clean (me parlez pas de knoppix, merci) ?
              - N'est elle pas LA distrib qui a rendu la procedure d'install conprehensible pour les debutants avec une grande automatisation (sans sacrifier la personnalisation pour les experts) et des etapes peu nombreuses et claires ?
              - N'est elle pas LA distrib qui a enfin fait des choix clairs et uniques pour les logiciels installés par defaut ? (ah la grande epoque mandriva avec 3 player videos, 4 players audio, 2 traitements de texte, 3 mailers, etc)
              - N'est elle pas LA distrib qui a fait des choix techniques tres courageux au niveau de la securite (sudo, pas de compte root, etc) ?
              - N'est elle pas LA distrib qui a popularisé les cycles de releases de 6 mois avec des dates fixes ?
              - N'est elle pas celle qui a permis a Linux d'etre connu au dela des cercles habituels des linuxiens ?


              Tout ca n'a t il aucune valeur ?

              Pour moi, Ubuntu n'est pas que du code mais aussi une integration de qualité, des principes nouveaux en rupture avec la "tradition" et une capacité a buzzer autour d'elle mais aussi autour du Libre en general.
              Ubuntu a provoqué un tournant qui a ete au benefice du Libre dans son ensemble et c'est a leur credit.
              Le code est une chose importante mais y'a pas que ca...
              • [^] # Re: Canonical

                Posté par . Évalué à  7 .

                > Ubuntu n'est elle pas LA distribution qui a fait passer l'ensemble des autres distributions de 3 (voire 6) CDs a 1 seul et unique ?

                Pardon, Ubuntu a obligé tout le monde à passer au CD unique ?

                > N'est elle pas LA distrib qui a vraiment popularisé le LiveCD installable propre et clean (me parlez pas de knoppix, merci) ?

                Nope, tu donnes toi-même la première distro qui a popularisé le live-CD

                > N'est elle pas LA distrib qui a rendu la procedure d'install conprehensible pour les debutants avec une grande automatisation (sans sacrifier la personnalisation pour les experts) et des etapes peu nombreuses et claires ?

                Tu parles du fameux installeur Debian ? On va dire que Anaconda, DiskDrake permettaient déjà de le faire.

                > N'est elle pas LA distrib qui a enfin fait des choix clairs et uniques pour les logiciels installés par defaut ?

                Mepis l'avait fait avant. En fait, on pourrait dire qu'Ubuntu s'est inspiré de Mepis, la seule différence étant le choix de GNOME au lieu de KDE.

                > N'est elle pas LA distrib qui a fait des choix techniques tres courageux au niveau de la securite (sudo, pas de compte root, etc) ?

                Des choix courageux ? Des choix merdiques, sudo a été conçu pour offrir un accès granulaires à certaines commandes et pas pour remplacer un vrai compte root. D'ailleurs l'utilisation à tort et à travers de sudo par les utilisateurs d'ubuntu a été croqué par ce fameux strip de xkcd
                http://xkcd.com/149/

                J'ai entendu personne encensé PolicyKit qui offre une solution correcte à la gestion fine des droits au niveau du bureau.

                > N'est elle pas LA distrib qui a popularisé les cycles de releases de 6 mois avec des dates fixes ?

                N'importe quoi, primo, Ubuntu n'a fait que se caler sur le cycle de GNOME (proposé en 2002 par Havoc Pennington environ 2 ans avant même la formation de Canonical), secundo, alors qu'ubuntu sortait sa première version publique, Fedora avait déjà sortie 3 versions selon un cycle de 6 mois.
                http://mail.gnome.org/archives/gnome-hackers/2002-June/msg00(...)

                > N'est elle pas celle qui a permis a Linux d'etre connu au dela des cercles habituels des linuxiens ?

                Elle a surtout bouffé l'espace médiatique que devait se partager toutes les autres distributions, est-ce que ubuntu a significativement augmenté la présence médiatique du logiciel libre, j'en doute. D'ailleurs, on parle surtout d'ubuntu et beaucoup moins de linux, logiciels libres, quant à GNU c'est à peine si ça existe pour les journaleux.
                Avant, on parlait beaucoup de Mandrake (ça passait même au journal télé), un peu de linux, maintenant c'est ubuntu ubuntu. Si on parle plus du libre, c'est également du fait qu'en parallèle, les connexions haut-débits ont bien progressés en 10 ans, si le libre est plus visible c'est principalement sur les nouveaux médias, on parle pas plus des logiciels dans les médias traditionnelles qu'avant.


                Certains semblent confondre cause et conséquence, 2003/2004 c'est un tournant dans le libre, la plateforme GNU/Linux atteint la maturité (linux 2.6, GNOME2, KDE3, udev/HAL, ...), l'adoption grandissante du haut-débit (donc une cible potentielle plus grande etc ...), les entreprises commencent à être plus réceptives aux avantages du libre etc ... En 2004, la toute jeune Canonical n'avait pas les moyens d'influer sur le logiciel libre du moins pas dans les proportions qu'on lui prête. La plupart des fanboys sont d'ailleurs des gens qui découvraient à peine le libre à cette époque parce que tout ce qu'Ubuntu proposait à l'époque (en dehors du marketing viral), Mepis le proposait déjà (debian simple à installer, 1 média, 1 logiciel par fonctionnalité etc ...).

                Et il faut le reconnaitre, Shuttleworth n'est pas millionnaire pour rien, il a su posé ses billes au bon moment et faire les bons choix. Ubuntu n'est pas une révolution, mais concrétise la maturité du libre comme Mandriva précédemment avait représenté l'avénement du bureau libre convivial.
                • [^] # Re: Canonical

                  Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                  Des choix courageux ? Des choix merdiques,

                  Au moins, ça clarifie ta position : ce que tu n'aimes pas est considéré merdique.
                  Pour info, sudo vient de BSD, ça a 30 ans, et il a fallu Ubuntu pour qu'enfin ça soit sous Linux.

                  Tu n'aimes pas, OK. Ca n'en fait pas quelque chose de merdique.
                  On revient toujours au truc qui veut que dès qu'on ne vas pas dans les règles édictées par n'importe qui comme ça lui chante, on est le mal. Bonjour la liberté de cette frange de population libriste...

                  Elle a surtout bouffé l'espace médiatique que devait se partager toutes les autres distributions,

                  Ou pas.

                  est-ce que ubuntu a significativement augmenté la présence médiatique du logiciel libre, j'en doute.

                  Je doute de ton affirmation.

                  Certains semblent confondre cause et conséquence,

                  Ou pas.
                  • [^] # Re: Canonical

                    Posté par . Évalué à  7 .

                    > ce que tu n'aimes pas est considéré merdique.
                    De ta part, c'est très gonflé ...
                    Mais c'est pas la première fois que tu déformes les propos des gens selon ton bon vouloir.

                    > Pour info, sudo vient de BSD, ça a 30 ans, et il a fallu Ubuntu pour qu'enfin ça soit sous Linux.
                    (l'emphase est de moi)
                    Primo, il n'a pas fallu attendre Ubuntu pour que sudo soit fournis dans toutes les distrps GNU/Linux, secundo, tu sais lire ? j'ai dit que sudo a été conçu pour fournir un accès granulaire à certaines commandes PAS pour remplacer un compte root.
                    Le problème n'est pas tant sudo que de l'utiliser en substitut du compte root, ça n'apporte rien au niveau de la sécurité, ça encourage de mauvais comportements (comme mettre sudo devant toutes les commandes, j'ai vu ça des milliers de fois sur les forum ubuntu), contrairement à su -lc, sudo a un timeout, suffit juste de passer derrière pour foutre le bordel sur une ubuntu.

                    C'est quand même énorme de sortir des âneries pareilles, même venant de toi.


                    > Ou pas.
                    > Je doute de ton affirmation.
                    (mauvaise foi|zenitram) cd key
                  • [^] # Re: Canonical

                    Posté par . Évalué à  10 .

                    > (sudo) et il a fallu Ubuntu pour qu'enfin ça soit sous Linux.

                    bwahahahahahahahahahahahaha.
                • [^] # Re: Canonical

                  Posté par (page perso) . Évalué à  -3 .

                  >Pardon, Ubuntu a obligé tout le monde à passer au CD unique ?

                  Non, encore heureux... mais c'est Ubuntu qui a lancé le mouvement et ca a clairement ete un gros avantage pour les utilisateurs qui ont apprecié. Voila tout.
                  Et les autres distribs ont suivi...

                  > Nope, tu donnes toi-même la première distro qui a popularisé le live-CD

                  Knoppix etait de la merde en barre. Sale, buggée et inutilisable au quotidien.
                  Ubuntu a popularisé ce principe et en a fait un CD a installer ET a tester en MEME TEMPS. C'est une sacree (r)evolution dans l'art d'installer un OS.
                  Toutes les autres distribs ont aussi suivi... betement dirai-je meme...

                  > Tu parles du fameux installeur Debian ? On va dire que Anaconda, DiskDrake permettaient déjà de le faire.

                  Non, ca n'a rien a voir.
                  Ubuntu est la premiere distrib a proposer l'install tout en laissant l'OS "LiveCD" accessible et utilisable. Elle ne demande que 5 ou 6 etapes simples.
                  Un truc genial : redimensionner une partition windows se fait avec un simple curseur. Ensuite, l'installeur se debrouille tout seul.
                  Plus simple, tu meurs. Aucune autre distrib n'avait ce genre de chose avant Ubuntu.

                  > Mepis l'avait fait avant. En fait, on pourrait dire qu'Ubuntu s'est inspiré de Mepis, la seule différence étant le choix de GNOME au lieu de KDE.

                  Ouais si tu veux... je te concede ca si tu veux.
                  Mais bon, les autres distribs ont fait la meme chose une fois qu'Ubuntu est arrivee, pas avant.


                  >Des choix courageux ? Des choix merdiques, sudo a été conçu pour offrir un accès granulaires à certaines commandes et pas pour remplacer un vrai compte root. D'ailleurs l'utilisation à tort et à travers de sudo par les utilisateurs d'ubuntu a été croqué par ce fameux strip de xkcd
                  http://xkcd.com/149/

                  Et alors ? Ca marche pas ? Ubuntu est devenu la 1ere distrib a connaitre a virus ?
                  Non.
                  Par contre, pas d'utilisateur connecté par defaut en root et la securité est preservee et simple a comprendre pour les utilisateurs. Et c'est ce qui compte.


                  > J'ai entendu personne encensé PolicyKit qui offre une solution correcte à la gestion fine des droits au niveau du bureau.

                  Ben si. Et meme Ubuntu l'a adopté.
                  PolicyKit a ete une belle avancee largement adoptee.


                  > N'importe quoi, primo, Ubuntu n'a fait que se caler sur le cycle de GNOME (proposé en 2002 par Havoc Pennington environ 2 ans avant même la formation de Canonical), secundo, alors qu'ubuntu sortait sa première version publique, Fedora avait déjà sortie 3 versions selon un cycle de 6 mois.
                  http://mail.gnome.org/archives/gnome-hackers/2002-June/msg00(...)

                  Si tu veux, je t'accorde ca aussi...


                  > N'est elle pas celle qui a permis a Linux d'etre connu au dela des cercles habituels des linuxiens ?

                  Elle a surtout bouffé l'espace médiatique que devait se partager toutes les autres distributions, est-ce que ubuntu a significativement augmenté la présence médiatique du logiciel libre, j'en doute. D'ailleurs, on parle surtout d'ubuntu et beaucoup moins de linux, logiciels libres, quant à GNU c'est à peine si ça existe pour les journaleux.

                  Et alors ?? GNU est qqch d'extremement vague... meme pour une bonne part de linuxiens. Le nombre de distribs dont aucune ne sortait du lot a toujours ete une source de confusion.
                  Ubuntu a ete placee en tete au niveau mediatique mais n'a pas occulté tout le monde pour autant car dès qu'un journaliste gratte un peu, il ne peut pas louper le reste.
                  Ubuntu a donné une consistence au Libre et a "Linux". Mais il n'a bouffé dans la gamelle a personne. Au contraire meme, il a tiré les autres sous les projecteurs.

                  Bien evidemment qu'il y a encore beaucoup de gens qui font l'amalgame ubuntu=linux mais personne ne pourra l'empecher au meme titre que les amalgames E bleu = internet.


                  > Avant, on parlait beaucoup de Mandrake (ça passait même au journal télé), un peu de linux, maintenant c'est ubuntu ubuntu. Si on parle plus du libre, c'est également du fait qu'en parallèle, les connexions haut-débits ont bien progressés en 10 ans, si le libre est plus visible c'est principalement sur les nouveaux médias, on parle pas plus des logiciels dans les médias traditionnelles qu'avant.

                  Les modes se font et se défont, c'est la vie...
                  Mandriva a eu son heure de gloire et aujourd'hui est au fond du trou... Est ce la faute a Ubuntu ?
                  Faut pas tout melanger...


                  > Certains semblent confondre cause et conséquence, 2003/2004 c'est un tournant dans le libre, la plateforme GNU/Linux atteint la maturité (linux 2.6, GNOME2, KDE3, udev/HAL, ...), l'adoption grandissante du haut-débit (donc une cible potentielle plus grande etc ...), les entreprises commencent à être plus réceptives aux avantages du libre etc ... En 2004, la toute jeune Canonical n'avait pas les moyens d'influer sur le logiciel libre du moins pas dans les proportions qu'on lui prête. La plupart des fanboys sont d'ailleurs des gens qui découvraient à peine le libre à cette époque parce que tout ce qu'Ubuntu proposait à l'époque (en dehors du marketing viral), Mepis le proposait déjà (debian simple à installer, 1 média, 1 logiciel par fonctionnalité etc ...).
                  Et il faut le reconnaitre, Shuttleworth n'est pas millionnaire pour rien, il a su posé ses billes au bon moment et faire les bons choix. Ubuntu n'est pas une révolution, mais concrétise la maturité du libre comme Mandriva précédemment avait représenté l'avénement du bureau libre convivial.


                  Ouais mais c'est quand meme Ubuntu qui a planté le baton qui a marque le virage a prendre pour tout le monde.

                  Quoiqu'il en soit, mon message avait surtout pour but de montrer que l'integration est TRES importante. Bien plus que les dev ne le croient. Un des GROS problemes du Libre est qu'il est archi-dominé par les devs.
                  Les devs sont des gens tres gentils mais ils ne voient que le code. Ils ne savent pas se mettre a la place de l'utilisateur, ils ne savent pas non plus se mettre a la place de l'administrateur. L'ergonomie et l'exploitation sont des choses inconnues pour eux donc il FAUT des *bons* integrateurs qui font le petit bout de chemin qui fait d'un bon code un vrai logiciel utilisable et utilisé.
                  Ce petit bout de chemin est pas forcement tres grand, il est pas forcement tres compliqué et il est pas forcement tres valorisant mais il est *indispensable*. Tant qu'il n'est pas fait, le bon code ne vaut RIEN pour celui a qui il est destiné : l'utilisateur.
                  C'est là qu'Ubuntu apporte sa pierre. Il n'est pas le seul a travailler a ce niveau bien sur mais la pierre d'Ubuntu n'est pas negligeable.
                  • [^] # Re: Canonical

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    Mepis proposait déja sa distribution sous forme de LiveCD installable en quelques étapes avant qu'Ubuntu en sorte sa première release.
                    Mandriva a proposé son LiveCD One installable très facilement également avant Ubuntu...
                    • [^] # Re: Canonical

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      Mepis n'etait et n'est pas vraiment libre ou plutot gratuite. Seul l'avant derniere version l'est ce qui fait qu'elle se cantonne a une niche ce qui est dommage car c'etait une tres bonne distribution et en effet bien meilleur que ubuntu bien que base toutes deux sur la meme distribution.
                  • [^] # Re: Canonical

                    Posté par . Évalué à  4 .

                    Tu exagères beaucoup l'importance de Canonical/Ubuntu.

                    > mais c'est Ubuntu qui a lancé le mouvement et ca a clairement ete un gros avantage pour les utilisateurs qui ont apprecié.

                    D'autres distros le faisaient, entre autre Mepis (qui a clairement inspiré Ubuntu; Debian simple d'utilisation, simple à installer, choix d'applications, live-cd, etc ...)

                    > Knoppix etait de la merde en barre. Sale, buggée et inutilisable au quotidien.

                    T'as pas trouvé mieux comme arguments ? Knoppix a popularisé le live-cd et était une bonne distro compatible Debian.

                    > Un truc genial : redimensionner une partition windows se fait avec un simple curseur. Ensuite, l'installeur se debrouille tout seul.
                    Plus simple, tu meurs. Aucune autre distrib n'avait ce genre de chose avant Ubuntu.

                    La première distro à avoir proposé ça, c'était Mandrake ... diskdrake le faisait déjà en 2002.
                    Anaconda le fait depuis Fedora 9 (début 2008) pour les partitions NTFS, pas longtemps après l'installeur live d'Ubuntu.

                    > Mais bon, les autres distribs ont fait la meme chose une fois qu'Ubuntu est arrivee, pas avant.

                    avant Ubuntu, c'était terra nullius

                    > Et alors ? Ca marche pas ? Ubuntu est devenu la 1ere distrib a connaitre a virus ?

                    Je savais pas que sudo était un anti-virus.

                    > Par contre, pas d'utilisateur connecté par defaut en root et la securité est preservee et simple a comprendre pour les utilisateurs. Et c'est ce qui compte.

                    Tu sais, suffit de cacher l'utilisateur root de l'écran de login (comme tout le monde le fait depuis 10 ans quoi) et ça suffit. Utiliser sudo en substitut de compte root est une faille de sécurité, point barre.

                    > Ben si. Et meme Ubuntu l'a adopté.

                    Justement, il passe leur temps à adopter des trucs et pas à développer alors qu'ils se vantent en permanence d'avoir rendu GNU/linux user-friendly (ok, mais vous avez fait quoi ? ...) et qu'on leur attribue des choses qu'ils n'ont pas faites (comme tu le fais).

                    > Ubuntu a donné une consistence au Libre et a "Linux". Mais il n'a bouffé dans la gamelle a personne. Au contraire meme, il a tiré les autres sous les projecteurs.

                    Ubuntu a cannibalisé l'espace médiatique de tout les autres, et n'a certainement pas tiré les autres sous les projecteurs.

                    > Bien evidemment qu'il y a encore beaucoup de gens qui font l'amalgame ubuntu=linux mais personne ne pourra l'empecher au meme titre que les amalgames E bleu = internet.

                    Canonical encourage justement cet amalgame, à force de leur répéter que les autres distros sont inutilisables par le commun des mortels, que Canonical est la seule à travailler pour GNU/linux accessible à tous (alors que leur contribution restent marginale), les gens finissent par le croire.

                    > Les modes se font et se défont, c'est la vie...

                    Le truc c'est que je parlais pas de mode ou de mandriva en particuliers, juste que l'exposition médiatique du libre dans les médias traditionnels n'ont pas tellement évolués.
                    L'arrivée d'Ubuntu n'a pas augmenté significativement cette exposition médiatique.

                    > Ouais mais c'est quand meme Ubuntu qui a planté le baton qui a marque le virage a prendre pour tout le monde.

                    Ubuntu ce serait plutôt un des jolis rubans (marron) qui ornerait le bâton, Canonical est arrivé après que les fondations du bureaux aient été posées, chronologiquement parlant.
                    En 2004/2006, Canonical n'avait clairement pas la carrure pour être leader et imposer son point de vue, c'était encore une gentille Debian Sid bien configuré sans plus. Même si Canonical s'est affirmé depuis, ils sont loin d'être des leaders dans le bureau libre comme le démontre l'étude de Dave Neary.

                    > C'est là qu'Ubuntu apporte sa pierre. Il n'est pas le seul a travailler a ce niveau bien sur mais la pierre d'Ubuntu n'est pas negligeable.

                    Certes, la contribution n'est pas négligeable, personne ne critique Canonical à ce niveau mais elle n'est clairement pas à la hauteur du discours tonitruant de Canonical.
                    Canonical n'a pas révolutionné le bureau libre, Canonical contribue moins que des startups plus récentes, qu'une boite au bord de la famille et 10 fois moins d'ingénieurs, qu'une boite censé se foutre du desktop ... etc.
                    Canonical, c'est un peu la grenouille qui se voulait aussi grosse qu'un boeuf.
                    • [^] # Re: Canonical

                      Posté par . Évalué à  3 .

                      La première distro à avoir proposé ça, c'était Mandrake ... diskdrake le faisait déjà en 2002.

                      Exact, je me souviens l'avoir vu sur Mandrake 9.2 (que j'avais achetée je ne sais plus en quelle année... Je dois encore avoir les médias).

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: Canonical

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      L'arrivée d'Ubuntu n'a pas augmenté significativement cette exposition médiatique.

                      C'est la ou tu te trompes mais c'est pas grave. De tout de facon on n'arrivera pas a te convaincre. Apres ton argument que si Canonical/Ubuntu n'avait pas existe cela aurait une autre peut etre mais bon re-ecrire l'histoire ne change rien. Ce qui est sur c'est que cela n'aurait pas ete Red-Hat, pas le meme creneau, ni Novell, idem.

                      Et tant que nous y sommes a re-ecrire l'histoire ou serait linux sans le gros FUD de SCO? Qui me semble a "legerement" fait plus de mal a Linux que tout ce que a fait, fait ou fera (ou pas) Canonical.
                      • [^] # Re: Canonical

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Là où il n'a pas tort, c'est que l'arrivée d'Ubuntu n'a pas augmenté l'exposition médiatique du *libre*.

                        Combien d'articles qui font l'apologie d'Ubuntu face à Windows et Mac OS X, sans tenir compte de cet aspect libre ? Combien le font ?

                        Et surtout, qu'attendre pour le libre d'une distribution qui inclut met en avant des pilotes proprios lors de son installation ? Qu'attendre de Canonical lorsqu'elle achète une licence H.264 ?

                        Une distribution n'est pas libre si ce qu'elle propose ne peut-être profitable qu'à ses utilisateurs (et Novell n'est certes pas beaucoup mieux). C'est pour ça que Debian insiste pour ne pas avoir de passe-droit (souvenons-nous de l'affaire Iceweasel).

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                        • [^] # Re: Canonical

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                          Et surtout, qu'attendre pour le libre d'une distribution qui inclut met en avant des pilotes proprios lors de son installation ? Qu'attendre de Canonical lorsqu'elle achète une licence H.264 ?

                          Qu'il apporte une distro à 99% libre plutôt que d'inciter les gens à prendre un OS 0% libre?
                          Parce que les utilisateurs, les vrais, pas les geeks ultra minoritaires, ont bêtement comme idée qu'un outil doit être utilisable avant d'être libre, et ben les autres distro ne répondent pas au besoin, tout simplement.
                          On se plaint qu'Ubuntu soit installé partout? Ben oui, mais la communication est claire : eux ont H.264, des drivers proprios, ça marche, alors que les autres disent "non mais c'est le mal, on fait pas", ben faut pas s'étonner ensuite qu'avec cette publicité les autres distro ne se "vendent" pas.

                          Désolé, ce n'est pas ton cas, mais moi je préfère qu'une personne ai un OS à 99% libre qu'un OS à 0% libre.

                          Une distribution n'est pas libre si ce qu'elle propose ne peut-être profitable qu'à ses utilisateurs

                          On recommence :
                          - La distro n'est pas 100% libre, j'en conviens. C'est justement pour ça que ça marche.
                          - Le libre ne s'intéresse que à ses utilisateurs : lit les licences, lit la prose sur le site de la FSF! Toi, ce que tu demande pour "être libre" (s'interresser à autre chose qu'à ses utilisateurs) n'a rien à voir avec le libre. C'est un plus certes, ça peut te faire basculer dans ton choix de distro, mais c'est pas la partie "libre". Les utilisateurs en questions sont ensuite libres de filer le bébé upstream.
                          - Faire l'intégriste et ne rien faire pour faciliter la migration des gens vers du libre en s'arcboutant sur "le proprio c'est mal", désolé mais je n'ai pas le même point de vue : ça fait plus de mal au libre (on l'ignore et on utilise un autre truc 100% proprio, belle avancée du libre!) que de bien. Ubuntu a mis un coup dans la fourmilière, a répondu au besoin de pont entre le proprio et le libre parfois autiste, et c'est ça qui est une très belle contribution au libre...
                        • [^] # Re: Canonical

                          Posté par . Évalué à  2 .

                          Parceque tu crois que le fait d'avoir un OS tout beau avec rien pour faire le minimum c'est a dire lire les DVDs et ecouter les mp3 va faire pour la popularite grand public? Alors certes pour les geeks c'est pas (trop) complique pour installer ce qu'il faut mais pour le nouveau venu c'est complique et redhibitoire. Et oui certaines personnes veulent faire autre chose qu'un miroir ou un presse papier de leur ordinateur.
                        • [^] # Re: Canonical

                          Posté par . Évalué à  6 .

                          J'ai essayé le Live CD de la dernière Ubuntu.
                          Aucun driver propriétaire n'a été utilisé automatiquement.

                          Par contre, un outil m'a proposé de les installer en m'informant de façon très explicite :
                          - du gain de support matériel attendu
                          - des problèmes aussi bien techniques qu'éthiques liés à l'utilisation de logiciel propriétaire

                          Comment peut-on faire mieux ?

                          BeOS le faisait il y a 15 ans !

                    • [^] # Re: Canonical

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      Tu exagères beaucoup l'importance de Canonical/Ubuntu.

                      Ou pas.

                      avant Ubuntu, c'était terra nullius

                      Pour beaucoup beaucoup d'utilisateurs desktop d'OS libre, oui.

                      Utiliser sudo en substitut de compte root est une faille de sécurité, point barre.

                      Attend, je regarde...
                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Sudo
                      "Mac OS X d’Apple Inc., où l’utilisateur root est désactivé par défaut, a systématiquement recours à sudo pour effectuer des tâches d’administration depuis le Terminal"

                      Merde alors, un OS ayant plusieurs fois le pourcentage de marché desktop de Linux dans son ensemble (toutes distros confondues) a cette "faille de sécurité". Faut croire que certaines personnes ne sont pas d'accord avec toi.

                      Canonical est arrivé après que les fondations du bureaux aient été posées, chronologiquement parlant.

                      Une maison en parpaings, sans couche de peinture au dessus, ne se vend que très très difficilement, et c'est ce que beaucoup de programmeurs de Linux, la tête dans le guidon, oublient : il font le parpaing gratos certes, et après se plaignent que c'est pas utilisé quand l'autre en face offre parpaing+peinture au dessus. Étonnant? Pour eux seulement.

                      Canonical n'a pas révolutionné le bureau libre,

                      Peut-être pas révolutionné. Mais il a fait le nécessaire pour qu'il soit un minimum présentable.

                      Canonical contribue moins que des startups plus récentes

                      On parle de quoi?
                      - Contribution au libre? Canonical code pas mal, fait beaucoup d'autres choses qui n'est pas du code, contribue bien plus au libre que tes startups que tu cites. Juste qu'elle ne contribue pas comme toi tu l'exiges.
                      - Contribution upstream? On s'en fout, on parle de libre, pas d'une communauté qui veut imposer une idée non libre que pour être "bien" il faut contribuer upstream. Ce n'est pas le libre.

                      Encore un beau mélange entre libre et upstream et cette manie des "puristes" de vouloir descendre une distro qui a répondu au besoin... En attendant, cette distro continue son petit bout de chemin et éclate les autres au niveau desktop, bientôt Ubuntu va devenir pire que Windows dans le coeur de ces "puristes" dont le libre n'est qu'une façade (puisqu'on est libre à condition de respecter des obligations non libres).
                      • [^] # Re: Canonical

                        Posté par . Évalué à  0 .

                        Une maison en parpaings, sans couche de peinture au dessus, ne se vend que très très difficilement, et c'est ce que beaucoup de programmeurs de Linux, la tête dans le guidon, oublient

                        On dirait une description de Gnome... Je trouve amusant d'ailleurs ce projet qui ne fait "que" un bureau avec les plus grosses boites du libres derrieres alors que en face tu as KDE qui devient super joli (peinture) et qui en plus a de vrais applications et qui en prime fait en sorte, eux, d'integrer les applis du concurrents comme il faut et inversement et avec bien moins de monde derriere et quasiement aucune distrib qui le prone.

                        Et ca je trouve que c'est un exemple du probleme de Red-Hat dans le libre qui decide de a peu pres toutes les directions et si t'es pas content tant pis tu seras oblige (cf PulseAudio aussi). Heureusement il y avait des irreductibles qui ont continue.
                      • [^] # Re: Canonical

                        Posté par . Évalué à  0 .

                        > Ou pas.

                        La botte secrète de Caradoc version zenitram.


                        > Merde alors, un OS ayant plusieurs fois le pourcentage de marché desktop de Linux dans son ensemble (toutes distros confondues) a cette "faille de sécurité".

                        Apple le fait donc c'est forcément bien. Je te ferais remarquer une chose, c'est qu'Apple a développé un framework de gestion des privilèges (dans le security framework) assez proche de PolicyKit au lieu d'utiliser des trucs universellement reconnus comme étant des failles aka gksudo & cie ...

                        > Une maison en parpaings, sans couche de peinture au dessus, ne se vend que très très difficilement,Une maison en parpaings, sans couche de peinture au dessus, ne se vend que très très difficilement,

                        Ubuntu a inventé les thèmes ? merci de cette information !

                        > Peut-être pas révolutionné. Mais il a fait le nécessaire pour qu'il soit un minimum présentable.

                        Parce que les autres ne l'ont pas fait, c'est bête, on est juste des idiots de libristes qui se branlent la nouille devant la console et qui utilisent des formats désuets (comprendre pas industrialisable) comme ogg vorbis ou theora ...

                        > On parle de quoi?

                        On parle du fait que Canonical se vante d'avoir rendu le desktop libre accessible à tous et que quand on cherche leurs contributions, on trouve: le papier peint, la calculette, et c'est à peu près tout (je caricature mais c'est à peine exagéré !).
                        Personne n'oblige Canonical à participer en upstream (sauf dans ton référentiel), mais faut arrêter de s'attribuer le mérite du travail d'autrui. Soit Canonical contribue à hauteur de son discours actuel, soit ils mettent un peu d'eau dans leur vin. On ne leur demande pas plus.

                        > En attendant, cette distro continue son petit bout de chemin et éclate les autres au niveau desktop

                        Canonical aura l'air fin si elle enterre toutes les autres distros, qui fera le boulot à leur place ? J'ai posté un lien vers le billet d'Adam Williamson plus bas, ça montre que dans de nombreux cas, Canonical est absent des domaines clés pour le grand public (multimédia, réseau, graphisme etc ...), je vois mal comment on peut être leader dans le bureau libre sans investir un minimum dedans.
                        • [^] # Re: Canonical

                          Posté par . Évalué à  1 .

                          On parle du fait que Canonical se vante d'avoir rendu le desktop libre accessible à tous

                          Et c'est vrai dans le sens ou certes il existait des trucs auparavant tel que Mepis mais tellement peu connu que cela en est ridicule. Fedora n'avait et n'a pas pour vocation le grand public (c'est une distribs de tests et tu le sais tres bien). Mandriva aurait du etre cela mais bon on connait les problemes de cette boite et du coup il y a eu Ubuntu qui a rempli un vide et ca tu peux le nier et gueuler le contraire cela ne changera rien et l'histoire te donne tort sinon Ubuntu ne serait pas aussi connu si il n'y avait pas eu un vide et une demande (au passage le vide etait distribution solide base sur debian et facile a installer et utilisable directement d'ou degage Fedora et autre distrib a base de RPM).
                        • [^] # Re: Canonical

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                          Ubuntu a inventé les thèmes ? merci de cette information !

                          Boom, tu mélanges : la peinture, ce n'est pas que les thèmes. Mais tu refuses de regarder ce qui fait que les gens choisissent Ubuntu de toutes manières. Elle répond au besoin, tes thèmes moins.

                          on est juste des idiots de libristes qui se branlent la nouille devant la console et qui utilisent des formats désuets (comprendre pas industrialisable) comme ogg vorbis ou theora ...

                          Cette phrase est une belle démonstration de ce qui fait que Linux reste si petit sur le desktop :
                          - L'utilisateur : "j'ai plein de fichiers encodé avec des standards reconnus par toute l'industrie à l'exception de quelques récalcitrants, comme MP3 et H.264, je cherche un OS qui me permette de le lire"
                          - Linux (certains) : "alors, en fait, tu vas devoir réencoder dans des formats peu connus et illisibles par ton baladeur, ton autoradio etc... donc garder quand même les originaux donc doublement de ta place disque, attention réencodage c'est aussi perte de qualité, et après on te propose un OS qu'il est bien"
                          - Windows : "Pas de soucis".

                          Et après on s'étonne que l'utilisateur choisissent Windows (ou Ubuntu) quand les autres lui disent "merde"...

                          Personne n'oblige Canonical à participer en upstream (sauf dans ton référentiel),

                          Relit, c'est pourtant ce qui lui est reproché dans les premiers commentaires, en comparant la taille des commits et en disant que Canonical ne contribue pas au libre du fait du manque de commit. C'est moi qui invente ça? Je ne fais que lire vos commentaires...

                          Soit Canonical contribue à hauteur de son discours actuel

                          Quel discours? Je n'ai jamais lu Canonical parler qu'il contribue upstream (j'ai demandé des sources à ce sujet).

                          On ne leur demande pas plus.

                          Bizarrement, quand je lis les commentaires, j'ai l'impression qu'on lui demande plus...
                          • [^] # Re: Canonical

                            Posté par . Évalué à  1 .

                            > Quel discours? Je n'ai jamais lu Canonical parler qu'il contribue upstream (j'ai demandé des sources à ce sujet).

                            En très gros sur canonical.com, tu peux lire:
                            Canonical works with the open-source community to deliver Ubuntu, the world’s best free software platform. (l'emphase est de moi).

                            Donc, ils prétendent travailler avec la communauté open source et fournir la meilleure plateforme libre

                            C'est du foutage de gueule de demander des sources, tu sais très bien quel est le discours de Canonical et des fanboys. Mais comme d'habitude, le discours change quand on pointe les contradictions.

                            > Relit, c'est pourtant ce qui lui est reproché dans les premiers commentaires, en comparant la taille des commits et en disant que Canonical ne contribue pas au libre du fait du manque de commit. C'est moi qui invente ça? Je ne fais que lire vos commentaires...

                            Ce qui leur est reproché, c'est de ne pas contributeur à la hauteur de leur discours, on a beau te le répéter des *milliers* de fois, tu fais exprès de ne pas le comprendre.

                            > Mais tu refuses de regarder ce qui fait que les gens choisissent Ubuntu de toutes manières

                            les CDs gratuits, le prosélytisme, le marketing viral.
                            • [^] # Re: Canonical

                              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                              To work with = travailler avec != contribuer (to contribute to)

                              Je vois des reproches sur les contributions (le nombre de commit)...

                              Certes, je ne sais pas ce qu'il y a derrière "to work with", mais critiquer avec le nombre de commit, hum. Ils ne disent pas qu'ils contribuent, il ne disent pas qu'ils font une tonne de commits.

                              Et sinon, oui, ils fournissent aujourd'hui la meilleure plate-forme libre du point de vue de beaucoup de monde. Et comme toujours avec le marketing, "meilleure" dépend de la où on regarde.

                              ***

                              Oui, c'est du langage marketing, mais c'est exactement ce qu'il manque à Linux!

                              les CDs gratuits, le prosélytisme, le marketing viral.

                              Ca fait partie de la peinture, bien plus que les thèmes que tu m'as sorti. La peinture n'est pas ce que les constructeurs de parpaing ont dans l'idée de ce qu'est la peinture, mais ce ce que les peintres ont dans l'idée de ce qu'est la peinture. Et les peintres n'écoutent que rarement les constructeurs de parpaing quand ils parlent de peinture sans connaitre quoique ce soit dans le domaine de la peinture, et ça se comprend.

                              ***

                              Tu n'aimes pas le marketing, soit. Mais le monde fonctionne avec, il faut faire avec, et Canonical fait avec, et ça marche mieux.
                              • [^] # Re: Canonical

                                Posté par . Évalué à  2 .

                                > To work with = travailler avec != contribuer (to contribute to)

                                Tu joues avec les mots, t'as très bien compris ce que cela veut dire.

                                > Ils ne disent pas qu'ils contribuent, il ne disent pas qu'ils font une tonne de commits.

                                Ça veut juste dire qu'ils contribuent très peu à GNOME qui constitue l'élément central du bureau Ubuntu. Faudrait alors m'expliquer comment ils peuvent prétendre révolutionner le bureau, sinon, je connais des gamins qui ont révolutionnés l'architecture en jouant au légo ...

                                > Et sinon, oui, ils fournissent aujourd'hui la meilleure plate-forme libre du point de vue de beaucoup de monde.

                                Selon ces mêmes critère, Windows est la meilleure plateforme au monde ...

                                > Oui, c'est du langage marketing, mais c'est exactement ce qu'il manque à Linux!

                                Peut-être, mais faut arrêter de dire que Ubuntu a révolutionné le bureau libre et blablabla.

                                > Et les peintres n'écoutent que rarement les constructeurs de parpaing quand ils parlent de peinture sans connaitre quoique ce soit dans le domaine de la peinture, et ça se comprend.

                                Les peintres ne prétendent pas être les architectures, ingénieurs, chefs de chantiers, ouvriers etc ... ils font leur boulot de peintre (ce qui en soi n'a rien d'honteux)
                                • [^] # Re: Canonical

                                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                  >>>> To work with = travailler avec != contribuer (to contribute to)
                                  >> Tu joues avec les mots, t'as très bien compris ce que cela veut dire.

                                  Là, je dis non !
                                  Il ne joue pas avec les mots, justement, il précise la nuance ! Si les gars d'ubuntu ont choisi d'écrire FOO à la place de BAR, c'est qu'ils ont fait *exprès*.

                                  C'est comme si au lieu de dire « machin est idiot » tu disais « machin est un abruti demeuré pédophile nazi. » Il t'intente un procès pour diffamation, et toi tu dis « oh, mais tu joues sur les mots, je voulais dire "idiot" tu le sais très bien. »
                                  Sauf que les mots, c'est important, et surtout dans une argumentation. Si tu trouves qu'il joue sur les mots, alors tu refuses de prendre en compte la position du principal interessé, Ubuntu, qui n'a rien dit d'autre que ce qu'on peut lire de cette citation. Alors forcément, ça fait pas sérieux…
          • [^] # Re: Canonical

            Posté par . Évalué à  6 .

            Je voudrais juste corriger une grosse ânerie que tu as dites : "RMS part souvent oralement dans des gros trolls genre le copyright devrait mourir". RMS ne veut pas que le copyright meure, parce que le copyleft est justement fondé sur une utilisation particulière du copyright. Il a notamment vivement réagi à des propositions de réduction drastique de la durée du monopole temporaire accordée à un auteur en arguant du fait qu'une faible durée ferait perdre le bénéfice de la GPL plus rapidement.

            D'autre part, oui, légalement, le libre vise les utilisateurs. Mais patrick_g parle du retour, j'aime bien son emploi du terme "pression sociale". Oui, les utilisateurs ont le droit de demander des comptes, ça se passe comme ça partout, pas uniquement dans le libre. Après, Canonical peut faire comme bon lui semble mais ces utilisateurs sont aussi ses potentiels clients.
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              RMS ne veut pas que le copyright meure,

              euh... Je l'ai entendu de sa voix. Et ce devant des membre d'un parti politique ayant des parlementaires, et je te promet que ça a eu son effet (dévastateur, dans le mauvais sens).

              mais ces utilisateurs sont aussi ses potentiels clients.

              Ca peut ne pas être leurs valeurs, OK. Ca ne donne pas le droit de traiter Canonical de parasite à mon avis, et je l'affirme aussi. C'est un minimum de respect pour le libre (la vraie, celle qui dit qu'on est libre de ne pas contribuer sans pour autant violer l'esprit du libre).
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par . Évalué à  4 .

              "RMS ne veut pas que le copyright meure, parce que le copyleft est justement fondé sur une utilisation particulière du copyright."
              C'est plutôt l'inverse à mon avis. Le copyleft est une pirouette pour que le copyright serve ce contre quoi il a été crée : la liberté (ou les 4 libertés). Le copyright est ce qui permet la mise en oeuvre du copyleft mais c'est aussi sa raison d'être : si le copyright disparaît, le copyleft aussi mais il sera devenu inutile.

              "Oui, les utilisateurs ont le droit de demander des comptes, ça se passe comme ça partout, pas uniquement dans le libre"
              Non.
              "15. Disclaimer of Warranty.
              THERE IS NO WARRANTY FOR THE PROGRAM"
              Le privateur c'est les éditeurs qui demandent des comptes aux utilisateurs.
              Le libre c'est pas l'inverse : personne ne demande de comptes à personne, et les utilisateurs peuvent payer les programmeurs de leur choix pour assurer support et autre.

              "Après, Canonical peut faire comme bon lui semble mais ces utilisateurs sont aussi ses potentiels clients."
              Justement, les utilisateurs sont en droit de demander des comptes lorsqu'ils sont clients, pas quand ils bénéficient gratuitement du travail de Canonical.

              On a eu une semaine chargée sur linuxfr. Vivement demain !
          • [^] # Re: Canonical

            Posté par . Évalué à  2 .

            En tous cas c'est ce que la FSF dit :
            http://www.fsf.org/about
            (bla bla bla)


            J'adore cette façon de sortir les tables de la loi quand on parle de logiciel libre.
            Très crédible, surtout que c'est bien connu : le LL n'est qu'une abstraction, rien n'existe en-dehors des textes sacrés de la FSF.

            Verdict : joli troll, mais lassant.
            • [^] # Re: Canonical

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              euh... Et toi, tu te bases sur quoi? Tu penses que ta définition est mieux que celle de l'organisme qui milite sur le libre depuis 15 ans?

              Verdict : joli troll, mais lassant.

              Verdict : tentative de certains de faire dire au libre ce qu'il ne dit pas. Votre libre n'est ni celui de l'OSI (qui dit open-source pour différencier d'ailleurs), ni celui de la FSF (celui qui a définit le libre), ni celui de Debian (test de l'île déserte, contribution upstream obligatoire interdite), bref de pas foule, créez votre mouvement si le libre ne vous plait pas plutôt que d'essayer de trahir sa philosophie en attaquant Canonical sur le libre alors que lui le respecte plus que certains ici.

              La liberté, c'est dur à accepter de ce que je vois...
  • # Gnome, un environnement homogène

    Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

    Une fondation Gnome
    Un advisory board
    Un conseil d'administration
    et ce sont les développeurs qui écrivent le cahier des charges

    Finalement, l'organisation de Gnome, c'est comme le bureau Gnome: c'est du lourd!

    Quoi? On est pas vendredi? Mais avec le décalage horaire... ah ouai, peut-être...
    ---------------------> [ ]
    • [^] # Re: Gnome, un environnement homogène

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      J'aurais tendance à dire que plusieurs gros projets ont la même organisation, dés qu'il faut gérer de l'argent.
      Wikipedia a sa fondation, KDE aussi, Apache, Linux, etc.
  • # Canonical participe ?

    Posté par . Évalué à  1 .

    A mon humble avis il ne faut effectivement pas soulever le tapis et tomber sur les batailles politiques se cachant derriere tout cela. Aussi bien du cote de RH que de Canonical.

    Cela etant dit il ne faut pas non plus deconner et Ubuntu ne participe que peu au developpement du Kernel, Gnome et autres ... Meme les plus chauvains des defenseurs de Canonical changent d'argument pour maintenant proner le fait de ne pas etre oblige de participer, c'est dire (et il ont raison en plus !)
    Et que l'on ne vienne pas me parler de taille de boite ou de nombre d'employes. Le jour ou Canonical payera des impots et publiera son chiffre d'affaire on pourra comparer.

    Effectivement ils sont dans leur droit en agissant de la sorte. Mais que l'on vienne pas les faire passer pour les gentils, ils agissent comme des parasites (cf la vrai definition) aussi bien techniquement que financierement. Il faut l'assumer c'est juste une veritee. Sinon leur distribution est bonne moi j'aime bien, mais je ne l'utilise pas car ils sont trop loin de mes valeurs. (cf Apple, qui si il le pouvait, Mark Shuttleworth aimerait bien etre Steeve Jobs).
    • [^] # Re: Canonical participe ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      "Vérité"? Euh, ton interprétation plutôt..

      Mon "vérité" serait de remplacer "parasite" par "symbiote" car ils contribuent au nombre d'utilisateur total de Linux en retour, ce qui est *en soi* une contribution très importante a l'écosystème Linux.

      • [^] # Re: Canonical participe ?

        Posté par . Évalué à  4 .

        Justement, et cela a été démontré sur Osnews :

        http://www.osnews.com/thread?435198

        De mon point de vue (qui ne se base pas sur des chiffres vérifiés, des rapports ou autres études...), Ubuntu (ou ses dérivés) a fait beaucoup plus de mal à des distributions comme Mandrake/Mandriva, Lycoris, Xandros ou même SuSE que Windows (ou Mac OS).

        Les "Ubunteros" (je n'aime pas ce terme) viennent essentiellement d'utilisateurs d'autres distributions, et s'il est vrai qu'Ubuntu a gagné en popularité parmi les "techies", c'est surtout au détriment des autres distributions.

        Vous pourrez lire sur Osnews les arguments et les contre-arguments de cette thèse. Si ubntu n'avait pas existé, une autre aurait pris sa place, Novell/SuSe aurait peut être vendu plus de SLED, Mandriva/Mandrake plus de Powerpack, Xandros se serait peut être plus développée... On peut imaginer pas mal de scenaris.

        Linux est un ecosystème où sociétés et communauté tentent de cohabiter. Les sociétés (Novell, Redhat, IBM...) investissent avec de l'argent, la communauté avec le temps libre des bénévoles. Linux n'a jamais vraiment décollé sur le marché des Desktop/Laptop, la faute à un manque de solutions commerciales et professionnelles dans de nombreux milieux (médecine/Automobile/comptabilité...).

        L'arrivée de Google avec son Android est perçue par certains comme salutaire, et peut être Google et ses milliards permettront à Linux de vraiment décoller (après tout, un logiciel qui tourne sur Android devrait être facilement adaptable pour Linux en général, surtout si Android respecte la LSB 3.2 ou supérieur).

        Pour finir, ce n'est pas constructif de cracher sur Canonical, qui certes ne contribue pas "suffisament" mais qui participe quand même (le terme parasite, s'il était applicable à Caldera en son temps, ne l'est pas pour Canonical, puisque cette société participe). Certains seraient bien plus inspirés de témoigner sur des sites Windows sur la maturité du système Linux, de contribuer aux différents Wiki et laisser les principaux intéressés s'expliquer sur la question
    • [^] # Re: Canonical participe ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      >> Meme les plus chauvains des defenseurs de Canonical changent d'argument pour maintenant proner le fait de ne pas etre oblige de participer, c'est dire (et il ont raison en plus !)

      Je me sens visé, mais je ne me considère pas du tout un défenseur d'Ubuntu, encore moins chauvin ! (Je suis en revanche bien un défenseur des BSD et de la licence qui va avec).

      J'en ai juste marre de tout le temps tomber sur des gens qui veulent que « j'utilise un prog GPL donc je *dois* rendre la monnaie de la pièce. » Et là, j'ai la même impression. Un sorte de « ils sont en position dominante, donc ils doivent moralement faire ce que nous nous désirons. »
      Pour moi, ceux qui attendent un retour altruiste se fourvoient joyeusement, et feraient mieux de sortir du monde des bisounours.

      Mieux vaut une absence de bons sentiments qu'une déclaration de guerre. Si on venait me faire chi*r tous les jours en me disant « rhoo, l'autre eh ! Il redonne pas assez au libre, » non seulement je cesserais de donner, mais en plus, j'irai probablement à l'encontre du libre en disant « vous voulez savoir quel effet ça fait quand je m'oppose, et bien voilà ! » puis je ferais un bon coup de pute (légal).

      J'imagine que Shuttleworth est assez engagé dans le libre pour savoir ce qu'il fait, et pour assumer ses choix comme un grand. Sa vision du libre, sa gestion du libre, n'engagent que lui. Les moules y voient ce qu'elles veulent, rien ne prouvent qu'elles partagent les mêmes valeurs…
    • [^] # Re: Canonical participe ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

      Meme les plus chauvains des defenseurs de Canonical changent d'argument pour maintenant proner le fait de ne pas etre oblige de participer, c'est dire (et il ont raison en plus !)

      Je me sens visé.
      Alors réagissons :
      - J'en ai rien à foutre de Canonical, par contre le libre m'intéresse.
      - Oui, ça me fait bondir que de voir que des gens qui se disent libristes sont en réalité non libriste, en ne respectant pas les valeur du libre, comme... La liberté de ne pas contribuer upstream.

      Mais que l'on vienne pas les faire passer pour les gentils, ils agissent comme des parasites (cf la vrai definition) aussi bien techniquement que financierement.

      Parasite, rien que ça... Qu'on utilise les droits primordiaux du libre (liberté de modifier, de redistribuer), c'est être un parasite?
      Mais alors la quel faux cul! Avec ta définition, le libre devient "tu as le droit de modifier ou distribuer sans restrictions, sauf si tu ne fais pas comme je veux". Ce n'est plus le libre la.

      mais je ne l'utilise pas car ils sont trop loin de mes valeurs.

      C'est ton choix, tes valeurs. Mais tes valeurs ne sont alors pas le libre.

      Respectez le libre! Le libre, c'est aussi la liberté de modifier sans remonter upstream, sans aller dans la direction souhaitée de l'upstream, c'est la liberté de modifier un programme pour l'adapter à ses besoins, à ses idées.
      • [^] # Re: Canonical participe ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        Moi je m'en fou qu'ils le contribuent pas au code comme beaucoup d'autres je pense ici.
        Après tout, ce n'est pas ça qui est important, chacun fait ce qu'il veut et comme il le souhaite dans le monde du libre du temps que ça respecte les licences et l'éthique associée et jusque là ça va... Pour moi Canonical n'a aps de soucis de ce côté.

        Le problème c'est qu'à croire certains, dont l'équipe d'Ubuntu, c'est que sans eux GNU/Linux serait inutilisable par le commun des mortels, voire moi même, et que beaucoup des nouveautés actuelles sont d'eux ou le confort d'utilisation en tout cas. Quan d je vois ma Fedora, qui a je pense peu à envier à ubuntu sur la facilité d'installation et utilisation, pas grand chose ne vient d'eux de ce côté (pour ne pas dire rien du tout) et la plupart des nouveautés des distributions n viennent pas de chez eux. Pourtant Mandriva, SUSE, Fedora et d'autres sont je trouve très simples d'usage et pourtant ils n'ont rien piqué à Ubuntu pour rendre GNU/Linux plus simple d'utilisation (c'était la convergence des idées de simplification qui a donné cela, pas Ubuntu en soit).

        Et l'autre problème c'est que le PDG de Canonical veut synchroniser les sorties des différentes couches de logiciels pour simplifier les offres et le développement. L'intention (irréaliste mais bon) est bonne, mais derrière cela ne suit pas. Si tu proposes d'améliorer la sortie des différentes couches logiciels pour que tout le monde gagne en simplicité/efficacité de développement mais que tu ne contribue pas upstream, c'est qu'il n'y a pas de vrai logique et cela montre plutôt un comportement égoïste où tout le monde doit se plier en 4 pour que Canonical se simplifie la vie (car seuls eux seraient gagnant par leur proposition initiale telle que proposée) mais qu'en retour ils ne foutent rien pour aider les autres. Et ça je trouve que c'est non seulement con, mais égoïste et donc immoral de leur part d'avoir des proposition pareille sans rien donner en retour. (et cela n'a rien à voir avec l'éthique du Logiciel Libre on est bien d'accord).

        Et d'après des trolls précédents, j'ai l'impression que beaucoup décriaient plus ça que la non respect de l'éthique du Logiciel Libre par Canonical.
        • [^] # Re: Canonical participe ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

          Quan d je vois ma Fedora, qui a je pense peu à envier à ubuntu sur la facilité d'installation et utilisation

          Euh... ca a peut-être changé depuis, mais il me semble que Fedora n'intègre pas de décodeur MP3 ni H.264 par défaut et qu'il n'est pas facile (=sans connaissance techniques) de les installer. C'est non utilisable par Monsieur tout le monde. C'est pro-libre, mais non utilisable et les gens vont prendre Ubuntu où c'est utilisable, et à défaut Windows. Ca a changé? Sans compter que Fedora est connu pour casser des choses assez souvent (c'est son but), donc parler d'un distro utilisable, hum.

          je trouve très simples d'usage et pourtant ils n'ont rien piqué à Ubuntu pour rendre GNU/Linux plus simple d'utilisation (c'était la convergence des idées de simplification qui a donné cela, pas Ubuntu en soit).

          Faut croire que les gens pensent le contraire, ils choisissent majoritairement Ubuntu (bouche à oreille tout ça, ben oui, c'est l'ensemble qui compte aussi)

          Et l'autre problème c'est que le PDG de Canonical veut synchroniser les sorties des différentes couches de logiciels pour simplifier les offres et le développement.

          Qu'il aille se faire voir, il ne peut rien demander car ne contribue pas.

          j'ai l'impression que beaucoup décriaient plus ça que la non respect de l'éthique du Logiciel Libre par Canonical.

          D'une je ne suis toujours pas d'accord sur le "non éthique" inventé par certains à propos du libre (le libre n'a éthiquement RIEN à faire de l'upstream bordel!), de deux la critique que je lis à chaque fois est sur le manque de contribution, et à chaque fois le fait qu'ils se vantent et demandent des trucs qu'il n'ont pas à demander vient quand quelqu'un vient dire que le libre se fout de l'upstream.
          • [^] # Re: Canonical participe ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            On sait tous les deux je pense que la qualité d'un OS ne reflète pas sa popularité forcément comme Windows par exemple. Que Ubuntu est la plus utilisée par un débutant ne veut pas dire que c'est la plus simple, en soit Linux Mint est plus simple (il intègre plus facilement le proprio utile pour certaines personnes comme Flash, les pilotes ou les décodeurs sous brevets). Pourtant Linux Mint est non seulement moins utilisé alors qu'il est basé sur Ubuntu, donc on a mieux que Ubuntu pour les débutants (moins libre aussi) mais moins utilisé. Puis franchement je trouve que Mandriva, OpenSUSE ou Fedora sont très simples aussi d'utilisation et pourtant ils sont en grands retraits par rapport à Ubuntu (certes Fedora ne vise pas le débutant, mais ce n'est pas parce que son objectif n'est pas le débutant qu'il ne peut pas utiliser, je rappelle que BlackBerry a des produits à la base pour professionnels et cela ne l'empêche pas d'être populaire chez le particulier dont les adolescents).

            Puis franchement, tu m'as mal lu, je ne dis pas que l'éthique du Logiciel Libre = contribuer upstream. Je dis juste que la mentalité du dirigeant de Canonical et cette entreprise est schizophrène car ils veulent des trucs mais de leur côté ils ne font rien pour que ça fonctionne bien aussi. Ce sont des purs égoïstes là dessus. D'autant qu'ils se vantent d'améliorer GNU/Linux et le Libre alors qu'ils n'améliorent que Ubuntu, moi je m'en fou qu'on ait 90% de PdM ou 5%, je n'appelle pas ça une amélioration pour GNU/Linux en tout cas, par contre l'apport de nouveauté, de documentation, de support, ça l'est bien plus. Ils se vantent donc de choses qu'ils n'ont pas vraiment fait, ils pensent que sans eux on ne serait rien alors que je pense que sans eux, des choses changeraient, mais pas mon utilisation de Fedora en tout cas...
            • [^] # Re: Canonical participe ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Pour apporter de l'eau à ton moulin cet exemple qui concerne PulseAudio: http://thread.gmane.org/gmane.linux.redhat.fedora.devel/1371(...)

              En gros on reproche au mainteneur de PulseAudio (Lennart Poettering) de ne pas passer assez de temps à corriger les bugs ouverts dans le bugzilla. Sa réponse c'est que, selon ses comptes, il y a seulement 3 développeurs payés à plein temps pour bosser sur l'infrastructure audio de Linux (y compris lui) donc ils font ce qu'ils peuvent.
              Et il ajoute la flèche du Parthe:

              "One would wish that a certain other company with a clear focus on desktop Linux (where consumer audio is a key part of) would want to actually hire more folks in this area, but well, ..."
              • [^] # Re: Canonical participe ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                C'est presque la réponse que je file à ceux qui se plaignent de mon temps de réaction sur mes bugs :-D.

                Si il y a un reproche que je laisserai, c'est bien celui de pourrir la réputation d'un soft en faisant un mauvaise intégration de celui-ci sans demander (et payer) de l'aide upstream. Canonical a plein de sujet de reproches genre celui que tu cites pour ne pas avoir besoin de lui en créer des bidons genre l'invention de l'upstream pour le libre.
                • [^] # Re: Canonical participe ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  genre l'invention de l'upstream pour le libre.

                  Que Cannonical cesse de dire qu'ils contribuent upstream alors.

                  « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                  • [^] # Re: Canonical participe ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Source? J'ai surtout lu de la "pub" autour du libre, qu'ils contribuent au libre, et c'est factuellement vrai.
                    Ils ne contribuent pas upstream, c'est factuellement vrai aussi.
                    Je réfute juste toute idée (saugrenue quand on regarde à qui s'adresse les licences libres... Mais il y a en aura toujours pour vouloir récupérer le libre pour lui suivant ses conviction, du non commercial c'est l'idée du libre par ci, de l'upstream c'est pris en compte par le libre par la...) de vouloir associer le fait de ne pas contribuer upstream signifie ne pas contribuer au libre comme le font quelque personnes ici, pas plus : si Canonical affirme qu'il participe massivement upstream, il mérite un baffe, il n'y a pas de soucis la dessus.
                    • [^] # Re: Canonical participe ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                      Source?

                      Un précédent journal de patrick_g en parle https://linuxfr.org//~patrick_g/27223.html , ils disent qu'ils contribuent à Gnome quand on leur reproche de ne pas développer le noyau.

                      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                      • [^] # Re: Canonical participe ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        OK, je lis http://mdzlog.alcor.net/2008/09/17/greg-kh-linux-ecosystem/
                        "He disregards most of the desktop stack (including GNOME and KDE)"
                        Et la réaction est donc effectivement : et alors? Ca ne change rien aux stats d'inclure Gnome.

                        Maintenant, la critique était, je cite patrick_g "le logiciel libre c'est un modèle d'entraide est de partage", et c'est à quoi j'ai réagi : non, le le logiciel libre ce n'est pas un modèle d'entraide est de partage, ça c'est ce qui est discuté sur le lien, c'est à dire l'éco-système Linux.

                        Canonical ne participe pas à l'éco-système Linux, et il faut leur filer des baffes quand ils affirment le contraire, soit, mais c'est le mélange avec le libre qui m'a fait réagir, pas l'affirmation sur le manque de contribution à l'éco-système Linux.

                        On en revient toujours au même : le mélange entre "libre" et "éco-système Linux" (l'upstream).

                        Au passage, je note la phrase "His justification for this was that these other components are not specific to Linux. "Any contribution to GNOME also benefits OpenSolaris”, says Greg. ", ce n'est clairement pas une attitude que j'apprécie, ça donne l'impression d'aimer le libre avec des limites, celle de son jouet, et que si un truc libre aide son jouet mais aussi autre chose, c'est pas bien, et ce n'est pas ma conception du libre de chercher à limiter à Linux (le libre que je développe bénéficie aussi à Windows, je l'assume, c'est voulu de laisser les gens libres)
                        • [^] # Re: Canonical participe ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                          >>> Maintenant, la critique était, je cite patrick_g "le logiciel libre c'est un modèle d'entraide est de partage", et c'est à quoi j'ai réagi : non, le le logiciel libre ce n'est pas un modèle d'entraide est de partage

                          Faut peut-être aussi prendre un peu de recul pour voir quelles sont les motivations philosophiques des licences libres. Quel était l'intention de Stallman quand il a conçu la GPL ? Son intention était bien l'entraide et le partage. Pour atteindre ce but il a utilisé le droit du copyright qu'il a "hacké" pour en faire une licence copyleft...Mais tout ça ce n'est qu'un instrument au service d'un but qui est l'entraide et le partage.

                          Je suis d'accord avec toi quand tu lit strictement les licences libres mais amha il ne faut pas perdre de vue l'intention qu'il y a derrière ces licences copyleft.
                          Personne n'est contraint juridiquement par cette intention. On peut parfaitement se contenter de suivre les obligations de la GPL et rien de plus....mais je trouve ça dommage d'avoir une si courte vue et de ne pas reconnaître la philosophie qui a inspiré tout cela.
                          • [^] # Re: Canonical participe ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                            Quel était l'intention de Stallman quand il a conçu la GPL ? Son intention était bien l'entraide et le partage.

                            Pourquoi n'est-ce pas écrit sur le site de l'organisation qu'il a montée?
                            http://www.fsf.org/about/
                            "The Free Software Foundation (FSF) is a nonprofit with a worldwide mission to promote computer user freedom and to defend the rights of all free software users."
                            "(...) about the danger of not having software freedom, about the danger of a society losing control over its computing."

                            "Rights", "Users", "Control". Le site ne parle pas d'entraide ni de partage, mais de droits de l'utilisateur.

                            Je suis d'accord avec toi quand tu lit strictement les licences libres

                            Je vais plus loin que la licence : je regarde le "about" de celui qui a créé le mouvement.

                            On parle d'honnêteté de Canonical, alors je demande à que si le libre parle d'entraide et de partage, il ait l'honnêteté de l'écrire plutôt de faire croire que c'est uniquement des droits de l'utilisateur, car en attendant le libre est utilisé pour les droits des utilisateurs "comme dans la pub".

                            mais je trouve ça dommage d'avoir une si courte vue et de ne pas reconnaître la philosophie qui a inspiré tout cela.

                            Justement, je regarde la philosophie telle qu'elle est expliquée par la personne à l'origine à travers la communication de l'organisation qu'elle a crée. Si elle veut parler de philosophie de partage et d'entraide, pourquoi ne l'exprime-t-il pas? De plus, le mythe vient d'un pilote d'imprimante dont il voulait avoir le contrôle, même le mythe ne parle pas de partage ou d'entraide, toujours le droit de l'utilisateur.

                            Donc je voudrai que tu me précises sur le site de l'organisation à l'origine du libre (tu remarqueras que je ne parles même pas d'open source, pas de http://opensource.org/ mais de http://www.fsf.org pour bien séparer les deux notions open-source et libre) où est-ce que sa parle d'une philosophie de partage et d'entraide. En attendant, je me base sur la philosophie mise en grosse pub dès l'entrée sur le site de la FSF : la liberté de celui qui reçoit un programme, et seulement lui.

                            Regarder plus loin, oui. Mais pas en inventer ce qu'elle ne dit pas.
                            • [^] # Re: Canonical participe ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                              Extrait de "Richard Stallman et la révolution du logiciel libre" sa biographie autorisée qui a été relue par lui:

                              "Aux Français, j’explique le logiciel libre en trois mots qui devraient leur être familiers : liberté, égalité, fraternité.
                              Liberté, parce que chaque utilisateur est libre de l’usage qu’il veut faire du programme. Égalité, parce que le logiciel libre ne confère à personne de pouvoir sur personne. Fraternité, parce que les utilisateurs peuvent s’entraider, en partageant des copies et en développant en collaboration leurs versions
                              ".
                              • [^] # Re: Canonical participe ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                Tu as oublié en de mettre en gras le mot "peuvent" ;-). Oui, ils ont la liberté de pouvoir, mais non, ils n'ont pas l'obligation même morale/philosophique de le faire, et la différence des mots est de taille.

                                Et encore une fois, j'aimerai que ce soit clarifié explicitement sur ce que les gens voient le plus (il me semble que le site de la FSF est plus lu que la bibliographie de RMS)
              • [^] # Re: Canonical participe ?

                Posté par . Évalué à  1 .

                Oui et il ne se pose jamais la question de savoir si SA solution, PA, n'est pas trop complique et/ou mal foutu? Parcequ'il a fallu tout de meme 2 ans entre son imposition dans les distribs Fedora, ubuntu etc et le moment ou cela a commencer a fonctionner correctement en apportant un plus par rapport a Alsa.

                Peut etre devrait t'on comparer OSS4 et PA niveau utilisation, facilte d'integration, capacite et maintenance.
            • [^] # Re: Canonical participe ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              On sait tous les deux je pense que la qualité d'un OS ne reflète pas sa popularité forcément comme Windows par exemple.

              C'est refuser à Windows les qualités qu'il a...

              Pourtant Linux Mint est non seulement moins utilisé

              C'est le début de la distro, faut le temps de se faire connaitre.

              Je dis juste que la mentalité du dirigeant de Canonical et cette entreprise est schizophrène car ils veulent des trucs mais de leur côté ils ne font rien pour que ça fonctionne bien aussi.

              On est d'accord sur ce point : le dirigeant mérite plein de coups de pieds au cul.

              D'autant qu'ils se vantent d'améliorer GNU/Linux et le Libre alors qu'ils n'améliorent que Ubuntu

              Ca non. Vu que Ubuntu est libre, ils améliorent le libre. Tu es libre de reprend la chose, et améliorer par dessus, merger avec l'upstream etc...
              • [^] # Re: Canonical participe ?

                Posté par . Évalué à  2 .

                C'est le début de la distro, faut le temps de se faire connaitre.

                La première version date de 2006, et elle en est aujourd'hui à la 9. Je ne pense pas vraiment qu'elle en soit à son début.

                Quand bien même, Ubuntu a dès le début eu du succès, je me souviens qu'il y avait énormément d'articles qui parlaient de la 5.04.

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Canonical participe ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                  Je me souviens de cette période d'excitation autour de Ubuntu. Je me rappelle également qu ça tournait surtout autour de "installer une debian facilement". C'est peut être un peu con, mais pour pas mal d'utilisateurs (généralement sous une distribution facile à installer, grâce à des outils graphiques) debian sonnait comme un défi et voilà qu'on leur offre ce défi via ubuntu. Il y avait bien ce linux pour les humains, ce marron, ce "une seule application" mais je retiens surtout ce debian pour tous qui a attiré du monde. Vraiment une très bonne communication, j'en reste admiratif
              • [^] # Re: Canonical participe ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Attention, je ne dis pas que Windows n'a aucune qualité, je dis juste que pour moi les 90% des PdM de cet OS ne reflète pas uniquement ses qualités pour en avoir autant.

                Sinon, ils contribuent au Libre oui, mais mon utilisation de GNU/Linux non, c'est ça que j'ai voulu dire, leurs contributions n'affectent en rien de ce qui se fait à côté, donc qu'ils soient là ou pas pour beaucoup de gens sous GNU/Linux (en gros ceux qui n'utilisent pas Ubuntu ou qui ne l'ont pas utilisé) ça n'aurait rien changé. C'est ça le truc, ils pensent que sans eux on ne serait rien et pourtant leur absence n'aurait pas changé grand chose au niveau possibilités et simplicité d'utilisation des autres distributions.

                Sinon, oui il faut changer de dirigeant, mais en attendant Canonical suit ce qu'il dit/fait et ce n'est pas top.
  • # Ce que Canonical devrait faire

    Posté par . Évalué à  5 .

    Adam Williamson a écrit un billet intéressant sur la controverse qu'a suscité ce rapport de Dave Neary autour de Canonical.
    http://www.happyassassin.net/2010/08/05/finishing-up-controv(...)

    Je précise Adam Williamson est un des Fedora Community Manager employé par Red Hat (principalement sur la QA), et auparavant travaillait encore pour Mandriva. Néanmoins, il a le mérite de mener une critique (au sens premier *et* noble du terme) constructive et mesurée.
    • [^] # Re: Ce que Canonical devrait faire

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Merci pour le lien. Le post d'Adam Williamson est extrêmement intéressant à lire et j'invite tout le monde à aller le voir.
      • [^] # Re: Ce que Canonical devrait faire

        Posté par . Évalué à  2 .

        oui j'ai lu, et ça fait réfléchir pas mal.
        Ceci dit , ya un edit ....

        Edit: Colin and also Daniel Chen pointed out to me that there actually are a couple of Canonical developers working on audio, something that I managed to miss while looking stuff up for this post. I’m looking into this more closely to rewrite the section above, but for now, please note that Canonical does indeed seem to be making some efforts in this area, which is great.

        :)
        Espérons que leur futur AppStore :
        - Soit libre
        - Leur donne les moyens d'améliorer leur modèle économique pour contribuer plus efficacement.

        Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

  • # Ubuntu

    Posté par . Évalué à  -1 .

    Quand je vois les réponses de certains, ça reflete vraiment l'état d'esprit de certaines personne dans cette communauté 'dite libre' c'est à dire très fermée et élististe. Je suis sûr qu'un bon nombre ici ne préfère pas l'ouverture au grand publique de distro comme Ubuntu.
    Il y a qq chose qui me choque aussi c'est quand vous parlez de Canonical, d'après les stats certes ils ne font autant de commit ect ... qu'ils le devrait, mais sérieusement ils ont tellement apportés à l'ouverte de GNU/Linux pour les utilisateurs de Windows. j'ai pas souvenir qu'une autre distro que Ubuntu est réussi a entrer dans un constructeur tel que Dell.
    • [^] # Re: Ubuntu

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      j'ai pas souvenir qu'une autre distro que Ubuntu est réussi a entrer dans un constructeur tel que Dell.

      C'est *SALE* ce que tu racontes
    • [^] # Re: Ubuntu

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ça sert à quoi d'être préinstallé sur les machines d'un grand constructeur si les pilotes ne sont pas libres derrières ? Les autres distributions peuvent aller se gratter ?

      Personnellement, que Linux ne soit pas plus utilisé m'arrange, ça nous permet de rester à l'écart des histoires de virus, spyware et autres. Car oui, ça arrivera inévitablement avec la popularité.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.