HADOPI : Christine Albanel et Franck Riester persécutent le Logiciel Libre

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
27
13
mar.
2009
Justice
Les débats à l'assemblée nationale concernant le projet de loi « Création et Internet » appelé (également HADOPI) ont continué jeudi 12 mars avant de faire une pause jusqu'à fin mars.

Le compte-rendu des débats de mercredi et jeudi est partiellement en ligne. Numerama propose un résumé des débats et PC INpact propose un compte rendu en temps réel des débats.

Dans une atmosphère électrique les amendements visant notamment la suppression de la protection des DRM empêchant l'interopérabilité ou le libre usage de l'œuvre et ceux visant suppression de la possibilité pour un titulaire de droits sur un DRM d'empêcher la publication du code source ont été discutés et rejetés par la Ministre de la Culture et le rapporteur du projet de loi. Une alliance transpartisane s'est formée jeudi 12 mars 2009 à l'Assemblée nationale pour défendre les droits des auteurs et utilisateurs de logiciels libres. L'April remercie les députés qui ont contribué au dépôt d'amendements visant la suppression de la protection des DRM empêchant l'interopérabilité ou le libre usage de l'oeuvre. Et a contrario l'April indique que Christine Albanel et Franck Riester ont rivalisé de parti pris pour s'opposer à l'abolition de discriminations majeures instaurées par la loi DADVSI.

Dans le communiqué de presse Benoît Sibaud, président de l'April, a déclaré :

« Il est incompréhensible que ceux qui prétendent défendre le droit d'auteur nient le droit moral des auteurs de logiciels libres. Il ne fait désormais plus aucun doute que ce projet de loi va nier en bloc les droits des auteurs et utilisateurs de logiciels libres, et imposer à tous un filtrage des contenus et une surveillance de leurs communications numériques. Nous appelons tous les députés et l'ensemble des citoyens à s'y opposer par tous les moyens en leur pouvoir »

L'April qui a été citée par Martine Billard lors de la discussion des amendements sur les DRM : « L'APRIL - l'association pour la promotion et la recherche en informatique libre -, la plus importante association française de défense du logiciel libre, a adressé une requête au Conseil d'État. Celui-ci a répondu que l'exception de décompilation, c'est-à-dire le fait de pouvoir utiliser des logiciels libres dans le cadre d'une interopérabilité, prime sur la protection juridique des DRM imposée par la loi DADVSI »

La Quadrature du Net dénonce de côté une surdité coupable:

« "La ministre et le rapporteur manifestent un mépris tantôt insultant tantôt indifférent pour les critiques et ceux qui les formulent. Cela les conduit à nier le non-respect du droit à une procédure équitable de l'HADOPI et à rejeter tout correctif en la matière. Des députés comme Martine Billard (Verts), Lionel Tardy (UMP) ou Patrick Bloche et Christan Paul (PS) ont démontré précisément que ni le caractère contradictoire, ni la présomption d'innocence, ni l'accès au juge ne sont respectés à des étapes essentielles de la "riposte graduée". Si le texte reste tel quel, le conseil constitutionnel en jugera." expose Gérald Sédrati-Dinet, analyste pour La Quadrature du Net. »

Le site de l'assemblée propose les vidéos des débats au format fermé Windows Media Video, l'April propose donc les vidéos au format ouvert Theora.

Les débats devraient reprendre fin mars.
  • # First victim?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    l'April propose donc les vidéos au format ouvert Theora.

    J'en connais qui vont se faire couper leur Internet pour partage de fichier copyrightés ...
    • [^] # Re: First victim?

      Posté par . Évalué à 5.

      Je suis ni juriste ni spécialiste en droit mais j'imagine que la libre distribution et utilisation de ces vidéos soient permise à simple titre informatif. Ce serait un comble que les citoyens se voient interdire l'accès aux enregistrements des débats de l'assemblée.

      Et petite précision, le copyright n'a aucune valeur en France...
      • [^] # Re: First victim?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Et petite précision, le copyright n'a aucune valeur en France...

        Soit tu chipotes (en europe, on parle de droits d'auteurs ce qui n'est pas exactement la même chose que le copyright US mais qui confère également des droits de limiter/interdire la copie d'une oeuvre dans certaines circonstances), soit tu racontes n'importe quoi.
      • [^] # Re: First victim?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Je suis ni juriste ni spécialiste en droit mais j'imagine que la libre distribution et utilisation de ces vidéos soient permise à simple titre informatif. Ce serait un comble que les citoyens se voient interdire l'accès aux enregistrements des débats de l'assemblée.

        Effectivement, c'est une des exceptions du droit d'auteur, sous certaines conditions tout de même (Article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle, point 3.c.):

        "Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire [...] sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source [...] la diffusion, même intégrale, par la voie de presse ou de télédiffusion, à titre d'information d'actualité, des discours destinés au public prononcés dans les assemblées politiques, administratives, judiciaires ou académiques, ainsi que dans les réunions publiques d'ordre politique et les cérémonies officielle"

        Donc c'est possible de redistribuer les vidéos des discours prononcés à l'assemblée nationale. La restriction étant qu'il faut que ce soit à titre d'information d'actualité. Donc diffuser des vidéos d'il y a 10 ans, ce n'est plus forcément d'actualité.

        Et petite précision, le copyright n'a aucune valeur en France...

        N'importe quoi. Ça s'appelle le droit d'auteur et ça a une valeur en France. Et si tu parles des oeuvres américaines protégées par le copyright, cette protection s'étend en France par la Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques depuis 1886.
        • [^] # Re: First victim?

          Posté par . Évalué à 2.

          N'importe quoi. Ça s'appelle le droit d'auteur et ça a une valeur en France

          Je crois que, comme précisé au-dessus, il faisait justement le distingo entre le copyright américain et le droit d'auteur français. Une œuvre de l'esprit est automatiquement protégée en France, mais la mention copyright et le symbole © ne se réfèrent à rien de juridique dans notre pays.
    • [^] # Re: First victim?

      Posté par . Évalué à 8.

      L'article L122-5 du code de la propriété intellectuelle prévoit un certains nombres d'exceptions au droit d'auteur: La diffusion de discours publiques en est un exemple. Je pense que c'est bien ce cas qui se présente ici.

      sources :
      http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/ex(...)
      http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessioni(...)
      • [^] # Re: First victim?

        Posté par . Évalué à 7.

        PS : A n'en point douter, les gus de l'April en connaissent un rayon au niveau propriété intellectuelle. Ce serait un comble qu'il fasse une bourde pareille ^^
      • [^] # Re: First victim?

        Posté par . Évalué à 4.

        Si ils veulent chercher la petite bete ils peuvent. L'assemblage d'image crée par le realisateur pour montrer les débats est copyrighté, meme si le discours en lui meme est rediffusable (en tout cas c'est le meme argument qu'ils prennent pour pas mettre legifrance dans le domaine public).
  • # Voyous du Net contre Culture à vendre

    Posté par . Évalué à 9.

    Ce qui s'est passé à l'Assemblée Nationale hier et avant-hier est proprement affligeant, comme avait été affligeant le débat (déjà "d'urgence") sur la DADVSI.
    Création alibi, incompétence notoire des députés UMP qui veulent promulguer une loi tout entière dictée par les intérêts mercantiles des majors et des larbins du journalisme audiovisuel en mal d'audience, mensonges à répétition après 5 ans d'intox à l'économie de la création en danger, et autres fariboles sur la nécessaire régulation du Net.
    La question reste cependant : que peut-on faire ? Que peuvent faire les millions d'internautes de notre pays, les milliers de créateurs qui ne se sentent pas en danger du tout, contre le rouleau compresseur d'une majorité imbécile autant que manipulée, qui au prétexte sincère ou fallacieux de vouloir aider les artistes, va faire passer sans problème la 3e loi de flicage du Net en 6 ans (LEN, DADVSI et HADOPI) ?
    Dites-moi, si vous pensez avoir une solution, dites-nous. Pour moi, je me contente ici comme ailleurs de renvoyer les lecteurs à cette colère "inaugurale" d'il y a déjà plus de 5 ans : http://srivron.free.fr/comvoyous.html
    Je crains que nous ne soyons condamnés à subir encore et encore la sottise brute.
    • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      >>> Dites-moi, si vous pensez avoir une solution, dites-nous.

      http://www.torproject.org/
      • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

        Posté par . Évalué à 1.

        Sauf que...le projet de loi identifie clairement l'adresse IP vue sur le réseau "clair" au contrevenant. Donc, tous les exit-nodes (point de sortie du réseau tor sur le réseau ordinaire) seraient impitoyablement déconnectés.

        Bien sur, il reste la possibilité d'utiliser des exit-nodes situés à l'étranger, mais les performances vont probablement être désastreuses...

        Autre problème, si les darknets comme tor deviennent la règle (facile à installer, etc), il deviendra impossible d'identifier les auteurs de crimes autrement plus graves comme les pédophiles et les négationnistes (plus toutes les interceptions légales en matière de crimes de droit commun).
        • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ca tombe bien, car grâce à la liberté dont on jouit déjà sur le net en France, la très grande majorité des exit-nodes se trouvent à l'étranger.

          Pour l'histoire des terroristes, pédophiles et consorts, ils utilisent déjà des moyens d'anonymisation.
        • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

          Posté par . Évalué à 9.

          il deviendra impossible d'identifier les auteurs de crimes autrement plus graves comme les pédophiles et les négationnistes

          Tu considères le negationnisme comme un crime extremement grave ?
          • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

            Posté par . Évalué à 2.

            La négation de crime contre l'humanité est punie d'un an d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende. [ http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nocide_(droit_fran%C3%A7(...) ]

            A titre personnel, je suis pour la liberté d'expression et la loi Gayssot de 90 [ http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Gayssot ] est un peu étrange dans sa volonté de criminaliser ce qui pourrait être contré par le débat et l'information.

            Mais le Législateur est souverain, et ce que je pense n'a pas d'importance.

            Si je parle de cela, c'est surtout pour citer un exemple de choses illégales (et qui sont poursuivies) que l'on peut rencontrer sur internet, tu sais, cet espace de non-droit...
            • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

              Posté par . Évalué à 3.

              Mais le Législateur est souverain, et ce que je pense n'a pas d'importance.

              Le législateur n'est pas souverain, mais le peuple si. Ce que tu penses ou dit n'a peut-être pas d'importance, mais te laisser le droit de le dire est une liberté fondamentale.

              Je sortirais bien la citation de Voltaire, mais tout le monde ici doit la connaître.

              Pour finir puisque l'on est dans le hors sujet : la loi Gayssot et toutes les autres du même acabit sont des conneries pures. Que l'on sanctionne les actes et non les paroles.
              • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

                Posté par . Évalué à -3.

                "Le législateur n'est pas souverain, mais le peuple si. "


                Curieux cet Hoax qui traine souvent sur le net.

                Le Peuple (je mets un p majuscule, pour ne pas confondre avec le sens sociologique du peuple, cad dire la pleb, la populace. Le Peuple, c'est à dire le corps electoral.) le Peuple donc, n'est PAS, et n'a JAMAIS été souverain en France.

                Je ne sais pas d'ou sort cette invention du "Peuple souverain". Je pensais qu'il y avait des cours maintenant sur les institutions dés la grande école ? Ou alors les instites et autres prof sont aussi nuls dans cette matière qu'ailleurs ?

                Au reste, la simple définition de la souveraineté, puissance suprême et inconditionné, empéche que le Peuple soit souverain en même temps que l'Etat (et plus précisement, que son dirigeant). Forcément, un "Peuple souverain" abandonne toute souveraineté le jour de l'election..


                Pour la Loi gayssot, je suis assez d'accord, d'autant plus qu'elle se contente de criminaliser toute remise en cause des conclusions du procés de Nurembreg, procés évidement expéditif. On regret d'ailleurs qu'Historiens et autres chercheurs n'ai pas eu l'opportunité d'interroger longuement les dirigeants socialistes nationaux. Par ailleurs Nuremberg déclare que les masacres de katynes sont le fait des allemands..

                Et pourquoi criminaliser une seule sorte de socialisme ? Tous le monde sait qu'il n'y a pas plus de race que de classe, et les abominations sont du même niveau.

                Bref, autant laisser les gens s'exprimer librement. D'autant que, tout de même, personne de censé ne peut dire qu'il ne sait pas, et que donc, celui qui délire sur les "Juifs", les "Riches" et autres complots maçoniques peut se faire facilement rembarrer par tout à chacun.

                Par contre, on ne doit pas laisser les gens exprimer des appel à la haine ou à la violence envers un individu, car il y a toujours un tarré qui finis par les mettre à exécution.
                • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je ne sais pas d'ou sort cette invention du "Peuple souverain". Je pensais qu'il y avait des cours maintenant sur les institutions dés la grande école ? Ou alors les instites et autres prof sont aussi nuls dans cette matière qu'ailleurs ?
                  Ce qu'il y de sûr c'est que c'est vraiment des brèles pour t'apprendre l'orthographe !! M'énerve ces gens qui n'ont rien de plus constructifs que "les profs sont des nuls". T'façon c'est des fonctionnaires faut pas en attendre plus c'est bien connu !

                  ...et je suis même pas prof ni fonctionnaire.
                • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Je ne sais pas d'ou sort cette invention du "Peuple souverain". Je pensais qu'il y avait des cours maintenant sur les institutions dés la grande école ?
                  De l'article 3 du titre I de la Constitution de 1958 par exemple ?
                  La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

                  Bref.
              • [^] # Re: Souveraineté populaire

                Posté par . Évalué à 4.

                Extraits des débats précédant le vote du projet de loi DADVSI, Première séance du vendredi 30 juin 2006. Discussion sur l'exception d'irrecevabilité.
                http://www.assemblee-nationale.fr/12/cri/2005-2006/20060257.(...)

                M. Patrick Bloche. « (...) Certes, le règlement de notre assemblée n’a pas de valeur constitutionnelle. Mais force est de constater que sa violation a non seulement considérablement affecté la qualité de nos débats mais, surtout, qu’elle a fortement remis en cause le droit d’amendement parlementaire. Sur ce point donc, nul doute que la procédure législative suivie pour l’adoption de ce projet de loi a été entachée d’irrégularités. D’autant que le Conseil constitutionnel, s’appuyant sur l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen – « la loi est l’expression de la volonté générale » – et sur l’article 3 de la Constitution – « la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants » – a déjà rappelé l’exigence de « la clarté et de la sincérité du débat parlementaire ». (...) »

                M. François Bayrou. « Cette exception d’irrecevabilité ne sera évidemment pas adoptée. Pourtant, je la voterai, au nom du respect d’un texte fondamental, plus important encore que notre Constitution : la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Que dit en effet son article VI ? « Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à [la] formation [de la loi]. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. » Il me semble que les conditions dans lesquelles a été examiné ce texte et le texte lui-même ont manqué respectivement à l’un et à l’autre de ces deux principes.
                Probablement aucun projet de loi n’a suscité autant de passion au-delà de cet hémicycle, puisque les débats ont été suivis en direct, par des dizaines de milliers d’internautes. (...) Ces internautes voulaient comprendre quelle loi nous faisions et comment nous la faisions. La souveraineté nationale n’appartient pas aux représentants du peuple, mais au peuple lui-même. Or, tout au long du débat, on a dissimulé à nos concitoyens les enjeux, que l’on a refusé d’éclairer, et les pressions, que l’on a refusé de nommer. »
              • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

                Posté par . Évalué à 4.

                complètement HS mais pour une fois j'ai envie de réagir : Non, cette fameuse citation

                "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire."

                n'est pas de Voltaire !

                wikipedia :

                Cette phrase qui est souvent attribuée à Voltaire semble apocryphe. Elle n'apparaît nulle part dans son œuvre publiée. Elle fut en fait formulée en 1906 dans The Friends of Voltaire, livre anglais d'Evelyn Beatrice Hall écrivant sous le pseudonyme de S. G. Tallentyre, pour résumer sa position : « I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it », avant d'être traduite en français.
              • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

                Posté par . Évalué à 2.

                Tu veux dire la citation que tout le monde connait mais qui n'est pas de Voltaire
              • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

                Posté par . Évalué à 1.

                Si tu veux citer du Voltaire, allons-y:

                La populace est une bête féroce qu'il faut enchaîner par la crainte de la potence et de l'enfer.
                Dictionnaire Philosophique

                Et on ne peut pas dire qu'il ait foncièrement tort sur ce point, si on considère que la populace est la masse, et non l'individu. Parce que le Peuple porte ses dirigeants, le Peuple est souverain, par l'intermédiaire de ses dirigeants. On ne peut pas être 60 millions à légiférer, c'est une évidence.

                Et si la populace dont parle Voltaire, en terme de masse, ne sombre pas dans l'extrémisme, c'est bien parce que les individus apprennent l'importance de la modération communautaire. Et la loi Gayssot entre dans ce cadre.

                Parce qu'Hitler, Polpot, et les responsables directs ou indirects de tous les massacres industriels ont parlé avant d'agir. Et la populace a bu leurs paroles. Il est là le danger cher ami, mais je comprends que sans l'avoir vécu on ne puisse appréhender le concept...

                Si on jour dans cette cour là, pourquoi la délation publique ou la diffamation n'entrerait-elle pas dans le cadre de la liberté d'expression? Il ne faut pas tout confondre.
                • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Parce qu'Hitler, Polpot, et les responsables directs ou indirects de tous les massacres industriels ont parlé avant d'agir. Et la populace a bu leurs paroles. Il est là le danger cher ami, mais je comprends que sans l'avoir vécu on ne puisse appréhender le concept...

                  ... et c'est sans parler du laxisme de la bourgeoisie des pays démocratique qui, pour certains d'entre eux, appréciait particulièrement ces bouchers.

                  "mieux vaut hitler que blum" n'est certainement pas une expression de le populace de '36 (qui en espagne à eu le courage de prendre les armes contre Franco... contrairement à blum et son gouvernement d'ailleurs)

                  Quant à polpot, faut pas oublier non plus le massacre du timor oriental qui a été approuvé par le gouvernement américain à la même époque.
      • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui, enfin ca résout pas le pb, ca ne fait que retarder l'échéance

        Lorsque plus personne n'acceptera d'être exit-node, de peur d'écoper pour des contrefacteurs, tor mourra et ses visées initiales aussi (la lutte contre la censure)
    • [^] # Re: Voyous du Net contre Culture à vendre

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Que peut-on faire ? Si on habite pas à Paris, si contacter son député est fait ou que l'on ne veut pas le faire, il reste AMHA, une possibilité : renforcer le poids de représentants du libre susceptibles d'être entendus. Cela peut passer par des GUL, ou bien des associations nationales.
      Au risque d'avoir l'air d'un officier recruteur, j'ai fait le choix de soutenir l'APRIL depuis plusieurs années (ah, l'époque de Cap 500...). Je ne cherche pas à dévaloriser ou réduire l'influence/travail d'autres associations, je ne suis qu'un membre lambda "pas très actif".

      Mais je sais une chose : que ce soit politiquement, ou médiatiquement, arriver de dire "nous avons 500, 5000, 10000 adhérents", ça suscite rapidement (ou pas) l'intérêt de l'interlocuteur.
  • # la droite et l' informatique

    Posté par . Évalué à 0.

    /troll

    Les informaticiens ont pas finis d' en chier avec la droite :

    Microsoft préfère financer les Democrates aux USA et le PS en France.
    Les libristes, et au delà ceux souhaitant que l' interopérabilité ne soit pas un vain mot, ne cessent d' informer sur les vrais enjeux, sans s' arrêter au problème -réel- servant de prétexte.

    J' aimerai beaucoup savoir ce que fait le MoDem sur le sujet (qui vient de mettre une superbe plateforme online, si vous connaissez pas encore), ainsi que le réseau Libre Entreprise... Si quelqu' un sait...

    /troll/blague/humour/essayons_de_rigoler_quant_meme
    • [^] # Re: la droite et l' informatique

      Posté par . Évalué à 0.

      Microsoft préfère financer les Democrates aux USA et le PS en France.

      Vu que le financement des partis politiques en France n'est pas assuré par les entreprises (c'est interdit par la loi), c'est du grand n'importe quoi...

      Vu que la suite est incompréhensible, ca ne fait rien.
      • [^] # Re: la droite et l' informatique

        Posté par . Évalué à 0.

        ha oui c est vrai, faire des raccourcis c' est pas bien, des liens symboliques encore moins :)

        tiens la page mécène a disparue sur le site... mais wikipédia ... http://fr.wikipedia.org/wiki/Terra_Nova_(think_tank) ainsi que Le Monde

        Pour le reste même pas envie de détailler, tu cherchera tout seul si tu le veux vraiment.


        J' avais prévenu /troll
        Maintenant libre à toi de sentir le poil à gratter ;)
    • [^] # Re: la droite et l' informatique

      Posté par . Évalué à 2.

      > J' aimerai beaucoup savoir ce que fait le MoDem sur le sujet (qui vient de mettre une superbe plateforme online, si vous connaissez pas encore)

      Et c'est quoi c'est superbe plateforme online ? La page facebook de François Bayrou ? :)
    • [^] # Re: la droite et l' informatique

      Posté par . Évalué à 2.

      Que fait le MoDem? Il diffuse ses vidéos en Flash, tout comme l'Assemblée Nationale et la quasi-totalité des partis politiques français.

      Seul.. le FN ! propose un lien direct vers un .wmv

      Triste constat, hein?

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: la droite et l' informatique

      Posté par . Évalué à 3.

      J' aimerai beaucoup savoir ce que fait le MoDem sur le sujet (qui vient de mettre une superbe plateforme online, si vous connaissez pas encore), ainsi que le réseau Libre Entreprise... Si quelqu' un sait... »

      Il développe une plateforme d'informations (basée sur Wordpress) et un bureau virtuel (en GPL) à destination des militants.

      La plateforme d'informations :
      -> http://lesdemocrates.fr/ (voir le « à propos »)

      Le bureau virtuel :
      -> http://www.forumdemocrate.fr/

      Il en parle notamment dans une interview à France-Info dans l'émission « parlons.net » :
      -> http://www.france-info.com/spip.php?article258801&theme=(...) (en flash)

      Sinon sur ce lien, on peut voir la conférence de présentation de ces outils :
      -> http://www.modem44.com/article-28433760.html (en flash aussi)
      Je n'ai pas tout visionné, mais apparemment tous les outils sont développés bénévolement et en GPL.
      • [^] # Re: la droite et l' informatique

        Posté par . Évalué à 0.

        Donc, d'un côté ils développent des outils libres, de l'autre ils imposent un logiciel propriétaire pour lire leurs vidéos.

        C'est très caractéristique d'une certaine vision du libre. Pour eux, le libre est une mode, une option, un petit plus décoratif.

        Ils n'ont pas compris qu'utiliser des logiciels libres est aussi un choix, et que leur site porte atteinte à ce choix.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: la droite et l' informatique

          Posté par . Évalué à 3.

          Donc, d'un côté ils développent des outils libres, de l'autre ils imposent un logiciel propriétaire pour lire leurs vidéos.

          D'un autre coté il n'y a pas vraiment pour l'instant (mais on peut esperer que ca va changer bientot) d'alternative libre et qui marche partout pour permettre de voir des videos facilement sur internet.

          C'est très caractéristique d'une certaine vision du libre. Pour eux, le libre est une mode, une option, un petit plus décoratif.

          Et ton message est caractéristique d'une certaine vision du libre qui considère cela comme une religion, l'utilisation de logiciels proprietaires comme un peché, et interdit d'utiliser son cerveau pour réflechir à la meilleure solution à utiliser.

          Ils veulent que leurs videos puissent etre lues de facon simple par un maximum de gens, et malheureusement à l'heure actuelle le seul moyen de faire ca c'est d'utiliser flash.
          • [^] # Re: la droite et l' informatique

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Bayrou a pourtant répondu cela en interview:
            http://www.framablog.org/index.php/post/2009/03/13/francois-(...)

            mais il est vrai qu'il y a aussi eu cet épisode lors d'une interview:
            http://www.framablog.org/index.php/post/2006/11/07/Logiciel-(...)

            et c'est bien dommage, il aurait pu profiter d'avoir beaucoup de monde contre ce projet de loi pour se manifester plus
          • [^] # Re: la droite et l' informatique

            Posté par . Évalué à 8.

            D'un autre coté il n'y a pas vraiment pour l'instant (mais on peut esperer que ca va changer bientot) d'alternative libre et qui marche partout pour permettre de voir des videos facilement sur internet.

            "partout", non. Pas chez M. Stallman, pas sur un OLPC, pas sur un OS exotique.

            Ils veulent que leurs videos puissent etre lues de facon simple par un maximum de gens, et malheureusement à l'heure actuelle le seul moyen de faire ca c'est d'utiliser flash.


            Et utiliser Flash, plus un lien direct vers la vidéo, ça permet à vraiment tout le monde de lire la vidéo. Pour l'instant, seul le FN a pensé à faire ça sur son site (avec du .wmv, bon d'accord.)

            Je n'ai rien contre Flash, mais j'ai quelque chose contre le fait de le rendre indispensable. Tu saisis la différence? Je ne vois pas en quoi le point de vue "J'ai envie de choisir ce que j'installe chez moi" est moins tolérant que "J'ai décidé que vous installerez CE logiciel pour voir mon site".

            Et ton message est caractéristique d'une certaine vision du libre qui considère cela comme une religion, l'utilisation de logiciels proprietaires comme un peché, et interdit d'utiliser son cerveau pour réflechir à la meilleure solution à utiliser.

            Je trouve que "Utilisez ce que vous voulez pour lire la vidéo" est bien plus loin de l'esprit d'une religion, que "Utilisez le Saint Player Adobe Flash ou crevez dans l'ignorance."
            La religion Flash considère que ne pas installer le plugin qui le lit est un péché.
            Ma tolérance considère que chacun devrait être libre d'installer ce qu'il veut chez lui, et que le minimum de respect quand on publie une information, est de proposer au moins un format libre et ouvert, afin de respecter les choix de chacun, qu'ils soient religieux, éthiques, ou techniques.
            Flash n'est pas la meilleure solution. Proposer la vidéo en Ogg est plus proche d'une meilleure solution: quelle est la différence pour le windowsien (qui clique oui) entre "Installez Flash en cliquant ici" et "Installez le codec Ogg en cliquant ici"? Pour rappel, Flash n'est préinstallé sur aucune machine vendue, c'est encore pire que Ogg qui est au moins présent sur les OS libres. Si 99% des gens ont Flash, c'est parce qu'ils l'ont installé suite à la demande d'un site. Rien n'empêche d'arriver au même résultat en proposant un codec libre, de toute façon la majorité s'en branle totalement.

            Et iTheora s'approche déjà un peu plus d'une "meilleure solution", en se basant sur l'existant tout en offrant la liberté que ta religion semble décidée à piétiner.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: la droite et l' informatique

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            D'un autre coté il n'y a pas vraiment pour l'instant (mais on peut esperer que ca va changer bientot) d'alternative libre et qui marche partout pour permettre de voir des videos facilement sur internet.

            Si. Avant de voir fleurir du Flash partout, ça marchait très bien. Pour ceux qui l'avaient oublié, c'est comme ça qu'on faisait, dans le temps :
            1. mettre en ligne une vidéo MPEG-2 ;
            2. éditer une page Web et y rajouter un lien vers la vidéo ;
            3. éventuellement, ajouter également une balise object qui va bien.
            Et, curieusement, ça marchait très bien. Sur bien plus de plate-formes que les saletés en Flash.

            Ils veulent que leurs videos puissent etre lues de facon simple par un maximum de gens, et malheureusement à l'heure actuelle le seul moyen de faire ca c'est d'utiliser flash.

            Non non non. Il faut en finir avec ce mythe : les lecteurs vidéo Flash n'ont pas été faits pour rendre les vidéos accessibles, puisqu'ils sont moins accessibles que ce qui existait avant. Ils ont été faits pour rendre difficile la récupération du fichier vidéo.
            • [^] # Re: la droite et l' informatique

              Posté par . Évalué à 0.

              Mais oui.
              Et apres ya machin qui gueulait parce que "j'ai le son mais pas la video".
              Ou il essayait de lire un fichier QT avec WMP (ou inversement, Real player etait costaud a l'epoque aussi).
              Et puis t'attendait 2 plombes que la video se charge au lieu de streamer le truc. Remarque, c'etait bon pour jacques vabre et marlboro, t'avais le temps d'aller te chercher 2 cafe et fumer ton paquet le temps que ca arrive.

              Nan, serieux, une reelle avancee, MP4 etant pas encore present partout, on va revenir au bon vieux WMV des familles envoye via http.

              Ya pas a dire, c'est vachement mieux que des formats videos standards et des protocoles specialement concus pour transferer de la video en temps reel.
              • [^] # Re: la droite et l' informatique

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Et apres ya machin qui gueulait parce que "j'ai le son mais pas la video".
                Ou il essayait de lire un fichier QT avec WMP (ou inversement, Real player etait costaud a l'epoque aussi).


                J'ai parlé de QuickTime ? Non, j'ai parlé de MPEG-2. Tu en connais, des lecteurs média qui ne savent par lire le MPEG-2 et le MP3 ? Moi, non.

                Nan, serieux, une reelle avancee, MP4 etant pas encore present partout, on va revenir au bon vieux WMV des familles envoye via http.

                J'ai parlé de WMV ? Non, j'ai parlé de MPEG-2.

                Ya pas a dire, c'est vachement mieux que des formats videos standards et des protocoles specialement concus pour transferer de la video en temps reel.

                Bon, on relis le fil. On parle de lecteurs Flash. Pour info, un lecteur Flash, c'est un lecteur vidéo, codé en Flash, capable de télécharger une vidéo FLV par HTTP, et de la lire, en commençant avant la fin du chargement.

                On remplace le lecteur Flash par un balise object, en laissant le navigateur se démerder pour lancer Windows Media Player, VLC, Totem ou QuickTime, et on met un lien vers une vidéo MPEG-2, ou mieux, MPEG-4. Même technologie de compression. Même protocole de transfert. Juste une différence : là, c'est accessible.
                • [^] # Re: la droite et l' informatique

                  Posté par . Évalué à 1.

                  J'ai parlé de QuickTime ? Non, j'ai parlé de MPEG-2. Tu en connais, des lecteurs média qui ne savent par lire le MPEG-2 et le MP3 ? Moi, non.
                  Non, t'as parle de ce qu'on faisait dans le temps, et dans le temps c'etait wmv, quicktime ou real player. Et pour l'audio, c'etait un joyeux foutoir aussi.
                  Jamais ou rarement vu de mpeg2 en ligne a cette epoque.

                  J'ai parlé de WMV ? Non, j'ai parlé de MPEG-2.
                  A parce qu'en plus de proposer une experience utilisateur pourrie et une solution reseau a chier, tu veux en plus faire exploser la bande passante avec un format depasse alors que mpeg4 diminue le debit par 4 sans pb?

                  Pour info, un lecteur Flash, c'est un lecteur vidéo, codé en Flash, capable de télécharger une vidéo FLV par HTTP, et de la lire, en commençant avant la fin du chargement.
                  Ben voyons.
                  Flash supporte HTTP et RTMP, bien evidemment.

                  Juste une différence : là, c'est accessible.
                  Tu parles.
                  Object n'a rien d'accessible.
                  C'est a peu pres aussi peu standardise, object etant un magnifique fourre tout ou tu peux foutre ce que tu veux.
                  Le webmaster devra toujours mettre a la mimine le lien vers la video.
                  S'il ne le fait pas, que ce soit avec flash ou object, l'utilisateur devra aller farfouiller a la main dans le code source de la page pour retrouver le lien vers la video.
                  Bref, niveau accessibilite c'est strictement la meme chose, ca depend du bon vouloir du webmaster de mettre un lien direct ou pas.
                  Par contre, on sait que flash est deploye sur 95+% des machines et que chacune de ces 95% de machine est capable d'afficher la video.
                  Avec un mpeg2/4, c'est loiiiiin d'etre le cas.

                  Si on revient a la superbe methode que tu preconises, tu sais ce qu'il va se passer?
                  Les webmasters vont targeter le plus grand denominateur commun: wmv. Supporte par toutes les machines windows, et par un grand nombre de clients mac.
                  Et c'est pas firefox qui va agiter son support natif de theora qui va y changer grand chose.
                  • [^] # Re: la droite et l' informatique

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Ben voyons.
                    Flash supporte HTTP et RTMP, bien evidemment.


                    Oui, et ?

                    Bref, niveau accessibilite c'est strictement la meme chose, ca depend du bon vouloir du webmaster de mettre un lien direct ou pas.

                    Non non, je parle d'accessibilité. Ça inclut les aveugles, par exemple. Les utilisateurs d'iPhone. Les utilisateurs d'OLPC.

                    Par contre, on sait que flash est deploye sur 95+% des machines et que chacune de ces 95% de machine est capable d'afficher la video.

                    Tiens, ça a augmenté, avant c'était 90%. Curieux, quand même, avec tous ces iPhone qu'on voit partout.
                    • [^] # Re: la droite et l' informatique

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Oui, et ?
                      Ben flash n'est pas qu'un simple lecteur fute sur du http, contrairement a ce que tu avancais.

                      Ça inclut les aveugles, par exemple.
                      Ah oui!!!
                      Grace au mpeg4, les aveugles vont pouvoir voir les videos maintenant.
                      Alleluiha!!!
                      Et grace a la balise audio de firefox, les sourds vont bientot pouvoir ecouter la star ac!!!
                      Les muets vont se mettre au karaoke et les cul de jatte vont se mettre au 100m haies grace au w3c.
                      Merci pour la tranche de rire.

                      Le probleme des codecs est bien plus fort encore sur un iphone ou tu vas tout de suite etre ultra limite avec un iphone. c'est mpeg4 apple compliant ou pas de salut.
                      T'aurais le meme pb si on te fournissait un lien direct vers une video que l'iphone ne sait pas decoder.

                      Le pb ici, c'est plutot safari qui est ferme comme une huitre et qui ne va pas te permettre de recuperer le lien vers la video dans le tag param de la balise du player flash.

                      Le plugin flash pour iphone est dans les cartons d'adobe, c'est apple qui fait la sourde oreille et ne veut pas ouvrir sa vache a lait au marche des applis flex.

                      Mais l'info est la, au meme titre qu'un lien de dl direct vers la video.
                      La difference se situe dans l'experience utilisateur qui est a chier avec un player externe.

                      Par contre, on sait que flash est deploye sur 95+% des machines et que chacune de ces 95% de machine est capable d'afficher la video.
                      Ou est ce que j'ai mentionne 90%?
                      Sans compter que c'est pour donner un ordre d'idee. De tete le dernier document serieux que j'ai vu a ce sujet avancait le chiffre de 98%, donc bon...
                      • [^] # Re: la droite et l' informatique

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Ah oui!!!
                        Grace au mpeg4, les aveugles vont pouvoir voir les videos maintenant.
                        Alleluiha!!!


                        Un peu de sérieux. Oui, une vidéo, ça a un intérêt pour un aveugle. Tout simplement parce que, dans une vidéo, en général, il y a du son, et que, le plus souvent, l'essentiel de l'information réside dans le son.

                        Un conférencier publie un enregistrement sur son site Web. Il utilise YouTube. Dommage, les aveugles, ce n'est pas pour vous. Dommage, vraiment : ce serait un fichier normal, ce serait bon, mais non, pas de chance, on a choisi une technologie inaccessible.
                        • [^] # Re: la droite et l' informatique

                          Posté par . Évalué à -2.

                          Mais, heu, dis moi, l'aveugle, il est interdit de flash?
                          Pourquoi ne pourrait il pas l'installer sur sa machine au meme titre qu'il installe vlc?

                          Qu'est ce que les players lourds permettent de plus que les players flash?
                          • [^] # Re: la droite et l' informatique

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Ils sont accessibles. Comment fait un aveugle pour cliquer sur le bouton lecture d'un lecteur Flash, au juste ?

                            VLC, il a une interface en ligne de commande, par exemple. Je ne me suis pas trop penché sur la question, mais j'imagine qu'on peut modifier les lecteurs lourds (thème GTK+ spécial ?) pour qu'ils utilisent une interface adaptée aux aveugles. Va faire de même sur le code compilé, fermé, d'un lecteur Flash…
                            • [^] # Re: la droite et l' informatique

                              Posté par . Évalué à -1.

                              ca veut dire quoi accessible?

                              Pour developper du flex a longueur de journee, ce probleme est addressable tres exactement de la meme facon que pour un lecteur lourd:
                              - Autoplay au chargement de la page (hack un peu crade, mais ca marche, de facon bancale)
                              - Interface pilotable au clavier (plus propre, mais ca requiert un peu de design d'ui)
                              Et si tu veux rentrer dans la technique, tu catch l'evenement creationComplete ou show que tu lies a focusManager.setFocus(playButton) et tu hook un keyDown listener au dit bouton qui te lance la video si la touche est space ou enter.
                              5 lignes de codes.

                              Bref, le probleme est strictement le meme qu'avec un client lourd. Tu vois ces players comme une immondice fournie par adobe, mais ce que t'as pas compris, c'est que ce sont des applications a part entieres, au meme titre que Totem, ecrites par les devs du site en question.
                              Elles se contentent d'utiliser le backend de flash pour le decodage, comme totem le fait avec gstreamer (ou je sais pas quoi qui est al a mode chez gnome ces jours ci).

                              Faut bien voir que ces players flash, les developpeurs du site en ont les sources.
                              Si le player n'est pas accessible ce n'est certainement pas a cause de la techno flash, mais juste a cause des developpeurs/managers qui n'ont rien a foutre qu'un aveugle puisse lancer la video au clavier.

                              Flex, c'est un langage de programmation a part entiere, tu ecrit des UI exactement comme tu le ferais pour un client lourd.
                              Ton swf se lance d'ailleurs aussi dans le runtime AIR comme une appli lourde, bref, c'est tres exactement comme n'importe quel plugin que tu ecrirais en natif pour ton browser.
                              La GROSSE difference avec les autres plugins, c'est que ton appli flash, elle est binairement executable sur 99% des machines, et surtout, surtout, tu fournit toi meme le plugin qui va bien, ie tu sais tres exactement comment ca va rendre sur toute machine qui a flash. Va faire la meme chose avec une balise object qui va te lancer vlc, wmp, qt, mplayer ou je sais pas quoi, ou t'as aucune assurance que les codecs seront la et tutti quanti.

                              Au passage, le framework est franchement bien branle, mais ca c'est une question de gout, ca se discute.

                              Reprocher a flash de pas etre accessible pour une video, c'est comme reprocher a C++ de pas etre accessible, c'est se tromper de cible. Le pb c'est pas la techno, c'est les mecs qui l'utilisent, les gus en question te feraient exactement la meme chose dans un client lourd.

                              Et tres honnetement, preconiser des liens directs vers les videos sur les sites webs, ca va se finir en hegemonie microsoftienne a base de wmv, pour etre sur que ca passe a peu pres partout. Ca va pas favoriser mp4, MS etant en position dominante.
                              Alors oui, dans le meilleur des mondes, on aurait des liens directs et tout et tout, mais on vit pas dans le meilleur des mondes, alors je choisis la meilleure solution technique, et cette solution c'est flash, que ce soit pour l'internaute ou pour le fournisseur de contenu.
                  • [^] # Re: la droite et l' informatique

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    A parce qu'en plus de proposer une experience utilisateur pourrie et une solution reseau a chier, tu veux en plus faire exploser la bande passante avec un format depasse alors que mpeg4 diminue le debit par 4 sans pb?

                    Expérience utilisateur pourrie ? Le Totem intégré à Iceweasel, c'est impeccable comme interface. Le Windows Media Player intégré à Explorer aussi, je suppose…

                    Mais qu'est-ce que c'est que cette idée de vouloir réduire les débits ? On augmente le débit des connexions des gens, on passe aux 20, aux 30 Mb/s et il faudrait réduire la bande passante des vidéos ? Curieux.
                    • [^] # Re: la droite et l' informatique

                      Posté par . Évalué à -1.

                      Ah oui, totem, parlons en.
                      Un clique sur la barre de defilement qui t'avance le curseur d'un pas au lieu de le deplacer la ou t'as clique.
                      Belle experience utilisateur.

                      Belle experience utilisateur aussi d'avoir une fenetre qui dit que les codecs ne sont pas installes.

                      WMP integre a IE c'est assez bof niveau reactivite etc.

                      On augmente le débit des connexions des gens, on passe aux 20, aux 30 Mb/s et il faudrait réduire la bande passante des vidéos ? Curieux.
                      Heuuu... comment dire en restant poli.

                      Proposer mpeg2 pour de la video quand mpeg4 donne la meme qualite avec un debit bien inferieur, c'est un peu, heuuuu...
                      Con?
                      Zut, j'ai pas pu rester poli. Faut dire je rigole encore du coup des aveugles qui regardent leur video.
                    • [^] # Re: la droite et l' informatique

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Mais qu'est-ce que c'est que cette idée de vouloir réduire les débits ? On augmente le débit des connexions des gens, on passe aux 20, aux 30 Mb/s et il faudrait réduire la bande passante des vidéos ? Curieux.
                      Nul besoin de réduire les débits, mais ce n'est pas non plus la peine de faire n'importe quoi avec. C'est un peu comme la puissance des ordinateurs qui augmente, et pourtant les systèmes libres ne font pas n'importe quoi avec.
                • [^] # Re: la droite et l' informatique

                  Posté par . Évalué à -1.

                  J'en rajoute une couche.

                  Ta position n'est pas coherente.
                  Si les lecteurs flash avaient ete cree uniquement pour empecher l'acces direct a la video, ils n'auraient pas mit http en transport, et encore moins mit la video dans le cache local du player flash, accessible par n'importe qui, ouvrant la porte a je ne sais plus quelle extension firefox qui telechargeait le flv correspondant.

                  Le player flash est une simple appli qui prend une url en input, url qui est visible en clair dans le code source de la page. Si la video est fournie en http, tu copie colles l'url dans ton navigateur, et hoooo magie!!! t'as la video!!!
                  Exactement comme un lecteur de video externe.
                  Comme tu pretend que flash marche chteuteupeu, j'en conclue que ta position n'est pas coherente.

                  Inversement, empecher l'acces a la video dans un lecteur externe se fait tres simplement: tu met un flux streame tout bete. L'immense majorite des gens n'utilisant psa un lecteur qui permet de dumper un stream (ou la manip pour le faire les saoule), ils vont meme pas chercher a la dumper.
                  Ou mettre un bon vieux fat DRM.

                  Bref, ca a pas grand chose a voir avec le soft utilise par le client, mais avec la video en soit et la techno utilisee pour l'amener au client. Que le client soit en flash ou en C++, ca fait pas trop de difference a ce niveau.

                  Flash a perce parcqu'il marchait a 100% sur 99% de la cible des editeurs de contenu, la ou les lecteurs video "lourds" se trouvaient lamentablement la plupart du temps.
                  • [^] # Re: la droite et l' informatique

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Le player flash est une simple appli qui prend une url en input, url qui est visible en clair dans le code source de la page. Si la video est fournie en http, tu copie colles l'url dans ton navigateur, et hoooo magie!!! t'as la video!!!

                    On voit que tu n'utilises pas souvent de systèmes sans lecteur propriétaire Flash. Certains lecteurs Flash fonctionnent ainsi, en effet. D'autres, non, qui prennent en paramètre un identifiant, et ont du code interne pour calculer l'URL de la vidéo.

                    Flash a perce parcqu'il marchait a 100% sur 99% de la cible des editeurs de contenu, la ou les lecteurs video "lourds" se trouvaient lamentablement la plupart du temps.

                    Tu sais d'où viennent ces statistiques ? D'une étude commanditée par Adobe, qui date d'un ou deux ans, et n'est pas mise à jours.
                • [^] # Re: la droite et l' informatique

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Hum

                  De ton point de vue, je ne vois pas en quoi le mpeg est préférable au flash... Il y a au moins autant de brevets logiciels sur le mpeg que sur le flash...

                  En attendant une alternative libre et standard au flash, ca reste une bonne solution, et relativement accessible, puisque quelque soit l'os, une grande majorité de monde peut le lire

                  Après, de l'intérêt de "récupérer" tout ce qu'on peut lire, on peut en parler...

                  Si le flash à tellement explosé, ce n'est pas parce qu'"on l'a rendu indispensable", mais parce que lui s'est rendu indispensable au vu de son côté extrêmement pratique et unique... Même le svg galère à percer sur la toile parce qu'il n'arrive pas égaler les capacités du flash.

                  Le nier c'est vraiment du dogme bateau, surtout argumenté à grands coups de mpeg...
        • [^] # Re: la droite et l' informatique

          Posté par . Évalué à 4.

          Donc, d'un côté ils développent des outils libres, de l'autre ils imposent un logiciel propriétaire pour lire leurs vidéos.

          < troll >

          t'espérais plus d'un parti centriste ?

          < /troll >
  • # vivement que hadopi soit en place...

    Posté par Anonyme . Évalué à 8.

    et que 90% des connections à internet soit coupés. Cela va aussi simplifier les déclarations des impôts on va revenir à la bonne feuille de papier. Cela va créer un peu plus de chômeurs, les fournisseurs d'accés à internet vont plus avoir de clients donc ça va licencier sec. Et le plus drôle c'est que les ventes de disques et de dvd vont continuer à chuter mais que ce sera encore la faute aux méchants pirates absolument pas que le pain coûte 4 fois plus cher qu'avant l'euro comme le reste des produits de premières nécessités alors que les salaires sont à peu de choses près resté les mêmes et donc que les produits dit "culturels" (désolé mais j'ai du mal à voir la culture dans le dernier braillement de la starac) sont devenus des produits de luxes.
    • [^] # Re: vivement que hadopi soit en place...

      Posté par . Évalué à -4.

      oui, oui.
      La fin du mooonde!!!
      On nous l'avait deja predite avec DADVSI.
      VLC en prison, Firefox et Thunderbird qui s'echangent sous le manteau dans des ruelles obscures, Microsoft et Apple en milices privees assoiffe du sang d'innocents et de dev de LL, tout ca.
      Tous les serveurs sous linux a la poubelle, remplace par du WS.
      Les mathematiciens au pilori et la liberte d'expression muselee.

      Au final, on a eu une loi totalement inaplicable, en pratique inapliquee.
      VLC est distribue par Free, qui a toujours ses newsgroups plein ras la gueule de ouaraize.
      Et une pratique strictement inchangee au niveau de l'echange de fichier et tout le tralala.

      Et vous savez quoi? Ca va faire pareil avec hadopi!!!

      La persecution du Logiciel Libre.
      Oui, oui, persecution.
      Albanel veut mettre fin a tout ca.
      Generalement, dans la phrase qui suit, on y lit en substance qu'elle est une abrutie finie a la pisse qui ne sait pas ce qu'elle fait et qu'elle n'a meme pas connnaissance du LL. Comment pourrait elle donc persecuter qq chose qu'elle ne connait pas?

      Ca veut pas dire que ces lois sont bien fondees et qu'elles devraient exister.
      Mais les discours alarmiste predisant l'effondrement du monde dans des souffrances affreuses, ca va 5 minutes, on a presque l'impression d'entendre un discours de deubeuliou a l'ONU agitant ses fameuses preuves sur l'irak serieux.
      • [^] # Re: vivement que hadopi soit en place...

        Posté par . Évalué à 3.

        Idem. Pourquoi ne pas jouir un peu du fait que le mouvement pour le logiciel libre est désormais indéboulonnable ? C'est lui qui mène la danse.
      • [^] # Re: vivement que hadopi soit en place...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Mouais. Cette loi sera quasi-inapplicable sauf pour les quelques gus qui serviront d'exemple. Un peu comme les quelques peeristes de fichiers audio/vidéo qui se sont pris amendes salées & co pendant des millions d'autres continuent. Rien que pour ça, je n'ai pas envie que cette loi passe.

        Sans compter les atteintes fondamentales au droit de la défense, peu importe le sujet finalement libre, internet ou autre, l'idée qu'une personne soit présumée coupable, avec sanction sans contradictoire suspensif, ça me dégoute. On sait où ça commence, mais pas où ça s'arrêtera.
      • [^] # Re: vivement que hadopi soit en place...

        Posté par . Évalué à 8.

        elle est une abrutie finie a la pisse qui ne sait pas ce qu'elle fait

        Le propriétaire de LinuxFr va bientôt recevoir une demande de justice pour avoir l'adresse IP de celui qui a posté ça...
      • [^] # Re: vivement que hadopi soit en place...

        Posté par Anonyme . Évalué à 3.

        Tu devrais apprendre a te contenir et il te serait peut être bon d'aller prendre des cours pour zénifier. Parceque ton message est assez impressionnant dans le sens HS total par rapport à celui qu'il y a au dessus donc soit tu as juste vu __ et donc tu as comme d'habitude fait péter une durite et donc tu n'as pas pur résister à lancer une diatribe incohérente et totalement ridicule, sans lire le moindre mot de ce que j'avais écrit, soit euh non je te laisse deviner cette partie tout seul...
        • [^] # Re: vivement que hadopi soit en place...

          Posté par . Évalué à 2.

          parce que "predire" 90% des connections coupees, c'est pas un peu predire la fin du monde?

          J'ai effectivement devie sur la partie persecution, parce que c'est dans le titre du journal, et bien que non aborde par ton message, j'en ai profite pour glisser cette partie la, sachant que ca se rapproche du concept qui m'exaspere (la fin du mooonde!!).

          Sinon, concernant ta paranoia aigue que je me plait a relever, elle ne se manifeste que lorsque MS est concerne, c'est pas le cas ici, donc tu ne dit pas d'anneries, tu te contentes d'emettre un point de vue (surlequel je suis en desaccord, mais ca reste un point de vue, pas une des nombreuse inepties techniques dont tu nous gratifies chaque fois que tes posts evoquent MS).
          • [^] # Re: vivement que hadopi soit en place...

            Posté par . Évalué à 1.

            perso j' aime bien ce ton assez hardcore (tant que c' est pas toujours le cas). Et puis le "fini à la pisse" est une critique que tu fais à l' encontre de ceux prédisant la fin du monde. Donc je ne pense pas que tu risques grand chose en critiquant par la caricature ceux pouvant vraiment penser ça.

            Mais maintenant, un petit mot a deux balles (et sans le /troll...)
            Perso je suis pour le fichage généralisé. Ce qui me déplait c' est que seulement certaines catégories de la population soient fichées. (tiens d' ailleurs edvige, depuis que les hommes politiques ne sont plus dedans on en entend plus parler... pourtant il a juste été scindé au niveau préféctoral... ce qui emmerde juste les enquêteurs sans empecher le fichage... sauf celui des hommes po.)
            Mais je sais aussi les dérives que cela pourrait entrainer si le pouvoir politique venait à tomber entre des mains "non républicaines" on va dire (c' est à dire hors du champ droite+gauche), donc cette seule perspective très hypothétique me fait me poser des questions sur la pertinence de tels fichiers.

            Ensuite je me fiche que les enquèteurs puissent avoir accès à ma box et à toutes les infos sur mon activité internet : je ne télécharge rien d' illégal, même pas un pauvre mp3. De plus je préfère qu' on renforce la police scientifique et technique en lui donnant les moyens, car j' ai plus confiance en eux qu' en une socièté privé dont les intérêts sont en jeu : il est clair que l' impartialité est mis à la poubelle.
            Je pourrais alors dire "allons y gaiement puisque je m' en fous pour ma gueule"... mais mais mais... faut aussi peut être se pencher bien sûr sur les questions essentielles d' interopérabilités et d' indépendance du SI, mais aussi essayer de penser au pauvre gosse qui n' a connu que le téléchargement illégal et qui maintenant va se voir entendre "merci gamin, tu es une bonne excuse tu sais, et en plus on te coupe la connection".

            Voili voilà
            j' espère qu' on partage ce petit carré d' opinion ensemble, même si tout le reste diverge.
            Cdlt.
          • [^] # Re: vivement que hadopi soit en place...

            Posté par Anonyme . Évalué à 2.

            parce que "predire" 90% des connections coupees, c'est pas un peu predire la fin du monde?

            Tiens je me demande combien de personne ont pris ça au pied de la lettre par rapport à ceux qui ont compris que c'était sarcastique et pour souligné l'impossibilité d'appliquer réellement hadopi...

            Quand à ce qui concerne la paranoïa par rapport à Microsoft je me demande lequel est le plus paranoïac sur le coup celui qui ne peut s'empêcher de défendre son employeur même lorsque celui n'est ni évoqué de façon direct ni de façon indirect...
            Je remarquais juste que tu te prétends parfait dans tous tes posts, ne répondant que comme il faut et que il est amusant de voir à quel point tu étais totalement hors-sujet enfin avoir un comportement logique de ta part n'est pas trop possible.
  • # Souvenirs souvenirs...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Lors de l'examen de DADVSI, le forum qui existait sur lcpan est inauguré par les utilisateurs du site (je préfère "utilisateurs" parce qu'"internautes" ça fait un peu "astronautes" ou "martiens").
    Les débats se succèdent, et se focalisent sur le choix du format video de retransmission, qui pose problème aux utilisateurs de logiciels libres.
    Ecartant ce sujet pour recentrer sur le fond, le modérateur semblait soucieux de faire vivre ce dialogue citoyen autour de la loi, sur un site lié à l'Assemblée Nationale. Il propose de se pencher sur le problème un peu plus tard, ce qu'il fera effectivement quelques temps plus tard, et on l'en remercie.
    Il ne s'agit toutefois pas du site de l'Assemblée Nationale, mais de celui de sa chaîne télévisée.

    Ne cherchez pas, ce forum public a disparu avec les anciens formats videos.
    Conclusion : "faites des sauvegardes" !

    http://www.lcpan.fr/forum/view.php?bn=lcpan_forumsurlesdroit(...)
    http://www.lcpan.fr/forum/view.php?bn=lcpan_forumsurlesdroit(...)

    " logiciels de diffusion.
    Vu 82 fois

    Auteur : Raphael Jacquot (envoyé le 13-03-2006 16:47)
    Répondre

    Comme le faisait justement remarquer Mr Christian Paul, il existe des
    logiciels de diffusion libres qui emploient des codecs tout aussi libres.

    il s'agit de :

    * Videolan ( http://www.videolan.org ) d'origine francaise
    * Flumotion ( http://www.flumotion.com ) d'une société espagnole.

    l'avantage de ces logiciels, et de leurs codecs libres (theora/vorbis) est
    qu'ils n'imposent pas de contorsions compliquées aux utilisateurs, notamment
    ceux pour lesquels des bidouilles (comme le détournement des librairies
    microsoft) ne sont pas possible. notamment ceux utilisant des machines autres
    que les architectures intel 32 bits.

    J'utilise personnellement le second logiciel (Flumotion) pour diffuser les
    conférences qui ont lieu dans notre amphi a l'IMAG.

    Cordialement

    Auteur : Modérateur (envoyé le 14-03-2006 12:02)
    Répondre

    Si vous en êtes tous d'accord et pour clore ce chapitre qui risque, en effet,
    de n'intéresser que quelques "initiés", je vous promets que nous allons
    étudier sérieusement la question de la diffusion vidéo.

    Je me donne un mois pour avoir des réponses précises et des solutions. Désolé,
    je ne peux pas aller plus vite, il y a déjà beaucoup d'autres choses à
    faire. :-)
    "


    Trois ans après, on en revient au point de départ. Les "initiés", utilisateurs de logiciels libres, sont pourtant aujourd'hui toujours plus nombreux. L'évolution du nombre des adhérents à l'April depuis 2006 est un indicateur.

    La question des droits avait aussi été évoquée :


    http://www.lcpan.fr/forum/view.php?site=lcpan&bn=lcpan_f(...)
    http://www.lcpan.fr/forum/view.php?site=lcpan&bn=lcpan_f(...)

    Re: droits d'auteur sur les débats parlementaires?
    Vu 15 fois

    Auteur : pierre s (envoyé le 21-03-2006 09:57)
    Répondre

    La réponse du modérateur est surprenante.

    Article L 122-5 du Code de la propriété intellectuelle :

    Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :
    3º Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la
    source :
    c) La diffusion, même intégrale, par la voie de presse ou de télédiffusion, à
    titre d'information d'actualité, des discours destinés au public prononcés
    dans les assemblées politiques, administratives, judiciaires ou académiques,
    ainsi que dans les réunions publiques d'ordre politique et les cérémonies
    officielles ;
    _ _ _

    Comment le modérateur peut-il écrire que ces images sont "la propriété de
    Canal Assembleée" ? Canal Assemblée pourrait elle interdire ce que les
    auteurs ne peuvent pas interdire eux-même ?

    Auteur : Modérateur (envoyé le 23-03-2006 16:05)
    Répondre

    Bonjour,

    La question posée était "qui possède les droits d'auteur". J'y ai répondu le
    plus exactement possible. :-)

    Pour le reste, je me permets de vous préciser que la réponse à votre objection
    est déjà dans le texte que vous citez. Le droit de reprise concerne la presse
    et la télédiffusion. Pas internet.



    Enfin, on ne peut que regretter le climat qu'il régnait sur ce site :


    Pourquoi ne pas mettre des sites anti dadvsi sur la page d'accueil
    Vu 40 fois

    Auteur : Jonas (envoyé le 09-03-2006 21:06)

    J'ai bien noté que vous n'avez pas de partie pris et, à la lecture des
    messages du forum, force est de constater que ce n'est pas le cas -au moins-
    du modérateur (merci)

    D'ailleurs, à ce propos, il est inerressant de voir à quel point nos députés
    nous écoutes... je n'ai vu (mais j'en ai peut être laissé passé) que 2
    messages pro dadvsi sur ce forum, et les deux de Anne, manifestement sous
    informée...

    Cela dit, lorsque l'on arrive sur le site lcpan, il y a un lien vers le
    dossier "droit d'auteur" et, lorsque l'on arrive sur cette page, il y a un
    lien vers le lien de Monsieur Zeitoun (???), celui de la Sacem, un vers un
    dossier et un lien vers le forum...

    Auteur : Modérateur (envoyé le 09-03-2006 22:18)
    Répondre

    Cher Jonas,

    Les liens dont vous parlez sont ceux qui accompagnent l'émission spéciale
    "Internet et droit d'auteur". Ils ne sont mentionnés que parce qu'ils
    concernent certains des invités de l'émission.

    Plus largement, dans le dossier consacré au projet de loi, nous avons proposé
    quelques liens plus généraux ( http://www.lcpan.fr/dossdadsvi_6.asp ), en
    invitant les internautes à nous en communiquer d'autres. N'hésitez pas à le
    faire ! :-) Pro ou anti, peu importe, du moment qu'ils reflètent un des
    aspects du débat actuel.
    • [^] # Re: Souvenirs souvenirs...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      >> Le droit de reprise concerne la presse
      et la télédiffusion. Pas internet.

      J'aurais cru qu'internet c'était de la télédiffusion (diffusion à distance). Pour que ce soit de la télédiffusion, il faut que cela passe par les ondes hertziennes ? que le récepteur ait au plus 640 lignes ? que ce soit sur un media officiel avalisé par le ministère de la propagande ?

      NB : wikipedia redirige télédiffusion vers télévision par satellite ! Ça veut dire que La chaine parlementaire n'a pas le droit de diffuser les débats par TNT ?
  • # Leur plus grosse erreur...

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce sera de tomber sur un libriste/juriste qui sait de quoi il parle lors de leurs captures d'adresses IP, et le gouvernement va bien se faire démonter pour toutes les atteintes aux droits de l'Homme que vous chérissez tant (je ne suis pas Français), et pour le gouffre d'ignorance dont fait preuve certains intervenants dans l'Assemblée.

    Une piqûre de rappel, qui pourrait être utile au logiciel libre vis-à-vis de Hadopi : Ça fait assez longtemps que vos chers députés utilisent GNU/Linux, et en sachant pourquoi...
    • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

      Posté par . Évalué à 4.

      Avant de passer l'épreuve du feu dans un tribunal, j'espère également que les inconstitutionnalités les plus flagrantes seront relevées par le Conseil Constitutionnel (et/ou le Sénat, qui a "rattrapé" pas mal de textes de Loi ubuesques dernièrement).

      Je ne me fais pas trop d'illusions sur l'issue, néanmoins : il y a de grandes chances qu'on empile encore une loi inutile (et inapplicable) à un arsenal législatif que les professionnels (juges, avocats) trouvent déja bien indigeste...
      • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

        Posté par . Évalué à 6.

        On parle bien du sénat qui a voté comme un seul homme (pardon, le groupe communiste s'est abstenu, le PS a voté pour) la loi en question ?

        Je veux pas dire, mais hormis un sursaut du conseil constitutionnel, je vois mal comment elle pourrait ne pas passer (et ça reste pour moi peu probable, justement car si le sénat l'a adopté aussi facilement, c'est qu'il y a peu de chance de censure du conseil (le sénat étant bien plus fort que le gouvernement ou l'assemblée pour repérer ce genre de problèmes)).
        • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          >>> Je veux pas dire, mais hormis un sursaut du conseil constitutionnel, je vois mal comment elle pourrait ne pas passer (et ça reste pour moi peu probable, justement car si le sénat l'a adopté aussi facilement, c'est qu'il y a peu de chance de censure du conseil

          Depuis la révision constitutionnelle de 2008 (initiée par Sarkozy donc...sachons reconnaître les bonnes choses) la saisie du Conseil Constitutionnel est étendue à tous :

          "Les citoyens français pourront demander le contrôle de constitutionnalité des lois en vigueur à l’occasion d’un litige les concernant, s’ils estiment que la loi porte atteinte à leurs droits et libertés, comme c’est le cas dans d’autres pays".

          Lien : http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/instituti(...)
          • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

            Posté par Anonyme . Évalué à 1.

            initiée par Sarkozy donc...sachons reconnaître les bonnes choses

            ca c'est un gros problème actuellement je pense. Il y a des choses à jeter, d'autre à combattre mais certains trucs sont pas idiots. Je vais prendre la réforme Pecresse comme exemple, j'ai lu la reforme en question et bien il n'y a strictement rien de choquant à l'intérieur. Se plaindre d'une évaluation par ses pairs qui auraient lieux tous les 4 ans je trouve cela absolument normal. Si en 4 ans un chercheur n'a rien à montré que ce soit en recherche ou en enseignement il est légitime de se demander ce qu'il a glandé... et qui ne connait pas au moins un glandu dans un lab du CNRS/université/etc. Se débarasser de ce genre de personne, minoritaire mais très visible et donnant la mauvaise image des chercheurs cela ne serait pas un mal. De plus ils prennent la place de personne qui meriteraient d'être recruté. Et je suis encore plus surpris de voir que le "combat" se situe sur ce genre de chose mais absolument pas sur la question des salaires qui sont tous de même faibles comparés aux autres pays, sur les recrutements ou encore sur les moyens pour la recherche comme la possibilité de pouvoir embaucher un chef de projet ou une secretaire sur un projet particulier. Actuellement pour le faire c'est la galère et donc les chercheurs font souvent beaucoup de choses mais pas ou peu de recherche et cela concerne malheureusement les plus actifs en priorités. Le deuxième point important de la réforme est le fait que les recrutements ne se décideront plus à Paris mais au sein des universités. Cela va poser de l'avantage des candidats locaux mais par contre le pouvoir des grandes écoles parisiennes sur ce sujet diminuera. Il y en a un peu assez des profs d'Université qui méprisent leurs étudiants car ils n'ont pas une "grande ecole" et qui font des cours de merdes. Enfin il est clair qu'il faudrait mettre une règle de non recrutement des candidats si ils ne partent pas au minimum 1 an dans une autre université après leur thèse. Après il y a le vieux discours sur la soit disant non efficacité de la recherche francaise qui est le même à droite et à gauche enfin depuis que Hubert Curien (le dernier ministre de la recherche valable en France) et qui remonte a tellement loin que cela est bien ancré dans l'imaginaire collectif.
            • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ce que combattent les enseignants chercheurs n'est pas l'évaluation (nous sommes déjà évalués régulièrement de diverses façons), c'est la possibilité pour le président d'université de décider unilattéralement d'augmenter ou diminuer les services d'enseignements.

              Cela dit, je suis personnellement pour la réforme du statut des enseignements chercheurs, à condition d'y mettre quelques gardes-fous pour éviter l'arbitraire. Entre autres, je suis pour parce qu'elle fera du bien à mon salaire, mais aussi parce qu'elle instaure des facilités. Il me semble que maintenant que la loi LRU est entrée en vigueur, ça n'a pas de sens de ne pas faire cette réforme. Par contre, j'étais fondamentalement contre la loi LRU...

              > Le deuxième point important de la réforme est le fait que les recrutements ne se décideront plus à Paris mais au sein des universités.

              Les recrutements se faisaient déjà de manière locale, avec un quota d'extérieurs dans la commission de spécialiste (quota qui augmente dans les comités de sélection nouvelle formule). Note, c'est la loi LRU qui a changé ce mode de recrutement (superficiellement, le seul véritable changement est que schématiquement, le président d'université peut nommer qui il veut indépendamment de ce que dit la CS). La réforme actuellement en cause n'y change rien.
              • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

                Posté par Anonyme . Évalué à 1.

                Ce que combattent les enseignants chercheurs n'est pas l'évaluation (nous sommes déjà évalués régulièrement de diverses façons), c'est la possibilité pour le président d'université de décider unilattéralement d'augmenter ou diminuer les services d'enseignements.

                Il faudrait a changer les pancartes dans les manifestations alors...

                Pour les pouvoirs du president de l'université je suis 100% d'accord. Ils sont bien trop important et surtout sans aucun garde-fous mais bon il semble que sortir les garde-fous est une spécialité de ce gouvernement!
          • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

            Posté par . Évalué à 2.

            Je ne parlais pas de la saisie du conseil, il le sera de toute façon, par les députés socialistes au moins.

            Je parlais plutôt de la probable décision du conseil. Le sénat fait bien attention à ne pas voter des lois risquant une censure, c'est ça qui me fait dire qu'une heureuse conclusion par le Conseil Constitutionnel est peu probable.
        • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le groupe communiste s'est abstenu. Oui oui, en expliquant qu'il s'agissait d'une « abstension combative ». Pitoyable, en effet, d'en arriver à un tel point de lâcheté.
          • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

            Posté par . Évalué à 1.

            Belle attaque!

            On en oublierait presque que tout le reste a voté pour.
            Et s'ils s'étaient tout simplement estimés incompétents sur le sujet.

            "Dans le doute, abstiens toi"


            Je dis ca, je dis rien, hein !
            • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ben justement, d'après la justification relayée par Tanguy Ortolo, c'est pas parce qu'ils se sont estimé incompétent mais pour "combattre" la loi.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

          Posté par . Évalué à 3.

          Tu as tout à fait raison, le texte est déja passé devant le Sénat. Mais puisqu'il a été amendé par l'AN (et le sera encore), il repassera par là (comme la souris verte, mais je m'égare). Espérons qu'à ce moment, les sénateurs auront un avis plus aiguisé sur la question (on commence à en parler dans les médias, ca fait surement réfléchir).
          • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu as tout à fait raison, le texte est déja passé devant le Sénat. Mais puisqu'il a été amendé par l'AN (et le sera encore), il repassera par là[...]

            Sauf que l'état d'urgence a été déclaré sur ce projet de loi, donc c'est la Commission_mixte_paritaire qui décidera du sort de ce projet. Comme la DADVSI en son temps.
            • [^] # Re: Leur plus grosse erreur...

              Posté par . Évalué à 4.

              Comme en fait l'essentiel des textes de loi depuis quelques temps, la notion d'urgence étant devenu la norme du gouvernement.

              Et la commission mixte paritaire, c'est une funeste blague. On l'a vu sur la loi de l'audiovisuel publique, les avancées (légères) introduites par le sénat ont été complètement balayées.
          • [^] # La souris verte

            Posté par . Évalué à 3.

            il repassera par là (comme la souris verte, mais je m'égare)
            C'est le furet du bois joli, qui court: http://fr.wikipedia.org/wiki/Il_court,_il_court,_le_furet


            vous dérangez pas: je suis déjà sorti ! :-)
  • # Analyse technique et financière d'Hadopi

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    A voir sur le site de l'hebdo Marianne, qui s'est procuré un document interne réalisé par les services du ministère

    C’est un rapport, désormais public, que les députés s’apprêtant à voter la loi Création et Internet, et son volet répression du téléchargement, n’ont malheureusement pas reçu dans leur casier. Pas plus que les annexes, qui elles demeurent confidentielles et dont Marianne a pu prendre connaissance.

    http://www.marianne2.fr/Exclusif-la-loi-Hadopi-chere-et-inef(...)
    • [^] # Re: Analyse technique et financière d'Hadopi

      Posté par . Évalué à -1.

      "Faute de trouver le raccourci technique magique auquel rêvait le ministère de la Culture, ils prônent la modification d'un terme crucial du projet de loi : à « suspension » du service Internet, « il sera alors préférable de substituer le mot restriction. » "


      C'est ce que font déja les anglais, ou la bande passante tombe à 3Ko/s en cas de piratage constaté.


      (Sinon, HS, mais un peu con le marriane sur les heures sup, car il n'a jamais été question de créer de l'emploi avec, comme avec les 35 h, mais de donner plus de fric aux salariés..)
  • # Entretien ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Qui se dévoue pour déposer une proposition d'entretien avec Christine Albanel, qu'on s'explique directement et face à face (autour d'une bonne bière de préférence) ?
  • # Clarification -- Question(s) -- Avis personnel

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bonjour,
    Ce qui suit n'est pas un troll mais vraiment une question.
    Alors si j'ai bien tout compris, un des buts de cette loi est de vérifier la légalité de l'activité des internautes français sur la toile et la mesure retenue pour atteindre ce but serait de proposer imposer aux internautes l'installation d'un mouchard sur leur ordinateur. Ce mouchard serait a priori propriétaire (http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-hadopi-la-(...) ) afin d'éviter l'interopérabilité, sa modification et surtout éviter que les associations de consommateurs puissent vérifier ce que transmet réellement ce mouchard. A la vue de ces éléments, il parait en effet difficile de voir de tel mouchard apparaitre sur nos chers ordinateurs équipés de Gnu/Linux.
    Mes questions sont donc les suivantes:
    1: Si une personne refuse l'installation de ce logiciel mouchard, est elle susceptible de tomber sous la coup de la suspension de son abonnement internet ou cette personne sera-t-elle simplement hors la loi sans risque de suspension ?
    2: Est il possible que l'on voit apparaitre un des ces mouchards compatibles avec Gnu/Linux puisqu'après tout, il existe des logiciels propriétaires compatibles G/L comme acrobat par exemple ? (je ne souhaite pas du tout que ceci devienne vrai)
    3: Si la réponse a 1 est suspension d'abonnement, quelle est la probabilité que des équipes comme Debian (c'est un exemple et j'aurai pu citer d'autres distros) acceptent de mettre une telle cochonnerie propriétaire dans leur repo ?

    Ce qui me plait particulièrement avec tout ça, c'est qu'on va encore mettre en place un dispositif MONSTRUEUX pour pas grand chose et surtout pour protéger les intérêts des Majors au détriment des libertés individuelles. Au lieu de changer le modèle et de s'adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs on préfère faire de la répression. Il me semble pourtant clair que ca n'est plus sur les produits eux même que l'on va faire de l'argent mais plutôt sur les produits dérivés, les prestations lives. Personnellement ça me fait un peu mal aux fesses de payer un CD 19€ pour avoir simplement un boitier pourri et une jaquette minable.
    Pourquoi ne pas développer plutôt des services de visionnages et d'écoute gratuit a la demande, ou même le téléchargement gratuit des œuvres avec promesse d'achat et/ou destruction automatique la fin de la période d'essai..? Alors évidemment il y aurait toujours des malins pour casser la protection mais avec une telle proposition il serait possible de diminuer l'effet P2P. De plus, on diminue les intermédiaires, réduit les frais liés au transfert de l'œuvre sur support matériel et on donne l'impression au consommateur qu'en plus son geste est vert.

    - Dans la vie, il faut toujours se fier aux apparences. Quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canards, c’est un canard. C’est vrai aussi pour les petits merdeux.

    • [^] # Re: Clarification -- Question(s) -- Avis personnel

      Posté par . Évalué à -1.

      "Ce qui me plait particulièrement avec tout ça, c'est qu'on va encore mettre en place un dispositif MONSTRUEUX pour pas grand chose et surtout pour protéger les intérêts des Majors au détriment des libertés individuelles."

      Article XVII de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen :
      "La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité."

      La propriété privée est un droit, une liberté individuelle garantie par les droits de l'homme et des citoyens que vous chérissez tant, nous ne sommes pas en URSS.
      A contrario le piratage est un délit, puni par la loi.
      • [^] # Re: Clarification -- Question(s) -- Avis personnel

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Et la propriété intellectuelle n'a rien à voir avec la propriété d'un objet physique (celle dont il est question dans la déclaration des droits de l'homme).

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Clarification -- Question(s) -- Avis personnel

          Posté par . Évalué à -1.

          Il n'est pas précisé de quel type de propriété il est question dans la ddhc.
          Tu interprètes un texte de loi (préambule de la constitution de la Ve république) sans fondement à ton raisonnement. La propriété intellectuelle est aujourd'hui légale, c'est un droit de protéger ses créations artistiques. La philosophie du libre c'est bien joli, mais il est un peu présomptueux et un brin dictatorial de vouloir l'imposer à tous.
          • [^] # Re: Clarification -- Question(s) -- Avis personnel

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            « Les droits d'auteur et le monopole qu'ils confèrent sont désignés à tort, soit dans le langage usuel, soit dans le langage juridique, sous le nom de propriété; loin de constituer une propriété comme celle que le Code Civil a définie et organisée pour les biens meubles et immeubles, ils donnent seulement à ceux qui en sont investis le privilège exclusif d'une exploitation temporaire. » . Civ, 25 juil.1887 : DP 1888 1.5, note L. Sarrut, rapp Lepelletier; . 1888. 1. 17, note Lyon-Caen. Note de doctrine n° 1 de l'article L111-1 du Code de propriété intellectuelle édition Dalloz
          • [^] # Re: Clarification -- Question(s) -- Avis personnel

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est préciser implicitement puisque la propriété intellectuelle est différente de la propriété tout court. Le fait de cité la propriété sans le qualificatif intellectuel signifie qu'on ne parle pas de cette propriété intellectuelle

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # La loi similaire à l'hadopi en Nouvelle Zélande est abrogée

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

  • # HADOPI : C'est aujourd'hui

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    N'oubliez pas de vous connecter à :
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/seance/seancedirect.asp

    Faire comprendre que les enjeux sont de tailles !
  • # En quoi ça persécute le logiciel libre ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Pour pratiquement toutes les distributions Linux, ainsi que FreeBSD, ça ne pose aucun soucis d'intégrer des blobs (code propriétaire, fermé, sources non disponibles). Par exemple pour les contrôleurs RAID et les cartes graphiques. Et je ne parle même pas des firmwares des cartes réseau. De même, toutes les distribs "desktop" proposent l'installation de Flash et d'Opera, et proposaient celles de Netscape et de Java bien avant que leur code soit libéré.

    Alors en quoi est-ce-que ça les dérangerait d'ajouter le mouchard Hadopi à la liste de leurs blobs ?

    À moins que tous ceux qui prétendent qu'Hadopi est incompatible avec le logiciel libre soient sous OpenBSD ?
    • [^] # Re: En quoi ça persécute le logiciel libre ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Alors en quoi est-ce-que ça les dérangerait d'ajouter le mouchard Hadopi à la liste de leurs blobs ?

      Moi j'aime me faire fouetter dans des soirées SM mais je n'aime pas me faire tabasser par la police. Eh bien là c'est pareil.
  • # chiasse!

    Posté par . Évalué à 1.

    apparemment ça passe... tranquille... http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/04/02/hadopi(...)

    est-ce que freenet et consorts seront considérés comme illégaux?
    c'est la fin de haricots en France? et dans le reste du "monde libre"?
    est-ce que la prochaine loi dans le domaine rendra obligatoire d'avoir un lecteur de carte sur son PC avec une carte bancaire valide et créditrice insérée dedans avant de pouvoir se connecter au net?

    et est-ce que le gouvernement n'avait rien de bien plus important à faire par les temps qui courent?
  • # Le remerciement gradué va se développer

    Posté par . Évalué à 1.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.