Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
1
14
jan.
2004
Communauté
Le Brésilien Karlo Peirera a sorti une version de son logiciel pour apprendre l'espéranto sous linux. Ce logiciel, développé sous Delphi a été porté sans difficulté sous notre OS préféré.

Traduit dans 23 langues, ce logiciel a déjà permis à quelques milliers d'internautes d'apprendre les bases de cette langue. L'espéranto est une langue qui a été inventée il y a un peu plus d'un siècle. L'objectif de la langue est d'offrir un moyen de communication simple entre deux personnes de langue maternelle et de culture différente.

Une alternative intelligente au "tout anglais" qui favorise les 8% des habitants de cette planete au détriment des 92% qui doivent faire un effort important et couteux pour l'apprendre.

Des études menées sur des élèves francophones ont montré que pour atteindre le même niveau, il fallait :
- 1500 heures d'allemand
- 1000 heures d'anglais
- 700 heures d'italien
- 150 heures d'espéranto

Ses racines indo-européenne couplées à sa grammaire réguliere, en font un outil facilement accessible à toutes les cultures, c'est ainsi qu'on trouve un grand nombre d'asiatiques et d'africains parlant l'espéranto retrouvant dans cette langue, des aspects grammaticaux semblables à la leur. (aspect aglutinant du japonnais ou isolant du mandarin)

L'espéranto se trouve dans un certain nombre de logiciels libres.

La mandrake par exemple, propose son installation dans cette langue :
http://images.mandrakesoft.com/img/9.2/install_c.png
Wolfram Diestel, qui dirige l'équipe de traduction du projet KDE
http://kde.org/areas/people/wolfram.html
est également à la tête d'un projet de dictionnaire libre :
http://www.uni-leipzig.de/esperanto/voko/revo/
Celui ci est traduit dans un nombre impressionnant de langues :
http://www.uni-leipzig.de/esperanto/voko/revo/inx/statistiko.html

On trouve beaucoup de similitudes entre l'espéranto et Linux :
- Une communauté forte et solidaire (les correcteurs du cours sont tous bénévoles)
- Un concurrent en position de monopole (connaissez vous un établissement du secondaire qui n'enseigne pas l'anglais ?)
- Un accès facile et gratuit

De nombreuses rencontres ont lieu chaque année entre espérantophones, des livres, des CD sortent régulierement, des radios internationales émettent régulierement en espéranto (radio Varsovie, radio Pékin...)
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 4.

    c'est plutot une bonne nouvelle ! ayant fait l'effort d'apprendre l'Espereranto pendant pres de 2 ans je n'ai jamais trouvé grand monde pour le parler (à part mes co-disciples de cours !)... et quand aux recruteurs la mention "competences linguistiques : esperanto" les fait plutôt rigoler (un gars qui fait plein d'efforts pour apprendre une langue que personne ne parle est au mieux un doux rêveur au pire un dangereux idéaliste ;-) )....
    enfin, en 93-94 les compétences linux sur le CV ca faisait drole aussi; vallait mieux avoir une petite certification microsoft....
    bref, l'esperanto c'est bien, parlons-le !
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi aussi il est un peu tard, j'ai déjà appris l'espéranto, mais c'est bien de savoir que ce logiciel a été porté sous Linux.

      > «je n'ai jamais trouvé grand monde pour le parler (à part mes co-disciples de cours !)...»

      Quand tu dis «parler», tu veux dire communiquer oralement, ou communiquer tout court. Parce que trouver des correspondants en espéranto n'est pas très difficile.
      C'est d'ailleurs pour moi le grand intérêt : je discute vraiment avec mes correspondants, par exemple de la laïcité ou du concept de LL, ou simplement cuisine ;) Bref, du plus futile au plus sérieux, et je ne me sens pas limité par la langue pour exprimer mes idées. Chose auquel j'ai renoncé d'aboutir avec l'anglais, bien trop compliqué.

      Quant à le parler, effectivement il faut se déplacer à l'un des nombreux «congrès» (si on m'avait demandé mon avis, j'appellerai ça festivel, mais bon) espérantistes.
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par (page perso) . Évalué à -5.

        Oue enfin bon en 2004 l'esperanto c'est l'anglais.
        • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

          Posté par . Évalué à 0.

          vi suxas :)
          • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Es un lingua international facile e de aspecto natural elaborate per linguistas professional como un denominator commun del linguas le plus diffundite in le mundo in le dominios del scientia, cultura, commercio, etc. Un texto es immediatemente intelligibile a milliones de personas in tote le mundo, sin necessitate de studio previe :p

            What is it?
            • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              ça doit etre de l'interlingua ?

              Ce qui est surprenant dans l'espéranto, c'est que ce n'est pas une langue qu'on comprends du premier coup d'oeil, contrairement à ce que peuvent espérer certains :-)

              Mais une fois les regles connues et comprises, il est trés facile de construire des mots et des phrases.

              par exemple, le suffixe -ar-o signifie un ensemble.

              arb-o : un arbre => arb-ar-o : une foret
              stel-o : une étoile => stel-ar-o : une constellation
              bov-o : un bovin => bov-ar-o : un troupeau

              Alors que dans d'autres langues internationales auxiliaire comme l'IDO, l'interlingua et compagnie, tu aurais "foreto","constelationa" et "troupo" (j'invente), ce qui est parfaitement lisible pour bcp d'européen, mais incompréhensible pour les asiatiques, les africains etc.

              Axel
              • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Bien deviné :)

                Pour l'esperanto, moi perso je trouve qu'on comprend immediatement surtout si on a des bases dans d'autres langues. Par exemple:

                "Bonvenon al la Vikipedio en Esperanto, rete konstruata enciklopedio. Hodiaŭ estas ĵaŭdo, la 15-a de januaro, 2004 / (laŭ UTC), la Esperanto-versio komenciĝis en novembro 2001, kaj ni nun kunlaboras pri 10587 artikoloj. Dankon al ĉiuj! Ni volas havi pli ol 100 000, do ni laboru! "

                C'est pas si dur, non? Evidemment là je ne tiens pas compte des subtilités de la langue. Le problème de l'esperanto, c'est que c'est quand meme très indo-europeen meme s'il peut y avoir quelques similitudes avec d'autres langues. Un arabe qui ecrit avec l'alphabet arabe, de droite à gauche, avec des mots d'origine arabe... ben l'esperanto il va pas trop se reconnaitre dedans.

                L'idéal (impossible?) serait que des centaines de linguistes de groupes de langues différents se reunissent pour faire une langue commune, qui soit encore plus "commune" que l'esperanto.
                • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

                  Posté par . Évalué à 2.

                  "Bonvenon al la Vikipedio en Esperanto, rete konstruata enciklopedio. Hodia? estas ?a?do, la 15-a de januaro, 2004 / (la? UTC), la Esperanto-versio komenci?is en novembro 2001, kaj ni nun kunlaboras pri 10587 artikoloj. Dankon al ?iuj! Ni volas havi pli ol 100 000, do ni laboru! "

                  Désolé de faire du mauvais esprit, mais d'un point de vue informatique l'anglais est bien plus simple que l'esperanto : il n'y a pas d'accent... Je suis en ce moment en plein dans
                  les charsets, l'unicode et compagnie, et c'est vraiment un immense bordel (et encore on parle pas des recherches de chaînes)...

                  Y a pas un esperanto 2.0 sans accents prévu?
  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 6.

    Dommage que ce ne soit pas un logiciel libre...
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui, je le regrette aussi, mais Karlo n'est pas totalement fermé sur la question, il est juste un peu "méfiant"...

      Par moment, il me semblait dire qu'il allait faire passer la version linux de son logiciel sous GPL, mais j'ai l'impression que certains windoziens n'ont pas compris que la GPL impliquait de fournir les sources.

      J'ai eu le même probleme avec DBDesigner4 qui a une licence GPL, mais dont les sources sont introuvables :
      http://www.fabforce.net/dbdesigner4/downloads.php(...)

      Axel
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par . Évalué à 2.

        • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai l'impression que les sources sont dans l'archive elle-même (dans le dossier fonts). Par contre, j'ai un truc étrange : au démarrage, une boite apparait brêvement avec un texte disant que le programme ne peut être redistribué qu'en gpl. Par contre, dans le programme, il est mit qu'on ne peux pas faire de modification sans le consentement de l'auteur.
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par . Évalué à 1.

        Je dis peut-être une bêtise mais je pense que l'on peut mettre un soft sous GPL et ne distribuer les sources que sur demande non ?

        Donc il a tout à fait le droit de ne pas les distribuer sur son site... par contre si on lui demande il doit les fournir...
        • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          NON

          http://www.gnu.org/licenses/gpl.txt(...) point 3.

          Si le code n'est pas disponible avec le binnaire (dans la même archive, un lien à coté ou autre """If distribution of executable or object code is made by offering access to copy from a designated place, then offering equivalent access to copy the source code from the same place counts as distribution of the source code""") la personne doit avoir une "written offer" qui lui permette de l'obtenir, et j'ai un doute qu'un texte, une about box ou autre compte en tant que "written offer" (Je garde le terme sans le traduire car je supose fortement que c'est un terme juridique de droit aux USA)
          • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

            Posté par . Évalué à 2.

            (Je garde le terme sans le traduire car je supose fortement que c'est un terme juridique de droit aux USA)


            Ben voilà, si au moins la GPL avait été traduite en esperanto, y'aurait pas ce genre de problèmes : )
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    Quelqu'un a essayé de l'installer?
    Moi il se lance, j'ai un rectangle gris et blanc au milieu de l'écran et rien de plus...
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai testé et chez moi ça marche (je suis sur mandrake 9.2).
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Saluton!
        j'ai aussi installé Kurso sur une mdk 9.2. Le logiciel semble bien fonctionner, mis à part un petit problème de police, j'ai toute une série de lettres qui prennent la forme d'un carré (les j en particulier). Quelqu'un à rencontré le même problème ? Faut-il installer une police particulière ?
        Dankon.
        • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Auto-réponse à moi-même :
          il suffit de changer la police de caractère par défaut du logiciel dans le menu configuration (genre "arial") qui se trouve sur la première fenêtre, un truc pas compliqué quoi...
          je vais me cacher ----> []
  • # petit typo ;-)

    Posté par . Évalué à 1.

    en fond un outil facilement accessible -> en font un outil
    • [^] # Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour les autres typos:
      • L'espéranto est une langue qui a été inventée

      • des aspects grammaticals --> des aspects grammaticaux

      • Ses racines indo-européennes couplées

      • connaissez vous --> connaissez-vous



      Pour ma petite remarque:
      un outil facilement accessible à toutes les cultures
      J' ai longtemps fait partie des gens qui consideraient que l'Esperanto n'avait d'interet que pour les Indo-Europeens, etant donne son origine.
      Voici un article qui m'a donne a reviser mon jugement:
      http://www.geocities.com/c_piron/LangueOccidentale.html(...)
      • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

        Posté par . Évalué à 1.

        Très interessant... Ca donne envie d'apprendre l'Esperanto :-)
      • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

        Posté par . Évalué à 3.

        j'etais venu sur ce thread pour deblaterer sur l'esperanto que je trouvais completement inutile (en tant pis pour le moinssage), et bien les liens donnés ici m'ont fait changer d'avis ! Finalement, j'en viens a esperer que de plus en plus de gens se mettent a l'apprendre... C'est fou quand meme !
        • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

          Posté par . Évalué à 2.

          j'en viens a esperer

          t'es déjà sur la bonne voie lol


          mmh... sortie Sud, c'est ça?? --> <>
          • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

            Posté par . Évalué à 2.

            Dans ce thread au moins 2 posts donnent envie de completement abandonner le français (hola, 2 anglicismes :( )

            Entre les deblatérations des vieux croutons de l'academie française, et la difficultée pour enfin unifier et simplifier la langue, liée a la reticense d'une grande partie de français a appliquer les reformes de l'orthographe.

            Enfin le niveau de plus en plus bas de l'éducation en France, grandement aidé par les gouvernements successifs, va bien aider a simplifier le tout, la proportion de gens arrivant à écrire une phrase a peu pres correcte baissant exponentiellement.

            Mes parents connaissaient a peu pres toutes les exceptions du français general.
            J'ai eu du mal a en apprendre la moitié, et je vois peu de gens qui ne font pas de faute, sur le peu de regles que je connais (j'ai 32 ans pour situer)

            J'étais nul en orthographe, mais je vois d'apres les courriels, remplissages de forums, et mails de clients et fournisseurs que les generations plus jeunes ont un niveau catastrophique (proportion de phrase sans fautes est quasi-nulle), du coté des journaux pas mieux, entre les non-sens par l'utilisation incorrecte du vocabulaire, les phrases non ou mal relues, et les photes d'aurtographe fara-oniks.

            Sans un travail des academiciens pour simplifier l'orthographe, et une acceptation generale de cette simplifications, je ne vois que quelques cas de figure:
            * L'ecriture du français réservé a une élite (ceux qui aurons eu assez d'argent pour envoyer leurs enfants dans les meilleurs ecoles privées), comme à l'epoque de la création du Français moderne, sous François 1er.
            * Une ultra-simplification par la force des choses (entrée progressive d'abréviation type irc/sms?).
            * Un abandon au profit de langues etrangere (chinois, espagnol ou anglais, (les 3 langues les plus parlées par ordre decroissant, et a la plus forte puissance ou croissance economique aujourd'hui))

            J'ai du mal a croire en une percée fulgurante de l'esperanto aujourd'hui, mais on avais un doute sur la percée d'UNIX et POSIX il y a quelques année, suite a l'hegemonie Microsoftienne (voir l'article d'aujourd'hui):
            http://linuxfr.org/2004/01/15/15102.html(...)

            Esperanto (ou interlingua), norme ISO de communication humaine? :)))
            • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

              Posté par . Évalué à 0.

              Malgré tout, sans aucun chauvinisme, il faut reconnaître qu'une langue est aussi une richesse culturelle.
              Simplifier la langue, c'est peut-être détruire inconsidérément une partie de notre patrimoine.
              D'un autre côté, il est difficile de voir l'intérêt de certaines règles orthographiques, exceptions, etc.

              Je pense qu'une langue qui s'est longuement développée possède une plus grande richesse, qu'elle permet d'exprimer bien plus de nuances et de communiquer, peut-être pas plus efficacement, mais en tout cas avec plus de richesse qu'une langue sortie du néant comme l'espéranto.

              L'idée d'une langue universelle, l'esperanto, ne dépendant d'aucune influence nationale me plaît énormément. Mais est-ce qu'elle ne gardera pas pendant longtemps un caractère artificiel, superficiel... ?
              • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Simplifier la langue

                L'espéranto est loin d'être une langue "simple" c'est une langue "réguliere", comme l'est pratiquement toutes les langues, mais pas sur tous les domaines. Regarde comment on fabrique les pluriels dans certaines langues, c'est super régulier et pas dans d'autres... l'espéranto a pris le "meilleur" de différentes langues.

                Je pense qu'une langue qui s'est longuement développée possède une plus grande richesse

                à l'usage, je me suis apperçu du contraire. Le fait que l'espéranto soit régulier permet d'exprimer pleins de choses, mêmes des choses qui n'existent pas en français.
                Un nom se termine par un -o (ex. : domo = maison)
                un adjectif se termine par un -a (ex. : granda = grand)

                Tu peux passer de l'un à l'autre sans probleme : doma = domestique
                si tu prends le mot : dimancho = dimanche
                tu obtiens : dimancha = dominical
                mais si tu prends le mot "lundo" = lundi
                le mot "lunda" n'existe pas en français... et ça c'est vrai pour bcp de mot.

                Claude Piron montrait l'exemple avec les adverbes (eux, ils se terminent par un -e qu'on prononcé "é")

                amiko = un ami
                amike = amicalement

                kuzo = un cousin
                kuze = cousinement, à la maniere d'un cousin.

                là où les français vont créer des néologiques (qui n'ont rien à voir avec l'évolution lente de la langue), l'espérantophone va créer les mots qui sont de facto correct et intégré à la langue.

                linukse,

                Axel
                • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je pense cependant que ce que voulait dire David ce n'est pas que l'Esperanto a du mal à exprimer certains concepts, en tant que langue "logique" qui permet des dérivations à partir de racines, il est normal qu'il ait un fort pouvoir expressif, mais ces mots sont tous trop "propres" si je peux m'exprimer ainsi : ils n'ont pas la patine de l'âge et du sous-entendu que toute littérature et longue pratique donne à une langue qui a lentement évolué comme le français, l'anglais, l'allemand, le japonais, l'arabe.... Enfin toute langue "naturelle".

                  Toutefois, ceci n'est pas une critique mais une simple constatation, et ce défaut n'est pas rédibitoire : il nous revient de faire en sorte que l'Esperanto acquière cette qualité ! :)
                  • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Oui, exactement.

                    PS: Quand je parlais de simplifier la langue, je parlais du français, en réponse à un message défendant une réforme de la langue.
                  • [^] # Re: Autres typos et petite remarque sur l'Esperanto

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Ben non !
                    Je suis pas certain que les 'sous-entendus' d'une langue naturelle soient une qualité.
                    A mon avis c'est un défaut.
                    - Le fait que ce soit une langue logique et rigoureuse permet de l'assimiler plus vite.
                    - De plus les contresens sont évités.
                    Si on peut éviter le phrase à la c.. du genre "Au jour d'aujourd'hui".
                    Cette pureté d'une langue naissante m'intéresse beaucoup.
                    L'apprentissage d'une autre langue me décourage
                    immédiatement, quand je vois que j'ai dix ans d'anglais
                    derrière moi, et que j'arrive pas à comprendre la caissière
                    d'un mc Do anglais, y'a de quoi foutre les boules non ?
                    Sans voyage linguistique, l'apprentissage d'une langue ne sert à rien.
                    (Autant prévenir les parents tout de suite : Vous allez devoir envoyer
                    vos têtes blondes en angleterre !)
                    Enfin, j'ai beau avoir un point de vue différent du tien; Je serais quand
                    même content que la patine vienne "encombrer" la langue !
                    Le but c'est qu'elle se répande au maximum et que l'on puisse
                    communiquer avec le plus de gens différents possibles.
                    (Je suis conscient que plus elle se répandra, plus l'homme y
                    mettra tous les exceptions grammaticale et orthographiques possibles.)
                    • [^] # Esperanto contre ambiguïté: Attention au débat

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Attention! Beaucoup d'Esperantophones perdent la partie face au contre-argument de "l'ambiguïté".

                      Je l'ai déjà constaté dans une émission télé (par ailleurs complétement partiale dans son montage) qui opposait un Esperantiste (ie. quelqu'un qui millite pour l'Esperanto) à une linguiste bien-pensante.

                      Ce jour-là, l'espérantiste n'a pas su répondre aux arguments de la linguiste en faveur des langues naturelles. L'espérantise a nié l'interêt de l'ambiguïté et n'a pas compris le rapport entre ambiguïté et poésie.

                      L'ambiguïté est nécessaire dans l'échange, à la fois comme source de création, d'émulation et d'entente. Je me rappelle d'un très bon dossier de la revue "Pour la science" a ce sujet.

                      Mais cela ne justifie pas d'introduire de l'ambiguïté dans la langue en tant qu'outil de communication.

                      En effet, même si la communication en Esperanto minimise l'ambiguïté des informations échangées, elle laisse libre court à l'interprétation de cette information.

                      Qu'importe la langue employée, si vous demandez l'avis d'un tiers sur les qualités d'un collègue et qu'il vous donne pour seule réponse "il est très ponctuel", à vous de voir ce que cela signifie!

                      VRAI: l'esperanto minimise l'ambiguïté (l'ambiguïté involontaire)
                      VRAI: l'ambiguïté, c'est parfois utile, par exemple dans un contexte diplomatique ou créatif
                      VRAI: l'esperanto n'empêche pas d'être (délibérement) ambigü. Ouf! Tout le monde est content.
  • # Vikipedio

    Posté par . Évalué à 4.

    Il faut aussi remarquer que la version Espéranto de Wikipedia -- qui s'appelle Vikipedio -- comprend plus de 10 000 articles, ce qui est plus que remarquable.

    http://eo.wikipedia.org(...)
    http://www.vikipedio.org(...)
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 7.

    Cette news est visiblement plus un appel au troll sur l'esperanto et l'anglais qu'une news d'informatique (sentiment renforcé par le fait que le logiciel est priopriétaire), donc j'y vais.

    On trouve beaucoup de similitudes entre l'espéranto et Linux :
    Comme d'habitude je n'aime pas l'assimilation de GNU/Linux et du libre à d'autres choses (genre partis politiques). Ça ne peut faire que du mal.
    - Un concurrent en position de monopole
    Les positions de l'anglais et de microsoft ne sont pas comparables. Comme tu l'as fait remarquer, peu de gens ont l'anglais pour langue maternelle donc ils connaissent autre chose et utilisent autre chose dans leur vie quotidienne. L'anglais est juste considéré comme un outil pratique pour communiquer, il n'a pas pour objectif de contrôler les gens et les rançoner. Apprendre l'anglais apporte un sucroît de liberté puisqu'il permet de communiquer avec plus de monde, de voyager plus facilement. Bref cette comparaison est complètement idiote.
    - Un accès facile et gratuit
    En quoi l'accès à l'esperanto est-il plus gratuit que les autres langues ? Les livres écrits en esperanto sont gratuits ? On trouve plus de textes librement accessibles sur le net en esperanto que dans d'autres langues ?

    Une alternative intelligente au "tout anglais" qui favorise les 8% des habitants de cette planete au détriment des 92% qui doivent faire un effort important et couteux pour l'apprendre.
    L'anglais n'est peut-etre nativement parlé que par 8% des humains, mais l'esperanto 0%. Si pour toi ce style de statistiques sont pertinentes, tu devrais défendre l'apprentissage du chinois. De plus tu dis que l'esperanto a des racines indo-européennes, donc étrangères aux asiatiques qui représentent pourtant la majorité de la population. Certes une langue utilisant un mélange homogène de toutes les langues de la terre sera bien trop compliquée (et de toute façon il y a trop de disparités pour que ce soit faisable), mais en attendant les faits sont là.

    Je trouve le principe même de l'esperanto idiot. Toute langue vivante s'appuie sur une Histoire, sur une culture, est dynamique. Or là ça a été créé de toutes pièces, il n'y a aucun peuple dont c'est la langue. Il est donc quasi impossible d'exprimer des idées trop fines, de l'humour.
    Je ne dis pas que l'anglais est la solution parfaite, mais utiliser une langue qui n'en est pas une ne l'est certainement pas. Les gens s'investissant dans cette langue feraient bien mieux de se préoccuper des vraies langues qui sont en voie de disparition, problème autrement plus grave.
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 7.

      pour continuer sur ton "troll" ;-)

      "Je trouve le principe même de l'esperanto idiot. Toute langue vivante s'appuie sur une Histoire, sur une culture, est dynamique. Or là ça a été créé de toutes pièces, il n'y a aucun peuple dont c'est la langue. Il est donc quasi impossible d'exprimer des idées trop fines, de l'humour."

      je suis d'accord sur le principe de la langue-histoire-culture, mais malheureusement ma culture n'est pas anglosaxone, et malgré un niveau courant en langue anglaise, j'ai parfois du mal a exprimer des idees fines !
      que dois-je faire ? refuser de parler anglais et me faire virer direct ?
      c'est la tout l'intérêt de l'esperanto, il permet a 2 personnes (ou plus) de langues différentes (et donc de cultures différentes) de discuter sans que l'une des 2 parties soit désavantagée dans le dialogue..... et c'est particuliérement important dans une négociation ! Quand notre boite doit signer un contrat avec une société étrangére on a une petite armée de linguistes et de juristes qui doivent vérifier l'absence de doubles sens et de sous-entendus.... ce serait plus simple de rédiger les contrats en esperanto !

      moralité ton argumentation ne me parait pas valable, l'esperanto n'a pas pour vocation de supplanter les langues vivantes existantes et leurs cultures associees mais bien de permettre à des individus de nationalités différents de dialoguer (plus) facilement et sans trop d'équivoques.
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par . Évalué à -3.

        contrairement à un préjugé nombril-humaniste répandu, toutes les langues ont étés créés de toute pièces
        • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

          Posté par . Évalué à 1.

          La plupart des langues naturelles sont issues d'un long processus historique d'évolution, de fragmentation, de dissémination, de crosspollination. Par exemple un bon nombre des langues actuelles d'Europe font partie de la branche des langues dites indo-européennes, dont un des premiers représentants connus est le védique.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Sanskrit(...)
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Indo-europ%E9en(...)

          Ton affirmation est donc grossièrement fausse.
          • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ce n'est pas si simple.
            Il existe de nombreuses langues fabriqués de toutes pieces "rapidement"
            Le créole, l'indonésien, l'hébreu moderne...
            Et les langues que l'on connait aujourd'hui, on eu une évolution issu d'un long processus historique, mais coupé de "révolution" et de grandes réformes, ça a été le cas du français et entre le vieux français et le français actuel, la plupart des réformes ne se sont pas faite au fil du temps, mais par cassure rapide sur une dizaine d'année.

            Quant à l'espéranto, elle connait aussi une évolution comme toutes les langues, des mots comme internet (interreto), email (retmesagho) ou Compact Disc (lumdisko) n'existait pas il y a un siecle...

            Quelque soit la vitesse à laquelle une langue évolue, c'est toujours par le résultat d'une volontée humaine (académie française, argot etc.)

            Et pour ton exemple du Sanskrit ou de l'indoeuropéen, il y a autant de points commun entre ces langues et le français qu'entre ces langues et l'espéranto.
          • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

            Posté par . Évalué à 1.

            Parce que l'esperanto n'est pas issue d'un long processus ?
            Je n'ai pas détaillé car je ne jugeais pas une argumentation utile pour une phrase aussi simple, mais bon puisque tu ne semble pas avoir compris.
            L'esperanto est aussi le fruit d'un long processus, il serait ridicule de croire le contraire. Sans TOUTE l'Histoire que l'humanité a connu, l'Esperanto n'aurait pas vu le jour (par exemple, l'esperanto n'aurait pas de racine européennes) : qui pourrait croire que l'Esperanto aurait pu naître au neolithique ???!!!
            L'Histoire ne s'est pas construite avant et s'est arrêté depuis que l'on est né ;-)

            PS: Je n'argumenterais pas plus, c'est trop long, refléchissez avant de penser quoi !
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        > il permet a 2 personnes (ou plus) de langues différentes (et donc de cultures différentes) de discuter sans que l'une des 2 parties soit désavantagée dans le dialogue.....

        C'est le but en effet, et il est louable.

        Mais il faut avouer que si un français parle esperanto avec un chinois, le français a quand même l'avantage. L'esperanto est clairement inspiré des langues européennes, utilise le même alphabet, les mêmes concepts (Par exemple, il y a une notion de temps dans la conjugaison, alors que dans certaines langues, on dirait "hier, je fais ceci" et l'information temporelle est dans le "hier" et non dans la conjugaison du verbe.)
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

            Posté par . Évalué à 2.

            D'autant plus qu'en chinois on peut dire:
            je hier faire ceci (forme assez classique)
            ou
            je faire hier ceci
            voir, puisque le contexte est a priori soit meme dans ce cas:
            faire hier ceci
            ou
            (je) faire passé ceci
            mais qu'effectivement
            hier je faire ceci est possible, mais peu utilisé.

            pusique dans l'esperanto il n'y a pas (ou peu) de declinaison, on se retrouve avec quelque chose d'assez proche des assemblages mono-syllabique chinois
            a l'ecrit c'est collé, mais a l'oral pas de difference gramaticale.

            Dans le français il y a beaucoup de contrainte inutile: "on ne dit pas ca!!" qui est uniquement une contrainte +/- esthetique?

            Mais clairement, est ce que ca peut changer le sens de la phrase (a part le fait que ca ne se fasse pas) de dire:
            Je hier fais ceci
            Je fais hier ceci
            ?
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par . Évalué à 1.

        Il est par définition difficile d'exprimer des idées fines dans une autre langue que la sienne (sans énormément de pratique et de compréhension de la culture sous-jacente à la langue). Et donc, que ce soit pour s'exprimer en anglais ou en espéranto, le problème reste le même !

        c'est la tout l'intérêt de l'esperanto, il permet a 2 personnes (ou plus) de langues différentes (et donc de cultures différentes) de discuter sans que l'une des 2 parties soit désavantagée dans le dialogue.....

        Ce qui suit est volontairement simpliste : les deux sont désavantagés, c'est bien cela l'avantage ?

        ce serait plus simple de rédiger les contrats en esperanto

        Mais les linguistes, les interprètes et les traducteurs feraient toujours partie de l'armée de signature du contrat. Tout simplement parce que l'entreprise ne _doit_ pas laisser la moindre brèche dans son contrat.

        Apparemment, on présente toujours la simplicité d'apprentissage de l'espéranto. Mais bon, je reste dubitatif concernant cette facilité. Dans le registre de l'apprentissage d'une langue, ou d'un langage, on prétend souvent que l'apprentissage du pascal est plus simple que celui du c. Pourtant, j'ai rencontré des gens qui avait du mal à l'apprendre. Donc, je ne suis pas persuadé qu'une langue construite pour être facilement apprise le soit réellement. Ce serait trop beau.

        Vivant dans un pays trilingue, et dans une ville bilingue, je mesure tout les jours les difficultés que représentent la compréhension d'une population ayant une autre culture, et cela dépasse largement le problème de la langue.

        Enfin, pour donner mon avis sur l'espéranto, je dirais que pour moi, c'est une langue étrangère comme autre. Je ne pense pas l'apprendre un jour, préférant priviliégier l'anglais et l'espagnol. Mais bon, je ferai comme pour d'autres langues, j'irai jeter un coup d'oeil, j'apprendrai à dire bonjour, à demander où l'on peut boire^Wmanger, et hop, je serai satisfait ;-)
        • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

          Posté par . Évalué à 2.

          >Ce qui suit est volontairement simpliste : les deux sont désavantagés, c'est bien cela l'avantage ?


          Oui oui, en général on appelle ça l'égalité. Par exemple, on va au resto, et on divise l'addition au lieu que tu payes tout : tout le monde est désavantagé.
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 3.

      Je ne connais pas cette langue mais je pense qu'il faut la voir comme un outil de communication.
      Après qualifier d'idiot le fait de s'interesser à cette langue, c'est un manque de respect et se croire supérieur. En quoi est ce idiot ? Est ce idiot d'apprendre la peinture, la musique ? Pour les informaticiens, est ce idiot d'apprendre le python , le ruby, le C et C++ alors que l'assembleur est la "langue maternelle" de l'ordinateur ?
      Les individus peuvent faire des choses par envie et plaisir :-) et non par nécessité.
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 8.

      je n'aime pas l'assimilation de GNU/Linux et du libre à d'autres choses (genre partis politiques).
      En revanche, on peut assimiler les langues à des partis politiques sans problème ? On ne peut pas comparer le libre à n'importe quoi, mais on devrait pouvoir le comparer (pas assimiler !) à certaines choses spécifiques.

      L'anglais est juste considéré comme un outil pratique pour communiquer, il n'a pas pour objectif de contrôler les gens et les rançoner. Apprendre l'anglais apporte un sucroît de liberté puisqu'il permet de communiquer avec plus de monde, de voyager plus facilement. Bref cette comparaison est complètement idiote.
      Cela ne t'apporte un surcroît de liberté que parce que tu acceptes de te plier à une langue qui s'est imposée par le colonialisme anglais continué par la puissance économique et polititique étatsunienne. (note que ça vaut aussi pour le statut privilégié des langues française, castillane, portugaise, voire le mandarin en Chine ou l'allemand en Europe de l'Est)
      Sinon, la langue anglaise n'a pas d'objectif en elle-même, mais la situation telle qu'elle est actuellement favorise clairement ceux dont c'est la langue maternelle (on trouvera même des Anglais pour se plaindre de l'invasion de l'anglo-américain).

      Toute langue vivante s'appuie sur une Histoire, sur une culture, est dynamique.
      Exactement, et d'ailleurs en acceptant la domination de l'anglais tu acceptes aussi la domination d'une histoire, d'une culture, et d'une économie.

      Les gens s'investissant dans cette langue feraient bien mieux de se préoccuper des vraies langues qui sont en voie de disparition, problème autrement plus grave.
      Et la faim dans le monde, et le sida, et la planète en danger (cf. http://linuxfr.org/~patrick_g/8336.html(...) ), etc. ? C'est pas des problèmes encore plus graves que des bêtes histoires de langues ou de logiciel libre ? Que chacun en fasse déjà un petit peu dans le bon sens qui lui convient, même si c'est pas le même bon sens que celui du voisin.
    • [^] # Langue vivante != cree artificiellement

      Posté par . Évalué à 2.

      Je trouve le principe même de l'esperanto idiot. Toute langue vivante s'appuie sur une Histoire, sur une culture, est dynamique. Or là ça a été créé de toutes pièces, il n'y a aucun peuple dont c'est la langue. Il est donc quasi impossible d'exprimer des idées trop fines, de l'humour.

      Un bebe eprouvette devient une personne aussi vivante que n'importe quelle autre. L'Esperanto, toute artificielle que soit son origine, n'en est pas moins utilisee quotidiennement par beaucoup de monde (plusieurs millions parait-il) depuis 1887. Elle est vivante, de fait. Depuis qu'elle existe elle a bien evidemment vu naitre des expressions idiomatiques et des blagues intraduisibles dans une autre langue
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En quoi l'accès à l'esperanto est-il plus gratuit que les autres langues ? Les livres écrits en esperanto sont gratuits ? On trouve plus de textes librement accessibles sur le net en esperanto que dans d'autres langues ?

      Il est difficile d'apprendre une langue sans avoir été dans le pays concerné. Peu de gens maitrise correctement l'anglais sans avoir suivi des stages linguistiques en Angleterre ou aux Etats-Unis, ces stages coutent cher, de même pour les cours style Wall Street English et j'en passe.
      Personne n'a besoin d'aller "dans le pays de l'espéranto" pour le parler correctement, j'ai rencontrer des locuteurs qui avait un excellent niveau d'espéranto en l'ayant appris grace à la méthode assimil ou grace à un autre locuteur unique (celui là, l'avait appris par son grand-père et ne savait même pas que d'autres personnes que lui parlait cette langue)

      Je trouve le principe même de l'esperanto idiot

      C'est ton avis :-) Ce n'est pas celui des personnalités dont son tiré les citations suivantes :
      http://www.ifrance.com/bertin/citat.htm(...)

      Il est donc quasi impossible d'exprimer des idées trop fines, de l'humour.

      Gentil le troll, gentil ! :-) L'humour, la philosophie, la poésie existe en espéranto, mais pour cela, il faudrait rechercher avant de sortir de telles affirmations.
      D'autres personnes ont eu des préjugés de ce gout là avant toi :
      It's said that Umberto Eco, before he started supporting Esperanto,
      once said in class that Esperanto isn't a real language "because you
      can't make love in Esperanto". A girl later wrote to him and said,
      with some embarrassment, "I'm sorry, Professor, but it *is* possible
      to make love in Esperanto. I've done it."


      Les gens s'investissant dans cette langue feraient bien mieux de se préoccuper des vraies langues qui sont en voie de disparition, problème autrement plus grave.

      là, tu marques un point, il est important de soutenir les droits linguistiques, mais ça, les espérantophones y sont déjà sensible, comme le prouve le manifeste de prague que tu peux trouver ici :
      http://lingvo.org/fr/2/3(...)

      Tu trouveras sur ce même site à cette adresse : http://lingvo.org/fr/*dok(...) des exemples de discréminations linguistiques au profil des anglophones de naissance.

      Axel
    • [^] # Du modele du logiciel libre

      Posté par . Évalué à 3.

      Comme d'habitude je n'aime pas l'assimilation de GNU/Linux et du libre à d'autres choses (genre partis politiques). Ça ne peut faire que du mal.

      Je pense exactement le contraire. Il serait extremement benefique de mieux faire connaitre le modele des logiciels libres au-dela des frontieres de l'informatique. Imagine une minute au nombre de situations ou les fondements de la philosophie des LL (disons essentiellement partage des connaissances) pourraient se transposer.

      - L'encyclopedie Wikipedia en est un premier exemple : on applique la philosophie des LL a la propriete intellectuelle d'une encyclopedie Quoi, qu'est-ce que tu dis ? "Ca ne peut faire que du mal" ?!? Ah bon...

      - Autre exemple : il y a d'un cote beaucoup de compositeurs dont les oeuvres sont passees dans le domaines public, et de l'autre des orchestres ou des formations qu'ont pourrait qualifier d'institutionnelles (remunerees par l'argent public, au meme titre que les chercheurs / universitaires qui participent aux LL)
      --> pourquoi ne pas imaginer des interpretations libres, par exemple l'integralite des oeuvres de Mozart librement accessibles pour tous ?

      - Et pourquoi pas des plans architecturaux libres ? Par exemple des plans d'etablissement scolaire que toute municipalite pourrait modifier / ameliorer sans avoir a payer la rente habituelle de 10% du cout total des travaux a l'auteur original des plans, hmmm ? Non, bien sur, "ca ne peut que faire du mal" de penser a des choses pareilles.... gardons une mentalite bien etriquee, ca ira mieux !
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 0.

      Je suis d'accord avec toi.

      Pourquoi l'Esperanto; alors qu'il suffisait de "moderniser" le latin. Peut-être parce que ce dernier était la langue de l'Eglise ?
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par . Évalué à 2.

        Le latin simplifié existe aussi, ça s'appelle l'interlingua (promu entre autres par Peano).
        Mais ça marche moins bien que l'espéranto : trop compliqué ? encore trop lié à une culture donnée ? j'avoue que je ne connais pas les raisons.
        Le « vrai » latin (modernisé) est certes la langue de l'Église catholique, mais elle a été celle des scientifiques jusqu'au début du siècle dernier. Finalement il a été abandonné. Y compris dans la liturgie catholique après le concile Vatican II.
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pourquoi l'Esperanto; alors qu'il suffisait de "moderniser" le latin

        P'tet parce que y'a déjà eu des tarés pour utiliser l'espéranto à la place du latin ;-)
        http://ulrich.matthias.bei.t-online.de/latin_en.htm(...)

        Axel
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par . Évalué à 5.

        Ouais, moi aussi je suis pour le Latin : un vrai plaisir à apprendre. Après à peine 10 and d'étude, tu parviens déjà à former tes premières phrases avec moins de 3 fautes dedans.

        Ca, c'est une langue d'avenir...
        • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

          Posté par . Évalué à 1.

          Je confirme, il n'y a que cinq déclinaisons différentes (6 cas, singulier/pluriel, avec parfois des variations dans une même déclinaison), une tripotée de conjugaisons dans tous les sens, des rêgles de grammaire imbuvables et qui varient de toutes façons (ça dépend de l'époque et de l'auteur). De plus on peut mettre les mots dans tous les sens et il faut être extrêmement astucieux pour donner un sens à certaines phrases (de 7 lignes) des grands orateurs latins....

          Le latin comme langue universelle ? Pas fou non !! ;)
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      > L'anglais est juste considéré comme un outil pratique pour communiquer, il n'a pas pour objectif de contrôler les gens et les rançoner.
      La maîtrise de la langue est un des éléments clés du contrôle des individus. Regarde avec quelle insistance les français ont forcé les bretons à renoncer à leur langue (ironie du sort la langue française a elle-même été écrasée en Louisiane de la même manière...). Ce n'est pas un hasard. Et l'anglais comme le français ou le chinois sont d'excellent exemples de langues qui ont survécu et se sont imposées grâce à la volonté colonisaliste, impérialiste, des pays qu'elles représentent. La langue n'est pas qu'un outil pour communiquer, loin s'en faut. C'est aussi un moyen d'imposer sa culture, son point de vue, ses élites.

      > L'anglais n'est peut-etre nativement parlé que par 8% des humains, mais l'esperanto 0%.
      C'est bien ça l'intérêt, avoir un terrain aussi neutre que possible. Les non-anglophones doivent fournir un effort beaucoup plus important pour apprendre l'anglais qu'il ne serait nécessaire pour faire la même chose avec l'espéranto. Et de plus ils seront *toujours* désavantagés par rapport à un pur anglophone.

      De plus et pour reboucler avec ma 1ère remarque, l'intérêt est que comme il n'y a aucun état historique derrière l'espéranto, aucune nation ou ethnie particulière, il n'y a pas cet impérialisme sous-jacent teinté de chauvinisme et franchement puant qui a une fâcheuse tendance à se manisfester dès qu'on veut mettre en avant la langue française par exemple...

      > Je trouve le principe même de l'esperanto idiot.
      C'est un point de vue 8-) Ceci dit c'est AMHA le seul moyen de se dédouaner des problèmes politiques liés à l'utilisation d'une langue existante en tant que moyen de communication universel.

      > Il est donc quasi impossible d'exprimer des idées trop fines, de l'humour.
      Ca par contre ce n'est pas un point de vue, c'est une ineptie. Je ne vois pas en quoi les idées exprimées par l'esperanto seraient plus primitives. Sur quels aspects concrêts de la langue t'appuie-tu pour affirmer cela? Quelles sont les "killer features" d'une langue comme le français qui permettent d'exprimer quelque chose d'indescriptible en esperanto? Je ne suis pas un grand expert en langues étrangères, mais honnêtement s'il est courant que les techniques pour véhiculer une idée changent, il est rare que ce soit impossible. Notamment par exemple tous les systèmes de (pré|post)(fixes|positions), en anglais ou en russe se retrouvent très peu en français, ce n'est pas pour cela que notre langue est intrinsèquement plus pauvre. A l'inverse, le français est très riche en noms communs désignant des abstractions, ça n'empêche pas pour autant les anglais de manier des concepts abstraits.

      Pas de commentaires quand à ta remarque sur l'humour, c'est vrai les esperantistes sont tous tristes, ils ont le teint blanc comme un filet de merlan 8-)

      > Je ne dis pas que l'anglais est la solution parfaite, mais utiliser une langue qui n'en est pas une ne l'est certainement pas.
      En fait je ne pense pas que l'esperanto ait vocation à "s'imposer". Là ou il excelle c'est en tant que langue de communication internationale, pour des individus qui veulent communiquer (et non pas imposer leur modèle de vie, ce qui est le cas avec l'anglais ou le français).

      Concrêtement une des raisons qui me motive pour reprendre l'apprentissage et la pratique de l'esperanto là où je les ais laissés, c'est la perspective de pouvoir discuter avec un chinois, un japonais, un irakien, un brésilien, sans avoir à passer par la langue anglaise qui est lourde de connotations.
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui l'espéranto est idiot : son auteur n'est-il pas mort noyé parce que les gens n'ont pas compris quand il a appelé à l'aide en espéranto :
      "Au secouro!"
      (cf. Deprosges)

      Une langue si simple, qui permet à tous de se comprendre, ça se saurait si ça existait !

      Tellement idiot qu'il y en a qui pense que cette langue pourrait aider la démocratie en Europe :
      http://www.e-d-e.org(...)

      Neniu estas pli blinda ol tiu kiu ne volas vidi !
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Sur ton dernier point, je me permets de redire ce que j'avais dit dans un autre sujet:

      Toutes les langues modernes ont été créées artificiellement (ou "unifiées"): le français, l'italien ou l'hébreu modernes, par exemple. Mais à chaque fois, c'était dans le cadre d'un projet de création d'une nation. C'est ce qui manque à l'esperanto.

      L'Académie française a été fondée pour créer une langue standard, qui a été imposée par la contrainte à l'ensemble du territoire.

      L'anglais est un mélange de saxon (langue du peuple et des vaincus) et de français (langue de l'administration et des vainqueurs).

      L'italien moderne a été créé en même temps que la nation italienne s'est unifiée. Une forme ancienne de l'italien est par exemple utilisée dans les opéras de Mozart. Verdi, qui milita beaucoup pour l'unification de l'Italie, utilise la forme moderne. Avant l'unification, les Italiens ne parlaient pas italien: les Siciliens parlaient sicilien, les Calabrais, calabrais, etc.

      Le castillan a été longtemps imposé à toute l'Espagne. Ce n'est que depuis la mort de Franco et l'autonomie croissante des régions qu'il a de nouveau droit de cité.

      J'ai pas trouvé de références sur le net et je cite de mémoire, désolé pour les imprécisions, voire les erreurs. Mais je crois que Eric Hobsbawm parle de ça dans "Nations et nationalisme". L'auteur y montre notamment que la création d'une nation repose entre autres sur la création artificielle d'un passé mythifié. Instructif pour les Balkans ou l'Irak...
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.


    Des études menées sur des élèves francophones ont montré que pour atteindre le même niveau, il fallait :
    - 1500 heures d'allemand
    - 1000 heures d'anglais
    - 700 heures d'italien
    - 150 heures d'espéranto


    Pourrait-on avoir la source ?
    Merci d'avance
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 2.

    Bon, après avoir lu une grosse trentaine de posts, y compris les trolls, et suivi quelques liens, en gros il y a deux points de vues :
    - ce qui disent que c'est parfait comme moyen de communications
    - ce qui disent que c'est une langue enuyeuse, sans histoire etc.

    Personnellement, voilà ce que j'en pense :
    J'adore les langues étrangères, je suis trilingue depuis que j'ai 4 ans (père allemand, mère équatorienne, école française). En plus j'ai apris sagement l'anglais au lycée et je continue tout aussi sagement en école d'ingé. Ayant habité 6 ans à Madagascar j'ai quelques notions (bon, certes vraiment pas très poussée), et j'ai essayé de monter un club japonais dans mon école (ce qui a malheureusement échoué).
    Bref j'aime connaitre les langues, et j'apprécie les différences de chaque langue!! Je regrette de ne pas parler une langue qui ne soit pas européenne pour mieux comparer.
    Ce qui m'interesse c'est juste la langue (subtilités de la grammaire, tournures etc.), bien plus que le fait de pouvoir parler. Ainsi, je ne vois pas du tout l'interêt d'apprendre l'italien, mais si le malgache!

    Pourtant, je crois que je vais me mettre à l'espéranto. C'est une langue apparemment facile à apprendre, qui ne préviligie aucune langue particulièrement.
    Un chinois apprendra surement plus simplement l'espéranto que le français qui est une horeur (comptez le nombre de fautes dans ce message!).
    Ce qui m'interesse, c'est le coté utopique (pas tant que ça finalement) : facile à apprendre, langue universelle... Je l'imagine parfaitement pour échanger des informations techniques, pour parler de beuverie dans un pays qu'on ne connait pas etc.
    Par contre je suis d'accord que l'espéranto n'est peut-être pas très adapté pour faire de la poésie ou des tournures très subtiles, mais pourquoi ne pas garder le français pour cela??? Personne n'a jamais dit que le but était que l'espéranto devait remplacer toutes les langues du monde!!
    Juste permettre de mieux échanger entre les peuples tout et n'importe quoi!
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à -1.

      Je souscris à ce que tu dis, et je dirais même : et si des gens veulent faire de la poésie en Espéranto, s'ils pensent qu'en réalité l'Espéranto est fin et subtile, qu'il permet d'exprimer toute la gamme des sentiments, alors regardons les faire...

      Après tout, vous savez, le Logiciel Libre est un concept qui permet certes de faire de petites choses, mais en fait, il ne permet pas de réaliser de grands projets, il est par exemple impossible de coordonner de cette manière la création d'un OS digne de ce nom. Linux n'est qu'une affaire de rêveurs amateurs, on ne peut rien faire de sérieux avec ce truc. D'ailleurs la licence LGPL ne peut pas non plus marcher : tout au plus peut-on s'attendre à ce que Wikipedia ait quelques centaines d'articles au maximum, tous de mauvaise qualité ; ce projet dingue est voué à l'échec (et dire que ces candides s'attendaient à avoir 100 000 articles dans la version anglaise avant 2005 ! Quelle bande d'utopistes... Ah, ils nous font bien rire !).

      Soyons sérieux, l'Espéranto, c'est comme le libre, ça n'a jamais marché, et ça ne marchera jamais...
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 2.

      même si je n'ai pas le temps de le finir, j'ai commencé ce cours (très bien par ailleurs) et je me suis un peu renseigné sur l'espéranto.

      Je suis d'accord avec toi sauf pour ton bémol de la fin. Il permet réellement d'exprimer des nuances très fines, de manière souvent plus concise grâce au système des affixes.

      Pour répondre à d'autres posts, l'espéranto ambitionne de devenir une langue de communication universelle, pas de remplacer les autres langues. Dans un monde idéal, tout le monde serait bilingue, sa langue natale et l'esperanto
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ce qui m'interesse c'est juste la langue (subtilités de la grammaire, tournures etc.),

      Tu vas être déçu par l'espéranto, parce que y'a pas beaucoup de grammaire à apprendre... ça va t'amuser 5 minutes, guere plus...

      A moins que tu jettes un coup d'oeil sur la grammaire de Bertilow (c'est le nom d'un gramaticien espérantophone) :
      http://www.bertilow.com/pmeg/detala_enhavo.html(...)
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par . Évalué à 1.

        Justement, ce qui m'interesse dans l'esperanto, c'est pas vraiment la langue! C'est le coté langue universelle!

        Je voulais dire qu'on peut très bien concillier l'idée d'une langue universelle très simple à apprendre et aimer les langues...
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 2.

      > «Par contre je suis d'accord que l'espéranto n'est peut-être pas très adapté pour faire de la poésie ou des tournures très subtiles»

      Alors là détrompe-toi, même dans ce domaine l'espéranto s'est fait son trou. J'avais lu quelques poèmes il fût un temps, la souplesse syntaxique de l'espéranto permettant de pondre des tournures de phrases très originales. Mais comme la poésie ce n'est pas mon truc, je n'ai pas de nom à citer comme ça de mémoire, mais si tu t'intéresses à l'espéranto, tu devrais trouver ce genre de choses sans trop de difficultés.
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    c'est bien mais je n'ai pas de son sous Mdk 9.2 (KDE). Quel soft indiquer dans la configuration ?
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 1.

      Normalement, c'est mpg123 qui est mit dans la configuration par défaut (en tout cas, c'est comme ça chez moi). Le mieux serait donc peut-être de l'installer sur ton système si ce n'est pas le cas plutôt que d'en choisir un autre (ou alors mpg321 mais le problème va sans doute être le même) car xmms par exemple risque de ne pas être assez réactif.
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    Un argumentaire intéressant en faveur de l'esperanto

    http://www.lalibre.be/article.phtml?id=11&subid=118&art_id=(...)
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      De la part des wallons, ça ne m'étonne pas... ils ont le choix chez eux entre la langue des français et la langue des flamands...

      C'est comme les irlandais qui ont le choix entre parler une langue méconnue : le gaélique ou la langue de l'envahisseur protestant : l'anglais....

      Ce qui fait que les députés européens de ces deux pays sont largements favorable (à + de 50% d'entre eux) à l'étude de faisabilité de l'utilisation de l'espéranto au parlement européen...

      La moyenne des députés de toute l'UE favorables est de 33%, celle des anglais chutent à 10% :-)

      Va comprendre !
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    Question à tous ceux qui sont dans l'enseignement des langues... y a-t-il des logiciels sympas de création d'exercices web ou non sous Linux? ou plus largement quels sont les logiciels qui pourraient être utilisés pour l'enseignement du français langue étrangère? Je cherche, je cherche mais n'ai pas trouvé grand chose et ce que j'ai trouvé laisse à désirer KVocTrain et des petites choses dans ce genre mais rien d'abouti... Si qqun a des infos, merci d'avance...
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 0.

    J'ai entendu parler d'une autre langue plus récente qui s'appelle l'europanto, quelqu'un aurait des renseignements ou des liens sur cette dernière ?
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    Par contre est-ce que l'esperanto a un vocabulaire pour les concepts récents (par exemple l'informatique) ?

    Est-ce qu'il y a une entité qui normalise le vocabulaire ? (une sorte de dictionnaire officiel)
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par . Évalué à 1.

      Il y a une académie, qui s'occupe d'officialiser les nouveaux radicaux (sa jurisprudence est *très* restrictive). On forme parfois des nouveaux mots par adoption d'un mot utilisé au niveau international, en adaptant son orthographe. Sinon, la plupart du temps, on forme de nouveaux mots avec des radicaux existants. Le mot ainsi crée est immédiatement compréhensible.

      Par exemple :
      - programme -> programo (la racine existait. Certains disent softvaro... c'est laid)
      - fichier -> dosiero (la racine existait)
      - répertoire -> dosierujo (on utilise un suffixe qui indique le contenant)

      etc.
      • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

        Posté par . Évalué à 1.

        dans la série, il y a la racine ret-a, qui a permis de mettre tout un tas de mots au goût du jour. Exemple : posxto=courrier, retposxto=courriel.
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 2.

    Je reviens de la librairie Sauramps de Montpellier et j'ai été (agréablement) surpris de voir qu'ils ont réservé un espace à l'esperanto (bon, c'est un tiers de rayon, mais il est étiqueté et plutôt bien situé) avec deux ou trois bouquins.

    d'ailleurs certains d'entre vous recommande des bouquins particuliers ? (voir des sites)

    Ca m'interesse également de savoir comment ceux qui parlent l'esperanto l'ont appris ?

    * Bouquins
    * Sites
    * Cours
    * Autres ... (correspondant, etc)
    • [^] # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour ma part, et parce que je suis un très mauvais élève, je l'ai fait en 3 fois (en 1999):

      - tout seul grace à la méthode assimil trouvé à la bibliothèque municipale.
      - sur internet grace à l'aide d'un correcteur bénévole.
      - en groupe, à des cours du soir donnés à l'université de Lille 3

      Pour ce qui est des livres, l'association Espéranto-France a un catalogue déjà bien fourni :
      http://www.esperanto-france.org/butik/index.html(...)

      Pour ce qui est des sites, sur le site du logiciel, il y a la possibilité de s'inscrire pour recevoir l'aide d'un correcteur bénévole. Aujourd'hui, il existe une quarantaine de correcteurs qui se sont occupés pour l'année 2003 de 400 élèves.

      Inscription ici :
      http://www.cursodeesperanto.com.br/bazo/korektanto.html?fr(...)

      Axel
  • # ah la façilité...

    Posté par . Évalué à 4.

    Je parle en natif une langue ,le turc
    = qui n'a pas d'orthographe :chaque lettre est associée a un son , les combinaisons de lettres n'y changent rien et il n'y a pas d'exceptions.
    =qui n'a pas de grammaire : vous pouvez intervertir tous les mots de la phrase et le sens ne change pas (je vous dis pas pour la poesie...)
    =qui n'as pas de sujets et peu de pronoms : je tu il etc n'existent pas,c'est le verbe qui porte par ajout d'une consonne finale le sujet
    =le verbe porte aussi le temps, le nombre et la négation,de plus les verbes composés sont quasi-inexistants style "je n'ai pas du oblitérer..."
    =l'intégration de lettres (qwx) et de mots nouveaux se fait sans problemes (un mot sur cinq est compréhensible par un européen )
    Cette langue et les regles qui la gerent ont étés inventés il y'a 80 ans et je crois que l'ésperento y a joué un grand role.
    Maintenant je ne me rappelle plus les difficultés pour apprendre le français,mais je vois ceux de mon fils en CE1...
    Je suis définitivement pour l'éxtension de l'éspérento et je ne crois pas une seule seconde que l'académie française permettra une simplification de la langue française.
    • [^] # Re: ah la façilité...

      Posté par . Évalué à 1.

      Bah je songeais à me mettre à l'Espranto, mais ce serait peut-être marrant de se mettre plutôt au turc en fait...
      • [^] # Re: ah la façilité...

        Posté par . Évalué à 3.

        vaut mieux éviter : tu te limiterais inutilement a une portion de l'humanité alors que l'ésperanto a pour vocation d'etre mondial. (de plus si tu vas faire un tour par la , tu verras que les jeunes parlent souvent l'anglais et quelquefois le français...) )D'ailleurs il semble que le turc soit simplement issu des regles de l'ésperanto appliquée a une langue locale déja existante (les turcs jusqu'en 1920 écrivaient en arabe et parlaient plus ou moins arabe + dialectes locaux )
    • [^] # Re: ah la façilité...

      Posté par . Évalué à 2.

      et apres une petite traduction pour ma femme, je peux ajouter que le turc ne comprend pas d'articles (le ,la , des ,les ,un ,...) et surtout pas de genres masculin ou feminin : rien que du neutre....
      De plus les redondances sont proscrites.
      Pour comparaison :mon fils en est encore a apprendre les prononciations des syllabes et leurs exceptions alors qu'en cours de langue turque (deux heures par semaine depuis cinq mois ) ,il a fini l'alphabet,l'orthographe et la grammaire : il fait évoluer son vocabulaire ... ;-)

      et dire que l'esperanto est de la meme veine...il y'a vraiment une parallele avec les LL : c'est mieux mais beaucoup de gens sont masos !
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    Est-ce qu'un mappage d'un clavier dvorak esperanto a-t-il déjà était mis au point ?
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    Rien à voir avec linux mais en complément de liens précédament cités : pour ceux qui sont interessé par l'apprentissage de l'esperanto, il y a le site lernu.net avec une présentation de l'esperanto, 4 cours avec correcteurs, des exercice, deuc grammaires, quelques ressources en esperanto. Il est très complet et Je le trouve très bien dans l'optique d'un apprentissage (déjà 4627 inscrit).
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je sais que l'on est sous linuxFr, et que le logiciel vient de sortir sous
    Linux.
    Mais quelqu'un a reussit à l'installer sous windows NT. (Je suis au boulot). J'ai pas le son ! pourtant la sortie de la carte son marche bien.
    Si quelqu'un a une piste ou fouiller.

    [Par contre chez moi, Mandrake 9.1, ca s'installe très très bien, avec le son et tout !]
  • # Re: Kurso de Esperanto - Enfin sous linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    A quand un langage de prog avec une syntaxe en esperanto ?

    Je ne suis pas un programeur agueri (je n'ai que quelques notion de turbopascal, c/c++, scripts, xml/xsl... ) mais j'aimerais beaucoup apprendre.
    Ceci dit j'ai pas mal de difficulté avec l'anglais, ce qui est un obstacle majeur ! bien plus important à mon avis que tous les problème techniques : ( .

    mon rêve ?
    un langage de prog avec une syntaxe en esperanto : ) !

    Personne ici n'a jamais été en butte avec un terme anglais ?
    Un anglophone aura toujours plus de facilité à comprendre toute notion informatique qu'un autre. Un candidat programeur ou administrateur réseaux doit avant tout apprendre l'anglais (un nombre extèmement important d'heures de dur labeur) avant de prétendre vouloir faire quoi que ce soit sur un pc.
    Un informaticien "English native speakers" sera toujours meilleur qu'un autre... tout simplement car il aura plus de temps à consacrer à sa veritable passion ! (c'est quasi un troll mais bon, je ne suis pas loin de le penser vraiment ; ) )

    Pourquoi ne pas se liberer de cette limitation qui nous est imposés en employant un langage facile et rapide à comprendre et à apprendre pour tous?

    amike, arno.

    ps: je dois aussi préciser que mon esperanto n'en est qu'a ses balbutiements et que, pourtant, je me sens déjà capable de comprendre des phrases simples.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.