Fedora La version 7 de Fedora est sortie !

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
1
juin
2007
Fedora
7 mois après la Fedora 6 et, quasiment à la date initialement prévue, le projet Fedora vient de mettre à disposition la version 7 de leur distribution Linux.

Jouant sur le même terrain que Ubuntu, Mandriva ou openSUSE, la Fedora est une distribution grand public, sponsorisée par Redhat, qui se voit mise à jour tout de même tous les 7 mois environ. Redhat se sert ainsi de cette base pour le développement de ses distributions commerciales. Elle se veut un "bac à sable" pour Redhat, c'est pourquoi elle est mise à jour fréquemment et essaie de proposer les toutes dernières version des logiciels disponibles.

Cette version 7 représente une avancée plus importante que ne l'étaient les précédentes et on retrouve de manière générale comme nouveautés :
  • Fusion de Fedora Core et Fedora Extras : ces deux dépôts de paquetages ne font maintenant plus qu'un, dans un souci de simplicité, ce qui ravira les utilisateurs
  • GNOME en version 2.18 et KDE en version 3.5.6
  • Le "Fast User Switching" qui permet de basculer rapidement d'un utilisateur à un autre, fonctionnalité bien intégrée dans les OS propriétaires actuels et qui manquait cruellement
  • Firefox 2 (enfin !) et Thunderbird 2
  • le NetworkManager qui permet de configurer aisément les périphériques réseau, en particulier les adaptateurs Wifi, même dans le cas de plusieurs réseaux sans fils utilisés fréquemment
  • Nouveau thème graphique "Flying High" : pour le démarrage, fond d'écran, icônes, écran de connexion ou de mise en veille, avec comme symbole, une montgolfière. Sûrement pour s'envoler au 7ème ciel
  • Intégration de Compiz/Beryl et d'outil d'activation/désactivation simplifié

Côté Hardware, les apports de cette version sont :
  • Une gestion hotplug (branchement à chaud) des périphériques d'affichage, grâce à XOrg. On peut maintenant changer à chaud l'écran !
  • la toute nouvelle couche Firewire du noyau Linux 2.6.21
  • Le pilote expérimental "Nouveau" pour les cartes graphiques basées sur un GPU Nvidia (désactivé par défaut). Un retour sur son fonctionnement est vivement demandé
  • Gestion des partitions NTFS (lecture, redimensionnement)

Du coté des performances, un changement majeur devrait être perceptible du coté de yum, pirut et pup qui sont des outils de gestions de paquetages, dont les performances étaient vivement critiquées depuis de nombreuses versions. Espérons que celui ci se rapproche des performances d'apt de Debian.

NdM : Merci à Puppet_Master d'avoir proposé une dépêche sur le même sujet. Rappelons aussi l'existence d'une communauté francophone autour de Fedora. D'autres nouveautés mineures sont par exemple, en vrac :
  • Amélioration de la gestion de l'internationalisation avec les méthodes de saisie SCIM mieux intégrées
  • Des nouveaux outils pour la configuration de SELinux et la résolution de problèmes qui sont liés à une mauvaise configuration
  • Gestion de l'énergie améliorée, qui semble bien fonctionner puisque cette fonction a cassé le PC portable du mainteneur du noyau [5]
  • KVM (virtualisation) et des outils de configuration
  • la nouvelle couche Wifi mac80211 (de DeviceScape dont on parle dans l'article [4])
  • le serveur LDAP Fedora Directory Server

Au passage, un appel à contribution avait été lancé il y a quelques semaines pour la création d'une mascotte, qui fait défaut au projet Fedora. Pour y participer, la mailing liste "Artwork" de Fedora est faite pour vous.

La distribution de Fedora 7 se fait par bittorrent ou par téléchargement classique. On retrouve 2 versions Live (installables, uniquement i686) : une version GNOME et une autre KDE, et une image de DVD contenant tous les logiciels de Fedora. Toutes ces images sont disponibles pour architecture i386, x86_64 et powerpc. On trouvera également une image pour installer à partir d'une clé USB.

Cette version 7 de Fedora marque un nouveau pas franchi dans la conquête du "bureau" pour les systèmes GNU/Linux, et si cette version est aussi stable que l'étaient les dernières versions de test mises à disposition, les utilisateurs seront ravis. Reste à voir si elle permettra de contrer l'essor que connaît la distribution phare actuelle en matière de bureautique : Ubuntu.
  • # Coquille ?

    Posté par . Évalué à  5 .

    > qui semble bien fonctionner puisque cette fonction a cassé le PC portable du mainteneur du noyau [5]

    J'ai pas lu tout le lien, mais il semblerai que les patchs soit intégrés à la condition que le portable de Andrew y survive ...

    Adhérer à l'April, ça vous tente ?

    • [^] # Re: Coquille ?

      Posté par . Évalué à  7 .

      on peut m'expliquer ?

      Gestion de l'énergie améliorée, qui semble bien fonctionner puisque cette fonction a cassé le PC portable du mainteneur du noyau [5]


      tel quel, on comprend que la gestion de l'énergie est tellement bien qu'elle a abimé le portable de quelqu'un, si bien qu'il n'est forcément plus énergivore...

      A part cela, est-ce que Fedora intègre un gestionnaire de configuration centralisé comme Yast pour OpenSuse, ou DrakConf pour Mandriva ?

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Coquille ?

        Posté par . Évalué à  3 .

        > A part cela, est-ce que Fedora intègre un gestionnaire de configuration centralisé comme Yast pour OpenSuse, ou DrakConf pour Mandriva ?

        Oui. Sous Fedora ça s'appelle "menu".
        C'est dans le menu : Système->Administration

        Mais c'est vrai que "gestionnaire de configuration centralisé" ça en jete plus que menu.
        • [^] # Re: Coquille ?

          Posté par . Évalué à  7 .

          En fait pas du tout. Yast et Drakconf sont des applications complètes, des "Panneau de configuration" où l'on peut tout gérer.

          Sous Fedora il s'agitd'une multitude de petits outils de configuration.
          • [^] # Re: Coquille ?

            Posté par . Évalué à  4 .

            > Sous Fedora il s'agitd'une multitude de petits outils de configuration.

            Sous Yast et Drakconf il s'agit d'une multitude de plug-in. Bref, c'est la même chose.

            Mais au-lieu d'accéder à chaque outil via un menu, sous Yast et Drakconf on le fait via un "Panneau de configuration". Ça ne change presque rien.

            Il y a un "panneau de configuration" dans Fedora mais Fedora n'en veut pas et l'utilise très peu.
            C'est le programme firstboot (qui en fait utilise les programmes qu'on trouve dans le menu "Système->Administration").
            • [^] # Re: Coquille ?

              Posté par . Évalué à  4 .

              Attention de ne pas t'étouffer avec ta mauvaise foi. As tu vraiment utilisé Yast ou Drakconf ?
              La différence n'est pas que sur l'accès à l'outil, Un plugin n'est pas une application distincte. Si tu ne comprends pas, recherche "intégration", "homogénéité" dans ton dico.
              • [^] # Re: Coquille ?

                Posté par . Évalué à  -2 .

                Mauvaise foi?? mais où ta vu de la mauvaise foi? il a simplement décrit que sur Fedora c'était plusieurs applications et pas une seule grosse qui fait tout! c'est pas la même philosophie c'est tout!

                Par contre la dernière fois que j'ai utilisé drakconf, c'était lourd etc... j'espère pour eux qu'ils ont corrigé le tir depuis!

                Maintenant sachant que la Fedora est autant orienté débutant à pro en passant par le serveur (philosophie redhat depuis très très très longtemps...) il se peut que tout ne soit pas toujours fait uniquement pour l'utilisateur lambda... quoi que...
              • [^] # Re: Coquille ?

                Posté par . Évalué à  3 .

                la question c'est surtout de savoir si ce sont des outils spéciaux développés par Fedore / Red Hat, ou alors un menu vers l'équivalent KDE ou Gnome.
                Je ne dis pas que c'est forcément mieux avec un outil spécifique, par exemple je trouve sous OpenSuse que certaines choses sont pas mal, alors que d'autres sont pourries (gestionnaire de partitionnement notamment, et du coup ils ne proposent pas qtparted ou gparted...)

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                • [^] # Re: Coquille ?

                  Posté par . Évalué à  5 .

                  favardin: les System-Config-Tools -c'est leur petit nom-(environ une vingtaine) sont développés par Fedora, certains datent même de RedHat Linux. Et ils sont extrêmement matures.
                  Sans compter les autres utilitaires initiés par RH/Fedora comme NetworkManager. ;-)
                • [^] # Re: Coquille ?

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  > la question c'est surtout de savoir si ce sont des outils spéciaux développés par Fedore / Red Hat

                  C'est développé par Fedora/Red Hat. En passant c'est aussi intégrable dans un "Panneau de configuration" et c'est fait dans firstboot (le programme qui est lancé au premier boot pour faire la configuration initiale).
              • [^] # Re: Coquille ?

                Posté par . Évalué à  4 .

                > As tu vraiment utilisé Yast ou Drakconf ?

                Pour tester et pas longtemps.

                > La différence n'est pas que sur l'accès à l'outil, Un plugin n'est pas une application distincte.

                Et alors ? Pour l'instant tu n'as pas dis qu'elle différence ça fait.
                D'un côté tu accèdes aux outils (aux plug-ins, aux ce que tu veux je m'en fous) via un menu et de l'autre via un panneau de configuration. C'est tout comme différence.

                Si t'as un "panneau d'application", un "panneau d'accessoire", etc ça va faire ton bonheur ?

                Si un "panneau bidule" c'est la même chose qu'un menu, autant un menu et rester homogène avec le reste. En terme d'ergonomie, ce qui peut manquer c'est une menu détachable pour éviter de dérouler les menus.

                > Si tu ne comprends pas, recherche "intégration", "homogénéité" dans ton dico.

                Un menu c'est parfaitement intégré et homogène.
                T'as quoi comme menu pas intégré et pas homogène ?
      • [^] # Configuration

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Oui, Fedora intègre le gestionnaire de configuration centralisé de gnome (gnome-control-center).

        A+
    • [^] # Re: Coquille ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      D'apres le lien:
      "[...] the developers [...] discovered one of the fundamental laws of kernel development: if your patches break Andrew Morton's laptop, they are unlikely to make it into the mainline." Donc oui, il semble bien que le portable de Andrew a été cassé par le patch!

      Finalement, je vais rester avec mon noyau 1.3.0, c'est plus sur...

      Mathias
      • [^] # Re: Coquille ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Faut lire la phrase d'après aussi : That little difficulty has now been overcome

        Tu pense bien que le noyau ne serait pas sorti avec un bug aussi gênant et visible.
  • # Monter en haut?

    Posté par . Évalué à  4 .

    c'est pourquoi elle est mise à jour fréquemment et essaie de proposer les toutes dernières version des logiciels disponibles.


    Un petit peu comme toutes les distributions orientées Desktop & grand public (ce qui exclue Debian pour la suite de ma phrase...) non? Je ne crois pas en connaître beaucoup qui mettent un point d'honneur à mettre à jour des logiciels antiques avec des versions périmées très rarement.

    La distribution xxxx vient de sortir, après 19 mois de préparation, et apporte le tant attendu gnome 2.0 pour être à la pointe du Desktop !
    • [^] # Re: Monter en haut?

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      De toute façon, cette distribution est déjà depassé car, comme il est dit dans la dépêche : <blockquote>
      "Firefox 2 (enfin !) et Thunderbird 2"...</blockquote>.

      Si elle était vraiment au top niveau, elle proposerait Iceweasel et Icedove, non?


    • [^] # Re: Monter en haut?

      Posté par . Évalué à  7 .

      Non, il y a une vraie différence. Fedora change de version de noyau alors qu'elle est sortie, là où les autres distributions patchent juste généralement. Peu après la sortie, tu as souvent jusqu'à 200 Mo de mises-à-jour, parfois importantes. De ce fait, elle est pas du tout adaptée aux utilisateurs de modem 56K ou à ceux qui cherchent une stabilité type Debian.
      • [^] # Re: Monter en haut?

        Posté par . Évalué à  2 .

        > ou à ceux qui cherchent une stabilité type Debian.

        Il faut distinguer stabilité et fiabilité. Fedora est fiable mais pas stable (changement de version).
        • [^] # Re: Monter en haut?

          Posté par . Évalué à  7 .

          J'aurais pas dit fiable. Ils utilisent des fonctionnalités instables dans le noyau comme le support déconnant de la libata dans FC6, et les corrections de bugs ne sont pas considérés comme urgents. Trois mois après les rapports de bugs, ils préparaient la correction pour la future version. Ce qui est vrai, c'est qu'il y a beaucoup de nouveautés, donc, c'est moins testé que Debian Stable par exemple qui n'est pas à la pointe des innovations.
          • [^] # Re: Monter en haut?

            Posté par . Évalué à  4 .

            Je vois où tu veux en venir.
            Mais il y aussi des choses dans Fedora qui marchent car les nouvelles versions de logiciel le permettent alors que les anciennes ne le permettent pas.
            C'est aussi un point à avoir en tête. Tu te mets dans le cas : avec du vieux ça marche et avec du récent ça ne marche pas. Hors il y a aussi le cas : avec du vieux ça ne marche pas et avec du récent ça marche. Ce qui trompe le jugement, c'est que pour savoir qu'avec du récent ça marche enfin, il faut testé avec une machine/configuration qui jusqu'à maintenant n'était pas utilisée.

            > comme le support déconnant de la libata dans FC6

            Mais d'autres étaient content d'avoir ce "support déconnant".

            > et les corrections de bugs ne sont pas considérés comme urgents.

            Ben oui, plus de fonctionnalité, plus de bugs. Sous Debian le même bug que sous Fedora sera un "feature request" alors que sous Fedora c'est un bug.

            Je suis d'accord pour dire qu'il y a plus de bug dans Fedora que Debian par exemple. Mais vu le niveau de fonctionnalité et la fiabilité globalement, il faut reconnaitre que la fiabilité est une priorité. Pas la seule des priorités, c'est claire.

            Peu d'efforts sont nécessaires pour faire du fiable avec du vieux.
            Beaucoup d'efforts sont nécessaires pour faire du faible avec du récent.

            Fedora met beaucoup d'effort pour fiabiliser. Sinon la "test 3 ou 4" serait la version finale.
            • [^] # Re: Monter en haut?

              Posté par . Évalué à  3 .

              Juste pour préciser, je ne critique pas Fedora sur ces points là et je rejoins entièrement ton commentaire. En plus, tu as bien fait de préciser que sous Fedora, jamais on ne pourrait sortir XFCE en RC alors que la version finale est sortie depuis longtemps. Ces mises-à-jour sont souvent des bénéfices non négligeables pour la distribution. Maintenant, il faut le rappeler, il ne faut pas choisir Fedora pour sa fiabilité, mais pour son implication dans le libre, sa philosophie, et ses qualités techniques.
              • [^] # Re: Monter en haut?

                Posté par . Évalué à  2 .

                > Maintenant, il faut le rappeler, il ne faut pas choisir Fedora pour sa fiabilité

                On peut aussi la choisir car c'est techniquement la distribution la plus avancée et avec un bon niveau de fiabilité.

                Dans l'absolu ce n'est pas la distribution la plus fiable.

                Moi j'utilise Fedora car c'est techniquement "sexy" et fiable. Techniquement ça vaut sans problème une testing de Debian (va chercher SeLinux, GF2, la dernière pile wifi, la dernière version de gcc, etc dans testing...) et au niveau fiabilité c'est meilleur.

                Alors que F7 est sorti, une FC6 semble plus récente que Debian Etch alors que cette dernière est sortie plusieurs mois après FC6.

                > Maintenant, il faut le rappeler, il ne faut pas choisir Fedora pour sa fiabilité

                Si la phrase doit être considérée comme vrai, il faut en dire de même pour Ubuntu, OpenSuse, Mandriva, Gentoo, etc...

                Je dirais : "il ne faut pas choisir Fedora QUE pour sa fiabilité".

                Sinon il y a RHEL (ou Centos pour une RHEL gratuite). Actuellement RHEL 5 est une FC6 (preuve que Fedora est une base fiable).
                • [^] # Re: Monter en haut?

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  Là, je sens que tu vas pas être d'accord avec moi, tant pis. Que Fedora intégre une version déconnante de la libata, pas de problème, c'est son rôle. Par contre, que ce même bug se retrouve sur RHEL 5, je ne comprends pas. A priori, il concerne quasiment toutes les stations récentes de Dell et HP basées sur des cartes mères Intel. Autrement dit, un gros morceau. Ce bug empêche l'installation de la distribution, comment donc ont-ils pu le laisser dans la version finale de RHEL alors que la correction existait à l'époque (un patch qui était en cours de test sous Fedora depuis trois semaines) ?
                  • [^] # Re: Monter en haut?

                    Posté par . Évalué à  -6 .

                    C'est bien, t'as trouvé un bug. Fais une news slashdot.

                    > comment donc ont-ils pu le laisser dans la version finale de RHEL alors que la correction existait à l'époque (un patch qui était en cours de test sous Fedora depuis trois semaines) ?

                    Je ne sais pas. Mais si tu veux dire que les développeurs Red Hat sont des cons, dis le de suite au-lieu de tourner autour du pôt.

                    Pour référence, tu peux donner le rapport de bug ?
                    • [^] # Re: Monter en haut?

                      Posté par . Évalué à  4 .

                      Ca y est, tu deviens agressif pour rien.
                      Voici le rapport de bug que tu m'avais déjà donné lors de la sortie de RHEL5 : https://bugzilla.redhat.com/bugzilla/show_bug.cgi?id=211211
                      Il est aussi dispo dans le errata de la distribution. Il y en avait un autre plus précis, mais j'ai beaucoup de mal à trouver des bugs avec Bugzilla (ce n'est pas spécifique RedHat/Fedora).
                      • [^] # Re: Monter en haut?

                        Posté par . Évalué à  -4 .

                        > Ca y est, tu deviens agressif pour rien.

                        Prend n'importe qu'elle distribution et tu trouves des bugs. Là t'es content car tu as trouvé un bug qui pause problème sur certaines bécanes Dell.

                        Bravo pour toi. Tu peux te palucher.

                        Ne fais pas croire que généralelement une distribution s'installe sur toutes les configurations. C'est faux. Et c'est faux aussi pour Debian.
                • [^] # Re: Monter en haut?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  Fedora car c'est techniquement "sexy"

                  Si les logiciels libres stimulent ta libido, je te conseille d'en parler à un médecin.

                  et fiable. Techniquement ça vaut sans problème une testing de Debian et au niveau fiabilité c'est meilleur.

                  "meilleur" est fonction du besoin. J'utilise surtout des vielles machines (+ de 3 ans, voire plus de 5 ans), Fedora semble lourde, Debian fonctionne mieux - plus fluide, avantage Debian en terme de scalabilité. C'est juste un exemple. De toutes façon, depuis le début Debian contient plus de paquets et prend en charge plus de plateformes, c'est peut-être la différence fondamentale. Et sauf amélioration récente, RPM/YUM ça ne vaut pas dpkg/APT.
                  • [^] # Re: Monter en haut?

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    > avantage Debian en terme de scalabilité.

                    C'est comme pour Gentoo, je demande le bench.

                    > Et sauf amélioration récente, RPM/YUM ça ne vaut pas dpkg/APT.

                    Il y a apt sous Fedora. Et RPM vaut dpkg. Pas de soucis pour ça.
                    • [^] # Re: Monter en haut?

                      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                      Il y a apt sous Fedora. Et RPM vaut dpkg. Pas de soucis pour ça.

                      Maintenant, yum n'arrive pas (encore?) à la cheville d'apt ou aptitude. Et qu'on ne me parle pas d'apt-rpm qui n'a rien à voir avec apt couplé à dpkg.
                      • [^] # Re: Monter en haut?

                        Posté par . Évalué à  3 .

                        Je confirme apt4rpm est une pâle copie de l'original
                        D'ailleurs, le mainteneur actuel de apt4rpm et également développeur YUM avait fait des benchs, il y a environ deux ans. C'était sans appel, YUM est plus rapide que apt4rpm.
                        Quant à comparer apt/dpkg et YUM, je me bornerais à dire que apt/dpkg est un outil mature et de bonne qualité.
                        YUM est encore jeune, mais il a un développement soutenu et rapide, il offre un système de plugins souple et performants, il y a près d'une dizaine de plugins permettant au choix de sélectionner les miroirs les plus rapides, fixer des priorités entre les dépôts ou bien yum-presto pour télécharger des deltas-rpm etc ...
                        C'est déjà un outil très puissant et largement utilisable, même si il lui reste du chemin par rapport à apt/dpkg
  • # petite précision

    Posté par . Évalué à  1 .

    Il semblerait qu'avec cette version, l'environnement de développement et de packaging permettent de facilement créer ses propres images d'installation personnalisées, mais je n'en sais pas plus.
  • # Re:

    Posté par . Évalué à  4 .

    > Jouant sur le même terrain que Ubuntu

    Non !
    Fedora est généraliste. Ce n'est pas une distribution desktop. On y trouve SeLinux (pas grand chose à voir avec le desktop), Fedora Directory Server (pas grand chose à voir avec le desktop), les dernières version de Linux/gcc/libc/etc (pas grand chose à voir avec le desktop), GFS2, etc...

    Mais un utilisateur Ubuntu peut s'y retrouver puisque c'est une distribution généraliste.

    > la Fedora est une distribution grand public

    Non. Mais pourquoi pas.

    > Elle se veut un "bac à sable" pour Redhat, c'est pourquoi elle est mise à jour fréquemment et essaie de proposer les toutes dernières version des logiciels disponibles.

    Pourquoi pas. C'est surtout une distribution très orienté vers la communauté des développeurs/testeur (d'où nouveau même s'il sucks, etc). En conséquence, elle sort souvent et avec les dernières versions des logiciels. C'est une conséquence et non uniquement l'objectif.
    • [^] # Re: Re:

      Posté par . Évalué à  1 .

      Et bien sur tu vas dire que Redhat est une société philantrope qui fait ça pour le plaisir, pas pour pouvoir en récolter un peu les fruits dans ses distrib commerciales ?
      Ca ne gêne personne que Redhat le fasse, mais toi apparemment tu n'oses même pas le reconnaitre.
      • [^] # Re: Re:

        Posté par . Évalué à  3 .

        > Ca ne gêne personne que Redhat le fasse, mais toi apparemment tu n'oses même pas le reconnaitre.

        Alors tu te trompes dans les grandes largeures. Même Red Hat le reconnait.

        Je ne fais pas dans le mauve à dire que Fedora c'est une distribution desktop et grand public comme le fait la dépêche. C'est une distribution pour le développement, pour bosser avec la communauté (c'est dans les objectifs du site officiel). Évidemment la communauté doit aussi y gagné en obtenant une distribution fonctionnelle. La communauté y gagne, Red Hat y gagne (en monnais sonnantes et trébuchantes). Tu vois que je le reconnais sans problème.

        Car c'est gagnant-gagnant (communauté/Red Hat), c'est viable et pérenne. C'est un atout et non une tarre. Il n'y a aucune raison de le cacher.

        > Et bien sur tu vas dire que Redhat est une société philantrope qui fait ça pour le plaisir, pas pour pouvoir en récolter un peu les fruits dans ses distrib commerciales ?

        En passant, Red Hat contribue énormemment au libre. Peut-être plus que personne (quoique Sun a énormemment grimpé avec Java en libre).
  • # Montgolfière

    Posté par (page perso) . Évalué à  -3 .

    Sûrement pour s'envoler au 7ème ciel

    C'est quoi cette bav ? elle est jolie leur montgolfière. C'est toujours mieux qu'un pingouin sous crack...
  • # Fast User Switching

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Je voudrais bien que quelqu'un m'explique ce qu'est ce « Fast User Switching ».

    Depuis bien longtemps, j'ai dans mon menu K une entrée nommée « Changer d'utilisateur ». Elle me permet de basculer sur une session existante, ou d'en ouvrir une nouvelle.

    Bref, quelle est-elle exactement, la fonctionnalité qui manquait si cruellement ?
    • [^] # Re: Fast User Switching

      Posté par . Évalué à  1 .

      Bah justement, c'est la même chose pour GNOME, sauf que ce n'est pas dans le menu Système ou autre, c'est une applet pour le tableau de bord.

      (Allez un p'tit troll : sous GNOME, au moins c'est ergonomique)

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Fast User Switching

      Posté par . Évalué à  2 .

      C'est différent, c'est pour Fedora, il faut le dire, mieux foutu.
      Entre autre si tu changes de user et utilises pam-console (ce qui est fait pas défaut depuis des lustres par Fedora) tu peux écouter de la musique par exemple. Avant les fichier spéciaux n'était pas mis à jour. Il y a plein de détails de ce genre qui font que le switch-user "just works" sous F7.
  • # Torrent vs Bande passante

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Pour rappel, Redhat dépense beaucoup d'argent tous les ans en achat de bande passante pour mettre à disposition les ISO.

    Il vos donc mieux priviligier les torrents afin qu'il garde leurs sous pour investir dans des porjets libre qui en on vraiment besoin.

    En plus le protocol bittorrent fournit des ISO sans erreur CRC, donc plus sûr.
    http://torrent.fedoraproject.org/
  • # Demande d'info

    Posté par . Évalué à  3 .

    Une petite question pour ceux qui ont déjà installé cette nouvelle Fedora. Pourriez-vous nous indiquer si le noyau supporte les options suivantes s'il vous plait ? :
    CONFIG_HIGH_RES_TIMERS
    CONFIG_TIMER_STATS
    CONFIG_HPET
    CONFIG_CPU_FREQ_GOV_ONDEMAND
    CONFIG_USB_SUSPEND
    CONFIG_SND_AC97_POWER_SAVE
    CONFIG_ACPI_BATTERY

    Pour le savoir il suffit normallement (si CONFIG_IKCONFIG_PROC est activé) de faire : zgrep $option /proc/config.gz (par ex. zgrep CONFIG_HPET /proc/config.gz).

    Ou mieux : existe-t-il une URL pour télécharger le .config de Fedora ?

    Merci d'avance.
    • [^] # Re: Demande d'info

      Posté par . Évalué à  3 .

      Tu peux télécharger le src.rpm du kernel pour le vérifier ou bien regarder dans le cvs. (désolé, je ne suis pas sur Fedora actuellement pour confirmer)
      Par contre le .config du kernel Fedora est éclaté en plusieurs fichiers.
      http://cvs.fedora.redhat.com/viewcvs/devel/kernel/configs/?r(...)
      • [^] # Re: Demande d'info

        Posté par . Évalué à  2 .

        Cool merci !
        Bon apparemment (si j'ai bien deviné comment les bouts de .config s'assemblent ;) ils y sont tous à l'exception de USB_SUSPEND.

        Remarque : je vois aussi cet autre répertoire dans le CVS :
        http://cvs.fedora.redhat.com/viewcvs/rpms/kernel/F-7/configs(...)
        (pour lequel USB_SUSPEND est activé). Ce ne serait pas plutôt ce dernier qui contiendrai les configs pour la Fedora 7 ?
        • [^] # Re: Demande d'info

          Posté par . Évalué à  1 .

          Oups, désolé, je me suis trompé.
          Le lien que je t'ai donné date du temps avant la fusion Core/Extras, j'ai encore du mal à prendre mes repères: entre le nouveau système de build, le cvs chamboulé etc ... :)
  • # Nouveau YUM

    Posté par . Évalué à  5 .

    Bonjour,

    Quelqu'un pourrait-il faire un retour d'expérience sur la nouvelle version de YUM dans la F7 ?

    J'avais installé la FC6 et c'est YUM qui m'a fait revenir à debian, très lent, en ligne de commande je n'arrive pas à m'y faire (alors qu'avec apt pas de problème), interface graphique (yumex) anti-ergonomique, plugins qui le plante au démarrage etc..., et puis cette lenteur...

    J'aimerais bien repasser sous Fedora, je trouve qu'elle s'est beaucoup améliorée depuis les dernières versions, beaucoup moins de bugs, mais j'attends que YUM offre des performances acceptables.

    Alors, le moment est-il venu de retenter ?

    merci pour vos réponses.
    • [^] # Re: Nouveau YUM

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Il ne faut pas oublier que YUM est relativement jeune face a APT-DEB. La version Fedora 7 est plus rapide que celle de Fedora 6. YUM n'utilise pas les multiples serveurs miroirs pour telecharger et fournit une utilitaire appelée yum-presto qui permet de réduire le temps de chargement.

      APT-DEB a pris plus de temps pour mûrir donc il faut laisser la chance au nouveau venu.
    • [^] # Re: Nouveau YUM

      Posté par . Évalué à  2 .

      Yum est toujours très lent, comparé à apt... au boulot, tous les serveurs RedHat utilisent APT-RPM, et du coup je n'avais pas trop joué avec yum sur RH5, mais ayant installé F7 à la maison sur ma station de développement, je suis assez sidéré par la lenteur de Yum...

      Bon, en dehors de ça la distribution est excellente, mais pourquoi ramer avec Yum alors que APT-RPM est si simple et rapide?
      • [^] # Re: Nouveau YUM

        Posté par . Évalué à  1 .

        Merci pour ton retour ragoutoutou.

        APT-RPM, je ne connais pas (oui oui il y a le man), et par principe je préfère utiliser les outils spécifiques à la distribution que j'utilise, ça me permet de mieux en sentir la philosophie.

        Je n'ai pas pû résister et je l'ai installé hier soir, j'ai été très agréablement surpris par sa qualité et sa finition.
        C'est vraiment du beau travail, l'essayer c'est l'adopter!

        Rapidement:
        - Installation simple et rapide
        - Tout mon matériel reconnu
        - Au redémarrage on trouve un thème plutôt agréable (gnome)
        - Les outils graphiques de configuration sont simples et efficaces (ex: réseau, services etc...)
        - Tous les paquets sont très récent (comme d'habitude)
        - La stabilité/robustesse parait très bonne, après un rapide tour d'horizon, je ne suis encore tombé sur aucun bug.

        A propos de YUM, même s'il est toujours plus lent qu'APT, il y a un progrès notable, clairement plus rapide que sous FC6, les outils graphiques s'en sortent aussi beaucoup mieux, bref c'est tout à fait utilisable.

        Donc je trouve qu'elle se place au coude à coude avec Ubuntu en terme d'ergonomie/simplicité, avec une philosophie différente.

        L'utilisateur de linux en desktop a de plus en plus de choix.

        Pour finir, bravo aux contributeurs Fedora.
      • [^] # Re: Nouveau YUM

        Posté par . Évalué à  2 .

        apt-rpm plus rapide que yum ? ça fait longtemps que je n'avais plus entendu cela. :o)
        Je ne m'exprimerais que sur Fedora (et uniquement Fedora) et pas sur Entreprise Linux 5.
        Il y a 2 ans, Panu Matilain (mainteneur actuel de apt-rpm et aussi développeur yum) avait fait un petit bench entre yum et apt-rpm.
        https://lists.dulug.duke.edu/pipermail/yum-devel/2005-March/(...)
        Bien avant, l'arrivée de parseur de metadonnées en C, bien avant l'optimisation de yum, et entre-temps yum est devenu nettement plus véloce.
        Le comportement par défaut de Yum est de vérifier à chaque fois la mise à jour des métadonnées sur les dépôts, ce que ne fais pas apt-rpm. Je précise, ce choix a été décidé par les mainteneurs de Yum.
        Si tu veux un comportement plus proche d'apt, tu peux activer le mode caching de yum. yum makecache pour créer le cache (à faire régulièrement) l'équivalent de apt-get update, puis pour utiliser le cache: yum -C <ma_commande>.
        Tu peux également installer le plugin yum-presto (basé sur delta-rpm de Novell) qui accélére pas mal la chose.
        https://hosted.fedoraproject.org/projects/presto/wiki/
        En parlant des plugins, tu peux désactiver ceux qui te sont inutiles, ça ira un poil plus vite.

        Yum est un élément-clé de la distribution, il est utilisé dans le système de build (le nouveau Koji et Plague l'ancien), les utilitaires de générations d'isos (installation, live-cd, live-usb), l'installateur Anaconda etc ...
        En parlant de live-cd et de live-usb, je vous recommande de tester Pungi et Revisor. Notre ami Patrick rédige actuellement un tutoriel sur le wiki de fedora-fr. ;-)
        • [^] # Re: Nouveau YUM

          Posté par . Évalué à  2 .

          Merci!

          Effectivement, si yum vérifie les métadonnées sur les dépôts, il y a un overhead qui forcément le rend moins véloce, mais qui d'un autre côté donne une garantie supplémentaire sur la fraîcheur des données.

          Merci pour le truc yum -C, je n'avais pas fait attention à cette option. En environnement d'entreprise où les dépôts sont mis à jour quotidiennement en une seule fois, rafraîchir les métadonnées plus d'une fois par jour a peu de sens, et le -C tombe à pic pour cela.

          Le choix de apt au boulot ne sera sans doutes pas réévalué avant un bout de temps car il est utilisé dans de nombreux scripts, mais je vais garder un ½il sur yum...
  • # A quand l'intégration de suspend2 dans le noyau standard?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Je suis un peu déçu par l'absence d'intégration de suspend2 dans le noyau standard.. Est-ce que quelqu'un saurait pourquoi ça prend autant de temps?
    • [^] # Re: A quand l'intégration de suspend2 dans le noyau standard?

      Posté par . Évalué à  3 .

      Google "lkml suspend2" te donne plein de messages sur ce sujet.

      Je n'ai pas le temps de les lire. Il me semble que le mainteneur de swsusp du noyau ne veut pas voir le concurrent suspend2 entrer dans le noyau même si ces deux peuvent co-exister dans le noyau sans se heurter, et aussi le chef n'aime pas trop le suspend-to-disk.

      On est obligé de recompiler notre noyau pour avoir suspend2.
  • # Contrer ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Reste à voir si elle permettra de contrer l'essor que connaît la distribution phare actuelle en matière de bureautique : Ubuntu.

    Pourquoi vouloir contrer l'essor ?
    Je sais bien que c'est à la mode de cracher sur ubuntu, mais j'aurais préféré une phrase du genre : Reste à voir si elle permettra de contribuer à l'essor de linux en matière de bureautique autant que la distribution phare actuelle : Ubuntu.

    Il y a de la place pour plusieurs distribution orientées desktop ! Quand Linux sera majoritaire sur les postes bureautiques, il sera bien temps de se faire la guerre entre nous.

    Peace mes frères :)
    • [^] # Re: Contrer ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      vala vala, t'as marché dedans :D

      (c'est ça de lire les dépêches jusqu'au bout ~~~> [ ])
    • [^] # Re: Contrer ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      hum hum, on me dit dans l'oreille qu'il faudrait arrêter d'halluciner...
      Pourquoi Ubuntu est une distribution "phare" ???
      C'est une distribution qui a du succes, point à la ligne. Les raisons ... c'est principalement que c'est debian-like, nouveau, sexy, ...

      Mais franchement, "phare", non, Ubuntu n'a rien inventé, Ubuntu ne drive pas la communauté plus qu'une autre distrib ... C'est juste du Debian un peu mieux accompagné et avec un thème plus sexy. Ca permet de faire une distrib de plus sur le marché des Fedora/Mandrivia/OpenSuse. Mais surement pas plus/mieux que ces dernières.
    • [^] # Re: Contrer ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Évalué à 11

      Tout à fait d'accord. D'ailleurs c'est bien parce que Fedora ne cible pas le même public qu'Ubuntu. Il faut qu'il y en ait pour tous les goûts (et ça tombe bien, on dirait que c'est le cas :) )
  • # Première impression

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Pour ce qui sont intéressé par cette sortie, voici quelques premières impressions :
    http://www.tux-planet.fr/blog/?2007/06/02/160-fedora-7-et-pr(...)
  • # Pilote Intel 3945

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    la nouvelle couche Wifi mac80211 (de DeviceScape dont on parle dans l'article [4])

    Je suis agréablement surpris, l'installation sur un portable Core 2 Duo + Intel 3945 fonctionne du premier coup : connexion à une Freebox en WPA2, sans avoir à installer de firmware / driver...
  • # Quelques éléments complémentaires: le public de Fedora et Fedora 7

    Posté par . Évalué à  5 .

    Il paraît utile, à lire l'article et les commentaires, d'apporter quelques précisions quant à l'objet de Fedora et le sens de la Fedora 7.

    L'objet tout d'abord et au-delà le public. L'économie de mots permet sans doute de résumer Fedora au "bas à sable de Red Hat" mais la réalité s'avère quelque peu plus complexe. Fedora s'affirme comme une distribution complète, diversifiée (on y reviendra), résolument positionnée à la pointe des innovations.

    Elle présente un environnement utilisateur soigné (voir les copies d'écran), intégrant de nombreuses innovations (un seul dictionnaire central pour la vérification orthographique par exemple, pour Thunderbird, Firefox, OpenOffice ... à base de hunspell). Elle propose une variété d'outils s'intégrant certes dans un menu mais couvrant une très large palette d'utilisation.

    Et l'innovation est systématiquement portée par cette volonté, proposant aux utilisateurs les derniers développements accessibles, environnements graphiques (Gnome ou Kde), environnement de sécurité (SELinux), dernières évolutions de Cups, ..

    En contre partie du parti-pris d'innovation, certaines fonctions peuvent s'avérer encore instables mais la grande majorité des applications offre un service sûr et stable (pour s'en rendre compte, il suffit de consulter les nombreux forums de soutien et d'analyser les types de demandes ... http://www.fedora-fr.org/ ). Au fil des jours, les corrections arrivent sous l'impulsion de la communauté et la qualité se renforce.

    Tel est l'objet premier de Fedora: offrir un environnement innovant à une communauté soucieuse de nouveauté qui réagit et aide à l'amélioration constante du produit. Mais on retiendra, au-delà, que cette volonté de nouveauté se réalise toujours au travers d'un produit fini et complet. Et passés les deux premiers mois, l'ensemble est réellement stable, en toutes ses composantes ... (voir l'expérience de Fedora 6 et la rapidité avec laquelle Red Hat l'a intégrée dans son catalogue commercial).

    Au-delà d'une orientation "desktop" (portée par les Live CD pouvant être utilisés comme tels ou servant de point d'appui pour l'installation), Fedora propose aussi une version 'étendue', intégrant les outils de serveurs notamment.

    Le partie pris d'innovation se décline ainsi sur plusieurs gammes et couvre ainsi une très large variété de besoins et d'utilisateurs (y compris les attentes des développeurs, que gcc 4.1.2, python 2.5, KVM, virt-manager en interface graphique ou virsh tools.

    Le sens maintenant. Fedora est soucieux du libre tout à la fois par ses contributions, par le choix de ne pas intégrer de composantes propriétaires et par la volonté de fournir à la communauté des moyens renouvelés pour qu'elle developpe sa créativité.

    Pas de composantes propriétaires: Fedora n'incorpore pas de produits propriétaires (ce qui n'est pas le cas de certaines distributions ...) et propose des solutions libres alternatives (voir le travail sur les 'drivers" Wifi notamment, gcj ...).

    La volonté de fournir des outils à la communauté: avec Fedora 7, l'outil revisor permet à chacun de réaliser sa propre distribution!

    Le sens est donc bien la volonté de développer le libre et de le constituer, en appelant à toutes les contributions, comme une alternative de plus en plus mûre, diversifiée, ouverte.

    Peut-être ce dernier point résume-t-il l'apport profond de Fedora, au-delà de la sécheresse de l'énoncé clinique des nouveautés que propose l'article et de la vacuité des échanges qui sont sans doute passés à côté de l'essentiel.

    Maintenant, chacun en jugera en testant Fedora 7 et en parcourant les nombreux forums:
    http://forums.fedora-fr.org/ - 10000 membres en France-
    http://forums.fedoraforum.org/forum/ -94000 aux USA -

    => une large communauté qui assure un support au service du libre et de l'innovation...
  • # Changer l'écran à chaud

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    > Une gestion hotplug (branchement à chaud) des périphériques d'affichage, grâce à XOrg. On peut maintenant changer à chaud l'écran !

    Dois-je comprendre qu'on va pouvoir changer la résolution de l'écran simplement et à chaud ?

    Parce que c'est bien le seul truc que j'enviais encore dans le système Fenêtres (c) de William Portes.
    • [^] # Re: Changer l'écran à chaud

      Posté par . Évalué à  2 .

      La résolution, sous Fedora, peut être modifiée simplement depuis bien longtemps déjà (system-config-display pour lancer l'outil ou depuis le menu: système -> affichage).

      La fonction mentionnée consiste en un paramétrage automatique de l'écran quand il est reconnu, à l'installation comme après l'installation (à froid: système arrêté -> changement de matériel -> démarrage; à chaud: système en activité).

      A noter que Fedora propose toujours l'outil kudzu (sous forme de daemon) qui, au lancement, analyse les changements de configuration et active les outils de configuration utiles.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.