Le développeur d'X-Chat commercialise un shareware utilisant du code sous licence GPL

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
29
août
2004
Justice
Depuis le 23 août, le mainteneur de X-chat (client IRC sous licence GPL) a décidé de faire payer les versions binaires Windows. Pour ce faire il a décidé d'utiliser le principe du partagiciel (« shareware ») : on peut utiliser le logiciel pendant 30 jours, après il est nécessaire d'acheter un fichier de licence (pour 20$).

La question est ouverte, a-t-on le droit de faire du shareware avec du GPL ?

Quelques pistes ont été abordées sur le forum du site :
- le code source global de X-chat est disponible publiquement sur CVS, en revanche il semble que certains ajustements spécifiques pour compiler la version Windows ne soient pas présents. Le système de blocage/déblocage n'y serait pas (je n'ai pas vérifié).
- la GPL autorise explicitement la vente du logiciel, ou de demander une somme d'argent pour le temps passé à construire et diffuser le binaire (tant qu'on fournit les sources)
- Interdire l'utilisation gratuite après 30 jours n'est pas possible sous GPL (mais rien n'oblige le logiciel GPL à rendre cette exécution possible techniquement) Entre temps un développeur X-chat s'est proposé pour compiler des binaires Windows non-officiels sans la limitation shareware (ils sont disponibles sur un site externe).
Il peut être utile de noter que ces binaires officieux et libres ont tout d'abord été proposés sur un sous-site de xchat.org accessible par le développeur. Il a dû par la suite les changer de place. Il n'y avait donc pas vraiment "manque de ressources" (humaines ou financières) pour compiler la version Windows.

(Merci à ceux qui commentent de ne pas se focaliser sur le fait que ce sont des binaires Windows, l'important ici c'est la question de licence)
  • # copyright ?

    Posté par . Évalué à  10 .

    Qui détient le copyright d'xchat ?
    Si c'est le mainteneur en question, il a parfaitement le droit de distribuer son logiciel sous plusieurs licences (cf MySQL, QT, Berkeley DB...).

    Sinon, il est obligé de le distribuer sous GPL, et on peut donc lui demander le code source.

    Quant au fichier de licence, je ne sais pas si c'est réeelement en désaccord avec la licence, du moment qu'on a le code source...
    • [^] # Re: copyright ?

      Posté par . Évalué à  7 .

      et les patch des contributeurs t'en fait quoi ?
      • [^] # Re: copyright ?

        Posté par . Évalué à  7 .

        Je ne sais pas, il faut voir si les patchs sont sous le copyright du mainteneur ou du contributeur du patch
        • [^] # Re: copyright ?

          Posté par . Évalué à  4 .

          bof, en suisse en tout cas ( mais c'est aussi dans d'autres pays d'europe ), tu ne *peux pas* abandonner ton "copyright".
          • [^] # Re: copyright ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Ca veut dire que lorsque tu bosses pour une boite, tu peux prétendre avoir le copyright des travaux produits ?

            Si ce n'est pas le cas, c'est que, nécessairement, il y a des dispositions légales permettant un tel "abandon".
            • [^] # Re: copyright ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Si tu bosses pour une entreprise, tu es sous contrat et la plupart stipule que la propriété du code produit, sauf exception, lui revienne.
            • [^] # Re: copyright ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

              en france, on distingue les droits patrimoniaux (d'exploitation, de proroduction) et les droits moraux (droit au nom, au retrait de l'oeuvre)

              http://www.celog.fr/cpi/(...)

              Art. L. 113-9. Sauf dispositions statutaires ou stipulations contraires, les droits patrimoniaux sur les logiciels et leur documentation créés par un ou plusieurs employés dans l'exercice de leurs fonctions ou d'après les instructions de leur employeur sont dévolus à l'employeur qui est seul habilité à les exercer

              donc, dans le cadre d'un soft développé pour une boîte, tu peux prétendre à avoir ton nom qui apparaît dans le soft/la doc (droit incessible et inaliénable).

              sinon, concernant le copyright : il n'a aucune valeur en droit français.

              En droit français, la personne qui divulgue une oeuvre est considérée comme l'auteur de l'oeuvre et elle jouit automatiquement des droits d'auteur, qu'elle peut céder ou non.

              En droit états-uniens, si la personne qui divulgue une oeuvre oublie de mentionner "copyright 2004 machin" elle ne peut plus prétendre à ses droits sur l'oeuvre, qui est considérée publique (il me semble).

              Maintenant concernant Xchat, il faut d'abord savoir de la législation de quel pays il dépend, puis déterminer qui en est l'auteur au regard de cette législation... Après réflexion, il sera peut-être possible de rendre cette version d'Xchat illégale en france, voire en europe... mais ca n'avancerait pas beaucoup les choses.

              Enfin voilà, je ne suis pas avocat non plus, il y a peut-être des erreurs dans ma réflexion.
              • [^] # Re: copyright ?

                Posté par . Évalué à  3 .

                En Suisse, c'est plus ou mions la meme chose, pour faire suite au commentaire de couriousous,

                Zorglub
          • [^] # Re: copyright ?

            Posté par . Évalué à  2 .

            et donc les artistes sont maitres de leurs oeuvres ? j'ai du mal à y croire
    • [^] # Re: copyright ?

      Posté par . Évalué à  10 .

      > Qui détient le copyright d'xchat ?
      > Si c'est le mainteneur en question, il a parfaitement le droit de distribuer son
      > logiciel sous plusieurs licences (cf MySQL, QT, Berkeley DB...).

      > Sinon, il est obligé de le distribuer sous GPL, et on peut donc lui demander le code source.

      Bien entendu, rien ne t'empeche de les lui demander, mais s'il refuse, tu n'as absolument aucun recours contre lui: seul la personne dont le droit d'auteur a ete viole peut l'attaquer. C'est la raison principale pour laquelle la FSF demande que les droits d'auteurs lui soient assignes: sans ca, ils ne pourraient rien faire.

      Zorglu
    • [^] # Re: copyright ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      La réponse est donnée dans un message du forum qui date d'aujourd'hui : http://forum.xchat.org/viewtopic.php?t=533(...)

      Ce qu'il dit c'est que les gens qui ont envoyé un patch n'ont pas mis explicitement le patch sous GPL, il s'autorise donc à faire ce qu'il veut et à ne pas distribuer la version shareware sous GPL mais sous une autre licence. Il me parait assez malhonnête de dire que les gens qui ont envoyé des contributions à un soft GPL autorisent pas défaut de faire n'importe quoi avec leur patch. Le "merci de me prévenir si vous n'êtes pas d'accord" est un peu facile.

      Pour résumer :
      - il y a des contributions externes dans le code
      - le binaire windows n'est pas distribué sous GPL
      • [^] # Re: copyright ?

        Posté par . Évalué à  9 .

        le point 2) montre définitivement que c'est un faux-cul de mauvaise foi indigne de confiance et que rien ne permet de croire qu'il ne va pas packager 12 spywares avec sa version pour Windows dès demain matin.
      • [^] # Re: copyright ?

        Posté par . Évalué à  7 .

        Donc il n'a pas le droit de les distribuer *parce que* ces patches ne sont pas sous GPL. Ils sont donc dans le cas par défaut quie est : aucune redistribution autorisée, aucune modification autorisée etc.

        Et il suffirait qu'un seul de ces contributeur se pointe et dise "eh, ça c'est à moi, et c'est sous GPL".
        • [^] # Re: copyright ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Euh, me semble que si ces patches n'avaient pas été sous GPL, ils n'auraient pas pu être intégrés à Xchat déjà, non?
          • [^] # Re: copyright ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Ben tu peux intégrer des patches sous licence BSD ou dans le domaine public, c'est compatible GPL (dans le sens BSD -> GPL).
            • [^] # Re: copyright ?

              Posté par . Évalué à  8 .

              Pas du tout, un patch est un work based on the program, donc le fait que le truc original soit sous GPL oblige à ce que ton patche soit sous GPL. Il y est tacitement, pcq dans un fichier de 100 lignes personne n'est assez fou pour copy paster la GPL en entier. Mais le simple fait que l'auteur inclu ton patch prouve qu'il est sous GPL, car il ne l'aurait pas été il n'aurait pas pu faire ca (et souvenez vous qu'il ne peut pas être BSD ou public domain car vous n'auriez pas eu le droit de l'écrire sous BSD ou public domain...)

              Apparement le mainteneur ne comprend rien à la GPL, et dire que vendre des binaires au meme prix mais sous GPL ne poserait aucun problème légal ... :/

              Il n'y a plus qu'à esperer qu'une intervention de la FSF (pour la violation sur Gettext) lui rende la raison, mais vu la mauvaise volonté qu'il met a (ne pas) comprendre, je penses que son projet va plutot ce terminer comme XFree (malheureusement peut etre pas avec un equivalent d'Xorg pour sauver le travail deja fait... :(

              En tout cas personellement je ne contriburais bien evidemment plus à son projet.
              • [^] # Re: copyright ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                C'est à la mode en ce moment.

                Le devel de cdrecord a changé sa licence(plus libre) pour obliger les distribs à lui facilité l'intégration des modifs( faites par MandrakeSoft pour que ce dernier puisse graver des DVD par ex)

                En clair, il dit, mon cdrecord qui grave des DVD est pas libre, vous avez modifié mon cdrecord libre pour graver des DVD, je veux tout recupérer. Ca sent aussi le fork.
                • [^] # Re: copyright ?

                  Posté par Anonyme . Évalué à  2 .

                  Ou l'abandon du projet en faveur de certains logiciels de gravures indépendants de cdrecord, pas encore très évolués mais qui pourraient l'être, moyennant un bon coup de pouce niveau développement.

                  Par exemple :

                  The Gnome Disc Solutions Suite : http://www.coaster-burn.org/libcoaster/(...)
                • [^] # Re: copyright ?

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Le gas de cdrecord a de facon notoire un problème grave de comprehension (volontaire ?) avec les licences et à aussi fait n'importe quoi (logiciel batard sous GPL mais avec des commentaires indiquants des sections non modifiables, ...)

                  Par contre on peut reprendre n'importe quel de ses anciens prog sous GPL (vraiment sous GPL, pas batardisé) et les dériver sans risque.

                  Bien évidemment il faut éviter de ne serait-ce que lire ses programmes actuels, qui sont entachés de propriétarisme caché ou non de partout.
          • [^] # Re: copyright ?

            Posté par . Évalué à  4 .

            Exactement.
            C'est ce qu'on s'appelle se tirer une balle dans le pied. Si lui décide que le code n'a pas été explicitement "contribué" sous GPL alors il n'a même pas le droit de l'utiliser. Il ne manquerat plus qu'il décide de la license pour les autre!
      • [^] # Re: copyright ?

        Posté par . Évalué à  4 .

        > If someone has contributed some code and want it removed, you only have to ask (mail me personally), and it will be done. If this happens, I'll just rewrite the code myself,

        Tiens ! Puisqu'il en parle, qu'est-ce qu'il entend exactement par "je réécrierai le code moi-même", particulièrement quand il s'agit d'un petit patch ? Par exemple une correction de bug ? Comment ne pas paraphraser ?

        De facon plus générale si par exemple une société a intégré (par méconnaissance) un bout de GPL dans son code... On le lui fait remarquer. En théorie, elle devrait passer tout le logiciel sous GPL, mais cela ruinerais son affaire. Comment retirer ce "petit bout" GPL ?
        • [^] # Re: copyright ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Faut dire que si c'est un trop petit patch ou un truc qui ne s'implémente que de façon direct, tu ne peux pas te prévaloir de l'originalité de l'oeuvre qui te permettrait de la protéger au nom des droits d'auteurs.

          Si il manque une * et que tu dis "il manque une étoile" ça ne veut pas dire que celui qui la rajoute aura besoin de respecter tes conditions (je ne pense pas en tout cas).
          • [^] # Re: copyright ?

            Posté par . Évalué à  5 .

            Sauf qu'il faut se méfier quand même si c'est SCO qui contribue du code...
  • # Qt n'est pas libre sous Windows non plus

    Posté par (page perso) . Évalué à  -3 .

    Il coûte même très cher. Et on en fait pas tout un plat.
    • [^] # Re: Qt n'est pas libre sous Windows non plus

      Posté par . Évalué à  -3 .

      Je trouve çà très décevant comme nouvelle...
    • [^] # Re: Qt n'est pas libre sous Windows non plus

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Oui mais QT on a su dès le début que le soft n'était pas uniquement GPL, les contributions externes ne sont intégrées dans la version Trolltech/win que si l'auteur en a explicitement donné l'autorisation.
      Sous Xchat le changement est récent et le mainteneur a éclairci la situation en disant grosso modo qu'il avait le droit de faire ce qu'il voulait avec les contributions externes qu'on a fait du temps où c'était GPL.
    • [^] # Re: Qt n'est pas libre sous Windows non plus

      Posté par . Évalué à  5 .

      la différence c'est que QT appartient totalement à Trolltech, ici ce n'est pas le cas, vu qu'il y a eu un tas de contribution externe sans que les droits dessus ne soient cédés
    • [^] # Re: Qt n'est pas libre sous Windows non plus

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Qt est libre. Tout court.
      N'importe qui peut faire un paquet Windows de Qt.

      Par contre, Trolltech, détenteur du copyright, fait le choix de ne pas fournir de tels paquets en GPL, uniquement en licence propriétaire.

      Ca ne change rien quand à Qt. Si le cas de xchat est similaire, il n'y a pas de raison de s'en traumatiser ; sauf qu'il semblerait qu'il n'y ait pas une entité qui puisse se prévaloir de détenir l'ensemble du copyright.
      • [^] # Re: Qt n'est pas libre sous Windows non plus

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Non, Qt X11 est libre, pas Qt win32. Tu peux porter toi-meme Qt X11 sous Windows, ou le faire tourner avec cygwin mais du coup c'est comme si Qt n'etait plus multi-plateforme.

        Par exemple, la licence de PSI (client Jabber en Qt, incluant une version Windows) est la GPL avec une exception, "on peut lier le code a Qt Windows". Mais si c'etait simplement du GPL on ne pourrait legalement pas faire de binaires Windows.

        http://www.trolltech.com/products/licensing.html(...)
        Platform Restrictions
        Qt Free Editions are not available on Windows
  • # Le journal qui accompagne la brève...

    Posté par . Évalué à  8 .

  • # Les bibliothèques aussi posent problèmes.

    Posté par . Évalué à  10 .

    X-chat est lié avec gtk (lgpl) et openssl (apache-style) qui permettent d'être lié avec des programmes propriétaires. Mais il est aussi lié à gettext qui est gpl.

    Donc si la licence de xchat s'avère être non-gpl, il y a forcement violation (en plus des éventuelles problèmes avec les contributeurs).
  • # Decu

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Je trouve cette desision tres decevente.

    Vouloir gagner de l'argent avec un logciel est tout a fait respectable.

    Mais je pense que les contributeurs qui ont travaillés pour un projet libre ne veulent pas forcement que leur leur travail soit repris dans un produit proprietaire. Il y a peut etre un risque de voir moins de contributeurs.

    Je ne serais pas etoné qu'un fork soit crée si il n'y pas de solution a l'amiable.
    • [^] # Re: Decu

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      C'est clair

      j'utilise parfois windows (et oui, vivent les softs proprio qui nous lient à un logiciels ... et donc à un système ....) et x-chat à la mérite d'etre à la fois puissant et pratique.

      j'aurais rien contre une contribution pour aider à son développement, bien au contraire.

      Ce que je trouve particulièrement honteux c'est d'avoir, de manière totalement arbitraire, changé de licence, pour quelque chose de flou ("shareware licence" ... super...) et qui en plus est très certainement non libre.

      Bref, c'est pas dutout dans l'état d'esprit avec lequel j'utilise des logiciels ... vraiment décevant.

      Par ailleurs, si certains veulent créer de la jurisprudence avec une (possible) violation de la GPL .... c'est l'occasion :-)
      • [^] # Re: Decu

        Posté par . Évalué à  4 .

        J'ai fait une contribution assez recemment (bug fix assez trivial et assez court de la gestion des boutons de selection des chans : http://xilun.nerim.net/xchat-2.0.9-button-fix.patch(...) )

        Après reflexion je ne comptes finalement pas souler Zed avec mon code, pour 2 raisons :
        1) c'est très court et très trivial, je n'ai pas passé beacoup de temps dessus
        2) Il le réecrirait en 5 minutes.
        3) J'ai autre chose à faire.

        Par contre, il est _EVIDENT_ que je ne contriburais plus jamais pour ce projet dont l'auteur principal s'amuse à voiler les licences qu'ils possèdent de plusieurs 10aines de personnes, et de la FSF pour courroner le tout.

        D'ailleurs, étant donné la violation flagrante en ce qui concerne la FSF (gettext), ca me ferait plaisir qu'elle réagisse.

        Le type est tout simplement suicidaire et vient de tuer son projet (esperont qu'un fork reprendra le flambeau) : vu qu'il fait nawak xchat pourrait bien etre retiré a terme des distri (en tout cas c'est ce que je ferais si je bossais comme packageur, je n'oserais pas garder un soft dont il est connu que le mainteneur s'amuse à violer des licences pour le fun) et en plus il risque d'y avoir pas mal de petits developpeur qui réagiront comme moi et son nombre de contributions externe risque de s'effondrer.
        • [^] # Re: Decu

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          D'ailleurs, étant donné la violation flagrante en ce qui concerne la FSF (gettext)

          Pour info, bien que les outils gettext soient sous GPL, la libintl (ce qui est utilisé pour la traduction des messages en fonction de la locale au runtime) est LGPL...
          • [^] # Re: Decu

            Posté par . Évalué à  3 .

            Merci de l'info, j'avais cru que gettext était utilisé vu qu'il était cité de nombreuses fois sur différents sites dans cette affaire.
  • # Un bon côté

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Il y a quand même un bon côté à la chose, ça peut forcer l'utilisateur à switcher sur linux :p

    Oui bon je rêve un peu là ;-)
    • [^] # Re: Un bon côté

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      > Oui bon je rêve un peu là ;-)

      Oué, un peu que tu rêves :)... De toute façon, sous Windows, tout le monde pirate mIRC :).

      Signé: "un utilisateur occasionnel d'IRSSI :p"
      • [^] # Re: Un bon côté

        Posté par . Évalué à  1 .

        Même pas, je suis peut-être le seul mais j'utilise Windows et Xchat :)

        D'ailleurs j'utilise aussi OOo, Fireofx, Thunderbid, 7-zip, Filezilla, etc. et j'en suis fier :)

        Tiens Olivier :| t'es pas mort? (ironique ;))
        • [^] # Re: Un bon côté

          Posté par . Évalué à  3 .

          Il y a quelques temps, des potes réfrataires à linux utilisaient Pirch, avec un bref passage par Mirc (en 2001 par la). Ayant découvert que Xchat était aussi compilé pour windows, je leurs ai montré : ils l'ont tous gardé, et se dit qu'ils y avaient des trucs sous linux.
        • [^] # Re: Un bon côté

          Posté par . Évalué à  1 .

          Ouin, je veux filezilla sous linux !
      • [^] # Re: Un bon côté

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        J'utilisais xchat quand j'étais encore sous win, et gaim aussi, comme quoi...

        D'ailleurs ce qui m'a fait définitivement switcher a été de pouvoir monter du ssh avec shfs. Ça parait mineur, mais ce sont souvent des petits détails qui font changer les comportements. Pour moi la killer app aura été shfs, peut-être que pour un autre ça sera xchat.
      • [^] # Re: Un bon côté

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        C'est sûr, moi je ne suis pas un très grand utilisateur d'irc, le chan d'un online et 2-3 occasionnels -> pour convaincre d'utiliser xchat mon seul argument est l'éthique :), je ne connais plus du tout mirc que j'ai utilisé peu avant mon passage final à linux.

        Mais bon, je comprends que le développeur et plus envie de fournir un bon logiciel libre et que tout le monde pirate mirc à côté :(. C'est vraiment devenu une habitude sous Windows (à commencer par celui-ci) on pirate office, mirc, photoshop (jamais vu d'arguments de plus mauvaise foi, il y a des fonctionnalités qui ne sont p-e pas présentes mais qui ne sont qd-m utilisées que par les professionnels), dreamweaver et je ne parle pas des anti-virus etc.

        En me relisant, j'ai l'impression d'avoir écrit des banalités, ça fait p-e trop longtemps que j'ai quitté le monde de billou et que ça me choque maintenant...

        Ils ne se rendent pas comptent qu'ils finiront de toute façon par payer leur dépendance (j'imagine bien billou demander une taxe windoze sur les cartes mères achetées :) )

        Pour revenir au niveau droit-gpl, il doit autoriser la redistribution de son prog sauf s'il y a une parcelle de code en proprio (je suis dans le bon ?) par ex un installeur ?
        Et puis pramatiquement je ne suis pas contre le fait qu'il puisse développer du libre en vivant des contributions des windoziens...
        Comme disait l'autre 'tant qu'il ne viole pas la gpl....'
    • [^] # Re: Un bon côté

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Ils vont surtout utiliser mIRC parce que X-Chat ne lui arrive pas à la cheville et on trouve plus facilement des cracks.

      Pas de ponctuation ni de smiley, juste un constat.
      • [^] # Re: Un bon côté

        Posté par . Évalué à  1 .

        Trouver des cracks pour XChat?

        C'est sur que personne n'a eu l'idée pour l'instant de cracker un logiciel gpl. Avec la version shareware, ça va probablement changer d'ailleurs.

        Quand a mIRC étant meilleur que XChat, la dernière fois que j'ai été forcé d'utiliser mIRC sous Win, j'ai piqué une crise de nerf. Tout simplement parce que j'était habitué à Xchat et que mIRC ne se comportait pas du tout pareil. Je pense que beaucoup de personnes sont dans mon cas, sous XChat et n'ont pas envie de changer car XChat leur convient.

        Par contre, j'admet que XChat n'a pas tous les "leet scripts" genre traduction ascii art et autres colorisations. Franchement, ça m'a pas encore géné.

        Dans tout les cas, une violation à la GPL ne doit pas être laissée tranquille. Cela ne peut que inciter d'autres personnes à suivre. Confirmons le jugement allemand pour Netfilter. Contributeurs, réveillez vous! (comme je regrette de n'avoir aucun droit sur xchat)
  • # Pas si grave?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Je trouve le début de levée de bouclier contre ce monsieur un peu exagérée. Certes, c'est une mauvaise nouvelle pour ceux qui utilisaient XChat sous windows (il y en a beaucoup, ici?), et encore.

    Après tout, le code-source reste disponible, et manifestement compilable sous windows (puisqu'un autre développeur propose des binaires gratuits), donc fondamentalement en GPL. Bien entendu, s'il diffusait le source de sa "protection", cela serait mieux. Mais il existe au moins un autre exemple de logiciel "libre" diffusant une version source (sous licence zlib) et une version binaire légèrement différente: le jeu Cube.

    Alors d'accord, Cube est sous zlib et non GPL, les binaires de Cube sont gratuits (ils utilisent juste un protocole réseau légèrement modifié pour "garantir" des parties sans clients non-binaires)... mais l'idée de faire payer les compilations sous Windows me semble un moyen séduisant de faire rentrer de l'argent dans les caisses sans léser les utilisateurs (par rapport à Tux Racer, par exemple, le code reste GPL).

    Par contre, un effet pervers pourrait être la mort d'XChat pour windows, les utilisateurs de cette version cherchant généralement à éviter le shareware mIRC.
    • [^] # Re: Pas si grave?

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      Perso j'utilise XChat sous MS/Windows (rarement, en général j'irssi via ssh) parce que c'est libre et gratuit.
      Utiliser un soft avec un développeur décidant de son propre chef de faire payer un binaire, et s'accordant des droits sur du code qui n'est pas le sien, ca me plait très moyennement.
    • [^] # Bof.

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Il n'y a pas qu'XChat qui fasse office d'alternative à mIRC, sous Win32.

      KVIrc est sous GPL, a une version Win32 et est plus avancé (d'après moi) que X-Chat.
      • [^] # Re: Bof.

        Posté par . Évalué à  3 .

        Hum, d'après les screenshot, KVirc est un peu trop chargé et fait 'too much' ( et en plus, sur les screenshots, le mec reçoit ses DDC dans /root/.kvirc....)

        En tout cas ça me donne pas avis.

        X Chat était plus sobre et plus fonctionnel
      • [^] # Re: Bof.

        Posté par . Évalué à  2 .

        Certe KVirc est plus developper que XChat sur certain point (possibilé de faire des scripts rapides en internes comme Mirc alors que Xchat c'est Perl/Python voir du C compilé....) mais la dernier version disponible (la 3.0.1) a des bugs plus que génant (la touches Alt Gr qui ne "fonctionne" pas sous KVirc ou la "limitation" de la vitesse de téléchargement en DCC), certe ils sont corrigés en CVS mais il faut encore pourvoir la compilé sous Windows (et de préference avec autre chose que Visual C ) et vu la vitesse que sort les nouvelles version compilé, on est pas prét de voir une version compilé qui corige ces bugs...
      • [^] # Re: Bof.

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        il y a aussi ChatZilla ! (inclus dans Mozilla) Ce qui fait une raison supplémentaire de conseiller l'utilisation de la suite Mozilla à tout le monde.

        http://www.hacksrus.com/~ginda/chatzilla/(...)

        http://www.mozilla.org/projects/rt-messaging/chatzilla/(...)
        • [^] # Re: Bof.

          Posté par . Évalué à  3 .

          Tu as conscience qu'il y a même des applets java qui permettent d'aller sur IRC ?
          Chatzilla n'a strictement rien à voir avec mIRC ou XChat qui sont de véritables clients IRC, avec les fonctions avancés, le scripting, les transferts de fichier... C'est un peu comme si on te parlait de Gimp et Photoshop et que tu répondait en parlant de Paint. (j'ai rien contre Chatzilla, ça peut être pratique de temps en temps si t'as rien d'autre... Paint aussi d'ailleurs (quoique ;-) ) )

          Restons sérieux et dans le sujet, please, pas de pub gratuite pour Mozilla (dont je suis aussi un grand fan, mais c'est pas la question ici).

          --
          Jedaï
          • [^] # Re: Bof.

            Posté par . Évalué à  1 .

            ouep c'est vrai que chatzilla est un client assez basic...
            en meme temps ça peut parfois suffire (et au moins c'est pas trop compliqué !)
            d'ailleurs dans ce cas là il me semble que gaim peut également faire l'affaire ;)
    • [^] # Re: Pas si grave?

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Ok, ça ne "retire" pas xchat, on peut toujours compiler une version win. Il reste tout de même que quelqu'un fait du proprio à partir de GPL, et ça c'est plus que contestable tu ne crois pas ?
      Si on se met à accepter des softs proprio basés sur du code et des dépendances GPL autant virer tout de suite cette licence et mettre tout sous BSD.
      • [^] # Re: Pas si grave?

        Posté par . Évalué à  0 .

        Je reste pas d'accord: le monsieur ne fait pas de logiciel propriétaire. Il développe et publie un logiciel open-source, et fait payer la version binaire pour une plateforme "un peu spécifique" (ce que la GPL autorise complètement).

        La seule chose qui pourrait être discutable, c'est les ajouts de codes destinés à "protéger" la version payante, mais j'ai tendance à considérer que ça ne nécessite pas de pendre le monsieur haut et court. En fait, le point qui me dérange le plus dans sa protection, c'est qu'il devait bien se douter qu'elle ne servirait à rien: le code source de la version "non-protégée" étant toujours diffusé.

        Ceci dit, j'étais moi-même utilisateur occasionel de xchat-win32, et cette décision ne m'arrange pas spécialement. Mais il s'agit de son travail, et je me dois de la respecter (en fait, j'envisagerais même de payer la version binaire, s'il s'avérait que mon utilisation de windows devait s'amplifier dans l'avenir).
        • [^] # Re: Pas si grave?

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          > le monsieur ne fait pas de logiciel propriétaire

          Si, il a dit explicitement dans un message du forum que le binaire Win n'est *pas* distribué sous GPL. Il est sous une licence tout ce qu'il y a de proprio (entre autres elle ne te donne pas le droit d'exécution illimité, ce que le libre impose).

          > ce que la GPL autorise complètement

          Par contre la GPL n'autorise pas la limitation dans le temps. Pas le droit de dire "vous n'êtes autorisés que pendant 30 jours".

          > La seule chose qui pourrait être discutable, c'est les ajouts de codes destinés à
          > "protéger" la version payante

          Ca, et les contributions externes (qui peuvent être logiquement être considérées comme sous GPL puisque c'était la seule licence à l'époque), et la dépendance sur une lib GPL (gettext). Les deux imposent que tout soit GPL et empêchent le mainteneur de changer quoi que ce soit dans la licence.
          • [^] # Re: Pas si grave?

            Posté par (page perso) . Évalué à  -2 .

            > le binaire Win n'est *pas* distribué sous GPL.

            Justement je ne pense que la GPL s'applique aux binaires mais uniquement sur le code source.

            Dans l'article 3 de la GPL:
            Vous pouvez copier et distribuer le Programme [...]
            Toutefois, l'environnement standard de développement du système d'exploitation mis en oeuvre (source ou binaire) -- compilateurs, bibliothèques, noyau, etc. -- constitue une exception


            Donc il peut tout a fait distribuer un binaire payant et livrer les sources du logiciel sans meme devoir en referer aux auteurs de patchs. La creation d'un binaire n'est pas une "oeuvre" aux yeux de la GPL, seul le code source est protege par cette license.
            • [^] # Re: Pas si grave?

              Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

              euh ... je ne vois pas l'intéressant dans ce que tu cites. Le binaire du programme n'est :
              - ni la source de l'environnement standard de dev de l'OS
              - ni les libs binaires l'environnement standard de dev de l'OS

              Ils donnent des exemples comme le compilo, les biblio, le noyeau .. c'est au niveau des dépendances pour construire le programme que ça se joue. Le programme lui même est bien sous GPL, quelle que soit sa forme.

              D'ailleurs il est évident que la licence GPL s'applique bien au binaire, sinon l'obligation de fournir les sources ne voudrait rien dire (il est inutile de rendre les sources obligatoires si la licence ne s'appliquent qu'à elles). Dire que le binaire n'est pas protégé par la GPL serait accepter de fait qu'on diffuse des binaires sans la source (vu que seule la protection par la GPL impose ces sources).
              • [^] # Re: Pas si grave?

                Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                > je ne vois pas l'intéressant dans ce que tu cites.
                > D'ailleurs il est évident que la licence GPL s'applique bien au binaire
                Oui effectivement ;)

                MAIS http://www.linux-france.org/article/these/gpl.html(...)

                Article 3.
                Vous pouvez copier et distribuer le Programme [...] sous forme de code objet ou exécutable [...] à condition de respecter l'une des clauses suivantes:
                a) Fournir le code source complet du Programme [...]
                b) [...]
                c) [...]


                Donc on peut distribuer un binaire d'un programme GPL si on respecte l'une des 3 conditions de l'article 3. Mais que signifie le terme distribuer ? cela n'implique pas que cela soit gratuit, ca pourrait etre tout aussi bien payant. D'ailleurs comme dit dans la news la GPL autorise explicitement la vente du logiciel comme quoi le terme distribuer peut etre interpreter comme ca. Donc je ne vois pas pourquoi quelqu'un ne pourrait pas faire payer pour le binaire d'un soft GPL.

                Bon apres y'a le coup de l'utilisation gratuite a 30 jours mais la je ne vois pas ou dans la GPL c'est interdit en revanche il est interdit de limiter l'acces au code source -> le binaire et le code source sont protege par la GPL mais pas du tout de la meme facon.
                • [^] # Re: Pas si grave?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                  Tu as coupé une partie importante dans la phrase citée : " selon les termes des articles 0 et 1" et :

                  Article 0
                  La présente Licence s'applique à tout Programme (ou autre travail) où figure une note, placée par le détenteur des droits, stipulant que ledit Programme ou travail peut être distribué selon les termes de la présente Licence. [...]

                  Article 1.
                  Vous pouvez copier et distribuer des copies conformes du code source du Programme, tel que Vous l'avez reçu, sur n'importe quel support, à condition de placer sur chaque copie un copyright approprié et une restriction de garantie, de ne pas modifier ou omettre toutes les stipulations se référant à la présente Licence[...]

                  Bref, tu es obligé de laisser cette licence.


                  > Donc je ne vois pas pourquoi quelqu'un ne pourrait pas faire payer pour le
                  > binaire d'un soft GPL.

                  Qu'on soit d'accord : *ca* on peut. Ce qui est contesté ce sont deux autres choses :
                  - le distribuer sous une licence autre que GPL
                  - mettre une restriction sur l'utilisation (durée dans le temps)

                  > Bon apres y'a le coup de l'utilisation gratuite a 30 jours mais la je ne vois pas
                  > ou dans la GPL c'est interdit

                  Article 6.
                  La diffusion d'un Programme (ou de tout travail dérivé) suppose l'envoi simultané d'une licence autorisant la copie, la distribution ou la modification du Programme, aux termes et conditions de la Licence. Vous n'avez pas le droit d'imposer de restrictions supplémentaires aux droits transmis au destinataire.

                  La limitation à 30jours est bel et bien une restriction supplémentaires aux droit d'exécution illimité initial de la licence.
        • [^] # Re: Pas si grave?

          Posté par . Évalué à  2 .

          il ne respecte absolument pas la GPL, vu que la version windows à du code spécifique qui n'est PAS disponible en code source !
      • [^] # Re: Pas si grave?

        Posté par . Évalué à  1 .

        il y a plusieurs choses :

        *il est cité dans la news comme "le mainteneur". ça veut dire quoi ? chef du projet, leader charismatique ? (je ne demande pas la réponse, je souligne juste que ce terme-là ne représente pas forcément grand chose hors contexte)
        *beaucoup de contributeurs lui ont envoyé du code sans préciser la licence ou le (c) par défaut, peut-etre qu'ils méritent des claques s'ils osent venir se plaindre, ou pas. comme déjà discuté, ça peut dépendre des pays, par exemple...
        *certaines librairies (getext) sont GPL et non pas LGPL et empechent donc de distribuer le logiciel, tout simplement, et il n'y a pas là matière à discuter.
        • [^] # Re: Pas si grave?

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Je n'ai pas trouvé d'autre terme que mainteneur, mais j'avoue qu'il est ambigue. C'est lui qui a développé l'essentiel de l'appli (bien qu'il y ai eu des contributions externes, mais pas de grande importance je crois), c'est à lui qu'appartient le nom de domaine.
          Le terme le plus proche aurait été de parler de "l'auteur" mais ça aurait impliqué pour certains qu'il est propriétaire de tout le code, ce qui n'est pas exactement le cas.
  • # ...

    Posté par . Évalué à  0 .

    Beaucoup de soft libres ont une version payante sous windows. Ce n'est pas a mon avis un probleme, mais je pense que cela souleve un autre probleme : celui du rapport communaute/ego.
    La plupart des personnes qui s'implique dans le libre le font aussi par quete de reconnaissance. Il est de plus en plus dur de se faire une place dans le monde du libre et souvent la recompense est plutot... ingrate :-) La compensation financiere est peut etre une solution a ce pb pour certaines personnes.
    Enfin ce n'est qu'une hypothese...
    • [^] # Comment faire ?

      Posté par . Évalué à  4 .

      Ça nous ammène à poser la question : Comment faire pour vivre lorsque l'on développe un logiciel libre du type xChat, c'est-à-dire qui n'est pas destiné au monde de l'entreprise mais à une utilisation personnelle ?
      Est-ce que ce genre de développement est condanné à rester cantonné au bénévolat pendant le we ? Ou quelqu'un peut-il bosser à temps plein dessus et en vivre ?
      • [^] # Re: Comment faire ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Pour répondre à la seconde question : s'il ne vend pas un service connexe (au lieu de vendre le soft) ou s'il n'est pas embauché par une boite pour continuer ses développement (par exemple par Mandrake ou autre RedHat) ... j'ai peine à croire qu'on puisse vivre d'un soft libre adressé au grand public.
        Maintenant est-ce que la conversion unilatérale en shareware d'un code qui a des contributions externes et des dépendances GPL est une solution ? Je ne pense pas.
      • [^] # Re: Comment faire ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        Est-ce que ce genre de développement est condanné à rester cantonné au bénévolat pendant le we ? Ou quelqu'un peut-il bosser à temps plein dessus et en vivre ?

        Un système de donation à la paypal me semble intéressant. Pouvoir en vivre est sans doute un autre problème mais de toute manière je doute fortement que l'auteur d'un seul et unique shareware puisse en vivre, sauf exceptions.

        Je vois que xchat possède justement une page donation. Je trouve que les auteurs de logiciels libres à succès communiquent peu sur les dons. La communauté a pourtant déjà fait preuve de générosité, on l'a tous observé avec Blender. Il faudrait sans doute plus de transparence, moins de tabous vis à vis de l'argent. Si tous les utilisateurs de xchat donnaient une petite somme à chaque nouvelle version, majeure ou mineure, je pense que cela pourrait encourager les développeurs.

        http://giftfile.org/(...)

        http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

  • # Transition

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Un autre problème à poser est celui de l'intégration, quelqu'un qui veut faire la transition à Gnu/Linux commencent souvent par utiliser des logiciels libres équivalents (c'est assez marqué dans le cas de openoffice et mozilla), c'est une sorte de réflexe qui s'installe :)
    J'installe personnellement des ll chez les gens qui ont le malheur de me demander de l'aide sur leur win.
  • # 100% GPL = 0% Bizness ?

    Posté par . Évalué à  4 .

    Un exemple typique d'une mauvaise solution à une problématique compliqué, qui est : comment un *développeur* libre pourrait-il *éventuellement* remplir son frigo grace à son projet ?

    Dans ce cas de figure :
    Si le gars décide de rendre son travail disponible sous 2 licenses, une typiquement GPL et tout ce que ça implique, une autre lui permettant d'en tirer quelques revenus (comme apache, ou comme XChat maintenant), il doit forcément détenir tous les droits d'auteur sur le code source, ce qui implique soit un transfert de propriété du code de chaque contributeur, soit un développement "fermé" (sans acceptation de contributions externes) mais avec un risque de fork de tout ce qui est GPL.
    Ici, le probléme posé est donc celui du fork possible et de la contribution "d'auteurs externes".
    Apparement, tout projet non développé par une grosse structure se suffisante à elle-même ne peut laisser espérer au(x) développeur(s) d'en tirer le moindre bénéfice pécunié.

    Il y aurait aussi la sponsorisation, mais celle-ci a tendance à ne se pencher que sur les projets d'une relative importance, et même dans ces cas là, il est difficile de convaincre un généreux donateur de contribuer financiérement à quelque chose qui serait quand même à sa disposition s'il ne versait pas le moindre sous ... à moins que cela lui permette d'orienter l'avancé du projet dans une direction qui lui soit nécessaire.

    Il ne resterait donc que la gloire comme seule rémunération possible, celle-ci étant surtout accompagnée par une vrai vitrine d'exposition d'aptitudes, à faire valoir sur un CV pour un meilleur parcours professionnel .. si le projet libre en question le permet réellement ....

    Apparement, il faut se rendre à l'évidence : un développeur libre ne doit pas espérer gagner le moindre sous de son travail, quelqu'en soit la "valeur".
    • [^] # Re: 100% GPL = 0% Bizness ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Avec les modèles économiques classiques, non il n'y a pas d'espoir pour vivre d'un logiciel libre où il n'y a pas de service possible.

      Mais à modèle de distribution différent, un autre modèle de rémunération s'impose...
      Il est dans notre intérêt de promouvoir cet autre modèle :
      http://ege-inc.org/(...)

      http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

    • [^] # Et les dons...

      Posté par . Évalué à  4 .

      Tu sais les dons perment quand meme de renumerer (meme modestement) les developpeurs.
      En plus ce qui est bien c'est que chacun est libre de donne combien il veut.
      • [^] # Re: Et les dons...

        Posté par . Évalué à  0 .

        Combien de développeurs vivent (je parle de vivre vraiment, remplir le frigo etc) du développement de logiciel libre (à part ceux qui travaillent pour des distributions) ?
        J'ai l'impression que la GPL sert ici d'alibi pour refuser de rémunerer un auteur tout simplement parce que tout le monde est devenu habitué à une équation simpliste libre = gratuit. Peut-être que je me trompe mais c'est un peu l'impression que j'ai en lisant les commentaires, on retrouve pour se justifier des arguments du type :

        - Il ne distribue pas le code source de la protection
        - La version est limitée dans le temps

        Tout ça est vrai mais je doute que sans protection et sans limitation dans le temps quelqu'un accepte de payer. Bref, je suis un peu à contre courant, il faut dire que je participe rarement aux threads non technique, mais là je trouve qu'il y'a un peu d'abus.
        • [^] # Re: Et les dons...

          Posté par . Évalué à  5 .

          Combien de développeurs vivent (je parle de vivre vraiment, remplir le frigo etc) du développement de logiciel libre (à part ceux qui travaillent pour des distributions) ?

          je sais je vais me faire moinser mais:
          ceux qui travaillent pour des distributions (et des entreprises du meme genre style theKompany)

          pour les plus gros projets, les types qui passent h24 sur leurs codes peuvent etre paye pour, s il le souhaite. faut savoir se vendre. c est dur, mais c est la vie. si tu es talentueux et que tu souhaites vivre de ton code, c est possible. ce n est pas systematique malheureusement, mais c est faisable.

          Tout ça est vrai mais je doute que sans protection et sans limitation dans le temps quelqu'un accepte de payer.

          Un ancien windowsien ici pour se rappeler Winamp a ses debuts? Le shareware sans limitation par excellence. S enregistrer n apportait rien de plus, mais vraiment rien, et pourtant des gens l ont fait.

          Perso, je comprendrais qu il vendent Xchat sous windows sans limitation. Mon cher papounet (qui adore etre en regle avec la loi) pourrait meme l acheter. Mais la on a un shareware de 30 jours, tout sauf un logiciel libre quoi, qui veut concurrencer le leader (mIRC) sur une plateforme ou la plupart des gens utilise un crack plutot que de sortir le portefeuille.

          Vivement le fork
        • [^] # Re: Et les dons...

          Posté par . Évalué à  0 .

          On rale car quelqu'un à choisi de faire passer du code GPL (même si celui-ci lui appartenait en majeure partie) sous une autre license.

          La gpl a été écrite pour éviter que du code libre devienne proprio (par opposition au domain public). Changer la license est une attaque majeure contre la liberté du code.

          Si tu es contre la gpl car tu considère que les auteurs travaillant avec ne sont pas assez rémunérés, libre à toi. Mais tu ne peux pas être pour cette license (et les valeurs qu'elle implique) et accepter la conversion gpl -> shareware.

          Il est possible, comme l'ont prouvé Mysql et Qt, de gagner de l'argent avec du code libre. Mais c'est en l'écrivant d'abord propriétaire, et ensuite libre. Pas tromper les contributeurs, puis changer la license. Quand je contribue à un projet, je vérifie qu'il est sous gpl. Pourquoi? car je suis alors sur que mon code sera utilisé comme je le désire.
    • [^] # Re: 100% GPL = 0% Bizness ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Apparement, il faut se rendre à l'évidence : un développeur libre ne doit pas espérer gagner le moindre sous de son travail, quelqu'en soit la "valeur".

      Il y a deux cas:
      1) Tu developpes un logiciel pour gagner de l'argent. La tu reflechit a ton "business model" avant de distribuer ton soft, pour voir comment tu peux gagner de l'argent avec. C'est sur que le distribuer sous GPL c'est pas la voie la plus simple, mais si tu y arrives, tant mieux.
      2) Tu developpes pour le plaisir, et tu distribue ton logiciel sous GPL parce que tu n'esperes de toutes facons pas gagner d'argent avec (ie personne ne paierait pour), et/ou tu ne veux pas te tracasser avec le support client. En plus tu beneficie d'un effet "communaute" (pour les traductions au moins, des patchs pour les plus chanceux.

      Par contre quand on est dans le cas 2), et qu'on se met a pleurer qu'on veut gagner de l'argent avec son logiciel une fois qu'il est populaire ("Je l'ai fait a la sueur de mon front !"), ce n'est pas tres honnete de changer les regles du jeu (la licence) en cours de route. Donc j'ai envie de dire, s'il voulait gagner de l'argent avec son logiciel, il fallait y penser avant. Pas une fois que des dizaines de contributeurs ne se soient impliques, contributeurs qui n'auraient jamais bosse benevolement pour un logiciel sous une autre licence.
      • [^] # Re: 100% GPL = 0% Bizness ?

        Posté par . Évalué à  1 .

        Je suis d'accord ...
        Le développement de logiciel libre ne pourra donc jamais être une activité professionnelle de premier plan ... Excepté pour les trés grosses organisation travaillant sur de très gros projet de grande notoriété mondiale (qui n'ont pas de mal à se faire aroser par IBmmmh.. par des méga firmes qui ont un pied dans le libre)

        Maintenant, c'est difficile d'entrevoir l'avenir du libre dans un monde vivant sous la dictature de l'économie, si le libre en lui-même ne pourra jamais représenté un marché pouvant s'équilibré ... si le développement libre reste à 95% une activité de loisir bénévole.

        En fait, pour l'instant, il me semble que le développement libre peut réellement s'immisser dans le monde professionnel jusqu'à devenir pratique courante par une voie simple qui commence déja à s'ouvrir : la conception partagé ... Tout module d'un projet qui ne soit pas le coeur de bataille du projet en lui-même mais qui lui est par contre indispensable pourrait être GéPéhèLisé, et les couts de conceptions partagé entre toutes les entreprises profitant et participant au développement ... A moins que la GPL en elle-même ne soit un peu trop restrective pour une telle pratique (ex: un moteur 3D pour un jeu, pas suffisement indépendant, le module GPL contaminerait l'ensemble du projet)
  • # Faux Debat

    Posté par . Évalué à  -6 .

    Ceci est un FAUX débat, il n'y a AUCUN problème par rapport à la GPL.
    Soyont claire : les SOURCES sont DISPONIBLES.
    De plus tu qualifies la version "officieuse" de libre, or elle ne l'est pas plus que la version "officielle", c'est à dire totalement, mais ta phrase prete à confusion vis-à-vis de la version officielle.
    • [^] # Re: Faux Debat

      Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

      > De plus tu qualifies la version "officieuse" de libre, or elle ne l'est pas plus que la
      > version "officielle", c'est à dire totalement, mais ta phrase prete à confusion
      > vis-à-vis de la version officielle.

      La version officielle du binaire windows n'est *pas* libre, elle n'est *pas* distribuée sous GPL. Elle est distribuée sous une licence shareware uniquement. C'est dit explicitement par le mainteneur dans un message du forum (cité quelque part dans les commentaires).


      > Ceci est un FAUX débat, il n'y a AUCUN problème par rapport à la GPL.

      C'est toi qui le dit, perso je vois tout de même au moins deux problèmes :
      - il distribue sous une licence non GPL un code qui est à l'origine sous GPL et dont il ne détient pas tous les droits (contributions externes)
      - il distribue sous une licence non GPL un code qui intègre (de manière statique) une librairie GPL (gettext)

      Et dans le cas où il changerait d'idée et distriburait dans le futur son binaire sous licence GPL il y aurait deux autres problèmes :
      - le code source n'est pas complet, il manque au moins la partie qui justement opère le verrouillage quand l'utilisateur n'a pas acheté la clé de débloquage 20$
      - Il restreint l'utilisation de la version payante 30jours à ceux qui n'ont pas payé, ce qui est clairement une restriction supplémentaire aux droits conférés par la GPL (notament celui d'utilisation). Cf le point 6 et plus précisément la phrase "You may not impose any further restrictions on the recipients' exercise of the rights granted herein." ("Vous n'avez pas le droit d'imposer de restrictions supplémentaires aux droits transmis au destinataire.")

      > Soyont claire : les SOURCES sont DISPONIBLES.

      La GPL ne se résume pas à rendre les sources disponnibles. Il y a bien plus que ça dedans.
  • # Je passe mon tour

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Même si je n'utilise pas le binaire Windows, je considère que cette limite de 30 jours d'utilisation contrevient à une des libertés fondamentales du logiciel libre (liberté d'utilisation). Je ne peux pas continuer à utiliser et promouvoir un logiciel dont le développeur principal n'estime pas autant la philosophie du libre que moi.

    Désolé d'être extrèmiste mais il était tout à fait possible de vendre les binaires w32 sans imposer cette ridicule limitation de 30 jours, et ainsi rester sur des sentiers moins instables.
    • [^] # Re: Je passe mon tour

      Posté par . Évalué à  2 .

      Tout à fait, et c'est pas de l'extremisme, c'est simplement le respect des contributeurs.

      Personne sur la face du globe n'aurait ralé si il avait fait ca (enfin, si, mais des gens intelligents lui aurait repondu CHUT ca respecte la GPL, et donc tout irait bien).

      Là le gas ce prend pour Dieu, et j'espere bien que si il persiste dans son comportement ca va le mener à sa perte (j'espere encore plus que tout qu'il ne persiste pas dans son comportement, rassurez vous).
  • # Dommage

    Posté par . Évalué à  6 .

    Tu aurais tappé ta news en majuscules, tu aurais eu la première page.
  • # Le 2e effet kiss-cool

    Posté par . Évalué à  3 .

    Après avoir été Linuxfrisé, notre ami développeur a été Slashdotté...


    Ca ne peut que définitivement bouger, maintenant :)

    http://slashdot.org/articles/04/08/30/1859210.shtml?tid=117&tid(...)
  • # Il a raison, vous avez oublié un détail !!!

    Posté par . Évalué à  -5 .

    Il a bien raison de faire ce qu'il fait, et vous avez oublié un détail !

    En effet, la GPL stipule que les binaires peuvent être vendus.
    Elle dit aussi que l'on peut modifier du code sous GPL, pour peu que la licence reste GPL ensuite.
    Elle rajoute que lorsque l'on distribue (on peut même se faire une marge ici) les binaires, on s'engage à fournir les sources à quiconque les demandes, à prix coutant (on ne peut pas faire de marge, là).

    En gros, si quelqu'un qui lui achète le programme et lui demande les sources ne les reçoit pas à prix coutant, alors il peut se plaindre par ce que la GPL a été enfreinte.

    Par contre, la GPL est respectée s'il ne refuse de transmettre les sources modifiés QUE aux personnes qui ont acheté le logiciel sous forme compilée.

    --
    Chucky
    • [^] # Re: Il a raison, vous avez oublié un détail !!!

      Posté par . Évalué à  2 .

      On a jamais dit le contraire, le problème n'est pas financier, mais sur la license, son respect, un changement de license, etc...
    • [^] # Re: Il a raison, vous avez oublié un détail !!!

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      > Elle dit aussi que l'on peut modifier du code sous GPL, pour peu que la licence reste GPL ensuite.

      Donc déjà on sort du sujet, le binaire n'est ici pas distribué sous GPL (c'est le distributeur qui le dit)

      > Par contre, la GPL est respectée s'il ne refuse de transmettre les sources modifiés
      > QUE aux personnes qui ont acheté le logiciel sous forme compilée.

      Sauf que le binaire est téléchargeable gratuitement. Ce n'est qu'après 30 jours que le soft accepte ou refuse de fonctionner. Chacun peut donc sans payer télécharger le binaire et lui demander les sources avec ton raisonnement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.