Le gouvernement français affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
14
fév.
2004
Linux
Le 9 février 2004 à Lyon, Jean-Pierre Raffarin a présenté le projet Adele (Agence pour le développement de l'administration électronique).
Sur le site officiel il est dit que ce plan est le fruit de six mois de concertation entre administrations, avec les usagers, avec les représentants des agents publics. Les 140 mesures qui sont réunies dans le plan d'action de l'administration électronique, reposent sur quatre exigences :
- Être à l'écoute constante des usagers
- Rendre les services accessibles à tous
- Créer un pacte de confiance avec les Français
- Faire mieux en maîtrisant les dépenses de l'Etat


Dans les faits une première annonce vient d'être faite par le directeur de l'agence, Jacques Sauret, devant le Club de la Presse Informatique et Télécommunications : «99% des postes de travail de l'administration fonctionnent sous des systèmes d'exploitation venant de la côte Ouest des États-Unis, 95% du Nord de cette côte Ouest. Il s'agit donc de rétablir la concurrence et de ne plus être dépendant d'un fournisseur» et d'ajouter qu'un nombre "significatif" de postes vont ainsi être migrés sur une solution open-source.

En l'état, il est difficile de commenter davantage une annonce dont on ne connait pas plus de détails mais il est bon de saluer l'élan de l'administration française qui vient de constater une évidence et qui désire y remédier.

À noter que les documents sur le site de l'ADAE sont proposés dans 4 formats dont le pdf et... le sxw (NdM : le format de OOo Writer, aka OpenOffice.org Writer - ce format étant le plus léger - et les icônes sont empruntés à GNOME).

Note du modérateur : les textes de l'ADAE parlent de « logiciels libres ». C'est l'article du Monde Info qui parle d'« Open Source ».
  • # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions open-source

    Posté par . Évalué à -1.

    On peut faire des fautes d'ortographe un peu partout, mais aux noms propres ca ne passe pas : Mr Raffarin.
  • # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions open-source

    Posté par . Évalué à 0.

    Salut
    Les deux derniers liens ne fonctionnent pas
    ++
  • # Quelle cohérence ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Faut qu'on m'explique ce qui fait que notre premier ministre veuille se rendre indépendant de Redmond alors qu'il y a environ un an, on avait droit à ça:

    http://linuxfr.org/2002/11/06/10217.html(...)
    http://linuxfr.org/2003/04/23/12157.html(...)

    Pourquoi ce revirement ? L'industrie "nationale" du jeu vidéo n'aurait pas pu être soutenue grâce au LL, à cette époque ?

    --
    Tinou
    • [^] # Re: Quelle cohérence ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Et surtout pourquoi il n'y a pas si longtemps un très bel accord cadre entre le minsitère de l'éducation et Microsoft a été signé ?

      J'ai beau essayé, je n'arrive toujours pas à comprendre comment ce gouvernement fonctionne. Il n'y aucune cohésion et les effets d'annonce fusent. Par contre tout ce qui pourrait déranger est fait en "coulisse" (cf: accord cadre, oui encore lui).
      • [^] # Re: Quelle cohérence ?

        Posté par . Évalué à 2.

      • [^] # Re: Quelle cohérence ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Les hommes politiques qui ont lu "Le monde informatique" ou "01" sont très rares et ceux qui ont ouvert "Linux Magazine France" le sont encore plus. Il est très facile à un marketteux d'aller flatter une personne de la premère catégorie en raison de ses" hautes compétences" et de lui faire prendre des vessies pour des lanternes. Pour peu qu'il y ait quelques cadeaux, ça passe encore mieux. C'est à mon avis comme ça que l'on peut expliquer ces malencontreux accords cadres.

        Le parti politique n'a rien à voir là-dedans. Il y a des gens corrompus, honnêtes, éclairés et idiots dans tous les partis.
        J'ai eu l'occasion d'expliquer les enjeux du logiciel libre à des militants allant du FN au PC. Bien entendu, il ne faut pas appuyer sur les mêmes arguments dans chaque cas, mais nous en avons pour tous les partis, depuis l'indépendance nationale au partage communautaire de la connaissance.

        C'est à force de semer ces paroles à qui veut les entendre, que la prise de conscience devient générale. C'est notre devoir à tous de faire connaitre les risques qui nous menacent.
        On ne sais pas toujoursà qui nos paroles s'adressent ni à qui elles seront répétées, mais la prise de conscience s'étend : n'a t-elle pas atteint les députés européens lors du débat sur les brevets logiciels ? Alors continuons !
      • [^] # Re: Quelle cohérence ?

        Posté par . Évalué à 6.

        J'ai l'impression que ça fonction comme une girouette rouillée au dessus d'un clocher (oui j'habite en milieu rurale :P) : ca tourne brutalement dans la direction où souffle le vent le plus fort (et en couinant).

        Il est intéressant de voir que le LL est récuperé par la sphère politique comme argument de campagne (ex J.F. Copé et son site web[1] ). Les dernières interventions, mass mailling vers les politicos, ont dû leur mettre la puce à l'oreille et leur donner l'envie de fidéliser un électorat passionné.
        Au risque de vouloir jouer les rabat-joies, nous avons pénétrer la sphère politique française (dûrablement ou ponctuellement ? Bonne question) et il faut donc maintenant éviter de se faire ramasser comme toutes les causes qui prônaient(ent) la liberté par des partis quelconques ou des orientations politiques. Pourquoi ? Parce que la politique est au service du peuple souverain (un petite touche perso :P) et non l'inverse.
        Si on peut se rejouir d'une possible nouvelle orientation de l'Etat ou du Gouvernement vers les logiciels libres, il ne faut pas oublier qu'il y a derrière tout ça des idées qui ne sont pas peut être pas nos idéaux. Le non respect du travail effectué par les developpeurs en supprimant le crédits fait parti de ces petites choses qui ne trompent pas (l'opportunisme de la poste avec SPIP ou le forum de Bayerou[2]). Alors faisez gaffe et faites tourner 3 fois votre cerveau dans la tête avant de réagir à des virages trop parfaits. L'indépendance politique du LL permettra de savoir qu'elles en sont les vrais motivations.

        L'accord cadre venant d'ailleur faire en partie doublon avec un accord passé avec SUN pour StarOffice qui permettait à un directeur d'établissement de faire bénéficier tout ses élèves et enseignants de la licence que l'établissement achetait. Même si ce n'était pas du OOo, ça avait l'avantage d'avoir une influence indirecte sur OOo et, au risque d'en choquer plus d'un, sur le LL.

        [1] http://www.cope2004.com/(...) (cf les crédits et des passages que je n'ai plus retrouvé, mais google est encore notre ami)
        [2] http://www.bayrou-aquitaine.net/forum/index.php(...) (cherchez le crédits de ce template si bien connu)
        • [^] # Re: Quelle cohérence ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > [1] http://www.cope2004.com/(...(...)) (cf les crédits et des passages que je n'ai plus retrouvé, mais google est encore notre ami)

          http://www.cope2004.com/breve.php3?id_breve=2(...)
          « le site est administré sous SPIP, une ingénieuse plate-forme de gestion de contenus, conçue par une communauté de développeurs francophones très dynamique, sous licence de logiciel libre (GPL).

          le site a été conçu et est hébergé par Localeo SAS France sous serveur Linux. »
          • [^] # Re: Quelle cohérence ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Merci de mettre le lien direct.

            C'était les passages ou il parlaient du LL que je n'ai pas retrouvé. Ca fait rien il y a un petit article d'Uzine avec plein de gros morceaux de politiciens qui parlent du LL.
            http://www.uzine.net/breve1206.html(...)
          • [^] # Re: Quelle cohérence ?

            Posté par . Évalué à 2.

            en jetant un oeil au source de la page on voit ça :

            " <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=windows-1251">"

            C'est con.. sur konqueror, ça m'affiche des caractères cyrilliques.

            Windows, windows... on arrive jamais à s'en débarraser totalement faut-il croire...

            pourquoi pas du iso -xxxx-15 ??? on est en France pour les régionales, non?
    • [^] # Re: Quelle cohérence ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Ho, personnellement je préfère attendre les prochaines élections avant de chercher à comprendre.
    • [^] # Re: Quelle cohérence ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Depuis quand notre gouvernement essayerait d'être cohérent ? :-)
    • [^] # Re: Quelle cohérence ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Les choses changent,

      Peut-être que notre premier ministre n'était pas assez informé sur les solutions libre à l'époque,

      Peut-être que les derniers virus, worms et autres ... ont fait prendre conscience à nos dirigeants qu'il y avait des raisons pour migrer ...

      Enfin je trouve ca formidable cette façon de toujours avoir un truc à critiquer. Beaucoup d'entre nous aimeraient bien voir l'utilisation des LL progresser, et quand notre gouvernement en parle, et ben on arrive a être mécontant parce que c'est *trop tard*

      Personnellement je suis content que des gens prennent conscience que la solution des LL existe. Ca veut dire qu'ils vont pouvoir choisir de les utiliser (ou pas)
      • [^] # Re: Quelle cohérence ?

        Posté par . Évalué à 6.

        L'ADAE, ce n'est pas exactement le gouvernement, c'est une agence gouvernementale qui hérite des attributions de l'ex-ATICA (dont on sait qu'elle était farouchement pro-logiciel libre). Les personnes qui ont rédigé le rapport ne sont pas forcément solidaires de la politique gouvernementale, ni des hommes politiques de l'UMP. N'oublions pas que pendant ce temps le ministère de la recherche promeut le brevetage à outrance des découvertes issues de la recherche publique.
        • [^] # Re: Quelle cohérence ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu crois ce que tu écris ?

          L'ADAE fait partie des services du 1er ministre.
          http://lesservices.service-public.fr/mod_res/m_fserv.htm?DN=ou%3DA0(...)

          Comme pour toute agence gouvernementale, son directeur est donc choisi par le monde politique au pouvoir à ce moment là.

          Certes, son secrétaire général et certains chargès de mission étaient déjà là du temps de la gauche à l'ex-ATICA,
          mais ils doivent rester cohérents avec la vision des services du 1er ministre

          sinon, ils ne resteraient pas longtemps ....
        • [^] # Re: Quelle cohérence ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Les ministres sont souvent nommés pour des raisons politiques et non pour des raisons de compétences. Ils se reposent donc sur des haut-fonctionnaires qui leur préparent le travail et assurent une certaine continuité même en cas de changement politique. Ce sont ces haut-fonctionnaires qui sont la cible privilégiée des lobbyistes. Ce sont eux qui vont signer des accords avec Microsoft. C'est à leur niveau que incompétence et corruption font les plus gros dégâts.
          • [^] # Re: Quelle cohérence ?

            Posté par . Évalué à 1.

            La question ne se pose pas.
            La seule cohérence de ce gouvernement est son allégence aux financiers.
            En cela, je pense que ce n'est plus un gouvernement démocratique, puisqu'il ne représente plus le peuple.
            Et ceux qu'il représente ne sont pas franchement des adeptes des alternatives que je sache.

            Or donc, il semblerait que l'état souhaiterait s'orienter vers le libre ... pour réduire la fracture numérique, peut-etre ...
            Eh bien on n'est pas sorti de l'auberge ! Souvenez-vous de ce qu'il est advenu de la fracture sociale.

            De toutes façons, la France ne peut rien seule.
            Il faudrait un projet Européen de soutien actif au monde Open Source.
            Là non plus, c'est pas gagné, parce que certains pays ont déjà montré de qui ils étaient leur véritable suzerain.

            Bon, on peut toujours prier ou croiser les doigts.

            J.L.
  • # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions open-source

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    On notera que les textes parlent de « Logiciels libres » pas d'« Open Source ».

    ADELE122. Schéma Directeur de l'Administration Electronique Description

    « les mesures d'accompagnement : promotion du libre, conduite du changement, etc.»

    ADELE125. Standard commun à l'ensemble des cartes électroniques

    « Le Gouvernement, par l'intermédiaire de l'ADAE, souhaite également lancer un débat sur l'élaboration mutualisée de briques « libres » de logiciels, sur le modèle de la normalisation. Ce débat intégrera les aspects juridiques des licences, afin d'évaluer l'opportunité de définir des licences conformes à ces principes et totalement compatibles avec le droit des pays de l'Union européenne : L'objectif est donc d'aboutir à un ensemble de recommandations juridiques permettant la constitution d'un socle de logiciels librement réutilisables »

    ADELE127. Mise en oeuvre des logiciels libres et développement collaboratif

    « Aboutir à un ensemble de recommandations juridiques permettant la constitution d'un socle de logiciels librement réutilisables

    ADELE128. Plate-forme technique pour le développement collaboratif : Centre de ressources techniques

    « Par ailleurs, la mise sous "licence GPL" (General Public Licence) permettra une large diffusion de l'outil AGORA générateur de portail d'information »

    ADELE129. AGORA Architecture fonctionnelle et technique permettant de paramétrer

    « L'acquisition et la mise à jour des logiciels de base des postes de travail (système d'exploitation, suite bureautique, etc.) est une opération qui à l'échelle des systèmes d'information des administrations est extrêmement coûteuse. La fourniture de ces logiciels est aujourd'hui très majoritairement confiée à un éditeur en situation dominante qui impose ses vues et ses coûts. Des solutions alternatives seront expérimentées notamment la migration vers des solutions à base de logiciels libres. Une étude sera initiée avec pour objectifs d'une part de recenser et d'évaluer les expérimentations réalisées ou en cours et d'autre part de proposer une aide à la migration au travers d'un guide »

    ADELE130. Migration du poste de travail
    « Expérimentation de solutions alternatives à base de logiciels libres. »
    • [^] # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions open-source

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Salut,

      J'avoue honteusement qu'avec la prolifération des nouvelles licences de ces dernières années, j'en arrive à ne plus très bien savoir comment différencier l'OSS des LL. Tout était si simple avec la BSD et la GPL, mais maintenant j'aimerai bien qu'une âme charitable veuille bien m'expliquer ou me donner une url pour que je comprenne bien comment différencier les deux.

      Tia.
      • [^] # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions open-source

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Définitions de Logiciel libre : on voit que ce qui est mis en avant c'est la liberté donc. (extrait de la page Terminologie de l'APRIL)

        * Free Software Foundation

        http://www.gnu.org/philosophy/free-sw(...)

        Logiciel offrant la liberté pour tous les utilisateurs de l'exécuter, le copier, le distribuer, l'étudier, le modifier et l'améliorer

        * FSF France

        http://fsffrance.org/about/statute.fr.html(...)

        Logiciel offrant les libertés d'utiliser un logiciel pour tout objectif, d'examiner le fonctionnement d'un logiciel et de l'adapter à ses propres besoins, de faire des copies pour d'autres personnes et d'améliorer le logiciel et de rendre ces améliorations largement disponibles pour le bien public.

        * Debian

        Les principes du logiciel libre selon Debian (« Debian Free Software Guidelines »)

        http://www.debian.org/social_contract#guidelines(...)

        Pour résumer : redistribution libre et sans paiement de droits, accès au code source, possibilité de modifier et de redistribuer les versions modifiées, compromis sur l'intégrité du code source, pas de discrimination, licence non spécifique Debian et non contaminante.

        * Wikipedia.org

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre(...)

        « L'expression "Logiciel libre" fait référence à la liberté pour les utilisateurs d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier, de modifier et d'améliorer le logiciel. »

        * Granddictionnaire.com

        « Logiciel livré avec son code source de manière qu'il puisse être copié, modifié et redistribué, évoluant ainsi de façon continue vers une version plus perfectionnée, dans un contexte de développement coopératif et communautaire. »

        * UNESCO

        http://www.unesco.org/webworld/portal_freesoft/license_info.shtml(...)

        Il s'agit de la définition retenue par la FSF.

        * AFUL

        http://www.aful.org/presentations/libre.html(...)

        « sont considérés comme libres les logiciels disponibles sous forme de code source, librement redistribuables et modifiables, selon des termes proches des licences "GPL", "Berkeley" ou "artistique" et plus généralement des recommandations du groupe "Open Source". »

        Définition de l'« Open Source » (au sens OSI) : ce qui est mis en avant sont les aspects technique et marketing
        Cf http://opensource.org/docs/definition.php(...)

        Globalement les logiciels « Open Source » sont des logiciels libres, et réciproquement (à un pouième près), mais on ne met pas les mêmes choses en avant.

        http://opensource.org/advocacy/faq.php(...)
        « How is "open source" related to "free software"?

        The Open Source Initiative is a marketing program for free software. It's a pitch for "free software" on solid pragmatic grounds rather than ideological tub-thumping. The winning substance has not changed, the losing attitude and symbolism have. »

        http://www.gnu.org/philosophy/free-software-for-freedom.html(...)
        « L'argument principal pour le terme " open source " est que " free software " rend certaines personnes méfiantes. C'est vrai: parler de liberté, de questions éthiques, de responsabilités aussi bien que de convenance, c'est demander aux gens de refléchir à des choses qu'ils préféreraient mieux ignorer; celà peut induire une certaine gêne. Mais nous ne rendrions pas la société meilleure si nous arrêtions de parler de ces choses. »

        Et pour finir
        http://www.fsfeurope.org/documents/whyfs.fr.html(...)
        « Pourquoi nous parlons de Logiciel Libre », campagne soutenue par le fondateur du mouvement « Open Source »
      • [^] # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions open-source

        Posté par . Évalué à 1.

        « J'avoue honteusement qu'avec la prolifération des nouvelles licences de ces dernières années, j'en arrive à ne plus très bien savoir comment différencier l'OSS des LL. Tout était si simple avec la BSD et la GPL, mais maintenant j'aimerai bien qu'une âme charitable veuille bien m'expliquer ou me donner une url pour que je comprenne bien comment différencier les deux. »

        A priori rien n'a changé, ce sont deux noms de mouvements (donc idéologies différentes) mais qui mènent aux mêmes licences (et principalement GPL et BSD).

        Ah, bien sûr dans le détail, on trouvera un quelque chose qui ferait que telle licence exotique serait Open Source et pas libre (selon la définition FSF), ou inversement, mais c'est vraiment du détail, et pas courant.

        C'est moins simple quand on applique le libre à de la documentation, de la musique, l'art en général : là il y a de vrais différends.
  • # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions open-source

    Posté par . Évalué à 3.

    Ca fait longtemps que bon nombre d'informaticiens le souhaitent pour une raison simple : ceux qui ont la quarantaine ont tous été formés sur unix puisque windows n'existait pas...
    Ce qui ne signifie pas que les plus jeunes ne connaissent pas linux, ceux que j'ai rencontrés étaient déjà sous redhat dès 1999 (admins réseaux)
  • # Un petit détail

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour penser aux francophones dont le premier ministre n'est pas JP Raffarin, il serait bon de mettre dans le titre «Le gouvernement français».
  • # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

    Posté par . Évalué à 2.

    Au fait, quelqu'un sait combien il y a de postes de travail et serveurs dans l'ensemble des administrations centrales françaises ?
  • # Benchmark des formats de fichiers

    Posté par . Évalué à 1.

    J'en profite pour signaler un benchmark laconique.
    http://www.adae.pm.gouv.fr/article.php3?id_article=315(...)
    Quand l'article parle de « dans 4 formats », je pensais pas que ça serait aussi probant en faveur de OO. À noter la mise en forme dégeulasse du document.

    Ce qui n'a pas empêché notre jolie administration d'acheter des licences Acrobat Distiller

    /Producer (Acrobat Distiller 5.0.5 \(Windows\))
    /Author (jcampillo)
    /Creator (PScript5.dll Version 5.2)
    /Title (Microsoft Word - Le plan strat\351gique.doc)


    J'espère que nous ne serons pas les seuls à constater debonne fois la supériorité tehcnique du format de fichier libre OOo et à voir la double économie en terme de licence.
    • [^] # Re: Benchmark des formats de fichiers

      Posté par . Évalué à -1.

      Je suis en partie d'accord avec toi du fait que ce document fait en quelque sorte l'éloge des logiciels libres.

      Cependant, ce n'est pas parce qu'un logiciel est libre qu'il faut cracher systématiquement sur ses homologues payants.
      • [^] # Re: Benchmark des formats de fichiers

        Posté par . Évalué à 2.

        Et pour les logiciels libres payants, ou les logiciels propriétaires gratuits, comment qu'on fait ?
      • [^] # Re: Benchmark des formats de fichiers

        Posté par . Évalué à 1.

        Je me suis mal exprimer, je ne crache pas sur MS Word (enfin pas en public :)
        Je souligner juste l'exemple simple du format de fichier, et de la bureautique en général. Ça me donne un peu mal à la tête de penser au nombre de licence Word et Acrobat qui potentiellement peuvent être économisées. Pour un avantage ergonomique également. Pour cette exemple, c'est pas moins de 3 logiciels différents qui ont été utilisés pour des tâches simples dont OOo s'acquittent parfaitement, et pour pas un rond :D
      • [^] # Re: Benchmark des formats de fichiers

        Posté par . Évalué à 1.

        Libre != Gratuit

        => Libre peut être payant aussi.
  • # Re: Le gouvernement affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

    Posté par . Évalué à 4.

    Ou « OpenOffice c'est bien mais Microsoft Office c'est mieux » :

    $ wget -q -O- http://www.adae.pm.gouv.fr/IMG/doc/adele_plan_strategique-2.doc(...) | strings | grep Word
    Microsoft Word 10.0
    Document Microsoft Word
    MSWordDoc
    Word.Document.8

    $ wget -q -O- http://www.adae.pm.gouv.fr/IMG/pdf/adele_plan_strategique-2.pdf(...) | strings | grep '\(Creator\|Producer\)'
    /Producer (Acrobat Distiller 5.0.5 \(Windows\))
    /Creator (PScript5.dll Version 5.2)
    <?xpacket begin='' id='W5M0MpCehiHzreSzNTczkc9d' bytes='1111'?><rdf:RDF xmlns:rdf='http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#'(...) xmlns:iX='http://ns.adobe.com/iX/1.0/'><rdf:Description(...) about='' xmlns='http://ns.adobe.com/pdf/1.3/'(...) xmlns:pdf='http://ns.adobe.com/pdf/1.3/'(...) pdf:CreationDate='2004-02-04T09:50:08Z' pdf:ModDate='2004-02-04T09:50:08Z' pdf:Producer='Acrobat Distiller 5.0.5 (Windows)' pdf:Author='jcampillo' pdf:Creator='PScript5.dll Version 5.2' pdf:Title='Microsoft Word - Le plan strat.gique.doc'/>

    $ wget -q -O- http://www.adae.pm.gouv.fr/IMG/rtf/adele_plan_strategique-2.rtf(...) | grep generator
    {\*\generator Microsoft Word 10.0.3416;}{\info{\title PSAE V6 }{\subject CIRE : PSAE valid\'e9 en RI le 23 d\'e9cembre 2003}{\author SPM}{\operator SPM}{\creatim\yr2004\mo2\dy4\hr10\min57}{\revtim\yr2004\mo2\dy4\hr10\min57}

    Utiliser OpenOffice pour ne faire que Ctrl+O > Enregistrer sous ... > Type de fichier : Microsoft Word 97/2000/XP (.doc) c'est un peu réducteur...
  • # Re: Le gouvernement français affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

    Posté par . Évalué à 1.

    A noter un avant propos d'amthologie, à faire palir de jalousie tout marketeux qui se respecte...

    "Il faut" (Ezekiel 18:4) "forniquer" (Corinthiens 6:9, 10) "avec des chiens" (Thessaloniciens 1:6-9) "morts" (Timothée 3:1-10).

  • # Re: Le gouvernement français affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    À noter que les documents sur le site de l'ADAE sont proposés dans 4 formats dont le pdf et... le sxw (NdM : le format de OOo Writer, aka OpenOffice.org Writer - ce format étant le plus léger - et les icônes sont empruntés à GNOME).

    Mais sur cette page http://www.adae.pm.gouv.fr/article.php3?id_article=313(...) , seulement du real audio et du quick time et du flash (avec un lien vers macromédia pour télécharger flash) ... des solutions pas entièrement libre encore!
  • # Re: Le gouvernement français affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

    Posté par . Évalué à 1.

    On commence quand???
    En même temps que le déclaration d'impôts, hop! un cd avec OOo pour toutes les plateformes dessus.

    P.S : En Catalogne, c'est La Vanguardia, journal un peu dans la veine de Libé, qui s'y est collée l'an passé :
    Avec l'exemplaire du journal du jour, il filaient un CD avec OOo et Mozilla.
    Je verrais bien l'état faire ça, moi.
  • # J'ai peur ...

    Posté par . Évalué à 0.

    J'ai peur car les logiciels libres vont ruiner pas mal de monde.

    Il y a en france une industrie du logiciel qui fait vivre plusieurs dizaines d'entreprises et par conséquent plusieurs milliers de personne. Ces entreprise sont déjà durement touchées par la crise actuelle et auraient besoin de plus vendre.

    Et voila qu'un des plus important débouché est en train de se fermer. Combien de personnes vivent du logiciel libre en france ? L'état ferai mieux d'appliquer le principe de préférence nationnale pour donner du travail aux créateurs français. Pourquoi utiliser des logiciels développés à l'étranger alors que l'on a tout cela en france ?

    L'état se fourni bien souvent auprès d'entreprises nationnales (combien de contrats pour alcatel, thalès ou alsthom ?), alors pourquoi ne pas faire de même en informatique ? Ce serai plus efficace pour sauvegarder l'emploi. C'est d'ailleurs par ce type de politique de roosevelt, par son new deal, a put aider à diminuer le chomage aux états unis à partir de 1933.
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Dis-moi que c'était une plaisanterie. Allez avoue !
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      \o/ un nouveau plan Informatique Pour Tous \o/
      Allez achetons toutes les bouses que nos industriels n'arrivent pas à vendre ! Demandons à Thomson de reprendre la production des MO6 et TO7, que nos enfants en profitent !

      L'état se fourni bien souvent auprès d'entreprises nationnales (combien de contrats pour alcatel, thalès ou alsthom ?)
      C'est du passé, l'État à appris à ne pas renouveler ses erreurs, par exemple après l'échec du Charles de Gaulle (bon, faut admettre qu'on s'est bien marré, ça n'a pas servi à rien) et sa propulsion nucléaire, les décideurs actuels ont eu l'intelligence de faire appel aux Anglais pour construire un porte-avion à propulsion classique.
      • [^] # Re: J'ai peur ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Enfin Thales participe tout de meme au systeme de populsion classique...
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ca peut pas etre pire que les logiciels propriétaires !!!

      Combien de milliards sont dépensés chaque année juste pour avoir le droit de démarrer un ordinateur et combien suplémentaire pour pouvoir taper une lettre.
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je suis surpris de voir ce genre de propos ici. Mais après tout, il n'existe pas qu'une vérité et ça a le mérite de soulever à nouveau le débat sur la question ;-).

      Pourquoi les entreprises françaises du monde du logiciel seraient-elles durement touchées par ce virage ? La plupart développent des logiciels et transfèrent à cette occasion tous les droits d'exploitation. De ce point de vue, en quoi le logiciel libre est-il gênant ? Pour celles qui offrent des services autour de logiciels, peu importe que le source soit accessible ou non (et à la rigueur, on peut penser qu'il est préférable d'avoir accès au code source).

      Pour ce qui est de basculer l'administration sur un OS libre (GNU/Linux par exemple), là c'est surtout un temps d'adaptation qu'il faut. Mais bon, le monde change, tout le temps, alors quand un changement va dans le bon sens, pourquoi ne pas se réjouir ? Il faut juste prendre le temps de faire les choses bien.

      Je n'ai pas encore creusé la nouvelle, mais pour l'instant je suis plutôt content de cette annonce.
      • [^] # Re: J'ai peur ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Pourquoi les entreprises françaises du monde du logiciel seraient-elles durement touchées par ce virage ? La plupart développent des logiciels et transfèrent à cette occasion tous les droits d'exploitation. De ce point de vue, en quoi le logiciel libre est-il gênant ?

        Tu le dis toi même, la plupart.

        Mais ce n'est pas le cas de toutes. Il existe des éditeurs de logiciels, qui sont actuellement en concurence avec le logiciel libre, et pour qui le logiciel libre est un ennemi, et un ennemi dangereux car il se bat avec des armes déloyales. Vois-tu une entreprise demander à ses employer de travailler gratuitement ? Non bien sur ! Et bien c'est ce qu'arrive à faire le logiciel libre.
        • [^] # Re: J'ai peur ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Vois-tu une entreprise demander à ses employer de travailler gratuitement ? Non bien sur ! Et bien c'est ce qu'arrive à faire le logiciel libre.
          Hum.... ca c'est la vision du verre à demie vide
          Ben rien n'empeche à un éditeurs d'integrer du LL; de l'ameliorer et de vendre sa solution en respectant les licences utilisées
          <mode troll>
          Sauf bien evidemment si on desire rendre le client totalement captif d'une solution inadaptée. (pour par exemple lui-vendre des TO7 ... sifflote )
          </mode troll>

          Indirectement cette mains d'oeuvre gratuite travail aussi pour les entreprises qui s'y interressent ( ca c'est la vision du verre à demie pleins )

          Personnellement, je ne suis pas contre les solutions proprio à partir du moment ou :
          1- Il existe un REEL support, je ne parle pas du contrat de support ( ca ne sert qu'a couvrir les decideurs ayant choisie la solution )
          2- La solution soit adapté au besoin et , rêvons un peu, évolutive

          D'expérience ( grand compte) j'ai bien souvent contourné les problemes grace à du LL car l'éditeur de la solution prioprio disfonctionnant était :
          Soit incompétent ( on a un jolie ticket d'incident ... mais bon c'est leger pour un probleme en prod 7/7 24/24 )
          Soit malhonnete ( heu c'est pas dans le contrat votre pb !! ... mais bon vu qu'il n'y a jamais rien de garantie dans un contrat )
          Soit les deux: l'incompétence se transformant en malhonneté

          Le LL menace en effet toutes les entreprises informatiques qui pense que les aspects techniques ne sont pas importants et qui n'ont comme unique but de se creer des rentes .... forcement ca fais du code de "BIP" ne pouvant rivalisé avec du LL

          C'est la vengence des techniciens, mais bon s'pas nous k'on a commencé ;-)
          • [^] # Re: J'ai peur ...

            Posté par . Évalué à 1.

            Ben rien n'empeche à un éditeurs d'integrer du LL; de l'ameliorer et de vendre sa solution en respectant les licences utilisées

            Le seul truc qui les empeche c'est le fait que quasiment personne n'y est arrive jusqu'ici, donc ca donne pas enormement confiance.

            Maintenant, reste plus qu'a trouver pourquoi quasiment personne n'y arrive, j'ai mon idee mais mon petit doigt me dit que bcp de gens ici ne seront pas d'accord.
            • [^] # Re: J'ai peur ...

              Posté par . Évalué à 1.

              Pff tu es de mauvaise foi, tu feras moins le malin quand je serais millionnaire en vendant mes logiciels libres que tout le monde pourra trouver en libre téléchargement sur le net. ;)
        • [^] # Re: J'ai peur ...

          Posté par . Évalué à 1.

          Concurrence oui, déloyale : pourquoi, comment ?
          Cela demande à être explicité

          Les charrons ont disparu parce qu'ils ont été en "concurrence"
          avec les mécaniciens. etc etc
          Mais il y a tjrs encore quelque part un charron qui a du savoir-faire
          pour fabriquer une roue pour un tombereau - et il se sert
          forcément d'un logiciel libre : le savoir-faire des charrons !

          Les matheux qui savaient si bien faire une mutliplication en
          chiffres romains ont laissé la place à ceux qui etc etc

          En fait le logiciel libre promeut le vrai progrès : celui qui
          met en commun les algorithmes, les idées ; à chacun de faire
          des "oeuvres" individuelles et d'être rémunéré pour ces
          oeuvres.
        • [^] # Re: J'ai peur ...

          Posté par . Évalué à 1.

          Dassault Systèmes est la seule star française du Soft.: e logiciel de CAO CATIA est N° 1 mondial.

          J'espère que DASSAULT Système restera longtemps français.

          S'il passait en Open Source, tu imagines ?
          • [^] # non a l'auto-flagellation !

            Posté par . Évalué à 2.

            Dassault Systèmes est la seule star française du Soft.

            seule?
            Ilog et Business Objects c'est des petits joueurs peut-etre


            S'il passait en Open Source, tu imagines ?

            que les editeurs de logiciels proprietaires passent au libre n'est peut-etre pas adapte a leur modele economique, par contre que l'edition de logiciels francaise et europeenne y passe, ca c'est peut-etre adapte.

            la tu peux commencer à voir l'avenir: MandrakeSoft, les membres d'Objectweb, la kyrielle de petits éditeurs de niches et intégrateurs qui ne pourraient rien faire seuls, les opportunités qui peuvent naître avec d'autres pays de l'UE (l'allemagne notamment, entre SuSE, MySQL et les ouvertures certes purements technologiques de sociétés comme SAP)...

            le sage montre l'étoile et le fou voit le doigt.
            on commence à voir la prochaine révolution de l'informatique mais certains n'y voient qu'un rêve...
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Moi j'ai pas peur...

      Imaginons simplement les prix des licences Microsoft déboursés par l'éducation nationale. Il y aurait de quoi fournir du boulot développeurs/assistance technique/maintenance à pas mal de monde.
      Outre les créations d'emploi (ce qui n'est pas rien !!), et l'indépendance et la pérennité des solutions proposées (ce qui n'est pas rien non plus), cela créerait un véritable savoir-faire français dans ce domaine.
      Ce qui n'est pas négligeable et pourrait même s'exporter chez nos voisins européens après...
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par . Évalué à 0.

      d'appliquer le principe de préférence nationnale pour donner du travail aux créateurs français


      Ahhh putain... ça me rappelle quelqu'un ça... mais je ne vois plus qui....

      A l'heure de l'europe, ce genre de discours me navre...
      • [^] # Re: J'ai peur ...

        Posté par . Évalué à 1.

        si on pense à la même, c'est pas quelqu'un de fréquentable ...

        c'est dangeureux ces gens là

        indice "bérurier noir - porcherie"
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Ils devraient acheter du Mandrake, c'est ça ?

      J'ai bon ?
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par . Évalué à 0.

      C'est d'ailleurs par ce type de politique de roosevelt, par son new deal, a put aider à diminuer le chomage aux états unis à partir de 1933.

      Mouais... Sa politique a effectivement été plus efficace que celles des pays qui pratiquaient la déflation, mais les résultats ne furent pas si probants que ca.
      Ce qui a relancé l'économie américaine, c'est avant tout la seconde guerre mondiale :^\
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par . Évalué à 0.

      En France, la majorite des informaticiens vivent du service. Ceux-la vivent soit d'integration de logiciel (on achete les licences pour vous, on installe et on configure la BD qui va bien) soit de developpement specifique qui n'est pas redistribue donc la question proprio/libre est moins importante.

      (En fait il s'agit de logiciels proprio mais en faire des logiciels libres ne changerait pas beaucoup le business model, si ce n'est que le client pourrait plus facilement changer de prestataire.)
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bizarre, je trouve que c'est exactement l'inverse...
      Le fait que tout le monde achete du produit tout fait américain a détruit toutes les industries informatiques nationales...
      Au contraire, liberer les logiciels me semble etre générateur d'emplois locaux... Surtout que les logiciels étant libres, les formats publiques, il est possible de réaliser des interfaces, d'imaginer de nouvelles solutions, de nouveaux débouchés...
      Je pense que l'industrie du logiciel française aurait tout intéret à s'orienter vers le libre afin d'augmenter ces revenus de services, de relancer l'innovation, et se remettre en concurrence (vendre des boites dont on ne controle pas le contenu me semble conduire le vendeur à sa disparition)
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par . Évalué à 1.

      cool, et si on créait une grosse boîte publique qui ferait le hard et le soft à la française?
      on pourrait prendre un arbre pour logo, un bel arbre bien gaulois, genre un chene.
      par contre il faudrait trouver un nom... bull pourquoi pas?
      c'est sur ca ferait gagner de l'argent aux francais, surtout aux contribuables...
      ;-)

      bon allez, ton idee d'autres l'ont eu avant, et ca nous a coûté très cher...
    • [^] # Re: J'ai peur ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Pareil, je flippe pour les bourreaux et les tortionnaires qui vont passer au chômage le jour où la paix règnera sur le Monde.
  • # Re: Le gouvernement français affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Si c'est vrai, tant mieux, mais les déclarations de certains ministres après le vote du parlement européen sur les brevets logiciels ne m'ont pas spécialement inspiré confiance.

    La question cruciale, c'est que dira la France au conseil des ministres européens
    sur le sujet logiciel.

    Si c'est juste pour nous caresser dans le sens du poil comme on caresse les
    chasseurs ou les restaurateurs, merci bien.
  • # Re: Le gouvernement français affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

    Posté par . Évalué à 1.

    ils vont installer des Mandrake dans les administrations ?

    :-)

    --------> http://linuxfr.org/2004/02/14/15442.html(...)
  • # Re: Le gouvernement français affirme vouloir se tourner vers les solutions libres

    Posté par . Évalué à 4.

    - Créer un pacte de confiance avec les Français
    Ca me fait froid dans le dos, cette phrase.

    * Sachant que toutes les mesures prisent par ce gouvernement ont été faites pour avantager les gros industriels (plutot que les gens ou les petites entreprises).

    * Sachant le nombre de lois liberticides qui sont apparues (notament perben II qui va nous permettre d'avoir un systeme a l'américaine, ou tout dissident, pourrat etre enfermé sans voir d'avocat).

    * Connaissant les problemes des machines de votes electroniques aux US (election de Bush, et de son copain des 'Skull & Bones', Kerry. Et voyant toutes les affaires de bugs (+/- volontaires) concernant ces machines.

    * Connaissant le probleme de fiabilitée de l'informatique en general (meme libre).

    Je pense qu'on va avoir de plus en plus droit a des choses genre vote electronique truqués, surveillance des transactions electroniques, monéo total (fini la monaie), surveillance totale des deplacements (mouchards dans les voitures, les vetements, les cartes de transport en commun electronique, caméras de surveillance partout (mais pas dans les salles de torture des commissariats de notre beau pays)...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.