Normalisation des formats de fichiers des suites bureautiques

Posté par (page perso) . Modéré par Thomas Petazzoni.
Tags : aucun
0
9
déc.
2006
Bureautique
Depuis quelques semaines le problème de la normalisation des formats de stockage de données des suites bureautiques a beaucoup évolué. L'ISO vient de publier les spécifications du format OpenDocument et l'Ecma vient de voter pour l'adoption du format Open XML de Microsoft. De plus l'utilisation des restrictions numériques (DRM) pourraient bien venir troubler cette apparente ouverture de nos formats de données.

Il est donc temps de passer en revue ces changements et de s'interroger sur les évolutions probables à moyen terme. Du coté d'OpenDocument, qui est utilisé notamment par OpenOffice ou Koffice, l'organisation internationale de la normalisation (ISO) vient de publier les spécifications de ce format qui passe ainsi la dernière étape de sa reconnaissance en tant que standard officiel.
Après le vote sur l'adoption ayant eu lieu en mai cette publication va renforcer les chances d'OpenDocument dans la bataille qui l'oppose aux divers formats propriétaires et, en tout premier lieu, aux formats bureautiques de Microsoft Office.
En effet il semble que l'utilisation de suites compatibles avec OpenDocument commence vraiment à se répandre (uniquement en France on peut citer la gendarmerie nationale, le ministère de l'agriculture, l'administration centrale ou encore l'assemblée nationale) et ce format est soutenu par de grandes firmes comme IBM, Sun, Adobe ou encore Google.

Du coté de Microsoft on ne reste pas les bras croisés et l'entreprise à parfaitement conscience de la menace qui pèse sur elle. MS Office représente une part importante des revenus de Microsoft et la marge généré par la suite bureautique est énorme. Il est donc dangereux pour le géant du logiciel de laisser disparaître cette vache à lait.
La riposte a pris la forme d'un nouveau format bureautique (Open XML) qui sera utilisé par la nouvelle version d'Office (Microsoft Office 2007). Au delà des diverses comparaisons techniques ou des remarques ironiques sur la lourdeur des spécifications d'Open XML du fait du poids de la compatibilité (plus de 6000 pages contre 722 pour OpenDocument) ce qui importe est bien entendu le degré d'ouverture et d'interopérabilité de ce nouveau format.
Microsoft s'est engagé à ce que la licence d'Open XML soit gratuite et perpétuelle et a initié une normalisatisation par l'intermédiaire de l'Ecma (European association for standardizing information and communication systems). Le vote a eu lieu le 7 décembre et, en dépit du vote négatif d'IBM, le format Open XML a été approuvé. Il est assez inhabituel d'enregistrer un vote négatif de la part d'une des parties en présence car des discussions préliminaires se déroulent afin d'aplanir les différents. Ce vote d'IBM a donc suscité beaucoup de commentaires (ici, ici ou encore dans ce journal).

En dépit de cette controverse les spécifications finales d'Open XML sont donc maintenant disponibles sur le site de l'Ecma et Microsoft a annoncé sa volonté d'obtenir également une certification ISO de son format. Un pack de rétrocompatibilité avec les anciennes versions (2000, XP et 2003) de la suite est disponible en téléchargement afin de faciliter l'adoption la plus rapide possible d'Open XML.
A première vue il semble donc que cette furieuse bataille de standardisation soit positive pour l'utilisateur qui pourra ainsi profiter d'une meilleure interopérabilité entre les divers logiciels bureautiques et d'une assurance que ses précieuses données ne seront pas prisonnières d'un conteneur opaque et propriétaire.

Pourtant, comme toujours avec Microsoft pourrait-on dire, la situation est loin d'être aussi rose que prévu. En effet le format Open XML, du fait de sa longueur exorbitante, est extrêmement difficile à implémenter correctement. Certaines personnes avancent que c'est une tactique délibérée de la part de Microsoft pour supplanter ses concurrents. Selon les propres mots de Rick Schaut, employé de la division Mac de Microsoft, il faut cinq développeurs-an pour faire un quart du travail sur Word uniquement. Andrew Shebanow, employé d'Adobe, s'est donc amusé à calculer le coût total que représente l'implémentation complète du standard. Sa conclusion est qu'il faut environ 150 développeurs-an ! Quels sont les projets libres qui pourront se permettre cette débauche de moyens ? Et cela vaut-il la peine de dépenser un tel niveau de ressource uniquement pour implémenter un format bureautique alors qu'OpenDocument existe déjà ?

Pour aggraver encore la situation le format Open XML est critiqué pour son approche qui privilégie l'inclusion de toutes les strates des formats MS Office précédents. On trouve ainsi des structures de données qui sont modelés directement d'après Windows et qui n'ont aucune couche d'abstraction. On rencontre également une gestion des exceptions extrêmement critiquable du type : interpret this bit as X when it comes from Mac, as Y when it comes from Win32 and even different when its written before date Z.

Pourtant cette quasi-impossibilité à implémenter correctement le format n'est peut-être pas le pire et certains partisans du logiciel libre craignent que la gestion numérique des droits (DRM) sur les documents bureautiques ne soit la vraie menace future.
Cory Doctorow, le célèbre auteur et activiste du libre, pense que Microsoft n'a abandonné la lutte sur le front du format de données que pour mieux se concentrer sur l'enfermement des utilisateurs et l'écrasement de ses concurrents par l'intermédiaire des DRM.
Dans une tribune du site InformationWeek il analyse cette menace et soutient que l'inclusion de modules matériels de gestion des droits dans les ordinateurs a été le prélude à cette nouvelle offensive. Le système d'exploitation Vista, en association avec la suite Microsoft Office 2007, permettra de gérer des verrous sur les documents ce qui interdira complètement toute tentative de compatibilité.
"If your PC doesn't pass muster -- because you're running a third-party document reader, or a modified OS, or an OS inside a virtual machine -- then you don't get any keys."
Traduction libre : Si votre PC n'est pas jugé adéquat -- parce que vous utilisez un logiciel bureautique différent, ou un système d'exploitation modifié, ou un système d'exploitation dans une machine virtuelle -- alors vous n'aurez pas les clefs.

Cette théorie expliquerait pourquoi Microsoft a accepté aussi facilement de normaliser son format de données bureautiques. Même si les logiciels concurrents parviennent à implémenter le format Open XML ils ne pourront lire les documents exigeants une clé de libération et les utilisateurs continueront donc à utiliser les produits Microsoft. Le plus beau c'est évidemment que même la simple tentative de retrouver les clés est dorénavant interdite par la loi !

Comme l'écrit Cory Doctorow : "The Trusted Computing Module has sat silently on the motherboard for years now. Adding Vista and IRM to it is takes it from egg to larva, and turning on remote attestation in a year or two, once everyone is on next-generation Office, will bring the larva to adulthood, complete with venomous stinger."
Traduction libre : Les modules matériels de gestion des droits sont restés silencieusement dans les cartes mères depuis des années maintenant. L'ajout de Vista et de la gestion logicielle des droits à ces modules est tout ce qu'il faut pour passer de l'oeuf à la larve, et l'activation par défaut dans un an ou deux, quand tout le monde sera sur la suite Office de nouvelle génération, permettra de passer de la larve à l'adulte complet avec son dard empoisonné.

NB: Les anglophones ne disposent que d'un mot pour norme et standard. Voir les définitions sur Wikipedia
  • # Laissez-moi être le premier à le dire

    Posté par . Évalué à 10.

    Merci et bravo à patrick_g pour ce bel article !
  • # Question

    Posté par . Évalué à 7.

    Il est reproché à OpenXML d'avoir des spécifications trop importantes, mais d'après ce que j'en ai compris il s'agit d'une version XML des formats MS office. Or la suite Open Office, lit assez bien ces formats. Cela serait il si long d'implémenter une version lisant de l'openXML ?
    • [^] # Re: Question

      Posté par . Évalué à 7.

      j'en ai compris il s'agit d'une version XML des formats MS office

      Et c'est bien ce qu'on lui reproche. Il colle de trop près au format binaire des doc et xls, ce qui donne un format XML d'une qualité médiocre.

      Or la suite Open Office, lit assez bien ces formats. Cela serait il si long d'implémenter une version lisant de l'openXML ?

      Mais effectivement, il y a au moins un intérêt, c'est que, d'une part, les développeurs de logiciels ayant déjà un import/export des formats Office binaires n'auront pas trop de difficultés à implémenter openXML (en tous cas pour le sous-ensemble de fonctionnalités déjà supportées en format binaire), et que d'autre part, la documentation d'openXML permet de mieux comprendre les formats Office binaires.
      • [^] # Re: Question

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Le XML, c'est l'auberge espagnole, le menu c'est la DTD ou XML-schema. Ces derniers sont la grammaire et le lexique du XML. Or des grammaires et des lexiques, on peut en créer autant qu'on veut.
        Une précision : dire qu'on fait du XML, c'est mettre des balises ouvrantes et fermantes de façon à faire un arbre bien structuré. C'est comme si on disait "il parle une langue" sans dire laquelle ni préciser son lexique et sa grammaire.

        Entre Open Document et OpenXML, il peut y avoir des concepts qui n'ont pas d'équivalents ou des façons totalement différentes de traiter un problème. C'est un sujet que connaît particulièrement David Faure, l'un des principaux développeurs de la suite Koffice et qui a participé à l'élaboration de la norme Open Document.

        Il faut 700 pages pour spécifier ODF et sensiblement le même nombre pour spécifier le PDF. Microsoft a publié les spécifications de RTF (qu'il ne respacte pas) en 100 pages. Jusque là les chiffres sont cohérents. Mais avoir "besoin" de 6000 pages montre très clairement que Microsoft reste fidèle à sa triste réputation. Il suffit que Microsoft n'utilise pas toute la DTD (sans le dire) pour faire un logiciel moins lourd et éloigner la concurrence. Rien ne l'empêche non plus de mettre entre deux balises un flot d'hexadécimal que seul Microsoft saura décoder ni d'utiliser des balises à d'autres fins sans le dire.

        En conclusion, faire confiance à Microsoft serait se jeter dans la gueule loup.
        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 10.

          J'aimerais bien avoir la réaction de pasbill pasgate ou les zelotes de MS présent à Solution Linux (il y a 2 ans) qui expliquait que le format Open Document était moche et ne séparait pas assez la forme du fond. Bref, que OpenXML était sensé être 10 fois plus clean...

          FUD quand tu nous tiens...

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 5.

            > les zelotes de MS

            Ceux de linuxfr sont très doués (pbpg, etc). Faut être doué pour soutenir du FUD maintes fois dénoncés, maintes fois constatés.
            Parfois ils m'inspirent de l'admiration...
            • [^] # Re: Question

              Posté par . Évalué à 7.

              Ceux de linuxfr sont très doués (pbpg, etc). Faut être doué pour soutenir du FUD maintes fois dénoncés, maintes fois constatés.
              Parfois ils m'inspirent de l'admiration...

              << humour >>
              Bof... Ils ne font que leur boulot :-)))
              << /humour >>
          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à -2.

            Je me souviens pas avoir dit qu'il etait 10 fois plus clean ou que ODF etait moche, si tu me trouves un commentaire ou je dis ca je serai interesse, parce que j'ai jamais jete un oeil au format lui-meme donc...

            Quand au reste, si OpenXML avait fait 600 pages, vous vous seriez plaint qu'il est incomplet et que MS a volontairement oublie des elements pour empecher les autres d'etre compatible, la tout est decrit et vous vous plaigniez qu'il est trop touffu, bref, vous ne serez jamais content quoi que MS fasse, inutile donc d'aborder la discussion ca serait une perte de temps.
            • [^] # Re: Question

              Posté par . Évalué à 10.

              > vous ne serez jamais content quoi que MS fasse

              Ben si MS fait un filtre d'importation et exportation pour OpenDocument on serait très content.
              Si MS avait fait d'OpenDocument son standard (comme Koffice) on serait encore plus content (du moins s'il le respecte, ce qui est loin d'être garanti...).
              Si l'installation de Windows ne pourrissait pas systématiquement le MBR du premier disque dur on serait aussi content.
              Si MS ne pourrissait pas les normes (HTML, XHTML, etc) on serait content.
              etc...

              Le créneau de MS c'est de protéger ses monopoles par tous les moyens (brevet, specs incomplètes ou impossible à implémenter, non respect des standards pour imposer les leurs, etc). Ça on n'aime pas. Vu le créneau de MS et s'il n'en change pas, il est difficile d'être content par ce que fait MS.
              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à 5.

                J'ajoute un truc. Ce n'est pas parce que c'est MS, qu'on n'aime pas MS. C'est ce que fait MS qu'on n'aime pas.
                L'accord de Novell avec MS, je n'aime pas. Si Novell l'avait fait avec IBM ou Adobe par exemple, je n'aimerai toujours pas.
              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à -6.

                Ben si MS fait un filtre d'importation et exportation pour OpenDocument on serait très content.

                C'est en cours, de quoi tu te plains ?


                Si MS avait fait d'OpenDocument son standard (comme Koffice) on serait encore plus content (du moins s'il le respecte, ce qui est loin d'être garanti...).


                C'est sur, et si ils avaient decide d'abandonner Windows et Office pour faire du Linux et de l'OpenOffice t'aurais ete encore plus content j'en suis sur.


                Si l'installation de Windows ne pourrissait pas systématiquement le MBR du premier disque dur on serait aussi content.


                Et si tu t'informais sur la raison ( http://blogs.msdn.com/oldnewthing/archive/2005/12/20/505887.(...) ) plutot que t'imaginer que c'est automatiquement pour faire chier le monde, tu comprendrais pourquoi.

                Si MS ne pourrissait pas les normes (HTML, XHTML, etc) on serait content.

                Firefox rejette les pages HTML non-valides ? Non, donc il pourrit les normes aussi.

                Le créneau de MS c'est de protéger ses monopoles par tous les moyens (brevet, specs incomplètes ou impossible à implémenter, non respect des standards pour imposer les leurs, etc). Ça on n'aime pas. Vu le créneau de MS et s'il n'en change pas, il est difficile d'être content par ce que fait MS.

                Et votre creneau est le meme que le marketing de MS : descendre tout ce qui va contre les interets de vos petits cheris (OO, Linux, ...) pour n'importe quelle raison. Bref, vous n'etes pas mieux que ceux que vous detestez.
                • [^] # Re: Question

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  Et si tu t'informais sur la raison plutot que t'imaginer que c'est automatiquement pour faire chier le monde, tu comprendrais pourquoi.

                  Enfin je trouve que la raison est particulierement mauvaise... En effet, ecraser le MBR systematiquement est tres simple, mais dire que prendre en compte les autres OS potentiellement installés serait risqué en cas de corruption du disque est quand meme d'assez mauvaise fois: lorsque l'on installe Linux, c'est le comportement par défaut, et je n'ai jamais entendu quiconque se plaindre que sons systeme ne soit pas bootable a cause de cela.

                  Donc si le fait que Linux prenne en compte la presence eventuelle de Windows ne pose pas de problemes, je en vois pas en quoi l'inverse poserait probleme! Et puis au pire, une option avancéee... Mais bon, il est plus séduisant de faire au plus simple et de se comporter comme un barbare sur le systeme de l'utilisateur...

                  Mathias
                  • [^] # Re: Question

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Tout à fait d'accord. En outre, le lien cité n'explique absolument pas pourquoi c'est la (ou une des) première(s) chose(s) que fait le programme d'installation de windows, avant même de lui demander d'installer ou de réparer une installation existante.

                    Chose vécue : mettre le CD d'install de Windows XP pro, se rendre compte au premier instant où on a la main que finalement on a une autre solution que de tout réinstaller, retirer le CD et rebooter : impossible !
                  • [^] # Re: Question

                    Posté par . Évalué à -4.

                    Donc si le fait que Linux prenne en compte la presence eventuelle de Windows ne pose pas de problemes, je en vois pas en quoi l'inverse poserait probleme!

                    Oh mais c'est tres tres simple, comment est-ce que MS est sense savoir a quoi le MBR d'un systeme Linux va ressembler 3 ans apres la sortie de leur OS ?

                    Pourquoi Linux et pas FreeBSD / AROS / ... ?

                    C'est dit clairement dans le post, tu peux t'amuser a essayer de deviner, et si tu te gourres, c'est l'utilisateur qui l'a dans le fion.
                    Resultat, c'est la methode la plus sur et c'est celle qui est utilisee.

                    Mais bien evidemment, encore une fois, ca va etre tourne en histoire d'incompetence ou de complot.

                    Enfin bon, vu que visiblement personne ici ne semble assez honnete pour laisser les avis divergents s'exprimer vu le moinssage des autres posts, je vais aller passer mon temps avec des gens legerement plus ouverts d'esprit, ca me changera de cette soi-disant "communaute qui prone l'ouverture et la liberte".
                    • [^] # Re: Question

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Il existe 2 boot loader très connu, lilo et grub. Les autres sont anécdotiques. De plus, le chainage de démarrage doit être relativement triviale à faire, même avec du code inconnu.

                      C'est marrant que lilo et grub s'arrange très bien de windows mais qu'à l'inverse, une société avec des dizaines de milliers de codeurs n'arrivent pas à copier leur comportement... Et tu voudrais nous faire croire que vous ne le faites pas exprès ?! (histoire d'interdire le dual boot !)

                      La méthode la plus sur est d'écraser les données des utilisateurs, mdr. J'attend le 1er procès US, tient...

                      "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: Question

                      Posté par . Évalué à 1.

                      En lisant ces raisonnements unilatérales , ou on est a la fois incapable d'accepter un seul argument des autres et ou on les accuses de ne pas être ouverts :
                      une idée me vient , et si pbpg et mathiasf étaient une seule et même personne ?
                      • [^] # Re: Question

                        Posté par . Évalué à 2.

                        "s/mathiasf/matiasf/"

                        Toi, le sage, dit nous que en penser ou "seulement" ce que tu en penses. Ca ferait peut-être avancer le débat.
                • [^] # Re: Question

                  Posté par . Évalué à 2.

                  "Si MS avait fait d'OpenDocument son standard (comme Koffice) on serait encore plus content (du moins s'il le respecte, ce qui est loin d'être garanti...).

                  C'est sur, et si ils avaient decide d'abandonner Windows et Office pour faire du Linux et de l'OpenOffice t'aurais ete encore plus content j'en suis sur."

                  Je suis sur que tu es capable de faire la différence entre le soutien correct d'un format standard et l'abandon d'un produit. Si, j'en suis sûr ! Tu as l'air bien intelligent donc, cela ne doit pas être trop dur de concevoir cela.


                  "Si l'installation de Windows ne pourrissait pas systématiquement le MBR du premier disque dur on serait aussi content.

                  Et si tu t'informais sur la raison ( http://blogs.msdn.com/oldnewthing/archive/2005/12/20/505887.(...) ) plutot que t'imaginer que c'est automatiquement pour faire chier le monde, tu comprendrais pourquoi."

                  Quels sont les mots qui me viennent à l'esprit ? mmmh, disons "hypocryte", "FUD", "Oh ben mince alors", "on est obliger d'écraser tous les autres".


                  "Si MS ne pourrissait pas les normes (HTML, XHTML, etc) on serait content.

                  Firefox rejette les pages HTML non-valides ? Non, donc il pourrit les normes aussi."

                  Elle est vachement bonne celle-là ! Faudrait que Nitot passe dans le coin pouir y répondre. Cela sera assez poilant (pas pour un MS-guys, mais tu le sais déjà).

                  "Le créneau de MS c'est de protéger ses monopoles par tous les moyens (brevet, specs incomplètes ou impossible à implémenter, non respect des standards pour imposer les leurs, etc). Ça on n'aime pas. Vu le créneau de MS et s'il n'en change pas, il est difficile d'être content par ce que fait MS.

                  Et votre creneau est le meme que le marketing de MS : descendre tout ce qui va contre les interets de vos petits cheris (OO, Linux, ...) pour n'importe quelle raison. Bref, vous n'etes pas mieux que ceux que vous detestez.
                  "

                  Tu as raison, évidement. Mais saisis-tu la différence entre les interet d'une mutlinationnal et celle des consomateurs ?

                  Si les monopoles sont illégaux dans un système capitalistique, c'est qu'une société sans concurrence peut se permètre de faire diminuer l'offre vers zéro et augmenter les prix vers l'inifini.

                  Expliques moi comment ce schéma pourrait exister si des logiciels libres "dominaient". Cela serait vrai en part de marché mais pas en monopole d'une société.

                  Bref, tu mélanges torchon et serviette. FUD tu connais... et bien même (nous renvoyer dos à dos, c'est tellement facile).

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Question

                    Posté par . Évalué à 5.

                    > > Et si tu t'informais sur la raison ( http://blogs.msdn.com/oldnewthing/archive/2005/12/20/505887.(...) ) plutot que t'imaginer que c'est automatiquement pour faire chier le monde, tu comprendrais pourquoi."
                    >
                    > Quels sont les mots qui me viennent à l'esprit ? mmmh, disons "hypocryte", "FUD", "Oh ben mince alors", "on est obliger d'écraser tous les autres".

                    Surtout qu'un comportement par défaut (et non imposé) raisonnable peut être d'écraser le MBR. Pour les utilisateurs "pointus" ou qui veulent installer un OS en parallèle, il suffit d'ajouter par exemple un bouton "configuration avancée".

                    > > plutot que t'imaginer que c'est automatiquement pour faire chier le monde

                    C'est uniquement une pratique anti-concurrencielle.
                    MS n'a aucun excuse valable et je me demande comment tu fais, mon pauvre pasBill pasGate, pour soutenir ce type de pratique minable.
                • [^] # Re: Question

                  Posté par . Évalué à 4.

                  > Et votre creneau est le meme que le marketing de MS : descendre tout ce qui va contre les interets de vos petits cheris (OO, Linux, ...) pour n'importe quelle raison. Bref, vous n'etes pas mieux que ceux que vous detestez.

                  Pour mon créneau.
                  Je ne crois pas qu'un monde qu'avec du logiciel libre soit possible ni mieux qu'un monde avec un mix libre/proprio. Dans le domène des jeux par exemple je ne vois pas d'avenir sérieux pour le libre.
                  Personne ici ne demande à MS de mettre les sources de MS-Office sous GPL. S'ils le font tant mieux ceci dit.
                  Le représentant les plus reconnu du libre, ne demande pas à NVidia de mettre leurs driver sous GPL. Il demande avant tout que les specs soient à disposition. Ainsi le libre peut faire un driver comme NVidia fait un driver. Puis que le meilleur ""gagne"" au bénéfice de l'utilisateur.

                  Il est question que le libre et le proprio aient les mêmes chances de réussir. Au détriment de l'un ou l'autre, je m'en fous, mais surtout au bénéfice de l'utilisateur, et disons le de la société.
                  Les brevets sont une "arme" du logiciel proprio pour tuer le libre. Le libre n'a pas cette arme, ne l'a demande pas. Le libre est contre les brevets, pour sa survie et pour des raisons "philosophique" ou de société.
                  Le libre ne demande pas la suppression des brevets pour tuer le logiciel proprio, mais seulement pour que le logiciel libre puisse vivre et faire son chemin.
                  Le logiciel proprio, et plus particulièrement MS, veut des brevets pour tuer le libre (ses concurrents en général). C'est un méthode peu loyale car elle ne s'appuis pas sur des compétences/un savoir faire/etc, mais sur un droit exclusif. Etant un social-libéral, je déteste ça.

                  De même pour l'abus de position dominante. C'est un truc qui n'arrive et ne peut arriver qu'avec du proprio. Le libre demande des mesures pour que celà ne soit plus possible. Il n'y a pas d'abus de position dominante dans le libre car c'est quasi-impossible.

                  Si les règles sont justes (pas de brevets, pas d'abus de position dominante) et que MS réussi, tant mieux pour MS. D'ailleur je crois, je suis perçuadé, que MS peut réussi sans ces trucs puants.

                  Expliques nous en quoi le libre fait du tord à MS ?
                  Si c'est car le libre est plus choisi par les utilisateurs, et ce librement par ces derniers (pas car le libre aurait des droits exclusifs ou abuserait d'une position dominante), c'est uniquement au bénéfice des utilisateurs. Et des utilisateurs il y en a beaucoup beaucoup beaucoup plus que des employés de MS. Si MS coule et que les utilisateurs sont heureux, ben tant mieux pour les 99,99% des utilisateurs/développeurs/etc d'informatique.
              • [^] # Re: Question

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ben si MS fait un filtre d'importation et exportation pour OpenDocument on serait très content.
                Ah non ! MS a quitté le consortium de normalisation du format ODF de l'OASIS parcque justement ils sentaient que y'aurait de toute manière des impasses, que ce soit politique mais aussi technique. C'est à nous de prouver que notre super format universel bien-mieux-que-l'autre-et-facile-a-implementer est capable de s'adapter aux principaux produits du marché.

                Si MS avait fait d'OpenDocument son standard (comme Koffice) on serait encore plus content
                Si on avait fait en sorte que ca soit techniquement possible, on aurait dû pondre une doc de 6000 pages pour prendre en compte toutes les fonctionnalités des principales suites bureautiques utilisées. Mais bon, visiblement il y avait surtout urgence à sortir un format OASIS/ISO le plus vite possible avant MS pour pouvoir dire aux administrations : regardez que c'est nous qui avons le standard le premier !
                Evidemment que le format OpenXML n'est pas clean, que y'a beaucoup trop de trucs de compatibilité avec des anciens produits (mais largement utilisés), mais au final, c'est tou bénef pour le monde du libre : MS aurait pu se contenter de pondre une doc plus clean de 600 pages, et mettre des gros hacks de porcs non documentés pour assurer la compatibilité avec ses propres produits. Non, là ils ont fait le choix de documenter toutes les fonctionnalités des précédentes suites, on va quand même pas se plaindre non ?
                Qu'on me dise pas que c'est pas implémentable, rien n'empêche d'implémenter que le principal sans tenir compte des trucs là pour la compatibilité avec les vieux produits, bref comme si la doc ne faisait que 600 pages.
                Vous vouliez quoi exactement ? Que MS recode Office 2000/XP/2003/2007 pour qu'il gère un format qui ne dépasse pas 600 pages ?

                Le reste c'est HS.
                • [^] # Re: Question

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Il y a quelque chose qui me tracasse, tu dis toujours que l'openXML permet certaines fonctionnalités non prévues dans ODS; mais dans ce cas peut-on vraiment convertir à 100% tous les documents openXML en ODS ?
                  • [^] # Re: Question

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Bien sûr que non. Et réciproquement. Et c'est là qu'on comprend la situation actuelle :
                    - Oui, l'ODF comme l'OpenXML ne sont pas des formats d'échange de données mais des formats de travail pour des suites bureautiques.
                    - Non, MS ne peut supporter nativement l'ODF dans MS Office parcque ses fonctionnalités ne correspondent pas exactement aux possibilités du format ODF.
                    - Oui, MS était obligé de normaliser un autre format.
                    - Non, l'ODF ne peut pas être LE standard, juste un standard.
                    La conversion d'un format dans l'autre impliquera forcement des pertes d'informations (le contenu peut être converti la plupart du temps, on ne perdra pas de données, mais sûrement des informations sur leur structure). Ca ressemblera a des possibilités d'import ou d'export.

                    L'intérêt reste que nous avons maintenant 2 formats aux spécifications ouvertes, nous somme sûres que les données ne seront pas enfermées d'un format propriétaire empêchant toute éventuelle migration (voir perte des données) ou dépendance envers un acteur particulier.
                    • [^] # Re: Question

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Merci pour la réponse :-)

                      Juste une autre question, que se passe-t'il si le document OpenXML contient un objet Visio par exemple (container ?)

                      Celui-ci sera convertissable ou visible sur une machine n'ayant pas Visio installé ??

                      Si la réponse est Non, dans ce cas, on ne pourra pas porter tout-à-fait un document openXML en ODF, je me trompe ? Donc on continuera avoir des formats propriétaires dans l'openXML et le probléme de ces format n'est résolu, j'ai juste ?
                      • [^] # Re: Question

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Juste une autre question, que se passe-t'il si le document OpenXML contient un objet Visio par exemple (container ?)
                        Ben dans l'Open XML t'as une partie des spécifications qui concerne la représentation de diagramme telle qu'utilisé par Visio. (DataDiagramingML)
                        • [^] # Re: Question

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Une partie des spécifications ...

                          Des spécifications incomplètes, absentes, partielles ou fausses : ça veut dire inutilisables. Basta.
                          • [^] # Re: Question

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            J'ai pas dis que c'était incomplet, j'ai voulu dire qu'un sous-ensemble de la spécification OpenXML concerne le format de Visio.
                    • [^] # Re: Question

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                      OpenOffice.org importe correctement tous les formats existants de Microsoft et implante les spécifications ODF. Microsoft aurait pu en faire autant. Les 6000 pages de spécifications sont délibérément faites pour noyer le poisson car le besoin de compatibilité avec les anciens documents dont le format n'a jamais été spécifié n'avait pas à être incorporé dans le nouveau standard. C'est le travail des filtres.
                      • [^] # Re: Question

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Je ne suis pas un "dinosaure" mais force est de constater qu'entre Word 6 et Word 2003, ou Excel 5 et Excel 2003, ou MS-Access 2 et MS-Access 2003, il n'y a pas grand chose de différent. On voit encore aujourd'hui des boites de dialogue qui sentent bon de windows 3.x.

                        Il y a des assistants en plus (des casses-couilles pour moi) et en gros c'est tout. 99 % de ce que je fais aujourd'hui avec MS-office 2003, je le faisais avec Word6/Excel5/Access2.0 . Et je suis un utilisateur très "affuté" de MS-Office. J'espère que d'autres témoingnerons dans le même sens.

                        Ceci pour dire que je n'arrive pas à croire que les specs au niveau fichier (un assistant de plus, ça ne demande pas de changer les specs du fichiers) ont beaucoup changée depuis Word6/Excel5/Access2.0 (sortis en 1995/1996 ?). 6000 pages de spec pour Word6/Excel5 (OK, disons 4000), je n'arrive pas à y croire.

                        > Les 6000 pages de spécifications sont délibérément faites pour noyer le poisson

                        J'en suis convaincu.

                        Pour info, il y a avais les documents maitre, les champs, les styles, les tables des matières, les index, le publipostage, etc... dans Word 6 (sortit il y a 10 ans !). Il n'y a pratiquement rien de majeur en plus dans Word 2003. Idem pour Excel et Access.

                        Ceci dit, je ne reproche pas à MS d'avoir peu fait évolué sa suite. Elle est massivement utilisée et appréciée.
                      • [^] # Re: Question

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        OpenOffice.org importe correctement tous les formats existants de Microsoft.
                        Alors qu'on vienne pas raconter des conneries comme quoi il est impossible d'implémenter les 6000 pages du format OpenXML qui ne sont que la retranscription sur le papier des formats de MS.

                        Microsoft aurait pu en faire autant.
                        MS ne peut se permettre d'être aproximatif comme l'est OOo. On migre pas un parc entier de suites bureautiques systématiquement. Le nouveau PC du collègue qui a la licence du dernier MS Office doit pouvoir travailler tranquillement avec nos documents fais sous une version précédente sans que cela n'est un quelconque impact. Alors non, MS ne pouvait pas faire comme OOo et se contenter de faire de l'import/export. Ils doivent garder un maximum de compatibilité.

                        C'est le travail des filtres.
                        Explique, en quoi c'est la solution miracle les filtres ?
                        • [^] # Re: Question

                          Posté par . Évalué à 4.

                          > Alors qu'on vienne pas raconter des conneries comme quoi il est impossible d'implémenter les 6000 pages du format OpenXML qui ne sont que la retranscription sur le papier des formats de MS.

                          Alors qu'on vienne pas raconter des conneries comme quoi les 6000 pages de spec sont justifiées.

                          > MS ne peut se permettre d'être aproximatif comme l'est OOo.

                          Rires.

                          > On migre pas un parc entier de suites bureautiques systématiquement.

                          C'est vrai.

                          > Explique, en quoi c'est la solution miracle les filtres ?

                          Tu n'as pas remarqué que c'est beaucoup utilisé les filtres ?
                          Même MS les utilise pour leurs propres besoins. Ne dis pas le contraire.
                          • [^] # Re: Question

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            Alors qu'on vienne pas raconter des conneries comme quoi les 6000 pages de spec sont justifiées.
                            ? T'as lu les specs pour affirmer ca ? Moi de ce que j'en ai vu, c'est que pour chaque balise t'as un texte explicatif, un tableau qui récapitule les attributs possibles avec description associée et un exemple au format XML. Alors oui on y trouve des parties consacrés aux hacks pour les vieux MS Office, mais qui va râler que c'est ENFIN documenté ? On y trouve aussi des hacks pour WordPerfect soit dit en passant. Tiens d'ailleur Corel a pas annoncé qu'il allait supporter le format OpenXML au même titre que l'ODF ? C'est que ca doit être dur à implémenter dis donc.
                            Moi ce qui me fait marrer, c'est qu'au mois de juin, lorsque OpenXML n'était qu'un draft, un argument qui revenait contre ce format c'était le "manque de documentation" comparé aux 600 pages du format ODF.

                            Rires.
                            Très drôle. T'as jamais eu de problème (aussi petits soient-ils) en passant un document de MS Office à OpenOffice.org ?

                            Même MS les utilise pour leurs propres besoins. Ne dis pas le contraire.
                            Ca n'en fait pas pour autant un argument. Un filtre ca veut rien dire, tu peux appeler tout et n'importe quoi un filtre.
                            • [^] # Re: Question

                              Posté par . Évalué à 3.

                              "Moi ce qui me fait marrer, c'est qu'au mois de juin, lorsque OpenXML n'était qu'un draft, un argument qui revenait contre ce format c'était le "manque de documentation" comparé aux 600 pages du format ODF."

                              Quand on parle de "manque" on parle de qualité de la doc, pas du poids du papier...

                              "La première sécurité est la liberté"

                              • [^] # Re: Question

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Merci ! Enfin un commentaire pertinent !
                                Mais je faisais référence à un article d'un "spécialiste de l'ODF" du mois de juin, et il faisait explicitement référence au nombre de pages. C'est évident qu'il faut se focaliser sur la qualité du contenu et pas sur la quantité.
                                Et le pire c'est que même l'ODF Alliance y va de son dénigrement du format concurrent en reprenant l'argument débile du nombre de pages : http://www.odfalliance.org/resources/OfficeOpenXMLFactSheet.(...)
                                On voit même certains tenter de calculer le nombre d'homme/année nécessaire pour implémenter une telle norme pour démontrer que l'OpenXML c'est nul, du grand n'importe quoi.
                                Au passage on notera que l'ODF c'est pas seulement 600 pages, faut ajouter les specs du format SVG, des XForms, de MathML, de OpenFormula, etc. Y'en a un qui s'est amusé à calculer tout ca et est arrivé à 2500 pages.
                                • [^] # Re: Question

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Au passage on notera que l'ODF c'est pas seulement 600 pages, faut ajouter les specs du format SVG, des XForms, de MathML, de OpenFormula, etc. Y'en a un qui s'est amusé à calculer tout ca et est arrivé à 2500 pages.


                                  Mais dans ce contexte, des standards établis sont réutilisés évitant d'avoir à réinventer sa propre roue

                                  Laurent
                                  • [^] # Re: Question

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Mais dans ce contexte, des standards établis sont réutilisés évitant d'avoir à réinventer sa propre roue
                                    Effectivement, le standard existe déjà. Ce qu'il faut peut être refaire, c'est l'implémentation (l'intégration d'implémentation existente n'est pas forcement faisable).
                                    Mais bon l'OpenXML se base également sur les formats existant de MS Office, bien que n'étant pas des standards ils existaient déjà et étaient déjà implémentés (par MS Office mais aussi OOo ou WordPerfect), bref y'a pas non plus grand chose à réinventer.
                                    • [^] # Re: Question

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      ils existaient déjà et étaient déjà implémentés (par MS Office mais aussi OOo ou WordPerfect), bref y'a pas non plus grand chose à réinventer.


                                      Pas à réinventer ? pour l'ensemble de la communauté, si, c'est une invention puisque non documenté. De plus ces formats utilisé par MsOffice pour MsOffice sont de son seul fait et sans concertation avec d'autres acteurs alors que SVG, XForms, UTF-8, sont standardisés et accessibles par tous mais de plus ne se cantonnent pas à la simple bureautique mais ont avant tout été guidé par l'utilisation qui en est/sera faite.

                                      De plus, je ne considère pas qu'OOo (wordperfect je sais pas) implémente le format .doc puisque celui-ci est indéfini (puisque pas de specs). Tout au plus ne se debrouille t il pas si mal à en faire le rendu ... ;-)
                                      • [^] # Re: Question

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Pas à réinventer ? pour l'ensemble de la communauté, si, c'est une invention puisque non documenté.
                                        Eh faut pas déconner non plus, le format de Office 2003 (format XML, père de l'OpenXML) a ses specs ouvertes depuis un bon moment.

                                        ). Tout au plus ne se debrouille t il pas si mal à en faire le rendu ... ;-)
                                        Le rendu est l'écriture, donc c'est pas si mal ;) Enfin tout ca pour dire que globalement même si tu peux t'amuser à considérer que les specs sont "une nouveauté", reste que va pas y avoir grand chose à réinventer en l'implémentant.

                                        Ah oui, et puis MS n'avait pas de raison de réinventer la roue non plus, son format étant largement plus ancien que la plupart des normes employés dans le format ODF... je sais pas lequel a réinventer la roue ;) (C'est de l'humour bien sûr, les formats utilisés par l'ODF ont l''énorme avantage d'être des standards on est d'accord)
    • [^] # Re: Question

      Posté par . Évalué à 5.

      Dans le cinquième paragraphe, patrick_g précise les difficultés à implémenter ce format : trop lié à Windows, volonté de garder une compatibilité avec les autres formats d'Office, de trucs un peu bizarre apparement (cf. les liens dans le paragraphe).

      Bref, ça doit être possible d'implémenter "rapidement" une version qui lit les bases du format. Mais en fait, ça sera ensuite pareil que pour les formats actuels d'Office.

      Enfin, c'est mon avis.
    • [^] # Re: Question

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      "Même si les logiciels concurrents parviennent à implémenter le format Open XML ils ne pourront lire les documents exigeants une clé de libération et les utilisateurs continueront donc à utiliser les produits Microsoft. Le plus beau c'est évidemment que même la simple tentative de retrouver les clés est dorénavant interdite par la loi !"
      Le problème n'est pas l'open-xml en lui-même, mais ce qu'il y a autour. Je ne pense pas que microsoft se soit donné la peine d'investir dans un nouveau format semblable à celui qui est libre sans avoir une idée qui leur permette de continuer à gagner des $$$.
    • [^] # Re: Question

      Posté par . Évalué à 10.

      La contridiction que tu soulèves s'évanouit si tu prend en compte qu'OpenOffice est le successeur d'une suite (StarDivision) initiée dans les années 80 et que les efforts pour prendre en charge le format .doc ont été longs et douloureux ! C'est "assis sur ces épaules de géant" qu'OpenOffice.org a pu relativement rapidement prendre en charge OpenXML son prédécesseur WordML 2003.

      Le point clé à comprendre est que tous ces efforts brûlés à deviner la signification du bit 0x0FEE du auraient pu être consacrés à améliorer la vie des utilisateurs en révolutionnant l'ergonomie, en améliorant les performances, en diminuant les coûts, en innovant par des fonctionnalités qui tuent, en s'intégrant toujours mieux au bureau.

      Donc si vous voulez que l'histoire se répête, implémentez aujourd'hui les 6000 pages d'OpenXML pendant que Microsoft avance sur tous ces points là.

      KOffice par exemple avoir choisi l'autre voie : pas de cache-catchup avec Microsoft, place à l'innovation[1]

      On pourrait imaginer qu'ils aient recours à cette solution pour éviter le piège tendu par les formats de Microsoft : OpenOpenOffice[2], un plugin qui comme son nom l'indique transmet des fichiers dans des formats obsolètes à OpenOffice, contact un serveur OpenOffice qui transforme tout ça en du beau OpenDocument tout propre et le renvoit à l'application


      [1] http://linuxfr.org/~patrick_g/21037.html
      [2] http://o3.phase-n.com/index.html
      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 3.


        On pourrait imaginer qu'ils aient recours à cette solution pour éviter le piège tendu par les formats de Microsoft : OpenOpenOffice[2], un plugin qui comme son nom l'indique transmet des fichiers dans des formats obsolètes à OpenOffice, contact un serveur OpenOffice qui transforme tout ça en du beau OpenDocument tout propre et le renvoit à l'application
        Dans l'idée, c'est pas mal, mais je doute que les entreprises accueillent sans broncher ce genre de solution "décentralisée" pour les montagnes de documents internes plus ou moins confidentiels éventuellement à convertir...
        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 3.

          Ben non, il suffira d'installer le serveur-convertisseur OpenOffice-Soap en interne ;-)
      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai lu un article dont j'aimerais bien retrouver qui expliquait pourquoi les grandes entreprises adoptaient le format ODF plutôt que le OpenXML justement à cause des examples donné ci-haut, Microsoft ne l'auras pas facile avec cette stratégie de mauvais gout envers ces clients.
    • [^] # Re: Question

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Dans la mesure ou la norme fait 6000 pages, ( pour comparer "perl en action en fait 900, et c'est le plus gros bouquin d'info que j'ai trouvé, donc, pour visualiser, tu prends le plus gros bouquin d'info que tu as , et tu en prends 6 ou 7 ), je pense que oui, ç'est long.

      De plus, la norme définit un format qu'on ne peut pas valider complétement via des moyens normaux ( ie, les bitfields, on ne peut pas dire en xml ce champ doit pas dépasser XX car c'est un bitfield de 3 bit" ), ou justement les bitfields ne sont pas des constantes nommés ( encore une fois, expliqué ici http://www.robweir.com/blog/2006/10/bit-about-bit-with-bits.(...) ). Le manque de validation fait que tu ne sait pas si le fichier entrant est correct ou pas, et pire, tu ne peut pas savoir si tu produit un document correct en sortie à 100%

      Et pour finir, les bitfields poseront des problémes certains lors du portage sur des archis ou l'ordre des octets ( endianess : http://fr.wikipedia.org/wiki/Endianness ) différente du i386, comme le ppc, ce qui bien sur va générer des bugs et faire perdre du temps aux developpeurs soucieux de la portabilité ( cad, tout ceux de distributions comme debian, fedora, gentoo, et qui vont faire des rapports de bugs ), et je suis sur à parier qu'il faudra un certains temps avant que tout les problémes soient corrigés et découvert de maniére empirique avec des corrections sans doute différentes ( et générant des fichiers non validés à 100% ).

      Et ça, c'est juste sur la base des bitfields, peut être que les 6000 pages du standard cachent d'autres problémes du même genre .

      Et de toute façon, novell, dans le cadre de l'accord avec MS, bosse sur le support en question. Les gens ont fait du reverse engineering pour comprendre le format word, qui est quand compliqué, avec la quasi-réimplementation d'un systéme de fichier ( http://sc.openoffice.org/compdocfileformat.pdf ), comme souvent dans les systémes d'archives ( genre le .pak de quake, etc ), en plus de la nécessité de comprendre le format des informations, donc bon, avoir 6000 pages de documentations ne peut pas vraiment être pire.

      Bien sur, il ne reste plus qu'à la communauté du libre que de mettre en avant le fait que l'odf, c'est quand même plus facile à supporter, et d'installer autant que possible le convertisseur sur word, http://odf-converter.sourceforge.net/download.html chez les autres.
      • [^] # Re: Question

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        De toute façon, microsoft ne respectera pas sa propre norme. Pourquoi le ferait il ? Il ne le fait pas pour RTF, par exemple. Ainsi, même si un logiciel concurent la prend en charge parfaitement, il restera moins bon que MS Office...
      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à -5.

        De plus, la norme définit un format qu'on ne peut pas valider complétement via des moyens normaux ( ie, les bitfields, on ne peut pas dire en xml ce champ doit pas dépasser XX car c'est un bitfield de 3 bit" ), ou justement les bitfields ne sont pas des constantes nommés ( encore une fois, expliqué ici http://www.robweir.com/blog/2006/10/bit-about-bit-with-bits.(...) ). Le manque de validation fait que tu ne sait pas si le fichier entrant est correct ou pas, et pire, tu ne peut pas savoir si tu produit un document correct en sortie à 100%

        Hahaha la grosse connerie, ben non hein, personne ne sait comment verifier la valeur d'un champ qu'on lit si il est en binaire.
        Et tu crois qu'une DTD c'est un moyen suffisant de faire une validation ? Si c'est le cas je te proposes d'aller faire un minimum de recherche sur les failles de securite via XML.

        Et pour finir, les bitfields poseront des problémes certains lors du portage sur des archis ou l'ordre des octets ( endianess : http://fr.wikipedia.org/wiki/Endianness ) différente du i386, comme le ppc, ce qui bien sur va générer des bugs et faire perdre du temps aux developpeurs soucieux de la portabilité

        Ah ben oui, c'est tellement complique ca que c'est effectue par quasiment tous les ordinateurs de la planete quasi-constamment.
        T'es au courant que TCP/IP contient des champs de plus de 8 bits ? Pourtant la personne n'a de probleme a savoir comment les mettre en ordre, mais bien evidemment dans un format MS c'est impossible a faire pour les developpeurs, ils sont subitement devenus stupides.

        Comme dit plus haut, vous ne serez jamais content, il y aura toujours un petit truc ici ou la que vous mettrez sous une loupe pour faire croire que c'est un probleme 100 fois plus grave qu'il ne l'est histoire de casser du sucre sur MS et faire croire que le libre c'est le chevalier blanc face au mechant dragon.
        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 6.

          Comme dit plus haut, vous ne serez jamais content, il y aura toujours un petit truc ici ou la que vous mettrez sous une loupe pour faire croire que c'est un probleme 100 fois plus grave qu'il ne l'est histoire de casser du sucre sur MS et faire croire que le libre c'est le chevalier blanc face au mechant dragon.

          Force est quand même de reconnaitre que ce format c'est de la m... Si c'était n'importe qui autre que MS, personne n'aurrait jamais accepté de le valider comme norme. Je sais qu'il y a des antécédents et que la compatibilité arrière est importante (j'en suis souvent un ardent défenseur), mais face à 6000 pages de doc, je me dis qu'il y a forcément au moins un piège. Les ingénieurs de chez MS ne sont pas plus cons que les autres, alors pourquoi la spec de leur format est 10 fois plus longue que celle des autres ?

          Ceci dit, j'espère que cette normalisation apportera un support correct dans des suites bureautiques autres que celles de microsoft. Pour le moment, le meilleur lecteur de doc word que j'ai trouvé c'est antiword, mais du coup je n'ai pas les graphiques, c'est embetant. Et reste le problème de la génération de ces docs.
        • [^] # Re: Question

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          > personne ne sait comment verifier la valeur d'un champ qu'on lit si il est en
          > binaire.

          On sait le vérifier. On sait pas quel sont les bit valables ou pas. Ni la taille admise.

          > Et tu crois qu'une DTD c'est un moyen suffisant de faire une validation ? Si
          > c'est le cas je te proposes d'aller faire un minimum de recherche sur les
          > failles de securite via XML.

          C'est pas suffisant, mais c'est toujours mieux que rien. Et je parle de validation par rapport aux formats, pas de l'applicatif.

          > Ah ben oui, c'est tellement complique ca que c'est effectue par quasiment
          > tous les ordinateurs de la planete quasi-constamment.

          dans ce cas, tu peut sans doute pointer l'auteur de l'article sur l'endroit ou il est expliqué quel est l'endianness des champs ?

          > T'es au courant que TCP/IP contient des champs de plus de 8 bits ? Pourtant
          > la personne n'a de probleme a savoir comment les mettre en ordre,

          Un rapide cours de programmation réseau ( genre niveau bac +3 en fac, dans le pire des cas ) te montreras que personne n'a de probléme car justement il y a un format défini. Et des fonctions qui le font pour les développeurs : http://www.die.net/doc/linux/man/man3/htons.3.html

          Bien sur, ça implique d'avoir un consensus avec les acteurs de l'industrie. Mais je suppose que tu peut prouver à l'auteur de l'article qu'il a tort, en lui envoyant la page ou il est décrit le sens dans lequel les bitfields doivent être lu ?

          Et quand bien même, ça ne changerais rien aux autres points, comme celui la http://www.robweir.com/blog/2006/10/leap-back.html

          > Comme dit plus haut, vous ne serez jamais content, il y aura toujours un
          > petit truc ici ou la que vous mettrez sous une loupe pour faire croire que
          > c'est un probleme 100 fois plus grave qu'il ne l'est

          Impressionnant, tu as réagit exactement comme décrit dans http://www.robweir.com/blog/2006/12/how-to-write-standard-if(...)

          "Any criticism of the specification can automatically be dismissed as nitpicking. For example, if you are presented with a list of 500 faults in a 6,000 pages specification, you can respond, "That is less than 10%. You are just nitpicking. We can fix that in release 1.1". Or you can even just rely on the familiar justification, "Shipping is a feature". Any finite list of defects can be made minuscule by a sufficiently large specification."
      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 1.

        Ai-je bien compris ce que tu écris là ... ?

        Cela veut-il bien dire qu'il est impossible de valider la norme "contre" une DTD ou un XML-Schema ?

        Je ne connais pas grand chose à XML, mais si j'ai bien compris, un des gros intérêt de la chose est de pouvoir :
        1) défnir la structure à laquelle doit se conformer un document
        2) être capable de vérifier qu'un document se conforme bien au format sur lequel il dit s'appuyer.
        4) de disposer d'utilitaires justement chargés de faire ça

        Je passe bien sûr sur les principes de séparation data/structure/présentation et le Xsl ... c'est ici +/- HS.

        Donc, s'il est exact que cette norme ne peut être validée, je comprends que l'on puisse être plus que dubitatif voire extrêmement critique sur la chose...
  • # DRM & Brevet & Novell

    Posté par . Évalué à 5.

    DRM n'est pas forcément un vrai problème. Sûr que ça sera utilisé par quelques entreprises paranos. On crypte aussi les données sous Linux. Non ? OK, dans le cas de Linux, on peut les décrypter sans payer de licence ou être dépendant d'un OS.
    M'enfin, ne sous-estimons pas le potentiel de nuisance assez fabuleux de DRM. Puis d'autres plus qualifiés que moi estiment que c'est un très sérieux problème, vous pouvez les croire plus que moi.

    Par contre je ne serais vraiment pas surpris que pour implémenter Open XML il faille utiliser des brevets MS (c'est le format Open XML qui est libre de droit, pas son implémentation). C'est là que l'accord MS/Novell a du piquant (accord qui autorise Novell à utiliser les brevets MS). D'ailleurs Novell va (au moins tenter) implémenter Open XML sur OOo :
    http://www.prnewswire.com/cgi-bin/stories.pl?ACCT=104&ST(...)

    Un hazard ? Je n'y crois pas deux secondes.
  • # 2OOO, des zéros (0), pas des O !

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    mais d'ou vient cette manie d'écrire certains zéros comme des O ? ca fait mal aux yeux.
    • [^] # Re: 2OOO, des zéros (0), pas des O !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Cette habitude vient du temps où les machines à écrire n'avait pas de touche '0' ; pour écrire ce chiffre, on utilisait la lettre 'O' (o majuscule).

      En tout cas, je suis prêt à parier que la personne qui avait écrit 2OOO au lieu de 2000 a plus de 40 ans...
      • [^] # Re: 2OOO, des zéros (0), pas des O !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Raté ! 35 ans et j'ai jamais utilisé une machine à écrire de toute ma vie.

        C'est juste un fourchage de doigts entre le O et le 0 pas besoin d'aller chercher plus loin.
      • [^] # Re: 2OOO, des zéros (0), pas des O !

        Posté par . Évalué à 10.

        Ha oui, je me rappelle de cette epoque des machines à écrire sans chiffres. On utilisait des g pour des 9, des a pour des 4, des l pour des 1, des e pour des 3, des t pour des 7, etc. Par exemple pour écrire 31337, on ecrivait eleet.
        Hmm, à moins que je confonde avec autre chose ...
  • # Avantages et inconvénient de la concurrence

    Posté par . Évalué à 3.

    A l'heure actuelle il existe des systèmes de verrouillages des documents (sous openoffice et sous Microsoft office) permettant déjà de contrôler l'accès à des documents. Ce système existe aussi pour le PDF.
    Pourtant la très grosse majorité des fichiers ms office, open office ou PDF que nous utilisons actuellement ne sont pas du tout verrouillé donc je ne vois pas pourquoi cela changerais avec le format open XML.
    Donc de ce coté là je ne vois pas où est le problème.

    Pour moi le faîte d'avoir 2 formats en concurrence ne peut être que bénéfique pour les utilisateurs dans le sens où la compétition va stimuler les 2 adversaires pour faire avancer leur soft. Visiblement à terme openoffice.org et Microsoft office 2007 vont être inter-compatible entre eux avec une compatibilité supérieure à ce qui existe à l'heure actuel. C'est déjà ca de gagner non?
    • [^] # Re: Avantages et inconvénient de la concurrence

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pourquoi le moinsser plutôt que de répondre à sa question ?

      Ici, l'utilisation des DRMs n'est pas envisagée par Cory Doctorow comme un moyen pour l'utilisateur de protéger son fichier, mais comme un moyen pour Microsoft d'empêcher les documents produits par Microsoft Office d'être ouverts par une version piratée ou par un autre logiciel ...

      Ce n'est donc pas l'utilisateur qui choisit d'activer les DRMs, mais les DRMs qui sont activés par défaut, voire qui ne peuvent être désactivés.
  • # Traduction libre

    Posté par . Évalué à 6.

    Cory Doctorow : "The Trusted Computing Module has sat silently on the motherboard for years now. Adding Vista and IRM to it is takes it from egg to larva, and turning on remote attestation in a year or two, once everyone is on next-generation Office, will bring the larva to adulthood, complete with venomous stinger."

    Traduction libre : Les modules matériels de gestion des droits sont restés silencieusement dans les cartes mères depuis des années maintenant. L'ajout de Vista et de la gestion logicielle des droits à ces modules est tout ce qu'il faut pour passer de l'oeuf à la larve, et l'activation par défaut dans un an ou deux, quand tout le monde sera sur la suite Office de nouvelle génération, permettra de passer de la larve à l'adulte complet avec son dard empoisonné.


    "Remote attestation" signifierait même plus "attestation / activation à distance", ce qui me semble encore plus dangeureux.
  • # Avantage inattendu ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Si ce OpenXML "colle à la peau" de la suite Office de Microsoft, peut être que ses spécifications vont peut être légèrement éclairer ceux qui font du reverse-engineering sur les versions binaires des suites Office précédentes ? :-)
    • [^] # Re: Avantage inattendu ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Si Microsoft voulait vraiment que les suites bureautique autres que la sienne puissent vraiment être compatibles (via un filtre d'import/export) il aurait directement donné les spécifications de ses anciens produits.

      Microsoft a préféré sortir un nouveau format pour proposer une alternative à ODF, et pour s'assurer qu'il ne soit pas facilement intéropérable, il a rajouté une documentation de 6000 pages incluant entre autre une compatibilité avec ses anciens formats...

      Il aurait été préférable de faire trois documentations :
      - une pour les spécifications d'OpenXML (600 pages ??)
      - une pour les spécifications des anciens (actuels) formats de Microsoft (2000 pages ??)
      - une pour le filtre de compatibilité entre le format OpenXML et ses anciens formats. (1000 pages ??)

      Mais Microsoft a préféré sortir une documentation de 6000 pages...
      • [^] # Re: Avantage inattendu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'ai pas vu la doc, mais j'espère qu'ils ont mis une TOC, un Index et des liens hypertextes ....

        Adhérer à l'April, ça vous tente ?

  • # Pourquoi IBM ne veut pas d'OpenXML

    Posté par . Évalué à 2.

    IBM reproche à OpenXML de pouvoir mettre des binaires compilés, java ou activeX, pour java cela ne sera pas un gros problème, c'est assez multiplateforme, en revanche les activeX...

    De plus, l'openXML est trop proche des produits microsoft et seront difficile à implémenter dans d'autres suites bureautiques


    (http://www.sutor.com/newsite/blog-open/?p=1145)
    • [^] # Re: Pourquoi IBM ne veut pas d'OpenXML

      Posté par . Évalué à 4.

      Ouais enfin le problème des exécutables dans un document, c'est pas le fait que ce ne soit pas portable qui me dérange le plus, c'est surtout le trou de sécurité que ça implique : cf. les problèmes que l'on peut déjà avoir avec de simples macros…
      • [^] # Re: Pourquoi IBM ne veut pas d'OpenXML

        Posté par . Évalué à 3.

        Tout-à-fait d'accord, mais en plus, imagine avec les ActiveX, internet et tout, on pourrait avoir un document qui prévient quelqu'un que tu l'as lu ou que tu l'as imprimé... Ou renvoyer des informations sur toi, ton disque dur, ton historique du browser, des adresses emails...

        Très très dangereux ça !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.