Publication du rapport de la mission Olivennes

Posté par . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
24
nov.
2007
Justice
Dans le cadre des directives fixées par le Président de la République, Denis Olivennes, PDG de la FNAC a été chargé en septembre 2007 par la ministre de la culture « d'explorer les voies pour lutter contre la contrefaçon numérique et les moyens de développer une offre culturelle numérisée attractive ».

Vendredi 23 novembre 2007 une quarantaine d'organismes professionnels (musique, cinéma, FAI, télévisions) ont signé un accord « pour le développement et la protection des oeuvres et programmes culturels sur les nouveaux réseaux ». L'accord a été signé à l'Élysée, après remise par Denis Olivennes de son rapport au Président de la République. Le SNEP s'est évidemment félicité immédiatement des conclusions et de l'accord, car grosso modo c'est une reprise de certaines de leurs propositions présentes dans leur livre blanc.

Ce n'est évidemment pas le cas de l'APRIL, comme celui d'autres structures auditionnées par la mission Olivennes (comme par exemple l'UFC Que Choisir, Stop DRM, ligue Odebi).

L'APRIL a été auditionnée le 12 octobre 2007 par Denis Olivennes et les personnalités l'assistant dans sa mission. À cette occasion nous avons notamment démontré que les mesures que souhaitent voir mises en oeuvre les industries culturelles (riposte graduée et filtrage) étaient des impasses.

Nous considérons que le rapport de la mission Olivennes, sans réelle surprise, n'est que la continuation de la dérive de ces dernières années vers la mise en place de « polices privées du net » qui dessaisit le juge et porte atteinte aux droits de la défense). Mais au moins le Président de la République ne pourra pas se prévaloir d'un consensus, inexistant au vu des auditions.

Concernant l'abandon programmé des DRM uniquement sur la musique française c'est une mesurette qui ne doit tromper personne. Ou alors il faut aller au bout de la logique et prononcer, comme nous le souhaitons, l'acte de décès de la loi DADVSI : suppression de la protection juridique de ces verrous numériques, garantie de l'interopérabilité réelle, respect de l'usage légitime. Par exemple des systèmes de notification des droits (Right Notification System, reposant sur des standards ouverts, permettraient d'informer le public des actes permis par les auteurs tout en garantissant l'interopérabilité.

L'accord signé entre professionnels indique que les principes annoncés devront faire l'objet, après un an d'exécution, d'un rapport d'évaluation rendu public. Alors même que le bilan de la DADVSI (prévu par l'article 52 de la loi) qui devait être présenté par le gouvernement au parlement n'a pas été effectué.

Et le président de la République dans tout ça ?

Son discours est tellement énorme qu'on a du mal à y croire. Nicolas Sarkozy confirme à travers ce discours que lui et son entourage n'ont pas compris les différences fondamentales entre biens matériels et créations immatérielles.

L'APRIL sera évidemment présente auprès de tous les acteurs (parlementaires, internautes...) pour suivre ce qui s'annonce comme une DADVSI en pire.

Quelques articles presse suite à la publication du rapport Olivennes et l'accord signé :
  • # .

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Un autre article de PCInpact qui me semble plus intéressant que les réactions de google/youtube et dailymotion : http://www.pcinpact.com/actu/news/40269-olivennes-reactions-(...)

    Les réactions de l'APRIL, la ligue ODEBI, l’Adami, l’IFPI, le SNEP, la SCPP, la SPPF, L'UFC Que Choisir et le partit pirate français (ouf).

    Sinon je trouve ça mesquin de la part du rédacteur de l'article de sous entendre que nos dirigeants ne comprennent rien dans les nouvelles technologies. Ils ont bien des conseillers qui connaissent. Et puis quand on regarde le tour premier lien, on sent bien le professionnalisme de l'équipe qui fait le site web de l'Élysée : http://www.elysee.fr/elysee/elysee.fr/francais/interventions(...)
    "www.elysee.fr/elysee/elysee.fr/" <= Ça ne sent pas le pro de chez pro ça ?
    Quand à la partie "lettre_de_mission_du_president_de_la_republique_adressee_a_mme_christine_albanel_ministre_de_la_culture_et_de_la_communication" qui fait pale figure devant hureurl, il faut bien l'avouer, me semble un peu courte. on aurait pu mettre "lettre_de_mission_adressee_par_le_president_de_la_republique_actuelle_nicolais sarkozy_a_madamme_christine_albanel_ministre_de_la_culture_et_de_la_communication_et_des_majors".

    http:// www.site_ouaib.elysee.fr/elysee/le_palais_de_l_elysee/www/web/elysee.fr/francais_francaises/interventions/interventions_publiques/2007_apres_jc/juillet/5/20h/30min/lettre_de_mission_adressee_par_le_president_de_la_republique_actuelle_nicolas_sarkozy_a_madamme_christine_albanel_ministre_de_la_culture_et_de_la_communication_et_des_majors.46875168779213.asp.htm.php.html
    Voila. Ça c'est de l'url de dissailldeur.
  • # Cela ne s'améliorera donc jamais ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Je lutte pour ne pas m'énerver. J'essaie de me dire que c'est juste de la méconnaissance du sujet, qu'ils n'ont réellement pas compris la différence entre biens matériels et immatériels mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a encore de grosse magouille de gros sous derrière tout ça.

    Allez, positivons, plus cela ira loin, plus cela aura de chance d'exploser. Ah, on me dit dans mon oreillette que côté sécurité du territoire on est proche de la 10e loi répressive et que celui qui en est à l'origine a l'opinion de son côté.

    Bon, positivons, il reste le pessimisme...
    • [^] # Re: Cela ne s'améliorera donc jamais ?

      Posté par . Évalué à 10.

      pour l'histoire de gros sous ce n'est pas faux.

      la commission (encore une) chargé de la repression seras financé par l'etat, et en son sein je presume qu'il y auras des gas de la snep et affilié. Les ayants droit (a mon pied au cul) ne debourserons donc pas un centime, meme pas en frais d'avocat.

      oui la justice c'est long et c'est chere.

      lors de la signature j'y ai vu des tetes d'artistes connu et bien artiste connu, sachez que deja je n'achetais pas grand choses de vous mais maintenant, le boycotte seras TOTAL, vous n'aurez PAS UN RADIS et mes parents/amis seront converti a ce principe

      et en plus je ne telechargerais vraiment RIEN de RIEN, meme sur vos platforme de telechargement 'legal', et je ferais passer le mots.

      grrrrrrr, nan mais sans deconner
  • # Les tribulations d'un Sarko en chine ....

    Posté par . Évalué à 10.

    ... et hop la france de la rupture se met au diapason en matiere de repression.

    C'est vrai a quoi ca sert un juge quand on a des juristes travaillant pour les majors ?

    A croire qu'un proces ou un accuse puisse se defendre c'est une mauvaise idee.

    A ben non ... c'est vrai que maintenant que j'y repense ... son gouvernement ferme aussi les tribunaux ...

    Donc finalement, il a raison notre omnipresident.
  • # Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il est gênant que le conflit d’intérêt évident n'étonne personne. Un marchand de musique, évidemment, recommandera des changements dont le but sera de protéger les marchands de musique. Notons que, dans son rapport, monsieur Olivennes prétend seulement que, économiquement, l’échange de musique nuit à l’industrie du disque.

    S’il sait que le téléchargement profite directement à la culture musicale, il s’en fout, comme il se moque des effets culturels néfastes des filtrages automatiques qu’il préconise (recommandations 8 et 9), des problèmes évidents d’identification des téléchargeurs (recommandation 13) qui iront simplement télécharger sur le réseau du voisin ou au macdo, et reconnait lui-même que ce qu’il demande est couteux pour l’État. Le but de monsieur Olivennes, c’est de vendre de la culture.

    La ministre de la Culture Albanel, qui l’a chargé de cette mission, a, encore une fois, l’air de nager où elle n’a pas pied — rappelez-vous le fiasco des licences 3G [1]. Demander à la Fnac comment protéger la culture part d’une tragique bonne intention, la ministre Albanel n’imaginant sans doute pas qu’il existe de la culture en dehors de l’industrie de la culture. Si elle était ministre de l’Environnement, elle commanderait des rapports à Total. Si elle était chargée de la réduction de la dette, elle appellerait Cofidis. Si elle s’occupait de la lutte contre le tabagisme, elle consulterait le cowboy Marlboro.

    Après l’amateurisme tous gouvernements confondus des dernières années, il est urgent que le prochain ministre de la Culture sache utiliser internet pour autre chose que ses emails.

    [1] http://snipurl.com/albanel
    • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

      Posté par . Évalué à 3.

      pour l'histoire avec free, cela aurait été rigolo si il avait fermé le service dl.free.fr pour avoir la fameuse license. du moins plutot pour emmerdé le gouvernement.

      nous l'avons fait donné nous la license.
    • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour répondre au titre : oui.

      Toutes les discussions sur le code de la consommation, le pouvoir d'achat se font en présence de représentants des grandes surfaces, de même que des représentants des consommateurs (que choisir entre autres), là, c'est pareil, la culture est représentée par Monsieur Fnac, et Monsieur École des Mines, internet par Madame Cnil, internautes par Messieurs StopDRM, le méchant consommateur par Monsieur polytechnique et l'ignorance par Christian Clavier.

      (La répartition des rôles que je fais est fantaisiste bien sur.
    • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

      Posté par . Évalué à 10.

      je me demande si toto il aura reconnu par la même occasion que la section informatique de ses magasins aura remarquablement bien marché depuis 10 ans avec la vente de graveurs de CDs, de CDs vierges et autres lecteurs mp3...

      c'est la FNAC qui devrait rembourser l'industrie du disque, ni plus ni moins. surtout que là le coupable^Wcomplice moqueur et passif qui s'est enrichi sans aucun risque pendant des années est parfaitement identifié
    • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

      Posté par . Évalué à 6.

      Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

      Oui, et c'est Emile Louis qui est charger de faire un rapport sur le transport scolaire des handicapés /o\

      Personnellement, je suis pour les DRM, pour une condamnation juste des internautes qui téléchargent des oeuvres sans l'autorisation des ayant droits mais contre les mesures de filtrage et pour le P2P.

      Je suis pour les DRM à conditions qu'un artiste ait le choix, et donc qu'une offre sans DRM existe.

      Quand quelqu'un ne veut pas être mon ami, je vais voir ailleurs. Si un artiste estime que les DRM sont nécessaires pour lui. Qu'il aille au diable, j'irais acheter/écouter ceux qui m'acceptent en tant que personne et non comme une vente potentielle. Donc, exit les CD achetés à la FNAC et bienvenu aux artistes libres comme RadioHead.

      Je suis pour la condamnation des internautes en cas d'activités illégale, à la condition que 1) la punition soit proportionnée à la contrefaçon. 2) que la preuve soit faite (et pas juste sur des log avec une IP, mais par une perquisition judiciaire.

      Cette histoire a trop durée. Il est temps que le consommateur tranche. s'il veut de la musique gratuitement, qu'il fasse l'effort de choisir les artistes qui acceptent le deal. C'est la loi.

      Je ne veux pas voir arriver un filtrage du P2P pour quelques millions de contrefacteurs indélicat. La liberté sur Internet est supérieure aux petits besoins de collectionneurs de MP3. Commencer à filtrer le contenu est une porte entreouverte que vont s'empresser d'enfoncer les gens qui ne supportent pas la démocratie.
      • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

        Posté par . Évalué à 8.

        Je suis pour la condamnation des internautes en cas d'activités illégale, à la condition que 1) la punition soit proportionnée à la contrefaçon. 2) que la preuve soit faite (et pas juste sur des log avec une IP, mais par une perquisition judiciaire.
        Je suis bien entendu contre toute activité illégale ... quoi que.

        Quel est la véritable activité illégale d'un téléchargeur de mp3 ?
        C'est quelqu'un qui souhaite découvrir des chansons et acheter celles qu'il aime le plus ?
        C'est un gros goinfre qui aime le tout gratuit ?
        C'est un étudiant qui de toute façon ne pourra pas acheter des milles et des cents ?
        C'est quelqu'un qui veut bien rémunérer l'artiste, mais pas la major ?
        C'est quelqu'un qui a reçu un mp3 d'un copain ? (comme on se passe des casettes de cd/video qu'on a bien aimé)?


        Dire "si tu n'a pas les sous, tu achète pas" est un peu hors de propos dans une économie immatériel, confère les différents cas sus cité.

        Si une major vend 1000 cd, quel est la part qui reviens aux véritables ayant droits ?
        Assez faible j'en ai peur. (une rumeur faisait état de 7% dans le cadre de la vente online)

        Alors pourquoi, avant de faire une chasse au sorcière, il ne faudrait pas définir strictement le cadre des différentes activités illégales, un peu comme les exceptions au droit d'auteur (pour lesquelles les != organismes touchent mazettes, mais ca on oublie).
        D'autant plus que le rapport spécifie que les contrefaçon effectué dans un but pécunier sont déjà couverte par la loi, et que de récentes études ont montré que le P2P pourrait augmenter les achats de cd, et pas les diminuer ( http://arstechnica.com/news.ars/post/20071120-canadian-repor(...) )


        Puis je rapelle que concevoir un P2P sans gestion des droits d'auteur peut etre considéré comme une activité illégale. Donc je suis moyennement chaud pour dire "ouais c'est un gros méchant qui fait des actes illégales"
        • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je suis tout à fait d'accord avec plop même si ca semble complétement politiquement incorrect.

          Nous devons deja payé des taxes pour ces gens. Maintenant, ils veulent filtrer Internet. Tout ca pour qu'une 'majorité' puisse toujours illégalement télécharger plein de mp3s.

          Vous voulez découvrir de nouveaux talents, ecouter de nouvelles choses. Vous avez les radios, les webradios, les concerts dans les bars près de chez vous, les médiathèques (pas trop nouveau quand même), les artistes qui veulent jouer le jeu.

          Je suis aussi d'accord que le système des majors est une vaste farce hypocrite. Mais ce n'est pas avec une telle attitude que les choses vont changer, bien au contraire à priori.

          Faites ce que vous voulez, mais en votre âme et conscience, est-ce que ca vaut le filtrage du Net ? ( et toutes les taxes qu'on paye déja (le concept de gratuité n'est pas le même pour tous : y'a des gens qui payent pour que d'autres puissent continuer à écouter leur petit mp3).
          • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

            Posté par . Évalué à 8.

            je n'essayais pas de défendre un coté ou de l'autre, ce que j'essayais de mettre en avant c'était plutôt cette phrase :

            Alors pourquoi, avant de faire une chasse au sorcière, il ne faudrait pas définir strictement le cadre des différentes activités illégales, un peu comme les exceptions au droit d'auteur

            En montrant des exemples qui semble illégaux , mais pas forcément immoraux.

            Mais ce n'est pas avec une telle attitude que les choses vont changer, bien au contraire à priori.
            Avant les méchants pirates c'était les pédophiles naziste terroristes (tout un programme, ils cumulent les trois ces gens).

            est-ce que ca vaut le filtrage du Net ?
            RIEN ne vaut une atteinte à la liberté d'expression.
            Ce sont ceux qui foutent cette politiques, et n'ont pas ceux qui leurs servent d'excuses, qu'il faut condamner.

            C'est un peu comme dans les films ou tu vois le méchant qui dis "Si tu sors pas, je la tue. Ca sera toi le responsable de sa mort". Ben non, désolé, c'est le gars qui appuie sur la détente le responsable, pas le gars qui se cache.

            et toutes les taxes qu'on paye déja (le concept de gratuité n'est pas le même pour tous : y'a des gens qui payent pour que d'autres puissent continuer à écouter leur petit mp3
            Officiellement la taxe c'est pour contrebalancer le fait que tu n'achète pas un cd avec ton autoradio; le meme cd pour ton baladeur mp3 , et a nouveau le meme cd pour ta chaine hifi, mais au comble de la méchanceté, tu ose copier ton cd pour ton autoradio (pour éviter de le rayer, les autoradio étant pas forcément tip top, surtout quand y'a quelques bosses sur la routes) et que tu a oser ripper un cd légal pour l'écouter sur un appreil sans lecteur de cd.

            Ils veulent meme taxer les consoles de jeux ! (alors qu'elles ne lisent pratiquement que les CDA) sous pretexte que tu peux ripper de la musique dedans (pour l'écouter pendant un jeux par exemple).
            • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              > En montrant des exemples qui semble illégaux , mais pas forcément immoraux.

              Je trouve ca globalement immoral d'utiliser un logiciel, ecouter une musique, visionner un film sans en respecter la licence, le copyright, etc...

              > Mais ce n'est pas avec une telle attitude que les choses vont changer, bien au contraire à priori.
              Avant les méchants pirates c'était les pédophiles naziste terroristes (tout un programme, ils cumulent les trois ces gens).

              Je parlais de faire changer les artistes (voir les majors mais je ne reve pas trop).

              > est-ce que ca vaut le filtrage du Net ?
              RIEN ne vaut une atteinte à la liberté d'expression.
              Ce sont ceux qui foutent cette politiques, et n'ont pas ceux qui leurs servent d'excuses, qu'il faut condamner.

              Je condamme tout autant ce gouvernement .... liberticide et d'autres adjectifs peu flatteur. Mais bon, je suis aussi fatigué qu'on fasse comme si tous ces gens étaient dans leur bon droit. Il y'a peut-être (sûrement) un problème d'accès à la culture mais ceci n'est pas la solution (et je doute qu'il s'agisse vraiment d'un accès à la culture, je dirai que c'est une dérive du consummérisme / goinfrage / j'en ai vu plus que moin voisin et j'etale (rayez la mention inutile)) (et personne ne parle du livre, pourtant c'est le premier accès à la culture amha).
              • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

                Posté par . Évalué à 4.

                Je trouve ça globalement immoral d'utiliser un logiciel, ecouter une musique, visionner un film sans en respecter la licence, le copyright, etc...
                Moi je trouve pas ça immoral d'essayer de développer un logiciel de P2P, pourtant ça peut être illégal.

                Mais bon, je suis aussi fatigué qu'on fasse comme si tous ces gens étaient dans leur bon droit.
                Ce n'était pas le but de mon propos, je m'en excuse si je me suis mal exprimé.

                (et je doute qu'il s'agisse vraiment d'un accès à la culture, je dirai que c'est une dérive du consummérisme / goinfrage / j'en ai vu plus que moin voisin et j'etale (rayez la mention inutile))
                Il y a un changement dans l'accés à la culture, changement que les majors n'ont pas prévu pas anticipé, et elles essaient maintenant de faire voter des lois pour protéger de leurs inactions.
                Une entreprise normal, si elle ne suis pas son marché, elle meurent. Pourquoi est ce que les majors (je parle de majors et pas d'artistes, nuances) elles auraient des passes droits et des lois sur mesures ?

                Oui il y a un changement d'accès, non ce n'est pas forcément préjudiciable aux artistes ou aux consommateurs (cf les autres liens). Mais pour discuter de ça, il faudrait déjà que tout le monde se mettent autour de la table avec une ouverture d'esprit que peu ont aujourd'hui (consommateurs comme ayants droits), chacun ayant peur que l'autre lui vole son bout de gras.

                De toute façon, qu'est ce qui risque de se passer ? L'apparition de VPN , darknet, F2F, P2P anonyme, et autre "joyeuseté" (bien souvent très beau d'un point de vue technologique), et du chiffrement de dd.
                Bon ce n'est pas moi qui vais être contre, vu que ça va permettre une meilleure sécurité des données de tout poil ;)
        • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est quelqu'un qui souhaite découvrir des chansons et acheter celles qu'il aime le plus ?
          Beaucoup de site genre lastfm, fnac... permette d'écouter la musique en streaming.

          C'est un gros goinfre qui aime le tout gratuit ?
          Typiquement le genre de comportement d'idiot. Qu'on leur coupe la tête.

          C'est un étudiant qui de toute façon ne pourra pas acheter des milles et des cents ?

          Halte a l'hypocrisie. J'ai été étudiant, et je n'avais pas d'Ipod, de PC portable, de téléphone portable, une PS3 et 30 jeux à 80euros mais une tonne de CD/Vynil. Si le gars veut de la musique qu'il prévoir du budget pour.

          C'est quelqu'un qui veut bien rémunérer l'artiste, mais pas la major ?

          Des tas d'artistes ne sont pas affilier à des majors. Que les gens prennent la peine de les découvrir ou s'ils n'ont pas l'envie ou le temps. Qu'ils achètent leur musique à la Fnac comme ils vont acheter leurs hamburgers aux Mac Do.

          C'est quelqu'un qui a reçu un mp3 d'un copain ? (comme on se passe des casettes de cd/video qu'on a bien aimé)?

          Pour ça, on paye une taxe sur les supports et un droit à la copie privé. Les majors se sont bien rendu compte que le bouche à oreille ne marche plus.

          Je ne suis pas un fan des majors et compagnie mais que penser des comportements suivants?


          Récupérer les films avant leur sortie aux cinéma
          Avoir 45 000 MP3 récupérer sur le net pour pas un rond
          Ne pas payer aucuns logiciels proprio sans faire l'effort de voir qu'il existe du libre
          Continuer de pirater la série "heroes S2" alors qu'une offre VOD à 2,99euro les 2 épisodes existe.


          Donc, arrêtons l'hypocrisie du pauvre étudiant et battons nous pour la liberté sur internet. Mais le mot liberté implique un respect des règles.
          • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

            Posté par . Évalué à 8.

            Halte a l'hypocrisie. J'ai été étudiant, et je n'avais pas d'Ipod, de PC portable, de téléphone portable, une PS3 et 30 jeux à 80euros mais une tonne de CD/Vynil. Si le gars veut de la musique qu'il prévoir du budget pour.
            Si tu préfère : le gars qui touche 1200¤ par mois, qui a sa femme et deux enfants a nourrir, qui vis en banlieu parisienne avec un loyer de 700¤ (un 40 m²)
            Retire les charges, les impots, la bouffe, tu verras le budget qu'il a... et il a pas forcément une ps3 et 30 jeux , un téléphone portable et un pc portable.

            Si il y a un problème dans le pouvoir d'achat, c'est peut etre qu'il y a une raison. Et crois moi un certain nombre de personnes ont pas de pc portable/ipod etc... et ont quand meme des problèmes pour boucler les fins de mois.


            Beaucoup de site genre lastfm, fnac... permette d'écouter la musique en streaming.
            Voyons voir :
            fnac : recherche ex driver, et trouve moi donc le flux en streaming pour ces cd (j'en ai deux sur mon étagères).
            Regardons lastfm (bon on passe sur le fait qu'il rend mal sur konqueror) ... a il trouve bien ex driver, mais propose rien pour les écouter. \o/

            marrant d'ailleur, je suis sur d'avoir au moins 4 cd ou tu trouve pratiquement pas les chansons sur le net ...

            Des tas d'artistes ne sont pas affilier à des majors.
            C'est pas franchement ceux qui sont distribué et mis en tête de gondole par la fnac. De même pas forcément ceux qui ont été pris en compte dans le rapport olivennes.


            Que les gens prennent la peine de les découvrir ou s'ils n'ont pas l'envie ou le temps.
            Faut déjà savoir OÙ les découvrirs. Certains se disent "tiens j'aime bien ce genre de musique, mais où chercher?". Alors tu vas dans les bars (bars jazz par ex), tu parle avec les groupes qui viennent se produire, etc...
            mais si tu bosse en même temps, tu peux pas le faire tout les soirs non plus, faut pas déconner.


            Récupérer les films avant leur sortie aux cinéma
            Tu veux dire attendre 6 mois qu'ils sortent en france (si ils sortent) alors qu'une trad est déja disponible sur le net ?
            Tu veux dire payer 10¤ pour se dire "putain je me suis fait chier pendant le film".
            Perso je suis pas très films donc je n'ai pas vraiment fait ça, mais des fois faut aussir arrêter de penser que l'on est que des vaches à lait puissance 5.

            Allez exemple con : malgré les méchants pirates, aux usa ...
            Ben ils ont établis un nouveau record de bénéfice en 2007 !
            Pas mal hein : même nombre d'entrée, mais prix de la place plus importante.
            Alors avant de me dire que ce comportement est nuisible au cinéma, regardons un peu les chiffres.

            Continuer de pirater la série "heroes S2" alors qu'une offre VOD à 2,99euro les 2 épisodes existe.
            Tiens je parlait au boulot avec un type qui était a fond dans le légal. Ben il trouve les offres de VoD comme de la Grosse Merde !
            des 48h qui se trouvent etre des 25 heures , qualité pourrie, malgré un matos "compatible DRM windows" il a mis 4 heure pour le faire marcher.
            Histoire un petit peu plus complète :
            Ses enfants suivent une série . Il a pas réussi a l'enregistrer (son serveur multimédia est aussi tuner TNT). Il recherche un site ou l'acheter. Déjà il trouve pas des sites d'achats mais que de locations.
            Bon il trouve un site qui le loue pendant 48h.
            Il l'achète vendredi soir. Il essaie donc de le faire tourner sur son serveur multimédia (compatible drm windows) ... en se couchant vers 2j du mat il arrive à l'afficher.
            Dimanche matin il dis a ses enfant de mater l'épisode car économie numérique toussa, le soir elle y est plus.
            Il va pour lancer la vidéo, et pouf la licence dis qu'il a plus le droit de la lire. La licence était valide pour vendredi et samedi.
            Finalement ses enfants ont maté la copie analogique qu'il avait faite quand il avait réussi a la faire marcher à 2 heures du matin!

            Et heureusement que je parle de matériel compatible la! Imagine que j'eusse émis l'hypothèse que j'avais un linux ?
            A sous linux on a pas le droit de profiter de la culture, on doit passer son temps a coder en C sans doute .

            Mais le mot liberté implique un respect des règles.
            Quant les majors en respectent aucune (allez Kaze qui piratait allègrement du contenu, des majors condamné pour plagiat, disney idem avec son roi lion), quand les majors peuvent faire un doigt au clients, quand les majors escroquent ses clients (un cd en import du jap, c'est 10¤, un cd francais c'est 20¤ ... cherchez l'erreur) il est où le respect ?

            Je ne cautionne pas le kikoo lol qui dl "parce que c'est gratuit", mais le problème ne se résume pas en ces termes.

            (Et j'ai meme pas parlé du fansub ou autre! )
            • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

              Posté par . Évalué à -1.

              toutes ta belle diatribe sur le chômeur sdf père de 42 enfants qui gagne 2 euros est bien triste. Et je suis sincèrement désolé pour eux :-)

              Mais le jour où les pauvres avec un accès ADSL auront comme seule problème d'avoir une collection de cd décente, on aura fait un grand pas. Je crois qu'il est grand temps de quitter les arguments démago.

              Quand je lis :
              Tu veux dire attendre 6 mois qu'ils sortent en france
              Tu veux dire payer 10¤ pour se dire "putain je me suis fait chier pendant le film".

              Faut déjà savoir OÙ les découvrirs....si tu bosse en même temps, tu peux pas le faire tout les soirs non plus,...

              Si une demande existe, les offres commerciales apparaitront. C'est le jeu ma pauvre lucette. Mais si on se comporte comme des moutons, les bergers continueront à nous tondre.

              Pour la VOD, je suis chez Free, pas de problème pour lire sur ma télé la VOD. Avant, j'allais louer un DVD et je ne gueulais pas si j'avais une pénalité en cas de retard.

              Pour les majors, je les emmerde. Ca fait 3 ans que je n'achète plus que des CD autoproduit par des artistes cools.

              (Et j'ai meme pas parlé du fansub ou autre! )
              Etre fan de série faite par des gens qui vous "mettent des doigts" comme tu dis, c'est chacun son truc. Mais pas le mien.
              • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

                Posté par . Évalué à 1.

                toutes ta belle diatribe sur le chômeur sdf père de 42 enfants qui gagne 2 euros est bien triste. Et je suis sincèrement désolé pour eux :-)
                Pour info, 50 % des francais gagnent moins de 2000¤ (C'est le salaire moyen en france).
                Si je parle d'employé ou d'ouvriers , et plus de cadre, cela descend à 1500¤
                700¤ est le prix d'un loyer de 40 m à paris et banlieu (dépend de la banlieux certes).

                Tu vois, les chiffres je ne les inventes pas.

                ( pour les salaires moyens net http://www.insee.fr/fr/ffc/chifcle_fiche.asp?tab_id=38
                )

                Pour la VOD, je suis chez Free, pas de problème pour lire sur ma télé la VOD.
                Je suis aussi chez free ... et j'ai pas de télé connecté à la freebox.
                D'où problème pour lire la VoD

                Ah faut aussi acheter une télé inutile, un écran d'ordi ca suffit plus pour afficher des images?
                Et je peux préter un "VoD" a un copain (comme je prête mes bouquins ou mes cd) ? A tiens non.


                Pour les majors, je les emmerde. Ca fait 3 ans que je n'achète plus que des CD autoproduit par des artistes cools.
                Ca fait 10 ans que j'achète pas des cd français ou américains, donc...

                Si une demande existe, les offres commerciales apparaitront.
                Si la demande est assez forte et prête a se faire plumer oui.
                Sinon non.

                Sinon ta façon de dire "c'est le jeu lucette" ca me fait furieusement penser à :
                "C'est le jeu, si tu veux découvrir, il faut que tu te tape tous les bars, alors que par le P2P tu pourrais aussi (un pote t'envoi un mp3, t'aime bien, tu dl l'album pour le regarder, tu aime ou pas, et suivant ca tu achete (si c'est possible ou pas) )
                mais comme j'ai décidé que ce jeux la je l'aimais pas, tu dois souffrir mon gars. Tu es bien allé à la messe ? Non? Va te confesser et réciter "je n'utiliserais jamais le P2P, je n'utiliserais jamais le P2P"


                Etre fan de série faite par des gens qui vous "mettent des doigts" comme tu dis,
                Euh tu peux me citer ou j'ai dis ça là ?

                c'est chacun son truc. Mais pas le mien.
                Ah ben quant tu comprend pas a quoi tu réponds, ca peut sembler plus dur que c'est pas ton truc ou que ca l'est.
                Depuis quand les fansubs font du fansub de la snep ?
                • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je sais que la vie est dure pour beaucoup.

                  problème pour lire la VoD
                  Ok, on ne va pas en faire un plat

                  acheter une télé inutile,
                  http://www.insee.fr/fr/ffc/chifcle_fiche.asp?ref_id=NATSOS05(...)

                  94,8% des gens ont un téléviseur. je pense qu'ils s'en servent. Si techniquement la VOD est difficile pour nos plateformes libres (ce qui est vrai) et si la demande est là, je pense qu'apparaitra un jour un moyen satisfaisant de le faire. Ca marche comme ça chez les OS alternatifs depuis la nuit des temps.

                  Et je peux préter un "VoD" a un copain
                  La VOD est de la location comme on louait avant des VHS ou des DVD. Il ne faut pas tout confondre.

                  Ca fait 10 ans que j'achète pas des cd
                  Je ne télécharge pas non plus de musique illégale (je veux rester cohérent) c'est aussi ton cas ? (c'est une question pas une attaque)

                  Va te confesser et réciter "je n'utiliserais jamais le P2P"
                  j'utilise le P2P pour des trucs légaux.

                  Pour découvrir un chanteur, on peut faire comme ça aussi :
                  un pote m'envoie le nom d'un groupe, j'écoute sur un site de streaming si le groupe me plait, si oui, j'achète le CD ou les fichiers sans DRM.

                  Pour les fanssubs, mon idée est que n'aimant pas les majors (comme beaucoup) je ne veux pas être fan d'une série qui serait le produit de ces majors. Question de cohérence.

                  C'est mon opinion, mais je suppose qu'il est plus satisfaisant de moinsser le message plutôt qu'essayer de comprendre mon point de vue.

                  Je crois qu'on s'éloigne des questions de fond pour s'attacher sur des détails.
                  • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je ne télécharge pas non plus de musique illégale (je veux rester cohérent) c'est aussi ton cas ? (c'est une question pas une attaque)

                    Non, mais je ne télécharge ni musique européenne ni musique américaine, ni film européen, ni film américain.
                    Je reste moi aussi cohérent : j'aime pas cette musique/film, point barre (Ah si j'ai dl un moment un morceau que j'avais écouté à la radio pour savoir si c'était bien celui la que j'avais entendu et noté l'artiste : benny goodman)

                    je ne veux pas être fan d'une série qui serait le produit de ces majors.
                    une série de fansub qui appartient à vivendi ou sony ? Perso j'en ai pas vu.
                    On parle peut être pas du même fansub non plus, ou tu parle peut être des majors au sens très larges (ie tout corporation qui produit des artistes)

                    Perso je parle de trucs dont la représentation en france est proche de 0.1% dans le circuit commercial (et encore, 0.1%, je suis gentil).
                    Je parle de trucs ou les boites commerciales française, trop souvent, massacrent la qualité à la tronçonneuse. Ne respectent pas l'atmosphère de l'original, etc...


                    Je crois qu'on s'éloigne des questions de fond pour s'attacher sur des détails.
                    Ca doit indiquer qu'on est d'accord sur le fond, mais pas sur la forme ;)
                • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pour info, 50 % des francais gagnent moins de 2000¤ (C'est le salaire moyen en france).


                  s/moyen/median/
                • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  "Pour info, 50 % des francais gagnent moins de 2000¤ (C'est le salaire moyen en france)."
                  Désolé, mais la moyenne n'est pas la médiane .
                  Par exemple si 3 personnes gagnent 1000 ¤ et 1 personne gagne 4000 ¤, la moyenne est de 1250 ¤ et il y a 75 % des personnes qui gagnent moins que le salaire moyen .
          • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

            Posté par . Évalué à 5.

            Bravo.

            Entre le donneur d' ordre et l' exécutant, qui est le responsable ?
            (pour moi : les deux)

            Cette situation a été crée tout d' abord par le comportement d' une majorité de gens :
            D' un mode de copie familial / entourage, internet a permis un mode de copie 'planétaire'.
            De plus l' éventuelle auto-modération de copie, faisant partie d' un nb de copies tolérables, pèse peu devant la facilité d' accès et le sentiment de dé-responsabilisation dûe au nombre d' acteurs.

            Ils espèraient laisser le téléchargement illégal s' ancrer dans les habitudes afin de tracer le canal d' un nouveau mode de consommation, puis de taper sur les doigts et vendre de la culture avec ce nouveau canal. Le problème est que les ventes ne décollent pas vraiment aussi vite qu' il auraient pu le souhaiter, et que le téléchargement illégal continue, lui.
            _ les majors : "allo les pompiers ? j' ai mis le feu, vous pourriez l' éteindre svp ?"

            Mais "l' origine" des premiers téléchargements et, après, le comportement d' une majorité de gens ne peuvent justifier une résignation :

            Interdit on les étals sur les marchés parceque les enfants peuvent facilement y chiper des pommes ?
            Laisse t on le rôle d' enquêteurs, contre le vol, aux commerçants d' un marché ?
            Laisse t on le rôle de juges, quel vol est + grâve, aux commerçants d' un marché ?

            C' est fou ce qu' on arrive à faire gober aux gens dès lors que les mots "internet" et "nouvelles technologies" sont prononcés...

            Reste les propositions effectives du rapport Albanel. Et si je n' ai pas encore tout lu, il me semble que ce rapport est plutôt teinté de bon sens et de volonté de convergence d' intérêts.
            Reste à voir comment il sera interprété et comment certains points seront mis en oeuvre ... ?

            On peux aussi s' interroger sur la pertinence d' union entre la ligue Odebi, l' APRIL et UFC que choisir. On ne peux pas défendre des comportements irresponsables. Là, j' ai un mauvais goût dans la bouche du genre "les gros copieux du net l' ont belle de brandir l' interopérabilité et la liberté... Ils nous plombent ces arguments, oui !!!"

            Donc, arrêtons l'hypocrisie du pauvre étudiant et battons nous pour la liberté sur internet. C' est finalement l' essence du problème : Tant que les gens auront besoin d' un flic -privé- virtuel pour rappeler que tel fait est illégal, le flicage remplace leur carrence de capacité d' autonomie.
            Mais le mot liberté implique un respect des règlesS' il y a des règles c' est déjà pour répondre à un besoin de cadre (...) S' il y a des flics c' est pour limiter les abus par débordement du cadre.
            Et si personne n' avait besoin de tout ça pour vivre en harmonie avec les autres, alors nous serions tous anarchistes ;)


            Une hypothèse / possibilité qui risque d' en faire bondir plus d' un :
            faits :
            __ copies sauvages trop importantes
            __ volonté d' enlever des libertés sous le pretexte du fait précédent.

            Pour empêcher les copies sauvages trop importantes, il n' y a pas que le "flicage privé" (qu' on autorise des sociètés privées à avoir un pouvoir d' enquètes sur le net me fait vomir, je préfère qu' on donne plus de moyens à la police scientifique, bref). Ce flicage privé peu se faire grâce à des drm, grâce à de la surveillance du réseau, à des méthodes filtrages, etc etc... Un point commun réunis tout ces outils : ils restreignent la liberté des usagers du net, toute la liberté, pour lutter un abus de comportement, spécifique.

            Une autre méthode tout aussi efficace en terme de résultats serait de ficher.
            Ben oui, ça fait mal au cul, mais si l' utilisation du net était mieux surveillés, il n' y aurait pas besoin de restreindre des libertés : les comportements de ceux allant trop loin sont enregistrés et peuvent éventuellement servir à la justice, dans le cas d' une plainte ou d' une enquète.
            "je suis fiché et je m' en fiche, tant qu' on a tous accès à notre fiche"

            Messieurs, sommes nous prêts à accepter cela en échange de l' abandon de toutes mesures restrictives d' utilisation ?
            Le fait de pouvoir le faire, mais de ne pas le faire parcequ' on sait que c' est illégal et c' est tracé, suffira t il à votre avis à faire changer le comportement des 'abuseurs' ?

            Et nous, nous sommes prêts à cela ? Si non, que défendons nous vraiment, alors ?











            mes_2_cents_c_est_lundi
            • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

              Posté par . Évalué à 4.

              très bon post, on part du même constat, mais notre conclusion diffère :)

              Messieurs, sommes nous prêts à accepter cela en échange de l' abandon de toutes mesures restrictives d' utilisation ?


              Personnellement, je prône l'inverse. L'utilisation massive de DRM, la condamnation massive des internautes indélicats par des autorités publiques...

              Je préfère me passer de musique/film provenant des majors plutôt que d'être fiché. (hors de question pour moi d'utiliser des DRM)

              Parce que le flicage, on sait quand ca commence, mais on ne sait pas quand ca s'arrête. Aujourd'hui, on flique sur la musique, mais une fois le système mis en place, il est facile d'étendre le système et fliquer les positions politiques, syndicales... On l'a vu avec le scandale des écoutes téléphoniques.

              Le début d'un flicage sous prétexte de P2P musicales est le début de la fin de notre système de liberté. Tout comme je m'oppose aux fichages ADN systématiques ou autres moyens de profilage, je m'oppose au flicage numérique.

              Alors, qu'on condamne ceux qui abusent du système et qu'on laisse les honnêtes citoyens surfer en paix.

              Mais ça n'arrivera jamais, parce que politiquement, les majors ne peuvent se permettent de se mettre à dos les clients. Alors, ils préfèrent que çà soit d'autres qui tapent dessus.

              Les majors ont déjà démontré leurs inefficacités à évoluer. Elles ne sont pas indispensable à la survie de la musique. Les diplodocus ont disparu, P Nègre ne va pas tarder à le rejoindre. Mais je ne veux pas qu'il emporte notre liberté au passage.
            • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

              Posté par . Évalué à 3.

              il me semble que ce rapport est plutôt teinté de bon sens et de volonté de convergence d' intérêts.
              Faire du flitrage de ports ou faire du filtrage par empreinte, avec une autorité "à la botte" des corporation, en faisant fi de la présomption d'innoncence, du piratage éventuelle de ton pc (tout le monde est pas WCE) c'est ce que tu apelle "teinté de bon sens et de convergence d'intérêts" ?

              Pas chez moi, désolé.

              On ne peux pas défendre des comportements irresponsables.
              Donc tu décide que les comportement des associations de défenses du consommateur et/ou des internautes sont par définition irresponsables.
              Un peu comme Olivennes dis "le piratage diminue les revenues des majors" (alors que de récents rapports tendent a prouver le contraire).

              Et la baisse du prix de la voiture, c'est aussi du au P2P ?

              Faut arreter la culpabilisation a tout crin!

              faits :
              __ copies sauvages trop importantes

              Fait pour l'instant non prouvé. Il y en a. Mais pourquoi "Trop" ?
              copies sauvages tout court. Qu'elles soient ou non importante qu'est ce que ca change ?
              Ca changerait quelquechose si une heuristique entre les MP3 dl et la baisse du CD existerait, mais la ca serait plutôt l'inverse!
              En plus les chiffres avancés sont au mieux fantaisistes!


              __ volonté d' enlever des libertés sous le pretexte du fait précédent.
              Comme tu le dis, c'est un prétexte. Tu as aussi celui des pedo nazis terroriste, ou encore des hacker de tout crin (LCEN ? )

              Pour empêcher les copies sauvages trop importantes,
              En partant sur des hypothèses non prouvées, ont a rarement des conclusions bonnes.

              mais si l' utilisation du net était mieux surveillés, il n' y aurait pas besoin de restreindre des libertés
              DUDH : Tout homme nait libre et égaux en droit.
              Tout homme a la liberté de s'exprimer.
              etc...

              Tu connais ca ?
              Surveillé ou pas, il n'y a JAMAIS besoin de restreindre des libertés.

              "Celui qui veut un peu plus de sécurité pour un peu moins de liberté mérite ni l'un ni l'autre" (franklin ou jefferson). On a suffisament répété cette phrase sur ce site pour que tout le monde la connaisse!

              les comportements de ceux allant trop loin sont enregistrés et peuvent éventuellement servir à la justice, dans le cas d' une plainte ou d' une enquète.
              Tu veux dire comme gary kasparov actuellement en russie ?
              Lui aussi il est allé trop loin pour toi, c'est ca ?
              • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

                Posté par . Évalué à 2.

                Donc tu décide que les comportement des associations de défenses du consommateur et/ou des internautes sont par définition irresponsables.


                Je ne crois pas ce qu'il a voulu dire. D'après ce que je lis, c'est le comportement des téléchargeurs MP3 contrefait qu'il trouve irresponsable.

                Et si ce comportement signifie à terme une diminution de la liberté de chacun sur internet. Alors oui, les gens qui téléchargent à outrance des MP3 ont un comportement irresponsable.

                faits :__ copies sauvages trop importantes Fait pour l'instant non prouvé. Il y en a. Mais pourquoi "Trop" ?

                Trop ou pas n'est pas le problème. il y en a, et la conséquence risque d'être la diminution de nos libertés. Alors, enlevons-leur l'excuse du téléchargement illégale et défendons nos libertés.

                Pour le reste de ton post, je suis tout à fait en phase avec toi.
                • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Et si ce comportement signifie à terme une diminution de la liberté de chacun sur internet. Alors oui, les gens qui téléchargent à outrance des MP3 ont un comportement irresponsable.
                  N'est ce pas celui qui enlève les libertés qui est irresponsables, que le bouc émissaire qui sert de prétexte ?

                  Il y a 10/15 ans, l'ors de l'arrivée d'internet, internet était considéré comme un tueur de relations sociales, tout comme le téléphone a son époque, ou comme la tv était considéré comme une tueuse de cinéma.

                  On a pas demandé de mettre un systeme de filtrage sur chaque télé pourtant (ni sur chaque magnéto).
          • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

            Posté par . Évalué à 4.

            La VoD -> super, ça peut être intéressant, malgré un tarif vidéo-club alors qu'on a pas de support. Sauf que tu regardes comment ça fonctionne et on te dit "WMPlayer uniquement", "IE uniquement" et ils prennent les Mac et les PC pour des systèmes d'exploitation (c'est TF1 en même temps...).

            Donc non, Heroes saison 2 ils peuvent se le garder, au moins mon DVD il était lisible sur toutes les platines (et on ne me fera pas croire qu'une copie numérique verrouillée ait le même coût qu'un support physique).

            La VoD ça peut être bien, mais sans le foutage de gueule.
            • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

              Posté par . Évalué à 2.

              Détail d'implantation :-)

              Comme je l'ai dit au dessus. J'utilise la VOD de Free, et tout marche bien avec ma télévision.

              Mais dans l'absolu, je suis d'accord. Mais les cartes ne sont pas dans les mains des consommateurs. Le cahier des charges est posé. Aux commerciaux/distributeurs de faire leur travail et de sortir les offres qui vont bien.
        • [^] # Re: Demanderait-on à É. Leclerc son avis sur le code de la consommation?

          Posté par . Évalué à 8.

          Quel est la véritable activité illégale d'un téléchargeur de mp3

          Celui qui a été obligé d'acheter un morceau en wma DRMé (pas d'autre choix des fois) et qui veut le lire sur son baladeur ogg/vorbis ou sur son système d'exploitation libre.
  • # Juge ou pas juge

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Y'a un truc que je comprends pas trop.
    La dépêche évoque : "la mise en place de « polices privées du net » qui dessaisit le juge et porte atteinte aux droits de la défense".

    Donc en lisant ça on pense que la fameuse décision de résiliation de l'abonnement internet du téléchargeur fou sera entre les mains d'un organisme privé. La justice ne pourra pas y mettre son nez et ce sera un recul de l'état de droit.

    Pourtant quand on clique sur le lien qui mène au texte signé : http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/index-olivenne(...)

    On peut lire ceci (c'est moi qui met en gras) :


    Les pouvoirs publics s'engagent :

    - à proposer au Parlement les textes législatifs et à prendre les mesures réglementaires, permettant de mettre en ½uvre un mécanisme d’avertissement et de sanction visant à désinciter l’atteinte portée aux droits de propriété intellectuelle sur les réseaux numériques. Ce mécanisme devrait reposer sur le principe de la responsabilité de l’abonné du fait de l’utilisation frauduleuse de son accès, actuellement posé à l’article L. 335-12 du Code de la propriété intellectuelle, et sera piloté par une autorité publique spécialisée, placée sous le contrôle du juge, en sorte de garantir les droits et libertés individuels. Cette autorité sera dotée des moyens humains et techniques nécessaires à l’avertissement et à la sanction. Sur plainte des ayants droit, directement ou à travers les structures habilitées par la loi à rechercher les manquements au respect des droits, elle enverra sous son timbre, par l’intermédiaire des fournisseurs d’accès à Internet, des messages électroniques d’avertissement au titulaire de l’abonnement. En cas de constatation d’un renouvellement du manquement, elle prendra, ou saisira le juge en vue de prendre, des sanctions à l’encontre du titulaire de l’abonnement, allant de l’interruption de l’accès à Internet à la résiliation du contrat Internet


    Plus bas on lit ceci :


    cette autorité disposera également, sous le contrôle du juge, de la capacité d’exiger des prestataires techniques (hébergeurs, fournisseurs d’accès, etc.) toutes mesures propres à prévenir un dommage ou à faire cesser un dommage occasionné par le contenu d’un service de communication en ligne




    Alors certes il y a ce méchant petit "ou" (dans "ou saisira le juge") qui incite à penser que la saisie du juge n'est qu'optionnelle. Mais comme cette nouvelle autorité publique est elle-même placée "sous le contrôle du juge" je ne vois pas trop ou est le recul de l'état de droit.
    Je pense que cet accord ne réduira pas le téléchargement (il existe une foultitude de moyens techniques de contournement....peut-être même est-ce l'occasion pour TOR de décoller enfin) mais en tout cas il ne me semble pas être le reflet d'un dessaisissement de la justice de ses prérogatives.
    Bien sûr je suis peut-être très con et j'ai manqué un truc ?
    • [^] # Re: Juge ou pas juge

      Posté par . Évalué à 1.

      La dépêche évoque : "la mise en place de « polices privées du net » qui dessaisit le juge et porte atteinte aux droits de la défense".


      C'est pour cela que j'ironise ci-dessous d'autant que la justice de proximite dans un autre projet gouvernemental en prends un sacre coup.

      La vrai question c'est qui controlera le controleur dans ses abus. (tel des erreurs ou l'absence de mediation).

      Pour les contournements, les reseaux cryptes P2P vont exploser dans les prochains mois.

      Ils vont finir par mettre en place un prelevement obligatoire sur les FAI mais surtout ils n'appelleront pas ca ... licence globale
      • [^] # Re: Juge ou pas juge

        Posté par . Évalué à 6.

        Ils n'appelleront pas ça licence globale tout simplement parce que ce prélèvement sera exactement comme la taxe pour copie privée (pour compenser des "pertes"), mais sans pour autant donner droit à la moindre chose. Pas du tout comme la licence globale, dont le but est d'avoir le droit, en échange, de partager ce qu'on veut.
    • [^] # Re: Juge ou pas juge

      Posté par . Évalué à 7.

      c'est comme les radars, tu vois...

      les radars, c'est pas automatique, tu peux contester et tout, promis.

      c'est quand même bien systématique et bien automatisé, hein.
    • [^] # Re: Juge ou pas juge

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est la technique classique des petits pas. Si le but final était mis clair et net sur la table, tout le monde serait choqué, scandalisé, mais en rajoutant un petit truc limite mais finalement accepté à chaque fois, on parvient au but final sans aucun doute.
      Tout est dans le dosage des petits pas, et là dessus j'avoue que les politiques y sont passés maîtres. C'est pour cela qu'il faut voir les implications à long termes des décisions politiques, et prend partie en fonction de celles ci plus qu'en fonction des implications directes qui sont, elles, faites pour être acceptables, et acceptées.
    • [^] # Re: Juge ou pas juge

      Posté par . Évalué à 8.

      Actuellement, un juge est nécessaire pour faire le lien entre une personne et une adresse IP.

      Dans le rapport Olivennes, il est dit explicitement qu'il faut faire sauter ce verrou
      ... Ce mécanisme n’est, à vrai dire, envisageable que si une disposition législative
      circonstanciée vient préciser que les adresses IP recueillies et stockées par les ayants droit et les
      fournisseurs d’accès ne constituent pas des données directement ou indirectement nominatives
      .Dès lors les fichiers détenus par les ayants droit et les fournisseurs d’accès pourraient être mis en
      oeuvre sans autorisation de la CNIL. La mission a en effet eu l’occasion de préciser (cf. supra
      3.3.1.2) que dans le cas contraire, les modifications législatives à envisager paraissent délicates (v.
      annexe, également). Mais il ne paraît pas impossible pour le législateur de déterminer lui-même la
      nature juridique d’une adresse IP. Toutefois, une telle évolution doit être appréciée avec
      prudence, en raison de son impact qui dépasse la question de la lutte contre la contrefaçon
      numérique. C’est en effet, de manière plus globale, les question essentielles du choix par les
      autorités publiques des outils de régulation de l’internet et de la protection des données
      personnelles sur les réseaux. A cet égard, on rappellera que la France entend organiser, dans le
      cadre de la présidence à venir de l’Union européenne, une réunion des commissions nationales
      traitant de la protection des données personnelles
      . ...

      Comme ce n'est pas très populaire, l'idée est d'utiliser la présidence tournante de l'Europe pour faire le sale boulot. Quite à dire ensuite, que c'est la faute aux fonctionnaires bruxellois.
  • # Un aspect positif

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Bien que je juge lamentable ce refus de voir l'évolution de la société comparable au "Locomotive act" http://en.wikipedia.org/wiki/Locomotive_Act (résumé sur http://www.caradisiac.com/php/fun_auto/personne/breves/lesbr(...) je vois un côté positif : les DRM ont du plomb dans l'aile et la loi DADVSI sent le moisi.

    Il a fallu 4 ans au "Locomotive act" pour être enterré, je pense qu'il faut encore quelques années pour que nos politiciens comprennent que nous virons au vingt-et-unième siècle.
    • [^] # Re: Un aspect positif

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    • [^] # Re: Un aspect positif

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Pour toi c'est quoi le côté positif ? Le fait que on dit que les DRM ont des problèmes mais on les garde quand même (voir les conditions dans le communiqué du SNEP...), que l'on garde leur protection juridique via DADVSI, que l'on ajoute du filtrage du net, du marquage des oeuvres, un fichier national des internautes, des polices privées, que l'on pipote sur un nouveau rapport d'évaluation dans un an, etc, etc. Alors c'est quoi le côté positif ? Le fait que ça va nous remotiver pour créer une nouvelle action dans le style EUCD.info et la pétition aux 170.000 signataires ? Que des « flashmobs » pourraient arriver en pleine période des achats de Noël ?
      • [^] # Re: Un aspect positif

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le fait de reconnaître que les DRM ont des problèmes est le seul élément positif. Certes ils ne compense rien de cette grosse bouse qu'est DADVSI, mais je le considère comme le premier indicateur d'une évolution future.
        C'est une toute petite éclaircie dans un ciel menaçant.
    • [^] # Re: Un aspect positif

      Posté par . Évalué à 3.

      Mouais ...

      Le plus ennuyeux, c'est qu'a priori, un accord est le résultat d'un compromis entre les diverses parties. Or, ça fait quand même un bon bout de temps que l'on sait que les DRM sont par nature inefficaces (le discours de Cory Doctorow chez Microsoft commence à dater, par exemple).
      Donc, là, ces messieurs des majors acceptent l'idée d'abandonner les DRM, alors que ces derniers n'ont jamais pu servir à quoique ce soit, et s'en tirent sans avoir l'air ridicule en devant avouer que les DRM ne fonctionnent pas.
      Ça c'est du compromis qui tue ... Faire croire qu'ils lâchent un point important sans que ce soit effectif.
  • # Du grand n'importe quoi ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Comme d'hab ...

    Le plus rigolo, c'est la possibilité d'acheter un morceau de musique sur n'importe quel site A, et de l'écouter sur n'importe quel lecteur B ...

    S'ils arrivent à faire faire ça, dans les 10 ans à venir : respect ...

    Sinon, c'est comme d'hab, un ensemble de mesure qui seront inapplicables, et que même si c'était le cas ; ça ne changerait vraiment rien ....

    Ce qui me terrorise moi, surtout ... c'est la nullité de notre gouvernement face à l'ère numérique. ça me fait vraiment peur.
  • # Vous avez rien compris

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est pour la grandeur et le renouveau de la France dans le cadre de sa grande mission civilisatrice. Extrait du discours présidentiel:

    Grâce à vous et à cet accord, la France va retrouver une position de pays « leader » dans la campagne de « civilisation » des nouveaux réseaux.


    La Loi et la Justice triompheront:

    Mais Internet ne doit pas être un « Far Ouest » high-tech, une zone de non droit où des « hors-la-loi » peuvent piller sans réserve(...)


    J'aime bien cette image, très romantique.

    (...) le début d’une « nouvelle alliance » entre professionnels des industries culturelles et professionnels des réseaux


    On ne parle des internautes que pour leur rappeller leur rôle de consommateur. Le but de cette démarche c'est relancer l'industrie de la culture. Normal, la civilisation, c'est d'abord le business.
    • [^] # Re: Vous avez rien compris

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      On a l'intégrale de ce discours ridicule dont je n'ai vu que qq secondes à la télé ?
      Ptet sur le site de l'Elysée...
      Ah ben oui...
      http://www.elysee.fr/webtv/ "Discours du Président de la République sur la politique culturelle et les industries numériques" (où il passe 3 minutes en hors-sujet sur les grêves...) Bien sur c'est du flash, donc très interopérable :D
      • [^] # Re: Vous avez rien compris

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        PR TV... ROTFLMAO
      • [^] # Re: Vous avez rien compris

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il faut surtout écouter la fin du discours, les 2 dernières minutes sont affligeantes ! Ce n'est pas dans le discours officiel.
        On a là un résumé complet de son mode de pensé.
        De toute façon il tellement têtu que je ne pense pas que ça serve à quelque chose qu'un organisme essaye de lui faire entendre raison, c'est peine perdu, vivement dans 5 ans...enfin sauf si les français re-votent pareil :(
      • [^] # Re: Vous avez rien compris

        Posté par . Évalué à 3.

        Ce serait interressant de retrouver les fameux engagements qu'aurait pris Sarkozy concernant la protection du droit d'auteur.

        Lors de l'examen de DADVSI, il n'a pas été aussi présent que ce qu'il avance si ce n'est sa brêve oposition à la licence globale.
        De plus, pendant les élections présidentielles, il n'a que partiellement répondu à l'initiative candidats.fr http://www.candidats.fr/index.php/2007/05/16/75-la-reponse-d(...)

        Depuis 3 ans, j'ai répondu présent chaque fois qu'il a fallu faire valloir le droit légitime des auteurs et de ceux qui contribuent à leur expression sur l'illusion et même sur le mensonge de la gratuité...

        Je trouve ça effarant de considérer qu'une oeuvre est automatiquement destinées à devenir un produit commercial. La culture n'est PAS un produit de consommation! Elle était là bien avant l'industrie du disque (et autres Majors) et sera encore là bien après eux.
        Il faut arrêter d'affirmer que l'industrie est à la base de la culture.

        Une fois de plus, ce sont les premiers concernés, les citoyens, qui sont les derniers écoutés bien qu'ils soient entendus.
    • [^] # Re: Vous avez rien compris

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Industrie de la culture... je parlerais plutôt d'industrie du divertissement mais ce n'est pas politiquement correct :-)

      Il va bien finir par y avoir plus de lois pour protéger cette industrie que pour lutter contre des trucs anodins comme le traffic de drogue ou celui de personnes...

      Saint Euro, protège nous /o\

      ---
      Ce message est composé de 20% d'humour et de 80% d'ironie. À consommer sans modération.
      • [^] # Re: Vous avez rien compris

        Posté par . Évalué à 4.

        au contraire, c'est très parlant, ça rajoute de grands artistes comme Arthur et Cauet à cette sombre farce

        ces lois vont protéger cette industrie, certes, mais ni les artistes ni la création. enfin, juste assez pour que l'industrie qui les parasite survive, juste un petit pool d'esclaves bien dociles et qui leur devra tout.

        les autres subiront le traitement Nougaro, pas rentables, hop, oubliés dans la misère
      • [^] # Re: Vous avez rien compris

        Posté par . Évalué à 2.

        en idf, il semblerait que près de la moitié du système judiciaire (flics, juge, ...) soit utilisée pour lutté contre ... les méchants clandestins.
  • # Sarko a pété le frein

    Posté par . Évalué à 9.

    C'est foutu, ils vont dans le mur.

    L'idée que les copains des copains de lagardère et compagnie continuent à gagner des montagnes de fric, en faisant passer des lois liberticides, me répugne au plus haut point.

    D'un autre côté, où est le problème, qui télécharge encore le genre de produit culturel qu'on trouve à la fnouc ? (le mot 'culturel' est de trop, mais nécessaire à la compréhension de la phrase).

    Les contenus libres sur le net suffisent amplement à étancher la soif du plus gourmand en culture des citoyens...

    D'autre part, je me demande à quel point un chargé de mission doit être neutre sur le sujet qu'on lui propose : je suppose que dans une démocratie, celui ci ne doit pas avoir de préférences visibles pour un bord ou l'autre du débat, mais je dois être trop naïf. Choisir un mec qui a vendu des graveurs et des CD vierges pendant des années pour traiter de ce sujet est surement la 1ère balle qu'ils se sont tirés dans le pied.
    Tant pis pour eux.
  • # Franchement

    Posté par . Évalué à 10.

    Vous attendiez quoi d'un directeur de Pinault-Printemps-La Redoute, faisant partie des grands amis de M. Le President, qui a lui-meme deja annonce ses intentions depuis longtemps sur ce sujet (et les sujets connexes, du genre logiciels libres, brevets, etc...). J'espere qu'aucun de ceux qui se plaignent actuellement n'ont vote pour un tel president ou une telle assemblee.
  • # Et sinon...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Cette semaine, j'ai découvert sur Jamendo plusieurs artistes fabuleux :

    - Brad Sucks sur l'album I don't know what i'm doing
    Un artiste canadien dans un mélange electro-rock subtil
    http://www.jamendo.com/fr/album/3798/

    - Whiteroom et leur album eponyme
    Un groupe canadien pour album tout en douceur
    http://www.jamendo.com/fr/album/4244/

    - Johannes Hopfner sur l'album Soft night
    Musique folk moderne avec des références à d'autres styles très intéressantes
    http://www.jamendo.com/fr/album/2115/

    - Niconoclaste sur l'album Les stances sibyllines
    Un album rap/hiphop poétique, des paroles superbes sur de belles mélodies
    http://www.jamendo.com/fr/album/1153/

    - musicforcap sur l'album I miss me
    Du rock dépouillé avec une voix féminine pour des rappels de The Kills
    http://www.jamendo.com/fr/album/5278/

    J'ai téléchargé tous ces albums en P2P sur BitTorrent au format Ogg/Vorbis. Je les ai transféré sur mon lecteur portable numérique sans me faire insulter, je les ai gravé sur CD pour me détendre dans les embouteillages et je les ai même mis sur mon site Internet pour les partager avec mes amis. Ces artistes ont du être ravis que je diffuse leur musique.

    De plus, l'album de Radiohead que j'ai téléchargé sur leur site Internet pour 5£ est excellent.

    Celui de Barbara Hendrix doit l'être tout autant :
    http://arteverum.believe.fr/?country=fr

    Certainement que ceux de Nine Inch Nails, Oasis, Jamiroquaï, Paul McCartney, Saul williams et Daft Punk ne le seront pas moins.

    Également, je lis celà en bas de jamendo.fr :

    Statistiques
    * 5779 albums publiés
    * 209573 membres actifs
    * 56733 critiques d'albums

    Et ceci en haut de dogmazic.net :

    1330 heures de musique disponibles, soit 17156 morceaux par 1901 groupes et 158 labels sous 27 licences écoutés ou téléchargés 29689541 fois en 1035 jours, cela en toute quiétude et en toute légalité


    Tout ça pour dire que, les majors, en ne surveillant que les méchants pirates, en n'écoutant que leurs avocats et leurs actionnaires, oublient d'écouter leurs artistes. À force de ne regarder que devant eux, ils ne voient pas que derrière eux leurs "ouvriers" se barrent en nombre . À croire que la culture, ce n'est plus leur domaine.

    Sans remettre en cause l'indaptabilité de ces propositions et l'opposition qu'il faut exprimer, je pense sincèrement que le marché et ses "consommateurs" décideront de leur avenir.
    • [^] # Re: Et sinon...

      Posté par . Évalué à 9.

      C'est sûr,. mais ça n'est pas non plus une raison pour faire comme si ces produits culturels dits "libres" n'étaient pas exemples de problèmes.

      La plupart d'entre eux ne sont pas libres. Ils ont simplement gratuits. Je ne comprends pas pourquoi sur Linux fr on est pris pour un bouseux (à juste titre) quand on confond un freeware et un logiciel libre, et que par contre sur la musique, on a le droit de dire ce qu'on veut. Il y avait aussi des rumeurs (fondées ou pas) sur la présence d'artistes SACEM sur Jamendo par exemple; et d'après ce que j'ai pu en voir, il faut bien comprendre que Jamendo n'est pas une association de bienfaisance pour la culture libre : il y a beaucoup d'artistes qui profitent de cette plate forme pour se faire connaitre, et uniquement pour se faire connaitre; dès que la possibilité de rentrer dans le système apparaitra, ils déserteront Jamendo. Je ne pense pas qu'on puisse parler d'une génération d'artistes concvaincus par la musique libre, mais plutôt d'un intérêt commun à un certain moment de leur carrière.

      Attention aussi à ne pas encourager la création d'un fossé culturel. On aurait d'un côté la culture pour pauvres, des groupes sympas qui débutent, et de l'autre côté la culture pour riches, avec les titres médiatisés destinés à la consommation de masse.
      • [^] # Re: Et sinon...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Alors, premièrement, je ne dit pas que la situation est en train de devenir idéale, je dis qu'elle change. Je pense simplement qu'elle s'améliore.

        Pour ce qui est de la liberté des oeuvres, c'est une question de point de vue et ça reste un débat. Est-ce qu'une oeuvre sous licence CC avec les clauses nd (no derivative work) nc (no commercial) reste libre ? Je ne sais pas. Il y a une définition de "culture libre" en tant que "culture en libre diffusion" qui tend à s'imposer et ça ne plaît pas à RMS.

        Cela dit, il y a des oeuvres sous licence Art Libre sur Jamendo ou Dogmazic.

        Quant à la présence d'artistes sociétaires SACEM sur Jamendo, c'est purement impossible puisque les statuts de la SACEM interdisent "aux adhérents de diffuser gratuitement leurs ½uvres sur Internet sauf sur leur propre site officiel dans un souci de promotion". Tant pis pour eux.

        À propos de Jamendo, on est d'accord, c'est une entreprise à but lucratif, contrairement à Dogmazic. Mais est-ce que cela leur enlève pour autant de la légitimité et une éthique ? Pas sûr. Même si ils posent certains problèmes (notamment la présence de publicité), je pense qu'ils s'estomperont avec la maturité et il faut reconnaître tout ce qu'ils ont fait pour promouvoir ce mode de distribution.

        Il y a déjà eu des artistes qui, après un gros succès sur Jamendo et des appels du pied, ont décidé de devenir sociétaire SACEM et de signer chez un gros label. Je pense à Myassa, Car Crash ou encore ZAM'S. C'est regrettable mais c'est certainement du à l'immaturité de ce marché.

        Cependant, il ne faut pas regrouper tous les artistes dans ce sac là. Alors qu'ils rencontrent un succès important, certains artistes restent sur ces modes de distribution. Et là, je pense à Lonah ou David TMX.

        Et personnelement, je préfère un fossé culturel avec de la culture des deux côtés plutôt que le fossé culturel actuel avec de la culture uniquement pour les riches.
        • [^] # Re: Et sinon...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Quant à la présence d'artistes sociétaires SACEM sur Jamendo, c'est purement impossible

          Faux, le cas est apparu, notamment avec Myassa. Le problème étant aussi que en t'inscrivant à la SACEM, elle récupère rétroactivement sur 1 an les droits des oeuvres de l'artiste. Donc ce que tu as diffusé comme étant libre ne l'est plus. Ce sont les reproches que j'ai entendu à l'époque sur le site.

          Jamendo c'est très bien, mais pas complètement clean non plus: http://culturelibre.net/spip.php?article354
          • [^] # Re: Et sinon...

            Posté par . Évalué à 3.

            elle récupère rétroactivement sur 1 an les droits...

            (ne connaissant rien à l'histoire particulière si ce n'est ces deux posts) c'est bizarre, à moins que l'artiste n'ait inclus une clause particulière dans la licence de ses oeuvres, comment peut-on récupérer des droits sur une oeuvre diffusée sous licence libre ?
            je croyais qu'une fois qu'on déclarait une oeuvre libre, elle le restait tant qu'il y avait quelqu'un pour la partager ? n'en déplaise à la sacem...
            • [^] # Re: Et sinon...

              Posté par . Évalué à 2.

              La clause de non-rétroactivité des licences libres est illicite en France, car le code de la propriété intellectuelle donne ce droit (sous réserve de dédommagement, dédommagement probablement mineur dans le cas d'une chanson sur le site de Jamendo --manque à gagner publicitaire? Pour UNE chanson?). Il ne faut pas crier ça trop fort, par que ça peut vraiment pourrir un projet si quelqu'un fait valoir ce droit. En tout cas, bonjour pour rattrapper toutes les copies qui ont été déja diffusées...

              Le fait est que les contrats SACEM ne sont absolument pas prévus pour ce cas. Donc soit la SACEM ne fait pas valoir ses droits (trop compliqué, immoral etc), soit ça va au procès, avec la définition d'une nouvelle jurisprudence (qui ne peut pas aller dans le sens des licences libres, à mon avis).
            • [^] # Re: Et sinon...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              D'après mes recherches, c'est un peu comme un logiciel GPL qui deviendrait proprio. L'auteur a le droit de le faire, l'ancienne version devrait rester sous GPL, mais les auteurs ne jouent pas le jeu, et poussés par la SACEM, ils suppriment de la circulation leur musique sous licence libre. Par contrat, un artiste SACEM ne peut diffuser de musique libre. Par contre si toi tu as la version libre, tu devrais normalement pouvoir la redistribuer à des potes, mais par contre je te conseillerai pas de de la mettre bien visible en ligne.

              D'un autre côté, c'est peut être la meilleure chose qu'il y aurait à faire pour démontrer la légalité d'une licence CC. Tu prends un artiste qui a fait du CC, qui est passé à la SACEM, et tu diffuses toi même sa musique CC après, comme t'y autorise la licence. Tranche de rigolade garantie avec la SACEM.

              Il semble aussi que la rétroactivité soit l'option par défaut, et il est conseillé aux artistes de mettre une clause explicite dans leur contrat SACEM pour éviter cela.
        • [^] # Re: Et sinon...

          Posté par . Évalué à 4.

          Il y a une définition de "culture libre" en tant que "culture en libre diffusion" qui tend à s'imposer et ça ne plaît pas à RMS.

          Ça ne me plait pas non plus. La propriété intellectuelle libre, ça n'existe que depuis RMS. Il a lancé les bases juridiques et philosophiques du libre, et des millions de personnes ont diffusé leur travail dans ces conditions. Là dessus, deux ou trois jeunes braillards boutonneux veulent surfer sur la vague, mais sans trop se mouiller : Paf, on reprend les bénéfices d'années de communication autour du logiciel libre, on se prétend solidaire du mouvement, etc. Mais non, c'est bien la base du principe du libre que ces gens ne respectent pas. Ils font de la musique gratuite. Qui a des mérites, c'est certain, mais en quoi ça leur donne le droit de l'appeler "libre"? Il est où le "free as a beer/free as a speech"? Il est où le "donnant/donnant"? Non, désolé, je ne comprends pas comment on peut défendre l'enculage de la communauté du libre par les adeptes de la musique freeware.

          Au passage, RMS, dans un récent entretien, m'a énormément surpris en défendant les oeuvres artistiques non libres (y compris dans les jeux vidéo par exemple). Il disait que les licences libres ne pouvaient pas correspondre à toutes les formes d'art, qu'il comprenait parfaitement pourquoi on pouvait mettre une oeuvre sous par exemple du CC non libre, et qu'il trouvait ça tout à fait normal. Il me semble bien loin de l'image d'allumé qu'on a tendance à lui coller! Donc je pense que ça ne le dérangerait pas du tout qu'on s'enthousiasme à l'idée de l'apparition de labels de musique gratuite. Mais évidemment, je pense que RMS te rentre dans le lard si, volontairement ou non, tui trompes le client en affichant comme "libre" des titres qui ne le sont pas.
          • [^] # Re: Et sinon...

            Posté par . Évalué à 3.

            Hum, de jeunes braillards boutonneux comme [http://en.wikipedia.org/wiki/Lawrence_Lessig#.22Free_Culture(...)] ?

            Cela dit, oui, je suis d'accord que la confusion entre libre et libre est regrettable, même si les licences de libre redistribution répondent à un vrai besoin.
            Voir mon récent journal sur le sujet : [http://linuxfr.org/~Aldoo/25710.html].
            • [^] # Re: Et sinon...

              Posté par . Évalué à 2.

              Selon Wikipédia, "The free culture movement is a social movement that promotes the freedom to distribute and modify creative works". Autrement dit, on est bien dans l'optique "libre selon FSF", aucune ambiguité là dessus. je ne parlais donc pas de ce braillard-ci :-)
              • [^] # Re: Et sinon...

                Posté par . Évalué à 3.

                Et pourtant, il est bien à l'origine des licences Creative Commons...
      • [^] # Re: Et sinon...

        Posté par . Évalué à 5.

        On aurait d'un côté la culture pour pauvres, des groupes sympas qui débutent, et de l'autre côté la culture pour riches, avec les titres médiatisés destinés à la consommation de masse.

        C'est plutôt "culture faite par les pauvres" et "culture faite par les riches". Car des deux côtés c'est destiné aux pauvres. Les riches qui s'intéressent à la culture ne vont pas acheter des CD à la FNAC, ni écouter des zozos sur Jamendo.
    • [^] # Re: Et sinon...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Puisqu'on en est à faire la pub pour les groupes sur jamendo je rajoute celui-là :

      http://www.jamendo.com/fr/artist/lonah/
      • [^] # Re: Et sinon...

        Posté par . Évalué à 2.

        petite parenthèse : Lonah est l'une des artistes qui brille le plus sur dogmazic.net
        Elle a longtemps été l'une des artistes les plus écoutés nottament grâce à son titre "Catin d'harmonie".
    • [^] # Re: Et sinon...

      Posté par . Évalué à 1.

      >Certainement que ceux de Nine Inch Nails, Oasis, Jamiroquaï, Paul
      >McCartney, Saul williams et Daft Punk ne le seront pas moins.


      Pourquoi tu parles de Daft Punk et en même temps tu cites Nine Inch Nails qui ont décidé de distribuer leur dernier album en libre téléchargement ?
      • [^] # Re: Et sinon...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Dans cet article du Monde[1] daté du 17/11/2007, ils disent :

        Le groupe Radiohead a mis son disque en accès libre sur Internet. Que vous inspire cette démarche, alors que votre contrat avec EMI se termine ?

        Elle est très intéressante, mais nous aimerions avoir des idées qui n'ont pas été déjà réalisées.
        [...]
        Dans le chaos actuel, la musique sort peu à peu de l'industrie. C'est intéressant cette idée de se trouver en dehors, cette idée de disparition du marketing de la musique parce qu'il n'y a pas de marché.


        Ça montre plus qu'un esprit d'ouverture ;)

        [1] http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-979572@51-(...)
        • [^] # Re: Et sinon...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          A noter que leurs albums sont dispo sur l'iTMS sans DRM (et à 9.99¤).

          Je dis pas ça pour faire de la pub (je m'en fous, je suis pas actionnaire d'Apple) mais pour corroborer la déclaration faite sur leur "esprit d'ouverture".
    • [^] # Re: Et sinon...

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est dommage de ne pas pouvoir donner de sous sur ces sites.
      Personnellement, je suis pour rémunérer les artistes, pas vraiment pour le téléchargement gratuit et je pense que les gars qui ont partagé des centaines de films et des milliers de disques feraient bien de se poser quelques questions.
      Que le prix de la culture soit trop élevés car il y a trop d'intermédiaires dont l'utilité parait de plus en plus remises en question, je suis d'accord.
      Mais cette culture comme quoi les oeuvres sont gratuites et ne méritent pas un centime est selon moi un effet sacrément pervers du net.
      Etre rémunéré pour ses oeuvres d'art, c'est normal et c'est l'assurance de pouvoir continuer à travailler sur ses oeuvres.
      • [^] # Re: Et sinon...

        Posté par . Évalué à 3.

        Je me réponds à moi même : j'ai vu que sur Jamendo, on pouvait faire un donation à l'artiste en allant directement sur la page d'un des albums.
        Ca serait bien de pouvoir avoir ce lien dans la petite fenêtre qui permet d'écouter ou de télécharger à partir des listes.
    • [^] # Re: Et sinon...

      Posté par . Évalué à 1.

      Je me sens un peu bête, je n'arrive pas à lire les musiques sur ce site, c'est ballot...
      Ca faisait longtemps que ça m'était pas arrivé! Même mplayer a perdu ses chaussettes ! (Win32 LoadLibrary failed to load: avisynth.dll, /usr/lib/codecs/avisynth.dll, /usr/lib/win32/avisynth.dll, /usr/local/lib/win32/avisynth.dll
      , il n'y a surement pas besoin de tout ça!)
      • [^] # Re: Et sinon...

        Posté par . Évalué à 2.

        Bon c'est bon ça marche. Pas trop compliqué.

        Bon je voulais tester le site pour voir ce que c'était, et bien j'ai été déçu... le temps de comprendre que je me plantait complètement!

        Et c'est l'habitude de tester des bouts de musique un par un qui m'a eu. On a beau faire, on se fait aux techniques des commerciaux à la longue.

        Donc voila, on clique sur un lien pour écouter un morceau, et on entend un truc qui grésille, qui bave et tout! Affreux quoi.

        je me dis : mais comment on peut se faire de la pub avec des trucs inécoutable? Impossible de savoir si c'est le morceau qui est comme ça ou si c'est la version proposée qui est mauvaise...

        Sûr, je comprends bien le problème : charge serveur, pas envie de se substituer complètement à l'artiste etc.

        Et ben pas du tout, à côté de la plaque ('fin si, pour le premier, charge serveur). C'est le téléchargement au morceau qui est à côté de la plaque. On *doit* télécharger par album pour être dans l'esprit.

        A mon avis, il ne faudrait jamais donner de lien profond sur ce site, ni même sur l'accueil, mais sur http://www.jamendo.com/fr/static/faq/ histoire qu'on se fasse pas de mauvaise idée.

        C'est tout, merci pour m'avoir permis de découvrir ça.
  • # Undergound

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    J'ai mon propre avis philosophique sur le partage des oeuvres numériques et l'accès à l'art sous toutes ses formes. Mais ce n'est pas de ça qu'il s'agit.

    Loin des discussions sur le sens morale, l'art, le partage et autres blabla, ce genre de répression pose un autre problème.

    Que va-t-il se passer si les filtrages et les avertissements automatiques fonctionnent et sont appliqués ? Vers quoi l'internaute "coupable" va-t-il se tourner ? Exactement vers les même technologies qui permettent déjà :

    1 - Au personnes dans l'illégalité la plus totale et répréhensible de se cacher
    2 - A tout un chacun de protéger sa vie privée

    Lorsque Mr tout-le-monde utilisera une interface clicka-convi pour rejoindre des réseaux d'anonymisation chiffrés pour télécharger un morceau, que va-t-il arriver ensuite ? L'interdiction d'utiliser Tor et/ou SSL afin de garantir la lisibilité des données par les systèmes de filtrage et de surveillance de contenu ? Interdire le chiffrement des disques durs ? Obliger l'internaute à authentifier régulièrement la connexion par des moyens biométriques ? Déployer des spywars permettant de vérifier le contenu des machines ?

    Tout cela risque bien de mettre beaucoup de monde dans la triste catégorie "tu utilise Tor ? T'es pédophile !"... voir.... tout le monde même !

    Il me paraît stupide de sous-estimer la réponse technologique à ce genre de répression.

    Cela me rappel cruellement l'erreur de Microsoft avec la Xbox. Traiter de la même manière des gens avec des motivations bien différentes les pousse à avoir des objectifs identiques et à travailler implicitement ou explicitement de concert.
    • [^] # Re: Undergound

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Oui, Français, soyons pionniers, interdisons toutes ces activités illégales, en particulier les VPN d'entreprises et les salariés qui télétravaillent, le commerce électronique, les échanges sensibles des États et administrations, les sites avec authentification sécurisée comme LinuxFr.org, l'administration des parcs de machines et les connexions sécurisées entre machines, la télédéclaration d'impôt et toute l'administration électronique...
      Et sus à l'anonymat : commençons par les comptes bancaires anonymes, les informateurs de la presse, puis la liste des lobbyistes à l'Assemblée nationale, la liste nominative de qui a voté quoi chez nos élus (donc qui était là, qui a voté et quoi, oui c'est pénible ces votes anonymes à mains levées). Levons le secret des correspondances et permettons l'écoute de tous par tous (téléphone, internet, courrier papier, même combat de toute façon matériel et immatériel c'est pareil non ?).
      Vivement que l'Internet devienne comme la télé un média de diffusion 1 à N de contenus certifiés déontologiques payants agréés.

      Mots-clés : 1984, panoptique, cybercryptoterristopédonazis, intérêts financiers, répression, surenchère, vie privée, chiffrement, anonymat
      • [^] # Re: Undergound

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est triste ce que je vais dire là mais c'est vérifiable depuis l'origine du monde (pas celle de Courbet) : la répression a toujours stimulé la création. On peut imaginer que des nouveaux types de réseaux vont voir le jour, de nouvelles techniques de cryptage, de nouvelles offres venant de FAI installés à l'étranger.
        On peut peut-être s'attendre à une vulgarisation des techniques permettant d'échapper à la flicaille du Net. Car la technique aura toujours le dernier mot.
        Ces marchands et ces politiques se trompent d'époque. L'âge d'Or de l'industrie musicale est terminé, et il va connaître la même fin que les 30 Glorieuses. La Musique va enfin redevenir ce qu'elle avait cessé d'être : une affaires de baladins, une affaire d'artistes véritables. D'ailleurs, ce sont ces derniers qui se plaignent le moins.

        "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

        • [^] # Re: Undergound

          Posté par . Évalué à 3.

          <mode chieur>
          s/cryptage/chiffrement/
          < /mode>

          En réalité tout ceci existe. Les chiffrements actuels sont très solides (tu prend l'AES 256, le blowfish ou autre...).

          Les réseaux aussi existent (mute, waste, ants, tor...)

          Alors qu'est ce qui manquent ?

          Des utilisateurs !
          Un système P2P demandent une certaine masse critique, cette masse doit être d'autant plus important que les demandes sont hétéroclites.
          • [^] # Re: Undergound

            Posté par . Évalué à 2.

            on oubliera les fautes d'accord, d'orthographe itou.
            Je suis pas réveiller ce matin.
          • [^] # Re: Undergound

            Posté par . Évalué à 1.


            Alors qu'est ce qui manque ?

            Oui, des utilisateurs mais d'abord des programmes de configuration accessibles à tous. Sinon pas d'utilisateurs, sauf quelques initiés.
            Et puis, Tor par exemple, semble faire mauvais ménage avec le P2P.

            "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

            • [^] # Re: Undergound

              Posté par . Évalué à 2.

              "des programmes de configurations acessibles à tous" :
              Avec les ipv6 de free ca marchera très bien ;)

              Sans rire, ant est super simple a installer. Tu vas sur le site officiel, tu utilise leur javaweb donc tu dl un petit truc de 2 ko, tu clique dessus, ca va chercher le .jar et l'execute (oui je sais sécu tout ca, mais tu peux récup les sources de tete , et l'executer de chez toi, mais on est plus chez madame michu).
              Et voila c'est lancé ;)
              Quand j'avais regardé (il y a fort longtemps) c'était pratiquement pas plus compliqué que ca (y'a le fw, mais c'est vrai pour les P2P classiques aussi);
        • [^] # Re: Undergound

          Posté par . Évalué à 3.

          la répression a toujours stimulé la création

          Oui, d'ailleurs l'Afghanistan sous les taliban, ou l'Allemagne hitlérienne, ont été le théâtre d'un foisonnement de créativité. Faut arrêter les conneries deux secondes...
          • [^] # Re: Undergound

            Posté par . Évalué à 1.

            "Oui, d'ailleurs l'Afghanistan sous les taliban, ou l'Allemagne hitlérienne"

            Merci de rester poli.
            J'ai écrit "répression", et non "guerre".
            Ce que j'écris là n'est pas un scoop, c'est un fait connu, tout du moins par les gens qui s'intéressent à l'histoire de l'art et à la création.
            Consulte des docs sur l'évolution de l'Art dans l'Allemagne de l'Est, la Russie du 20°s, la Chine, Cuba, etc...et tu comprendras.

            Les guerres ont elles aussi considérablement accéléré l'évolution de l'Art.
            La guerre de 1914-18 => le surréalisme
            Le nazisme => l'art abstrait

            "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

            • [^] # Re: Undergound

              Posté par . Évalué à 3.

              Les guerres ont elles aussi considérablement accéléré l'évolution de l'Art.
              Effet cicogne ?

              J'ai écrit "répression", et non "guerre".
              Les deux exemples donnés sont aussi des régimes répressif avant meme d'etre allé en guerre.
            • [^] # Re: Undergound

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce que j'écris là n'est pas un scoop, c'est un fait connu, tout du moins par les gens qui s'intéressent à l'histoire de l'art et à la création.

              Ah le bel argument d'autorité que voilà...

              Qu'un climat de sclérose sociale puisse stimuler en certaines circonstances une attitude de rébellion créatrice, je veux bien le croire, mais on ne peut pas caricaturer bêtement en disant que, je cite, « la répression a toujours stimulé la création ». Je t'ai proposé deux contre-exemples (je n'ai pas cherché bien loin, mais on pourrait étendre la liste facilement en y ajoutant d'autres régimes répressifs) et tu as été incapable de les invalider.

              Consulte des docs sur l'évolution de l'Art dans l'Allemagne de l'Est, la Russie du 20°s, la Chine, Cuba, etc...et tu comprendras.

              Ce que je comprends c'est que ces régimes sont loin d'être considérés, en général, comme des points focaux de la création artistique au XXè siècle (mis à part le régime soviétique russe qui a pu manipuler intelligemment les artistes). Et je doute que beaucoup d'artistes ayant vécu sous ces régimes en vantent les mérites pour la création artistique.

              Ce qui est grotesque au final c'est que tu as invoqué la "répression" sans la moindre mesure alors qu'on parle simplement d'une loi destinée à lutter contre le piratage et non de mesures de type dictatorial. Et te voilà maintenant à vanter les vertus des régimes pro-soviétiques...
              • [^] # Re: Undergound

                Posté par . Évalué à 2.

                L'Histoire de l'Art est une réalité et je ne fais qu'essayer de transmettre, dans mon commentaire, un aspect de cette Histoire.

                "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

              • [^] # Re: Undergound

                Posté par . Évalué à 1.

                Contraire de l'Underground

                Exposition
                Sots Art. Art politique en Russie de 1972 à aujourd'hui
                Lieu
                Maison Rouge
                21 oct. 2007 - 20 janv. 2008

                http://www.paris-art.com/event_detail-10095.html

                "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

    • [^] # Re: Undergound

      Posté par . Évalué à 3.

      le livre blanc des majors préconisait l'abandon de tout flux chiffré ... si si!
      • [^] # Re: Undergound

        Posté par . Évalué à 2.

        donc pour me connecter au site de la FNAC puis payer avec ma CB ca sera sur un flux pas sécurisé ?

        je crois que je vais rester sur Bide et Musique, finalement
        • [^] # Re: Undergound

          Posté par . Évalué à 2.

          Si on lis cette partie du rapport, oui;)

          Mais plus drole, alors qu'ils interdisent tous les flux chiffrés, en même temps , autre part dans le rapport, ils disent "on peut imaginer un système où on transmettra les flux propriétaires en chiffrés" (je crois meme qu'ils disent crypté mais chut).

          Bref le chiffrement, y'a que eux qui ont le droit de l'utiliser, les vpn ou l'ecommerce non par exemple XD
  • # La république numérique revisitée par la mission Olivennes

    Posté par . Évalué à 3.

    Le monde numérique pose des défis à nos décideurs incapables de mettre en place des cadres juridiques équitables, justes et républicains. La sous-traitance de ce problème à une mission confiée à l'industrie audiovisuelle ne peut aboutir qu'à des mesures répressives, liberticides et à contresens de l'histoire numérique.

    Un groupe d'intérêt que représente forcement monsieur Olivennes (P.D.G. de FNAC) fait des propositions qui vont devenir des lois et pour les appliquer on ne compte pas sur la justice de la république, mais on préconise une autorité administrative qui gérera une sorte de « liste noire » des personnes dont on résilie leurs abonnements auprès des fournisseurs d'accès pour des raisons d'échanges illicites. Est-ce que tout cela est bien conforme à nos valeurs républicaines ?

    Dans un vrai système républicain, des commissions techniques neutres proposent des lois et des juges impartiaux et indépendants de la république appliquent les lois.

    Ici, on a des personnes désignées par le pouvoir politique qui délibèrent en chambre et proposent une commission administrative en dehors de la justice pour appliquer leurs lois. Et l'impartialité de la république dans tout cela ? Est-ce que la lutte contre les échanges numériques illicites justifie la création d';une véritable juridiction d'exception qui va à l'encontre du principe d'égalité devant la loi ? Et la liberté de la vie privée dans tout cela ? Doit-on accepter que des personnes privées (les ayants droit, des associations de lutte contre le piratage, etc.) puissent filtrer et vérifier des échanges privés, licites ou non ?

    L'argument de lutter contre le « vol à l'étalage numérique » a bon dos. Le but qui transparaît dans les mesures évoquées est de protéger les profits de l'oligopole des maisons de disques et des chaînes de diffusion multimédia.

    Le monde numérique qui est en route est en train de bouleverser le mode de distribution des contenus culturels et les oligopoles d'hier (Grandes distributions, Maison de disque, chaînes de TV ) n'ont pas de place dans ce monde s'ils n'arrivent pas à comprendre ces changements et à muter. Les recommandations de la mission Olivennes sont en ce sens complètement archaïques.

    Pourquoi ne pas réfléchir aux nouveaux modes de rétribution (micro-paiements, publicités, mécénats par le grand public) qui sont beaucoup plus adaptés aux biens immatériels ? Pourquoi les organisations représentant les consommateurs et le public n'ont pas été consultées et intégrées à cette mission ?
  • # un lien

    Posté par . Évalué à 6.

    bonjour

    un lien d'un blog d'un economiste demonte le rapport. C'est bien argumenter je cite le premier paragraphe qui me parait tres juste et de bon sens (pas que pour olivenne d'alleurs)

    http://www.leconomiste-notes.fr/dotclear/index.php?2007/11/2(...)

    Par Mathieu P.

    Avant de commencer, je ne peux résister à l'envie perfide de souligner l'amateurisme de la typographie du rapport, en particulier de son sommaire (titres soulignés et en petites capitales - non accentuées, il ne faut pas trop en demander) et de ses titres. Le formatage par défaut de Word est ignoble, mais a un avantage : il signale très clairement les personnes qui n'ont pas encore compris qu'utiliser un logiciel, ça s'apprend.
  • # D'accord avec le rapport

    Posté par . Évalué à 2.

    Au risque de me faire exploser :/ après avoir lu le rapport, je le trouve bien fait et pertinent l'objectif étant de réduire le piratage acte illégal.

    Par contre cela me rappelle un débat auquel j'avais assisté en 2003 entre l'avocat de Kazaa et l'avocate de Warner. D'un coté l'un expliquai les avantages et le coté légal du téléchargement par assimilation à un magnétoscope, de l'autre l'avocate expliquait que la musique et la créativité était détruite par ces activités.

    Je pense que le problème n'est pas le piratage, mais les offres légales moins attractives que le piratage. Et c'est ce qu'explique le rapport de manière très politiquement correcte.

    Là où est la difficulté, c'est de faire changer une industrie dont le métier est la distribution de média et qui souffre d'avoir luté contre un mode de distribution qu'elle ne maîtrisait pas au lieu de s'y investir pleinement.

    Aux USA itunes a permis de faire chuter le cout de la musique mais reste encore en difficulté avec les fournisseurs de média qui veulent plus d'argents (comme au bon vieux temps). Pour moi l'évolution piratage devrait etre que chaque artiste se distribuera par soit même (style radiohead) ou via une plateforme pour artistes dont le business modèle sera une distribution unique par internet.

    Pour le reste c'est un débat sur l'art et le commerce, et je pense que l'idéale serait un accès gratuit a toute musique (et revons à tous l'art) ou par un abonnement mais là encore moins d'argent.

    Qu'ils le veuillent ou non les majors vont devoir comprendre que leur business model de distributeur ne sera plus adapté (enfin ca fait 10 ans) et que si les artistes veulent gagner de l'argent ils le pourront par eux même et que les consommateurs préfère payer 5 euros un bon cd ou une bonne musique avec je sais pas un mini pdf qui raconte l'album de belles images que de se taper un vieux mp3 tout pourri ou pire un cd à 15 euros sans valeur ajoutée ou un dvd que tous le monde a déja depuis 5 mois via bittorrent ou un screener en avant première et ce d'autant plus que si ils risque de perdre sa cnx internet.

    Bref, c'est quand même un comble de demander sans cesse des recours légaux pour avoir de l'argent plutôt que de comprendre que l'orientation des pirates est naturelles et non le fait d'une délinquance souhaitant ruiner les majors.

    Bref le rapport est bien fait et il faut peut etre le lire entre les lignes, mais le mieux sera je pense une ouverture à la concurrence dans le domaine de la distibution de médias.

    Ce seront les artistes qui devront à mon avis porter ce mouvement .
    • [^] # Re: D'accord avec le rapport

      Posté par . Évalué à 2.

      Je n'ai pas lu le rapport (mea culpa, on a pas toujours le temps de tout lire) mais j'ai lu le compte-rendu du chat de Mr Olivennes sur le Monde, et j'avoue trouver un certain bon sens à ce bonhomme.
      Certes, je n'aime pas l'idée d'un sondage des communications internet, mais une grosse partie des démarches qu'il décrit semble s'inscrire dans le cadre existant et évite d'en rajouter à l'arsenal juridique, ce qui ne me parait pas une mauvaise chose. Par ailleurs, préconiser l'abandon pur et simple des DRM est tout de même positif.
      J'ai aussi de plus en plus de mal à trouver des justifications aux gens qui téléchargent ou qui mettent en ligne des oeuvres artistiques. Quand Radiohead permet de télécharger pratiquement gratuitement leur dernier disque, et que malgré tout il semble que plus de gens l'aient récupéré par P2P que par leur site, je me dis qu'il y a un sacré problème de mentalité chez les gens actuellement.
      Personnellement, étant consultant en sauvegarde, je passe d'une boite à une autre, et les comportements que je vois me paraissent assez lamentables : ici, c'est carrément un volume disque (officieux, bien sur) sur lesquels les gens de la boite s'échangent des films et des disques à tout de bras. Là, c'est une règle ajoutée aux clients de sauvegardes afin d'éviter de sauvegarder les avi et les mp3, ce qui augmenterait sensiblement la taille des sauvegardes. Le téléchargement est tellement passé dans les moeurs que les gens, qu'ils soient informaticiens, commerciaux, stagiaires, échangent des films ou de la musique jusque sur le lieu de travail.
      J'ai plusieurs amis qui ont plus de films sur leurs disques durs que ce qu'ils pourraient regarder en 5 ans.
      Sincèrement, je suis contre les mesures liberticides qui sont mises en place pour empêcher le piratage, mais je peux comprendre que l'attitude irresponsable d'une très grosse minorité impose des mesures drastiques. Si les gens commençaient par comprendre que le net, ce n'est pas gratuit, il y a des gens qui travaillent derrière pour que son contenu existe, et que payer une petite somme n'est pas du vol, on aura fait un gros progrès.
      • [^] # Re: D'accord avec le rapport

        Posté par . Évalué à 1.

        une grosse partie des démarches qu'il décrit semble s'inscrire dans le cadre existant et évite d'en rajouter à l'arsenal juridique,
        A y'a quelque chose a rajouter aux 5 ans de prisons et 300 000 ¤ d'amendes ?

        Petit rappel

        Le secret défense est défini par l'article 413-9 du Code Pénal.
        L'article 413-10 punit de sept ans d'emprisonnement et de 100 000 euros d'amende le fait, par toute personne dépositaire, soit par état ou profession, soit en raison d'une fonction ou d'une mission temporaire ou permanente, d'un renseignement, procédé, objet, document, donnée informatisée ou fichier qui a un caractère de secret de la défense nationale, soit de le détruire, détourner, soustraire ou de le reproduire, soit de le porter à la connaissance du public ou d'une personne non qualifiée.
        Est puni des mêmes peines le fait, par la personne dépositaire, d'avoir laissé détruire, détourner, soustraire, reproduire ou divulguer le renseignement, procédé, objet, document, donnée informatisée ou fichier visé à l'alinéa précédent.
        Lorsque la personne dépositaire a agi par imprudence ou négligence, l'infraction est punie de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.


        J'ai a peine deux ans de plus, et 200 000 ¤ de MOINS si je distribue des copies de plans de missiles thermonucléaires qu'un simple MP3. Moi je trouve que c'est déjà largement suffisant, je vois meme pas comment on pourrait justifier rajouter des peines à ça.



        ce qui ne me parait pas une mauvaise chose. Par ailleurs, préconiser l'abandon pur et simple des DRM est tout de même positif.
        1°) ce n'est qu'une préconisation (comme celle de faire un système interoperable pour la dadvsi).
        2°) que pour les morceaux francais

        et que malgré tout il semble que plus de gens l'aient récupéré par P2P que par leur site,
        Sources ?

        je me dis qu'il y a un sacré problème de mentalité chez les gens actuellement
        Donc tu incarne la bonne morale, et les autres sont que des salauds ?

        ici, c'est carrément un volume disque (officieux, bien sur) sur lesquels les gens de la boite s'échangent des films et des disques à tout de bras.
        Bien connu, entre amis/collègues ont c'est JAMAIS prété de cd ou de livre.
        Tiens en fait faudrait que je demande à mon patron de me redonner le livre we feed the world que je lui avais préter, car sinon je vais me faire poursuivre pour contrefacon (a ben oui il a pu le photocopier ou le scanner, le vil).

        J'ai plusieurs amis qui ont plus de films sur leurs disques durs que ce qu'ils pourraient regarder en 5 ans.
        Donc c'est le cas de tout le monde ... \o/

        mais je peux comprendre que l'attitude irresponsable d'une très grosse minorité impose des mesures drastiques.
        Moi non.
        Déjà il est meme pas dis qu'il y ait une perte.
        Les études tendent a montrer le contraire.
        Le droit d'auteur n'est PAS adapté à internet (entre autre la durée du droit d'auteur, qui NUIT à a création)
        Mais tout ceci "impose" des "mesures drastiques" (sans consultations ni études des principaux intéressé) ?
        Je présume que le meurtre hier dans le RER D impose alors de se mettre à poil pour une fouille corporelle complète avant de prendre son train ?

        Si les gens commençaient par comprendre que le net, ce n'est pas gratuit,
        Le couplet moralisateur a deux balles...
        Qui dis qu'ils ne l'ont pas compris ? Toi en tout cas.

        il y a des gens qui travaillent derrière pour que son contenu existe,
        Ce que personne ne renie.

        et que payer une petite somme n'est pas du vol, on aura fait un gros progrès.
        Que de payer une petite somme, on le fait tous. On achete un cd pour sauvegarder ses photos, on paie. On copie un de nos cd pour éviter que l'autoradio nous bousille l'original , on paie.

        Quand j'achète un cd JAP, du JAPON (tu sais le pays de l'autre coté), je le paie souvent 10 ¤. J'achète un cd francais, en france (tu sais le pays ou on est), je le paie 20¤.
        Mais pour toi ca doit etre sa "une petite somme" aime se faire pigeonner.

        La sacem a été épinglé pour sa gestion désastreuse, mais ca aussi c'est pas grave.
        La part des majors et des distributeurs représente + de 50% du cd, et pourtant eux ne créent rien.

        Puis 20¤ pour la star ac ...
        • [^] # Re: D'accord avec le rapport

          Posté par . Évalué à 1.

          Bien sur qu'il aurait pu en rajouter : les peines dont tu parles sont pour ceux qui effectuent proposent du téléchargement illégal d'un point du vue industriel, pas pour le péquin moyen. Mais exagérer le trait le rend plus efficace, pas vrai?
          Ils auraient pu mettre en place un arsenal judiciaire qui s'appliquent à tous les contrevenants, par exemple. Or, ce qui semble être proposé, globalement, n'a pas d'autrre impact que de couper l'accès internet pendant 10 jours à ceux qui mettent en téléchargement trop de fichiers, et ce après 2 relances. Gardons donc le sens de la mesure, ce n'est pas monstrueux.

          1°) ce n'est qu'une préconisation (comme celle de faire un système interoperable pour la dadvsi).
          Comme tout le reste du rapport. Mais bon... les "préconisations" négatives sont scandaleuses, les positives ne sont... que des "préconisations". Ce genre d'attitude discrédite tout le reste de ton discours.

          Sources ?
          Rapidement :

          http://www.forbes.com/technology/2007/10/16/radiohead-downlo(...)

          Bon, certes, ce que cela dit, c'est qu'au 16 octobre (6 jours après sa sortie) il y a avait à peine 2 fois plus d'achats sur le site de RH que de téléchargements sur Bittorrent....

          Donc tu incarne la bonne morale, et les autres sont que des salauds ?
          Allez, une petite attaque personnelle, ça ne coute rien, hein?
          A toi de voir : le gars qui paye son ticket de métro est-il plus moral que celui qui passe au dessus du guichet?
          Je te laisse juge. Pour le reste, oui, j'ai choisi mon camp. Défend-moi l'option contraire avec d'autres arguments que "la musique est trop chère", SVP. Une bugatti aussi, c'est cher, du coup j'en achète pas. Son prix ne justifierait pas que je la vole.


          Bien connu, entre amis/collègues ont c'est JAMAIS prété de cd ou de livre.
          Exemple fallacieux : d'abord, tu ne prêtes que rarement toute ta bibliothèque et deux, tu ne gardes pas une copie chez toi du livre, ce qui incite à vouloir les récupérer. D'ailleurs, tu n'as pas 50 copies à donner à tes 50 collègues. Si tu ne vois pas la différence, moi si.

          Donc c'est le cas de tout le monde ... \o/
          Allons-y pour les oeuillères..... C'est plus facile, hein?
          Ce n'est pas le cas de tout le monde, évidemment, mais peux-tu honnêtement affirmer que tu ne connais pas un paquet de gens dans ce cas? Bien sur, tu peux me renvoyer à la gueule que je n'ai pas de chiffre sérieux (personne n'en a d'ailleurs), mais globalement, je peux dire qu'à la louche, 40% des gens que je connais au moins sont concernés. Si ce chiffre est représentatif de la population, c'est trop important pour être ignoré.


          Déjà il est meme pas dis qu'il y ait une perte.
          Les études tendent a montrer le contraire.

          Sources? Et plus récentes qu'il y a trois ans, SVP.

          Je présume que le meurtre hier dans le RER D impose alors de se mettre à poil pour une fouille corporelle complète avant de prendre son train ?
          N'importe quoi. Tu sors toujours ce genre de connerie pour prouver que tu as raison?
          Ne vois-tu pas la nuance entre un comportement certes dramatique mais anecdotique et un autre beaucoup moins grave en soi, mais étendu à une très grande échelle?

          Qui dis qu'ils ne l'ont pas compris ? Toi en tout cas.
          Quand 30% des gens préfère aller chercher un album sur BT plutôt que de l'acheter 45 pences (soit 60 cents), oui je dis qu'une partie des gens n'as pas tout compris.

          Ce que personne ne renie.
          Mais que beaucoup de gens estime avoir le droit d'éviter sous prétexte "que ces artistes gagnent déjà bien assez de pognon comme cela".


          Mais pour toi ca doit etre sa "une petite somme" aime se faire pigeonner.
          Ben voila, on y revient toujours à l'argument merdique du petit voleur à la sauvette : "c'est trop cher alors je vole" ; "j'ai payé mes 20 euros de plus sur mon disque dur 500Go (qui peut contenir dans les 1000 films), alors j'ai le droit de copier ces 1000 films, pas de les payer 20.000¤".
          Que les CD, les DVD et la musique sur le net soient trop chers compte tenu du fait que les coûts de duplication se réduisent chaque jour, je ne le conteste pas. Mais que cela justifie de récupérer ces oeuvres de manière illégale, je ne suis pas d'accord.
          Si c'est trop cher, tu n'achètes pas et tu vas plutôt faire du foot au stade, ça, c'est vraiment gratuit pour les utilisateurs.

          La sacem a été épinglé pour sa gestion désastreuse, mais ca aussi c'est pas grave.
          Allez hop, on mélange tout, c'est plus drôle. Si la Sacem a une gestion désastreuse, les seuls à s'en plaindre, ce sont les compositeurs, vu qu'elle n'a pas de "part" à elle sur la vente des disques.

          La part des majors et des distributeurs représente + de 50% du cd, et pourtant eux ne créent rien.
          Argument semi-foireux : les majors et distributeurs font un travail qui mérite rémunération. Est-ce qu'il vaut 50% de la valeur du disque, j'en doute, en tout cas en ce qui concerne les musiques en téléchargement payante. 10¤ un album sur iTunes, c'est scandaleux : 5-6¤ devrait suffire.
          • [^] # Re: D'accord avec le rapport

            Posté par . Évalué à 2.

            les peines dont tu parles sont pour ceux qui effectuent proposent du téléchargement illégal d'un point du vue industriel, pas pour le péquin moyen. Mais exagérer le trait le rend plus efficace, pas vrai?
            Ah c'est ce qu'il y a marqué dans la loi ?
            Loupé non. La loi ne fait justement PAS de différence entre ces deux cas.
            La peine peut s'appliquer a TOUT le monde, suivant la décision du juge.

            J'ai juste donné deux cas qui était légalement possibles, alors bien entendu ca te convient pas qu'on les montrent sous cet aspect, ca ne veut pas dire que ces cas ne peuvent pas exister (même si ils sont peu probables).


            Les "préconisations" négatives sont scandaleuses, les positives ne sont... que des "préconisations". Ce genre d'attitude discrédite tout le reste de ton discours.
            Il discrédite rien du tout.
            Toi quand tu veux voir le mauvais usage possible d'un rapport/loi/... tu regarde quoi ? que ca va forcément bien se passer dans le meilleur des mondes ou l'inverse ?
            A titre d'exemple, la CIA file toujours trois estimations, une optimiste, une neutre, et une pessimiste.
            Mais filer une lecture pessimiste pour montrer les nombreux problèmes "discrédite" a ton gout un discours ... Faut croire que tu vis dans le meilleur des mondes.

            Sources ?
            Rapidement : http://www.forbes.com/technology/2007/10/16/radiohead-downlo(...)

            Merci bien ;)

            Allez, une petite attaque personnelle, ça ne coute rien, hein?
            Nullement : c'est TOI qui dis "les gens sont tous comme ca, c'est que des cons".
            Alors choix
            1°) tu es con aussi
            2°) tu ne fais pas partie de "ces gens qui sont cons", donc tu es supérieurs a tous ces salauds.
            Alors si tu préfère je peux dire que tu es con aussi, je reste juste cohérent avec tes précédents propos, c'est tout.

            A toi de voir : le gars qui paye son ticket de métro est-il plus moral que celui qui passe au dessus du guichet?
            La reproduction d'un train et de l'électricité est gratuite \o/

            Une bugatti aussi, c'est cher, du coup j'en achète pas. Son prix ne justifierait pas que je la vole.
            Bugatti a réussi a reproduire ses voitures gratuitement aussi ...


            Déjà il est meme pas dis qu'il y ait une perte.
            Les études tendent a montrer le contraire.
            Sources? Et plus récentes qu'il y a trois ans, SVP.

            Du 16 novembre ca te vas ?
            http://www.dime-eu.org/node/477

            Allons-y pour les oeuillères..... C'est plus facile, hein?
            Celui qui fait des généralisation abusives c'est toi, en partant d'exemples perso et estime que tout le monde fait comme toi.
            Les oeillères c'est pas vraiment moi qui les mets.


            Ne vois-tu pas la nuance entre un comportement certes dramatique mais anecdotique et un autre beaucoup moins grave en soi, mais étendu à une très grande échelle?
            C'est pas moi qui sors des "ce sont que des cons de goinfres qui savent rien faire, la preuve j'ai trois amis qui font comme ca donc tout le monde fait comme ca".
            A moins que tu connaissent exactement le comportement global des utilisateurs P2P avec une population REPRESENTATIVES de TOUS les utilisateurs.

            Ben voila, on y revient toujours à l'argument merdique du petit voleur à la sauvette
            On parle de l'immatériel là.

            "c'est trop cher alors je vole" ;
            Pas vraiment le sens des propos, et de toute façon ce n'est pas du vol.

            "j'ai payé mes 20 euros de plus sur mon disque dur 500Go (qui peut contenir dans les 1000 films), alors j'ai le droit de copier ces 1000 films, pas de les payer 20.000¤".
            J'ai payé une taxe, je n'ai pas indiqué une quelconque métriques.
            Si ils veulent pas qu'on utilise cet "argument" ... suffit de pas nous prendre notre fric ! J'ai plus de 2000 photos, 8Mo la photo (raw), donc si je met une carte mémoire 1 GO sur un appareil photo ca a un sens... mais ca n'a pas de sens que je paie la sacem pour prendre MES photos. Mais ca tu l'occulte par contre.

            Qui dis qu'ils ne l'ont pas compris ? Toi en tout cas.
            Quand 30% des gens préfère aller chercher un album sur BT plutôt que de l'acheter 45 pences (soit 60 cents), oui je dis qu'une partie des gens n'as pas tout compris.

            30% d'un type précis, qui veulent écouter une musique précise. Niveau population représentative on a vu mieux. Et on ne sait meme pas pourquoi ils ont fait ça (déjà payé mais le site permet pas de le rerécup par ex ?)

            Mais que cela justifie de récupérer ces oeuvres de manière illégale, je ne suis pas d'accord.
            en repartant sur le problème inverse "pourquoi est ce qu'on ne doit pas "récupérer de manière illégale" une oeuvre" : parce que sinon l'auteur ne peut pas en vivre.
            Si X ne donnera de toute façon pas son argent à X, qu'est ce que ca change d'un point de vue pécunier pour X, que la personne l'ai récupérée ou pas ? Rien (j'ai parlé QUE d'un point de vue pécunier)
            Il y a aussi la possibilité de faire passer un message "vous voulez pas qu'on puisse l'avoir, ben on ne passe par vous", etc...
            Bref, je ne le justifie pas, mais je ne le diabolise pas non plus.

            [en parlant d'un match de foot] ça, c'est vraiment gratuit pour les utilisateurs.
            Et vraiment très chiant.
            /me siflotte.
            Et en réalité c'est pas du tout gratuit, tu le paie par tes charges, ta taxe d'habitation, etc...


            Si la Sacem a une gestion désastreuse, les seuls à s'en plaindre, ce sont les compositeurs, vu qu'elle n'a pas de "part" à elle sur la vente des disques.
            Euh non, les consommateurs aussi.
            25% en cout de fonctionnement, si les compositeurs ont leur part, c'est que les consommateurs ont payé les 25% en plus.
            Comme quoi je mélange pas tout

            Argument semi-foireux : les majors et distributeurs font un travail qui mérite rémunération. Est-ce qu'il vaut 50% de la valeur du disque, j'en doute, en tout cas en ce qui concerne les musiques en téléchargement payante. 10¤ un album sur iTunes, c'est scandaleux : 5-6¤ devrait suffire.
            Le distributeur ont peu le virer sur internet.
            La major de plus en plus.
            Est ce que la major se gave sur les artistes en plus ?
            Ben suffit de voir la grèves des scénaristes à hollywood, que pricne soit partis des majors, que radiohead aussi, etc... pour le savoir , non ?

            Est ce que Olivennes a dis "les distributeurs sont inutiles pour internet"?
            Non il a dis "les consommateurs sont récalcitrants".
            Est ce qu'il a demandé ce qu'attendais les consommateurs ? Non plus
            Est ce qu'il c'est arrété a ce qu'était vraiment le "piratage" ?
            Non, pour lui c'est forcément le mythe du tout gratuit.



            Alors j'ai jamais dis que "tout devais etre gratuit" ou autre, j'ai dis "non c'est pas aussi simple que ceux qui dl ben ils méritent d'être matraqué comme les pauvres cons qu'ils sont".
      • [^] # Re: D'accord avec le rapport

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai plusieurs amis qui ont plus de films sur leurs disques durs que ce qu'ils pourraient regarder en 5 ans.


        Et alors, qu'est ce que ce comportement change pour les majors/artistes ? Concrêtement, tes amis n'auraient jamais acheté tous ses films.

        Entre Paul qui a téléchargé 200 films et qui n'en aurait acheté que 10 (peut-être en a-t'il acheté d'ailleurs), et Martin qui en a téléchargé 10 mais qui va tous les regarder et qui les auraient tous acheté/loué/vu au ciné si il n'avait pu les télécharger, qui est le plus préjudiciable au majors/artistes ? Paul ? Je ne suis pas sûr...

        Il faut bien voir que fichier téléchargé != vente perdu. Plus la personne télécharge, moins il y a de vente perdu en proportion de ce qu'elle a téléchargé.

        http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3246,55-982007@51-95(...)
        Et je pense d'ailleurs que le bon sens doit nous conduire à la même conclusion : pourquoi acheter quelque chose qu'on peut avoir gratuitement ? Un chiffre : en 2005, on a vendu 100 millions d'albums en France. Dans le même temps, on a piraté l'équivalent de 60 millions d'albums. Je pense que sans piratage, on n'aurait pas vendu 160 millions d'albums en France; Peut-être aurait-on vendu 105 ou 110 millions d'albums.


        On est donc bien loin de la baisse globale des ventes de CD audio sur plusieurs années... Il faut peut-être voir aussi les causes ailleurs que dans le piratage.
        • [^] # Re: D'accord avec le rapport

          Posté par . Évalué à 1.

          Je suis d'accord avec toi et je trouve assez significatif que tu cites ce propos d'Olivennes qui me semble montrer qu'il n'est pas complètement malhonnête intellectuellement. On est tous d'accord, je pense, sur les choses suivantes (y compris Olivennes à la vue de ce chat) :

          - Comme tu le dis : fichier téléchargé != vente perdu
          - Le piratage, s'il impacte les ventes, n'est pas le seul en cause, le prix des articles l'est sans aucun doute.
          - La vente de produits culturels en ligne est encore trop chère.

          Seulement, le problème que je vois, c'est une banalisation du téléchargement gratuit qui tend à montrer une mentalité s'orientant vers un refus de payer quoi que ce soit. Et au fond, un refus d'admettre que l'on fait quelque chose de répréhensible en récupérant des fichiers gratuits.
          Au point qu'un tiers des gens écoutant Radiohead l'ont téléchargé "illégalement" au même endroit que d'habitude (BT) plutôt que de le récupérer sur leur site, légalement. Evidemment, peut-être qu'avec une généralisation de ce type de distribution et une meilleure connaissance de ce fonctionnement chez les gens, cette proportion se réduira. Mais on n'a pas d'autre étalon pour le moment.

          Concernant ton premier exemple, cela rappelle la licence globale : on paye un forfait et on voit ce qu'on veut.
          Mais ça ne marche pas bien ce genre de système : ça ne rapporte pas assez au milieu de la création pour vivre correctement. Que ceux qui décident de faire une forte consommation de produits culturels ou de divertissement payent plus, est-ce si anormal? C'est pas comme si on était obligé de le faire.
          • [^] # Re: D'accord avec le rapport

            Posté par . Évalué à 2.

            c'est une banalisation du téléchargement gratuit qui tend à montrer une mentalité s'orientant vers un refus de payer quoi que ce soit. Et au fond, un refus d'admettre que l'on fait quelque chose de répréhensible en récupérant des fichiers gratuits.

            Peut être la mentalité n'est pas le refus de payer quoi que ce soit (je parle pour les un tant soit peu responsables, pas les wesh wesh bien entendu), mais simplement marre qu'il y ait marqué pigeon (prix des cd), voleur (discours moralisateur sur les dvd, impossible a passer par exemples), enculé (pub de la snep) alors qu'on ACHETE leurs produits.
            Et que si on achete pas leurs produits, ben on est pas traité comme de la sous merde !

            Si les majors faisaient un (grand) pas vers les consommateurs, je suis vraiment pas sur qu'ils restent tous au "tous gratuits".

            Par contre continuer dans la politique répressive, la oui cette mentalité risque de s'inscrire, et les outils d'éviter tout problème.


            Mon cas a moi. J'attends une série avec impatience (FLAG). Une boite (inconnue au bataillon) l'a licenciée, et bien entendu je leurs ai envoyé un mail pour connaitre différentes informations (formats, vost ou doublé (siouplé , pas de doublage), prix, durée approximative de sortie, ...).
            Jamais reçu de réponse.
            Pourtant je suis prêt a payer, mais visiblement ça c'est pas important pour eux.
            Alors que veux tu que je te dise, que j'attende qu'il la sorte ... si il a sorte un jour (kaze sortie une série qui existe depuis ... 10 ans. Faut arréter de déconner des fois).
  • # chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

    Posté par . Évalué à 2.

    • [^] # Re: chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

      Posté par . Évalué à 5.

      j'y suis.
      Ben mise a part qu'il raconte n'importe quoi, que le modo n'accepte pas qu'on ose demander des références quand il sort des chiffres du chapeau, et qu'il accepte que des questions "politiquement correct , voir fade" (j'avais demandé pour le rapport, bizarre l'est pas passé).

      ben mise a part ça ... euh rien.
      • [^] # Re: chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

        Posté par . Évalué à 3.

        d'apres lui
        il s'est vendus 100 millions de cd et 60millions piratés sans le piratage la vente aurait été de 105 a 110 millions
        j'espere qu'il feront un c/c du chat
        • [^] # Re: chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

          Posté par . Évalué à 2.

          http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3246,55-982007@51-95(...)
          "Et je pense d'ailleurs que le bon sens doit nous conduire à la même conclusion : pourquoi acheter quelque chose qu'on peut avoir gratuitement ? Un chiffre : en 2005, on a vendu 100 millions d'albums en France. Dans le même temps, on a piraté l'équivalent de 60 millions d'albums. Je pense que sans piratage, on n'aurait pas vendu 160 millions d'albums en France; Peut-être aurait-on vendu 105 ou 110 millions d'albums."
          • [^] # Re: chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

            Posté par . Évalué à 4.

            A ce moment j'avais dis :
            "Je pense" ? > Avez vous une quelconque étude qui confirme vos pensée ?

            Bizarrement mon message a pas plus aux modos (comme aucun de mes autres messages).
            • [^] # Re: chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

              Posté par . Évalué à 3.

              tu ne sais pas comment se passe ces "chats" assez bidons.

              en gros seul le media utilisé autorise le nom de "chat" mais c'est à sens unique. en particulier ce n'est pas un débat du tout

              les organisateurs demandent des questions à l'avance, puis distilent celles choisies tout au long de l'évenement, et les réponses de toto s'affichent après chaque question. le support utilisé (par exemple un canal irc, mais ca peut etre une appli web aussi) est configuré de telle facon que une seule personne peut causer dedans, c'est toto. (et la personne qui pose les questions, évidement)

              il est possible de transmettre des questions aux organisateurs (le nom de "modérateur" est assez ridicule) pendant l'évenement mais en fait très peu seront lues et seulement 2 ou 3 ou 5 seront posées (pour parfois des centaines de spectateurs avec chacun 10 questions) : ça sert de bouche-trou en fin d'évenement, c'est la fête si une telle question relève d'un point encore non abordé, souvent c'est au petit bonheur

              d'aucuns prétendent que les questions sont choisies par l'équipe de toto après un premier filtrage par l'organisateur et que les réponses ne sont pas rédigées par toto tout seul mais que son équipe l'entoure pour l'aider ou taper sur le clavier à sa place. ou même que les réponses sont préparées à l'avance. mais ce sont sûrement de mauvaises langues...
              • [^] # Re: chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

                Posté par . Évalué à 2.

                je me doutais un peu de ce que tu me disais, mais je pensais "mais non c'est encore moi et ma théorie du complot" ;)

                Remarque c'est déjà ce qui se passe avec les "interviews" des hommes politiques par des journalistes.

                bon quand les journalistes sont étrangers, notre président les insultes et se cassent XD
    • [^] # Re: chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

      Posté par . Évalué à 1.

      chat a 15h00 sur le site de Libération avec Denis Olivennes ( http://www.liberation.fr/ )
      • [^] # Re: chat avec Denis Olivennes lundi 26 novembre 2007 à 15 heures.

        Posté par . Évalué à 2.

        Etonnant.
        Pour concevoir le rapport, les consommateurs ont s'en fout, mais depuis que le rapport est fait, on multiplie les "chat" (avec modos assez gentil pour l'interlocuteur je trouve) pour montrer qu'on les écoutent .

        Assez pitoyable je trouve.

        J'y vais pas, les collègues font pas comprendre pourquoi je rigolerait devant mon ecran.
  • # Questions au gouvernement

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    cet après-midi un député UMP a encore une fois fait du lèche-bottes à la ministre de la culture et tout deux se sont félicités de l'"unanimité" sur ce rapport accablant...
    C'est à vômir. :-(
  • # Et les autres FAI ?

    Posté par . Évalué à 1.

    A voir la liste des signataires
    http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/conferen/alban(...)
    Seulement certains FAI ont signé. Que se passera-t-il pour ceux qui sont chez un autre FAI (comme les opérateurs locaux par exemple) ?
    Pourquoi seulement les "gros" ont été consultés ?
    • [^] # Re: Et les autres FAI ?

      Posté par . Évalué à 1.

      "Que se passera-t-il pour ceux qui sont chez un autre FAI (comme les opérateurs locaux par exemple) ?"
      Ils auront la chance de pas se faire emmerder par les contrôles automatiques .
      C'est comme avec les radars, si tu fonces sur des routes paumées aucun radar te prendra en flagrant délit, alors que sur les autoroutes...
    • [^] # Re: Et les autres FAI ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Il n'y que quatres réseaux grand publics en france :
      FT , Neuf, Free (iliad) , et renater (éducation nationale, recherche).
      si les controles sont fait sur le réseau de coeur des trois premiers, c'est bon, on controle les flux (meme si l'abonnée n'a rien signé).

      Les "petits" fournisseurs sont équivalent aux mvno pour les mobiles.
  • # Le Monde diplomatique: Réprimer plutôt qu'évoluer

    Posté par . Évalué à 2.

    http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2007-12-11-Accord-Ol(...)

    Courte citation de l'article
    ... C’est la victoire d’une vision consumériste de la culture, contrôlée par un petit nombre de producteurs en lien avec un petit nombre de diffuseurs. ...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.