Sony : Ma propriété intellectuelle vaut plus que la vôtre

Posté par . Édité par Nÿco, Florent Zara et patrick_g. Modéré par patrick_g.
Tags :
50
31
jan.
2012
GNU

Matthew Garret vient de publier un billet très intéressant intitulé The ongoing fight against GPL enforcement où celui-ci nous explique que Sony est en train de promouvoir une réécriture de BusyBox.

Pour les anglophobes, le billet sus-cité explique que BusyBox, sous GPL est utilisé virtuellement partout où l'on se sert du noyau Linux. Cette utilisation permet à la Software Freedom Conservancy de forcer les entreprises à respecter les termes de la licence et à redistribuer le code source des logiciels qu'ils utilisent, car les copyright holders lui en ont donné le droit (apparemment ce n'est le cas d'aucun grand contributeur du noyau Linux lui-même).

Or, Sony, par l'intermédiaire de l'un de ses ingénieurs, a publié récemment cette page appelant à contribution pour rien de moins que la réécriture de BusyBox. Mais ce n'est pas pour une raison technique quelconque, non. Le seul but est de fournir une alternative non-GPL, pour pouvoir échapper à la GPL et à la SFC (Software Freedom Conservancy), et pouvoir, selon l'interprétation de l'auteur, violer en toute impunité les licences des autres logiciels fournis dont les copyright holders ne sont pas affiliés à la SFC.

Appréciez tout de même l'ironie derrière le fait que l'une des sociétés les plus actives dans la chasse aux méchants pirates qui ne respectent pas leur propriété intellectuelle soit l'instigatrice d'une initiative visant à faire exactement cela : pouvoir ignorer la propriété intellectuelle d'autrui en toute impunité.

NdM : merci à nud pour son journal.

  • # Mmm... de quel côté sont les gentils?

    Posté par . Évalué à 6.

    OK, alors j'ai lu rapidement les liens, et voici ce que je comprends : en gros, les gentils ne sont pas forcément ceux que l'on pourrait croire...

    Le truc est que la SFC semble vouloir utiliser une faille dans la GPL v2. La GPL v2 dit que le contrat de licence se termine si la GPL est violée, mais ne dit pas que la licence est de nouveau valide si les clauses sont respectées de nouveau. Du coup, la SFC ne réautorise la redistribution de BusyBox seulement si la boîte qui redistribue publie le code de BusyBox (OK, puisque la SFC a le droit de défendre les auteurs de la BusyBox), mais aussi des autres logiciels (pour lesquels la SFC n'a pas de droits particuliers). La raison de cette demande est simplmeent que puisque les droits ont été violés, la licence s'est terminée, et que pour la revalider, la SFC peut demander n'importe quoi -- y compris de respecter des clauses qui n'étaient pas dans la GPL.

    Je ne veux pas dire que Sony sont des gentils, loin de là. Mais je ne crois pas que la SFC sont des gentils non plus. Ils outrepassent largement leur rôle (défendre les droits des auteurs de BusyBox) pour faire respecter le droit des autres auteurs de soft sous GPL dont la licence a été violée. Ça pose une vraie question, quand on code un soft sous GPL, on veut évidemment que la licence soit respectée, mais si on garde les droits en tant que simple auteur, on souhaite également faire valoir ses droits en personne. Que quelqu'un ou quelque chose décide de faire valoir vos droits à votre place sans que vous ne lui ayez rien demandé est quand même quelque chose d'assez étrange...

    À noter également que la GPL v3 a éclaicit cette clause pour donner au distributeur le temps de respecter la licence, ce qui la rend valide automatiquement -- autrement dit, la "faille" n'a jamais été désirée. Ce qui me conforte dans l'idée que la démarche de la SFC est malsaine sur le fond comme sur la forme.

    • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

      Posté par . Évalué à 5.

      Ils demandent toutes les sources qui devraient être redistribuées en fait. En somme ils conditionnent la licence à une régularisation globale.

      The SFC will grant a new license, but on one condition - not only must you provide the source code to Busybox, you must provide the source code to all other works on the device that require source distribution

    • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

      Posté par . Évalué à 7.

      Quand on code un soft sous GPL, on veut évidemment que la licence soit respectée, mais si on garde les droits en tant que simple auteur, on souhaite également faire valoir ses droits en personne.

      J'imagine sans mal que chacun a un avis différent sur la question.

      • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

        Posté par . Évalué à -2.

        Ben par exemple moi ça me va bien que SFC fasse chier mes utilisateurs pour la Cause du logiciel libre. D'ailleurs ça me semble une raison valable pour distribuer en GPLv2 et pas en v3...

        • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

          Posté par . Évalué à -1.

          La SFC va faire chier tes utilisateurs si il y a une chance de gagner facilement, payer les avocats et passer au proces suivant.

          Sinon, ils te laisseront tomber comme une merde a te debrouiller tout seul ou bien te conseilleront d'accepter une entente a l'amiable, meme si tu ne recupere pas le code source (mais tant que la FSF a sa petit dotation et que les avocats sont payes...)

    • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

      Posté par . Évalué à 5.

      Ce qui me conforte dans l'idée que la démarche de la SFC est malsaine sur le fond comme sur la forme.

      Demander de respecter la loi si on veut bénéficier d'une licence c'est "malsain" comme démarche ?
      Et donc ne pas respecter la loi c'est "sain" ?

      Pour rappel/info, une entreprise est responsable de ses sous traitants, par conséquent si elle trouve qu'un de ses sous-sous traitant effectue des actions illégales (travail au noir), il peut très bien interrompe toute discussions avec le sous traitant en questions si le sous-sous traitant n'a pas été viré/régularisé.

      C'est pas malsain, mais tout à fait normal comme démarche. Qu'elle soit le fruit d'une astuce juridique non voulue, ça ne le rend pas malsain pour autant.

      • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

        Posté par . Évalué à 10.

        Demander de respecter la loi si on veut bénéficier d'une licence c'est "malsain" comme démarche ?

        Dans la mesure où ça ne te regarde pas, oui(1). C'est d'ailleurs pour ça que la loi ne t'autorise pas à porter plainte si tu n'es pas victime. X vend à Y un logiciel sous GPL écrit par Z sans lui filer les sources, X peut se plaindre, Z peut se plaindre, mais toi tu n'as rien à dire, ce n'est pas ton problème, ça ne te regarde pas. En tout cas, même si tu penses que c'est une escroquerie, tu peux avertir la presse, communiquer dessus, mais en aucun cas t'immiscer dans les relations entre auteurs, clients, et vendeur.

        Et donc ne pas respecter la loi c'est "sain" ?

        Le beau raisonnement fallacieux que voila.

        Qu'elle soit le fruit d'une astuce juridique non voulue, ça ne le rend pas malsain pour autant.

        Ouais, la fin justifie les moyens? C'est ça ton raisonnement? La GPL n'est pas seulement un texte juridique, c'est aussi une philosophie. Ne pas respecter la GPL, c'est mal. Mais faire semblant de ne pas comprendre la GPL pour soutirer au vendeur plus ce que tu avais le droit de lui demander, c'est du racket juridique. Tu penses que c'est sain que les tribunaux soient devenus des rings pour avocats cupides enculeurs de mouches? On ne peut pas cautionner ce genre de méthodes mafieuses quand c'est une assoc de soutien du LL qui les utilise, et les condamner quand c'est Microsoft. Ce sont des techniques de caniveau dans tous les cas.

        Si les gens du noyau Linux ou d'autres softs distribués voulaient défendre leurs droits, ils peuvent adhérer à l'assoc qu'ils veulent, ou prendre une assistance juridique. S'ils ne le font pas, c'est qu'ils s'en foutent ou n'en voient pas l'intérêt, et je ne vois pas de quel droit on peut penser qu'il est légitime de les "défendre" contre leur volonté.

        (1) et qu'il ne s'agit pas d'un crime, évidemment.

        • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

          Posté par . Évalué à -2.

          Dans la mesure où ça ne te regarde pas, oui(1). C'est d'ailleurs pour ça que la loi ne t'autorise pas à porter plainte si tu n'es pas victime.

          Quid de l'homicide ? Jamais on a vu une victime de meurtre porter plainte, et pourtant… il y a aussi des lois qui interdisent des choses dont personne n'est directement victime. La fraude fiscale par exemple, parce que tout le monde est victime (détail amusant, y compris le coupable).

          Le logiciel privateur en est une autre.

          Please do not feed the trolls

          • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Jamais on a vu une victime de meurtre porter plainte, et pourtant…

            Le victime est représentée par le peuple, lui-même représenté par le parquet.

            La fraude fiscale par exemple, parce que tout le monde est victime

            Et donc la victime est le peuple, qui va agir.

            Il y a des choses sur lequel l'Etat est le "détenteur des droits". Pas pour un contrat privé (entre un auteur GPL et Sony, par exemple)

            • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

              Posté par . Évalué à 0.

              Il y a des choses sur lequel l'Etat est le "détenteur des droits".

              J'ignorais que l'état était détenteur de droits sur notre vie...

              • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 31/01/12 à 16:35.

                J'ignorais que l'état était détenteur de droits sur notre vie...

                C'est le cas... Essaye de demander l'euthanasie pour voir, il va te dire que tous ceux qui vont t'aider iront en tôle, ça les calmera (je te conseille le film "Mar Adentro" pour voir comment on peut niquer l'Etat à son jeu quand même). Et plein d'autres exemples. L'Etat a bien un contrôle sur ta vie (et pas seulement si tu fais des choses qui empiètent sur la liberté des autres, juste des principes moraux)

                • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                  Posté par . Évalué à -2.

                  Est ce que j'ai le droit de me suicider, ou on fait un procés au cadavre et on le jette au chien ?

                  Est ce que l'état peut me forcer à me couper un bras ?
                  Est ce que l'état peut me forcer à vendre mon corps ou peut me déposséder de mon corps ?

                  Dire oui à cette question, c'est considéré que les droits de l'homme c'est de la merde.

                  L'euthanasie n'a juste rien à voir, mais bon vu tes précedents propos et association malheureuse ça ne m'étonne que peux de ta part.

                  • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 31/01/12 à 17:13.

                    Est ce que j'ai le droit de me suicider,

                    Tu n'as pas le droit, et on va essayer de t'en empêcher même (hôpital psychiatrique pour état dépressif bla bla bla. Vaut mieux ne pas te louper quand tu le fais, tu n'as pas toujours une deuxième chance). Par contre pas de coupable autre que le mort, donc pas de procès.

                    L'euthanasie n'a juste rien à voir

                    Ah oui... Alors, L'état n'est pas détenteur de droits sur ma vie, sauf si il a envie d'être détenteur de droits sur ma vie.
                    Vachement pratique de dire qu'un truc qui a 100% à voir (le droit de décider comment je veux mourir, c'est un droit sur ma vie) n'a rien à voir quand tu as envie de contrôler ma vie...

                    • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Tu n'as pas le droit,

                      LOL
                      sort moi l'article qui m'interdis de me suicider
                      Je constate que tu parles de qqch que tu ne connais pasn et pourtant ma référence de jetter le cadavre aux chiens était assez explicite...

                      Bref, avant d'essayer de me répondre sur le fond ou la forme, sort moi déjà l'article qui prouve/appuie tes dire.

                      et on va essayer de t'en empêcher même (hôpital psychiatrique pour état dépressif bla bla bla.

                      Que l'on essaye de t'en empêcher (secours à personne en danger toussa), ne veut pas dire que tu n'as pas le droit. Tout comme tu as le droit de fumer 15 paquets de clopes par jour. Mais de l'autre coté, la société à le droit d'essayer de t'en empêcher (pub, législation, ...).

                      Ah oui... Alors, L'état n'est pas détenteur de droits sur ma vie, sauf si il a envie d'être détenteur de droits sur ma vie.

                      l'euthanasie ce n'est pas sur ta vie, mais c'est permettre à quelqu'un de tuer quelqu'un d'autres.
                      C'est donc de permettre à quelqu'un d'avoir des droits sur la vie de quelqu'un d'autres.
                      C'est pour ça que je disais que ça n'avais rien à voir, et c'est pour ça que tu viens de montrer que tu ne parles vraiment de ce que tu ne connais pas, et en plus en prenant les autres pour des cons.

                      Le problème de légalisation de l'euthanasie provient justement de ce pouvoir attribué au médecin ou à la famille.
                      Peut on autoriser quelqu'un à tuer une autre, si la personne tuée est dans l'incapacité de le faire elle même (mais ça veut aussi dire dans l'incapacité de se défendre, dans un état de détresse et de faiblesse importante, ...) ?

                      C'est un vaste débat, avec des pour et des contres sur lequel je n'ai pas d'avis bien tranché.

                      Mais par contre je sais que ça ne correspond pas à un suicide, et ça a bien plus de répercussion au niveau sociétal.

                      • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 31/01/12 à 18:01.

                        Je constate que tu parles de qqch que tu ne connais pas

                        Je constate que pour toi, une interdiction effective n'est pas assez. Désolé, je regarde la réalité : on ne peut pas afficher qu'on va se suicider sans avoir les flics au cul.

                        Que l'on essaye de t'en empêcher (secours à personne en danger toussa), ne veut pas dire que tu n'as pas le droit.

                        Je suis pas en danger! Voila : sous une excuse bidon, on d’interdit bien...

                        l'euthanasie ce n'est pas sur ta vie,

                        LOL, comme tu dis : je veux faire une chose sur ma vie, mais ce n'est pas ma vie. Mais bien sûr... Le reste, c'est du bullshit pour se donner bonne conscience (il suffit de contractualiser, comme... dans d'autres pays, tient! Un bête contrat...)

                        Mais par contre je sais que ça ne correspond pas à un suicide, et ça a bien plus de répercussion au niveau sociétal.

                        Mais bien sûr... Juste que des gens aiment contrôler d'autres gens suivant leur morale, en imposant aux autres leur morale. Ca ne serait pas marrant sinon.

                        Bon, ce n'était pas le sujet, juste que si, l'Etat est détenteur de droits sur notre vie... Mais en plus, je n'avais pas parlé de vie, juste de droits (qu'on lui donne par vote interposé), et il en possède une tonne.

                        • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                          Posté par . Évalué à -3.

                          comme indiqué, tu n'as pas daigné répondre à ma demande de sources.
                          Par conséquent je ne daignerais pas lire² ta prose qui ne répond pas aux critères minimum de l'argumentation (quand on affirme haut et fort qqch, il faut qu'il soit vrai).

                          Bref tu confirme juste ce que tu dis (et que mon commentaire soit moinssé et le tiens plussé me fait penser que certains pertinente/inutilise sans prendre la peine de lire les commentaires).

                          ² : bon c'est pas vrai, j'ai bien lu, c'est comme d'hab du n'importe quoi, tu capte que dalle à ce qu'on te dis, tu affirmes des trucs complètement faux, et bien entendu rien de sourcer ou de vérifié.
                          Ca me conforte dans mon opinion sur le fait que lorsque tu es plussé systématiquement et moi moinssé systématiquement lorsque je discute avec toi, ce n'est pas sur la qualité des propos tenus.

                          • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                            Ca me conforte dans mon opinion sur le fait que lorsque tu es plussé systématiquement

                            C'est vrai que je fais tellement dans le correct vis à vis des gens ici... Toujours dans le sens du poil. Ou pas. Ou alors, je suis plussé ici car je t'ai expliqué que tu aimes bien avoir un contrôle sur ma vie, en pratique, malgré ce que tu affirmes sous excuse de morale bla bla bla.

          • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

            Posté par . Évalué à 3.

            Quid de l'homicide ? Jamais on a vu une victime de meurtre porter plainte, et pourtant…

            Dans le cas d’un homicide, c’est, aussi, toute la société qui est victime.

        • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

          Posté par . Évalué à 5.

          Dans la mesure où ça ne te regarde pas, oui(1).

          Savoir si ton client est capable de respecter ta licence avant de l'octroyer ca ne te regarde pas ?
          Moi je pense que si au contraire.

          Si il n'est pas capable de respecter ta licence sur les autres softs, aucune raison qu'il la respecte pour le tiens, donc aucune raison pour lui en fournir une.

          C'est d'ailleurs pour ça que la loi ne t'autorise pas à porter plainte si tu n'es pas victime

          Relis la loi, elle est plus large que ça
          - par exemple si tu fais partie de la famille de la victime tu as le droit de porter plainte au nom de la victime dans certains cas
          - Pour les fonctionnaires, dans le cadre de leur fonctions, ils apprennent qu'un acte délictueux se déroule, ils sont dans l'obligation de prévenir le procureur de la république.
          - Comme dis dans un autre commentaire, le procureur de la république peut porter plainte au nom de la société.

          Le beau raisonnement fallacieux que voila.

          Juste conclusion logique de ce que tu dis : tu dis bien que c'est malsain de demander à quelqu'un de respecter la loi.

          Si ce raisonnement est fallacieux, c'est que le tiens ne vaut pas tripette alors.

          Ouais, la fin justifie les moyens? C'est ça ton raisonnement?

          Tu sais lire ou tu veux juste être agressif ?

          Tu fais intervenir une justification morale dans l'affaire (ce qui est sain, ce qui est malsain), je te fais remarquer que le faire n'est pas moralement malsain et la tu pars dans un délire ...

          je te laisse donc dans ton délire, vu que visiblement dans ton monde à toi, celui qui viole la loi doit être récompensé (moralement sain ...)

          • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Savoir si ton client est capable de respecter ta licence avant de l'octroyer ca ne te regarde pas ?

            Ca te regarde, toi. Tu n'as pas à essayer de faire un procès en utilisant une faille de la GPLv2 pour faire valoir mes droits que je ne veux pas faire valoir.
            C'est faire valoir mes droits qui ne te regarde pas.

            par exemple si tu fais partie de la famille de la victime tu as le droit de porter plainte au nom de la victime dans certains cas

            Non, tu fais un signalement. C'est le peuple, via l'Etat, qui va poursuivre. Pas toi.

            Pour les fonctionnaires, dans le cadre de leur fonctions, ils apprennent qu'un acte délictueux se déroule, ils sont dans l'obligation de prévenir le procureur de la république.

            Informer, tu le dis toi même. Rien à voir avec porter plainte.

            Comme dis dans un autre commentaire, le procureur de la république peut porter plainte au nom de la société.

            Donc pas toi. Tu ne fais qu'informer.

            Quand au reste, s'il te plait, répond dans un commentaire différent, ces propos ne sont pas de moi (bien que je sois d'accord sur le principe que le fin ne justifie absolument pas les moyens employés)

            • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

              Posté par . Évalué à 2.

              Ca te regarde, toi. Tu n'as pas à essayer de faire un procès en utilisant une faille de la GPLv2 pour faire valoir mes droits que je ne veux pas faire valoir.

              Ca tombe bien, ils ne font pas valoir tes droits, ils disent juste "on ne vous donne pas nos droits si vous n'êtes pas en accord avec la loi", ni plus ni moins.

              de là, il y en a toujours qui croient tout savoir et qui s'ofusquent de tout sans rien comprendre et surtout sans essayer de comprendre...

              Ah c'est sur qu'insulter et vitupérer il y a du monde, mais réfléchir posément, y'a plus personnes.

              Cordialement

              • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Attends, on recommence. Imaginons que Sony viole une licence GPL que j'ai donné en même temps qu'une de SFC.
                Si j'ai bien compris, ils empêchent Sony d'utiliser mon code aussi tant qu'ils ont le conflit?
                Est-ce ça, ou est-ce qu'ils décident de ne pas redonner leur licence tant que tout n'est pas en règle, mais que ça n’empêche pas Sony d'utiliser mon code en attendant? (si c'est le cas, la je ne vois aucun problème, c'est leur choix propre qui ne concerne qu'eux)

                • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Si j'ai bien compris, ils empêchent Sony d'utiliser mon code aussi tant qu'ils ont le conflit?

                  Ils ne donnent pas le droit que sur LEUR code tant que les droits des autres codes ne sont pas respecté (ils ne peuvent pas le donner des droits sur des codes sur lesquels ils n'ont pas les droits).

                  Ca veut dire que si ils continuent d'utiliser ton code sans suivre la licence "kivabien", alors ils n'ont pas le droit d'utiliser busybox et la sfc ira jusqu'au procés si ils le font.

                  En même temps ils n'ont de base pas le droit d'utiliser ton code sans suivre la licence, et en cas de procés poussé par la sfc, le procureur peut très bien agir au nom des personnes non représentés sur les licences non respectés des autres codes(1), et donc rajouter ces violations au dossier.

                  1 : on reprend le cas du type qui vandalise une voiture. Si il est pris en flagrance et jugé en comparition immédiate sans que tu puisse te porter civil, l'état aura agis en ton nom.

                  • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Ca veut dire que si ils continuent d'utiliser ton code sans suivre la licence "kivabien", alors ils n'ont pas le droit d'utiliser busybox et la sfc ira jusqu'au procés si ils le font.

                    Dans ce cas, mon reproche n'a pas lieu d'être, j'avais mal compris, mea culpa.
                    (la licence a été retirée, après c'est une négo entre eux et Sony sur comment et quand la redonner)

                    En même temps ils n'ont de base pas le droit d'utiliser ton code sans suivre la licence, et en cas de procés poussé par la sfc, le procureur peut très bien agir au nom des personnes non représentés sur les licences non respectés des autres codes(1), et donc rajouter ces violations au dossier.

                    Non, encore une fois, ça n'a rien à voir dans le cas de la GPL (contrat privé). Personne ne pourra agir à ta place (encore faudrait-il que l'Etat ai envie de jouer avec ton contrat...)

                • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Est-ce ça, ou est-ce qu'ils décident de ne pas redonner leur licence tant que tout n'est pas en règle, mais que ça n’empêche pas Sony d'utiliser mon code en attendant? (si c'est le cas, la je ne vois aucun problème, c'est leur choix propre qui ne concerne qu'eux)

                  Alors tu ne vois aucun problème. Règle n° 0 : liberté d'utiliser, sans condition aucune. Cela implique que Sony peut pisser allègrement sur la GPL tout en étant parfaitement autorisé à utiliser les logiciels qu'il a obtenu avec cette licence.

                  • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Gni?
                    Du moment où la GPL est "annulée", ça devient une négo à refaire.
                    Non, si c'est le cas (que Sony a toujours le droit d'utiliser mon code), je ne vois rien à redire : fallait respecter la licence (même libre), licence non respectée = plus de licence, on ne parle plus de libre.

                    • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Du moment où la GPL est "annulée", ça devient une négo à refaire.

                      C'est pas con c'que tu dis ! Au temps pour moi.

                      Non, si c'est le cas (que Sony a toujours le droit d'utiliser mon code), je ne vois rien à redire : fallait respecter la licence (même libre), licence non respectée = plus de licence, on ne parle plus de libre.

                      Toutafé.

                  • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Utiliser certes, mais pas revendre.

      • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Demander de respecter la loi si on veut bénéficier d'une licence c'est "malsain" comme démarche ?

        Si tu n'es pas la personne lésée (celui qui détient les droits), oui. Si tu emmerdes une utilisateur à moi parce qu'il ne respecte pas ma licence, je t'insulterai et te demanderai de t'occuper de tes affaires (tu me le dis, OK, je suis au courant, après je fais ce que je veux, c'est ma liberté).

        Pour rappel/info, à part quand l’intérêt du peuple est en jeu (la loi, et dans ce cas le peuple peut mener l'action par le biais du procureur de la république si je ne dis pas trop de conneries), seule la personne lésée peut porter plainte quand il n'y a pas bidouille comme celle-la, et c'est voulu : non, tu ne peux pas porter plainte parce que ton voisin a embêté la voisine, c'est à la voisine de le faire.

        • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

          Posté par . Évalué à 4.

          Si tu n'es pas la personne lésée (celui qui détient les droits), oui

          On a pas dis illégal, on a dis malsain hein.

          Si tu estimes malsain de demander à quelqu'un qui respecte la loi, ben ça serait aimable que tu vives dans une société très loin de moi.

          Et quand un type pète une voiture à coup de base ball, je trouve pas malsain de lui dire d'arrêter.

          Attends, merde c'est pas malsain, c'est même largement autorisé dans la loi.

          Allez je t'aide avant que tu attaque ta mauvaise foi en disant que c'est ta liberté de violer celle des autres tant qu'ils ne disent rien :

          Dans les cas de crime flagrant ou de délit flagrant puni d'une peine d'emprisonnement, toute personne a qualité pour en appréhender l'auteur et le conduire devant l'officier de police judiciaire le plus proche.

          CPP, article 76, alinéa 1 si tu ne me crois pas.
          (manque plus qu'on attende de savoir si le type qui se fait chouraver sont autoradio va user de sa liberté de ne pas porté plainte pour prévenir de l'execution d'un crime ou d'un délit)

          Mais ca doit être malsain parce que comme tu dis c'est la "liberté de la victime d'avoir ses droits bafoués".
          (je te cite , c'est en gras : "c'est ma liberté" ).

          Pour info, tu rentre pile poil devant les critères pour une tutelle*, ou un bel abus de faiblesse.
          Non ce n'est pas ta liberté de te faire flouer.

          Tu parlais de contrat un moment, en droit du contrat, cela s'apelle un contrat léonin et n'a aucune valeur juridique

          Donc avant de faire une nième morale sur un sujet que tu ne maitrise selon toute vraisemblance pas, ...

    • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Arnadeus a raison:

      Contrairement à ce que laisse entendre cette dépêche, l'enjeu de l'article de Matthew Garret n'est pas de dire que Sony qest le mal, mais bien de mettre en évidence un flou juridique dans la GPLv2, et de se demander quelle stratégie de défense adopter sachant que ce flou existe.

      J'en discutais ici même au moment où le journal se transformait en dépêche.

    • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

      Posté par . Évalué à 8.

      "on souhaite également faire valoir ses droits en personne. Que quelqu'un ou quelque chose décide de faire valoir vos droits à votre place sans que vous ne lui ayez rien demandé est quand même quelque chose d'assez étrange..."

      La SFC n'attaque que sur les droits cédés par des auteurs. Elle en profite pour faire du zèle. C'est regrettable, mais le but de Sony est tout de même de violer la GPL au final.

      Faire valoir ses droits est quelques choses de long et de compliqué, mais il est vrai qu'il suffit qu'un seul auteur majeur du kernel linux demande à la SFC de défendre ses droits, et le tour sera joué.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        La SFC n'attaque que sur les droits cédés par des auteurs. Elle en profite pour faire du zèle. C'est regrettable, mais le but de Sony est tout de même de violer la GPL au final.

        Désolé, mais pour moi, la fin ne justifie pas les moyens, et Sony est certes limite à jouer sur le fait qu'il ne se fera pas attaquer, mais si la SFC fait du zèle comme ça, elle ne vaut pas mieux, de mon point de vue.

        • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

          Posté par . Évalué à 0.

          Sony est certes limite à jouer sur le fait qu'il ne se fera pas attaquer, mais si la SFC fait du zèle comme ça, elle ne vaut pas mieux, de mon point de vue.

          Jolie, une entreprise multi milliardaires et "limite" a ne pas respecter la loi,
          mais la sfc qui cherche a faire du profit, c'est bien connue, ne vaut pas mieux à demander à ce que la loi soit respecté.

          Non non y'a pas a dire, j'aime de plus en plus la société que tu nous propose zenitram, où celui qui respecte pas la loi dans un but purement pécunier, alors qu'il a les moyens de la respecter doit être placé au même niveau que celui qui aimerais bien que la loi soit respecter, n'a pas les moyens pour faire respecter ses propres droits partout, et est plutôt à vocation philantropique...

          • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

            Posté par . Évalué à 3.

            Sauf que ce n'est pas un combat à armes égales. Sony veut faire du pognon, la SFC veut faire respecter la loi pour des raisons éthiques. Bon, du coup, pour faire respecter la loi, elle emploie des techniques juridiques pas propres, et prend des décisions pour des tiers qui n'ont rien demandé. Du coup, elle se décrédibilise sur le plan éthique, et il ne lui reste plus rien.

            • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

              Posté par . Évalué à 3.

              elle emploie des techniques juridiques pas propres

              Ah ? Elle a une force de coercition quelconque, a l'instar des grands groupes ?
              Comme un abus de position dominante, une entente illégale, un legal bullying (avec les moyens kivonbien bien sur).

              Elle a la main mise sur un procureur ou un juge pour "forcer" ces moyens juridiques pas propre ?

              Quand ms/apple/... font pressions sur les utilisateurs pour qu'ils achètent des licences sinon procés pour enfreinte au brevets (complètement bidon), ce qui permet à ms de récupérer des sous lorsque des téléphones android sont vendus, de forcer tomtom a payer des licences alors que tout tourne sur tutux dans ses gps, pour apple, d'interdire son concurrent (samsung) d'être importé :
              ça c'est pas propre (mais légal), et malsain.

              Et pourtant presque personne ne s'en ofusque.

              Quand la sfc dis "bon vous avez déjà violer une fois notre licence, avant de vous redonner les droits sur le code dont a les droits, il faut que vous nous montriez que vous êtes capable de respecter les licences des logiciels que vous utilisez, comme nous l'autorise notre licence" c'est "un moyen juridique pas propre" ?

              rassurez moi, vous le pensez pas vraiment et c'est juste pour nourrir le troll, non?

              Parce que tout est respecté : présomption d'innocence et bénéfice du doute : par défaut la personne peut l'utiliser. C'est seulement si elle fait une connerie que tu demandes que la personne te montre qu'elle est capable de respecter les licences des logiciels qu'il utilise.

              et prend des décisions pour des tiers qui n'ont rien demandé.

              Ah, et ou ça ?
              1°) Elle demande à l'entreprise qui est avec elle qu'elle respecte les licences (ie la loi), tout comme on demande à un sous traitant de respecter la loi.
              Elle n'agit pas "au nom des tiers qui n'ont rien demandé", mais uniquement "en son nom propre" pour être sur de discuter avec quelqu'un de bonne foie.
              2°) les "tiers" qui n'ont rien demandé on déjà demandé que si le logiciels est utilisé, alors les sources doivent être distribué.
              Si "les tiers qui n'ont rien demandé" ne veulent pas ça, ils peuvent très bien distribué leurs sources sous d'autres licences (comme la wtfpl)

              • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est vrai que même si les auteurs n'ont pas demandé le support de la SFC, le faite même de mettre leur code sous GPL est un indice fort de leur volonté...

                "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

      Posté par . Évalué à 10.

      Ok... C'est peut-être un abus mais franchement vu ce qu'ils demandent et qui il y a en face (entreprises qui ne se privent pas d'exploiter tout vide juridique), c'est tout de même un peu fort de café de dire que c'est malsain de la part de la SFC.

      Ils ne demandent pas de sources de logiciels sous une autre licence que la GPL. Or si l'on choisit la GPL c'est bien que l'on souhaite que son code reste libre et ne puisse être modifié et diffusé sans diffusion des modifications, c'est l'objectif même de cette licence !

      Donc personnellement quand tu dis :

      Ça pose une vraie question, quand on code un soft sous GPL, on veut évidemment que la licence soit respectée, mais si on garde les droits en tant que simple auteur, on souhaite également faire valoir ses droits en personne.

      Ça me fait bien rigoler dans le genre argument de mauvaise foi...

      L'un des problèmes de la GPL est bien que les auteurs (souvent multiples) n'ont ni les moyens ni le temps de protéger leur création contre le genre d'exploitation que les cibles de SFC en font. Et souvent ces auteurs ne sont pas conscient de la possibilité de déléguer cette protection à un organisme comme la SFC, ou n'ont pas le temps, ou ne prennent pas la peine de le demander.

      Donc ton indignation devant les procédés de la SFC me semble plus que légèrement hypocrite, ce n'est pas comme si elle utilisait ces procédés contre des gens de bonne foi, il est difficile d'intégrer la Busybox dans son matériel sans avoir la moindre idée de ce que ça implique !

      • [^] # Re: Mmm... de quel côté sont les gentils?

        Posté par (page perso) . Évalué à -9.

        Ok... C'est peut-être un abus mais franchement vu ce qu'ils demandent et qui il y a en face (entreprises qui ne se privent pas d'exploiter tout vide juridique), c'est tout de même un peu fort de café de dire que c'est malsain de la part de la SFC.

        C'est un meurtrier, c'est tout de même un peu fort de café de dire que c'est malsain de la part du tortionnaire de torturer.
        Ah oui, ça marche aussi, tient...

  • # SONY et l'argent

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 31/01/12 à 12:35.

    En gros:
    - SONY: droit de piratage pour gagner de l'argent
    - SONY: lutte contre le pirate pour gagner encore plus d'argent

    Mon projet libre: http://ultracopier-fr.first-world.info/, mon jeu libre: http://catchchallenger.first-world.info/

    • [^] # Re: SONY et l'argent

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      J'aurais dit : « lutte contre le piratage pour ne pas en perdre », ce qui est sensiblement différent.

    • [^] # Re: SONY et l'argent

      Posté par . Évalué à 3.

      Ça arrivait aux bateaux pirates de se friter entre eux avaaaaant ?

  • # Hum...bon courage...

    Posté par . Évalué à 8.

    Quand je lis la liste de ce qu'ils doivent réécrire en non-GPL pour réimplémenter BusyBox, je me dis qu'ils ne sont pas prêts d'y arriver (même si ils annoncent qu'ils comptent mettre six mois pour tout finir).
    En vrac on trouve entre autres : vi, egrep, sh, sed, awk, wget, mount...
    tout ça leur reste à écrire.

    De plus si ils veulent réellement échapper à tout risque de procès ils devront tout recoder sans regarder les sources des originaux, presque en clean room.
    Et les commandes que j'ai citées comportent toutes de nombreuses sophistications et sont, en ce qui concerne les originaux GPL, très optimisées.

    Enfin, je ne vois pas comment ils arriveraient à tenir les délais qu'ils envisagent (six mois), compte tenu que 1/ si ils appellent à contribution c'est qu'ils n'y arriveraient pas tous seuls 2/ les contributeurs du Libre n'adhèreront pas à ce projet égoïste, sans doute même pas les BSDistes, et donc ce seront les grosses boîtes d'électronique qui y alloueront parcimonieusement (et onéreusement) quelques ingénieurs.

    BusyBox tient tellement sa réussite au fait qu'il repose sur de nombreuses briques libres, développées et maintenues depuis de très nombreuses années par la communautée, que je suis sérieusement tenté de penser que ce projet de réécriture non-GPL n'aboutira jamais.

    • [^] # Re: Hum...bon courage...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      De plus si ils veulent réellement échapper à tout risque de procès ils devront tout recoder sans regarder les sources des originaux, presque en clean room.

      Ce qui est marrant c'est que Rob Landley apparaît dans la section "Contractor Candidates". Vu qu'il est l'auteur d'un peu plus de 800 commits dans busybox, je suis pas sûr que ce se soit le meilleur candidat...

      • [^] # Re: Hum...bon courage...

        Posté par . Évalué à 3.

        Si tu avais ete lire les commentaires de l'article original, tu comprendrais un peu plus pourquoi.

        Hint: Rob Landley est oppose a ce que fait la SFLC aujourd'hui alors qu'il a lance les proces a l'epoque et developpe Toybox en BSD pour remplacer Busybox.

    • [^] # Re: Hum...bon courage...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      vi, egrep, sh, sed, awk, wget, mount...
      tout ça leur reste à écrire.

      Meuh non, il existe déjà nvi, freegrep, sh, bsdsed, bwk, curl, mount... Tout existe déjà sous BSD ou équivalent.

  • # toolbox

    Posté par . Évalué à 2.

    android a déjà fait la même chose avec sa toolbox...

    En plus certaines commandes sont parfois meilleur que celle de busybox

    • [^] # Re: toolbox

      Posté par . Évalué à 5.

      Euh... si on compare les listes des commandes supportées, la toolbox d'Android supporte à peine la moitié de ce qui est requis pour ce clone de BusyBox, et ne supporte aucune des commandes un tant soit peu "complexes", comme celles traitant les expressions régulières.

      Donc non, la toolbox d'Android ne le fait pas (ou en tout cas en est très loin).

      • [^] # Re: toolbox

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 31/01/12 à 14:26.

        Ils ont remplacé Busybox par du code qu'ils ont écrit.
        Si Sony veut se passer lui aussi de Busybox, ils n'ont que la partie qui les intéresse à réécrire. Sur la plupart des trucs embarqués, je pense qu'on peut se passer des regexp pour reprendre ton exemple.

        Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi toutes ces boites qui ont des problèmes avec la GPL n'utilisent pas plutôt du BSD pour leur projets.

        • [^] # Re: toolbox

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Parce que les outils BSD sont à la trainne (partiellement justement parce qu'il sont pas sou GPL ?) :p

          • [^] # Re: toolbox

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Parce que les outils BSD sont à la trainne (partiellement justement parce qu'il sont pas sou GPL ?) :p

            Des fois on préfère des outils à la traine que se faire trainer devant les tribunaux...

            les pixels au peuple !

      • [^] # Re: toolbox

        Posté par . Évalué à 2.

        la toolbox d'Android supporte à peine la moitié de ce qui est requis pour ce clone de BusyBox, et ne supporte aucune des commandes un tant soit peu "complexes"

        J'ai jamais dis le contraire : c'est seulement que le projet android a reimplementé les commandes qu'ils avaient besoins sous licence bsd.
        Et puis tout n'est pas dans la toolbox il y a aussi logcat (vs logread), ping, netcat (qui sont compilé a part)

        La toolbox est plutot une reimplementation des coreutils.

        Apres tout dépend de ce que l'on met dans le produit embarqué et ce que l'on veut.

  • # BSD

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce n'est pas ce que font les projets BSD pour remplacer GCC et consorts juste parce que la licence ne leur plaît pas ?

    • [^] # Re: BSD

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Pas tout à fait. Là, le but n'est pas seulement de pouvoir piller légalement le remplaçant de Busybox, mais également de pouvoir piller illégalement d'autres trucs comme le noyau Linux sans que personne ne vienne protester.

      • [^] # Re: BSD

        Posté par . Évalué à 2.

        Piller illégalement le noyau Linux?
        Pas sûr: à moins de modifier le noyau Linux sans fournir les sources ou bien d'utiliser dans un module propriétaire les symboles en export "GPL only", tu ne pilles pas le noyau Linux puisque tu respecte la licence d'utilisation..
        Et il y a des zones grises comme le pilote NVidia..

      • [^] # Re: BSD

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Là, le but n'est pas seulement de pouvoir piller légalement le remplaçant de Busybox

        Vous n'avez pas bientôt fini avec ce FUD?
        en BSD rien n'est pillé, puisque c'est offert. On ne peut pas piller une chose offerte...
        (pour la partie qui serait BSD)

        C'est fou ça, la difficulté de comprendre qu'il n'y a pas pillage, que personne ne s’approprie du code BSD... C'est voulu par la licence. Vous passez juste pour ridicules qui ne comprend rien à une licence, c'est dommage.

        • [^] # Re: BSD

          Posté par . Évalué à 0.

          Et toi cela ne te vient pas a l'esprit que le fait de choisir la GPL est justement un choix pour empecher que le code se retrouve dans des trucs completement fermes tel que ce que fait Sony?

          Comme l'a fait remarquer quelqu'un si la BSD est tellement superieur pourquoi ce sont, en grande majorites, des logiciels GPL? Moi je soupconne que pas mal de devs ne veulent pas etre "donner" leur code sans contrepartie pour l'ensemble de la communaute.

          • [^] # Re: BSD

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Et toi cela ne te vient pas a l'esprit que le fait de choisir la GPL est justement un choix pour empecher que le code se retrouve dans des trucs completement fermes tel que ce que fait Sony?

            C'est quoi le rapport? Ca n'a rien à voir avec ce que j'ai dit.
            Les mecs qui font du GPL sont libres de faire du GPL, pas de soucis, les mecs en face sont libres de remplacer par du BSD (dire que c'est horrible, c'est juste renier le droit aux gens de faire ce qu’ils ont envie)
            As-tu lu ma réaction? En quoi il y a un rapport avec ce que tu me réponds?
            (La où ça craint c'est de violer la licence GPL, mais ce n'éait pas mon propos)

            Rappel : j'ai réagis sur le fait qu'on parle de pillage pour du code BSD.

            Moi je soupconne que pas mal de devs ne veulent pas etre "donner" leur code sans contrepartie pour l'ensemble de la communaute.

            Faut changer de licence alors : la GPL n'a rien à faire de la communauté, elle s’intéresse à celui qui reçoit le programme, pas plus. Aucune obligation de rendre public du code GPL modifié.

            • [^] # Re: BSD

              Posté par . Évalué à 2.

              Faut changer de licence alors : la GPL n'a rien à faire de la communauté, elle s’intéresse à celui qui reçoit le programme, pas plus. Aucune obligation de rendre public du code GPL modifié.

              En contre partie, on ne peut pas interdire le receveur de publier (copyleft).

  • # Et les usagers ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Mon avis perso, c'est que le SFC ici ne cherche en rien à faire valoir les droits des auteurs, mais uniquement ceux des usagers - les clients de Sony. Cela me paraît à la fois légitime et très cohérent.

    Alors que les clients auraient du bénéficier des 4 libertés des logiciels initialement sous GPL, il n'en est rien et Sony ne diffuse évidemment pas de copie de la GPL avec les logiciels. Les clients se font niquer techniquement (aucun contrôle) et juridiquement (copyleft remplacé par copyright usurpé). Sans la moindre connaissance de leurs droits (puisqu'ils se croient soumis aux licences Sony alors que la GPL devrait s'appliquer...), les clients n'ont alors aucune possibilité de les faire valoir.

    Du coup je trouve ahurissants les commentaires d'Arnaudus disant que chacun-pour-sa-gueule-celui-qui-s'fait-niquer-c'est-qu'il-est-content-sinon-yakaporterplainte-tout-seul-dans-son-coin. Même focalisés sur les développeurs, il me paraît un peu surprenant d'attendre que ceux-ci sachent qui utilise leurs programmes et dans quelles conditions (yaka acheter tous les produits Sony et faire de la rétro-ingénierie dessus). Il me paraît encore plus surprenant de penser qu'ils ont tous les reins assez solides pour traîner en justice une entreprise comme Sony qui est quand même championne de l'EAO (enculade assistée par ordinateur) et n'a jamais été vraiment sanctionnée pour cela - ce qui vaut encouragement.

  • # so what ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 01/02/12 à 00:53.

    Juridiquement je ne vois pas où est le problème : les développeurs de logiciels libres passent beaucoup de temps à ré-implémenter certaines choses sous licence libre. Ils peuvent tout à fait écrire un code différent from scratch qui permette le même résultat (par ex : compatibilité FAT, .doc ou H264 par exemple).

    Dans le cas de Sony, c'est la même chose, mais à l'envers. Ce n'est pas du piratage si le code libre n'est pas utilisé.

    On ne peut pas applaudir ceux qui le font dans un sens et traiter de pirates ceux qui le font dans l'autre !

    • [^] # Re: so what ?

      Posté par . Évalué à -1.

      Bien sur que si qu'on peut. C'est exactement la meme chose que promouvoir le piratage de films et cracher sur les boites qui ne respectent pas la GPL, ca n'a jamais pose de probleme ethique a certaines personnes.

      Apres, on peut avoir une opinion sur le type de personnes avec ce genre de comportement...

    • [^] # Re: so what ?

      Posté par . Évalué à 1.

      La différence est que dans le sens non-libre -> libre, les ingénieurs offrent leur travail à la communauté, et tout le monde peut le réutiliser (il entre en quelque sorte au patrimoine universel), alors que d'autres, dans le sens libre -> non-libre, œuvrent à interrompre le cercle vertueux pour poursuivre les développements technologiques en privé (donc pour le bénéfice d'un petit nombre, en interdisant aux autres d'en bénéficier ou de s'appuyer dessus pour développer eux-mêmes).

      Je n'ai aucun mal à louer les mérites des premiers, et à traiter de pirates les seconds.
      (Et si je pouvais m'applaudir je le ferais volontiers, mais j'aurais l'air bête.-->[])

    • [^] # Re: so what ?

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 01/02/12 à 09:44.

      Le problème, qui est soulevé dans le journal, est qu'ils veulent un équivalent de BusyBox non-GPL, afin que la SFC leur lâche la grappe pour tous les autres logiciels GPL dont ils ne respectent pas la licence.

    • [^] # Ben justement !

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 01/02/12 à 22:14.

      Tu as manqué l'essence de l'article : le truc révoltant dans la proposition de Sony c'est qu'ils n'envisagent pas de réécrire un équivalent de Busybox et son environnement en propriétaire, ce serait parfaitement légitime (et beaucoup trop coûteux de leur point de vue, déjà qu'ils auraient préféré continuer à exploiter Busybox...).

      Non, ils veulent juste un équivalent de Busybox même, qu'ils feront alors tourner dans un environnement toujours sous GPL qu'ils ont modifié sans rediffusion des sources de façon à enfermer leur client de façon artificielle dans leur circuit de redistribution et offre de service !
      Mais comme cet environnement (en particulier le noyau Linux) n'a pas fait appel à la SFC pour défendre ses droits et ne le fait pas lui même en général, Sony pourra ainsi violer la licence GPL sans souci (puisque uniquement Busybox avait délégué la protection de ses droits à une organisation active comme la SFC).

      Donc ton :

      Ce n'est pas du piratage si le code libre n'est pas utilisé.

      est malheureusement parfaitement exact mais sans objet ici puisque du code libre est justement utilisé et modifié de façon contraire aux idéaux du libre et contraire à la licence.

  • # Bénéfices secondaires

    Posté par . Évalué à 0.

    Peut-être les motivations de Sony sont elles d'échapper à la contrainte légale de la GPL des autres programmes, mais le projet d'un équivalent de busybox en licence permissive me paraît intéressant.

    En effet, BusyBox est pour l'instant bloqué à la GPLv2 parce que la moitié des fichiers sont en "GPLv2 only" et l'autre en GPLv2+, ce qui veut dire que l'on ne peut pas redistribuer du code mélangeant busybox avec des bouts de logiciels GPLv3 qui représente la plupart des logiciels GNU actuellement.

    C'est un peu le même problème que le noyau Linux en "GPLv2 only", à la différence qu'on a globalement moins souvent envie d'intégrer du code de projets GNU dans le noyau, alors qu'on peut très bien vouloir rajouter des utilitaires GNU GPLv3 modifiés et optimisés pour la taille dans busybox...

    Une autre solution serait de réécrire en GPLv2+ les fichiers "GPLv2 only" de busybox.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.