Test d'Ubuntu 8.10 Intrepid

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
4
21
nov.
2008
Ubuntu
Ubuntu a sorti le 30 octobre dernier sa nouvelle version stable de la distribution (Intrepid). Je vous invite d'ailleurs à consulter la dépêche annonçant sa sortie sur LinuxFr.

La nouvelle Ubuntu est censée apporter beaucoup de nouveautés technologiques (étant donné que cette version n'est pas une LTS). Ayant l'occasion de travailler énormément avec Ubuntu dans mon environnement professionnel, j'en ai donc profité pour tester plus en avant la stabilité de cette nouvelle version.

Pour rappel, Ubuntu Intrepid 8.10 contient : GNOME 2.24, X.Org 7.4, noyau 2.6.27, NetworkManager 0.7, Samba 3.2, KDE 4.1.2 (pour Kubuntu ou si vous installez les paquets), XFCE 4.4.2 (de même), Sun Java OpenJDK 1.6 et l'intégration de DKMS. Vous pourrez aussi l'installer sur une clé USB grâce à un nouvel utilitaire.

Ce test est bien sûr (comme de tradition) avant tout fait pour vous permettre de jeter un coup d'œil rapide aux changements et aux améliorations de cette nouvelle version. Je survole aussi Xubuntu et Kubuntu.
  • # marre des liens wikipédia dans les dépèches

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est quoi cette manie depuis quelques mois de ne plus mettre les liens vers les vrais sites des trucs dont on cause, et de renvoyer systématiquement vers wikipédia ?

    Répétez tous après moi : (mode mantra=on) La vérité est dans wikipédiaaaaaaaa......

    D'ailleurs est-ce que ça parle du trolledi dans wikipédia ?

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # pourquoi on ne parle que de "stabilité" ?

    Posté par . Évalué à -3.

    Ayant l'occasion de travailler énormément avec Ubuntu dans mon environnement professionnel, j'en ai donc profité pour tester plus en avant la stabilité de cette nouvelle version.

    la stabilité ?
    pourquoi tu as des problemes de stabilités avec tes versions precedentes ?

    ou alors tu parles de tester les fonctionnalités ?

    parceque bon, la stabilité d'un OS, meme avec un OS d'une certaine firme de redmond, y a quand meme bien longtemps qu'on n'a pas vu d'ecran bleu ou de segfault ou de kernel panic...

    ou alors tu fais tes trucs pas normaux avec tes machines...
  • # Mes impressions

    Posté par . Évalué à 2.

    Je suis plutôt satisfait par Intrepid, je dois dire qu'ici X ne plante pas, Firefox non plus (excepté quelques fois si on ouvre une page avec tout un tas de truc en flash, genre certains myspace, mais c'était déjà le cas avec la 8.04).

    Gnome fonctionne bien sur la session de ma copine, par contre moi qui ai choisi d'utiliser fluxbox je n'ai pas réussi à faire marcher pulseaudio dans ma session*, ce n'est pas très grave, jackd fonctionne bien...

    Par contre là où j'ai été extrêmement déçu, je me suis même dit : "Mais comment ils ont osé sortir la distrib avec un tel bug !" c'est au niveau d'ardour : le dialogue d'importation de fichiers audios ne fonctionne pas du tout !

    Alors oui je sais le bug est corrigé upstream, et on peut obtenir un package sur getdeb.net mais ce n'est pas officiel et donc j'hésite un peu. (ma copine n'utilise pas ardour et j'ai pas envie de créer de l'instabilité sur son system en installant un truc exotique...)

    * il semblerait que le gestionnaire de session gnome charge un module noyau lors de l'ouverture...
    • [^] # Re: Mes impressions

      Posté par . Évalué à 1.

      Personnellement, j'ai eu une petite frayeur, apparement une option de Xorg n'existe plus dans la version installée par défaut (après mise à jour de Kubuntu) et provoque un écran noir décourageant.
      Il s'agit dans la rubrique "Files" de l'option RgbPath.
    • [^] # Re: Mes impressions

      Posté par . Évalué à 1.

      Ardour est dans Universe, pas dans main.
  • # Mon avis à moi

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Mon avis à moi (pour peu que ça intéresse quelqu'un):

    La 8.10, plutôt bien ! Mieux que la 8.04 (c'était pas difficile étant donné les problèmes de cette release).
    Et même mieux que la 7.10 sous laquelle j'étais avant.

    Les points noirs constaté:

    ● Consommation mémoire en augmentation (137 Mo sous 7.10, 250 Mo sous 8.10).
    +113 Mo en un an, j'ai peur pour la suite.
    (Mon PC a 512 Mo de RAM)

    ● Le Network Manager m'horripile (il oublie le paramétrage à chaque redémarrage, c'est idiot et totalement non-intuitif.).
    Et il part en sucette si vous utilisez /etc/network/interfaces (contrairement à ce qu'il y a de marqué dans la doc).
    Je ne comprend pas que tout le monde l'encense.

    ● Tiens, on peut toujours pas paramétrer individuellement les économiseurs d'écran. Hallucinant.
    Vivement le retour à XScreensaver.

    ● On nous impose toujours ce démon Avahi remarquablement inutile (quelqu'un s'en sert vraiment de ce truc ?).
    Et c'est tout juste si on nous menacerait pas de mort si on le désactive: http://sebsauvage.net/ubuntu/et_hop.html#avahi

    ● Je peux oublier la sortie télé de mon ATI Radeon 9250: Le pilote opensource ne semble pas supporter la sortie S-Video, et ma carte fait partie des 4 seuls modèles qui ne sont plus supportés par le pilote propriétaire.
    Je dois rebooter sous Windows pour voir mes vidéos sur la télé. Génial.



    En dehors de ça, je le trouve bien (même si je bidouille un peu pour le customiser (rien de transcendant): http://sebsauvage.net/ubuntu/checklist/ si ça peut intéresser quelqu'un.)

    Par contre je n'ai aucun problème de stabilité contrairement au test de LinuxFR.
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par . Évalué à 5.

      La 8.10, plutôt bien ! Mieux que la 8.04 (c'était pas difficile étant donné les problèmes de cette release).

      Chez moi la 8.04 est un modèle de stabilité. Tout fonctionne correctement et pas besoin d'aller fouiller dans d'obscurs fichier de configuration. Et comme kde4 n'étant toujours pas stable/fini, je ne suis pas prêt d'installer la 8.10
      • [^] # Re: Mon avis à moi

        Posté par . Évalué à 8.

        s/kde4/kubuntu/

        kde4.1.3 est tres stable et utilisable. Ce qui est pas fini (et j'ai bien peur ne le sera jamais) c'est kubuntu. Les devs lisent pas les rapports de bugs, je ne sais pas ce qu'ils font des sources upstream car des bugs corriges upstream sont toujours present sur kubuntu. Distribution bien pour gnome mais a eviter au maximum pour qui veut kde.
        • [^] # Re: Mon avis à moi

          Posté par . Évalué à 6.

          Les devs lisent pas les rapports de bugs.
          Quels dévs?
          • [^] # Re: Mon avis à moi

            Posté par . Évalué à 4.

            exacte les packageurs.
            • [^] # Re: Mon avis à moi

              Posté par . Évalué à 1.

              Le packageur alors.
              • [^] # Re: Mon avis à moi

                Posté par . Évalué à 1.

                Le packageur en question possède de multiples identités: Scott Kitterman, Guillaume Martres, Harald Sitter, Terence Simpson, Roderick B. Greening, Jonathan Thomas, Steve Stalcup, Sarah Hobbs, Richard Birnie, Michael Casadevall , Anthony Mercatante et Jonathan Riddell.
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par . Évalué à 4.

      > On nous impose toujours ce démon Avahi remarquablement inutile (quelqu'un s'en sert vraiment de ce truc ?).
      > Et c'est tout juste si on nous menacerait pas de mort si on le désactive: http://sebsauvage.net/ubuntu/et_hop.html#avahi

      Pareil pour le serveur NTP. Je n'ai toujours pas compris l'utilité de mettre un serveur NTP sur une machine de bureau. En plus de ça il semble (mais ça peut venir de moi) que Canonical ne se soit pas contenté de le faire démarrer dans /etc/rc2.d/ et consorts, je l'avais retiré de là et il démarre toujours ! Et quand je sors de veille, j'ai plusieurs fois les messages "stopping/starting NTP server...", à quelques minutes les uns des autres !
      • [^] # Re: Mon avis à moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Le plus dur pour un serveur de temps, c'est d'être à l'heure !

        Pour cela il interroge des serveurs de temps de strate supérieure, calcule la dérive de son horloge locale et compense cette dérive. Ensuite la machine peut elle-même servir le temps à d'autres machines. Cette dernière fonction ne consomme aucune ressource si elle n'est pas utilisée.

        NTP est un système récursif où chaque client est lui-même un serveur.
        • [^] # Re: Mon avis à moi

          Posté par . Évalué à 2.

          Et en l'occurence la configuration ntp installée n'active pas la partie serveur. Il y a donc abus de langage, il faudrait dire "Stoping/Starting the ntp client".
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par . Évalué à 7.

      ● On nous impose toujours ce démon Avahi remarquablement inutile (quelqu'un s'en sert vraiment de ce truc ?).

      Moi, en tous cas. Je trouve ça terriblement pratique :

      Au boulot, quand je suis en train de configurer un serveur, mais qu'il n'a pas encore de nom (voire d'IP) réservé, j'aime bien pouvoir y accéder de manière uniforme quand même.

      J'ai encore un Mac, chez moi. Il ne sert plus à grand chose, mais j'apprécie de pouvoir naviguer dessus depuis n'importe quel PC "bonjour-enabled", sans devoir me faire chier à retrouver quelle IP mon routeur lui a attribué, cette fois-ci (je sais, depuis le temps, j'aurais pu lui coller un nom et/ou une réservation DHCP, mais vu que ça marche bien sans...)

      J'ai un Freerunner, aussi (pour la boulangerie). Quand je le connecte sur mon PC, j'ai directement un service "SFTP" qui est détecté par le "network browser" de KDE (je dirais que c'est un bout de Dolphin, mais je peux me tromper).

      Il y a quelques années, j'avais été très séduit par le concept de "découverte réseau" de KDE3. Seulement par le concept, d'ailleurs, parce que l'implémentation (basée sur le démon Lisa, si je me souviens bien) rendait la chose à peu près inutilisable. Basée sur un polling aggressif et incertain, ça marchait une fois sur quinze, mais passait quand même dix minutes à évaluer ses chances de succès à chaque fois. Avec mDNS, ça marche tout seul, et sur toutes les plateformes (modulo l'installation de Bonjour sur Windows, certes, mais je n'en ai pas chez moi).
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par . Évalué à 5.

      1. mauvaise intégration de NetworkManager.
      J'utilise la branche 0.7 depuis plus d'un an et aucun soucis de ce côté.

      2. Avahi inutile ? c'est une blague ? Zeroconf (dont Avahi est une implémentation libre) est une avancée remarquable dans le domaine du bureau.
      Zeroconf permet la publication de services divers sur un réseau local et un accès simplifié à ceux-ci sans configuration (d'où le nom), le service s'affiche prêt à l'utilisation. Quelques exemples:
      * partage de musique "compatible iTunes". ex: Rhythmbox, banshee, Amarok etc ...
      * partage de videos: Totem
      * partage de session avec vnc. ex: Vinagre (ou Apple Finder dans le monde proprio)
      * partage d'impression.
      * partage de documents avec Gobby.
      * chat local. ex: Telepathy, Pidgin et tout les clients compatibles Bonjour
      * partage de clés de chiffrement. ex: Seahorse.
      * possibilité de jouer en réseau.
      et bien d'autres choses etc ...
      L'essor des NetBooks, des systèmes embarqués grand publics (ex: internet tablet), donnent encore plus d'intérêt à ZeroConf. D'ailleurs, Busybox inclut même une implémentation (partielle ?) de la norme.
      • [^] # Re: Mon avis à moi

        Posté par . Évalué à 3.

        Dieu sait que je n'aime pas intrepid (surtout la version kubuntu) mais bon soyons honnete networkmanager 0.7 est vraiment une avancee (merci redhat) et il marche tres bien (chez moi). Je dois avouer que lorsque je suis logue avoir le reseau qui est deja configure c'est ultra agreable, pouvoir configurer les vpn cisco a partir de networkmanager c'est aussi tres agreable. Avant je devais sois faire ca a la mano, soit avec kvpnc. Le bluwtooth (version gnome naturellement) est vraiment bien la aussi mais bon le probleme c'est que je prefere KDE et certaines applications en particulier digikam.
        Et cela m'enerve de plus en plus de voir que (K)ubuntu ne corrige pas les bugs corrige upstream et ne lis pas les rapports de bugs. Je suis donc en train d'etudier le probleme d'un changement de distribution du coup.
        • [^] # Re: Mon avis à moi

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          c'est un problème de kubuntu...

          je passe souvent dans kde bug histoire d'aider les dev... souvent c'est mal entré... ou bien manque d'info...

          il arrive trop souvent que le bug n'est pas reproductible sur d'autre distributions genre: arch, suse, mandriva... je sais pas trop ce qu'il modifie dans kde...

          www.solutions-norenda.com

          • [^] # Re: Mon avis à moi

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je suis passé de Kubuntu à OpenSuse 11.1 (unstable) avec Kde 4.2 (svn current) et j'ai quasiment aucun bugs...

            Donc bon, Kde4 > 4.1 est très stable mais pas sous Kubuntu/Debian (oui, j'ai observé les même problèmes sous Debian).
      • [^] # Re: Mon avis à moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        mauvaise intégration de NetworkManager.

        Probablement oui.

        En théorie, si une interface est spécifiée dans /etc/network/interfaces, NetworkManager est censé l'ignorer, ce qui m'arrangerait. Mais ce n'est pas le cas (je me retrouve avec la même IP sur mes 2 interfaces).

        Ceci dit, le fait que quand je lui spécifie une IP fixe il l'oublie au démarrage suivant, c'est un comportement attendu de NetworkManager, ou une merdouille d'intégration dans Ubuntu ?


        Avahi: Soit... je m'étais trop focalisé sur l'aspect mdns de la chose.
        L'auto-découverte des service peut être sympa.
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par . Évalué à 2.

      Le Network Manager m'horripile (il oublie le paramétrage à chaque redémarrage, c'est idiot et totalement non-intuitif.).
      Et il part en sucette si vous utilisez /etc/network/interfaces (contrairement à ce qu'il y a de marqué dans la doc).
      Je ne comprend pas que tout le monde l'encense.


      quand comme moi tu passes du reseau filaire au reseau wifi, en changeant aussi de lieu
      tu es bien content de pouvoir basculer d'un reseau à l'autre avec 2 clics.

      ex : pour ma carte Ethernet :
      une config IP fixe au bureau, une autre config ip fixe au datacenter, une config dhcp quand je suis en clientelle

      et pour le wifi, decouverte des reseaux disponibles et connexions aux reseaux reconnus et prealablement memorisés (le WIFI de la salle de reunion par ex)

      bref pas envie de jouer avec mon fichier /etc/network/interfaces quand j'arrive chez un client et que je dois me connecter en wifi.

      network manager me trouve le SSID du client,
      le client me donne la passphrase
      hop voila je suis connecté.

      donc oui network-manager je le trouve pratique
      (je ne te parles meme pas de lancer des vpns, mais il le fait aussi)
      • [^] # Re: Mon avis à moi

        Posté par . Évalué à 1.

        Je ne vais pas juger network-manager, mais son intégration à ubuntu 8.10.

        Un DÉSASTRE.

        Je veux bien croire que ça marche bien dans certains cas, switcher vite fait de réseau tout ça tout ça c'est pratique et l'interface est pas mal sur ce plan, mais enfin, avoir un truc aussi peu fonctionnel sur une version sensée être stable, ça n'est pas possible.

        Avec un chipset ralink (bien supporté, et depuis longtemps), un simple cryptage wep, pas moyen de conserver une connexion automatique en réseau au démarrage. Le seul moyen, c'est de passer en connexion itinérante, et à ce moment là lors du log une fenetre s'ouvre pour demander le mot de passe du trousseau ! Si on laisse en connexion normale, bah c'est simple, ça marche pas, ou alors il faut lancer le gestionnaire, déverouiller, décocher puis recocher l'interface ! Génial !

        Non je sais je suis dûr, mais ce genre de bug sur une fonctionnalité aussi élémentaire, ça n'est tout simplement pas acceptable pour moi. Ça plus le reste, ubuntu commence à me décevoir. J'attends la suite, mais il est clair qu'à l'heure actuelle et jusqu'à avril, c'est 8.04 pour tout le monde, même si là aussi network-manager fait des siennes.
        Sinon j'ai récemment découvert Wicd et mon dieu que c'est génial, c'est LE gestionnaire de réseau que j'attendais depuis longtemps !
        • [^] # Re: Mon avis à moi

          Posté par . Évalué à 2.

          d'apres ce que tu decris, c'est surtout que ton trousseau n'a pas le meme mot de passe que ton utilisateur
          ou que tu utilise la connexion automatique (dont pas de mot de passe).

          je l'utilise tous les jours au bureau, et je peux te garantir que le lancement au boot se fait bien et

          oui il faut mettre toutes les connexions en itinerant dans le gestionnaire reseau de gnome
        • [^] # Re: Mon avis à moi

          Posté par . Évalué à 2.

          intrepid est une clairement pas un must mais network-manager fonctionne bien dessus en tout cas je suis en train de tester opensuse 11.1 et bien c'est nettement pire sur ce cette distrib (encore en beta mais bon intrepid aussi est une beta a mon avis).

          Pour wicd c'est peut etre bien mais il y a un manque redhibitoire c'est le vpn.
          • [^] # Re: Mon avis à moi

            Posté par . Évalué à 2.

            pour le vpn il te suffit d'installer les paquets
            network-manager-openvpn
            network-manager-vpnc


            suivant les vpn que tu veux utiliser
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'ai juste l'acces réseau totalement dans les choux, apparement c'est le network manager qui fout sa merde, d'après les forums.
      C'est chiant ces dist-upgrade qui font de la casse.
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      On nous impose toujours ce démon Avahi remarquablement inutile (quelqu'un s'en sert vraiment de ce truc ?).

      Oui, moi. Franchement, pouvoir accéder à ses ordinateurs par leur nom.local, sans avoir rien à régler, ça simplifie la vie.
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      "Le Network Manager m'horripile"

      J'avais le même problème avec mon netbook... finalement c'est réglé avec wicd: http://doc.ubuntu-fr.org/wicd
    • [^] # Re: Mon avis à moi

      Posté par . Évalué à 4.

      Personnellement j'utilise Kubuntu sur mon portable pro (et aussi sur mon PC perso en fait) et entre la 8.04 et la 8.10 il y a un gros gouffre concernant la stabilité. En effet alors que la 8.04 était un modèle de stabilité (quand j'allumais mon PC, ça marchait !) maintenant sur la 8.10 j'ai divers problèmes comme :
      - l'écran qui parfois se trouve décallé avec la souris qui se trouve à un emplacement différent de là où le pointeur se trouve (pilote ATI)
      - le network manager ne marche qu'une fois de temps en temps : obligé régulièrement de faire des dhclient en terminal
      - le double écran est chaotique et je perd 10 minutes chaque matin pour réussir à le mettre comme il faut
      - firefox plante souvent (je l'utilsie massivement pour mon travail)

      De plus je ne comprend pas pourquoi sortir une release à une date alors qu'elle n'est aps finie. En effet cette version est sortie alors que les pilotes Nvidia n'étaient pas compatibles Xorg et le sont devenu plus d'une semaine plus tard (pc perso)...ce n'est qu'un détail mais qui peut être agançant si un utilisateur veut découvrir Linux à l'occasion d'une nouvelle sortie de distribution qui se veut user friendly comme Ubuntu.

      Personnellement je trouve que ça sent le bacler et vouloir sortir une release avec les toutes dernières nouveautés est bien mais pas au détriment de la stabilité (mais ce n'est que mon avis perso bien entendu)
  • # Coquille

    Posté par . Évalué à 1.

    Heu, je crois qu'il y a une coquille dans le 3ème paragraphe.
    Ubuntu Hardy n'est pas la 8.10, c'est la 8.04. La 8.10 c'est Intrepid Ibex => s/Hardy/Intrepid/
    • [^] # Re: Coquille

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      merci, corrigé, c'était pour vérifier s'il y en a qui suivaient :D (pas comme les ceusses au-dessus qui se croient trolledi).
  • # Communauté Ubuntu

    Posté par . Évalué à 10.

    Certains d'entre vous ont-il une expérience à partager sur la qualité de la communauté Ubuntu? Pour ma part, j'ai été halluciné par le manque de contributeurs aux tâches triviales, étant donné la base populaire de la distrib. La plupart des forums de discussion sont extrêment déserts, même les forums officiels, et les questions dans launchpad sont aussi peu consultées. En gros, avec un probème général (du type "Mon serveur X ne démarre pas avec Ubuntu 8.10"), il y a environ 80% de chances que vous ne receviez aucune réponse quelque soit le média (j'ai pas essayé IRC, j'avoue).

    Même désert au niveau des rapports de bug; il semble y en avoir entre 200 et 300 par jour et ça laggue sérieusement au niveau du filtrage; les bugs ne sont pas confirmés, personne ne répond pour demander plus d'informations, etc. Le maintien du nombre de bugs ouverts à ~ 50 000 semble être assez miraculeux, et en guise de miracle, c'est surtout des pratiques limite-limite qui sont utilisées (changement du statut du bug en "Needinfo" pour une broutille, sachant de le needinfo se tranforme en "invalid" après 3 semaines; fermeture des bugs au lieu de les passer en needinfo, marquage abusif en "triaged" sans aucun commentaire, etc etc). Au passage quand même, quand on lit ici et là qu'Ubuntu est critiquable pour ne pas contribuer en amont, ça dépend ce qu'on entend par "contribuer". En nombre de lignes de codes, je ne sais pas, mais en nombre de bugs remontés, c'est assez impressionnant, surtout pour Gnome.

    J'ai un peu l'impression que l'équipe payée par Canonical est totalement débordée; elle met au point les outils pour communiquer (launchpad, brainstorm...) et elle compte sur un miracle pour que ça s'auto-organise... Et dans les faits, ça s'auto-organise n'importe comment; surtout sur Brainstorm oì il y a très peu de feedback de la part de Canonical et où les neuneus ont tendance à se monter le choux (les idées comme "Faites que Ubuntu puisse lancer les .exe" font un carton). Ça donne quand même l'impression que Canonical utilise ces trucs comme des défouloirs, histoire d'avoir un peu la paix et de pouvoir se focaliser sur le développement. Du coup, la faible "force de travail" proposée par la communauté sert à administrer ces outils, et n'est pas utilisée de manière constructive. Tout est fait pour que le public ait l'impression de s'adresser à un Monsieur Ubuntu, pour se plaindre, pour proposer des idées, ou pour poser des questions. Il y a aucun encouragement ni aucune explication quant au fonctionnement d'une communauté libre; les gens "exigent" des choses, "je veux ci, je veux ça", et personne ne leur explique que s'il veulent quelque chose, ils peuvent le faire tout seuls et proposer l'amélioration au reste de la communauté. C'est comme ça que le libre progresse quand même.

    En tout cas, la première impression que l'on a quand on parcourt les rapports de bug et les questions, c'est quand même que la distrib est franchement buguée dans ses fonctions les plus basiques: installation, boot, serveur X, serveur de son... + Evolution, qui à lui seul représente une bonne partie des bugs (c'est vraiment stable ce truc là? Les rapports de bugs automatique sont bourrés de segfaults), avec énormément de rapports de régressions entre les versions, ce qui ne fait pas très sérieux (c'est déja difficile de gérer le support du matos neuf, mais si en plus on casse le vieux...). Ce qui est certain, c'est que le cycle de releases tous les 6 mois casse beaucoup de trucs, en particulier quand la sortie de la distrib est forcée (8.10 est sortie le 30 octobre, et c'est clair qu'elle était trop fraiche, il y avait encore plein de patches en attente). Je n'ai pas assez de recul pour savoir si les choses ont tendance à s'arranger ou à empirer, mais en tout cas je trouve tout ça bien chaotique. C'est super si on finit par remplacer Windows, mais si c'est pour le remplacer par un truc aussi instable et bordéliquement géré, ça n'est pas vraiment mon idéal de futur...
    • [^] # Re: Communauté Ubuntu

      Posté par . Évalué à 9.

      En nombre de lignes de codes, je ne sais pas, mais en nombre de bugs remontés, c'est assez impressionnant, surtout pour Gnome.

      Pour KDE aussi. Le problème est que pour la plupart des bugs sont soit déjà corrigés, soit des bugs spécifiques à (k)ubuntu que personne n'arrive à reproduire ailleurs. Il y en a des pelletés.

      P.S. : j'ai essayé kubuntu pour la première fois hier soir, je ne suis pas prêt à recommencer de sitôt.
      • [^] # Re: Communauté Ubuntu

        Posté par . Évalué à 6.

        comme tu dis beaucoup de bug sont specifique a kubuntu et principalement du aux packaging et a la suppression de fonctionnalite present upstream. Exemple couillon essaye donc d'ouvrir une image jpeg avec krita2 c'est assez edifiant (et c'est uniquement du a un probleme de dependance!!!!).

        Par rapport au message du dessus je ne peux qu'etre d'accord, rapporter les bugs sur launchpad semble etre totalement inutile, car ils sont probablement pas lu par les responsables des paquets (vu que l'on retrouve les bugs d'une version a l'autre alors que les patchs existent). Un des exemples edifiant est le bug qui fait que arretait son ordi peut etre lent (plusieurs dizaines de minutes) il y a peut etre 200 messages ou plus sur un des multiples rapport de bug et cela a ete change de high + confirmed a incomplete puis a medium + triaged (sachant que la plupart des personnes touches faisaient un arret brutal c'est assez gonfles).
    • [^] # Re: Communauté Ubuntu

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      il y a environ 80% de chances que vous ne receviez aucune réponse

      Oui, mais quand je vois que sur le forum d'Ubuntu-fr, 80% des messages ont une réponse dans la doc... Je passe du temps à répondre aux messages non lus et 80% des fois, je fais un lien vers la doc, en expliquant un peu... La communauté s'agrandit de beaucoup de débutants qui ne prennent même pas le temps de chercher... Alors on leur répond en expliquant qu'ils auraient pu chercher un peu dans la doc, si on met des commandes, on explique ce que ça fait...
      • [^] # Re: Communauté Ubuntu

        Posté par . Évalué à 8.

        Ouaip, mais je pense que c'est une question humaine: répondre "RTFM", c'est quand même mieux que de ne rien répondre non?

        Le problème c'est que les utilisateurs d'Ubuntu attendent beaucoup, et n'imaginent pas changer leur comportement. C'est aussi une forme de pédagogie, quand on s'intègre dans une communauté, on apprend. Mais bon, si on ne s'intègre pas, on n'apprendra jamais.

        J'utilise Ubuntu sur plusieurs ordinateurs, je conseilel Ubuntu; je trouve que le principe de la distrib est vraiment sympa, que la base est saine (Debian, c'est quand même une référence), que la communauté devrait avoir atteint une taille critique etc. Mais pour m'intégrer à une communauté, j'ai envie de m'y sentir à l'aise, et parfois, à lire les commentaires dans le Brainstorm, je me dis que je ne suis pas au bon endroit. Il faut une masse critique de contributeurs un peu expérimentés, une communaté composée de 90% de niewbies, ça n'est quand même pas très encourageant.

        En principe, il devrait être extrêmement facile de répondre aux questions dans launchpad, 90% des questions sont des FAQ, et il y a un bouton "lier une FAQ", hors les FAQ disponibles ne sont pas à jour ou sont n'mporte quoi. Il y a très peu d'instructions; pas de tutoriel, pas de messages tout faits pour répondre "ce n'est pas un bug" ou "nous vous conseillons telle introduction Ubuntu"; Ça ne donne pas envie d'aider quoi...
        • [^] # Re: Communauté Ubuntu

          Posté par . Évalué à 5.


          Le problème c'est que les utilisateurs d'Ubuntu attendent beaucoup, et n'imaginent pas changer leur comportement. C'est aussi une forme de pédagogie, quand on s'intègre dans une communauté, on apprend. Mais bon, si on ne s'intègre pas, on n'apprendra jamais.


          Tiens ça me fait penser, rien qu'aujourd'hui je me suis fait copieusement insulté par un "utilisateur" parce que j'ai eu l'audace de lui suggérer mollement de chercher un peu mieux avant de poster. Ça c'est passé là : http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=271732 et je l'ai encore mauvaise ...
          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par . Évalué à 6.

            Mouais... Il faut avouer que tu cherches un peu les coups tout de même : je comprends la réaction de la personne qui, à mon avis, ne s'est pas offusquée sur le fond mais sur la forme.

            Je trouve que tu as une conception plutôt musclée de la "suggestion molle" !
            • [^] # Re: Communauté Ubuntu

              Posté par . Évalué à 3.

              En plus si tu leur donnes de si bons conseils "pour taduire cette appli en français", pas étonnant qu'ils râlent un peu quand même...

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            hum, il serait peut-être temps de lire
            # http://action.ffii.org/articles/Burnout éviter de s'épuiser sur un projet
            # http://www.linux-nantes.org/Vers-la-fin-des-LUGs.html assurer le renouvellement, éternel point de passage obligé


            perso, je relis http://www.gnurou.org/writing/smartquestionsfr dans ces moments de fatigue et me demande *qui* pourrait penser à tous ces points, sans avoir pris au préalable le temps de se former, Internet étant le média par excellence du "tout, tout de suite".
            Perso, je serais pour un "permis" d'Internet (sans les points hein, que l'exam') reprenant divers sujets traités dans les liens recensés sur http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibreInternet/Fr et notamment la nétiquette.
        • [^] # Re: Communauté Ubuntu

          Posté par . Évalué à -2.


          Le problème c'est que les utilisateurs d'Ubuntu attendent beaucoup, et n'imaginent pas changer leur comportement. C'est aussi une forme de pédagogie, quand on s'intègre dans une communauté, on apprend. Mais bon, si on ne s'intègre pas, on n'apprendra jamais.


          Tiens ça me fait penser, rien qu'aujourd'hui je me suis fait copieusement insulté par un "utilisateur" parce que j'ai eu l'audace de lui suggérer mollement de chercher un peu mieux avant de poster. Ça c'est passé là : http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=271732 et je l'ai encore mauvaise ...
          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Wow !

            Un double post à presque 3h d'intervalle, j'avais encore jamais vu ça !
            DLFP m'étonnera toujours ;)
            • [^] # Re: Communauté Ubuntu

              Posté par . Évalué à 2.

              Désolé, j'avais laissé l'onglet dans en coin, et en revenant dessus je croyais bêtement que j'étais sur la page normale, pas la page d'après post. Du coup, j'ai fait "actualiser" pour voir les nouveaux commentaires, et paf.

              Si un modo passe par là, qu'il ne se gène pas.
    • [^] # Re: Communauté Ubuntu

      Posté par . Évalué à 3.

      Tout à fait d'avis avec toi, en ce qui concerne la fréquence de sortie des nouvelles versions.
      Il est clair que la Ubuntu est vraiment une distrib génial, et deplus en plus je fais des install pour des users, imaginez la honte devant un user face au bug de network manager 0.7, impossible de recupérer l'ip par dhcp, impossible de la fixer (il attribue une adresse 11.xxx.xxx.xxx ) et côté wifi là c'est la cata. Pour résoudre ce blème on est obligé de modifier le fichier interfaces et c'est vraiment pas fait pour encourager les non initiés à la migration. Par pitié prennez le temps de sortir quelque chose de potable là c pire que sous windows quand même!!!
    • [^] # Re: Communauté Ubuntu

      Posté par . Évalué à 8.

      Tout ceci est intéressant pour ne pas dire juste.
      Es-ce que Ubuntu est débordé ?
      Je crois plustot qu'Ubuntu a choppé la grosse tête et se croit tout permis avec l'assurance d'avoir un succès. Ubuntu croit qu'avec un peu de pub et des solutions simplistes ça marchera... Pourquoi ? Car Ubuntu est populaire, car Ubuntu fait le buzz.

      On voit Mark Shuttleworth donner des leçons aux développeurs, vouloir imposer les rythmes de sorti de KDE et autres projets seulement pour faire plaisir à Ubuntu.
      Ça en est grostesque surtout de la part d'un si petit contributeur...
      Même les gros contributeurs n'ont pas cette prétention, n'ont pas cette folie.

      http://brainstorm.ubuntu.com/ est assez typique d'Ubuntu. Comme l'a dit je ne sais plus qui, il est facile de collecter des bonnes idées. La difficulté est de fédérer des gens pour concrétiser cette idée, de pouvoir fournir l'expertise, les moyens, etc. Tout ceux qui ont un peu de cervelle le savent.

      Autre exemple, vouloir faire d'une distribution communautaire, une distribution commerciale, qui attire d'autres entreprises. Je parle de la LTS. Les autres ont appris que ça ne marche pas avant qu'Ubuntu arrive. Mais Ubuntu y fonce, car Ubuntu se croit plus fort que tout le monde.

      Autre exemple, fixer les dates de sortie des Ubuntu. Pour la version communautaire ce n'est pas bien grave. Pour la version LTS, c'est stupide. Avant même la sortie de la 8.04, Mark Shuttleworth annonçait que la prochaine LTS sortirait en avril 2010. Il croit que la sortie d'une Ubuntu (sans annoncer aucune de ses avancées) est un évènement suffisant pour drainer des partenaires, la communauté des développeurs du libre, et même Red Hat et Novell a qui il demande de synchroniser la sortie de leur futur distribution didié aux entreprises sur le calendrier d'Ubuntu. On croit rèver...
      C'est d'une naïveté, d'une prétention.
      Le fanboy moyen est emballé, mais le vrai contributeur, le bon développeur, ben il se casse (d'autant plus qu'il n'aime pas être entouré de fanboy).

      Le bon contributeur il ne faut pas le séduire, il faut le convaincre. Et comme il n'est pas con, c'est très difficile et il ne va pas se contenter d'un brainstorm.ubuntu.com.
      • [^] # Re: Communauté Ubuntu

        Posté par . Évalué à 10.

        Même si tu soulèves des points intéressants, je trouve que ton commentaire est outrancier et qu'il a tendance à se saborder lui-même, c'est quand même dommage.

        Déja, il ne faut pas mélanger Ubuntu, la communauté, Canonical et Mark Shuttleworth.

        * Malgré tout ce qu'on a pu dire au dessus, moi y compris, Ubuntu, ça marche. Et ça marche même drôlement bien la plupart du temps. Franchement, au niveau de la facilité d'installation, je pense qu'elle est assez incomparable. Dans tous les cas, même si tu n'est pas d'accord avec ça, je pense qu'elle est incomparable au niveau de sa couverture publicitaire et médiatique. Bien entendu, on peut rester geek et penser que c'est du buzz, des machins en couleur pour les neuneux, etc., mais c'est quand même avec avec Gentoo qu'on aura Linux sur 80% des PC de supermarché. Si on veut comparer l'ambition d'Ubuntu avec ce qui s'est fait avant, le premier exemple qui me vient à l'esprit est Lindows/spire. Je pense quand même qu'il est malhonnête de mettre Ubuntu au niveau de cette bouse non-libre.

        * La communauté est probablement le point faible d'Ubuntu, je reconnais que c'est un problème. Ubuntu est avant tout dirigée vers les non-techniciens, et du coup la communauté est constituée de non-geeks. Ça veut dire qu'en effet, sur les forums, tu vas trouver personne qui va t'expliquer comment patcher ton noyau; on va te dire de cliquer ici et là et de redémarrer. C'est évidemment un problème, mais c'était presque prévisible.

        * Canonical est le gros point d'interrogation de toute cette histoire. Personne ne sait vraiment comment cette boite va un jour gagner de l'argent. Soit ça reste un gouffre financier jusqu'à disparaitre, soit ils inventent un nouveau business model dans les 3 prochaines années, soit ils changent leur système et commencent à essayer de faire payer les gens (support, CD, updates...). J'imagine que c'est un problème pour se lancer à fond dans le travail communautaire, je n'aime pas vraiment non plus avoir cette boite fantome derrière tout ça, sans savoir vraiment sur quoi ils bossent, et qui garde le pouvoir décisionnel.

        * Shuttleworth est un mégalo idéaliste, mais eh oh, on est quand même habitués non? Râler parce que Shuttleworth pousse les projets upstream à s'adapter à Ubuntu, c'est comme râler parce que RMS pousse les changements de licence. Le libre s'est aussi (et surtout) construit autour de personnalités aussi charismatiques que controversées. Shuttleworth a mis des billes, beaucoup de billes, plus de billes que peut-être personne n'en mettra jamais dans le logiciel libre; il pense qu'en échange il peut exiger certaines choses; qu'il essaye, ce n'est pas grave en soi. Ce n'est quand même pas le premier venu, il a des raisons de penser qu'il peut obtenir certaines choses. Gnome ou KDE font ce qu'ils veulent, ils acceptent ou ils refusent, personne n'a de couteau sous la gorge dans l'histoire.

        C'est moi qui ai lancé cette discussion sur la communauté Ubuntu; je suis le premier à dire que j'ai des doutes sur le fonctionnement de la communauté et sur le côté pédagogique d'Ubuntu. Mais qu'est-ce que ça veut dire l est facile de collecter des bonnes idées? C'est complètement faux, on n'a jamais assez de bonnes idées, et le libre en a désespérément besoin --il suffit de faire un tour dans quelques répertoires de logiciels libres pour s'apercevoir que la moitié des projets de LL sont totalement mal pensés et inutiles, pendant que l'autre moitié sont des clones de logiciels propriétaires. Dans Brainstorm, il y a dans les 15000 idées, 14000 sont probablement totalement inutiles, mais il y a quelques centaines d'idées brillantes, petites ou grandes, dont certaines n'ont probablement jamais été proposées avant. Pourquoi vouloir se passer de cette mine d'idées? Je critique Brainstorm parce que c'est très mal géré et que les bonnes idées ne sont pas mises en avant, mais je pense que Brainstorm peut vraiment apporter quelque chose au libre, pas seulement à Ubuntu. C'est idiot de vouloir jeter le bébé avec l'eau du bain; il y a beaucoup de choses très bien autour d'Ubuntu, ça bouge c'est dynamique et c'est du jeune quin'enveut, qui peut enfin faire décoller Linux des 3% de part de marché qu'il occuppe depuis 15 ans.
        • [^] # Re: Communauté Ubuntu

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          > La communauté est probablement le point faible d'Ubuntu

          Amusant, car si tu demandes à la communauté ubuntu, ils vont te dire que justement, la communauté est la meilleur. Bien sur, tout le monde dit ça de sa communauté :)

          Mais je partage l'avis, à savoir que, tout comme mandrake à son époque, Ubuntu va finir par avoir une réputation de truc pour débutants, et donc que les techniciens vont finir par fuir. Ce qui risque donc de donner une surcharge au niveau des bugs, des forums, la surcharge sur les bugs entrainant soit du mécontentement, soit une baisse de qualité.
          Pour des ressources finis et fixés, soit les devs passent du temps sur la relation avec les users ( et donc moins de temps sur les correctifs ), soit l'inverse ( et donc moins de temps à parler avec les users ).

          Bien sur, idéalement, il faut entrer dans un cercle vertueux ou les users deviennent des devs, ce que de nombreux projets ont réussi à faire. Et il faut reconnaitre que Canonical mets le paquet, entre les séances de formation sur irc, le wiki fait par des pros ( et des trucs moins glorieux, comme le débauchage de personnes de chez Opensuse, ou chez Debian ... ).

          Mais peut être que mettre le paquet comme ça, c'est pas suffisant, et la croissance va être trop rapide pour être correcte, on verras.
        • [^] # Re: Communauté Ubuntu

          Posté par . Évalué à 3.

          "qui peut enfin faire décoller Linux des 3% de part de marché qu'il occuppe depuis 15 ans."

          Mmmh pas bien ça.

          1) Linux a sur les desktops apparemment environ 1% de part de marché d'après l'analyse des browsers (je sais certain modifient leur user agent, bloquent js, ... mais en gros ca doit etre correct)

          2) Il y a 15 ans Linux avait 0.001% (1000 utilisateurs / 100'000'000 de pcs, disons)

          Si l'augmentation était constante durant toutes ces années, cela signie que le nombre d'utilisateurs augmente de plus de 50% par an. Ce qui me parait extrémement bon.

          2009: 1.5%
          2010: 2.25%
          2011: 3.8% (probablement plus de linux que de macs a ce moment la)
          ...
          2015: 17%

          Bon c'est très théorique et ca ne peut pas continuer comme ca a deternum, mais sur les 5-6 prochaines années ca me parait très plausible.

          Et personellement je pense que si c'était pas ubuntu aujourd'hui ce serait un autre. Il y a toujours eu des distributions à la mode qui ont fait croitre le nombre d'utilisateurs a differentes epoques: debian, slackware, redhat, mandrake, gentoo, ubuntu...
          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > Si l'augmentation était constante durant toutes ces années, cela signie que le nombre d'utilisateurs augmente de plus de 50% par an.

            Faut voir ce que tu appelles augmentation.

            Ce que tu fais, c'est décider que la progression est exponentielle (une suite géométrique de raison >1 en réalité). Et effectivement, les progressions exponentielles, c'est "bon".

            Ce que tu aurais pu faire, c'est dire que l'augmentation, c'est la dérivée. Dérivée constante, ça fait progression linéaire (suite arithmétique). Ça donne dans 15 ans 2.001%. Youhouh

            Et évidemment tu aurais pu considérer que c'est un poil plus complexe que que la dérivée seconde n'est pas nécessairement une constante, d'autant qu'il s'agit d'un rapport, donc il faudrait voir les progressions du nombre de linux et du nombre total.
          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par . Évalué à -3.

            ce que je peux dire, c'est que la force d'Ubuntu, c'est aussi la documentation. C'est la première distrib à avoir fait des tutoriels pas à pas, précis et qui fonctionne.

            Il ne suffit que copier la liste des commandes donnée et ça marche tout seul, et ça, pour les débutants, c'est de l'or.

            Par contre, le grand défaut des dernières versions, c'est la lenteur. Je viens d'installer debian après 4 ans d'ubuntu, et bien, Debian s'installe tout seul, rien à touiller, et est deux fois plus rapide au démarrage.
            • [^] # Re: Communauté Ubuntu

              Posté par . Évalué à 7.

              C'est la première distrib à avoir fait des tutoriels pas à pas, précis et qui fonctionne.

              Et wiki.gentoo.org, c'était pour les chiens?

              (sans parler de LFS : dans le genre tutorial pas-à-pas ça se posait là)
          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par . Évalué à 3.

            J'ai commencé à utiliser Linux en 2001. Je n'ai aucune idée de la situation avant, mais en 2001, Mandrake était à peu près ce qu'Ubuntu est aujourd'hui, et on avait pas mal d'espoir. Linux avait bien colonisé les serveurs (auparavant sous des Unix proprio), pour le desktop c'était un peu juste (Gnome 1 pas très beau, Window maker peu intuitif, start office sapusépalirle pour la bureautique, netscape/mozilla pour le web). On avait dans les 1% de part de marché pour le desktop, beaucoup moins pour le serveur, mais quand on refaisait le monde, on prévoyait une explosion sur le desktop, vu la libération du code de star office et de netscape, la pub que Mandrake proposait de faire, etc. On disait que la masse critique était atteinte, on commençait à voir marginalement quelques PC neufs sans OS ou avec un linux installé par défaut, les constructeurs de matos commençaient à savoir que leur bouzin ne marchait pas sous Linux, etc.

            7 ou 8 ans après, le libre a énormément progressé, en quantité, en qualité, en diversité; la plus grande victoire est peut-être la colonisation du buerau Windows avec Firefox, Ooo et Thunderbird; la part de marché de linux sur les serveurs s'est consolidée; le libre s'est diversifié; le projet phare du libre est probablement Wikipédia, avec plus de contributeurs que le noyau Linux. Et le desktop? Que dalle. Peanuts, nada. Les rêves sont toujours là, on prédit toujours une explosion l'année prochaine, et il ne se passe jamais rien. Bien sûr, on a des raisons d'espérer, le libre commence à avoir un impact politique, et finalement on se demande si des projets non-linux (comme ceux cités plus haut) ne vont pas finalement aider à attirer l'attention du public et des politiques. Mais franchement, j'ai l'impression de lire dans ton commentaire ce que j'aurais pu écrire il y a 7 ans. Je ne suis pas devin, mais je ne vois aucune raison pour être spécialement optimistes sur la croissance exponentielle de Linux sur le desktop, en tout cas pas plus qu'il y a 7 ans.
            • [^] # Re: Communauté Ubuntu

              Posté par . Évalué à 2.

              Moi je l'ai vue cette croissance !

              (je sais c'est prétencieux mais:)

              Il y a 7 ans j'étais le seul a utiliser linux dans mon entourage. Maintenant je connais X gens non informaticiens qui l'utilisent ou l'ont au moins en dual boot. Dans mon université toutes les machines sont installées en dual boot, tous les doctorant l'utilisent régulièrement, >50% n'utilisent que Linux.

              Un autre exemple énorme c'est de savoir que pratiquement chaque personne a actuellement un ou plusieurs linux chez lui sans le savoir: modem cable/adsl, routeur wifi, lecteur dvd, ...

              Il y a 7 ans les linuxiens était un peu trop "enthousiaste", jeunes, geek, ... pas super réalistes je dirai. On avait aucun recul a l'époque, ni aucune manière de savoir combien de personne étaient sous linux. Depuis quelques années on a une idée beaucoup plus précise et effectivement la progression est exponentielle.

              Je ne me fais pas de soucis quand a l'avenir, pour moi les choses ont énormément évoluées en 7 ans.
          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            les part de marchés de desktop de linux c'est 4% selon gartner

            http://digg.com/linux_unix/GNU_Linux_Desktop_Market_Share_is(...)

            les stats via brownser c'est seulement bon si les sites sont non orienté info... car bon sous linux... je pense pas que les gens s'amuse à aller voir des sites pour le nouveau office 2009...

            www.solutions-norenda.com

        • [^] # Re: Communauté Ubuntu

          Posté par . Évalué à 5.

          > Même si tu soulèves des points intéressants, je trouve que ton commentaire est outrancier et qu'il a tendance à se saborder lui-même

          Oui. Mais parfois à chercher le juste milieu, on finit par ne rien dire ou à être incompréhensible à vouloir ne rien oublier de la complexiter de la réalité.

          > * Shuttleworth est un mégalo idéaliste, mais eh oh, on est quand même habitués non?

          On peut dire de même de Stallman...
          Mais ce n'est pas l'important. Le problème est qu'il est souvent à côté de la plaque.
          Stallman est un idéaliste de géni et avec un réel pragmatisme (il suffit de regarder l'histoire du logiciel libre pour s'en convaincre).
          Matthew Szulik (ex-PDG de Red Hat) est un idéaliste mais aussi un visionnaire de géni. Il est dans une autre catégorie que Shuttleworth...
          En passant, il a eu un prix de Ernst & Young : http://www.redhat.com/about/news/prarchive/2008/szulik.html?(...)
          J'ai toujours trouvé dommage qu'on ne parle presque j'amais de lui alors qu'il a fait avancer le libre à une époque où presque personne n'y croyait. C'est un sacré tour de force. Le tout en faisant une boite rentable et pérenne.

          On peut dire que Stallman est un mégalo idéaliste comme Shuttleworth. Mais il est beaucoup plus brillant.

          > Râler parce que Shuttleworth pousse les projets upstream à s'adapter à Ubuntu, c'est comme râler parce que RMS pousse les changements de licence.

          Tu fais du Shuttleworth, tu simplifies...
          Ce n'est pas la même chose. Ce que demande RMS, ce n'est pas pour son bénéfice, c'est pour le bénéfice du libre.

          > Le libre s'est aussi (et surtout) construit autour de personnalités aussi charismatiques que controversées.

          Je ne crois pas (surtout pour le "et surtout").
          Qui a fait AIGLX ? Très peu le savent.
          Qui a fait l'excellent support de hardware dans Linux ? Très peu le savent, et en fait la majorité s'en fout.
          Maintenant on a la bêtise de croire que si quelque est fait pour simplifier l'utilisation de GNU/Linux, ça vient d'Ubuntu. C'est très très très loins d'être le cas. Les "héros" qui font avancer le libre sont bien souvent inconnu des masses.

          > Shuttleworth a mis des billes, beaucoup de billes, plus de billes que peut-être personne n'en mettra jamais dans le logiciel libre

          Il a mis de bille pour Ubuntu !
          Où sont les contributions d'Ubuntu (ou Canonical si tu préfères) ?
          Il n'y a presque rien.
          Red Hat achète Sistina (30 millions de $ !) tout le code est mis en libre.
          Red Hat achète Netscape Directory (encore 30 millions de $) tout le code en mis en libre.
          Red Hat ou Novell contribue 50 fois plus au libre qu'Ubuntu. Ce sont aussi des "billes", et en nombre.
          Sun a beaucoup plus fait pour le libre d'Ubuntu et de très très loins.

          > Ce n'est quand même pas le premier venu,

          En caricaturant, c'est le premier venu.

          > C'est moi qui ai lancé cette discussion sur la communauté Ubuntu; je suis le premier à dire que j'ai des doutes sur le fonctionnement de la communauté et sur le côté pédagogique d'Ubuntu.

          Ce qui m'agace un peu dans ton raisonnement, est que "accuse" la communauté Ubuntu en dédouanant totalement Canonical. C'est bien facile. Canonical a voulu avoir une communauté, a voulu être populaire. Il faut que Canonical assume sa communauté (et il y a aussi des aspects positif).

          > Mais qu'est-ce que ça veut dire "l est facile de collecter des bonnes idées"? C'est complètement faux, on n'a jamais assez de bonnes idées, et le libre en a désespérément besoin --il suffit de faire un tour dans quelques répertoires de logiciels libres pour s'apercevoir que la moitié des projets de LL sont totalement mal pensés et inutiles

          Tu n'as pas compris ce que je voulais dire ou je l'ai mal exprimé. Des idées il y en a des tonnes. La majorité est faite de mauvaise idée. Ça sera toujours ainsi, et il faut bien permettre aux cons de s'exprimer :-)

          Une bonne idée que n'importe qui peut avoir : fait un boot graphique sexy.
          Mais une fois que tu as cette idée, il faut la concrétiser et c'est salement plus compliqué. Et il faut au moins des dizaines de bonnes, voire d'excellentes, idées techniques pour y arriver. Ces dernières sont difficiles à trouver, ces dernieres ne peuvent être fournie que par très peu de monde.

          > Pourquoi vouloir se passer de cette mine d'idées?

          Très bien, on garde cette mine d'idées, ce n'est pas un problème pour moi.

          > qui peut enfin faire décoller Linux des 3% de part de marché qu'il occuppe depuis 15 ans.

          Ce n'est pas Ubuntu qui fera décollé Linux !
          C'est le développement (avec des lignes de code de qualité, avec des idées techniques solides, avec le dévouement des contributeurs et développeurs du libre qu'on ne remerciera jamais assez) qui fera décoller Linux !
          Merde alors ! Il n'y aurait pas un bon support de périphérique (usb, udev, hal, etc) sous Linux (dont Ubuntu n'y a rien fait) Ubuntu ne sera pas populaire, il n'y aura pas Gnome, Firefox, etc (dont Ubuntu n'y a pratiquement rien fait) Ubuntu ne serait pas populaire.

          Qu'a apporté Ubuntu au libre ? Upstart et une communauté d'utilisateurs bien pénibles pour forcer le trait.

          Si Intel, IBM, Red Hat, Novell, Oracle, mais surtout la communauté des développeurs du libre arrêtent de développer, Ubuntu ne devient plus rien.
          J'en ai plein le cul de lire "super dans Ubuntu il y a bidule" alors qu'Ubuntu n'a rien fait pour bidule.
          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par . Évalué à 3.

            > Où sont les contributions d'Ubuntu (ou Canonical si tu préfères) ?
            > Ce n'est pas Ubuntu qui fera décollé Linux !

            J'ai du mal à comprendre ce besoin de classification, Red Hat est mieux, Mandriva est mieux, bla bla bla. Oui on peut dire de presque tout le monde qu'ils peuvent contribuer plus que ce qu'ils font déjà. Je suis plutôt d'avis qu'il faut voir le verre à moitié rempli et se réjouir de toute contribution, aussi insignifiante qu'elle soit.

            Créer une distribution utilisable à grande échelle par des débutants, ce n'est pas une mince affaire. Il est malhonnête de dire qu'Ubuntu (ou Canonical si tu préfères) ne contribue pas au libre ou n'aidera pas à le populariser. La preuve? C'est mon expérience personnelle, mon ordinateur principal est sous linux car j'ai été séduit par la 7.10, et depuis, je ne lance windows que dans une machine virtuelle pour les rares cas où j'en ai vraiment besoin et que Wine ne peut pas me dépanner...

            Continuez à être ingrâts, je suis reconnaissant à ceux qui contribuent à Ubuntu comme je le suis à tous ceux qui contribuent au libre.
            • [^] # Re: Communauté Ubuntu

              Posté par . Évalué à 8.

              > Continuez à être ingrâts

              T'as manqué la "perspective".
              Ce n'est pas être ingrât de dire qu'Ubuntu ne contribue pratiquement rien car c'est tout simplement la réalité. Ce n'est pas être ingrât dans la perspective "qui peut enfin faire décoller Linux des 3% de part de marché qu'il occuppe depuis 15 ans".
              Si tu enlèves toutes les contributions d'Ubuntu à une Mandriva ou une OpenSuse, elles restent partiquement la même chose. Si tu enlèves les contributions de Novell ou Red Hat, alors les autres distributions changent significativement (pas de AIGLX, pas de Network-manager, pas de libvirt, etc). Et sans ces contributions le succès d'Ubuntu serait bien différent...
              J'espère que tu comprends maintenant ?

              Dire qu'Ubuntu aide "grandement" le libre, c'est comme dire que Windows à énormément contribué à internet car mi-1990 95 % des bécanes qui allaient sur Internet étaient équipée de Windows. Si internet est devenu populaire, ce n'est pas grace à Windows, mais car Internet roxe. Si GNU/Linux est devenu (assez) populaire, ce n'est pas grace à Ubuntu, mais car GNU/Linux roxe. Ça ne serait pas Windows, ça serait un autre, ça ne serait pas Ubuntu, ça serait une autre. L'important est Internet et GNU/Linux et ses contributeurs. Pas ceux qui exploitent Internet et GNU/Linux.

              Ceci dit, Ubuntu est une bonne distribution, avec un typage qui est bienvenu. Oui Ubuntu aide à la popularité de GNU/Linux, aide à faire connaitre GNU/Linux et c'est très bien.

              Prenons Centos. C'est une des distributions les plus utilisées dans une contexte entreprise/serveur. Centos ne contribue rien au libre. Centos est une repompe de RHEL (qui ne contribue pratiquement rien au libre), les développements de RHEL sont faits via Fedora avec les développeurs upstream et eux contribuent au libre, eux font que Centos/RHEL/Ubuntu/etc peuvent être populaire. Même si RHEL domine le GNU/Linux en entreprise, ce n'est pratiquement que grace au développement dans Fedora et surtout upstream (dont Red Hat participe beaucoup). L'important est le libre et pas la distribution bidule ou machin. Ceci beaucoup le comprennent, mais pas les fanboys d'Ubuntu...
              D'où vien le succès de RHEL ? Ben des développement upstream du libre. Pas de RHEL (ou marginalement). Ceci Red Hat (et IBM et Intel, etc) le comprend très bien et c'est pour ça que Red Hat contribue le plus possible en upstream et pas dans son coin. Espérons qu'un jour Ubuntu comprenne ça. Mais comme Ubuntu a maintenant plus de 4 ans (ou 5?), on peut en douter.
              • [^] # Re: Communauté Ubuntu

                Posté par . Évalué à 3.

                > Dire qu'Ubuntu aide "grandement" le libre, c'est comme dire que Windows à énormément contribué à internet car mi-1990 95 % des bécanes qui allaient sur Internet étaient équipée de Windows.

                tout à fait. le truc rigolo c'est que c'est justement le cas.

                disons depuis Windows 95, l'apparition en masse des FAI genre Club Internet et la disponibilité de kits de connexion d'utilisation excessivement facile. parce que bon, Windows 3.1x et Trumpet Software c'était pas la joie, ou plutot pas plus la joie que sous Amiga ou Linux.

                > Si internet est devenu populaire, ce n'est pas grace à Windows, mais car Internet rox

                je ne sais pas si tu étais là il y a disons 12 ans mais Internet c'est devenu populaire grâce à Windows, aux kits de connexion précités, et à Netscape Machinator 2 puis 3, et Internet Explorer 3 puis 4, aux clients mails en pagaille, à mIRC puis à ICQ... et même Tetrinet, tiens.

                allez, c'est devenu populaire parce que des gros groupes de presse ou de telecom ont senti un joli marché et se sont lancé à l'aventure et nous ont matraqué la gueule avec leur marketing agressif, on trouvait ces offres par douzaine dans les magazines d'informatique.

                sans Windows, Internet roxait quand même et ce depuis des années, mais ce qui l'a rendu populaire chez les gens normaux c'est Windows 95/98 et ces kits de connexions. tant pis si ça arrache la gueule à des pisse-froid jaloux.

                pour Ubuntu et Linux le terme de "contribuer à démocratiser" est peut-être plus précis et plus approprié que "aider" mais c'est comme ça. et tant pis si ça arrache la gueule à des pisse-froid jaloux.
            • [^] # Re: Communauté Ubuntu

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              ça doit être une histoire d'arbre qui cache la forêt :-)

              en prenant du recul, cela permet de voir la forêt et confirmer ses choix.
          • [^] # Re: Communauté Ubuntu

            Posté par . Évalué à 1.

            Stallman est un idéaliste de géni et avec un réel pragmatisme (il suffit de regarder l'histoire du logiciel libre pour s'en convaincre).

            C'est quoi son genie?
            Avoir invente le concept du partage de connaissance?

            Quand au pragmatisme de celui qui pourrit l'archi de GCC pour eviter a certains de faire des front ends proprios, tu m'excuseras...

            Le mec a ecrit un pilote ya 30 ans, lance le plus gros bloatware jamais fait dans le domaine de l'edition de texte, qui de plus stagne depuis 10 ans et nous gonfle les roubignoles depuis.
            Et en plus, il se bouffe les peaux des pieds en conference.

            (oui, c'est pas dredi, mais demain c'est thanksgiving, je prend de l'avance).
            • [^] # Re: Communauté Ubuntu

              Posté par . Évalué à 1.

              Alors que toi tu as change la face du monde c'est ca?
              • [^] # Re: Communauté Ubuntu

                Posté par . Évalué à 2.

                Je n'ai certes pas revolutionne l'humour (ou le ridiculue, ca depend du point de vue en fait) comme tu le fait dans 95% de tes posts (soit 100% de tes posts traitant de MS), mais si quelqu'un me qualifie de "genie idealiste avec un reel pragmatisme", je m'empresserais de lui faire remarquer que bon, ben, genie, voila quoi.

                Mouarf, reel pragmatisme et RMS dans la meme phrase, ca va me faire la journee ca...
        • [^] # Re: Communauté Ubuntu

          Posté par . Évalué à 2.

          > il y a beaucoup de choses très bien autour d'Ubuntu, ça bouge c'est dynamique et c'est du jeune quin'enveut, qui peut enfin faire décoller Linux des 3% de part de marché qu'il occuppe depuis 15 ans.

          Petit complément.
          http://www.google.com/trends?q=Ubuntu%2C+Linux&ctab=0&am(...)
          Ben on ne parle pas plus de Linux avec l'arrivée d'Ubuntu...
          La montée d'Ubuntu c'est surtout faite au détriment des autres distributions (ce n'est pas un reproche).

          Les stats de Fedora :
          https://fedoraproject.org/wiki/Statistics
          En gros Fedora ne progresse pas en popularité. Qu'importe, ce n'est pas son objectif principal.
          Mais si on parle d'idée (qui sont concrétisées), d'activité de contribution au libre, Fedora est loins loins devant Ubuntu. Compares les mailings (pour Fedora c'est ici : http://fedoraproject.org/wiki/Communicate#Mailing_Lists ).
    • [^] # Re: Communauté Ubuntu

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      C'est super si on finit par remplacer Windows, mais si c'est pour le remplacer par un truc aussi instable et bordéliquement géré, ça n'est pas vraiment mon idéal de futur...

      Pas grave la communauté gratuite et serviable du libre répare les ubuntu cassés.

      Je sais pas pour vous, mais au lug de mon coin c'est dingue le nombre de gens qui viennent parce que ça marche plus suite à une mise à jour.

      les pixels au peuple !

  • # gnuplot

    Posté par . Évalué à 2.

    Depuis le passage à la 8.10 gnuplot plante lorsque j'utilise une deuxième fenêtre wxt.
    Il suffit d'executer :
    plot x
    set terminal wxt 1

    Je ne sais pas si c'est un bug de gnuplot ou d'une lib wxwindows car il n'est donné aucun message d'erreur.

    Est ce que d'autres ont le même problème ?
  • # tiens pas de théme avec la news ubuntu aujourd'hui

    Posté par . Évalué à 6.

    Me voila bien triste sans buzz

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.