Sondage La raison principale à l'origine du choix de ma distribution est :

Posté par .
Tags :
0
23
août
2006
  • la qualité des packages et de l'intégration :
    2291
    (47.4 %)
  • la quantité des packages :
    332
    (6.9 %)
  • la qualité/rapidité des mises à jour de sécu :
    257
    (5.3 %)
  • la qualité des outils "maison" (système d'installation...) :
    765
    (15.8 %)
  • la facilité de trouver de l'aide sur IRC / forums etc :
    235
    (4.9 %)
  • on me l'a installée sur mon PC :
    42
    (0.9 %)
  • c'est la même que celle qu'on m'impose au bureau / à l'école :
    38
    (0.8 %)
  • les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilation intégrale de tous les programmes :
    426
    (8.8 %)
  • le "l33t factor" :
    451
    (9.3 %)

Total : 4837 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # [X] la maitrise du système

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'utilise Slackware pour la maîtrise du système et des paquetages qu'elle offre. Alors j'ai coché "l33t factor", ça correspond plus :p

    Sinon, j'apprécie fortement la vitesse et la qualité/rapidité des mises à jour des paquetages mais c'est pas la raison principale de mon choix.
    • [^] # Re: [X] la maitrise du système

      Posté par . Évalué à 6.

      Exact!
      Got Slack!
      • [^] # Re: [X] la maitrise du système

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Slack Fever ...

        je suis tout dur rien que de penser à la sortie imminente de la 11.0 !
        • [^] # Re: [X] la maitrise du système

          Posté par . Évalué à -3.

          >>je suis tout dur rien que de penser à la sortie imminente de la 11.0 !
          c'est presque un vaporware la slack 11 depuis le temps qu'on l'attend :) bon en meme temps je crois que patrick a été malade et a eu un gosse l'an dernier, forcement ca prend du temps ...
    • [^] # Re: [X] la maitrise du système

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      pareil!
      j'ai lu viteuf les choix proposés et je me suis rabattu sur le premier par défaut.
      sinon, j'aurai dis staaable, secuuure et siiimple...
      mais l33t, non, j'avoue que j'y ai pas pensé...
    • [^] # Re: [X] la maitrise du système

      Posté par . Évalué à 3.

      Ou la quantité des packages : avec Slack une application est dans un seul package, pas 4 ou 5 comme dans la pluparts des autres distribs.

      Sans oublier, le systeme de démarage à la BSD, simple, lisible, sans liens dans tous les sens.

      Vive Pat !
      • [^] # Re: [X] la maitrise du système

        Posté par . Évalué à 2.

        >> avec Slack une application est dans un seul package, pas 4 ou 5 comme dans la pluparts des autres distribs.

        une appli decoupée en plusieurs packages c'est la modularité, ca permet de gagner du temps lors des upgrade par exemple (cf Xorg 7)
        quand ya beaucoup d'app et d'upgrade je trouve ca pas mal (notament pour les desktop, apres je prefere slack pour un serveur, jela trouve plus simple d'approche)
        • [^] # Re: [X] la maitrise du système

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Et également lorsque la distribution supporte plusieurs architectures (je pense à Debian):

          - l'application est découpée en un paquetage binaire (différent pour chaque architecture) et un paquetage data (commun à toutes les architectures).

          Donc, oui, gain de temps lors de mises à jour, mais aussi moins de données à stocker et à synchroniser sur les serveurs FTP Debian...
          • [^] # Re: [X] la maitrise du système

            Posté par . Évalué à -1.

            D'un autre coté, les paquets Debian sont compressé en bzip2

            Le paquets slackwares quand à eux sont compressés en lzma, résultats : paquets 30% plus petit et 5* plus (au pifometre) rapide à decompresser, même si le lzma est plus long à compresser que bzip2.

            http://tukaani.org/lzma/

            Au passage, il y a un outil p7zip libre utilisant cet alog et qui permet de faire des archives échangable avec des gens qui ont l'usine à gaz à écran bleu, avec outil graphique genre wouinezip, mais en vraiment libre.
            http://www.7-zip.org/fr/7z.html

            Je fais du Linux From Scratch, qui reste ma distribution favorite pour la qualité des outils maison cela dit, et je recompresse systematiquement toutes les archives de sources en tar.lzma

            La slackware est la première distribution que j'ai du utiliser dans la première moitié des années 90, c'était bien sympa, ensuite j'ai changé parce que beaucoup de gens disait que les autres c'était bien et donc j'ai voulu tester. En fait, je ne serais pas contre le fait d'y retourner si je n'avais pas découvert Linux from scratch et acquis les connaissances de par mon travail d'admin pour le gerer sans problème.

            * Je suis passé par raide hat (berk)

            * Suze, le truc qui à des patchs kernels pour ne plus reconnaitre les peripheriques voir se vautrer microsoftement en les detectant (c'est toujours le cas aujourd'hui, il faut systematiquement remplacer le noyau Linux par un noyau officiel de kernel.org avec certains périphériques ), mais sinon pas trop mal pour le reste à l'époque,

            * Merdrake (re-berk, plantages à la suze + defauts de raide hat)

            * Debian que j'ai trouvé excellent dans le principe, inutilisable dans la pratique pour un geek qui s'en fout de la stabilité pour des applications clientes, et inutilisable dans le cas d'un serveur, à cause de certains outils pas sécurisés du tout utilisés par défaut (inetd à l'époque, comme dans toutes les autres distrib).

            Debian reste tout de même excellent pour les scripts maisons. Il peut être interressant de l'installer comme base pour gagner du temps et beneficier des scripts, puis partir en méthode Linux from scratch pour le reste,


            Bref un bon LFS, ca mange pas de pain. Et on choisi le niveau de stabilité/sécurité en fonction de l'utilisation qu'on à des différentes applications.

            J'aime bien aussi utiliser des versions de dev sur certaines applis pour faire des retours sur le developpement, et parce que dans certains cas c'est tellement stable (comme gimp par exemple) qu'autant profiter des dernier outils qui sont généralement devenu indispensable de par leur existance.

            Sur ce qui touche au service par contre il vaut mieux les dernières versions stable, mettre a jour fréquement (crée des petits scripts shell qui vont bien pour mettre à jour automatiquement comme tout bon vrai fainéant qui se respecte).

            Sinon j'ai essayé Ubuntu (sur les machine des aurtes :) ). Ca a l'air pas mal pour le bureau (si on ommet les mises à jour foireuses mal testée à la debian (genre le plantage d'X du début de semaine) du moins, je pense que xubuntu est l'idéal pour la legeretée d'XFCE par rapport au gros GGNNOOMMEE , un fubuntu (avec fvwm2) , aubuntu (after step), Eubuntu (englightenment), etc... serait pas mal.

            Voir une distrib globale qui permet de choisir son bureau par defaut à l'installation et de tout gérer en fonction de ca.
    • [^] # Re: [X] la maitrise du système

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour les amateurs de slack, j'aimerai bien savoir ce qui vous a séduit dans cette distribution.
      Généralement les seuls chosent que j'entends, c'est y'a pas de dépendance, on fait ce qu'on veut et je crois que c'est tout.
      Cette distribution est une des seuls distributions principal que j'ai pas trop testé, parce que je l'ai testé a une époque ou je voulais pas me casser la tête et j'ai pas eu le courrage de m'y mettre.
      Ensuite, j'avais trouvé mon bonheur sur Gentoo, et même si je vais de temps à temps faire un tour ailleur (Ubuntu, Fedora) j'y reviens toujours.
      Voilà donc j'aimerai bien que vous me "vendiez de la slackware".
      • [^] # Re: [X] la maitrise du système

        Posté par . Évalué à 10.

        Premier point, quand je me suis mis à Linux j'ai essayé pas mal de distrib, ça fait déjà un paquet d'années donc ce que je vais dire est très certainement obsolète.
        Ma machine était un machin fait de bric et de broc à la grande limite du totalement incompatible, et très exotique, vieux, et étrange. Redhat, Suse et Mandrake ont toutes failli réussir à faire marcher le serveur X, mais soit c'était ignoble avec des parasites, soit affreux avec un mode graphique désolant, soit ça marchait à l'install et plus après.
        Avec la Slack, il n'a juste pas cherché à le configurer, donc ça n'a pas planté lamentablement, et affreusement, comme avec les autres, puisqu'elle n'a rien fait. Et là je suis allé voir dans /etc/X11, et j'ai testé les outils xf86config et cie, et en rien de temps ça s'est mis à marcher, avec le fichier de conf originel très bien commenté, j'ai compris comment j'avais réussi à faire marcher ça. J'étais très content, je suis resté.


        Mais en fait c'est un peu tout l'esprit Slackware qui était là : la Slack ne te fait pas un gosse dans le dos, tu contrôles très bien ce qui tourne dessus. Les fichiers de confs par défaut sont très bien fait, rangés à leur place, et fortement commentés. Et comparée à certaines mandrake (pas les plus récentes) soi-disant user-friendly à l'install, elle est beauuuucoup plus simple à installer.
        Depuis bientôt 7 ans que je l'utilise, je n'ai jamais eu l'impression qu'elle régressait. Les logiciels sont à jour, et les mises à jour fonctionnent.
        Et pour quelqu'un qui souhaite vraiment utiliser un système GNU/Linux en comprenant ce qu'il fait et en allant admirer les rouages, ces fichiers de conf commentés et organisés de façon compréhensible sont un réel atout : il va avoir du cambouis sur les mains très vite, mais il apprendra des choses et les retiendra.


        Autre atout majeur : ces superbes paquets tgz sans gestion directe de dépendances. Sous slack tu peux sciemment installer un paquet qui ne fonctionnera pas parce qu'il lui manque une lib, et le reste de ton système va continuer à fonctionner aussi bien qu'avant, tu pourras faire des mises à jour, installer/enlever des paquets, sans que ce paquet-ci ne perturbe le système. Et ça ça te donne vraiment le sentiment que ton OS fait ce que tu veux, pas ce qu'il croit que tu veux. C'est très utile si tu développes un liveCD de pas être emmerdé par un système de paquet qui se met en travers de tes optimisations !
        "Pas de gestion de dépendances ? Pouah !"
        Que nenni ! Il existe swaret qui vérifie les dépendances réelles des paquets installés. Certes l'opération est longuette, mais tu es sûr du résultat. Slackpkg te maintient parfaitement à jour sur les paquets officiels sans efforts. Et on commence à voir arriver des interfaces de gestion de paquets sous X parfaitement utilisables.
        Les systèmes à base de donnée sont plus rapides et gère des dépendances a priori, mais ils font ça sur un système théorique. Efface à la main une lib, et ta debian ou ta redhat ne se rendront compte de rien, excepté que les logiciels qui en dépendent ne vont pas marcher. Lance swaret sur ta slack et il te dira "Attention, il manque telle lib ! On peut la trouver dans tel paquet, voulez-vous le réinstaller ?".


        Une installation basique de slack c'est tout ce dont tu peux avoir besoin prêt à l'emploi, ton serveur est prêt le temps de l'installation, et tu peux l'oublier ensuite pendant quinze ans, il va marcher sans se faire remarquer.


        La Slack étant de base en i486, elle va fonctionner directement sur ces machines. Je le sais, j'en ai deux chez moi, et l'un des deux a servi pendant cinq années de routeur, firewall, serveur mail (smtp/pop), serveur jabber, serveur ftp (ouais, j'avais 39Go de disque SCSI, et ça marche sur un 486 ces disques !), et même samba pendant quelques mois. La version minimale (zipslack) tient sur un espace disque vraiment réduit et contient de quoi s'amuser longtemps. Pour le reste, il suffit d'installer :p


        Quand tu te logges dans un terminal, il n'y a pas d'affreux disclaimer déprimant comme sur debian, mais une fortune, et ça fait toujours un petit instant de plaisir dès qu'on ouvre un terminal, on se sent tout de suite accueilli avec le sourire et l'humour. Je sais, c'est configurable, mais par défaut la Slack t'aime et est ton amie, pas les autres... Vraiment, quand tu débarques, c'est très appréciable !


        Les utilisateurs de Slack sont tous des gens très intelligents, très gentils, ouverts au dialogue, des esprits vraiment libres, et ne trollent jamais sur la qualité extrême de leur distrib comparativement aux autres. Il n'y en a pas besoin, sa supériorité est bien trop évidente.
        D'ailleurs il suffit d'aller voir la section "propaganda" sur le site officiel pour voir que l'humilité est la qualité principale du vrai Slacker.
        Comme je regrette de ne pas avoir un alpha comme proc rien que pour pouvoir afficher ça en fond d'écran :
        http://www.slackware.com/~msimons/slackware/grfx/shared/alph(...)


        Les sorties, quoi qu'en dise ayolix, sont plutôt régulières, une version tout les six mois. D'accord la maladie de Patrick a doublé ce temps entre la 10.2 et la 11.0, mais si tu restes en slackware-current, tu es déjà comme moi et GEDsismik en 11.0 :)
        Et c'est tout à fait stable.


        Ah, aussi, la Slackware est bien, parce qu'elle marche.
        http://www.slackware.com/~msimons/slackware/grfx/shared/SWqu(...)


        En résumé avec la Slack tu comprends ce que tu fais, tu dois le vouloir pour que ton système fasse quelque chose, (presque) rien ne se configure avec des clicodrômes, tout en fichiers textes, ton système ne fait pas des choses étranges sans que tu ne l'aies voulu, tu dois t'impliquer un minimum dans le fonctionnement des systèmes GNU/Linux pour en faire quelque chose, il ne suffit pas d'installer et d'avoir directement tout à portée de clic.
        Excellent pour un débutant qui s'intéresse à son système, imbitable pour un débutant qui veut juste l'utiliser sans chercher à comprendre.
        Exactement l'inverse d'Ubuntu ou de Mandrake conçues pour ravir ceux qui ne veulent pas chercher à comprendre, délaissant forcément ceux qui aimeraient bien comprendre (je n'ai *jamais* réussi à vraiment comprendre l'organisation du /etc que ce soit sur Redhat, Mandrake, Debian, et leurs dérivées)...


        Yth, parfaitement objectif et modeste.
        • [^] # Re: [X] la maitrise du système

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          Autre atout majeur : ces superbes paquets tgz sans gestion directe de dépendances. Sous slack tu peux sciemment installer un paquet qui ne fonctionnera pas parce qu'il lui manque une lib, et le reste de ton système va continuer à fonctionner aussi bien qu'avant, tu pourras faire des mises à jour, installer/enlever des paquets, sans que ce paquet-ci ne perturbe le système. Et ça ça te donne vraiment le sentiment que ton OS fait ce que tu veux, pas ce qu'il croit que tu veux. C'est très utile si tu développes un liveCD de pas être emmerdé par un système de paquet qui se met en travers de tes optimisations !


          Comme si les développeurs des autres distributions s'amusaient à créer des dépendances totalement imaginaires... Les dépendances requises sont le seul résultat des décisions des développeurs des logiciels quant aux choix des outils et du langage pour ce faire.
          Il peut y avoir, au sein du projet Debian par exemple, quelques fortes personnalités qui souhaitent néanmoins que tel paquet dépende de tel autre mais il s'agit souvent de choix dictés par les besoins _exprimés_ par des utilisateurs (et le développeur debian est aussi un utilisateur).
          Dire que les autres distributions utilisant principalement un système de gestion de dépendances les imposent est tout simplement de la mauvaise foi de la part des utilisateurs de Slackware. Et ce serait faire croire aux nouveaux venus qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent et que le "système" va leur obéir au doigt et à l'oeil. Chaque action ou décision aura forcément des conséquences plus ou moins délicates. La question des optimisations est typiquement ce qui amène bon nombre de logiciels à planter parce que leur auteur se croit le meilleur en son domaine et que ça marche chez lui(tm).

          Que nenni ! Il existe swaret qui vérifie les dépendances réelles des paquets installés. Certes l'opération est longuette, mais tu es sûr du résultat.


          Swaret n'est pas encore fourni en standard avec la distribution Slackware, ce qui résume assez bien sa situation bicéphale.

          Slackpkg te maintient parfaitement à jour sur les paquets officiels sans efforts. Et on commence à voir arriver des interfaces de gestion de paquets sous X parfaitement utilisables.


          Chose qui existe déjà depuis longtemps sur les autres distributions, dont certaines avec des outils qui n'ont rien de spécifique à l'une d'entre elles.

          Les systèmes à base de donnée sont plus rapides et gère des dépendances a priori, mais ils font ça sur un système théorique. Efface à la main une lib, et ta debian ou ta redhat ne se rendront compte de rien, excepté que les logiciels qui en dépendent ne vont pas marcher. Lance swaret sur ta slack et il te dira "Attention, il manque telle lib ! On peut la trouver dans tel paquet, voulez-vous le réinstaller ?".


          Mais ?! Quel est ce système qui ose penser à ma place ?! Si j'efface une lib, j'ai encore le droit de faire ce que je veux ! ;-)

          Une installation basique de slack c'est tout ce dont tu peux avoir besoin prêt à l'emploi, ton serveur est prêt le temps de l'installation, et tu peux l'oublier ensuite pendant quinze ans, il va marcher sans se faire remarquer.


          Il n'y a malheureusement pas que des serveurs DNS sur Internet...

          Les utilisateurs de Slack sont tous des gens très intelligents, très gentils, ouverts au dialogue, des esprits vraiment libres, et ne trollent jamais sur la qualité extrême de leur distrib comparativement aux autres. Il n'y en a pas besoin, sa supériorité est bien trop évidente.
          D'ailleurs il suffit d'aller voir la section "propaganda" sur le site officiel pour voir que l'humilité est la qualité principale du vrai Slacker.


          Donc, les utilisateurs des autres distributions sont des gens stupides, méchants, complètement renfermés sur eux-mêmes, à l'esprit étroit et qui passent leur temps à troller sur la qualité médiocre de leur distribution favorite ?
          Il est amusant de te voir ensuite proclamer l'humilité (sais-tu seulement ce que c'est ?) de tout utilisateur de Slackware ;-)

          En résumé avec la Slack tu comprends ce que tu fais, tu dois le vouloir pour que ton système fasse quelque chose, (presque) rien ne se configure avec des clicodrômes, tout en fichiers textes, ton système ne fait pas des choses étranges sans que tu ne l'aies voulu, tu dois t'impliquer un minimum dans le fonctionnement des systèmes GNU/Linux pour en faire quelque chose, il ne suffit pas d'installer et d'avoir directement tout à portée de clic.


          Je ne voudrais pas avoir l'air méchant mais ce genre de choses est valable pour n'importe quelle autre distribution. Ce n'est parce qu'il y a une interface graphique (chose Ô combien impie à te lire) qu'on est forcément obligé de l'utiliser (ah oui, on est pas ouvert d'esprit). Je ne parlerais pas de Mandrake parce que je la connais mal mais tu peux largement utiliser Debian, RedHat ou Ubuntu en te basant sur des fichiers textes sans jamais lancer la moindre interface graphique.
          En fait, tu es manifestement resté sur un essai antédiluvien de Mandrake qui t'a refroidi (et je peux le comprendre), distribution qui n'est pas non plus la référence, surtout pour l'exploitation graphique.
          Pour ton information, les interfaces graphiques d'Ubuntu sont aussi celles de Gnome et sont simplement des interfaces aux divers fichiers textes. Et je te rassure, tu peux les modifier à la main aussi.

          Exactement l'inverse d'Ubuntu ou de Mandrake conçues pour ravir ceux qui ne veulent pas chercher à comprendre, délaissant forcément ceux qui aimeraient bien comprendre (je n'ai *jamais* réussi à vraiment comprendre l'organisation du /etc que ce soit sur Redhat, Mandrake, Debian, et leurs dérivées)...


          La raison exacte est que tu n'as jamais vraiment cherché à comprendre car ça n'a rien de sorcier ni de magique. Pire, la tendance est même à l'uniformisation via FHS.

          Yth, parfaitement objectif et modeste.


          Complèment subjectif et parfaitement imbu de sa distribution, oui.
          • [^] # Re: [X] la maitrise du système

            Posté par . Évalué à 6.

            Ouhlà, j'en ai énervé un on dirait...
            Tu n'as pas réussi à déceler la pointe d'ironie grosse comme la tour Eiffel dans mon paragraphe disant que tout les Slackers étaient parfait et modeste ? Pourtant c'était gros, et paf tu prends ça au premier degré...

            Si tu souhaites rester au premier degré, je tiens juste à te rappeler que dire "je suis parfait" ne signifie en rien que les autres ne le sont pas ou ne peuvent pas l'être, merci.


            Allez, tu m'as un brin agacé aussi, alors je vais réduire la majorité de tes arguments en bouillie en citant tes parties suivie de choses que j'ai écrites dans mon premier message :
            Toi>"Il n'y a malheureusement pas que des serveurs DNS sur Internet..."
            Moi>"l'un des deux a servi pendant cinq années de routeur, firewall, serveur mail (smtp/pop), serveur jabber, serveur ftp, et même samba pendant quelques mois."
            Il n'y avait pas de serveur de BDD ou web à cause de la puissance bien trop réduite de la machine, mais je t'assure, ça existe aussi sur une install de base de Slack...

            Toi>"Comme si les développeurs des autres distributions s'amusaient à créer des dépendances totalement imaginaires..."
            En réponse à moi>"Sous slack tu peux sciemment installer un paquet qui ne fonctionnera pas parce qu'il lui manque une lib"
            Ta réponse est hors-sujet, je parle justement de ne pas respecter les dépendances exprès. Donc de faire de la bidouille, des trucs crades.
            Prend un exemple, tu fais un liveCD et il est trop gros, tu as une bibliothèque installée, mais en fait tu as juste besoin d'une seule lib dont les dépendances sont respectée sans avoir le paquet complet.
            Comment tu fais sous Debian pour contenter ton système de paquet tout en n'ayant qu'un seul fichier d'un paquet requis par un autre ? En pratique ça fonctionne, mais ta Debian te dira que non.
            Le *vrai* problème n'étant pas de réussir à faire cette manip', mais de pouvoir continuer à utiliser le système de paquet ensuite sans qu'à chaque fois il te gueule dessus parce que des dépendances ne sont pas résolues.
            Ce n'est *pas* un soucis que se posent les utilisateurs classiques d'ordinateurs. Et alors ? Je me le suis posé moi...

            Toi>"Chose qui existe déjà depuis longtemps sur les autres distributions, dont certaines avec des outils qui n'ont rien de spécifique à l'une d'entre elles."
            En réponse à moi>"Slackpkg te maintient parfaitement à jour sur les paquets officiels sans efforts."
            Encore une fois, hors-sujet, dire qu'une voiture possède l'air-bag ne signifie pas que les autres ne le possèdent pas aussi, et pourtant ça peut être un critère de choix pour l'achat d'une voiture.
            Tu cherches la bagarre en fait, tu as envie de troller hein ? Oh, certes, ma perche était grande, mais j'aime partir du principe que mes interlocuteurs sont intelligents...

            Toi>"Mais ?! Quel est ce système qui ose penser à ma place ?! Si j'efface une lib, j'ai encore le droit de faire ce que je veux ! ;-)"
            Moi>"Sous slack tu peux sciemment installer un paquet qui ne fonctionnera pas parce qu'il lui manque une lib, et le reste de ton système va continuer à fonctionner aussi bien qu'avant, tu pourras faire des mises à jour, installer/enlever des paquets, sans que ce paquet-ci ne perturbe le système."
            Allez, tu continues dans le troll, technique classique, on sent pointer une frustration teintée d'un plaisir malsain à lancer une pique, rien à rajouter, cible manquée...


            Et pour la fin, concernant les fichiers de conf, on part dans les attaques personnelles, mais j'utilise redhat et debian au boulot, la boîte utilise essentiellement GNU/Linux, sous Redhat de la 7 aux dernières RHEL 4 ES, les developpeurs sont pour moitié sous Debian, et c'est moi qu'on vient voir quand il y a un problème de configuration.
            On débarque dans la différence de philosophie entre le système 5 utilisé sous la majorité des GNU/Linux et l'organisation BSD qu'utilise la Slack. Probablement une question de goût, mais franchement je trouve que c'est nettement plus clair et simple avec l'organisation BSD.
            Le système 5 ça ne sert à rien, personne ne l'utilise, tu configures une fois sous quel init tu vas démarrer ta machine et après tu n'y touches plus sauf à passer parfois en init 1 pour une raison x ou y.
            (Vas-y, vas-y, je t'attend là-dessus, je ne l'ai même pas graissée cette perche immense, rebondit, rebondit, tu vas sauter hauuuuuut !)

            Moi>"Yth, parfaitement objectif et modeste."
            Toi>"Complèment subjectif et parfaitement imbu de sa distribution, oui."
            Franchement, tu ne l'as même pas sentie l'ironie ici ? Ni la dérision ? Pas même un tout petit peu ?
            Allez, je vais être bête et méchant pour finir :

            Yth, qui *lui* n'a pas de poutrelle dans le cul.
            • [^] # Re: [X] la maitrise du système

              Posté par . Évalué à 4.

              Encore une fois, hors-sujet, dire qu'une voiture possède l'air-bag ne signifie pas que les autres ne le possèdent pas aussi, et pourtant ça peut être un critère de choix pour l'achat d'une voiture.
              Tu cherches la bagarre en fait, tu as envie de troller hein ? Oh, certes, ma perche était grande, mais j'aime partir du principe que mes interlocuteurs sont intelligents...

              Désolé mais la c'est TOI qui es en tort.
              Tu dis 'j'ai essayé plein de distrib, et voila pourquoi je prefere slack"
              s'ensuit une longue liste de chose partiellement vrai et partiellement fausse.
              Dans cette liste se trouve le fait qu'il y a un "air bag" dans ta slack.
              Si tu trouve que c'est un truc qui est supérieur (qui explique pourquoi tu prefere la slack aux autres) aux autres alors les autres ne devraient pas l'avoir !

              Un autre truc partiellement faux (pour pas dire complètement)
              Tu dis que les autres distribs essaient forcément de t'installer le serveur X et te le plante lamentablement, et que slack ne le configure pas, et laisse les fichiers dans les emplacements standards.
              Le hic c'est que
              1°) dans les autres distribs tu n'es pas obligé de le configurer, tu peux tout laisser par défaut et le faire à ta sauce ensuite, voir ne pas l'installer.
              Sous debian tu peux meme installer un systeme extrement restreint (avec debootstrap par exemple) et tout faire à la main, pas d'enfant dans le dos comme ca!
              2°) dans toutes les distribs que tu as cités, elles utilisent TOUJOURS le chemin standard pour le fichier de conf de X , mais bon c'est pas grave...

              Donc avant de partir sur des attaques, prend au moins des exemples qui marchent.
        • [^] # Re: [X] la maitrise du système

          Posté par . Évalué à 2.

          Merci de m'avoir si bien vendu de la slack et avec de l'humour en plus, je vais peut-être finir par la tester surtout pour l'installation sur de vieilles machines.

          Tes comparaison s'aurientent quand même majoritairement contre les distributions "clicodromatique" (que je n'utilise pas ici péjorativement) alors que je suis sur Gentoo qui a quand même beaucoup la même approche pour ce qui est d'une bonne documentation et de fichiers de configurations bien détaillés.

          J'ai par contre une autre question concernant cette distribution, elle est apparemment maintenue essentiellement par un seul homme, quand est-il alors du nombre de paquetages ?
          Je ne vois vraiment pas comment quelqu'un peu tout gérer tout seul.

          En tout cas, je pense que je vais quand même la retester.

          Voilà, tu ferais un bon camelot, à toi les marchés ;-)
          • [^] # Re: [X] la maitrise du système

            Posté par . Évalué à 1.

            Héhé, merci ;)


            Oui, la comparaison s'oriente en opposition aux distrib très fortement orientée grand public où on peut en faire un maximum en cliquant.
            Ca veut juste dire dire que les distribs qui marchent plus par configurations "à la main" sont plus proches de la Slack, comme LFS ou Gentoo, ou Archlinux. A priori si tu apprécies la Gentoo, tu peux apprécier la Slack. Si tu es fan complet d'Ubuntu, tu risques de ne pas l'aimer... Après c'est beaucoup une question de goûts, et d'habitude, ça reste du GNU/Linux derrière, c'est le principal !


            Effectivement, à la base il y a juste Patrick Volkerding, mais en fait il n'est pas tout seul, il y a plein de gens tout motivés pour l'aider. En plus, il y arrive pas mal tout seul. Il connait bien son affaire quand même, la Slack étant la plus ancienne des distribs GNU/Linux encore en vie, devançant de quelques mois Debian et Redhat il me semble.
            Ca pose quelques légers problème, comme le fait qu'il ait viré Gnome depuis la 10.2, trop de boulot, mais il est possible de trouver des gens qui maintiennent Gnome pour Slack de façon non officielle, et ça marche très bien.
            Ensuite pour les paquets que tu ne trouves pas, il y en a plein fait par des utilisateurs, sur http://www.linuxpackages.net . J'en utilise beaucoup, ça se met à jour de la même manière avec swaret, et au final le nombre de paquets que j'ai fait à la main est très réduit, alors que je passe une bonne partie de ma vie à tester tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi...

            La Slackware-current bouge pas mal, elle reste très stable et intègre assez rapidement les nouveautés. Par exemple kde 3.5.4, gimp-2.2.13, firefox 1.5.0.6, etc...


            Yth.
            • [^] # Re: [X] la maitrise du système

              Posté par . Évalué à 3.

              >> Si tu es fan complet d'Ubuntu, tu risques de ne pas l'aimer...
              Sans vouloir me faire lyncher par les antiubuntiste, je pense que Ubuntu (et c'est pour cela que c'est pour l'instant la distribution "de neebie" que je préfère) a encore une base assez saine et permet facilement d'adapter les fichiers de configurations à la main (ceci sont quand même assez claires). Elle me donne l'impression qui fait pour être facile à utiliser, mais permettant facilement de "regarder sous le capot", chose que je trouvais nettement plus compliquer sur Mandrake par exemple.

              La parentèse Ubuntu étant fermé, la création de paquet sur slackware est-elle vraiment très simple ?
              je suis aller sur ton lien pour les packages et ça à mal commencé, mon premier résultat de recherche, le gestionnaire de fenêtre que j'utilise (ion) était abscent.
              J'ai fini par le trouver pour une ancienne version, de même que pour fvwm. Peut-on généralement, facilement installer de telles paquets ?

              Voilà merci encore, je ne vais pas transformer non plus ce sondage en FAQ de slackware, j'irais donc voir mes autres questions sur le site de la distribution.
              • [^] # Re: [X] la maitrise du système

                Posté par . Évalué à 2.

                Oh bah oui, Ubuntu ça reste une Debian.


                Ca se crée facilement un paquet slack, le plus simple étant de suivre la démarche classique :
                ./configure && make && checkinstall -S --newslack
                Avec le paquet checkinstall qu'on trouve ici :
                http://asic-linux.com.mx/~izto/checkinstall/
                Utile pour les paquets Slackware, Debian (et dérivés), et RPM (j'imagine que ça marche pour MDV, RH, Suse...).

                Sinon les pkgtools pour la gestion des paquets slack sont très simples à utiliser, pour installer, enlever, mettre à jour ou créer un paquet.

                Généralement un paquet pour une version plus ancienne fonctionne, quand ça reste assez proche. Genre 10.0 ou 10.1 sur une 10.2 ou 11.0. Après faut tester, ou plus probablement le refaire, pour au moins avoir le logiciel à jour.
                fvwm on le trouve de base dans la slack, version 2.4.19, dernière stable, on ne trouve pas la version "unstable", et ion n'y est pas...

                Il y a un site francophone pour la slack si tu as des questions :
                http://www.slackfr.org/

                Wala wala !

                Yth.
            • [^] # Re: [X] la maitrise du système

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Et pour rester dans la "philosophie Slackware" ou on fait tout soit même afin de savoir exactement ce qu'il se passe, on peut utiliser des SlackBuilds :-)
              Ça tombe bien, il y a un site francophone dédié à cela : http://www.slackbuilds.net
            • [^] # Re: [X] la maitrise du système

              Posté par . Évalué à 2.

              > la Slack étant la plus ancienne des distribs GNU/Linux encore en vie, devançant de quelques mois Debian et Redhat il me semble.

              La debian n'est pas qu'une distribution pour serveur et en retard par rapport aux autres ...

              Je suis en unstable depuis maintenant 3 ans et je suis actuellement en kernel 2.6.17 avec xorg 7 et kde 3.5.4. Je crois que trop de gens ont peur du mot UNSTABLE.

              J'ai teste' une paire de mandrake (Mandriva maintenant) enormement plus instable qu'une debian sid.
              Sinon, j'ai toujours continuer a tester d'autre distributions pour ne pas mourir bete mais je ne suis jamais emballe'. Mais bon je pense que chaqu'un a ses raisons. Personnelement j'essaye un maximum d'eviter les compilations, ca m'evite les installations/mises a jour longue et inutiles a mon gout pour le gain apporte's.

              Sinon pour rebondir sur le sondage. Le choix de ma distribution a ete motive' par :
              - apt
              - de vrai fichiers de configuration exploitable
              - une arborescence beaucoup plus logique a mon gout que bon nombre de distributions.
              - ne pas etre enferme' par trop d'utilitaires de configuration (graphique) qui finissent par etre indispensable sur certaines distribution
              - et encore apt ;-)
              • [^] # Re: [X] la maitrise du système

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                La debian n'est pas qu'une distribution pour serveur et en retard par rapport aux autres ...
                La slack ou la red hat non plus hein :) Ca marche très bien en desktop ce genre de bestiole, même si chaque distro à ses petits défauts et ses limitations à ce niveau, souvent à cause de ses orientations.
                Et puis, j'ai rarement pu constater qu'il y ait beaucoup de retard (un vrai hein, pas juste 2 semaines) dans dans toute distribution dinosaure (red hat, slack, debian) ou alors je suis plus en retard encore que les distros :)
        • [^] # Re: [X] la maitrise du système

          Posté par . Évalué à 3.

          Je rejoins Yth : les fichiers de configurations sont très bien documentés sur la Slack. Si si, c'est même agréable d'éditer ces fichiers. :-)
      • [^] # Re: [X] la maitrise du système

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour les amateurs de slack, j'aimerai bien savoir ce qui vous a séduit dans cette distribution.
        Un truc tout simple :
        Avec une connaissance générale d'Unix et des applications classiques tu sais te servir et gérer une slack. Un peu de shell, un peu de connaissance de l'organisation des fichiers d'init BSD, de la conf des outils que tu veux utiliser (ssh, apache, X ...) et c'est parti.

        La slack n'intègre que très peu d'outils non standard de base. A part son gestionnaire de package et un outil de config slack simpliste, les outils de config de la slack sont ceux des logiciels qui la composent : soit rien, soit des outils que tu retrouves partout ou le logiciel est installé.

        Il n'y a que très peu de de patch du cosmos sur le noyau, sur apache, sur mysql etc... Chez red hat ou mandrake par exemple (je ne sais pas sur debian), le noyau par défaut n'est pas celui qu'on trouve sur kernel.org. Si on recompile avec un noyau original, on n'est pas sur que tout refonctionnera comme avec le noyau patché fourni (au hasard un périphérique pas intégré dans les sources officielles).

        De la même manière, les fichiers de config ne sont pas parasités par des commandes maison (start-stop-deamon ou autres trucs du genre) ou compliqués pour rien : l'init script de sshd tiens en un seul script avec que de la commande shell ou ssh classique. Ce n'est pas le cas chez debian par ex (utilisation de commandes maison comme start-stop-daemon).

        Enfin, les fichiers config de la slack sont quasiment identiques à ceux fournis par les développeurs des logiciels packagés. L'optique slackware est de ne pas les compléxifier sous prétexte de modularité car c'est généralement inutile. Quand je vois la config d'apache sous debian, je me demande s'il est bien raisonable de s'emmerder à faire un fichier ports.conf (truc totalement debian) pour ce que ça apporte... Si je me rappelle bien celle de mandrake, c'est carrément le délire : a quoi sert une configuration d'hébergeur (avec vhosts et tout) sur une distro plutot orientée grand public et dont l'apache ne sera probablement jamais lancé ?

        Bref, ce qui me plait dans slack c'est :
        - 99.9% ce que que je dois savoir pour gérer le système est réutilisable ailleurs ce qui n'est pas le cas dans les autres distros que je connais (j'ai pas l'air con avec mon service telnetd start sur un HP-UX)
        - je n'ai pas besoin de me palucher 36 fichiers de config maison imbriqués pour comprendre comment configurer apache ou ma carte réseau (du genre /etc/sysconfig/network-scripts/ifup-eth0 )
        - pour ajouter un service au runlevel désiré et dans le style de la distro, j'ai juste à connaitre un peu de shell script et savoir lire un /etc/inittab. Pas besoin de connaitre d'outils spécifiques à la chkconfig ou start-stop-daemon.

        Bon j'aime bien la slack mais il est évident qu'elle n'est pas plus adaptée à toutes les situations que l'est une autre distro. Ces même particularités qui font que je l'utilise à la maison pour bricoler et comme serveur font que je ne l'utiliserai peut-être pas dans un autre contexte et que je préfèrerais une autre distro.
        • [^] # Re: [X] la maitrise du système

          Posté par . Évalué à 3.


          Chez red hat ou mandrake par exemple (je ne sais pas sur debian), le noyau par défaut n'est pas celui qu'on trouve sur kernel.org.


          Histoire de ne pas faire peur, les options généralement demandées sont activées par défaut dans le fichier de configuration du noyau livré dans le paquet du source (ce qui n'est pas le cas d'un noyau téléchargé sur kernel.org, si je me souviens bien).

          C'est ça aussi un moment slack ®© : les fichiers de configuration sont bien documentés, et les options courantes sont activées.

          Autre avantage : le disque d'installation est parfumé à la vanille.
          • [^] # Re: [X] la maitrise du système

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            le disque d'installation est parfumé à la vanille.
            Uniquement l'original qu'on achete (pas cher) sur le slackware store, et tant qu'à y être, autant y acheter les magnifiques T-Shirts et autres autocollants qui égayeront vos soirées geeks et nourriront un mainteneur de distro (*).

            (*) offre soumise à conditions
        • [^] # Re: [X] la maitrise du système

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est une excellente explication sur pourquoi (moi aussi) j'aime ces fichiers de conf à la mode Slack et l'organisation du /etc !

          Yth :)
    • [^] # Re: [X] la maitrise du système

      Posté par . Évalué à 1.

    • [^] # Re: [X] la maitrise du système

      Posté par . Évalué à 4.

      Je suis un visiteur fréquent de LinuxFr mais ne me suis jamais inscris ; ce sujet sur les distributions m'a motivé.

      Je souhaite vous faire part de mon expérience en terme de distributions.
      Je suis passé par les distributions user-friendly : Mandrake avec KDE1 (ah la nostalgie), RedHat (au moment où Fedora n'existait pas encore), Suse.
      Ensuite je me suis intéressé à des distributions considérées comme moins accessibles : Debian, LFS, SourceMage, Gentoo, *BSD, Slackware.

      Slackware est devenue ma distribution personnelle favorite. J'ai toujours défendu le concept soutenu dans cette distribution : maîtrise du système.
      Pour ce choix, j'ai les mêmes arguments que cités précédemment dans ce forum :
      - un package par soft (et non 4 ou 5) ;
      - le contrôle complet des réactions du système ;
      - idéal pour les personnes qui souhaitent se former complètement aux systèmes Unix.
      - stabilité

      Mais lors d'un stage, on m'a demandé un comparatif des différentes distributions : les choix ne peuvent alors plus être fait sur des goûts personnels. D'autres aspects doivent être pris en compte :
      - maintenabilité (par des personnes non-expertes éventuellement)
      - support (dimension de la communauté de développeurs et d'utilisateurs)
      - légèreté (pour certaines exploitations spécifiques)
      - accessibilité -> WindowsLike (pour les postes clients)

      Et là, il devient nécessaire de tester toutes les distributions sérieuses (les distribs maintenues).
      J'ai ainsi testé de nombreuses distributions Linux et tous les BSD libres. Quand je dis tester, je parle d'une utilisation de minimum 1 mois au quotidien sur des serveurs et des workstations maquettes pour finalement faire un compte-rendu objectif des performances et des caractéristiques.

      Au risque de vous paraître démagogique, je dirais de manière surréaliste : « Toutes les distributions sont meilleurs ».
      Je trouve que l'on oubli trop souvent ce qui fait (entre autre) la force des systèmes libres : la diversité. Chaque distribution a sa philosophie mais surtout chacune a son « marché », son secteur d'application : ses utilisateurs.
      Et les utilisations que l'on fait du système peuvent changer : à titre personnel je n'ai plus la possibilité (à mon grand regret d'ailleurs) de prendre le temps de maîtriser et maintenir totalement mon système. J'ai dû faire le difficile choix de confier cette tâche à la communauté de développeurs d'une distribution (Debian pour mon serveur et Kubuntu pour mon poste) quitte à effectuer des modifs ponctuellement en cas de désaccord avec la communauté.
      J'ai suivi donc l'évolution (peut être originale) suivante : userfriendly -> « expertfriendly » -> userfriendly.

      L'étude que j'ai faite et mon expérience personnelle m'ont mené à ne plus justifier les choix seulement par les caractéristiques ou les qualités techniques intrinsèques des distributions. Il me semble qu'il faudrait plutôt, comme je le vois de plus en plus sur le net, justifier nos choix par un rapport utilisations/caractéristiques.

      Librement
    • [^] # Re: [X] la maitrise du système

      Posté par . Évalué à 1.

      Je possède une slack aussi, et moi aussi j'ai pensé que je ne pouvais rien cocher :)
  • # [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilation in

    Posté par . Évalué à 5.

    3ns de gagnées sur un ls c'est tout de même pas négligeable.
    • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

      Posté par . Évalué à 10.

      quant on voit tout le boulot abbatu par gentoo (la principale distrib source visée sans vouloir denigrer les autres distribs source based), notamment au niveau de la doc, de la quantité de packages et de la rapidité d'integration, c'est tres mesquin d'inclure ce genre de choix dans un sondage :O Voilà, c'est dit.
      • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

        Posté par . Évalué à 5.

        Tu as oublié le forum, le système d'init, emerge qui casse la baraque, les USE qui déchirent le ...bip... et j'en passe :)
        C'est marrant, Gentoo est visé par une remarque que tout le monde reconnait alors que c'est un point qui est tout sauf réellement un avantage principal, amha.

        Pour moi gentoo irait très bien avec les mots : "cohérence", "stabilité", "perfection" :-)
        • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

          Posté par . Évalué à 4.

          J'utilise maintenant gentoo intensivement au taff et voilà mes impressions:
          * installer un logiciel est pénible, surtout s'il est MASKED
          -> c'est long, des fois si ce n'est souvent la compil plante

          * pour avoir le support de SVG dans certaines applis va falloir que je me coltine des flags dont je n'ai rien à faire.
          -> les flags sont plus un frein à l'utilisation qu'autre chose

          * emerge est *lent* mais *lent* de chez *lent*, en plus je n'ai pas trouvé comment faire un simple AND dans une recherche avec emerge
          -> à vouloir faire trop puissant (de la balle atomique qui tue l'univers) on oublie l'essentiel -> KISS

          * l'organisation de /etc est très différente des autres distributions, et même de FreeBSD
          -> un temps fou perdu à tout retrouver

          Au final j'ai trouvé que si je voulais les avantages de Gentoo par rapport aux autres distribs GNU/Linux autant utiliser FreeBSD.

          De la "cohérence", "stabilité", "perfection", c'est un peu ce qui est impossible à avoir dans un OS en général. Maintenant si quelqu'un cherche ça je lui conseillerais de s'initier à une voie mystique, le soufisme ça a l'air pas mal. Mais qu'il abandonne l'informatique, par pitié...
          • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            J'ai un peu les même impressions ; j'ai découvert gentoo obligé au boulot en venant de mandriva, et voilà mes impressions :

            - ca fait royalement chier de devoir attendre que machin compile pendant 5, 10, 15 minutes

            - manque un équivalent à « urpme » - enlever un package et tous les packages qui en dépendent (« urpme libSDL1.2 » enlèvera la lib SDL et tous les jeux/etc qui en dépendent)

            - manque un équivalent à « urpmf » (il me semble) : savoir quelle package installer pour obtenir tel fichier ; super utile par exemple quand un programme a besoin de tel .h pour compiler, et que tu ne sais pas quelle bibliothèque fournit ça, ou encore quand tu ne sais plus quel package fournit un binaire dont tu connais le nom

            - l'équivalent à « rpm -qf /path/to/file » avec qpkg est leeeent c'est une horreur alors que chez rpm c'est quasi immédiat (pour savoir à quel package "appartient" un fichier installé)

            - rien pour gérer de manière pratique l'utilisation d'un kernel maison (il passe son temps à upgrader le kernel gentoo pour que dalle), même en essayant de lui faire installer un faux ebuild


            Les avantages que j'avais vus :

            - boot plus rapide et plus clean

            - l'etc-update automatique pratique et puissant après emerge world

            - j'aime bien les pingouins - http://en.wikipedia.org/wiki/Gentoo_Penguin


            Bref je suis revenu à mandriva avec bonheur.
            • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

              Posté par . Évalué à 4.

              Tout ces problèmes sont des problèmes d'utilisateurs qui passent beaucoup de temps à installer / désinstaller des applications.
              Et dans ce cas, Gentoo ainsi que toutes les distributions "sources" n'est pas et ne sera sans doute jamais adaptée.
              Un urpmf manque en effet, mais je pense que son intégration alourdirait de façon monstrueuse portage (car pour chaque paquet, il faudrait en plus prendre en compte les flags).
              l'équivalent à rpm -qf me prend 20 secondes. c'est vrai que si c'est instantanné avec rpm, ça peut sembler long.
              Mais comme j'ai dit plus haut, si on veut passer beaucoup de temps à installer désinstaller des logiciels, Gentoo n'est clairement pas fait pour. Après, si les installations ne sont pas fréquente, ça ne me gène pas de mettre 15 minutes pour installer un programme.

              Voilà, pour ma part, je suis pleinement satisfait de Gentoo, j'aimerai juste en plus un USE pour les licences permettant de choisir celle qu'on accèpte ou refuse.
              Et comme dit aussi plus haut, je trouve que Gentoo à un formidable système d'init, et ça m'étonne qu'il n'a pas était plus repris par les autres distributions.
              parce que les rc-update add ssh default par exemple, c'est quand même bien pratique.
              • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

                Posté par . Évalué à 1.

                Je te plussoie, je suis entièrement d'accord avec toi et surtout je me reconnais aussi dans ces paroles. Personnellement j'installe très rarement de nouveaux logiciels, mon ordinateur est fonctionnel 99.99999% du temps, mon installation de gentoo date d'il y a pratiquement 4 ans et je n'ai jamais connu d'indisponibilité parce qu'un paquet vital avait été passé alors qu'il mettait le bordel.

                Pour moi c'est la distribution qui m'a fait oublié que des fois fallait bidouiller son ordinateur pour qu'un truc fonctionne et j'ai redécouvert la définition du mot "utilisation". Et je dis pas ça comme si ça faisait 2 semaines que je suis dessus, mais bien de bientôt 4 ans d'utilisation d'une même distribution. Donc c'est sûr pour moi le côté compilation a un coût très faible, surtout qu'en général c'est fait la nuit.
              • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

                Posté par . Évalué à 2.

                Tout ces problèmes sont des problèmes d'utilisateurs qui passent beaucoup de temps à installer / désinstaller des applications.
                Et dans ce cas, Gentoo ainsi que toutes les distributions "sources" n'est pas et ne sera sans doute jamais adaptée

                Je ne suis pas vraiment d'accord sur ce point. Personnellement une des raisons pour laquelle j'ai adoptée Gentoo c'est le grand choix de packages à ta disposition, sans avoir à te prendre la tête avec des packages non-officiels ou des repositories alternatifs ou d'autres choses du genre. C'est avec Gentoo que j'ai découvert la plupart des applications Linux que je connais. Les temps de compilation ne m'ont jamais vraiment posé de problème, sachant qu'on peut faire autre chose à coté sans soucis (au pire on peut régler PORTAGE_NICENESS) Et pour les applications desktops vraiment longues à compiler (firefox, openoffice...) il y a des packages binaires à disposition pour la plupart .
              • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Et comme dit aussi plus haut, je trouve que Gentoo à un formidable système d'init, et ça m'étonne qu'il n'a pas était plus repris par les autres distributions.
                parce que les rc-update add ssh default par exemple, c'est quand même bien pratique.


                Tu veux dire :

                $ chkconfig --add ssh
                $ chkconfig ssh on

                ou encore :

                $ update-rc.d ssh defaults

                Gentoo n'a rien inventé car ces outils existent respectivement sous Redhat et Debian depuis fort longtemps (Gentoo ne devait même pas encore exister).
                • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ce n'est pas ça l'intêret là. Le truc avec Gentoo c'est que ça dispose d'un init plus intuitif, avec les runlevels qui sont nommés (et non pas chiffrés comme dans la plupart des autres distros). Au niveau de l'arborescence, il n'y pas de /etc/rcX.d et compagnie, mais /etc/runlevels/boot, /etc/runlevels/default, etc.

                  De plus les scripts dans /etc/init.d sont plus simples à écrire ,et gèrent les dépendances.

                  (pour ceux qui ont essayé initng, c'est inspiré de l'init de Gentoo)
            • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

              Posté par . Évalué à 3.

              equivalent urpmf: equery , ou emerge --search, ou encore (beaucoup plus rapide) esearch.

              equivalent urpme: emerge --unmerge

              Pour ton kernel, tu fais un genkernel --oldconfig all, et il prend ton ancien .config et recompile la nouvelle version sans poser de questions.

              • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                emerge --search est très lent et esearch un peu à la masse, c'est eix qui a les faveurs du moment.

                Pour urpme, je pense que le monsieur voulait un truc qui vire aussi les dépendances si elles ne sont plus utilisées. Dans ce cas, c'est emerge --depclean qu'il faut utiliser, mais avec précaution.

                Pour le kernel, je suis assez d'accord, pour ma part c'est depuis longtemps dans /etc/portage/profile/package.provided et je gère à la main avec ketchup.
            • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

              Posté par . Évalué à 2.

              Quelques précisions:
              - manque un équivalent à « urpme »

              Avec cette commande ça marche plutôt bien:
              #emerge -aC libsdl `equery -q depends libsdl`
              :
              - manque un équivalent à « urpmf » (il me semble) : savoir quelle package installer pour obtenir tel fichier ;

              En effet ce n'est pas possible avec portage à ma connaissance. Mais il y a une raison à ça: comme les package sont compilés, il peut y avoir des différences dans la liste des fichiers selons les options spécifiées.

              Je sais qu'il y a eu des initiatives non-officielles pour régler ce problème, mais je sais pas trop ce qu'elles valent:
              http://www.rommel.stw.uni-erlangen.de/~fejf/pfs/
              http://www.rooties.de/damage/pfl/qry/

              - l'équivalent à « rpm -qf /path/to/file » avec qpkg est leeeent

              qpkg n'est plus utilisé depuis un bon moment, pour ce genre d'opérations on utilise equery:
              #equery belongs <nomdufichier>
              Chez moi ça prend environ cinq secondes. Ce n'est certes pas instantané, mais je trouve ça raisonnable pour un truc comme ça qu'on ne fait pas trop souvent.
              - rien pour gérer de manière pratique l'utilisation d'un kernel maison (il passe son temps à upgrader le kernel gentoo pour que dalle), même en essayant de lui faire installer un faux ebuild

              Si j'ai bien compris ce que tu veux dire par là, il faut utiliser le fichier /etc/portage/profile/package.provided (cf. man portage)
          • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

            Posté par . Évalué à 4.

            Taratata.

            Si un package est marsqué, tu peux facilement l'ajouter dns /etc/portage/package.keywords.

            Les flags sont une façon très élégante d'ajouter des fonctionnalités à un package (AMHA), ce qui n'est pas focément facile dans une distrib avec des packages précompilés.
            Par exemple, si je veux ajouter le support matroska pour vlc ou mplayer, hop un petit USE bien placé, et ça roule.

            Emerge est effectivement lent, cependant il y a plein de façon de l'accélérer, par exemple avec ccache (pour recomplier un package déja compilé), distcc (pour compiler sur plusieurs machines en même temps, avec un backend sqlite, avec un ramdisk pour la partition /var/temp/portage, etc...
            Bref, on peut vraiment accélérer la compil si on connait bien les outils, et si on prend la peine d'aller jeter un oeil sur le wiki de Gentoo.

            Ceci dit, c'est une distrib qui demande du temps, mais niveau personnalisation, c'est une merveille.
          • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

            Posté par . Évalué à 2.

            Tout les soufistes utilisent la Slack.

            Yth, ben quoi ?
        • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          J'y suis allé parce que j'avais envie de tout compiler histoire de voire, peut etre gagner de la vitesse, bien que je n'y croyais deja plus tellement...
          J'y suis rester pour tout le reste, flags, doc, poratge, forum, wiki...
      • [^] # Re: [X] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée par la recompilatio

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        mesquin : Qui manque de grandeur d'âme, de noblesse.

        Mesquin peut-être, mais au service de l'humour.

        Cela aurait été "Pouvoir passer 3 ans sans changer de version" c'est pas drôle mais cela pourrait en faire rire d'autres (ceci dit, même en étant objectif ce n'est pas drôle mais l'idée est là :p)

        Qui plus est, la vitesse supplémentaire est un argument souvent entendu.
  • # Pas sympa ce sondage...

    Posté par . Évalué à 6.

    la qualité/rapidité des mises à jour de sécu

    Vous êtes vache là quand même.
    • [^] # Re: Pas sympa ce sondage...

      Posté par . Évalué à 2.

      Vache, mais réaliste.

      Les lives cds mettent deux plombes avant de faire une mise a jour de sécu, et les autres distribs peuvent mettre plus ou moins de temps.


      Je pense notemment a gentoo et a debian qui m'ont l'air rapide pour les mises a jour de sécurité.
  • # [X] C'est celle que je connais le mieux

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Logique
    • [^] # Re: [X] C'est celle que je connais le mieux

      Posté par . Évalué à 1.

      oui, mais l' ouverture d' esprit est l' un des principes de l' open source.
      Commencer avec une distrib et passer à une autre c' est normal.
      Nous avons tous une expérience , la premiére distrib que j' ai installé c' était une redhat 4.2 (oui quatre point deux), la mandrake (5.2 à l' époque) a longtemps et fait encore partie de mes préférées .
      URPMI .... quand j' ai compris que le principe venait de debian (entre autres, BSD), je me suis ouvert, et j' utilise aussi une debian .

      C'est celle que je connais le mieux , oui pour un besoin immédiat, peut être bref.
      Mais toutes les bonnes idées ne viennent pas de la même personne, c' est toute la force des logiciels libres, aussi il faut regarder ailleurs (logiciel proprio compris) pour avoir de bonnes idées.
  • # [X] Parce qu'on me l'a conseillée

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je ne la connaissais pas du tout, et je l'ai choisie parce qu'on m'en a dit du bien.

    Il a fallu attendre pour que j'en découvre les qualités comme apt-get.

    C'était avec appréhension que j'ai quitté ma SuSE 6.2, et avec plaisir que j'ai découvert la Debian Potato...
  • # parce que c'est celle qui est resté

    Posté par . Évalué à 1.

    et pourquoi pas également :

    [X] j'en ai fait plein, et c'est celle qui m'est resté dans les bras :-) [1]

    [1] chemin faisant, on s'améliore et a peut être l'impression que celle que l'on a là est finalement la meilleur
  • # [X] sa stabilité

    Posté par . Évalué à 9.

    à toute épreuve (même une maj de sécu sur X ;)
  • # [X] Pour son côté "user-friendly"

    Posté par . Évalué à 1.

    Et oui apres avoir passé un an à bidouiler un Freebsd je suis content de passer un peu de temps sur une distrib ou tout (ou presque) se fait tout seul, en tout cas comparé à fbsd.
    En ce moment : Ubuntu dapper.
  • # La simplicité ???

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Pourquoi cette option n'est pas présente ?

    J'utilise ArchLinux, et avant j'utilisais Slackware, par ce que ce sont toutes 2 des distributions SIMPLE, ou les fichiers de configurations sont compréhensibles, ou l'on a une base saine pour construire le système que l'on veux, ou la gestion des paquest est elle aussi simple.
    Brefs de des distributions ou l'on se sent libre, et ou l'on maitrise réellement son système.
    • [^] # Re: La simplicité ???

      Posté par . Évalué à 1.

      tiens slack est plus simple qu'ubuntu ?
      tiens debian ou gentoo on maitrise pas son systeme...
      Zut j'ai marché dans le troll

      Ps la complexité fichiers de confs sont dépendants du logiciels à 99.9999% du temps, pas de la distrib .
      • [^] # Re: La simplicité ???

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        T'as jamais utilisé Slack ou un *BSD toi
        • [^] # Re: La simplicité ???

          Posté par . Évalué à 3.

          si les deux ...

          Toi par contre t'as jamais du essayer pendant plus de 6 mois une debian (ben oui une distrib c'est comme tout, il y a les petits outils qu'on connais pas forcément au tout début et qui facilitent grandement la vie)
    • [^] # La simplicité

      Posté par . Évalué à 2.

      J'utilise Slackware pour la même raison. Eh oui, si on parle de simplicité au sens « Keep It Simple Stupid » Slackware est sans doute bien plus simple qu'Ubuntu (que je n'ai jamais essayée).
      • [^] # Re: La simplicité

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Donc, tu n'en sais strictement rien, en fait.
        On nous a pourtant dit que les utilisateurs de Slack étaient ouverts...
        • [^] # Re: La simplicité

          Posté par . Évalué à 0.

          On nous a pourtant dit que les utilisateurs de Slack étaient ouverts...

          Eh bien on t'a menti !

          Plus sérieusement, je suis passé de Debian à Slack quand ma Woody a commencé à se faire vieille. J'avais utilisé testing avant la sortie de Woody et je n'avais pas que des bons souvenirs. A l'époque Ubuntu n'existait pas.

          A lire ton autre message, peut-être qu'Ubuntu pourrait me convenir. En même temps on ne peut pas dire que apt soit un modèle de simplicité, même s'il a des qualités.
          • [^] # Re: La simplicité

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            A lire ton autre message, peut-être qu'Ubuntu pourrait me convenir. En même temps on ne peut pas dire que apt soit un modèle de simplicité, même s'il a des qualités.


            Parce que le "./configure && make && checkinstall -S --newslack" cher à Yth est sans doute plus simple ?
            • [^] # Re: La simplicité

              Posté par . Évalué à 2.

              Ah non, moi je fais :
              swaret --install nom_du_paquet


              Yth.
            • [^] # Re: La simplicité

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              ça a l'avantage de marcher partout (excepté le checkinstall que je trouve superflu)
              • [^] # Re: La simplicité

                Posté par . Évalué à 1.

                Surtout cette méthode te permet d'installer la version que tu souhaites, pas uniquement celle empaquetée par les mainteneurs de ta distrib. C'est plus compliqué que apt, mais ça fait plus de choses.

                Par contre installpkg de Slack est plus simple que apt, même s'il n'a pas toutes ses fonctionnalités.
  • # [X] La meilleure tout simplement.

    Posté par . Évalué à 10.

    Cest quand même bien connu. Ma distrib à moi que j'aime c'est tout simplement la meilleure. Elle n'a que des qualités et aucun défaut. Elle est PARFAITE.
  • # École

    Posté par . Évalué à 3.

    c'est la même que celle qu'on m'impose au bureau / à l'école :

    C'est bien de voire des réponses comme ça parce que moi à l'école, on je devais utiliser la distribution XP (programmation avec turbopascal qu'arrêter pas de planter).
  • # Parce qu'il faut en choisir une...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Logique, non ?
  • # [X] Qualité de la documentation

    Posté par . Évalué à 2.

    La qualité de la documentation me semble très importante.
    J'utilise gentoo et la documentation gentoo est impressionnante. Non seulement il y a la documentation officielle qui est bien faite, bien présentée c'est important, du coup on a envie de la lire, mais aussi les tutoriels wiki, qui sont très nombreux et clairs!
  • # 0,17% hum...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    En réalité c'est pas la rapidité que la compilation apporte vraiment, mais on peut aller régler soit même les dépendances qu'on veut (ou ne veux pas) sur chacun de ses paquets, c'est complètement maso, les 3/4 des gens n'ont pas besoin de ça, mais avoir que ce qu'on veut, rien que ce qu'on veut, et rien d'autre, c'est quand même jouissif :D

    Et en plus -non je ne dirais pas le nom de la distro-, c'est super bien documenté.

    (celà dit avoir profité de la NPTL 6 mois avant toutes les distros binaires, c'est quand même la classe)
  • # [X] Car elle est vendue à la FNAC

    Posté par . Évalué à 3.

    à l'époque où j'ai installer ma première distrib j'ai betement acheter une boite mandrake à la FNAC...
    Depuis je continue avec cette distrib car c'est celle que je connais et que je suis pas sur de gagner grand chose a changer...
  • # la qualité des packages et de l'intégration

    Posté par . Évalué à 4.

    Et oui, le premier choix n'est pas anodin, le mien c'est debian.

    Qualité des packages, car ça plante jamais, hyper fiable.

    C'est bien simple, debian c'est même plus fiable que le hardware, j'ai un firewall + VPN qui tourne depuis plus de 2 ans chez un client, et là je vais faire une migration parce que j'ai peur que le hardware lâche :-)

    Et chez mes parents, ça faisait 4 ans que ma debian tournait gentiment dans son coin (pan!) et tant que firewall et partage d'accès internet, un jour mon père m'appelle pour me dire que internet déconne, je viens voir sur place, et j'apprends que la carte mère du PC venait de lâcher....

    Donc qualité des packages, ça ne fait aucun doute, maintenant niveau intégration et bien là aussi rien à redire, tout cohabite sans problèmes, alors evidemment si tu cherches à effacer un package de base dont tout le monde dépend, là tu risques de casser ton système, mais ce n'est plus un pb de distrib hein...

    Je ne vois pas autre chose que debian pour mettre un linux, ah si, ubuntu pour les plus impatients (ceux qui vont essuyer les plâtres)
    • [^] # Re: la qualité des packages et de l'intégration

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je ne vois pas autre chose que debian pour mettre un linux, ah si, ubuntu pour les plus impatients (ceux qui vont essuyer les plâtres)


      Tu dois confondre avec les utilisateurs de la version unstable de Debian. Personnellement, je n'ai pas installé Ubuntu comme poste de travail pour retrouver l'environnement que j'avais avec Debian unstable mais au contraire pour trouver un meilleur compromis que Debian testing pour avoir des versions de logiciels relativement à jour pour pouvoir travailler et néanmoins une relative stabilité pendant plusieurs mois si possible. Ceux qui persistent à vouloir malgré tout encore des versions toujours plus à jour sur cette distribution se sont trompé de crémerie.
  • # [x] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée

    Posté par . Évalué à 0.

    Moi J'ai choisi Gentoo (je suis en cours de migration) car actuellement je suis sur Ubuntu.

    Les raisons :

    - gérer les use flags.... pour ainsi optimiser la compilation comme on le souhaite
    - apprendre Linux
    - bidouiller
    - Communauté hyper-active (que je remercie d'ailleurs)
    - Rapidité des ebuild proposé
    - Optimiser les performances

    Pourquoi pas Ubuntu?

    - C'est simplement l'invers
    - On fait tout pour vous
    - Difficile à apprendre quelque chose, car on a rien fait au depart
    - Communauté moins active

    Bon la je dis les defauts mais c'est une tres bonne distribution que je conseil, mais qui n'est pas adapté à mon profil.

    Le probleme de ubuntu c'est que tout est simplifie et on apprend rien, mais la rapidité est au rendez-vous (installation).
    • [^] # Re: [x] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée

      Posté par . Évalué à 2.

      J'utilise deux distribs, une par choix et une parce qu'elle est utilisée au boulot.

      J'utilise pour mes ordis perso et ma station de travail au boulot gentoo. J'ai découvert gentoo il y a un an et j'adore !
      Cette distribution apporte de nombreux avantages :

      - J'ai pris l'habitude de RTFM ce qui n'etait pas le cas avant :p
      Il y a beaucoup de doumentations disponibles. On trouve facilement une réponse à son problème. Et si on trouve pas, le forum est un bon endroit pour poser des questions. (Profites pour remercier la communauté gentoo ;))

      - Des procedures comme la compilation d'un noyau qui étaient pour moi équivalentes à désamorcer une bombe sont maintenant parfaitement assimilées.

      - L'outil "emerge" est très puissant. Venant de distribs basées sous fedora, j'ai fortement apprecié la possibilité de pouvoir télécharger et installer un paquet et ses dépendances avec une seule commande à lancer. Quand à la recherche des paquets, sur le site de gentoo, il y a une page "online package database" qui regroupe les paquets dispos par categorie. Je fais souvent mes recherches via cette page. Il m'est arrivé aussi de découvrir des outils et applications grâce à cette page.

      - L'optimisation des paquets avec "USE" et de même optimiser sa gentoo selon sa machine et l'utilisation que l'on va y faire. Sur trois PCs, j'ai trois USE lists différentes. Y en a une pour mon PC perso de tous les jours, une pour mon serveur perso et une pour mon PC au travail.


      Au boulot j'utilise aussi debian parce que mes deux collegues sont des gros fans debian. La plupart des serveurs sont sur debian. J'ai pu ainsi sortir un peu de ma bulle gentoo. Même si je vais pas switcher sous debian, j'ai trouvé que cette distrib avait aussi des avantages. Elle est donc deuxième dans ma liste après gentoo.
      • [^] # Re: [x] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        En tant qu'utilisateur, je préfère Ubuntu car j'ai besoin d'un système simple pour le développement. Perdre du temps avec deux flags USE oubliés et la recompilation ne m'intéresse pas.

        En tant que prof d'info, je considère que chaque étudiant devrait avoir une gentoo et une ubuntu chez eux. Une pour découvrir Linux plus sérieusement, mais aussi une ubuntu pour avoir un système stable et une idée d'une distrib Linux à l'usage.

        C'est une question de ce qu'on veut apprendre, mais surtout du _temps_ de disponible. Même si j'aime beaucoup Gentoo pour sa flexibilité (je l'utilise sur mes serveurs), le temps que je passe dessus est bien supérieur (c'est même carrément un facteur multiplicatif) par rapport à une ubuntu.
    • [^] # Re: [x] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Je ne dirais qu'une chose: l'apprentissage est avant-tout une question de volonté. Dire que telle ou telle distribution est plus difficile à apprendre ou prendre en main est un mensonge intellectuel.
      Quant au prétendu activitisme de la "communauté" de Gentoo par rapport aux autres et notamment celle d'Ubuntu, je dirais qu'il faut pouvoir sortir de sa bulle pour en juger.
      • [^] # Re: [x] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée

        Posté par . Évalué à 2.

        "Je ne dirais qu'une chose: l'apprentissage est avant-tout une question de volonté. Dire que telle ou telle distribution est plus difficile à apprendre ou prendre en main est un mensonge intellectuel."

        Installer une LFS n'est qu'une question de volonté. Elle n'est pas plus difficile que d'installer une debian, une gentoo, une fedora, etc...Y a juste plus de documentation à se taper.
        Mais de toutes les distributions citées, y en a une qui permettra d'en ressortir moins con qu'avant. Enfin, il faut esperrer, sinon je vois pas l'intérêt de se taper plus de doc et plus de temps pour rien...Mais tout ceci n'est qu'un mensonge intellectuel.

        "Quant au prétendu activitisme de la "communauté" de Gentoo par rapport aux autres et notamment celle d'Ubuntu, je dirais qu'il faut pouvoir sortir de sa bulle pour en juger."

        Comparer les communautés entre elles n'etait pas mon but. Elles peuvent être plus ou moins actives que la communauté gentoo. cela ne changera rien au fait que cette communauté est active.
        • [^] # Re: [x] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est une habitude chez notre ami Raphael SurcouF de considérer que quand tu dis "Ce point là est de qualité dans telle distrib", tu sous-entend "alors que chez les autres c'est tout pourri".
          Grumf, lui faut une piqûre d'éducation à ce brave garçon...

          Il se sent attaqué personnellement dès qu'on dit qu'un truc est bien ailleurs que devant chez lui !
          Nombriliste...

          Yth.
          • [^] # Re: [x] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est une habitude chez notre ami Raphael SurcouF de considérer que quand tu dis "Ce point là est de qualité dans telle distrib", tu sous-entend "alors que chez les autres c'est tout pourri".
            Grumf, lui faut une piqûre d'éducation à ce brave garçon...


            Je me permets de rappeler les propos de raynox:

            Gentoo [...]
            - Communauté hyper-active (que je remercie d'ailleurs)
            Pourquoi pas Ubuntu? [...]
            - Communauté moins active


            Il est donc plus que sous-entendu que la communaute Gentoo est plus active que celle d'Ubuntu. Donc il est legitime pour Raphael SurcouF de repondre s'il pense que c'est faux.

            Personnellement je trouve que les communautes Gentoo et Ubuntu sont toutes les deux a la fois tres actives et surtout tres accessibles. Par contre, au niveau de la documentation, et notamment de la clarte des fichiers de conf, Gentoo est loin devant, ce qui fait qu'on peut facilement resoudre ses problemes sans meme avoir a faire appel a la communaute.

            Excusez l'absence d'accents dans mes commentaires, j'habite en Allemagne et n'ai pas de clavier francais sous la main.

            • [^] # Re: [x] les 0.17% de vitesse supplémentaire apportée

              Posté par . Évalué à 0.

              Bon je veux pas que ca retombe sur moi (pour un petit détail). Comme tu l'as dit, sur gentoo OUI il y a plus de doc, puis point de vu forum du moins celui d'ubuntu en francais comparé à celui de gentoo en francais. Il est plus actif sur Gentoo. Vous pouvez vous en rendre compte en allant aux adresses ci-dessous (aux nombres de réponses et de messages vues) :

              http://forum.ubuntu-fr.org/

              http://forums.gentoo.org/viewforum.php?f=35

              Bon pour autant, on va pas faire une guerre de qui est la plus active... Après c'est mon avis, il est peut être faux, voila, ca concerne que moi. Donc arreter de vous engueuler pour ça. D'abord une Ubuntu n'est pas comparable à une Gentoo et inverse. Puisque l'une est destiné à ceux qui veulent un systeme rapidement mis en place et pas de prendre la tete, debutant.... et l'autre pour ceux qui aiment bidouiller.

              Donc comme mon je prefere bidouiller et apprendre un systeme comment il fonctionne je prefere gentoo.

              Voila
  • # Autre

    Posté par . Évalué à -2.

    Ben ouais, il en manque toujours un. Dans ce cas, c'est la bleedingedgitude de la distrib :)
    • [^] # Parce qu'elle est belle...

      Posté par . Évalué à 1.

      Tout le monde oublie ce critère qui est quand même très important !! Il faut que ma distribution soit "eye-candy"...
      J'ai choisi Fedora Core 5 en partie pour ça !
  • # Manque...

    Posté par . Évalué à -3.

    [ ] l'installation facile sur mon vieil ultra-portable d'occase sans CD.
    Bonjour Mandriva.
    Dommage les autres.

    [ ] le support de ma bécane bleeding edge avec le chipset qui vient de sortir avec le SATA pas tout-à-fait comme sur le précédent et la carte graphique de la mort qui vient de sortir aussi.
    Plus qu'à prendre la dernière distribution sortie, quoi que ce soit sauf Debian.

    [ ] la durée suffisante de support par mises à jour de sécurité.
    Dommage Mandriva.
    Bonjour CentOS, Ubuntu LTS et Debian.

    [ ] l'installation qui ne s'arrête pas net sous prétexte d'un paquet manquant sur le DVD qu'on a pourtant fait vérfier au programme d'installation.
    Dommage Fedora.

    [ ] la rapidité d'installation parce que j'ai pas que ça à foutre.
    Dommage Gentoo.

    [ ] la maîtrise (déjà dit dans les commentaires).
    Dommage SUSE.

    [ ] les choses simples sont simples.
    Dommage Debian.

    [ ] les logiciels ne sont pas périmés depuis 2 ou 4 ans.
    Dommage CentOS et Debian stable (respectivement).

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # la qualité des packages et de l'intégration

    Posté par . Évalué à 0.

    euh... Debian ?

    ok, ok -> []
  • # [X] Le nombre de troll qui tourne autour de la distrib

    Posté par . Évalué à 4.

    (parce que si en plus on peut plus troller...)
  • # [X] La seule à avoir tout fait tourner correctement sur mon portable

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est moche mais c'est vrai.

    < my life >
    J'avais tout un stock de CDs d'install de diverses distros à jour, j'ai testé et fait mon choix.

    J'ai du coup passé de M...2006 à Debian Sarge puis Etch.
    < / my life >

    Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

  • # [x] l'intégration en entreprise.

    Posté par . Évalué à 2.

    Parce qu'en milieu professionnel, on doit parfois s'intégrer dans des choix plus vastes que la distribution elle-même, être capable de faire tourner le client backup standard de l'entreprise, d'intégrer les outils de monitoring, d'update, ... et être aussi capable de faire tourner des applications non-libres tout en étant supportée par les fournisseurs...

    A ce jeu là, malheureusement, il n'y a pas beaucoup de choix, ...
    • [^] # Re: [x] l'intégration en entreprise.

      Posté par . Évalué à 2.

      De ma petite experience à ce sujet, on est même parfois contraint d'utiliser une distribution. On m'avait demandé une fois d'installer un linux sur un serveur (c'etait pas mon boulot mais j'etais le seul à faire du linux dans le service). J'avais opté pour une debian. Manque de bol, un prestataire a affirmé que debian n'etait pas supporté. Pipo ou pas, j'ai été contraint d'installer une red-hat par dessus.

      Je parlais encore à un ami qui bosse dans une boite ou y a du linux en serveurs, c'est que du red-hat. Donc là, c'est pareil. Si un jour je bosse là dedans, je sais que j'aurai même pas à me poser la question.
      C'est pareil à mon taf ou presque tous les serveurs sont sous debian (à paer quand le prestataire demande du red-hat). Si je dois monter un serveur, je m'amuserai pas à le mettre sous gentoo. Je vais plutot rester coherant et installer une debian.
      • [^] # Re: [x] l'intégration en entreprise.

        Posté par . Évalué à 2.

        là où je travailles, c'est RedHat parceque:
        - obligatoire pour le support SAN
        - obligatoire pour le support HP qui fournis les serveurs, le système de déploiement, ... (enfin, ça se joue entre redhat et suse sur ce coup)
        - de toutes façons, les applications tierces sont uniquement certifiées sous RedHat, voir un peu SuSE, et que donc si on veut mettre du Linux, ce sera du RedHat car si l'OS n'est pas certifié, on peut dire adieu au support du fournisseur applicatif et que comparé au coût galactique d'une interruption de service, le coût d'une cinquantaine de licenses redhat est totalement insignifiant.
  • # Trop de distribs ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Au vu des réponses, on peut constater que chacun choisi une distrib parce qu'elle le satisfait sur un ou plusieurs points, et au final aucune distrib n'arrive à répondre à une grande majorité d'utilisateurs.

    C'est ce qui est un peu dommage dans les sytèmes GNU/Linux, bien que beaucoup de distributions ont chacune leurs spécificités, je pense qu'il y'a beaucoup de redondances entre chacune d'elles. Ils y'a beaucoup d'energie dépensées un peu inutilement. Réinventer la roue 2 fois est un principe qu'on ne tolère pas quand on fait du code, pourquoi l'accepte-t-on pour les distribs ?

    Al'heure actuelle il y'a plus d'une centaine (au bas mot) de dsitrib' Linux, ce nombre est excessif.
    On y gagnerait en clarté, visibilité et fonctionnalités Linux également, si il n'y avait pas toute cette pléthore de distributions.
    • [^] # Re: Trop de distribs ?

      Posté par . Évalué à 1.

      ça dépend, pour avoir essayé d'intégrer des projets, parfois, il est plus simple de partir de son propre côté, c'est un peu stupide pour éviter les doublons, mais souvent on a droit à une dictature sur un projet / ou une distribution.

      Imaginons que tu veuilles intégrer toutes les ubuntu sous un seul nom, avec un installateur plus futé qui permet de choisir le Desktop, et ainsi avoir une vraie base commune entre les *buntu et une intégration réelle ... eh bien, tu ne pourras pas l'avoir, tout simplement parce que les gérants en place ont pas cette idée d'*buntu.

      Si tu pars de debian, et que tu veux faire pareil, les dinosaures de Debian refuserons de faire une release tous les 6 mois, bref, ça ira pas.

      Et la j'ai juste parlé de 2 distribs (pour moi *buntu est 1 seule distrib)

      Si Mark S. avait voulu contribuer sans réinventer la roue, il lui suffisait, selon moi, d'absorber Mandriva, et de faire une intégration d'apt (s'il y tiens vraiment), mais bon, avec un installateur futé ... au lieu de ça, il s'est dit, «pourquoi pas l'installateur le plus con du monde».

      Mais bien sur en faisant ça .... son nom serait moins connu et reconnu ... toujours une histoire d'égo au final ;)
  • # [X] La conformité avec des valeurs

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Publier une charte sociale (que j'approuve) a été la principale raison de mon choix.

    Après, tout le reste (stabilité, qualité, ...) en découle forcément, étant donné que c'est une conséquence de ce type d'instrument juridique.
    • [^] # Re: [X] La conformité avec des valeurs

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      +1, surtout sur la garantie de rester entièrement libre, c'est une des
      raisons pour lesquelles j'ai choisi Debian.

      Maintenant, avec le temps, de plus en plus de distributions ont fait
      ce choix d'être entièrement libres alors qu'en parallèle ça discute
      chez Debian sur des compromis avec le contrat social (firmware).

      Cette raison a donc pour moi une moins grande portée qu'à l'époque.

      L'autre raison principale, c'était la possibilité de s'y engager, d'y
      contribuer, et ça aussi ça a bien évolué, partout.
    • [^] # Re: [X] La conformité avec des valeurs

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est vrai, le plus important c'est le systeme des valeurs.
  • # Kubuntu pour KDE

    Posté par . Évalué à 3.

    Il n'y a pas beaucoup de distribution qui traitent KDE comme leur GUI préféré..
  • # Actualité

    Posté par . Évalué à 2.

    [X] parce que ça bastonne dur les listes sont très animées

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.