Princesse Mononoké

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
22
mar.
2002
Cinema
Le DVD ' Princesse Mononoké ' est depuis peu dans les bacs et il serait dommage de passer à coté de cette merveilleuse production de Hayao Miyazaki . L'histoire se passe dans un univers entre mythologie japonaise et réalité : A l'aube de leur civilisation les hommes vivent aux côtés des dieux de la fôret . Une histoire à la fois violente et poétique mélant intrigues et philosophie . L'interet du film c'est qu'il n'y a pas réellement de gentils , ni de méchants .

C'est donc un bon achat en attendant la sortie de 'Le voyage de chichiro' le 10 avril . Je regrette par contre les bonus qui sont le making-of et la bande annonce originale ... américains !

La famille Tenenbaum

Posté par (page perso) . Modéré par Brice Favre.
Tags :
0
19
mar.
2002
Cinema
Cette news a pour objet le film de Wes Anderson, sorti mercredi dernier, intitulé : La Famille Tenenbaum.

L'histoire en quelque mots : Dans la famille tenenbaum vous avez le père, la mère, deux fils et une fille adoptive, ainsi qu'un ami de l'autre coté de la rue.

Les trois enfants sont des génies, l'un de la finance, l'autre littéraire, et le dernier champion de tennis ... Malheureusement, le départ du père de famille va avoir un impact négatif sur tout ce beau monde.

Vingt ans après, tout ce beau monde se retrouve sous le même toit, leur père leur annonçant qu'il est à l'article de la mort, et qu'il veut se réconcilier avec sa famille qu'il a délaissée ... En fait, il cherche plutot a remettre la main sur l'argent familial.

Ma critique : Au vu de la bande annonce, on aurait pu croire a une comédie grosse et grasse servie par un beau casting. Et bien pas du tout. L'humour est ici plutôt grinçant, comme dans Un Air de Famille, mais en moins acide.
Par moments, le film est même dramatique, mais on passe très rapidement des larmes au rire.

Même si les personnages ont l'air caricaturaux, je trouve qu'ils sont extrêmement travaillés. Tout pour mettre en valeur les rapports des personnages les uns envers les autres, et notamment les rapports parents enfants.

De plus la forme du récit et la mise en scène sont originales (déroutantes diront certains), je recommande donc chaudement La Famille Tenenbaum.

Le seigneur des OS

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags :
0
15
mar.
2002
Humour
Récemment je suis allé rendre visite à un ami.
Au cours de la conversation, il m'a dit qu'il avait
récemment installé Windows XP sur son PC.
Il m'a dit combien il était content de cet OS et m'a montré le CD de Windows XP.
Je plaçai alors le CD dans son four à micro-ondes et le mis en route.
Mon ami s'est mis tout de suite en colère, parce que le CD lui était devenu précieux,
mais je lui dis : "Ne crains rien, il n'est pas abîmé."
Après quelques minutes, je ressortis le CD, le lui rendis et lui dis "Regarde-le bien".
A sa grande surprise, le CD était plutôt froid au toucher et semblait plus lourd qu'auparavant.
D'abord, il ne distingua rien de particulier, mais sur le bord intérieur du trou central,
il vit une inscription, une inscription plus petite que tout ce qu'il avait pu voir auparavant.
Elle brillait d'un éclat aveuglant :

556E204F5320706F7572206C657320676F757665726E6572
20746F75730A556E204F5320706F7572206C65732074726F
757665720A556E204F5320706F7572206C657320616D656E
657220746F75730A45742064616E73206C65732074656E65
62726573206C6573206C6965722E0A

'Je ne comprends pas les lettres brillantes' me dit-il d'une voix timide.
'Mais moi je le puis', dis-je. 'Ces lettres sont de l'Hexa, un vieux mode, mais le langage est celui de Redmond, que je ne prononcerai pas ici.
Mais en français commun, voila ce que ça dit :

Un OS pour les gouverner tous,
Un OS pour les trouver,
Un OS pour les amener tous
Et dans les ténèbres les lier.

Ce ne sont que deux vers d'un poème depuis longtemps connu dans la tradition Système :

Trois OS pour les rois industriels dans leurs tours de verre,
Sept pour les seigneurs universitaires dans leur verts campus,
Neuf pour les jeunes startups destinées au trepas,
Un pour le Seigneur Gates sur son sombre trône,
Dans le pays de Redmond où s'etendent les Ombres.
Un OS pour les gouverner tous,
Un OS pour les trouver,
Un OS pour les amener tous
Et dans les ténèbres les lier
Au pays de Redmond où s'etendent les Ombres
...

Audition

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
5
mar.
2002
Cinema

Audition est un film japonais Takashi Miike qui sort demain.



C'est l'histoire d'un homme de 42 ans, Aoyama qui vit avec son fils depuis la mort de sa femme. Sur les conseils de celui-ci, 7 ans après ce décès, il décide de chercher une femme pour se remarier. Il organise donc casting de film et tombe amoureux d'une des candidates. Je vous laisse découvrir la suite.



Lors de l'avant première de ce soir, un certain nombre de gens sont sortis lors d'une scène d'acuponcture et de massage des chevilles avec un accessoire inhabituel. Conseil perso: si vous voulez comprendre le film, restez jusqu'à la fin.



PS: Il n'y a pas de limite d'age, mais je vous déconseille d'y emmener vos enfants...

Documentaire sur les logiciels libres

Posté par (page perso) . Modéré par oliv.
Tags :
0
25
fév.
2002
Cinema
Une société américaine a produit un documentaire sur les logiciels libres et les différentes personnes les plus influentes de ce secteur, comme Linus Torvalds ou Richard M. Stallman. Le film de 85 minutes a été diffusé le 22 février à New-York.

Ce serait bien que celui soit diffusé en Europe (au ciné ou à la TV (sur Arte ?)).

Linus dans Ocean's Eleven

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
20
fév.
2002
Cinema
Je viens d'aller voir Ocean'e Eleven hier soir. Quelle ne fut pas surprise quand j'entendis George Clooney, alias Dany Ocean dans le film, appeler Matt Damon : Linus.

En effet le personnage de Matt Damon, un jeune homme pick pocket et expert en filature, porte le meme prenom que notre cher Linus Torvalds. Je ne sais pas si c'est un clin d'oeil a notre petite communaute ou si Soderbergh a trouve que ce prenom sonnait bien, mais cela m'a fait sourire pendant 5 bonnes minutes :).

Vous en savez peut-etre plus ?

Huit femmes

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags :
0
6
fév.
2002
Cinema
Huit femmes est le nouveau film de François Ozon. C'est un petit bijou porté par les huit stars féminines du casting.

Briévement, l'histoire (d'après la bande-annonce) : "Années 50. Pendant les vacances de Noël, le maitre de maison est retrouvé mort. L'assasin est forçément une des huit femmes, mais laquelle ?"

Ce film, classé "Policier, comédie" (ce n'est donc pas un film noir et triste (enfin pas trop)), est un vrai chef-d'oeuvre qui sort des catégories établies.

Allez vraiment le voir, vous allez passer un agréable moment. Surtout ne lisez aucune critique avant (spécialement celle de Télérama), vous risqueriez de vous gacher les meilleures surprises du film.

A noter, le site Web du film, qui est très bien fait et qui ajoute un plus au film, une fois celui-ci vu.

Donnie Darko

Posté par (page perso) . Modéré par orebokech.
Tags :
0
1
fév.
2002
Cinema
Donnie Darco est un adolescent américain, élevé dans une famille très upper-middle- class … Mais voilà, Donnie a des problèmes psychologiques. Par exemple, il voit un type prénommé Franck et qui ressemble à un vague lapin carnivore humanoïde … Et Franck lui annonce la fin du monde …

Le film oscille entre critique convenue de la société américaine (profit a tout prix, argent, starlettisation, xénophobie envers les 'minorités culturelles'), et le fantastique. Rajoutez en plus une légère référence aux films pour adolescent (American Pie oui oui …).

Personnellement j'ai trouvé ce film complètement décousu. De plus, le film approche le problème de la théorie de la gravitation et du voyage dans le temps (mais il ne répond pas a la question du chat quantique dans le tgv …), et se prend légèrement les pieds dedans … Ou alors il y a un trente millième degré que je n’ai pas capté.

À ne conseiller qu'aux fans inconditionnels de Drew Barrymore ou Noah Wyle … (et encore …)

Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

Posté par (page perso) . Modéré par oliv.
Tags :
0
28
jan.
2002
Cinema
Ce mercredi va sortir sur tous les écrans la deuxième adaptation cinématographique des Aventures d'Astérix et Obélix...
L'histoire en quelques mots :
En Egypte, Cléopâtre (M.Bellucci) parie avec César (A.Chabat) que son peuple réussira à lui construire un palais en 3 mois, ceci pour lui prouver que les égyptiens ne sont pas décadents ...
L'architecte (D.Debbouze), devant la tâche titanesque qui l'attend, fait alors appel à nos deux vaillants gaulois, Asterix (C.Clavier) et Obélix (G.Depardieu)

Ce second opus est (AMHA), beaucoup plus réussi que le premier. Attention cependant, on reconnaît le style d'humour d'Alain Chabat (et des Nuls). De plus, si on est allergique aux comiques de Canal +, ou au cercle d'amis de Chabat (D.Debbouze, Chabat, Baer, Les Robins des Bois, C.Lauby, G.Darmont) mieux vaut passer sont chemin, ces comédiens ayant tous des rôles (plus ou moins mineurs) dans le film.

Personnellement, j'ai trouvé ça plutôt réussi et assez amusant ...

Spy Game

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
10
jan.
2002
Cinema
Un film d'espionnage comme on les aime. Le réalisateur : Tony Scott, les acteurs : Robert Redford, Brad Pitt, etc. L'histoire : un agent de la CIA (B Pitt) se fait emprisonner en Chine et va etre éxecuté. Redford (à un jour de sa retraite) veut à tout prix le sortir de là, alors que tout le reste de la CIA veut le tuer ....
L'intrigue est très bien montée, même si ce n'est qu'à la fin que tout est dévoilé, c'est plutôt un film dans la lignée des livres de Tom Clancy, à mon avis un très bon film d'espionnage qui montre (sûrement) la réalité des services secrets US et de leurs nombreuses implications à l'etranger. (Pour info c'est le premier film sur le thème de la CIA qui est sorti aux USA après les attentats du 11 sept).

Remerciements dans le film antitrust

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
26
déc.
2001
Cinema
Pas vraiment un scoop, puisque linuxfr l'avait évoqué lors de sa sortie...

Mais je ne sais pas si vous aviez vu les remerciement à la fin du film (qui sort en DVD ces jours ci)
- Sun
- open source community
- GNOME project
- et enfin Linus Torvalds

De même, on voit que les écrans sont sous Gnome, qu'il y a du JAVA en veux-tu en voilà, et enfin, dans les suppléments, on apprend que les acteurs déclenchaient eux meme les affichages écrans, en pressant les touches, et qu'il ne s'agit pas d'"inscrutation" d'image à postériori... Ce qui rend le comportement des acteurs plus 'réel !". Il est amusant de noter aussi dans l'interview de Tim Robbin (l'acteur qui interprète le méchant patron de la société n°1 en logiciel :-) ce petit pic du style : "cela m'amuse de voir les patrons des sociétés de software se présenter comme des altruistes (notre produit aide les gens, c'est pour vous, etc), et qui en même temps deviennent les hommes les plus riches du monde..."

The Lord of the Rings

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
19
déc.
2001
Cinema
Cela faisait longtemps qu'on (un peu tout le monde en fait) attendait ça : que quelqu'un s'attaque à l'adaptation de cette oeuvre mythique de JRR Tolkien.
Et effectivement il fallait "attaquer" pour parvenir à restituer la moëlle de ce récit. Peter Jackson (Braindead, Bad Taste, Créatures Célestes) a réussi ce tour de force. Pourtant, savoir quels passages supprimer (indispensable pour ne pas faire un film de 7h) et que rajouter au récit pour le rendre compréhensible aux non fans semblait une tâche insurmontable, et le récit avait la réputation d'être inadaptable... jusqu'à aujourd'hui !

Les acteurs jouent leur rôle avec passion, les décors sont somptueux, certaines scènes formidables (la rivière, les scènes de bataille...), tout cela fait qu'on est captivé par le film (pourtant, il dure 2h45), et qu'on ne se demande qu'une chose en sortant : Comment vais-je pouvoir attendre le prochain ?

Une petite ombre au tableau : la musique, que j'ai trouvée un peu gonflante :)

Woody: enfin là !

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
5
déc.
2001
Cinema
Les films de Woody Allen, c'est comme le beaujolais nouveau: ça revient chaque année. Dans son dernier opus cinématographique, l'auteur de Annie Hall nous propose un hommage aux comédies Hollywoodiennes des années 40 jouant sur l'opposition mutuelle d'un homme et d'une femme (aaaaahhh Franck Capra).

CW Briggs est le détective privé d'une compagnie d'assurance. Il n'apprécie pas la maniêre d'agir d'une nouvelle comptable (intérprétée par Helen Hunt) chargée d'améliorer l'efficacité de la société. Pourtant, tous les deux vont se retrouver hypnotisés durant une soirée . Ils seront alors sous l'influence d'un magicien qui leur ordonnera de jouer aux cambrioleurs.

Bon, ce n'est pas le woody allen de Manhattan mais il reste encore jeune le papy. Woody a encore ce talent pour nous faire rire avec ces petites phrases ou ses mimiques. Par contre, il y a une sous-exploitation des autres acteurs (notamment Dan Akroyd).

P.S: je présente mes excuses aux debianophiles pour ce titre accrocheur mais je suis un homme d'une bassesse lamentable qui tente par des procédés douteux de racoler le plus de monde sur son post sans interêt.

Mulholland Drive

Posté par . Modéré par Fabien Seisen.
Tags :
0
28
nov.
2001
Cinema
vu pour vous (!!) Mulholland Drive, le dernier David Lynch
Dans la lignée de Lost Highway, un film qui nous présente des sentiments plutôt qu'un scénario volontairement TRES elliptique.
Linch a l'art de nous faire réflechir, on élabore un scénario sur les scènes que l'on voit sans avoir à aucun moment la certitude d'avoir raison (je ne parle pas de la fin naturellement...)
comme dirait une critique fort juste, Linch manie plus des idées, des métaphores que des personnages. Il en reste une expérience inoubliable, très loin des constructions connues...

Mulholland Drive a obtenu le prix de la mise en scène à Cannes 2001.

Couple de stars

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
9
nov.
2001
Cinema
Ce soir j'ai vu couple de star

un film avec au menu : Julia Roberts, Billy Crystal, Catherine Zeta-Jones ... et le DOC de Retour vers le Futur

Bon ça commence doucement et ça fini fort.
Malheureusement il n'y a que 1/2 heure vraiment rigolote. Tout le reste du temps on attend les blagues et rien ne vient.
Si vous aimez Julia Roberts ou Catherine Zeta-Jones (ou même les deux) vous allez être un peu déçu. Leur personnage n'ont pas un rôle à la mesure de leur talent.
Un bon téléfilm, mais un film un peu juste.
On reste sur sa faim..