Journal Les DRM dans HTML 5

15
10
août
2014

Cher journal,

Lors de l'annonce de l'implémentation des DRM HTML5 dans Firefox, une partie de toi doutait que ça éviterait une fuite d'utilisateur. Or, voici une nouvelle qui ferra peut-être changer d'avis cette partie, Netflix est disponible pour tout le monde en HTML5 avec les DRM dans Chrome. Pour l'instant donc, la méthode la plus facile pour regarder le contenu de ce fournisseur sous Linux, est donc d'utiliser Chrome, c'est quand même un gros incitant.

(On remarquera pour les utilisateurs qui ne se tracassent pas trop des DRM que c'est pratique vu qu'il arrive dans en septembre dans plusieurs pays (partiellement) francophone)

  • # chromium

    Posté par . Évalué à 10.

    Ça fonctionnera donc avec Chrome, qu'en sera-t-il de Chromium ? Le code pour la prise en charge des DRMS est libre ou non ?

    • [^] # Re: chromium

      Posté par . Évalué à 0.

      Cette question de la différence entre Chrome et Chromium revient à chaque fois.
      C'est assez étonnant, Chromium doit être le projet libre majeur le plus méconnu des libristes.
      L'occasion de faire le point:

      https://www.youtube.com/watch?v=nidFG0Zta4w

      • [^] # Re: chromium

        Posté par . Évalué à 5.

        Mise à jour: depuis que la vidéo a été tournée, le lecteur PDF intégré à google chrome a été libéré
        https://pdfium.googlesource.com/pdfium/

      • [^] # Re: chromium

        Posté par . Évalué à 10.

        Un résumé sous forme de texte, en deux-trois lignes?
        Tout le monde n'a pas toujours accès à Youtube (filtré en entreprise, par exemple)

        • [^] # Re: chromium

          Posté par . Évalué à 10.

          De manière générale, je déteste les liens vidéos vers des contenus informatifs. Je sais lire, et je sais lire beaucoup plus vite que les gens ne parlent. Je sais aussi lire en diagonale, et je suis capable de sauter à la fin d'un texte sans me taper les parties qui me saoulent. Je ne comprends pas l'intérêt de vidéos de mecs qui parlent.

          • [^] # Re: chromium

            Posté par . Évalué à -10.

            L'intérêt, c'est que tout le monde n'est pas toi, et que chacun a ses préférences pour assimiler de l'information, c'est bien pour ça qu'on a inventé 42 manières de faire passer une information, de twitter à la tragédie grecque.

            Ceci dit sans vouloir t'enlever le plaisir de râler :P

          • [^] # Re: chromium

            Posté par . Évalué à 0.

            C'est une affaire de communication non-verbale qui peut véhiculer énormément d'information, plus même que la communication verbale selon certains.

            Un bon exemple de vidéo qui remplace avantageusement un article sont les conférences TED.

            BeOS le faisait il y a 15 ans !

            • [^] # Re: chromium

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Ce n'est pas un bon exemple : la majeure partie (pas toutes) des vidéos TED peuvent être remplacées par un texte de 10 lignes.

              • [^] # Re: chromium

                Posté par . Évalué à 2.

                Sur le contenu du message oui, mais sur l'impact "émotionnel", non.

                Dans la plupart des cas je préfère également l'écrit, justement pour le moindre risque de "manipulation" liée à l'impact émotionnel. Dans les cas des conférences TED, en tout cas de celle à laquelle j'ai assisté, au contraire l'intérêt était d'y ajouter l'impact émotionnel (le thème de la plupart des interventions étant de pousser les gens à se lancer/s'engager dans des projets plutôt que de rester frileusement dans leur coin).

                • [^] # Re: chromium

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je saisi mieux notre différence de ressenti.

                  Je regarde plutôt les contenus TED à propos de recherches, d'études, d'état de l'art. Donc dans ce cas le fait que ce soit une vidéo est plutôt un désavantage (plus long que lire le texte).

                  Dans ton cas c'est effectivement beaucoup mieux d'avoir l'impact émotionnel. On ne « pousse » que rarement les gens à agir avec un texte résumé de 10 lignes.
                  Sauf s'il s'agit d'argent, de pouvoir, ou de sexe. Dans ce cas une ligne suffit largement.

        • [^] # Différences entre le produit Google Chrome et le projet open-source Chromium

          Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 12/08/14 à 10:17.

          Résumé de la vidéo Différences entre Google Chrome et Chromium


          La différence essentielle est que

          • Chrome est un produit Google, dont Google assure la responsabilité commerciale. Exemple, si une faille de sécurité est détectée, c'est de la responsabilité de Google de mettre à jour au plus vite ses utilsiateurs
          • http://www.chromium.org/ est le projet open-source, là est centralisé tout le développement. Il y a quatre sous-projets. Par ordre de complexité:
            • https://pdfium.googlesource.com/pdfium/ qui remplace l'ancien lecteur proprio de pdf autrefois intégré à chromium
            • Blink (moteur de rendu), le moteur de rendu forké de webkit, lui-même forké d'un projet KDE
            • Chromium OS, l'OS basé sur Linux et Chrome qui fait tourner les chromebooks
            • un repository "Chromium" qui, quand tu le compiles, te donnes un navigateur.

          En réalité, il n'est pas nécessaire de le builder toi-même.
          Il y a des nightly builds officiels à cette adresse
          https://download-chromium.appspot.com/

          Google Chrome est un build particulier de Chromium.
          Plaçons nous dans le cas où une équipe voudrait faire un autre build Chromium pour Linux qui serait un peu à Google Chrome ce que Iceweasel est à Firefox. Que manquerait-il ?

          • L'intégration avec les plugins proprios tiers comme le lecteur PDF intégré Flash
          • les codecs audio/vidéos payants, pour lesquels Google paye des royalties au sein de Google Chrome. Il faudrait donc faire en sorte d'utiliser un lecteur ou une bibliothèque audio/vidéo intégrée au système
            • par contre, tout ce qui est VP8, VP9, ogg, theora, … est bien inclus par défaut
          • le point crucial va être la question des mises à jour. Dans Google Chrome, les clés développeurs signées Google ont été intégrées au build Chrome, du coup Google s'occupe de tout ce qui est mises à jour/synchronisation. Il est possible de mettre ses propres clés développeurs, mais en tous cas, il est indispensable une équipe réactive pour faire les mises à jour en cas de trou de sécurité dans un logiciel aussi sensible qu'un navigateur.

          Ce qui montre que ça n'a rien d'irréaliste de faire un navigateur basé sur le projet open source Chromium, c'est qu'il y a déjà deux navigateurs importants tiers qui se basent dessus

          • Opera, qu'on ne présente plus
          • Yandex, qui est le concurrent qui domine Google de la tête et des épaules dans la sphère russophone.
  • # Pas spécifique linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    D'après Netflix, sous windows pour le moment le mode HTML5 n'est pris en charge que sous IE11.
    Sur OSX idem, il semblerait que seul Safari (sur l'OS le plus récent, Yosemite) soit pris en charge.

    Les DRM dans Chrome seront donc sûrement l'occasion pour Netflix de le supporter sur l'ensemble des plateformes.

    • [^] # Re: Pas spécifique linux

      Posté par . Évalué à 9.

      Il va falloir m'expliquer comment marche des drm sous linux … Dans tous les cas sous linux on peut facilement recuperer le contenu en clair. Soit en capturant l'image. Soit, si le decodage a lieu en utilisant des librairie comme vdpau en capturant directement le h264 decrypte mais pas decode.

      Dans tous les cas sous linux les drm sont inefficace et inutile ou alors les distributeurs vont limiter la resolution 480p et son degrade mais alors prq s'embeter avec les drm.

      Vraiment je veux comprendre qui est l'abrutis qui a dis que l'on pouvait faire des drms sous linux.

      • [^] # Re: Pas spécifique linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Si ça tombe, c'est aussi facile à lire sous Windows ou OS X en connaissant le système.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Pas spécifique linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'utilise pour le moment Pipelight dans Firefox qui lance le vrai binaire de Silverlight dans Wine, et je me disais la même chose ;)

      • [^] # Re: Pas spécifique linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Il va falloir m'expliquer comment marche des drm sous linux … Dans tous les cas sous linux on peut facilement recuperer le contenu en clair. Soit en capturant l'image. Soit, si le decodage a lieu en utilisant des librairie comme vdpau en capturant directement le h264 decrypte mais pas decode.

        Chuuuut, pas si fort, on risque de t'entendre ! Oui, vu l'architecture décrite par Mozilla pour leur utilisation d'un plugin de DRM fait par Adobe, la copie privée sera très facile, sans même avoir à faire de recodage derrière. Mais il ne faut pas que ça s'ébruite, parce que les distributeurs aiment bien toucher la redevant pour copie privée mais n'aiment pas du tout que leurs clients fassent usage de ce droit, donc si ça se savait trop largement, ils risqueraient de revenir à des systèmes plus casse-pieds.

      • [^] # Re: Pas spécifique linux

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 11/08/14 à 13:52.

        Vraiment je veux comprendre qui est l'abrutis qui a dis que l'on pouvait faire des drms sous linux.

        Pourquoi chercher à comprendre un abruti ?

        Dans tous les cas sous linux on peut facilement recuperer le contenu en clair. Soit en capturant l'image. Soit, si le decodage a lieu en utilisant des librairie comme vdpau en capturant directement le h264 decrypte mais pas decode.

        Et puis si ce que tu dis est vrais (ce qui ne m’étonnerais pas), pourquoi faire tout un foin avec ces DRM (hormis le fait qu'elles brident encore un peu plus internet) puisque l'on peut facilement les contourner quand on est Linuxien ? D'ailleurs sur cette dernière hypothèse cela pourrait amener plus de gens vers Linux ce qui serait un bon point pour l'adoption des OS libres. Et donc prouver que plus on tente d'enfermer les gens plus ils trouvent des moyens pour rester libre.

        kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Pas spécifique linux

        Posté par . Évalué à 2.

        Vraiment je veux comprendre qui est l'abrutis qui a dis que l'on pouvait faire des drms sous linux.

        Ce n'est pas très sympa de se moquer de l'AFUL.

        https://linuxfr.org/news/tribunes-autour-du-logiciel-libre-sur-le-journal-du-net

      • [^] # Re: Pas spécifique linux

        Posté par . Évalué à 10.

        Il va falloir m'expliquer comment marche des drm sous linux … Dans tous les cas sous linux on peut facilement recuperer le contenu en clair. Soit en capturant l'image. Soit, si le decodage a lieu en utilisant des librairie comme vdpau en capturant directement le h264 decrypte mais pas decode.

        Personnellement je trouve ça lourd, les p'tits malins qui viennent expliquer que les gens qui décident d'implémenter les DRM sur Linux sont trop cons parce que les DRM sont par nature inefficaces, parce que Linux. Du genre « Ha, ha ! J't'ai bien baisé, j'peux quand même regarder House of cards, euh ! ».

        Peut-être bien que d'une part, faire un système inviolable, Netflix s'en fout. L'objectif ici est probablement d'empêcher les masses de diffuser les fichiers téléchargés depuis les serveurs de Netflix. Si quelques milliers de personnes sont capables de contourner ça, c'est pas très grave.

        D'autre part, si le support des DRM par les implémentations GNU/Linux de Chromium est avéré, cela pourrait contribuer à généraliser la chose et à faire accepter son principe sur les systèmes d'exploitation libres. Il s'agit d'un enjeu important parce que c'est essentiellement là que se trouve le public le plus informé et le plus militant. Le développement de Steam n'est pas rassurant à cette égard.

        Enfin, qu'est-ce qui garanti que le précieux Linux permette de contourner les DRM indéfiniment ? Pourquoi la Linux Foundation ne suivrait-elle pas la même trajectoire que le W3C en la matière ? Peut-être que Linux 4.0 sera conçu pour collaborer avec les DRM en exigeant des pilotes propriétaires nvidia ou Intel ?

        • [^] # Re: Pas spécifique linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Si quelques milliers de personnes sont capables de contourner ça, c'est pas très grave.

          Quelques milliers de seeders, ça peut faire une belle vidourlade !

          * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

        • [^] # Re: Pas spécifique linux

          Posté par . Évalué à 4.

          Personnellement je trouve ça lourd, les p'tits malins qui viennent expliquer que les gens qui décident d'implémenter les DRM sur Linux sont trop cons parce que les DRM sont par nature inefficaces, parce que Linux. Du genre « Ha, ha ! J't'ai bien baisé, j'peux quand même regarder House of cards, euh ! ».

          Il faut quand même avouer qu'il y a un vrai problème avec les DRM intérgrés dans des logiciels libres. Au delà des aspects éthiques, qui peuvent toujours être discutés, c'est techniquement totalement stupide d'envoyer les infos décryptées dans un logiciel libre. Pour que les DRM soient efficaces, il faut un contrôle intégral de la chaine logicielle et matérielle, de manière à ce que la seule capture possible soit analogique (filmer l'écran), puisqu'à moins de coller des puces DRM dans les yeux, c'est inévitable. Coller des DRM dans Firefox sous Linux, ça revient à encoder tes emails sur ton disque dur avant de les envoyer en clair par internet.

          Soit les promoteurs des DRM ne l'ont pas compris (j'en doute), soit ils s'en foutent (mais des systèmes pour capturer la sortie décodée vont forcément devenir très populaires, et ça pourrait même encourager les gens à passer à Linux), soit c'est une stratégie élaborée pour écraser le logiciel libre (logiciel libre = piratage, etc). Le fait que le problème soit intrinsèquement lié à la nature du logiciel libre rend tout ça assez inquiétant. Monsieur Lobby DRM va aller voir les gouvernements, expliquer qu'il a trouvé un moyen pour se protéger des vilains pirates, mais qu'il existe des vilains logiciels de pirates pour ruiner ses légitimes efforts pour protéger sa propriété intellectuelle. Deux solutions, on interdit les logiciels libres (mais bon, ça va se voir), soit on l'exempte de proposer des solutions interopérables, et on lui fout la paix si ses trucs proprios ne sont disponibles que sous Windows 8.1.2.associé à un hardware verrouillé.

        • [^] # Re: Pas spécifique linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          L'objectif ici est probablement d'empêcher les masses de diffuser les fichiers téléchargés depuis les serveurs de Netflix.

          Les masses ne savent pas ripper un DVD, configurer un port pour logiciel de P2P, télécharger sur les newsgroups, trouver des sites de DDL ou s'échanger des fichiers autrement qu'en pièces jointes d'un mail.

          Pourtant si tu discutes avec les masses, elles ont toujours vu des séries et des films avant leurs sorties en France.

          Étonnant non?

          http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: Pas spécifique linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Pourtant si tu discutes avec les masses, elles ont toujours vu des séries et des films avant leurs sorties en France.

            Si cela se passe comme dans mon entourage, une personne télécharge pour un groupe de gens (pouvant aller de 10 à 50 personnes) de son entourage et après ça bénéficie de l'effet réseau (où les personnes qui ont reçu les fichiers par un type le donnent à d'autres personnes encore sans avoir téléchargé eux même).

            En réalité il ne suffit pas de beaucoup de monde à partager les fichiers pour que le monde entier y ait accès. Même s'ils sont pour la plupart incapables de réaliser cette action seuls.

          • [^] # Re: Pas spécifique linux

            Posté par . Évalué à 10.

            C'est marrant comme "les masses" qui ne sont pas foutues de trouver l'icone pour lancer Word ou d'installer leur imprimante toute seule arrivent très bien à configurer les logiciels de P2P/Streaming et puis le pare-feu, et puis le routeur, et puis le VPN, etc.

            Ça doit être l'effet motivation.

            BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Pas spécifique linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je ne voulais pas du tout dire que c'était spécifique à Linux mais jusqu'à présent, sous Linux, il n'y avait que des bricolages pour avoir accès à Netflix. Là, ça devient beaucoup plus facile.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Pas spécifique linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      D'après https://plus.google.com/104912707432334684242/posts/1gnbmo63xVa c'est jouable sous Linux en modifiant le User-Agent.

      Ça fonctionnerait sous Chrome, à voir avec Chromium.

  • # Caractère auto-prophétique

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Il y a quelque chose qui me dérange dans le raisonnement de ce journal.

    Ce qui m'aide à le remettre en question d'abord, c'est que je ne suis pas sensible aux médias de masse (genre Netflix Youtube, Télévision…) et que les DRMs je ne vois pas pourquoi je les envisagerais et que j'ai juste envie de les foutre aux chiottes.

    Ensuite, second point qui dérange, ici les DRMs sont utilisés pour faire un petit chantage, «si tu veux regarder des videos, alors implémente-les». Non mais qui cède au chantage ? Depuis quand est-ce une manière de justifier quelque chose ? Et en quoi est-ce une décision respectable ? On parle bien de Mozilla ici. Je trouve ça un peu mesquin de faire culpabiliser par une soi-disant «fuite» des utilisateurs, puis de finalement dire dès que ça se concrétise un peu "Ah ben vous voyez, j'avais raison". Ce qui rejoint mon dernier point: il est évident que l'adoption des DRMs allait créer une «fuite», car elle permet de faire des choses «en plus».
    Créez un truc fermé qui a une quelconque utilité, il y aura toujours le camp de ceux qui l'utilisent «car ça fait des trucs et c'est trop cool» et d'autres qui refusent de l'utiliser. Même principe que les logiciels propriétaires ; et sur un site où les personnes sont sensibilisées aux logiciels libres, on peut espérer qu'elles soient un peu plus prédisposées à pouvoir refuser. Or ici non, on cède au chantage, et c'est bien…
    Et c'est vraiment uniquement une question d'offre qu'on fait miroiter, qui n'est même pas d'ordre informatique. Je doute que tous ceux qui sont favorables aux DRMs dans les navigateurs, aient également troqué leur VLC ou MPlayer contre un Windows Media Player car ce dernier intègre les DRMs.

    Chantage rime avec fuite, c'est une auto-prophétie. Personne pour dire qu'on pouvait espérer mieux ? Pour ma part je ne me gênerai pas de boycotter ces sites. J'écrème déjà bien le web avec Noscript, donc si un jour il y a une initiative pour créer autre chose qu'un navigateur-poubelle et qui ne s'embarasse pas à implémenter ces DRMs, ça m'évitera peut-être de devoir faire 10 réglages pour lui faire comprendre que "non, ces petits trucs pratiques, je n'en veux pas".
    Il y a mieux à faire que de se soucier des solutions fermées.

    • [^] # Re: Caractère auto-prophétique

      Posté par . Évalué à 2.

      Personne pour dire qu'on pouvait espérer mieux ?

      On peut toujours ergoter sur ce qu'on pouvait espérer, ça ne dit pas ce qu'on aurait eu.

    • [^] # Re: Caractère auto-prophétique

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Insérez une discussion "Les DRM sapuh, Mozilla a baissé son froc" vs "Mozilla préfère perdre une bataille et continuer d'autres fronts". Ou même mieux, insérez un journal.

      Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Caractère auto-prophétique

      Posté par . Évalué à 6.

      Tu devrais relire ce qu'à fait Firefox exactement. Je vais t'en rappeler les 2 3 gros points:

      • Si tu ne veux pas du module binaire, tu n'es pas obligé de le télécharger. Il ne vient pas avec Firefox de base. Donc le réglage n'est pas pour toi, il est pour ceux qui veulent le module.
      • Le module binaire reste enfermé dans une sandbox au code libre. Le but est évidemment de s'assurer que ce module binaire ne fait pas n'importe quoi, et protège ta vie privée, quand bien même tu aurais besoin d'utiliser le module binaire pour accéder à du contenu protégé.

      On est bien d'accord que ç'aurait été mieux si le monde n'avait pas besoin de ça. Toujours est-il que le monde étant ce qu'il est, il me semble bien que Firefox a implémenté ici une solution qui devrait contenter tout le monde. Je trouve ça extrêmement dommage qu'un libriste anti-DRM comme toi n'applaudisse pas cette implémentation des deux mains. En tout cas moi je la salue.

      • [^] # Re: Caractère auto-prophétique

        Posté par . Évalué à 2.

        Je crois que tu n'as rien compris a son message…
        Il ne parle absolument pas de technique mais de principes. Même si mozilla avait juste publié un document expliquant comment castrer son firefox à coup de DRM son commentaire resterait pertinent.

        Please do not feed the trolls

  • # Qu'est-ce que Firefox vs logiciels libres ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Ce qui compte pour moi, c’est avoir le contrôle sur mon informatique. Je pense rencontrer la communauté des logiciels libres en cela.

    Je pense également que la bonne diffusion de la connaissance concernant les technologies de l’informatique et communication mais également les mathématiques appliquées, passe par l’adoption des logiciels libres dans l’ensemble de la société, à commencer par les écoles et les institutions publiques.

    D’autres auront (à tort ou à raison) rejoint cette même communauté pour d’autres raisons telles que « la gratuité », « pas Microsoft », « pas de virus », « la qualité technique », « un autre modèle économique », etc.

    Les DRM impliquent une perte de contrôle de mon informatique. L’affichage d’une vidéo sur mon écran passerait par des logiciels qui refuseront de m’obéir pour certaines choses (passer les pub’, enregistrer la vidéo dans un autre format, etc.). Et cela implique également que certains de ces logiciels ne soient pas libre ou, "idéalement", que l’exécution de ces logiciels soit conditionné par une certification binaire contrôlée par le matériel (puce de confiance ou périphérique HDCP). Le but étant de faire payer la consultation d’œuvres culturels. Tout cela va à l’encontre de mes convictions, le libre accès à la culture.

    Mais sur ce dernier point, se rencontre-t-on au sein de cette communauté des logiciels libres ?

    Oui, pour ceux qui la rencontrent pour les mêmes raisons que moi, mais non pour ceux qui la rencontrent pour les autres raisons citées plus haut.

    Hors donc, si Firefox devait être au sein de cette commuté "notre" navigateur web, nous devrions nous rendre à l’évidence qu’il n’en est rien, ou à redéfinir ce qu’est cette communauté, non plus en termes de contrôle de son informatique, de diffusion de la connaissance et de libre accès à la culture mais en termes de « gratuité », de « pas de virus », de « pas Microsoft », d’un « autre modèle économique », etc.

    Cette communauté me semble de plus en plus être ainsi hétérogène. Il y a à ce sujet d’autres « signes » tels que : les applications pour Replicant, libres ou pas libres ? les javascripts, libres ou pas libres ? les jeux, libres ou pas libres ? y compris ceux qui tournent sur nos systèmes libres GNU ? Steam pas libre pour GNU/Linux, un problème ou une aubaine ? Sans parler des services en ligne pour gérer notre informatique, problème ou aubaine ?

    Firefox et son adoption, ses parts de marché (comme il faut dire) n’appartient pas à la communauté des logiciels libres « telle que je l’aime ». Nous pouvions espérer qu’à travers Firefox, nos idéaux seraient diffusés et que nous deviendrions plus nombreux. Mais c’est davantage l’inverse qui s’est produit. La logique marchande et consumériste s’est imposée à Firefox et nombre d’entre-nous se seront détournés des idéaux.

    Que faire à présent ? Le monde est de si loin sur la "mauvaise" pente…

    • [^] # Re: Qu'est-ce que Firefox vs logiciels libres ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 12/08/14 à 16:33.

      Hors donc, […]

      Or donc. Hors, ça veut seulement dire dehors, comme dans « Hors d'ici, gueux ! » (Phrase qu'eût pu prononcer le président Sarkozy, eût-il eu un peu de lettres et d'esprit. Mais d'esprit, ô le plus…)

    • [^] # Re: Qu'est-ce que Firefox vs logiciels libres ?

      Posté par . Évalué à -1.

      Copain !!!!!!!

      Please do not feed the trolls

    • [^] # Re: Qu'est-ce que Firefox vs logiciels libres ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ce qui compte pour moi, c’est avoir le contrôle sur mon informatique. Je pense rencontrer la communauté des logiciels libres en cela.

      C'est pour cela que j'aime bien faire tourner mes logiciels propriétaires sous Linux, je peux facilement les mettre dans une VM ou un conteneur pour être tranquille.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Qu'est-ce que Firefox vs logiciels libres ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Firefox a quand même fait les trucs bien en l'occurrence: si tu ne veux pas du module binaire, tu ne le télécharges pas, épicétou. Je pense que ça convient aux deux communautés "les logiciels libres tels que tu les aimes" et "les autres".

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.