Journal Vélib: agressivité du personnel de maintenance

Posté par .
Tags : aucun
6
22
juil.
2009
Bonjour cher journal,

il m'est arrivé ce matin une bien belle aventure avec le charmant personnel de maintenance du vélib.

Voilà, que je me pointe comme tous les matins à la borne près de chez moi pour retirer un vélo ;

il se trouve que l'attache du vélo que je voulais était légèrement tordue ; ce n'est pas la première fois que ça m'arrive et j'ai toujours réussi à sortir le vélo jusque là ; il se trouve que cette fois je n'y suis pas arrivé.

Par chance, il y avait là un monsieur du personnel de la maintenance vélib, je m'empresse de lui signaler que le vélo semble être bloqué.

Le monsieur commence à me dire que je me moque de lui car il venait de le mettre, il va voir le vélo et arrive effectivement à le sortir, modulo tout de même un geste assez particulier dont il a plus l'habitude que moi (il doit en trouver dans tous les états des vélos faut dire), il commence à me dire "Vous avez des problèmes", sauf que ce n'est pas moi qu'il vouvoie, il s'adresse à un "vous" générique, genre "vous" les sales clients casse-pieds qui me dérange, bon ça commence bien.

Je signale toujours gentiment au monsieur que l'attache est un peu tordue et que c'est pour ça que cette fois j'ai eu un peu de mal.

Le monsieur commence à prendre un ton assez désagréable et me dit que les mecs du vélib il faut pas les déranger pour rien, qu'ils sont vener grave parce qu'ils bossent dehors, il précise aussi qu'il s'en "bat les couilles", et fini par dire "tu vas te faire taper pour rien, je vais te couper l'oreille" !

Sur le coup j'ai été scotché par tant d'agressivité gratuite, surtout au saut du lit (j'étais levé depuis un peu plus d'une heure). J'ai même essayé d'arranger le truc en lui disant que "OK pas de problème c'est bon, merci. etc...", il conlu par un "casse-toi !" ; donc impossible de dialoguer.

Je fini par prendre un autre vélo et je pars bosser ;

Ceci dit, je ne vais pas en rester là je compte bien faire un courrier de réclamation, son attitude est inadmissible.

Je voudrais préciser tout de même qu'il s'agissait d'un môssieur de couleur avec un fort accent, en dehors de la mauvaise humeur dans laquelle il devait être, il a du me prendre pour un espèce de bobo parisien privilégié et qu'il m'a méprisé, et encore là je parle même pas de racisme anti-blanc.

Après avoir digéré le truc, je me dit que si j'en étais venu aux mains, ça aurait fini soit au poste soit il se serait vengé plus tard..., mais dans le même temps laisser le mec parler comme ça, ça leur donne confiance et les encourage à recommencer, bref tout ça ne fait qu'entretenir une atmosphère malsaine alors qu'à la base j'ai été courtois et n'ai fait que demander un petit coup de main.

Alors je vois venir certains, la couleur de peau n'a aucune importance ni l'origine de la personne, mais jusqu'à présent personne ne m'a menacé de me couper l'oreille...

D'une manière plus générale, je suis attristé de voir que des fossés de plus en plus grands se creusent entre les classes sociales et que peut de dialogues ne soit possibles ; après tout je ne suis pas responsable de la situation de certains non plus...
  • # Signaler

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le plus intelligent à faire, effectivement, c'est de signaler le problème à son employeur, en précisant tout ce qui peut aider à l'identifier : l'heure, le lien, le numéro d'immatriculation s'il avait un véhicule…

    Comme ça, il se prendra une sanction adaptée et évitera de recommencer. C'est pareil avec les chauffeurs de bus, de taxi ou de camion quand ils conduisent mal, si personne ne le signale, ça n'a aucune chance de changer.

    Quant à sa couleur et son origine, on s'en moque, ce n'est pas le problème. Le problème, c'est l'agressivité et le manque de civisme, et ça, ça se sanctionne, c'est tout. Un travailleur est tenu de bien se tenir, après tout.
    • [^] # Re: Signaler

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      >>> Comme ça, il se prendra une sanction adaptée et évitera de recommencer

      Ou alors, il criera au racisme et à l'injustice. /o\
      • [^] # Re: Signaler

        Posté par . Évalué à 10.

        Sauf si plusieurs personnes se plaignent. A la fin l'employeur va tiquer...
        • [^] # Re: Signaler

          Posté par . Évalué à 10.

          Il va sûrement tiquer avant avec son collier d'oreille autour du cou
    • [^] # Re: Signaler

      Posté par . Évalué à 2.

      Ou tu signales le problème en refusant de donner des indications précises permettant d'identifier le sympathique employé, en demandant à Decaux de faire passer un message collectif à tous les réparateurs.

      Ça peut permettre au sympathique technicien de réfléchir et de changer d'attitude une prochaine fois.

      Et si une autre plainte arrive, Decaux peut toujours décider de prendre des sanctions en faisant ce qu'il faut pour identifier le fauteur de trouble.

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

      • [^] # Re: Signaler

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        J'ai envie de dire que ce n'est pas son problème, la façon dont JCDecaux traitera l'incident. Ils ont des sanctions internes, et c'est vraiment leur affaire. L'employé mérite une sanction adaptée, et les plus à même de décider ce qui est adapté, c'est JCDecaux, non ?
    • [^] # Re: Signaler

      Posté par (page perso) . Évalué à -7.

      hé j'ai besoin d'un zorro comme toi. des gros cons j'en vois tous les jours et je dois garder le sourire. j'aurais besoin de quelqu'un comme toi qui leur courre après pour les sanctionner.

      ah mais tu leur feras quoi ? ce sont les clients.

      non non je ne suis pas à la maintenance chez JCDecaux ....
  • # Généralité

    Posté par . Évalué à 10.

    Il ne faut pas non plus généraliser. Tu es tombé sur un déchet, mais il y en a partout, qu'il soit coloré et réparateur de vélo n'a rien à voir. Il y a tout autant des emmerdeurs mal éduqués dans des classes sociales dites supérieurs et pour leur part méprisants envers le personnel. Je dirais même que des fois c'est beaucoup plus sournois et pervers avec des coups par derrière. Des « petits chefs » qui traitent mal des ouvrier j'en ai déjà rencontré et ils ne valent pas mieux que le type de ton exemple. Et c'est peut-être ces phénomènes couplés qui vont ensuite créer des tentions dans les deux sens.
    • [^] # Re: Généralité

      Posté par . Évalué à 9.

      Arrête de détourner le débat vers les "petits chefs", pour le coup l'abruti n'en faisait pas partie.

      On sait très bien que c'est le vélo qui rend les gens aggressifs, on en a la preuve tous les jours.
      Vite un projet de loi sur la déliquance cyclopédique !
    • [^] # Re: Généralité

      Posté par . Évalué à 2.

      d'ailleurs dans la catégorie "petit chef" :

      ma femme enceinte se met en arret env 1mois et demi (bon elel est encainte et ca se passe mal a son boulot) et a son retour (a la date de la fin de l'arret):

      O tiens un carton avec mes affaires ..... (excuse officiel: on penserai pas que te reviendrai)

      bon d'accord ya pas menace de couper une oreille mais bon c'est pour la catégorie "petit chef".
      • [^] # Re: Généralité

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est pas juste du "petit chef là".
        Si ca c'est déjà produit, ou ca se reproduit
        harcelement moral.
        (en plus y'a des faits tangibles là, pas des discussions dans un bureau sans témoin).
        et le harcelement moral c'est du pénal, et engage donc la responsabilité ... de celui qui le fait, pas de la boite (enfin si par ricochet si ils ont été prévenus et ont strictement rien fait).
  • # dommage...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Tu aurais du lui demander de répéter.
    Là tu sors ton portable et tu enregistres ses menaces de mort et notant bien son nom et son numéro.
    Puis tu vas porter plainte, tu fais un procès, tu gagnes des millions, et tu finis ta vie peinard sur une ile du pacifique, loin de ces vélos maudits qui ne te veulent que du mal.
    • [^] # Re: dommage...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Avec ton gros 4x4 qui consomme 25L au kilomètre, et ton jet privé.
    • [^] # Re: dommage...

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce genre d'enregistrement n'a aucune valeur ...
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par . Évalué à 3.

        Es-tu certain de cela ? Je croyais justement que contrairement à une photo, un enregistrement sonore pouvait servir de preuve (mais sans pouvoir dire où j'ai entendu ca).

        PS : c'est une vraie question : un enregistrement sonore peut-il valoir comme preuve ?
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          En rue, je ne sais pas. Mais au téléphone, tu dois prévenir ton correspondant que la communication sera enregistrer si tu veux que ça serve de preuve.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: dommage...

            Posté par . Évalué à 5.

            Il me semble que c'est pareil n'importe ou : on ne doit jamais enregistrer une personne a son insue.
            • [^] # Re: dommage...

              Posté par . Évalué à 8.

              et tous ces salauds qui enregistrent vos adresses ip !
  • # Je comprends ton sentiment

    Posté par . Évalué à 10.

    Il m'est arrivé de me faire agressé physiquement, parce que je n'avais pas de cigarette.

    Après m'avoir insulter, je décide de partir, le type me bloque le passage et essaye a plusieurs reprise de me frapper a coup de pied et poing.
    Etant pratiquant d'art martiaux depuis un peu plus d'une décennie, j'esquive assez facilement, et j'aurais même pu lui mettre une branlée,
    complétant ainsi l'éducation qui aurait du être faite par ses parents.

    Mais je n'ai rien fait, je me suis contenté d'esquiver et de m'éloigner progressivement de lui, en le gardant à l'oeil.
    Mais comme toi, je me suis dit que du coup, il n'avait aucune raison de ne pas recommencer une prochaine fois, et de plus, je suis quasiment sûr qu'il pense que j'avais peur de lui, le confortant ainsi dans sa confiance.

    De plus je me suis aperçu juste après qu'un de ses pote était là aussi, et s'était attaqué courageusement à mon vélo, que je venais récupérer.
    J'avais donc pris un gros risque ne ne neutralisant pas le premier, car 1 contre deux, ca n'aurait pas été la même histoire.

    J'ai finalement récupéré mon vélo, que l'autre avait balancé sur la chaussée, après m'avoir traité de "sale blanc".

    Une fois l'altercation terminée des mecs du samu social, spéctateurs depuis le début sont venu me demander si tout allait bien...

    En tout cas je comprends bien ta frustration et ton énervement, et je pourrai même comprendre que certaines personnes virent dans le racisme après une telle expérience. D'ailleurs tous les soir des jeunes tentent d'intimider les passants sur le chemin du retour du boulot.
    Bon, je ne suis pas devenu raciste pour autant, mais il y a quand même quelque chose qui cloche quelque part.
    Et si un jour je dois de nouveau en arrivé au mains, je sais pas si je serai aussi pacifique.
    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Tu as de la chance, en Belgique tu te serais fais poignardé à mort pour ça. http://www.rtbf.be/info/node/80966

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

      Posté par . Évalué à -5.

      Bon, je ne suis pas devenu raciste pour autant, mais il y a quand même quelque chose qui cloche quelque part.

      - Peut être l'attitude non glorieuse des français lors des grosses vagues d'immigration d'après guerre pour reconstruire le pays. Le phénomène était plutôt inversée à cette époque... Cela n'entraînerait-il pas un esprit de revanche sur les jeunes génération?

      - Le fait de se sentir non accepté dans le pays on on vit?
      * Fréquence beaucoup plus élevées concernant les contrôles et fouilles de polices
      * Difficultés de trouver un emploi lorsqu'on ne s'appelle pas Dupont ou qu'on a la peau un peu trop colorée.

      - Le fait d'être logé dans des cages à poules empilées les unes sur les autres ou des immeubles insalubres ou presque ?

      - Le fait de voir l'opinion des français lors des élections votant en majorité pour des programmes de droite très à droite côté répression, immigration, et j'en passe ?

      - Le fait d'avoir fait de cas particuliers des généralités comme certains le font si bien ici ?
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 8.

        Je dirais que peu importe les raisons, ce comportement ne peux pas être accepté, si on veut encore vivre en société.

        Mon intention n'était aucunement de généraliser, simplement relater quelque chose qui m'est arrivé.
        Je reconnais que tout les problèmes que tu cites existent, mais n'excusent aucunement une agression.

        Le racisme anti-blanc existe, il ne sert a rien de se voiler la face, et je dirais même que c'est dangereux:
        soit on lutte contre le racisme, tous les racismes, soit on est pas vraiment anti-raciste.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 2.

          Mon intention n'était nullement de légitimer les agressions qui avaient lieux.

          Et contrairement à ce que tu dit, ce n'est pas en faisant abstraction des raisons que les choses vont changer.

          Au contraire, c'est peut-être plus en cherchant l'origine de ces problèmes et en essayant de les réparer qu'on pourra diminuer/éradiquer le racisme.
          Mais certainement pas en pointant le problème des autres, en faisant toujours plus de répression que le malaise va disparaître.

          Si chacun acceptait de se remettre en question et balayait devant sa porte, alors oui, à ce moment la, peut-être que les choses pourraient changer.

          Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il faut lutter contre toutes les formes de racisme, on est d'accord la dessus.
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 2.

            Je persiste, pour moi on ne peut pas tolérer de tels actes, sinon quel sens donner au mot "société"?
            Il serait effectivement temps de faire un gros boulot coté social, mais si on tolère ces comportement, c'est juste l'anarchie (dans le mauvais sens du terme ;)
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Proverbe montagnard : un barrage n'a jamais empêché l'eau de couler.
              Sans tolérer de tels actes, il serait tout aussi bon de s'attaquer aux racines du mal.
              N'y voir qu'un fait divers là où il y a un fait de société est de l'aveuglement.
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Le fait de ne pas vouloir s'intégrer ? Quand on voit des gens habillés bizarrement parler entre eux une langue étrangère, il y a de quoi se dire que c'est mal barré pour eux, l'intégration.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 7.

          D'un côté on prône la diversité culturel, et quand celle-ci est trop marquée, ça en deviens vite un défaut.

          Franchement je n'en ai rien a faire que les gens soient habillés différemment de moi.

          Pareil, si ces gens veulent parler dans une langue que je ne connais pas, c'est leur liberté !!!

          Si ils ne veulent pas faire un effort et apprendre la langue du pays où ils habitent, c'est plutôt eux que ça handicape, et pas nous, ils font ce qu'ils veulent.

          C'est marrant qu'on puisse autant être attaché à des libertés concernant les logiciels et aussi intransigeants quand on sort de cet univers !

          Pour en revenir a notre «communauté libriste », je ne t'en veux pas de coder en C alors que je ne comprend que le Java, parce que j'ai toutes les libertés d'apprendre le C pour pouvoir modifier ton programme si un jour je le désir.
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Pareil, si ces gens veulent parler dans une langue que je ne connais pas, c'est leur liberté !!!

            Euh, non, seulement en privé. Parler en public une langue que tout le monde ne comprend pas, c'est tout simplement impoli.

            Quand on va travailler dans une antenne étrangère d'une société française, où travaillent déjà des indigènes, un des premiers trucs qu'on apprend, c'est que lorsqu'il y a des indigènes présents, on doit parler leur langue, ou une langue comprise de tous, en tout cas.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 1.

              Pfff, ne me fait pas dire ce que j'ai pas dit.

              Ton message précédant ne décrivait pas une situation de travail mais plutôt ce que tu pouvait apercevoir dans la rue, dans des lieux publics, ou alors tu a oublié quelques mots pour nous mettre sur la piste.

              Comme je l'ai dit :

              Si ils ne veulent pas faire un effort et apprendre la langue du pays où ils habitent, c'est plutôt eux que ça handicape.

              un handicape pour trouver un travail par exemple...
              Il est évident que connaître la langue du pays est en général un critère essentiel pour pouvoir travailler dans ce pays...
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par . Évalué à 10.

                il n'y a pas que le travail dans la vie ! parler la langue du pays permet tout simplement d'y vivre ! et au lieu d'être un ressortissant étranger à la marge du pays dans lequel on vit, on deviens peu à peu acteur de la vie de ce pays, citoyen. L'intégration, ça n'est pas s'habiller à la mode du pays dans lequel on vit, c'est partager et comprendre un minimum la culture dans laquelle on a choisi de vivre, et participer à la vie publique à minima.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 0.

              Tu considères qu'une discussion entre deux personnes en pleine rue doit être publique et comprise de tous les passants ?

              Une famille de touristes en France devrait changer de langue pour se parler entre eux ?
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 6.

              Lorsque ils font partie de la discussion oui, si t'es a table a la cafeteria entre francais, tu parles francais, et tout le monde s'en fout. J'entends 23 langues differentes quand je vais bouffer a la cafeteria, et ca ne gene personne.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Pardon hein, mais rassurez moi, je suis pas tout seul à trouver ce commentaire pourtant très pertinenté à gerber ?
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Non, tu n'es pas seul.
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 3.

            Je ne l'ai pas compris comme ça. Mais simplement comme le constat de l'échec de la politique d'intégration.
            Est-ce qu'on doit persister, ou alors trouver un autre modèle, plus orienté vers la cohabitation que l'intégration (ex: Grande-Bretagne, Singapour)
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 2.

              mais c'est vrai que le "habillé bizarrement" est ambigu
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 9.

              Moi je crois surtout qu'il faut eviter les ghettos, chose que la Suisse fait tres bien en ayant un vrai mix de gens partout, alors que la France(ainsi que les USA et d'autres) a laisse les etrangers (plus pauvres que la moyenne) etre exiles dans les banlieues ou ils se retrouvent a tres forte majorite, ou les conditions de vie sont deplorable, ou la criminalite est elevee car il n'y a pas de jobs dans les envirions, ... ce qui leur donne l'impression qu'ils sont consideres comme des moins que rien, qu'il y a discrimination, etc...
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          habillés bizarrement ...

          ne fait pas d'ethnocentrisme ainsi, pour autant tu pourrait leur paraître tout aussi bizarre en situation inverse.
          Pour ce qui est de la langue, c'est en effet troublant si ce sont des "jeunes" qui changent de registre juste parce que tu es a moins de 3 mètres j'avoue :/ peut être notre propre paranoïa suscite aussi la leur et réciproquement. Mais remettre les choses a plat tiendrait du miracle vu la mentalité HUMAINE.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Le fait de ne pas vouloir s'intégrer ?

          Une nation c'est comme une équipe. Pour qu'un nouveau intègre l'équipe il faut un effort du nouveau mais aussi une volonté de l'équipe d'accueillir le nouveau. Ce n'est pas en mettant le nouveau dans un bureau à part et en lui faisant sentir qu'il ne devrait pas être là qu'il va pouvoir facilement s'insérer, même s'il en a la volonté.
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 8.

            On est bien d'accord : pour que l'integration fonctionne il faut qu'on ait envie d'intégrer les nouveaux ET que les nouveaux aient envie de s'intégrer.

            On peut vraiment s'intéroger sur les 2 points.

            - Un certain racisme ambiant fait qu'on a vraiment l'impression qu'une partie des francais ne veulent pas intégrer les immigrants (et a mon avis ce n'est pas qu'une impression - du moins pour une partie d'entre eux)

            - Cependant, le comportement de certaines personnes montre qu'elles n'ont aucune envie de s'intégrer.
            On peut s'intéroger sur le fait que la plupart du temps ce sont des personnes dont la famille a immigré il y a 3 générations (leurs grands-pères) et dont le père et le grand-père sont parfaitement intégrés, alors qu'eux font tout pour s'exclure.
            On peut tenter d'expliquer cela par le problème de l'identité : leur grand-père savait qui il etait, il etait perçu dans son pays d'origine comme dans son pays d'accueil comme quelqu'un 'originaire de XXX immigré en france', alors qu'eux ne sont pas percus comme étant francais en france, ni comme étant de leur pays d'origine dans leur pays d'origine. Ils n'ont pas d'identité alors cherchent à montrer qu'a défaut d'identité, ils ont une existence.
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 6.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 3.

          Et toi si tu demenage en Chine avec tes parents demain, tu vas leur parler en chinois ?

          Non, donc ne demande pas aux autres ce que tu n'es pas pret a faire toi meme.
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 9.

        "- Peut être l'attitude non glorieuse des français lors des grosses vagues d'immigration d'après guerre pour reconstruire le pays. Le phénomène était plutôt inversée à cette époque... Cela n'entraînerait-il pas un esprit de revanche sur les jeunes génération?"

        Donc les jeunes génération se vengent de ce qu'elles n'ont pas subit (ce sont pour la plupart leur grand-père qui ont immigré et ont subi ces problèmes) ?

        L'explication tient plutot dans les autres points que tu cites, je pense.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 10.

          Et je trouve l'ancienne génération très aimable, courtoise et respectueuse des autres (dans tous ceux que j'ai connu, ces ouvriers qui sont maintenant à la retraite ou sur le point de l'être).
          Ils n'ont d'ailleurs pas toujours une grande opinion des jeunes de maintenant.
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 7.

        C'est bizarre que tous les « gens issus de l'immigration » ne soit pas aussi bien traité; comme ci il y avait une différence entre un indien (Inde) et un marocain; d'un sénégalais, d'un japonais. A quoi cela est dû au final ?

        Comparons deux pays: entre un pays ravagé par la guerre et dans des conditions proche du tiers monde dans les années 40/50, et maintenant être une grande puissance respecté (Japon par exemple) et puis d'autres pays que je ne nommerais pas qui vivent d'aides alimentaires et des subventions de puissances et qui malgré tout n'arrivent à rien développer... y'a bien un problème de fond non ?
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 3.

          Tu compares le Japon aux pays Africains ? L'histoire est quand même pas tout a fait la même.

          Déja le Japon c'est une île, l'afrique c'est un continent. Le Japon n'a jamais été colonisé, ni décolonisé, le Japon n'a pas subi la traîte des noirs, qui d'après ce que j'avais cru entendre à un peu foutu le bordel en Afrique ( cf. [[traîtes négrières]] ) et a été un facteur de régression du développement en Afrique.

          « dans certains secteurs, les populations avaient renoncé à vivre dans de gros villages pour se contenter de petits hameaux éparpillés à l’intérieur de la forêt et auxquels on n’accédait que par des sentiers le long desquels on avait établi des ruches d’abeilles guerrières qui en interdisaient l’accès à toute cavalerie. C'est compte tenu de tout ceci que les vieillards interrogés sur les stagnations voire la régression de l’agriculture africaine sont unanimes à incriminer « la période des chevauchées permanentes ». »

          Si tu compares avec la société Japonaise qui était féodale, mais du coup très organisée, très cadrée, ça fait de sacrées différences historiques quand même ...
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 2.

            » Déja le Japon c'est une île, l'afrique c'est un continent.

            Sans vouloir heurter, j'ai pas parlé de pays en afrique, c'est toi qui fait l'amalgame directement :)
            De plus, je fais le distinguo entre ''le continent'' et un ''pays''.

            Le Japon n'a jamais été colonisé, ni décolonisé, certes, mais a subit des ravages durant la guerre. Avec une infrastructure pitoyable. Et n'oublions pas qu'il avait un retard technologique immense sur les US et l'Europe.


            » qui d'après ce que j'avais cru entendre à un peu foutu le bordel en Afrique
            » ( cf. [[traîtes négrières]] ) et a été un facteur de régression du développement
            » en Afrique.

            Je vais faire ouvertement mon avocat du diable, mais n'est-ce pas une excuse trop facilement avancée ? Cela fait quoi ? presque 100 ans (j'arrondis bien hein) que la traite n'existe plus (ou alors je me gourre ?)

            La Chine n'avait-elle pas le même rapport avec le Japon ? (là, je suis pas trop au courant, je peux dire une connerie)

            Ce qui me dérange en fait, c'est de -parfois- trouver une excuse trop facilement sur ces cas précis. Il est parfois plus facile de dire que c'est la faute du voisin, d'un tiers, ou de l'histoire pour rester ''là où on est'' (ou stagner, selon le point de vue)

            Probablement, il existe d'autres facteurs, pour l'instant j'en vois pas; Si d'autres on un vision probablement plus éclairée ...
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 2.

              Sur le continent, c'était pour souligner les différences d'échelles, sur un continent t'as à la fois plus de monde, plus d'espace, plus de pays, moins d'ethnies différentes, c'est moins homogène comme territoire. Bref, il faut comparer ce qui est comparable.

              "d'autres facteurs" ? C'est quoi tes facteurs "originaux" déja ? L'afrique ne se développe pas parce qu'elle se complait dans son passé meurtri ?


              A mon avis, quand t'as pas d'argent, que ceux qui gèrent tes ressources sont en parti des compagnies de pays "développés", que la population part de très très bas, héritage historique, pendant longtemps, que t'as régulièrement des problèmes de famines, que les dirigeants sont corrompus, que le niveau d'éducation globale est très bas, et que l'effort pour le faire monter est très conséquent, que le continent est touché par des épidémies diverses et variées, des problèmes entre ethnies, l'instabilité politique récurente, ben ... c'est pas facile de sortir du cercle vicieux, et il faudra du temps, et il faut un coup de pouce. Pas facile non plus de déméler les fils et d'isoler des causes ...

              Je ne me souviens pas avoir entendu parler de délocalisations en Afrique, par exemple. À part en Afrique du nord pour les hotline par exemple. J'ai connu des Africains qui sont partis pour faire leurs études, ils ne veulent pas revenir au pays.


              Pour en revenir au Japon, le Japon je vois un peu ça comme le contraire de l'Afrique au niveau organisation. Les gens y avaient une forte identitée, un fort sens du respect des règle, qu'ils ont toujours d'ailleurs, en Afrique noire c'est un dictateur qui succède au suivant sans rien apporter de plus pour son peuple ...
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par . Évalué à -5.

                j'imagine qu'avec le politiquement correct nous distinguant désormais de nos barbares de parents qui pouvaient un peu plus dire ce qu'ils pensaient quelques dizaines d'années auparavant, personne n'aura l'idée d'émettre maintenant la suggestion que certains peuples puissent être juste un poil plus intelligents que les autres ?

                Même Fredo la Culture ose l'insinuer : http://www.youtube.com/watch?v=wyJ1HLgxkvk

                Alors par pudeur on parle à mots couverts d' "organisation", de "partir de très bas", d' "héritage historique", de "niveau d'éducation", de "problèmes entre ethnies" (ben dis donc s'ils ont déjà des problèmes entre ethnies, qu'est-ce que cela doit être quand ils rencontrent des gens encore plus différents !), mais finalement on avoue quand même le fond de sa pensée, même si on prétend le contraire.

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 4.

                  puissent être juste un poil plus intelligents que les autres

                  Prouve le. Déja c'est quoi l'intelligence d'un peuple ? Il y en a qui ont essayé, qui l'ont même présupposé avec condescendance, ils ont tellement jamais rien pu prouver que le consencus actuellement c'est qu'ils avaient tort.

                  Il me semble que si l'extermination des Juifs prouve quelque chose c'est que les occidentaux peuvent être très très cons quand il s'y mettent. Des problèmes d'ethnies, de religion, c'est un peu universel.
                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Sur ce, je crois que je vais vomir ...
                    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                      Posté par . Évalué à 0.

                      déjà qu'on en avait un plus haut qui trouvait que c'était "à gerber", maintenant on en a un autre qui se sent mal.

                      C'est quand on n'a plus de vrais arguments qu'on ressent ce genre de nausées ? Ou alors c'est à force de faire la politique de l'autruche, à rester la tête en bas en dehors des réalités.

                      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                        Posté par . Évalué à 0.

                        C'est quoi exactement tes arguments à toi ?
                        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                          Posté par . Évalué à 4.

                          en général ceux qui essayent d'argumenter cela en public se prennent rapidement un procès selon telle ou telle autre loi "anti-discriminatoire", aussi cela clôt là toute discussion possible...

                          Bref, finalement tout le monde il est égal, comme cela tu es content ?

                          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Bof, toi tu le fais sans arguments, je vois pas en quoi argumenter pourrait empirer les choses ... sinon, je serai "ravi" que tu tentes ça en privé, si t'as peur ...
                            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                              Posté par . Évalué à 2.

                              A chaque fois que je lis tes posts, j'ai envie de te ressortir la fameuse histoire de la poutre et de la plume.

                              Il semble ici que tu n'es pas plus d'arguments, normal vu que tu parles de choses que tu ne semble pas connaitre.
                              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Héhé, et toi t'es là pour élever le débat on dirait ... Heureusement que tu relèves le niveau.
                                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Ca commençais à partir un peu en boucle infinie votre histoire :p

                                  Les contraintes d'organisation dont farfadin parlent sont réeles, mais il faut l'avoir vu pour le comprendre. (CCA).

                                  L'héritage historique est plus que visible aussi, d'après toi pourquoi les pays anglophones s'en sortent globalement mieux que les pays ex colonies britaniques ? Les finalités de developpement et la manière dont celui ci était envisagé était un peu différentes. France-Afrique tout ça...

                                  Cela se voit encore assez facilement au niveau de l'organisation administrative , de la monnaie (Franc CFA), du systèmes éductifs (anciens bac Français, "nos ancètres les gauloix", cours d'informatiques ou on forme à l'assembleur 68000 plutôt qu'au java...) etc

                                  Les problèmes d'éthnies au sens large sont réels... tout comme ils l'étaient il y a encore peu de temps dans certaines regions occidentales (irlande, corse, pays basque...)

                                  Je suis d'accord avec farfadin... c'est un sujet délicat... il faut peser ses mots.
                                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    Faudra être plus clair, parce que je suis peut être un peu con, mais j'ai rien compris. L'autre alternatie c'est que tu assumes pas ce que t'as à raconter.
                              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                la fameuse histoire de la poutre et de la plume

                                Paille, pas plume. C'est une citation du Christ.
                                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                                  Posté par . Évalué à 5.

                                  Quoique, d'apres certains historiens, le christ aurait en fait dit, en sortant d'une after chaud chaud chaud au queen:

                                  Vous voyez la plume dans mon cul mais ne sentez pas la poutre dans le votre.

                                  Ca plaisait pas trop au pape, alors il a fait changer la citation.

                                  Une autre version en vogue, serait, au cours d'une after au Palace:

                                  Vous voyez la paille dans mon nez, mais pas la poutrelle de coc qui est au bout.
                          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Bref, finalement tout le monde il est égal, comme cela tu es content ?

                            En tout cas les hommes sont égaux en droit, et c'est un des principes fondamental de notre république. C'est pour cela que la discrimination n'est pas acceptée.

                            Pour le reste il est clair que les hommes ne sont pas égaux, ils sont différents. Si tu veux t'amuser à les classer tu vas t'amuser (et c'est ce qu'on appelle le racisme). On peut les classer par apport économique à la société, ou par apport culturel ou intellectuel ? Ou il faut les classer par intelligence ? Créativité ? Capacité à survivre lors d'un cataclysme thermonucléaire ?

                            en général ceux qui essayent d'argumenter cela en public se prennent rapidement un procès selon telle ou telle autre loi "anti-discriminatoire", aussi cela clôt là toute discussion possible...

                            Et c'est tout à fait regrettable. Je pense que les discours et les pensées doivent pouvoir librement circuler.
                            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                              Posté par . Évalué à 2.

                              » Si tu veux t'amuser à les classer tu vas t'amuser (et c'est ce qu'on appelle le racisme).

                              C'est pas plutôt de la discrimination ?
                              Si c'est le cas, je rappelle que beaucoup de job sont sujet à des discriminations qui sont pourtant légal (pilote de l'air, hôtesse de l'air, Miss France (c'est un boulot çà ?), basketteur, etc...)
                              (oui, je chippote! :)
                              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Non, la discrimination c'est Socialement et pénalement, la discrimination consiste à distinguer un groupe de personnes des autres, et à lui appliquer un traitement spécifique, sans lien objectif avec le critère qui sert à distinguer le groupe.

                                Pour le sport la sélection est basée sur des critères sportifs, etc. Pas sur un obscur critère sans rapport.
                              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                                Posté par . Évalué à 2.

                                basketteur ?

                                quelle discrimination spécifique existe-t-il dans le basket-ball ? on prend les meilleurs et puis c'est tout, non ?
                            • [^] # Commentaire supprimé

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                        Posté par . Évalué à 3.

                        à rester la tête en bas en dehors des réalités.

                        C'est la faute à ton pseudo ça :p
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Sur la vidéo, je vois vraiment pas ou il parle d'intelligence là dedans ...
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par . Évalué à 3.

                Je reprend ton point entre « A mon avis quand t'as pas d'argent » jusqu'à « les fils et d'isoler les causes »

                Je sais pas, pour ma part, imaginons que je possède un terrain; Sur celui-ci, y a une compagnie qui exploite des ressources qui se fait plein de fric avec, mais moi, je crève la dalle, je réagis simplement: j'exproprie la compagnie et j'utilise mes propres ressources pour mes besoins (interne comme exportation).

                - En ce qui concerne les famines, a quoi cela est dû ? (question ouverte, je connais pas la réponse exacte)
                - Les dirigeants corrompus, ils l'ont choisit (comme nous on a des politiques pourris ... qui a crié Balkany ?)
                - Le niveau d'éducation globale très bas, on avait pas la même chose au début du siècle voire du siècle dernier ? (ok, pas aussi bas qu'en Afrique); Prenons la Chine alors, ou le Japon (à Tokyo, au début du siècle, la plupart des bâtiments étaient en bois et le niveau d'éducation était très rudimentaire)
                - Pour les épidémies, j'ai répondu plus bas là dessus: En Europe aussi nous avons eu des épidémies: Qu'a t-on fait ? nous avons adaptés notre style de vie et nos infrastructures;
                - Pour les problèmes ethniques, on pourrait faire un parallèle (lointain?) avec les nombreuses guerres en Europe (et je ne parlerais pas de la dernière pour ne pas tomber en godwin ;-) mais qui a été un énorme génocide)
                - Et enfin pour l'instabilité politique, là, tu m'étonnes, quand t'as toutes ces merdes, c'est sûr que la région est pas très stable avec tout ceci.

                Certes, c'est simple sur papier, plus sur le concret, mais j'ai vraiment l'impression (et peut-être que je me trompe) qu'il est plus facile de rester dans un mode « piété et c'est la faute de mon voisin » que de se dire « bon, je me sors les doigts du cul et je prend le destin du pays à pleine main » (lavez les mains d'abord :)
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 2.

                  On va vite tomber sur du vent si on continue à débattre comme ça tous les deux ...

                  Sur la corruption, comment tu fais si les bases sont pas saines, les élections truquées, et si les "rebelles" prennent le pouvoir par la force ? Le système est pourri de l'intérieur. Les dirigeants sont-ils vraiment choisis ?

                  Pour le niveau d'éducation, il faut mettre des moyens pour ça, il faut un pouvoir politique fort ... On a été jusqu'a arracher les gosses à leurs agriculteurs de parents qui n'étaient pas convaincu de l'utilité de l'école en comparaison de l'arrachage de choux !

                  Pour les épidémies, le SIDA au hasard, c'est une affaire d'éducation, d'information, mais c'est primordial d'avoir les bonnes informations, de convaincre les gens ... Tu te souviens pas des campagnes de pub pour le préservatif ? Là bas t'as pas la télé partout ... des préservatifs ...


                  Pour les ressources, il faut les exploiter un minimum pour amorcer la machine, espérer que le marché ne va pas se casser la gueule, éviter la pression des grandes puissances à qui on doit beaucoup d'argent ... Ça n'a rien de simple. Certe Lula a nationalisé la production mais bon ...

                  Pour le reste je suis pas spécialiste de l'Afrique et je connais pas très bien le sujet, mais je suis à peu prêt sur que ça n'a pas grand chose à voir avec le Japon.
                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par . Évalué à 2.

                    » Les dirigeants sont-ils vraiment choisis ?

                    Certes non :)
                    Enfin bon, une petite Révolution Africaine - comme en 89 de par chez nous - ca serait pas mal non ? :-)
                    Après tout, le peuple a le choix, si y a 10 margoulins qui s'amusent avec leurs kalash', je suis pas sûr qu'ils feraient les malins devant tout un peuple. (j'en reviens à la « motivation » en fin de compte)

                    » Là bas t'as pas la télé partout ... des préservatifs ...

                    Certes, en effet (encore une fois) (enfin bon, ils utilisent beaucoup la radio par contre)
                    Cependant quand j'entend un mec dire ''ouais, c'est pas grave, j'ai le sorcier(?) du village qui va me guérir'' (a prendre avec des pincettes, comme on dit ''vu à la tv''), ca fout les boules quand même; C'est une sorte de je-m-en-foutisme un peu. Y'a eu pas mal de compagne de prévention dans certains pays (certes le continent est pas petit)

                    » Pour le reste je suis pas spécialiste de l'Afrique et je connais pas très bien le sujet,
                    » mais je suis à peu prêt sur que ça n'a pas grand chose à voir avec le Japon.

                    Franchement, je pense que c'est une question de motivation.
                    Pour un Japonais, c'est une question d'honneur.
                    Pour y aller régulièrement, c'est juste dingue comment des petits trucs cons sont juste basé sur une question d'honneur. (bon, allez, parfois ca fait de bonne histoire drôle a raconter aux retours :)


                    » On va vite tomber sur du vent si on continue à débattre comme ça tous les deux ...

                    Ouais, t'as raison, alors boire une bière et laissons-les se démerder ;-))
                    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                      Posté par . Évalué à 2.

                      C'est pas du jmenfoutisme, c'est un manque d'info et d'éducation.


                      Pour la révolution, en Françe ça a démarré quand les bourgeois se sont sentis suffisament fort et organisés et en ont eu marre, et ont entrainés le peuple avec.
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pour la famine, tu oublies un point important, l'héritage colonial ou l'ont a plus incité à faire de l'agriculture d'exportation ("vive café cacao" disent les ivoiriens :) ) que de l'agriculture afin de nourrir les populations locales.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 2.

              Tiens, un exemple, la cote d'Ivoire. J'ai regardé parce qu'a ma conaissance c'est pas un des pays qui s'en sort le moins bien, et qu'il est pas forcément désavantagé du point de vue des ressources par exemple, mais sinon j'y connais pas grand chose.

              http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_la_C%C3%B4te_d(...)

              Avant la colonisation : commerce interne principalement, relativement prospère (je m'avance un peu), balayé par la traite des noirs et la colonisation, qui ont complètement transformé le pays.

              Le scénario a été le suivant : Indépendance en 1960 à 15 ans prêt par rapport à la fin de la guerre au Japon par exemple. Ensuite : chute des cours agricole, ça devient plus dur étant donné que c'est leur principale ressource (cacao+café). Ensuite : tentative de redressement économique, sans grand succès apparament, relative instabilité politique, coup d'état en 1999, ... Depuis quelques années, les exportations augmentent, la croissance est positive, mais le pays reste hyper endetté, rien de transcendant, ...


              On parle d'un pays qui avait des ressources. Et je vois pas trop ou placer l'autocomplaisance dans le tableau ... en même temps je vois pas trop comment comparer avec le Japon non plus.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 3.

              Je vais faire ouvertement mon avocat du diable, mais n'est-ce pas une excuse trop facilement avancée ?

              Il me semble d'ailleurs que les esclaves étaient souvent troqués avec les chefs de tribus indigènes locaux (donc des d'africains) profitant bien des richesses que pouvaient leur offrir les occidentaux. Donc sans la complicité de « responsables » déjà corrompus à l'époque l'esclavagisme n'aurait probablement pas eu ce malheureux succès. Alors forcement c'est bien pratique de culpabiliser les pays d'occident (qui ne sont pas pour autant innocent) dans le but d'obtenir de l'argent, mais il faudrait que ces gens regardent les erreurs commises par leur civilisation dans leur propre Histoire.
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par . Évalué à 1.

                Perso je portais même pas un jugement de valeur. Là ou je voulais en venir c'est que l'organisation en Afrique à complètement été tuée par la traite des noirs et la colonisation, les responsables je m'en fous ici.

                Après l'indépendance, ils sont repartis de pas grand chose, ils ont vécus "sous tutelle" pendant X temps, contrairement au Japon, qui avant la guerre s'était déja industrialisé un peu (ne serait-ce que pour construire des cuirassés).

                De quoi sont-ils repartis ? De bouts d'institutions que les colons avaient laissés, c'est un peu tout.
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Oui, enfin bon, quand certains pays d'Afrique arriveront au niveau du japon en 1960/1970 ... on a encore le temps.

                  Je veux bien croire que le Japon a eu un delta temps plus réduit (ou plus espacé si tu préfères), mais tu me feras pas croire qu'il existe un pays d'Afrique (hors afrique du sud) au même niveau que le Japon de 60/70 (oublie pas, on est en 2010 là bientôt...)

                  On peut sortir tout plein d'argument, mais quand on regarde le timing, on se dit que ... bah merde, ca bouge pas trop. C'est quoi le problème ? (concrètement)

                  Entre deux guerres ethniques, deux épidémies (les épidémies existent aussi en France a une époque: qu'est ce qu'on a fait: on a modifié nos conditions de vies, que ce soit humainement comme au niveau des infrastructures) et entre deux dictateurs, y a bien un moment quelqu'un qui va se dire « heu, c'est moi ou on a rien glandé depuis notre indépendance ? »

                  Et je parle pas des fonds envoyés aux pays en voie de développement (et je ne parle pas que de l'Afrique là) ...
                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Tu fais référence à ce genre de théories ?

                    http://en.wikipedia.org/wiki/Race,_Evolution,_and_Behavior
                    http://en.wikipedia.org/wiki/IQ_and_the_Wealth_of_Nations

                    J'ai trouvé ça cet aprem, en fouillant un peu ces histoires, le QI des Japonais à 106 et tout.

                    Lire les chapitres des controverses c'est toujours intéressant, certaines anecdotes sur les bonhommes sont croustillantes. Pour le reste, il faut toujours mettre en perspective le poids de ce genre de travaux par rapport au reste, et interroger des personnes du domaines, certains trucs sont plus du domaine de l'esbrouffe pour donner du poids que de vrais arguments scientifiques.

                    Genre interroger des gens du domaines, par exemple, pour connaître le degré de marginalité, d'acceptation, ou de controverse des théories dans la communauté. Et googler un peu, aussi.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Pour le japon après la seconde guerre mondiale on parle tout de même du miracle économique Japonais. Et c'est un ensemble de facteurs politiques internes avec de bons investissements (l'électronique) et l'aide des États-Unis qui ont permis ce « miracle ».
          D'ailleurs rien que le fait de ne pas avoir d'armée (pendant la guerre froide !) a permis d'économiser pas mal d'argent, tout en ayant la possibilité de vendre des armes aux autres pays.

          Tu n'as qu'à regarder la différence entre la Corée du Nord et la Corée du Sud pour voir qu'un même peuple peut avoir des destins différents selon l'histoire et un ensemble d'événements.

          y'a bien un problème de fond non ?

          Il y a toujours un problème de fond. Il y a eu un problème de fond lors de tout le moyen-âge pour les Européens pendant que de l'autre côté de la méditerranée les Arabes étaient très avancés scientifiquement et culturellement. Aujourd'hui c'est un peu l'inverse.

          J'ai l'impression que le problème de fond de nombreux pays Africain est un problème politique. Le manque de démocratie, le niveau de corruption et le manque de stabilité politique n'aident vraiment pas à l'instauration d'avancées.
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 3.

            D'ailleurs rien que le fait de ne pas avoir d'armée (pendant la guerre froide !) a permis d'économiser pas mal d'argent, tout en ayant la possibilité de vendre des armes aux autres pays.

            Le Japon avait une armée pendant la guerre froide et en a toujours une d'ailleurs (http://en.wikipedia.org/wiki/Japanese_Ground_Self_Defense_Fo(...) ). Alors certes c'est constitutionnellement une force de défense seulement mais le budget n'en est pas moins non négligeable, il est actuellement supérieur à celui de l'Allemagne ou de la Russie par exemple si j'en crois http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_and_federatio(...) . Je ne connais pas beaucoup de pays n'ayant pas d'armée du tout. L'islande me vient à l'esprit mais pour le reste ce sont presque tous des tout petits pays.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il me semble, que le Japon, comme l'Allemagne, s'est vu limiter son armée pendant longtemps après la guerre.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par . Évalué à 2.

                Ça a évolué assez rapidement, l'armée a été reconstituée dans les années 50 comme pour l'Allemagne (et pour en gros les mêmes raisons j'imagine).
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas d'armée mais que son développement était limité.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 2.

            » Tu n'as qu'à regarder la différence entre la Corée du Nord et la Corée du Sud
            » pour voir qu'un même peuple peut avoir des destins différents selon l'histoire
            » et un ensemble d'événements.

            Bel exemple.
            Instabilité politique =» exclusion des pays où vont faire une ''marketplace'' =» corruption en tout genre, etc... etc...
            Enfin bon, y'a aussi un peu la Chine comme cela. Quoique, y'a une stabilité politique: c'est toujours les mêmes ;-)

            » Il y a toujours un problème de fond. Il y a eu un problème de fond lors de tout
            » le moyen-âge pour les Européens pendant que de l'autre côté de la méditerranée
            » les Arabes étaient très avancés scientifiquement et culturellement.
            » Aujourd'hui c'est un peu l'inverse.

            Effectivement, j'y pensais aussi;
            L'inversion qui s'est opéré à une époque serait intéressante a étudier

            » J'ai l'impression que le problème de fond de nombreux pays Africain
            » est un problème politique. Le manque de démocratie, le niveau de
            » corruption et le manque de stabilité politique n'aident
            » vraiment pas à l'instauration d'avancées.

            Clairement oui;
            Tu vas pas installer une infrastructure coûteuse dans un pays où le chaos règne. (sauf si t'es copain avec le dict^H^H^Hprésident fraichement élu à 99%)

            On peut voir le même genre de microcosme ici: Pour une entreprise, c'est plus simple de s'implanter à Puteaux ou Issy (hors contexte impôts) que de s'installer à la cité des 4000.
            (Ca va être drôle à la « cité du cinéma » en seine-st-denis quand ils vont se faire chourer le matos tous les 10 jours ...)
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 0.

        Je suis étonné par le moinsage de ce commentaire.

        Je trouve qu'il est très pertinent, et que si ceux qui s'étonne du comportement d'une partie de nos concitoyens vivaient comme ces derniers (voir le commentaire moinsonné donc pour des détails), vous ne verriez pas les choses de la même façon.

        Je dirais même que la réaction de beaucoup d'entre vous ici est exactement la même que ceux « de couleurs qui nous poussent à devenir raciste » mais de l'autre côté du miroir : vous avez la haine et vous voulez les rejeter !
        Bah eux aussi ils ont la haine contre nous français (voir encore une fois le commentaire moinsonné pour les arguments), ce sont des humains, et ils sont aussi bêtes que nous.

        Et jusque là, je n'ai jamais vu que la haine contre la haine était une bonne solution pour régler ce genre de problèmes.

        Bien sûr leur attitude est conne, mais la votre l'est encore plus parce que vous pensez être ceux qui ont la raison de leur côté : tout ça n'a rien à voir avec l'âge, l'origine sociale ou ethnique.

        En gros, écouter l'enseignement du mutant né du croisement entre le Dalaï-Lama et Jésus et arrêtez la haine, c'est mauvais pour la santé !

        (En revanche si un connard vous emmerde et que vous pouvez lui botter le cul, je vous invite à le faire, mais on n'est pas obligé de haïr pour éduquer : )

        En espérant rendre mon commentaire caduque par le plussage du précédent : )
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 5.

        Faudrait arrêter de trouver des excuses bidons à ces personnes .... Il y a un moment ou il faut arrêter.

        Des personnes défavorisées j'en connais des tas, ce n'est pas pour ça qu'elles vont se mettre à agresser les gens dans la rue, surtout pour une clope.

        Non, la c'est un autre problème. Faut pas non plus tout mélanger.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 1.

          oui le tabac est trop chere !
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est un peu corrélé quand même, t'as plus de violence dans les quartiers dits défavorisés, c'est pas un hasard.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 1.

          En effet, tous les gens n'extériorisent pas de la même manière leur mal-être et leur colère... et encore heureux, parce que la méthode agressive est loin d'être la meilleure...

          Pour tout te dire, j'espère que ces violences proviennent d'un mal-être qu'il faut éradiquer et que l'homme ne naît pas foncièrement agressif.

          Et à part chercher du côté de leur environnement de tout les jours, du passé ou de l'images que les gens leur renvoient dans la tronche et qui peut conduire à une mauvaise estime de sois et par la suite des autres, je vois pas trop...
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour moi, la seule raison pour laquelle ces comportements sont si fréquents, c'est parce qu'on les a laissé se développer. Maintenant le retour arrière est impossible sans aller à la grosse confrontation.
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 6.

        ils sont très bien intégrés, je te rassure, ils se sont très bien adaptés.

        ce sont devenu des... prédateurs.
    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Des fois il se passe des choses marrantes: il y a quelques années, un type de 51 ans prenait tranquillement un café en terrase. Un gars s'approche et essaie de lui voler sa montre. Le voleur s'est réveillé à l'hôpital, le type s'appelait Dominique Valera, karatéka célèbre faisant au moins 4 heures de sport par jour depuis ses 14 ans, surentraîné...
      Commentaire de Valéra: "j'ai éteint la lumière..."

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 4.

        Enfin il faut faire attention à ce genre de réaction car il y a moyen de se retrouver facilement au poste de police et peut-être pire après. Self-défense oui, mais casser la figure pour corriger quelqu'un c'est un peu limite.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est vrai. Mais comme je le dis, le sentiment de frustration est important, et peu déboucher sur une telle réaction.
          Juste après avoir fini par réussir à partir, j'ai eu envie d'y retourner, et de les exploser tous les deux, je pense qu'il étaient à ma portée.

          Aujourd'hui je suis plutôt fier d'avoir été totalement non violent. Mais je ne sais pas comment je réagirai, si une telle situation se reproduit.
          En fait, se faire agresser, c'est aussi un choc émotionnel, et tu peux te découvrir des sentiments ou bien comportement que tu n'imaginais pas pouvoir avoir
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 2.

            Reprenant ton commentaire et celui du karateka d'au dessus. C'est pas le genre de trucs que vous etes censés apprendre en premier, la tempérance ?

            Éclater la gueule de quelqu'un parce qu'il a tenté de te piquer ta montre (ou meme parce qu'il a tenté de te casser la gueule), ce n'est en rien de la légitime défense. Ça s'appelle /faire justice soit meme/ et j'espère bien que le karateka en question a fini au poste.

            À ce compte là, on légitimise les vieux qui sortent avec un fusil pour faire taire les jeunes qui font la fete.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 4.

              Oui, oui, on est bien d'accord.

              Les arts martiaux se pratiquent en général comme un sport, je ne fais pas partie du GIGN, ni du SWAT, ou je ne sais quoi.
              Par conséquent, je ne me prépare pas a une agression dans la rue. Un combat sportif, et un combat de rue, ca n'a rien à voir:
              (le type a-t-il une arme, sait il se battre, si oui avec quelles techniques, est-il tout seul, est-il drogué, veut-il me voler, me tuer, s'amuser, etc.)

              Pour mon cas, a un contre un, contre quelqu'un qui ne sais manifestement pas se battre, j'ai pu rester parfaitement calme, et gérer la situation.

              S'il m'avaient attaqué les deux ensemble, ou que le premier type avait eu une arme, j'aurai surement pris peur, et là, bah je sais pas ce qui serait arrivé, mais je ne me serai sans toute pas laissé faire.

              Dans un combat sportif, il y a des règles, et la peur n'est pas là. Ça fait toute la différence. Dans la rue, tu ne connais pas les intentions du mec.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 3.

              "Éclater la gueule de quelqu'un parce qu'il a tenté de te piquer ta montre (ou meme parce qu'il a tenté de te casser la gueule), ce n'est en rien de la légitime défense. Ça s'appelle /faire justice soit meme/ et j'espère bien que le karateka en question a fini au poste."

              Pour la montre oui, par contre pour le gars qui essaye de te casser la gueule tu as parfaitement le droit de lui casser la gueule et c'est bien de la légitime défense. (enfin je crois, suis pas juriste m'enfin si se défendre d'attaque physique n'est pas de la légitime défense...)
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Bah ça dépend. Si tu te dis «eh, il a essayé de me péter la gueule, donc je vais lui péter la gueule !», c'est que c'est fini mais que tu veux en remettre une couche pour te venger. Si c'est lors d'une baston que tu n'as pas provoquée, dans le feux de l'action, c'est un peu différent.
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par . Évalué à 2.

                pour qu il y ai legitime defense il faut qu'il ne te reste que ce moyen, si tu pouvais t'enfuir il n'y aura pas legitime defense.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 3.

              Désolé, je vais être primaire, mais un mec qui essaye de me piquer ma montre, je lui retourne le bras. Self defense ou pas.
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                Pratiquant de savate-défense la règle en cas d'agression est :

                1- De toujours chercher à éviter / fuir
                2- Si impossibilité d'éviter la confrontation, la riposte doit être proportionnée à celle de l'agresseur ("équivalente")
                Exemples simples :
                - Ne pas le frapper avec une arme (couteau, ..) si il n'est pas armé
                - Ne pas lui briser les jambes si il était beurré et à peine capable d'envoyer un coup de poing.
                Sinon il est évident que l'on ne fera pas le décompte des bourre-pif...

                La riposte doit permettre la fuite ou de neutraliser l'agresseur.

                Sur l'exemple cité, du fait de sa bonne pratique du combat il n'avait pas à 'éteindre la lumière', lors d'un procès il aurait eu tords et éventuellement aurait dû payer des dommages et intérêts.
                Il n'avait pas l'excuse de la perte de maîtrise ou autre du fait de sa grande expérience; il aurait dû le contrôler et (en théorie) appeler la police.

                Se dire qu'on aurait pu donner une bonne leçon fait souvent parti du fantasme (on ne sait jamais ce qui peut se produire, un coup mal placé, etc..) et le risque que le pote d'à coté sorte un couteau et vous plante, fait que faire justice ne vaut pas le fait d'avoir réussi à éviter la confrontation.
                Je tiens ces conseils de pratiquants expérimentés et souvent fonctionnaire de police/gendarmerie, je leur fais confiance.

                Personnellement garder son calme et montrer que l'on a pas peur (prêt à en découdre) suffit bien souvent à faire hésiter l'autre... reste à en avoir la lucidité.
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Pour avoir pratiqué du Krav, c'est un peu près le même principe, et mes profs de krav ont toujours annoncé la couleur: ne pas utiliser cela pour se défouler;
                  Dans le cadre d'une confrontation, tenter de fuir, et n'utiliser les techniques que lorsque vous n'avez plus le choix.
                  Enfin bon, y'a la théorie et la pratique. En pratique, un mec qui me chauffe un peu trop, je sais pas comment je réagirais, c'est quitte ou double en sorte
                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Il me semble qu'en France, l'utilisation du krav maga est interdite.
                    Et que toute utilisation du krav sera comparée à celle d'une arme (et donc, le gars a voulu te donner un bourre-pif, t'as répondu avec un "concasseur latéralo-nasal", c'est une arme, tu perds au jeu de l'équivalence)
                    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Il me semble qu'en France, l'utilisation du krav maga est interdite.
                      Et que toute utilisation du krav sera comparée à celle d'une arme (et donc, le gars a voulu te donner un bourre-pif, t'as répondu avec un "concasseur latéralo-nasal", c'est une arme, tu perds au jeu de l'équivalence)

                      Non.
                      Tu as d'ailleurs des cours de krav maga.

                      Par contre, et c'est vrai pour TOUS les arts martiaux, c'est qu'à partir d'un certain niveau de maitrise (souvent le 1er dan (ceinture noire)), ton corps est effectivement considéré comme une arme (parce que tu "maitrise").
                      Non pas que tu n'as pas le droit de te défendre, mais que tu dois utiliser un "moyen proportionné à la gravité de la menace".
    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

      Posté par . Évalué à 10.

      tiens a propos de completer l'education des parents.

      situation : Parking de supermarché

      ma femme appercois une place, et s'y rend pour se garrer, pas pressé du tout, elle commence a se garer lorsque soudainement un homme qui voulait apparement la meme place descend de la voiture et se met à l'insulter ET cracher sur sa voiture (sur la vitre conducteur tant qu'a faire) (c'etait pourtant un blanc comme quoi...)

      bon la elle prenait une pillule contraceptive un peu forte ce qui la transforme en specialiste du wuchu avec les nerfs a fleurs de peau \o/

      elle descend de la voiture, et lui colle (donne ?) la plus grosse baffe qu'il m'est etait donné de voir. S'ensuit un vol de nom d'oiseau puis elle est parti faire ses courses comme bonne menagere de moins de 50 ans.

      personnellement je suis sur que cette personne ne crachera plus jamais sur une voiture :-D. N'hesitons pas a completer l'education de nos citoyens.
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 2.

        En plus, il a du avoir la honte de sa vie.

        "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 4.

        Là tu prends le risque de faire le bonheur de ton carrossier (mais probablement pas celui de ton assurance). Une situation similaire m'est arrivée et l'ironie veut que le vandale ai endommagé une partie de la voiture qui était déjà abimée (en plus avec témoins, c'était impeccable). Bref merci à lui.
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 3.

        Ta femme a la chance d'être ... une femme ;-)
        Parce que t'aurais fait cela (en tant que mec), le mec serait revenu te ruiner la gueule (ou tenter) et/ou (au pire) te ruiner ta voiture avec (et faire popo sur le capot *gift*)
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 2.

          je ne crois pas, quand tu recois le premier coup de maniere ferme et sans appel, un peu comme ici :) cela calme un petit peu. Je soupconne aussi qu il savait que cracher sur une voiture ce n'est pas un geste citoyen.

          mais je ne m'inquietais pas pour ma femme, elle est vraiment comme un fauve drogué en manque(quand elle prend la pillule), je m'inquétais plus pour le charmant jeune homme avec des problemes salivaires.
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Parce qu'elle a malgré tout eu à faire à un homme qui savait se maitriser un minimum.

            Il y en a qui on fini dans le caniveau pour moins que ça.

            La limite entre se faire respecter et se mettre en danger est parfois mince.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 2.

              justement la limite il faut l'imposer, ne rien faire sous pretexte de se prendre une raclée c'est peu judicieux. Dans mon exemple le fait d'avoir craché et d'etre puni pour cela l'empechera de recommencer.

              je vais tenter une analogie foireuse :).

              L'ANNEXION ALLEMANDE DES SUDETES

              Après la prise du pouvoir par les Nazis en 1933, l'Allemagne exigea l'inclusion de la population ethniquement allemande de Tchécoslovaquie dans le Reich allemand. En 1938, Hitler brandit la menace d'un guerre européenne si les Sudètes, zone frontière de la Tchécoslovaquie avec une importante population d'ethnie allemande, n'étaient pas cédés à l'Allemagne. Les dirigeants britanniques, français, italiens et allemands prirent part à une conférence les 29 et 30 septembre 1938 à Munich. Dans ce qui fut connu ensuite sous le nom d'Accords de Munich, ils acceptèrent l'annexion allemande des Sudètes en échange de la promesse de paix d'Hitler.

              http://memorial-wlc.recette.lbn.fr/article.php?lang=fr&M(...)

              j'avais vu un reportage qui montrait que la Tchécoslovaquie etait convenablement armée pour resister a l'armée allemande.

              un parking de supermarché n'est pas une guerre entre nation, mais a un moment il faut savoir dire stop. Et penser au autres personnes qui vont croiser ce genre de personne.
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                Magnifique point Godwin. ;-)
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 3.

                  tu devrais relire :

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin

                  la c'est juste un exemple ou un fort frappe jusqu'a ce qu'on l'arrete, alors qu'a la base un faible aurait pu lui resister pour lui montrer que bon il n'est pas si fort

                  je ne traite personne de nazie, ni ne fait de comparaison avec le nazisme. tu es nouveau sur internet ?
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Et l'armée française était considérée comme l'une des plus puissantes au monde à la même époque, avec le résultat que l'on sait.
                Ça ne veut pas dire que les tchècoslovaques auraient pu vraiment résister à la Wehrmacht.
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 2.

                  si tu regarde l'historie du pays suscité (trés chiant a ecrire :), ils ont mis pas mal de branlée a hitler avant le dementelement par la volonté de paix de la france, l'angleterre etc...

                  un peu comme si la france se disait mais merde ! il vont nous l'enerver notre hitler.

                  c'est les accord de munich qui a permis l'annexion de la tchecoslovaquie. avant le pays se debrouiller pas trop mal a gerer hitler.

                  note que je ne dis pas qu il avaient la meilleur armée du monde mais que leurs resistance aurait empecher hitler de continuer ses invasions.

                  tres bon resumé :

                  http://www.radio.cz/fr/article/45344

                  courte citation:

                  Dans des régions, le long des frontières de la République tchèque, on trouve aujourd'hui encore des constructions gigantesques en béton et en fer en état de conservation différent. Il s'agit de l'ancien système de fortifications édifié dans les années 1935 - 1938 pour la défense de la République tchécoslovaque contre Hitler. Cette défense est devenue, hélas, impossible, après que la conférence de Munich a laissé Hitler annexer les territoires limitrophes tchécoslovaques. Les fortifications le long de la frontière sont des témoins tacites de ces événements dont 65 années nous séparent, cette année...



                  et j'avais vue un film de propagande de l'epoque ou hitler visité les fortifications avec le sourire. Il n'a pas eu a les enlever par la force.
    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      « En tout cas je comprends bien ta frustration et ton énervement, et je pourrai même comprendre que certaines personnes virent dans le racisme après une telle expérience »

      Ouahou, « comprendre » !?
      Dans ce cas, tu comprendras aisément les non-blancs, lassés de subir un racisme lié à leur couleur de peau, fassent du racisme anti-blancs.

      En tout cas, moi je ne pourrai pas le comprendre. Répondre à la haine par la haine n'a jamais été très sain.
      Il y a trop de cons sur terre pour qu'on en fasse autant.
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par . Évalué à 4.

        Comprendre ne veut pas dire approuver. De la même manière je pense que oui, je peux comprendre le racisme anti-blanc.
        Pour moi c'est un peu le même mécanisme qu'un avocat défendant un criminel.

        A mon avis tu n'utilise simplement pas le mot "comprendre" dans le même sens que moi.
        De plus, lutter contre quelque chose que l'on ne comprends pas, c'est pas du tout évident.
        Un peu comme tenter de soigner une maladie sur laquelle on ne connait rien. Tiens, on a qu'a essayer une saignée, peut-être...
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          >>> le racisme anti-blanc.

          Le racisme anti-blanc n'existe pas. Il y a une détestation de la race blanche par une certaine catégorie de personne, mais en aucun cas, je n'ai entendu ce genre de personne assumer le faite que la race noire est supérieure à la race blanche.

          Les insultes anti-blancs, c'est plus de la frustration envers une catégorie dirigeante. Parce que la classe dirigeante en france est constituée très majoritairement de blanc.
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par . Évalué à 0.

            Le racisme anti-blanc n'existe pas. Il y a une détestation de la race blanche par une certaine catégorie de personne, mais en aucun cas, je n'ai entendu ce genre de personne assumer le faite que la race noire est supérieure à la race blanche.

            Haha, la bonne blague...
            La, comme ca, a froid, sans reflechir:
            http://en.wikipedia.org/wiki/Ice_Cube

            Ecoute amerikkka's most wanted, death certificate, the predator, lethal injection.
            ce mec est (etait?) un expert en pamphlet anti blanc.. Et aussi anti juif. Et anti asiatique. Et anti riche. Et anti black qui sont pas a donf dans la culture black.
            En fait il etait un peu anti-"tout le monde sauf mes potes".

            Et il est loin d'etre le seul. Par contre il est connu et a ete beaucoup mediatise.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              c'est quand même pas un courant majoritaire en France
              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par . Évalué à -1.

                Ce qu'il faut pas lire des fois quand meme...

                Nan, c'est clair, c'est juste frequent chez les caillera non blanches, ca represente personne...

                Les vrais caillera hein, celles qui tapent, volent, aggressent, pas les baltringues qui se sapent en costela jaune possin pour se donner un style.
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 0.

                  jamais cru que je serais un jour (plus ou moins, relativisons) d'accord avec thedude.
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Et tu crois que ces gens là, ces vraies cailleras, tapent, volent, aggressent parce qu'elle trouve que leur « race » est meilleure que la blanche ?

                  Ou c'est juste de la haine liée à la société dans laquelle ils vivent parce qu'ils considèrent que les blancs sont plus chanceux, préférés, considérés supérieurs à eux par les pouvoirs publics et cie ?

                  Perso, j'opterais pour la seconde, par contre je dis pas si ils ont raison ou pas de percevoir la société comme ça, ni si ils ont raison d'y réagir comme ça (mais j'aurais envie de dire : oui, non).
                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par . Évalué à 2.

                    préférés, considérés supérieurs à eux par les pouvoirs publics
                    C'est nouveau ça vient de sortir ?
                    les entreprise privée et/ou les "citoyens", je pourrai encore comprendre, mais les pouvoir publics...
                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Et tu crois que ces gens là, ces vraies cailleras, tapent, volent, aggressent parce qu'elle trouve que leur « race » est meilleure que la blanche ?
                    Pas tous mais yen a un paquet ...

                    Ou c'est juste de la haine liée à la société dans laquelle ils vivent parce qu'ils considèrent que les blancs sont plus chanceux, préférés, considérés supérieurs à eux par les pouvoirs publics et cie ?
                    Ben disons que leur attitude n'aidera pas à changer la vision de la "société" ... et encore je suis quasi convaincu que des racistes yen a pas tant que ça .....

                    la "société" est une excuse pour bien des gens ......
                    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      >>> Pas tous mais yen a un paquet ...
                      >>> je suis quasi convaincu que des racistes yen a pas tant que ça .....

                      Ca existe des statistiques là-dessus ?
                      C'est basé sur ton expérience personnelle ?
                      C'est basé sur ton ressenti par rapport à ce qui transparait des médias ?

                      Ca ressemble sacrément à des préjugés infondés.
                      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Ca existe des statistiques là-dessus ?
                        Ca m'étonnerait ... Mais si toi tu as des statistiques qui abondent dans ton sens, vas-y ...

                        C'est basé sur ton expérience personnelle ?
                        entre autres ....

                        C'est basé sur ton ressenti par rapport à ce qui transparait des médias ?
                        Surtout pas. Les médians ne font que dans le spectaculaire et passent sous silence beaucoup de choses qui mériteraient d'être mis à jour ....


                        Ca ressemble sacrément à des préjugés infondés.

                        Ce ne sont pas des préjugés, mais une vision (qui est certainement partielle) des choses ...
                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Et tu crois que ces gens là, ces vraies cailleras, tapent, volent, aggressent parce qu'elle trouve que leur « race » est meilleure que la blanche ?
                    J'en ai personnellement aucune idee, mais mon petit doigt me dit qu'il n'y a pas de lien de cause a effet.

                    C'etait juste un exemple, le racisme anti blanc, ca existe depuis un certain temps quand meme, redescendez sur terre les gars, ya des cons aussi chez les reunois, les reubeus, les asiat', les ...
    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

      Posté par . Évalué à 4.

      La finalité des arts martiaux n'est pas le combat mais la maîtrise de soi et de ses adversaires.

      J'ai en mémoire cette anecdote d'aïkido où un ceinture noire rencontre dans le métro un ouvrier japonais qui demandait de façon agressive de la monnaie pour s'acheter le saké lui permettra d'oublier sa journée. Le pratiquant commençait à se mettre en condition pour régler son compte à ce type qui commençait à dépasser les limites. Puis un vieil homme est arrivé et à commencer à parler au type agressif. Il lui a poser des question, lui a raconté des histoires, que lui aussi aimait bien le saké, qu'il avait l'habitude d'en boire avec sa femme. Au bout de quelques temps, l'homme agressif était en train de pleurer dans le bras du vieil homme. Ce vieillard était un maître en art martiaux.

      Le combat est parfois nécessaire, il faut être préparé pour. Mais partir avoir combattu est souvent le meilleur des choix. surtout dans une société comme la notre où riposter ou suivre un code peut facilement se retourner contre nous, du genre : « on était tranquillement assis quand il nous a agressé tous les 3 ».

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

      Posté par . Évalué à -1.

      > je pourrai même comprendre que certaines personnes virent dans le racisme

      En même temps, on culpabilise d'être raciste dès qu'on reconnaît qu'un racisme anti-blanc existe autant que le racisme anti-non-blanc. Ça en devient névrotique :/

      En tout cas, bravo pour ta maîtrise de soi !

      Étienne.
      • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        >>> on reconnaît qu'un racisme anti-blanc existe autant que le racisme anti-non-blanc.

        J'ai toujours eu beaucoup de mal quand une "caste" dirigeante se plaint.

        Parce qu'on peut dire ce qu'on veut, le racisme anti-blanc est sans doute très désagréable, mais il n'empêche pas (ou très rarement) de trouver un travail ou un logement.

        Personnellement, je suis bien content d'être homme blanc, la vie est quand même plus facile que pour une femme noire.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 7.

          Premièrement je ne me rappelle pas m'être plaint de quoi que ce soit. Finament j'ai plutôt appris des choses sur moi-même, en éprouvant des sentiments que je ne connaissais pas chez moi, puis en étant capable, avec le temps de relativiser, et de ne pas faire de généralisation fausse.

          (au passage, la généralisation est quand même intéressante, car même si cela est complètement illogique, c'est paradoxalement un raisonement intuitif chez l'homme, qui permet de découvir des propriétés interessantes, à partir d'un exemple. Le tout est de savoir reconnaitre qu'une généralisation est fausse, ou de prouver de manière logique, que ce que l'on a déduit est vrai)

          fin de la parenthèse.

          Et donc selon toi je devrais fermer ma gueule, parce que la position des blancs, dans ce pays, à l'heure actuelle est plus favorable au blanc?

          Je ne pense pas. Car je suis peut-être idéaliste, mais si je fais cela, je sous entends le fait que les blancs dominent le reste de la population française, et cette idée de ne me plait pas vraiment non plus.

          Je répète, si on ne lutte pas contre *tous* les racismes, ben en fait on ne fait qu'alimenter un autre racisme.

          C'est d'ailleur un problème qu'on a en France, je pense, on sur-victimise certaines "catégories" selon des critères "raciaux", ou religieux, et catégoriser c'est un peu poser les base du racisme.

          Ce qui peut être bien pratique pour certains d'ailleurs, diviser pour mieux régner, etc.
          Mais bon, il est tard et je suis fatigué, je devient peut-être un peu parano.


          Par ailleurs ils est "amusant" de constater que les préjugés existe partout, et dans tous les sens. Un exemple que je connais pour l'avoir entendu de la bouche des gens de là-bas, lors de voyages en Asie, selon certain, les blancs serait supérieurs et plus intelligent, donc les gens qui pensent ça se mettent eux-meme en position d'infériorité. Par ailleur, dans le même pays, certains considère que les blancs ne sont pas dignes de confiance, sont des buveurs, et sont infidèles (ll se croient donc supérieurs au blancs).

          Tout ca pour dire que les préjugés existent partout, et sont tout aussi faux, où que ce soit.

          Bonne nuit!!
          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            >>> Premièrement je ne me rappelle pas m'être plaint ...

            Faut se détendre, je ne me rappelle pas répondre à ton commentaire.

            >>> Et donc selon toi je devrais fermer ma gueule...

            DRINNGGGG!!! Tu exagères. Je n'ai pas parlé de fermer sa gueule, mais juste de relativiser un peu.

            >>> je sous entends le fait que les blancs dominent le reste de la population française...

            C'est pourtant le cas. Il faut regarder la vérité en face. Ce n'est peut-être pas plaisant.

            >>> Si on ne lutte pas contre *tous* les racismes, ben en fait on ne fait qu'alimenter un autre racisme.

            Je persiste et signe, il n'y a pas de racisme anti-blanc en France. Des incompréhensions, un malaise, des violences verbales voir physiques d'individus, OUI. Mais une ségrégation générale de la société envers les blancs. Non. Ce n'est pas la même chose pour les noirs, même si on est pas au niveau de l'apartheid.

            >>> On sur-victimise certaines "catégories"

            Je n'adhère pas à ce concept. Désolé si ca te défrise. Certaines catégories se sont organisés pour lutter contre les discriminations, il faut dire que certaines catégories ont subit de lourdes pertes. Cela n'efface pas les discriminations de la catégorie à coté, mais chacun sa croix.

            Si tu estimes que le racisme anti-blanc n'est pas assez dénoncé, n'hésite pas à faire une association qui lutte contre.

            >>> Catégoriser c'est un peu poser les base du racisme.

            Non, catégoriser, c'est comprendre. C'est pour ça que j'aimerais avoir des vrais études suivant des critères physiques où religieux. Aujourd'hui, on se réfugier derrière le politiquement correct et on est incapable de se baser sur des études concrètes. Ca n'aide pas.

            Comme disait coluche: "Mieux vaut être Blanc, riche et en bonne santé que noir pauvre et malade."

            >>> les préjugés existent partout, et sont tout aussi faux, où que ce soit.
            Un préjugés n'est pas par nature faux.
        • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

          Posté par . Évalué à 4.

          Caste dirigeante ? Ce n'est pas parce qu'on est un homme blanc qu'on a forcément toutes les portes ouverte et tous les pouvoirs. Il suffit de vivre un peu en marge de la société pour voir qu'on te regarde comme une merde quand on se retrouve confronter à la « caste dirigeante » constituée de quelques hommes blancs. tu sais, tes frères de blancheur. C'est peut-être mieux que d'être de couleur et d'être traité comme une sous-merde par les mêmes types mais ce n'est pas ce que j'appellerai le privilège de classe dirigeante.

          Il n'y a pas que le racisme qui ferme les portes, il y a aussi les préjugés.

          Ce que j'aime bien dans ce type de discours c'est qu'il y a une sorte de culpabilité forcée de l'homme blanc parce qu'il est blanc et que les autres minorités ne le sont pas. Mais c'est pareil dans toutes les races, des asiatiques vont considérés les blancs et même des ethnies « jaunes » comme des sous-merdes, des noirs vont aussi faire de même. Il n'y a pas d'exclusivité homme blanc sur ça.

          J'ai entendu une fois à la radio un noir africain qui racontait comme les noirs américains les traitaient, c'était pour eux des primitifs, limite le sauvage avec son os dans le nez tout juste bon à lancer la sagaie. Il le faisait avec un grand sourire, c'était la seule différence.

          The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

          • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            >>> on est un homme blanc qu'on a forcément toutes les portes ouverte

            Non, pas toutes, mais il faut regarder la potentialité. Et être blanc est un avantage dans la société d'aujourd'hui. Tout comme être un homme est un avantage quand on veut être cadre dirigeant d'une grande entreprise. Tout comme être beau est un avantage sur les moches.

            >>> il y a une sorte de culpabilité forcée de l'homme blanc

            Non, aucune culpabilité. Juste une réalité. Le racisme anti-blanc est juste désagréable (à cause d'insultes ponctuels), mais n'aura aucune influence sur ta vie de tout les jours dans notre société. Etre noir aujourd'hui, c'est être potentiellement exposé à se voir refuser un appart, un job, de devoir justifier le fait d'être Français...

            Etre blanc est donc potentiellement un avantage, il faut en être conscient, et si tu as une propension à l'humanisme, faire en sorte que les mentalités changent.

            Pas de culpabilité ici.

            >>> J'ai entendu ...
            La connerie n'a pas de couleur.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 3.

              > Le racisme anti-blanc est juste désagréable (à cause d'insultes ponctuels), mais n'aura aucune influence sur ta vie de tout les jours dans notre société.

              La violence reste de la violence quelle soit verbale ou physique, elle a une influence sur la vie des personnes. Ce que tu es en train de nous faire est un remake des racismes défendus par des associations diverses qui se battent à coups de « le racisme que je défends et plus important que le tiens ».

              Tu iras sortir ta phrase sur le racisme « anti-blanc » qui n'a pas d'influence au blanc de la classe dirigeante qui sortait des transports en commun et s'est pris un coup de couteau/cutter/poing parce qu'un groupe d'une classe dirigée a eu l'impression que le blanc les a regardés d'un air arrogant ou à la femme qui a été violée parce qu'elle était blanche et que c'est un moyen d'affirmer son égalité, voire sa supériorité, en allant niquer une femelle de la classe dirigeante.

              Ta « réalité » pue autant que celle qui consiste à dire qu'une fille qui se trimballe avec le cul et les seins presque à l'air ne cherche qu'à se faire sauter, alors tant pis pour elle si elle se fait prendre de force par un inconnu dans un coin discret. Pour continuer dans le sordide, on pourra aggraver la responsabilité de la fille car elle avait le choix de ses vêtements, contrairement à l'individu qui n'a pas le choix de la couleur de sa peau (sauf si il a les relations de MJ et qu'il est encore en vie).

              Pour aller dans une direction à peine peu différente, nous pourrons prendre exemple sur une famille juive, bon train de vie, enfants qui vont dans de bonnes écoles, qui pourra joyeusement se faire insulter par tous sans avoir à dire mot car elle fait parti de la classe dirigeante et qu'elle est bien servie. Puisque tout ceci n'a aucune influence sur la vie de ses membres, doit-on appeler ça du racisme soutenable ?

              Le racisme n'est pas à minorer parce que si ou parce que ça, c'est du racisme et c'est subi en tant que tel.

              The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

              • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                C'est quoi ces exemples à la con ? du fanzine du FN ?

                Nier l'évidence d'un échelle de valeur est quand même bien étrange.

                C'est fou de considérer qu'
                - Une injure à cause d'un critère racial.
                - Un refus de location/job à cause d'un critère racial.
                - Une agression physique à cause d'un critère racial.
                - Un viol raciste.
                - Exterminer une population à cause d'un critère racial.

                Ca a le même degré d'importance.

                L'auteur du journal s'est fait insulter, il ne sait pas fait violer sur son Vélib, un peu de retenue.
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 1.

                  L'auteur du journal s'est fait insulter, il ne sait pas fait violer sur son Vélib, un peu de retenue.
                  Mais cela n'excuse en rien l'insulte.
                  De même qu'être blanc, excuse, faire partie de la "classe dirigeante", n'excuse en rien le fait d'être l'objet de racisme.

                  Le racisme EST du racisme, qu'il soit dirigé vers un blanc, un noir, un <je sais pas quoi>.

                  C'est comme la "discrimination positive", c'est de la discimination, bordel de merde!
                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    >>> Le racisme EST du racisme
                    Oui, oui. la mer est bleu, et les petits poissons verts. Sinon, il y a des degré de gravité, même dans le racisme.

                    >>> C'est comme la "discrimination positive", c'est de la discimination, bordel de merde!

                    Non, c'est de la discrimination. Pas la peine d'être vulgaire, ca ne rend pas intelligent. Sinon, là, tu es en hors sujet.
                    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                      Posté par . Évalué à 3.

                      > Sinon, il y a des degré de gravité, même dans le racisme.

                      Oui, il y a des peuples qui méritent plus de respect que d'autres (sic).

                      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

                    • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Sinon, là, tu es en hors sujet.
                      Tiens le racisme n'est pas de la discrimination ? Ca vient de sortir ?
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 0.

                  > C'est quoi ces exemples à la con ?

                  C'est la projection de ton schéma d'idée : Les actes racistes envers les blancs sont peu gênants parce que le blanc fait parti de la classe dirigeante.

                  The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    >>> C'est la projection de ton schéma d'idée :

                    Du délire. C'est ta projection délirante de ce que tu as voulu lire. Tu n'as pas honte de déformer les propos comme ça ?
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 3.

                  > L'auteur du journal s'est fait insulter, il ne sait pas fait violer sur son Vélib, un peu de retenue.

                  On ne sait pas pourquoi la personne a réagi de cette manière. Peut-être était-elle mal lunée, peut-être avait-elle été énervée par autre chose ? La retenue aurait été de ne pas forcément associer ça à une réaction raciste.

                  The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

                  • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    >>> La retenue aurait été de ne pas forcément associer ça à une réaction raciste.

                    Je suis fort aise de te voir revenue à des propos plus cohérents. Alors, avant de parler de filles qui se font violer, tourne X fois ta langue dans ton clavier.
                • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Malhereusement c'est en considérant que ces comportements n'ont pas le ême degré d'importance qu'on banalise ces comportements et qu'on en arrive à des extrêmes .... Les pires horreurs de l'humanité, les massacres ne se sont pas fgait d'un seul coup mais sont le résultat d'une accumlation de comportements de ce genre, qui petit à petit ont mené aux pires massacres.

                  Le racisme anti-blanc existe, même si aujourd'hui celui-ci n'est pas aussi "étendu" que le racisme envers d'autres; Si on l'ignore, un jour ça va pêter.
            • [^] # Re: Je comprends ton sentiment

              Posté par . Évalué à 2.

              Non, aucune culpabilité. Juste une réalité. Le racisme anti-blanc est juste désagréable (à cause d'insultes ponctuels), mais n'aura aucune influence sur ta vie de tout les jours dans notre société.
              Va vivre dans certains quartiers et tu ne diras plus ça .....

              Le racisme existe chez les blancs comme chez les autres; Hereusement tous ne sont pas racistes, mais il existe quand même.
  • # Agressivité des cadres d'une grande entreprise du secteur bancaire

    Posté par . Évalué à 3.

    Hier, comme tous les jours, je suis prestataire au siège d'une grande banque d'affaires et je passe quelques instants à la machine à café. Je mets la monnaie, j'appuie mais ça ne marche pas. Un autre employé de la banque, qui se trouve être un responsable de secteur, s'impatiente derrière.

    Quand je lui demande gentillement s'il ne saurait pas pourquoi ça ne marche pas, il fait une manip dessus (il faut dire qu'il doit avoir l'habitude) et me dit "Vous avez des problèmes". Le "vous" n'est pas pour me vouvoyer mais pour s'adresser à nous les prestataires qui le faisont tant chier.

    Il prend alors un ton assez désagréable et dit qu'il faut arrêter de faire perdre du temps à tout le monde avec la machine à café, qu'il est super vénère parce qu'il a plein de boulot à faire et pas de temps à perdre et qu'en plus il s'en "bat les couilles" et qu'il aimerait bien me "casser la gueule".

    Sur le coup, j'ai été scotché par tant d'agressivité gratuite. J'ai même essayé d'arranger le truc en disant "OK pas de problèmes, c'est bon, merci", il conclut par un "ta gueule !" donc impossible de dialoguer.

    Je finis par prendre mon café et je repars bosser.

    Je voudrais préciser tout de même qu'il s'agissait d'un môssieur tout blanc sans aucun accent et avec un beau costume, et en dehors de la mauvaise humeur dans laquelle il devait être, il a dû me prendre pour un espèce de presta glandeur et fainéant, et encore là je ne parle même pas de racisme anti-noir.





    Ce "remake" a beau être totalement fictif, c'est juste pour dire que ce genre d'histoire arrive partout, à tout le monde, dans toutes les catégories sociales et que partout on trouvera des gens cons, des gens énervés et des gens pour qui c'est pas leur jour. Tu fais des présomptions invérifiables ("il a du me prendre pour un bobo") alors qu'à priori ça n'est ni un question de couleur, ni de classe sociale.
  • # Vélib

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Pire : Au poste et menotté parce que le Velib était cassé http://www.rue89.com/2009/07/09/au-poste-et-menotte-parce-qu(...)

    Par ailleurs, si le système de vélos en "libre accès" est un succès public, le vandalisme a également dépassé les prévisions...
  • # Ajoute une entrée

    Posté par . Évalué à 3.

  • # Tsss tss tsss

    Posté par . Évalué à -10.

    Tant mieux !
    Je trouve ça très bien, le gars n'est pas la pour faire du support client, je pense que ça doit le gaver d'avoir tous les utilisateurs de vélib' qui viennent le saouler parce qu'ils arrivent pas!
    Outre le fait que le monsieur ça doit le gaver, les vélib c'est aussi mâââââl que Tronche de Bouc(facebook pour les incultes).
    À votre avis... pourquoi on vous offre les 30 premières minutes gratuites et pas plus? Pourquoi on fait payer ceux qui font de la balade?
    Tout simplement parce que mister JCDecaux n'en a rien à faire des gens qui se baladent, il peut pas leur coller un panneau publicitaire dans la face.
    Lorsque vous faites un déplacement en vélib de moins de 30mn, vous faites un déplacement, dans 90% des cas, DIRECT, on peut donc connaitre à peu près de façon certaines le chemin que vous aurez pris en vélo, sachant qu'on connait votre nom et prénom(via votre carte bleu), un petit recoupement d'information via d'autres services où vous vous seriez inscrit comme les "cartes Smiles", on connait votre age, votre adresse, et probablement votre "profession".
    À partir de là, JCDecaux offre une valeur ajoutée à leurs clients en les facturant plus cher parce qu'ils permettent de mettre de la publicité ciblée aux étudiants sur les chemins matinaux des étudiants, pareil pour les secrétaires, et pareil pour les chomeurs...
    Et là je ne parle que de l'application simplement marketing de vos informations personnelles, ensuite je n'imagine même pas ce qu'ils font comme études derrière en fonction de l'age du trajet, etc... pour utiliser notre temps cerveau!

    Une seule chose : ne pas utiliser ces biiiiiip de vélib non-intérropérable, non libre, à qui vous donnez ENCORE des informations personnelles de votre plein grès.
    Allez dans des associations qui promouvoient l'usage de vélo, adhérer et acheter un vélo, vous en avez pour 30/40€, et votre vie privée un peu mieux protégée.
    • [^] # Re: Tsss tss tsss

      Posté par . Évalué à 10.

      ALors ça c'est un hors-sujet d'un fort beau gabarit !
    • [^] # Re: Tsss tss tsss

      Posté par . Évalué à 2.

      À votre avis... pourquoi on vous offre les 30 premières minutes gratuites et pas plus? Pourquoi on fait payer ceux qui font de la balade?

      Peut-être que le but des vélibs est de développer un mode de déplacement alternatif dans les villes pour repenser l'urbanisation. Pas de permettre aux touristes de garder le vélo pendant qu'ils sirotent un verre à la terrasse d'un café.
      D'ailleurs qui est à l'origine de l'opération ? Decaux pour pouvoir faire des stats sur des données personnelles et gérer tous les panneaux publicitaire ? Ou la mairie de Paris qui voulait développer le vélo ?

      Je ne nie pas l'utilisation qui pourraient (peux?) être faites des données des vélibs, mais je vois plutot ca comme une cerise sur le gateau. Le but premier n'est pas ca.

      D'ailleurs ce n'est pas la mairie de paris qui gère les abonnements (et donc les données des trajets) ? Car c'est bien elle qui touche l'argent, non ? La mairie redonne ensuite toutes ces données à JC Decaux ?
      • [^] # Re: Tsss tss tsss

        Posté par . Évalué à 2.

        "D'ailleurs qui est à l'origine de l'opération ? Decaux pour pouvoir faire des stats sur des données personnelles et gérer tous les panneaux publicitaire ? Ou la mairie de Paris qui voulait développer le vélo ?"

        Réponse : la mairie de Lyon (bah oui, le principe a quand meme été inauguré avec les velov', ce que beaucoup de parisiens - et même de journalistes - semblent oublier : je me souviens d'avoir vu cela présenté comme une innovation de la mairie de Paris au 20H !)
        • [^] # Re: Tsss tss tsss

          Posté par . Évalué à 4.

          Et non ! C'est La Rochelle qui a commencé en... 1974. Plus tard, il y a eu une version automatisée à Rennes.

          [[Vélopartage]]
          • [^] # Re: Tsss tss tsss

            Posté par . Évalué à 1.

            Au temps pour moi ! Je viens d'apprendre quelque chose là !

            De toute facon mon commentaire etait hors-sujet et n'avais pour autre but que de gueuler contre le "pariscentrisme" (oui, je viens de l'inventer celui la, et alors ?).

            Marre d'entendre à la radio "gardez le sourrire malgré le mauvais temps" alors que je n'ai pas vu un seul nuage de toute la journée, simplement parce que le présentateur radio a oublié qu'il existait autre chose que Paris. Et encore, s'il ne s'agissait que du temps et que de la radio....


            Voila, ca c'est fait. On peut refermer le Hors-Sujet et reprendre un troll normal !
            • [^] # Re: Tsss tss tsss

              Posté par . Évalué à 0.

              Quel pariscentrisme ? Je sais très bien que les vélos en libre-service ne sont pas nés à Paris.
              Mais on n'a pas le droit de demander qui de la ville de paris ou de Decaux est à l'origine de la transposition de ce service à Paris ? En tout cas, ce n'est pas la ville de Lyon...

              Désolé mais ta gueulante est totalement injustifiée. Tu as lu de travers, alors qu'on ne fait que parler du projet vélib et de son marché entre Paris et Decaux.
              • [^] # Re: Tsss tss tsss

                Posté par . Évalué à 2.

                "Désolé mais ta gueulante est totalement injustifiée. Tu as lu de travers, alors qu'on ne fait que parler du projet vélib et de son marché entre Paris et Decaux. "

                Je l'ai dit : mon commentaire etait totalement Hors Sujet.

                "Quel pariscentrisme ? Je sais très bien que les vélos en libre-service ne sont pas nés à Paris."

                Pas dans ton commentaire ni spécialement sur ce site, mais plutot un peu partout dans la société francaise.



                Encore une fois, désolé pour le hors sujet !
                • [^] # Re: Tsss tss tsss

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Mouais..., alors pourquoi tu as quoté ma question pour ensuite y répondre la Mairie de Lyon ? Et ensuite tu viens dire que ta «dénonciation» du pariscentrisme ne concernait pas mon commentaire...

                  Si tu as un HS a faire, tu postes un nouveau commentaire, pas besoin de quoter un commentaire d'un autre utilisateur.
          • [^] # Re: Tsss tss tsss

            Posté par . Évalué à 5.

            Dans le meme genre, entendu ce matin sur France Inter (je crois), le lancement du grand projet de "voiture'lib", trop classe de la mairie de Paris, exclusivité super, trop fort les parisiens.

            Système qui existe à Nantes depuis au moins un an, et probablement dans d'autres villes aussi.

            Ça donne vraiment l'impression que lorsqu'on habite pas à Paris, on est des bouseux.
  • # Boulot de merde payé une misère qui donne juste le droit à une vie de

    Posté par . Évalué à 0.

    Ce que je vais dire n'excuse en rien le comportement de cette homme de race noir qui n'habite surement même pas dans Paris (le con) et qui doit s'incliner devant l'homme blanc vivant dans Paris.

    Il faut quand même garder à l'esprit que certaine personnes sont payé au SMIC. c'est à dire grosso-modo 1000€. ça implique une vie de merde dans une cité de merde dans un appart de merde.

    Bref, pour 1000€ par mois, le mec ne peut pas faire le chargement/déchargement de vélo et mettre une jupe pour faire l'acceuil et gérer les demandes de client à la seconde, etc...

    L'homme de couleur n'avait certes pas à te parler comme ça (surtout avec cette accent pittoresque qui caractérise les gens de sa race !), mais en même temps, dans le "contrat" passé entre toi et vélib, tu dois parler à la borne, le bonobo (qui lui sait décrocher un vélo au moins), technicien de couleur n'est pas la pour les réclamations.

    Et pourquoi voulais tu le vélo cassé ? C'était le dernier ? Tu aimes les vélos cassés ? Tu voulais discuté avec une personne de couleur ? Tout ceci méritait il un journal (qui peuvent être sans rapport avec le libre, je le sais) ? Linuxfr est le point de rassemblement des utilisateurs mécontent de Vélib ? 42 ?
    • [^] # Re: Boulot de merde payé une misère qui donne juste le droit à une vi

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est provocateur à souhaits.

      Mais il y a un petit fond de vérité qui est là, même si il n'excuse pas tout.
      La politesse, la gentillesse, le savoir-vivre, c'est plus facile quand on est riche et bien portant.
      • [^] # Re: Boulot de merde payé une misère qui donne juste le droit à une vi

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pour le riche, je n'en suis pas si sur. Certaine personne, quand elle devienne riche, se prenne la tête, et snob les autres. Après tout ils sont dans les hautes sphères.

        De la même manière, tu peux trouver des "pauvres" qui sont très aimables.

        Que tu sois riche ou pauvre ca ne fait pas beaucoup de différence. Je pense que c'est surtout une question d'éducation (parents jamais présent (et pas forcément au sens physique), qui préfère laissé leur gosse dans la rue, plutôt que des les #@!/rouspéter quand ils font une #@!/bétise).
      • [^] # Re: Boulot de merde payé une misère qui donne juste le droit à une vi

        Posté par . Évalué à 2.

        Si tu pars du principe qu'il faut être riche et bien portant pour avoir une éducation, tu risques d'avoir des soucis avec tes propres enfants plus tard ...
      • [^] # Re: Boulot de merde payé une misère qui donne juste le droit à une vi

        Posté par . Évalué à 2.

        C'était le but d'être provocateur.

        Franchement, ce genre de journal fait pitié.
        Le mec est tombé sur un con, il fait un journal ! C'est le pire problème de sa journée ? De sa semaine ? J'envie l'auteur du journal dans ce cas !

        Plein de gens ont beaucouuuuuuuuuuuup de problème chaque jour. Et la, faire un journal pour ça, glisser discretoss que le méchant agresseur était un NOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIR, ah mon dieuuuuuuuuuuu, un NOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIR avec un accent, c'est quoi le but ? C'est quoi l'interet ?

        Moi l'autre jour je me suis pris la tête sévère avec un gros bourgeois(non vraiment, il était obèse), si jamais il me prenait l'idée débile de faire un journal dessus parce que c'était un des moments fort de ma vie qui mérite d'être partagé avec tout internet, est ce que je tiendrais à préciser que le mec était un homme à forte corpulence de type obèse de chez obèse ? C'est quoi le rapport avec la choucroute ?

        Donc oui mon propos est volontairement provocateur, mais le journal est provocateur par son insignifiance (son égocentrisme ?) et ce petit détail qui tue sur la couleur du méchant agresseur.
        • [^] # Re: Boulot de merde payé une misère qui donne juste le droit à une vi

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          si jamais il me prenait l'idée débile de faire un journal dessus parce que c'était un des moments fort de ma vie qui mérite d'être partagé avec tout internet,
          T'en fait tout de même un commentaire...

          est ce que je tiendrais à préciser que le mec était un homme à forte corpulence de type obèse de chez obèse
          C'est fait en fin de compte...
        • [^] # Re: Boulot de merde payé une misère qui donne juste le droit à une vi

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce genre de comportement se voit aussi dans le 20h d'une certaine grande chaine publique.
          (Nan nan pas celle qui vend du jus de neuronnes a coca).

          Ca ne choque que moi qu'on en précise les origines d'un déliquant car il n'est pas Français pur souche depuis 5 générations ?
          (Bah oui c'est évident, la délinquance est génétique, cela appuie le fait qu'il soit suspect).
          Ils ont oublié de donner les origines de ceux qui font des sorbets de bébés par contre ...
  • # Ton journal pue.

    Posté par . Évalué à -6.

    « Alors je vois venir certains, la couleur de peau n'a aucune importance ni l'origine de la personne, mais jusqu'à présent personne ne m'a menacé de me couper l'oreille... »
    Ça n'a aucune importance mais tu le mentionne qu'en même ? Et que veux tu dire par ces trois petits points ?

    Ton journal pue.
    • [^] # Re: Ton journal pue.

      Posté par . Évalué à 8.

      Son journal ne pue pas. Je pense qu'il est juste encore sous le choc de ce qu'il vient de lui arriver.
      Lorsqu'on est agressé sans raison, on éprouve tout un tas de sentiments inhabituels, on cherche des raisons, etc.
      L'homme en question était il raciste ou pas, on en sait rien, mais c'est une possibilité.
      Devant une telle violence, il faut bien trouver une raison. Je connais peu de gens capable de se dire "je ne sais pas, et je ne saurai jamais" dans ce genre de situation. En tout cas, pas à chaud comme ça!
      • [^] # Re: Ton journal pue.

        Posté par . Évalué à -2.

        Il poste son journal à midi, son histoire lui est arrivé ce matin, sa réaction est écrite. Tu veux me faire croire qu'il ne sait pas maitriser ses mots pour un petit truc passé il y a quelques heures ?

        Et oui, en tant qu'être raisonné il devrait être capable de se dire « je ne sais pas, et je ne saurai jamais »
    • [^] # Re: Ton journal pue.

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Avant de vivre quelques mois en banlieue parisienne, j'aurais aussi pensé ainsi (du moins que la couleur de peau n'avait pas forcément sa place). Et puis j'ai compris les complaintes d'un de mes collègues qui m'exprimait ses problème avec les efforts d'intégrations de certaines catégories d'étrangers...

      Il vivait aussi en cité et m'expliquait que certains ne faisaient absolument aucun effort d'intégration (apprendre un minimum la langue, regroupement par communauté, respect, racisme anti-blancs etc... ). Je l'ai limite pris pour un "pov' raciste" au départ et puis je me suis rendu compte que d'une il n'avait rien contre les étrangers en général mais bien contre une certaines partie d'entre eux.

      En fin de compte, en 8 mois (voir moins), j'en suis arrivé au mêmes conclusions. Vivre avec *certaines* communautés d'étrangers est presque impossible... Ils ne font aucun effort d'intégration et te considère responsable ou que c'est de la faute de la société. Si je reconnais les erreurs des "politiques d'immigration", je pense qu'elles ne justifient pas certaines choses comme ce qu'à vécu l'auteur du journal.

      Et tout ça en ayant dans mon entourage des arabophones, des musulmans, des hindouistes, des européens de l'est, des anglais, des allemands, des ingénieurs, des ouvriers... Je ne me considère donc pas comme particulièrement "discriminant" envers les couleurs/langues/cultures/origines/sexes/classes-sociales des gens...

      Je pense plutôt avoir mieux compris que *certains ne souhaitent pas s'intégrer*.
      • [^] # Re: Ton journal pue.

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Je pense plutôt avoir mieux compris que *certains ne souhaitent pas s'intégrer*.

        Je pense aussi que certain ont peur de ne pas arriver à s'intégrer alors ils rejette la faute sur la société. S'ils essayent et que ça rate, ils auront l'impression que c'est leur faute. Ça ne concerne pas tout le monde à mon avis mais une partie quand même.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Ton journal pue.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        En fin de compte, en 8 mois (voir moins), j'en suis arrivé au mêmes conclusions. Vivre avec *certaines* communautés d'étrangers est presque impossible...

        C'est le problème du communautarisme et ce n'est pas spéficiquement lié aux étrangers. Par exemple un « continental » pourra avoir du mal à s'intégrer dans certains villages Corse…

        Dans les pays Anglo-saxon c'est une chose beaucoup plus poussée qu'en France et on voit bien tous les problèmes que cela engendre.
        Par exemple dans j'irai dormir à hollywood on voit un moment où Antoine va dans le quartier noir de la Nouvelle-Orléans et il est pris pour une sorte d'extra-terrestre. Il se fait expliquer que les noirs ne vont pas dans les quartiers blancs et inversement.

        C'est un problème assez important et il faut faire quelque chose avant que le communautarisme s'installe vraiment.

        Si je reconnais les erreurs des "politiques d'immigration", je pense qu'elles ne justifient pas certaines choses comme ce qu'à vécu l'auteur du journal.

        Tu vas vite en conclusion. On a seulement la version de l'auteur de journal et on ne sait même pas pourquoi le technicien a agit de cette manière. Il y a des chances que ça n'a rien à voir avec un problème d'intégration ou de couleur de peau.
        • [^] # Re: Ton journal pue.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tu vas vite en conclusion.

          Je ne voulais pas conclure que c'était lié. Je voulais juste dire que ce genre de chose, lorsque c'est lié à ce dont je parlais, ne pouvais être excusé par les erreurs de la politique d'immigration.

          Le souci, c'est que ce genre de comportement existe avec "cette raison"... Mais tu as bien raison de rappeler que ça n'est pas spécifique qu'à des personnes étrangères et que le communautarisme entraîne aussi ailleurs des excès.
      • [^] # Re: Ton journal pue.

        Posté par . Évalué à 3.

        Moi aussi j'ai vécu dans une banlieue pas parisienne, mais très 'colorée', pourtant je n'en tire pas les mêmes conclusions...

        Bizarrement les racistes ou pas-racistes-mais-quand-même-il-était-noir (comme le rédacteur du présent journal) ne voit que la ***communauté*** comme origine de tous les maux.
        • [^] # Re: Ton journal pue.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Communautarisme_(sociologie)

          Le communautarisme est un terme créé aux États-Unis dans les années 1980 pour désigner une philosophie dite "communautarienne" qui affirme que « l'individu n'existe pas indépendamment de ses appartenances, soient-elles culturelles, ethniques, religieuses ou sociales. »1
          En France, le terme prend une autre signification : il qualifie les revendications culturelles ou politiques de groupes minoritaires, et il est en général utilisé par les opposants à cette tendance à la sectorisation de la société française.


          Je crois que ce n'est pas tant le principe de communauté de personnes qui pose problème que celui du "communautarisme" tel que décrit dans la seconde partie de cette définition wikipédienne.

          Après c'est comme tout, il y a des communautés plus bonnes que mauvaises, tout comme il y a des communautés on va dire de personnes d'origine (plusieurs générations) française et d'autres d'étrangers...

          Loin de moi l'idée de penser que le fait qu'il soit "noir" soit un facteur aggravant ou expliquant... Je témoignais juste en réponse à certains propos qui me laissaient penser que c'était 'entièrement' de la faute de notre "accueil" que certains ne trouvaient pas leur place dans un processus d'intégration.
          • [^] # Re: Ton journal pue.

            Posté par . Évalué à 2.

            Loin de moi l'idée de penser que le fait qu'il soit "noir" soit un facteur aggravant ou expliquant

            Et puis 'Noir' ce n'est pas une communauté...
  • # Ah ces jeunes, Madame Michu !

    Posté par . Évalué à 0.

    T'est tombé sur un râleur qui s'est levé du pieds gauche à 4 heures du mat', il a peu de chances de faire du dégât pendant son service.


    Par contre, Il va falloir te lever tôt pour savoir à quelle société te plaindre:

    Le donneur d'ordre (mairie de Paris), Decaux, la société du Ve'lib, les prestataire de cette société, l'organisme de travail temporaire sous-traitante (je vous ai épargné la cascade de sous sous-traitant intercalé), l'ANPE ou plutôt l'organisme privé auquelle l'ANPE sous-traite le placement de ses chômeurs....

    Franchement, et dire que certaines personnes en bout de chaîne ne se sentent même pas investi de leur haute responsabilité envers les clients finaux ! (Parisiens intra-muros)... c'est une honte !

    et en plus, je suis en plein air, je peux même pas prendre la porte !
    • [^] # Re: Ah ces jeunes, Madame Michu !

      Posté par . Évalué à 3.

      He oui, notre société est violente.
      Faut-il juste l'accepter?

      Je trouve qu'il est justifier et sain, de toujours s'indigner de ce genre de comportement.
      Comme il est sain de s'indigner des inégalités sociales, et de certaines conditions de travail.
    • [^] # Re: Ah ces jeunes, Madame Michu !

      Posté par . Évalué à 5.

      "Franchement, et dire que certaines personnes en bout de chaîne ne se sentent même pas investi de leur haute responsabilité envers les clients finaux ! (Parisiens intra-muros)... c'est une honte !"

      On ne lui a pas demandé de s'investir dans de hautes responsabilités, on lui demande d'être respectueux (a défaut d'être poli)
  • # 3615 mylife

    Posté par . Évalué à 2.

    ce matin, j'étais bloqué 1/4h derrière un camion-poubelle, avec des ptis-bonhommes-vert qui allaient et venaient tranquillement en se foutant pas mal de moi. Ce j'm'enfoutisme des ptis-bonhommes-vert qui font chier les gens qui vont bosser est proprement inadmissible ! (tout racisme anti-ptis-bonhommes-vert mis à part bien sûr).
    • [^] # Re: 3615 mylife

      Posté par . Évalué à 4.

      Ben tu le cherches aussi... Jette ta voiture et à toi les joies du vélo ! Tout racisme anti-automobiliste mis à part bien sûr. Quoique...
  • # Mauvaise pioche

    Posté par . Évalué à 7.

    Tu es probablement tombé sur un repris de justice en réinsertion, ou quelque chose dans le même goût. Y a des gens qui ont été éduqués toute leur vie dans la violence et c'est difficile de s'en débarrasser, ensuite, même avec beaucoup d'efforts.

    Ou alors, tu as goûté au dernier équipement urbain de JCDecaux :

    http://www.dailymotion.com/video/x33zyb_mozinor-le-wesh-209_(...)
  • # Couleur de peau

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Qu'est-ce qu'on en a à foutre qu'il soit noir et avec un accent ?

    Ce genre de boulot est souvent occupé par des gens avec peu d'éducation, vivant dans des quartiers de merde et leur boulot aussi est pourri.
    Alors s'il est noir, c'est probablement parce qu'il y a beaucoup d'immigrés dans cette situation. Tu aurais très bien pu tomber sur un blanc vivant dans exactement la même situation et qui t'aurais parlé pareil. Mais là, je ne suis pas sûr que tu l'aurais précisé dans ton journal qu'il était blanc.

    De là à parler de racisme, il n'y a qu'un pas.
    • [^] # Re: Couleur de peau

      Posté par . Évalué à 4.

      absolument, mais je ne suis pas sûr que l'on m'aurait menacé de me "couper l'oreille" /o\
      • [^] # Re: Couleur de peau

        Posté par . Évalué à 10.

        En fait tu le fais exprès ! :)

        C'est un truc de noir de couper les oreilles ? Je n'avais jamais entendu ça avant ! Un blanc (mais le vrai blanc, pas le blanc un peu coupé hein) il t'aurait surement dit :

        Viens ici maraud, que je t'inflige une claquellade !
      • [^] # Re: Couleur de peau

        Posté par . Évalué à 8.

        Oui bien sûr, cette fixation sur les oreilles c'est spécifique aux Noirs, ça doit être génétique.
  • # couleur de peau et accent hors sujet

    Posté par . Évalué à 10.


    Je voudrais préciser tout de même qu'il s'agissait d'un môssieur de couleur avec un fort accent, en dehors de la mauvaise humeur dans laquelle il devait être, il a du me prendre pour un espèce de bobo parisien privilégié et qu'il m'a méprisé, et encore là je parle même pas de racisme anti-blanc.

    [...]

    Alors je vois venir certains, la couleur de peau n'a aucune importance ni l'origine de la personne, mais jusqu'à présent personne ne m'a menacé de me couper l'oreille...


    Moi dans mes 30ans passés sur cette planète, je n'ai été menacé et aggressé que par des blancs et des asiatiques, alors je pourrais faire des conclusions hâtives mais je n'en ferai pas.

    Bref tout ça pour dire que ces précisions sont inutiles et hors-sujet.
    • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      et racistes.

      \Ö<

    • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

      Posté par . Évalué à 2.

      je n'ai été menacé et aggressé que par des blancs et des asiatiques
      [mode humour=true]Tu dis ça parce que t'es noir ou arabe ![/mode]

      Bref, toutes ces histoires pour dire que de toutes façons, oui, si je suis victime d'un acte raciste, moi blanc, ce ne sera surement pas de la part d'un autre blanc ... Et que bien sûr il y a des cons partout, mais qu'on ne voit les racistes que d'une couleur différente de la notre, puisque ceux qui seront comme moi n'auront rien contre moi ...
      • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

        Posté par . Évalué à 1.

        Ben non raté je suis blanc aussi.

        C'est pas parce que notre peau est de tel teint que l'on est menacé forcément par ceux qui ne sont pas de la même couleur. Je ne deviens pas automatiquement aggressif dès qu'un gus un peu foncé se pointe devant moi. Et l'inverse est identique.

        Tout ça pour dire que ce n'est pas parce que le gus était noir qu'il était aggressif, et que ce n'est pas parce que l'auteur du journal était blanc qu'il a été menacé. Bref hors-sujet total.
        • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

          Posté par . Évalué à 2.

          Alors tu nous diras pourquoi on entend pas mal de « sale blanc » en ile de france.
          • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

            Posté par . Évalué à 1.

            T'as des stats ? Des études qui le prouvent ? Ou juste des "on dits" ?

            Parce que au moindre "sale blanc" ou "sale français", on monte l'histoire en épingle pour mettre en avant le racisme anti-blanc (cf l'histoire du Noctilien), ça n'en reste pas moins des cas particuliers qui ne sont pas plus nombreux que les "sale noir".
            • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

              Posté par . Évalué à 3.

              Pas besoin d'étude, suffit d'y vivre et d'écouter les gens que tu cotoies.
              • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

                Posté par . Évalué à 1.

                Je vis dans un quartier ou toutes les boucheries sont hallal, ou fleurissent les micro entreprises de transport vers le Maroc, ma boulangère et mon pharmacien sont relativement bronzés, enfin bref, un quartier a forte population pas vraiment française de souche. Pourtant, jamais une insulte, jamais une agression (alors que je suis tout blanc pour ma part). Dois-je en conclure que les insultes de "sale blanc" n'existent pas ?
                • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

                  Posté par . Évalué à 1.

                  C'est pas faux, j'ai oublié de préciser que je pensais surtout à la jeunesse dont je fais encore parti. Comme toi j'ai jamais vu un "travailleur" quelqu'il soit balancer une insulte raciste (raciale ?), c'est plutôt du "dégage de là connard !" :)

                  Enfin bref je parlais pas d'eux (c'est de ma faute).
                • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  J'ajouterais que c'est dans ce type de « population » que j'ai vu le plus de civilité (comme céder la place à une personne prioritaire ou aider une mère à porter sa poussette, etc.).
                  Essayez de vous promener avec une poussette à Paris et vous verrez la galère.
                • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Ben on habitait pas le même quartier.
                  Et oui, ces insultes, elles existes. Ç'est arrivé au posteur du journal (au moins une fois), ça m'est arrivé (un nombre incomptable de fois, avec d'autres expressions en tout genre, en plusieurs langues, concernant ma couleur, ma religion, ma capacité à manger du porc, ma nationalité, etc).

                  Bon, mon boulanger s'était fait arrêter pour traffic d'armes, et un de mes voisins avait perdu un bras au djihad en Afghanistan. J'en conclus rien sur les autres, j'ai vécu en colocation avec d'autres gars de la même origine. En revanche, OUI, j'en conclus beaucoup sur mes voisins d'alors (depuis j'ai bougé).
            • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

              Posté par . Évalué à 3.

              Moi je l'ai entendu, et cela m'était clairement adressé, accompagné de (vaines) tentatives de coups de poing et coups de pieds, et cela venant de deux personnes, alors que je récupérais simplement mon vélo sur le trottoir, après avoir répondu que non, je n'ai pas de cigarettes, car je ne fume pas (j'ai essayé une fois la cigarette, pour expérimenter, mais étant sportif et aimant la vie, je ne pense pas que cela soit pour moi).

              De la, je ne généralise pas: je ne dis pas que tous les black (d'ailleurs ils n'étaient pas blacks) sont anti-blanc.
              Mais d'après mes basiques connaissances en logique, cela me suffit pour affirmer qu'il existe un racisme anti-blanc. Et je me garderai bien de le quantifier.

              Et pour eviter tout malentendu, un "sale noir" est pour moi tout aussi grave qu'un "sale blanc".
          • [^] # Re: couleur de peau et accent hors sujet

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Des noirs disent « sale blanc »
            Un noir m'insulte
            Donc il m'insulte parce que je suis blanc

            Va lire un peu la page sur le syllogisme. Cela ne fonctionne pas parce que le prémisse de départ n'est pas une affirmation universelle. On tombe alors dans du sophisme bas de gamme.
  • # .

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est pas facile d'être un citoyen responsable ; Si les choix, c'est :
    - un vélo en mauvais état, sous la flotte avec le risque de se faire écraser et de se faire insulter/menacer
    - des transports en communs, bondés, pas surs, avec des fréquences pas toujours pratiques et des jours de grèves plus fréquents que les jours de pannes de la pire des bagnoles
    - une voiture climatisée, sure, silencieuse, confortable, toujours à disposition

    ,les bouchons ont de beaux jours devant eux
    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le vrais citoyen circule seul dans une citroen C6 tout équipée et neuve. Il crache peut être un peu de CO2.

      Mais c'est moins grave que le pauvre qui crache du H1N1 et contamine tout une rame de metro.

      Et en plus il fait marcher l'économie.
  • # C'est ta version des faits

    Posté par . Évalué à 4.

    Est-ce qu'on peut avoir celle du monsieur? Si ça se trouve, tu lui as dit "Vous les mecs du vélib, vous nous faites chier. Et puis c'est toujours les noirs qui posent des problèmes!"
  • # Ce n'est pas parce qu'il est noir qu'il est condamné à le rester

    Posté par . Évalué à 1.

    Alors aide-le plutôt que de le traiter de cas irrécupérable.

    En version complète: on peut changer de manière de vivre, ce n'est interdit à personne, aux noirs non plus. Alors mon explication à deux balles à moi: ce mec est immigré de la première ou 2ème génération (accent), il n'a aucune qualification ou presque, vit dans un milieu qu'il ne l'aide pas vraiment à monter dans la société (mauvaise éducation, mauvais codes, personne ne lui a appris à aimer les bouquins). Ses parents étaient pauvres, il le reste, et ça le plombe, parce que ce n'est pas parce qu'on n'aime pas les habitudes des bourgeois qu'on ne veut pas pour autant avoir autant de fric qu'eux.

    En plus il fait un boulot de merde, sous-payé, et il est le 38ème sous-traité avec la CMU s'il a un peu de chance. Aucun avenir dans son boulot. Il peut être viré demain et est condamné à rester un éternel sous-qualifié sous-traité qui change de boulot tous les quatres matins. (situation financée par... Delanöe, le socialiste de centre-ville)

    Éducation+boulot de merde+stagnation ad vitam aeternam. Résultat: Il ne s'aime pas et il n'aime pas son boulot. Il vit dans un monde différent du tien, et est bourré de préjugés sur le tien (qui se révèlent parfois être vrai en plus). Toi tu lui rend la pareille, tu ne connais pas son monde, et les préjugés sociaux, ça te connaît un peu (plus de recul peut-être?).

    Conclusion: Vous n'êtes pas fait pour vous entendre, la preuve. Donc, si tu veux te montrer plus intelligent que lui (ou mieux, être charitable), aide-le en 1) lui montrant que c'est pas comme ça qu'on fait, et qu'il a bien tort d'agir comme ça 2) lui montrant qu'il vaut mieux qu'un comportement pareil, c'est à dire en le traitant comme un égal, et non pas comme ce qu'il est 3) te rebellant toi aussi contre des politiques qui aboutissent à produire des déchets sociaux (considérés tels par nos dirigeants) de manière aussi cynique, particulièrement avec une organisation du travail et de la production qui a besoin d'idiots de bout de chaîne.

    Mes deux cent
    • [^] # Re: Ce n'est pas parce qu'il est noir qu'il est condamné à le rester

      Posté par . Évalué à 5.

      déjà primo je ne viens pas d'un monde "bourgeois" ou privilegié, en gros si je ne m'étais pas pris en charge j'aurais fini ouvrier ou au mieux agent de maitrise, donc ça, ça répond déjà ton truc de "je ne connais pas son monde", certes je n'ai surement pas été aussi "pauvre" que lui mais j'étais à peine au dessus.

      Deuxièmement, j'ai essayé de discuter mais quand t'a un mec borné et énervé devant toi, soit tu insistes jusqu'à ses derniers retranchement et là le mec en vient aux mains, j'aurais peut-être dû faire ça au moins je n'aurais aucun mal à me défendre physiquement.

      Comme j'ai vu qu'il était à deux doigts d'en découdre et que j'avais aussi autre chose à foutre que de faire la morale à un pauvre con, j'ai pris un autre vélo et je suis parti bosser.

      J'ai beau être plein d'emphatie et enclin au dialogue, y a un moment faut arrêter, je ne suis pas une assistance sociale, ni un médiateur social, donc ça va finir par un courrier salé et le mec se prendra je l'espère une reprimende.

      Sinon je suis d'accord sur le cercle vicieux education de merde --> boulot de merde --> stagnation ; mais que puis-je faire contre ça ? Voter à gauche ? La société a des "déchets" et elle doit faire avec, on a aura beau mettre en place des aides financières, des aides à la formation, tout ce qu'on veut, si à la base le mec a une éducation de merde je vois mal comment il peut changer du tout au tout, cela dit je préfère encore y croire que de renoncer.
      • [^] # Re: Ce n'est pas parce qu'il est noir qu'il est condamné à le rester

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai beau être plein d'emphatie et enclin au dialogue, y a un moment faut arrêter, je ne suis pas une assistance sociale, ni un médiateur social, donc ça va finir par un courrier salé et le mec se prendra je l'espère une reprimende.
        C'est pas le role d'une AS d'être "enclin au dialogue"
        Si le gars agit mal, se comporte mal, est insultant, agressif, ils/elles arrêtent le rdv.

        Il n'y a AUCUNE raison de supporter un gars insultant. (aggressif car sur les nerfs, cela peut à la rigueur se comprendre, même si ça n'excuse rien. Mais insultant n'est clairement pas compréhensible. Si le gars n'est pas capable de se controler, il a qu'a devenir irresponsable majeur!)
        • [^] # Re: Ce n'est pas parce qu'il est noir qu'il est condamné à le rester

          Posté par . Évalué à 3.

          En fait le truc de base auquel je pense est la stigmatisation de certains types de pauvreté chez nous, pour avoir lu en travers un livre de Loïc Wacquant, sociologue de son état. Ce que Wacquant montre pour les États-Unis, est que l'État utilise sciemment la marginalité dans sa politique globale, et la renforce volontairement là où (naïvement), on se rend compte que son rôle aurait plutôt du être de la diminuer. Cet État joue entre autres sur la très forte dévalorisation de la pauvreté en général aux États-Unis (Ils sont pauvres parce qu'ils n'ont rien fait pour s'en sortir donc parce qu'ils le valent: Ils méritent d'être pauvres, d'ailleurs ils se comportent comme des bêtes sauvages). Même si les pauvres de chez nous sont beaucoup moins pauvres que ceux américains, ils sont quand même très stigmatisés, et ce type de réaction est excusable compréhensible à cause de ça.

          De plus il n'y a pas besoin d'être bourgeois pour mépriser plus pauvre que soi. Parfois même au contraire, le bon bourgeois peut être surpris, se demandant ce qu'on lui veut, tandis que d'autres qui comprennent qu'on les agressent le prendront mal. Je disais bourgeois comme dirait bourges l'autre incivilisé.

          À part ça moi aussi je trouve choquant qu'une personne se comporte comme ça, et je ne sais pas si j'aurais eu le courage de lui faire comprendre qu'il avait l'air crétin à se comporter comme ça, j'aurais en tout cas essayer d'éviter les coups. À propos ce genre de type (j'habite aussi à Paris) fonctionne souvent à l'intimidation, c'est un jeu dur de rapport de forces, s'il comprend qu'il va perdre il fera demi-tour (comme les flics hein...). Alors c'est dur et il faut être vif pour comprendre quand arrêter et se barrer, mais au moins, tu serais pas reparti en râlant et la queue entre les jambes. L'intimidation c'est aussi lui faire comprendre qu'il peut gueuler comme un porc, c'est toi qui a raison et lui qui a tort. Tu n'es pas obligé d'utiliser des formules diplomatiques et d'être médiateur face à un gars qui veut te couper les oreilles (franchement te casser les burnes c'est plus courant :) ), mais surtout tu ne peux l'insulter que rationnellement. Après ça prend du temps et tu n'en avais pas.

          Ce qui me déçoit un peu dans ce genre d'histoire, c'est qu'on fond comme tu l'as remarqué ça ne peux qu'empirer: Le mec a fauté, va être puni, son ressentiment face à une société qui le rejette risque d'augmenter, et il continuera à être malheureux et faire chier son monde. Ce qui me déçoit encore plus est que ce type de scénario, dont les facteurs de risque ne peuvent être diminués que par des décisions politiques, me semble à ma petite échelle de plus en plus probable, parce que la société est mal foutue, et que j'ai l'impression que notre france (de gauche comme de droite) se dirige plus vers le répressif qu'autre chose, et demande à punir comme toi au fond, faute de pouvoir changer les causes (entre autres déjà: organisation du travail et circulation de l'argent foireuses).

          Mes deux centimes
  • # Un p'tit com de soutien.

    Posté par . Évalué à 1.

    Je vis loin de la capitale et des vlibs, mais je compatis.
    Le comportement que tu décris est inadmissible et je trouve dommage qu'aujourd'hui, malheureusement, l'agressivité ambiante, palpable, soit de mise, quel que soit l'environnement.
    C'est un problème dû au manque d'éducation (que l'état est en train de détruire depuis quelques années déjà), je pense, à la base, et ensuite de l'orientation que prend la vie sous nos latitudes.
    Voilà, c'est tout ce que ça m'inspire pour l'instant. D'un côté je trouve vos réactions respectives "normales" au vu du climat ambiant, d'un autre, je condamne complètement la réaction de l'employé.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.