Journal Canonical abandonne Ubuntu One

40
2
avr.
2014

http://blog.canonical.com/2014/04/02/shutting-down-ubuntu-one-file-services/

En dehors de la mauvaise nouvelle pour certains ou du "je m'en fous, j'utilise pas de service privateur" pour d'autres, je vois ici une très bonne nouvelle: Ubuntu One va être libéré !

Parce que c'est le seul service de ce genre sous Linux que je connaisse qui fonctionne vraiment, ie j'ai pas besoin tous les 2 jours de me demander pourquoi tel fichier n'a pas été synchronisé, etc… (oui je parle de owncloud, chaque version je reteste et chaque version ça bug à nouveau).

Vivement que tout cela soit disponible :)

  • # Owncloud...

    Posté par . Évalué à 10.

    Sans vouloir critiquer gratuitement Owncloud, (bon ok un peu quand même) je dois bien dire que c'est encore loin d'être une solution fiable. Et je ne parle pas de la nouvelle version (6.0) qui impose des régressions complètements hallucinantes. Mais bizarrement on en parle beaucoup

    Vous connaissez des bonnes alternative à Owncloud? En tout cas Ubuntu One aura peut-être une carte à jouer.

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      Vous connaissez des bonnes alternative à Owncloud

      rsync.

      • [^] # Re: Owncloud...

        Posté par . Évalué à 2.

        J'irais même jusqu'à citer DRBD :-)

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Owncloud...

          Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 02/04/14 à 17:10.

          Hum ok, alors je vais plutôt préciser mon propos. Je parlais d'un truc plus "parents qui n'y connaissent pas grand chose proof" ou au minimum "utilisateur lambda proof".
          Rysnc, pourquoi pas … mais drbd, ok c'est très sympa, je l'ai moi même mis en prod au sein d'une architecture de virtualisation. Mais ça n'a carrément rien à voir avec le sujet (Ubuntu One , Owncloud) :-P

          • [^] # Re: Owncloud...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            drbd est bien trop bas niveau. Tu gères comment les pannes réseaux… Si tu veux du RAID1 distant, il vaut mieux faire du lsyncd ou du csync2 qui ne travaillent pas en mode block (même s'ils utilisent quand même l'algo de rsync derrière)

            • [^] # Re: Owncloud...

              Posté par . Évalué à 6.

              Je pensais que le smiley était clair mais il semble que non : mon post se voulait ironique, pour aller encore plus loin dans le côté brut et bas niveau de rsync dans cette problématique.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Owncloud...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Il faudrait sérieusement au moins essayer une fois les produits comme Owncloud, Ubuntu One ou Dropbox, pour savoir de quoi il est parlé.
        Parce que de rsync comme alternative est surtout montrer sa non connaissance des outils discutés, ça fait passer pour ridicule plus qu'autre chose.

        rsync est un très bon produit. Pour ce à quoi il est déstiné. C'est à dire certainement pas comme alternative à Owncloud.

        • [^] # Re: Owncloud...

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          unison est plus adapté que rsync en effet si on parle de synchro. Il gère le bidirectionnel. Le produit était super en avance et le seul logiciel en CAML sur mes machines. Dommage qu'il soit en mode maintenance depuis des années.

          • [^] # Re: Owncloud...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Unisson était clairement prometteur. Dommage qu'il n'ait pas évolué et soit plus convivial pour les non techos / plus cross platforme.

        • [^] # Re: Owncloud...

          Posté par (page perso) . Évalué à -10.

          Je sais de quoi on parle, merci.

          Le commentaire faisait reférence au backup. Je donne donc une solution de backup. Et si on parle aussi de partage de fichier : rsync pour la synchro, et apache + Options Indexes + .htaccess + .htpassword pour le partage. ça fonctionne aussi très bien, même si il n'y a pas de clickodrome.

          • [^] # Re: Owncloud...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 02/04/14 à 18:19.

            Le commentaire faisait reférence au backup.

            Ca serait sypa d'expliciter.

            bon, en fait, tu as marché en plein dedans. Va nettoyer tes chaussures, sinon madame va pas être contente.

            Ca serait sympa d'expliciter.

            Car le journal et le commentaire parlent d'Ubuntu One (qui n'est pas du backup à la rsync).

            Je donne donc une solution de backup.

            Justement, ça parle de synchro (" j'ai pas besoin tous les 2 jours de me demander pourquoi tel fichier n'a pas été synchronisé"), pas de backup.

            Mettons donc les blagues que je n'ai pas compris à part, peux-tu expliquer ta pensée? Car pour le moment, on a juste l'impression que tu ne sais pas de quoi tu parles. Je ne dis pas que tu ne sais pas, je dis juste que c'est l'impression que tu donnes (encore plus avec ton nouveau commentaire qui parle de backup). Enlevons les blagues que je ne comprend pas, explique!

            Et si on parle aussi de partage de fichier : rsync pour la synchro, et apache + Options Indexes + .htaccess + .htpassword pour le partage.

            Lol. Déjà, tu as perdu 99% de la population d'Ubuntu One (et en plus, je suis curieux que tu m'expliques comment marhce ton partage de fichier avec ça : j'écris fichier 1 sur PC1, fichier2 sur PC2, tu me garantis que 2 minutes plus tard j'ai fichier1 et fichier2 sur PC1 et Pc2 avec ta solution? J'avoue que connaissant rsync et apache, je ne vois pas comment ça marche).
            Et le tout avec juste quelques clics pour la mise en place, évidement (j'ai du mal à voir les quelques clics).

            Explique, montre que tu connais.

            (Ou alors, c'était juste pour plaisanter par le ridicue de la proposition? OK, j'ai marché dedans dans ce cas, mais des fois des gens sont sérieux en sortant ça)

          • [^] # Re: Owncloud...

            Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 02/04/14 à 18:44.

            Le commentaire faisait reférence au backup. Je donne donc une solution de backup.

            Désolé, je n'avais pas vu ça en plus.
            rsync pour le backup est effectivement amusant (vu que rsync est un outil de synchronisation, qui ne gère aucunement la partie backup, rsync seul ne backup rien du tout, pour du backup il faut mettre en place toute l'architecture de backup sur le serveur cible, certes mettre ZFS + snapshots est possible mais pas à la portée du premier venu, sinon à la première erreur venue sur le client pouf plus de données nul part)

          • [^] # Re: Owncloud...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Le commentaire faisait reférence au backup. Je donne donc une solution de backup.

            Il n'y a absolument pas de référence au backup. Ça parle uniquement de services type Ubuntu One ou Owncloud.

            J'appréciais le service offert par Ubuntu One, mais s'ils libèrent les sources et qu'on peut l'installer facilement chez soi, pourquoi pas !

            « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

        • [^] # Re: Owncloud...

          Posté par (page perso) . Évalué à -8.

          bon, en fait, tu as marché en plein dedans. Va nettoyer tes chaussures, sinon madame va pas être contente.

      • [^] # Re: Owncloud...

        Posté par . Évalué à 8.

        owncloud utilise csync en backend (bon en fait ocsync, un fork de csync), qui est outil en ligne de commande du même genre que rsync, et qui fonctionne en bidirectionnel. Ce que le projet owncloud implémente c'est une interface web et un client graphique natif pour interagir avec les répertoires.

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je surveille git-annex depuis quelque temps, cette solution me semble prometteuse.

      • [^] # Re: Owncloud...

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        seafile : http://seafile.com/en/home/

        pyd.io : http://pyd.io/ (ex ajaxplorer)

        • [^] # Re: Owncloud...

          Posté par . Évalué à 6.

          +1 pour seafile. AMHA C'est la seule alternative libre qui puisse rivaliser avec les grands. Je suis étonné que presque personne ne connaisse ce logiciel.
          Pour avoir testé la synchro de owncloud pendant plusieurs mois avec des collaborateurs, tout ce que j'ai a dire : c'est parfais pour avoir des fichiers dupliqués, supprimés et un serveur à la ramasse. (?! On me glisse à l'oreille que nous ne somme pas vendredi ;D )

        • [^] # Re: Owncloud...

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour seafile, ça fonctionne pas derrière un proxy HTTP.
          Dommage :/

          • [^] # Re: Owncloud...

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est dans la roadmap, il me semble.

            Sinon je confirme que c'est vraiment une excellente solution, qui tient très bien la charge y compris avec des gros volumes de données binaires.

          • [^] # Re: Owncloud...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je note quand même dans un coin, ça a l'air pas mal.

            Étant sur Mac, je regrette vraiment l'absence d'équivalent à iCloud, qui offre beaucoup de services sans rien avoir à configurer. Du coup, je m'en passe, en attendant de trouver mon bonheur à installer chez moi…

        • [^] # Re: Owncloud...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Suite à ce post, j'ai installé seafile pour une dizaine d'utilisateurs et tout le monde est enchanté.
          merci :-)

      • [^] # Re: Owncloud...

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai testé la synchronisation entre un PC sous Linux et un téléphone Android puis j'ai lâché l'affaire …
        Clairement, ça a l'air prometteur mais c'est clairement pas sec.
        Dommage :/

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Vous connaissez des bonnes alternative à Owncloud?

      Google

      P.S. : T'as pas précisé si cela devait être libre ou non. :p

      • [^] # Re: Owncloud...

        Posté par . Évalué à 7.

        Ouais, y'a NSA aussi. C'est vachement facile pour mettre les données dans le Cloud (avec stockage gratuit et illimité en plus!) mais apparemment, c'est moins facile pour les récupérer…

      • [^] # Re: Owncloud...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Le nuage google

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par . Évalué à 4.

      En non-libre, mais drôlement efficace, tu as bittorrent-sync. Il ne fait que le partage de fichier, ce n'est donc pas un remplaçant de Owncloud.

      Pour ma part, j'utilise le partage de fichier/agenda/contact proposé par Owncloud depuis un petit moment, et je trouve que la fiabilité de la chose s'est progressivement améliorée. Il faut dire qu'elle partait de loin, et même aujourd'hui je ne lui confierais pas des missions critiques. Je suis tout tremblant à chaque mise à jour :D

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par . Évalué à 4.

      Pydio (Anciennement AjaxPlorer) pourrait convenir.
      Je suis en train de le tester au boulot, avec une dizaine d'utilisateurs réguliers, principalement pour du partage de fichier entre plusieurs personnes.

      Contrairement à OwnCloud, ça ne gère que le transfert et le partage de fichier.

      La synchro peut se faire en WebDav en utilisant n'importe quel client WebDav ou une application qui fonctionne plutôt bien.

      C'est plutôt complet avec plein de plugins de connexion aux sources de données (local, webdav, (S)FTP, Amazon Web Service, etc.) et une gestion des partages public/privé.

      C'est "utilisateur lambda proof", j'ai pas eu de problème à l'utilisation, même avec des personnes non-techniques, mais qui connaissent quand même pour la plupart des services comme dropbox.

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Bizarrement j'utilise OwnCloud6 (dernière en date) sans aucun problème. Pourrais-tu préciser tes conditions d'utilisation, qui doivent manifestement être différentes des miennes ?

      Love – bépo

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      CozyCloud

      (pas encore testé personnellement)

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Si tu veux une alternative dans le sens "Cloud", tu as Cozy bien qu'un peu lourd. Sinon pour les fichiers il y a Seafiles, ou si tu veux bien utiliser une solution non-libre, il y a BittorrentSync.

      Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Owncloud...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Vous connaissez des bonnes alternative à Owncloud?

      Personnellement, tout ce qui m'intéressait dans Owncloud, en fait, c'était la synchronisation de dossiers. Au final, j'ai opté pour SparkleShare. C'est basé sur Git. Et surtout, contrairement à Owncloud, SparkleShare fait une chose et une seule, et il la fait bien.

      Ils disent que ce n'est pas idéal pour une collection de photos. Ceci dit, moi je m'en sers aussi pour ça, et pour l'heure ça fonctionne bien.

      • [^] # Re: Owncloud...

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 03/04/14 à 15:53.

        Git aime pas du tout les gros fichiers binaires donc ca marche un moment puis lorsque ton repository devient trop gros ca va ralentir et devenir inulisable.

  • # Le client de synchronisation d'ownCloud s'améliore

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 02/04/14 à 17:50.

    Je lis beaucoup de critiques d'ownCloud. C'est vrai que le client de synchronisation était catastrophique… J'ai même perdu de nombreux fichiers à plusieurs reprises, le pire étant que je ne saurai jamais lesquels entièrement !

    MAIS, le client de synchronisation s'est énormément amélioré au point de regagner ma confiance (ce n'était pas évident). Il reste cependant un énorme défaut : l'utilisation intensive du processeur toutes les 30 secondes qui fait chauffer l'ordi et génère du bruit.

    Pour moi ownCloud est une des solutions d'avenir. L'intégration sur les bureaux libres (je pense à GNOME) a bien commencé, j'espère que ça va continuer (je pense à la synchronisation des marques pages par exemple).

    • [^] # Re: Le client de synchronisation d'ownCloud s'améliore

      Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 02/04/14 à 19:14.

      Je travaille avec des gens qui utilisent Google Drive et qui s'en plaignent aussi (apparemment ça synchronise pas toujours tous les fichiers). En ce qui me concerne j'ai quelques Go sur un owncloud privé partagés entre trois personnes et je n'ai absolument aucun problème. J'ai fait toutes les mises à jour de la 5.0.x, j'ai migré à 6.0.x. Je stresse à chaque fois, quand il me dit qu'il met à jour la base de données je m'attends à une corruption définitive de mes données mais rien, jamais aucun problème.

      • [^] # Re: Le client de synchronisation d'ownCloud s'améliore

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Au niveau des migrations, je ne stresse plus trop depuis que j'ai mis une base mysql, le support pgsql est plus aléatoire. Par contre, au niveau des fichiers, j'en ai perdu quelques uns au début (c'est-à-dire avant la version 4.5 si je me souviens bien, et c'était systématique si deux machines faisaient tourner le client en même temps), maintenant ça a l'air d'aller. Et depuis la version 6, je crois que je n'ai plus eu de problèmes de fichiers qui ne synchronisent plus.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Le client de synchronisation d'ownCloud s'améliore

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est clair que la version 6 semble avoir bien amélioré les choses. Par exemple avant, lorsque je naviguais dans mes dossiers depuis l'interface web, le client retéléchargeait tous les fichiers de ces dossiers !

          Donc si j'avais modifié des fichiers localement avant de naviguer depuis l'interface web, je perdais les changements…

          Plus de problèmes de ce genre maintenant alors même que je n'allume le client que 2 fois par jour (pour limiter le bruit car il consomme trop de ressources). Les déplacements de fichiers sont notamment bien reconnus.

      • [^] # Re: Le client de synchronisation d'ownCloud s'améliore

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je confirme que Google Drive est loin d'être la panacée.

        Ca semble bien marché quand tu as tes propres fichiers et que tu en partages quelques-un.
        Par contre si tu veux avoir un folder partagé entre plusieurs personnes avec une utilisation un peu intensive (une 10aine de personnes avec édition concurrente) ca pete entre les doigts régulièrement.

    • [^] # Re: Le client de synchronisation d'ownCloud s'améliore

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Certains organismes de recherche mettent en plus des forces dans ownCloud, afin de le fournir comme alternative à proposer aux chercheurs (ça évitera peut-être quelques utilisations de dropbox pour échanger des données qui ne devraient pas transiter par les USA).

      Cf pôle ARESU du CNRS.

      https://aresu.dsi.cnrs.fr/spip.php?article183
      https://aresu.dsi.cnrs.fr/spip.php?article187

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Le client de synchronisation d'ownCloud s'améliore

      Posté par . Évalué à 8.

      Owncloud est quand même ancien, peut-on parler de logiciel d'avenir alors que depuis des années la synchronisation ne marche toujours pas correctement ? Pour moi ils ont clairement loupé le train du cloud, ils sont totalement à la ramasse par rapport à un dropbox.

    • [^] # Re: ownClouds'améliore

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      C'est vrai que le client de synchronisation était catastrophique…

      à quoi sert le client de synchro par rapport à un rsync ou git-annex ?

      (je pense à la synchronisation des marques pages par exemple).

      Ça fonctionne avec Sync non ?

      • [^] # Re: ownClouds'améliore

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 03/04/14 à 20:50.

        C'est vrai que le client de synchronisation était catastrophique…

        à quoi sert le client de synchro par rapport à un rsync ou git-annex ?

        À ne pas réfléchir, à pouvoir utiliser l'interface web d'ownCloud lorsque je perd toutes mes clefs USB ;-)

        (je pense à la synchronisation des marques pages par exemple).

        Ça fonctionne avec Sync non ?

        Oui, mais Mozilla sync est une solution uniquement pour Firefox et n'utilise pas l'application Favoris d'ownCloud. J'aimerais à terme ne pas dépendre d'un seul navigateur (par exemple pouvoir utiliser indifféremment Epiphany selon les besoins) !

      • [^] # Re: ownClouds'améliore

        Posté par . Évalué à 4.

        à quoi sert le client de synchro par rapport à un rsync ou git-annex ?

        Synchronisation dans les deux sens et avec plusieurs appareils.

        Rsync ne fait que répliquer un truc vers un autre.

  • # La deuxième bonne nouvelle

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    On gagne une étape qui était un peu intrusive à l'installation de Ubuntu.

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

  • # Pourquoi ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je comprends qu'ils ne veulent plus mettre les ressources dedans. Mais j'ai quand même du mal à comprendre, c'est quand même un logiciel utile quand on veut couvrir les smartphones et les desktop. Du coup, je ne suis plus leur politique, ils veulent unifier le desktop et les smartphones mais sans fichiers en commun ?

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Pourquoi ?

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est probablement un remaniement qui fait suite aux municipales.

    • [^] # Re: Pourquoi ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Pour moi ça sonne comme le début de la fin pour Canonical.

      • [^] # Re: Pourquoi ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pas plus que le fait d' "abandonner" upstart, bzr-ng ou kubuntu, Canonical a des ressources limités et se contente juste de réassigner les gens sur des marchés qui sont moins couteux.

        Canonical est loin d'avoir les moyens d'une grosse boite, et ils sont toujours pas à l'équilibre. Même si je comprends que ça puisse être inquiétant, en particulier pour les gens qui s'appuient sur Canonical pour leur business, c'est pas non le début de la fin, c'est même plutôt sain de savoir faire ce qu'il faut pour rester à flot.

        • [^] # Re: Pourquoi ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pas plus que le fait d' "abandonner" upstart, bzr-ng ou kubuntu

          Si, car contrairement aux autres exemples (upstart, bzr-ng? gni? Les utilisateurs ne connaissent pas ce que c'est et rien ne change pour eux. kubuntu? C'était pour les rares qui cherchaient ailleurs que sur le site officiel, pas le truc mis en avant), Ubuntu One était très visible, et était le lien entre tous les périphériques.
          Ca ne va pas les tuer de suite, mais abandonner un truc aussi visible, qui est à la mode chez les concurrents (qui n'a pas son offre cloud? Google n'a pas? Microsoft n'a pas? Apple n'a pas? Qui édite des OS?), c'est "bizarre" pour le futur d'un éditeur d'Os quand même. A force, Canonical va finir par juste éditer une surcouche marketing à Debian (se finançant par la pub amazon?) et être moins "disruptif"…

          • [^] # Re: Pourquoi ?

            Posté par . Évalué à 3.

            se finançant par la pub amazon?

            ou pas

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Pourquoi ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 03/04/14 à 16:20.

              Ubuntu avec Ubuntu One était pas mal pour faire la pub de leur service, maintenant sans One (donc pas de vente directe) et sans Amazon car certains utilisateurs sont assez bruyants pour tuer l'idée (donc pas de vente indirecte), ben je comprend qu'ils ne soient pas à l'équilibre. il leur manque toujours un business model. combien de temps tiendront-ils encore comme ça?

              • [^] # Re: Pourquoi ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                car certains utilisateurs sont assez bruyants pour tuer l'idée

                Ah Ah Ah. Franchement,tu crois vraiment que c'est la mauvaise pub sur le web qui a tué l'idée ? Tu te mets le doigt dans l'œil. Ce qui a tué l'idée, c'est que ça rapporte que dalle. Il suffit de voir combien est ce que le deal avec magnatune a rapporté :

                http://blogs.magnatune.com/buckman/2010/03/magnatune-sends-check-to-gnome-foundation-thanks-to-rhythmbox.html

                Wow, sur 1 release, ça a rapporté 1000$, en 2010, donc quand Ubuntu était encore hype sans tout le monde en train de raler.

                • [^] # Re: Pourquoi ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 03/04/14 à 17:14.

                  OK, je ne savais pas que je gagnais plus d'argent seul avec mon petit logiciel en 1 mois (ou 1 an suivant le nombre qu'on prend, ça ne change pas le soucis) que Canonical peut en gagner avec plein de monde travaillant pour lui en un an. tu confirmes donc que les Linuxiens sont radins. Ou alors il y a un problème de comparaison, ou pas doué, ou je ne sais pas mais tu vas pouvoir m'expliquer, mais il y a quelque chose qui cloche, je doute que Ubuntu soit moins diffusé que mon logiciel tout petit que je développe dans mon coin seul (et à comparer avec le CA des Google Play ou Mac/iPhone Store).

                  • [^] # Re: Pourquoi ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    La question est pas tant de gagner plus d'argent que toi. C'est de savoir si les différentes tentatives de monétiser son audience marche pour eux dans l'état. Et je pense que non, sur la base du seul chiffre publique qu'on a sur le sujet.

                    Ensuite, on peut eassyer de faire une estimation de combien ça coute niveau serveurs et humain pour gérer le moteur de recherche ( vu que tout est fait du coté de Canonical ), la bande passante. Et ensuite, on va pouvoir comparer ça à des bénéfices supposés sur la base des gens qui achètent des trucs via amazon et le dash. Et j'insiste sur le "et", car c'est le souci.

                    Pour moi, la réponse à la 2eme question est je pense "presque personne". Presque personne parce que c'est globalement moins pratique que l'achat direct chez amazon ou ailleurs. Mais ça veut pas dire personne. Moi, je fait globalement 1 achat tout les 2/3 mois chez Amazon, surtout parce que j'ai des bons d'achat. Ça monte à 30/40€ à chaque fois, ça fait 20€ par mois. Sur les 20€, je pense que Canonical touche 1€. ( et encore, je pense que 5% de referal, c'est énorme, je suis sur que c'est plus du 3%, mais j'ai pas de lien pour ça )

                    Je sais pas combien de gens font des achats, combien de fois, pour combien. Je sais pas combien ça coute par mois, même si j'estime quand même que doit y avoir 5/6 personnes sur le projet à minima, et un petit paquet de serveur ( on voit que 2 frontaux sur productsearch.canonical.com, mais j'imagine qu'il y a les serveurs de stockage et/ou de base de données, etc, etc ). Chaque serveur a un cout et ce cout est régulier.

                    La, ce que fait Canonical, c'est réduire ses couts. Comme l'amazon lens va te donner des suggestions pour toutes les recherches, pas juste pour les recherches explicites, Canonical a un taux de conversion sans doute ridicule
                    Si tu n'as que les vrais recherches à gérer, tu réduis tes couts sans doute de façon drastique ( genre 90% de charge système en moins, ce qui peut sans doute permettre de réduire les serveurs par un facteur 2 ou 3 ). C'est sans doute pas grand chose par rapport à la taille de la boite, mais peut être que c'est beaucoup par rapport à ce que la fonctionnalité rapporte.

                    Et toi, tu t'en sort parce que tu as pas le choix. Canonical a quand même toujours donné l'impression de se laisser aller. Mon estimation personnel d'un UDS, c'était quand même du 500 000€ entre location, hotel, sponsoring des hotels, etc. Le fait d'envoyer les cds partout dans le monde, c'est pareil.

                    Et maintenant, ben on a des UDS par video conférence, et les cds sont plus envoyés partout. Et je pense pas que les libristes sont radins. Canonical a fait une grande partie de son blé avec la boutique en ligne ( on m'a donné des chiffres de 15 à 20 millions par an sur la boutique il y a 5/6 ans en chiffre d'affaire, mais j'ai jamais pu voir ça de façon vérifiable ). La, avec Amazon, avec Ubuntu One, c'est juste moins bien que la concurrence ( ie, Amazon, Dropbox ).

                    • [^] # Re: Pourquoi ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Et je pense que non, sur la base du seul chiffre publique qu'on a sur le sujet.
                      La où je voulais en venir de façon ironique qui a foiré, c'est que le seul chiffre qu'on a est loin d'être représentatif. On ne sait pas. Tu ne peux pas dire que c'est pour x ou y avec ce que tu sais.
                      Tu imagines que c'est parce que ce n'est pas rentable
                      J'imagine que c'est parce que il y a des gens qui font assez de bruit pour perturber la tentative.
                      Ni toi ni moi ne peut savoir pour le moment qui a l'hypothèse la plus proche de la réalité.
                      donc c'et un peu fort de rejeter mon hypothèse sans preuves chiffrée sur le sujet.

                      je pense que Canonical touche 1€.

                      Si Canonical touche 1€ par mois par utilisateur, ça serait la fête!

                      C'est sans doute pas grand chose par rapport à la taille de la boite, mais peut être que c'est beaucoup par rapport à ce que la fonctionnalité rapporte.

                      De nos jours, les coûts de machine sont quand même assez faibles. Après, il y a la partir ressources humaines, oui il faut voir si c'est rentable. Mais vu le volume, je me dis que quand même, quoi, pas pouvoir rentabiliser une telle audience (énorme par rapport à la mienne, enfin j'espère pour eux), c'est que l'audience est de bien piètre qualité financière (tout le modne dit "presque personne" n'achète, n'empèche les stats disent le contraire : il y a du monde, pas 100% des gens mais du monde, assez pour payer des serveurs qui filent des choses à d'autres, Dropbox file bien des Go gratuits à tour de bras et pèse des milliards en bourse gràce à ceux qui payent, et google et Facebook vallent aussi des milliards alors qu'ils ne font que de la pub. Par contre ils ne ciblent pas que les linuxiens, au contraire même ;-) ).


                      Et sans parler de coût et de bénéfie direct, l'Ubuntu One était surtout une image : aujourd'hui, sans Ubuntu One, perso je pense que c'est se tirer une balle dans le pied car on ne propose alors pas tout un éco-système et aujourd'hui un éco-système est très important (j'ai parlé de tous les autres fournisseurs d'OS, justement : plus aucun gros fournisseur d'OS n'a pas cette "fonctionnalité"). Il y a le bénéfice indirect. Après, eux dirigent, on verra si ils ont raison (ou pas).

                      • [^] # Re: Pourquoi ?

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Ou bien alors ils espèrent que le fait de rendre libre et accessible à tous, indépendant du système, one leur vaudras un "succès d'estime" (qui vaut que dalle, avis perso) qui leur rapporterais du monde.
                        Je suis personnellement utilisateur de dropbox, je n'aurais pas pris icloud, gdrive ou ou le système microsoft dont je ne sais plus le nom. Et si je n'avais pas une bande passante de merde j'aurais fait un serveur perso.
                        Pour indication, mon débit est de 720(dans les bonnes heures)/140 kbs, en gros dans le meilleurs des cas le dvd1 de Debian 7.5 il me faut environs 12h pour le télécharger. Mais voyez le bon coté de la chose, je ne suis pas fliqué par hadopi, j'ai même pas assez de données téléchargés pour rentrer dans leur quotta et il y a pire comme débit.

      • [^] # Re: Pourquoi ?

        Posté par . Évalué à 9.

        Autant je ne suis pas fan de Canonical, autant je ne vois pas de "début de la fin" ici.

        Ubuntu One va être libéré, ça veut dire aussi qu'il pourra être proposé par tout hébergeur professionnel, et c'est bien mieux ainsi: que Canonical fasse des systèmes d'exploitation, c'est leur métier, qu'ils développent des outils, c'est aussi leur métier, qu'ils s'improvisent hébergeurs de service, ben c'est pas leur métier, voilà! Laissons ça à d'autres.

        Je vois d'un assez mauvais oeil les intégrations horizontales extrêmes. Imaginez un monde où vous devrier acheter soit un téléphone de la gamme Nexus, soit de la gamme iPhone. Attention, avec chacun de ces téléphones vient un OS unique et un ensemble de services uniques et non remplaçables.
        Berk!!

        C'est sans doute mieux que Canonical sépare les services et l'OS, ça évitera toute dérive "enfermez-vous chez nous!".

        • [^] # Re: Pourquoi ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Sauf que manifestement, leur métier ne rapporte rien, et que l'offre de service rapporte beaucoup plus.

          C'est un problème assez global à l'informatique actuelle : ceux qui gagnent de l'argent (les vendeurs de service : Facebook/Google/…) ne sont pas ceux qui ont les plus grosses dépenses (ceux qui font le matériel et l'infrastructure). Apple est un cas à part, dans la mesure où ils maîtrisent une bonne partie de la chaîne (service + matériel), et qu'ils font partie des rares à gagner vraiment de l'argent sur le matériel.

          • [^] # Re: Pourquoi ?

            Posté par . Évalué à 4.

            les vendeurs de service : Facebook/Google/…

            Google maîtrise toute la chaîne, matériel/langage/noyau/OS/logiciel/service c'est vraiment l'IBM des années 80. Mais ce qui leur rapporte c'est en effet vraiment la partie service. Le problème c'est que concurrencer (ou se faire une place face à) ce genre de mastodonte sur le service c'est pas vraiment possible…

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Pourquoi ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Non, Google ne maîtrise pas toute la chaîne, vu qu'ils ne sont pas FAI (sauf de façon anecdotique).

              • [^] # Re: Pourquoi ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Et il ne fond pas non plus de puce, mais bon, il a une maîtrise sur presque tout.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Pourquoi ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Apple non plus ne fait pas de puce, ni d'ecran, ni plein de chose. Personne ne peut faire la chaine de A a Z. Celui qui serait le plus proche de cela c'est Samsung je pense.

                  • [^] # Re: Pourquoi ?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Apple non plus ne fait pas de puce

                    Ils n'ont pas l'usine pour la fabriquer, mais ce sont bien eux qui la conçoivent (au grand dam des ténors des processeurs ARM : http://www.macrumors.com/2013/12/16/qualcomm-employee-64-bit-a7-chip-hit-us-in-the-gut/ )

                    Pour ce qui est des écrans, ils outsourcent aussi, mais ont un tel rapport de force avec leurs fournisseurs qu'ils ont tout de même une bonne maîtrise.

                    BeOS le faisait il y a 15 ans !

                    • [^] # Re: Pourquoi ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Pour leur pc ce sont des puces intel donc ils ne les font pas meme pas la conception.

                    • [^] # Re: Pourquoi ?

                      Posté par . Évalué à 7.

                      Ils n'ont pas l'usine pour la fabriquer, mais ce sont bien eux qui la conçoivent (au grand dam des ténors des processeurs ARM: http://www.macrumors.com/2013/12/16/qualcomm-employee-64-bit-a7-chip-hit-us-in-the-gut/ )

                      Mouai, autant je pense que leur équipe de designer est calée, autant sortir un processeur 64bits ARM c'est du gros bullshit marketing.

                      La raison pour laquelle les autres en avaient gros sur la patate n'est pas que Apple avait réussi l'exploit de sortir un 64bits avant les autres, mais que les autres savaient pertinemment que ça ne servait absolument à rien avant un bon moment, et se sont rendus compte à la sortie de l'A7 que "grâce" au buzz qui allait être généré, ils allaient devoir eux aussi se précipiter vers une techno inutile à marche forcée.
                      C'est même dommage que Qualcomm ait marché dedans plutôt que tenter l'approche "éducative": pourquoi 64bits sont complètement inutiles aujourd'hui!

                      C'est un peu comme la course au GHz entre Intel et AMD à une époque: c'est devenu un grand n'importe quoi. Le P4, par exemple, était une relativement mauvaise archi, mais qui avait l'immense avantage de supporter la montée en fréquence. Donc Intel a fait de mauvais processeurs avec des grosses fréquences uniquement pour vendre une supériorité mesurée en GHz.

                      De même, on assiste en ce moment à la course au DPI sur les écrans de téléphone, et apparemment on a finalement atteint la limite, mais tout le monde s'en fout (de l'aveu de ceux qui les ont regardés, les 2 Oppo Find7 sortis avec respectivement du FullHD et du "2k" ne peuvent être distingués sans mettre son nez à quelques millimètres de l'écran).

                      On peut aussi citer les processeurs octo-cœurs: yeah, j'ai plus de cœurs que toi, et on s'en fout si dans les perfs réelles il n'y a aucun avantage mesurable.

                      • [^] # Re: Pourquoi ?

                        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 05/04/14 à 15:47.

                        pourquoi 64bits sont complètement inutiles aujourd'hui!

                        Oui mais non. C'est une réflexion à très courte vue complètement passéiste. Aujourd'hui, tu as des téléphones qui ont plus de 2go de ram. Selon toute probabilité, ça va devenir un vrai problème dans 2 ans (le galaxy note 3 a 3go de ram) . Deux ans, c'est demain. La nouvelle architecture a le double de registres, ce qui est aussi intéressant pour les perfs. D'ailleurs les benchmarks montrent en gros que le passage A6>A7 a quasi doublé les perfs, à quasi iso fréquence.

                        Non, ce qui a surpris la concurrence, c'est que tout le monde bossait sur l'arm64, mais qu'apple a débarqué en avance avec non seulement un CPU, mais aussi tout l'écosystème autour (OS+chaîne de compil+SDK) "available now".

                        Après il faut bien voir aussi qu'apple choisit ses combats : ajd l'a7 est un dual core ~1.3Ghz avec 1Go de ram. Chez Samsung on est à du quadcore+quadcore à 1.6Ghz +2go.

                        Donc Intel a fait de mauvais processeurs avec des grosses fréquences uniquement pour vendre une supériorité mesurée en GHz.

                        Pour un académique peut-être. Maintenant, regardons objectivement les choses : même "mauvaise", l'architecture netburst a duré un bon bout de temps, a gentiment augmenté en performances jusqu'à fournir, c'est vrai de petits hauts fourneaux miniature. Maintenant, chez AMD, ils n'ont jamais réussi à avoir un truc qui soit significativement mieux niveau perf. Ca a fait le job, comme on dit.

                        • [^] # Re: Pourquoi ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          http://www.anandtech.com/show/7910/apples-cyclone-microarchitecture-detailed

                          Depending on the time of day, the French go either way.

                        • [^] # Re: Pourquoi ?

                          Posté par . Évalué à 7.

                          [maclag] Donc Intel a fait de mauvais processeurs avec des grosses fréquences uniquement pour vendre une supériorité mesurée en GHz.

                          Pour un académique peut-être. Maintenant, regardons objectivement les choses : même "mauvaise", l'architecture netburst a duré un bon bout de temps, a gentiment augmenté en performances jusqu'à fournir, c'est vrai de petits hauts fourneaux miniature. Maintenant, chez AMD, ils n'ont jamais réussi à avoir un truc qui soit significativement mieux niveau perf. Ca a fait le job, comme on dit.

                          Ça c'est faux. Au contraire, pour un « académique », le P4 était super bon pour ce qui fait bander les fans d'optimisation de code réguliers : les instructions SSE du P4, et le pipeline allant jusqu'à 33 étages étaient du pain béni pour les applications extrêmement régulières en termes d'accès aux données et avec peu de branchements.

                          Par contre, pour l'informatique grand public / de gestion, les Athlon XP étaient beaucoup moins chers, et en plus offraient des performances comparables, voire meilleures qu'un P4 de fréquence « équivalente ». Il n'est pas très compliqué de comprendre pourquoi : si le P4 se trompe sur la prédiction de branchement, il doit flusher le pipeline, ce qui implique une pénalité allant jusqu'à 33 cycles. Sur un pipeline plus court (comme ceux d'AMD, qui avaient 12 ou 13 étages), tu as mécaniquement une pénalité moindre. D'ailleurs, la première chose qu'a faite Intel lorsqu'ils ont commencé à travailler sur la micro-architecture du Intel Core, ça a été de ressortir la micro-architecture du Pentium III, et de repartir de là.

                          • [^] # Re: Pourquoi ?

                            Posté par . Évalué à 2.

                            le P4 était super bon pour ce qui fait bander les fans d'optimisation de code réguliers : les instructions SSE du P4, et le pipeline allant jusqu'à 33 étages étaient du pain béni pour les applications extrêmement régulières en termes d'accès aux données et avec peu de branchements.

                            Au prix d'une efficacité par watt ou par Mhz assez pathétique. Par contre le PIII avait déjà le SSE.

                            Ça c'est faux.

                            How, god. Je viens de retourner 10 ans en arrière et c'est vrai que c'était pas terrible. Par contre, je n'ai rien retrouvé d'évident sur les prix pratiqués.

                      • [^] # Re: Pourquoi ?

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Ca se discute.
                        L'a7 est visibilement un monstre (pour un cpu mobile, j'entends…), mais effectivement je doute que ca soit principalement du au 64 bits.

                        Le runtime objc, par contre, en beneficie enormement. Les pointeurs 64 bits, ca leur permet de stocker un paquet d'infos dans les pointeurs directement, ce qui fait gagner un temps fou en dereferencement (retain count, weak references et ce genre de choses accedees en permanence). Cf les articles de greg parker et mike ash. Ca par contre, c'est 100% grace au 64 bits.

                        L'abi est un aussi drastiquement plus simple, encore qu'a ecouter greg parker, c'est principalement parce qu'elle a ete concue autour d'objc, donc c'est un cas particulier.

                        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: Pourquoi ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        J'oubliais: apple ici beneficie de son esperience avec sa transition 64 bits sur macosx.
                        Ca leur a prit longtemps pour operer la transition, et ils sont tres bien places pour savoir que ca ne peut pas se faire du jour au lendemain.
                        L'essentiel de leur gamme est 64 bits, attends 6 mois et ca sera 100%.
                        Dans 3-4 ans, on aura un parc 100% 64 bits. Imagine ou en sera le developement mobile dans 4 ans. la barre des 2Go de ram aura probablement ete explosee, et avec les besoins grandisssants, probablement largement exploitee.

                        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: Pourquoi ?

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est le début de la fin car :
          - Ils accumulent les décisions à contre-sens, comme Mir, qui sera probablement abandonné bientôt
          - Ils ont fait pas mal de bruit avec ubuntu phone, qui sera abandonné aussi ou sortira avec un retard technique énorme sur la concurrence et/ou un prix abusif
          - En 2014 on se préoccupe de moins en moins de l'OS qu'on utilise, la bataille du moment c'est le cloud et les services, surtout pour les entreprises, et ubuntu one était une bonne idée.

  • # Poisson d'avril

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    Ils auraient pu annoncer cette fin du service UbuntuOne le 1er avril, c'eût été plus amusant! :D

  • # Hubic

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'utilise Hubic le service d'ovh et ça marche pas trop mal sous Linux, un démon synchronise les répertoires paramétrés en tache de fond sans que je m'en occupe. Bon après c'est privateur tout ça…

  • # Syncany

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Sinon, il y a Syncany. J'avoue ne pas avoir testé mais ça semble répondre au besoin.

    Des têtes brûlées pour tester la version 0.1.0-alpha ?

  • # Implementation libre

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ubuntu One est base sur le protocole u1db, qui est lui-même dérivé de couchdb. Les raisons de la divergence sont expliquées dans un mail: en gros, couchdb tel quel n'est pas pratique a utiliser pour une utilisation personnelle et pour une utilisation massivement centralisée. En plus de ça, couchdb n'est pas évident a utiliser lorsqu'on veut faire des requêtes dessus. Du coup ils ont implémenté leur propre sauce qui ressemble beaucoup a couchdb dans les principes (voir lien précédent).

    Le plus intéressant est qu'ils fournissent une implémentation libre de reference, c'est a dire qu'un client pouvait être développé en la prenant comme référence, et remplacer l'url distante par celle de Ubuntu One sans se poser de questions sur la compatibilité. Pour tous ceux qui cherchent une implémentation libre, je leur conseille d'y jeter un coup d’œil (bien sur, cette implémentation est oriente utilisateur unique, mais ça devrait suffire pour pas mal d'usages).

    C'est dommage, ils avaient plein d’idées intéressantes dans leur machin. J’espère que quelqu'un reprendra la chose.

  • # L'avis de Daniel Foré : "Dans le monde du libre, personne ne comprend le cloud"

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 03/04/14 à 16:27.

    Je pense qu'il est pertinent de reproduire ici la réaction de Daniel "Danrabbit" Foré, le monsieur de chez elementary et Yorba (traduite par mes soins) :

    Voici la sombre vérité : personne, dans le monde du libre, ne comprend le cloud.
    Du coup, ce n'est pas comme si Canonical était une sorte d'échec bien particulier. Personne ne fait ça bien. Ubuntu One a fait ça mal pendant un bon bout de temps. Mark [Shuttleworth, NdT] aime raconter qu'ils étaient les premiers sur le coup. Les premiers à mal le faire. Clap, clap, clap.
    Faire du cloud correctement nécessite quelque chose que quasiment* personne dans la communauté FOSS ne fait : bâtir à la fois les services dans le nuage et les applis qui s'en servent. Pourquoi ? Parce que le cloud, ce n'est pas qu'une affaire de stockage de fichiers.
    Le cloud, c'est "J'ai pris une photo avec mon téléphone et à présent je la modifie sur mon ordinateur". Le cloud, c'est "J'ai ouvert cet onglet sur mon ordi à la maison et maintenant je l'ai sur mon ordi au boulot". Le cloud, c'est "Je viens d'avoir un téléphone flambant neuf et il a automatiquement mes pseudos et mots de passe prêts à s'auto-compléter". C'est ce que fait le cloud. Le cloud, c'est la transition fluide entre les appareils sans explicitement faire quoi que ce soit pour les synchroniser. C'est là toute la magie qui rend le cloud si chouette.
    Le cloud, ce n'est pas "J'ai uploadé un document sur mes 25 Go de stockage en ligne". Ça c'est Dropbox.
    *Je dis "quasiment" dans le cas ou quelqu'un le ferait, mais à ma connaissance, personne ne le fait.

    Je vous suggère de lire en complément les commentaires à son message sur Google+.

    • [^] # Il y en a qui comprennent bien le cloud (mais ils ne sont pas tout-à-fait dans le monde du libre).

      Posté par . Évalué à 6.

      C’est bien vu, mais il oublie quand même un aspect assez important.

      Le cloud, c'est "Je viens d'avoir un téléphone flambant neuf et il a automatiquement mes pseudos et mots de passe prêts à s'auto-compléter".

      … et la NSA aussi.

      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: Il y en a qui comprennent bien le cloud (parenthèse coupée par moi car trop longue)

        Posté par . Évalué à 9.

        Euh, on parle de succès ou d'échec par rapport au nombre d'utilisateurs.

        Alors je vais te dire un truc qui ne va pas te faire plaisir:
        Une écrasante majorité d'utilisateurs se fiche complètement de la NSA. Si ce n'était pas le cas, FB et G+ se seraient effondrés du jour au lendemain. Apparemment, c'est très loin d'être le cas.

        La NSA, c'est un aspect important pour une toute petite minorité qui ne parvient pas à comprendre qu'écrire en gros partout "résiste à la NSA" ne fait venir qu'une poignée d'utilisateurs, alors que "rien à régler, marche tout seul sans rien faire" rencontre un gros succès même si la sécurité est à chier!

        C'est un schéma qui se répète: pendant des années, les Linuxiens pensaient que Linux pouvait percer avec la ligne de commande et "vous pouvez enfin comprendre et contrôler votre système!". Sauf que l'utilisateur lambda se fiche de comprendre et ne sait pas ce que "contrôler" veut dire. Il aura fallu du temps avant d'accepter l'idée qu'il faut des GUI et des trucs tout automatisés pour attirer M. Lambda.

        Et bien c'est pareil: il faut se mettre dans la tête que M. Lamda trouve que "la NSA c'est pas bien!" mais en même temps étale sa vie sur FB, G+ et autre, parce que ça remplit la fonction qu'il cherche sans se prendre la tête.

        Là c'est le moment où je vais avoir une tonne de réponses "mais si c'est super important, tu te rends pas compte!". Et elles seront toutes à côté de la plaque, parce que ça ne sert à rien d'essayer de me convaincre ni d'essayer de convaincre les utilisateurs lambda: eux, ils veulent que ça juste marche d'abord, et regarder les détails ensuite. La NSA ça a un poids minuscule dans la balance.

    • [^] # Re: L'avis de Daniel Foré : "Dans le monde du libre, personne ne comprend le cloud"

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      moi je dis "bullshits". UbuntuOne fonctionne très bien et est bien intégré dans beaucoup de services. L'exemple qu'il donne est faux, en tout cas, ce qu'il implique "Le cloud, c'est "J'ai pris une photo avec mon téléphone et à présent je la modifie sur mon ordinateur"" : ça justement le client ubuntu one sur Android sait le faire.

      Avec FolderSync (un logiciel tiers, non libre) je peux synchroniser également des fichiers entre mon téléphone et mon ordinateur (le client officiel ubuntuone le fait peut-être, je ne sais pas), en tout cas d'après ses autres exemples (onglets, mots de passe), à part Google et Microsoft je ne vois pas qui d'autres propose ça "aussi bien" (c'est à dire : "aussi intrusivement").

      Et paradoxalement, ils ne proposent pas ce que j'ai absolument besoin : de pouvoir synchroniser des fichiers et garder une copie physique sur ma tablette ou mon téléphone, que je peux utiliser hors ligne, et resynchroniser quand je reviens en ligne. Google drive ne m'est d'aucune utilité du peu que j'ai vu quand je l'ai essayé un jour. Et avec les questions d'espionnage potentiel, je fais de moins en moins confiance à tous ces services en ligne.

      Sans compter que par exemple Dropbox efface les fichiers ou bloquent les comptes qui ne leur conviennent pas, certes ils ont le droit de le faire c'est chez eux, mais justement c'est pour cela que ce genre de chose ne me semble pas pérenne.

      Alors oui, espéront que le "libre" continuera à proposer de bons outils que l'on peut héberger soi-même, et qu'ils ne "comprendront" pas le cloud comme le propose ce monsieur.

      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

      • [^] # Re: L'avis de Daniel Foré : "Dans le monde du libre, personne ne comprend le cloud"

        Posté par . Évalué à 4.

        J'espère aussi que le Libre proposera des solutions adaptées aux Libristes, mais il ne faut pas se voiler la face: le "marché" potentiel des solutions qui plaisent aux Libristes est ridiculement faible!

        Ubuntu One devait être pour les foules, et le Monsieur a parfaitement compris ce que veulent les foules: des trucs qui marchent sans réglage avec le moins de manipulation possible, et tant pis si ça se fait au détriment de la sécurité ou la vie privée: sujets secondaires et trop complexes de toute façon.

        En plus, les fonctionnalités que tu mentionnes ne peuvent être demandées que par quelqu'un qui a une idée du fonctionnement de tout ça. La cible dont le Monsieur parle, ce sont les gens qui ne comprennent pas, et ne veulent pas comprendre de toute façon.

        Au passage, travail hors-ligne et resync quand on repasse en ligne, c'est sympa quand tu modifies le fichier depuis une seule machine. Quand tu t'es amusé à bidouiller sur la tablette, puis le téléphone, puis remettre en ligne tout en même temps, c'est moins trivial, et comme on l'a dit: on ne veut pas emmerder l'utilisateur de base, entre autre avec des questions de "merge" compliquées.

        Les solutions internet qui ont du succès aujourd'hui ne sont pas forcément les plus élégantes ou propres, et sûrement pas sures, ce sont celles qui peuvent être utilisées là tout de suite maintenant sans rien y comprendre ni rien à régler.

        • [^] # Re: L'avis de Daniel Foré : "Dans le monde du libre, personne ne comprend le cloud"

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          certes, mais dropbox a du succès, et pourtant ils ne proposent rien de plus qu'ubuntu one (pas de sauvegarde de mots de passe, pas d'authentification, pas de synchro de logiciels, et 3 Go de moins qu'Ubuntuone…). En revanche je ne vois pas la possibilité dans ubuntuone de partager facilement un fichier comme dans dropbox (ce qui limite sans doute les abus).

          En tout cas vis à vis de la volonté d'ubuntu de sortir un OS pour mobile, c'est à mon avis se tirer une balle dans le pied ne de plus proposer de stockage en ligne : proposer un serveur et un client libre pour l'installer chez soi, et une implémentation sur leurs serveurs pour les non-geeks, ça aurait été le top.

          « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

          • [^] # Re: L'avis de Daniel Foré : "Dans le monde du libre, personne ne comprend le cloud"

            Posté par . Évalué à 4.

            En tout cas vis à vis de la volonté d'ubuntu de sortir un OS pour mobile, c'est à mon avis se tirer une balle dans le pied ne de plus proposer de stockage en ligne : proposer un serveur et un client libre pour l'installer chez soi, et une implémentation sur leurs serveurs pour les non-geeks, ça aurait été le top.

            Pour les non-geeks, inutile d'avoir son propre serveur. Jolla s'est associé avec F-Secure (que je ne connaissais même pas avant d'ailleurs…), Canonical a tout à gagner à s'associer avec un gros acteur établi plutôt que de la jouer solo.

            Pour les geeks… et bien ils devraient bien arriver à monter leurs serveurs et installer leurs clients eux-mêmes, sinon ce ne sont pas de "vrais" geeks! ;)

    • [^] # Re: L'avis de Daniel Foré : "Dans le monde du libre, personne ne comprend le cloud"

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 05/04/14 à 07:47.

      Pertinent certes, mais à découper ainsi cela reste incomplet également. Le cloud ce n'est qu'une affaire de stockage ni une une affaire de stockage et d'applications finales. C'est une affaire de stockageS, de réseauX, de systèmeS, de serviceS, et d'applications finales.

      À la vue des développements foisonnants, qu'ils soient amateurs ou professionnels, libres, dire que personne dans le libre n'a compris le cloud est une affirmation cappilotractée. Il n'y pas de solutions libres correspondant en totalité à sa définition du cloud, soit des synchros automatiques entre serveurs centraux et terminaux. Mais pourquoi ? La réponse à ça est dans le commentaire de misc< ci dessus : l'infrastructure serveurs coûte. À laquelle on peut ajouter qui n'y a pas de bonnes solutions de financement pour ça.

      Si le cloud se résumait à cette description d'un service final de synchro de fichiers perso entre terminaux, alors il existe d'autres moyens d'atteindre cet objectif, un peer to per automatisé sur lequel on a le contrôle pour ses fichiers et on accepte de ne pas l'avoir sur les fichiers des autres pour lesquels on partage bande passante personnelle et stockage personnel. Ça serait le "We Are The Cloud ".

      Il semble y avoir une frilosité à l'encontre des projets qui s'y sont essayés. Nous acceptons de centraliser nos données dans des espaces "personnels" dans des propriétés physiques d'autres, mais pas de le faire de manière décentralisée. Pourtant qu'est ce qui différencie légalement, vraiment, les deux ? Ce sont des espaces disques qui ne nous appartiennent pas mais dans lesquels on peut garantir, être sûr, de l'appartenance des fichiers.

      En conclusion, je ne vous pas en quoi il serait techniquement impossible de faire en p2p ce que nous faisons avec des services centraux. Et les obligations légales peuvent être remplies de la même manière, ce n'est pas la direction des flux ni la taille des espaces de stockage qui rende une solution plus apte à y répondre. Plutôt un interlocuteur, asso ou fo, en rw-. Mais accepterions d'une association ce pouvoir sur nos fichiers de la même manière que nous l'acceptons des drive, dropbox et autres ?

      Mes deux cents.

      • [^] # Re: L'avis de Daniel Foré : "Dans le monde du libre, personne ne comprend le cloud"

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        je ne vous pas en quoi il serait techniquement impossible de faire en p2p ce que nous faisons avec des services centraux

        Juste sur le plan technique, je vois 2 gros problèmes:

        • La masse écrasante de machines placées derrière un NA(P)T, inaccessibles depuis l'extérieur
        • Les débits montants ridicules d'une ligne fixe classique

        En plus de ça, comme les mobiles ont rarement une IP fixe, il est difficile de leur envoyer des paquets sans passer par des moyens détournés. Et comme à peu près personne dans le public n'a de noms de domaine, impossible de masquer la mobilité de l'IP derrière un DNS.

        Sur le plan légal, il me semble que l'affirmation "je partage un bout de mon disque dur et tout le monde met ses informations chiffrées dessus, donc si c'est illégal je n'ai aucun moyen de le savoir donc je suis innocent" n'a jamais été testée. C'est un peu sur ce point que certains, même techniques, restent frileux (si vous lancez un nœud Freenet, j'ai peur de devoir vous dire qu'il y a une chance assez élevée pour que vous hébergiez du contenu pas joli-joli).
        Je comprends que la plupart des gens ne veulent pas risquer d'aller là-dedans, surtout quand ils savent qu'un tiers peut prendre cette responsabilité plutôt qu'eux.

  • # UbuntuOne et proxy?

    Posté par . Évalué à -1.

    De mon côté, mon portable passe la moitié du temps derrière un proxy, et malgré des heures de recherches et de bidouillages, je n'ai jamais réussi à faire marcher UbuntuOne derrière un proxy…
    Et puis bon quand on voit le peu de place dispo par rapport à GDrive ou Mega, c'était un peu relou, car trop vite plein (mais bon je suis prêt à m'accepter si c'est libre et que mes données ne sont pas piégées et lisibles par une grosse boîte…)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.