Journal Gnome Maps dans de beaux draps

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
22
14
juil.
2016
Ce journal a été promu en dépêche : Une grosse tuile pour GNOME Maps.

Bonjour à tous,

Gnome Maps est une application bureau pour parcourir et éditer la carte d'OpenStreetMap. Elle propose également un service de routage (via GraphHopper).

L'application a été construite de manière à aller chercher les tuiles nécessaires chez MapQuest, car l'accès en était gratuit. Néanmoins, il y avait un risque que cela change dans le futur.

Gnome Maps depuis le 11 juillet 2016

C'est exactement ce qui est arrivé le 11 juillet. Vu que la source des tuiles est propre à Gnome Maps, toutes les version distribuées (de 3.12 à 3.20) sont donc devenues inutilisables.

Un rapport de bogue est déjà présent, mais ce n'est pas encore prêt. La communauté envisage soit de trouver un fournisseur autre, comme OpenStreetMap lui-même, mais une autorisation est nécessaire sans quoi Gnome Maps se ferait bannir. L'autre solution envisagée serait d'ouvrir un serveur de tuile propre pour Gnome Maps, ce qui offrirait l'avantage de modifier l'apparence des cartes plus facilement, mais il n'y a ni argent pour cela, ni personne pour l'administrer.

Vous pensez pouvoir aider à résoudre la situation ? N'hésitez-pas à apporter votre aide d'une manière ou d'une autre dans le rapport de bogue.

  • # Un mois pour anticiper

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Le post annonçant le changement pour le 11 juillet date du 15 juin : http://devblog.mapquest.com/2016/06/15/modernization-of-mapquest-results-in-changes-to-open-tile-access/

    Je ne sais pas si les devs de Gnome Maps étaient au courant depuis cette date, mais ça fait un peu désordre que tout pète le jour J (même si c'était inévitable pour les anciennes versions), sans nouvelle release annoncée.

    • [^] # Re: Un mois pour anticiper

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Le rapport de bogue a été ouvert en Avril, des gens cherchent des solutions. Mais ce genre de truc ne se fait pas en 1 patch, ça ne me paraît pas choquant que ça ne soit pas encore réglé (même si c'est très gonflant, je vous l'accorde).
      Ce qui n'est pas cool, c'est le délai entre l'annonce et la fermeture du service. Ce genre de truc, on le laisse mini 1 an quand on a annoncé qu'on veut/va le fermer !

  • # OK pour mise en place

    Posté par . Évalué à 8.

    Il y a une communauté Open Street Map avec mailing list plus adaptée pour un appel à contribution.

    Sinon, monter un serveur de tuiles est dans le champ de mes compétences si l'on paye un serveur bien dimensionné chez OVH pour ça.

    À votre service.

  • # Documentation

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Bonsoir,

    est ce qu'il y a une documentation qui explique comment monter son propre serveur de tuiles?

    Merci

  • # Sujet

    Posté par . Évalué à 10.

    Gnome Maps dans de beaux draps

    J’aurais titré : une grosse tuile pour Gnome Maps.

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Sujet

      Posté par . Évalué à 10.

      Encore un complot des francs-maçons…

  • # Compromis avec la liberté

    Posté par . Évalué à 9.

    Pour moi, ce genre de péripétie pose quand même la question des compromis qui sont fait avec la liberté. Je veux dire par là que des gens qui font du logiciel libre, ils savent faire la différence entre libre et gratuit, et donc ils savent qu'en utilisant un truc seulement gratuit, ils s'exposent à avoir des problèmes dans ce genre tôt ou tard. Alors pourquoi est-ce qu'ils font ça ? Ma seule réaction, ça serait de dire : bien fait !

    • [^] # Re: Compromis avec la liberté

      Posté par . Évalué à 10.

      Je pense que ça n'a rien à voir. Comme indiqué dans le journal, s'ils utilisent directement les tuiles d'openstreetmap, service « libre et gratuit », sans autorisation, ils risquent de se faire bannir, car tout comme les serveurs de mapquest, ceux d'openstreetmap ne peuvent pas soutenir indéfiniment toutes les charges.
      À mon avis, ils ont utilisé à l'origine mapquest pour ne pas surcharger openstreetmap. Quoi qu'il en soit, dans tous les cas la base reste libre, il suffit juste de changer de service ou de monter le leur. Ça a un coût, mais ça ne remet pas en cause tout le développement qu'ils ont fait pour leur outil.

      Et au pire des cas, les gens peuvent toujours ouvrir leur navigateur et aller sur mapquest ou openstreetmap pour consulter la carte (ce que je fais).

      • [^] # Re: Compromis avec la liberté

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Quoi qu'il en soit, dans tous les cas la base reste libre, il suffit juste de changer de service ou de monter le leur. Ça a un coût, mais ça ne remet pas en cause tout le développement qu'ils ont fait pour leur outil.

        Ca remet en cause leur image et leur crédibilité, éventuellement leurs choix.

        Et au pire des cas, les gens peuvent toujours ouvrir leur navigateur et aller sur mapquest ou openstreetmap pour consulter la carte (ce que je fais).

        Lol. "On a fait un super logiciel. S'il ne marche plus, ne vous inquiétez pas vous pouvez vous en passer". Bon, ben on va gagner du temps alors…

        La question que je me pose est "est ce que c'est paramétré côté client" ? Est ce que les versions distribuées sous forme compilée peuvent être adaptées ou elles sont juste irrémédiablement cassées ?

        • [^] # Re: Compromis avec la liberté

          Posté par . Évalué à 4.

          Je te trouve pas très bienveillant. J'imagine qu'ils acceptent les bonnes volonté et les patchs?

          Ça reste du ll, ils ont fait un logiciel et n'ont pas non plus spécialement de compte à rendre. Le logiciel libre se base sur du constructif, pas sur du dénigrement.

          • [^] # Re: Compromis avec la liberté

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            J'ai en fait un véritable problème/blocage avec la stratégie gnome d'une manière générale.

            Je n'adhère pas du tout au type de stratégie court-termiste tel que ce dont on parle . Le pb allait se poser à un moment ou à un autre, n'avoir prévu aucun fallback genre un proxy, une config ou autre, c'est irresponsable vis-à-vis de ses utilisateurs, logiciel libre ou pas.

            Je ne suis pas bienveillant, je te l'accorde.

            • [^] # Re: Compromis avec la liberté

              Posté par . Évalué à 3.

              Donc tubes juste un troll qui cherche n'importe quelle excuse pour casser du sucre que leur dos. Que ce ne soit pas top, tout le monde est d'accord. Chercher à remettre en cause le côté libre etc c'est ridicule.

              Quel est ton besoin de leur baver dessus ? Tu n'es pas d'accord avec eux, ok. Mais tu dormira mieux si moins de gens se servent de gnome ? Tu es prêt à crever leurs pneus parce que tu n'es pas d'accord avec leur stratégie ?

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Compromis avec la liberté

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Donc tubes juste un troll qui cherche n'importe quelle excuse pour casser du sucre que leur dos.

                Je cherche pas n'importe quelle excuse : je n'en ai pas besoin ils s'en occupent très bien eux-même.

                Que ce ne soit pas top, tout le monde est d'accord. Chercher à remettre en cause le côté libre etc c'est ridicule.

                Je ne vois pas où j'ai remis en cause le côté libre.

                Quel est ton besoin de leur baver dessus ? Tu n'es pas d'accord avec eux, ok. Mais tu dormira mieux si moins de gens se servent de gnome ? Tu es prêt à crever leurs pneus parce que tu n'es pas d'accord avec leur stratégie ?

                Je ne bave sur personne : je constate simplement un manque manifeste de conception sur ce point-là. L'architecture logicielle et le développement c'est mon métier. Je pointe un bug qui ne devrait pas exister sur un logiciel intégré à Gnome et qui en a l'ampleur et la visibilité.

                Par ailleurs, je me fiche de savoir combien de personnes utilisent ou n'utilisent pas Gnome ; ce qui m'importe, c'est que les gens puissent choisir en connaissance de cause. Quand il y a des (gros) défauts tels que celui-ci, c'est un point important pour un utilisateur final, non ?

                • [^] # Re: Compromis avec la liberté

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Hum désolé je t'ai confondu avec rewind.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Compromis avec la liberté

            Posté par . Évalué à 7.

            Ça reste du ll, ils ont fait un logiciel et n'ont pas non plus spécialement de compte à rendre. Le logiciel libre se base sur du constructif, pas sur du dénigrement.

            Je suis plutôt d'accord avec ce genre d'affirmation pour les exigences de fonctionnalité, mais sur la fiabilité du logiciel, beaucoup moins. Ça me rappelle une discussion pas si lointaine ou quelqu'un disait que si un logiciel de navigation libre et gratuit te perd, tu n'as pas à te plaindre, fallait s'y préparer.

            Si tu fais la promotion d'un logiciel et de ses capacités, c'est un engagement que tu prends. Tu ne peux pas simplement planter tes utilisateurs en disant que c'est leur problème vu que c'est gratuit sans effectivement compromettre ta crédibilité.

            • [^] # Re: Compromis avec la liberté

              Posté par . Évalué à 2.

              Ben là c'est un logiciel qui a de nombreuses alternatives en web. Donc très très loin d'être critique, c'est au mieux une question de confort.

              Ensuite, il y a un gros gros problème : au nom de quoi un utilisateur devrait-il croire qu'on peut lui garantir un service sans contrepartie ? Tu peux peut être compromettre ta crédibilité, encore faudrait-il savoir ce que tu avis promis à la base … et probablement pas un support gratuit ad vitam eternam et une garantie contre toutes les boulettes possibles.

              Ce qui peut garantir un logiciel libre, dans une certaine mesure, c'est une communauté active et réactive autour de lui. Mais ça personne ne peut le promettre.

              • [^] # Re: Compromis avec la liberté

                Posté par . Évalué à 6.

                Ensuite, il y a un gros gros problème : au nom de quoi un utilisateur devrait-il croire qu'on peut lui garantir un service sans contrepartie ? Tu peux peut être compromettre ta crédibilité, encore faudrait-il savoir ce que tu avis promis à la base … et probablement pas un support gratuit ad vitam eternam et une garantie contre toutes les boulettes possibles.

                Si tu veux être rémunéré pour le support, tu peux l'annoncer. Si tu manques de ressources, tu peux l'annoncer.
                Si tu ne fais rien de tout ça, que tu fais la promotion du logiciel, et quand ça pète à la gueule de tes utilisateurs, ta réponse c'est "c'est libre et gratuit, si tu veux contribuer tu contribues sinon je te dois rien", tu risques fort de te retrouver rapidement sans utilisateur.

                Dans le cas présent, si la réponse à la détresse des utilisateurs chez qui ça ne marche plus du jour au lendemain, c'est simplement "zavezka utiliser un autre service" : je le ferais… et je ne reviendrais sûrement pas après ça!

                Je ne te dis pas que l'utilisateur est en droit d'attendre n'importe quoi, je te dis que les développeurs ont quand même une responsabilité envers eux, même si c'est libre et gratuit.

                • [^] # Re: Compromis avec la liberté

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Un logiciel libre qui manque de ressource ? C'est clair, il y a clairement besoin de l'annoncer, ça n'arrive jamais !

                  Sérieusement je te comprend pas vraiment.

            • [^] # Re: Compromis avec la liberté

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ça me rappelle une discussion pas si lointaine ou quelqu'un disait que si un logiciel de navigation libre et gratuit te perd, tu n'as pas à te plaindre, fallait s'y préparer.

              Libre ou non, c'est pas vraiment le problème. Tu peux très bien te perdre complètement (et dans certains cas cela peut amener dans des situations très graves, jusqu'à la mort même) avec des GPS propriétaires basés sur des données trop aussi proprio et le tout payé. C'est même tellement courant qu'on a donné un nom au concept: "death by GPS" (tué par le GPS?).

              Le vrai problème ici est que trop de gens font une confiance aveugle au GPS, comme à tout ordinateur qui bien entendu "ne peut pas se tromper" (c'est bien connu).

              Pour en revenir au commentaire auquel je réponds, si on se perd et que quelqu'un utilise le fait d'avoir utilisé des données libres ou un logiciel libre comme argument, ce sera surtout du FUD. :-)
              Le GPS, c'est comme l'encyclopédie, ou un peu tout dans la vie: que l'information fusse gratuite ou à prix d'or, c'est pas parce qu'on te l'a donnée qu'il faut la suivre aveuglément et tout croire. Et le prix qu'on a mis pour cette information n'est pas (forcément) un critère de sa qualité supérieure.

              Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: Compromis avec la liberté

      Posté par . Évalué à 10.

      Non ça peut arriver avec tout service. On a déjà dit et répété qu'un service libre ça n'existe pas. Ici pour avoir accès à toutes les cartes à nous tu ne peux pas tout télécharger une fois donc tu as forcément une dépendance à un service qui peut évoluer, casser, fermer,… Quelque soit la personne qui le maintiens.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Compromis avec la liberté

        Posté par . Évalué à 4.

        GNOME Maps veut proposer des tuiles dans son appli ? Très bien, il faut alors le service associé, et surtout indépendant de n'importe quel fournisseur. S'ils ne sont pas capables de ne pas dépendre d'un tiers pour la fourniture de tuiles, alors ils devraient enlever cette fonctionnalité (instant troll : en plus, c'est un peu une spécialité d'enlever des fonctionnalités chez GNOME ; fin de l'instant troll). Pour le coup, l'appli, ce n'est pas que le binaire chez le client, c'est aussi le service de tuiles.

        • [^] # Re: Compromis avec la liberté

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Le souci, c'est que ta remarque vaut aussi pour les données géographiques, puisque ils dépendent d'OpenStreetMap, ou de la possibilité de définir des itinéraires, puisque ils dépendent de GraphHopper. Puis ça doit également être récursif, puisque pour certains points d'intérêt, OpenStreetMap et Wikipédia tirent parti l'un de l'autre, il me semble.

          • [^] # Re: Compromis avec la liberté

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu confonds données et service ! Ils pourraient très bien reprendre les données (libres) de OSM et monter leur propre service avec. Pour GrassHopper, je ne connais pas, donc je ne dis rien.

            • [^] # Re: Compromis avec la liberté

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              C'est la même chose pour les tuiles, qui ne sont que des données mises en forme. Et comme les données sont également trop grosses et rapidement périssables, ils interrogent le service plutôt que de les fournir avec l'application.

        • [^] # Re: Compromis avec la liberté

          Posté par . Évalué à 5.

          Ils dépendent d'OSM, même s'ils créent leur propre service. Avoir un serveur proxy ne change pas grand chose. Tes données périment trop vite. Et même dans ce cas, toi utilisateur tu es dépendant d'un service de gnome.

          Faut arrêter de fanfaronner et de monter sur ses grands chevaux comme ça. C'est comme un navigateur web. Ce qu'il faut c'est prendre en compte cette dépendance pas croire qu'on peut l'ignorer part simple volonté

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Compromis avec la liberté

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            C'est comme un navigateur web.

            Euh non. Quand il y a 3-4 fournisseurs au total pour la seule donnée qu'on est fait pour afficher, et qu'en plus on en code un en dur, c'est pas comme un navigateur web, non.

    • [^] # Re: Compromis avec la liberté

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour moi, ce genre de péripétie pose quand même la question des compromis qui sont fait avec la liberté.

      Et ce n'est pas les exemples qui manquent, comme Linus avec BitKeeper.

      • [^] # Re: Compromis avec la liberté

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        En même temps, si OSM avait dès le départ autorisé les projets libres à réutiliser ses tuiles, on en serait pas là. D'autant plus que Cartes permet également d'éditer, et apporte donc de potentiels nouveaux contributeurs au projet.

      • [^] # Re: Compromis avec la liberté

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Euh… Linus et BitKeeper, il me semble que ça ne concernait pas les utilisateurs finaux.

        Y'a une grosse différence entre changer l'outil d'un contributeur (bitkeeper etant un moyen) et changer l'outil d'un utilisateur final (cartes est "le but")

        A ma connaissance aucun "simple utilisateur" de Linux n'a été impacté par le pb BitKeeper… Là, tous les utilisateurs de "cartes" ne peuvent plus utiliser leur outil…

  • # ouf Marble est encore la

    Posté par . Évalué à 4.

    et lui fonctionne…

    • [^] # Re: ouf Marble est encore la

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Et surtout Marble développe un rendu interne pour ne plus avoir besoin de tuiles. Il utilisera directement les données vectorielles.

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: ouf Marble est encore la

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Oui, le rendu vectoriel se prépare aussi du côté de GNOME Maps (cf https://wiki.gnome.org/Apps/Maps/ClientSideRendering), c'était notamment discuté lors d'une session au GUADEC l'année dernière, https://www.youtube.com/watch?v=jfffzj4XZus.

        • [^] # Re: ouf Marble est encore la

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 15/07/16 à 21:31.

          Générer les images côté client, bien qu'intéressant pour de nombreuses raisons, ne dispense pas de devoir utiliser un serveur qui met à disposition des "tuiles" vectorielles.
          La question de mettre à disposition des serveurs (et les maintenir) pour GNOME Maps reste donc entière. Sais-tu si le projet s'est positionné d'une façon ou l'autre (ou pas) depuis cette session au GUADEC ? Pour le post grand-parent: qu'est-ce qu'utilise Marble ?

          • [^] # Re: ouf Marble est encore la

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            OSM Mapnik d'après la doc, pour les tuiles OpenStreetMap. Mais en fait, sa force est aussi dans la diversité : j'utilise pour ma part le thème OpenCycleMap. Il y a plein d'autres variantes (carte de l'auto stop, etc.)

            ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Diffuser directement les cartes ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    GNOME Maps pourrait diffuser directement les cartes, ou plutôt fournir un script pour les télécharger. Ensuite chaque distribution ferait un paquet data, ce qui distribuerait la diffusion de ce gros paquet. Pour éviter que le paquet soit trop gros, il pourrait y avoir des paquets factices qui dépendent d'autres (Europe dépend de Earth, France et Allemagne dépendent de Europe, etc) avec des paquets réels pour une petite zone, comme cela uniquement la ou les zones nécessaires pourraient être téléchargées. Avoir les derniers cartes n'est pas toujours nécessaire et cela représente un coût marginal puisque distribué, au moins cette technique pourrait être utilisée en fallback.

    • [^] # Re: Diffuser directement les cartes ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Pour toi, et pour tout ceux qui proposent de télécharger les cartes.

      Juste pour un ordre de grandeur, ce lien est informatif : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Tile_disk_usage

      En plus, ce n'est qu'en ne stockant intégralement que z0-z12

      Pour stocker z0-z19, sur le globe entier, ils disent 54 TiB. C'est ça qui est assez marrant avec OSM, il y a plein de truc où la première reflexion est « c'est simple », et vu le volume de données « ah, pas tant que ça ».

      • [^] # Re: Diffuser directement les cartes ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Dans ce cas, on doit pouvoir faire un filtre pour enlever les informations rarement utiles. Je ne sais pas comment s'y prend OsmAnd pour Android, mais il permet d'enregistrer les cartes, avec moins d'un Go par partie du monde.

      • [^] # Re: Diffuser directement les cartes ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Merci !

      • [^] # Re: Diffuser directement les cartes ?

        Posté par . Évalué à 3.

        OSM does NOT pre-render every tile. Pre-rendering all tiles would use around 54 TB of storage.

        Leur serveur aurait ça comme stockage :

        /dev/sda
            2TB RAID1+0 array over 2 disks
        /dev/sdb
            1TB RAID1+0 array over 2 disks
        /dev/sdd
            600GB RAID1+0 array over 4 disks 
        

        Il y n’y avait que : disk usage: 1272GB used. (6 Jan 2012). (z0 to z15: 252GB, z16 to z18: 1020GB)

        Enfin tout ça pour dire qu’il ne faut peut-être pas un espace de stockage de plus de 50 To pour héberger un serveur de tuile, "juste" quelques To, pour commencer :)

        Faut rassurer d’éventuels hébergeurs volontaires !

      • [^] # Re: Diffuser directement les cartes ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Comment il fait mon tomtom qui tient dans la main pour stocker ses cartes ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.