Journal Espionnage: la FSF deconseille le cloud public, recommande les clouds privés basés sur le libre

25
11
juin
2013

Le journal The Guardian a révélé que la NSA (Agence de Sécurité Nationale des États-Unis) a un accès direct aux systèmes de Google, Facebook, Apple et autres géants de l'Internet, pour espionner les communications qui passent par les États-Unis. John Sullivan, directeur de la Free Software Foundation, conseille d'utiliser des logiciels libres (en cloud privé) plutôt que le cloud public:

Des intrusions de la vie privée de cette ampleur sont à craindre quand les gens abandonnent leurs données et logiciels locaux pour migrer vers le stockage et les applications en ligne. Les géants come Microsoft, Facebook et Google sont vulnérables aux requêtes du gouvernement exigeant les données des utilisateurs. Pour contrer ce problème, il y a de meilleurs moyens, plus sûrs, de partager des informations en ligne. Les logiciels libres comme GNU MediaGoblin, StatusNet, Diaspora, pump.io, Tahoe-LAFS, FreedomBox et SparkleShare travaillent d'arrache-pied pour créer un monde moins centralisé, un monde dans lequel les utilisateurs maintiennent le contrôle sur leurs données et sur les logiciels qui accèdent à ces données, mais un monde qui est tout aussi pratique et social que son équivalent centralisé.

MediaGoblin: Publication de media. Similaire à Flickr, YouTube, SoundCloud.
StatusNet: Micro-blogging. Similaire à Twitter.
Diaspora, pump.io, Freedombox: Réseau social décentralisé. Similaire à Facebook.
Tahoe-LAFS, SparkleShare, CmisSync: Synchronisation de fichiers. Similaire à Dropbox.
Zimbra: Email. Similaire à Gmail/Calendar.

  • # La bonne blague

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    un monde qui est tout aussi pratique

    Alors… http://sparkleshare.org/
    "SparkleShare uses the version control system Git under the hood" l'utilisateur final s'interesse à ce qu'il peut faire, lui parler chinois va le faire fuir
    "curl https://raw.github.com/hbons/Dazzle/master/dazzle.sh \
    --output /usr/bin/dazzle && chmod +x /usr/bin/dazzle"

    Oui, euh… on est sur la planète Mars? Ils oublient de dire que c'est pour 1% des gens (ceux ayant Linux/BSD sur leur machine, sinon t'es mort, faut carrément installer un OS pour héberger, et après il faut connaitre cette langue bizarre pour causer à une machine)

    Bon, j'ai testé la version client pour Windows, ça installe puis… Rien.
    En fait, aucune synchro par défaut, la tu hurles.
    On fouille, on peut ajouter un dépôt distant… et la, bam : entrez une adresse et remote path. Euh… Bon, 3 sites GIT (un peu plus de décentralisation, mais pas trop), son propre repo (mais rien pour dire comment faire) mais impossible de créer un login à partir de la, donc en fait inutiles.
    Poubelle pour 99% des gens.

    Bon, ben l'utilisateur final va mourir de rire vers les "tout aussi pratique", et va installer Dropbox (clic clic clic login pass clic et c'est parti).


    Encore un truc fait par des geeks pour des geeks, pas pour des utilisateurs "normaux".
    Mieux pour la vie privée, à n'en pas douter, aussi pratique, à ne pas douter du mensonge.
    Non, ce n'est pas aussi pratique que le truc centralisez, arrêtez de mentir aux gens!

    https://linuxfr.org/users/claudex/journaux/j-ai-w-klaire-a-teste-pour-vous-le-telechargement-legal
    Ben voila, il y PUR qui vend n'importe quoi aux gens, et la FSF qui copie PUR…

    • [^] # Re: La bonne blague

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Bon, même si ton exemple est particulièrement éloquent quant à la difficulté de mettre en place son propre cloud, je pense qu'il faut néanmoins relativiser un peu la chose. Un ownCloud se met en place beaucoup plus simplement par exemple.

      Toujours est-il que oui, ce n'est pas aussi clé en main qu'un service fourni par Google (ou un autre). Mais on n'a rien sans rien. Soit tu te sors les doigts, tu apprends à faire par toi même et tu gagnes une certaine liberté, soit tu ne veux pas te faire chier/tu n'as pas le temps/tu n'as pas envie et tu te reposes sur un service que quelqu'un d'autre à mis en place et tu es dès lors, dépendant de la-dite personne.
      Ce sont deux choix différents, ayant respectivement leurs avantages et leurs inconvénients.

      C'est comme la lecture (ou l'écriture). Apprendre à lire, c'est dur, ça fait souvent chier (au début), mais tu y gagnes en indépendance et donc en liberté. Quand tu laisses quelqu'un te faire la lecture, tu es dépendant de ce quelqu'un. Et si ce quelqu'un décide que le paragraphe qu'il te lit ne lui convient pas, rien ne l'empêche de déformer ce qu'il te lit et tu n'auras aucun moyen de vérifier. (Et je ne parle même pas, pour un lecteur, des conséquences sur l'ouverture d'esprit, le sens critique et l'instruction)

      Je force le trait certes, mais je trouve que ça illustre bien le propos.

      Ce qui me gène dans ce discours que l'informatique doit être fait(e?) pour des gens normaux qui n'ont pas envie de se casser la tête, ce que sous prétexte de simplicité et d'accessibilité, on perd peu à peu des savoirs-faire, la maîtrise et une certaine liberté.

      Il y a quelques années encore, nombreux étaient ceux qui étaient capables de réinstaller leur Windows 95/98. Qui fait ça aujourd'hui ? Personne ! C'est soi-disant trop compliqué ? Ça l'est pourtant bien moins qu'à l'époque (quelque soit l'OS), seulement, pour simplifier la vie des utilisateurs, Microsoft (et les revendeurs) a petit à petit fait disparaître tout moyen de réinstaller un Windows pour le particulier et mis dans la tête du celui-ci que c'est effectivement trop compliqué pour lui et qu'il ne devrait pas avoir à s'occuper de cela.
      Résultat des courses, quand le cas se présente, il faut obligatoirement passer par un pro - pour une opération pourtant triviale (ou alors laisser traîner, se plaindre que "ça bug", pour finalement racheter un nouvel appareil).

      There is no spoon...

      • [^] # Re: La bonne blague

        Posté par (page perso) . Évalué à -8.

        C'est comme la lecture (ou l'écriture). Apprendre à lire, c'est dur, ça fait souvent chier (au début), mais tu y gagnes en indépendance et donc en liberté.

        Mais personne ne va te dire que lire et écrire est aussi simple que de se faire lire et écrire la chose par quelqu'un d'autre.

        Ici, la FSF dit, pour prendre ton exemple : lire et écrire est aussi simple qu'écouter et parler.

        C'est ce mensonge qui est inacceptable (n'importe quelle étude sur la lecture et l'écriture te démontre le contraire : analphabétisme. Pour revenir à la FSF, n'importe quel test pendant 5 minutes te démontre la connerie de ce que dit la FSF), c'est la seule chose dont je parle dans mon commentaire (pour le reste, c'est un autre débat, celui de la prison dorée, long car ce n'est pas aussi binaire que l'utilité de l'écriture)

        et je ne pense pas que mentir aussi visiblement aux gens va donner un crédit à la FSF (et au libre), plutôt le contraire, encore faire passer les libristes pour des idiots incapable de tester un logiciel pendant 5 minutes et voir les énormes différences.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Personne (ni ce journal, ni l'article linké) n'a dit que ces solutions libres étaient aussi simples à mettre en œuvre que leur équivalent proprio. Personne. Juste toi, à l'envers.

          C'est ce mensonge qui est inacceptable

          Oui, ce serait bien que tu arrêtes, maintenant.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          « Mais personne ne va te dire que lire et écrire est aussi simple que de se faire lire et écrire la chose par quelqu'un d'autre. »

          En tout état de cause, on aurait vraisemblablement tort de le faire : les mécanismes impliqués dans la lecture sont sensiblement plus simples que ceux du langage oral… Réalise-t-on par exemple que le couple oreilles/cerveau forme un incroyable analyseur spectral infiniment plus fin que les performances lamentablement grossières de nos yeux dans ce domaine (de surcroît la méthode de ces derniers produit des artefacts colorés). C'est sans doute pour cela qu'apprendre à lire (commandes au clavier) aux ordinateurs était une solution bien plus facile que de leur apprendre à écouter (commandes à la voix).
          De même si commander à sa propre main paraît être un exercice extrêmement simple comparer aux diverses actions impliquées dans la dictée.

          Mais trêve de boutades, et arrivons en au fond :

          « Ici, la FSF dit, pour prendre ton exemple : lire et écrire est aussi simple qu'écouter et parler. »

          Alors je dois mal comprendre l'article. Vous pourriez m'expliquer ce qui dans

          « Les logiciels libres comme GNU MediaGoblin, StatusNet, Diaspora, pump.io, Tahoe-LAFS, FreedomBox et SparkleShare travaillent d'arrache-pied pour créer […] un monde [décentralisé] qui est tout aussi pratique et social que son équivalent centralisé.

          justifie que vous considériez qu'ils ont affirmé que mettre en œuvre des serveurs libres de cloud décentralisé soit tout aussi simple que d'employer un service centralisé déjà déployé ?

          NB : L'italique est destiné à souligner qu'il s'agit d'une comparaison de choux et carottes. Il ne paraît pas déraisonnable d'espérer, au mieux, qu'employer une solution de cloud libre décentralisé déjà déployée soit aussi simple que l'usage de l'équivalent fermé centralisé. Sur ce point le propos de la FSF pourrait laisser une ambiguïté pour les esprits trop habitués à la supériorité écrasante des logiciels libres sur les solutions privatrices.

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            travaillent d'arrache-pied pour créer

            J'ai peut-être trop l'habitude de "traduire" les communiqués de presse.
            Bon, traduisons le autrement :
            "eh les gars, on a rien à proposer aujourd'hui, mais on va dire qu'on compte proposer, c'est pas cool comme communiqué inutile?".

            J'ai aussi pris l'habitude de ne pas croire aux "promis, demain on va proposer un truc". Avec un "demain" qui sera peut-être dans 10 ans, ou jamais (ils ne se mouillent pas pour donner une date).

            Finalement, si ce n'est pas pour que les gens changent de façon de faire aujourd'hui (parce que bon les gens ne vont pas revenir dans 10 ans lire ce communiqué pour tester l'avancement des logiciels), un communiqué pour ne rien dire ou pour dire qu'on est à la ramasse au niveau timing, ça sert à quoi?
            A copier la HADOPI avec des annonces que demain ce sera bien?
            On se moque de HADOPI et de ses promesses sur l'offre légale, désolé mais quand on me fait le même style de "publicité", je me moque de la même façon.

            Voir le journal que j'ai mis en lien : personne pour défendre le fait qu'ils travaillent dur pour que ça soit génial demain et qu'il faut être patient, deux poids, deux mesures…

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 3.

            Il suffit pourtant de savoir lire: "un monde [décentralisé] qui est tout aussi pratique et social" (j'ai aussi lu la version originale pour éviter les problèmes de traduction).

            Passer son temps à installer, configurer, mettre à jour régulièrement son cloud, n'est en rien pratique. Il faut être complètement déconnecté des gens et de leurs envies pour envisager le contraire.

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Il suffit pourtant de savoir lire

              Non.

              Il faut aussi savoir écrire ; les guillemets indiquent une citation) verbatim. Si on raccourcit la citation (hmm…) il convient d'utiliser les crochets ([…] ou la forme (…) moins académique mais admise) pour signaler au lecteur des parties tronquées, sinon c'est du mensonge pur et simple.

              La phrase en question

              "Les logiciels libres comme GNU MediaGoblin, StatusNet, Diaspora, pump.io, Tahoe-LAFS, FreedomBox et SparkleShare travaillent d'arrache-pied pour créer un monde moins centralisé, un monde dans lequel les utilisateurs maintiennent le contrôle sur leurs données et sur les logiciels qui accèdent à ces données, mais un monde qui est tout aussi pratique et social que son équivalent centralisé"

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 11/06/13 à 19:10.

            Réalise-t-on par exemple que le couple oreilles/cerveau forme un incroyable analyseur spectral infiniment plus fin que les performances lamentablement grossières de nos yeux dans ce domaine.

            C’est complètement hors-sujet, mais tu es en train de comparer les performances du couple oreille/cerveau à celle de la partie purement optique de la vision. Ce faisant, tu omets volontairement de parler du traitement de l’information visuelle dans le cerveau, qui occupe quand même entre le quart et la moitié du cortex selon les primates (dans les 30% chez l’humain, que tu peux comparer aux 3% pour l’audition). On pourrait aussi parler de toutes les structures sous-corticales de pré-traitement, sans compter toute la partie motricité oculaire.

            Effectivement l’audition humaine est un « incroyable analyseur spectral ». Mais il ne faut pas déconner, l’un des modèles d’audition les plus utilisés pour représenter l’audition humaine est le chinchilla. On est à des millions d’années d’évolution de là au niveau de la vision.

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par . Évalué à 1.

              l’un des modèles d’audition les plus utilisés pour représenter l’audition humaine est le chinchilla.

              Et c'est quoi le modèle de vision le plus utilisé pour représenter la vision humaine ?

              On est à des millions d’années d’évolution de là au niveau de la vision.

              Bah oui et les rongeurs sont « à des millions d'année d'évolution » de nous au niveau de l'odorat ? Parlons des reptiles aussi…

              Bref je suis tout de même d'accord avec toi sur le fait qu'aux interactions cerveau/oreilles ils faut opposer les interactions cerveau/yeux qui sont au minimum aussi complexes.

              Notre cerveau superpose en permanence à notre vision optique des modèles tri-dimensionnels des objets qui nous entourent pour former une image qui « représente » pour nous la réalité. C'est ce qui nous permet de saisir précisément des objets correctement, par une poignée par exemple, sans voir vraiment la totalité de cet objet.

              Notre cerveau traite également le son pour participer à construire notre représentation mentale du réel, notamment sur l'espace (entre les objets…).

              On a à ma connaissance par encore expliqué de manière définitive la cause de la perception binaurale (le cerveau crée la perception d'une source sonore qui se déplacerait de gauche à droite de notre tête lorsque qu'on lui colle un son de fréquence fixe avec juste un petit décalage (quelques Hz) entre la droite et la gauche)

              Je suis en train de me demander si ça ne pourrait pas être lié à une fonction de notre cerveau qui serait d'atténuer l'effet flanger (la fréquence sonore qui nous parvient est « faussé » si la source se déplace) utile dans le cas de la parole/cris (faut imaginer que les mecs courraient vite à l'époque :) Et qui serait dans le cas du phénomène acoustique dont je parlais « titillé » à l'envers en quelque sorte.

              • [^] # Re: La bonne blague

                Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 12/06/13 à 09:08.

                Merci de faire ainsi l'apologétique de ma plaisanterie. Pour abonder dans cette défense ajoutons que le volume de neurones associé à l'analyse du signal n'est pas nécessairement une fonction monotone de la complexité de la tâche. Peut-être que la disproportion entre les volumes de neurones traitant les signaux de la vue et de l'ouïe est aussi associée à d'autres facteurs ? L'utilité que l'on a de ces sens vient immédiatement à l'esprit.

                Par exemple, en tant que funambule on se rend facilement compte de l'importance capitale du premier pour tout un tas d'opérations qui ne paraîtraient pas tellement en dépendre à priori. Dans la vie courante, l'ouïe semble être un sens assez secondaire (NB : ceci n'est qu'un avis, nullement l'affirmation d'un spécialiste).

                À l'opposée des argutis précédents, on pourra bien entendu citer la capacité inimitable des pharmaciens à décrypter les ordonnances des médecins. Une faculté que même les plus puissantes intelligences artificielles n'égalerons jamais :-). Vraisemblablement le fin mot de cette eutrapélie ne pourra être décidé à l'unanimité.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par . Évalué à 10.

          la FSF dit, pour prendre ton exemple : lire et écrire est aussi simple qu'écouter et parler.
          C'est ce mensonge qui est inacceptable (n'importe quelle étude sur la lecture et l'écriture te démontre le contraire : analphabétisme.

          Est-ce pour cela qu'il faut encourager — ou se résigner à — l'analphabétisme numérique ? Justement, il faut expliquer aux utilisateurs « normaux » que l'enjeu est leur vie privée et que le prix à payer est aussi dans cette alphabétisation numérique.

          Ce n'est pas parce que l’auto-hébergement est encore réservée aux geeks que cela n'évoluera pas.

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 3.

            L'analphabétisme numérique des utilisateurs n'est pas le but de l'informatique justement ?
            C'est à l'informaticien de savoir lire et écrire la langue des machines, pas aux utilisateurs.

            Si les utilisateurs doivent apprendre à s'auto héberger c'est perdu d'avance. Le cloud made in america ça a du succès justement parce que ça fait ce que les utilisateurs attendent.

            La plupart des gens normaux ont retenu la définition de l'informatique alors que les informaticiens l'oublient trop souvent : L'informatique est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel concernant le traitement automatique de l'information par des machines (définition issue de wikipedia).

      • [^] # Re: La bonne blague

        Posté par . Évalué à 10.

        J'imagine que tu as construit toi-même tous les meubles que tu possèdes.

        C'est vrai, ça offre tellement plus de liberté sur le design, les fonctionnalités. Tu peux trouver une solution vraiment adaptée à tes besoins et à la configuration de ton appartement. Mon grand père, lui, avait fait tout les siens. Alors que maintenant plus personne ne le fait, c'est soit-disant trop compliqué. Il faudrait voir à se sortir les outils du cul.

        Ou alors peut-être que tu souhaites juste consacrer ton temps à autre chose qu'à faire tes meubles. Comme configurer ton linux, faire du dev, monter ton cloud… Chacun est libre de disposer de son temps comme il l'entend et d'apprendre ce qui l'intéresse et à faire faire le reste par quelqu'un d'autre.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Chacun dispose de son temps comme il l'entend, tout à fait d'accord (et pour répondre à ta question, oui, j'ai fait une partie des meubles qui sont chez moi, de même que beaucoup d'autres choses).

          Cela dit, acheter des meubles tout fait n'a aucun incidence sur ma liberté. Le jour où je veux changer mes meubles, leur contenu sera toujours interopérable avec les nouveaux. Personne n'accepterait d'ailleurs qu'il en soit autrement.
          Le fait de mettre mes bouquins dans une étagère Billy ne tiendra pas Ikea informé de mes goûts en matière de lecture. Je n'aurais donc aucune pub qui s'affichera sur la-dite étagère (ou sur un éventuel autre meuble Ikea de ma maison) me faisant la promotion de la dernière parution en SF (puisque j'aime bien la SF).

          Et bien que je maîtrise mon informatique (auto-hébergement, logiciels libres), j'ai largement assez de temps pour profiter de ma fille, de ma femme, faire mes travaux, mon jardin, l'entretien de mes voitures, lire, regarder des films et/ou séries…
          De la même manière que je n'ai pas à re-apprendre à lire à chaque fois que j'ouvre un livre, je n'ai pas besoin de tout re-apprendre quand je m'occupe de mon informatique. C'est certes du temps passé à apprendre au début, mais c'est un bénéfice à long terme.

          There is no spoon...

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 5.

            Je répondais à ton discours "c'était mieux avant, les gens étaient nombreux (la bonne blague) à savoir ré-installer win95, 98".

            Je m'occupe de l'informatique d'une association avec des centaines de membres actifs et quelques milliers d'utilisateurs. Je mets justement en place petit à petit des solutions de clouds. Et quand je vois le retour de beaucoup d'utilisateurs qui me demandent sincèrement si c'est obligé de mettre un mot de passe, je trouve que le doux rêve de l'auto-hébergement et le ownCloud est une vaste utopie. D'ailleurs, il est plus utile que ces mêmes personnes se reposent sur mes compétences car ils contribuent bien plus à l'association et "à un monde meilleur" que moi.

            Encore une fois à chacun ses compétences, à chacun ses centres d'intérêts. Je suis content que tu trouves ton compte dans l'apprentissage de l'informatique et que cela te soit bénéfique. N'oublie pas que certains ont d'autres priorités qui leur sont tout aussi bénéfiques dans la vie.

            PS: D'ailleurs pas trop dur l'apprentissage de la couture? C'est tellement plus chouette d'avoir de beaux habits résistants et bien ajustés :-p

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Et quand je vois le retour de beaucoup d'utilisateurs qui me demandent sincèrement si c'est obligé de mettre un mot de passe, je trouve que le doux rêve de l'auto-hébergement et le ownCloud est une vaste utopie.

              Ça fait peur quand même. Ils n'ont pas besoin de taper un mot de passer pour entrer sur l'espace de leur banque, pour accéder à gmail ? Effectivement s'ils n'arrivent pas à prendre conscience de ça, le cloud façon smartphone où tout en entré une fois et accessible tout le temps ensuite (sauf pour les achats d'applications) a encore de beaux jours.

              « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

              • [^] # Re: La bonne blague

                Posté par . Évalué à 2.

                Ça fait peur mais ça dépend du point de vue dans lequel on se place. On ne parle pas de leur argent mais du stockages de leurs données et de leurs photos de vacances qui d'après eux n'intéresse personne. D'ailleurs ces mêmes personnes, des médecins, s'alarment que l'on consomme autant de produit sucrés malgré toutes les campagnes de santé publiques. Chacun sa façon de voir le monde.

                La solution à mon avis serait de mettre en place un service publique de stockage de donnée avec un mode de fonctionnement transparent et régulièrement audité et détaché du pouvoir. Mais je ne suis pas sûr que ce soit, à raison, la priorité du gouvernement.

                • [^] # Re: La bonne blague

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  un service publique (sic sur l'orthographe, pourquoi toujours cette erreur?)

                  Puis

                  détaché du pouvoir

                  Euh…

                  • [^] # Re: La bonne blague

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 11/06/13 à 18:55.

                    un service publique (sic sur l'orthographe, pourquoi toujours cette erreur?)

                    Je pense que c'est parce qu'en français on a des adjectifs invariables, des adjectifs n'ayant qu'un genre, des adjectifs multigenre (vraiment la classe!), et des trucs analogues avec les noms communs, et 36 façons différentes de marquer le féminin ou masculin, donc même si on apprend ça depuis tout petits, pour le commun des mortels dont je fais partie, c'est juste impossible d'écrire sans se casser trop la tête au point d'en oublier le fond, et jamais faire de fautes d'orthographe, exploit qui n'est accessible qu'à une minorité (genre moins que le pourcentage de celui des gens qui comprennent ce qu'est une regexp, ou l'auto-hébergement), malgré le fait qu'on essaie de nous inculquer ça pendant primaire+collège+…en fait jusqu'à maintenant :)

                    (pour justifier mon propos : dernière modification…)

                  • [^] # Re: La bonne blague

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Je vais aller plus loin et me faire moinser vertement.
                    Les services publics, et l'administration en general, sont soumis a l'executif (circulaire gueant - etudiants etrangers - ou taubira - GPA -, les injonctions de l'Etat a la SNCF pour equilibrer les comptes, la politique de la repercution des couts de production de l'energie, etc. ).
                    Je ne sais plus si en venir a l'Etat est une reaction de radin, une utopie/ideologie, ou simplement que les services publics sont un du. Honnetement je m'en tamponne.
                    L'Etat en sait deja assez sur moi : domiciliation, situation familiale, revenus, prestations sociales. Sous reserve que ca ne conditionne que ma contribution (aka impots). Tant que ca me parait juste, ca me convient.
                    Je ne vais pas donner a l'Etat de demain des indications sur ma couleur politique, mon orientation sexuelle (meme si Il la connait deja) ou encore pire, des infos sur mes relations qui aimeraient peut etre cacher de coupables penchants.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          J'imagine que tu as construit toi-même tous les meubles que tu possèdes.

          l'exemple n'est pas forcément très pertinent : une table, une chaise n'a pas pour fonctionnalité de conserver des données potentiellement sensibles.

          Et si on ne sait pas faire un meuble, on peut demander à un menuisier du coin d'en confectionner un selon ses souhaits, comme on peut demander à un informaticien du coin de monter un serveur privé clé en main pour stocker ses données privées, plutôt que d'utiliser des services américains sur lesquels on n'a aucun contrôle.

          Et les entreprises peuvent faire de même.

          « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 11/06/13 à 10:34.

            En admettant que les entreprises et les particuliers aient plus confiance dans le mec trouvé dans les pages jaunes qu'en la NSA et qu'ils aient envie de payer plus, effectivement c'est possible d'obtenir un serveur privé clé en mains qui offrira moins de services que les trucs clés en main américains.

            Parce que bon, quand ma fille reçoit une correspondante étrangère, en un échange d'identifiant on peut communiquer textuellement, de façon audio ou vidéo, échanger des photos, bénéficier de traductions etc. Alors oui on faisait sans avant mais pourquoi s'en priver ? D'aucun des deux cotés il n'y a besoin de la moindre manipulation ou la moindre formation.
            Alors oui j'aurai pu leur donner des paramètres FTP pour récup les photos sur mon serveur perso, j'aurai pu passer de nombreuses heures à expliquer à des gens dont l'anglais n'est pas plus la langue maternelle que pour moi comment installer un machin libre pour voir leur fille. C'est vrai c'était faisable…

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              qu'ils aient envie de payer plus,

              forcément, ça coûtera plus cher que du gratuit ("et quand c'est gratuit, c'est toi le produit")

              « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Juste pour lire, un client web et ftp://truc@mamachine.a.moi/ c'est encore pas trop compliqué - et le client web est normalement là en standard.

              Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

              • [^] # Re: La bonne blague

                Posté par . Évalué à 1.

                Pas si la personne souhaite récupérer toutes les photos d'un coup, ou si elle souhaite faire défiler les photos. C'est pour ça que la plupart des clouds commerciaux (Dropbox, Google+) ont un module spécifique pour les photos.

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 2.

            On est d'accord.

            Je répondais à son message qui sous-entendait qu'il fallait tout savoir faire par soi même et que les gens n'avaient qu'à se sortir les doigts. C'est aussi ridicule de demander aux gens de maitriser l'outil informatique que de leur demander de faire leurs meubles, leurs habits ou n'importe quoi d'autres.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Mais les meubles c'est un peu différent. Un meuble tu peux acheter celui qui va presque bien et le modifier pour qu'il soit parfaitement adapté. Aucune possibilité de bloquer ça avec des DRM ou en centralisant les meubles sur un serveur de meuble. Bien entendu en modifiant le meuble tu perds la garantie, mais c'est quelque chose de normal.

          Un meuble tu peux le fabriquer toi-même, tu peux acheter les pièces et le monter toi-même, tu peux acheter un meuble fini et le modifier et tu peux faire tous les mélangent de variation entre deux. Dans l'informatique, ces choix sont bloqués artificiellement. Et c'est là où le problème de liberté se pose. On ne monte pas un ownCloud pour le plaisir de le faire, mais parce que si on utilise un service en main privée et centralisé, on se retrouve dans une situation où extraire les données est difficile voir impossible, où les données sont utilisées contre notre volonté, où en cas de problèmes aucune garantie n'est fournie et en cas de changement de technologie du côté du fournisseur, le coût de la migration est souvent laissé à l'utilisateur (dans X jours on ferme ce service, vous pouvez migrer vers ce service Y grâce à un processus long, fastidieux et où pas toutes les méta-données seront présentes (ex. MobileMe de Apple)). Et ce même pour les services payants. Un meuble c'est jamais le cas (si on exclu le "room lock in", cas où l'on a monté un meuble non démontable dans une pièce et, au moment de le sortir, on découvre qu'il ne passe par aucune ouverture).

          Je suis convaincu que s'il était possible de bloquer artificiellement ce qu'on peut faire ou pas d'un meuble, ça se ferait de manière généralisée.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Chacun est libre de disposer de son temps comme il l'entend

          Ah, tu ne travailles pas ?

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Le travail forcé est interdit, du moins en France.

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu passes tout ton temps à travailler? C'est ballot, tu n'as pas pu t'apercevoir que l'esclavage est aboli depuis le 27 avril 1848. Vas vite faire valoir tes droits!

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              C'est ballot, tu n'as pas pu t'apercevoir que l'esclavage est aboli depuis le 27 avril 1848.

              Faut faire attention : l'esclavage n'est pas la seule contrainte. Il y a aussi les travaux forcés, abolis seulement en 1960 (oui, ce n'est pas il y a si longtemps…)

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              J'y passe une bonne partie de ma vie, que j'utiliserais volontiers à fabriquer mes propres meubles et ma maison si j'étais libre de l'utiliser comme je l'entends. Le reste, c'est en grande partie le sommeil. Après il y a les courses, puis les tâches ménagères puis les tâches administratives. Après les repas (mais on peut déjà considérer ça comme du temps libre, quoi que pas toujours loin de là).

              Ce qu'il reste, c'est partagé entre les imprévus ou l'exceptionnel (médecin, problème mécanique sur la voiture, réparations dans la maison, etc) et, enfin, le temps à peu près libre.

              Et encore, moi j'ai la chance d'avoir un métier pas trop contraignant, et de gagner suffisamment bien ma vie pour pouvoir faire faire les choses par d'autres par moment (les réparations par exemple). Mais celui/celle qui n'a pas la chance d'avoir fait des études, qui a une famille à nourrir, des dettes, un loyer qui prend une grosse partie de son salaire, etc, je crois qu'on peut difficilement dire qu'il est libre d'utiliser son temps comme il l'entend. Et ce n'est pas l'esclavage au sens traditionnel qui le fait travailler, mais son ventre et ses dettes.

              Et encore, on a la chance d'avoir des acquis sociaux qui nous permettent d'améliorer un peu la situation (merci les congés payés par exemple), mais c'est très récent, et rien de garantie qu'on arrive à les garder, vu l'ambiance et les mentalités actuelles.

              • [^] # Re: La bonne blague

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                et avec tout ça tu trouves encore le temps de traîner sur linuxfr ? ;)

                « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

              • [^] # Re: La bonne blague

                Posté par . Évalué à 1.

                Puisse que selon toi tu n'as aucun temps libre, j'imagine que trainer sur LinuxFr fait parti de ton travail. Sympa.

                Nan, mais, faut arrêter de se plaindre. Le temps qu'il te reste tu les as passé par choix. Je n'ai pas de maison, j'utilise le temps passer aux réparations à autre chose. Je n'ai pas non plus de voiture, cet argent est utilisé autre part. Fonder une famille aussi est un choix, qui apporte ses contraintes et ses moments de bonheur.

                Et merci d'éviter les clichés de "tu ne connais pas la misère…".

                PS: On est loin du débat original.

                • [^] # Re: La bonne blague

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Puisse que selon toi tu n'as aucun temps libre,

                  Ah ? Tu ne fais donc pas la différence entre « ne pas disposer de son temps comme on l'entend », et « n'avoir aucun temps libre » ?

                  j'imagine que trainer sur LinuxFr fait parti de ton travail. Sympa.

                  Oui, ça s'appelle de la veille technologique, et de temps en temps y'a un commentaire qui sort un peu de ce cadre. Mais un de mes acquis sociaux fait que j'ai aussi le droit à des pauses.

                  Nan, mais, faut arrêter de se plaindre. Le temps qu'il te reste tu les as passé par choix. Je n'ai pas de maison, j'utilise le temps passer aux réparations à autre chose. Je n'ai pas non plus de voiture, cet argent est utilisé autre part. Fonder une famille aussi est un choix, qui apporte ses contraintes et ses moments de bonheur.

                  La seule chose que je suis en train de t'expliquer, c'est que la phrase « Chacun est libre de disposer de son temps comme il l'entend » est fausse.

                  Et merci d'éviter les clichés de "tu ne connais pas la misère…".

                  Ah, encore un truc que je suis heureux d'apprendre avoir dit. N'ayant jamais connu la misère moi même, je me vois mal dire celà à qui que ce soit.

                  PS: On est loin du débat original.

                  Les arbres de commentaires permettent de s'éloigner du débat originel, c'est pas mal foutu quand on y pense.

                  • [^] # Re: La bonne blague

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ah ? Tu ne fais donc pas la différence entre « ne pas disposer de son temps comme on l'entend », et « n'avoir aucun temps libre » ?

                    Et tu ne comprends pas le "libre" implicite après "son temps" dans ma phrase (la double répétition de libre est moche)? Mais si tu veux aller plus loin, et bien oui, tu es libre de disposer de "tout" ton temps comme tu l'entends. J'ai eu l'occasion de rencontrer des ermites en Indes qui vivent dans la forêt de ce qu'ils trouvent ou de ce qu'on leur offre dans les villages où ils passent de temps en temps. C'est un choix de vie. Alors oui, même eux ne disposent pas de "la totalité entière" leur temps car il faut bien se nourrir et donc trouver à manger.

                    Tu te rends bien compte que la distinction dont tu tenais à souligner en répondant à mon premier message n'a pas d'autre sens que le pinaillage et l'enculage de mouche.

                    Oui, ça s'appelle de la veille technologique, et de temps en temps y'a un commentaire qui sort un peu de ce cadre. Mais un de mes acquis sociaux fait que j'ai aussi le droit à des pauses.

                    Oui moi aussi j'appelle ça "faire de la veille technologique" quand je traine sur Twitter.

                    Ah, encore un truc que je suis heureux d'apprendre avoir dit. N'ayant jamais connu la misère moi même, je me vois mal dire celà à qui que ce soit.

                    "Mais celui/celle qui n'a pas la chance d'avoir fait des études, qui a une famille à nourrir, des dettes, un loyer qui prend une grosse partie de son salaire, etc, je crois qu'on peut difficilement dire qu'il est libre d'utiliser son temps comme il l'entend. Et ce n'est pas l'esclavage au sens traditionnel qui le fait travailler, mais son ventre et ses dettes." Il faut m'expliquer ce passage alors.

                    PS: On est loin du débat original.

                    Les arbres de commentaires permettent de s'éloigner du débat originel, c'est pas mal foutu quand on y pense.

                    J'aurais du être plus clair. Ce débat est stérile. C'est d'ailleurs mon dernier message dans ce thread.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par . Évalué à 3.

          Il faudrait voir à se sortir les outils du cul.

          C'est la varlope qui pose un problème

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            la varlope c'est rien par rapport à la dégauchisseuse…

            « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

        • [^] # Le jour où les meubles enverront mes infos ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le jour où les meubles en vente seront tous équippés de capteurs qui traquent le contenu de mes étagères et envoient les infos à Ikea, oui, j'apprendrai à construire un meuble (et c'est pas si simple que ça).

          Ce ne sera pas forcément aussi stylé, mais je ne vends pas ma vie privée pour simplement m'épargner une journée de clouage de planches.

      • [^] # Re: La bonne blague

        Posté par . Évalué à 3.

        Microsoft (et les revendeurs) a petit à petit fait disparaître tout moyen de réinstaller un Windows pour le particulier et mis dans la tête du celui-ci que c'est effectivement trop compliqué pour lui et qu'il ne devrait pas avoir à s'occuper de cela.

        Je pense que c'est d'abord à cause d'une question de coût que les constructeurs n'incluent plus une galette pour l'OS et une pour les drivers. C'est effectivement plus compliqué pour les gens. Tu dois leur expliquer que c'est à eux de faire deux manip' dès qu'ils ont leur babasse. Il faut également leur expliquer que « DVD de restauration » et « CD de récupération » sont deux choses distinctes et complémentaires (je parle de Windows 7). En effet ça complique grandement la réinstallation par l'utilisateur, bien que ce soit souvent la manière la plus propre de « récupérer » un PC tout vérolé…

        Je ne peux m'empêcher de repenser à cette vidéo avec des pigeons…

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 6.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: La bonne blague

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        euh… on est sur la planète Mars?

        et après il faut connaitre cette langue bizarre pour causer à une machine…

        « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

      • [^] # Re: La bonne blague

        Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 11/06/13 à 10:26.

        Petite différence : je n'ai jamais dit que c'était "aussi pratique que le truc pratique".
        Je n'ais jamais dit que mon logiciel était un modèle à suivre.
        Voila, désolé, mon logiciel, que tu attaques plutôt que de parler du sujet, ne se dit pas plus mieux bien que les concurrents.

        Mais bon, si ça fait plaisir de ne pas parler du sujet… Evitons les sujets qui dérangent.

        PS : ça va te surprendre, mais les retours que j'ai est que justement, c'est plus simple que d'autres, mieux présenté (faut dire, faire mieux que ce super ffprobe, ce n'est pas pas dur). Pour les utilisateurs qui utilisent les données du produits. Et mon logiciel est directement utilisable par les gens en ayant besoin (intégration à l'explorateur de fichiers, intégration dans leur logiciel etc).

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          hihi :

          http://mediainfo.sourceforge.net/en

          MediaInfo is a convenient unified display

          http://www.fsf.org/news/free-software-foundation-statement-on-prism-revelations

          Free software projects like GNU MediaGoblin, StatusNet, Diaspora, pump.io, Tahoe-LAFS, FreedomBox and SparkleShare are hard at work creating a less centralized world where users retain control over both their media and the software used to access it, while still getting the social and convenience benefits of the giant centralized—and compromised—services.

          À part ça je trouve qu'autant OwnCloud que Mediainfo sont des logiciels pratiques et utiles.

          « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 1.

            En mettant de coté la petitesse du procédé (oui, vous êtes une bande de minables :), il s'agit d'une belle démonstration du tort que l'on peut causer à quelqu'un en recoupant de manière systématique certaines de ses informations personnelles apparemment sans intérêt.

      • [^] # Re: La bonne blague

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Son logiciel ne s'adresse pas au grand public qui ne sait même pas ce qu'est un format vidéo.

        En revanche il a tout de même raison pour sparkleshare, c'est vraiment réservé à quelques geek. Et bien qu'il y en ait d'autres qui sont simple à utiliser, comme Seafile, le principal problème est l'hôte. Soit il faut l'installer soi-même, soit il faut faire confiance à quelque chose qui n'est pas une grosse entreprise. Seulement le grand public a beaucoup plus confiance dans une grosse entreprise que dans un particulier, une association, une petite entreprise, ou la team des devs, pour ce qui est de la pérennité de l'hébergement.

        Opera le fait depuis 10 ans.

      • [^] # Re: La bonne blague

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Hm… quand on parle de Google, on parle de grand public (les emails sur gmail, c'est du grand public). Quand on parle de MediaInfo… hm… non on parle pas de grand public. Définitivement pas.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par . Évalué à 0.

          Oui mais quand on fait une attaque en règle contre sparkleshare qui est un modèle de simplicité pour l'utilisateur final (et je pèse mes mots), il faut au moins avoir balayé devant sa porte pour se permettre ce genre de choses.

          Pour créer un repo git facilement, il faut effectivement passer par un autre soft que sparkleshare: gitlab par exemple permet de répondre au besoin. Quoiqu'il en soit, c'est en dehors du scope de sparkleshare, qui pour le coup se contente de faire le boulot plutôt bien, même si j'ai constaté quelques erreurs de synchro en utilisation intensive qui mériteraient un rapport de bug.

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 11/06/13 à 11:13.

            il faut au moins avoir balayé devant sa porte pour se permettre ce genre de choses.

            Je ne vois pas le rapport entre être un mauvais développeur (et encore, la cible des mes utilisateurs s'en accomode fort bien : c'est moche mais utilisable, au contraire de sparkleshare qui est joli mais pas utilisable, les priorités sont surprenantes. Et encore une fois, je n'ai jamais dit que j'avais pour but de remplacer xxx, j'ai mes priorités faites par… Mes utilisateurs. Oui, j'ai des utilisateurs) et le droit d'être simple utilisateur qui teste complètement un autre produit.

            Ou alors… Ah oui, ne pas parler du sujet, faire des attaques persos hors sujet pour noyer le poisson.

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par . Évalué à 0.

              Tu m'expliques en quoi sparkleshare n'est pas utilisable ou tu trolles juste ? En 3 clics, tu as lancé une synchro sur un compte github !

              • [^] # Re: La bonne blague

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                C'est vrai que créer un compte github est super compréhensible pour le grand public …

                • [^] # Re: La bonne blague

                  Posté par . Évalué à 1.

                  C'est du second degré ou bien ?

                  Un compte github oui c'est hyper simple a ouvrir. On peut même en ouvrir un depuis un compte gmail, en mode OAuth ou techno équivalente, et du coup ca se fait en 2 clics.

                  Aussi compliqué que d'utiliser du dropbox quoi.

                  • [^] # Re: La bonne blague

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    J'ai parlé de compréhensible, pas de facilité … Quelles couches de mauvaise fois sur ce site.

                    • [^] # Re: La bonne blague

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Je ne suis pas de mauvaise foi, arrete de fumer.

                      Pour héberger tes données sur dropbox, il faut créer un compte sur dropbox, c'est compréhensible.
                      Pour héberger ses données sur hubic, il faut creer un compte sur hubic, c'est compréhensible.

                      Et par contre, sur github, pour héberger ses données, il faut créer un compte, et là, ce n'est pas compréhensible. Super logique ton raisonnement.

                      Non, tout ca n'est pas vrai. Sparkleshare est vraiment simple d'utilisation, je ne vois quasiment pas de reproches qu'on peut lui faire. D'ailleurs, je me permets d'en parler car contrairement à vous, je l'utilise au quotidien.

                      Par contre, autohéberger son repo git est moins immédiat: soit il faut gérer du ssh, soit il faut utiliser un truc tout pret pour gérer ca, style gitlab. Mais rien de tout ca n'est imputable a Sparkleshare.

                      • [^] # Re: La bonne blague

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Et par contre, sur github, pour héberger ses données, il faut créer un compte, et là, ce n'est pas compréhensible.

                        Non, ça l'est pas :
                        - Lors de l'install du logiciel, rien ne permet de créer un compte github dans l'interface. Fail sur l'interface.
                        - Après, faut avoir l'idée d'aller sur github, et la je lis : "Build software better, together." attend… je voulais quoi moi? Stocker des données. J'ai dû me tromper de site, la c'est un site pour développeurs.
                        - admettons qu'on est motivé, on continue, maintenant nous voila à devoir entrer un chemin (c'est quoi??? Je veux pas un site web, je veux stocker des données!) bizarre et non pas un login/pass, c'est quoi ce bordel???

                        Si tu penses que parce que toi tu y arrives facile, tous les autres y arriveront pareil, il te manque un gros truc : comprendre les gens pas comme toi avec l'informatique.
                        Ici, 3 étapes, 3 merdes qui font fuir les gens à grands pas.

                        C'est bien avec ce genre de réaction "mais si c'est facile, regarde" (suivi de 36 trucs cryptiques) qu'on décrédibilise totalement la parole. Non, dire que c'est compréhensible est vraiment être incapable de se mettre à la place des gens pas comme soit.

                        • [^] # Re: La bonne blague

                          Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 11/06/13 à 14:46.

                          Le coup de pas mettre un login/pass, c'est vrai que ca méritait d'être changé.

                          • Lors de l'install du logiciel, rien ne permet de créer un compte github dans l'interface. Fail sur l'interface.

                          Comme sur Thunderbird. Je ne crois pas qu'il nous invite à ouvrir un compte gmail. Pourtant les gens y arrivent. Cherchez l'erreur.

                          • Après, faut avoir l'idée d'aller sur github, et la je lis : "Build software better, together." attend… je voulais quoi moi? Stocker des données. J'ai dû me tromper de site, la c'est un site pour développeurs.

                          Hop, comme on est à court d'arguments, on tape à coté. Ce défaut ne concerne pas Sparkleshare.

                          • [^] # Re: La bonne blague

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 11/06/13 à 14:51.

                            Comme sur Thunderbird. Je ne crois pas qu'il nous invite à ouvrir un compte gmail.

                            Tu vas rire : teste les dernières versions.
                            Ben oui, ils ont compris, ils ont adapté, ils ont répondu au besoin.

                            Mozilla est un très bon exemple d'écoute des ses utilisateurs, tu t'es trompé d'attaque.

                            Hop, comme on est à court d'arguments, on tape à coté. Ce défaut ne concerne pas sparkleshare.

                            Si : je m’intéresse à avoir un backup, et c'et toute la chaîne qu'on regarde.
                            Voila bien le problème : tu évites de regarder comment les gens font.
                            Ce défaut concerne complètement sparkleshare, vu que c'est un des noms qu'ils proposent pour travailler. Ou alors, en fait, on a un logiciel qui sert à rien.

                            Tu as dit "sur github, pour héberger ses données,", bizarre que je parle alors de github?

                            On se retrouve avec des trucs hypers compliqué, bizarre, mais toi tu dis "c'est simple", et quand on te pointe les merdes "ah mais non c'est pas sa faute". Euh… Si, c'est justement la le problème, le besoin n'est pas rempli!

                            Tu n'arrives toujours pas à te mettre à la place des utilisateurs, et si on te fait un rapport du problème, tu dis "pas sa/ma faute". Conneries : on parle bien d'un besoin de backup, pas d'un bout. On a bien un truc hyper compliqué inutilisable.

                          • [^] # Re: La bonne blague

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                            Thunderbird est un excellent exemple : les gens préfèrent créer un compte sur gmail et l'utiliser via l'interface web qu'utiliser un client lourd et créer un compte quelque part et configurer le client lourd pour accéder à ce compte. Sparkleshare est exactement dans la même situation : c'est peut-être très bien comme solution (tout comme thunderbird+compte mail en imap) mais c'est incomparable en terme de simplicité d'accès avec les solutions clé en main telles que dropbox.

                            • [^] # Re: La bonne blague

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              c'est incomparable en terme de simplicité d'accès

                              sauf si on veut par exemple accéder à dropbox en webdav.

                              « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

                              • [^] # Re: La bonne blague

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Tu parles technique.
                                Les gens pas geeks s’intéressent à l'usage.
                                L'usage est d'avoir ses fichiers quand besoin. Ta technique, ils s'en foutent complet, webdav ou tartampion e n'est pas un usage, c'est un moyen.

                                C'est fou comme on peut éviter de regarder l'usage pour tout de suite verser dans la technique afin de se "la péter"…

                                • [^] # Re: La bonne blague

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                  c'est pratique quand même webdav, on peut accéder à ses fichiers depuis n'importe quelle appli qui le supporte (par exemple ES file explorer sous Android), ça évite de passer par les appli moisi de dropbox, owncloud ou ubuntu one.

                                  « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

                        • [^] # Re: La bonne blague

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          • Lors de l'install du logiciel, rien ne permet de créer un compte github dans l'interface. Fail sur l'interface.

                          Ça pourrait etre pas pour eux de te creer automatique un compte @sparkleshare plutot que @github et pouvoir vendre l'espace.

                          • [^] # Re: La bonne blague

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 11/06/13 à 15:56.

                            Ça pourrait etre pas pour eux de te creer automatique un compte @sparkleshare plutot que @github et pouvoir vendre l'espace.

                            Tout à fait.
                            en fait, il manque cette intégration.
                            Pas forcément besoin de @sparkleshare, mais au moins des partenariats (et en bonus, ça permet de financer le développement).

                            La personne à laquelle je répond a sorti un truc énorme en parlant de Thunderbird, car justement c'est le bon exemple : il y a depuis plusieurs versions un bouton "obtenir un nouveau compte", simple, compréhensible, qui démontre exactement ce qu'il faut faire alors qu'avant c'était "tu comprends, c'est normal que ça soit compliqué".
                            Il y a les gens qui essayent de t'expliquer que c'est normal que ce soit compliqué, et les gens qui te simplifient la vie inutilement complexe (Thunderbird ne t'emmerde plus avec des URL SMTP/IMAP/autre trucs incompréhensibles, Thunderbird te permet de créer un compte dans l'interface, bref, une démonstration de ce qu'il faut faire plutôt que de rester dans sa tour d'ivoire).

                            Le pire est que les gens dans leur tour d'ivoire n'arrivent même pas à comprendre que c'est la merde actuellement, et c'est ça qui m'impressionne le plus.

                            • [^] # Re: La bonne blague

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Je suis d'accord avec toi que c'est une amélioration possible, et je ne savais même pas que ca avait été rajouté dans Thunderbird.

                              Mais de la à dire que si cette option n'y est pas, c'est une bouse inter sidérale (je cite juste: "que c'est la merde") alors qu'on a fait avec pendant sur des logiciels beaucoup plus courants et beaucoup plus utilisés, c'est juste un peu fort de café.

                              • [^] # Re: La bonne blague

                                Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                                Le monde a changé, nous ne sommes plus en 1990.
                                Ce qui était acceptable hier ne l'est plus aujourd'hui (la population d'utilisateurs est aussi très différente de 1990).
                                Surtout quand tous les autres logiciels proposent cette fonctionnalité depuis des années.

                                Thunderbird est encore un bon exemple : plutôt que de s'emmerder avec cette configuration, les gens allaient sur un webmail, bien plus simple. Ou comment perdre du terrain à ne pas comprendre l'évolution du monde. Thunderbird ne fait que rattraper son gros retard sur les webmails.

                                • [^] # Re: La bonne blague

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Je veux pas t'arreter dans ton envolée lyrique, mais on parle juste d'une url, faut pas pousser.

                                  Ce qui a plutot été une bonne idée pour thunderbird, c'est la configuration automatique en mode imap/smtp. Ca c'était vraiment utile car les options sont vraiment différentes pour chaque provider. Mettre un lien vers la page d'inscription gmail ou hotmail, bon voila quoi.

                                  • [^] # Re: La bonne blague

                                    Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 11/06/13 à 16:40.

                                    mais on parle juste d'une url, faut pas pousser.

                                    Tu es complètement déconnecté de la réalité.
                                    sorti de "(mettre une marque).com", une URL est incompréhensible (pour le reste, il y a Google, et même, Chrome a supprimé la différence entre URL et recherche Google…)
                                    Voir le "super-succès" d'OpenId par exemple fait par des gens ayant la même philosophie que toi.

                                    Bref, voila : il y a une tonne de projet qui par définition des gens qui ne veulent pas comprendre les autres, sont voué à l'échec grand public (ils seront utilisé par des geeks / développeurs peut-être).

                                    • [^] # Re: La bonne blague

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 12/06/13 à 08:56.

                                      Tu es complètement déconnecté de la réalité.

                                      Il ne l'est pas tant que ça. Pourquoi considères-tu que la majorité des utilisateurs sont des abrutis ?

                                      Fin des années 90, les url étaient autrement plus compliquées, il y avait des pages perso dans tous les coins d'internet et les moteurs de recherche Google n'était pas aussi développé qu'aujourd'hui.
                                      Malgré tout, les gens normaux s'en sortaient très bien.

                                      Avec le temps, les choses se sont simplifiées, de nouveaux services sont apparus, on a assister un peu plus les utilisateurs pour leur faciliter la vie.

                                      Je ne dis pas que c'est une mauvaise chose. Mais que ce soit fait au détriment de l'autonomie et de la maîtrise de l'outil, ça c'est mauvais.

                                      Tu vois d'un bon œil l'auto-configuration de Thunderbird - et j'approuve également - mais la différence, c'est que nous savons tous les deux nous démerder si jamais l'assistant échoue à trouver les bons paramètres (et ça arrive). Nous savons comment ça fonctionne (sans nécessairement rentrer dans le détail du fonctionnement d'un serveur mail et des protocoles utilisés), nous savons ce qu'il se passe derrière la mécanique de l'assistant de configuration.

                                      L'utilisateur lambda lui, n'a même plus à faire l'effort de s'intéresser à ça puisque tout est fait automatiquement pour lui simplifier la vie… sauf qu'en retour, il est de plus en plus passif et dépendant de ceux qui savent. Tout en ayant de plus en plus le sentiment au fil des années que tout ça est trop compliqué pour lui de toute façon. A tort.

                                      Ça me fait penser un peu à tout ce qui tourne autour de la zététique. Sous prétexte que les choses sont complexes (pas compliquées) et difficiles à expliquer de prime abord, on ne fait l'effort intellectuel d'essayer de comprendre et on y ajoute une dimension mystique ou surnaturelle. Si ça continue, les informaticiens vont devenir les magiciens/sorciers/charlatans de ce siècle.

                                      There is no spoon...

                                      • [^] # Re: La bonne blague

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 12/06/13 à 09:00.

                                        Fin des années 90,

                                        Et fin des années 90, il y avait combien, en pourcentage, de gens connectés à Internet?
                                        CQFD.

                                        Milieu des années 2010, les tablettes et smartphones sont rois, et il n'y a plus d'URL (tout passe par la recherche Google). Ce n'est pas pour rien, sans doute "juste" une question de pourcentage de gens connectés n'ayant pas que ça à faire (et ils le vivent très bien).

                                        Ce qui est fou, c'est cette notion de "c'est compliqué pour ton bien" alors qu'en face, heureusement, d'autres font des choses simples, car c'est faisable, tout bêtement. Heureusement que l'informatique a su s'extirper de ces élites qui veulent que ce soit compliqué pour le plaisir.

                                        (Et non, je ne sais pas réparer une voiture, et oui, j'en vit très bien. Remplace "voiture" par les centaines d'équipements chez toi. Tu as du temps à connaitre tout, pas que ce que tu aimes hein, pas les autres. Ou alors ce sont des foutaises)

                                        • [^] # Re: La bonne blague

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                          Moins qu'aujourd'hui je te le concède. Pour autant ils n'étaient pas tous informaticiens, loin de là. Donc ce n'est pas un argument.

                                          There is no spoon...

                                        • [^] # Re: La bonne blague

                                          Posté par . Évalué à 2.

                                          il n'y a plus d'URL (tout passe par la recherche Google). Ce n'est pas pour rien, sans doute "juste" une question de pourcentage de gens connectés n'ayant pas que ça à faire (et ils le vivent très bien).

                                          ils le vivent très bien, tout comme ils vivront très bien le jour ou google aura décidé que tel site ne les intéressent pas. Bin oui : ils ne le sauront simplement pas…

                                          On peut très bien vivre quand on est inculte.

                                      • [^] # Re: La bonne blague

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Pourquoi considères-tu que la majorité des utilisateurs sont des abrutis ?

                                        Parce que c'est le cas ?

                                      • [^] # Re: La bonne blague

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 12/06/13 à 10:03.

                                        Pourquoi considères-tu que la majorité des utilisateurs sont des abrutis ?

                                        C'est ça qui est génial : on traduit "les gens n'ont aucune envie de s'emmerder avec des trucs compliqué pour le plaisir" par "abruti".

                                        tu m'étonnes qu'après Linux (ou les projets adorés par la FSF) font un flop grand public : les développeurs sont complètement déconnecté de la réalité, dans leur tout d'ivoire, considérant que celui qui n'a aucune envie de souffrir inutilement est un abruti à éduquer plutôt que de simplifier la vie de l'utilisateur.

                                        Foutaises. Les utilisateurs sont sans plutôt intelligents.

                                        • [^] # Re: La bonne blague

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                          lui parler chinois va le faire fuir
                                          "curl https://raw.github.com/hbons/Dazzle/master/dazzle.sh \
                                          --output /usr/bin/dazzle && chmod +x /usr/bin/dazzle"

                                          Oui, euh… on est sur la planète Mars? Ils oublient de dire que c'est pour 1% des gens […], et après il faut connaitre cette langue bizarre pour causer à une machine)

                                          Et ça ? C'est pas les prendre pour des neuneus ? Les gens (certes pas tous) sont tout à fait capables de taper ça dans un terminal. Entretenir le mythe que c'est compliqué et que c'est hors de leur portée intellectuelle, contribue à les abrutir en leur coupant toute motivation de comprendre ce qui se passe et en leur ôtant le peu de confiance qu'ils ont en eux face à un ordinateur.

                                          Après, je suis d'accord, c'est inutilement compliqué, ça n'est pas utile et il y a moyen de simplifier. Mais ce n'est pas le problème.

                                          Thunderbird ne t'emmerde plus avec des URL SMTP/IMAP/autre trucs incompréhensibles

                                          En quoi c'est incompréhensible ?? Ça non plus, c'est pas les prendre pour des abrutis ? Qu'il ne soit pas nécessaire de comprendre et qu'il soit utile de simplifier pour utiliser est une chose. Mettre hors de portée intellectuelle des choses pondues par des gens comme les autres sous prétexte que c'est trop compliqué, c'est une autre histoire.

                                          Ma femme n'est pas du tout dans l'informatique et elle utilise son ordinateur sous Debian sans savoir ce qui se passe dans les entrailles du système. Pour autant, j'aime bien causer de mon boulot avec elle, donc je suis amené de temps en temps à rentrer dans les détails techniques : et bien sans être capable de le mettre en œuvre et bien que ça ne la passionne pas, elle a tout à fait pigé les différents niveaux de RAID, LVM, les VLAN, le bridging, la virtualisation, ce qu'est un IDE, une distribution, un noyau, subversion…
                                          Quand on s'est rencontré il y a 10 ans, elle n'avait jamais été sur Internet et utilisait Windows XP uniquement pour jouer à Neverwinter Nights (que son père avait installé).
                                          Ça ne lui sert pas à grand chose de le savoir pour se servir de sa machine, mais elle se couche moins con. Ça permet aussi de démystifier un peu les choses.

                                          Sans avoir les compétences d'un mécanicien ou le niveau d'un ingénieur en automobile, tu as des notions sur comment fonctionne une voiture. Mais dans un soucis de facilité/temps, tu la fait entretenir par un pro.

                                          There is no spoon...

                                          • [^] # Re: La bonne blague

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                            elle utilisait Windows XP uniquement pour jouer à Neverwinter Nights

                                            Et depuis, elle y joue sous Linux ? Tu as eu de la chance qu’elle joue à l’un des seuls jeux qui ne sont pas un frein à la migration ! De plus, un fois compris l’ensemble des règles d’AD&D, un système Un*x paraît enfantin à comprendre.

                                      • [^] # Re: La bonne blague

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        Pourquoi considères-tu que la majorité des utilisateurs sont des abrutis ?

                                        Qui prend les utilisateurs pour des abrutis ?
                                        Celui qui les écoute quand ils disent qu'ils veulent pas de complications ou celui qui leur dit qu'ils savent pas ce qui est bon pour eux ?

                                        L'utilisateur lambda lui, n'a même plus à faire l'effort de s'intéresser à ça puisque tout est fait automatiquement pour lui simplifier la vie… sauf qu'en retour, il est de plus en plus passif et dépendant de ceux qui savent. Tout en ayant de plus en plus le sentiment au fil des années que tout ça est trop compliqué pour lui de toute façon. A tort.

                                        Et ?
                                        Moi ça me va bien de ne pas savoir réparer ma voiture. Perso si je pouvais même m'en débarrasser je sauterai de joie. C'est un outil qui en tant que tel n'a aucun espèce d'intérêt à mes yeux. Il me sert à me déplacer pour aller d'un point A à un point B quand il n'y a pas d'autre solution. Je serai le premier à virer ma bagnole dès que je pourrai me déplacer du point A au point B sans elle. Pas sur que les passionnés de voitures voient les choses sous le même angle.
                                        L'informatique pour les utilisateurs c'est sensiblement la même chose, ils veulent communiquer, ils veulent échanger photos, vidéos, documents, musiques, partager des jeux vidéos, se débarrasser plus rapidement de corvées administratives ou je ne sais quoi. Mais à aucun moment ils n'ont envie d'utiliser un ordinateur ou un logiciel… Dès qu'ils ont un moyen d'y échapper ils le font avec plaisir. Evidemment pour les passionnés d'informatique ça peut faire bizarre.

                      • [^] # Re: La bonne blague

                        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                        sur github, pour héberger ses données,

                        Surtout github te dis que c'est bof comme idée
                        https://help.github.com/articles/what-is-my-disk-quota
                        "If your repository exceeds 1GB, you might receive a polite email from support requesting that you reduce the size of the repository to bring it back down under 1GB."
                        "Though it sounds like Git would make an amazing backup tool, Git really doesn't work out well for backups over the long term"

                        1 GB soit rien (chez Dropbox c'est gratos) + t'es pas le bienvenue avec tes backups, en fait j'ai zappé une étape : lire la FAQ parce que t'as pas l'air d'être sur un site de backup et te rendre compte qu'on te dit de ne pas faire ce que tu veux faire.

                        Non, la, c'est vraiment à mourir de rire.

                        • [^] # Re: La bonne blague

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Et ca continue ! Comme je manque d'arguments, je continue de taper a coté ! Tu critiques github alors que la discussion porte sparkleshare !

                          • [^] # Re: La bonne blague

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            sparkleshare n'est pas indépendant. Seul il est incomparable avec une solution telle que Dropbox. Si tu veux comparer Sparkleshare avec Dropbox, par exemple, et bien il faut comparer Dropbox à Sparkleshare+backend git. Giithub est un backend possible ; il en faut un quoi qu'il arrive et donc c'est à prendre en compte.

                            • [^] # Re: La bonne blague

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Il faut un backend git, mais ce n'est pas le scope de sparkleshare: c'est un client de synchronisation basé sur git. C'est un peu comme si tu me disais que Firefox devait fournir une solution out-of-box pour héberger un site…

                              Il faut un backend donc, je suis d'ailleurs surpris que personne ne soit engouffré dans la brèche car partir de sparkleshare serait un moyen rapide de proposer un dropbox-like. D'autant plus que sparkleshare est vraiment bien mieux fait que ne le raconte Zenitram.

                              Par contre, il est évident qu'on retombe sur le problème de vie privée vis a vis de l'hebergeur. Une solution possible est évidement l'auto-hebergement. Et là, à part gitlab qui fournit un paquet pour déployer un github-like à la maison, il n'y a pas grand chose.

                              • [^] # Re: La bonne blague

                                Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                                J'abandonne la discussion, c'est stérile.

                              • [^] # Re: La bonne blague

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Et là, à part gitlab qui fournit un paquet pour déployer un github-like à la maison, il n'y a pas grand chose.

                                heu ssh + git ? au pire gitolite mais on sort un peu de l'*auto* hebergement.

                                • [^] # Re: La bonne blague

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Oui ca se fait bien, en mode 2 lignes de commande. C'est juste que c'est pas du clicodrome, donc ca peut refroidir pas mal de gens.

                                  L'idéal serait d'avoir un paquet a intaller, et hop tu as une interface d'admin pour gérer ton bousin.

                      • [^] # Re: La bonne blague

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        J'aimerais bien l'utiliser au quotidien, mais la cohabitation avec TortoiseGit est difficile. C'est super user-friendly d'ailleurs.

                        Opera le fait depuis 10 ans.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          les emails sur gmail, c'est du grand public

          Bof les mails ne sont pas grand public et le péquin moyen utilise son compte mail sur @isp @hotmail et t'appelle pour te prévenir qu'il t'a envoyé un mail.

    • [^] # Re: La bonne blague

      Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 11/06/13 à 10:22.

      l'utilisateur final s'interesse à ce qu'il peut faire, lui parler chinois va le faire fuir

      Oh, exactement comme les politiciens: « les français veulent ci ou ça » « les français pensent comme ça »

    • [^] # Re: La bonne blague

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ils oublient de dire que c'est pour 1% des gens […] Poubelle pour 99% des gens.

      En même temps, à qui crois-tu que la FSF s’adresse ? À Mme Michu et son mari Joe le plombier ?

      Les 99% de gens dont tu parles ne connaissent même pas la FSF (c’est quoi, la Football Supporters’ Federation, ou la Flight Safety Foundation ?), aurait-il vraiment fallu préciser « si vous n’avez jamais entendu parler de nous, c’est que ce communiqué ne vous est pas destiné » ?

      Oui, le communiqué s’adresse à des « geeks » (et encore, une sous-population bien précise de geeks). Et alors ?

    • [^] # Re: La bonne blague

      Posté par . Évalué à 10.

      Autre exemple, tout autant tirer de la vie quotidienne :

      En France dans pas mal de labo de recherches, d'université, il y une grosse pression pour utiliser le cloud (dropbox par ex.) Cela pose de gros soucis, par exemple sur l'espionnage industriel.

      Des initatives comme owncloud permettent à ces entités pas forcément riches d'avoir leur propre cloud. Bien qu'imparfait, ces outils permettent de donner aux utilisateurs une alternative crédible à dropbox et donc, un meilleur control des données au niveau de l'organistion.

      Là on parle de milliers d'utilisateurs, dizaine de milliers en comptant les étudiants…

      Tu hurles à l'imposture, en attendant ça bouge dans pas mal d'endrois, dans le bon sens.

    • [^] # Re: La bonne blague

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      pas pour des utilisateurs "normaux".

      Quelle importance ? L'utilisateurs « normal » ne sais meme pas trop ce que c'est un fichier, il ne fait pas de sauvegarde encore moins de synchronisation.

      • [^] # Re: La bonne blague

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        C'est vrai que Dropbox est un échec complet. Attend… c'était quoi avec la NSA?
        C'est impressionnant la mauvaise foi qu'on peut trouver.

        • [^] # Re: La bonne blague

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ton propos c'est de dire oui mais les alternatives proposées sont complexes et inadaptées à Madame Michu.
          OK. Mais est ce important ? La personne qui se soucie de sa vie privée fera les efforts pour se former.
          Celui qui manque de temps ou de motivation déleguera cette activité à un geek de son entourage, au logiciel équipant son NAS ou à Dropbox selon l'importance de ses données, son temps disponible ou son pognon.

          • [^] # Re: La bonne blague

            Posté par . Évalué à 2.

            Ton propos c'est de dire oui mais les alternatives proposées sont complexes et inadaptées à Madame Michu.
            OK. Mais est ce important ?

            Réponse d'utilisateur : oui c'est important que ce soit facile.
            Réponse de développeur du libre : non, seule compte la vie privée.

            Et donc rien de surprenant à ce que les solutions libres n'attirent pas les utilisateurs.
            Les développeurs font ce qu'ils veulent et les utilisateurs aussi, c'est ça la liberté.

            • [^] # Re: La bonne blague

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Réponse de développeur du libre : non, seule compte la vie privée.

              Certains développeurs du libre.
              D'autres, comme Mozilla, ont bien compris la problématique, et s'adaptent.

              Mais clair que ça reste rare en proportion les développeurs du libre qui arrivent à comprendre les utilisateurs (leur cible en théorie). Leur activisme a l'air de leur faire oublier les utilisateurs.

              • [^] # Re: La bonne blague

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Peut être est ce aussi que les « développeurs du Libre » comme tu dis, comme s'il n'y avait qu'une seule communauté et qu'on disait « les développeurs du propriétaire » ne posent pas les utilisateurs en « cibles » mais développent aussi en premier pour eux et se disent qu'ayant choisi une licence libre, les autres utilisateurs pourront changer les points qui les gênent.

                Il y a quelques années j'ai codé un petit soft pour afficher les horaires de train sur mon téléphone, comme je me voulais aussi me faire la main sur la partie graphique j'ai fait une petite interface toute pourrie

                Ça répondait à mon besoin, puis j'ai voulu l'installer à quelqu'un d'autre, pour lui simplifier la vie, j'ai fait un .deb que j'ai intégré à Maemo.

                J'ai eu quelques retours positifs sur l'application, mais je ne l'ai pas forcement maintenu, ça ne m'intéressait pas de rajouter de nouvelles lignes de train, je le faisais quand je faisais une mise à jour m'étant utile mais quel intérêt de rajouter des fonctionalités ou de l'ergonomie dont je n'avais pas besoin ? Etait ce si dur de faire un git clone ?

                Bref là où je veux en venir c'est que souvent j'ai l'impression que les développeurs s'en moque tant qu'ils n'en ont pas besoin. Quel est l'intérêt pour les développeurs de mutt de rajouter l'auto configuration alors qu'ils ont le même .muttrc depuis des lustres ?

                Peut être que des actions comme le truc de financement commun présenté en dépêche, permettrons à défaut de trouver un intérêt personnel d'y trouver un intérêt financier.

                • [^] # Re: La bonne blague

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Il n'y a pas de soucis.
                  C'est juste que ça fait rire quand je lis que peut-être un jour la FSF fera des liens vers des projets aussi utilisables que les non libres pointés du doigt.

                  Chacun est libre de développer comme il veut, mais qu'on vienne pas me dire que les libristes vont sauver tout le monde des méchants de la NSA, ils ne s’intéressent pas à ces gens.

                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: La bonne blague

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 12/06/13 à 15:03.

                      "ils" parle des libristes qui codent.
                      qu'on vienne pas me dire que les libristes vont sauver tout le monde des méchants de la NSA, les libristes ne s’intéressent pas à ces gens (les utilisateurs).

                      Donc, ils récoltent un max de donnée pour le futur et pour les connections entre les individus.

                      Propose une solution alternative. Pour le moment, c'est le néant (non, les liens de la FSF ne sont pas une chose viable aujourd'hui pour les utilisateurs, seulement pour les masochistes ayant du temps à perdre).

                    • [^] # Re: La bonne blague

                      Posté par . Évalué à 2.

                      A mon avis Zenitram voulait dire que les libristes ne s'intéressent pas à Jules (11 ans) et que donc ce pauvre garçon ne sera pas sauvé de la NSA par les libristes, lui et sa famille devront se dégoter un autre champion.

                  • [^] # Re: La bonne blague

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Le communiqué ne semble pas avoir cette pretention.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 1.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # A propos de système décentralisé

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'héberge actuellement mes emails, moi-même, parce que j'ai un VDS avec une distrib' configurée aux petits oignons par la défunte sivit (enfin pas défunte, rachetée par Nerim). Je voudrais migrer mais sans trop galérer sur la (re)mise en place d'un système de mails. Est-ce que Bluemind fait ça ? Zimbra aussi ? Ce sont des solutions vraiment libres ? Des retours d'expérience sur une utilisation "privée" ?

    • [^] # Re: A propos de système décentralisé

      Posté par . Évalué à 3.

      Tant pour Bluemind que pour Zimbra, la solution complète n'est pas libre. Certaines parties/modules ne sont pas dans les versions "OSS"
      Dans le genre et en libre, il y a Kolab, mais coté administration cliquable, c'est quand même pas encore aussi chiadé que les deux autres.

  • # Diaspora?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Salut, c'est un sujet qui m'intéresse. J'ai donc voulu essayer Diaspora, mais je ne comprend pas pourquoi ce dernier a envie de travailler avec Facebook ? Il me demande de me connecter à un compte Facebook pour automatiser l'inscription etc. Donc du coup est-ce que ce dernier s'efforce réellement de protéger nos informations ?

    • [^] # Re: Diaspora?

      Posté par . Évalué à 2.

      Je suppose que c'est importation + invitation des amis…

      • [^] # Re: Diaspora?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Hey hey hey ! Il existe un projet français de réseau social décentralisé dont on ne parle que très peu, http://movim.eu c'est basé sur XMPP (jabber) et sous licence libre AGPL (on peut tester sur http://pod.mov.im ).

        Diaspora existe encore ? Friendica est en refonte (il parait) et StatusNet vient de juste de casser son protocole et de démonter net toute l'interopérabilité qui existait. Il est peut être temps de se baser sur des standards comme XMPP au lieu de réinventer la roue, au moins on a multiples implémentations de serveurs comme de clients, pas de décision unilatérale.

  • # Quand c'est gratuit, c'est vous le produit...

    Posté par . Évalué à 2.

    Je me réjouis de l'arrivée de solutions libres comme OwnCloud avec son lot de fournisseurs privés de solutions d'hébergement clef en main. On en trouve de nombreux référencés sur le site d'OwnCloud :
    http://owncloud.org/providers/

    Alors, oui, il faut accepter de payer un peu si on n'a pas envie de mettre les mains dans le cambouis… Mais quel plaisir au final ! Des logiciels libres, un support pour nos distributions, plus de dépendance vis-à-vis d'une grosse multinationale.

    Je suis en train de comparer les différents fournisseurs, si vous avez des conseils n'hésitez pas.

    • [^] # Re: Quand c'est gratuit, c'est vous le produit...

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Quand c'est gratuit, c'est vous le produit…

      Dropbox est gratuit que pour des petits backup, sinon c'est payant.

      Mais quel plaisir au final !

      La dernière fois que j'ai essayé, owncloud ne faisait même pas backup (tu effaces un fichier, il est parti pour de bon, tu ne peux pas retrouver les anciennes versions).
      Donc bof, non, ça fait pas plaisir du tout.

      • [^] # Re: Quand c'est gratuit, c'est vous le produit...

        Posté par . Évalué à 1.

        Dropbox est gratuit que pour des petits backup, sinon c'est payant.

        Toutes les personnes qui l'utilisent autour de moi le font pour sa gratuité - soit en prenant l'offre de base, soit parce qu'ils ont deux ans d'abonnement prépayés à l'achat d'un smartphone par exemple (genre 50 Go, etc…).
        Donc oui, c'est gratuit et les données peuvent être souvent utilisées à des fins marketing notamment. Particulièrement dans le cas de Google Drive
        Effectivement, une fois que l'utilisateur est bien enfermé dans ses habitudes et que ses besoins changent, il paie.

        Donc bof, non, ça fait pas plaisir du tout.

        Tu m'as l'air blasé. L'essentiel est pourtant là, et le projet semble suffisamment dynamique pour espérer que ça se bonifie rapidement.

    • [^] # Re: Quand c'est gratuit, c'est vous le produit...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      A bon, c'est moi le produit quand je vais sur LinuxFr ou quand je télécharge une debian ?

  • # Framanews

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Dans le même genre, pour ceux qui avaient eu la malheureuse idée de dépendre de Google pour leurs flux RSS et qui ont la trouille, la flemme, ou pas le débit¹ pour auto-héberger leur propre instance de Tiny Tiny RSS, Framasoft se propose de le faire pour vous.

    ¹ Rayez la mention inutile.

    • [^] # Re: Framanews

      Posté par . Évalué à 2.

      Génial ! Ca mérite un petit journal, une fois que les inscriptions seront ouvertes !

  • # Elgg un logiciel de réseautage décentralisé...

    Posté par . Évalué à 1.

    Vous parlez des logiciels de réseautages décentralisés mais curieusement vous ne parlez pas de Elgg) qui lui me paraît avoir un plus grand nombre d'utilisateurs…
    Reagardez notamment la partie Sites powered by Elgg (dans la version anglaise de wikipedia)
    Diaspora commence à se faire connaître mais pas plus qu'Elgg, bien que j'ai connu Diaspora avant Elgg.

    Oui, la FSF défend ses billes pour notre bien. Ce n'est pas comme Micro$oft… >|<

  • # Courriel conseillé par la FSF

    Posté par . Évalué à 3.

    Il y a quelqu'un qui a déjà utilisé http://riseup.net ?

    Il s'agit d'un équivalent Gmail conseillé par l'EFF : http://prism-break.org/ mais apparemment, il n'est pas facile d'avoir un compte dessus. Vous connaissez d'autres gestionnaires de courriel de ce genre ?

    Sinon, petit histoire en mode parano : hier, je tombe sur cette page en lisant une news PCinpact, et je regarde un petit peu en suivant quelques liens… puis aujourd'hui je recherche ce même lien (prism-break) pour le mettre dans ce message, et impossible de le trouver ! Recherche Google, épluchage de l'historique, le truc commence a m'énerver… et finalement, je comprend : ma boîte (grosse boîte US + proxy http en Angleterre) a blacklistée cette page dans la nuit ! L'hallu… dites moi, juste pour être sûr, il y a des gonzesses à poil ou des liens vers des warez, depuis ???

    • [^] # Re: Courrielconseillépar la FSF

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Vous connaissez d'autres gestionnaires de courriel de ce genre ?

      Sud ouest ?

    • [^] # Re: Courriel conseillé par la FSF

      Posté par (page perso) . Évalué à -9.

      Il s'agit d'un équivalent Gmail conseillé par l'EFF : http://prism-break.org/ mais apparemment, il n'est pas facile d'avoir un compte dessus

      Ce n'est pas vraiment un équivalent : avec gmail, tu n'as pas besoin d'attendre pour avoir un compte, c'est une fonctionnalité très très importante pour les gens.
      La liste de conseils de la FSF est de plus en plus rigolote, on a l'impression que c'est une blague qu'ils nous font.

      • [^] # Re: Courriel conseillé par la FSF

        Posté par . Évalué à 10.

        En fait, tu es un commercial qui bosse pour la NSA, c'est ça ?
        Franchement, tu passerais ton temps à coder plutôt que de jouer au pseudo-contradicteur ici pendant des lustres, à contredire un par un tous les participants souvent juste pour le plaisir, ça nous ferait des vacances et ça ferait avancer le schmillblick.

        Tu vas le prendre comme un compliment, mais tu es la raison principale pour laquelle je n'ai plus envie de lire les débats sur linuxfr depuis quelques années. Tu radicalises ceux qui s'enfoncent dans de faux préjugés, et tu ne fais rien avancer en radotant toujours la même chose.

        On sait bien que tu ne penses qu'à ta gueule, mais pour le bien de tous, ferme la un peu et va faire quelque chose de plus utile.

        • [^] # Re: Courriel conseillé par la FSF

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          On sait bien que tu ne penses qu'à ta gueule,

          Je pense aux gens, à tous les gens.
          Ce n'est pas parce que ça ne te plait pas de penser à tout le monde que c'est mal.

          ferme la un peu et va faire quelque chose de plus utile.

          Je pense être utile, à sensibiliser certaines personnes sur ce qu'ils ne connaissent pas.

          Après, je l'ai dis 36 fois : si la communauté LinuxFr pense que je raconte de la merde, qu'elle moinse et je n'ouvrira pas de compte.

          Et mon karma est pas encore à 10000 uniquement parce que je me fous de la gueule de certains tellement c'est gros mais c'est adoré par les quelques intégristes qui lisent cette partie de commentaires (ben oui : mes premiers commentaires sont en positif, les suivants disnat presque la même chose en négatif, j'en conclu que les intégristes sont resté mais les autres partis), mais sinon la majorité silencieuse dit qu'elle souhaite que je reste et continue.

          Alors je continue, car je pense à eux, aussi, et pas qu'à ta personne.
          Voila, bon moinssage, les gens ayant bien rigolé de la FSF n'étant plus sur ce journal mais les autres si.

          • [^] # Re: Courriel conseillé par la FSF

            Posté par . Évalué à 8.

            Sauf qu'il va falloir commencer par arrêter de dire des conneries.

            D'une part, on parle ici de l'EFF pas de la FSF.

            Ensuite, lorsque Gmail est apparu, les premiers comptes étaient donnés au compte goutte et pourtant les gens étaient prêts à attendre, s'investir, quémander des invits et compagnie, et ça a duré un bon moment comme ça, et c'est mon cas, donc oui il y a équivalence dans ce cas.

            Finalement, elle est de combien l'attente pour avoir un compte sur Riseup? C'est un peu le but de ma question initiale, et tu débarques en sous entendant que c'est super long. Ah bon ? Tu peux nous en dire plus, ça me ferait justement plaisir. Laisse moi deviner ton raisonnement : tu n'en sais rien, mais comme tout est toujours de la merde, donc c'est de la merde, donc c'est long.

            Et franchement, n'essaye pas déduire quoi que ce soit du système de score, c'est juste là pour faire fuir les relous, pas pour en tirer de grandes conclusions sur sa puissance intellectuelle. Parfois on écrit des messages intelligents, parfois on écrit n'importe quoi, parfois on se fait rentrer dans le lard sans raison, parfois avec, c'est la vie. Il faut juste essayer rester pertinent par rapport au débat, rien de plus.

            • [^] # Re: Courriel conseillé par la FSF

              Posté par . Évalué à 2.

              Google adore jouer avec les beta et les systèmes d'invitation.
              Mais je pense que la différence entre gmail et riseup est la façon dont c'est présenté.

              Quand tu arrives sur un service google en beta fermé tu tombe sur une page qui tente de faire le buzz, avec screens ou vidéos, un truc qui t'explique que seuls les élus peuvent l'utiliser, un lien pour qu'on te prévienne quand toi aussi tu pourras faire partie du dernier club à la mode. Bref, il y a tentative de manipulation de l'utilisateur qui passe par là pour le valoriser et lui donner envie.

              Quand tu arrives sur riqseup tu as droit à des url et des machins qui ont l'air techniques avec des mots comme SSL, pop, IMAP, aide, problems, trouble, authentication problems. Du français, de langlais. Le premier regard ne permet pas d'identifier que c'est un service auquel je pourrai tenter de m'inscrire, ni en quoi ça me permettra de briller à la cafet à midi (plus qu'une adresse @monfai). Bref soit l'utilisateur qui tombe dessus fait un journal marque page sur linuxfr, soit il oubli le truc aussi sec.

          • [^] # Re: Courriel conseillé par la FSF

            Posté par . Évalué à 2.

            Je n'en ai rien à faire que tu aies un gros karma et que ça te fasse gonfler les chevilles. Tu connais très bien les ficelles du populisme.

            Ça te fait « rigoler » de jouer du populisme, mais ça ne fait en rien avancer les solutions que tu critiques. Vu la largeur de tes interventions, tu occupes le terrain et fait perdre du temps à tout le monde. Tu flood linuxfr de tes idées individualistes et libérales, et ça marche. Mais ça n'est pas « bien ».

            • [^] # Re: Courriel conseillé par la FSF

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Tu connais très bien les ficelles du populisme.

              Je trouve pas mal l'idée d'accuser de l'inverse de ce qu'il se fait (et surtout celle qu'on a d'habitude), mais c'est vrai que c'est une tactique pas nouvelle.

              fait perdre du temps à tout le monde

              Répond pas, tu perds pas de temps.

              Mais ça n'est pas « bien ».

              Pas bien = idées que benoar n'aime pas. Mais les idées de benoar ne sont pas meilleures juste parce qu'elles viennent de benoar…

              Bref, ça ne fait que confirmer l'idée de la non envie de débattre avec des gens pas d'accord avec tes idées… Pas nouveau de la part de certaines mouvances, certes. Les débats, OK, mais que avec ceux d'accord avec benoar!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.