Journal Linux ou bien GNU/Linux ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
18
1
juin
2011

Il s'agit d'un débat vénérable, d'une question qui divise les libristes depuis des années: comment doit-on nommer les distributions que nous utilisons ?
Il existe essentiellement deux écoles.

  • Est-ce qu'on doit dire "Linux" puisque c'est plus simple, plus connu et que de toute façon le noyau c'est le composant essentiel ?
  • Est-ce qu'on doit dire "GNU/Linux" comme le recommande la FSF et pour reconnaître que c'est le projet GNU qui a lancé la machine du libre ?

Ce journal n'apportera aucune réponse. Chacun à son avis sur la question (et puis c'est évident qu'il faut dire GNU/Linux). On se bornera à signaler une initiative intéressante.
Pedro Côrte-Real a publié sur son blog une analyse en terme de lignes de code de la distribution Ubuntu 11.04 qui est sortie il y a deux mois. Son script s’intéresse au dépôt "main" c'est à dire au cœur de la distribution et cherche à comparer les tailles respectives des principaux composants logiciels.
Résultat:

Noyau : 9%
GNU : 8%
KDE : 8%
Mozilla : 6%
Java : 6%
GNOME : 5%
X.org : 3%
Tout le reste : 56%

Deux précisions et une mise en garde : Le noyau est compté avec iptables et udev puisque ce sont des dépendances directes (sinon ça ne fait que 6%). Le projet GNOME est compté à part de GNU car il n'est pas clair si cet environnement de bureau fait ou non partie de GNU.
Attention ! Le fait de s'intéresser au dépôt "main" donne une certaine valeur en pourcentage mais si le script était lancé sur "main+universe" il est évident que la part respective des composants serait réduite puisqu'il y aurait bien plus de logiciels dans la distribution.
Ce qui est intéressant c'est la comparaison de ces pourcentages entre eux et pas leur niveau absolu.

Je ne sais pas trop ce qu'il faut en déduire mais en tout cas il est clair que la part de GNU dans une distribution complète (même réduite au dépôt "main") est assez petite en terme de lignes de code. Les composants sont certes essentiels mais cela ne constitue pas une énorme part de la distro. C'est sans doute un argument pour les tenants de l'école "Linux".
Sur LWN les gens s'écharpent joyeusement en ressortant tous les vieux arguments ressassés en faveur de l'une ou l'autre option et c'est assez rigolo.

Pour info Pedro Côrte-Real a aussi décomposé GNU en ses divers composants pour obtenir les résultats suivants (toujours en terme de lignes de code):

GCC : 32%
GDB : 14%
binutils : 13%
glibc : 9%
gettext : 6%
emacs : 4%

Il a été remarqué par plusieurs personnes qu'il existe des alternatives plus ou moins satisfaisantes pour chacun de ces composants à l'exception de GDB. C'est un peu bizarre ça, pourquoi est-ce qu'il n'existe pas vraiment de debogueur alternatif ?

  • # android

    Posté par . Évalué à 10.

    on peut aussi remarquer que android est un linux mais absolument pas Gnu/linux!

    • [^] # Re: android

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      on peut aussi remarquer que android a un développement communautaire fort avec des distributions indépendantes !

  • # Gnome ne fait pas parti du projet GNU?

    Posté par . Évalué à 4.

    D'après wikipedia, GNOME fait partie du projet GNU. Si on ajoute GNOME et GNU, ça ferait 13%.

  • # Linux ou GNU/Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Moi pour pas avoir de problèmes je dis Ubuntu, c'est plus simple.

    BURN KARMA! BURN!!!!

  • # Firefox 6%

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est tout de même impressionnant qu'un butineur demande plus de ligne de code que Gnome. Ça veut dire que Gnome a moins de fonction que Firefox ?

    • [^] # Re: Firefox 6%

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Dans le post sur son blog il dit juste "Mozilla". Peut-être qu'il y a Thunderbird en plus de Firefox ?

    • [^] # Re: Firefox 6%

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Veux surtout dire que les navigateurs web aujourd'hui sont devenus des usine à gaz à tout ré-inventer...

    • [^] # Re: Firefox 6%

      Posté par . Évalué à 10.

      Ça veut dire que Gnome a moins de fonction que Firefox ?

      Va falloir attendre vendredi pour te répondre...

      • [^] # Re: Firefox 6%

        Posté par . Évalué à 10.

        Pourquoi? Il en aura encore perdu d'autres d'ici vendredi?

        • [^] # Re: Firefox 6%

          Posté par . Évalué à 2.

          Ils simplifient en éliminant ce dont l'utilisateur normal n'a pas besoin.

          D'ici vendredi, ils auront simplifié l'utilisation du cla

  • # Mauvaise comparaison

    Posté par . Évalué à 10.

    Ma mémoire me trompe peut-être mais il me semble que le débat GNU/Linux vs Linux tournait (il y a quelques années) plutôt autour de l'environnement minimal pour avoir un noyau linux qui tourne (gcc+kernel+shell+...) et non sur les "couches" au-dessus.
    Il était impossible d'utiliser autres choses que des outils gnu pour compiler et faire tourner un noyau (extension gcc, tousssa...).
    Maintenant, avec LLVM ou le compilo Intel, + d'autres outils sous licence autre que GNU, ca devrait être possible de faire un Linux n'étant pas GNU/Linux

  • # précis

    Posté par . Évalué à 1.

    gnu/bsd/zlib/artistic/apache - système
    Inutile de dire gnu/linux car linux est gnu :p
    D'abord :p

    Pi' on peux regarder ça sous un autre angle : celui de l'importance des briques. Plus subjectif, mais on peux tirer quelques lignes quant même :
    glibc -> on s'en fout, on peux coller une diet ou une u. Zou.

    kernel
    gcc
    zlib

    Le rapport n'est plus du tout le même : ça fait du ~70% de gnu, ça. Le kernel étant fortement lié à gcc, pas possible de soustraire ce dernier. Même avec l'arrivée de la torpille antignu qu'est llvm.

    (fatche :)

    • [^] # Re: précis

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il y tout de même linuxDNA qu'il ne faudrait pas négliger. Apparemment, ils avancent honorablement puisqu'ils permettent désormais la compilation d'un noyau 2.6.36 avec le compilateur intel.

      Même en étant fanatique de Gnu, on apprécie toujours de savoir que ses programmes préférés sont compilables avec plusieurs compilateurs. Ça rassure quant à la diversité nécessaire de l'écosystème. Qui sait peut-être qu'une version prochaine de LLVM permettra également de compiler linux.

      • [^] # Re: précis

        Posté par . Évalué à 2.

        Tiens, je croyais qu'ils avaient arrêter dna il y a belle lurette (il me semble avoir même vu passer une annonce qu'ils supporteraient gcc). Merci de cette info, je croyais linuxdna mort et enterré depuis 2005 ou 2006.

      • [^] # Re: précis

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Enfin, j'ai déjà une dépendance envers Intel bien trop importante pour ne pas souhaiter que mon noyau soit compilé avec leur compilateur ;-)

      • [^] # Re: précis

        Posté par . Évalué à 3.

        Qui sait peut-être qu'une version prochaine de LLVM permettra également de compiler linux.

        C'est deja le cas.

        Mais pour ca, il faudrait aussi que les devs noyaux acceptent les patchs pour le support LLVM. Et pour l'instant c'est pas gagne (deja plusieurs refuses)...

        Les devs clang ont encore pas mal d'extensions GCC a implementer, mais pour certaines ils ont decide de ne pas le faire (vu le nombre d'extensions GCC a peine utilisees, on peut comprendre), donc il faudra patcher le kernel de toute facon.

    • [^] # Re: précis

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          gnu/bsd/zlib/artistic/apache - système
          Inutile de dire gnu/linux car linux est gnu :p
          D'abord :p 
      

      Euh, non, gnu c’est pas une Licence, et donc foutre gnu dans ta liste de licence, et dire que linux est gnu, ça n’a aucun sens.

      La licence c’est la GNU GPL, et un logiciel n’appartient pas forcément au projet GNU…

  • # Pas de débogueur alternatif ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    ... sauf http://lldb.llvm.org/ quand même, qui a l'air prometteur (j'ai pas testé)

    • [^] # Re: Pas de débogueur alternatif ...

      Posté par . Évalué à -3.

      Prometteur, mais pas forcement pret.

      Apple l'avait introduit dans une preview de xcode4, puis un beau matin, pouf pouf t'as rien vu, a pu lldb.
      Et on peut pas trop les accuser d'etre partisan anti ll-qqchose.

      Et pourtant vu la stabilite globale d'xcode4, ils ont visiblement pas eu peur de shipper des version pre beta, donc ca doit vraiment pas etre la panacee du coup j'me dit.

      Je garde espoir pour xcode 4.1, on verra la semaine prochaine.

      If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

  • # Ah ouais, quand même...

    Posté par . Évalué à 2.

    Noyau : 9%
    Le noyau est compté avec iptables et udev puisque ce sont des dépendances directes (sinon ça ne fait que 6%)

    Donc, iptables + udev = la moitié des lignes de code du noyau ?!? Woawww... Je ne pensais pas qu'ils étaient si gros !

    • [^] # Re: Ah ouais, quand même...

      Posté par . Évalué à 2.

      s/iptables/netfilter probablement

      • [^] # Re: Ah ouais, quand même...

        Posté par . Évalué à 2.

        Salut,

        Bah avis d'utilisateur peu averti (techniquement parlant) et averti (utilisateur depuis presque 12 ou 13 ans maintenant) ...

        • sans le noyau qu'est-ce que je pourrais faire sous (GNU)Linux? c'est donc forcément important
        • le noyau sans rien d'autre ? bah c'est encore moins bien que pong :-)

        oui je sais je suis le successeur de lapalisse :-) :-)

        • [^] # Re: Ah ouais, quand même...

          Posté par . Évalué à 1.

          Voir Debian, sans le kernel Linux il suffit d'utiliser un autre noyau... à moins de ne plus considérer Debian comme un Linux, vaste question!

  • # Dans la catégorie des chiffres à la noix qui ne veulent rien dire...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Du coup, pour être objectif, il faudrait dire GNU/Noyau/Tout le reste. Et vu la part de "tout le reste", on peut aussi se débarrasser de GNU et linux dans le nom.

    Sinon, depuis quand on mesure l'importance d'un logiciel dans une distro, au nombre de ligne de code ?
    De plus certains langages ont tendances à permettre d'obtenir des programmes équivalents plus court que d'autres(réutilisation de bibliothèques, ... ).

    • [^] # Re: Dans la catégorie des chiffres à la noix qui ne veulent rien dire...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je suis entièrement d'accord avec ton point du vue.
      Pour moi ces statistiques ont autant de sens que de savoir qui de la tortue et du vers de terre sont les plus utiles en comparant leur vitesse de pointe.

      Déjà un logiciel qui a le plus de ligne de code n'est pas forcément plus important qu'un autre qui en a moins.

      Regardons le BIOS par exemple, ce n'est pas un programme très lourd avec beaucoup de lignes de codes. Pourtant il reste plus important que pas mal d'autres logiciels comme Celestia par exemple qui a bien plus de lignes de code.

      Pour moi, l'importance d'un programme est déterminé par son caractère indispensable au système. Là on voit par exemple que Firefox n'est pas important, on peut le remplacer par une dizaines d'autres logiciels sans de problème. Les logiciels tels que Linux et ceux du projet GNU n'ont pas d'équivalents, en général bien sûr, et si on les enlève rien ne fonctionnera. Si demain je supprime Firefox de Fedora, ma distribution tournera sans problème. Si je vire les outils GNU ou Linux, elle fonctionnera d'un coup beaucoup moins bien.

      Il faut voir les outils GNU et Linux comme des briques, comme les fondations d'une distribution. On est d'accord que les fondations d'une maison cela ne représente pas la plus grosse partie de la maison. Mais si on les supprime ça tiendra moins bien debout, alors que si on enlève les fenêtres de la maison, la maison restera utilisable (bien que moins confortable).

      Puis autre exemple, si on avait mis KDE à la place de Gnome comme référence, et si KDE a plus de lignes de code que Gnome (ce qui est je pense le cas), on pourrait en déduire que KDE est plus important que Gnome ? Je pense que cela illustre le problème de la méthodologie.

      • [^] # Re: Dans la catégorie des chiffres à la noix qui ne veulent rien dire...

        Posté par . Évalué à 1.

        Concernant l'impossibilité de remplacer Linux et GNU, comme je l'ai déjà dit, Debian prouve qu'elle peut fonctionner avec ou sans et pour les logiciels GNU, apparemment il n'y a que GDB qui pose problème (pour l'instant).

        • [^] # Re: Dans la catégorie des chiffres à la noix qui ne veulent rien dire...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Déjà le travail pour réaliser ce projet est assez important. Ce changement ne s'est pas fait aussi facilement que de remplacer Firefox par autre chose.

          Puis, après ce n'est plus le même système si tu enlève les outils GNU et Linux, et les logiciels compilés avec les outils de l'un ne fonctionneront pas sur l'autre et vice-versa. C'est comme si tu disais « si on place tous les logiciels libres courants sous Windows, c'est pareil qu'un GNU/Linux avec les mêmes logiciels dessus ».
          Ceci est assez faux, le débat porte pour savoir ce qui caractérise la famille des systèmes GNU/Linux et de savoir comment on appelle cette famille. Pour moi la considération de Debian avec un noyau *BSD est hors sujet.

          • [^] # Re: Dans la catégorie des chiffres à la noix qui ne veulent rien dire...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Sauf que ce que fait Debian est beaucoup plus fin que de mettre apt sur un FreeBSD et de compiler les logiciels pour FreeBSD. Dans une Debian GNU/kFreeBSD, seul le noyau (et quelques outils) remplacent Linux (et quelques outils) mais tu restes sur un système GNU.

            Non, Debian n’est pas un fork de FreeBSD ;-)

            • [^] # Re: Dans la catégorie des chiffres à la noix qui ne veulent rien dire...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Où j'ai dit que Debian était un fork de *BSD avec je noyau kFreeBSD ?

              Ce que j'ai dit c'est que un OS GNU/kFreeBSD n'appartient pas à la famille GNU/Linux d'un point de vue technique car tu as changé l'une des pièces maitresses du système et qui change pas mal de choses au final.

              Regarde, imagine que Windows ait un noyau libre et utilisable par tous. Si on fait un système GNU/Windows, sera-t-il de la famille GNU/Linux ou *BSD ? Non, car une des pièces majeure a été changée, et les applications ne seront pas forcément compatibles avec cette brique et la compilation sera nécessaire.

              Donc non, Debian est une distribution appartenant à deux familles de systèmes d'exploitation d'un point de vue technique.

  • # moi je vote pour GNU/linux

    Posté par . Évalué à 2.

    Bon c'est vrai que dans l'absolu GNU n'est qu'un ensemble de logiciels comme un autre et que donc les mauvaises langues pourraient dire que dans cette esprit il faudrait dire: GNU/linux/Emacs/Firefox/whatever...

    Mais les outils GNU sont quand même la base de l'interface utilisateur. Ne serait-ce que les programmes du paquet "coreutils" sont absolument indispensables à l'utilisation du système. Par ailleurs ce sont eux qui donnent l'aspect Unix de l'OS (même si Gnu is Not Unix, il y ressemble beaucoup quand même).

    Donc moi je pense que GNU caractérise au moins autant l'OS que le fait le noyau.

    • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Avec le GNU, il y a aussi l'esprit qui va avec :

      • licence libre, notamment de type GPL (AGPL...) qui oblige d'une certaine manière le retour des améliorations (je simplifie)

      • communauté ouverte en regard des STORES qui commencent à pulluer ici ou là...

    • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Hello,

      Moi aussi, je vote pour GNU/Linux...

      D'une manière générale, il ne faut pas oublier que GNU est un projet. Il a commencé dans les années 80 et se poursuit toujours. C'est un projet de création d'un système d'exploitation de "type" Unix (mais pas que). Au début des années 90, le projet avait bien évolué et ce qu'il manquait pour le finaliser était un noyau stabilisé. Si Hurd est le noyau officiel de GNU, il semble que, dans la pratique, le noyau Linux soit devenu celui qui est le plus souvent utilisé !

      N'empêche que le système d'exploitation, sur lequel s'appuie les autres logiciels (comme Gnome, KDE, les logiciels Mozilla, etc...) est issu en grande majorité du projet GNU.

      Donc rendons à César ce qui lui appartient... Si le projet GNU n'avait pas été lancé par Stallman et les autres dans les années 80, est-ce-que Linux et les autres logiciels libres auraient-vu le jour ? Je n'en suis pas si sûr et, dans tous les cas, pas à ce niveau de réalisation !

      Je me demande d'ailleurs ce qui se serait passé si Hurd était sorti plus tôt par rapport à Linux ?

      Ce qui fausse sans doute l'appellation du système d'exploitation, c'est, à mon avis, le système de gestion de bureau. Alors que pour MS-Windows et Mac OSX, toute la partie du système qui gère le "graphique" est indiscutablement liée et de même origine que le système d'exploitation, ce n'est pas du tout le cas pour le projet GNU: il n'y a pas de logiciel GNU de serveur X11 (même si Gnome est sans doute un projet officiel GNU).

      Toutefois, cette difficulté de nommage montre bien à quel point le logiciel libre est un écosystème qui offre une biodiversité très intéressante. Nous ne pouvons que nous en réjouir et continuer à troller sur les noms...

      Pour ma part, si je n'avais pas de paquets GNU installés sur mes machines, je serais bien à la peine. J'estime aussi que sans le projet GNU, le logiciel libre n'aurait pas eu le même destin. Voilà pourquoi je dis Debian GNU/Linux et pas autre chose.

      • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        le projet avait bien évolué et ce qu'il manquait pour le finaliser était un noyau stabilisé

        En fait tu pointes, je pense, le vrai point de discorde entre Linux et GNU/Linux.
        Ceux qui pensent GNU/Linux pensent surement qu'on parle du projet GNU avec un noyau linux.
        Les autres pensent que Linux c'est le noyau avec plein de truc gravitant autour, dont des outils du projet GNU.

        • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Histoire de continuer sur ce point, il suffit d'aller voir le site http://www.gnu.org
          Bon, déjà, le titre qui annonce la couleur : "The GNU Operating System"

          GNU is often used with a kernel called Linux

          (bon déjà y'en a pas des masses de solutions GNU sans Linux...)

          Mais surtout, cette phrase montre bien qu'ils le voient comme GNU avec un noyau Linux et non Linux avec des outils GNU.

          Un peu plus bas dans les commentaires, quelqu'un dit un truc du genre :

          celui des supporters de GNU et celui des afficionados de Linux

          Non, je ne pense pas, mais il y a clairement deux points de vue différents.
          Le truc c'est que lorsque je suis en train d'utiliser ma distrib je n'ai pas du tout la sensation d'utiliser le projet GNU.

          D'ailleurs, si on lit http://www.gnu.org/philosophy/words-to-avoid.html on voit quand même des choses assez "comiques" :

          • remplacer LAMP par GLAMP
          • éviter de parler de licences type BSD (mais bon le seul argument est le fait que certaines sont compatibles GPL et d'autres non...)
          • Linux system : The operating system in which Linux is used is basically GNU with Linux added

          J'ai vraiment l'impression qu'on prend le problème à l'envers.

          En fait, pour terminer, si les argumentaires avaient moins cet aspect de croisade envers Linux pour pousser GNU je comprendrais, mais là ça donne quand même l'impression que c'est la raison principale.

          • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

            Posté par . Évalué à 2.

            Et comment ils pouvaient l'appeler, en 1984 ? GNU est effectivement un projet de système d'exploitation. Linux est arrivé après, mais surtout, il n'a pas arrêté le " projet GNU " .
            Après, les questions de dénomination, c'est fondamental lorsqu'on veut que le libre perdure, c'est secondaire lorsqu'on veut juste remplacer fenêtres sept.

            Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

            • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              donc si je comprend ce que tu dis, pour toi tu utilise le projet GNU ? La différence c'est que moi je n'en ai franchement pas l'impression (surtout que GNU n'est pas qu'un projet technologique, c'est aussi philosophique en quelque sorte).

              Par contre :

              • aucun rapport avec windows 7...
              • faudrait pas non plus oublier que le libre existe bien au delas de GNU / GPL hein ... ça existait déjà avant, ça existe toujours, parfois de manière incompatible avec la GPL, et parfois plus libre que la GPL. Et ces dénominations n'y changeront rien.
              • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

                Posté par . Évalué à 1.

                donc si je comprend ce que tu dis, pour toi tu utilise le projet GNU ? La différence c'est que moi je n'en ai franchement pas l'impression (surtout que GNU n'est pas qu'un projet technologique, c'est aussi philosophique en quelque sorte).

                mmh oui et non :)
                En gros je dirais que j'adhère au projet GNU et je milite pour les logiciels libres parce que ce sont des logiciels libres, parce que la question de la gestion de l'abondance des ressources est une question matérielle fondamentale dans le monde dans lequel nous sommes, au-delà même de la question des logiciels.

                Par contre :
                aucun rapport avec windows 7...

                Ben lorsque le promoteur d'une distribution GNU/Linux propose à l'utilisateur un " remplaçant pour le bureau ", il se pose en concurrent de Windows 7. Et lorsque les utilisateurs n'ont eu que cette vision des choses dans la question du " pourquoi ", ils n'ont aucun moyen de réfléchir à ce qu'est le projet GNU.

                faudrait pas non plus oublier que le libre existe bien au delas de GNU / GPL hein ... ça existait déjà avant, ça existe toujours, parfois de manière incompatible avec la GPL, et parfois plus libre que la GPL. Et ces dénominations n'y changeront rien.

                Je ne pense pas prétendre le contraire. Et justement, la question du copyleft et des brevets est fondamental pour la question de l'accroissement des ressources accessibles à tous. Et de ce que les propriétaires font des ressources. D'où l'importance de l'analyse du projet GNU vis-à-vis des autres développements, libres ou non libres.

                Matériellement, cet accroissement des ressources se traduit par une amélioration continuelle des objets finis que sont les distributions ( avec des hauts et des bas ) , et fait que si aujourd'hui , Ubuntu , Fedora, Mandriva, Mageia, Debian dans leurs domaines font totalement jeu égal en matière de fonctionnalités réputées pour l'utilisateur avec les 2 gros systèmes d'exploitations concurrents, et ne peuvent que progresser dans le nombre de fonctionnalités disponibles, les fabricants de systèmes propriétaires se limitent à réécrire de A à Z un ensemble de fonctionnalités remises " au goût du jour ". Il vont être forcés de modifier leurs rapports aux logiciels libres s'ils veulent toujours rester au niveau, ou embaucher des développeurs de manière exponentielle.

                Et c'est ça, fondamentalement, qui modifie le rapport de l'utilisateur aux logiciels.

                Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

      • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

        Posté par . Évalué à 4.

        N'empêche que le système d'exploitation, sur lequel s'appuie les autres logiciels (comme Gnome, KDE, les logiciels Mozilla, etc...) est issu en grande majorité du projet GNU.
        Faux, sur mon NetBSD, KDE et Mozilla ne s'appuient pas forcément sur une base GNU (ou très peu)

        Je me demande d'ailleurs ce qui se serait passé si Hurd était sorti plus tôt par rapport à Linux ?
        Ca n'aurait pas pris du tout : Stallmann est trop tranché dans ses idées. Linus tolère les pilotes non libres dans le noyau, pas Stallman, et ça ça fait une grosse différence.

        Donc rendons à César ce qui lui appartient... Si le projet GNU n'avait pas été lancé par Stallman et les autres dans les années 80, est-ce-que Linux et les autres logiciels libres auraient-vu le jour ?

        Les BSD par exemple ?

        Donc rendons à César ce qui lui appartient... Si le projet GNU n'avait pas été lancé par Stallman et les autres dans les années 80, est-ce-que Linux et les autres logiciels libres auraient-vu le jour ?

        C'est pour ça que si on ne veut pas s'y perdre il faut savoir de quoi on parle. Et pour moi il y a au moins 3 composants :
        - le noyau
        - le système de base
        - l'userland

        Question : doit-on intégrer le WM ou le desktop manager au système de base ?

        Pour moi je ne parlerai pas de distribution Linux, ni de GNU/LINUX mais de distribution basée sur GNU/Linux, ce qui serait plus correct et plus précis. Et Debian KFreeBSD serait une distribution basée sur GNU/FreeBSD. Maintenant, le terme "distribution" me gène .... parce que c'est plutôt ça qu'il faudrait peut-être améliorer. Ce terme est un peu trop large. Une distribution de quoi ?

    • [^] # Re: moi je vote pour GNU/linux

      Posté par . Évalué à 3.

      Emacs s'appuie sur quelque chose?
      Je croyais que c'est le seul truc sur lequel Chuck Norris s'appuyait?

  • # férié

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Linux vs GNU/Linux un mercredi ? Étonnant ! On fait le pont chez DLFP vendredi ?

    Bon, un poil plus sérieusement, il faut quand même rappeler que Stallmann se fichait du nom des systèmes basés sur Linux avant qu'il ne se rende compte que Hurd était foutu et que Linux devenait le kernel le plus populaire pour faire tourner l'userland GNU.

    Quand il a prit conscience du truc il a proposé... Lignus. Oui oui. Et le type s'est étonné que Linus Torvalds ne soit pas d'accord. Stallmann a estimé ensuite que Linus était quand même un vilain égocentrique qui avait donné son prénom à un noyau qui faisait partie du projet GNU. Oui, oui, Stallmann dans le discours a réellement approprié le noyau au projet GNU sous prétexte que a) un noyau Linux sans GNU n'est rien et b) le noyau est sous licence GPL.

    Or, comme vous le savez, pour faire partie du projet GNU il ne suffit pas de mettre son code sous GPL, mais il faut donner la propriété intellectuelle à GNU, ce que Linus n'a jamais fait pour Linux.

    Donc, franchement, le coup de GNU/Linux c'est juste la lubie d'un monsieur dégoûté de voir son jouet (Hurd) fagocité par le jouet d'un autre (Linux).

    P.S. : pour les refs allez voir sur gnu.org, tout est là en clair. La force de Stallmann c'est qu'il ne cache rien, même sa mauvaise foi.

    • [^] # Re: férié

      Posté par . Évalué à 4.

      Je suis 100% d'accord avec toi pour sur ton analyse. Appeler une distribution complète GNU/Linux n'apas de sens, pas plus que de l'appeler Linux.

      Android est basé sur un noyau Linux : on ne l'appelle pas Android Linux. Pourtant, ça aurait du sens.

      Non, pour moi,parler de Linux ou de GNU Linux n'a pas de sens. Le problème serait différent si les distribs séparaient clairement les composants de base du noyau et l'userland. Dans ce cas parler d'une base GNU/Linux aurait du sens (comme parler d'une base Android Linux). Mais tout est tellement enchevétré dans les distribs que ça y perds son sens.

      Alors, comment qualifier les distribs (que nous appelons GNU/Linux aujourd'hui) de manière générale ?

      • [^] # Re: férié

        Posté par . Évalué à -3.

        Je ne suis pas d'accord parce que pour moi GNU/linux c'est le nom de l'OS, pas le nom de la distribution.

        Par exemple, Ubuntu et Fedora sont des distributions de GNU/linux, comme Solaris et SystemV sont des distributions d'Unix.

      • [^] # Re: férié

        Posté par . Évalué à 6.

        Je suis 100% d'accord avec toi pour sur ton analyse. Appeler une distribution complète GNU/Linux n'apas de sens, pas plus que de l'appeler Linux.

        Pas d'accord, autant la composante GNU est optionelle (il y a d'autres libc, d'autres compilo), autant Linux lui n'est pas optionnel,
        tu peux même dire que c'est le seul point commun au distribution Linux.

        • [^] # Re: férié

          Posté par . Évalué à 6.

          Pas d'accord, autant la composante GNU est optionelle (il y a d'autres libc, d'autres compilo), autant Linux lui n'est pas optionnel

          Ca relatvise tes propos
          Ca aussi d'ailleurs

          D'ailleurs si Google le voulait ils pourraient basculer leur OS android sur un autre noyau.

          • [^] # Re: férié

            Posté par . Évalué à 3.

            Pas vraiment: tu considere vraiment que kFreeBSD or Hurd font partie des distributions "GNU/Linux"?
            Pas moi.

            • [^] # Re: férié

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Et tu connais quoi comme distribution GNU/Linux sans trucs GNU ?

            • [^] # Re: férié

              Posté par . Évalué à 2.

              Non, ce sont des distributions à base de GNU, avec noyau BSD ou Hurd. C'est pour ça que je trouve ridicule de dire "distrib Linux" ou "distrib GNU/Linux", et que je préfère parler de distrib basée sur GNU/linux (ou GNU/Hurd).

        • [^] # Re: férié

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Pas d'accord, autant la composante GNU est optionelle (il y a d'autres libc, d'autres compilo), autant Linux lui n'est pas optionnel

          Moi ça me semble bizarre qu'autant de gens mettent l'accent sur le caractère indispensable de tel ou tel logiciel. Je crois que la question de choisir entre Linux et GNU/Linux n'est pas vraiment une question de technique.

          Ce qui est important à mon avis c'est l'histoire du libre et pas autre chose. En disant "GNU/Linux" je rend hommage au projet de celui qui a créé le mouvement du logiciel libre. Celui qui a compris la problématique qui se mettait en place avec les licences propriétaires et qui a fondé un mouvement pour sortir du piège. Celui qui a lutté pendant des années avant que les autres ne s’aperçoivent qu'il avait raison.
          Je me fiche de savoir que GNU et plus ou moins indispensable au fonctionnement d'une distribution.
          Je me fiche de savoir combien de lignes de codes cela représente. Même si Stallman n'avait rien écrit comme code je pense qu'il faudrait continuer à nommer nos distros "GNU/Linux".
          Pour moi c'est juste un hommage qu'on rend, une dette qu'on honore envers celui qui a créé le mouvement du logiciel libre.

          Un commentateur sur l'article LWN fait un parallèle intéressant avec Magellan. Si on lit l'article wikipédia on s'aperçoit que Magellan est en fait mort lors de son voyage de circumnavigation ! Putain des années de voyage et il meurt avant d'arriver à bon port. Est-ce qu'on doit pour autant l'effacer des livres d'histoires ? C'est lui qui est à l'origine du projet et qui a lutté comme un acharné pour que l'expédition se fasse. C'est lui qui, dans les premières années, à commandé les navires. Le fait qu'il ait été tué avant d'arriver au but importe peu et nous devons lui rendre hommage:

          No one denies Magellan's legacy just because he didn't complete the expedition.

          C'est pareil pour Stallman et le projet GNU. On se fiche de savoir que le noyau n'est pas celui qui avait été prévu à l'origine. On se fiche même des questions techniques. Ce qui compte c'est que c'est lui qui est à l'origine de tout.
          Reconnaitre ce fait en disant "GNU/Linux" c'est la moindre des choses.

          • [^] # Re: férié

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Oui, voilà une bonne raison. C'est d'ailleurs la seule raison valable, et elle est d'importance !

          • [^] # Re: férié

            Posté par . Évalué à 10.

            C'est pareil pour Stallman et le projet GNU. On se fiche de savoir que le noyau n'est pas celui qui avait été prévu à l'origine. On se fiche même des questions techniques. Ce qui compte c'est que c'est lui qui est à l'origine de tout.
            Reconnaitre ce fait en disant "GNU/Linux" c'est la moindre des choses.

            Et donc il faudrait appeler tout logiciel libre (allez, restreignons un peu, tout logiciel GPL) GNU/mon_logiciel ? Ça ne fait pas sens selon moi.

            Je rends hommage à la FSF et au projet GNU à chaque fois que j'explique autour de moi comment est né le logiciel libre, qu'il existe des différences de mentalités entre FSF et OSI par exemple (pas plus tard qu'hier j'ai expliqué à un collègue que Open Source avait un sens précis), et j'en profite souvent pour raconter l'anecdote de l'imprimante qui a lancé Stallman.

            Je respecte profondément Stallman et ce qu'il a fait pour le Libre (en commençant par créer le mouvement), mais je pense qu'il ne faut pas oublier un point très important : l'une des raisons pour lesquelles L.Torvalds a utilisé les outils GNU est qu'à l'époque les BSD (NetBSD au moins, FreeBSD aussi je crois) avaient des problèmes légaux avec AT&T¹. Si ça n'avait pas été le cas, je ne sais pas quel ensemble d'outils Torvalds aurait utilisés. En fait si ça n'avait pas été le cas, il est possible que Torvalds eut juste patché un BSD pour le faire tourner correctement sur son 386. ;-)

            Bref. Tout ça pour dire que certes, les outils GNU ont permis l'essor de Linux, mais je pense sincèrement que préfixer le bousin d'un « GNU/ » disgracieux, c'est au mieux ridicule, au pire stupide. Parce qu'au final, le noyau en lui-même je m'en fous un peu², ce que je veux, en tant qu'utilisateur, c'est que mon machin, ben, y marche. Et en tant qu'utilisateur final du XXIè siècle, en bon Monsieur Michu, si tu veux, je me dis que la ligne de commande sous Linux, « ben c'est quoi ? » (et donc l'ensemble des outils GNU finissent par ne plus servir à rien, à l'exception de GCC/glibc, indirectement — et encore).

            ¹ Attention, je ne dis pas que c'était un choix conscient, du genre « Ah zut je peux pas utiliser BSD, bon ben tant pis je vais utiliser GNU. », mais simplement le choix n'existait pas à l'époque et donc il lui fallait utiliser les outils issus du projet GNU.

            ² En tant que non infoteux bien entendu. En tant qu'infoteux, je peste contre les #include tout partout, comme plein de monde (sous BSD c'est mieux agencé !). :-P

            • [^] # Re: férié

              Posté par . Évalué à 5.

              Je rends hommage à la FSF et au projet GNU à chaque fois que j'explique autour de moi comment est né le logiciel libre, qu'il existe des différences de mentalités entre FSF et OSI par exemple (pas plus tard qu'hier j'ai expliqué à un collègue que Open Source avait un sens précis), et j'en profite souvent pour raconter l'anecdote de l'imprimante qui a lancé Stallman.

              Pareil, ce n'est pas servir un homme ou son projet que de le suivre sur tout sans discuter, surtout quand il a tort.
              C'est un point qui atteint tous les groupes qui ont un leader trop fort, il n'y a plus de contestation autour de lui sur ces propos, ce qui contribue à lui faire perdre le sens des réalités.

              Le projet GNU n'est pas aidé par dire GNU/Linux, ça dilue simplement les 2 notions, ça dessert le terme linux (qui n'est pas un noyau dans l'esprit de la plupart des gens) sans aider à promouvoir gnu (qui ne devient pas une notion plus claire chez ceux qui l'entendent accollé à linux pour autant).
              Pour promouvoir le projet GNU, il faut parler de GNU pour lui même sans essayer de voler de la notoriété à linux, ça dessert gnu autant que linux, donc ça nous dessert tous.

              • [^] # Re: férié

                Posté par . Évalué à 6.

                ça nous dessert tous
                Pour moi ce sera des profiteroles, avec chantilly et sauce chocolat SVP.

                • [^] # Re: férié

                  Posté par . Évalué à 5.

                  et sauce chocolat
                  Du gnutella ?

            • [^] # Re: férié

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Et en tant qu'utilisateur final du XXIè siècle, en bon Monsieur Michu, si tu veux, je me dis que la ligne de commande sous
              Linux, « ben c'est quoi ? »

              J'ai quitté sans aucun Macintosh en 1996 pour du 100% GNU/Linux parce que justement sous Mac, il n'y avait pas de ligne de commande et que c'était super chiant.

              Quand je vois le nombre de programme << moderne >> qui n'ont même plus une page de "man" correcte et que le mainteneur debian est obligé d'en écrire une minimale, je ne suis pas d'accord avec toi.

              Le fait de pouvoir scripter le coeur même de l'OS, je trouve cela génial.

              La modernité ne va pas forcément de pair avec interface graphique... ou base de registre ;-)

              • [^] # Re: férié

                Posté par . Évalué à 2.

                Tu es un « power user ». La plupart des utilisateurs se servent d'un OS et des applications par-dessus sans jamais à chercher à customiser quoi que ce soit en ce qui concerne leur comportement¹.

                Qu'on soit bien d'accord, j'adore la ligne de commande et je ne me sers d'outils graphiques que là où ça a du sens (gimp, inkscape, navigateur web, etc.), et la plupart du temps je passe par la ligne de commande pour le reste. Cependant, pour beaucoup de gens, le temps passé à apprendre à se servir de la CLI est trop important pour l'utilisation qu'ils veulent faire de leur machine (i.e. : web, mail, FTP-sans-le-savoir, peut-être p2p, quelques jeux, etc.), et la ligne de commande n'est pas du tout indiquée dans leur cas (cela demande une certaine rigueur pour apprendre « correctement », il faut mémoriser tout un tas de commandes qui ont souvent un nom à coucher dehors...²).

                Soit dit en passant, si je me souviens bien, même si MacOS <= 9 n'avait pas de terminal, il était par contre possible de scripter tout un tas de chose en passant par AppleScript.

                ¹ Par contre customiser la souris pour qu'elle ressemble à une souris façon « cartoon », avoir tout un tas de couleurs et de thèmes « rigolos », etc., ça oui, je connais plein de gens qui font (et j'en ai fait partie à l'époque de Win95...).

                ² Perso je préfère justement ce mode-là, car ensuite un coup de alt-F2, on nomme la commande, et paf, automagiquement, le programme se lance. Pas besoin de naviguer dans des menus et sous-menus (sans compter que la catégorisation de certaines applications ne correspond pas toujours à l'intuition d'un utilisateur).

          • [^] # Re: férié

            Posté par . Évalué à 5.

            Uhm, je considère que les BSD sont aussi du logiciel libre, mais je n'ai pas non plus envie d'appeler les distributions GNU/BSD/Linux,
            donc si je veux parler des distributions qui partagent le noyau Linux, je parle des distributions Linux..
            En plus ça n'écorche pas les oreilles.

          • [^] # Re: férié

            Posté par . Évalué à 5.

            C'est pareil pour Stallman et le projet GNU

            Stallman est mort?

            Au dernieres nouvelles, c'est pas un hommage qu'on lui fait (je pense pas que ca generais grand monde) c'est lui-meme qui veut mettre en avant son propre projet, en voulant forcer tout le monde a utiliser son propre vocabulaire (dans la meme veine de que le newspeak FSF)

            Le fait:

            • que ca vienne de lui en tant que createur du projet et pas de personnes externes
            • qu'il fasse son gros lourd sur le sujet (mais ca on a l'habitude, c'est un peu une marque de fabrique du bonhomme)
            • qu'il essaye par tous les moyens de forcer les autres a utiliser son choix de nom au lieu d'argumenter ou de simplement le faire lui meme et voir si ca peut convaincre les gens.

            ca a tendance a herisser le poil de pas mal de monde.

            • [^] # Re: férié

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              qu'il essaye par tous les moyens de forcer les autres a utiliser son choix de nom au lieu d'argumenter

              Dis donc tu en balance des grosses sans vraiment argumenté. Si Stallman fait autant parler de lui, c'est qu'il passe une grosse partie de son temps dans des séminaires à argumenter et à essayer de convaincre les présents.

              Les libertés apportés par les licences GPL, elles ne te sont pas imposés. Tu ne signes pas de CLUF et autres conneries...

              Cela fait de bon ton de critiquer Stallman mais il n'impose ses idées à personnes contrairement a ce que tu dis. Il a des idées et essayes de les défendre avec les moyens qu'il a. J'ai personnellement un grand respect pour lui qui ne fera pas le quantième de ce qu'il a pour le moment réalisés.

              • [^] # Re: férié

                Posté par . Évalué à 3.

                Cela fait de bon ton de critiquer Stallman mais il n'impose ses idées à personnes contrairement a ce que tu dis

                Va donc demander:

                • au comite technique GCC
                • au mainteneur Glibc (c'est un gros lourd aussi, ca aide pas c'est sur)
                • a pas mal de contributeurs gnome
                • etc.

                Dans tous les projets ou il a un peu de pouvoir (que ca soit parce qu'il a ete un contributeur important dans le passe ou que le projet ait betement decide de lui faire une place juste pour lui), il a au moins une fois essaye d'imposer ses idees, souvent en se basant sur des on-dits et sans prendre de le temps de se renseigner (en particulier sur les sujets techniques ou il est large).

                Lorsque c'est juste du marketing ou de la comm' ou bien qu'il n'a pas le pouvoir de blocage, ca se passe generalement bien et ca fini juste en flamewar sur la mailing list. Lorsqu'au contraire il peut decider a lui tout seul, c'est moins drole et les contributeurs font generalement tout pour ne pas lui demander son avis lorsqu'il savent qu'il va faire une grosse connerie et que ca prendra des annees pour le faire changer d'avis (voir GCC pour Java, les plugins, le C++, etc.).

        • [^] # Re: férié

          Posté par . Évalué à -5.

          Pas d'accord, autant la composante GNU est optionelle (il y a d'autres libc, d'autres compilo), autant Linux lui n'est pas optionnel,

          Ben justement, raison de plus pour ajouter le préfixe GNU le cas échéant.

          Comme ça quand on parle de système GNU/linux, on sait qu'il y a GNU dedans.

    • [^] # Re: férié

      Posté par . Évalué à -4.

      Oui mais non pas s'attaquer au(x) barbu(s) !!!! :-)

      Je ne sais plus dans quel fil (les 20 ans de (gnu)linux ?) cela a été bien écrit il a aussi sa place ! Et elle est tout aussi importante.

      Parfois l'exagération ('pense pas que c'est de l'extrémisme) ...

      • [^] # Re: férié

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oh, mais j'aime bien GNU/Linux moi aussi ;) Je trouve juste que la démarche est gonflée :D

    • [^] # Re: férié

      Posté par . Évalué à 7.

      Et on comprend mieux pourquoi Linus ne peut pas trop encadrer Stallman.

      De toute façon, ici c'est linuxfr et pas gnulinuxfr, donc il semble que les créateur de DLFP avaient déjà tranchés la question en leur temps!

      • [^] # Re: férié

        Posté par . Évalué à 2.

        Le dilemme ne se posait pas à l'époque (vu que Stallman n'avait pas encore commencé à être jaloux... :-P)

        • [^] # Re: férié

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est plus vieux que linuxfr:

          http://en.wikipedia.org/wiki/GNU/Linux_naming_controversy
          Over the next few years, there were a number of suggestions for how to name operating systems using the Linux kernel and GNU components. In 1992, the Yggdrasil Linux distribution adopted the name "Linux/GNU/X". In Usenet and mailing-list discussions, one can find usages of "GNU/Linux" as early as 1992[4] and of "GNU+Linux" as early as 1993.[5] The Debian project switched to calling itself "GNU/Linux" in early 1994

  • # j'aime po GNU/Linux...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    ... pour une raison très simple

    pour reconnaître que c'est le projet GNU qui a lancé la machine du libre ?

    mouai, peut-être, mais ce n'est pas ce qui a lancé linux.
    Le problème (pour moi) de GNU/Linux c'est que ça m'a toujours fait pensé à : Et ho, on a foiré GNU, Hurd (composant critique et essentiel de GNU) ne fonctionne toujours pas de manière satisfaisante, rabattons nous sur Linux. En fait, les justifications de GNU/Linux font malheureusement plus penser à du "Linux inséré dans GNU" que "Linux utilisant des outils GNU".

    Et il me semble surtout que si GNU n'avait pas été là pour ces outils, ben les petits gars de Linux seraient allé les chercher ailleurs (comme par exemple les BSD qui utilisent peu de GNU), alors que si Linux n'était pas là, ben le projet GNU serait toujours mort je pense...

    • [^] # Re: j'aime po GNU/Linux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ben c'est bien de refaire ainsi l'histoire ;-)

      Linux est sortis avec un licence... Pourquoi toujours ressortir cette affaire du Hurd. Le GNU a dis il y a bien longtemps maintenant que le Hurd n'était plus une priorité. Cela a moins bien marché que prévu, et alors ? Cela n'arrive à personne de foiré un projet ! Et puis, il y a plein d'idée du Hurd qui sont repris petit à petit dans l'environnement GNU/Linux alors tant mieux.

      J'ai l'impression ici que pas mal de gens en veulent à mort au GNU... Le GNU développe ou aide les briques qu'il pense fondamental. Il n'y a pas de X-Windows GNU car Xorg a une développement ouvert qui convient. GNU ne pilote pas le développement de Linux car celui-ci a un développement communautaire dynamique qui convient. Le GNU sais aussi être pragmatique et n'a pas a lui seul des moyens illimités !

      • [^] # Re: j'aime po GNU/Linux...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Linux est sortis avec un licence...

        Oui, et alors ?
        C'est pas parce que Linux est sous GPL que ça le rapproche de GNU, la licence reste un outil et non une fin en soit d'ailleurs...

        Pourquoi toujours ressortir cette affaire du Hurd

        Mais parce que si Hurd était là jamais on ne parlerait de GNU/Linux.

        J'ai l'impression ici que pas mal de gens en veulent à mort au GNU

        Non, mais que certains n'aime pas cette idée vraiment présente de volonté d’appropriation d'un projet suite à l'échec d'un autre.
        Les explications autour de GNU/linux ont toujours été pour moi assez fumeuses, genre "ils utilisent nos outils sans les citer say dé maichans !". Et pour moi ça va en partie à l'encontre de l'esprit (d'un) du logiciel libre qui voudrait qu'on en fasse juste parce que c'est mieux (mais c'est ptetre mon côté licence BSD...)

        • [^] # Re: j'aime po GNU/Linux...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          On trouve l'appellation GNU/Linux dès 92 et debian l'utilise systématiquement depuis 94... C'est donc pas quelque chose de récent, à l'époque, le projet GNU misait encore sur le Hurd et le projet Debian n'est pas piloté par le GNU comme il l'a montré de nombreuse fois !

          Il y a régulièrement des questions sur la liste Linux pour intégrer la glibc et les outils autour dans le noyau Linux pour que les deux projets soient plus en phase et que la glibc intègre plus vite les améliorations du noyau. On voit bien que les deux fonctionnent de pair de nos jours.

          Vu le boulot qu'a du faire debian pour faire fonctionner FreeBSD sur GNU, je pense que Google a du mettre le paquet pour qu'Android fonctionne... Et encore, c'est pas sur un noyau standard et il y a un paquet de patch qui n'ont pas été intégré dans la mainline.

          Un OS minimal, c'est à la fois un noyau et sa partie utilisateur qui permet d'utiliser ce noyau. C'est ce couple qui forme un tout qui est intéressant.

        • [^] # Re: j'aime po GNU/Linux...

          Posté par . Évalué à 4.

          Mais parce que si Hurd était là jamais on ne parlerait de GNU/Linux.

          Et moi je pense, mais c'est mon opinion, que si Linus Thorvalds avait foiré son noyau, ben, il aurait été tout à fait possible à ceux qui voulaient construire un système stable de forker le noyau de FreeBSD alors débarrassé du code litigieux.

          Moi dans ce thread, je lis 2 discours : celui des supporters de GNU et celui des afficionados de Linux, en oubliant que tout ce beau monde s'est crevé le cul en travaillant main dans la main, par exemple avec Debian mais pas seulement, pour sortir un ensemble ( une distribution ), stable et viable.

          C'est plus tard, lorsque tout ce beau monde a abouti , qu'est apparu Ubuntu avec ses revendications de remplaçant du bureau.

          Et si tout ce beau monde n'avait pas réussi avec Linux ce qu'ils ont raté avec HURD, ils auraient pris autre chose.

          Et ça tombe bien, FreeBSD débarrassé du code litigieux est arrivé très vite. Et plût aux universitaires de Berkeley ( Californie ).

          Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

    • [^] # Re: j'aime po GNU/Linux...

      Posté par . Évalué à 3.

      Avec des "si" on refait le monde... à sa convenance!

      Si Linux n'avait pas été là, les contributeurs du Linux inexistant auraient peut-être contribué à Hurd, et celui-ci aurait atteint le niveau qu'a Linux aujourd'hui.

      Je peux aussi refaire l'histoire avec des "si"!

    • [^] # Re: j'aime po GNU/Linux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Et ho, on a foiré GNU

      Quand Linux a été créé, il y avait déjà un système GNU presque complet, à l'exception du noyau. Je ne pense pas que les gens de GNU avaient foiré. Ils ramaient au niveau du noyau, c'est tout, mais ils avaient fait plein d'autres choses. Et quand Linus est arrivé avec son noyau de qualité, les gens de GNU se sont enthousiasmés et ont contribué à son développement. GNU et Linux sont complémentaires et les deux se sont aidés mutuellement.

  • # comment doit-on nommer les distributions que nous utilisons ?

    Posté par . Évalué à 5.

    comment doit-on nommer les distributions que nous utilisons ?

    Par leurs noms respectifs, finalement ? :-)

  • # Re: Linux ou bien GNU/Linux ?

    Posté par . Évalué à 1.

    « Linux ou bien GNU/Linux ? »

    Je ne dis ni Linux, ni GNU/Linux, mais tous simplement Ubuntu : c'est beaucoup plus humain.

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Linux ou bien GNU/Linux ?

      Posté par . Évalué à 4.

      moi je dis maintenant "Archgnulinux"

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Bof

    Posté par . Évalué à 7.

    Il faudrait surtout commencer par dire Debian/Ubuntu, avant toute chose.

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # GNU <=> (Firefox/GNOME/Xorg/Linux)

    Posté par . Évalué à 2.

    On ne peut pas parler de GNU, Linux, Debian ou Ubuntu sans parler de logiciel libre, de code source ouvert, de liberté, de choix, de communauté de développeurs.

    GNU, Linux, Ubuntu, Debian…etc…(et Xorg, Mozilla, GNOME, KDE…) sont des termes sans aucun sens. Ce sont des marques que l'on apprécie, que l'on fanatise ou que l'on jette.

    La valeur de toute ces marques n'est pas dans leur nom, ni dans le nombre de ligne de code. Je peux reprendre tout objet libre pour créer un nouvel objet avec un autre nom et tout aussi libre.

    Surtout n'oublions pas de manger et boire…

  • # distribution != OS

    Posté par . Évalué à 4.

    allez moi aussi je m'y colle...

    A mon avis on se trompe de débat. La questions est ici de savoir de quoi on parle.
    Si on parle de systeme d'exploitation, alors GNU/linux est pas mal car il désigne le plus petit dénominateur commun d'un systeme d'exploitation utilisable. A savoir la libc, un noyau et un shell (encore que...), ansi que les outils de base, genre un compilo.

    Mêm si la part de GNU a fortement baissé, la combinaison des outils GNU et du noyau Linux reste une combinaison historique qu'il est toujours bon de rappeler.

    Inclure les autres programmes userland est a mon avis une gourance de cible, nan?

    • [^] # Re: distribution != OS

      Posté par . Évalué à 5.

      A mon avis on se trompe de débat. La questions est ici de savoir de quoi on parle.

      C'est ce que je pense aussi
      Si on parle de systeme d'exploitation, alors GNU/linux est pas mal car il désigne le plus petit dénominateur commun d'un systeme d'exploitation utilisable.

      Tout dépend si tu inclus le graphique dans le système d'exploitation. Pour ma part je parlerai d'OS basé sur GNU/Linux.

      Inclure les autres programmes userland est a mon avis une gourance de cible, nan?

      Non parce que c'est la raison d'être d'une distrib : ce n'est pas seulement fournir une base pour faire tourner des applis, mais fournir un base et des applis. Pour moi il faudrait un terme plus générique pour parler d'une distribution, parce qu'une distribution, c'est plus qu'un OS.

    • [^] # Re: distribution != OS

      Posté par . Évalué à 3.

      On dit Windows, qu'il y ait ou pas MS Office, Cygwin, et j'en passe.

      On dit Mac OS X avec ou sans un serveur X11 et une platrée de bordel.

      Pourquoi doit-on compter tout un foutoir autour des distros?

      Quand on parle de distribution Linux, quel est le socle commun systématiquement retrouvé?

      GNU/Linux

      Je plussoie!

  • # Vous avez dit Linux ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Ça me fais penser au documentaire «  Nom de code Linux ». Dans la vidéo, il y a un concours entre « geeks » et « nerds » et la première question de la catégorie facile est « comment prononcer Linux ». Alors il y a un participant qui le prononce avec différents accents, mais à la fin il conclut par cette phrase « mais Linus Torvalds se fout pas mal de la façon que vous le prononcez Linux, du moment que vous l'utilisez ».

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.