Journal Rachat de LinkedIn par Microsoft pour 26 milliards de dollars

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
48
13
juin
2016

L'annonce est tombée aujourd'hui (et apparemment, c'était plutôt une surprise) : Microsoft vient de racheter le réseau social professionnel LinkedIn : https://www.nextinpact.com/news/100240-microsoft-rachete-linkedin-pour-262-milliards-dollars.htm

Plusieurs réflexions me viennent à l'esprit.

D'abord, le mouvement de concentration des "gros" du web se poursuit. GAFAM (ici le "M" de GAFAM) vient d'acquérir une base de données de 380 000 000 de comptes.
Évidemment, on peut prendre le pari sur les prochaines "grosses" acquisitions (Twitter ? Dropbox ? autre ?). Mais ce n'est qu'une question de temps : elles y passeront.
Et j'en profite pour rappeler que, en dehors des acquisitions, il y a aussi le problème de la participation : peu de gens savent que Google détient une large part de Uber (cf investissement de "Google Venture de août 2013), ou qu'Amazon (ou plutôt Jeff Bezos) détient de large parts de AirBnB.

Ensuite, le montant du rachat est juste énorme. 26,2 milliards de dollars, c'est une somme qu'on a du mal à se représenter.
C'est, à la grosse louche :
- 3 fois le budget du ministère de la culture (7,5 Md d'euros)
- 10 porte-avions Charles de Gaulle
- environ 130 000 années de campagne Dégooglisons-internet
- le smic net mensuel de 20 153 846 personnes (ou, si vous préférez, ce qu'auraient perçu 1 679 487 smicard-e-s en un an)
Pour rappel, Microsoft n'avait déboursé "que" 8 milliards de dollars et des brouettes pour Skype.
Cela est possible car Apple, Microsoft et Google détiennent à elles 3 à peu près un quart du cash des entreprises américaines (source http://www.geekwire.com/2016/apple-microsoft-google-hold-nearly-quarter-u-s-corporate-cash/ )

Enfin, et surtout, ça pose quand même un sacré problème de sécurité (non, je ne parle pas de celui-là).
Avec ce rachat, Microsoft acquiert non seulement la plus grosse base de CV du monde, mais aussi et surtout la qualification de relations entre personnes.
« Machin a travaillé avec Truc qui bosse chez Google sur tel projet ? Débauchons Machin pour qu'il nous en dise plus. »
« Oh, il semblerait que Bidule, qui bosse dans l'éducation, soit quelqu'un d'extrêmement connecté à ses pairs, qui le recommandent comme un expert. Embauchons le pour faire la promo de nos services (mais pas en France, c'est plus la peine, on a déjà le tapis rouge) »
« Ah mais dis donc, on dirait bien que John, notre UX-designer spécialiste de Windows 12 vient de mettre à jour sa page LinkedIn et qu'il est branché avec Barbara qui bosse chez Apple. Il voudrait pas se faire la malle, celui-là ? Allez hop, enquête interne discrète auprès de son chef. »

Honnêtement, ça ne me fait même plus flipper, tellement je suis désabusé…

  • # compte

    Posté par . Évalué à 10.

    comme beaucoup, j'ai un compte LinkedIn mais à par poker et collectionner les (ex)collègues/clients, ça ne me sert à rien.

    Certains de vous y trouvent un intérêt ?

    • [^] # Re: compte

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'y ai trouvé mon emploi. C'est très utilisé par les recruteurs.

    • [^] # Re: compte

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 14/06/16 à 10:21.

      Bien solicité par des chasseurs de têtes via LinkedIn cette année, ça m'a permis d'obtenir les arguments auprès de mon entreprise pour qu'enfin elle m'accorde un salaire à la hauteur de celui mes collègues à compétence équivalente.

    • [^] # Re: compte

      Posté par . Évalué à 2.

      J'y ai également trouvé mon emploi, le jeu des relations fait que tu es plus proche des opportunités de ton domaine.

    • [^] # Re: compte

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ai pas (plus) de compte Linkedin
      J'ai pas de compte Facebook
      J'ai pas de compte Tweeter
      J'ai pas de compte Reddit
      J'ai pas de compte sur Amazon
      J'ai pas de compte Google+
      J'ai pas (plus) de compte Hotmail
      J'ai pas (plus) de compte Yahoo

      (J'ai qu'un compte Gogol (sic) — faut bien, Android — mais je me demande si je vais pas revenir à un simple GSM au final.)

      Bref, ça m'a pas empêché de trouver un nouveau boulot il y a un peu plus d'un an.

      • [^] # Re: compte

        Posté par . Évalué à 2.

        FantastiX : comme toi, sauf que je n'ai pas de GSM Android.
        J'ai acheté récemment un téléphone le plus basique possible (pas un smartphone, donc).

  • # Hop !

    Posté par . Évalué à 10.

    Je viens de fermer mon compte.

    • [^] # Re: Hop !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      +1

      En plus mon compte LinkedIn ne me servait à rien.

    • [^] # Re: Hop !

      Posté par . Évalué à 7.

      Pareil…

      …ah non j'en ai pas

      • [^] # Re: Hop !

        Posté par . Évalué à 0.

        Moi aussi
        cela m'amenait plus de spam qu'autre chose

    • [^] # Re: Hop !

      Posté par . Évalué à 2.

      À la période où j'ai fermé mon compte, j'ai reçu, deux ou trois jours après, une pub qui venait de Linked In concernant je-ne-sais-plus-trop-quoi mais qui prouvait clairement que les informations du compte n'ont pas été supprimées après fermeture du compte. Je me suis d'ailleurs crêpé le chignon avec leur support technique sur ce point précis. Je ne leur fais aucune confiance sur la suppression définitive de mes données, même si je ne reçois plus rien aujourd'hui. Ils n'indiquent nulle part (je n'ai pas vérifié depuis quelques années, j'avoue) combien de temps les données privées sont conservées, lesquelles le sont ni si elles le sont tout simplement. La directive Européenne sur droit à l'oubli a encore bien du chemin à faire…

  • # Une question de choix

    Posté par . Évalué à 10.

    Personnellement, je suis toujours impressionné par les choix entrepris par les dirigeants d'entreprises telles que Microsoft.

    Si on considère un salaire moyen de $200K pour un développeur, au lieu de racheter Linkedin, Microsoft aurait pu embaucher 4000 personnes travaillant pendant 32 ans sur des centaines de projets différents. On pourrait aisément imaginer l'impact considérable que ça aurait pu avoir sur l'innovation et l'évolution de l'informatique.

    Mais non, ils ont préféré investir ce montant pour racheter un site web.

    • [^] # Re: Une question de choix

      Posté par . Évalué à 7.

      bah, souvent ce sont des montages financiers complexe par échanges d'actions et à conditions juridiques

      Donc, MS ne déboursera pas ce prix là.

      Après, oui, ca reste une somme démentielle.

      • [^] # Re: Une question de choix

        Posté par . Évalué à 2.

        En proposant 196 dollars par action LinkedIn, la firme de Satya Nadella s'apprête à dépenser 26,2 milliards de dollars pour faire l'acquisition du réseau social. Il s'agit du montant le plus important jamais dépensé par Microsoft pour racheter une autre entreprise, le précédent record étant détenu par Skype, croqué en mai 2011 pour 8,5 milliards de dollars.

        c'est aussi 1/4 de leur reserve de dollars

        • [^] # Re: Une question de choix

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Mais ce n'est pas un site web quelconque. C'est le site de référence pour l'emploi, celui il y a le plus de recruteurs et des centaines de millions de CV. Déjà, rien que pour recruter en interne, ça va être intéressant : tu as accès aux meilleurs CV et tu sais aussi où sont embauchés les profils les plus intéressants. Ensuite, tu récupères les données personnelles précises (nom, prénom, études, métier, parfois coordonnées) de millions d'internautes, données qu'ils n'ont pas forcément partagées sur d'autres sites tels que Facebook.

          • [^] # Re: Une question de choix

            Posté par . Évalué à 7.

            Tu peux aussi faire en sorte que les meilleurs CV ne reçoivent plus d'offres concurrentes….

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Une question de choix

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu peux aussi voir quand tes employes commencent a regarder ailleurs, tu peux aussi changer les salaires pour attirer/rebutter vers certaines annoncent. Il y a tellement de possible d'utilisation non ethique que c'est un peu effrayant.

              • [^] # Re: Une question de choix

                Posté par . Évalué à 3.

                Bof, c'est juste une façon de se tirer une balle dans le pied. Si la valeur de LinkedIn est dans ses utilisateurs, tout ce que tu va faire qui va rebuter les utilisateurs, va diminuer la valeur de la base. Est-ce que MS est près à lâcher 26 milliards pour finalement casser son jouet en quelques années ? Je n'en sais rien.

                Personne ici n'en parle, mais LinkedIn est aussi une entreprise qui innove beaucoup dans les technos bigdata (à la manière des fb, google et autre twitter). Par exemple : http://www.silicon.fr/linkedin-open-source-outil-big-data-wherehows-140869.html

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Une question de choix

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Tu oublis le temps qu'il faut pour complètement remplacer linkedin, il y a un effet de latence. Le site est la référence absolue dans le monde, il n'y a pas de concurrent.

                  "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Une question de choix

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 16/06/16 à 14:29.

                  Bof, c'est juste une façon de se tirer une balle dans le pied. Si la valeur de LinkedIn est dans ses utilisateurs, tout ce que tu va faire qui va rebuter les utilisateurs, va diminuer la valeur de la base.

                  A condition que quelqu'un remarque qu'il y a un comportement anormal.

      • [^] # Re: Une question de choix

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui se serait bien d'avoir une vrai infos sur le vrai montant sorti par Microsoft car le coups des 26 milliards de dollars ça vise surtout à faire grimper le prix des actions de Linkedn.

        Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

        • [^] # Re: Une question de choix

          Posté par . Évalué à 6.

          Microsoft fait une offre publique d'achat des actions linkedin à 196$. Payé en cash uniquement.
          L'ancien cours étant à 131$ cela fait une plus value de 50%.

          Non tu ne fais pas d'annonce publique comme ça juste pour faire monter le cours d'une action. Cela s'appelle "délit de manipulations des cours", c'est pénal et au pays des "class action" c'est une très mauvaise idée.

          Alors oui un actionnaire peut faire la fine bouche et garder son action mais dans quel intérêt?

          • [^] # Re: Une question de choix

            Posté par . Évalué à 5.

            Alors oui un actionnaire peut faire la fine bouche et garder son action mais dans quel intérêt?

            Une volonté politique par rapport à la boite… C'est peut être rarissime, mais des actionnaires qui s'intéressent à ce qu'ils achètent ça existe.

            Ou pour rester purement mercantile, il peut ne pas vendre en espérant que MS va encore faire grimper l'action.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Une question de choix

              Posté par . Évalué à 4.

              nan pas possible
              - un gérant de fortune à une obligation fiduciaire (gérer au mieux les fonds de ses clients) donc il ne va pas cracher sur l'opa sinon procès…
              - en possèdent 90% des actions Microsoft peut forcer les actionnaires restants à lui vendre leurs actions à un prix juste

              • [^] # Re: Une question de choix

                Posté par . Évalué à 0.

                • un gérant de fortune à une obligation fiduciaire (gérer au mieux les fonds de ses clients) donc il ne va pas cracher sur l'opa sinon procès…

                Je sais que c'est choquant mais les actions n'ont pas étaient conçues à des fins de spéculation à la base… Je ne dis pas que ça va se faire, hein ? Je dis que tu peux toujours avoir ce cas et que les actionnaires ne sont pas forcément que des gérants de fortunes comme tu le dis. Il y a les petits actionnaires et par exemple la boite peut donner des actions à ses salariés (comme les stock-options par exemple).

                • en possèdent 90% des actions Microsoft peut forcer les actionnaires restants à lui vendre leurs actions à un prix juste

                Par forcer tu entends obliger légalement ? J'en sais rien et je m'en fou. MS fait ce qu'il veut et je ne doute pas qu'il achètera autant d'action qu'il souhaite, je dis juste que les actionnaires (d'une manière générale pas ceux de LinkedIn) ne sont pas forcément intéressé uniquement par la valeur court-terme de leurs actions.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Une question de choix

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Il y a les petits actionnaires et par exemple la boite peut donner des actions à ses salariés (comme les stock-options par exemple).

                  Il y a aussi des commerciaux qui renoncent à la part variable de leur salaire même s'ils font des bons chiffres.

                  J'en sais rien et je m'en fou.

                  Bon au moins c'est clair. Mais oui l'actionnaire peut être obligé d'échanger ses actions contre du cash.

                  je dis juste que les actionnaires (d'une manière générale pas ceux de LinkedIn) ne sont pas forcément intéressé uniquement par la valeur court-terme de leurs actions.

                  Tu t'en fous mais si tu jetais un oeil rapide sur l'évolution des actions suite à une OPA acceptée par les deux parties (avec une grosse plus-value) tu constaterais le contraire.

                  • [^] # Re: Une question de choix

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Il y a aussi des commerciaux qui renoncent à la part variable de leur salaire même s'ils font des bons chiffres.

                    Le problème n'est vraiment pas le même. Dans le cas présent, il n'y a pas de gros changements. Mais pour d'autres cas, le changement est là aussi pour faire un changement de status. C'est le cas plus proche géographiquement de Bull acheté par Atos, il y a 2 ans. Atos à partir d'une certaine par (80% ? 90% ?) d'action peut changer les status (passer de la métalurgie à la syntec). Je ne connais personne à Bull qui accepterait le changement de status pour quelques centaines d'euros (et c'est pas comme si Thierry Breton n'avait pas quelques casseroles…).

                    Bref je dis pas que c'est la majorité (sauf cas particulier de boite autogérée) ni que ça représente quelque chose de conséquent, mais je dis juste que ça existe et ça me permet de rappeler que derrière les actions, il n'y a pas que de la spéculation il y a aussi de la politique (et à mon avis c'est le fait de perdre cette vision politique qui fait que tout le système est problématique).

                    Note qu'il est probable que ces actions soient gérées par trading haut fréquence.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Une question de choix

            Posté par . Évalué à 2.

            Une offre a +50% du cours, le board risque des ennuis légaux s'ils refusent (ca nous est arrive récemment).

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

    • [^] # Re: Une question de choix

      Posté par . Évalué à 5.

      Bof, le prix me semble sous évalué, voir faible !!!!
      Si je calcule bien, le compte linkdin est valorisé à ~ 68$ !
      Ca fait pas beaucoup!!!

      Il me semble avoir lu quelque part que le compte facebook valait bien plus que cela.

    • [^] # Re: Une question de choix

      Posté par . Évalué à 5.

      La valeur de linkedin n'est pas dans le code mais dans la base utilisateurs.
      Je vois pas comment M$ aurait pu mieux investir 26M$ pour les acquérir…

      • [^] # Re: Une question de choix

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ce n'est pas 26 M$ mais 26 milliards de dollars. C'est beaucoup plus.

      • [^] # Re: Une question de choix

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 13/06/16 à 23:35.

        La valeur de linkedin n'est pas dans le code mais dans la base utilisateurs.

        Oui.

        Je vois pas comment M$ aurait pu mieux investir 26M$ pour les acquérir…

        Pourtant, Linkedin n'a pas eu à investir 26B$ pour les acquérir. Ce n'est pas difficile d'imaginer que le fait de créer quelque chose de nouveau puisse permettre d'attirer des utilisateurs.

        Mais au final, qu'est-ce qui compte le plus pour les entreprises comme Microsoft, innover dans le domaine informatique ou amasser des utilisateurs ?

        • [^] # Re: Une question de choix

          Posté par . Évalué à 1.

          ça à l'air sympa ce que tu prends.

        • [^] # Re: Une question de choix

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Pourtant, Linkedin n'a pas eu à investir 26B$ pour les acquérir. Ce n'est pas difficile d'imaginer que le fait de créer quelque chose de nouveau puisse permettre d'attirer des utilisateurs.

          Ah oui comme Google a tué Facebook avec WavePlus.

      • [^] # Re: Une question de choix

        Posté par . Évalué à 0.

        Seulement la base ?

        j'ai envie d'ajouter le super boulot de ses developpeurs puisque leur fameux systeme d apprentissage qui analyse les relations entre personnes n'est pas negligeable.

        • [^] # Re: Une question de choix

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Si c'est le même qui, après avoir ajouté une centaine de contacts pro réels, me propose maintenant tous les "kekchose manager" de partout dans le monde, de n'importe quelle boîte dans n'importe quel secteur, parce que le dernier collègue que j'ai ajouté à mon réseau avait "trucmuche manager" comme titre, c'est fameux en effet.

          • [^] # Re: Une question de choix

            Posté par . Évalué à 2.

            Si les recommandations étaient basées uniquement sur de la recherche textuelle je pense qu'un "find" ou une regex suffiraient. On peut ne pas aimer LinkedIn en tout cas les propositions qu il fait sont intérressantes : on à du "trucmuche" bien sur mais en relation avec mon travail plutôt que partout dans le monde (à moins d'avoir des relations internationales dans ses contacts). De plus il me dit à quel degré de relation je suis avec trucmuche : vous conaissez X : connaissez vous Y ? C est pas une révolution non plus mais en filigrane je trouvais utile de pouvoir accéder à leur code.
            Mais surtout je voulais surtout relever que ce n'est pas qu un site web il y à un peu plus que ça et une BdD.

            • [^] # Re: Une question de choix

              Posté par . Évalué à 9.

              Bof, "intéressantes". Moi, c'est comme tous les systèmes de profilage "évolués". On veut m'enterrer sur place:
              * Tu as fait du java, alors ben heu… Fais encore du java!
              * Tu as acheté un bouquin sur le noyau Linux? Ben heu… Achète en encore un autre!
              * Tu as acheté un truc chinois sur aliexpress? Ben heu… Achète encore un truc chez aliexpress!
              * Tu fais t'es courses en drive? Heu ben… Fais encore des courses en drive!

              Et tout ça, ça se monnaie. Super le profilage, bravo!

              Qd je pense que cet argent, c'est le prix de nos données, et qu'on n'a pas touché un rond pour ça. Je propose mes données contre une action!

              Je vais quitter LinkedIn, j'y voyais plus grand intérêt de toute façon. Tout le monde finit par être connecté avec tout le monde. On finit noyé dans la masse. La bulle big data va éclater.

            • [^] # Re: Une question de choix

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Tant mieux si ça marche de manière époustouflante pour toi, et je sais que derrière tout ça il y a de belles théories de science cognitive, mais pour moi le fait est que leur automate révolutionnaire m'a proposé :

              • à l'inscription, les 2-3 personnes de la part desquelles j'avais reçu une invitation à m'inscrire et qui lui avaient donc donné mon adresse : grosse performance
              • ensuite, quand je déclarais avoir bossé chez X ou que j'ajoutais une personne travaillant chez Y… les autres gens qui ont renseigné avoir travaillé chez X et Y : ébouriffant
              • maintenant, des "toto manager" de n'importe où dans le monde et dans n'importe quel secteur (je le mets en gras parce que visiblement ça a pas imprimé la première fois) : désarçonnant

              Ça colle assez bien avec Amazon qui, quand tu as acheté un étendoir à linge, te propose, le lendemain, 25 modèles d'étendoirs à linge "que tu aimeras peut-être". Des fois que, emballé par ton achat, tu te lances dans la blanchisserie de contrebande. Ou alors, après que j'eu acheté un goupillon marketé pour biberon, mais pour nettoyer mon verre à Kwak à col, m'a proposé des boîtes de tampons. Raté !

              • [^] # Re: Une question de choix

                Posté par . Évalué à 1.

                je sais pas pourquoi j'as pas (plus) envie d'être désabusé "rien ne va, de toute façon rien n'est bien" comme on le ressens dans les réactions dans ce journal et pas qu'ici.
                En opposant à cela que je propose un optimisme forcéné à la Pangloss c'est encore manquer le coche. Tout ça pour dire que ton retour est intéressant mais n'est pas suffisant pour dire que le systême de LinkedIn n est pas pertinent : tu n as peut être pas assez de données pour eux ? (c'est une supposition) . Et puis ils ont quand même basé une partie de leur businesse dessus.

                En tout cas je n ai pas du tout les mêmes comportements que toi: presque à l'inverse le systême me propose parfois des personnes parfois farfelues et aussi des gens dans les boites que j ai quitté: et alors ? il n'y à pas non plus de magie il faut bien se baser sur quelque chose.
                D'ailleurs je ne parlais pas de la pertinence du système mais que la bdd n était pas la seule plus value

              • [^] # Re: Une question de choix

                Posté par . Évalué à 4.

                Moi ce que j'aime bien c'est la manière dont :

                1. on a peur parce que Microsoft mais la main sur une grosse base
                2. on se moque parce que le machine learning ça marche pas

                Il y a un moment où il faut savoir. Ils sont capable de l'exploiter cette base ou pas ?

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Une question de choix

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                C'est malin j'ai soif maintenant.

              • [^] # Re: Une question de choix

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                25 modèles d'étendoirs à linge "que tu aimeras peut-être"

                Et dedans, il y a le modèle que tu as acheté mais proposé par un autre vendeur.

                mais pour nettoyer mon verre à Kwak à col

                Ah, tu n'aime pas Microsoft, du coup, tu vas chez le Apple de la bière.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Une question de choix

      Posté par . Évalué à 5.

      Heu c'est plus censé d'acheter un produit existant, fonctionnel avec une bonne base d'utilisateurs que ton idée.

    • [^] # Re: Une question de choix

      Posté par . Évalué à 7.

      Je pense pas qu'aucun grand patron du secteur fasse de plan sur 32ans.
      Son boulot c'est de faire "travailler l'argent", pour en faire encore plus!

    • [^] # Re: Une question de choix

      Posté par . Évalué à 5.

      ben c'est assez classique en fait.

      L'innovation vient des "petits", les "petits" grossissent. Soit les "petits" balayent les gros parce qu'ils ont une structure de coût moins importante, soit ils se font racheter par les "gros". Les "gros" pouvant provenir d'un secteur différent car ils se diversifient ou cherchent simplement du profit/rente.

    • [^] # Re: Une question de choix

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ils ont aussi racheté Youtube pour une somme qui me semblait énorme à l'époque alors qu'ils développaient leur plate-forme Google Vidéo.

      Seulement voila, Google Vidéo ne prenait pas. Utiliser leur force de frappe pour faire de Youtube ce qu'il est maintenant était certainement la meilleure option.

  • # Datas corupted

    Posté par . Évalué à -10.

    Si cela peu te rassurer cette base de donnée ne vaut rien car elle est corrompue.

    Tous ces gens sont des alias il n'existent pas ce sont en quelque sortes des fantômes avec un masque de carnaval ou des guignols et tout cela est bidonné pour la promotion.

    Il a sans doute du être difficile d'estimmer le prix de la vente et une grosse somme a du être arbitrairement décidée afin de crédibiliser la base.

    Pour moi cela s'apparente tout au plus à un générateur de nombre aléatoire. Cela n'empèche en rien x ou y d'être compétents dans la tâche qu'il accompliront.

    • [^] # Re: Datas corupted

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Euh, tu t'emballe un peu, je pense.

      Qu'il y ait de faux profils, c'est évident. Qu'il y ait des profils biaisés, c'est certain aussi.

      Mais franchement, de là à dire que la base ne vaut rien, c'est juste refuser d'ouvrir les yeux sur comment les utilisateurs (salariés, recruteurs, etc) utilisent LinkedIn dans la vraie vie.

      C'est comme de dire "Facebook on s'en fout : c'est pour les posts-ado qui partagent des vidéos de chatons ou le fait qu'ils soient allé faire caca." (oui, j'en connais qui pensent que Facebook, ça n'est que ça). Alors que non, c'est aussi un véritable outil de comm pour des centaines de milliers (millions ?) d'entreprises et d'associations. C'est aussi un outil de lien social pour certain.
      Je le déplore évidemment, mais ça sert à rien de faire l'autruche en se disant que Facebook n'a pas d'intérêt. Ca n'en a pas pour nous. Mais pour le reste du monde, si.
      Et pour moi c'est la même chose pour LinkedIn. Non, c'est très, très loin d'un générateur de nombres aléatoires.
      On peut reprocher plein de trucs à Microsoft (moi le premier !), mais faut pas les prendre pour des idiots complets non plus. S'ils ont mis 26 milliards sur la table (quand bien même en échange d'actions), ils ne l'ont pas fait sans réfléchir.

      C'est sans doute trop cher payé, et sans doute une forme d'esbrouffe psychologique, on peut en discuter. Mais dire que "la BDD LinkedIn ne vaut rien", c'est à mon avis avoir des œillères et refuser de sortir voir quels sont les usages des Dupuis-Morizeau.

      • [^] # Re: Datas corupted

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Facebook on s'en fout : c'est pour les posts-ado qui partagent […] le fait qu'ils soient allé faire caca.

        Geberit rachète Facebook 26 millions de dollars…

      • [^] # Re: Datas corupted

        Posté par . Évalué à -5.

        Je pense que tu as zappé une couche sur la profondeur de la news et sur le cancer qui ronge notre société qui n'est ni l'amour ni le communisme mais la haute finance qui à coup d'opérande ne rend pas services à nos liens sociaux, au mieux appauvris les pauvres et enrichis les riches.

        Donc je ne minimise pas la chose et je n'exagère pas.

        L'exemple de Fcbk est bon : je n'ai toujours pas compris ce que la revente de ses parts au profits d'association humanitaires signifiait concrétement vis à vis du devenir de mes données personnelles. Cela ne semble inquiéter personne, de toute façon on y peu rien on a tous signé pour ca et le bleu est toujours le même bleu.

        Je n'occulte pas le fait que c'est le meilleur outil au monde puisqu'il y a une communauté d'utilisateur extrèmement amoureuse de son outil, de telles manigances devraient d'autant plus provoquer des soulèvement, que dis-je une révolution.

        Ces outils sont des vecteurs de décisions et ont peut-être plus d'impact sur nos vies que le stage de formation recommandé par pôle-emploi dans le cadre des directives sur les plans gourvernementaux chaumages longue durées. Pourtant on tire sur les gouvernements et pas sur les entreprises du nazdac qui élargissent toujours le champ de leurs paradis fiscaux dans la mesure du possible.

        A moins que le plan est qu'il n'y a pas de plan et que dessiner ou spéculer est un bon début.

    • [^] # Re: Datas corupted

      Posté par . Évalué à 2.

      aaah, mais en fait, c'est comme la lune, on y a jamais été, c'est ca?
      Et comme le 9/11, yavait meme pas de tours, il n'a donc pas pu y avoir d'attentat ce jour la.

      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

      • [^] # Re: Datas corupted

        Posté par . Évalué à -10.

        Non c'est juste qu'il faut relativiser le vol et l'utilisation frauduleuses de données personnelles sensibles comme on peu même si c'est légal et honnête puisque le cadre l'interdisant n'est pas appliqué et qu'il y a un flou(!=clood) juridique en l'occurence.

        A une époque Microsoft a profité d'une position de domination des marchés, au lieu de relativiser certains ont conçu un système d'exploitation conccurentiel crédible, et c'est cela qui nous réunis en ce lieu : une cause morale.

  • # Pérennité des données

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Cet achat me questionne sur les données personnelles.

    On sait tous que nos données personnelles ne nous appartiennent plus dès lors qu'elles sont communiquées à un site tiers. Or, on peut avoir confiance à un site le lundi, on ne sait pas qui en sera le propriétaire le mardi. Et si je n'ai pas confiance en ce futur acquéreur, je n'ai pas d'autre choix que de fermer mon compte, tout en sachant que les données qu'il a récupéré son maintenant à sa disposition. (et ces données vont rester factuelles à vie : l'historique d'une personne ne va pas changer, il va juste perdre de sa valeur avec le temps s'il n'est pas actualisé)

    Bien évidemment, il n'est pas possible d'obtenir une telle base d'utilisateur avec des outils complètement décentralisés sur lesquels nous aurions complètement la main.

    Par comparaison, lors du rachat de Virgin par la Fnac, il y avait eu un délai durant lesquels les clients pouvaient se manifester s'ils ne souhaitaient pas que leur données ne soient collectées par la fnac.

    Personnellement cette concentration m'inquiète : la durée de vie de mes données va probablement dépasser la durée de vie des sites qui les hébergent. Que va-t-il se passer quand l'entreprise qui les possède sera vendu ? Est-ce que le risque de les voir utilisée contre soi vaut le risque de se couper de ses amis, des recruteurs, de [insérer la catégorie ici] ?

    • [^] # Re: Pérennité des données

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 14/06/16 à 10:03.

      "l'historique d'une personne ne va pas changer, il va juste perdre de sa valeur avec le temps s'il n'est pas actualisé)"

      Ca se discute. Au contraire, de vieilles informations (surtout maintenant que les gens commencent à faire gaffe à leurs données) peuvent parfois valoir très cher.
      Savoir que tu es allé dans telle école, tel lieu, avec telle personne, a de la valeur. Surtout si l'information est difficile a trouver (imagine que tu n'aies mis cette info que sur Copains d'Avant, en mode privé. Ces données valent plus cher que ton CV en ligne enregistré dans un cache Google ou mis sur github).

      "la durée de vie de mes données va probablement dépasser la durée de vie des sites qui les hébergent"

      C'est pour moi une évidence. Et malheureusement, ce n'est pas prêt de s'arrêter.

      "Que va-t-il se passer quand l'entreprise qui les possède sera vendu ? Est-ce que le risque de les voir utilisée contre soi vaut le risque de se couper de ses amis, des recruteurs, de [insérer la catégorie ici] ?"

      Je pense qu'il ne faut pas retourner le problème.
      Ce sont nos données : elles ne devraient jamais pouvoir être utilisées contre nous. On ne devrait pas en avoir peur.

      Pour l'instant, notre réponse (je dirai bien de libristes, mais je ne peux évidemment pas parler au nom de communautés hétérogènes, donc je vais me limiter à Framasoft), c'est de dire : "ces entreprises ne sont pas fair-play avec vos données, ou elles ne peuvent pas vous garantir de l'être dans le temps. Il faudrait
      1) une législation limpide et non territorialisée,
      2) des outils libres vous assurant qu'il n'y a pas de fonction malicieuse ,
      3) des données libres (et intéropérables), que vous pouvez récupérer ou supprimer (définitivement) quand bon vous semble
      4) de préférence auto-hébergées (logiciels et données), ou au pire, hébergées par des tiers de confiance (sans intérêt économique à exploiter vos données)"
      Et on en est encore très, très loin.

      Donc, comme on (Framasoft) ne veut pas déconseiller Facebook ou LinkedIn, tout simplement parce que cela peut être utile (mais nuisible, mais utile, mais nuisible, mais…) à l'utilisateur, on fait de la bonne vieille éducation populaire : on explique les enjeux, les risques, la dynamique, et on laisse l'utilisateur faire son choix.

      En clair : tu demande si ça vaut le risque de se couper de ses amis, etc ? Et bien toi seul à la réponse… :-/

      • [^] # Re: Pérennité des données

        Posté par . Évalué à 3.

        Je n'ai jamais utilisé ce réseau. Mais de ce que j'en lis ça serait essentiellement un outil professionnel donc est-ce qu'un entrepreneur n'a pas plutôt intérêt à avoir une visibilité maximale et un réseau étendu ? Pour du B2B ça me paraît tout à fait souhaitable.

        Bon sauf si tu as commencé ta carrière en produisant des films pour adultes et que tu ne l'assumes plus mais enfin ce sont des cas très particuliers … Autant je suis tatillon sur ma vie privée, mon parcours professionnel est, pour moi, une donnée complètement publique. Et je ne suis sûrement pas le seul lorsqu'on voit la quantité de thèmes Wordpress pour des CV en ligne !

        • [^] # Re: Pérennité des données

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Autant je suis tatillon sur ma vie privée, mon parcours professionnel est, pour moi, une donnée complètement publique.

          LinkedIn connaît aussi des choses pas publiques du tout, par exemple : avec qui tu es connecté (pas un secret d'état, mais quand même), quels profils et offres d'emploi tu as consulté (donc indirectement : est-ce que tu cherches à quitter ton emploi actuel, est-ce que tu cherches à recruter), …

    • [^] # Re: Pérennité des données

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      la durée de vie de mes données va probablement dépasser la durée de vie des sites qui les hébergent

      Et elles vont même survivre à ta disparition physique!

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

  • # Mauvais complot, changer complot

    Posté par . Évalué à 5.

    « Machin a travaillé avec Truc qui bosse chez Google sur tel projet ? Débauchons Machin pour qu'il nous en dise plus. »
    « Oh, il semblerait que Bidule, qui bosse dans l'éducation, soit quelqu'un d'extrêmement connecté à ses pairs, qui le recommandent comme un expert. Embauchons le pour faire la promo de nos services (mais pas en France, c'est plus la peine, on a déjà le tapis rouge) »
    « Ah mais dis donc, on dirait bien que John, notre UX-designer spécialiste de Windows 12 vient de mettre à jour sa page LinkedIn et qu'il est branché avec Barbara qui bosse chez Apple. Il voudrait pas se faire la malle, celui-là ? Allez hop, enquête interne discrète auprès de son chef. »

    Honnêtement il faut arrêter avec les complots. Il n'y a pas besoin de débourser 26 milliards de dollars pour savoir ça.

    Il suffit juste de se faire passer pour un cabinet de recrutement, c'est bien plus simple et ça coûte moins cher.

    Le but à mon avis est de trouver de nouvelles sources de profits et c'est justement le cas :

    http://www.capital.fr/bourse/actualites/pourquoi-linkedin-inquiete-tout-wall-street-malgre-ses-bons-resultats-1101402

    Au final, LinkedIn affiche un résultat opérationnel de 780 millions d’euros en 2015, soit une marge de 26%.

    Bref, de toute façon, si tout le monde a peur de se faire "écouter" par $krosoft, eh bien ça profitera au français Viadeo, ou pas.

    • [^] # Re: Mauvais complot, changer complot

      Posté par . Évalué à 2.

      Linked in perd de l'argent. Ils publient des chiffres positifs uniquement par ce qu'ils sortent les coûts de rémunération des leurs employés en stock. C'est une pratique assez peu fréquente…

      Le New York Times a écrit un excellent article la dessus: http://www.nytimes.com/2016/06/14/business/dealbook/linkedin-stock-based-compensation.html

      Et l'analyse du combo rémunération des employés via stock très importante + stock voué a ne pas monter => risque important que tout le monde se casse est assez intéressante.

    • [^] # Re: Mauvais complot, changer complot

      Posté par . Évalué à 4.

      Je suis d'accord avec le dicton "c'est bien plus simple et ça coûte moins cher": c'est bien plus simple et moins risqué d'acheter la base déjà faite que de repartir de zéro (exemple de Facebook vs Google Plus).
      Ensuite, je pense comme toi que l'objectif (comme toute entreprise) est de diversifier les sources de revenus ainsi qu'augmenter ces derniers: LinkedIn n'est pas encore trop "pourri" par la pub, la marge de progression est grande.

      Là où je ne suis pas d'accord, c'est sur les conséquences sur le site Viadeo: de mon point de vue, c'est une stratégie inverse de Viadeo qui a monétisé trop rapidement son site avec de la pub et des abonnements (inutiles) alors qu'ils n'avaient pas l'audience: stratégie à la Française si je voulais être cynique et malgré tout réaliste. En conséquence, Viadeo est déjà mort mais il ne le sait pas encore! (Ken le Survivant)

      Et je je voudrais tordre l'idée de l'auteur

      Avec ce rachat, Microsoft acquiert non seulement la plus grosse base de CV du monde, mais aussi et surtout la qualification de relations entre personnes.

      en la suivante:

      Avec ce rachat, Microsoft acquiert non seulement la plus grosse base de CV du monde, mais aussi et surtout proposer des formations, des produits (par exemple Microsoft Project pour les chefs de projets), des services, etc. super bien ciblé: oui, de la pub plus adaptée que sur les autres réseaux sociaux et à plus forte marge!

    • [^] # Re: Mauvais complot, changer complot

      Posté par . Évalué à 2.

      Viadéo existe encore ? Je pensais que l'acteur français était en grosse perte de vitesse et voué à disparaître.

  • # Sécurité

    Posté par . Évalué à 5.

    Avec ce rachat, Microsoft acquiert non seulement la plus grosse base de CV du monde, mais aussi et surtout la qualification de relations entre personnes.

    Le problème n'existait pas avant pour LinkedIn ?

    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Sécurité

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le problème existait mais il était plus localisé. Le danger, c'est le recoupement d'information. Microsoft a déjà Windows, Skype, Outlook/Hotmail, Azure et est actionnaire de Facebook. Ils peuvent donc savoir (pour eux ou un tiers) ce que tu fais sur ton ordinateur, ce que tu dis et ce que tu écris, tes amis, tes goûts et tes activités et maintenant ils ont aussi ton CV et tes contacts professionnels.

  • # Perspective inquiétante ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Bonjour, est-ce qu'un dispositif technique ne permettrait pas d'avoir des fonctionnalités similaires tout en étant décentralisé (ie pas de BDD centralisée mais un moteur de recherche collaboratif) ?

    • [^] # Re: Perspective inquiétante ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Toutes ces inquiétudes sont fondées et ce n'est pas un réseau collaboratif qui y changera quoi que ce soit.
      Comme dit plus haut: ton chef se crée un nouveau compte recruteur sous un faux nom et poste une annonce, et hop! Si tu mors à l'hameçon…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.