Journal Réparabilité de l’électroménager : SEB s’engage

Posté par . Licence CC by-sa
51
25
sept.
2016

Dans la même veine que le logiciel libre, dont on veut savoir comment il est fait et être à même de le modifier et le corriger. C’est aussi la suite du « Do It Yourself ». Voici une annonce qui risque de bouleverser les habitudes de bien des consommateurs (consom‐acteurs ?) soucieux de l’environnement et dans une moindre mesure de leur porte‐monnaie.

La société SEB s’engage à réparer tous ses produits en fournissant des pièces détachées à prix coûtant et compte s’appuyer sur un réseau de réparateurs partenaires et sur la révolution de l’impression 3D.

Je cite : « Pour accompagner cette démarche, Seb stocke à Faucogney‐et‐la‐Mer (en Franche‐Comté) 6 millions de pièces détachées. Elles sont destinées à réparer à prix acceptable les pannes de 97 % des produits durant une dizaine d’années. »

Très belle initiative. Gageons que cette opération aille au‐delà d’un plan de communication et porte sur une grande variété de produits ménagers. Comme le dit, la publicité : « SEB, c’est bien ! ». Je suis curieux de voir la suite.

  • # Service manual

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Et vont-ils mettre à disposition de toute le monde leur "service manual" ?
    Pour le moment j'arrive à trouver pas mal de chose sur ElektroTanya pour mes différents équipements (autoradio, tv…) mais s'ils le partagent directement c'est aussi bien.

    S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

  • # Un retour aux sources?

    Posté par . Évalué à 10.

    Quand j'étais gamin, dans les années 70, mon père (qui était électronicien amateur) réparait parfois des téléviseurs ou du matériel hifi qu'on lui apportait.

    À l'époque, quand on ouvrait le boîtier d'un appareil, on y trouvait très souvent le schéma électronique détaillé de l'engin.

    • [^] # Re: Un retour aux sources?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      À l'époque, quand on ouvrait le boîtier d'un appareil, on y trouvait très souvent le schéma électronique détaillé de l'engin.

      Je sais pas si tu dis ça en mode c'était mieux à vent, mais c'était plus facile aussi avec des transistors de 10cm. Si tu veux avoir un schéma lisible de ton i7 je sais pas si tu vas aimer la taille de ton boîtier.

      • [^] # Re: Un retour aux sources?

        Posté par . Évalué à 10.

        Euh, je ne pense pas avoir parlé de réparer un circuit intégré. Sur un schéma, un i7 c'est un rectangle, je n'ai pas besoin de savoir ce qu'il y a dedans.

        Alors c'est vrai, c'est un rectangle avec beaucoup de connexions qui y aboutissent, et un schéma complet d'un PC doit effectivement prendre beaucoup de place, mais je parlais plutôt du principe: le schéma était disponible. Disons qu'à notre époque, ça pourrait se faire – rêvons tous haut –, avec un PDF dispo sur le site du constructeur.

        • [^] # Re: Un retour aux sources?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Mouais enfin, malgré tout cela reste aujourd'hui très complexe de réparer une carte électronique. Les composants sont souvent soudés en surface, les cartes mères peuvent avoir facilement 5 à 10 couches conductrices, les composants sont ridiculement petits rendant le soudage à la main périlleux voire impossible.

          Dans mon entreprise qui fait de l'électronique industrielle, réparer à la main un soucis d'ordre électronique prend beaucoup de temps quand c'est possible de le faire. Mais la moitié du temps minimum, tu peux juste jeter la carte et ce qu'il y a dessus. Et vu le coût de production d'une carte, si c'était réparable, ce serait réparé.

          Bref, la situation des années 70 n'est pas vraiment la même, même si effectivement certains soucis peuvent être corrigés avec éventuellement un design conçu pour (typiquement un bloc d'alimentation facilement échangeable).

      • [^] # Re: Un retour aux sources?

        Posté par . Évalué à 2.

        Un QR code n'est guère plus gros qu'un i7. Je pense même qu'il y a de la place pour mettre l'URL en clair aussi.

    • [^] # Re: Un retour aux sources?

      Posté par . Évalué à 10.

      Personnellement j'ai déjà réparé plusieurs TV LCD pour des amis distincts. Quand ça tombe en panne au bout de quelques années c'est souvent des condensateurs de mauvaises qualité qui ne remplissent plus leur office. Je pense notamment à un vieux 82 cm LCD que j'ai réparé il y a environ 5 ou 6 ans pour un ami proche, et que je vois toujours régulièrement fonctionner quand j'y vais.

      Ca coûte quelques euros de condos et il faut avoir un fer à souder à pane fine (une vingtaine d'euros pour le mien). C'est pas très compliqué, et si jamais ça ne fonctionne pas, ça ne fait que quelques euros de perdus. J'ai pas eu d'échecs pour l'instant.

      Lancez-vous c'est plus facile que ça a l'air.

      A noter que j'ai entendu parler il y a quelques années de gens qui le faisaient sur des cartes mères, mais j'ai jamais essayé.

      En tout cas l'initiative va dans le bon sens.

      • [^] # Re: Un retour aux sources?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Question bête, mais tu sais comment quel est le condensateur à changer ?

        • [^] # Re: Un retour aux sources?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Généralement c'est celui qui ressemble plus à un brocoli qu'à un cylindre.

          • [^] # Re: Un retour aux sources?

            Posté par . Évalué à 10.

            Et tu fais comment pour savoir qu'il n'y avait pas de brocoli dans le schéma au départ?

            ----------> []

        • [^] # Re: Un retour aux sources?

          Posté par . Évalué à 8.

          Je les change tous. Le tarif d'un condensateur se compte en dizaine de centimes. Sur la dernière tv que j'ai réparé, il y en avait une grosse dizaine, ça m'a coûté 4 €.

      • [^] # Re: Un retour aux sources?

        Posté par . Évalué à 10.

        Ne pourrais-tu pas prendre quelques photos lors de ton prochain dépannage et en faire un petit journal-tutoriel ? :)
        Ça pourrait être utile à tous.

  • # Une vraie bonne nouvelle ?

    Posté par . Évalué à 6.

    J'espère que cette annonce va vraiment être suivie d'effet. Apparemment jusqu'à présent ce n'était pas la joie, voir par exemple https://perso.aquilenet.fr/~sven337/francais/2014/08/11/Reparation-four-Seb-delice-turbo-OF265800.html

    Rendre les produits réparables, ça demande non seulement d'avoir des pièces détachées ("à prix coûtant"), mais aussi d'avoir accès aux schémas et à la documentation technique sans passer par un "réparateur agréé" qui rend les réparations prohibitives. Or, il me semble que Seb est une marque très connue pour son réseau de réparateurs professionnels en dehors desquels rien n'est possible.

    • [^] # Re: Une vraie bonne nouvelle ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Du coup, Seb, c'est pas mieux ?

      splash!

      • [^] # Re: Une vraie bonne nouvelle ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Du coup, Seb, c'est pas mieux ?

        Non ça c'est Sem. Note que Sen, c'est naze, et que Sep c'est pourri, alors que Seg c'est génial :)

        • [^] # Re: Une vraie bonne nouvelle ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Seg c'est génial

          Ce dernier ne respecte pas la spec en termes de prononciation. Du coup, le projet GNU a décidé de tout réécrire from scratch et a abouti à Sège. Les BSDistes se sont plaints de l'encombrement mémoire lié au fait d'avoir un caractère non-ASCII et du passage à 4 caractères (certains ont aussi émis des interrogations quant à la sécurité de Sège par rapport à son prédécesseur). Un fork a donc été nommé Sej. Le projet Debian a donc fait le choix de proposer les deux versions tandis que Gentoo a jugé que Sège était plus cohérent avec Gentoo (non sans faire remarquer sur la mailing-list que le débat rappelait celui sur la prononciation du G de Gentoo). La compatibilité systemd est incertaine.

          Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

  • # Effet d'annonce ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Bonjour,

    n'est-ce pas normale pour des appareils d'électro-ménager d'être réparable durant au moins 10 ans ? Suis-je le seul à trouver ça délirant ?

    Je viens de faire réparer mon lave-vaisselle qui a, justement 10ans pour 200.--, une pompe défectueuse (et c'est pas un SEB). Ils faut se faire un peut violence quand on est constamment poussés vers la nouveauté super hype méga programme de lavage spécial raclette…

    Il faut effectivement ne pas s'arrêter au prix de l'appareil et investir un peut à l'achat. Et c'est peut être ça le problème. Tout le monde ne peut pas se permettre cet investissement initial. Tout en sachant qu'un lave-linge à 100€ ou 100CHF de chez Aldi, on est sûr qu'il ne sera pas réparable.

    Il faut aussi se rendre compte que le prix d'achat ne correspond pas au prix réel. Si l'on tenait compte du prix énergétique réel, du prix réel des matières première, et d'un salaire décent à tous les maillons de la chaîne, on ne pourrait pas se permettre de changer d'appareil tous les 5 ans et on en prendrait soins.

    Après, les imprimantes 3D, c'est cool, mais on ne s'achemine pas vers plus de déchets et de gaspillage ? Je dis pas que c'est mal, mais, comme tous les outils, ils sont neutres en eux-même. C'est notre façon de les utiliser qui en feront un réel progrès ou non. C'est clairement un progrès pour SEB de fournir les plans des pièces qui ne sont plus rentable à produire. Mais quid des propriétés mécaniques (résistance au chocs, et autre), chimiques (contact avec l'eau, effets sur les habits, la vaisselle , le café)?

    Enfin, voilà, j'ai un peut l'impression que c'est comme macdo qui colore son logo en vert pour paraître écolo.

    • [^] # Re: Effet d'annonce ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Il faut effectivement ne pas s'arrêter au prix de l'appareil et investir un peut à l'achat. Et c'est peut être ça le problème. Tout le monde ne peut pas se permettre cet investissement initial. Tout en sachant qu'un lave-linge à 100€ ou 100CHF de chez Aldi, on est sûr qu'il ne sera pas réparable.

      Bof. Rien ne permet d'indiquer que l'électroménager premier prix est moins réparable. En fait, dans mon expérience personnelle, ça serait plutôt l'inverse…

    • [^] # Re: Effet d'annonce ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Il faut effectivement ne pas s'arrêter au prix de l'appareil et investir un peut à l'achat.

      Le gros problème dans ton affichage est que tu penses que plus c'est cher, plus ça dure.
      Je te défie de me démontrer le moindre lien entre prix et durée moyenne avant panne.

      Tout en sachant qu'un lave-linge à 100€ ou 100CHF de chez Aldi, on est sûr qu'il ne sera pas réparable.

      Moins qu'un truc à 200 ou 300€? Pourquoi?
      Démontre-le.

      un exemple :
      https://fr.ifixit.com/Guide/D%C3%A9montage+du+Fairphone+2/52523
      https://fr.ifixit.com/Guide/Vue+%C3%A9clat%C3%A9e+de+l%27iPhone+7+Plus/67384
      lequel est le plus cher et lequel est le plus réparable?

      et d'un salaire décent à tous les maillons de la chaîne,

      C'est exactement ce qui fait que c'est moins cher d'acheter neuf (beaucoup d'automatisation) que de faire réparer (beaucoup de travail d'humain).
      écologie ou salaire descend, à thune égale il va falloir que tu décides.

      • [^] # Re: Effet d'annonce ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Salut, effectivement, un fairephone est moins cher et plus réparable qu'un iphone. Mais, ont-ils des specs équivalentes ? Et est-ce que ça fait le café ?

        Dans ma réflexion, je pensais plus à des laves-linges ou des lave-vaisselles (enfin des appareils ménagers) qui, s'ils veulent durer, doivent avoir des pièces résistantes, et donc plus onéreux (penser à des pièces en métal qui résistent VS pièces en plastiques). M'enfin, ce qui m'énerve le plus c'est de me retrouver avec ces vis qui ne se vissent que d'un seul sens pour nous empêcher d'ouvrir, et effectivement, ces vis non standards doivent être plus chères ;-)

        Concernant le prix réel, toutes ce qui compose nos appareils électroniques sont composés de matériaux extraits de mines dans des pays lointains dont on ne subit pas les conséquences. Il faut, je pense, accepter que notre mode de vie est basée sur l'exploitation de ces populations. Quel serait le prix de nos objects courants si nous devions respecter là bas les normes écologiques, salariales, sociales tel que nous les respectons ici ?

        • [^] # Re: Effet d'annonce ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          doivent avoir des pièces résistantes, et donc plus onéreux

          Admettons, mais je ne vois pas le rapport.
          Pour reprendre l'exemple de l'iPhone, plus de la moitié du prix est dans le marketing et je ne vois pas en quoi investir dans le marketing va rendre le produit plus résistant.

          encore une fois, tu affirmes que plus le produit est cher (tu parles du prix du produit, pas du prix des pièces pour le produire), plus il est résistant, je te demande de le démontrer. Et non, parler du prix d'achat des pièces n'est pas une démonstration, le prix des pièces n'étant pas le plus important dans le prix de vente.

          • [^] # Re: Effet d'annonce ?

            Posté par . Évalué à -5.

            Pour reprendre l'exemple de l'iPhone, plus de la moitié du prix est dans le marketing et je ne vois pas en quoi investir dans le marketing va rendre le produit plus résistant.

            Source?
            Les designers, ils bossent à l'œil?
            Les ingénieurs soft aussi?

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Effet d'annonce ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Les designers ont bien bossés en effet les changements à ce niveau sont flagrants !

              • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Ah ben c'est sur, si désigner, chez toi ca vaut dire "le mec qui dessine le boîtier du téléphone", forcément. En pratique, ca va un chtouille plus loin que ca.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Même si tu as raison sur le fait que la R&D doit être payé (et pas que les composants et les usines pour sortir le machin), Apple a des marges très confortables. Ce n'est pas un secret.
                  Il y a 5-10 ans, Apple était la seule entreprise à dépasser les 5-10% de marges sur les ordinateurs, tu penses bien qu'ils n'ont pas changé de modèle avec le téléphone, la tablette ou la montre.

                  Sinon faudra qu'on m'explique comme Apple a autant de milliards de dollars stockés à ne plus savoir quoi en faire malgré les salaires mirobolants des salariés en R&D et des campagnes marketing très coûteuses.

                  Apple a une logique d'une entreprise de luxe, tu achètes une expérience, une marque. Le prix réel du produit n'est pas celui qui est affiché et de manière assez net.

                  • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    'fin ca a pas grand chose a voir avec la question.

                    Zenitram affirme que plus de la moitié du prix de l'iPhone part dans le marketing. Je demande une source.
                    Apple a une marge opérationnelle d'environ 30 a 35%. Le cout de fabrication est d'environ 30 a 35% du prix du telephone, suivant les sources.
                    Si je fait le calcule correctement, ca veut dire qu'il reste 30 a 40% du prix du telephone pour couvrir la R&D, le support, la logistique, le marketing et la pub. La R&D est clairement pas cheap, designer autant de CPU custom (secure enclave, M7, A10, et maintenant W1), c'est loin d'être cheap, de meme pour tout le reste du développement soft (vu les salaires ingénieurs us, c'est en milliards qu'il se compte le payroll d'apple).

                    Bref, c'etait une question réthorique. Apple est justement connu pour avoir un budget marketing/pub plutot faible une fois rapporté a leur volumes de ventes.
                    Le zenitram si pointilleux sur ces points de details est d'un coup vachement moins pointilleux quand ca l'arrange.

                    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                    • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                      Peu importe que cela aille dans la marge ou du marketing, ces éléments n'ont aucun impact sur la qualité du produit.
                      Le fait est que le prix d'un iPhone repose essentiellement sur du néant.

                      • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        La R&D n'a aucun impact sur la qualité du produit?
                        Leur extreme attention au detail et a la durabilité du produit (un 5 vieux de 4 ans fonctionne toujours tres bien sous ios 10, je le sait c'est mon device de test) n'a aucun impact sur la qualité du produit?
                        Le design intrinseque du produit (chassis costaud en alu) n'a aucun impact sur la durabilité du produit?

                        Tu vis sur quelle planète?

                        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                        • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Tu as mal compris mon message.
                          La R&D est dans la partie marketing, mais outre le marketing il y a la marge qui est immense, tu l'as dit toi même.

                          La marge + le marketing sont une grosse partie du prix des périphériques Apple, et ces éléments n'affectent en rien la qualité. La R&D est en dehors de la marge opérationnelle…

                          • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                            Posté par . Évalué à 3.

                            La R&D est dans la partie marketing

                            wut? Ca veut rien dire ta phrase.

                            mais outre le marketing il y a la marge qui est immense, tu l'as dit toi même.

                            Bof. Elle est qu'a 30%. C'est plus que la plupart des constructeurs, mais si tu compares a des marges soft, c'est que dalle.

                            La marge + le marketing sont une grosse partie du prix des périphériques Apple, et ces éléments n'affectent en rien la qualité. La R&D est en dehors de la marge opérationnelle…

                            Ben pourtant, les ingénieurs, ils bossent pas a l'oeil, et faut bien les payer, et si possible avec les telephones vendus.

                            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                            • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              wut? Ca veut rien dire ta phrase.

                              Je n'ai fait que de reprendre ton découpage où tu as mis marketing et R&D dans le même lot en terme de répartition du coût du produit.

                              Bof. Elle est qu'a 30%. C'est plus que la plupart des constructeurs, mais si tu compares a des marges soft, c'est que dalle.

                              La question des marges soft n'est pas la question, nous parlons de prix supérieurs pour une qualité / fiabilité supérieure ce qui n'est pas forcément vraie quand certains constructeurs peuvent augmenter les prix sans que cela n'impacte la qualité.

                              L'iPhone se vendrait un peu moins cher qu'aujourd'hui, sa qualité serait identique. Car ils rogneraient sur la marge et éventuellement le marketing sans difficulté.

                              Ben pourtant, les ingénieurs, ils bossent pas a l'oeil, et faut bien les payer, et si possible avec les telephones vendus.

                              Personne ne dit que le marketing ne sert à rien, mais qu'une campagne promotionnelle qui coûte un bras n'est pas forcément nécessaire. Cela n'impacte pas la qualité du produit.
                              Si Apple veut vendre plus de téléphones pour payer ses pauvres employés impayés, l'entreprise peut baisser sa marge aussi. Sans que cela n'ait de rapport avec la qualité finale de ce qu'il propose.

                    • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Bref, c'etait une question réthorique. Apple est justement connu pour avoir un budget marketing/pub plutot faible une fois rapporté a leur volumes de ventes.

                      Hop, je ressors un bout de thread d'il y a pas si longtemps.
                      Shorter : FACT, Apple dépense moins que ses camarades/conccurents en marketting.

                      • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Des chiffres récents montrent tout de même que les marges doivent être supérieures à 30%.

                        http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0211322859755-combien-coute-reellement-un-iphone-7-2029879.php

                        "Le cabinet de conseil américaine IHS Markit estime à 219,80 dollars le coût total des matériaux composant l'ensemble de l'iPhone 7, rapporte Presse-citron.net. A quoi il faut ajouter 5 dollars de main d'oeuvre. On se retrouve ainsi avec un prix de 224,80 dollars. Soit quasiment 2,9 fois moins que le prix auquel il est vendu sur le continent nord-américain."

                        Autant dire qu'il reste largement de quoi faire pour financer le développement et le marketing au vu des volumes…

                        • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Des chiffres récents montrent tout de même que les marges doivent être supérieures à 30%.

                          Oui, comme à peu près toutes les boites du secteur qui vont bien, on est en train de refaire un débat qui a déjà eu lieu.
                          Marge brute Microsoft : 61%
                          Marge brute Samsung : 38%
                          Marge brute Alphabet : 62%
                          Marge brute Huawei : 41%

                          Tous ces gents sont à 38+, sauf ceux en train de mourrir (LG, HTC), qui sont à 10.

                          Le calcul fait dans l'article que tu pointes n'a aucun sens, mais ça fait vendre de l'espace de pub, donc ça ressort à chaque fois qu'Apple sort un truc.
                          Ce qui est présenté ici est un embryon de marge brute. C'est ce que coûte hors tout la fab d'un iPhone, mais même pas tout en fait.
                          Les chiffres officiels sont fournis par Apple tous les trimestres. Au global, Apple a une marge brute entre 38-39% (font pas dans le détail, donc il y a des BU où ça doit mieux marger qu'ailleurs, par exemple, ils sont à 60% sur leurs services cloude), qui est certes élevée, mais très loin des 66% tornitruants de IHS/Presse Citron lol/Lesechos. Et avec ces 38%, il faut payer la fab, les investissements (y compris chez certains sous traitants), les dépenses somptuaires des personnel, les actionnaires … et le marketing.

                          Autant dire qu'il reste largement de quoi faire pour financer le développement et le marketing au vu des volumes…

                          Oui, comme leurs camarades qui vont bien. Le fait est que bizarrement, Apple ne dépense pas tant que ça en marketing. Oui, je sais que ça défrise.

                          • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 27/09/16 à 15:39.

                            Oui, comme à peu près toutes les boites du secteur qui vont bien, on est en train de refaire un débat qui a déjà eu lieu.

                            Quel débat ?

                            Je disais simplement que les marges devraient êtres supérieures aux 30% évoquées plus haut sur le produit en question. D'ailleurs vu les chiffres que tu as fourni je trouverai cela encore plus étonnant maintenant que cela ne soit pas le cas.

                            Ce qui est présenté ici est un embryon de marge brute.

                            Oui et c'est même dit dans l'article en question
                            "Mais attention, l'écart entre les coûts de fabrication et le prix de vente de l'iPhone7 ne se transforme pas intégralement en marge pour Apple. "

                            Oui, comme leurs camarades qui vont bien. Le fait est que bizarrement, Apple ne dépense pas tant que ça en marketing. Oui, je sais que ça défrise.

                            Ouhla…
                            La question du coût marketing évoqué dans l'article en fait ne m'intéresse absolument pas, je trouvais simplement que l'estimation du hardware et de l'assemblage intéressants.

          • [^] # Re: Effet d'annonce ?

            Posté par . Évalué à 8.

            encore une fois, tu affirmes que plus le produit est cher (tu parles du prix du produit, pas du prix des pièces pour le produire), plus il est résistant, je te demande de le démontrer.

            Pas du tout. Il a affirme que "Plus le produit est durable => plus il est cher". Ce que tu as reformule en "Plus le produit est cher => plus il est durable", ce qui n'a rien a voir avec ce qu'il a dit. Ta réponse avec l'iPhone est donc complètement a cote de la plaque.

            • [^] # Re: Effet d'annonce ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -2.

              OK, ne faisons pas la "reformulation" : à quoi ça sert de le dire alors? Car ça n'apporte aucune information sur quoi faire (on ne sait pas plus de choses).

              Note : au départ, j'ai réagi sur "Il faut effectivement ne pas s'arrêter au prix de l'appareil et investir un peut à l'achat" qui sous-entend quand même fortement "Plus le produit est cher => plus il est durable"… Sans compter que "Plus le produit est durable => plus il est cher" n'est pas toujours vrai (flemme des constructeurs etc)

              • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Je pense que le sens de son intervention est, si je me permet de reformuler ce que j'ai compris de son intervention:

                C'est bien gentil de penser a la reparabilite, mais reparer sa machine demande un sacre effort et pose la question de changer son electro-menager, ce qui pousse a la tentation. Et au final, un produit de conception basique certes reparable va rester un objet qu'on va chercher a remplacer.

                Si tu pars sur des marques dont la qualite est reconnue, type Miele ou Siemens, tu vas certes payer plus cher (est il necessaire de te demontrer que ces marques sont plus fiables et plus cheres que le reste du marche ?) mais c'est un produit que tu garderas longtemps.

                Apres c'est sur qu'il y a dans son commentaire un melange entre "reparabilite" et "qualite" qui n'aide pas a la comprehension. Apres je tiens a dire que c'est pas forcement mon avis sur le sujet, mais juste ce que j'ai compris de son message.

                • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                  Si tu pars sur des marques dont la qualite est reconnue, type Miele ou Siemens, tu vas certes payer plus cher (est il necessaire de te demontrer que ces marques sont plus fiables et plus cheres que le reste du marche ?) mais c'est un produit que tu garderas longtemps.

                  Il est nécessaire de démontrer, oui, si tu veux jouer sur le terrain de la rentabilité financière.
                  Car si acheter 1x 500 € pour 20 ans afin d'éviter d'acheter pour 2x 100 € tous les 10 ans, financièrement c'est raté.

                  (on peut vouloir être "écolo", ok paye 300 € de plus, mais il faut être honnête et ne pas alors parler de gain financier à investir 500 €)

                  • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                    Posté par . Évalué à 10.

                    (on peut vouloir être "écolo", ok paye 300 € de plus, mais il faut être honnête et ne pas alors parler de gain financier à investir 500 €)

                    Il l'a été. Il a toujours parler d’écologie, de durabilité et de prendre soin de ses appareils. Il n'a jamais parle de "retour financier" comme tu le clames.

                    En terme d’honnêteté dans le débat, je pense que la première des choses serait de ne pas constamment inventer des propos que les gens n'ont pas eu. C'est déjà la 2eme fois dans ce thread de ta part.

                    • [^] # Re: Effet d'annonce ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Ça fait plaisir d'être compris.

                      Si tout était compté dans le prix d'achat, on pourrait parler de retours financier et la discussion serait claire. Malheureusement, une grande marge du prix effectif (écologique, sociale, humain) n'est pas compté, ce qui fait qu'on oublie de les prendre en compte.

        • [^] # Re: Effet d'annonce ?

          Posté par . Évalué à 9.

          Le prix d'un appareil n'est pas directement lié à sa fiabilité ni à sa capacité à être réparé. Des fois oui, des fois non et en tout cas l'étiquette de prix n'est pas une manière fiable de le démontrer.

          • [^] # Re: Effet d'annonce ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je crois qu'on est tous d'accord pour dire qu'il n'y a pas une corrélation linéaire prix = f(qualité). Beaucoup de termes rentrent dans cette équation, comme la qualité des éléments choisis, le marketing, le prix des consommables liés (pensons aux cartouches d'impressions, capsules de cafés,…), et aussi l'arbitraire qui ne sont certainement pas tous liés à la qualité, ni à la réparabilité. Mais à mon avis, il y a un prix minimum qu'il faut investir pour avoir une chance d'avoir un produit, si ce n'est réparable, au moins durable (qui dure).

            Aller, pour faire un peu de pub : pour trier le bon du mauvais, autant se fier aux pros de la réparation indépendante. Si vous habitez sur l'arc lémanique, vous pouvez aller à la bonne combine à Lausanne ( http://www.labonnecombine.ch/ ). Ils conseillent aussi sur l'achat du neuf. Et si vous regardez le prix des électroménagers qu'ils conseillent, c'est pas du nonante-neuf francs (j'aime bien le régionalisme ;-) ).

            • [^] # Re: Effet d'annonce ?

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est clair qu'il n'y a pas de miracle quand c'est cheap c'est cheap. Mais ce qu'on veut dire par là que le prix n'est pas une garantie.

              PS: je bosse à deux pas de Malley, je connais donc bien La bonne combine.

      • [^] # Re: Effet d'annonce ?

        Posté par . Évalué à 4.

        je releve ton defi !!

        toutes les gamme pour professionnel sont etudié pour un usage intensif et une bonne résistance. Un lave linge grand public a 150€ n'a pas la meme résilience qu'un lave linge pro a 3100€.

        c'est pareil pour tout, l'outillage, les moteurs, les roulement etc …

  • # Prix coûtant…

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Si c'est prix coûtant pour les dépanneurs … qui ensuite appliquent des marges trop importantes, c'est pas la peine.

    J'avais un mixeur plongeur dont il fallait changer le bloc lame (qui se clipsait sur le bloc moteur).
    J'ai trouvé une boite de réparation qui pouvait fournir le bloc lame… plus cher que le prix d'un neuf (genre 32€ vs 28€), j'ai donc racheté un mixeur complet.

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Prix coûtant…

      Posté par . Évalué à -8. Dernière modification le 26/09/16 à 09:07.

      Je ne dis pas que je fais tout réparer mais à 4€ près j'aurai choisis la réparation. T'as fais quoi après, tu t'es allumé une clope pour te féliciter de cette argent économisée ?

      • [^] # Re: Prix coûtant…

        Posté par . Évalué à 10.

        Il a attendu un peu et quand le moteur du nouveau mixeur est tombé en rade, il s'est félicité d'avoir les pièces de rechange sur l'ancien.

        • [^] # Re: Prix coûtant…

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu noteras qu'il ne dit pas avoir racheté le même modèle.

          • [^] # Re: Prix coûtant…

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Non, mais c'était le cas, modèle identique.

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

            • [^] # Re: Prix coûtant…

              Posté par . Évalué à 0.

              Mais du coup il y'a fort à parier qu'il lâchera de la même façon et probablement bien avant qu'une autre pièce lâche puisque c'est probablement un défaut du modèle. À ce moment là tu comptes en avoir un troisième identique ? Ou passer au presse légumes manuel en inox ?

              • [^] # Re: Prix coûtant…

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Non, dans ce cas c'est pas de l'usure, mais une chute du bloc (on avait fait une réparation temporaire avec adhésif… mais dans le temps ça a lâché).

                [HS] Pourquoi tu cherches toujours à titiller ?

                Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

                • [^] # Re: Prix coûtant…

                  Posté par . Évalué à 2.

                  ça s'appelle le

                  Non plus sérieusement à la base je m'interrogeais sur la pertinence d'économiser 4€, ce qui en soit n'est pas grand chose, l'équivalent d'une boisson bue en terrasse dans certaines villes, avec en contrepartie une pollution potentielle largement plus importante. Parce que bon t'as beau garder l'ancien faut pas se leurrer un jour il finira en déchet.

                  • [^] # Re: Prix coûtant…

                    Posté par . Évalué à 3.

                    ça s'appelle le

                    Il fallait lire " ça s'appelle le zenitram mode " (mais j'ai fais l'erreur de mettre des balises).

                • [^] # Re: Prix coûtant…

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pourquoi tu cherches toujours à titiller ?

                  Comme tu n'avais pas précisé l'origine de la panne j'ai pensé comme lui au début.
                  En effet si j'achète du matériel et qu'il casse d'une manière manière anormale (tout seul sans que je l'aide) je ne reprend pas le même par logique que cette même panne risque de ce reproduire.
                  J'ai conscience que cette manière de penser peut être critiquée en disant qu'il existe des "mauvaise série" dans le matériel sortant d'usine, ce qui est vrai par ailleurs, mais cela ne m'empêche pas de conserver cette méfiance.

                  De plus avec internet maintenant pour la moindre chose à acheter je passe 2 heures (minimum) à me renseigner sur les produits qui existes, les retours clients, les tests de sites spécialisée et mine de rien ça fait longtemps que je n'ai pas eu une panne sur un appareil électrique ou autre.
                  Par contre c'est aussi vrai que je mets souvent le prix dans ce que j'achète car les produits bien notés sont souvent plus cher (disons dans le dernier tiers de la gamme de prix) que les autres, mais néanmoins je préfère fonctionner comme ça.

                  ça fait longtemps que je n'ai pas eu une panne sur un appareil électrique

                  Si la semaine dernière j'ai changé un filtre (condensateur) sur un perfo Bosch qui a plus de 12 ans ;-) bilan 7,50 € et une heure de montage démontage. Mais avant ça rien depuis plusieurs années.

                  kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Prix coûtant…

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je répare aussi quand j'en suis capable (connecteur câble alim épilateur, boutons machine à laver, pion pour porte individuelle sur batterie de BàL collective…).
        Mais là j'avais franchement l'impression que le dépanneur se foutait de moi avec ce tarif, pour un morceau de plastique moulé avec un axe métallique et la lame au bout, faut pas exagérer. J'ai stocké le bloc moteur de l'ancien… servira si l'autre lâche ou bien dans un bricolage quelconque.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Prix coûtant…

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est un gros problème de la production industrielle. Produire est moins cher que réparer. Ceci notamment car on ne compte absolument pas les frais liés à la pollution du matériel jeté, on fait comme ci ça ne comptait pas.

      Même si on le comptait c'est pas sur que ça suffirait. Le mode industriel fait que produire en série est moins cher que réparer (qui est dans la plupart des cas spécifique).

      Mais si on comptait les frais du "jeter", au moins on chercherai à ce que ça ne tombe pas en panne, où que les éléments soient plus modulaires (ce qui a un coût, mais qui pourrait devenir rentable).

      • [^] # Re: Prix coûtant…

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Là ce n'est pas un problème de production vs réparation: la pièce bloc lames qui se clipse sur le bloc moteur est produite de façon industrielle (*). Par contre la société intermédiaire qui revend les pièces détachées se fait une bonne marge.

        (*) En mode réparation on avait prolongé la pièce cassée quelques années… mais ça a fini par lâcher complètement, il fallait la changer.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Prix coûtant…

      Posté par . Évalué à 9.

      Si c'est prix coûtant pour les dépanneurs … qui ensuite appliquent des marges trop importantes, c'est pas la peine.

      C'est pas un problème de marges, c'est un problème de masse vs cas par cas. Par tous les aspects qu'on peut considérer, fabriquer un produit neuf est très souvent moins coûteux que de réparer un produit en panne. Sur du petit électroménager, rien que le diagnostic de la panne peut être plus coûteux que le produit. Il faut ensuite commander la pièce, se la faire livrer, la remplacer, tester le machin, et prier pour que l'appareil fonctionne suffisamment longtemps pour amortir la réparation.

      Le dépanneur, il faut bien qu'il vive. Il a des salaires à payer, des frais fixes, de la paperasserie, éventuellement du stock à gérer. La seule chose éventuellement qu'il pourrait faire à pas cher, c'est de la réparation "bricolage" : un truc à souder, par exemple. S'il faut remplacer une pièce, entre le diagnostic, la commande, le traitement du dossier, la réception de la pièce détachée, le démontage, etc., les heures de main d'œuvre vont défiler à grande vitesse. Je ne suis même pas certain que ça soit écologiquement rentable, si le dépanneur doit se déplacer, avec la livraison de la pièce et tout…

      Mais bon, le problème n'est pas nouveau. Ce n'est pas la main d'œuvre qui est trop chère, c'est la production, le transport, et la distribution du matériel neuf qui ne l'est pas assez. Tu prends n'importe quel appareil électroménager, si tu commandais toi-même les matières premières pour la fabrication, tu payerais déja plus cher que le machin monté et livré chez toi.

      • [^] # Re: Prix coûtant…

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Cf ma réponse ci-dessus: le réparateur c'était moi (élément de plastique cassé, c'est pas dur à voir), je voulais juste commander la pièce de rechange… hors de prix.
        Je comprend que la société qui est intermédiaire ait des frais, mais pas à ce niveau.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: Prix coûtant…

          Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 26/09/16 à 17:13.

          Ce que je ne comprends pas, c'est comment tu peux connaitre le prix à laquelle la société intermédiaire achète la pièce? Elle est certes produite de manière industrielle, mais si ça se trouve, le modèle concerné ne se fait plus depuis des années. Il a donc fallu la produite ou la reproduire, l'emballer spécifiquement au lieu de la monter sur l'appareil, ce qui peut représenter un coût important (pour le coût du stock, il faut bien sûr y intégrer le coût de toutes les pièces produites et stockées qui ne seront jamais vendues). Il faut ensuite que ton intermédiaire la commande, que la pièce soit expédiée, qu'elle soit réceptionnée, que l'intermédiaire te la réexpédie. À ton avis, combien ça peut bien prendre à un manutentionnaire d'aller chercher une pièce bien précise dans un énorme entrepôt de stockage, de l'emballer et d'imprimer l'adresse de l'intermédiaire sur l'emballage? 15 minutes? Pour l'intermédiaire, de réceptionner la pièce, et soit de te l'envoyer par la Poste, soit de t'accueillir au guichet, d'aller chercher la pièce dans la réserve, de t'encaisser? 15 minutes aussi? Du coup, tu te retrouves avec 30 min de main d'œuvre (allez, même 20 minutes pour être gentil), plus un ou deux envois par la Poste. À mon avis, tu retrouves largement 15 à 20€ de frais, sans même compter les marges! C'est déja la moitié du prix de ton appareil ; tu ajoutes le prix de production et de stockage, les marges du vendeur et de l'intermédiaire, et paf tu as explosé le prix de ton mixer.

          On achète parfois des trucs à des prix tellement bas qu'ils deviennent juste économiquement irréparables, et ce, même si la pièce était gratuite.

  • # Pub sans engagement?

    Posté par (page perso) . Évalué à -5. Dernière modification le 26/09/16 à 13:21.

    "durant une dizaine d'années"

    C'est vachement pas précis.
    9 ça passe? et 8 années?
    Et si il n'y a plus la pièce car trop vendue / plus fabriquée / pas imprimable / site de stockage a brulé?
    Et si la main d’œuvre coûte le prix de la machine, quel est l'engagement sur le prix de la main d’œuvre?

    Si ils ne s'engagent pas par écrit (avec par exemple "10 ans à partir de la date de fabrication qu'on affiche avant la vente, on vous paye une machine neuve équivalente si la pièce n'est plus fournissable"), la promesse n'engage que l'acheteur et pas du tout SEB (pour qui ça fait de la pub à moindre frais, car vous êtes les supports).

    Bref : "SEB s'engage", OK mais à quoi exactement? Il est où l'engagement (écrit et opposable dans 9 ans pour la liste hors le 3% sur lesquels ont risque de tomber)? Et pourquoi pas une garantie 5 ans incluse partout donc dans le prix affiché si on y croit à sa qualité?

    • [^] # Re: Pub sans engagement?

      Posté par . Évalué à 5.

      Ce qui serait pas mal, c'est qu'ils fournissent les fichiers permettant la réimpression 3D des pièces qui peuvent l'être.

    • [^] # Re: Pub sans engagement?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 26/09/16 à 13:30.

      Je pense que tu as largement passé plus de temps à écrire un commentaire pour râler qu'à rechercher l'info que tu demandes.

      Méthodologie : je vais sur le site institutionnel de Seb, je regarde les communiqués de presse, je clique sur le document. (je n'ai pas de lien avec Seb).

      Le communiqué http://www.groupeseb.com/fr/content/le-groupe-seb-annonce-de-nouveaux-engagements-en-mati%C3%A8re-d%E2%80%99innovation-durable?views=6 et la pièce jointe http://www.groupeseb.com/fr/system/files/dp_connect_day_2016.pdf

      « l’extension de sa politique de réparabilité à l’ensemble de ses marques et dans tous les pays »
      « En 2008, il a ainsi reconverti une de ses anciennes usines, située à Faucogney-et-la-Mer (Franche-Comté) en centre névralgique pour sa politique de réparabilité. Ce site, qui dispose entre autres d’un entrepôt de stockage de 15 000 m2, est dédié à la conservation de près de 5,7 millions de pièces de rechange, représentant 40 000 références. Plus de la moitié doivent permettre de répondre aux besoins de réparation, dans les années à venir, de produits dont la fabrication serait arrêtée. Ce site expédie chaque jour près de 1 500 colis dans 60 pays, vers son réseau de 6 500 réparateurs professionnels agréés. Ces derniers, régulièrement formés et contrôlés, peuvent à tout moment dépanner une défaillance qui surviendrait sur un appareil au-delà de la période de garantie. »
      « Depuis mai 2016, les premières réparations ont lieu avec des pièces détachées imprimées à la demande. »
      « 97% des appareils du Groupe sont réparables. »
      « En 2016, ce sont près de 500 000 produits qui devraient être réparés en France : 1/3 sous garantie et 2/3 au-delà des 2 ans de garantie »
      « aucune pièce ne doit dépasser 50% du produit neuf et la plupart d’entre elles sont mêmes vendues à prix coûtant »
      « affichera progressivement à partir de septembre 2016, la mention "Produit 10 ans réparable" sur les emballages de tous
      les produits concernés.
       »

      Moins de 5 min pour écrire ce commentaire.

      • [^] # Re: Pub sans engagement?

        Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 26/09/16 à 13:37.

        Je pense que tu as largement passé plus de temps à écrire un commentaire pour râler qu'à rechercher l'info que tu demandes.

        Euh… Je n'ai toujours pas l'information (exemple : 10 ans à partir de quelle date? fabrication ou date, il peut y avoir une sacré différence; l'emballage c'est sympa mais sur un site web je ne le vois pas, liste quelque part? je n'arrive pas à trouver dans le bla bla marketing ce qu'il se passe si ils n'ont plus la pièce dans 9 ans)

        Moins de 5 min pour écrire ce commentaire.

        Mais tu n'as pas pu fournir l'information… Pas compris ce que tu veux dire (tu m'as juste ressorti le discours publicitaire, pas le contrat, et justement ma critique est que ça ressemble à de la pub dans laquelle tu t'investis gratos qu'un engagement clair; bon après ça semble suffire que de promettre, donc SEB a sans doute bien fait! comme les vendeur de produit vaisselle qui lavent toujours mieux que l'autre)

        • [^] # Re: Pub sans engagement?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          OK, je t'enverrais une facture pour le coût exorbitant du requêtage sur un moteur de recherche :)

          http://www.seb.fr/content/reparabilite-seb.htm
          « A conserver pendant 10 ans en moyenne après l’achat, toutes les pièces détachées techniques de ses produits commercialisés depuis 2012 * » avec pour l'astérisque « 86 % des produits Seb commercialisés en 2014 en France et Belgique étaient totalement réparables et 14% au moins partiellement (Seb considère un produit comme partiellement réparable si une ou deux pièces éventuellement nécessaires à une réparation sont soit indisponibles soit d’un coût supérieur à 50% du produit) »

          et un article d'octobre 2015 si tu veux http://www.lefigaro.fr/conso/2015/10/14/05007-20151014ARTFIG00018-seb-et-rowenta-s-engagent-a-fabriquer-des-appareils-reparables.php ou une vidéo de juin 2015 https://www.youtube.com/watch?v=KmssWrzmM8E

          ou encore http://www.rowenta.fr/reparabilite-des-produits

          « Rowenta s’engage à conserver pendant 10 ans en moyenne après l’achat toutes les pièces détachées techniques de la quasi-totalité des produits commercialisés depuis 2012 *. » avec pour l'astérisque « 98 % des produits Rowenta commercialisés en 2015 en Europe sont réparables (dont 24 % à l’exception d’au maximum une ou deux pièces indisponibles à un coût « raisonnable » permettant la réparation) »

          et probablement sur d'autres sites des marques du groupe Seb

          • [^] # Re: Pub sans engagement?

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            J'ai sans doute du mal à me faire comprendre.
            "après l’achat", OK, c'est bon, an temps pour moi. "10 ans en moyenne" euh… Donc je ne sais pas, une moyenne ça peut faire 18 ans pour le truc à côté et 2 pour mon produit (et comme par hasard je vais tomber sur le truc à 2 ans), comment je sais?. Tu ne m'as pas dit ce qui arrive si ils n'ont plus la pièce et pas imprimable 3D.
            On en revient que je ne sais pas jusqu'à quand j'ai la "réparabilité" promise.

            Disons que ce qui est pratique avec les moyennes, c'est qu'on n'a aucun engagement réel avec l'acheteur individuel, ça évite bien des tracas (genre devoir réellement remplir son engagement).

            Bref : prenons un exemple puisque tu penses que faire une recherche sur le net suffit, peux-tu me dire jusqu'à quand (année, je passe sur le jour et mois) je pourrai faire réparer l'écran LCD cassé de http://www.seb.fr/four/delice-xl.htm?famille=42-16 (j'ai pris au pif) que j'achète aujourd’hui? Pas en moyenne bateau pour faire dans le marketing, mais bien la date jusqu'à laquelle je suis sûr de pouvoir faire réparer ("réparable").

            Parce que pour le moment, je vois surtout un "réparable enfin tant que ça nous arrange sinon tu l'a dans le cul comme pour les autres marques qui n'ont rien promis" et je dépend de facteurs très externes (moyenne, choix de SEB de produire ou pas).

            • [^] # Re: Pub sans engagement?

              Posté par . Évalué à 3.

              Je comprends le "en moyenne" de maniere differente. Je le comprends comme la moyenne des acheteurs. Supposons qu'un produit ait ete vendu a 1000 exemplaires de 2016 a 2020. Seb s'engage a ce que la moyenne des acheteurs aient 10 ans de reparabilite, donc si le 500eme four a ete vendu en 2018, cela donnera 2028 en guise de date de fin.

              Apres c'est peut etre moi qui comprend de travers.

              • [^] # Re: Pub sans engagement?

                Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                Seb s'engage a ce que la moyenne des acheteurs aient 10 ans de reparabilite,

                Même dans ce cas la on se retrouve baisé si on est dans le mauvais endroit de la moyenne.
                Perso "réparable 10 ans", j'attends à ce que tout le monde ai toutes les pièces (exactement comme quand la loi dit "garanti 2 ans", ce n'est pas "en moyenne" qu'on fait une garantie), sinon c'est juste du marketing avec optimisation pour pas que ça coûte pour celui qui promet.

                • [^] # Re: Pub sans engagement?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Perso "réparable 10 ans", j'attends à ce que tout le monde ai toutes les pièces (exactement comme quand la loi dit "garanti 2 ans", ce n'est pas "en moyenne" qu'on fait une garantie), sinon c'est juste du marketing avec optimisation pour pas que ça coûte pour celui qui promet.

                  En fait c'est ça qu'ils devraient faire plutôt, une extension de la garantie légale. Ce serait plus claire et honnête, quitte à le facturer un peu.

                  Après je suis très étonné que la garantie légale plafonne à deux ans quelque soit l'appareil en question. Si pour l'électronique je peux comprendre qu'une extension ne soit pas encore très pertinente, pour l'électroménager cela ferait sens d'aller plus loin.

                  • [^] # Re: Pub sans engagement?

                    Posté par (page perso) . Évalué à -4. Dernière modification le 26/09/16 à 15:31.

                    En fait c'est ça qu'ils devraient faire plutôt, une extension de la garantie légale.

                    Perso, c'est la seule chose qui compte pour moi car c'est un engagement du vendeur. Tout le reste c'est du marketing pour te vendre du rêve.
                    "Réparable 10 ans", c'est cool tu peux vendre de manière positive un produit qui casse tous les ans par design (tu vends les pièces "à prix coûtant" enfin bon une petit marge et hop c'est rentable sans que ça se voit, tout bénéf).

                    Le pire est que ça a l'air de plaire d'acheter un produit qui peut casser "mais on s'en fout on peut dépenser de l'argent tous les ans pour la pièce qui casse".

                    Edit : grillé, exactement ça, on trouve positif l'idée que quelque chose casse, c'est comme trouver super de soigner une blessure plutôt que d'éviter la blessure.

                    Après je suis très étonné que la garantie légale plafonne à deux ans quelque soit l'appareil en question.

                    ça évite à SEB et autres d'engager réellement de l'argent en conséquence "au cas où", bref d'assumer réellement. Ici si un truc va mal ce n'est pas grave (la moyenne est la!).

                    • [^] # Re: Pub sans engagement?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      ça évite à SEB et autres d'engager réellement de l'argent en conséquence "au cas où", bref d'assumer réellement. Ici si un truc va mal ce n'est pas grave (la moyenne est la!).

                      Je parlais plutôt du point de vue de la loi, actuellement la durée est la même quelque soit le produit ce qui est selon moi une erreur car on peut s'attendre que l'électroménager puisse tenir au bas mot 5-10 ans assez facilement par exemple tout en faisant sens de le remplacer ou de le réparer à leur charge durant cette période.

            • [^] # Re: Pub sans engagement?

              Posté par . Évalué à 2.

              Je pense que c'est difficile pour eux de s'engager en dur par rapport à une date d'achat puisqu'un fabriquant ne peut pas contrôler la date de vente de produit. Un magasin peut vendre un truc en destockage des années après la fin de production.

              Se baser sur la date de production serait plus logique mais les obligerait à la mentionner sur le carton pour éviter que le consommateur ne se sente floué.

              Résumé : ça les arrange bien de rester flou sur ce point.

              • [^] # Re: Pub sans engagement?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Ce n’est pas non plus terrible la date de production sur le carton. Tu peux te retrouver avec du matos fabriqué un an avant qui est vendu en ayant traîné dans des stocks quelque part alors qu’il est toujours en production. Le consommateur peut se sentir floué alors qu’il n’y a aucune raison. Le seul truc que je vois, c’est une mention sur le site web qui peut être mise à jour en fonction de la durée de fabrication du modèle (par exemple, ils annoncent 10 ans aujourd’hui, si dans un an ils font toujours ce modèle, ils mettent à jour le site web pour annoncer 10 ans dans un an).

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Pub sans engagement?

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour la même raison que l'on trouve pas de Dyson à Darty, Boulanger… Ils boycottent les marques avec des garanties 5 ans qui les empêche de vendre des extensions de garantie. Donc ça serait se priver d'un réseau de distribution.

  • # seb c'était bien

    Posté par . Évalué à 2.

    Encore une annonce limite greenwashing. C'est facile de les reconnaitre: au lieu de s'attaquer aux causes des problemes, les entreprises nous vendent un moyen de traiter les conséquences (des pansement quoi sur des traumatismes craniens quoi…).

    Ils feraient déjà mieux de commencer à arréter de fabriquer de la m…. faite pour s'autodétruire. Leur business est basé sur le démodage et le remplacement constant d'un objet par un autre, plus les pannes programmées avec des éléments faibles placés aux bons endroits. Maintenant, pour éviter qu'on jette et qu'on achéte chez le concurrent, ils veulent nous rendre captif avec leur pseudo réparation à prix coutant.

    "Pour Seb, la réparabilité est un gage de qualité"… tout est dit. La qualité c'est quand ça fonctionne et pendant longtempts, pas quand c'est réparable.

    Donc non, ce n'est pas une très belle initiative, c'est du pur marketing (qui coute rien puisqu'il est repris gratuiement par tous les journaux qui en parlent).

    Je vous laisse, je dois aller programmer des logiciels qui tombent en panne tous les 6 mois, avec possibilité de payer pour les réparer. Ce sera bien sûr au consommateur de faire la preuve que je fais de l'obsolescence programmée contre mon armée d'avocats (https://fr.wikipedia.org/wiki/Obsolescence_programm%C3%A9e#L.C3.A9gislation). Moi aussi j'ai une entreprise responsable qui produit de la qualité!

    • [^] # Re: seb c'était bien

      Posté par . Évalué à 3.

      On est d'accord attendons de voir ce que cela donne dans les faits et si ce n'est pas un simple effet d'annonce qui débouche sur pas grand chose.

      En attendant l'argument marketing reste tout à fait valable car malheureusement lors de l'achat la fiabilité pour ce type de produits est, hors exceptions, une inconnue dans le sens où il est impossible de savoir quel produit va tomber en panne. Vu que les références changent en permanence dans l'électroménager et qu'une "maladie" sur un même modèle peut être liée à une période de production en étant introduite ou corrigée suite, par exemple, à un changement de fournisseur l'argument qu'au moins tu pourras peut être y faire quelque chose si un problème survient est bon et il faut le reconnaître parfaitement dans l'air du temps.

      Coup de génie marketing ou réelle volonté de l'entreprise l'avenir nous le dira.

    • [^] # Re: seb c'était bien

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      le démodage ce n'est pas de l'obsolescence programmée, c'est juste le consommateur qui est en cause.

  • # La vraie question

    Posté par . Évalué à 2.

    Pourquoi cette commune de Franche-Comté s'appelle quelquechose-et-la-Mer? C'est louche…

    • [^] # Re: La vraie question

      Posté par . Évalué à 8.

      Si l'on suppose que le "mer" de Faucogney-et-la-mer a la même origine que le "mer" de Gerardmer, commune distante d'une cinquantaine de bornes et dont la toponymie est décrite ici : Gérardmer, le "mer" pourrais venir du patois Franc-Comtois "moué" qui désigne un domaine, une ferme avec des champs. Donc rapporté a Faucogney-et-la-mer, cela pourrait venir du nom d'une famille latine "Falconius" (voir le site de la commune ) et désignerais donc le Domaine de Falconius.

      C'est marrant la toponymie. Personne ne se doute en lisant Trouville que son origine viens du viking Thor-ulfr (de Thor, le dieu et ulfr, le loup) auquel on a ajouté "villa" qui signifie domaine en latin. Comme quoi avoir un nom qui se la pète, c'est pas éternel.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: La vraie question

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 28/09/16 à 15:11.

        C'est intéressant comme analyse. Je ne connaissais pas la toponymie, mais après la lecture des liens de ton message, je propose l'interprétation alternative suivante.

        D'après le site de la commune, l'origine du nom viendrait bien du nom d'une famille latine « Falconius » et du suffixe « -acum ». D'après Wikipdéia, ce suffixe d'origine celtique aurait donné les noms de villes se terminant en « -ey » dans la région Franche-Comté, par exemple. Et il aurait, de part sa signification originelle, une fonction localisante. Ainsi Faucogney pourrait déjà signifier : « le lieu où vivait les Falconius ».

        Ensuite, à la section sur la toponymie de Gerardmer on peut lire ceci :

        mô(r) ou mer a le sens générique de « lac, étendue d'eau » et est sans doute d'origine germanique, de même l'ordre déterminant-déterminé (Gerard-mer) reflète une influence syntaxique du germanique.

        Et comme la ville de Faucogney-et-la-Mer fait partie de la communauté de communes des 1000 étangs, il se peut bien que le « et-la-Mer » fasse référence à ces étendues d'eau, et non au domaine où vivait les Falconius (ce fait étant déjà signifié dans le nom Faucogney).

        Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

        • [^] # Re: La vraie question

          Posté par . Évalué à 0.

          Sinon il ne faut pas regarder dans l'origine de Gérardmer qui n'a rien à voir. Mais plutôt de Longemer et Retournemer. Il me semble que c'est en partie l'association du nom du village et d'un lieu dit. Wikipedia n'est pas très bon sur les communes qui ont fusionnées mais il me semble qu'à l'origine il y avait deux localités Faucogney, et La Mer.

  • # Cet industriel sent qu'il a l'impression 3D aux fesses

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    La mise à disposition de pièces détachées dans de meilleures conditions que par le passé est une bonne chose, c'est sûr. Mais je n'y vois guère de philanthropie : SEB a compris que l'impression 3D va bouleverser son modèle, et qu'il fallait se dépêcher de proposer un modèle de réparabilité dans lequel le fabricant a encore son rôle à jouer. Sans quoi à terme on se passera totalement de lui.

    Ce qu'il faut craindre maintenant, ce sont les tentatives des industriels installés pour interdire les physibles permettant d'imprimer facilement des pièces détachées. On verra si SEB prend de l'avance dans ce nouveau combat d'arrière-garde…

    Intendant, donc méchant, mais libre !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.