Journal Facebook détruit-il internet?

29
21
juin
2012

Bon, ici j'imagine que vous êtes tous déjà sensibilisé. Mais libération a publié un super article qui vulgarise les aspects décentralisés/ouverts d'internet. Il est aussi expliqué en quoi Facebook, Google et Apple sont en train de tout casser.

Je me dis que ca peut être utile pour expliquer a vos amis (et à Ploum ;-) ) pourquoi facebook vous fait vomir.

  • # Oui, c'est triste.

    Posté par . Évalué à 10.

    Tout les jours, dans « là bas si j'y suis » j'entend : "Rejoignez nous sur notre compte Facebook…" WTF ?!

    La tyrannie de la majorité, qui détruit l'internet de tout le monde simplement parce que c'est cool.

    Please do not feed the trolls

    • [^] # Re: Oui, c'est triste.

      Posté par . Évalué à 10.

      Autant je peux comprendre qu'un particulier ou une petite association considère sa page facebook comme son "site" avec ses articles et ses vidéos, etc… tout comme c'était à la mode avec skyblog…
      Autant je trouve ca simplement désolant et pitoyable qu'une quelconque grosse société avec noms de domaine déjà réservés, site déjà déployé et des moyens informatiques inciter les gens à s'informer, échanger ou participer à des jeux sur un site tiers comme facebook… C'est vraiment pitoyable…

      • [^] # Re: Oui, c'est triste.

        Posté par . Évalué à 10.

        Bha le problème c'est que pour le moment y'a pas mieux pour maximiser sa visibilité. Tu peux faire le site web que tu veux, tu n'arriveras jamais à l'audience d'une pauvre page facebook, et surtout tu sera dans un modèle pull plutôt qu'en push. Personne ne dit non à un média où autant de gens sont prêt à donner leur accord pour se faire pousser des informations.

        C'est peut être triste, mais c'est très rationnel.

        • [^] # Re: Oui, c'est triste.

          Posté par . Évalué à 1.

          Ça je peux le comprendre, et ça semble legitme qu'ils ne passent pas à coté de facebook et autres.

          En résumé, je comprends qu'ils captent et entretiennent un public sur facebook. Par contre, ce que j'arrive pas à comprendre, c'est pourquoi ils redirigent leurs visiteurs normaux vers facebook.

          • [^] # Re: Oui, c'est triste.

            Posté par . Évalué à 3.

            Par contre, ce que j'arrive pas à comprendre, c'est pourquoi ils redirigent leurs visiteurs normaux vers facebook.

            Tu avais la réponse dans: […] et surtout tu sera dans un modèle pull plutôt qu'en push. Personne ne dit non à un média où autant de gens sont prêt à donner leur accord pour se faire pousser des informations.

            Envois ton public vers coca-cola.com et il visitera le lien une fois et basta tu l'as perdu. Envois le vers facebook/coca-cola, ils vont s'abonner et tu pourras pousser ce que veux vers ces gens.

            On peut penser que le RSS sert à ca, mais la pratique et les outils en ont décidé autrement.

            • [^] # Re: Oui, c'est triste.

              Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 22/06/12 à 17:58.

              Je n'ai jamais utilisé facebook et consorts, c'est peut être pour cela que je ne comprends pas

              Dans ce cas je ne comprends pas ce que tu veux dire par push. Les utilisateurs vont bien sur la page du site sur facebook non ? Il s'agit d'une action de la part des utilisateurs finaux, non ? Cela reste du pull, du pull sur facebook, peut-être, mais toujours du pull.

            • [^] # Re: Oui, c'est triste.

              Posté par . Évalué à 2.

              Mais non, c'est bien mieux que ça:
              le RSS, c'est anodin, voire anonyme.
              Je me désabonne d'un flux RSS, et alors? Tout le monde s'en fout!

              Par contre, sur FB, tu ne bloques pas inconsidérément "les gens". De là à te dire que "je les laisse, ils m'ont rien fait de mal après tout" dans ta liste de contact.

              Et comme beaucoup utilisent FB comme portail pour Internet, c'est une formule magique:
              Tu peux spammer un grand nombre de cibles "vraies" et ils vont presque te dire merci!!

    • [^] # Re: Oui, c'est triste.

      Posté par . Évalué à 2.

      Tout les jours, dans « là bas si j'y suis » j'entend : "Rejoignez nous sur notre compte Facebook…" WTF ?!

      Plains-toi, c'est une publicité gratuite qui a été spécifiquement interdite par le CSA dans sa décision du 27 mai 2011. Un article qui résume avec des liens vers les sources pertinentes à la fin : http://www.e-juristes.org/decision-du-csa-sur-le-renvoi-des-medias-aux-pages-des-reseaux-sociaux/

  • # Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

    Posté par . Évalué à 8.

    J'aime bien cet article car c'est un bon papier de sensibilisation à envoyer à quelqu'un qui n'est pas encore initié. Quitte à le pousser à réfléchir de lui-même après et à exercer son libre arbitre.

    Par contre, de là à dire qu'Apple ou Facebook vont « détruire » Internet, il y a encore de la marge. Microsoft avait essayé de faire la même chose dans le courant des années 1990 et on a vu ce que ça a donné. Je pense que pour qu'il y ait une vraie hégémonie comparable à Windows sur le segments des systèmes d'exploitation, il aurait fallu dès le départ, il y a au moins quinze ans.

    Par contre, plus encore que les boutons « j'aime » mouchards, ce sont surtout les logins centralisés qu'il faut combattre. Et on voit de plus en plus de « login on facebook » ou « login on Twitter ».

    PS : Ok, vendredi, c'est dans 1h44. On ne m'en voudra pas d'être un peu en avance.

    • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Par contre, plus encore que les boutons « j'aime » mouchards, ce sont surtout les logins centralisés qu'il faut combattre. Et on voit de plus en plus de « login on facebook » ou « login on Twitter ».

      Si ça utilise OAuth/OpenID, je trouve ça plutôt bien. Ca veut dire que je peux aussi installer mon propre serveur et m'authentifier avec sur les sites qui supportent ces technologies.
      Après bien sûr, je pense que ces sites forcent un "widget" facebook et que du coup ça enlève tout l'intérêt.

    • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Il ne faut pas combattre le concept de l'authentification centralisée.

      Imaginons une personne lambda, nommons la Mr. X.

      • Mr X a un compte sur amazon, car il aime bien acheter du matériel informatique
      • Mr X s'intéresse à la lecture, il a un compte sur le site de la fnac
      • Mr X est féru d'informatique, il a un compte sur Developpez.com
      • Mr X s'intéresse à Linux, il a un compte sur LinuxFR
      • Mr X est … il a un compte sur …

      Dans mon exemple, on a déjà 4 identifiants différents. Pour peu que l'on s'intéresse à pas mal de chose, le nombre d'identifiant peut très vite augmenter. Déjà que la mémoire d'un être humain est relativement limité (à cause du gavage quotidien d'information pas nécessairement utile), il faudrait qu'il se souvienne de tout ces identifiants ?

      Non, OpenID existe pour ca !

      • Soit tu place ta confiance en une entreprise, ou une personne (qui héberge un serveur OpenID)
      • Soit tu fait de l'auto-hébergement

      Ainsi, tu centralise tes identifiants, et tes profils sous un seul identifiant que tu utilise sur chaque service que tu utilise.

      Le principe d'authentification centralisée n'est pas contraire au principe décentralisé d'internet.

      • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

        Posté par . Évalué à 4.

        Et quand tu te fais pwné ton identifiant, le mec a open bar sur tous les sites compatibles. Oui oui, c'est clairement génial l'authentification centralisée. (et c'est pas le seul argument contre)

        Déjà que la mémoire d'un être humain est relativement limitée

        La mémoire n'est pas limitée, c'est la façon de la faire travailler qui détermine les limites. Et pour cette question des identifiants/mots de passe il me semble qu'il y a plétore d'alternatives allant du trousseau sécurisé à l'identification par échange de clés.

        • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

          Posté par . Évalué à 6.

          La mémoire n'est pas limitée, c'est la façon de la faire travailler qui détermine les limites.

          Pipeau. Pour se souvenir de plus de 100 couples login/mot de passe robustes t'as intérêt à te lever tôt pour la faire travailler.

          Et pour cette question des identifiants/mots de passe il me semble qu'il y a plétore d'alternatives allant du trousseau sécurisé à l'identification par échange de clés.

          Et le jour ou tu te fais trouer ton navigateur c'est open bar sur tout les sites…

          • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

            Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 22/06/12 à 10:26.

            100 couples mot de passe / login, les doigts dans le nez. La solution n'est peut être pas dans un apprentissage par coeur du couple, mais plus d'un algo de tête qui met le site, le login et le mot de passe en relation.

            Et pour le trousseau, j'avais plus des softs comme Keepass en tête. La centralisation, qu'elle soit locale (dans le navigateur comme tu l'évoques) ou distante pose les mêmes problèmes, compromettre un maillon de la chaine suffit à tout compromettre.

            • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              100 couples mot de passe / login, les doigts dans le nez.

              Ce n'est pas le cas de tout le monde.
              T’intéresser à ton propre cas peut te plaire, mais ne parlons-nous pas de cas général?

              Ici, tu démontre juste que l'utilisateur normal ne t’intéresse pas, tu ne cherches même pas à le comprendre.

              Non, 100 couples mot de passe / login n'est pas acceptable pour Mr tout le monde.

              • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

                Posté par . Évalué à 2.

                Non ça c'était pour continuer de rebondir sur l'histoire des limites de la mémoire.

                Pour le problème évoqué, il me semble que mon message apporte une vraie réponse aussi…

                • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Keepass? Je ne vois pas comment il interagit avec les sites. Si pour remplir le login/pass, je dois ouvrir un autre logiciel, taper mon pass, puis copier le login/pass sur le site, ce n'est clairement pas une solution viable (complexité).

                  • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    KeePassX a une fonction « perform autotype » : une fois que le curseur est dans le champ login de la page, tu lance KeePassX, sélectionne l'entrée, tape CTRL+V et le logiciel colle le login + TAB (passe au champ mot de passe) + le mot de passe.
                    C'est souvent plus rapide pour moi de me logger comme ça (j'ouvre KeePassX avec un raccourcis global) qu'en tapant le login + un mot de passe suffisamment sérieux.

                    • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      tu confirmes donc le problème : trop compliqué (relit toutes les manoeuvres que tu fais) par rapport à un login Facebook (par exemple : comme je suis déjà connecté à ce SSO, un clic et c'est parti, 10x plus simple).

                      On a bien un problème de complexité.

                      • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Super compliqué en effet :

                        Une frappe clavier pour le lancer, sélectionner le couple bon d'identifiants, un raccourci pour se connecter.

                        Si il y a débat sur la complexité séparant 2 frappes claviers et 1 clic d'un unique clic on est dans de beaux draps… :-)

          • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

            Posté par . Évalué à 0.

            aucun probleme on prend un mot de passe robuste et on rajoute un truc pour chaque site

        • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

          Posté par . Évalué à 9.

          de toute facon avec le systeme actuel, quand tu te fais powned ton identifiant, le mec a open bar sur tous les sites ou tu es incrit car 99% des internautes utilisent le meme mot de passe partout…

          Sauf que avec OpenId t'es pas obligé de t'identifier avec un identifiant/mdp. Il existe plein d'autre méthodes d'authentification, genre confirmation par SMS ou jabber…

        • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

          Posté par . Évalué à 3.

          Oui oui, c'est clairement génial l'authentification centralisée. (et c'est pas le seul argument contre)

          Ce n'est même pas vraiment un argument. Par contre, les gars de Mozilla sont récemment arrivés avec un argument contre OpenID (et non contre l'authentification centralisée) : il "appelle à la maison" à chaque connexion - c'est même le principe de base. Ce qui n'est pas forcément grave quand le fournisseur OpenID est proche (autohébergement, copain qui s'y connaît), mais peut être aussi mauvais que les solutions actuelles dès lors qu'on délègue son identité à un "gros" (ce qui, soit dit en passant est une mauvaise idée à tous égards).

          Leur BrowserID prétend éviter ça.

          • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Leur BrowserID prétend éviter ça.

            Bon, j'ai jeté un oeil par curiosité, mais j'ai un problème, toujours avec ce genre de choses : ensuite, quand j'ai fait ma connexion avec mon adresse eamil, quand je veux changer d'adresse email, comment je fait pour garder mes comptes partout? D'habitude, ben je change d'adresse mail sur le site (LinuxFr compris), et voila.

            Testé avec https://browserid.org/ (qui est basique de chez basique, je peux juste changer de mot de passe, aucune donnée autre possible, quel intérêt? L'interêt d'OpenID est que je remplis plein d’autres choses comme ma nationalité, mon age, mon adresse postale etc…) et http://myfavoritebeer.org/ (leur site démo, pas que j’aime la bière!), et impossible de retrouver ma bière favorite à partir d'une autre adresse mail. Et je n'aime pas me rendre dépendant de mon adresse mail que je ne pourrais pas changer dans le futur…

            BrowserID est trop jeune pour moi? Suis-je le seul à trouver bloquant de changer une dépendance (OpenID, Facebook…) pour une autre dépendance? J'ai l'impression qu'avec le login Facebook, je suis plus libre (Facebook n'est qu'un conteneur vide, je change d'adresse mail quand je veux et donc j'ai mon indépendance, étonnant que BrowserID me parait plus enfermant que Facebook non?)

            • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

              Posté par . Évalué à 2.

              J'ai l'impression que tu te fais des nœuds au cerveau pour rien.

              J'ai l'impression qu'avec le login Facebook, je suis plus libre (Facebook n'est qu'un conteneur vide, je change d'adresse mail quand je veux

              Je ne parle pas pour browserid que je ne connais pas. Mais là tu t'oblige à garder ton compte facebook tu ne peux pas en changer. Rien ne t'empêche de créer une adresse email que tu ne te sert que pour l'authentification, tu peux même faire plus fort et acheter un nom de domaine (une dizaine d'euros par an) et l'utiliser avec gmail, jusqu'à ce que tu en ai marre et que tu passe à un autre sans changer d'adresse email (dont tu ne te sert que pour l'authentification si ça peut te faire plaisir).

              J'ai l'impression que ça t'embête de garder une adresse email valide chez quelqu'un mais que ça ne te gêne pas du tout de garder ton compte facebook valide et je ne vois pas pourquoi ?

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                J'ai l'impression que ça t'embête de garder une adresse email valide chez quelqu'un mais que ça ne te gêne pas du tout de garder ton compte facebook valide et je ne vois pas pourquoi ?

                Je ne vois pas comment je "m'embête" : dans les deux cas, un simple login/pass à inscrire. Rien d'autre. Ca n'embête que toi, pas les gens "normaux".

                De ce que je comprend, Facebook.com est l'équivalent de browserid.org : un intermédiaire. Ce n'est pas mon login (mon adresse email, je la rentre dans l'encart). La différence est que l'adresse mail que j'utilise est mon identité de connexion. Et celle-la, désolé, je veux pouvoir la changer sans perdre de données, pas en être dépendant. Mais pas non plus utiliser une autre adresse email (bidon) que je garderai pour ça (je veux utiliser mon adresse email classique, sinon c'est inutile d'avoir un BrowserID, autant utiliser un login aléatoire dur chaque site)

                Ca ne m’embête pas d'avoir un intermédiaire, ça m’embête que l'adresse email que je fournis au site qui m’intéresse ne soit pas mon adresse actualisée. Avec Facebook.com (ou Paypal.com aussi), je peux changer mon login comme je veux, tous les sites se mettent à jour avec mon adresse email actualisée et tous les mails arrivent à cette adresse, c'est génial. Une solution qui ne me permet pas de changer mon login est mauvaise (de mon point de vue). Tant que BrowserId ne me permettra pas de changer mon login (mon adresse email) en gardant mes données, ce sera moins bien que facebook.com

                Si on veut se battre contre Facebook, il faudrait au minimum proposer les mêmes fonctionnalités vis à vis du login. Avec BrowserID, je peux actuellement changer mon password, et c'est tout. Pas de changement de login (inacceptable), pas de stockage de données persos (utilité amoindrie). Il y a du boulot pour inciter les utilisateurs (manque de fonctionnalités) et les développeurs (manque de données) à l'utiliser.

                Et ici, tu démontre un problème : on ne cherche pas à comprendre le besoin de l'utilisateur potentiel, on lui dit "si, ça marche bien, c'est ton besoin qui est pourri, fait une démarche compliquée et ça ira". Non, ça n'ira pas, je ne ferai pas la démarche compliquée. Désolé, mais en attendant, je serai plus libre avec facebook.com qu'avec BrowserID, et tes arguments de liberté se prendront un gros point d'interrogation pour pas mal de monde autre que moi (j'ai plus de chances de changer d'adresse dans ma vie que Facebook qui mourra et abandonnera le système, et si c'est le cas les sites s'adapterons sans me laisser tomber)

      • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Non, OpenID existe pour ca !

        Ou http://devnewton.bci.im/projects/passgrid !

        http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Le principe d'authentification centralisée n'est pas contraire au principe décentralisé d'internet.

        Oui, c'est meme une erreur que font beacoup de personnes :

        • Internet, le reseau, est decentralise : pas de logique au coeur du reseau, celle-ci se fait aux extremites
        • Le web, les reseaux sociaux, OpenID, c'est des applications, et donc de la logique; elle a lieu aux extremites. Si une extremite decide de s'accaparer tous les echanges qui lui ressemblent de pres ou de loin, c'est le probleme de l'extremite. Internet ne fait que ballader les paquets, sans coordination "interne" au reseau.
      • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 22/06/12 à 19:15.

        Déjà que la mémoire d'un être humain est relativement limité (à cause du gavage quotidien d'information pas nécessairement utile), il faudrait qu'il se souvienne de tout ces identifiants ?

        Mais pourquoi tu cherches à te rappeler de tes identifiants ? T'as pas un logiciel pour faire ça (gnome-keyring, kdewallet, ton navigateur, etc.) ? Perso je ne retiens que les identifiants de ma banque. Pour les sites anodins comme linuxfr c'est login/mot de passe à usage unique et pré-remplissage dans le navigateur. Ça suppose qu'on ne me vole pas mon disque dur mais c'est pour moi un risque acceptable (et je pourrais chiffrer /home pour augmenter la sécurité).

    • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Par contre, de là à dire qu'Apple ou Facebook vont « détruire » Internet, il y a encore de la marge. Microsoft avait essayé de faire la même chose dans le courant des années 1990 et on a vu ce que ça a donné. Je pense que pour qu'il y ait une vraie hégémonie comparable à Windows sur le segments des systèmes d'exploitation, il aurait fallu dès le départ, il y a au moins quinze ans.

      D'après moi, on n'en est pas très loin. Il y aura toujours des channels IRC obscurs, des geeks barbus qui communiquent entre eux par mail et XMPP, mais pour parler avec l'autre partie de la population il faudra (il faut déjà?) un compte facebook.

      Je trouve l'image de "radioamateur du net" de Morgan Delahaye-Prat très pertinente.

      • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

        Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 22/06/12 à 02:16.

        Je trouve l'image de "radioamateur du net" de Morgan Delahaye-Prat très pertinente.
        
        

        A priori, je trouve qu'il y a un parallèle. Maintenant, on est pas encore dans cette proportion , et l'on a pas perdu la bataille. Il nous faut péréniser l'acquis dans l'économique. C'est pour cela que je pense que l'économie du libre est une des places stratégique à développer.

      • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il y aura toujours des channels IRC obscurs, des geeks barbus qui communiquent entre eux par mail et XMPP, mais pour parler avec l'autre partie de la population il faudra (il faut déjà?) un compte facebook.

        Pourquoi chercher à communiquer avec des gens qui n’ont rien d’intéressant à raconter ? :P

      • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

        Posté par . Évalué à 1.

        D'après moi, on n'en est pas très loin. Il y aura toujours des channels IRC obscurs, des geeks barbus qui communiquent entre eux par mail et XMPP, mais pour parler avec l'autre partie de la population il faudra (il faut déjà?) un compte facebook.

        Voilà. Autrement dit, on est dans la même situation qu'aux débuts d'Internet : des amateurs éclairés utilisent Internet. Par ailleurs, la population utilise massivement le Minitel. Il se trouve (fortuitement) que les deux réseaux utilisent maintenant le protocole IP.

        Est-ce que c'est si grave que ça, tant qu'Internet continue à exister ?

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Par ailleurs, la population utilise massivement le Minitel.

          Prendre les gens pour des cons n'est pas forcément des plus utiles. Faudrait arrêter de se la péter avec "moi, j'utilise le vrai Internet", on passera peut-être pour moins autiste.

          Non, Facebook et compagnie, ce n'est pas le Minitel. C'est une utilisation d'Internet qui ne te plait peut-être pas, mais les gens vivront cet Internet très bien sans toi.

          • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Non, Facebook et compagnie, ce n'est pas le Minitel.

            il y a des rfc ou équivalent pour facebook ?

          • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

            Posté par . Évalué à 7.

            Non, Facebook et compagnie, ce n'est pas le Minitel.

            C'est une image qui illustre bien le type d'usage que représentent des services comme Facebook : connexion depuis des terminaux passifs (qui ne stockent pas de données, ni de code), vers un serveur qui centralise le service et met en rapport les gens. Par opposition avec la conception d'Internet, où chaque machine a la possibilité d'être client et serveur. Le fait que la plupart des utilisateurs ne se rendent pas compte que leur accès soit NATé démontre que leur usage est plus proche de celui du Minitel, que celui d'Internet. En mettant à part tout jugement de valeur, je pense qu'on peut maintenir ce constat technique.

            C'est une utilisation d'Internet qui ne te plait peut-être pas, mais les gens vivront cet Internet très bien sans toi.

            Et réciproquement, c'était l'objet de mon post. Je tends à te rejoindre sur la nécessité de prendre de la distance sur la tentation de "moraliser" autrui et de vouloir le rallier à notre usage. Je m'amuse bien avec mon serveur mail auto-hébergé, je m'amuse bien en postant des liens torrents (dont j'héberge le tracker :P) sur des salons IRC hébergés sur la machine personnelle d'un abonné FDN (si, si, y'en a un qui l'a fait), je n'aimerais pas qu'un utilisateur de Facebook vienne me dire que ce que je fais est mauvais ou inutile, ergo je me retiens de leur prendre la tête.

            "T'es sur Facebook ?
            - Non.
            - Ok. T'utilises quoi ?
            - IRC, Jabber, les mails..
            - connais pas, connais pas, bof."

            Bon, ben tant pis, si la discussion en reste là on ne communiquera pas, sans qu'il soit nécessaire de dire "c'est la faute de X ou Y".

            Ceci dit, d'un point de vue technique, ça ne m'empêche pas de penser que Facebook, "c'est du Minitel", oui.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

              Posté par . Évalué à 4.

              • IRC, Jabber, les mails..
              • connais pas, connais pas, bof.

              Ça c'est un fantasme de libriste. Les mails sont connu, peut être pas utilisé pour discuter entre amis, mais ils sont connu et utilisé. Hier à la fête de la musique, j'ai un ami qui a fait un petit film, quelqu'un que nous ne connaissions pas lui a demandé s'il pouvait avoir la vidéo et le premier moyen de communication qui a était proposé par cet inconnu c'est le mail. Il avait moins de 25 ans, c'est peut être pas représentatif des plus jeunes au collèges et lycées, mais même ces derniers se doivent de connaître le mail. Déjà ça fait parti du B2I, mais en plus c'est comme ça qu'ils communiqueront et qu'ils voient leurs parent communiquer en entreprise.

              Avant de voir le comportement que tu décris il faudra attendre encore quelques générations.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Wow. O_o

            Prendre les gens pour des cons n'est pas forcément des plus utiles. Faudrait arrêter de se la péter avec "moi, j'utilise le vrai Internet", on passera peut-être pour moins autiste.

            En lisant ça j'imagine Zenitram qui va sur Facebook pour troller avec les gens normaux et leur dire :

            "Prendre les geeks pour des autistes n'est pas forcément des plus utiles. Faudrait arrêter de se la péter avec "moi, j'utilise le réseau à la mode Facebook", on passera peut-être pour moins cons."

            Zenitram, je t'adore. Surtout le vendredi. :)

        • [^] # Re: Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          les deux réseaux utilisent maintenant le protocole IP.
          Est-ce que c'est si grave que ça, tant qu'Internet continue à exister ?

          • le mail, irc, xmpp, talk, mailing-list, pour communiquer
          • blog, galerie, nntp, pour publier
          • serveur ftp, rsync, bittorrent, pour échanger
          • profit !

          robertix inside :) mais sur des ports différents de 80 ou 443 !

  • # Bel article…

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je l'ai partagé sur Facebook.

  • # Les gens

    Posté par . Évalué à -2.

    Les gens ne savent déjà pas faire une page "internet"… En quoi est-ce que facebook détruirait l'internet ? C'est des conneries tout ça. Ramener "internet" à facebook est un peu réducteur.

    • [^] # Re: Les gens

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Déjà ramener internet au web… c'est réducteur, alors à facebook c'est un gag

      • [^] # Re: Les gens

        Posté par . Évalué à 10.

        Ça dépend si tu utilises « Internet » ou « Internet by Orange », « Internet by Albanel », etc.

  • # Mais, mais, mais, que vois-je ?

    Posté par . Évalué à 10.

    libération a publié un super article […]. Facebook, Google et Apple sont en train de […] casser [internet].

    Et, bien entendu, la première chose que je me suis empressé de vérifier : il y a un bouton "[f] Envoyer" en bas de l´article …

    Damned …

    Hop,
    Moi.

    • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      "coucou! on critique un système auquel on participe" :D

      • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Tu verras dans ta vie que tu es amené à participer à beaucoup de systèmes que tu critiques néanmoins.

      • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je suis très critique envers les App Store, mais je passe par eux. Je ne vois pas trop le problème :
        - J'ai besoin de thunes pour payer mon loyer, et utiliser le Mac App Store m'en apporte, c'est con mais c'est comme ça. Comme on m'a dit, "un développeur mort n'est pas d'une grande utilité"
        - Je trouve que c'est pourri (Apple a des conditions des plus pourries). Ce n'est pas parce que je dois participer que je ne garde pas mon sens critique.

        Pareil pour Facebook, Twitter, les produits de mon entreprise que je n'utilise pas (j'y bosse, ça me plait, oui, ça ne veut pas dire que le produit final me plait!)… Il y a ce qu'on pense, et il y a ce qu'on doit faire pour trouver des gens, il y a ce qu'on fait, il y a ce qu'on aime.

        Bref, faudrait arrêter de penser que le monde binaire "tu ne peux moralement critiquer que ce que tu n'utilises pas". au contraire même : difficile de critiquer ce que tu n'utilises pas, car tout bêtement tu ne connais pas bien et donc ta critique n'est pas objective, à base seulement de "on dit". Pourquoi est-ce "bizarre" de critique un système auquel on participe? Faut-il obligatoire tout aimer dans le système pour l'utiliser? Cette condition est écrite où?

        • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Bref, faudrait arrêter de penser que le monde binaire

          Il manque un système de fortune de commentaire. Parce qu'une telle citation de Zenitram, ça vaut le coup de s'en souvenir.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Si tu prêtais plus attention à mes commentaires, tu verrais que je réagis souvent contre les gens qui balancent un truc "moi je suis pour x, les autres sont des nuls" (ça marche en technique, en politique…), bref ce monde binaire "parfait si c'était appliqué" que les gens aiment pour ce simplifier la réflexion.

        • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

          Posté par . Évalué à 7.

          J'ai besoin de thunes pour payer mon loyer, et utiliser le Mac App Store m'en apporte, c'est con mais c'est comme ça.

          C'est marrant ton double discours.

          D'un côté tu critique les Grecs, seuls responsables de la crise qui n'ont qu'à prendre leur responsabilité, élire de meilleurs politiques, payer mieux leurs impôts etc. En niant tout effet vain et démotivant du fait d'être dans la minorité.

          De l'autre tu participes à un système que tu critiques. Tu ne prends pas tes responsabilité. Et si la majorité des développeurs est comme toi, alors tous participent à quelque chose qu'ils critiquent alors qu'ils pourraient tout faire changer s'ils était un poil coordonnés et responsables.

          Zenitram, tu es non seulement méprisant (avec les grecs notamment, mais pas que), mais en plus lâche et paternalistes (faites ce que je dis, pas ce que je fais).

          Le FN est un parti d'extrême droite

          • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Tu ne prends pas tes responsabilité.

            J'avoue que je ne vois pas du tout le rapport.
            Maintenant, pour critiquer, il ne faut pas utiliser. Hum. Bizarre bizarre.

            alors qu'ils pourraient tout faire changer s'ils était un poil coordonnés et responsables.

            Je n'y crois pas une seule seconde. Prouve-le.
            Merde, la vraie vie.

            (faites ce que je dis, pas ce que je fais).

            Ah… J'ai dit de ne pas aller sur Facebook? non, au contraire.
            Hum. N'importe quoi. Oui, je méprise, si tu veux.

            • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

              Posté par . Évalué à 4.

              J'avoue que je ne vois pas du tout le rapport.
              Maintenant, pour critiquer, il ne faut pas utiliser. Hum. Bizarre bizarre.

              Critiquer d'un côté et de l'autre favoriser ce qu'on critique, c'est au mieux pas très pertinent au pire un peu hypocrite.

              alors qu'ils pourraient tout faire changer s'ils était un poil coordonnés et responsables.
              Je n'y crois pas une seule seconde. Prouve-le.

              Ben c'est simple. Apple fait des thunes parces qu'il y a de trucs sur l'app store. Moins de trucs sur l'app store = moins de thunes pour apple.

              Et si Apple ne gagne plus de thunes, les gens d'Apple vont peut être écouter un peu plus les revendications des gens qui leur permettent de gagner leur vie.

              Mais là, le moindre dev un peu hippster veut pouvoir mettre "compatible iPhone" sur son site pour séduire le badau en mal de rayonnement social. Du coup, ça se bouscule au portillon, Apple est assis sur un tas de gens qui lui fournissent des applis qu'ils contrôlent intégralement et sur lesquelles ils font des bénéfices dingues. C'est la poule aux œufs d'or pour eux. Aucune raison de changer de politique. Tant que ça marche.

              Merde, la vraie vie.

              Oui, la vraie vie, celle dans laquelle on assume ses actes. Au lieu de dire « ça s'rai mieux si c'était autrement, ma bonne dame, mais il faut bien payer le loyer, comprenez ? »

              Ah… J'ai dit de ne pas aller sur Facebook? non, au contraire.

              Non, tu as dit que l'app store, c'est pas bien, mais bon, le monde c'est pas binaire, il ne faut pas voir tout en noir et blanc. Du coup, c'est légitime que tu y contribue, sans que ça ne te pose de problème moral.

              Normal quoi.

              Le FN est un parti d'extrême droite

              • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Encore une fois : propose moi mieux. Merde, plus personne.
                Du coup, je prend le "moins pire" (oui, ça marche aussi pour les élections). Je reste critique, mais je suis conscient qu'il n'y a pas mieux.

                désolé, mais je considère que c'est mieux que de ne pas y être du tout. Je regarde le pour et le contre, et choisi (facile de choisir en fait : tu ne proposes rien d'utile).

                Trop facile d'accuser les autres du problème, sans proposer quelque chose de mieux qui répondrait au problème (tiens, cette phrase marche pour les élections comme pour Facebook, Apple…)

                Ce qui est rigolo, c'est qu'on est accusé de "traîtrise" si on fait remarquer juste qu'on sait rester critique sur ce qu'on utilise. Non, je ne me passerai pas d'utiliser, car c'est le mieux que j'ai. Mais utiliser le mieux n’empêche pas d'être critique, ne t'en déplaise. Ca ne m’empêche pas non plus de me foutre de la gueule de ceux qui critiquent cette position sans absolument rien apporter pour proposer mieux.

                Comme pour les élections, ce n'est pas en boudant dans son coin "oh les méchants" que le monde changera. On retrouve la même façon de raisonner, avec les mêmes résultats. Super.

                • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Trop facile d'accuser les autres du problème, sans proposer quelque chose de mieux qui répondrait au problème (tiens, cette phrase marche pour les élections comme pour Facebook, Apple…)

                  Comment ça proposer mieux ? Tu ne veux pas que je gères ta vie non plus ? Que je trouve la solution à tous tes problèmes.

                  Moi, je prends mes responsabilités.

                  Tous mes choix ne sont pas rationnels au niveau de l'individu :
                  * je n’achète presque plus au supermarché
                  * je n'achète presque plus de la nourriture qui est : bio ET (local OU commerce équitable) ET de saison. Par ailleurs je suis inscrit à une AMAP.
                  * je n'ai pas souhaité prendre en charge une équipe d'adminsys 7 personnes, parce que ça m'aurais forcé à faire du Word toute la journée et ça m'aurais fait récupérer une "équipe" Windows de 2.5 personnes.
                  * J'ai refusé des offres d'emplois pour de multiples raisons (Windows, ou java, ou …)
                  * J'ai un budget annuel (variable selon les années) que je dispatche entre plusieurs associations (libristes, humanistes, scientifiques, etc.).
                  * Mon électricité est fournie par Enercoop et pas par EDF.
                  * Je ne jette presque rien, la majorité des choses dont je me débarrasse se retrouve sur des sites de dons (c'est vraiment exceptionnel quand je revend des trucs).

                  Je pourrais continuer longtemps.

                  Si mon but c'était de faire de la thune, je n'aurais fait aucun de ces choix. Tous me pénalisent financièrement.

                  Mais je pense que tout ça c'est meilleur pour la société.

                  Tu as fait un choix. Ce choix est bon pour Apple. Toi le chantre du libéralisme, tu devrais avoir le courage de l'assumer.

                  Et ce n'est pas en dénonçant (grave) Apple sur linuxfr (grand repère de fans de la pomme, on le sait) que ça va changer grand chose.

                  Si tu n'es pas content de ta situation, à toi de la faire changer. Pas à moi de résoudre tes problèmes.

                  Le FN est un parti d'extrême droite

                  • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Pas à moi de résoudre tes problèmes.

                    De quel problème tu parles? J'ai réagi à la base au fait qu'on trouve bizarre qu'on puisse critiquer un truc qu'on utilise. Non, ce n'est as bizarre, utiliser n'interdit pas de critiquer.

                    Je critique, mais j'ai résolu mon problème (j'utilise ce qu'on me propose). Par contre, ça a l'air de déranger d'autres personnes qui trouvent ça horrible, et la je leur sors ce que tu dis : pas à moi de résoudre votre problème, si vous pensez que ça ne va pas proposez mieux. En attendant, arrêter de vous plaindre des gens qui utilisent, vous ne proposez rien de mieux et donc ils utilisent ce qui existe, normal. Si vous voulez, vous, que ça change, bougez-vous les fesses. Les autres ne voient aucun intérêt à ne pas utiliser ce qui existe (Facebook et compagnie), au contraire.

                    • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

                      Posté par . Évalué à 7.

                      Moi ce que je trouve fort, c'est que tu dis que les grecs sont dans le caca par leur votes aux élections, sans savoir si ils pouvaient effectivement choisir mieux.
                      La seule optique qui pourrait appuyer de tel propos serait de dire au citoyen grec pas content de porter sa propre voix aux élections (en gros faire soi même). Mais quand ça s'applique à toi tu dis qu'il n'y a pas mieux. Assume, et propose mieux!

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                alors qu'ils pourraient tout faire changer s'ils était un poil coordonnés et responsables.
                Je n'y crois pas une seule seconde. Prouve-le.

                Ben c'est simple. Apple fait des thunes parces qu'il y a de trucs sur l'app store. Moins de trucs sur l'app store = moins de thunes pour apple.

                Et si Apple ne gagne plus de thunes, les gens d'Apple vont peut être écouter un peu plus les revendications des gens qui leur permettent de gagner leur vie.

                Tu pars du principe que Apple sera impacté par le manque d'argent avant le développeur qui vend via l'AppStore. C'est une hypothèse, d'une part ; et c'est une hypothèse probablement fausse d'autre part (Apple a une certaine trésorerie, Apple peut se "reposer" sur un marché américain, par exemple, si le marché français est morose, etc, etc. Toi, "petit développeur indépendant", faut que tu casses la croûte tous les matins et tous les soirs, voire même le midi si tu es gourmand).

            • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Maintenant, pour critiquer, il ne faut pas utiliser. Hum. Bizarre bizarre.

              Tu peux "utiliser", "critiquer", "arrêter d'utiliser".

              Pour lui être responsable c'est ne pas/plus participer au système, si tout le monde émet des critiques mais personne ne les suis alors ces critiques n'ont aucuns intéréts.

              • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Pour lui être responsable c'est ne pas/plus participer au système,

                Effectivement, avec cette définition, on ne risque pas de se comprendre :).

                si tout le monde émet des critiques mais personne ne les suis alors ces critiques n'ont aucuns intéréts.

                Le problème est : comment faire mieux. On en revient à la politique : c'est pas top, mais on ne sait pas faire mieux, on doit vivre avec et se taper les gens qui veulent tout changer mais n'ont pas de solution réellement viable.

                Je critique, mais je suis très conscient qu'aujourd'hui, je ne sais pas faire mieux. Les critiques n'ont pas forcément aucun intérêt, on analyse. Le jour où on trouve mieux, c'est un bon point de départ que d'avoir analysé. Comme en politique, ce n'est pas parce qu'on a voté pour le "moins pire" qu'on ne peux pas le critiquer pour faire mieux (et bouder sans utiliser, comme s'abstenir, ne changera rien du tout).

          • [^] # Re: Mais, mais, mais, que vois-je ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Et si la majorité des développeurs est comme toi, alors tous participent à quelque chose qu'ils critiquent

            C'est la que tu te trompes : les développeurs qui critiquent Apple, la plupart ne passent pas par lui. Les pragmatiques comme Zenitram sont rares. La majorité de ceux qui utilisent le Apple Store sont bien contents de ce que fait Apple.

  • # Morceaux choisis

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 22/06/12 à 01:17.

    Alors il y a des trucs vraiment géniaux dans cet article :

    En réalité, ce «bouton», c’est un petit bout de Facebook qui enregistre votre visite lorsque vous chargez la page, que vous cliquiez dessus ou non, et que vous ayez un compte Facebook ou non !

    Et quand on voit la quantité de sondes javascript qui trainent sur certains sites, y'a de quoi flipper du futur du web.

    Le modèle que pousse Facebook (et d’autres mastodontes tels Apple ou Google), c’est l’installation d’intermédiaires intéressés et non neutres entre les créateurs de contenus et les internautes

    Mais je suis hélas super pessimiste pour me dire qu'entre l'internet que j'ai connu à la grosse moitié des années 90 et celui de ce début de décénie, la masse préfèrera ce dernier et s'en fiche totalement de toutes ces problématiques. On va devenir des sortes de radio-amateurs du net à faire des trucs qui, pour la plupart des gens, n'auront aucun sens.

    • [^] # Re: Morceaux choisis

      Posté par . Évalué à 6.

      la masse préfèrera ce dernier

      Ah cette masse de gens idiots qui se suivent betement les uns les autres… Et nous bien entendu faisons partie d'une sorte d'elite qui a le recul suffisant pour poser un jugement. Le fait est que cette masse ne nous a pas attendu pour embrasser ces nouveaux moyens de communication, et reduire Facebook et autres a un repere d'adolescents egocentriques et voyeurs est tout de meme tres caricatural. Les reseaux sociaux, c'est legerement plus que cela.

      PS: qwerty

      • [^] # Re: Morceaux choisis

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 22/06/12 à 02:35.

        Très franchement, je ne pense pas que la question soit la condamnation de l'utilisateur lambda. Ce serait plutot de savoir :

        1. pourquoi le libre n'a-t-il pas su anticiper ce mouvement ?
        2. comment retourner la situation ?
        • [^] # Re: Morceaux choisis

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          pourquoi le libre n'a-t-il pas su anticiper ce mouvement ?

          Parce que l'existant (serveur web, moteur de blog) fonctionnait déjà très bien, et on ne voyait pas d'un bon oeil le fait de mettre toutes ses données personnelles sur une plate-forme privée centralisée ?

          comment retourner la situation ?

          En attendant que la mode passe ? En continuant à ne pas utiliser ces plate-formes et à dire pourquoi ?

          • [^] # Re: Morceaux choisis

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 22/06/12 à 07:40.

            Parce que l'existant (serveur web, moteur de blog) fonctionnait déjà très bien, et on ne voyait pas d'un bon oeil le fait de mettre toutes ses données personnelles sur une plate-forme privée centralisée ?
            
            

            Je parlais de l'anticipation des réseaux sociaux, non de son architecture centralisé.

            En attendant que la mode passe ? En continuant à ne pas utiliser ces plate-formes et à dire pourquoi ?
            
            

            C'est moins une mode, que des plate-formes comme tu le soulignes, et dès lors des systèmes (médiatiques). En tant que telle je ne vois pas la raison qui pourrait pousser une majorité de ces utilisateurs à vouloir soudainement arréter l'usage de ces systèmes (c'est à dire à vouloir changer de chemise qui ne serait plus à la mode-)

            • [^] # Re: Morceaux choisis

              Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 22/06/12 à 10:12.

              Pour la non anticipation moi je vois bien;

              Entre myspace, yahoo groups, mailing lists, page perso (avec les rings permettant de naviguer entre différents site de 'même' affinités)… Bref des trucs qui existaient avant (et continue d'exister), une grande partie des pages persos incluaient une page de lien.

              Je ne parlerai pas non plus de deviant art (à tiens si ) qui date des années 2000, ou de livejournal (1999), ou plus vieux encore FFNet (1998) La nouveauté de facebook c'est d'ouvrir un espace pour ceux qui n'avaient rien a dire, écrire ou dessiner et qu'il fallait qu'il le fasse savoir.

              L'autre point de facebook, c'est qu'il incite les gens à utiliser leur vrais noms/prénoms alors que dans les précédents ont préférait utiliser des pseudos, et ça nous libristes généralement soucieux du pseudonimat, était totalement inconcevable.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Morceaux choisis

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Je ne parlerai pas non plus de deviant art (à tiens si )

                toi, tu es aussi un adepte de la prétérition sans vouloir le dire (ah, si :D)

              • [^] # Re: Morceaux choisis

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Je ne parlerai pas non plus de deviant art (à tiens si ) qui date des années 2000, ou de livejournal (1999), ou plus vieux encore FFNet (1998) La nouveauté de facebook c'est d'ouvrir un espace pour ceux qui n'avaient rien a dire, écrire ou dessiner et qu'il fallait qu'il le fasse savoir.

                Ca m'a tout l'air de furieusement coller à la vie en chair et en os. Et heureusement que les gens qui n'ont rien à dire, écrire ou dessiner ont non seulement le droit de le faire, et le droit de le faire savoir. Ca fait aussi partie du grand principe de Liberté.

                L'autre point de facebook, c'est qu'il incite les gens à utiliser leur vrais noms/prénoms alors que dans les précédents ont préférait utiliser des pseudos, et ça nous libristes généralement soucieux du pseudonimat, était totalement inconcevable.

                Sur le point de l'anonymat, j'adhère.

                Sur le point "ces services-là existaient déjà avant", c'est le principe même des nouveaux services : tu inventes rarement quelque chose de totalement nouveau. Comme on me le disait durant ma formation à la création/gestion d'entreprise : si tu as une super idée, tu peux être quasiment certain que quelqu'un l'a déjà eue avant.

                Enfin, le fait de laisser la parole sur facebook, "même aux gens qui n'ont rien à dire", là où Facebook marque des points sévèrement par rapport aux autres services, c'est parce que :
                - en tant que source d'information tu peux tout partager d'une manière centralisée (dans le sens tu vas à UN endroit et tu partages tout : planning, photos, commentaires, etc)
                - en tant que récepteur d'information tu peux tout recevoir d'une manière centralisée (dans le sens tu vas à UN endroit pour trouver les photos de Bernard, les états d'âmes de Céline, l'organisation du week-end en Ardèche, les photos du mariage de Gégé, etc, etc).

                Ce qui attire les gens c'est la centralisation. Pas la centralisation technique - ça ils s'en carrent, mais la centralisation des réponses à LEURS attentes.

                • [^] # Re: Morceaux choisis

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                  Enfin, le fait de laisser la parole sur facebook, "même aux gens qui n'ont rien à dire", là où Facebook marque des points sévèrement par rapport aux autres services, c'est parce que :
                  - en tant que source d'information tu peux tout partager d'une manière centralisée (dans le sens tu vas à UN endroit et tu partages tout : planning, photos, commentaires, etc)
                  - en tant que récepteur d'information tu peux tout recevoir d'une manière centralisée (dans le sens tu vas à UN endroit pour trouver les photos de Bernard, les états d'âmes de Céline, l'organisation du week-end en Ardèche, les photos du mariage de Gégé, etc, etc).

                  Ce qui attire les gens c'est la centralisation. Pas la centralisation technique - ça ils s'en carrent, mais la centralisation des réponses à LEURS attentes.

                  C'est un point pertinent, qui pourrait s'appliquer au web en général. L'utilisateur lambda fait tout par le web parce qu'il trouve ça plus pratique. Il ouvre un navigateur, et hop, il va lire un truc sur un blog. Quand il trouve le blog intéressant, il s'abonne aux flux RSS, avec un truc genre Google Reader, passe de ses flux RSS au reste de sa navigation à coups de clics et d'onglets. Quand il a envie de répondre, il reste dans son navigateur, dépose un commentaire, toujours via le web. Si il veut envoyer un mail à l'auteur, il va cliquer sur le lien "mailto:" et se retrouver sur son interface GMail, avec toutes ses conversations électroniques. L'auteur lui enverra une réponse avec un lien dedans, il n'aura qu'à cliquer dessus et hop, il se retrouvera sur la page voulue, laquelle contiendra une vidéo embarquée avec du Flash ou du HTML5, il lira la vidéo sans quitter son navigateur ni faire appel à une application standalone.
                  Facebook, c'est encore plus simple, tu peux faire tout ça avec un seul onglet. En fait les onglets sont dans le site. Tout est à portée de clic dans une seule et même fenêtre. Pour le non-geek, c'est le summum du confort.

                  L'usage normal du net est à l'opposé de ça. L'usage normal du net, c'est une application pour un protocole, un protocole pour un usage. Quand on clique sur un lien "mailto:", c'est un client mail de bureau qui doit s'ouvrir. Le tout en ralentissant l'ordinateur, en ouvrant une nouvelle fenêtre, en gênant l'utilisateur. Le non-geek va trouver cela très inconfortable. Pour le reste, idem, l'idéal, c'est une appli pour un usage : une pour naviguer, une pour discuter en public, une pour discuter en privé, une pour discuter instantanément, une pour faire ses courses, une pour gérer ses comptes, une pour éditer des documents à plusieurs, une pour visualiser ses photos, une pour regarder des vidéos, etc.

                  Simplement, si je parle d'une vidéo sur mon blog ou dans un fil de discussion, que je dis : "trouvez-la ici" et que je donne ensuite un lien "ftp:", "e2dk:" ou "magnet:", l'utilisateur lambda va râler. Du genre : "Tu fais chier, tu m'obliges à ouvrir un logiciel pour télécharger la vidéo, un autre pour la lire, alors que j'ai déjà 30 onglets d'ouverts, que mes logiciels mettent des plombes à se lancer et qu'ils me poppent-up à la figure au moment où je m'y attends le moins, tu peux pas mettre l'"embedded player" de Youtruc plutôt ?".

                  Maintenant il ne faut pas croire que le problème est irrésoluble. En informatique, on peut toujours à trouver des solutions aux problèmes sans être obligé de tout casser les règles qu'on avait définies avant. Quand on veut que les gens utilisent une application pour un usage plutôt qu'une fenêtre de browser dans laquelle il y a tout, en fait on cherche tout simplement à faire revenir le bureau où il était avant. Dans l'OS, et pas dans le browser.
                  Et ça c'est le boulot des développeurs d'environnements de bureau : faire en sorte que les applis soient suffisamment bien intégrées entre elles pour qu'on ne ressente pas d'inconfort si on tente d'avoir les mêmes usages sur le bureau que dans un browser.
                  Que par exemple, quand je clique sur un item dans mon aggrégateur, ça ne m'ouvre pas un énième profil Firefox, mais plutôt que ça ouvre un nouvel onglet dans un profil de navigateur que j'aurais préalablement dédié à la consultation de mes flux RSS.
                  Que quand je tombe sur un lien "mailto:" je sois capable de faire un clic droit dessus, d'ajouter l'adresse à l'un de mes carnet d'adresses, de choisir la boite mail avec laquelle je vais envoyer mon mail, et que cela fasse apparaître une fenêtre d'édition de mail right now, pas au bout de vingts secondes le temps que Thunderbird se lance et affiche toute ma boîte mail que je n'ai pas l'intention de lire maintenant.
                  Que je sois en mesure de passer mon curseur sur n'importe quel lien que je rencontre dans n'importe quelle fenêtre de n'importe quel logiciel de mon bureau (y compris client mail, client jabber, fenêtres "About"…) et voir une bulle dans le coin en bas à gauche qui me dit sur quelle URL je clique. Pourquoi pour savoir à l'avance vers quoi me pointe une tinyurl je dois installer une extension firefox pour quand c'est sur le web, une extension pidgin pour quand c'est sur jabber, une extension de mon client IRC pour quand c'est sur IRC, etc..? Pourquoi pas une seule extension pour mon bureau ? Bref, ce qu'il faudrait, c'est remettre dans le bureau tout ce qui se fait pour des raisons idiotes dans le navigateur.

                  Ce qu'il faut, ce sont des Integrated Desktop Environment. Ce sont des bureaux confortables à utiliser, et respectueux des principes de base sur lesquels le Net et les ordinateurs personnels ont été conçus. Pas des trucs pompés sur les bureaux de chez Krosoft ou Apple : on peut apporter du confort d'utilisation sans se sentir obligé de prendre l'utilisateur pour un imbécile, il faut juste lui donner les outils qu'il attend, c'est tout.
                  En passant on tient là une occasion unique de rendre crédible le Linux Desktop : si il y a bien un truc qui est présent en abondance dans le libre, ce sont les Desktop Environments. En ça on a un avantage énorme sur Apple et MS : on n'est pas bloqués par des décisionnaires qui doivent se demander si tel truc est bon pour l'utilisateur le client, on essaye, on expérimente, on forke, on teste, et on conserve le meilleur. Encore faudrait-il qu'on arrête de sortir un énième projet de desktop révolutionnaire où on aura simplement recopié les bêtises de ceux pour qui la bêtise se vend bien. L'utilisateur veut un bureau confortable, pas un bureau bourré de jolis effets spéciaux à destination du marché des tablettes tactiles 12 pouces dotées d'un quad core avec six gigas de RAM.
                  C'est ça qui donnera son identité à Linux, c'est ça qui fera qu'un utilisateur dira "avec Linux, je peux faire tel truc que je ne peux pas faire avec Windows ou MacOS". Parce qu'un bureau, c'est la partie émergée de l'iceberg qu'est l'OS, il est indispensable d'avoir des bureaux qui fassent leur boulot et qui le fassent bien.

                  (Note : actuellement il y a des environnement intégrés qui marchent bien, notamment pour tout ce qui est en ligne de commande. TTY + Tmux + framebuffer ou les consoles graphiques avec des gestionnaires de fenêtre "tiling", c'est pas mal. Weboob qui me permet de chercher une vidéo sur Youtube et la lance avec MPlayer, c'est un vrai bonheur : une application pour chercher, une application pour lire la vidéo. C'est fluide, c'est rapide. Maintenant, ce qu'il faudrait, c'est un truc qui lance videoob quand je clique sur un lien "http://youtube.com/watch?v=" quel que soit le logiciel (ne me parlez pas d'extension firefox). Ou bien un truc, qui, quand j'affiche une page contenant une vidéo embarquée, la passe à grake, qui passe ensuite le relais à cclive et à gcap. Quoi qu'il en soit, on voit bien que les environnements les mieux intégrés sont ceux des geeks : il faudrait faire la même chose que les environnements CLI mais en graphique, avec des clics et des mouseover à la place des commandes et des raccourcis clavier, tout en conservant la cohérence dans le rôle des applications, leur intégration et le confort qui en découle.)

                  (Encore une note : Les temps de latence de logiciels, je sais bien qu'on ne les réduit pas à coup de poudre verte. Mais je reste persuadé que le libre peut mieux faire de ce côté-là, dans l'absolu, mais aussi par rapport à ses concurrents. Ce qui nous amène à une nouvelle question : et si le futur "Libre Desktop" qui fera un tabac, conquerra le marché, débarrassera le monde du méchant Windoze et fera repousser les cheveux et revenir l'être aimé n'était pas GNU/Linux, mais Haiku ?)

                  • [^] # Re: Morceaux choisis

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Beau plaidoyer, avec lequel je suis globalement d'accord. Mais tu oublies un avantage du tout web sur le tout desktop: tes applications (GMail, Picasa, etc…) sont accessibles depuis n'importe quel PC (en vacances au cyber café, chez tes amis, etc…), et peu importe l'OS. C'est utile, ça dépanne.

                    • [^] # Re: Morceaux choisis

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      tes applications (GMail, Picasa, etc…) sont accessibles depuis n'importe quel PC (en vacances au cyber café, chez tes amis, etc…)

                      Là c'est un problème d'éducation, pas de logiciels. Si l'utilisateur n'a aucun scrupule à utiliser l'ordinateur de quelqu'un d'autre pour accéder à ses propres données, le problème se situe chez l'utilisateur.

                      De plus, je pense que ça n'a rien à voir avec le web. Les gens qui se connectent à leur compte GMail ou Facebook sur le PC de quelqu'un d'autre se connectent tout aussi bien à leur compte Skype (ou même MSN, avant qu'il ne soit remplacé par Facebook) par le même biais.

                      • [^] # Re: Morceaux choisis

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Là c'est un problème d'éducation, pas de logiciels. Si l'utilisateur n'a aucun scrupule à utiliser l'ordinateur de quelqu'un d'autre pour accéder à ses propres données, le problème se situe chez l'utilisateur.

                        Le fait d'avoir besoin d'accéder à ses données depuis l'ordinateur de quelqu'un d'autre, c'est pas un problème d'éducation mais un problème de pragmatisme. Si je pars 2 mois en voyage et que je dois me trimbaler un PC portable avec une clé 3G et un abonnement roaming pour envoyer des news de temps en temps à ma famille et éventuellement leur montrer quelques photos, bah je préfère largement me connecter sur Facebook et partager mes photos de cette manière.

                        Par ailleurs, les logiciels installés sur le PC d'un cybercafé ou d'un ami ne sont pas forcément ceux que je souhaite utiliser, donc bon…

                        Autant le tout web je suis contre, autant le "0 web et tout chez moi sécurisé de la mort qui tue avec mes applis à moi" je trouve que c'est un extrémisme qui va à l'encontre du pragmatisme.

                        • [^] # Re: Morceaux choisis

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Si je pars 2 mois en voyage et que je dois me trimbaler un PC portable avec une clé 3G et un abonnement roaming pour envoyer des news de temps en temps à ma famille et éventuellement leur montrer quelques photos, bah je préfère largement me connecter sur Facebook et partager mes photos de cette manière.

                          Je ne comprends pas… À part le cas du cybercafé totalement dépourvu de Wifi et connexion ethernet publique, je ne vois pas dans quel cas de figure tu devrais utiliser une clé 3G pour accéder à tes mails avec le client mail de ton choix. Tant que tu peux connecter ton portable à un Internet suffisamment neutre pour qu'il soit utilisable, où est le problème ?

                          Par ailleurs, les logiciels installés sur le PC d'un cybercafé ou d'un ami ne sont pas forcément ceux que je souhaite utiliser, donc bon…

                          Ce n'est qu'à moitié vrai, puisque le navigateur web installé sur le PC d'un cybercafé ou d'un ami, le logiciel exécuté à l'intérieur de ce navigateur et le logiciel installé sur les serveurs de Facebook te conviennent parfaitement.

                          Autant le tout web je suis contre, autant le "0 web et tout chez moi sécurisé de la mort qui tue avec mes applis à moi" je trouve que c'est un extrémisme qui va à l'encontre du pragmatisme.

                          Tu fais ce que tu veux, hein. Je ne fais que donner mon avis sur pourquoi les applications web sont tant prisées (même par moi, je trouve qu'un TinyTinyRSS et un client web StatusNet sont beaucoup plus agréables à l'utilisation qu'un Liferea et un Gwibber) et j'essaie d'y apporter une réponse qui permettrait de redonner une place aux principes du Net face aux usages contemporains, je ne te dis pas ce que tu dois faire. Tant que tes principes n'interfèrent pas avec mon usage, et inversement, tout va bien.

                          • [^] # Re: Morceaux choisis

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Je disais "je" pour rendre concret mon example ; je voulais juste alimenter le débat. En fait on est bien d'accord : chacun fait ce qu'il veut du moment qu'il altère pas la volonté des autres :)

                          • [^] # Re: Morceaux choisis

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            je ne vois pas dans quel cas de figure tu devrais utiliser une clé 3G pour accéder à tes mails avec le client mail de ton choix

                            Ben… s'il n'a pas acces a internet ?

                            Tant que tu peux connecter ton portable

                            Il faut donc avoir le portable.

                            Je rejoins totalement son point de vue : si je peux me débrouiller pour ne pas avoir a emmener mon portable et a trouver une clé 3G en voyage, ça sera beaucoup plus intéressant. Ca fait tout de même 2 kg de gagné au moins; c'est pas rien.

                            Il faut que tu t'imagines que les connexions wifi et un accès internet décent, c'est peut-être courant par chez nous, mais c'est au-delà du rêve dans certaines de régions du monde. Alors si tu lui dis qu'il n'y a qu'a brancher son ordinateur … (il n'y a peut-être même pas de prise électrique. Il faudra une sacrée batterie !)

                            • [^] # Re: Morceaux choisis

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Ben… s'il n'a pas acces a internet ?

                              Il faut lire le commentaire précédent :

                              Si je pars 2 mois en voyage et que je dois me trimbaler un PC portable avec une clé 3G et un abonnement roaming pour envoyer des news de temps en temps à ma famille et éventuellement leur montrer quelques photos, bah je préfère largement me connecter sur Facebook et partager mes photos de cette manière.

                              Tu veux dire qu'il serait à côté d'un ordinateur qui n'est pas à lui, qui a accès à Facebook, mais qu'il n'y a aucun accès à Internet public aux alentours ?

                              • s'il est chez des amis, qui de plus lui proposent d'utiliser leur propre ordinateur pour aller sur Facebook, j'imagine que ces amis peuvent aussi lui proposer un accès (wireless ou filaire) à Internet à peu près correct. Ou alors ce ne sont pas des amis (des gens qui me disent "oui tu peux te lire tes mails, mais uniquement sur notre ordinateur", je me méfie…).

                              • s'il est dans un cybercafé, il a certainement accès au Net. Je suppose que tous les cybercafés pas trop miteux proposent un accès wifi ou filaire permettant de connecter sa machine.

                              • s'il n'a pas Internet, ben… il n'a pas Internet. Il lui faudra patienter et profiter du bon air de la campagne avant de retrouver ses mails, comme faisaient les anciens en leurs temps préhistoriques, ou bien utiliser une clé 3G si ça peut pas attendre, et si vraiment ça peut pas attendre et qu'il est très riche, il utilisera une antenne satellite.

                              Non, vraiment, le seul cas que j'imagine, c'est le cybercafé miteux situé au fin fond d'un trou paumé au milieu du désert, sans wifi, avec un gérant pas sympa qui ne veut pas te laisser utiliser les prises ethernet de l'établissement, même si tu payes. Si tu te retrouves souvent dans ce cas de figure, envisage peut-être la solution de la clé 3G ou du modem satellite.

                              Il faut donc avoir le portable.

                              Oui. C'est soit la liberté/la sécurité, soit l'utilisation de la machine de quelqu'un d'autre. Mais pas les deux en même temps, c'est incompatible.

                              Je rejoins totalement son point de vue : si je peux me débrouiller pour ne pas avoir a emmener mon portable et a trouver une clé 3G en voyage, ça sera beaucoup plus intéressant. Ca fait tout de même 2 kg de gagné au moins; c'est pas rien.

                              Si c'est vraiment important, tu peux investir dans un appareil plus petit. On en vend de toutes les tailles désormais (et puis si c'est juste pour consulter ses mails ou utiliser un réseau social, inutile d'avoir une machine de guerre).

                              Il faut que tu t'imagines que les connexions wifi et un accès internet décent, c'est peut-être courant par chez nous, mais c'est au-delà du rêve dans certaines de régions du monde. Alors si tu lui dis qu'il n'y a qu'a brancher son ordinateur … (il n'y a peut-être même pas de prise électrique. Il faudra une sacrée batterie !)

                              Alors là s'il n'y a pas de prise électrique j'ai vraiment du mal à voir comment tu pourras utiliser le PC de quelqu'un d'autre. À mon avis tu auras vraiment du mal à trouver un cybercafé sans accès Internet et sans prise électrique (ou alors, c'est que tu es vraiment paumé).

                              Pour l'accès à Internet décent, saches que quand tu vas dans les régions dont tu parles, et que tu prévois d'y utiliser Internet, la première chose à faire est de prévoir ses besoins. Assure-toi que tu auras un proxy ou un VPN sous la main, éventuellement des redirections de ports dessus et un tunnel HTTP si c'est vraiment filtré, par exemple.
                              Mais en général ça n'est pas nécessaire. À moins que tu parles des pays en dictature où de toute manière il est suicidaire d'utiliser Facebook. (entre trimbaler deux kg de plus dans mon sac et aller dans un cybercafé utiliser un vieux PC sous Windows, lancer une vieille version d'Internet Explorer modifiée pour accepter tous les certificats du gouvernement en place, et filer mes mots de passe, mes conversations, mes mails, à la police d'une dictature, je préfère encore me trimbaler deux kg de plus…)

                              • [^] # Re: Morceaux choisis

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Oh punaise je lis vraiment les postes à moitié. Je mettais complètement de côté le fait qu'il part du principe qu'il a besoin d'un accès internet; partant de là, tes remarques ont beaucoup plus de sens que je leur en donnais au début.

          • [^] # Re: Morceaux choisis

            Posté par . Évalué à 3.

            Parce que l'existant (serveur web, moteur de blog) fonctionnait déjà très bien, et on ne voyait pas d'un bon oeil le fait de mettre toutes ses données personnelles sur une plate-forme privée centralisée ?

            Tu réponds à la question intiale et la réponse est donc: Une grande partie des libristes n'avaient et n'ont toujours pas compris l’intérêt de l'aspect interaction et découverte des réseaux sociaux et donc la différence avec un blog à papa. Les deux étant souvent complémentaires.

            Il n'y a pas un énorme trou technique à combler mais personne ne l'a fait ou n'a réussi à pousser la solution.

            • [^] # Re: Morceaux choisis

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Une grande partie des libristes n'avaient et n'ont toujours pas compris l’intérêt de l'aspect interaction et découverte des réseaux sociaux et donc la différence avec un blog à papa.

              Je te rejoint tout à fait sur ce point, ne voyant toujours aucun intérêt ni attrait pour les sites comme facebook.

              • [^] # Re: Morceaux choisis

                Posté par . Évalué à 6.

                • Tu as les sites spécialisés quand tu cherches du spécialisé. Génial pour échanger sur un sujet, mais le problème c'est que ton publique est stéréotypé. Tu peux échanger avec tes pairs, mais le publique est restreint à tes pairs.
                • Tu as les blogs qui sont excellentes sources d'informations. Tu peux beaucoup apprendre, mais l'interaction est très limité et c'est une relation producteur-consommateur avec très peu de producteurs.
                • Maintenant un réseau comme Facebook te permet de faire ce que ne permettent pas les deux précédents. Exposer ton travail et attirer vers toi des personnes intéressées au sens large. C'est à dire des personnes qui ne sont pas tes pairs et qui ne cherchent pas spécialement quelque chose. Ca peut être des amis, des gens appréciant ton travail, des gens qui seraient prêt à collaborer, des curieux etc.

                Ces trois ressources sont complémentaires.

                On peut prendre un exemple pratique avec un photographe. Il peut trainer sur un tas de forum spécialisé pour discuter avec des photographes. Il peut aller sur des médias dédiés à la photo type flickr/500px. Ca lui permet d'exposer son travail à d'autres photographes et à un publique qui est à la recherche de photo. Il peut aussi avoir un site web, qui est une vitrine plus officielle avec son portfolio, les infos de son activité, le contact etc. Il peut aussi avoir un blog si pense avoir des choses intéressantes à dire de manière récurrente (et la motivation de partager).

                Maintenant ce que permet quelque chose comme Facebook c'est d'exposer une partie de son travail comme tu le ferais sur flickr. La différence c'est que le publique est large, et que la propagation se fait par cercle de connaissance et donc basée sur la géographie et les centres d'intérêts. Là où sur flickr tu vas avoir 50 commentaires "nice" d'autres photographes qui ne t'apportent rien. Sur un réseau type Facebook tu peux avoir très rapidement une audience diverse qui te permet des interactions. La diffusion par cercle de connaissance, fait que tu vas rassembler des gens intéressés par poser, des maquilleuses, des gens prêt a filer un coup de main ou prêter des choses, t'ouvrir des portes etc. Et de son côté il va aussi du coup découvrir de nouvelles choses et sortir de ton vase clos au fur et à mesure.

                Après c'est un outil comme un autre; qui peut être mal utilisé. Libre à toi de trouver son utilisation pour toi, de voir si il répond à l'un de tes besoins. Tu peux très bien ne pas en avoir besoin, ou décider de t'en passer.

                • [^] # Re: Morceaux choisis

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Maintenant un réseau comme Facebook te permet de faire ce que ne permettent pas les deux précédents. Exposer ton travail et attirer vers toi des personnes intéressées au sens large.

                  Ah, pour ça j’utilise les wiki perso. Il me semblait que sur les réseaux sociaux on ne pouvait justement rien construire de durable (tout est rapidement obsolescent), donc ça me paraît pas un lieu propice pour exposer un travail, et encore moins pour attirer des personnes intéressés, voir intéressé à contribuer.

                  La différence c'est que le publique est large, et que la propagation se fait par cercle de connaissance et donc basée sur la géographie et les centres d'intérêts. Là où sur flickr tu vas avoir 50 commentaires "nice" d'autres photographes qui ne t'apportent rien. Sur un réseau type Facebook tu peux avoir très rapidement une audience diverse qui te permet des interactions.

                  Soit, mais est-qu’ils apportent autre chose que 50.000 « j’aime » ?

                  La diffusion par cercle de connaissance, fait que tu vas rassembler des gens intéressés par poser, des maquilleuses, des gens prêt a filer un coup de main ou prêter des choses, t'ouvrir des portes etc.

                  J’ignorais ce genre de pratique, tu aurais des articles qui traitent le sujet, ou est-ce que c’est juste des « on dit » ?

                  Après c'est un outil comme un autre; qui peut être mal utilisé.

                  Il y a des outils qui, intrinsèquement n’ont aucune utilité vertueuse et ne devrait être utilisé par personne. Les mines anti-personnelles pour prendre un exemple extrême.

                  Libre à toi de trouver son utilisation pour toi, de voir si il répond à l'un de tes besoins.

                  Je n’en n’ai pas l’impression, mais les rebutantes conditions d’utilisation ne me permettent pas de le confirme par l’expérience.

                  • [^] # Re: Morceaux choisis

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Ah, pour ça j’utilise les wiki perso. Il me semblait que sur les réseaux sociaux on ne pouvait justement rien construire de durable (tout est rapidement obsolescent).

                    Si pour ce que tu fais, ce n'est pas adapté, ne l'utilise pas. Mais ne vient pas expliquer aux autres qu'ils sont des cons.

                    Je te jure que pour les artistes, les sportifs et certainement un tas d'autre disciplines dont j'ignore jusqu'à l'existence ca marche très bien. Ce n'est pas une plateforme de collaboration. Mais ca peut être une plateforme de présentation et de rencontre très performante, débouchant sur des collaborations.

                    D'autres vont juste jouer le côté publicitaire. D'autres ni auront aucun intérêt. Pour les disciplines purement numériques je ne vois aucun intérêt autre que la pub pure et simple; mais aucun bénéfice pour un quelconque échange, ce que tu cherches c'est de la consanguinité et des outils de collaboration pas à utiliser un réseau local ou thématique.

                    Note que en tant que personne ca fonctionne exactement pareil. Ça t'offre des opportunités et tu offres des opportunités aux autres par ce que tu pousses des informations à des gens ayant des intérêt communs. Et ca peut t'être totalement inutile selon tes pratiques.

                    Soit, mais est-qu’ils apportent autre chose que 50.000 « j’aime » ?

                    Je t'ai donné des exemples réels dans le poste d'avant. Il n'y a aucune d'extrapolation.

                    Je vais continuer mon exemple du photographe. Shoot un sportif, tag le. Son réseau vois ton boulot; ce qui inclus pleins de personnes dont d'autres sportifs, membres de club etc. Tu en récupères quelques uns. La prochaine fois que tu cherches un sportif, que tu as besoin d'un lieu, ou de passer de l'autre côté d'une barrière tu en récoltes les fruits. C'est là où c'est intéressant pousser de l'info à des personnes d'intérêt commun.

                    Des exemples comme ca j'en ai des dizaines. C'est du réseau banal, mais qui marche vite et facilement. Il se combine aux autres.

                    Ton site, ton blog ou flickr eux ne t'apporte rien hormis les "j'aime". Ton information n'arrivera jamais jusqu'à ces gens, par ce qu'ils ne sont pas en recherche. Et tu n'arriveras jamais à ces gens non plus.

                    J’ignorais ce genre de pratique, tu aurais des articles qui traitent le sujet, ou est-ce que c’est juste des « on dit » ?

                    J'ai pas besoin d'article. Je le constate tout les jours.

                    • [^] # Re: Morceaux choisis

                      Posté par . Évalué à 1.

                      J’ignorais ce genre de pratique, tu aurais des articles qui traitent le sujet, ou est-ce que c’est juste des « on dit » ?

                      J'ai pas besoin d'article. Je le constate tout les jours.

                      Demain, il fera jour.[ref needed]

                      Depending on the time of day, the French go either way.

                      • [^] # Re: Morceaux choisis

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Je suis quelqu’un de super fiable, d’ailleurs je le constate tout les jours. Donc tu peux me filer les clefs de ta maison, de ta voiture et les login/mdp de tes comptes en banque, aucun risque.

                        • [^] # Re: Morceaux choisis

                          Posté par . Évalué à 2.

                          https://developers.facebook.com/showcase/apps/

                          Depending on the time of day, the French go either way.

                          • [^] # Re: Morceaux choisis

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Je ne doute pas qu’il y ai des boites qui investissent dans du développement sur « plateforme facebook », mais ce n’est pas le sujet. Là ont parle des opportunités que ça apporte pour les utilisateurs finaux, tout au moins c’est comme ça que j’ai interprété les propos de cykl.

                            • [^] # Re: Morceaux choisis

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Ce qui est valable pour les boîtes l'est autant pour les utilisateurs, le but des apps, c'est juste avoir un contenu sur lequel faire réagir les gens.

                              Mais au final FB n’a rien de magique, et n’a rien inventé, tu retrouves ça IRL, tes proches mentionnent a leurs amis, qu’ils connaissent quelqu’un qui fait de l’ordinateur, et tu te retrouves a faire le SAV d’amis d’amis.

                              Depending on the time of day, the French go either way.

                    • [^] # Re: Morceaux choisis

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Si pour ce que tu fais, ce n'est pas adapté, ne l'utilise pas.

                      Nous sommes d’accord.

                      Mais ne vient pas expliquer aux autres qu'ils sont des cons.

                      Je n’ai rien dit de tel.

                      Mais ca peut être une plateforme de présentation et de rencontre très performante, débouchant sur des collaborations.

                      Soit, mais aurais-tu des exemples concrets ?

                      Je t'ai donné des exemples réels dans le poste d'avant. Il n'y a aucune d'extrapolation.

                      Heu, j’ai du les louper, je n’ai vu qu’une liste d’exemple de ce que en théorie ça permet. Ce que je te demandais, c’est des exemples concrets, des articles de presse, etc.

                      J'ai pas besoin d'article. Je le constate tout les jours.

                      En l’occurence ce n’est pas toi que tu essais de convaincre (je crois). L’auto-certification, ça ne convint pas tout le monde.

          • [^] # Re: Morceaux choisis

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Parce que l'existant (serveur web, moteur de blog) fonctionnait déjà très bien,

            Ah ah ah…
            Un truc technique incompréhensible pour avoir des contacts, mettre des photos, qui demande des années d'apprentissage informatique, "l'existant fonctionnait déjà très bien"???

            Tu as juste absolument rien compris. L'existant ne fonctionnait pas du tout, sauf pour 1% de geek ayant un cerveau un peu bizarre. Facebook a su parler au 99 autres %. Et toi tu reste dans ton coin en te disant que si, ça fonctionnait bien, bizarre que pas foule n'arrivait pas à l'utiliser. Tu peux rester longtemps dans ton coin, personne n'utilisera ton système incompréhensible pour le commun des mortels.

            • [^] # Re: Morceaux choisis

              Posté par . Évalué à 5.

              Autant je suis d'accord pour dire qu'affirmer que l'existant fonctionnait très bien et qu'il n'y avait rien a changer c'est se voiler la face, autant toi tu tombe dans le travers inverse.

              Les plateforme de blog du type skyblog et overblog sont (ou étaient) utilisés par « 1% de geek ayant un cerveau un peu bizarre » ? Je ne le crois pas. Je ne pense pas que ce soit réellement la simplicité et/ou l'ergonomie qui ai changé (je ne trouve pas facebook très ergonomique et la gestion des amis est compliquée). Non ce qui manquait c'est peut être plus l'aspect centralisé (pour avoir des interactions bien plus souples et diverses) et l'apparente légèreté de contenu (sur un blog on met des gros articles alors que sur les réseaux sociaux on a tendance à tenir en quelques lignes).

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Morceaux choisis

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Les plateforme de blog du type skyblog et overblog (…)

                Exemples de logiciels libres qui fonctionnaient bien? euh… Justement, c'est la démo pile poil pour dire que le libre était déjà à la ramasse.

                Non ce qui manquait c'est peut être plus l'aspect centralisé

                Ou du décentralisé qui fait le même résultat.
                et encore une fois, le libre est à la ramasse.

                Donc désolé, mais non, l'existant (surtout en libre) ne fonctionnait déjà pas du tout bien. On peut se faire plaisir en se disant qu'on a raison, les autres sont des idiots à aller ailleurs, mais les faits sont la : faute d'offre libre correcte, les gens sont allé sur le fermé de chez fermé (Skyblog, Overblog, Facebook, Twitter… compris)

                Avant que le libre puisse réagir, il faudrait que le libre comprenne là où il a merdé. Pas gagné.

                • [^] # Re: Morceaux choisis

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Les plateforme de blog du type skyblog et overblog (…)

                  Exemples de logiciels libres qui fonctionnaient bien? euh… Justement, c'est la démo pile poil pour dire que le libre était déjà à la ramasse.

                  Désolé je pensais qu'on parlait du fais que les blogs et autres alternatives au réseaux sociaux (faut arrêter de voir le monde en binaire libre/proprio ? :) )
                  En tout cas wordpress.com connaît un grand succès depuis quelques temps.

                  Non ce qui manquait c'est peut être plus l'aspect centralisé

                  Ou du décentralisé qui fait le même résultat.
                  et encore une fois, le libre est à la ramasse.

                  Tu lis pas mes parenthèses c'est ça ? Tu dis que le libre est à la ramasse, mais c'est aussi le cas du propriétaire. Un système décentralisé (c'est toi qui le souligne) et qui permet de fortes interactions les seuls qui s'y sont approché ce sont des projets libre (diaspora par exemple).

                  Donc désolé, mais non, l'existant (surtout en libre) ne fonctionnait déjà pas du tout bien. On peut se faire plaisir en se disant qu'on a raison, les autres sont des idiots à aller ailleurs, mais les faits sont la : faute d'offre libre correcte, les gens sont allé sur le fermé de chez fermé (Skyblog, Overblog, Facebook, Twitter… compris)

                  On ne doit vraiment pas se comprendre. Je parle du clivage blog/réseau sociaux et toi tu parle du clivage libre/proprio.

                  En tout cas c'est mignon de voir quelqu'un qui campe sur ces positions en affirmant « On peut se faire plaisir en se disant qu'on a raison, les autres sont des idiots ». Comme je l'ai dis les systèmes de blogs étaient et restent perfectibles pour les raisons que j'ai cités plus haut.

                  Pour ce qui est de comparer xorpress.com à blogger, je ne peux pas te répondre je ne connais pas, idem pour twitter et status.net/identica.

                  Avant que le libre puisse réagir, il faudrait que le libre comprenne là où il a merdé. Pas gagné.

                  Pour parler de ce qui te fait plaisir (la distinction libre/proprio). Je pense que c'est surtout une question de service plus que de logiciel. Du coup ça n'est pas une question de libre ou pas. Parce qu'au final quel différence pour l'utilisateur entre si wordpress.com utilise ou non un logiciel libre ?

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Morceaux choisis

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Non ce qui manquait c'est peut être plus l'aspect centralisé
                    Ou du décentralisé qui fait le même résultat. et encore une fois, le libre est à la ramasse.
                    Tu lis pas mes parenthèses c'est ça ? Tu dis que le libre est à la ramasse, mais c'est aussi le cas du propriétaire. Un système décentralisé (c'est toi qui le souligne) et qui permet de fortes interactions les seuls qui s'y sont approché ce sont des projets libre (diaspora par exemple).

                    Je pense que les gens veulent pas un système décentralisé. J'ai pas envie de me coller 4 "sites" à "gérer" (ex. : mon skyblog, mon compte deviantart, etc) quand un unique me permet non seulement de publier tout au même endroit, mais en plus accéder et découvrir des trucs que j'aurais pas connus sans cela (par exemple que Michel, l'ami de la femme de mon pote est un naze et qu'il s'est pris en photo avec sa BX tunée;)

                    Pour faire une analogie avec une soirée "dans la vraie vie", au même endroit, au même moment, tu peux avoir des discussions sérieuses sur un sujet d'actualité, discuter avec légèreté avec des pseudo-amis, rencontrer des gens, faire une séance photo avec samantha la fille du boulanger, t'en coller une en discutant python avec ton pote d'enfance avec qui tu passais des heures à attendre que le jeu finisse de se charger sur ton CPC 464 avec écran vert et noir… Snif, tiens, ça m'émeut de me remémorer tout ça…

                    Avant que le libre puisse réagir, il faudrait que le libre comprenne là où il a merdé. Pas gagné.
                    Pour parler de ce qui te fait plaisir (la distinction libre/proprio). Je pense que c'est surtout une question de service plus que de logiciel. Du coup ça n'est pas une question de libre ou pas. Parce qu'au final quel différence pour l'utilisateur entre si wordpress.com utilise ou non un logiciel libre ?

                    La question d'origine était à propos du fait que le libre était à la ramasse. Il me semble que ça ne venait pas de Zenitram ce distingo libre/proprio.

            • [^] # Re: Morceaux choisis

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              L'existant ne fonctionnait pas du tout

              Faut être précis sur les mots : Pour moi, les logiciels marchaient très bien. Ils n’étaient juste pas accessibles (Pas assez, en tout cas). C'est d'ailleurs la la force des plateformes propriétaires : Les fonctionnalités ne sont pas forcement beaucoup plus poussées (oh, ca doit certainement être plus stable, puisqu'ils ont plus de ressources pour tester dans tous les sens) mais sont largement plus accessibles. Ce qui facilite son adoption. Les gens ne veulent pas que ca marche parfaitement; ils veulent que ca juste marche, mais aussi que ca soit facile a faire marcher.

              • [^] # Re: Morceaux choisis

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Faut être précis sur les mots : Pour moi, les logiciels marchaient très bien.

                Certes. On peut dire qu'ils fonctionnaient bien, mais n'étaient pas utiles (à part exception pour des personnes rares)

                mais sont largement plus accessibles.

                L'accessibilité est justement une fonctionnalité!

                ils veulent que ca juste marche, mais aussi que ca soit facile a faire marcher.

                Exactement! C'est justement la fonctionnalité souvent oubliée par les "puristes", ce qui fait qu'ils sont traité comme des autistes car ils ne veulent pas comprendre que la fonctionnalité importante de base d'un produit, c'est son interface homme machine (et sa simplicité).

                Ca a été oublié, d'autres l'ont fait, avec moins de scrupules (donc ils ont fait pour faire le max de fric). Dommage.

        • [^] # Re: Morceaux choisis

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          pourquoi le libre n'a-t-il pas su anticiper ce mouvement ?

          Parce que le libre, que l'on appelait hacker avant, ne se souciait que de ses propres problèmes.

          Avant, y'avait Usenet, SMTP, le P2P, IRC, le Web sous toutes ses formes, et d'autres encore. Chacun marchait tres bien, et permettait de s'echanger a peu pres tout ce qu'on voulait, a partir du moment ou on s'avait s'installer le service chez soi ou aller aux bons endroits pour en profiter.

          La difference avec Facebook, c'est que ca permet de faire tout plein de choses avec les besoins minimums : une addresse mail, un acces au web, un compte, et on peut combiner a peu pres tous les usages cites precedemment (sauf l'echange de fichiers, mais c'est doucement en train d'arriver)

          Avant, les libristes/hackers/radio-amateurs n'avaient pas besoin de cette simplicite, et ne s'en sont pas soucies. Quand on a propose "aux autres" de faire ca sans se casser la tete, ils ont tout de suite adhere, parce que c'est simple.

          comment retourner la situation ?

          Via des initiatives comme Jabber/XMPP, qui permettent la encore de faire tout ca, mais qui sont encore difficile d'acces pour "le commun des mortels". Mais ca arrive, donc je ne desespere pas =]

          • [^] # Re: Morceaux choisis

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 22/06/12 à 11:56.

            J'apprécie beaucoup la clarté de ta réponse.

            Donc j'en déduis que les libristes/hackers etc.. n'ont pas anticipé le mouvement car ils n"ont pas pris en compte le fait qu'avec la massification de l'usage d'internet, venaient aussi un besoin de simplification de celui-ci (la raison de cette non prise en compte se situe que pour les libristes, les problèmes techniques ne sont que temporaires, ce qui n'est pas forcément le cas pour les utilisateurs lambda )

            Les entreprises se sont mis sur le créneaux et nous sommes arrivées dans la situation actuelle.

            Cela me rappelle les débats sur la ligne de commande et l'interface graphique dans GNU/Linux, certain trouvaient que cela enlèvera une partie de l'esprit hackers (ce qui n'est pas totalement faux) d'autres pensaient qu'ils étaient nécessaire d'en avoir une pour pouvoir répandre Linux au delà du cercle des initiés. Le temps a prouvé que les interfaces graphiques avaient un role tout aussi important a joué que la ligne de commande, mais à des niveaux différents.

            Cela m'amène à deux constats: que c'est la simplification qui permet d'élargir l'audience. Le libre à besoin d'utilsateurs de bases aussi , d'une part pour peser plus face au mastodontes d'en face, d'autre part , plus fondamentalement parce que le libre offre la liberté à tous sans discrimination et qu'en cela , l'utilisateur lambda étant la personne la plus fragile (du fait de ses faibles connaissances techniques notamment ), est bien celle qui en a le plus besoin. Il tomberait dans n'importe quelle piège marketing.

            Via des initiatives comme Jabber/XMPP, qui permettent la encore de faire tout ca, mais qui sont encore difficile d'acces pour "le commun des mortels". Mais ca arrive, donc je ne desespere pas =]
            
            

            Pourrais tu donner un quantification de ces initiatives ? Ou est on réellement actullement ? Combien de temps cela a pris , et combien de temps cela va prendre ? Avec une estimation raisonnable et quel paramètres importants sont en jeux ?

            • [^] # Re: Morceaux choisis

              Posté par . Évalué à 1.

              Non ce n'est absolument pas une volonté de garder un truc compliqué, il y avait des truc très simple bien avant facebook, ce qui n'a pas été anticipé c'est que ceux qui n'avait rien à dire à part 'j'existe' voulaient un espace à eux pour affirmer leur existence sur le web.

              Les skyblog existent depuis 2002, et tu ne vas pas me faire croire qu'il faut un bagage technique important pour en tenir un. Multimania est encore plus vieux.

              Tu as des CMS libre genre guppy au moins depuis 2002, donc probablement des sites qui fonctionnaient avec ;)

              Bref il y avait de tout, des réseau sociaux, des serveur proposant aux néophytes des solution pour publier du contenu (livejoural et deviant art n'était pas compliqué).

              Tu avais même des sites comme DLFP, un genre de rassemblement façon secte où des gens écrivaient n'importe quoi sans aucune compétence technique… c'est pour dire ^

              Les solutions simples, il y en avait.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Morceaux choisis

              Posté par . Évalué à 4.

              […] les libristes/hackers etc.. n'ont pas anticipé le mouvement car ils n"ont pas pris en compte le fait qu'avec la massification de l'usage d'internet, venaient aussi un besoin de simplification de celui-ci.

              Oui, c´est le phénomène du mois de Septembre qui ne finit jamais.

              Hop,
              Moi.

            • [^] # Re: Morceaux choisis

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Pourrais tu donner un quantification de ces initiatives ? Ou est on réellement actullement ? Combien de temps cela a pris , et combien de temps cela va prendre ? Avec une estimation raisonnable et quel paramètres importants sont en jeux ?

              Très sincèrement, je suis incapable de te donner une réponse. Je ne suis pas assez au fait sur le sujet pour pouvoir dire quoi que ce soit.

              Ce que je vois, c'est que les hobbyistes savent installer un serveur Jabber chez eux, et savent s'en servir pour de l'IM de base. La vidéo/audio, c'est pas encore ça. Le reste, ce sont encore des projets bac à sable. Mais comme XMPP permet de faire ça, la marche d'entrée n'est pas aussi élevée qu'avec des solutions totalement décorrelées, comme peuvent l'être IRC et Bittorrent, par exemple.

              Disons qu'on a le socle pour faire un "machin qui concentre tous les usages". Il n'y a pluka

        • [^] # Re: Morceaux choisis

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          comment retourner la situation ?

          Mais pourquoi vouloir retourner la situation ?

          Ma question peut paraître naïve, mais je ne comprends vraiment pas pourquoi des geeks partisans de la liberté et de l'égalité des pairs sur le réseau, et opposés à la minitellisation, et à la centralisation de la vie numérique en général, s'alarment plus du fait que 2/3 de la population donne sa vie privée à Facebook, que du fait que 99% de la population donne son temps de cerveau à la télévision. Est-ce que les geeks ne s'alarment de la centralisation et de ses effets néfastes sur la société que quand cela implique l'utilisation d'un ordinateur avec un écran et un clavier ?

          • [^] # Re: Morceaux choisis

            Posté par . Évalué à 6.

            Je ne vois pas non plus pourquoi certains se battent pour (enfin contre) les maladies orphelines alors que le sida touche beaucoup plus de monde.

            Mais bon je suis peut être naif.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Morceaux choisis

        Posté par . Évalué à 2.

        Ah cette masse de gens idiots qui se suivent betement les uns les autres… Et nous bien entendu faisons partie d'une sorte d'elite qui a le recul suffisant pour poser un jugement.

        C'est trop caricatural. C'est simplement une opposition entre gens qui ont un savoir technique spécifique et gens qui n'en ont pas. Rien empêche aux gens du second groupe de passer dans le premier. Et vu l'énergie que ça demande de faire passer un message ET de le faire comprendre à une grande quantité de personnes, la masse restera forcément dans le second groupe.

        Après il ne me semble pas qu'il y ai de jugement derrière tout ça, juste un constat.

        • [^] # Re: Morceaux choisis

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          C'est simplement une opposition entre gens qui ont un savoir technique spécifique et gens qui n'en ont pas.

          Le problème est les gens trop techniques et qui ne veulent pas prendre de recul pour voir le besoin des gens, ce qui leur plait, et donc chercher à savoir comment adapter la technique.

          Du coup, ils sont certes techniques, mais incapable de comprendre l'évolution technique qui a été faite pour répondre au besoin, et pensent que la technique doit rester figée. Ben… Ils restent à la rue, c'est tout, et la technique évolue sans eux.

          • [^] # Re: Morceaux choisis

            Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 22/06/12 à 11:57.

            Besoin et Facebook dans le même sujet ça me fait doucement rigoler ;)

            Je recite faeran plus haut parce que je trouve qu'il met dans le mille.
            >La nouveauté de facebook c'est d'ouvrir un espace pour ceux qui n'avaient rien a dire, écrire ou dessiner et qu'il fallait qu'il le fasse savoir.

            Mais admettons que ça soit un besoin. Tu crois vraiment que si on transposait le comportement de facebook à la vie réelle ça plairait aux gens ?

            • Un agent de facebook dans chaque lieu qui veut se faire connaitre et qui prévient facebook dès que tu rentres dedans.
            • Un agent facebook qui consigne tout ce que tu dis, vois, écoutes, et en fait une énorme base d'information
            • Un agent facebook personnel pour te suggérer où aller, quoi faire, en fonction de ce que les autres agents lui ont dit à propos de tes "amis"
            • facebook qui revend toutes les informations compilées

            Tout ça pour, accéder à une salle où chacun à un petit bout de mur pour écrire dessus.

            Et puis si tu ne veux pas faire parti de ça, comment tu expliques que l'agent qui est dans un lieu donné puisse prévenir facebook que quelqu'un dont il a pas le nom mais dont il peut faire une description précise est venu, tout le temps, jusqu'au final obtenir son identité ?

            Parce qu'en substance c'est ça que fait Facebook aujourd'hui. Ce monde avec plein d'agents d'une société qui contrôle systématiquement tes moindres faits et gestes, que tu le veuilles ou non, c'est vers ça que tend cet internet.

            Et je pense que toute ton argumentation sur l'évolution de la technique est un petit peu hors sujet dans ce contexte.

            • [^] # Re: Morceaux choisis

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C'est bien tu réponds tout seul à la question…

              Pourquoi les gens acceptent sur facebook ce qu'ils n'accepteraient pas dans la vraie vie?

              Parce que justement c'est le web, c'est pas la vrai vie…

              On a pas attendu Facebook et le web pour être ciblés par les marketeux, c'est plutot la vraie vie qui s'est invité sur le Web… Tu es autant fiché dans ta vie de tous les jours, voir même beaucoup plus vu que c'est ta vraie identité, pas forcement sur facebook (même si on t'y incite)…

              C'est pour cela que je trouve ce débat stéril… Le problème, ce n'est pas Facebook, ce n'est pas le Web centralisé, c'est notre société qu'il faut changer, se battre pour la changer seulement sur Internet est complétement stupide.

    • [^] # Re: Morceaux choisis

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le modèle que pousse Facebook (et d’autres mastodontes tels Apple ou Google), c’est l’installation d’intermédiaires intéressés et non neutres entre les créateurs de contenus et les internautes

    • [^] # Re: Morceaux choisis

      Posté par . Évalué à 4.

      Et quand on voit la quantité de sondes javascript qui trainent sur certains sites, y'a de quoi flipper du futur du web.

      Quelle idée d'autoriser l'exécution de js de sites tiers.

      Au passage, pour naviger sur un Web un peu moins sale, il y a https://adversity.googlecode.com/hg/Antisocial.txt pour adblockplus.

      Le FN est un parti d'extrême droite

  • # N'importe quoi

    Posté par . Évalué à 7.

    Perso je ne vois pas en quoi facebook détruit internet. Ils ont construit un site web qui fédère des millions de gens, ok. En quoi ça détruit internet ? Facebook ne remplace pas internet, c'est autre chose.

    Il me semble que certaines pratiques des FAI (filtrage, internet illimité du mobile, etc.), qui touche du coup à la neutralité d'internet, sont bien plus problématique.

    • [^] # Re: N'importe quoi

      Posté par . Évalué à 2.

      De toute façon, je constate que de plus en plus de personnes se rendent compte des dangers de Facebook et consors, et que beaucoup commencent à supprimer leur compte de ce truc.

      Je pense qu'après le buzz on aura une situation un peu plus "normale". Ou alors, un autre type de réseau social, ou n autre concept, enverra Facebook aux oubliettes.

    • [^] # Re: N'importe quoi

      Posté par . Évalué à 7.

      En quoi ça détruit internet ?

      Avant on avait pour une société un site web:
      www.société.com . Aujourd'hui on a que : facebook.com/société
      Un film sort: allez sur facebook. Une manif: facebook, un concert, idem, etc etc…
      Et lorsque je clique dessus, bam: faut se logger p'tit gars si tu veux lire le contenu.

      Et tout centraliser chez un hébergeur américain qui te profile, désolé, je peux pas. Déjà qu'on me demande de plus en plus mon facebook au lieu de mon mail, ça m'agace.

      • [^] # Re: N'importe quoi

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        On recommence : en quoi ça détruit Internet?

        Que ce soit hébergé chez Facebook ou OVH, ça change quoi? C'est le choix de la société. l'URL change quoi? C'est une adresse (libre à la société de s'enfermer aux pratique de Facebook).

        La seule personne impactée, c'est la société. C'est elle qui décide. Toi, tu as toujours le choix de t'héberger ailleurs. On en rediscute le jour où tu n'as pas le droit de créer ailleurs (ce n'est pas le cas pour le moment)

        Déjà qu'on me demande de plus en plus mon facebook au lieu de mon mail, ça m'agace.

        Ca va t'étonner, mais ça agace des "vieux" qu'on leur demande leur adresse mail plutôt que leur numéro de téléphone. Ne montre pas trop ton agacement, prépare bien une bonne réponse argumentée, parce que la tu passes juste pour un vieux qui résiste au changement.
        Et personne ne t'oblige à mettre tes photos persos (perso, j'ai un compte Facebook vide pour garder un peu contact, comme d'autres ont des adresses emails utilisées 1 fois par mois pour la même raison)

        • [^] # Re: N'importe quoi

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je vois quand même un exemple pour lequel ça détruit un peu le web : on y perd en qualité, dans le sens que c'est un sous-web en moins bien. Les fonctionnalités de recherche d'infos, de messagerie instantanée, de messagerie, de conception de page web est vachement inférieure à ce qu'on peut faire sur le web.

        • [^] # Re: N'importe quoi

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Que ce soit hébergé chez Facebook ou OVH, ça change quoi?

          OVH est invisible pour l'utilisateur. OVH ne pollue pas les "sites" qu'ils n'hébergent pas avec des saloperies de mouchards. OVH ne cherche pas à enfermer les utilisateurs dans son monde. Il reste dans son rôle d'hébergeur neutre.

          La seule personne impactée, c'est la société.

          Non. En tant qu'utilisateur je le suis également car je dois avoir un compte FB pour pouvoir y accéder. Il me faut pour cela accepter des conditions d'utilisation avec lesquelles je ne suis pas d'accord.

          • [^] # Re: N'importe quoi

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est parfait alors, vivement que ca soit hébergé sur Google+, comme cela tu ne pourras plus te plaindre (vu que y'a pas besoin de compte Google pour y accéder).

          • [^] # Re: N'importe quoi

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Non. En tant qu'utilisateur je le suis également car je dois avoir un compte FB pour pouvoir y accéder.

            Résumons : tu critiques un truc que tu ne connais pas et dont tu as des préjugés.
            Pour petite information, tu n'as pas besoin d'avoir un compte FB pour accéder à un site public (et les sites de films sont publics).

            Du coup, ça te fait passer pour ridicule à dire des bêtises énormes, on ne t'écoute donc plus.

      • [^] # Re: N'importe quoi

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 22/06/12 à 09:53.

        Edit : double-post, si un modérateur passe dans le coin, vous pouvez supprimer celui-ci.

      • [^] # Re: N'importe quoi

        Posté par . Évalué à 1.

        Un film sort: allez sur facebook. Une manif: facebook, un concert, idem, etc etc…

        Ben oui, facebook propose un service, qui séduit certaines entreprises ou organisations. Elles auraient utiliser un autre service, mais préfère facebook. Si cette orientation ne te plaît pas, libre à toi d'aller leur exposer ton point de vue.

        Et tout centraliser chez un hébergeur américain qui te profile, désolé, je peux pas. Déjà qu'on me demande de plus en plus mon facebook au lieu de mon mail, ça m'agace.

        Ça tombe très bien, internet est vaste. Si facebook te plaît pas, tu peux aller voir ailleurs. Rien ne t'oblige à passer systématiquement par facebook.

        PS : j'ajouterais même plus, que fait facebook contre l'intégrité d'internet ? Il fait payer certains flux ? Il viole le principe de neutralité ? Il refuse de s'interconnecter avec d'autres ? Ils veulent acheter tout internet pour en faire un minitel géant ?

        • [^] # Re: N'importe quoi

          Posté par . Évalué à 4.

          Si facebook te plaît pas, tu peux aller voir ailleurs.

          Oh? Figure toi que c'est précisément ce que je fais.

          Rien ne t'oblige à passer systématiquement par facebook.

          De fait, on m'y pousse très fortement. Plus accès aux infos sur le film. Plus accès aux infos pour la manif, pas été prévenu du concert, etc..

          • [^] # Re: N'importe quoi

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            De fait, on m'y pousse très fortement. Plus accès aux infos sur le film. Plus accès aux infos pour la manif, pas été prévenu du concert, etc..

            Je parlais de ne pas créer de page facebook.
            Après, si tu ne veux pas utiliser le mail par principe, on va pas s’embêter pour quelques perdu à utiliser le téléphone, trop chiant (mon exemple ne fait que prendre une génération de retard)

            c'est quoi le problème de consulter facebook.com/blabla plutôt que blabla.com? Rien.

            • [^] # Re: N'importe quoi

              Posté par . Évalué à 6.

              Le problème c'est que quand tout le monde consulte facebook.com/blabla plutôt que blabla.com, et bien facebook.com se retrouve avec un pouvoir dont il n'a absolument pas besoin sur tout le monde, et plus encore sur blabla. Qu'est-ce qui ce passe si blabla décide de parler de bites par exemple ? Qu'est-ce qui ce passe si demain facebook.com tombe en rade ? Qu'est-ce qui ce passe si demain quelqu'un décide d’exécuter tout ceux qui aiment blabla ? (riez pas, ça c'est déjà vu, et c'était la galère il fallait baisser des pantalons dans la rue, c'était très inefficace). Ça ressemble finalement vachement à facebook://blabla, un protocole propriétaire, clos, avec des effets de bords illégitimes qui ne profitent qu'a facebook.

              Facebook détruit internet parce qu'il créé de fait un point de centralisation, et pas le strict minimum pour rendre un service. Et ça risque de détruire bien plus que ça simplement grâce à la masse d'infos qu'ils ont (et ça inclut celles qui peuvent être inférées).

              Please do not feed the trolls

              • [^] # Re: N'importe quoi

                Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 22/06/12 à 12:34.

                Qu'est-ce qui ce passe si blabla décide de parler de bites par exemple ?

                C'est le problème de blabla, pas de toi.

                Qu'est-ce qui ce passe si demain facebook.com tombe en rade ?

                Comme avec n'importe quel hébergeur.

                Facebook détruit internet parce qu'il créé de fait un point de centralisation,

                Encore une fois : Facebook peut le faire, mais ne détruit rien. C'est un choix en plus. Qui ne plait pas aux "puristes" peut-être, mais les gens ont le choix. Que le meilleur gagne! Propose mieux.

                Sérieusement, j'aimerai bien m'en passer de Facebook et Mac App Store (même combat), le hic est que tu ne me proposes rien qui me permettre de vivre de mon travail en m'en passant. Facebook, Apple, Amazon, Paypal, Twitter, même Flattr parfois, sont tous des "monstres" honnis par les puristes, mais ces puristes sont incapables de me (et pas que moi, pourquoi d'après toi c'est utilisé?) proposer une solution technique qui apporte autant (financièrement, oui on parle thunes la) qu'eux.

                A partir de ce constat, ben le monde continuera de faire avec eux (toi tu vie d'amour et d'eau fraîche peut-être, ce n'est pas le cas de tout le monde).
                Alors OK vous êtres critiques, maintenant proposez mieux. Pas des faux mieux, hein, pas de la théorie puriste qui ne tient pas 2 secondes face à la vraie vie, il faut des trucs qui marchent vraiment. Et la… Plus personne.

                Le hic est simple : avec eux, ça marche, avec ce que vous dites (de manière non précise), ça ne marche pas (ramener du monde, des thunes, bref le but).

              • [^] # Re: N'importe quoi

                Posté par . Évalué à 3.

                Facebook détruit internet parce qu'il créé de fait un point de centralisation

                Facebook crée un point de centralisation, ok, comme Google, wikipedia, thepiratebay, gmane… ou linuxfr. Mais on peut tout à fait continuer à utiliser internet sans passer par ce point de centralisation. Donc ça ne détruit pas internet, tout comme skype ne détruit pas internet.

                Il est possible qu'un jour facebook essaye de se substituer à internet (ou simplement au web ?), où tu payerais ta connexion pour consulter facebook. Même dans ce cas de figure, facebook ne détruit pas internet, il le remplace.

                En fait, on ne doit pas être d'accord sur la définition de « détruire internet ». Pour moi détruire internet, ça voudrait dire :
                – s'attaquer physiquement au réseau : détruire les DSLAM, couper les fibres optiques, etc.)
                – s'attaquer logiquement au réseau : pourrir le réseau de spam, saturer les connexions dans le but de mettre les réseaux à plat, etc.
                – s'attaquer aux principes de fondamental neutralité d'internet : filtrer suivants les services, faire refuser abusivement les interconnexions de réseaux, avoir des cartes ethernet qui ne permettent de se connecter que à facebook, obliger les gens à passer par un service centralisé pour l'hébergement de site, les emails, etc.

                Il me semble que facebook ne rentre pas dans cette définition.

              • [^] # Re: N'importe quoi

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Facebook détruit internet parce qu'il créé de fait un point de centralisation

                Non, non et non.

                Facebook détruit une éventuelle utilisation décentralisée par dessus internet. On pourrait dire qu'il détruit le web, meme si j'aurais plutôt tendance a dire qu'il l'avale.

                Mais Internet, le réseau, reste intact. Même un facebook:// ne porterait pas atteinte a Internet.

                Pour comprendre, il suffit de se dire qu'Internet, c'est les câbles entre les ordinateurs. Facebook, DLFP, et toutes ces joyeuseries sont ce qu'il se passe sur ces ordinateurs et sur eux uniquement. Autrement dit, les gens décident tous d'aller au même Centre Commercial, mais en empruntant des routes qui n'ont rien a faire des intentions des usagers (et qui sont par nature pas mal décentralisées).

                • [^] # Re: N'importe quoi

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Wai, parce que bon, les mecs qui crachent sur les réseaux sociaux (on va mettre de coté le problème il faut un compte pour lire de facebook) alors qu'ils passent leur journée sur Linuxfr…

                  Genre Linuxfr c'est pas de la centralisation ? Genre on pourrait pas tous héberger nos journaux sur nos propres serveurs ?

                  Facebook, Google+ ? Il faut juste sensibilisé les gens sur ce que font ces sites avec les informations qu'on y poste, cela ne veut pas dire arrêter des les utiliser… J'ai laché facebook uniquement parce que les gens y postent de la merde…

                  Et pourtant, j'aime bien Google+ Mais pour moi c'est la même chose que Linuxfr, en plus gros, avec l'artillerie marketing "like" IRL

                  • [^] # Re: N'importe quoi

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Genre Linuxfr c'est pas de la centralisation ? Genre on pourrait pas tous héberger nos journaux sur nos propres serveurs ?

                    C'est la partie rigolote de ceux qui critiquent la centralisation ici, chut!
                    (je me demande pourquoi les gens postent ici et pas sur FB tout en crachant sur fB et pas LinuxFr, c'est exactement pareil en centralisation, avec un compte obligatoire pour écrire=

                    • [^] # Re: N'importe quoi

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Concrètement un linuxfr décentralisé ça ressemblerait à quoi ? La centralisation a du sens, comme pour un forum.

                      Facebook, c'est un "réseau" social. Plein de profils connecté entre eux. Là centralisation dans ce cas là n'a aucun sens. Que votre profil soit hébergé sur votre propre machine ou à l'autre bout de la planète, c'est pareil du point de vu de l'utilisateur.

                      Please do not feed the trolls

                      • [^] # Re: N'importe quoi

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        c'est pareil du point de vu de l'utilisateur.

                        Sauf que:
                        - Pas besoin d'avoir les connaissance pour maintenir un truc comme diaspora (bonjour la galère)
                        - Pas besoin de gérer des sauvegardes
                        - Ca marche aussi quand on est pas chez soit: les gens n'ont pas de serveurs à la maison.

                        Bref, on parle de la vrai vie de vrai gens, pas de nos amis les geeks.

                        Et franchement, même moi, je me vois pas me prendre la tete à installer un diaspora pour remplacer G+… Par contre, un serveur mail pour remplacer gmail, c'est fait parce que cela est pour moi très pertinant… Mais pas pour mes potes par exemple.

                        • [^] # Re: N'importe quoi

                          Posté par . Évalué à 1.

                          • Pas besoin d'avoir les connaissance pour maintenir un truc comme diaspora (bonjour la galère)

                          Ça n'a pas besoin d'être compliqué, installer et utiliser bittorrent est aussi simple qu'aller sur FB. Pour diaspora je suppose qu'ils l'on fait en pensant à des machines qui hébergeraient des milliers de comptes. C'est sûr que si ils avaient pensé la chose "un compte = un serveur" ça serait plus simple.

                          • Pas besoin de gérer des sauvegardes

                          Tout le monde a besoin de sauvegardes. Ça en fait juste un chouillat plus.

                          • Ca marche aussi quand on est pas chez soit: les gens n'ont pas de serveurs à la maison.

                          Pas besoin d'avoir ça sur un serveur. Je connais des gens qui ont leur serveur jabber sur leur ordinateur portable. Ça marche très bien. Comme les clients bittorent d'ailleurs. C'est juste que si ils sont déco, leur contact devrait utiliser son cache. Où même le cache des contactes communs, comme pour un FS distribué.

                          J'ai pas un discours "ya qu'a", je dis juste que rien ne justifie la centralisation de ce genre de services fondamentalement pair à pair.

                          Please do not feed the trolls

                          • [^] # Re: N'importe quoi

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Je ne connais pas Diaspora, d'où ma question, comment tu fais pour trouver un contact? Je veux dire, j'ai un coup de nostalgie, et déicide retrouver certains de mes camarades d'école primaire, si ils sont sur diaspora et hébergent leurs propres instances, comment ce passe la recherche d'un contact?

                            Tout le monde a besoin de sauvegardes. Ça en fait juste un chouillat plus

                            Je pense qu’il voulait dire qu’en utilisant une plateforme centralisée c’est l’hébergeur qui s’occupe de gérer les sauvegardes, mettre à jours les serveurs, etc.

                            Depending on the time of day, the French go either way.

                          • [^] # Re: N'importe quoi

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            J'ai pas un discours "ya qu'a", je dis juste que rien ne justifie la centralisation de ce genre
                            de services fondamentalement pair à pair.

                            Mais bien sur, tu reviendras pour le fondamentalement… C'est plutot fondamentalement centralisé vu que faire un truc pair à pair simple est très complexe…

                            Et le coup de tout le monde a besoin de faire des sauvegardes… Nan, personne ne fais de sauvegarde, c'est pour cela d'ailleurs que les offres de cloud centralisées ont le vent en poupe…

            • [^] # Re: N'importe quoi

              Posté par . Évalué à 4.

              Le problème, c'est qu'on a pas envie de créer un compte pour simplement consulter des informations.

              Internet, en principe, c'est pour faciliter l'échange d'information, pas pour y mettre des bâtons dans les roues.

              • [^] # Re: N'importe quoi

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je ne sais pas comment c'est dans ton pays, mais chez moi je peux consulter http://www.facebook.com/StarWars sans avoir de compte Facebook.

                Pour consulter, si le proprio du facebook.com/nomdufilm le souhaite, pas la peine de t'inscrire. Ce n'est pas un argument contre Facebook.

                • [^] # Re: N'importe quoi

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pour des infos officielles, en effet. Par contre, quand il s'agit du barbecue d'un pote, c'est tout de suite moins évident… (Et cette fois ci, j'ai testé : http://www.facebook.com/barbecuedemonpote :-) )

                  De plus, tu vas me répondre, "oui, bah c'est la faute de ton pote mais pas de facebook". Et c'est là que je ne suis pas d'accord. De même qu'il y a délit et incitation au délit, il y a fermeture du pote en question et incitation à la fermeture de la part de Facebook. D'où la responsabilité de Facebook dans le fait que certaines infos s'y trouvent et nul par ailleurs, et qu'il faut bien s'y connecter avec un compte pour y accéder.

                  • [^] # Re: N'importe quoi

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Je vais te dire qu'il fait un truc privé. Tu vas donc râler parce que Piwigo offre la possibilité de mettre se photos en privé et qu'il faut s'inscrire pour les voir (et en plsu être validé par le pote)? Saloperie de mailman (GNU!) qui permet de faire des listes privées aussi.

                    Bref, maintenant ta critique passe d'un truc public (on parlait bien de public, avec un film) qui merde dans l’argumentation à un truc privé, qui… A toujours existé, même avec des logiciels libres. Facebook ne change rien sur l'idée de devoir s'inscrire pour des trucs privés.

                    Facebook attire toutes les rancoeurs, on tape facilement dessus, mais dès qu'on creuse les critiques, il n'en reste plus grand chose d'évident.

                    "responsabilité de Facebook"… Facebook offre des outils, la responsabilité est chez ton pote, c'est tout, mais c'est plus facile d'accuser Facebook que le pote.

                    • [^] # Re: N'importe quoi

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Tu n'as pas bien compris le fond de ma pensée. Que le bouzin qui anime Facebook derrière soit libre ou pas n'est pas mon problème. Que des infos soient privés non plus. Ce qui me gène, ce n'est pas la technique, mais la politique de Facebook. C'est une prison dorée et assez excluante pour qui n'y est pas.

                      Ose me dire que Facebook n'a aucune stratégie de recrutement, de valorisation de sa base d'utilisateur, de tentation d’hégémonie et de volonté de pistage de ces utilisateurs… Mailman, non ; Piwigo, non ; Linuxfr idem.

                      "responsabilité de Facebook"… Facebook offre des outils, la responsabilité est chez ton pote, c'est tout, mais c'est plus facile d'accuser Facebook que le pote.

                      Ce n'est pas parce que la responsabilité est chez mon pote qu'elle n'est pas également ailleurs. C'est comme la corruption : la responsabilité est partagée entre le corrupteur et le corrompu. Et ce n'est pas ici que je vais lui expliquer qu'il est responsable. Par contre, c'est ici que je dénonce une certaine forme de stratégie d'enfermement. Et c'est bien moins facile que de simplement dire à son pote "tes invits sur facebook, c'est juste de la merde".

                      J'ai du mal à croire que tu croies que Facebook "offre simplement des outils". Facebook offre des outils à des utilisateurs pour conquérir une part de marché. Cette stratégie implique également de fidéliser l'utilisateur et de l'encourager à inciter son entourage à s'inscrire.

                      Si on faisait le parallèle avec une secte, tu les décrirais "comme une communauté permettant de découvrir une nouvelle spiritualité". C'est vrai mais c'est incomplet. Avec Facebook aussi : oui, Facebook offre des outils pratique. Tu es juste passé à coté de l'essentiel : Facebook cherche à recruter un max de personne en les enfermant sur le site. (À ce propos, le but n'est pas d'être méchant, mais de faire un max de hit, tout simplement : ce n'est que du commerce)

                      • [^] # Re: N'importe quoi

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        C'est comme la corruption : la responsabilité est partagée entre le corrupteur et le corrompu. Et ce n'est pas ici que je vais lui expliquer qu'il est responsable. Par contre, c'est ici que je dénonce une certaine forme de stratégie d'enfermement. Et c'est bien moins facile que de simplement dire à son pote "tes invits sur facebook, c'est juste de la merde".

                        Mais pour dire que c'est de la merde, il faut savoir proposer mieux. Et Diaspora et compagnie, désolé mais non, ce n'est pas mieux (et pas seulement en nombre d’utilisateurs). En attendant, c'est peut-être de la merde mais c'est la seule chose utilisable disponible.
                        Ne te méprend pas : ça me fait chier aussi. Mais il faut savoir qui est son ennemi pour contre-attaquer. Et pour le moment, je vis avec Facebook à minima quand j'ai rien d'autre (ce qui en pratique est très très rare en fait, mes amis communiquent encore avec le mail pour la communication directe, Facebook est juste pour les photos)

                        (À ce propos, le but n'est pas d'être méchant, mais de faire un max de hit, tout simplement

                        Euh non. De faire un max de fric. Le nombre de hits n'est qu'un moyen.

                        • [^] # Re: N'importe quoi

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                          Mais pour dire que c'est de la merde, il faut savoir proposer mieux.

                          Non

                          • [^] # Re: N'importe quoi

                            Posté par . Évalué à 2.

                            J'allais faire une réponse plus argumentée qui commence par la même chose, mais finalement, c'est déjà très bien comme ça ;)

                        • [^] # Re: N'importe quoi

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Mais pour dire que c'est de la merde, il faut savoir proposer mieux.

                          Comme tous les jurys, critiques et autres professeurs qui notent, jugent, évaluent, et finalement, parfois, "disent que c'est de la merde". Ton assertion n'est ni argumentée, ni même valable. Et en plus, tu répond à coté, puisque je ne dis pas que Facebook fait de la merde, mais que sa politique d'enfermement est dangereuse. J'aurai préféré te lire sur ma comparaison avec la corruption…

                          Et Diaspora et compagnie, désolé mais non, ce n'est pas mieux

                          Aucun rapport avec la choucroute.

                          En attendant, [Facebook] est peut-être de la merde mais c'est la seule chose utilisable disponible

                          C'est vrai que quand Facebook n'existait pas, qu'est ce qu'on s'ennuyait les soirsetweekends… Tu considères (enfin, tu te fais l'avocat du diable) que Facebook est la seule chose utilisable pour tes besoins, c'est très bien. Tout le monde n'est pas de cet avis.

                          il faut savoir qui est son ennemi pour contre-attaquer

                          Mon but n'est pas d'attaquer Facebook… Quelle prétention ! Mon but est d'en réduire son omniprésence parmi les personnes que je côtoie (après, tu pourras considérer qu'on ne se côtoie pas, mais comme je n'ai pas l'intention de quitter linuxfr ni toi non plus je suppose, nous allons nous côtoyer par la force des choses).

                          • [^] # Re: N'importe quoi

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                            Comme tous les jurys, critiques et autres professeurs qui notent, jugent, évaluent, et finalement, parfois, "disent que c'est de la merde"

                            Par "proposer", j'entendais "dire où il y a une meilleure offre que tu ne dis pas que c'est de la merde".
                            Et bizarrement, non, rien de mieux.

                            Bref, jury ou prof, tes exemples sont HS de chez HS : eux pourraient te dire ce qui est "mieux", des trucs qui existent.

                            C'est vrai que quand Facebook n'existait pas, qu'est ce qu'on s'ennuyait les soirsetweekends… Tu considères (enfin, tu te fais l'avocat du diable) que Facebook est la seule chose utilisable pour tes besoins, c'est très bien. Tout le monde n'est pas de cet avis.

                            Ben fait autre chose, pas la peine de dire que c'est de la merde.

                            Ah mais oui, le plaisir des gens de cracher sur ce qui a du succès… J'oubliais, excuse-moi.

                      • [^] # Re: N'importe quoi

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Et c'est bien moins facile que de simplement dire à son pote "tes invits sur facebook, c'est juste de la merde".

                        Pourtant lui ne se gêne pas pour considérer que ta présence à son barbecue ne vaut pas le coup de t'envoyer un petit mail.

                        • [^] # Re: N'importe quoi

                          Posté par . Évalué à 2.

                          levons l’ambiguïté de mes propos :

                          Il est bien moins facile d'argumenter ici sur le fait que la politique de Facebook est nocive, et donc d'argumenter sur sa stratégie d'enfermement, avec arguments et pseudo démonstration… (C'est ça qui est compliqué)

                          Que

                          d'aller faire remarquer à son pote que sa politesse commence à s'émousser vis à vis des gens qui ne sont pas sur Facebook. (C'est ça qui est simple)

                          Je fais les deux, mais pas au même endroit : la polémique publique sur la politique de Facebook : sur linuxfr, la remarque sur les méthodes d'invitation au barbecue annuel : chez l'ami en question (et donc pas ici).

                • [^] # Re: N'importe quoi

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Le problème n'est pas l'inscription, c'est la simple connexion. Je considère qu'une boite américaine qui n'a rien à voir avec le cinéma n'a pas à savoir à quels films on s’intéressent, moi, mon adresse ip et mon user-agent.
                  C'est définitivement un argument contre facebook. Et ne me parlez pas d'anonymisation, c'est contourner le problème (et l'entériner).

                  Please do not feed the trolls

                  • [^] # Re: N'importe quoi

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Et si c'est hebergé chez 1and1 ou Amazon ?

                  • [^] # Re: N'importe quoi

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Le problème n'est pas l'inscription, c'est la simple connexion. Je considère qu'une boite américaine qui n'a rien à voir avec le cinéma n'a pas à savoir à quels films on s’intéressent, moi, mon adresse ip et mon user-agent.

                    Vu qu'environ 100% des sites officiels de film passent par Akamai, tu peux te résoudre à ne plus aller sur les sites officiels non plus. Ils collectent autant que Facebook.

                    Bon pas 100% par ce que les films Francais passent souvent par e-TF1. C'est pas forcément mieux que Facebook, mais au moins c'est Francais :p

          • [^] # Re: N'importe quoi

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je n'ai pour l'instant pas trouvé de concert dont l'info facebook n'était pas trouvable sur un forum…

            Pareil, t'as des exemples de films qui ne sont que chez Facebook ? Ou alors ce qui te fait chier c'est de pas pouvoir clavarder avec tes potes à propos du film ?

            • [^] # Re: N'importe quoi

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              J'ai un exemple concret. T'as été aux manif' contre ACTA? Moi j'ai été à celles de Clermont-Ferrand. Et j'ai raté une des manif', car l'info est passée uniquement par facebook.

              Alors non, ce n'est pas uniquement à cause de facebook. Mais le fait est que de plus en plus d'infos circulent uniquement par ce moyen de communication fermé. Et comme une grande partie des internautes en font partie, ils ne se rendent pas compte qu'il y a des barreaux.

              • [^] # Re: N'importe quoi

                Posté par . Évalué à 3.

                uniquement par ce moyen de communication fermé

                Heu si t'as envie que ce soit publique c'est publique, et ça ne demande pas de compte pour la lire (mais pas de RSS).

                Faut pas blâmer l'outil pour les conneries des utilisateurs. L'info serait passée sur un site web pouilleux comme on en voit des milliers tu l'aurais raté aussi ta manif.

              • [^] # Re: N'importe quoi

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                ce moyen de communication fermé

                C'est quand même bizarre : avec Facebook, tu t'inscris (qui que tu sois, tu peux), tu as des notifications, c'est du HTML tout ce qu'il y de plus standard accessible depuis n'importe quel navigateur depuis n'importe quel OS.
                C'est où que c'est fermé?

                Ps : oui, je sais très bien que tu veux dire qu'il faut absolument passer par ce méchant Facebook centralisateur. Mais je te dis juste que "c'est fermé" ne convainc que les gens qui veulent être convaincus, les autres ne comprendront tout simplement pas en quoi c'est fermé puisqu'ils accède depuis leur mail avec Thunderbird et Firefox sous Linux sans problèmes. A la manif, ils vont perdu un glandu mais en avoir sans autres qui ne seraient pas venus sans Facebook. Faire avec deux systèmes différents est plus long (surtout que rien ne me dit de comment ils auraient eu ton adresse email, tu aurais aussi refusé de la filer à un autre truc "car c'est des méchants centralisateurs", la raison sans fin), alors le calcul du gain par rapport au temps perdu est vite vu.

                • [^] # Re: N'importe quoi

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Ps : oui, je sais très bien que tu veux dire qu'il faut absolument passer par ce méchant Facebook centralisateur.

                  Je passerai sur cette première phrase, j'ai fini par prendre l'habitude du ton méprisant que tu utilises pour écrire chacun de tes commentaires.

                  Mais je te dis juste que "c'est fermé" ne convainc que les gens qui veulent être convaincus, les autres ne comprendront tout simplement pas en quoi c'est fermé puisqu'ils accède depuis leur mail avec Thunderbird et Firefox sous Linux sans problèmes. A la manif, ils vont perdu un glandu mais en avoir sans autres qui ne seraient pas venus sans Facebook. Faire avec deux systèmes différents est plus long (surtout que rien ne me dit de comment ils auraient eu ton adresse email, tu aurais aussi refusé de la filer à un autre truc "car c'est des méchants centralisateurs", la raison sans fin), alors le calcul du gain par rapport au temps perdu est vite vu.

                  J'ai bien conscience de cet aspect. Ensuite, soit on l'accepte, soit on explique a son entourage qu'il y a aussi d'autres moyens de communiquer, et pourquoi c'est dangereux de donner trop de pouvoir à une société.

                • [^] # Re: N'importe quoi

                  Posté par . Évalué à 2.

                  C'est où que c'est fermé?

                  Je rêve…
                  https://www.facebook.com/legal/terms?locale=fr_FR

                  Please do not feed the trolls

                  • [^] # Re: N'importe quoi

                    Posté par . Évalué à 4.

                    C'est choupinet mais c'est pas le sujet. Il se plaint qu'il n'a pas vu une info publiée sur facebook par ce que c'est "fermé". Il veut donc avoir accès à une info en tant que lecteur. Et c'est tout à fait possible de mettre une information à disposition du grand web, il suffit de mettre les bonnes permissions.

                    acta manifestation site:facebook.com

                    http://www.facebook.com/AntiACTA.France
                    http://www.facebook.com/world.against.acta

                    Maintenant que ça passe sur rebellyon.info (au hasard) ou Facebook, t'as autant de chance de manquer l'info. C'est juste une page parmis quelques milliards.

                    Les conditions d'utilisations n'engagent que la personne qui publie et elle est libre de faire ses choix. Je me fiche de savoir si pour publier sur rebellyon.info il faut que l'auteur autorise le Figaro à publier son texte.

                    Ce qui n'empêche pas que la com de son événement était sûrement toute moisie, mais ca c'est pas la faute de Facebook.

                    • [^] # Re: N'importe quoi

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Ne cherche pas, c'est une excuse toute pourrie pour dire de ne pas y aller. J'ai déjà vu aussi que comme c'est chez OVH (sur un serveur dédié hein, parce que parler d’hébergement partagé c'est même pas imaginable) et pas sur un auto-hébergement, c'est pas du vrai Internet, c'est du Minitel 2.0.

                      Il y a un moment où il faut arrêter le délire et avoir de vrais arguments (il y en a, ploum se faisant un plaisir de parler plus objectivement des problèmes, du moins de mon point de vue)

  • # Nostalgie

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Ça me rappelle au début du web.

    Pas une seule publicité.

    On commençait à voire des petites applications à installer chez l'utilisateur. Elles détectaient si on était devant l'écran (mvt de souris), envoyaient de la pub et rémunérait l'utilisateur (et surtout la boite qui fournissait le logiciel).

    On ne s'en souciait pas, ce n'était pas très intrusif. Il fallait l'installer par sois-même.

    Et à un moment, on a vu des premières pages avec pub intégré.

    Et là, ça a été le tollé. On s'inquiétait, on s'offusquait.

    Puis on s'est habitué.

    Mais bon, là c'est pas la même chose. On ne s'y habituera pas.

    Non ?

    • [^] # Re: Nostalgie

      Posté par . Évalué à 3.

      Oh le dino !!!! Mes premier pas sur le web c'était avec altavista (1997 une fois, puis régulièrement à partir de 1999) et les pubs clignotantes qui prenaient une bonne partie de la page.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Nostalgie

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 22/06/12 à 23:07.

        Moi je me souviens aussi d'advalvas (belge ) et surtout d' astalavista.box.sk (et bien sur de multimania et de l'écho du village , le premier villa en 3D avant second life)

        Tiens, il existe encore. Faut dire qu'avec le libre, cela m'a beaucoup plus occupé.

      • [^] # Re: Nostalgie

        Posté par . Évalué à 2.

        j'ai trouvé encore une espèce rare :

        http://members.tripod.com/~Mike_and_Cathy/mod.html

        concernant les musiques trackers de demoscene en général (les formats mod,xm, s3m, it …)

    • [^] # Re: Nostalgie

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ha, les pages avec des gifs animées avec des panneaux "under construction" …

      • [^] # Re: Nostalgie

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 22/06/12 à 23:02.

        … et les fonds d'écran géants et mal calibrés , agrémentés de petites étoiles sur l'entièreté de la page, et le pointeur qui se transforme en un curseurs animés (baguette magique , main , fusée, sorcière … )

        Enfin le 1.0 du web (ou plutot le 0.1 )

  • # Facebook détruit Internet

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Ben oui, Facebook est présent, via son bouton "J'aime", sur de plus en plus de site. Y compris des sites à grosse audience. Que se passerait-il si facebook.com, pour n'importe quelle raison, ne répondait plus ? Les gros sites seraient ralentis, voire bloqués.

    Impossible ?

    On y a presque eu droit fin mai : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/imprimer-une-panne-sur-facebook-ralentit-le-cyberespace-49167.html

    Je ne sais pas si Facebook détruit Internet, mais Facebook peut détruire une partie d'Internet :-)

    • [^] # Re: Facebook détruit Internet

      Posté par . Évalué à 2.

      En Chine, Facebook est bloqué. Du coup quand j'ouvre certaines pages Web incluant un bouton "Facebook", il est remplacé par un énorme rectangle "Could not open URL" qui masque la moitié du contenu.

      Le problème ici c'est le cas de conscience : dois-je râler sur Facebook ou sur la censure Chinoise ?

      • [^] # Re: Facebook détruit Internet

        Posté par . Évalué à 1.

        Et les gens qui font des sites qui ne fonctionnent pas sans FB.

        Please do not feed the trolls

        • [^] # Re: Facebook détruit Internet

          Posté par . Évalué à 3.

          Ils fonctionnent très bien sans facebook. Il suffit d'avoir noscript ou tout autre filtreur de contenu un peu intéressant, ce que tout le monde devrait avoir de nos jours (ou plutot dont tout navigateur devrait être équipé).

      • [^] # Re: Facebook détruit Internet

        Posté par . Évalué à 2.

        les deux mais pas pour les memes raisons

  • # Histoire pas drole

    Posté par . Évalué à 2.

    Alors, c’est quatre internets qui décident de traverser la route, quand soudain un Facebook…

    Depending on the time of day, the French go either way.

  • # LInuxFr, Universe, and Everything

    Posté par . Évalué à 2.

    À la lecture de tous vos commentaires (argumentés, impliquant une connaissance du fonctionnement des outils et du réseau, des autres solutions approchantes disponibles, de l'historique du net, des dérives techniquement possibles), je me rends compte du fossé qui sépare le geek de l'utilisateur de base.

    Toutes ces questions pourtant de base (propriété des données, vote électronique, neutralité du réseau…), la plupart des gens ne se les posent pas. Autour de moi, si j'exclus les geeks (appellation simpliste pour agréger professionnels et technophiles), je vois deux réactions sur la mise en place des informations sur le réseau:

    • Soit un rejet total proche de la paranoïa par peur d'un flicage (sans comprendre les limitations liées à la technique). C'en est même pénible quand on se fait pourrir parce qu'on a mis en place un annuaire LDAP privé pour les utilisateurs…

    • Soit un "rien à branler" généralisé, qui reçoit tout argumentaire par un "et alors?". Je croyais d'ailleurs que cette espèce disparaîtrait avec le temps et l'entrée du réseau dans la vie courante mais beaucoup de jeunes ne contrôlent pas mieux leur vie privée/numérique que leurs aînés. Combien de fois ai-je entendu des "mais je n'ai rien à cacher de toute façons" (même parfois chez de jeunes informaticiens!), ou des "mais ils ne feraient pas ça" (spéciale dédicace aux google boys).

    On a beau essayer d'expliquer, on a l'impression d'uriner dans un instrument à cordes… Alors je trouve cet article plutôt bien foutu (merci st3rk). Ceci dit, le coup du "temps de cerveau disponible" n'a pas dissuadé les gens de consommer de la télévision, alors comment amènerait-il à reconsidérer leur consommation numérique?

    Bravo aux évangélistes, aux vulgarisateurs de terrain ou de blog, aux acharnés quadratiques qui ne baissent pas les bras, et aussi aux quelques journalistes qui font l'effort de s'informer (je pense à Jean-Marc Manach…). Perso, je retourne au boulot, sans trop d'espoir.

  • # Avez vous essayé ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Ben au moins ça fait réagir parmi les barbus.
    Allez, c'est mon tour. J'ai ouvert un compte Facebook il y a pas longtemps (allez-y, faites moi mal). Ma démarche est un peu compliquée, mais la première idée c'était de comprendre pourquoi ça marche auprès de mes contemporains.

    Combien d'entre vous ont essayé ? Les plus virulents ont-ils seulement réfléchi à ce qu'est Facebook ou les réseau sociaux de manière général ? Pourquoi les gens connectés en en 2012 se ruent en masse sur ces outils ? Qu'est ce qu'il y a de plus que les mails, les blog, les je sais pas quoi d'avant ?

    Plutôt que de dire "ils sont en train de tout casser mon internet" (internet n'est qu'un outil, si, si), ça serait pas plus intelligent de comprendre ce qui, au niveau sociologique, pousse les gens vers ces réseaux ?

    Combien sommes nous à soutenir des politiques de partage avec une licence globale ou autre quand la notion de l'abondance est là ? Vous savez tous que faire bouger ce genre de chose n'est pas simple. Plutôt que de se mettre dans une politique de protection d'un système qui vieillit (ça marche comme ça, on touche pas), faudrait peut être penser à comprendre ceux d'en face.

    Bref, le "tous des moutons" et "on a la science infuse" commence à me rapper les pruneaux. Beaucoup des critiques qui ont été amenées sont justes et le danger de ces montres est réel. Mais à quoi ça sert de critiquer quelque chose que vous ne connaissez même pas pour la plupart et de ne rien proposer d'autre…

    Force est de constater qu'il y a des choses en plus ou en mieux sur Facebook et Twitter. Puisqu'on a pas été capable de l'anticiper comme je lisais plus haut, est ce qu'on serait pas capable de reproduire ce qu'il y a de bien sans les cotés malsains (voir Diaspora) ?

    Pour terminer et après pratique, je suis convaincu de l'utilité des réseaux sociaux, au niveau social et au niveau communication. Je suis convaincu qu'il en découle aussi beaucoup de conséquences mauvaises. Je suis convaincu du danger pour internet de ce genre de boîte.
    Mais je suis aussi convaincu que très peu d'entre vous ne savent communiquer dans le bon sens pour faire avancer les choses.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.