Journal contenus epub

Posté par . Licence CC by-sa
20
17
nov.
2013

Cher journal,

J'ai fait l'acquisition d'une liseuse électronique Kobo Aura. Une Kobo car elle m'a paru la plus ouverte. Pour commencer il faut s’enregistrer en ligne en wiki ou par un logiciel dédié sur PC windows ou Mac. Ça commence mal, mais cette étape se contourne facilement.

Ensuite se pose la question : que mettre dessus ?
La liseuse est quasiment vide à la livraison à part quelques extraits de livres. Tout est fait pour nous emmener vers la boutique en ligne.
Pourtant le contenus intéressants pullulent sur le web.

Mais ils ne sont pas tous adaptés aux particularités d'une liseuse : résolution limitée, niveaux de gris, rafraîchissement lent, non connectée et non interactif. Le format de prédilection, l'EPUB est ouvert et simple (xhml+zip) mais non trivial.

solutions toutes prêtes

Pourtant, en cherchant un peu, il est possible de trouver du contenus tout prêt.

Gutenberg

Le site gutenberg.org propose des livres dans le domaine public. C'est un bon point de départ pour de la lecture. Cependant il y surtout des livres en langue anglaise. Et, comme il faut du temps pour que les livres tombent dans le domaine public, les contenus sont plutôt anciens.

Sites complaisants

Certains sites ont le bon goût de proposer leurs contenus en format EPUB.

linuxfr

Le site préféré des moules propose de télécharger les contenus en EPUB. Malheureusement, les EPUB générés ne sont pas lisibles sur ma liseuse. J'essayerai de prendre le temps d'ouvrir un ticket dans le suivi.

wikipedia

L'encyclopédie est très bien outillée pour ravir le lecteur déconnecté. Par sa fonction "créer un livre", il est possible de collecter du contenu, de l'organiser puis de l'exporter en format EPUB. Le livre est de bonne qualité avec une très bonne mise en page : hiérarchie, tableaux et images sont préservés. Et une table des matière est crée. Cela permet de créer des livres sur une thématique pour se cultiver au calme. Ils sont parfaitement supportés sur ma liseuse.

Construire son contenu

Et sinon, il est possible de le fabriquer soit même.

Le must

sigil est le logiciel qu'il faut avoir sur son ordinateur si l'on veut éditer des livres électroniques. Il fait à peut prêt tout ce qui est nécessaire : édition de fichier : contenu HTML, images, metadata, tables des matières, navigation ; et validation de fichier. Il me dit d'ailleurs que "Le fichier NCX est absent de ce EPUB. Sigil en a créé un nouveau pour vous" pour les EPUB de ce site. Mais même en corrigeant cela, le rendu n'est pas parfait, voire impossible sur ma liseuse.

Pour le navigateur

Il existe des greffons pour Firefox très utiles pour notre besoin.

EPUBReader

Ce greffon permet de gérer une collection de EPUB et de les lire directement dans le navigateur. Il permet aussi de consulter des collections en ligne. Simple et afficace.

grabmybooks

Ce greffon est très pratique pour créer des livres à partir de sa navigation, directement dans le navigateur. Il est possible de capturer une page, une sélection dans une page, l'ensemble des onglets. Quand le contenu est collecté, il est possible de l'organiser puis d'exporter le tout en EPUB. Riche en fonctionnalités.

Un peu d'automatisation ?

Quand j'analyse le besoin que j'ai en tant que lecteur sur liseuse, je pense au projet weboob car il s'agit d'utiliser le web pour un usage hors navigateur. Il serait peut être intéressant de créer une nouvelle application, du genre "contentoob" avec tous types de backends, comme des blogs ou des sites de news. Avec la bonne ligne de commande, le contenu de ces sites serait transformé à la demande en EPUB. Avec les bons outils, udev, cron, il serait possible de remplir sa liseuse sans trop de manipulations.

Et vous, quelle est votre expérience de lecteur sur liseuse ?

  • # Pour weboob

    Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 17/11/13 à 22:44.

    Quand j'analyse le besoin que j'ai en tant que lecteur sur liseuse, je pense au projet weboob car il s'agit d'utiliser le web pour un usage hors navigateur. Il serait peut être intéressant de créer une nouvelle application, du genre "contentoob" […]

    Pour faire une appli weboob, il faut lui trouver un nom, avec une connotation sexuelle et orientée "adolescent".

    Je te propose e-bite, c'est tout à fait dans leur esprit salace. Sinon au choix :
    - stripbooks ou stripboobs.
    - get-and-read ou get-and-ride…

    Tu vois le genre de truc qui va faire rire les copains boutonneux, mais 3 mois plus tard tu ne sais plus à quoi sert tel ou tel application.

    En passant, vous savez ce que je pense de weboobs maintenant.

    • [^] # Re: Pour weboob

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      On sait surtout ce que tu penses du choix des noms, pas des applications elle-mêmes.

      • [^] # Re: Pour weboob

        Posté par . Évalué à 6.

        Bah, les applications, ça reste du bricolage. J'ai essayé d'installer plusieurs modules, ça a farci ma base de données de paquets de noms dignes de films pornos, et je n'ai pas réussi à utiliser un truc ; les quelques interfaces disponibles sont très très moches, et le reste est en ligne de commande.

        Par définition, un truc comme weboob n'est pas pérenne, puisque ça peut claquer complètement du jour au lendemain suite à une modification de l'architecture du site cible : impossible d'en faire quelque chose d'autre de sérieux. À l'aspect sables mouvants de l'appli, on peut rajouter l'insécurité juridique, puisque cette manière d'accéder au contenu viole les conditions d'utilisation de la plupart des sites (après, on peut toujours discuter de la solidité juridique de ces conditions en fonction des pays, mais je pense que certaines d'entre elles sont justifiables par les droits voisins, en particulier en ce qui concerne la protection des bases de données). Par dessus tout ça, on a évidemment l'insécurité informatique, puisque certaines applications webboob permettent d'accéder à des données très sensibles (comptes en banque) et d'automatiser des tâches comme les transferts bancaires : comme le code est censé bouger tout le temps, il n'y a rien de constant, et ça rend les problèmes de failles de sécurité ou simplement de chasse aux bugs très concrets. Quand tu combines tout ça, ça donne quand même un truc assez peu crédible.

        Sur le fond, personnellement, je ne comprends pas quel besoin on peut avoir de contourner l'interface fournie par des prestataires privés sur des services soumis à la concurrence. Si tu n'aimes par la configuration des rayons à Carrefour, tu vas chez Leclerc ; si tu n'aimes pas la tronche de Toyota, tu achètes une Peugeot. Il y a des cas dans la vie où ce n'est pas toi qui décide, et c'est certainement légitime quand il s'agit de services fournis par des prestataires privés. J'imagine que pour une banque, l'acte de contourner l'interface du site officiel peut justifier l'annulation de toute garantie ou assurance, même si ça n'est pas justifié d'un point de vue strictement logique.

        • [^] # Re: Pour weboob

          Posté par . Évalué à 6.

          Ben alors si tu n'aimes pas weboob, ne l'utilise pas…

        • [^] # Re: Pour weboob

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est ici le SAV weboob ?

          J'ai l'impression que c'est Belzeputh qui s'occupe du module arte. Merci bien, je n'ai pas envie de regarder les vidéos en streaming parce que ça blo
          Et il y a une série qui m'intéresse (Nordlicht - Mörder ohne Reue) en ce moment et je suis bien content d'avoir videoob pour télécharger les épisodes en local avant de les mater.

        • [^] # Re: Pour weboob

          Posté par . Évalué à 9.

          Par définition, un truc comme weboob n'est pas pérenne, puisque ça peut claquer complètement du jour au lendemain suite à une modification de l'architecture du site cible : impossible d'en faire quelque chose d'autre de sérieux.

          Si l'on n'est pas capable du moindre recul, c'est effectivement ce que l'on peut voir.
          En réfléchissant un peu, on peut voir que ce sont au contraire tous ces sites dont les données et leur présentation sont indissociables qui ne sont pas pérennes. C'est l'inverse des formats ouverts. C'est l'approche propriétaire du logiciel, où les données sont enfermées dans une interface qu'a décidé l'éditeur du logiciel.

          on peut rajouter l'insécurité juridique, puisque cette manière d'accéder au contenu viole les conditions d'utilisation de la plupart des sites (après, on peut toujours discuter de la solidité juridique de ces conditions en fonction des pays, mais je pense que certaines d'entre elles sont justifiables par les droits voisins, en particulier en ce qui concerne la protection des bases de données).

          Cela viole peut-être les conditions d'utilisation des sites, mais peut-être pas la loi. Il existe des clauses arbitraires, abusives, que l'on n'est pas tenu de respecter. Que diriez-vous si tous les boulangers (et non la loi) vous interdisaient formellement de manger votre pain en dégustant du reblochon ?

          Par dessus tout ça, on a évidemment l'insécurité informatique, puisque certaines applications webboob permettent d'accéder à des données très sensibles (comptes en banque) et d'automatiser des tâches comme les transferts bancaires : comme le code est censé bouger tout le temps, il n'y a rien de constant, et ça rend les problèmes de failles de sécurité ou simplement de chasse aux bugs très concrets.

          Les banques, administrations et autres sont exemptes de bugs informatiques ou d'erreurs humaines ?

        • [^] # Re: Pour weboob

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Bon je ne suis pas développeur weboob (juste une petite contribution jusqu'ici, mais j'ai toujours dans les cartons un passerelle weboob/XMPP), mais allons y quand même:

          • weboob est principalement fait pour la ligne de commande, les applications c'est juste du bonus, et je n'ai aucunement l'impression qu'il s'agisse de bricolage, c'est plus un exemple concret de ce qu'on peut faire avec. Le code est propre, et pour connaître certains developpeurs, il y a un bon niveau technique, aucun problème là dessus, et ils sont ouverts aux suggestions/patches (par exemple un commentaire ici même sur l'arborescence des fichiers de conf pour suivre les recommandations Freedesktop a été pris en compte à la version suivante)

          • les backends concernent aussi des sites communautaires, ou des trucs génériques basés sur des logiciels libres, et a priori plutôt stables. Par exemple il y a un backend mediawiki, qui m'est utile pour mettre à jour automatiquement certaines pages de mon wiki (c'est d'ailleurs pour lui que j'ai contribué)

          • pour le reste oui c'est instable, y'a des tests automatisés (enfin s'ils tournent toujours) pour essayer de se rendre compte d'un changement le plus rapidement possible. Pour youtube, j'ai déjà vu un changement pris en compte en moins de 4 h, ce qui me semble pas mal. De plus il y a un système de dépôt local pratique pour les mises à jour (par contre ça me plaît moins qu'on puisse savoir quel backends je télécharge, mais c'est déjà le cas avec Debian et ses paquets).

          • au niveau juridique je ne suis pas spécialiste, mais a priori ça fait techniquement la même chose qu'un butineur. Enfin bon ça l'avenir dira ce que ça donne (ça fait quand même déjà quelques années que ça tourne)

          • les problèmes de sécurité sont les mêmes avec firefox/iceweasel ou Chromium ou Epiphany, etc. Il y a plus de monde sur ces projets donc plus d'yeux pour déboguer, mais aussi plus de monde pour tenter des attaques

          • sur le fond, c'est le hacking que tu ne comprends pas. C'est détourner un usage de son cadre fermé originel. Ça peut servir pour des tas de choses, mettre à jour un wiki automatiquement, télécharger une vidéo pour pouvoir la voir avec le lecteur de ton choix, la voir hors-ligne ou s'assurer de sa pérénité, utilisé son MUA pour aller sur DLFP, etc.

          • enfin pour le nom et l'esprit, je trouve personnellement le nom « weboob » bien trouvé et amusant, ce n'est pas toujours le cas pour le nom des applis ou captures qu'on voit des fois, mais ce n'est pas ce qui va me bloquer d'utiliser ce projet fort intéressant et utile. Je sais que ça gêne du monde au point de ne pas utiliser/contribuer, ça ne me choque pas non plus qu'on refuse d'utiliser pour ça (je refuse bien d'acheter dans certains magasins pour des raisons similaires). Je suis plus choqué qu'on puisse déposer un nom de tous les jours (Fenêtre, Bureau, Mot). Par contre ça commence à tourner en rond les critiques de l'esprit, si ça vous gêne à ce point, vous pouvez ignorer ou forker.

      • [^] # Re: Pour weboob

        Posté par . Évalué à 10.

        C'est pas le plus important les applications !

        C'est scandaleux que des gens écrivent des logiciels libre et choisissent pour leurs applications des noms "rigolos cucul". Il faut prendre des noms en rapports au truc que va faire l'application.

        Prenons par exemple un navigateur. Tu l'appels Firefox… ah non, ça n'a aucun rapport. Ba Chrome… non… Safari ! Non plus… Konqueror… non plus. Internet Explorer ! Voila, tu va explorer internet !

        Voila, tu as la preuve qu'un bon nom fais une bonne applications.

  • # writer2epub

    Posté par . Évalué à 8.

    Je ne connaissais pas la fonction wikipedia pour créer un livre, merci.
    Je me permet d'ajouter writer2epub, un module pour créer des ebooks directement dans Open Office

  • # Automatisation epub

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Pour ma part, je travaille avec calibre, et pour ce qui est de l'automatisation un simple ebook-convert fichier.html|epub|odt fichier.mobi (oui j'ai un kindle, et j'ai emballé l'appel à calibre dans un script qui converti tout et l'envoi directement sur la liseuse) marche plutôt bien. Je converti même directement mes manuscrits rst ou sphinx en mobi pour les relire en transport.
    Bon, ce n'est pas parfait, certains tableaux html se naviguent mal, mais c'est rare.

  • # De l'ouverture des liseuses.

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je ne sais quel est vraiment le degré d'ouverture de la Kobo, mais de ce point de vue je trouve que les produits de Bookeen sont tout à fait intéressants. Une fois acquis directement via le producteur (et non pas via un distributeur de licence de lecture), il n'est nullement besoin de s'inscrire pour y charger du contenu.

  • # Autres sites de livres libres

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

  • # comprendre le format epub et le format pdf ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour, excellent sujet.
    Je cherche une solution pour convertir des pdf comme par exemple des articles scientifiques légalement acquis et les visionner sur ma tablette kobo en epub…problème, même avec calibre, c'est du n'importe quoi --> problème avec les figures, les titres, la mise en page, etc… et lire un pdf sur la kobo relève de la zenitude absolue.
    Deux possibilités :
    soit developper sur la kobo un outil de lecture pdf correcte
    soit créer un convertisseur de pdf vers epub plus adapté à mes besoins (à base de techniques plus poussées que celle dans calibre)

    Du coup, je suis parti à l’assaut du format pdf pour en extraire les figures, le texte, …afin de convertir tout ça en epub dans un script python (utilisant la base de pdfminer, et là, grosse galère…j'ai perdu un week-end et quelques soirées. La kobo ne me sert donc pas autant qu'elle pourrait, c'est dommage.

    Avez-vous des idées ? et surtout des liens pour bien comprendre le format pdf et le format epub ? Merci pour votre aide.

  • # Calibre

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour la gestion de collection epub, et synchronisation avec liseuse, il y a calibre, une GUI libre en python, un peu usine à gaz, un peu lent quand on a pas mal d'epubs, mais ça permet de gérer la synchronisation entre sa collection sur PC et sur liseuse relativement facilement.
    Ca permet aussi un aperçu du fichier epub, et son édition plus ou moins manuelle.
    Il y a aussi un mode serveur où la liseuse serait client web, comme si on était sur un site de vente d'epub du constructeur si j'ai bien compris, mais j'ai jamais testé.

    • [^] # Re: Calibre

      Posté par . Évalué à 1.

      Je confirme, Calibre est bien lent mais qu'est-ce qu'il est puissant. On peut même faire des recherches et acheter des livres ( avec un tri par prix et par présence de DRM \o/)

    • [^] # Re: Calibre

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      oui j utilise pour ma par la partie serveur pour stoker tous mes livres, et pouvoir les lire à loisir sur n importe le quel de mes supports

      android ou kindle, sur android j utilise Mantano reader qui est vraiment bien.

  • # Automatiser avec Weboob

    Posté par . Évalué à 2.

    Quand j'analyse le besoin que j'ai en tant que lecteur sur liseuse, je pense au projet weboob car il s'agit d'utiliser le web pour un usage hors navigateur. Il serait peut être intéressant de créer une nouvelle application, du genre "contentoob" avec tous types de backends, comme des blogs ou des sites de news. Avec la bonne ligne de commande, le contenu de ces sites serait transformé à la demande en EPUB. Avec les bons outils, udev, cron, il serait possible de remplir sa liseuse sans trop de manipulations.

    C'est une chose qui est sur ma liste des priorités depuis bien longtemps, il y a peut-être même un ticket qui traîne à ce sujet là. Le premier problème c'est gérer le format epub, ce qui n'est probablement pas insurmontable mais demande de s'investir un peu là-dedans.

    Le second, c'est que je ne suis pas certain de la bonne approche. Faut-il faire un fichier epub par article de journal ? Comment gérer les sites comme linuxfr avec des commentaires, et dont le contenu évolue donc rapidement ? Comment filtrer le contenu que l'on souhaite ? (un problème relié est la classification des articles de journaux récupérés par Weboob en catégorie, c'est prévu également). Dernier soucis, comment bien gérer les images ?

    J'ai bien quelques idées vu les limitations de ma liseuse (un fichier par article, cela serait très vite insupportable), mais le coktails de ces questions saupoudré d'un manque de temps explique que ça n'est pas fait…

    • [^] # Re: Automatiser avec Weboob

      Posté par . Évalué à 3.

      Le epub, c'est assez facile à générer : zip de xhtml, avec des fichiers xml pour les metadata. Cela supporte très bien les images et les tableaux. Je l'ai expérimenté avec le epub wikipedia. Le rendu est très bon. Wikipedia redimensionne les images. Je suppose qu'il est possible de s'inspirer des sources de mediawiki pour voir comment ils font.

      Je me suis posé ces questions aussi sur l'approche.
      Le epub gère très bien les gros volumes. Il est tout à fait possible de faire un epub par site avec un document xhtml par article ou par groupe d'articles.
      Pour l'aspect évolutif, en effet, ce n'est pas très adapté. Un décision radicale est de ne pas mettre les commentaires. Ils apportent de l'information mais peu structurée et surtout beaucoup de bruit.
      Ce pose alors la question de l'historique : quand supprimer les articles dans le epub.

      • [^] # Re: Automatiser avec Weboob

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour les images le problème n'est pas le format, mais la récupération interne. Pour les gens souhaitant les images, ça marche plutôt bien avec Weboob actuellement en export RSS/Atom, car il suffit de laisser le lien. Le lecteur RSS fait le reste. Là il va falloir télécharger les fichiers, et faire attention à la taille. Rien de dramatique, mais ça change le comportement.

        Le epub gère très bien les gros volumes. Il est tout à fait possible de faire un epub par site avec un document xhtml par article ou par groupe d'articles.

        J'ignorais. Ça marche bien sur les différentes liseuses ?

        • [^] # Re: Automatiser avec Weboob

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Le epub gère très bien les gros volumes. Il est tout à fait possible de faire un epub par site avec un document xhtml par article ou par groupe d'articles.

          J'ignorais. Ça marche bien sur les différentes liseuses ?

          Sur les différentes liseuses, je ne sais pas, mais sur le Kobo, ça marche mieux en divisant le contenu en plusieurs documents XHTML de taille « raisonnable » qu’en regroupant tout dans un seul gros document.

          Avec un seul fichier XHTML, au-delà de quelques centaines de pages, le Kobo « rame » — c’est-à-dire que tourner une page prend alors une dizaine de secondes, et ça empire à mesure qu’on approche de la fin. Comme si la liseuse devait re-parcourir tout le document depuis le début à chaque changement de page.

          • [^] # Re: Automatiser avec Weboob

            Posté par . Évalué à 3.

            Tout à fait, c'est ce que je voulais dire par "gros volume" : le epub, pas forcément chaque section. Il vaut mieux en effet fragmenter.

        • [^] # Re: Automatiser avec Weboob

          Posté par . Évalué à 2.

          Je n'ai pas beaucoup de modèle pour tester : ma kobo, plutôt moderne et donc qui encaisse bien et une vielle samsung, malheureusement hs mais qui encaissait déjà bien.

  • # Kobo

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai fait l'acquisition d'une liseuse électronique Kobo Aura. **Une Kobo car elle m'a paru la plus ouverte.

    Eh bien tu t'es trompé visiblement, vu la suite :

    Pour commencer il faut s’enregistrer en ligne en wiki ou par un logiciel dédié sur PC windows ou Mac. Ça commence mal, mais cette étape se contourne facilement.

    À retenir donc : éviter Kobo. Acheter du Bookeen (cocorico !) ou du Sony, qui sont vraiment ouverts. Enfin Bookeen j'en suis sûr, Sony je n'ai jamais essayé.

    • [^] # Re: Kobo

      Posté par . Évalué à 1.

      Pocketbook est sympa aussi. Si on aime les trucs chinois louches avec des canaux de distributions qui font peur, il y a aussi Onyx International.

      Pour Sony, j'ai vérifié il y a quelques temps pour un ami et ça avait l'air clean d'après les infos et les conditions d'utilisations qu'on pouvait trouver sur le site.

    • [^] # Re: Kobo

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Accessoirement, le fait de devoir se déclarer nominativement auprès du distributeur pour pouvoir utiliser un appareil de lecture me semble ahurissant. Pourquoi pas leur déclarer tous les bouquins qu'on lit tant qu'on y est ?

      • [^] # Re: Kobo

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est vrai que c'est bizarre, et je ne comprend pas pourquoi ils demandent ceci dit tu peux ouvrir un compte bidon chez kobo et tu as besoin de ce compte juste la première fois pour l'initialisation de la machine, c'est ce que j'ai fait…

      • [^] # Re: Kobo

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        En fait, tu n'as pas du tout besoin de t'enregistrer pour initialiser quoi que ce soit.
        Tu le fais si tu veux te connecter à leur service de vente en ligne et de "synchronisation" de lecture. Les mises à jour ne demandent pas d'auth non plus.
        Sinon, ça se connecte en USB en "mass storage".

        • [^] # Re: Kobo

          Posté par . Évalué à 2.

          Non, sur kobo, l'interface ne s'affiche pas si le produit n'est pas enregistré, via le wifi ou via l'application bureau MacOS ou Windoz.

    • [^] # Re: Kobo

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour Booken je lis sur leur site que leur dernière liseuse a un mode de lecture adapté aux pdf (PDF Reflow), as-tu pu tester et si oui est-ce bien?

      • [^] # Re: Kobo

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Honnêtement, j'en ai une et j'en suis ravie, mais pour les pdf oublie. Si tu achètes une liseuse pour ça, tu risques d'être vraiment déçus.

        Déjà même un pdf pensé pour (bonne marge, bonne taille de police) est pourrie : le pdf est un format très lourds comparé à l'epub et les liseuses ne sont pas des monstres de calcul. En plus pour avoir des un texte suffisamment gros pour être adapté à l'écran, tu obtiendras un nombre de page monstrueux ce qui rendra le fichier d'autant plus lourds).

        Mais en plus le mode reflow est très chiant à naviguer. Tu auras plus vite fait de copier le texte dans un fichier html à la main (ou dans un fichier .tex que tu convertie en epub avec pandoc) et ce sera plus agréable.

        • [^] # Re: Kobo

          Posté par . Évalué à 2.

          tu obtiendras un nombre de page monstrueux ce qui rendra le fichier d'autant plus lourds

          En lisant vite, on pourrait croire qu'augmenter la taille des caractères augmente significativement la taille du PDF, ce qui vu de l'extérieur paraît absurde. C'est quoi l'overhead par page ? C'est vraiment significatif ?

          • [^] # Re: Kobo

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour le pdf je ne sais pas, mais pour le postscript, c'est à vue de nez de l'ordre d'une vingtaine de lignes par page. Il est vrai que ces vingt lignes deviennent significatives s'il s'agit d'afficher vingt lignes de texte à chaque fois…

            Mais j'aurais tendance à croire que ce sont surtout les fontes incluses et les images qui pèsent lourd dans un pdf, et pour le coup, la taille des pages n'y changera rien.

    • [^] # Re: Kobo

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 18/11/13 à 14:25.

      J'ai pas choisi complétement au hasard non plus. Il est possible de télécharger les sources du firmware, de le changer et d'exécuter n'importe quel programme dessus.
      Je pense qu'on est donc bien loin de la fermeture d'un kindle.
      Pour le "vraiment ouvert" des autres, bah je demande à lire le tuto.
      Bref, "à éviter", faut pas exagérer. Après, oui j'aurai bien pris une bookeen Odyssey mais pas trouvé d'ocaz quand j'ai cherché.

      • [^] # Re: Kobo

        Posté par . Évalué à 1.

        À propos de changement de firmware et autres hacks. Qu'est ce qu'il est possible de faire avec les Odyssey ? C'est en effet assez ouvert pour l'achat et la lecture d'ebooks (c'est l'essentiel), mais pour ce qui est de toucher au système, ça m'a l'air assez fermé.

    • [^] # Re: Kobo

      Posté par . Évalué à 3.

      Le seul petit probelem c'est que actuellement le meilleur ecran c'est le kobo aura HD. Il n'y a aucune comparaison avec le bookeen.

      • [^] # Re: Kobo

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Certes mais steph1978 a choisi l'aura qui a un écran équivalent à celui du pocketbook Touch Lux ou du Cybook Odyssey Frontlight et non l'aura HD.

    • [^] # Re: Kobo

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La liseuse de kobo n'est pas plus ou moins ouverte que les autres liseuses basées sur le format epub.

      D'ailleurs on trouve les sources de leurs produits ici :

      https://github.com/kobolabs
      http://www.bookeen.com/fr/support_download?idPart=3

      oui je sais, obligations légales etc.

      En tout cas, tant que ça peut lire de l'epub, ça sera assez ouvert pour l'usage qu'on veut en faire.

      Après, c'est question de goût. Je trouve que le logiciel de kobo est mieux fait visuellement que celui de bookeen, il fait plus "classe". De même la liseuse me semble un peu plus jolie (à mon goût). Par contre la liseuse de bookeen est quand même très bien également, l'aspect général est agréable et il y a des boutons physiques ce qui peut plaire à certains. Elle me semble un peu plus véloce et moins plantogène que la liseuse kobo. L'activation kobo par leur logiciel (pas compatible linux) est un moins, mais ça se passe assez facilement avec une bidouille dans la base sqlite.

      En revanche, il faut éviter à tout prix le kindle, au niveau matériel et logiciel il est vraiment au top, mais ne pouvant lire le format epub et persistant dans leur format proprio, ça ne fait pas envie.

      À part ça on trouve également les sources de certains produits d'amazon kindle ici :

      http://www.amazon.com/gp/help/customer/display.html?ie=UTF8&nodeId=200203720

      Détail amusant, le kindle utilise le wm Awesome : https://linuxfr.org/users/chimrod/journaux/awesome-chez-amazon

      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

      • [^] # Re: Kobo

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        La liseuse de kobo n'est pas plus ou moins ouverte que les autres liseuses basées sur le format epub.

        Si. Outre les vrais epub, Kobo utilise (vend sur sa librairie) sa propre version d'epub avec ses propres drm (kepub et kdrm). Donc moins ouverts ils sont.

        • [^] # Re: Kobo

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ça se discute. Pour moi qui boycotte complètement les DRM, que ça soit ceux d'amazon, de kobo ou autres, donc qu'il y ait des variations à ce niveau, je m'en moque (même si le kepub est une idiotie).

          J'ai acheté des epub sans DRM sur le site de la fnac (partenaire Kobo), sur celui de bookeen, sur epagine etc, et je n'ai eu aucun problème pour les lires sur les appareils supportant l'epub (kobo ou autre).

          « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

          • [^] # Re: Kobo

            Posté par . Évalué à 2.

            Personnellement, je considère que les DRM sont un poison. Si le marché des DRM est fragmenté, et non pas dominé par un seul produit, alors les produits qui implémentent tous les systèmes de DRM seraient probablement moins fréquents, et donc la probabilité que des Mme Michu achètent une liseuse puis un livre qu'elle n'arrive pas à lire augmenterait et, peut-être que ça pourrait éveiller un début de questionnement sur les DRM, ou à défaut, un rejet en bloc. Mais j'extrapole peut-être un peu trop.

          • [^] # Re: Kobo

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Encore heureux qu'une machine qui prétend lire l'epub sache lire les epubs sans DRM. Mais as-tu essayé la librairie kobo qui ne dit même pas si les livres ont un DRM ?

            Sur ce coup-là, kobo fait exactement la même chose qu'apple : vendre des livres verrouillés pour leur propre machine.

            • [^] # Re: Kobo

              Posté par . Évalué à 2.

              Mais as-tu essayé la librairie kobo qui ne dit même pas si les livres ont un DRM ?

              Ah bon ? Chaque fois que j'ai acheté chez eux, la présence de DRM était toujours précisée.

              Pas plus tard que la semaine dernière, j'ai acheté ça : http://store.kobobooks.com/fr-FR/ebook/the-ender-quintet
              Et c'est sans DRM :
              At the publisher's request, this title is being sold without Digital Rights Management software (DRM) applied.

              Par contre, de la façon dont c'est formulé, on a l'impression que ça leur fait mal, que l'éditeur (Tor Books) leur a mis le couteau sous la gorge pour les forcer à vendre sans DRM…

              • [^] # Re: Kobo

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                idem, c'est surtout du TOR que j'ai acheté, et ça tombe bien parce que leurs politiques est contre les DRM, comme quoi il est possible aux revendeurs d'indiquer le statut DRM sur leurs boutiques, et les DRM dépendent surtout des éditeurs et non pas des revendeurs.

                « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

              • [^] # Re: Kobo

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Et comment je sais si http://store.kobobooks.com/fr-FR/ebook/la-chambre-bleue et http://store.kobobooks.com/fr-FR/ebook/black-out ont des DRM ? Dans toutes les bonnes librairies, le premier est clairement indiqué comme verrouillé et le second comme marqué mais pas verrouillé. Sur kobobooks, non, il semble juste que celui qui n'est normalement pas DRMisé ne soit pas lisible sur Blackberry contrairement à l'autre. Ton livre pour lequel c'est indiqué, c'est à la place du résumé du bouquin, non dans les infos produits comme cela devrait ou à côté du prix ou du bouton "acheter" comme cela pourrait. Ce n'est pas dans le résumé du contenu que je m'attends à trouver les restrictions ou non d'utilisation du support.

                • [^] # Re: Kobo

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Dans ce cas tu peux l'acheter sur une bonne librairie en ligne (si c'est sans drm), et transférer l'epub vers la liseuse Kobo. Kobo la liseuse et kobo la boutique sont 2 choses différentes.

                  Et en France il me semble que quand on créé un compte sur la boutique kobo ça redirige sur la fnac, en tout cas on n'a jamais pu acheter sur la boutique kobo à chaque fois on retombait sur un compte fnac

                  « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

  • # Pour ceux qui veulent bricoler ....

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour rappel : le numéro d'open silicium

    http://www.unixgarden.com/index.php/open-silicium/open-silicium-n8-septembreoctobrenovembre-2013-en-kiosque

    Peut être encore en kiosque ?

    Dans ce numéro cela concerne la Kobo Glo (le modèle que je possède).

    La technologie Kobo semble tout de même plus "ouverte" que celle des Kindle d'Amazon. Mais comme je ne suis pas informaticien …..

    Personnellement je l'utilise beaucoup pour lire a postériori des articles trouvés sur "internet" : je copie colle l'article dans Libre Office. J'arrange un peu la présentation pour avoir quelque chose d'à peu près propre (notamment je source - lien + date de consultation) et avec Calibre je modifie le tag du fichier, réalise une couverture et ensuite je transfère sur la Kobo.

  • # Calibre!

    Posté par . Évalué à 1.

    Mon grand a eu une liseuse pour son anniversaire récemment (une kobo mini si ma mémoire est bonne), et nous avons utilisé Calibre pour récupérer des ebooks sur différents sites, et les charger dessus.

  • # créer de l'epub

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Si c'est uniquement pour convertir, depuis rtf, html ou pdf, j'utilise également calibre.

    Si c'est pour stocker des informations, en vue d'une réutilisation ou présentation, j'utilise textallion, qui crée un epub à partir d'une syntaxe légère (celle de txt2tags)(1).

    Mais pas de surprise, cet outil utilise également calibre pour produire l'epub, à partir d'un fichier html adapté pour liseuse. Il devrait être possible de créer directement un epub en utilisant une recette assez stricte, pour avoir un meilleur contrôle qu'avec Calibre, mais Calibre étant spécialisé là-dedans, je ne suis pas sûr de pouvoir faire mieux.

    Et surtout, le format epub est quand même assez merdique : au lieu de regarder ce qui serait nécessaire pour formater un livre (titres, exergues, gras, souligné etc…) et de n'en garder que l'essence même, ils se sont dit, on va réutiliser l'html, ce qui est une fausse bonne idée, comme ça les éditeurs vont pouvoir produire de l'epub depuis frontpage. On se retrouve donc avec des documents epub formatés de manière dégueulasse, genre des définition de police, de confirmation de taille à chaque ligne.
    Et du javascript. Et pourquoi pas des vidéos et des animations, c'est ce qui est prévu dans l'epub3.

    (1) et si j'ai besoin de convertir depuis html vers txt2tags, j'utilise cela :

    http://search.cpan.org/~eforgeot/HTML-WikiConverter-Txt2tags-0.04/lib/HTML/WikiConverter/Txt2tags.pm

    « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

    • [^] # Re: créer de l'epub

      Posté par . Évalué à 2.

      Dans epub3 il y a au moins les equations qui sont cense etre la aussi.

    • [^] # Re: créer de l'epub

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Calibre étant spécialisé là-dedans, je ne suis pas sûr de pouvoir faire mieux.

      Franchement, ce que produit calibre est dégueulasse. Si tu n'as pas la contrainte de convertir n'importe quel type de sources, ce n'est pas difficile de faire mieux.

      Pandoc fait un bien meilleur boulot pour fabriquer un epub à partir d'un langage de balisage léger.

  • # Wikisources

    Posté par . Évalué à 2.

    Ceci me donne l'occasion de faire un peu de pub pour un site de la fondation wikimedia que j'apprécie:
    Wikisources

    L'objectif est de mettre en ligne toutes les oeuvres passées dans domaine public mais à la différence d'autre site "publics" l'initiative est collaborative.

    Il permet d'OCRiser les livres puis de les corriger et les relire en ligne.
    Chacune peut s'y mettre en relisant une page.

    Il y a moultes livres télechargeable en epub ici:
    http://fr.wikisource.org/wiki/Epub

    Bonne pioche

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.