Journal La liberté s'amenuise pour les écoliers

Posté par . Licence CC by-sa
16
13
août
2015

Pendant les vacances scolaires, le gouvernement, lui, ne chôme pas.

Après la loi sur le renseignement, c'est un nouveau service qui fait son apparition grâce à un arrêté du 16 juillet 2015. Son objet ?
La création d'un traitement automatisé de données à caractère personnel ayant pour objet de permettre aux élèves et à leurs responsables légaux d'être informés des événements de vie scolaire.

Le commun des mortels pourra appeler ça le carnet de correspondance électronique (voir l'article du Monde ou de Pcinpactquines'appellepluscommeça).

Celui-ci permettra de collecter toute la vie de l'élève : absences, retards, retenues, exclusions de cours, blâmes, avertissements, heures de colles, avec leurs dates, une explication détaillée et la teneur de la punition à accomplir. Bref, un vrai fichier de police destiné à ficher les enfants de la 6ème à la terminale, les enfants entre 12 et 18 ans, que les parents, enseignants et personnels scolaires pourront consulter à loisir.

Les conditions légales étant réunies, la CNIL a rendu un avis favorable. Les enfants, c'est pas son problème.

Il ne sera donc désormais plus possible de falsifier une signature, de cacher un mot ou une heure de colle : un texto arrivera directement sur le portable de Papa.

Les enfants pourront ainsi goûter aux joies du futur qui les attend sous la forme d'une surveillance généralisée et systématique tout au long de la vie : à l'école, sur internet, dans l'entreprise, et jusqu'où ? On peut en effet se poser la question : le dispositif "casier judiciaire", généralisé à tous les élèves, favorisera-t-il une appropriation des libertés individuelles ? Le développement des adolescents sera-t-il vachement mieux quand on aura rendu impossible toute transgression de l'interdit ?

C'est déprimant.

  • # différence avec Pronote

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je ne vois pas bien la différence avec pronote.

    On peut déjà rentrer : absences, retards, retenues, exclusions de cours, heures de colles, avec leurs dates, une explication détaillée et la teneur de la punition à accomplir.

    Par contre, ce n'est pas automatisé ni automatiquement accessible au public.

    Et on a aussi les coordonnées téléphoniques des parents si ceux-ci les ont données. Ouais, j'ai déjà appelé des parents à propos d'élèves.

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

    • [^] # Re: différence avec Pronote

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      La différence c'est peut-être que là c'est un truc centralisé, géré par l'état, et suit l'élève même s'il change d'établissement.

      • [^] # Re: différence avec Pronote

        Posté par . Évalué à 10.

        Pour l'instant, non. Les informations sont supprimées lors d'un changement d'établissement et à la fin de l'année. Les mômes ont droit à un reboot.
        Franchement, ça ne me semble pas efficace. Le nouvel établissement a tout de même le droit de savoir si la peste qu'on lui balance est une grosse ou une petite peste. Je serais chef des CPE de l'éduc nat, je proposerais direct quelque chose pour qu'un décret d'application soit pris un peu plus tard et que les infos suivent.
        Et puis bon, c'est quand même couillon de perdre toutes ces informations, alors qu'elles permettraient un bien meilleur accompagnement tout au long de la scolarité, et que par exemple les très grandes écoles ont le droit de savoir le niveau de pestitude des candidatures. Pas de casier, mais aussi pas plus de 10 heures de colle pendant la scolarité. Normal, quoi, on accueille pas la délinquance.
        Pour la sécurité, pas de soucis, tout ça est stocké dans un annuaire indéchiffrable, avec un mot de passe complexe, et tout. Et même quand les parents consultent la base, c'est en https, alors tiens, ça ne peut pas leaker, normal.
        Et puis c'est tout de même plus simple qu'un mail ou un sms parte automatiquement plutôt que de demander à un agent de l'éduc nat de prendre son tél ou d'écrire un mot. Moins de pression sur l'agent, plus d'efficacité, plus de rapidité, moins de dépenses de fonctionnement humain.
        Les humains sont le facteur merdique, par exemple pour conduire des engins de transport. C'est pareil pour l'éducation. Moins il y en aura, mieux ça marchera, c'est simplement évident.

        Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

        • [^] # Re: différence avec Pronote

          Posté par . Évalué à 5.

          Au vu du moinssage, je crois que beaucoup n'ont pas compris le caractère ironique du commentaire précédent…

          • [^] # Re: différence avec Pronote

            Posté par . Évalué à 10.

            en même temps la distance entre un post ironique et un post troll peut être très ténue :)

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: différence avec Pronote

        Posté par . Évalué à 5.

        suit l'élève même s'il change d'établissement.

        Je ne sais pas si je suis une exception mais à la fin de ma terminale quand j’ai quitté le lycée on m’a remis mon dossier scolaire. Dedans il y avait des documents datant du CP ! Je ne me souviens plus s’il y avait les carnets de correspondance et je n’ai pas gardé le dossier, il doit être dans un carton dans le grenier chez ma mère. Je déteste m’encombrer d’objets inutiles… Il n’y avait peut-être pas ces fameux carnets de correspondance mais il y avait tous les bulletins de notes, bulletins sur lesquels figure des remarques sur la personnalité et le comportement. Donc ce n’est pas vraiment là-dessus que se situe la différence entre ce projet et l’état actuel des choses même si je reconnais qu’il devrait y avoir moins de « perte » de dossiers si tout est centralisé…

        Ce qui était assez intéressant pour moi dans ce dossier c’est de lire un questionnaire datant du CP, ou peut-être même de la maternelle, qu’on avait adressé à ma mère avec des questions du genre : « Comment pensez-vous que l’on doive s’y prendre pour faire apprendre quelque chose à Marotte ? » :)

        géré par l'état

        Je suppose que ce projet concerne les établissements publics, qui sont donc déjà gérés par l’état… Là encore il n’y a pas de différence fondamentale entre futur et existant.

        Reste la centralisation et la dématérialisation. Pour ma part je n’ai pas d’avis tranché même si j’ai bien conscience que de manière générale nos dirigeants voudraient bien profiter des nouvelles technologies pour contrôler encore mieux le peuple… Par dirigeant j’entends « classe supérieure », donc je mets dans le même sac les grandes puissances financières privées et nos chers élus.

        Je ne sais pas moi… prenons par exemple le cas d’une colonie de vacances ou d’un centre aéré, il est peut-être judicieux qu’ils accèdent à ces informations ? Je n’ai pas d’expérience du milieu éducatif mais je suppose que l’on appréhende pas l’éducation d’un enfant rebelle et fouteur de merde comme celle d’un enfant docile et conciliant. J’aurais tendance à penser que des éducateurs expérimentés finissent par faire la différence très vite mais si la consultation du dossier scolaire leur fait gagner deux ou trois jours, n’est-ce pas un atout pour leur travail ?

        • [^] # Re: différence avec Pronote

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai eu la meme chose. Mon bulletin scolaire n'etait pas tres valorisant pour mes jeunes annees. Il y avait des remarques comme "Perturbe la classe" "Pas assez attentif, et parle trop avec son voisin de classe". Cela ne m'a pas empeche d'avoir de tres bon resultat scolaire, cela ne m'a en aucun gene pour la suite. Les humains savent aussi faire la difference et la nuance entre des remarques comme celles-ci, et des vrais problemes detectes. Les humains savent faire cela, mais qu'en est-il des algorithmes ?

          • [^] # Re: différence avec Pronote

            Posté par . Évalué à 1.

            Les algorithmes étant faits par les humains, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Ensuite reste la pertinence et les moyens qu'on a bien voulu mettre dans l'algorithme, mais là aussi, je connais des humains tellement bas de cerveau dans lesquels la nature n'a pas daigné mettre bcp de moyens, que la comparaison reste : il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

  • # Et alors ??

    Posté par . Évalué à 2.

    Je ne vois pas où est le problème, crier aux loups dès que l'on insère un peu de technologie là ou il y en a pas va falloir arrêter un peu.

    Les gamins n'ont pas besoin de ça pour raconter leur vie sur facebook et autres… . Et je suis père et pouvoir savoir un peu où en sont mes enfants dans leur scolarité, c'est pas mal. D'autant que c'est déjà un peu le cas aujourd'hui puisqu'on donne déjà un numéro de tél et une adresse, même pour l'école primaire.

    • [^] # Re: Et alors ??

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Si tu confonds "un peu de technologie" avec un fichier centralisé, tu est bon pour 1984…

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Et alors ??

        Posté par . Évalué à 10.

        De toute façon si les élèves n'ont rien à cacher, cela ne sera pas un problème… ;)

    • [^] # Re: Et alors ??

      Posté par . Évalué à 10.

      La tonalité de Linuxfr devient un peu parano-arachico-complotiste, et c'est bien dommage. On ne peut plus discuter du bien-fondé de ce genre de dispositif, il faut forcément être contre. Il faut aussi trouver que "c'était mieux avant", que les libertés individuelles étaient mieux respectées quand il fallait qu'un planton passe 57 heures à comparer des empreintes digitales au pifomètre, etc.

      Vivre en démocratie, c'est aussi écouter les autres et respecter leurs règles quand on est en minorité, et ce, même si on est pas d'accord. La société exprime un énorme besoin de sécurité et de responsabilisation, et ce n'est pas seulement à cause du journal de TF1 : on vit dans une société anxiogène, et la négligence (comprendre : le fait de ne pas utiliser tous les moyens technologiques) est systématiquement sanctionnée par les tribunaux. Si des gamins se tapent dessus au collège, la responsabilité du chef d'établissement est engagée, si ton gamin se perd sur le chemin de l'école, c'est ta responsabilité de ne pas l'avoir surveillé, s'il sèche les cours, c'est la responsabilité de l'établissement, etc. En parallèle, on coupe dans les dépenses publiques, et on demande aux services publics de calquer leur productivité sur la référence du privé (on passe de l'obligation de moyens à l'obligation de résultat). La seule manière de répondre à ces exigences de la société, c'est de mettre en place de tels outils.

      Ce qui est dommage, c'est qu'à force de se battre contre des fantasmes technophobes, on se cantonne à un rôle d'opposition idéologique stérile, et on perd la possibilité de devenir une force de proposition.

      • [^] # Re: Et alors ??

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        on vit dans une société anxiogène,

        Je dirai moins tolérant aux conneries.
        Il faut voir qu'avant, par exemple (ce n'est qu'un exemple, pour donne l'idée) on trouvait une circonstance atténuante aux conducteurs ivres (il n'était pas maitre de son véhicule le pauvre) et ça a changé en "intolérance" (un vilain mot parait-il, surtout qu'on a enlevé une liberté à des gens, la liberté de boire en conduisant). Mon exemple est stupide? Mais quand on est passé à la circonstance aggravante, on a eu exactement les mêmes réactions "rigolotes" (dans le sens où elles se foutent complet de prendre en compte les arguments de ceux voulant que ça change, on est contre, comme ça, par principe d'une liberté imaginaire) sur "la liberté qui s'amenuise" (titre du journal).

        Ici, la réaction est exactement la même : être contre sans prendre en compte les problèmes qu'on tente de régler avec (et surtout, ce n'est qu'une évolution technologique de l'existant, donc bon…), sans parler des avantages qu'offre la nouvelle loi. On ne risque pas de se comprendre.

        un rôle d'opposition idéologique stérile

        Clairement.
        La, on voudrait éliminer le débat (le stériliser, les gens se mettant à réagir "mais que de bêtise, j'arrête d'écouter") sur le sujet qu'on écrirait ce journal.

      • [^] # Re: Et alors ??

        Posté par . Évalué à 8.

        Quand un maire quelconque va demander un accès au service ou à la communication des informations de "vie scolaire" (qu'il finira sans doute par avoir ; il est opj, après tout, et dans deux ans, après quelques circulaires/décrets de plus, vu que la société a un énorme besoin de sécurité), il aura enfin l'information légale qui lui manquait jusqu'à maintenant pour justifier les sanctions sur les familles, qu'elles soient indirectes ou non. Il pourra aussi relancer la machine juridique avec de nouveaux arguments et ça finira par passer, à force.

        Donc ça, par exemple, c'est un fantasme technophobe ? Là, quand j'écris ça, je ne fais plus appel à la raison ?
        Justement, dans cette société qui exprime un énorme besoin de sécurité, je vois ça comme un possible bien possible.
        Sinon, tu as confondu responsabilisation et responsabilité, c'est marrant.

        Et personnellement, je vis dans un monde ou les accidents numériques majeurs sont de plus en plus nombreux et dévastateurs, et je ne vois pas par quel miracle "vie scolaire" (ou autre rejeton de collecte d'information de l'éduc nat) va y échapper. La réponse de la CNIL sur le sujet est édifiante : un gros tiers de l'avis concerne la sécurité. Donc fantasme technophobe, vraiment…

        Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

        • [^] # Re: Et alors ??

          Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 14/08/15 à 11:35.

          Appliquons ce que tu dis à un autre domaine:
          - Il y a des risques de mourir en prenant la voiture
          - les organismes de contrôle parlent en un gros tiers de sécurité, faut voir ce que c'est!
          - Donc il faut interdire les voitures, c'est la seule solution qui s'impose.

          Euh… Désolé, mais ce genre d'argument va surtout convaincre qu'il n'y a pas de contre-indications (vu qu'il faut être capable de sortir ce genre d'énormité pour pouvoir être contre).

          Donc fantasme technophobe, vraiment…

          Oui, car pour toi devoir gérer la sécurité implique de ne rien faire. Bref, juste une volonté de ne jamais avancer.

          Je serai trolleur que je penserai aux anti systemd qui trouvent toujours une "bonne raison" x ou y pour ne pas avancer…

          • [^] # Re: Et alors ??

            Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 14/08/15 à 11:46.

            Oui, car pour toi devoir gérer la sécurité implique de ne rien faire. Bref, juste une volonté de ne jamais avancer.
            Je serai trolleur que je penserai aux anti systemd qui trouvent toujours une "bonne raison" x ou y pour ne pas avancer…

            Heureusement, que ce n'est pas le cas et que tu évite consciencieusement d'utiliser des procédés aussi vil que le procès d'intention ou l'amalgame dans les discussions.

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

          • [^] # Re: Et alors ??

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            • Donc il faut interdire les voitures, c'est la seule solution qui s'impose.

            Si seulement…

          • [^] # Re: Et alors ??

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Donc il faut interdire les voitures, c'est la seule solution qui s'impose

            Avec 3000 morts et 26000 blessés « pas légers » en France en 2013 (qui est l'année la moins mortelle/blessante depuis le début de l'automobile), il est évident qu'il faut interdire les déplacements automobiles tels que nous les connaissons aujourd'hui.
            Donc il te faut choisir un autre exemple :-)

        • [^] # Re: Et alors ??

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          je vois ça comme un possible bien possible.

          C'est ambigu même si je suppose que tu évoques le second cas :

          • un « possible bien » possible = du positif qui pourrait arriver
          • un possible « bien possible » = quelque chose (en l'occurrence négatif selon toi) qui pourrait bien arriver
          • [^] # Re: Et alors ??

            Posté par . Évalué à -2.

            huhu, coquin de toi !

            Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

        • [^] # Re: Et alors ??

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Quand un maire quelconque va demander un accès au service ou à la communication des informations de "vie scolaire"

          je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas le faire maintenant. Je dirais qu'au contraire les demandes d'accès seront plus contrôlées vu qu'aujourd'hui, ça doit se résumer à demander au chef d'établissement.

          • [^] # Re: Et alors ??

            Posté par . Évalué à 7.

            Non, pour l'instant, le carnet de correspondance fait l'aller-retour entre la famille et l'école. Rien d'autre, hors truc exceptionnel genre enquête.
            Personne n'est "habilité" à en demander une copie : si l'assistante sociale scolaire rattachée à l'établissement veut le lire, elle doit le demander à la famille directement, ou à l'élève (qui doit toujours l'avoir dans son sac…). Mais personne d'autre ne peut le lire sans demande expresse auprès des intéressés (famille/enfant).
            Là, il est bien question d'un très général "personnel habilité". Normal, tu vas me dire, le psycholoque scolaire (à qui le CPE demande un coup de main en off), la secrétaire du CCAS qui fait suivre le dossier, les personnels sociaux des CG… on ne va pas tous les lister… Ha bon.

            On passe bien d'un carnet privé à tout autre chose.

            Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

            • [^] # Re: Et alors ??

              Posté par . Évalué à 2.

              si l'assistante sociale scolaire rattachée à l'établissement veut le lire, elle doit le demander à la famille directement, ou à l'élève (qui doit toujours l'avoir dans son sac…).

              Il me semble qu'en général tout adulte de l'établissement peut demander le carnet de correspondance ; Donc en particulier l'assistante sociale.

              (…) Normal, tu vas me dire, le psycholoque scolaire (à qui le CPE demande un coup de main en off), la secrétaire du CCAS qui fait suivre le dossier, les personnels sociaux des CG… on ne va pas tous les lister… Ha bon.

              Le CPE ne demande de l'aide au COPsy en off, mais tout à fait normalement …

              • [^] # Re: Et alors ??

                Posté par . Évalué à 3.

                Il me semble qu'en général tout adulte de l'établissement peut demander le carnet de correspondance ; Donc en particulier l'assistante sociale.

                Bien sûr, mais là, plus besoin de demander. Il y a une différence entre demander à l'élève son carnet, le lire devant lui et en parler, que de consulter tout ça avant, hors son regard.

                Le CPE ne demande de l'aide au COPsy en off, mais tout à fait normalement …

                Au sens où le psy peut maintenant 'par exemple' consulter les infos sans prise de rdv.

                Rien d'extraordinaire en soi, c'est juste qu'on renverse les relations et qu'on renforce le "machin" hiérarchique anonyme. C'est comme ça que je le perçois, en tout cas.

                Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

          • [^] # Re: Et alors ??

            Posté par . Évalué à 3.

            Quand un maire quelconque va demander un accès au service ou à la communication des informations de "vie scolaire"

            je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas le faire maintenant.

            Ah mais t'as raison : maintenant aussi il peut demander… Seulement maintenant, le gosse peut refuser et l'envoyer chier, ce gros-con-de-maire-que-j-ai-meme-pas-voté-pour-lui-meme-si-je-ne-vote-pas-encore-et-que-meme-quand-j-aurai-l-age-je-ne-voterai-pas-parce-que-voter-c-est-pour-les-cons-et-moi-je-suis-un-rebel.

            Avant : le maire demande à l'eleve, l'eleve refuse, le maire demande aux parents, les parents refusent, le maire l'a dans le fondement.
            Après : le maire demande au chef d'etablissement, qui accepte. Les parents ne savent meme pas pourquoi on leur a refusé une place pour le petit dernier dans la creche municipale. Le petit dernier va payer pour les conneries de son grand frère.

            • [^] # Re: Et alors ??

              Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 14/08/15 à 12:52.

              au chef d'etablissement, qui accepte.

              Fantasme.

              Le petit dernier va payer pour les conneries de son grand frère.

              Fantasme 2.

              vous avez des arguments qui convainc que ceux voulant être convaincu.
              (surtout que dans l'exemple, ça peut marcher sans la version électronique, déjà).

              C'est le meilleur moyen de faire comprendre qu'il n'y a pas de problème… J'imagine que c’est le but (un classique de la désinformation en fait : faire croire qu'on est contre et dire n'importe quoi afin que les gens réellement contre avec de vraies raisons soient noyés dans le bruit).

              • [^] # Re: Et alors ??

                Posté par . Évalué à 5.

                au chef d'etablissement, qui accepte.

                Fantasme.

                Je suis d'accord. D'une part, c'est mal formulé, d'autre part, c'est mal choisi.
                Ce que je voulais dire c'est que le fait que le carnet de correspondance soit dématerialisé change quand meme pas mal de chose par rapport au control qu'on a de l'information, notemment sur le sujet "qui y a accès".

                vous avez des arguments qui convainc que ceux voulant être convaincu.

                En l'occurence, non. Perso je ne cherche à convaincre ni dans un sens ni dans l'autre : de facon totalement égoiste, je me contrefous de ce sujet (je n'ai pas de gosses et je ne compte pas en faire).
                Je démonte juste certains arguments que je trouve débile "les enfants se dévoilent eux-meme sur facebook", pente savonneuse, "au moins avec ca on saura ce que font nos gosses", ou, dans le cas présent, "ca ne change rien sur l'accès à l'info".

                Effectivement, le hasard a fait que j'ai surtout répondu a des gens qui citaient des arguments "pour", alors du coup je comprends que tu puisses penser que je suis "contre", mais dans les faits, non, tel qu'il est ("resetté" chaque année, par exemple, c'est important), je vois assez peu de problèmes.

                Mais dire "ca change rien", c'est juste faux : ca change beaucoup de choses : ca coute moins cher, c'est automatique (donc mois d'erreurs), plus immédiat, mais aussi moins controlable.

            • [^] # Re: Et alors ??

              Posté par . Évalué à 10.

              C'est pas toi qui parles de pente savonneuse ?

              Et puis faut pas déconner

              Avant : le maire demande à l'eleve, l'eleve refuse, le maire demande aux parents, les parents refusent, le maire l'a dans le fondement.
              Après : le maire demande au chef d'etablissement, qui accepte. Les parents ne savent meme pas pourquoi on leur a refusé une place pour le petit dernier dans la creche municipale. Le petit dernier va payer pour les conneries de son grand frère.

              Aujourd'hui le maire demande au chef d'établissement ce qu'il pense d'untel
              Le chef d'établissement répond "C'est un branleur qui fout la zone"
              Hop pas de place dans la crèche.

              Pas besoin de carnet ou de site web, et généralement c'est plutôt l'orientation politique qui joue que le comportement des gamins précédents…

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Et alors ??

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Non mais arrêtez de faire les neuneus! Le carnet de liaison, 99,9% de son contenu, c'est pour donner des informations aux parents.

              le maire demande au chef d'etablissement, qui accepte.

              Si un élève a de vrai chose à se reprocher(pas des heures de colle), alors l'établissement peut dès aujourd'hui donner les informations à ton maire!

              • [^] # Re: Et alors ??

                Posté par . Évalué à 3.

                Si un élève a de vrai chose à se reprocher(pas des heures de colle), alors l'établissement peut dès aujourd'hui donner les informations à ton maire!

                Je suis tout à fait pret à le croire, mais j'ai beaucoup de mal à imaginer un cas pour lequel ce serait légitime. Ca me parait assez choquant, meme !

                • [^] # Re: Et alors ??

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  j'ai beaucoup de mal à imaginer un cas pour lequel ce serait légitime

                  A l'échelle d'une grande ville oui, à l'échelle d'une petite ville de campagne, tout le monde se connait, suffit que le chef d'établissement soit trop bavard…

                • [^] # Re: Et alors ??

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  et pourtant, c'est bien le cas… depuis une certaine loi de prévention de la délinquance, inspirée notamment par un certain benisti, il existe des Conseils locaux de sécurité et de prévention de la delinquance, ou tout un tas de gens qui a mon avis ne devraient pas se parler des gens qu'ils rencontrent sans décisions d'un juge, échange, sous couvert de "secret partagé", tout ce qu'ils ont envie de savoir et de dire. (et si ça semble relativement encadré quand on lit les texte, sur le terrain, on se dit tout… je le sais, j'y ai participe, dans plusieurs communes, en tant que représentant (horrifié)de la psychiatrie)

                  effectivement, je pense que ce carnet électronique ne va pas changer grand chose…

                  \Ö<

            • [^] # Re: Et alors ??

              Posté par . Évalué à 5.

              Quand j'étais pion si il y a un endroit où je n'aurai pas regardé pour avoir une information fiable sur un gamin c'est son carnet.
              C'était pas très rapide de consulter les cahiers de retenues / le cahier de classe et autres documents mais en général beaucoup plus fiable qu'un carnet potentiellement trafiqué ou perdu trois fois dans l'année.
              Une information présente uniquement dans le carnet de correspondance ? Les réponses des parents et les bidouilles des gosses, à part ça je vois pas.
              En plus les documents internes sont présents même quand le gamin n'est pas dans l'établissement ou que les grandes vacances sont arrivées.

              Drôle d'idée de s'ennuyer à obtenir le carnet.

    • [^] # Re: Et alors ??

      Posté par . Évalué à 10.

      Les gamins n'ont pas besoin de ça pour raconter leur vie sur facebook et autres… .

      Quel rapport ?

      Tiens, on va prendre le meme arguement pour les adultes : M. Tartempion raconte (quasiment) tout sur facebook : ce qu'il a mangé hier, où il est parti en vacances, etc… Du coup, ca pose aucun problème si je révèle partout dans la presse avec qui il couche, la taille de son sexe, pour qui il vote, etc ???

      Je ne comprendrai jamais cet argument "ah mais de toute facon tu te dévoile déja toi-meme sur facebook"… Les gens dévoilent ce qu'ils veulent, c'est pas pour autant qu'on a le droit de dévoiler tout le reste !

      PS : je ne suis pas utilisateur de facebook, je ne suis donc pas en train de "défendre mon bout de gras" ou quoi que ce soit dans ce genre. Je rejette simplement un argument qui me parait vraiment POURRI.

      Et je suis père et pouvoir savoir un peu où en sont mes enfants dans leur scolarité, c'est pas mal.

      Tu n'as pas besoin de ce "carnet de correspondance electronique" pour cela.

  • # trop dur!

    Posté par . Évalué à 10.

    Il ne sera donc désormais plus possible de falsifier une signature, de cacher un mot ou une heure de colle : un texto arrivera directement sur le portable de Papa.

    C'est déprimant

    Tu diras ça aux parents qui, en fin d'année, apprennent que leur ado a décroché depuis le premier trimestre et là le mal est fait, c'est trop tard.

    On parle de mineurs pour une raison. On les considère irresponsables pour une raison.
    C'est quoi après? Interdit d'interdire? Ça a super bien marché à l'époque…

    • [^] # Re: trop dur!

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      directement sur le portable de Papa

      Facile de résister alors : pas de portable pour Papa!

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: trop dur!

      Posté par . Évalué à -1.

      Tu diras ça aux parents qui, en fin d'année, apprennent que leur ado a décroché depuis le premier trimestre et là le mal est fait, c'est trop tard.

      Alalala, quelle horreur ce commentaire.
      Assimiler la non information des parents à l'échec scolaire, la limiter à ça ? C'est complètement dingue d'écrire ça !

      Pour faire court, dans le cas que tu décris, c'est la faute des parents. Ces parents qui ne sont pas foutus de s'impliquer dans l'éducation, l'éveil au monde et l'acquisition de connaissances nouvelles de leurs chiards. Adouber une mesure d'hyper-surveillance pour soit disant contrer cela c'est comme essayer de faire des crêpes avec de l'eau et du ciment:
      1. Tu va pourrir ta poêle
      2. Tu va te casser les dents si tu essaye quand même de la bouffer

      On parle de mineurs pour une raison. On les considère irresponsables pour une raison.

      C'est pareil c'est fou de lire ça, les mineurs justement, on cherche à les éduquer, les rendre autonomes. C'est pas en leur disant "tu est un mineur, tu fera ce que je te dicterais et rien d'autre" que tu les responsabilisera et leur donnera les outils pour vivre de manière digne et heureuse.

      Qu'en penses-tu ?

      • [^] # Re: trop dur!

        Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 14/08/15 à 09:40.

        les mineurs justement, on cherche à les éduquer, les rendre autonomes.

        Et en quoi ce dossier empêche cela?

        Qu'en penses-tu ?

        Que tu racontes n'importe quoi.
        Démontre-moi que le contenu du journal parle de "tu feras ce que je te dicterais et rien d'autre"…
        Perso, je vois une information aux parent en cas qu'ils font un truc pourri, et ça ne veut pas dire qu'on dicte ce qu'ils doivent faire.

        J'ai l'impression que de te dire "il est interdit de tuer et c'est condamnable" (oui, je prend large comme exemple) est te dicter de faire quelque chose et rien d'autre?

        Ca y est, j'ai compris : une taupe dont le but est de décrédibiliser les personne n'aimant pas le projet.

        • [^] # Re: trop dur!

          Posté par . Évalué à -10.

          Hahahaha, ça y est le mulit-compte Maclag/Zenitram est avéré !

          Je te répondrais volontiers Zenitram, mais un peu plus tard.
          À tout à l'heure !

      • [^] # Re: trop dur!

        Posté par . Évalué à 6.

        Qu'en penses-tu ?

        Que tu n'as pas d'enfants :-)

        • [^] # Re: trop dur!

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Qu'en penses-tu ?

          Que tu n'as pas d'enfants :-)

          Moi j'en pense que tu n'as jamais enseigné. C'est marrant des gens qui imaginent qu'ils ne peuvent pas surveiller la scolarité de leur enfant s'il n'y a pas un site internet centralisé ou ils vont avoir tout. Autant répercuter directement sur la page facebook du gamin puisqu'on veut faire moderne, au moins cela aurait de la classe.

          Comment on peut penser un seul instant qu'un enfant arrive à décrocher au premier trimestre et que les parents ne s'en aperçoivent qu'à la fin de l'année, sans être responsable (pas du décrochage de l'enfant, mais de cette ignorance) ?

          Il y a 2 réunions parents professeurs en gros octobre/novembre et février/mars, il y a au moins un bulletin par trimestre, et les profs peuvent tout à fait écrire aux parents (par mail souvent) ou téléphoner. La vie scolaire peut écrire aux parents (mails et courriers) ou téléphoner. On(je ?) n'utilisait pas les sms, car on trouvait cela inapproprié. Un enfant ayant des difficultés scolaires ou comportementales graves verra ses parents prévenus autre que par le cahier de correspondance. L'impression que j'ai avec le recul, c'est que les parents qui ne veulent pas savoir ne savent pas, peut importe les moyens que l'on met à disposition, et les parents qui veulent savoir savent, même sans aucune astuce technologique.

          Je n'ai rien contre cette avancée technologique, de la même manière que je n'ai rien contre, a priori, le dossier médical personnalisé et centralisé, ni la biométrie puisque ça simplifie plein de truc, ni la puce rfid implantée pour entrer en boite (on peut proposer grâce à cela des abonnements), ni tout plein d'avancé technologique. Même la loi renseignement ne me fait pas peur personnellement, parce qu'au pire il verront que je suis un vieux réac utopiste qui n'a même pas la télé, et je m'en fou.

          Ce que je trouve grave c'est l'utilisation que l'on peut en faire. Les gens (la minorité) ici ont peur, en gros, qu'avec un changement de gouvernement et une petite ordonnance on puisse changer les fins du dispositif. Moi ce que j'ai peur c'est du phénomène d'habituation : en donnant l’habitude à nos enfants, dès le plus jeune age, d'être centralisés, on prépare un monde ou tout leur semblera normal.

          Pour te répondre sur la techno pure, non je ne pense pas que linuxfr devienne un endroit d'anarchiste parano. Mais il y a un fond de membres qui ont vu l'évolution de la société et imaginent (fantasmes ou possibilités ?) ce que la centralisation peut ajouter à cette "sécurité". Il n'y a plus aucune étude d'impact sur les implémentation que l'on fait. Il n'y a plus aucune étude de bénéfice risque et la "jeune" génération élevée à la technologie trouve cela normal de centraliser les données individuelles dans des fichiers accessibles par un peu tout le monde et trouvent normal que l'on puisse scanner la vie d'un individu sur la base de 2 ou 3 fichiers. un monde de stalker.

          Écouter les autres avec respects ce n'est pas les traiter de cons quand ils ne sont pas d'accord avec toi ou posent des questions que tu arrives à balayer dans un magnifique, mais pauvre intellectuellement, "crypto anarcho trucenisme". Mais pas la peine de se déchirer, la société que tu désires tant arrive, pour le meilleur ou pour le pire : déjà on centralise toutes les donnés de connexion de tout le monde pour répondre au besoin de sécurité d'une minorité, besoin créé et entretenu par des médias aux ordres. Un paradis sur terre. Dans moins de 5 ans, on centralisera toutes les données scolaire (scolarité entière) de l'élève car on trouvera bien de pouvoir l'aider mieux en connaissant son passé et faire tout un tas de stats sur les absences et colles, et qui sait jouer sur les allocs pour faire des "incentive" pour les parents. MOI cela me déplait, je dois être un complotiste alors.

          \oplus Le pire de tous, de mon point de vue, c'est qu'en "machinisant" ou "automatisant" la société et les réponses sociales (punitions/récompenses) on la déshumanise, on met l'homme face à un "robot" qui applique une règle immuable sans tenir compte des circonstances. Une sorte de "proto-justice" que je trouve détestable.

      • [^] # Re: trop dur!

        Posté par . Évalué à 10.

        C'est pareil c'est fou de lire ça, les mineurs justement, on cherche à les éduquer, les rendre autonomes. C'est pas en leur disant "tu est un mineur, tu fera ce que je te dicterais et rien d'autre"

        L'étape suivante c'est d’interdire les établissement scolaires d'avertir les parents que leur rejeton n'est pas venu en cours?

        Pour faire court, dans le cas que tu décris, c'est la faute des parents. Ces parents qui ne sont pas foutus de s'impliquer dans l'éducation, l'éveil au monde et l'acquisition de connaissances nouvelles de leurs chiards.

        C'est bien mal connaitre les capacités desdits chiards à raconter n'importe quoi, et surestimer largement la capacité des parents d’appréhender les connaissance abordée en cours; j'ajouterai que le môme, une fois rentré n'a pas forcément envie de répéter les cours qu'il a subi pendant la journée, et que coté surveillance c'est pas vraiment mieux.

        Adouber une mesure d'hyper-surveillance pour soit disant contrer cela

        C'est une version électronique de ce qu'on appelle vulgairement carnet de correspondance, pourquoi t'en parle pas de celui là?

        C'est pareil c'est fou de lire ça, les mineurs justement, on cherche à les éduquer, les rendre autonomes. C'est pas en leur disant "tu est un mineur, tu fera ce que je te dicterais et rien d'autre"

        Qu'es ce qu'il faut pas lire… Tu ne rends pas les gamins autonome en leur laissant sécher les cours, et je trouve dommage de sacrifier l'avenir des gamins sous prétexte qu'il doit être libre de faire ce qu'il veut quand il veut, sans aucune conséquence.

        Si ça peut te rassurer, les gamins pourront toujours tricher, comme avec le carnet de correspondance, c'est juste un peut plus technologique, avant, suffisait de dire en début d'année qu'on l'avait égaré, et jongler avec les deux; maintenant ce sera juste une mauvaise réplique du site et une ligne dans le etc/hosts, les plus débrouillards y arriverons

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: trop dur!

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          C'est une version électronique de ce qu'on appelle vulgairement carnet de correspondance, pourquoi t'en parle pas de celui là?

          Un carnet de correspondance ne te suit pas toute ta vie (qui d'entre vous à encore son carnet de correspondance ?) alors que là, il n'y a pas de date d'expiration. C'est une grosse différence.

          • [^] # Re: trop dur!

            Posté par . Évalué à 4.

            ça expire tous les ans, supprimé effacé, détruit, pas comme le carnet de correspondance qui peut être retrouvé dans des cartons de brocante 30 ans après.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: trop dur!

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              J'ai toujours tous mes carnets de correspondance, sauf un que j'ai brûlé en 6ème ou 5ème parce que ça commençait à faire pas mal de mots, colles, et autres signatures falsifiées dont mes parents ignoraient tout.

              Et les autres, comme je l'ai dit, je les ai toujours, il n'y a à priori aucune copie. Je suis maître de mes données. Si je les brûle eux aussi, ça disparaît. Qui avait accès à mon carnet de correspondance ? Moi. N'importe qui d'autre devait me le demander, même si je ne pouvais pas refuser, parents, personnel éducatif etc. J'ai toujours gardé le contrôle de mon carnet de correspondance.

              Quant à un carnet de correspondance électronique, qui peut être copié en une seconde par on ne sait qui, qui doit être resetté chaque année sans que l'on puisse en être sûr, et bien ce sont des données contrôlées par des tiers. Ça me ferait mal de voir évoluer les nouvelles générations dans un monde où dès le plus jeune âge on sait qu'on ne contrôle plus rien, que pour les données qui nous concernent, on est dépendant de la technologie, des personnes qui sont habilitées à y accéder, et des personnes qui ne sont pas habilitées mais qui y accèdent quand même (admins etc.).

              Sans vouloir faire du «c'était mieux avant», c'est plus facile de s'interroger sur les libertés quand on a eu, ne serait-ce qu'en étant jeune et con.

              • [^] # Re: trop dur!

                Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                c'est plus facile de s'interroger sur les libertés quand on a eu, ne serait-ce qu'en étant jeune et con.

                Clair, la version électronique de ce carnet enlève des libertés… enfin, peut-être. Peut-être pas.
                C'est fou tout ce qu'on peut mettre dans le mot "liberté" (c'est un sacré fourre-tout quand même).

                Et dire que je n'ai plus la liberté de rouler en voiture sans ceinture (ni en moto sans casque), c'était mieux avant, comme j'ai connu cette liberté j'ai trop de mal aujourd'hui à accepter qu'on m'ait privé de cette liberté, et ça me permet de m'interroger sur les libertés quand on a eu… Ou alors, c'est normal, et ça n'a pas grand chose à voir avec la liberté.

                • [^] # Re: trop dur!

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Je parlais de la liberté de pouvoir avoir le contrôle des données dont je suis le sujet principal. Et ça n'est pas peut-être, c'est certain que le carnet électronique enlève précisément cette liberté.

                  PS: Je poste très rarement des commentaires sur LinuxFR, justement parce que je peux être à peu près certain que Môsieur Zenitram va trouver un moyen (genre une histoire de voiture qui n'a rien à voir avec le sujet) de mettre son grain de sel en essayant de prouver que tout le monde ne dit que de la merde.

              • [^] # Re: trop dur!

                Posté par . Évalué à 4.

                Qui avait accès à mon carnet de correspondance ?

                Tes voisin de cours. Une main dans un sac ou cartable c'est discret.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: trop dur!

          Posté par . Évalué à 1.

          L'étape suivante c'est d’interdire les établissement scolaires d'avertir les parents que leur rejeton n'est pas venu en cours?

          pente savonneuse

          Fail

          C'est bien mal connaitre les capacités desdits chiards à raconter n'importe quoi, et surestimer largement la capacité des parents d’appréhender les connaissance abordée en cours

          Pas besoin d'appréhender les connaissances abordéeS encours pour se dire que, si on n'a pas vu de bulletin trimestriel arriver, c'est qu'il y a peut-être un problème (le gamin l'a récupéré lorsque le facteur est passé ?). Pas non plus besoin d'appréhender les connaissances abordées en cours pour se dire que, s'il n'y a pas eu de réunion parent-prof depuis plus d'un an, c'est louche.

          ; j'ajouterai que le môme, une fois rentré n'a pas forcément envie de répéter les cours qu'il a subi pendant la journée, et que coté surveillance c'est pas vraiment mieux.

          Quel rapport avec le fait de savoir si son gamin va effectivement en cours ou non ?

          • [^] # Re: trop dur!

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            pente savonneuse

            J'attends le même commentaire en réponse à ça

            Ou est-ce que dans un sens?

            • [^] # Re: trop dur!

              Posté par . Évalué à 1.

              Je te laisse faire alors.

              Indice : pour le lien vers wikipedia, tu peux utliser les double-crochets.

          • [^] # Re: trop dur!

            Posté par . Évalué à 4.

            Pas besoin d'appréhender les connaissances abordéeS encours pour se dire que, si on n'a pas vu de bulletin trimestriel arriver,

            Bof, une récupération dans la boite au lettres et une falsification, j'ai des camarades qui l'on fait, et d'autres plus âgés que le monnayait.

            Reste la réunion parents/prof, la première peut facilement être zappé, surtout quand le môme présente bien, et si les bulletins présentés son bons, y a pas de raison de s'en inquiéter. Surtout si sur les 3 dernières années ils ont toujours eu le même refrain…
            Certes c'est mal, mais avec un peu de débrouillardise, et un certain nombre de frère et sœur, tu peux te débrouiller pour celle qui saute (en plein dans les astreintes dis donc, et pendant que la crèche est fermée, c'est pas de bol, ni papa ni maman, c'est ballot), ou la lettre remise dans une boite de la poste avec la mention "mauvaise BAL" ou "erreur du facteur", pour qu'elle arrive trop tard.

            Le sujet du journal c'est quand même la dématérialisation du carnet de correspondance, qui lui ne fait pas vague. J'ai du mal a voir où est le problème, sauf à vouloir partir sur une pente savonneuse

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: trop dur!

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Moi le sport local au collèges, c'était d'apprendre la signature de ses parents…

              Mes parents n'ont jamais été au courant de mes heures de colle…

              • [^] # Re: trop dur!

                Posté par . Évalué à -2.

                Super… Je suppose que tu te considères comme un exemple…

                Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

              • [^] # Re: trop dur!

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                D'un côté, tant que tu les fais, tout le monde s'en fout.

                La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

        • [^] # Re: trop dur!

          Posté par . Évalué à 4.

          Je suis assez d'accord globalement avec le commentaire du dessus. Les moules sur linuxfr se réveillent bizarrement 10 ans après la bataille. Ça fait longtemps que des systèmes informatisés ont pris la place dans les établissements scolaires pour éditer les bulletins et informer les parents en temps réels des notes de leurs chiourmes.

          Hé ho les gars, réveillez vous hein …

          Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

    • [^] # Re: trop dur!

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Tu diras ça aux parents qui, en fin d'année, apprennent que leur ado a décroché depuis le premier trimestre et là le mal est fait, c'est trop tard.

      Je pense que si l'on en arrive à des situations où les parents sont à ce point peu au courant de l'éducation de leur enfant, c'est qu'il y a un problème plus gros. Ce n'est pas forcément la faute des parents uniquement, il peut y avoir plein de raisons : les parents travaillent trop et n'ont pas de temps (précarité sociale, pas forcément manque d'argent, juste pression du travail et manque de temps) ; l'éducation au collège et lycée, par sa rigidité et manque d'originalité, déçoit et déresponsabilise les enfants (ils n'ont jamais de vrais choix à faire, juste apprendre un programme unique) et les conduit à juste titre au désintéressement, et en même temps à en avoir honte ; etc. Mais, en tous cas, ce n'est pas en mettant plus d'accent sur des choses totalement superficielles, comme avertissements, notes, etc. qui font pression sur l'élève en le ridiculisant et l'acculant de façon non constructive, que ça va s'améliorer globalement. Si un enfant décroche dès le premier semestre, c'est peut-être qu'il a besoin de vacances, qui seront peut-être plus fructueuses, pour peu qu'il se réveille et découvre sa liberté malgré le conditionnement.

      • [^] # Re: trop dur!

        Posté par . Évalué à 3.

        tu fait partie des personnes qui pensent que l'école doit ressembler a un parc d'atraction ? a l'ecole il faut travailler ou bénéficier de prestations social comme projet professionnel.

        donner plus de vacances aux eleves ! c'est audacieux alors qu'ils beneficie deja de 5 mois de vacance/an. Si un éleves décroche, il doit travailler plus.

        • [^] # Re: trop dur!

          Posté par . Évalué à 5.

          Globalement d'accord avec toi sauf un point de détail :

          Si un éleves décroche, il doit travailler plus.

          Pas forcément, cela dépends d'énormément de facteurs et augmenter la charge de travail n'est pas forcément la meilleurs des choses. Tu risques même de renforcer l'apprentissage par cœur de recette types, et des notes qui stagnent parce que le contrôle n'est pas un exercice type, mais un truc qui demande une réflexion. Ça peut aussi être lié à une situation familiale particulière qui nécessiterai plutôt un accompagnement chez le psy scolaire. Chaque cas est unique et résumer le décrochage à un manque de travail c'est audacieux.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: trop dur!

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je suis surpris par cette philosophie, où on dirait toujours que quand un élève est en difficultés, c'est l'élève qu'il faut réparer et pas le système. Peut-être qu'il serait plus rentable d'envoyer ceux qui font les programmes et les lois de l'Éducation Nationale chez le psy, plutôt que d'essayer d'envoyer les élèves ;-)

        • [^] # Re: trop dur!

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Au contraire, c'est maintenant que cela ressemble à un parc d'attraction, qui infantilise les élèves et permet et même oblige à les garder pendant que les parents s'évertuent à travailler plus qu'il ne serait nécessaire dans une société mieux pensée. C'est un parc d'attraction obligatoire, dans lequel ce qui compte le moins est le résultat, qui ne peut être que déplorable étant donné l'encadrement extrêmement rigide et mono-culture qui détruit toute curiosité, et conduit en effet beaucoup de gens à « bénéficier de prestations sociales comme projet professionnel », ce qui est justement la preuve flagrante que l'école est un échec pour bien des personnes.

          c'est audacieux alors qu'ils beneficie deja de 5 mois de vacance/an.

          Je ne sais pas comment tu arrives à 5 mois de vacances. De plus, par vacances j'entends un moment dans lequel on peut laisser libre cours à des projets personnels souvent bien plus fructueux, mais comme le futur professionnel semble être lié uniquement à la scolarité obligatoire si peu stimulante pour bien des élèves, ceux-ci n'ont pas l'idée ni le courage d'envisager d'utiliser de façon originale leurs vacances. Ce n'est que quand tu termines ta scolarité (qui va jusqu'à bien après le bac parfois), que l'on te laisse l'initiative, et qu'on te dit de te débrouiller : autant le faire avant, histoire que ça ne devienne pas une surprise tardive.

    • [^] # Re: trop dur!

      Posté par . Évalué à 9.

      Tu diras ça aux parents qui, en fin d'année, apprennent que leur ado a décroché depuis le premier trimestre et là le mal est fait, c'est trop tard.

      Pas de bulletin trimestriel ? Ils ne s'en sont pas inquiété ?
      Pas de réunion parent-prof ? Ils ne s'en sont pas inquiété ?
      Pas de coup de fil pour savoir comment ca se fait ?
      Finalement, ces parents, ils ne s'impliquent pas beaucoup dans l'education de leur ado !

    • [^] # Re: trop dur!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tu diras ça aux parents qui, en fin d'année, apprennent que leur ado a décroché depuis le premier trimestre

      Tu connais beaucoup d'exemples ?

      • il y a trois (parfois deux) bulletins dans l'année, qui reprend souvent le nombre d'absences. Un parent «normal» devrait repérer un décrochage et s'en inquiéter.
      • tous les enseignants ont obligation de faire l'appel à chaque cours et de signaler les absents, un CPE «normal» prend son téléphone bien avant la fin de l'année
      • au moins jusqu'à 16 ans, un trop grand nombre d'absences injustifiées (ou considérée comme insuffisamment justifiées par le chef d'établissement) doit donner lieu à un signalement au rectorat.

      Bien sûr il peut y avoir des ratés, mais il faut quand même les cumuler pour arriver à la situation que tu évoques

  • # Police partout

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Les flics sont partout et même (surtout) dans les commentaires…

    • [^] # Re: Police partout

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Hé oui, les lois reflètent quand même parfois l'humeur sourde de leur pays. Mais c'est inavouable, ça…

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Jamais content

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    La technologie n'arrive pas dans les écoles, bouh ils sont en retard
    La technologie arrive dans les écoles, bouh on bla bla bla.

    Sérieux, balancer que de la liberté s'amenuise à tout bout de champs et dans des cas rigolos, c'est faire le nécessaire pour rendre inaudibles les vrais problèmes de perte de liberté.
    C'est un choix de ta part que de militer en pratique contre la liberté, chacun son choix de monde qu'il veut.

    Perso, j'apprécie, n'en déplaise aux râleurs professionnels prêts à râler pour tout ce qui change sans chercher à comprendre (ça a l'air d'être un mode automatique que de se plaindre de ce que fait le gouvernement), et n'y voit aucune perte de liberté (parce que la description dans le journal n'est vraiment pas convaincante, au contraire, on a l'impression, avec genre "fichier de police", que c'est une caricature de manifestant).

    Rappel : avant 18 ans, les enfants sont de la responsabilité des parents (on les appelle des mineurs, et c'est différent de majeur).

    Alors : merci au gouvernement de l'avoir fait.

    • [^] # Re: Jamais content

      Posté par . Évalué à -5.

      Je préférerais un système qui permette aux ados d'accéder aux cours en ligne de leurs profs sans avoir à se farcir de la prise de note (copie) sous prétexte de méthode d'assimilation…

      • [^] # Re: Jamais content

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Super la réponse qu'on peut traduire par "on ne va pas construire de voiture pour toi tant qu'une personne dans le monde mourra de faim".
        Ou comment ne jamais avancer.

        • [^] # Re: Jamais content

          Posté par . Évalué à 3.

          Bein, ouais, ça serait sans doute pas con de ne pas construire de nouvelles voitures tant qu'on résout pas des problèmes plus urgent ! Sauf si la voiture sert pour résoudre le problème de faim dans le monde (mais on a tellement de voitures).

      • [^] # Re: Jamais content

        Posté par . Évalué à 10.

        Tu veux dire le livre de cours? Parce que si tu ouvre le livre tu verras qu'il est très complet, mais curieusement les ados ne les ouvrent pas…

        Tu sais le gros machin inutile qu'on est obligé de se balader avec un sac qui fait le quart de ton poids; ça commence à pouvoir être mis sur tablette, mais après on râle parce que
        * ça coûte des sous
        * bouh c'est moche ils ont pris Apple/LG/Samsung/Sony/Archos…
        * Nan mais les gamins vont jouer avec
        * Les môme vont la casser
        * Les mioches vont se faire racketter
        * c'est nul on leur file une tablette en 6ième et l'année suivante elle sera dépassé

        Et j'en passe.

        Ensuite, la prise de note ne sert pas qu'a fixer le cours dans la tête et le copie du gosse, elle sert aussi à focaliser son attention sur une tâche, et être moins enclin à foutre le bordel. Alors à moins de filer du prosac aux gamins, ou de recruter des pions pour maintenir l'ordre dans les salles de cours, ou de doubler le nombre d'enseignant pour avoir des classes moins chargés.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Jamais content

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Et ça permet aussi à l'enfant d'améliorer son écriture… Histoire de pas en faire des autistes du stylo…

          • [^] # Re: Jamais content

            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

            Faudrait aussi leur apprendre à compter avec un boulier, pour ne pas être autiste du boulier.

            • [^] # Re: Jamais content

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Apprendre à compter avec un boulier permet de développer le calcul mental.

              C'est pour ça que c'est encore enseigné en Asie.

            • [^] # Re: Jamais content

              Posté par . Évalué à 4.

              Dans dix ans plus personne n’aura besoin de savoir écrire lisiblement sur un papier c’est ça ? ;)

          • [^] # Re: Jamais content

            Posté par . Évalué à 3.

            Et ça permet aussi à l'enfant d'améliorer son écriture…

            Non pas vraiment, mon écriture ne s'est pas amélioré par la prise de note.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Jamais content

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je connais en revanche des personnes (de plus de 50 ans) qui écrivent comme des enfants faute de pratique de l'écriture manuelle (seulement à l'ordinateur).

              • [^] # Re: Jamais content

                Posté par . Évalué à 6.

                Je connais en revanche des personnes (de plus de 50 ans) qui écrivent comme des enfants faute de pratique de l'écriture manuelle (seulement à l'ordinateur).

                Ça veut dire que c'est lisible et en taille 17 ?

                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: Jamais content

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 14/08/15 à 23:08.

              Qu’en sais-tu ?

              Tu as des preuves que la qualité de ton écriture manuscrite a atteint un summum à la fin de tes cours d’écriture puis qu’elle s’est amoindrie ensuite durant la pratique appliquée de ces cours, puis au fur et à mesure de ta vie ? Ou bien qu’elle a ne serait-ce que stagné ?

              Je pense aussi qu’il ne faut pas parler de « prise de note » pour parler de l’exercice qui se pratique au collège ou au lycée qui consiste à écrire ce qui est dicté ou écrit au tableau. On ne m’a demandé de « prendre des notes » qu’à partir de la faculté…

              Je pense que c’est une connerie sans nom… au lieu de dire aux élèves : « Vous serez interrogé sur n’importe quoi de ce que je vais vous raconter pendant une heure, vous pouvez bien entendu prendre des notes » on passe le contrat avec eux qu’on s’astreindra à se limiter à un verbatim officiel, que l’on pourra bien sûr photocopier entre élèves…

              Qu’on fasse cela en école primaire jusqu’au CE2 ça me semble logique. Qu’on persiste dans cette méthode jusqu’au lycée c’est, à mon humble avis, une erreur monumentale…

              • [^] # Re: Jamais content

                Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 15/08/15 à 13:47.

                Je pense aussi qu’il ne faut pas parler de « prise de note » pour parler de l’exercice qui se pratique au collège ou au lycée qui consiste à écrire ce qui est dicté ou écrit au tableau. On ne m’a demandé de « prendre des notes » qu’à partir de la faculté…

                Je pense que c’est une connerie sans nom… au lieu de dire aux élèves : « Vous serez interrogé sur n’importe quoi de ce que je vais vous raconter pendant une heure, vous pouvez bien entendu prendre des notes » on passe le contrat avec eux qu’on s’astreindra à se limiter à un verbatim officiel, que l’on pourra bien sûr photocopier entre élèves…

                Qu’on fasse cela en école primaire jusqu’au CE2 ça me semble logique. Qu’on persiste dans cette méthode jusqu’au lycée c’est, à mon humble avis, une erreur monumentale…

                Les seuls cas où je prendrais des notes dans la vraie vie: soit il n'y a aucune raison d'être exhaustif, soit il faut être exhaustif et j'ai tout enregistré mais je veux aussi retrouver facilement sur une feuille quelques idées spécialement intéressante.

                Et s'il y a un enjeux comparable à la réussite d'un examen, je fais un enregistrement sur mon téléphone en secret s'il le faut.

                Donc si il faut prendre des notes dans le cadre scolaire, ben pourquoi pas, mais que ça colle un peu à la vraie vie. C'est-à-dire qu'il n'y a jamais un gros enjeux derrière.

                • [^] # Re: Jamais content

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Si tu participes à une réunion et que quelque chose d’important s’y dit il vaut mieux le noter. Une feuille de papier ça laisse plus de liberté qu’un clavier d’ordinateur : schémas, signes diacritiques. Enregistrer toute la réunion n’est pas très utile et demander systématique à tes interlocuteurs de répéter parce que tu veux enregistrer ce qu’ils viennent de dire ce n’est pas vraiment envisageable, sans compter qu’ils ne répéterons pas tout à fait la même chose.

                  Je suppose que tu es utilisateur de smartphone et que tu notes par exemple ta liste de courses sur celui-ci… ou bien tu as une mémoire d’éléphant… ou bien tu fais tes courses au feeling (le meilleurs moyen de se faire avoir par le marketing et d’acheter du superflu)… On peut ne pas vouloir d’un smartphone, pour protéger sa vie privé ou pour ne pas risquer de flinguer sa santé mentale à être connecté en permanence aux réseaux.

                  Sur l’utilité de savoir écrire correctement à la main maintenant. Laisser des mots manuscrits à ses proches ou à ses collègues ça peut aussi être utile (et parfois agréable dans le premier cas).

                  C'est-à-dire qu'il n'y a jamais un gros enjeux derrière.

                  Si une machine quelconque déconne, un ascenseur qui reste bloqué, une poignée de porte qui est inopérante (de l’autre côté de la porte seulement), un problème électrique ou que sais-je encore, savoir l’écrire lisiblement sur une feuille pour avertir les gens ça peut représenter un certain enjeu…

                  • [^] # Re: Jamais content

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Si tu participes à une réunion et que quelque chose d’important s’y dit il vaut mieux le noter. Une feuille de papier ça laisse plus de liberté qu’un clavier d’ordinateur : schémas, signes diacritiques. Enregistrer toute la réunion n’est pas très utile et demander systématique à tes interlocuteurs de répéter parce que tu veux enregistrer ce qu’ils viennent de dire ce n’est pas vraiment envisageable, sans compter qu’ils ne répéterons pas tout à fait la même chose.

                    Là tu peux gribouiller quelques notes et quelques schémas et éventuellement enregistrer ce qu'il se dit. Ca n'a rien à voir avec l'environnement scolaire.

                    Pareille pour le reste.

                    Ca ne vaut pas le coup d'imposer la prise de note dans l'enseignement secondaire.

                    Il ne faut pas oublier que chaque nouvel apprentissage qui est introduit est une nouvelle occasion de t'empêcher d'atteindre les niveaux suivant et enfin de faire le métier que tu souhaites.

                    Ca rigole pas à l'école :-/

                    • [^] # Re: Jamais content

                      Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 16/08/15 à 03:13.

                      La prise de note en elle même sert aussi à fixer les notions dans son cerveau. Pendant ce temps là, l'élève assimile et mémorise bien mieux que s'il s'agit d'écouter une présentation super chouette et entraînante, mais dont on a totalement oublié le contenu à la sortie du cours.

                      Le papier est pratique parce qu'on peut raturer, dessiner, créer une démarche logique. Je pense que l'utilisation d'une tablette va avoir tendance à se répandre mais je ne vois pas cela comme un progrès.

                      Le problème de la prise de note est à dissocier de la copie. Prendre des notes ça peut être stocker le maximum d'informations sur une feuille de papier en un temps limité mais ça n'aide pas nécessairement la mémoire. Le fait de copier par contre peut aider à fixer les notions étudiées en cours.

                      Bref sujet complexe.

                      Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                      • [^] # Re: Jamais content

                        Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 16/08/15 à 12:40.

                        La prise de note en elle même sert aussi à fixer les notions dans son cerveau. Pendant ce temps là, l'élève assimile et mémorise bien mieux que s'il s'agit d'écouter une présentation super chouette et entraînante, mais dont on a totalement oublié le contenu à la sortie du cours.

                        Ca a l'air très intéressant. C'est quelque chose de difficile ? Tout le monde y voit très rapidement un intérêt ?

                        Mais alors pourquoi n'est ce pas plus populaire chez les étudiants? Pas seulement chez les meilleurs, mais chez tous.

                        • [^] # Re: Jamais content

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          pourquoi n'est ce pas plus populaire chez les étudiants?

                          Une possibilité : parce qu'il y a un fossé entre le discours des enseignants, et leurs pratiques.
                          Une autre possibilité : parce que tout le monde ne fonctionne pas de la même manière.

                          Expérience personnelle :
                          Dès l'entrée en 6ème, au début des années 80, les profs nous ont expliqué que maintenant nous sommes grands, donc ils ne vont plus tout mâcher le travail, il faut prendre des notes. J'ai trouvé cette idée très bonne. J'ai pris des notes dès le départ.
                          Mais finalement les profs continuaient à tout écrire au tableau comme en primaire. Certains distribuaient également ou à la place des polycopiés (le prédécesseur de photocopies).
                          Une partie d'entre eux ont fait des remarques lorsqu'un élève ne recopiait pas bêtement. Je pense avoir été un des rares (ou le seul ?) de ma classe à ne pas céder à ces remarques destructrices que les profs savent si bien envoyer droit dans le cerveau des élèves. Je suppose que cela n'incite pas à devenir un preneur de notes. J'ai mes deux parents et une grosse partie de ma famille qui étaient enseignants, donc très habitué à ces remarques inacceptables mais néanmoins courantes. Sauf qu'à l'époque je ne me rendais pas compte que c'était leur comportement à eux qui était pourri, je pensais que c'était moi qui était stupide et nul. Étant « paresseux, dilettante, perturbateur etc etc » j'ai continué à prendre des notes car pas la peine de tenter de faire comme tout le monde puisque j'étais trop loin de la normalité.
                          Je n'ai aucune idée du volume de notes que j'ai pris. Probablement aucune n'a été relue, l'action de prendre des notes me suffisait.

                          À l'entrée en 2nde, même discours sur la prise de notes. Cette fois les profs avaient une bien meilleure attitude vis à vis des élèves prenant des notes (me concernant, je ne sais plus si d'autres prenaient des notes). Mais le progrès étant passé par là, les poly/photo-copiés étaient devenus la normalité pour presque tous les cours. Donc je suppose que cela n'encourageait pas les élèves à devenir preneur de notes. D'autant plus que certains profs avaient des lubies du genre de connaître très exactement telle ou telle formule (le truc classique que l'avenir démontre comme n'étant jamais utile en dehors de l'école), ou tel terme précis (idem, jamais utilisé en entreprise). La prise de notes était donc également une prise de risques, alors qu'en se basant sur la photocopie donnée par le prof on était plus ou moins certain d'avoir les bonnes informations.

                          Plus les années ont passé, moins j'ai rempli de pages. En terminale il est même probable que mes notes se soient résumées à 10 pages sur l'année. Probablement aucune n'a été relue.

                          Arrivé à l'IUT, re-discours sur la prise de notes.
                          Moins de photocopies, plus de choses à saisir sur le vif. Volume de notes plus important.
                          Je suppose que les autres élèves prenaient également des notes.

                          Après l'IUT j'ai eu presque uniquement des « faux profs » : des gens qui travaillaient en entreprise et qui venaient nous faire cours, je suppose pour repérer ceux qu'ils tenteraient d'embaucher. Je me souviens du PDG d'AFMA Robots (cours d'électronique, orienté puissance et asservissement), et d'un cadre qui venait de partir de chez Sextant Avionique nouvellement créée pour monter sa propre entreprise (même cours que le précédent, l'un en début de semaine, l'autre en fin).
                          D'un coup plus besoin de prendre des notes tellement ce qu'ils disaient était évident et limpide. C'est à ce moment que j'ai compris que l'école telle que nous la connaissons a une utilité plus que discutable au delà de savoir lire/écrire/compter (ça c'est un beau troll). J'ai stoppé mes études en fin d'année.

                          Depuis je prends souvent des notes, généralement de manière succincte avec un éditeur de texte.

                          --> jusqu'en terminale, à cette époque, il n'y avait aucun incitation à prendre des notes. Plutôt le contraire.

                          • [^] # Re: Jamais content

                            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                            C'est à ce moment que j'ai compris que l'école telle que nous la connaissons a une utilité plus que discutable au delà de savoir lire/écrire/compter (ça c'est un beau troll). J'ai stoppé mes études en fin d'année.

                            L'école, ce n'est pas que pour acquérir des savoirs utiles à tous dans le milieu professionnel. Il y a un but de culture/découverte, d'instruction, d'épanouissement, développer des capacités ou des logiques, s'ouvrir au monde…

                            Moult de choses que tu as appris à l'école te sert, pas au quotidien, pas de manière directe, mais cela a eu une influence. Rien que les cours d'histoire/géo, à défaut d'être historien ou géographe t'offre l'opportunité de découvrir notre monde, d'autres cultures ou peuples et de comprendre l'actualité et d'essayer de se souvenir des erreurs du passé. Ce n'est pas rien, pourtant c'est souvent un cours catalogué comme inutile, et pourtant.

                            • [^] # Re: Jamais content

                              Posté par . Évalué à 4.

                              L'école, ce n'est pas que pour acquérir des savoirs utiles à tous dans le milieu professionnel. Il y a un but de culture/découverte, d'instruction, d'épanouissement, développer des capacités ou des logiques, s'ouvrir au monde…

                              Hélas, dans les faits ça sert aussi à détruire les jeunes à l'aide d'un rouleau compresseur normatif et aliénant…

                              Le jour où je suis sorti de l'école, je n'ai jamais été aussi heureux. J'avais l'impression de sortir de prison. D'avoir purgé une peine pour avoir eu le culot d'exister.

                              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                              • [^] # Re: Jamais content

                                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                                Je ne dis pas qu'il n'y a pas matière à amélioration dans le système scolaire actuel, au contraire.
                                Seulement, il me paraît dangereux de ne souhaiter que l'enseignement de connaissances utiles à l'emploi que l'on pratiquera voire pour notre vie quotidienne. Ce n'est pas le seul but de l'enseignement.

                              • [^] # Re: Jamais content

                                Posté par . Évalué à 5.

                                Avant l'école c'était simple, c'était les parents qui formataient leurs gosses. Avec souvent encore moins d'ouverture vu qu'ils n'avaient eux mêmes pas eu plus d'ouverture que leurs propres parents genre «ça sert à rien vint plutôt ramasser les patates» donc au moins l'école permet de voir un peu autre chose :)

                              • [^] # Re: Jamais content

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                J'avais l'impression de sortir de prison. D'avoir purgé une peine pour avoir eu le culot d'exister.

                                franchement, la, il faut aller voir un psy.
                                Si c'était normatif, ça ferait longtemps qu'on aurait un parti unique avec tout le monde qui pense la même chose.
                                C'est très loin d'être le cas.

                                Après, ouvrir l'esprit peut être considéré comme horrible (c'est ce que pensent une tonne de parents parce que leur gosse doit bien souffrir, et le gosse aussi, car on lui apprend à tolérer les pédés, les bougnouls, les filles et j'en passe), tout comme l'histoire (parce que bon, le gosse n'arrête pas d'entendre à la maison que les chambres à gaz n'ont jamais existé ou que c'est un détail de l'histoire, donc l'école doit dire des conneries).

                                • [^] # Re: Jamais content

                                  Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 17/08/15 à 22:05.

                                  Si c'était normatif, ça ferait longtemps qu'on aurait un parti unique avec tout le monde qui pense la même chose.
                                  C'est très loin d'être le cas.

                                  Les partis de l'alternance habituelle ont des modèles de sociétés tout de même assez proche.

                                  Après, ouvrir l'esprit peut être considéré comme horrible (c'est ce que pensent une tonne de parents parce que leur gosse doit bien souffrir, et le gosse aussi, car on lui apprend à tolérer les pédés, les bougnouls, les filles et j'en passe), tout comme l'histoire (parce que bon, le gosse n'arrête pas d'entendre à la maison que les chambres à gaz n'ont jamais existé ou que c'est un détail de l'histoire, donc l'école doit dire des conneries).

                                  L'école partage l'idéologie de l'élite. Elle est tolérante quand l'élite est tolérante et intolérante quand l'élite est intolérante. C'est pas un gage d'humanité.

                                  Un petit extrait de "A l'ouest rien de nouveau" pour mettre des images là-dessus. La séquence du professeur : https://youtu.be/Jnc6pVQbS4E?t=3m55s

                                  • [^] # Re: Jamais content

                                    Posté par . Évalué à -2.

                                    Je suis moi meme lyceen, et je peux certifier que c'est un enfer. Entre les cours dont tout le monde se fout ( youhou l'ECGS, la grande recre d'une heure ) et ceux dont on se demande vraiment pourquoi on en a ( le francais c'est bien en primaire/college pour apprendre a ecrire, mais si je suis en S c'est pas pour analyser des textes, sinon je serai en L )
                                    Bien sur c'est important de savoir lire/ecrire/compter/connaitre l'histoire.
                                    Sauf que derriere on se tape des cours inutiles comme la philosophie où l'on doit apprendre a "pensee par nous meme" mais ou il faut dire la meme que les grands philosophes comme de bons moutons…
                                    Par contre, sur des sujets important et actuel, rien.
                                    En informatique par exemple : c'est a peine si on nous apprend a utiliser un tableur.
                                    Et puis il y les profs d'un autre temps ( ou alors c'est le programme qui est d'un autre temps ) qui nous disent qu'il y a 9 planete dans le systeme solaire.

                                    Pour en revenir au sujet premier : le carnet numerique. Honnetement il ne sert a rien. Moi et beaucoup de camarade avons malencontresement perdu le mot de passe permettant d'y acceder. C'est dommage ! Et meme sans mes parents sont completement au courant de ma scolarite : il y a bien sur le carnet trimestriel, mais ils s'impliquent dans ma scolarite. Par exemple quand j'ai passer le BAC francais, je ne pouvais pas faire un pas sans que ma mere ne me demande : "Mouvement litteraire de Hugo ?"

                                    Ps. Desole pour le manque d'accent et de c cedille, mais je poste depuis mon smartphone et c'est deja assez complique de ne pas faire de fautes de frappe

                                    • [^] # Re: Jamais content

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                      Je suis moi meme lyceen, et je peux certifier que c'est un enfer.

                                      je vais jouer le "vieux", mais tu n'es pas assez vieux pour pouvoir en juger.
                                      On en rediscute quand tu travailleras (et tu trouveras le lycée comme un moment que tu aimerais retrouver pour sa tranquillité et le temps disponible, ha l’insouciance et les activités annexes. tu m'aurais encore parlé de classe prépa, mais parler du lycée comme un enfer fait sourire)

                                      ( le francais c'est bien en primaire/college pour apprendre a ecrire, mais si je suis en S c'est pas pour analyser des textes, sinon je serai en L )

                                      Tu as choisis un bac général, et non un bac spécialisé…
                                      Il semble donc que tu te sois trompé de filière, si tu ne souhaites pas une formation générale (donc avec un bac S qui te demande toujours d'analyser des textes)

                                      Sauf que derriere on se tape des cours inutiles comme la philosophie où l'on doit apprendre a "pensee par nous meme" mais ou il faut dire la meme que les grands philosophes comme de bons moutons…

                                      Inutile != enfer.
                                      (je suis d'accord pour dire que le phylo avec des gamins de 17 ans est inutile, mais pas d'accord pour dire que c'est un enfer).
                                      (et inutile, ça dépend, perso c'est ce qui m'a donné le plaisir de programmer, sur ma calculatrice de l'époque pour faire une bataille navale, et c'est ce qui m'a donc procuré mon taf d'aujourd'hui, du fait du temps tuer au fond de la classe :) ).

                                      9 planete dans le systeme solaire.

                                      Bon, la, 7 ans de retard, il y un soucis. Mais ça fait un enfer?

                                      Moi et beaucoup de camarade avons malencontresement perdu le mot de passe permettant d'y acceder.

                                      Et ça ne se redemande pas?
                                      J'ai comme un doute.
                                      (sans compter le doute sur la perte du mot de passe, un peu de sérieux dans ses études non? tu sais utiliser un smartphone mais pas garder un mot de passe?)

                                      Ps. Desole pour le manque d'accent et de c cedille, mais je poste depuis mon smartphone et c'est deja assez complique de ne pas faire de fautes de frappe

                                      Je ne sais pas quel smartphone tu as, mais les miens est très vieux mais est déjà capable d'assister l'écriture, les accents et les cédilles sont facilement accessibles sans compter la proposition de mots lors de l'écriture.
                                      Excuse refuse car non crédible, ça peut marcher avec ceux n'ayant pas de smartphone mais ceux en ayant savent que l'excuse ne tient pas.


                                      Tout n'est pas parfait, mais de la à parler d'enfer avec des exemples de la sorte, ça montre surtout une immaturité (je te rassure : c'est normal, c'est l'âge). tu devrais y réfléchir un peu plus (tes parents semble te "surveiller" de manière proche, débats-en avec eux, car ce n'est pas quelque chose qui se débat en 5 minutes par écrit, c'est très long comme débat). La critique est une chose, la conclusion une autre.

                                      • [^] # Re: Jamais content

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        je vais jouer le "vieux", mais tu n'es pas assez vieux pour pouvoir en juger.

                                        Au secours! C'est un petit peu trop condescendant si je puis me permettre. Et aussi jeune soit-il, il sait ce qu'il ressent.

                                        On en rediscute quand tu travailleras (et tu trouveras le lycée comme un moment que tu aimerais retrouver pour sa tranquillité et le temps disponible, ha l’insouciance et les activités annexes. tu m'aurais encore parlé de classe prépa, mais parler du lycée comme un enfer fait sourire)

                                        On dirait que pour toi des études ne peuvent être infernales que relativement à la charge de travail qu'elles imposent. Mais ici, ce n'est pas très clair qu'il s'agisse de ça. De ce que j'ai lu il s'agit plutôt d'un manque de sens.

                                        De plus même si la prépa est sans doute sans commune mesure avec le lycée pour ce qui est de la charge du travail.

                                        Au niveau de l'activité professionel c'est tout autre. Pas de devoirs et pas de procrastination: soirées et week-end libres. Ca c'est une différence énorme en qualité de vie. Si tu rates et que tu te fais virer parce que tu n'arrives pas à suivre les échéances ou parce que ce qu'on te demande te fais chier: ça ne remet pas ton avenir en question, ou seulement de façon marginale. Au pire 6 mois de chômage le temps de retrouver autre chose.

                                        • [^] # Re: Jamais content

                                          Posté par . Évalué à 3.

                                          Au secours! C'est un petit peu trop condescendant si je puis me permettre.

                                          Autant, je trouve que la réponse «tu n'es pas assez vieux pour juger» n'a pas beaucoup de sens parce que plein de gens ont vécu toute leur vie dans une situation pas trop désagréable. Autant je trouve que venir expliquer «le lycée c'est l'enfer» grosso merdo parce qu'on se fait chier, c'est un peu n'avoir aucun conscience de ce qu'est l'enfer. Et le lycée peut être un véritable enfer psychologique à cause : des autres élèves qui peuvent être violents, des profs qui enfoncent parfois toujours le même élève, des parents qui peuvent avoir des attentes énorme… le lycée peut être un enfer, ce n'est pas réservé aux «adultes» les situations infernales. Mais j'ai pas l'impression que ce soit la situation que décrit Nolent

                                          Là, ça a un coté : «c'est trop dur, on me demande d'analyser un texte alors que je veux juste faire quelques équations dans mon coin, c'est trop injuste»

                                    • [^] # Re: Jamais content

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                      Moi et beaucoup de camarade avons malencontresement perdu le mot de passe permettant d'y acceder.

                                      Puis

                                      ils s'impliquent dans ma scolarite

                                      Euh… Incohérence détectée. Si ils s'impliquent dans ta scolarité, ils sont au courant du carnet numérique, et ont récupéré le mot de passe d'une manière ou d'une autre, il n'est donc pas perdu.

                                      Honnetement il ne sert a rien.

                                      Après, dire qu'une chose qu'on a fait exprès de ne pas utiliser ne sert à rien, il y a sans doute un problème dans la scolarité, il y a eu un truc de loupé (le cheminement "j'ai fait le nécessaire pour ne pas utiliser x donc x ne sert à rien", c'est loupé pour la démarche scientifique, mais par contre ce sera sans doute un bon accueil dans la profession de personne politique)

        • [^] # Re: Jamais content

          Posté par . Évalué à 4.

          Pourquoi une tablette ? Pourquoi pas un ebook ?

          Je verrais bien un ebook Education Nationale que l'on file aux gamins en début d'année scolaire, avec les bouquins pré-chargés, que le gamin rend en fin d'année.

          • [^] # Re: Jamais content

            Posté par . Évalué à 3.

            Pourquoi une tablette ? Pourquoi pas un ebook ?

            t'as raison faut l'ajouter a la liste juste après le ça coûte des sous ;)

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Jamais content

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Les pdf passent souvent très mal sur les ebook.

              La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

              • [^] # Re: Jamais content

                Posté par . Évalué à 2.

                Si ce n'est que ça, il y a bien d'autres formats mieux adaptés non ? Et pour tout dire, les PDF ne passent pas forcément beaucoup mieux sur tablette.

    • [^] # Re: Jamais content

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      La technologie n'arrive pas dans les écoles, bouh ils sont en retard
      La technologie arrive dans les écoles, bouh on bla bla bla

      Ce n'est pas la technologie qui est en cause (vecteur) mais ce qu'elle transport (charge) :

      1) technologie qui n'arrivent pas dans les écoles : pour le matériel (grosse différence entre région / établissement) et les logiciels (propriétaires / obsolètes) les adultes ont le droit de s'inquiéter sur l'adaptation de l'enseignement et donc le dire.

      2) technologie arrive dans les écoles : sous forme d'un carnet de correspondance électronique, dont le déploiement est décidé comme on choisit la peinture des couloirs, dans un contexte d'inquiétude au sujet de la vie privée. Les adultes ont le droit de s'inquiéter et regarder de plus près.

  • # effet de prison panoptique

    Posté par . Évalué à 1.

    Le pb majeure, surtout quand la surveillance touche les jeunes générations, c'est que cela les pousse à devenir des moutons.

    C'est déjà pas gagné à l'adolescence pour se créer une identité mais là, rien que le fait de savoir que n'importe qui PEUT savoir tout sur vous va vous conduire à rentrer dans le rang et fermer votre gueule.

    D'ailleurs, pourquoi ne pas directement mettre nos ados en prison pour bien les surveiller et ainsi être préventivement sûrs qu'ils ne font pas de conneries?

    • [^] # Re: effet de prison panoptique

      Posté par . Évalué à 8.

      n'importe qui PEUT savoir tout sur vous

      Pas n’importe qui, seulement ceux qui pouvaient déjà savoir (personnel éducatif et parents).

      Pas tout, seulement ce qui était déjà consigné par écrit (dans le carnet de correspondance).

    • [^] # Re: effet de prison panoptique

      Posté par . Évalué à 2.

      T'as un frère de 15 ans ou un enfant de cet âge là ? Parce que vraiment, il n'y a pas besoin d'attendre un système géré par l'éducation nationale pour tout savoir sur les ados.

      Non, pour ça, tu ouvres un compte Facebook (mais ça devient ringard), Instagram, Snapchat, et j'oublie certainement les dernières nouveautés, et avec ça, tu seras tout sur les ados !

      Enfin, les ados, faut pas non plus pour les prendre pour des demeurés. Ils savent bien que tout ça, c'est superficiel, ce n'est pas ce qu'ils sont réellement. C'est un peu triste à dire, mais en quelque sorte, s'ils veulent passer incognito, il veut mieux afficher des banalités de leur vie, que de ne pas avoir de compte facebook.

      Après, ce qui est dangereux, ce de ne pas pouvoir être capable de faire la distinction entre le monde réel, et le monde virtuel, du paraître. Mais la plupart s'en rende bien compte quand même ! Et quand tu dis que se créer une identité, ce n'est pas facile, cela passe un peu par là désormais.

      Quoi qu'on peut dire des réseaux sociaux, ce n'est pas ça qui a arrêté les ados (ni même les parents), donc cela ne sera pas un système centralisé géré par l'éducation nationale qui va effrayer la population !

    • [^] # Re: effet de prison panoptique

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est déjà le cas avec le carnet de correspondance, et celui la tes camarades peuvent te le chiper dans ton sac;

      Lorsque j'étais au collège, il était censé être signé toutes les semaine par les parents, et vérifié par les profs le lundi.

      Mon collègue reçois un coup de fil lorsque son rejeton (collège) est absent.

      Là le "dossier" est effacé chaque nouvelle année, et n'est pas consultable par les camarades de classes, et permet aux parents de pouvoir suivre leur larve.

      Faut arrêter de protester sur tout, on râle sur les parents qui démissionne de leur rôle de parent, mais quand on leur file le moyen de s'assurer que leur gamin va bien à l'école, on dit bouh, c'est moche, le mioche il doit pouvoir sécher quand bon lui chante.

      Si le dossier était conservé d'une année sur l'autre, cela me poserai un problème.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: effet de prison panoptique

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Là le "dossier" est effacé chaque nouvelle année, et n'est pas consultable par les camarades de classes

        Ah ? En effet : article 6.
        Au temps pour moi : j'ai cherché dans l'annexe de l'article 2 où était indiqué "de la 6eme à la terminale".

        Après, cela n'empêche pas la conservation par un autre service / un autre moyen mais ce n'est pas l'intention du texte.

        • [^] # Re: effet de prison panoptique

          Posté par . Évalué à 6.

          Après, cela n'empêche pas la conservation par un autre service / un autre moyen mais ce n'est pas l'intention du texte.

          Ca c'est une méta-critique générique qui va avec le concept de fichier. A un moment donné t'es obligé de croire son possesseur qui te dit croix de bois croix de fer si j'mens j'vais en enfer.
          (Même s'il est public, ça ne te garantit pas qu'il n'y a pas des trucs cachés ailleurs)

    • [^] # Re: effet de prison panoptique

      Posté par . Évalué à 5.

      rien que le fait de savoir que n'importe qui PEUT savoir tout sur vous va vous conduire à rentrer dans le rang et fermer votre gueule.

      Honnêtement, je ne trouve pas que le manque de gens qui ouvrent leur gueule pour raconter tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi) n'est pas réellement le problème de notre époque.

    • [^] # Re: effet de prison panoptique

      Posté par . Évalué à 2.

      Le pb majeure, surtout quand la surveillance touche les jeunes générations, c'est que cela les pousse à devenir des moutons.

      C'est déjà pas gagné à l'adolescence pour se créer une identité mais là, rien que le fait de savoir que n'importe qui PEUT savoir tout sur vous va vous conduire à rentrer dans le rang et fermer votre gueule.

      D'ailleurs, pourquoi ne pas directement mettre nos ados en prison pour bien les surveiller et ainsi être préventivement sûrs qu'ils ne font pas de conneries?

      C'est un peu un choix de société. Pour le bien-être des gens on ne s'attaque qu'a augmenter leur productivité. Ca passe par plus de discipline, de surveillance et de punition (il faut bien agir une fois qu'on a attrapé le petit sécheur), et ça n'écarte pas le risque qu'ils deviennent des moutons.

      La productivité c'est un peu le seul trucs lié au bien-être pour lequel on fait des efforts d'objectivations. C'est avoir un travail, c'est la croissance du PIB, l'absence de chômage.

      On pourrait aussi tenir compte de la quantité d'anti-dépresseur consommés par la population ou la quantité de congé maladie de longue durée. Mais c'est pas encore évident de lié ces données à des modes d'enseignements qui seraient peut-être moins disciplinaires et punitifs.

    • [^] # Re: effet de prison panoptique

      Posté par . Évalué à -3.

      un enfant sera beaucoup plus surveiller par google via l'historique de navigation que par ce système

      ce fichier contient ses reves, ses ideaux, ses interets personnels, son orientation religieuse politique ?

  • # Que penser de tout ça ?

    Posté par . Évalué à -4.

    Comme d'habitude la teneur des commentaires divers vus ici reflète bien l'état d'esprit d'une grande partie du lectorat de LinuxFR. Rien d'exceptionnel en soi car il suit à peu près les grandes tendances actuelles de la population, ou justement, complètement affligeant.

    Entre les férus de high-tech qui en veulent toujours plus et se servent d'arguments à la con pour justifier leurs fantasmes (ex: french-tech, liberté=libéralisme, l'échec scolaire, oh oui un nouvel Iphone 6!) et ceux qui fustigent les "râleurs" qui sont, je cite (chapeau zenitram au passage):

    prêts à râler pour tout ce qui change sans chercher à comprendre (ça a l'air d'être un mode automatique que de se plaindre de ce que fait le gouvernement)

    Il y a de quoi sombrer dans la déprime.

    Alors, oui il est absolument nécessaire de réfléchir aux questions des libertés individuelles, éducationnelles mais aussi un peu plus profondément à ce qu'on veux transmettre à nos enfants. Le chemin me semble encore très long afin de trouver un rapport sain avec la technologie, mais arrêter de la trouver "cool" ce serait déjà une bonne chose.

    Concernant les "râleurs" qui visiblement agacent zenitram et les autres français "moyens": c'est super qu'ils soient là ! Que ferait-on sans les divergents ? Vous croyez sérieusement qu'une société se construit et perdure avec des gens étant tous du même avis ?
    Arrêtez donc de vous plaindre et réfléchissez un peu plus profondément face à ce que vous pouvez lire, prenez du recul !

    Alors, merci les "Jamais content", merci ʭ ☯, Txo et pizaninja en espérant pouvoir continuer de vous lire ici ou là-bas.
    À bientôt !

    • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Si je puis me permettre, la on reste dans les généralités et les déclarations d'intentions … on aura beau avoir des râleurs, si ils arrivent pas à ressortir des propositions concrêtes et réfléchies, ils ressortirons pas du bruit de fond des râleurs.

      Si tu veux changer les choses dans une société, il faut essayer de construire avec la majorité :) Le mot clé étant construire (je remet l'emphase), c'est à dire sortir des discours pour se coltiner le réel.

      • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Recruter des gens pour encadrer me semble une proposition concrète et réfléchie, au sens où la sanction ne sert à rien, n'a jamais servi à rien, et particulièrement auprès de gens qui ne sont pas tout à fait finis socialement parlant : ) (pardon à tous les ados et pré-ados, mais de fait…)
        Quand il y a place, tout le temps, pour le dialogue, tout est possible. Quand on commence à sortir l'artillerie (parce qu'entre autre on enlève un des moyens de dialogue) pour des enfants, je trouve que sapuduku.

        Faire participer les familles ET les écoles à du fichage et à du flicage, externaliser la sanction façon radar automatique, autoriser des sociétés privées à traiter ces informations, c'est concret, mais ce n'est pas très réfléchi, AMHA.

        Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

        • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Et on appellerai ça des "flics", ce qui mettrait un "flic" derrière chaque écolier ? Tu parles d'une société de surveillance généralisée :)

          Trève de plaisanterie, on parle pas vraiment de sanction ici.

          • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Je parle par exemple de ce truc qu'on appelle pion. Une personne plutôt jeune, souvent en cours d'études supérieures, n'étant pas trop loin de la réalité de la cour de récré, servant souvent de modèle pour les enfants, avec laquelle on se sent un peu en confiance, pour discuter, se plaindre, ou se faire rabrouer.

            on parle pas vraiment de sanction ici.

            Le terme revient pourtant une petite dizaine de fois dans l'avis de la CNIL, et plusieurs fois dans le texte : il est même présent dans l'article 1.

            Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

          • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Trève de plaisanterie, on parle pas vraiment de sanction ici.

            Ca fait longtemps que tu as quitté l'ecole ?

            Moi ca fait déja 15 ans, mais je me souviens encore : l'utilité du carnet de correspondance EST la sanction (au moins dans les faits).

            • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -2.

              l'utilité du carnet de correspondance EST la sanction (au moins dans les faits).

              On est donc d'accord que sa version électronique ne change rien à ce sujet.
              CQFD.

              • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

                Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 14/08/15 à 12:52.

                On est donc d'accord que sa version électronique ne change rien à ce sujet.

                On est d'accord en effet. Et ?

                CQFD

                Qu'est-ce qu'il fallait démontrer ?

            • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Ou les explications d'absences, c'est par là que les parents prévenaient ou signaient les autorisations de pas être là en cas de besoin … La sanction vient potentiellement après.

        • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

          Posté par . Évalué à 7.

          au sens où la sanction ne sert à rien, n'a jamais servi à rien, et particulièrement auprès de gens qui ne sont pas tout à fait finis socialement parlant :

          Je te garanti que les sanctions pas d'ordi ou pas de télé pendant 1 semaine, ça avait de l'effet dans notre maison, et qu'on s'arrangeait (presque) toujours pour ne pas dépasser cette limite.

          Tu ne peux pas apprendre à quelqu'un les limites si tu n'en mets pas, et si les limites c'est juste des parole en l'air, elle ne seront pas respectées.

          (parce qu'entre autre on enlève un des moyens de dialogue)

          En quoi cette mesure prive le gamin d'un moyen de dialogue ?

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Je te garanti que les sanctions pas d'ordi ou pas de télé pendant 1 semaine, ça avait de l'effet dans notre maison, et qu'on s'arrangeait (presque) toujours pour ne pas dépasser cette limite.

            Ha, dans le cadre familial, un truc négocié, expliqué, dialogué, répété 10000 fois ^_^, avec ses exagérations, ses compromis, sa complexité… Oui oui, cette sanction-là, rien à dire, héhé.

            En quoi cette mesure prive le gamin d'un moyen de dialogue ?

            Je parlais du dialogue entre l'institution et la famille. Là, tu vas finir par recevoir un machin anonyme pif paf, sans contexte, de la part de : do_no_reply@viescolaire.educnat.

            Not cool. Pas sympa. Not propice au dialogue (entre autres choses). Façon radar, quoi.

            Bah merde, pas envie de ça, moi.

            Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

            • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Certains collèges utisant déjà un système comme celui qui est décrit ici je peux dire que l'on reçoit aussi des messages de bonnes vacances sympathiques. Des remerciements aux élèves parce que la sortie scolaire s'est bien passée et des conseils de lectures ou de révisions personnalisées.

              Alors ça dépend de ce que veulent en faire les enseignants mais contrairement au cahier de correspondance papier dans lequel ils écrivent uniquement dans l'urgence j'ai l'impression que là certains ont trouvé de nouveaux thèmes de communication.

        • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          (parce qu'entre autre on enlève un des moyens de dialogue)

          FUD.
          (Je ne dis pas qu'on enlève des moyens, mais je ne vois pas la corrélation entre le sujet du journal et "enlever des moyens" c'est indépendant / complémentaire car tout bêtement indépendant, jusqu'à ce que tu me démontres le contraire)

          où la sanction ne sert à rien, n'a jamais servi à rien,

          Oui, on sait tout que la carotte sans le bâton marche du feu de dieu.
          Ou pas.
          FUD aussi.


          OK, on commence à cerner les idées qu'on les gens qui sont contre le carnet de suivi électronique (qui n'est qu'une version électronique de l'existant, soit dit en passant, donc ça fait rigoler que le passage en électronique fasse réagir plus que d'habitude sur le carnet de correspondance)… En fait, les réactions n'ont rien à voir avec le sujet.

          (tiens, ça me fait penser aux "non à la PMA" qui disent que la PMA est horrible et qu'il ne faut surtout pas la légaliser, en oubliant qu'elle est déjà légale en France : les arguments "contre" sont hors sujet car contre l'existant qui ne dérangeait pas avant, pas l'évolution)

          • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

            Posté par . Évalué à 6.

            qui n'est qu'une version électronique de l'existant, soit dit en passant

            C'est réducteur. C'est n'est pas juste une version électronique. C'est un fichier centralisé. Une version électronique ce serait un document sur clef usb donnée aux parents.

            La question n'est pas de savoir pourquoi on a pas besoin de ce fichier de manière électronique centralisée, mais plutôt pourquoi on en aurait besoin. Qu'est-ce que cela apporte par rapport à son cout (je ne parle pas d'argent ici). Et est-ce que les problèmes que l'on tente de résoudre ne peuvent pas être faits autrement de manière plus efficace ? (plus d'encadrement de prof, et non pas 25 élèves par classe, meilleure communication entre les parents et les professeurs par des rencontres). Mais bon tout cela coute plus cher qu'une base de données et une petite interface web…

            Certain comme toi pense que cela apporte suffisamment de plus-value (facilité d'accès à l'information principalement je suppose) et d'autre considère que les risques encouru n'en valent pas la chandelle. Ce n'est pas parce que quelqu'un n'a pas la même échelle de valeur que toi qu'il faut être dénigrant :

            En fait, les réactions n'ont rien à voir avec le sujet.

            Les bénéfices :
            - Facilité d'accès à l'information aux parents.
            - Facilité d'accès à l'information par les différents membres du corps enseignant.
            - Autre ?

            Les risques :
            - Risque de détournement du fichier à d'autres fins (statistiques, etc.)
            - Risque de changer l'article 3 pour ajouter des destinataires par la suite
            - Risque de modifier l'article 5 pour allonger la durée de conservation
            - Risque de modifier l'annexe en ajoutant de plus en plus de données déviant de l'objectif initial.
            - Risque d'accès à d'autres personnes sans changement de loi
            - Autre ?

            Chacun évalue avec sa propre balance selon ses valeurs.

            • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

              Posté par . Évalué à 6.

              soit honnête, soit tu n'as jamais eu de carnet de correspondance, soit tu ne l'as jamais 'oublié/falsifié/perdu'

              dans les bénéfices tu peux y ajouter

              • fiabilisation des infos transmises au parents
              • fiabilisation des destinataires (je regrette mais le carnet de correspondance peut être lu par toute la classe, et parfois tu n'as pas envie que la raison de ton retard ou absence soit connu de tes camarades, surtout que leur mémoire te suit bien plus longtemps que ledit carnet. )
              • Allégement possible du cartable si on supprime le carnet de correspondance

              Pour tes risque les 4 premiers sont les mêmes, énumérer des exemples ne sert à rien

              Ensuite pour les risque d'accès à d'autres personnes sans changement de loi ? lesquels? par quel moyen? dans quel but?

              Mais sinon c'est pas mal le carnet de correspondance, ça permet d'ajouter des colles imaginaires pour aller jouer chez un pote au lieu de rentrer ;)

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Si tu limite le carnet de correspondance au SEUL contact possible avec l'école, effectivement tu DOIS avoir un soucis. Moi à mon époque je n'en avais pas et il n'y avais AUNCUN site internet qui recensait mes conneries, bons comportements et mes notes. Pourtant, je puis t'assurer que mes parents ont TOUJOURS été au courant de ce qui se passait. Il y avait of course quelques trucs mineurs qui passaient à la trappe mais rien de grave et cette zone grise permettait de "gérer" soit même une sorte de droit à l'erreur. Parce que cela ne marchait pas 250 fois.

                Je crois que les parents et les profs n'étaient pas dupes d'une perte d'une partie de l'information, mais ils considéraient que c'était un prix à payer acceptable pour ne pas tomber dans une société de surveillance. Parce qu'à l'époque la société de surveillance "type" c'était la RDA et pas la coolitude de facebook. Et les profs qui n'étaient pas la moité de cons savait faire la balance bénéfice-risque, à la louche.

                Maintenant les gens avec facebook trouvent que la surveillance c'est cool, parce qu'ils ont l'impression que la surveillance c'est pour les trucs qu'ils décident. MAIS dès qu'un mec(ou une fille) publie un revenge porn, c'est le tollé. Pourtant le revenge porn c'est AUSSI la surveillance, pas pour les même raison et pas par les même personnes, sinon c'est pareil : ta vie privée qui est portée à la connaissance d'autres. De mon point de vue, c'est moins grave que de dévoiler que tu as le sida ou le cancer, à un employeur ou un assureur. Bien entendu, il est facile de se défausser en disant que ce n'est pas possible, parce que les garde-fous …. Pourtant il y a des affaires qui sortent ou des entreprises ont eu accès à des fichiers "protégés", cela prouve juste que c'est possible. Il suffit d'une fois pour "ruiner" la vie d'une personne. Et cela peut arriver souvent, est-ce que les bénéfices attendu valent le risque, peut être, mais faut l’expliquer à la personne qui à pris pour les autres. Et pour une affaire qui sort, combien qui restent dans l'ombre ?

                Dans ton commentaire, tu augmentes les bénéfices (d'ailleurs les 2 premiers c'est la même chose, pourquoi doublon ?) et lol le poids du carnet dans le cartable. Ce qui est lourd ce sont les livres (et les classeurs) si les gamins ne prennent pas que les feuilles. Bien entendu il y a des avantages comme à tout, mais certains pensent que les inconvénients sont trop importants pour les bénéfices attendus. Un truc centralisé par l'état, sur tous les gamins du public.. moi je trouve pas cela cool.

                • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Je crois que les parents et les profs n'étaient pas dupes d'une perte d'une partie de l'information,

                  Alors la tu surestime bien des parents.

                  Dans ton commentaire, tu augmentes les bénéfices (d'ailleurs les 2 premiers c'est la même chose, pourquoi doublon ?)

                  Pas vraiment, dans un cas c'est les données sont fiables (pas d'ajout, pas de retrait, dans un sens comme dans l'autre), le second, c'est les données sont lues par les personnes autorisées (confidentialité).

                  Pour reprendre ton exemple de vie ruiné, un gamin arrive en retard, justification, "fuite nocturne", écrit de manière plus ou moins imagée dans le carnet de correspondance, dans le cas du site web, seul les adultes autorisés ont accès à ce fichier, dans le cas du carnet de correspondance, toute la classe (et même un peu plus) y a accès (un carnet dans un cartable ça se ramasse et ça se lit à la récré).

                  Dans quel cas le gamin va en souffrir jusqu'au changement d'établissement? (et encore ça peut durer encore plus longtemps)

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                  • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 14/08/15 à 14:53.

                    ok… bon renversement. En fait, la loi renseignement c'est mieux maintenant parce qu'avant c'était le flic chargé de l'enquête qui savait et tout le commissariat alors que maintenant c'est juste les personnels autorisés. Une vrai amélioration.

                    Faut être un peu idiot pour imaginer qu'un prof ou une vie scolaire var écrire dans un carnet un truc vraiment perso. Il sert à gérer le tout venant dont tout le monde se fout. Pour le reste, il y a des rendez-vous avec les parents. Vous avez tous des avis mais je crois que vous ne connaissez pas exactement comment les choses se passent dans la vraie vie.

                    • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Faut être un peu idiot pour imaginer qu'un prof ou une vie scolaire var écrire dans un carnet un truc vraiment perso.

                      ça viendrai plutôt des parents pour justifier ou expliquer une absence. si tu veux des exemples bien gratiné tu peux taper perle carnet de correspondance dans ton moteur de recherche favori, et tu verras que des détails personnels peuvent y apparaitre.

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                  • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    ps - Et même si les parents étaient dupes, ce n'était pas très grave car c'était les scories. Les trucs pas très importants. Cela ne change pas le monde que tes parents ne sachent pas que tu t'es fait sortir d'un cours une fois parce que tu avais un fou rire, dérivé d'une connerie à l'inter-cours. C'est même contre productif de tout vouloir gérer.

                    Aucun parents impliqué un minimum dans la scolarité de ses gosses n'est à la ramasse de la réalité, même sans cahier de correspondance et de site web. En pkus, je peux te dire que celui de mon gamin (en inde et loire) est juste une poubelle à utiliser. Je n'y vais jamais et je n'ai pas de carnets de correspondance et je suis loin de chez eux (je ne peux donc pas voir les profs) et pourtant je n'ai aucune surprise à la fin de l'année.

            • [^] # Re: Que penser de tout ça ?

              Posté par . Évalué à 4.

              Et est-ce que les problèmes que l'on tente de résoudre ne peuvent pas être faits autrement de manière plus efficace ? (plus d'encadrement de prof, et non pas 25 élèves par classe, meilleure communication entre les parents et les professeurs par des rencontres).

              25 eleves par classes, c'est (parait-il) très vivable. Les quelques profs que je connais gueulent au dessus de 30 (souvent ils ont entre 30 et 35 elèves)

              • Risque de changer l'article 3 pour ajouter des destinataires par la suite
              • Risque de modifier l'article 5 pour allonger la durée de conservation
              • Risque de modifier l'annexe en ajoutant de plus en plus de données déviant de l'objectif initial.

              Tout ca c'est encore une fois la pente glissante. Ne discutons pas de "et après il vont vouloir faire ceci-cela" : on en discutera à ce moment là. Pour l'instant, le sujet est bien défini.

              Tu as aussi oublié des avantages :
              Ca coute certainement moins cher, c'est plus immédiat, certainement moins vulnérable aux erreurs humaines.

              Ca n'invalide pas les deux gros désavantages que tu cites ( Risque de détournement du fichier à d'autres fins et risque d'accès illégitimes).

  • # Pffff

    Posté par . Évalué à 8.

    Comme au dessus, je trouve que le débat est bien manichéen : soit on est obligé de tout gober, soit de tout rejeter. On pourrait aussi se poser de vraies questions : quel problème est censé résoudre ce dispositif ? Je ne vois pas bien. Ou alors, si je vois mais ça n'est pas la solution.

    Jusqu'à présent, on a un carnet de correspondance qui remplit très bien son rôle. Le mettre en version numérique n'apporte rien et enlève une chose : un rapport humain entre parents et enfants. Comme dans beaucoup de cas, on essaie de résoudre un problème purement humain (le gosse peut mentir) avec une solution technique. Mais ça n'a jamais fonctionné et ça ne fonctionnera pas mieux ici.

    Pour moi, ce dispositif relève de la même catégorie que l'urne électronique. Une solution technique à un problème qui n'existe pas. En revanche, on imagine bien toutes les dérives que ça peut occasionner. Parce que quand l'historique sera conservé et que ça suivra le gamin pendant des années, ça fera sans doute moins plaisir aux parents.

    • [^] # Re: Pffff

      Posté par . Évalué à 8.

      Euh, c'est ni plus ni moins de rapport humain, c'est remplacer le média "carnet de correspondance" par un média électronique. Ça va ni faire disparaître la communications (directed) prof/élève, ni celle parent/gosse, ni celle parent/profs lors des réunions ou éventuelles convocations en cas de soucis …

      • [^] # Re: Pffff

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Et on verra quand dans 3 ans on ferra des stats collège par collège pour juger de la qualité des collèges et qu'on devra dans les écoles ralentir ou accélérer les "sanctions" pour ne pas sortir des stats, qui deviendront un indicateur, non de la population du collège, mais de sa "qualité".

        • [^] # Re: Pffff

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Je propose d'arrêter de vendre des ordinateurs, car on verra xxx dans 3 ans.
          Et les couteaux! On verra que ça permet de tuer aussi.

          Merci pour l'argument pour le livret électronique.

          • [^] # Re: Pffff

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            moi je propose de retirer le droits vote aux cons, cela évitera d'avoir le fn dans 3 ans. Bon ca n'a rien à voir mais ca fait cool.

    • [^] # Re: Pffff

      Posté par (page perso) . Évalué à -5.

      soit on est obligé de tout gober, soit de tout rejeter.

      Je crois qu'ici personne ne parle de tout gober. Juste que faute de (vrais) arguments contre, ben c'est pratique donc pourquoi pas.

      Jusqu'à présent, on a un carnet de correspondance qui remplit très bien son rôle. Le mettre en version numérique n'apporte rien

      Je me demande pourquoi tu as un ordinateur (tu peux tout faire autrement et ça remplit très bien son rôle).

      un rapport humain entre parents et enfants

      ???
      Démonstration demandée.

      Pour moi, ce dispositif relève de la même catégorie que l'urne électronique.

      rien à voir : l'urne électronique est une très bonne idée à la base, et ça serait super de l'avoir si il n'y avait pas un élément éliminatoire (l'anonymat du vote qu'on perd quoi qu'on puisse mettre comme sécurité).

      Ici, j'attends qu'on me dise quel élément est éliminatoire, quel défaut, qui vient avec la version électronique d'un truc qui existe déjà. Pour le moment, personne n'est capable d'expliquer même à des gens connaissant la technologie, étonnant non?

      • [^] # Re: Pffff

        Posté par . Évalué à 2.

        rien à voir : l'urne électronique est une très bonne idée à la base, et ça serait super de l'avoir si il n'y avait pas un élément éliminatoire (l'anonymat du vote qu'on perd quoi qu'on puisse mettre comme sécurité).

        Ben pour moi, l'éliminatoire, c'est que ça place la démocratie dans les mains de techniciens, de ceux qui peuvent comprendre le fonctionnement de la machine. Parce que faire un vote anonyme, c'est possible.

        Ici, j'attends qu'on me dise quel élément est éliminatoire, quel défaut, qui vient avec la version électronique d'un truc qui existe déjà. Pour le moment, personne n'est capable d'expliquer même à des gens connaissant la technologie, étonnant non?

        Si tu as envie de normaliser toutes les relations sociales à travers une interface web, vas-y mais ne l'impose pas aux autres.

        • [^] # Re: Pffff

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          Ben pour moi, l'éliminatoire, c'est que ça place la démocratie dans les mains de techniciens, de ceux qui peuvent comprendre le fonctionnement de la machine. Parce que faire un vote anonyme, c'est possible.

          tu dis la même chose que moi.

          vas-y mais ne l'impose pas aux autres.

          Ca tombe bien l'article de NextInpact (que j'ai lu, et toi?) dit bien que c'est optionnel.
          Bon, après quand il restera 1% des gens "résistant", je serai pour qu'ils payent un supplément pour un service non automatisé (si tu veux dépenser plus, n'impose pas la dépense aux autres).

          toutes les relations sociales à travers une interface web,

          Ca me fait penser aux gens qui ne veulent pas remplacer les caissières avec ce même argument. Super les relations sociales avec des personnes à qui ont dit juste bonjour/au revoir…

          tu regrettes aussi les poinçonneurs? C'était une si belle relation sociale…

        • [^] # Re: Pffff

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben pour moi, l'éliminatoire, c'est que ça place la démocratie dans les mains de techniciens, de ceux qui peuvent comprendre le fonctionnement de la machine.

          Pas forcément on peut très bien imaginer que la machine sélectionne le bulletin que tu as choisis, te le montre, et si tu valide, le met dans l'enveloppe, puis dans l'urne. à la fin la machine donne un résultat temporaire qui sera validé par le comptage des bulletins. Pas besoin d'avoir fait des études pour comprendre le fonctionnement.

          Par contre on a

          • la machine peut enregistrer l'ordre des votes (au revoir anonymat)
          • on doit quand même compter, alors pourquoi s'emmerder avec une machine.

          Par contre si tu as une solution pour l'anonymat je suis assez intéressé, parce que jusqu'à présent, mise à part notre système avec isoloir (et encore), j'ai pas trouvé de solution que ne résiste pas au vote à domicile avec pistolet sur la tempe, ou une solution permettant de surveiller ce qui a été voté via clé publique/privée.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Pffff

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      quel problème est censé résoudre ce dispositif ?

      Le manque de moyen humain dans l'éducation nationale avec l'automatisation de tâches répétitives, la fonction première de l'informatique je crois.

      • [^] # Re: Pffff

        Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 14/08/15 à 13:46.

        quel problème est censé résoudre ce dispositif ?
        Le manque de moyen humain dans l'éducation nationale avec l'automatisation de tâches répétitives, la fonction première de l'informatique je crois.

        Ah oui ! Avant les profs et le personnel ecrivaient dans le carnet de correspondance alors que maintenant ils vont taper sur l'ordinateur… Ah ben en fait ca change rien alors ?

        Ca va surtout pouvoir automatisé des taches qui n'etaient aps du tout fait auparavant : statistique, consultations par un tiers et autres…

        • [^] # Re: Pffff

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ouais, faut jamais avoir été prof pour penser que c'est la même chose.

          L'écriture dans le carnet de l'élève se faisait à la volé, pendant le cours si le moment s'y prêtait ou juste à l'entre-cours, comme pour le cahier de texte de la classe. C'était assez simple à gérer mais plus compliquer pour la diffusion de l'information.

          Maintenant, cela ne peut pas se faire à l'inter-cours car il n'y a pas d'ordinateur dans chaque classe. Il faut donc "centraliser dans sa mémoire" quoi noter pour le faire lorsque tu arrives dans la salle des profs (et que tu attends ton tour). C'est déjà une perte possible d'information. Ensuite pour de nombreuses personnes c'est plus lent de taper un texte que de l'écrire, donc on a tendance à en mettre moins (autre perte possible d'information). Enfin suivant le comment du logiciel ; tu n'as pas assez de caractères pour écrire ce que tu veux et tu ne peux pas dépasser dans la marge, autre perte possible d'informations.

          Donc oui passer à l’électronique ca peut changer plein de choses. Il y a bien entendu plein de choses positives mais ne magnifions pas la chose non plus. Cela permet en revanche une surveillance massive des profs et des élevés, les inspecteurs peuvent regarder en temps réels ce qui se passent dans une classe, ce qui crée un biais. Parce que tout le monde sait qu'il y a une différence entre les cours inspectés et les cours "normaux", cette différence est normale car l'observateur change ce qui est observé. cela va créer une auto censure dans ce qui sera marqué dans les carnets de texte et dans les carnets des élèves. Je ne suis pas persuadé que tout le monde en sortira gagnant.

          Quand à l'automatisation, c'est la partie que je n'aime pas : elle ne sert à rien sauf à construire des stats qui justifieront toutes les évolutions politiques.

          • [^] # Re: Pffff

            Posté par . Évalué à 3.

            Ensuite pour de nombreuses personnes c'est plus lent de taper un texte que de l'écrire, donc on a tendance à en mettre moins (autre perte possible d'information).

            Sincèrement, une info qui passe à la trappe pour cette raison, c'etait pas une info très importante !

            Rien à redire sur le reste.

        • [^] # Re: Pffff

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Yep, la tâche est quasiment plus longue.

          De la même manière que taper son cahier de texte est plus long que d'en avoir une trace écrite. en maths, c'est juste une misère quand on veut transmettre des images / équations sans pour autant filer notre pdf direct.

          Mais par contre, il y a beaucoup moins de maintenance et c'est sur ce temps là qu'on gagne un temps fou.

          L'élève est absent et nous bassine qu'il ne peut pas bosser car il n'a pas encore rattrapé le cours; on lui dit d'aller voir sur le cahier texte en ligne et basta.


          Pour le carnet de correspondance, c'est la même.

          Tu n'as plus vraiment à les ramasser en début de cours, à vérifier qu'il est signé… et qu'est- ce que je fais de gamin s'il n'est toujours pas signé de ce putain de mot…

          • Bon demain, je te préviens, tu ne seras pas accepté en cours si ton carnet n'est pas signé.
          • Je ne peux pas demain, je suis chez mon père…

          La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

      • [^] # Re: Pffff

        Posté par . Évalué à 5.

        Le manque de moyen humain dans l'éducation nationale avec l'automatisation de tâches répétitives, la fonction première de l'informatique je crois.

        Je dois être con, mais face au manque de moyens humains, j'aurais tendance à dire que la solution, c'est de remettre des humains, pas des machines. Surtout que ce n'est pas du tout une tâche répétitive, chaque cas doit être traité individuellement.

        • [^] # Re: Pffff

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          c'est de remettre des humains, pas des machines.

          ha ha ha.
          Oui, remettons des humains partout, et revenons aux 18è siècle, c'était tellement mieux…
          Si tu es prêt à payer pour, n'hésite pas, mais n'impose pas la dépense aux autres (toi qui ne veut pas qu'on t'impose quelque chose)

          Surtout que ce n'est pas du tout une tâche répétitive, chaque cas doit être traité individuellement.

          La technologie remplace le côté répétitif, pas le traitement individuel.
          Pourquoi inventer des défauts à la chose qu'on n'aime pas? Les vrais "défauts" ne suffisent pas?

          • [^] # Re: Pffff

            Posté par . Évalué à 6.

            Oui, remettons des humains partout, et revenons aux 18è siècle, c'était tellement mieux…

            18è siècle ? Ha ouais, on en est là. Tu en as d'autres des comme ça ou c'est juste pour le plaisir de nous faire mourir de rire devant un argument aussi foudroyant…

            • [^] # Re: Pffff

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Le truc avec lui, c'est qu'à la fin tu lis même pas ce qu'il dit, tellement tu as l'habitude de lire des conneries. Pas des trucs avec lesquels tu n'es pas d'accord, juste des conneries. Le même niveau que lorsque tu parles énergie renouvelable on te sort la bougie dans les cavernes.

          • [^] # Re: Pffff

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Quel est le traitement répétitif enlevé ici ? À mon avis on va surtout ajouter une prise de note intermédiaire pour se souvenir de ce qui sera saisi informatiquement plus tard (avec possible perte d'information).

    • [^] # Re: Pffff

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour être dans l'éducation national, le carnet de correspondance est parfois un problème.

      Avec certains élèves élèves mettre un mot, transmettre un papier, indiquer une information (date de réunion) est une difficile si l'on utilise que le carnet.

      La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

      • [^] # Re: Pffff

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est vrai mais en fait ce n'est que la surface du problème. Peu importe le vecteur de communication, il faut que quelqu'un s'occupe de lire les informations, que ce soit sur tablette téléphone portable ou carnet de correspondance. On en revient au fondamental, l'informatique ce n'est qu'un outil (assez puissant) pour faire quelque chose, que cette chose soit moralement bonne ou mauvaise ne dépend pas de l'outil mais de l'utilisateur.

        Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

  • # Expérience avec le système de traitement des infractions constatées

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quand on voit comment est utiliser le Système de traitement des infractions constatées qui, au dire de la presse est d'une part truffé d'erreurs avec une une proportion hallucinante (peut-être 5% de mémoire) de victimes inscrites dans ce fichier où elle n'ont rien à faire et le laxisme honteux dont semblent faire l'objet les procédures de consultation et de mise-à-jour, on ne peut pas vraiment se réjouir de la multiplication des fichiers.

    La création d'un fichier pose de nombreux problèmes pratiques sur l'exactitude, l'accès et la confidentialité des données, a-t-on la moindre raison d'espérer que l'Éducation Nationale démontre plus de compétence dans leur résolution que la Police, elle aussi Nationale?

    • [^] # Re: Expérience avec le système de traitement des infractions constatées

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.

      Ici, si j'ai bien compris, les parents ont accès aux données.
      Si c'est faux, lors du débat avec l'enfant, l'enfant pourra argumenter, et les parents pourrons donc faire corriger.

      Bref, je ne vois pas le rapport.
      Hier, j'ai rencontré une personne qui avait mal rempli un papier (un vrai) sur moi, et j'ai fait corriger. Pour toi, c'est un argument pour interdire le papier. Pas pour moi.

      • [^] # Re: Expérience avec le système de traitement des infractions constatées

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Bref, je ne vois pas le rapport.

        Le rapport c'est qu'il s'agit de deux fichiers informatiques centralisés. (?) L'expérience avec le STIC, rapportée par des journaux comme le Monde, le Canard enchaîné ou Libération est que l'accès au fichier se fait des des conditions qui ne correspondent pas à la réglementation, au détriment de la confidentialité. Je demande si on a des raisons de penser que les choses se passent mieux avec ce nouveau fichier (je demande juste que la loi soit respectée). Est-ce plus clair?

        Hier, j'ai rencontré une personne qui avait mal rempli un papier (un vrai) sur moi, et j'ai fait corriger. Pour toi, c'est un argument pour interdire le papier. Pas pour moi.

        Là je ne vois pas du tout le rapport! Qui parle d'interdire quelque chose? Tu as peut-être pensé répondre à un autre commentaire en même temps?

      • [^] # Re: Expérience avec le système de traitement des infractions constatées

        Posté par . Évalué à 2.

        Je trouve la comparaison de la fin de ton commentaire mauvaise, meme si je suis d'accord sur le fait qu'ici on puisse beaucoup plus facilement rectifier, et que ca amoindrit fortement le problème.

        L'erreur sur un papier (consultable seulement par une personne qui aurait accès physiquement à ce papier) n'a pas les mêmes conséquences qu'une erreur dans un fichier informatique (normalement accessible à pas mal de monde, potentiellement accessible à encore plus de monde, et certainement accessible par un robot).

        Après, l'erreur sur un papier peut être transposée en erreur sur un fichier informatique, mais c'est un autre débat ^

    • [^] # Re: Expérience avec le système de traitement des infractions constatées

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Ca fait 10 ans que ce fichier existe!
      https://fr.wikipedia.org/wiki/SIECLE_%28logiciel%29

      On parle juste de donner l'accès aux parents…

  • # L'interdit ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Le développement des adolescents sera-t-il vachement mieux quand on aura rendu impossible toute transgression de l'interdit ?

    Perso je ne m'inquiète pas trop au sujet de la transgression de l'interdit, car c'est dans notre culture.
    Même notre propre langue nous enseigne que pour toutes règles il existe une exception ;-)

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Pas de problème : une solution (et toujours la même)

    Posté par . Évalué à 1.

    Quel est le problème qu'est censé régler la création (ou l'ouverture) de ce fichier ? Rien n'est écrit dans l'arrêté et, forcément, pas de débat parlementaire: on ne sait pas.

    Si le but était connu, on pourrait dire : "je ne suis pas d'accord avec ce but" ou: "je suis d'accord avec ce but". On pourrait dire du décret "c'est un bon moyen d'atteindre ce but", ou "c'est un mauvais moyen d'atteindre ce but".

    Ici, on dit seulement: "on va vous foutre un nouveau fichier pour que c'est mieux".

    Ils sont ridicules, ceux qui défendent cet arrêté.

    • [^] # Re: Pas de problème : une solution (et toujours la même)

      Posté par . Évalué à 3.

      Rien n'est écrit dans l'arrêté

      C'est normal, même si c'est regrettable. Un arrêté c'est un acte normatif, source de droit. C'est 1/vu gna gna gna, 2/décide truc truc truc, 3/publie, 4/bisous. Il n'y a pas de baratin pour éviter les soucis d’interprétation entre ce qui serait la partie normative et un exposé des motifs. Enfin, je pense.

    • [^] # Re: Pas de problème : une solution (et toujours la même)

      Posté par (page perso) . Évalué à -3. Dernière modification le 14/08/15 à 16:15.

      Ils sont ridicules, ceux qui défendent cet arrêté.

      Ils sont ridicules, ceux qui défendent l'interdiction de tuer.
      (la loi n'étant pas plus explicite sur le but à ce sujet).

      Quel argument, tu m'as convaincu que l’arrêté est mauvais.
      (sinon, ne serait-ce pas à ceux qui veulent interdire une chose que de dire pourquoi ça devrait être interdit? Parce qu'ici, en pratique, c'est supprimer un interdit donc donner plus de liberté aux gens, quand même… Mais ce n'est pas le sujet, l’arrêté étant pour dire le droit, pas pour débattre, ça c'est au parlement)

      • [^] # Re: Pas de problème : une solution (et toujours la même)

        Posté par . Évalué à 3.

        (la loi n'étant pas plus explicite sur le but à ce sujet).

        La loi, non. Mais tu as plus d'informations dans le projet de loi lui-même (ou dans les PPL), et dans les études d'impact (quand elles sont faites…). Par exemple pour la loi Macron il y a pas mal de choses en préambule http://www.assemblee-nationale.fr//14/projets/pl2447.asp

      • [^] # Re: Pas de problème : une solution (et toujours la même)

        Posté par . Évalué à 2.

        Quel argument, tu m'as convaincu que l’arrêté est mauvais.

        C'est un peu étonnant. Tu as visiblement pris la conclusion pour l'argument. Tu as également construit un homme de paille pour ajouter dans le commentaire une position sur le décret qui n'y était pas. Lire vite n'est pas une qualité si c'est pour comprendre si mal si peu de lignes, d'autant que tu en fais profiter tout le monde ici.

        Parce qu'ici, en pratique, c'est supprimer un interdit donc donner plus de liberté aux gens, quand même…

        Oui ! N'importe quoi ! Raisonner et jouer sur les formulations sont deux choses différentes !

  • # Avatar NSFW

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ton avatar est vraiment d'un goût douteux…
    Tu pourrais le changer quand tu publies quelque chose !

    • [^] # Re: Avatar NSFW

      Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 14/08/15 à 16:40.

      bah non il parle de petit n'enfant alors…

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Avatar NSFW

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      C'est un mec qui s'apprête à lancer des dés, non ?

    • [^] # Re: Avatar NSFW

      Posté par . Évalué à 1.

      Alors : "Compte créé le 06/07/2013" avec un petit nombre de post, je dis qu'il l'a fait exprès. Grosso modo, il a fait comme ça précisément pour avoir ce genre de posts …

    • [^] # Re: Avatar NSFW

      Posté par . Évalué à 5.

      Et encore, t'as pas vu le pseudo…

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Avatar NSFW

      Posté par . Évalué à 0.

      Sympa la discrimination anti-rôlistes, elle est belle la communauté du libre !

  • # Troll de compétition ?

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 15/08/15 à 07:05.

    Bonjour,

    je trouve que ce journal a une nouvelle fois une allure de troll de compétition complètement à côté de la plaque.

    Les enfants pourront ainsi goûter aux joies du futur qui les attend sous la forme d'une surveillance généralisée et systématique tout au long de la vie : à l'école, sur internet, dans l'entreprise, et jusqu'où ? On peut en effet se poser la question : le dispositif "casier judiciaire", généralisé à tous les élèves, favorisera-t-il une appropriation des libertés individuelles ? Le développement des adolescents sera-t-il vachement mieux quand on aura rendu impossible toute transgression de l'interdit ?

    Outre le français douteux de ce commentaire et l'exagération à outrance (un casier judiciaire ce n'est certainement pas ce dont il est question ici, ces deux choses n'ont rien à voir, au moins sur le plan légal), je dois remarquer que la question posée relève d'un énorme amalgame sur ce qu'est l'école et son fonctionnement (comme s'il s'agissait simplement d'une vaste machine destinée à « mouler » les individus aux normes en vigueur dans la société… Oui, c'est vrai, ça l'est quand même un peu).

    Je vois au moins un avantage à ce système : la possibilité d'avoir un historique pour les élèves en difficultés. La communauté éducative d'un établissement a nécessairement l'utilité de ce genre de dossier dans des cas « lourds ». Et croyez moi, cela existe.

    Pour la paranoïa orwellienne de bon aloi sur ce forum (oui je provoque) sachez que de toutes façons, électroniquement ou autre, il y a toujours un moyen de ficher un individu. Je pense que ce système informatique ne peut avoir que du bon dans la mesure ou il est encadré (strictement). Je pense même que c'est un pas vers plus de transparence dans le fonctionnement des établissements.

    Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.