Journal Un monde sans humain ?

21
24
oct.
2012

Salut,

je viens de voir un programme qui est passé hier sur Arte qui s'intitule: Un monde sans humains ?

C'est un documentaire particulièrement angoissant et anxiogène.

On y croise tout un panel de fou furieux de nouvelles technologies ultra-neo-libertariens, des savants fous persuadés qu'ils ont les clés d'un avenir radieux/meilleur pour tous (on est taxé de sac à viande par un petit con qui a fait le MIT à 14 ans), on nous dit que la vie c'est de communiquer avec google/facebook/autre connerie directement avec une interface implantée dans le cerveau, que c'est génial si une puce sait communiquer avec le frigo pour nous faire la bouffe,etc.

Bref, c'est vértablement ahurissant de voir que sur Terre, ça "complote" dans des universités d'illuminés/cercles de pensé pour créer une sorte de "race supérieure".

Ca me fait froid dans le dos.

Je vous laisse juger (durée: 96')

http://videos.arte.tv/videos/un-monde-sans-humains--7002076.html

P.S: ça repasse sur arte ce samedi à 16h05.

  • # çamarchepaschezmoi

    Posté par . Évalué à 4.

  • # Arte

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Arte reste l'unique chaine de la télé que j'arrive encore à regarder.

    Merci à eux pour cette diffusion et merci à toi pour le partage.

    Je la materai demain.

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

    • [^] # Re: Arte

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      ouais enfin c'est comme partout, il faut savoir trier. Parce que Arte c'est aussi des trucs limites théorie du complot, ou faussement scientifique/catastrophiste facon Séralini (cf. les reportages de Marie-Monique Robin).

      • [^] # Re: Arte

        Posté par . Évalué à 5.

        cf. les reportages de Marie-Monique Robin

        Tu peux m'en dire plus s'il te plaît ? Jusque là je trouve les reportages de cette dame plutôt très bien fait…

        • [^] # Re: Arte

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Les reportages de cette "journaliste" sont plus que critiquables.
          Elle avait déjà défrayé la chronique avec son documentaire "Voleur d'yeux" (voir l'article Wikipédia).

          Pour une critique argumentée et dévastatrice de son travail, lire cet excellent billet : http://arianebeldi.wordpress.com/2012/10/04/sur-un-fil-de-la-toile-6-1-quand-lalterjournalisme-rencontre-lalterscience/

          • [^] # Re: Arte

            Posté par . Évalué à 5.

            Merci pour le lien. Bon il ne m'absolument pas convaincu que la journaliste est « plus que criticable », c'est même plutôt l'inverse : une fois les attaques ad hominem enlevés, il ne reste plus grand chose. Enfin bon chacun ses idées et ses biais de raisonnements.

            • [^] # Re: Arte

              Posté par . Évalué à 9.

              Qu'appelez-vous des attaques ad hominem dans mon billet? Le fait que j'estime que dans sa réponse aux reproches qui lui sont adressés par Marcel Kuntz et Michel Naud à propos de son film "Le monde selon Monsanto", elle fasse preuve de ce que j'appelle de l'alterjournalisme? Je crois que je le démontre assez bien, citations et références à l'appui, pour que mes qualifications ne puissent plus être considérées comme de simples attaques ad hominem. Marie-Monique Robin étant une personnalité publique de par sa profession et son militantisme, elle s'expose automatiquement aux critiques. Mais, critique ne signifie pas forcément tentatives de l'atteindre dans sa personne et sa dignité. Mon billet dénonce seulement sa méthode de défense et sa manière d'argumenter à l'égard de ses contradicteurs. A aucun moment, je ne mets en cause sa réputation ou ne la menace d'une quelconque manière, ni ne démontre une intention de la réduire au silence. Je ne fais que souligner certains manquements, qui me semblent parfois rédhibitoires de la part de quelqu'un qui se présente comme une journaliste expérimentée, et expliquer un certain nombre de choses sur le fonctionnement des communautés scientifiques ainsi que sur le monde institutionnel qui les hébergent.

              Ma conclusion est certes un peu acrimonieuse, mais elle reflète une certaine irritation causée par le fait que je suis moi-même chercheuse (quoique pas en science "dure" ou en science de la nature) et que de voir ressasser de pareils stéréotypes éculés sur le monde de la science par quelqu'un qui prétend l'avoir fréquenté pendant des années et qui pose en porte-parole auto-proclamé du grand public m'agace passablement. Comme cela agace nombre d'autres chercheurs qui doivent lutter au quotidien pour pouvoir continuer dans une profession souvent ingrate!

              • [^] # Re: Arte

                Posté par . Évalué à 2.

                Qu'appelez-vous des attaques ad hominem dans mon billet?

                « la grande intellectuelle parisienne bardée de prix » ce n'est pas une attaque ad hominem par exemple ??

                Sur votre article, je le trouve très peu pertinent. Grosso modo vous parler d'un alterjournalisme militant qui critique injustement les industries… en oubliant soigneusement le contexte :-) Je suppose que vous avez lu des livres comme « Trust us, we're experts », qui mettent très bien en lumière pourquoi aujourd'hui on ne peut qu'être critique par rapport à tout ce qui vient des grosse industries, en particulier leur « sound science ».

                Ce genre de documentaire est fait pour convaincre, contrairement à un travail scientifique, qui prouve… On est clairement sur le domaine politique et non scientifique. Et il me semble que l'important du discours est vrai, même si certains points comme vous le mentionnez sont plus qu'approximatif.

                je pense qu'elle fait plus du militantisme que du journalisme,

                Mais je crois qu'elle ne s'en ait jamais caché. Le monde selon Monsanto, les moissons du futur sont évidemment des films orienté, militant, tout comme les nouveaux chiens de garde par exemple. Si vous cherchez des trucs objectifs, sans partis pris, il vaux mieux aller voir ailleurs effectivement…

                • [^] # Re: Arte

                  Posté par . Évalué à 9.

                  Si pour vous, caractériser une attitude sur la base de citations et d'exemples correctement référencés est une attaque ad hominem, alors, dans votre schéma, il devient impossible de critiquer une personne sans que cela devienne une attaque ad hominem. Parce que le bout de phrase que vous citez (en le sortant complètement de son contexte) est largement justifié plus bas dans mon billet.

                  Je ne sais d'ailleurs pas comment vous l'avez lu ou même si vous l'avez lu au-delà des deux premiers paragraphes, parce que je ne me préoccupe pas du tout du fait que des journalistes (alter-, militants ou simplement engagés) critiquent des industries. En effet, ma problématique porte sur l'instrumentalisation de la science et de certains scientifiques dans un but purement militant et idéologique.

                  Ensuite, de nouveau, mon billet ne concerne pas les documentaires de MM Robin, mais sa réponse aux deux scientifiques de l'AFIS qui ont critiqué son film "Le monde selon Monsanto". Je ne cherche pas "_des trucs objectifs, sans partis pris_", mais je pense que le public était en droit d'attendre d'elle autre-chose, comme réponse à Marcel Kuntz et à Michel Naud, qu'un torrent d'insinuations douteuses et d'accusations grotesques. En tant que journaliste expérimentée, elle aurait dû répondre directement à leurs reproches et arguments par des analyses de leurs propos et des contre-arguments basés sur des faits avérés. Au lieu de quoi, elle s'est ingéniée à tenter de les discréditer, notamment en leur opposant d'autres "scientifiques" soi-disant "vraiment" indépendants (tellement indépendants que certains ne viennent même pas des biotechnologies….), histoire de clore une fois pour toute le débat. Et c'est précisément cette manière de faire que j'ai dénoncée dans ce billet.

                  Finalement, soit dit en passant, il est tout à fait possible de convaincre un public sans verser dans la propagande. Mais, c'est évidemment plus long, fastidieux et, de manière générale, plus compliqué.

                  • [^] # Re: Arte

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Finalement, soit dit en passant, il est tout à fait possible de convaincre un public sans verser dans la propagande. Mais, c'est évidemment plus long, fastidieux et, de manière générale, plus compliqué.

                    ET on n'a plus de public du coup…

                    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

                  • [^] # Re: Arte

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Si pour vous, caractériser une attitude sur la base de citations et d'exemples correctement référencés est une attaque ad hominem

                    Pour une définition d'une attaque adhominem, voir le livre « l'art d'avoir toujours raison » (Schopenhauer), stratagème XVI, et pour les attaques ad personnam l'ultime stratagème.

                    Que votre attaque soit argumentée ou pas n'est pas la question : vous attaquez la personne et non les arguments. et je trouve ça dommage, c'est tout. Je trouverais beaucoup plus constructif de critiquer le propos

                    Je ne sais d'ailleurs pas comment vous l'avez lu ou même si vous l'avez lu au-delà des deux premiers paragraphes

                    oui j'ai tout lu, mais rapidement j'avoue, c'est (trop ?) long. Par contre il me semble bizarre de produire un tel billet sans avoir vu le point de départ : le film le monde selon Monsanto… Pourriez-vous expliquer ce choix puisqu'il est disponible dans toute les bonne crèmeries (par voie légale ou illégale) ? Ça me semble parfaitement aberrant.

                    En effet, ma problématique porte sur l'instrumentalisation de la science et de certains scientifiques dans un but purement militant et idéologique.

                    Ok. Donc c'est mal d'instrumentaliser la science pour soutenir des propos politiques, oui. Mon ressenti est pourtant l'inverse : le film est imparfait, mais il a le mérite d'expliquer et de vulgariser les techniques et enjeux autour des OGM agricoles. C'est l'exact opposé des firmes agro-alimentaires, qui use et abuse de propagande pour faire accepter les OGM agricoles.

                    En tant que journaliste expérimentée, elle aurait dû répondre directement à leurs reproches et arguments par des analyses de leurs propos et des contre-arguments basés sur des faits avérés

                    En tentant de faire passer toute critique de son documentaire comme des tentatives de déstabilisation ou d’intimidation, elle impose d’avance un cadre de réception manichéen: ou vous êtes avec elle, ou vous êtes contre elle, mais il n’existe aucune position intermédiaire

                    Allez donc lire « Trust us, we're experts », qui n'est disponible qu'en anglais à ma connaissance. Sur ce point précis, vous verrez combien il est difficile de mettre en œuvre ce que vous suggérer, tant la manipulation par les industries peut être grande. Encore une fois, en niant complètement le contexte politique dans lequel s'inscrit le film, vous occultez complètement certains aspects… qui sont pourtant primordiaux !

                    Et par exemple autant je trouve ses films intéressant, autant je trouve l'étude de Séralini assez bidon.

                    Bref, on risque de ne pas s'entendre totalement, puisqu'on aborde pas le sujet du même point de vue. Peut-être que nous avons un regard différent sur l'indépendance de la science aujourd'hui, et sa quête de vérité.

                    • [^] # Re: Arte

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 27/10/12 à 10:56.

                      Pour une définition d'une attaque adhominem, voir le livre « l'art d'avoir toujours raison » (Schopenhauer), stratagème XVI, et pour les attaques ad personnam l'ultime stratagème.

                      Et c'est quoi le rapport?
                      C'est une petite phrase, sans attaque, juste description, mais… Voir plus bas.

                      Allez donc lire (…)

                      Et ça, c'est pas une attaque "moi j'ai lu, vous petite merde allez lire avant de me causer"? Bien plus gênant, car sans aucune argumentation, sans aucune précision sur ce que pense l'auteur, qui n'a l'air qu'avoir lu des bouquins et pas réfléchi dessus (il n'arrive même pas trop à parler sans référence au bouquin, argumenter seul)

                      Mais bon, on sait bien qu'avec Adrien, dès qu'on critique les reportages "engagés" (pour ne pas dire ce que c'est : de la propagande sans suffisamment d'arguments posés donc on en rajoute, trop, en faisant exactement la même chose que ce qu'on critique, ça fait juste sourire), on est d'horribles méchants et toutes les attaques sont bonnes, renvoyant à des bouquins plutôt que d'argumenter (trop long), débattre. Tu es avec moi, ou contre moi.
                      Oui, la c'est sans doute une "attaque adhominem", mais je l'assume, ça soulage.

                      • [^] # Re: Arte

                        Posté par . Évalué à -1.

                        euh vendredi c'est finit tu sais ?

                        Et ça, c'est pas une attaque "moi j'ai lu, vous petite merde allez lire avant de me causer"?

                        J'appelle ça une source… Dedans les gars ont pris le temps d'expliquer, d'argumenter, de rassembler des preuves… choses que je serais incapable de faire dans un commentaire sur linuxfr. Donc plutôt que de vasouiller dans des explications forcément incomplète, je donne mes sources et chacun peut se faire une opinion, s'il a envie. Si tu n'as pas envie, passe ton chemin, ça sert à rien d'en faire tout un fromage.

                        Mais bon, on sait bien qu'avec Adrien, dès qu'on critique les reportages "engagés"

                        Il y a plein de trucs engagés que je trouve pas terrible, par exemple l'étude de Séralini… ou l'article du blog. Et d'abord ça veux dire quoi engagé ? Le petit livret promotionnel sur les calculateurs Bull qui vient avec la recherche, c'est pas engagé peut-être ?? Les reportages du journal de TF1 c'est pas engagé ?
                        Oui, j'ai une certaine sensibilité et des opinions, et comme tout le monde, je suis biaisé par ces idées. Tout comme je sais aussi que tu es biaisé par tes idées.

                        Tu es avec moi, ou contre moi.

                        Zenitram, je commence à connaître ta rhétorique sur linuxfr… C'est précisément celle-ci. Tu n'essayes jamais de comprendre ni d'accepter le point de vue des autres. C'est systématique sur les sujets politiques, un peu moins systématique sur des sujets transverses. Du coup la discussion perd tout son intérêt, qui est (pour moi) avant tout de faire évoluer ses propes idées sur le sujet. Comment je peux faire évoluer mes idées quand mon interlocuteur me braque sans arrêt ?

                        Oui, la c'est sans doute une "attaque adhominem", mais je l'assume, ça soulage.

                        Ad hominem ou ad personnam ? Mais bon s'il n'y a que ça pour te soulager, fais-toi plaisir, mais c'est triste :-(

                    • [^] # Re: Arte

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Je n'attaque pas la personne, mais son attitude. Je n'ai nulle part mis en cause sa dignité, ni même sa légitimité à participer au débat. Qualifier l'attitude d'une personne et critiquer son comportement n'a rien d'une attaque ad personam, qui elle, concerne justement une attaque de la personne dans ce qu'elle est et non pas dans ce qu'elle fait. Si j'avais laissé entendre qu'elle n'était pas habilitée à s'exprimer ou qu'il ne vaut pas la peine de l'écouter parce qu'elle-même n'en vaudrait pas la peine, alors oui, on aurait pu parler d'attaque ad personam. Mais, ce n'est pas ce que j'ai fait. Et contrairement à ce que vous avez essayé de faire croire en me citant de manière tronquée, je n'ai pas traitée Marie-Monique Robin de "grande intellectuelle parisienne bardée de prix", mais j'ai dit qu'elle s'était drapée "dans le costume de la grande intellectuelle parisienne bardée de prix et de titres de reconnaissance publique à qui on ne la fait pas" au point de se retrouver à "confirmer , à son corps défendant, les reproches que lui adressent les deux scientifiques qui ont traité de son documentaire sur Monsanto." Ce qui est évidemment totalement différent des propos que vous avez essayé de m'attribuer. Au mieux, si vous voulez vraiment entrer dans la logique de Schopenhauer, vous pourriez dire que j'ai fait une attaque ad hominem, puisque j'ai critiqué son comportement, mais en rapport avec l'objet de la discussion, à savoir la possibilité d'avoir un échange entre scientifiques et citoyens. Néanmoins, ma remarque se justifie parfaitement dans la mesure où je démontre plus loin qu'une bonne partie de la stratégie discursive de MMR consiste à se poser en victime et à tenter de clouer le bec de ses contradicteurs en les accusant de toute sortes de maux. Certaines accusations étant à la limite de la calomnie.

                      Mais, soit dit en passant, si j'avais voulu me livrer à des attaques ad personam à son égard, je peux vous dire qu'il y avait matière dans son texte adressé à l'AFIS (et je ne parle pas du reste de son blog). On peut le dire, elle tend parfois vraiment le bâton pour se faire battre. Si je ne l'ai pas fait, c'est que mon but n'est justement pas de partir en guerre contre elle, mais plutôt d'utiliser cet échange qu'elle a eu avec ces contradicteurs-là comme illustration de la manière dont "certains journalistes militants, particulièrement assidûs, abordent le débat public".

                      Ensuite, je le répète, mon billet NE porte PAS sur le film "Le monde selon Monsanto", mais sur la REPONSE que MMR a fait aux reproches que lui adressent Michel Naud et Marcel Kuntz à propos de ce film!! De plus, comme je l'explique dans ce texte, je m'intéresse à un élément spécifique de sa réponse, soit la manière dont elle a embrigadé des scientifiques plus ou moins volontaires dans ses arguments contre des gens qu'elle traite de "scientistes" purs et durs (et pour le coup, là, on a véritablement une attaque ad personam….et il faut le dire, elle démarre presque systématiquement ses réponses à ses contradicteurs sérieux par ce genre d'attaques.). Une bonne partie de sa réponse se fondant sur des ouvrages qu'elle a écrits et sur des articles qu'elle utilisent comme référence, pas sur son film, je pouvais donc parfaitement analyser le texte de sa réponse sans avoir vu le "Monde selon Monsanto". Lequel est peut-être facilement disponible pour un habitant du centre-ville à Paris ou dans une autre grande ville française, mais pas pour une personne qui vit à la campagne en Suisse. Pour l'instant, je n'ai trouvé son DVD nulle part près de chez moi et je n'ai pas l'intention de l'acheter. J'attends donc qu'il soit diffusé à la télévision sur une chaîne à laquelle j'ai accès.

                      • [^] # Re: Arte

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Bienvenue sur LinuxFR. Je crois que tu as un peu marché dedans, il t'en reste sur la chaussure droite, voila, maintenant c'est mieux.
                        Je voulais juste te remercier pour l'article que tu as écrit, que j'ai trouvé très intéressant.

                        Ah, un conseil : c'est assez désagréable de lire des parpaings dans les commentaires. Fais plus concis et aéré ! Si tu as peur que ton message y perde en clarté, n'hésite pas à utiliser des termes plus forts !

                        Par exemple :

                        Ensuite, je le répète, mon billet NE porte PAS ….

                        que tu peux reformuler en :

                        On voit bien ta mauvaise foi habituelle, va lire mes liens et reviens discuter après.

                        Enfin, comme tu peux voir, sur LinuxFR on se tutoie, et on se parle très franchement. (Il y a des limites, par exemple on ne dit pas "tu me fais chier avec ta sémantique" mais "arrête de faire ton Tanguy", ni "t'es vraiment trop con" qu'on remplace avantageusement par "tu as ton permis A, n'est-ce pas ?")

                        Bon séjour parmi nous !

                        • [^] # Re: Arte

                          Posté par . Évalué à 2.

                          C'est vrai, j'ai un peu marché dedans, parce que je suis arrivée un peu au hasard des liens pointant vers mon blog! ;-) Il faut dire que je suis une "noob" complète en matière de Linux, même si j'ai déjà essayé d'utiliser ce système une ou deux fois, mais avec beaucoup de difficultés.

                          L'autre chose, c'est que la concision est presque mon antithèse! Et pourtant, je fais de gros efforts, si, si! Mais, je n'aime pas trop avoir recourt tout de suite aux "termes plus forts", parce qu'en général, ça passe plutôt mal et ça finit en eau de boudin….

                          Enfin, c'est vrai, j'évite d'accuser les gens immédiatement de "mauvaise foi", même si c'est souvent ce que je pense (parfois suffisamment fort pour qu'on puisse me lire entre les lignes)! Je leur laisse initialement le bénéfice du doute!

                          Ah oui, désolée pour le vouvoiement, mais les règles sur ce point étant en plein chamboulement, aussi bien en-ligne qu'hors-ligne, c'est parfois un peu difficile de s'y retrouver!

                          Merci pour la bienvenue! J'essaierai de revenir de temps à autres, même si je suis un peu accaparée par ma thèse.

                          • [^] # Re: Arte

                            Posté par . Évalué à 0.

                            même si j'ai déjà essayé d'utiliser ce système une ou deux fois, mais avec beaucoup de difficultés

                            Je pense qu'en tant que nouvelle sur linuxfr, commencer avec "Linux s'utilise avec beaucoup de difficultés" pour te paraphraser c'est poilu :)

                            • [^] # Re: Arte

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Je pense qu'en tant que nouvelle sur linuxfr, commencer avec "Linux s'utilise avec beaucoup de difficultés" pour te paraphraser c'est poilu :)

                              Ah bon? Les "bleus" sont interdits?

                              • [^] # Re: Arte

                                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                Disons que la doxa sur ce site c'est que Linux s'utilise aussi facilement que Windows ou MacOS X.
                                C'est juste un changement d'habitude pour les gens qui étaient précédemment sous Windows, mais Linux n'est pas intrinsèquement plus compliqué. On peut même penser que l'installation de logiciels ou que la phase d'installation sur l'ordinateur sont bien plus faciles avec Linux qu'avec Windows.
                                Les "bleus" ne sont donc pas interdits, au contraire ils sont chaudement félicités pour avoir abandonné le côté obscur de la Force ;-)

                              • [^] # Re: Arte

                                Posté par . Évalué à -1.

                                Non pas interdit du tout au contraire !
                                C'était une petite boutade de bienvenu :)

                                Je suis curieux de connaitre quelles étaient les difficultés rencontrées et quelle "version de linux" tu as utilisée ?

          • [^] # Re: Arte

            Posté par . Évalué à 8.

            Bonjour,

            Je voudrais juste spécifier que ce billet que vous citez ne critique pas l'ensemble du travail de Marie-Monique Robin, mais uniquement la réponse qu'elle a faite aux reproches que lui adressaient Michel Naud et Marcel Kuntz de l'AFIS à propos de son film documentaire "Le Monde Selon Monsanto", en 2007. Jusqu'à maintenant, je n'ai vu qu'un seul de ses documentaires, le tout dernier, intitulé "Les moissons du futur". Il me semble que l'introduction de mon billet le dit assez clairement et j'ai donné toutes les références nécessaires pour comprendre ce qui a motivé sa rédaction. Il est assez long, c'est vrai, mais mon but n'est pas de partir en guerre contre cette journaliste, bien qu'après avoir lu une bonne partie de son blog et vu "Les Moissons du futur", je pense qu'elle fait plus du militantisme que du journalisme, même engagé. Ma problématique est ailleurs. C'est la manière dont l'activisme politique peut instrumentaliser la science, essentiellement en tant que corpus de connaissances, soit portées au pinacle, soit rejetées en bloc, qui me préoccupe. Dans les débats mettant en cause la science et les chercheurs, la plupart des gens semblent ignorer que la science est avant tout une méthode et une approche du monde qui se veut rationnelle, pour se focaliser sur le fait qu'effectivement, l'univers institutionnel qui l'héberge est un milieu où le meilleur peut côtoyer le pire. Du coup, on a droit à des jugements sur la communauté scientifique qui portent non pas sur ses travaux (trop compliqués à comprendre), mais sur les intentions supposées des chercheurs et leur vie socio-professionnelle (notamment au niveau des éventuels conflits d'intérêts).

            Et c'est là-dessus surtout que portait mon billet de blog. Mais, apparemment, Marie-Monique Robin polarise tellement le public, que la moindre critique à son égard est prise soit pour un dé-zingage en règle de l'ensemble de son travail…ou, au contraire, pour des attaques ad hominem de militants pro-industrie dans le cadre d'une cabale contre elle (non, je ne suis pas de la CIA)!

            Voilà, c'était juste une petite mise au point! Sinon, merci d'avoir cité mon billet de blog! Après tout, il m'a quand même fallu pas mal de temps pour le rédiger! Donc, ça fait plaisir de voir qu'il est apprécié (même si c'est diversement)!

        • [^] # Re: Arte

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Bah le reportage me semble clairement orienté. Pour ma part j’essaie d’être attentif aux soutiens musicaux qu’utilise les reportages. En l’occurence on avait le droit à des ambiances musicales très angoissantes.

          La mise en lumière de ce mouvement idéologique et les problèmes éthiques associés me paraît certes tout à fait pertinente, mais on peut clairement dire que le reportage est partial. Ce n’est en soit pas une raison de le rejeter en bloque, les transumanistes aussi font leur propagande partial. Le tout est de ne pas prendre le reportage pour une présentation qui se voudrait impartiale.

          • [^] # Re: Arte

            Posté par . Évalué à -2.

            J'ai trouvé ça plutôt impartial, dans le sens où les transhumanistes s'exprimaient et qu'il n'y avait pas de commentaires journalistiques derrière (mis à part les intervenants comme Jaron Lanier).
            On prend l'info directement, il n'y a pas d'interprétation autre que celle que nous voulons faire.
            En tout cas j'ai trouvé ces types un peu allumés et déconnectés des réalités de notre planète.
            La science et la technique c'est beau et porteur d'avenir, mais là c'est pousser le bouchon un peu loin.
            Et pis c'est pas un bras bionique et une puce dans le cerveau qui va nous nourrir.

            • [^] # Re: Arte

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              On prend l'info directement, il n'y a pas d'interprétation autre que celle que nous voulons faire.

              Un montage peut très bien changer ton interprétation.
              Croire que pas de commentaire rend l'info sans interprétation est dangereux pour toi, car tu enlèves une barrière (partir du principe qu'il y a une interprétation et qu'il faut faire attention) que tu ne devrais pas enlever.

              Bref : toujours prendre le recul et se dire qu'on nous montre que ce qu'ont veut nous montrer, y compris par les journalistes indépendants (à leur décharge, pas facile de garder son objectivité quand on a une opinion)

              • [^] # Re: Arte

                Posté par . Évalué à 7.

                Un montage peut très bien changer ton interprétation.

                "Qu'on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme, j'y trouverai de quoi le faire pendre." (Richelieu)

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                • [^] # Re: Arte

                  Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 26/10/12 à 21:25.

                  comme ça ?

                  "Qu'on me donne la main honnête, de le pendre" (Riche)

                  Désolé, j'ai trop lu le point, le figaro, l'AFP,… du coup je fais comme certains journalistes

  • # Excitant

    Posté par . Évalué à 9.

    Je trouve tout cela très excitant, qui ne serait pas intéressé par un sens supplémentaire ou une augmentation quelconque lui permettant de percevoir son environnement d'une nouvelle façon ?

    • [^] # Re: Excitant

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Qu'est-ce qui te déplait dans ta façon de percevoir ton environnement actuellement qui nécessite de te faire implanter du sillicium ?

      Personnellement, j'accepte d'être imparfait, d'avoir des défauts, de ne pas être infaillible, etc. Qu'est-ce que c'est que cette idée que tout doit être parfaitement parfait ?

      J'espère que ce ne seront pas des transistors qui décideront à nos places comment "percevoir" le monde que nous avons façonné. La SF c'est sympa, tant que ça reste de la SF…

      • [^] # Re: Excitant

        Posté par . Évalué à 2.

        Ça me plaît aussi d'être imparfait, pour tout dire ma vue n'est pas très bonne et ça me convient bien. Rien ne me déplaît dans ma perception de l'environnement actuellement, c'est juste que le percevoir autrement pour tester ne me déplairait pas.

        Et puis, qu'est ce que la « perfection » ? Si il s'agit d'être capable de ressentir tout les paramètres environnementaux, ça n'arrivera jamais, le panel est beaucoup trop vaste…
        Il s'agit juste de voir quels sont les choses qui peuvent apporter à l'homme du confort ou des qualités au quotidien.

        • [^] # Re: Excitant

          Posté par . Évalué à 4.

          Rien ne me déplaît dans ma perception de l'environnement actuellement, c'est juste que le percevoir autrement pour tester ne me déplairait pas.

          Tu as essayé la drogue ?
          -->[]

          • [^] # Re: Excitant

            Posté par . Évalué à 2.

            On a vite fait le tour !

        • [^] # Re: Excitant

          Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 25/10/12 à 13:03.

          c'est juste que le percevoir autrement pour tester ne me déplairait pas.

          MDMA, LSD, … Le choix est vaste et disponible dès aujourd'hui…

          [edit] oops, j'avais pas vu le commentaire en dessous …

          • [^] # Re: Excitant

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            MDMA et tu vivras dans un monde de bisournours où tout est beau, gentil et amour. LSD et n'importe quelle musique est captivante, belle et agréable.

            Autant regarder les teletubies en y croyant à mort, y a moins de risque pour la santé.

            "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

      • [^] # Re: Excitant

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne pense pas qu'il faille poser la question en termes de recherche de la perfection (chouette appeau à point Godwin, soit dit en passant), mais plutôt en termes de recherche d'adaptation.

        • [^] # Re: Excitant

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Adaptation a quoi finalement ? C'est une veritable question de candide.

          S'adapter a la course a la deshumanisation que nous impose l'economie mondiale aujourd'hui et qui nous mene droit dans le mur ?

        • [^] # Re: Excitant

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 25/10/12 à 18:48.

          termes de recherche de la perfection (chouette appeau à point Godwin)

          Moui, j'crois plutôt qu'on glisse vers la notion de "surhomme" abordée par Nietzsche mais très souvent mal interprêtée et récupérée… par les national-socialistes ou par les technophiles.
          D'ailleurs y'a un bon recentrage de l'interprétation de son discours ici :

          Nietzsche se place « par-delà bien et mal » et adopte une sagesse tragique qui consiste en un « grand oui » à la vie. Il s’agit de tout accepter, absurdité et souffrance comprises, et même de prendre plaisir à ce spectacle tragique qu’est le monde. Tel est l’idéal du « surhomme » : un homme par-delà bien et mal

          Après, l'interprétation, forcément, … est subjective ! mais pour moi : surhomme = personne non névrosée, qui traverse les périodes de la vie avec séreinité.

          • [^] # Re: Excitant

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 26/10/12 à 16:04.

            J’ai commencé tout juste son Zarathoustra, chez moi le surhomme est l’homme émancipé, c’est-à-dire lucide et critique sur le monde qui l’entoure. Ce n’est pas tellement le côté surhomme qu’un petit côté nihiliste et élitiste car le peuple n’accédera jamais à l’état de surhomme, qui est gênant chez Nietzsche. Et il y a volonté de changer le monde dans ce bouquin, au début du moins.

            Pour ce qui est de l’influence des auteurs sur les mouvements politiques et historiques, une petite piqûre de matérialisme historique permet d’admettre, à minima, que ce ne sont pas les idées qui préparent les actes des hommes. Ainsi Nietzsche, et le romantisme allemand en général, comme tant d’autres, n’ont que peu de responsabilités dans ce que le nazisme en a fait.

            C’est rigolo d’ailleurs comment tout ça se lie et que notre « monde moderne » se (re)pose des questions qui avaient cours déjà il y a plus d’un siècle. Enfin ! rigolo… façon de parler. La croyance en le progrès technique, un progrès naturel qui n’a pas besoin de l’action critique de l’homme, cette croyance est vue comme la roue de secours dans la course vers la performance imposée par la structure et les impératifs économiques de notre société. Lorsque les sociétés se sont rendus compte que cela n’améliorait pas la condition de l’homme, il n’y avait plus que le nihilisme comme solution, en se refusant de réformer la structure de la société. Nietzsche est une tentative pour renouer avec le progrès à mon humble avis.

            Là où c’est critique, c’est de croire pouvoir changer la condition de l’homme moderne par l’amélioration technique de l’individu, dans une sorte de fuite en avant, plutôt que d’identifier ce qui rend la condition humaine si mauvaise et notre société si peu viable. J’attribue cela à la disparition de l’esprit de la critique radicale (celle qui interroge et remet en cause les fondations de nos structures socio-économiques) dans l’espace public (aka TINA).

            à la 51’ le mec fait directement référence à Nietzsche, et parle de créer/changer l’humanité… hum !

            Bref, changer l’homme pour le rendre en accord avec la société (ou un projet de société dans le cas d’un totalitarisme), plutôt que de changer la société pour la mettre en accord avec l’homme.

            • [^] # Re: Excitant

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 26/10/12 à 16:18.

              "Ainsi parlait …" : me suis arrêté à la page 334

              Là où c’est critique, c’est de croire pouvoir changer la condition de l’homme moderne par l’amélioration technique de l’individu

              C'est un vieux fantasme de personnes cérébrales et un peu névrosées.
              Peut être aussi que parce que depuis le 18/19è siècle notre société occidentale s'est de plus en plus reposée sur la technique, je re-cite sur linuxfr Jacques Ellul, qui aborde cette technicité et en fait une critique (non un rejet) :
              dans son livre Le bluff technologique :

              La pensée technicienne est incapable de penser la technique. La pensée technique ne pense jamais que dans le sens des progrès techniques. Dés lors, si on constate des dysfonctionnements ou des effets négatifs de la technique, la pensée technicienne est incapable d’y apporter la moindre réponse réelle : les solutions techniques entretiennent le mal qu’elles prétendent soigner (...) la pensée technicienne est incapable de prévoir du nouveau. Il s’agit toujours de prolongements et de perfectionnements de ce qui existe
              
              
              • [^] # Re: Excitant

                Posté par . Évalué à 5.

                C'est marrant cette citation s'applique tout à fait à l'économie libérale ;)

                m'en fout on est dredi!

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Excitant

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je crois que le commentaire de RbN se voulait ironique, à interpréter dans le sens « il voudrait pas commencer par se débarrasser de son autisme ? ». En tout cas c’est comme ça que le je l’ai compris, et j’espère que c’est également le cas de ceux qui le note pertinent.

      • [^] # Re: Excitant

        Posté par . Évalué à 1.

        tu imagines remplacer tes jambes par leur equivalent bionique tes bras ta colonne vertebrale ?
        et le systeme digestif ?
        une alimentation parfaite equillibre.
        enlever tout ses morceaux de chair perissable

      • [^] # Re: Excitant

        Posté par . Évalué à 4.

        Qu'est-ce qui te déplait dans ton environnement pour que tu viennes discuter sur internet ? C'est juste quelque chose en plus.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Excitant et stimulant mais bon...

      Posté par . Évalué à 0.

      Dans ce genre de labos tu trouves des "génies" qui t'expliquent que les voyages dans le temps sont possibles…

      … alors qu'on a jamais vu quelqu'un venir du futur. En théorie, tout est possible.

      • [^] # Re: Excitant et stimulant mais bon...

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est un bon argument contre le voyage dans le temps dans un sens. Pas dans l'autre direction.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Ha?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'ai regarder ce documentaire d'un œil distrait hier, je n'y ai rien trouve d’anxiogène, ni angoissant, no choquant, ni rien de fondamentalement neuf. Et je n'y ai vu personne de fou.

    C'est choquant de constater que nous sommes effectivement des sacs a viandes? Je ne vois la qu'une constatation bien factuelle. Et oui vivement de pouvoir se brancher directement sur le silicium, ras le bol de ces interfaces pénibles que sont les yeux, les doigts… Réduire les avantages que cela aura a "causer avec son frigo", c'est quand même un peu fort. C'est comme dire qu'Internet ça ne sert qu'a mater du pr0n, en oubliant la révolution que cela a été en terme de diffusion du savoir, de la démocratisation du savoir, de la liberté d'expression, de l'enseignement, j'en oublie.

    Bien sur que l'humain est destiner a s’intégrer de plus en plus a sa technologie. Car après tout, la technologie humaine, c'est bel une partie intégrante de l’humanité. Si un jour l'humain biologique disparaît complètement au profit d'une post-humanité cybernetique ou meme totalement artificielle, aura-t-elle vraiment disparut, ou bien aura-t-elle simplement changée de forme, comme elle l'a deja fait a plusieurs reprise, d'homo abilis a homo sapiens sapiens en passant par homo erectus? Y a-t-il vraiment raison de s'en émouvoir, tant que cela ne se fait pas la violence ou la coercition?

    Je trouve plus problématique l’eugénisme que les modifications corporelles a grand renforts de technologie.

    Quelque chose que tu trouveras certainement anxiogène et fou, mais que je trouve fascinant :

    http://www.ted.com/talks/aubrey_de_grey_says_we_can_avoid_aging.html

    • [^] # Re: Ha?

      Posté par . Évalué à 0.

      Pareil, je trouve ce journal fascinant : en résumé, un type se pointe donc sur Internet pour clamer à qui veut l'entendre que la prochaine génération de terminaux d'accès lui déplaît. C'est succulent, sachant que l'essentiel du taf a déjà été fait, et que c'est le media qu'il emploie pour dénoncer grave.

      On a déjà gagné, mec. Bienvenu dans le Borg "resistance is futile. You will be assimilated"!

      Sinon, je suis paumé dans les nuances du spectre politique… un bon samaritain pour m'expliquer ce qu'est un ultra-néo-libertarien ?

      • [^] # Re: Ha?

        Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 25/10/12 à 00:54.

        C'est succulent, sachant que l'essentiel du taf a déjà été fait […]

        Je ne suis pas très au fait, mais je crois que c'est tout à fait relatif comme point de vu. En effet j'ai pas entendu parler d'interface cerveau/machine qui fonctionne dans les deux sens. Généralement c'est le cerveau qui envoie des commandes. Le cerveau qui envoies des données c'est extrêmement expérimental et la réception de données reste (de ce que je sais) de la SF. Donc parler avec son frigo me semble relativement compris à moyen terme.

        […] c'est le media qu'il emploie pour dénoncer grave.

        Il n'a rien dis contre internet, à moins que je ne lise mal.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Ha?

          Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 25/10/12 à 01:04.

          Ce travail a déjà été fait, il y a des dispositifs accessible au grand public (notamment EPOC de Emotiv pour environ 300€) et ils marchent relativement bien, malheureusement, comme tu le dit, c'est à sens unique, mais c'est plus du au fonctionnement du cerveau adulte qui est déjà «formé». Si un tel dispositif était mis en œuvre sur un enfant en bas âge - durant la période de plasticité critique de son cerveau - il y a plus de chance qu'une communication bi-directionnelle puisse se créer.

          J'ai pu voir un tel dispositif en fonctionnement permettant de contrôler un jeu de course basique, le cerveau s'adapte en moins d'une minute (grâce à la faible plasticité qu'il conserve même à l'âge adulte) sans que l'ordinateur n'effectue une quelconque phase d'apprentissage.

          • [^] # Re: Ha?

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 25/10/12 à 07:09.

            C’est de l’EEG ce dont tu parles. En gros, une technique pas du tout précise (spatialement) mais à partir de laquelle on peut commencer à faire quelques trucs pour pas cher. Par exemple avec un Arduino (bon, avec un Arduino ça va être un peu hardcore quand même) et les nombreuses bibliothèques libres existantes. L’avantage de l’EEG c’est que c’est non-invasif, pas besoin de brancher des câbles dans le cerveau et d’avoir un protocole de stérilisation.

            Après il existe tout un tas d’autres techniques de BCI (brain computer interface), développées depuis pratiquement un demi siècle, y compris avec dans l’autre sens (depuis un « sens » artificiel vers le cerveau). C’est ce genre de mécanisme qui permet d’implanter des rétines artificielles aux aveugles. Mais franchement c’est assez trivial, il suffit d’y brancher n’importe quoi, et le cerveau s’adapte très bien, par exemple en créant de nouvelles aires motrices si on rajoute un membre artificiel.

            Les neurones sont (du moins en gros, pour le signal électrique) unidirectionnels, donc il n’y a pas de « communication bi-directionnelle ». Dans le cas de l’EEG que tu évoquais, le retour se fait au travers des yeux par exemple (tu vois que ta pensée a eu une action sur un écran dans un jeu) ou des tympans. On a aussi développé des retours entièrement artificiels (bio-feedback) sans soucis.

            Pas besoin de « période critique ». Le cerveau a beau être déjà formé, il y a toujours une certaine plasticité, mais qui se fait en réutilisant les neurones (vu qu’il n’y en a pas de nouveaux créés pour ce genre de chose). On le voit très bien, même sans BCI, chez les adultes qui perdent un sens, par exemple la vue, et chez qui les aires corticales dédiées au sens perdu sont réaffectées à de nouveaux sens.

            • [^] # Re: Ha?

              Posté par . Évalué à 1.

              Le lien correct pour fabriquer une EEG sous Arduino est . Celui que j’ai donné par erreur utilise un module déjà prêt.

            • [^] # Re: Ha?

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 25/10/12 à 10:22.

              Mes connaissances dans tout ça arrivent à leurs limites, ce qui suit ne sont que suppositions de ma part.

              Le besoin de plasticité dépend aussi du besoin à mon avis, si il s'agit de commander un bras robotique mimant un vrai bras, la logique reste similaire et le cerveau doit sans doutes réutiliser ce qu'il sait déjà faire pour son propre corps.

              Mais dans le cas d'un aveugle de naissance (qui n'a donc jamais vu), il me semble que si on lui rend la vue, son cerveau à besoin d'un certain temps d'adaptation pour pouvoir traiter toutes ces nouvelles informations, non ?

              • [^] # Re: Ha?

                Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 25/10/12 à 17:34.

                Tu as parfaitement raison, les expériences sont principalement faites en greffant des membres ou capteurs sensoriels semblables à ceux qui existent déjà. Par exemple, quand on ajoute un membre artificiel on le fait dans le cortex moteur, et il s’y créé une nouvelle aire dédiée au nouveau membre, mais qui reste semblable aux autres.

                Oui, il faut un certain temps pour qu’un aveugle de naissance puisse revoir. Mais il faut aussi une vingtaine d’années à une personne normale pour arriver au maximum des performances visuelles (entre autres). Le problème de la vision c’est qu’elle implique tout un tas de traitements (nettoyage, reconstruction 3D, forme, mouvement, disparité, prédiction, etc) nécessaire pour pouvoir comprendre le monde. En fait une énorme partie du cortex y est dédiée (plus de la moitié chez le macaque).

                Mais même chez un aveugle de naissance, toute l’anatomie des aires dédiées à la vision est déjà en place. Il y a déjà tous les centres de traitement connectés les uns aux autres. Et ils s’entraînent déjà en envoyant des signaux qui forment les connexions, bien avant la naissance. Donc même pour un aveugle de naissance, ajouter une rétine artificielle n’est pas vraiment repartir de zéro. En fait la plasticité cérébrale a principalement un rôle dans les détails de la mise au point. Le gros du boulot se fait par des marqueurs chimiques encodés dans notre ADN (par exemple, si on recolle un œil à l’envers les connexions vont être mise en place de façon inversée, les mêmes groupes neurones vont se connecter entre eux, oui les anciennes expériences sur les animaux sont horribles).

                • [^] # Re: Ha?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Hum, très intéressant tout ça.

                  Donc en gros les transhumanistes seront limités à faire des bidouilles qui se limiterons à des choses proches du « physique naturel » de l'homme actuelle sous peine de ne pas pouvoir les utiliser de manière simple. Enfin tout du moins tant qu'il ne s'amuseront pas à « recoder » des cerveaux en manipulant l'ADN :#

          • [^] # Re: Ha?

            Posté par . Évalué à 1.

            J'y connais pas grand chose, mais il a l'air d'être vendu pour faire de l'acquisition de signal, comment ferait il pour transmettre au cerveau ? Il génère des ondes ? Ensuite ton exemple parle d'envoi de commande. C'est des informations assez triviales et très légères. Il y a des recherches pour réellement sortir des informations du cerveau (recréer une image à partir d'une pensée) mais c'est très expérimentale.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Ha?

          Posté par . Évalué à -2.

          Je reformule. L'essentiel du taf dont je parle, c'est Internet lui-même qui rend possible l'interconnexion entre humains ou humains et machines. Après ça, un ordinateur, un smartphone, des lunettes façon Google ou une puce dans le cerveau, c'est surtout une question de terminal, mais conceptuellement, rien de neuf.

          • [^] # Re: Ha?

            Posté par . Évalué à 4.

            À ce niveau là, je pense qu'à peut prêt rien de bien nouveau n'est arrivé de puis la création du transistor. Tout le reste en découle directement : conquête spatiale, connexion Homme machine, etc

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Ha?

              Posté par . Évalué à -1.

              À ce compte là, pourquoi ne pas faire remonter l'antériorité à la Bombe de Turing ? À la machine à différences de Babbage ? Bref, tu parles d'outil, je parle d'usage.
              Dans le cas évoqué dans journal, si l'outil est effectivement révolutionnaire, les usages cités en exemple qui en découlent ne sont "que" des évolutions de ce que permettent déjà d'autres interfaces homme-machine.

              Après ça, l'histoire montre que souvent les usages sont trouvés après la mise à disposition de l'outil par détournement de sa fonction initiale (quelque part à la fin du XIXème : "ok, le téléphone, c'est sympa pour retransmettre des concerts, mais si on s'en servait plutôt pour se parler entre particuliers, ce serait pas chouette ?"). Difficile exercice de futurologie que d'anticiper maintenant ce que nous ferons munis de cette nouvelle technologie, et encore plus difficile de savoir si elle aura le même poids "social" que l'invention du transistor.

              • [^] # Re: Ha?

                Posté par . Évalué à 2.

                À ce compte là, pourquoi ne pas faire remonter l'antériorité à la Bombe de Turing ? À la machine à différences de Babbage ? Bref, tu parles d'outil, je parle d'usage.

                Tu parle de « l’essentiel du taf », il me semblait que tu parlais des contraintes techniques, c'est ce qui il me semble est le plus gros barrage à tout cela. Les usages ne posent pas de problème en soit et ce n'est pas parce qu'on en a l'usage que l'on est capable de le faire. Ta formulation laissait entendre que presque tout était en place et qu'ils en sont aux finitions avant mise sur le marché.

                La question de l'usage avec internet est à la fois orthogonale, mais en plus très approximative (par exemple à l'heure d'aujourd'hui il faudrait soit avoir de toute manière un terminal pour se connecter au réseau des réseaux soit avoir un GSM dans le corps ce qui n'est pas forcément la meilleure des choses vu les craintes que peuvent engendre les émissions électromagnétiques de ces composants).

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Ha?

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour la réceptions des données par le cerveau, voici quelque dispositifs répandus à l'heure actuelle : ici ou .

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Ha?

      Posté par . Évalué à 2.

      Et oui vivement de pouvoir se brancher directement sur le silicium, ras le bol de ces interfaces pénibles que sont les yeux, les doigts…

      Hum, si je ne me trompes pas, ceux qui utilisent des capteurs pour piloter quelque-chose doivent apprendre a s'en servir, c'est donc beaucoup plus pénible que d'utiliser les yeux et les doigts: ceux-là tu a déjà appris à t'en servir quand tu étais bébé..

      Pour le reste, je n'ai pas vu ce documentaire, mais bon parler d'"humanité totalement artificielle" c'est comme parler d'aller dans le système solaire le + proche (4.7 années-lumières) quand on est juste aller sur la lune à l'heure actuelle, c'est plus proche du fantasme que de la réalité.

      • [^] # Re: Ha?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour le reste, je n'ai pas vu ce documentaire, mais bon parler d'"humanité totalement artificielle" c'est comme parler d'aller dans le système solaire le + proche (4.7 années-lumières) quand on est juste aller sur la lune à l'heure actuelle, c'est plus proche du fantasme que de la réalité.

        Quand j'étais gamin (et ce n'est pas si vieux), parler d'un réseau numérique mondialisé pour un forfait mensuel ridicule, c'était même pas en rêve : faut pas déconner, déjà que ça coûtait la peau du cul de se connecter(à 14 kbps, c'est bon 1000 octets par seconde!) en remote ailleurs qu'en boucle locale. Ne parlons pas de vidéo.
        Quand à imaginer se balader avec un téléphone dans la poche, on n'y avait pas pensé, et si un gus avait sorti ce délire, on aurait bien rigolé "ouais, peut-être dans 100 ans mon gars, tu seras déjà mort depuis longtemps".

        Bref : ça peut aller très vite.

        • [^] # Re: Ha?

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Ce qui a changé, c'est qu'aujourd'hui on a les brevets pour empêcher d'innover trop vite. Du coups "peut-être dans 100 ans" deviens plus réaliste.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: Ha?

          Posté par . Évalué à 2.

          Bref : ça peut aller très vite.

          Ça peut, ça peut aussi aller en marche arrière cf le concorde.

          • [^] # Re: Ha?

            Posté par . Évalué à 9.

            Ça peut, ça peut aussi aller en marche arrière cf le concorde.

            N'importe quoi ! il n'y a JAMAIS eu de marche arrière sur le concorde. (l'avait déjà du mal à voler sans prendre feu…)

            Il se prend pour Napoléon, son état empire.

    • [^] # Re: Ha?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      J'ai regarder ce documentaire d'un œil distrait hier, je n'y ai rien trouve d’anxiogène, ni angoissant, no choquant, ni rien de fondamentalement neuf.

      Rien de neuf, certes. Disons qu’en gros, comme c’est présenté dans le reportage tout du moins, on peut résumer le transhumanisme par « l'eugénisme c’est so vingtième siècle, des humains parfait ce n’est pas assez ».

      En tout cas les mecs (encore une fois, telle qu’on peut voir dans le reportage) sont clairement orienté « les limites c’est quelque chose d’insupportable, il faut que nous les dépassions que nous allions toujours plus loin ».

      C’est d’une telle naïveté que ça ferait rire si on ne présageait pas d’horribles conséquences possibles à laisser de telles mentalités s’instaurer en guide des agendas politiques. Mais j’insiste encore une fois quitte à être lourd : il faut prendre en considération la possible déformation des propos (ou pas) par le montage effectué.

      Voici un résumé de ma perception sur les considérations ontologiques : n’existe que ce qui est soumis à des contraintes d’existence. Il n’existe rien qui n’ai de limites, et « s’améliorer » n’a aucun sens : on est nuancément adapté à un environnement. Modifier un être aura pour conséquence pratique qui sera plus adapté à certains environnements, et moins adapté à d’autres.

      Quand à croire qu’il suffit de déterminer un modèle logique du cerveau pour qu’il devienne possible de réimplémenter un esprit humain dans n’importe quel support physique, c’est faire fi des différences perceptibles entre théories et pratique. Pour illustrer cela, je paraphraserais une histoire que nous conte Michael Abrash dans Programmation graphique C/C++ Assembleur: un mec propose une optimisation d’un code qui permet d’effectuer la même tâche avec une complexité algorithmique moins importante (en gros, moins d’instructions assembleur pour le même résultat) et très heureux conclu que son programme exécutera plus rapidement la tâche. Génial ! Seulement, en pratique, son programme s’exécute moins rapidement que le code « non-optimisé ». Parce que toutes les instructions n’ont pas le même coups en temps. Et donc en pratique, les implémentation physiques ont une incidence sur les phénomènes effectifs.

      C'est choquant de constater que nous sommes effectivement des sacs a viandes? Je ne vois la qu'une constatation bien factuelle.

      Dire que nous sommes des organismes constitué de chair, c’est bien plus factuel que d’annoncer péjorativement que nous sommes des sacs à viande, ce qui sous-tend la thèse que la chair est méprisable.

      Bien sur que l'humain est destiner a s’intégrer de plus en plus a sa technologie.

      Il faudrait déjà adhérer à la thèse d’une hypothétique destiné pour accepter cela. Ici tu nous fais un paralogisme qui consiste présenter ton opinion et tes aspirations comme un phénomène inéluctable, levier formidable pour les prophéties autoréalisatrices.

      Y a-t-il vraiment raison de s'en émouvoir, tant que cela ne se fait pas la violence ou la coercition?

      Soit assuré qu’il n’y aura dans mon esprit aucun regret ni remord lorsque je retirerait la batterie qui alimente l’ordinateur qu’auront construit quelques illuminés en quête d’immortalité. Je n’ai pas d’empathie pour les objets électroniques. Si un tel objet viens me gêner, je le débrancherais avec encore plus d’inconsidération métaphysique que ne m’inspire le fait d’écraser le moustique dont le seul tort est d’être venu faire bzzz trop prêt de moi. Et tu as raison, si cet objet n’oppose pas de résistance, il n’y aura ni violence ni coercition.

      Une conférence ted en vaut une autre : Bill Joy (le papa de Vi et autres admirables contributions à BSD). Vous pouvez aussi lire Why the future doesn't need us.

      Voir aussi :

      PS : je ferait bien des liens wp avec des crochets, mais c’est trop pénible avec le javascript qui ré-interpréte toutes mes saisies clavier.

      • [^] # Re: Ha?

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 26/10/12 à 21:44.

        Et donc en pratique, les implémentation physiques ont une incidence sur les phénomènes effectifs.

        C'est un peu faux.
        La partie logique donne des résultats en termes de sortie logique et de complexité algorithmique. L'implémentation a complètement respecté ces deux données (encore heureux, on sait faire des implémentations logiques exactes…).
        Le temps de calcul n'a jamais été avancé comme meilleur par l'algorithme. Ça dépend d'un milliard de choses, comme la taille des données, les capacités de l'implémentation, etc…

        Mais les caractéristiques qualitatives d'un système ne change pas avec l'implémentation, tant que celle-ci est logiquement exacte.
        Du coup, on aura peut-être un cerveau trop lent, ou inéquitablement véloce (ce qui pourra avoir des résultats intéressants, tout en étant facile à corriger en s'alignant sur l'élément le plus lent), mais le fond est là : on pourrait vraiment implémenter un esprit humain dans n'importe quelle machine de Turing. Et, avec les vitesses des super-calculateurs qui ne diminuent pas vraiment, le problème de vitesse ne paraît pas un frein majeur…

        • [^] # Re: Ha?

          Posté par . Évalué à 1.

          Oops, la quotation a mangé une partie de mon post…

          • [^] # Re: Ha?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            mais non, il suffit de passer une ligne après le paragraphe cité par >, ce que je me suis permis d'éditer pour faciliter la lecture.

            Peut-être faudrait-il mettre le paragraphe cité en texte gris plus clair afin que cela se voit mieux à la pré-visualisation ?

    • [^] # Re: Ha?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je ne sais pas si c'est fait exprès, mais vu ta tête de Ranx Xerox, limite je ne suis pas surpris par tes propos !

    • [^] # Re: Ha?

      Posté par . Évalué à 4.

      Bah, je l'ai regardé aussi d'un œil distrait, et j'ai trouvé qu'au delà de l'aspect sensationnel, il passait bien a coté du problème de fond. Ce qu'on pourra faire ou pas avec la technologie, c'est bien, c'est sympa, mais y a rien de plus casse-gueule à prévoir. Dans les années 50, on pensait que l'on aurait des voitures volantes en l'an 2000, pas des smartphones et internet. Reste le coté SF, qui fait peur ou qui fascine, fait réfléchir,.., mouais, certes, mais c'est quand même plus sympa quand c'est du Bruce Sterling ou du Neal Stephenson.

      Pour en revenir au problème de fond, quasiment oublié du reportage. C'est, à mon avis : quel seront les degrés de contrôle que l'on aura sur ces technologies. Sachant que le problème existe déjà avec les technologies actuelles. C'est un problème à la fois individuel et collectif. Mais grosso-modo, pour chaque technologie que j'intègre dans mon quotidien, suis-je uniquement capable de l'utiliser (si j'y ai accès) ? Puis-je en comprendre son fonctionnement ? (que ce soit en terme de compétences requises ou en terme d'accessibilité aux éléments permettant de le comprendre) Puis-je la modifier, la détourner, l'adapter ? En ais-je le droit ? Du point de vue du droit des brevets, mais pas seulement, aujourd'hui, j'ai peut-être le droit de modifier ma voiture de ce point de vue, pas forcément de celui du code de la route. Si ces questions sont actuelles, et posent déjà des problèmes importants à la société et aux individus, imaginons ce que ce sera quand on parlera d'œil artificiel, ou d'extension électronique du cerveau…. Je t'avoue que je me vois mal avec une paire de yeux augmentés google(c) qui me balanceraient des pub contextuelles, par exemple, j'ai déjà du mal avec Gmail … mais j'aurais moins de problème avec ce concept suivant mon degré de maitrise de cette technologie (que soit personnel, ou collectif). Donc, faire un reportage la dessus et passer à coté de ça (y a pas eu un mot sur les mouvements lié à l'open-source, aux logiciels libres, aux hackers, les fab-lab, le DIY etc …) c'est à mon avis passer à coté de son sujet, ou du moins d'une partie importante. Mais comme dit plus haut, j'ai peut-être loupé un bout.

      Sinon, tu n'y vois rien de choquant, c'est peut-être parce que tu es technophile. (c'est pas une maladie, hein, t'affole pas :). Mais c'est pas le cas de tout le monde. Et c'est les personnes non technophile, voire technophobe sur qui cette vision peut provoquer de l'angoisse. Et c'est le point sur lequel joue le reportage par contre. Là, il ne passe pas à coté du tout. Mais la transition de la technophobie à la technophilie (éclairée, hein, pas la pseudo admiration béate des derniers gadgets à la mode), à mon avis, passe par une appropriation par l'individu et la société de la technologie. D'où l'importance de ce que je pense être le vrai problème de fond sur ce sujet. Un smartphone qui tombe en panne et perd tout ses contacts, ç'est déjà un sujet d'angoisse pour certaines personnes, j'ose à peine imaginer ce que sera avec leur futur smartpod iBrain Apple(c) intégré dans le ciboulo et qui leur permettra d'être super-efficace au taf et d'avoir plein d'amis sur facebook.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

  • # Arte sans flash

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Je signal ce programme:

    https://launchpad.net/qarte

    Il permet de récupérer les vidéos et donc de les regarder sans flash quand on a le temps.

  • # KOTOR

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 25/10/12 à 09:37.

    on est taxé de sac à viande par un petit con

    Remarque : Cela est peut être du à un vocabulateur de droïde HK-47, ceux ci sont connu pour avoir des protocoles de communication unique en leur genre.

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Improuve your...

    Posté par . Évalué à 3.

    Enlarge your p3n15brain

    J'trouve intéressant de mettre en parallèle ce genre de fiction pour techno~~fil~~phile/phobe avec le discours de Ghost In the Shell… qui est en gros : nous les "androïdes" avec un ghost humain on répare les dégâts d'humains qui fuient leur part d'humanité.

    Il paraîtrait que ce documentaire fût programmé initialement pour la sortie d'iron man 3 (qui est inspiré d'Iron Man Extremis).

  • # Aparté rôliste ; Check-List Cyberpunk

    Posté par . Évalué à 10.

    A chaque fois que je vois un reportage ou un article de ce genre, ça me donne envie de faire ça, mes excuses.

    Alors :
    - le bon gros réseau global : check (à peu près)
    - les commlinks : check (smartphones quadri-cores, tout ça)
    - la réalité augmentée : en cours (projets divers, google glasses, …)
    - le cyberware : work in progress (membres artificiels, exosquelettes, implants d'aide à la vision ou à l'écoute, …)
    - le bioware : on en parle, mais j'ai rien trouvé de trop approchant pour le moment
    - les corporations : en grossissant un peu le trait, on commence à s'en approcher (suffit de voir comment certaines multinationales pèsent sur les décisions de l'état et de la justice)

    Bref, j'ai hâte !
    Je me demande si j'aurai l'occasion dans mes vieux jours de voir un semi-borg (avec un score d'essence approchant celui d'un taille-crayon) faire une crise de cyber-psychose un jour de soldes.

    Pour ceux qui n'ont rien compris, Cyberpunk et Shadowrun sont des jeux de rôles apparus à la fin des années 80.
    Dans ces univers, les gens utilisent de manière intensive les technologies mentionnées plus haut.

    D'ailleurs dans Cyberpunk, les humains non-modifiés sont souvent appelés "meatbags", je soupçonne le "sac à viande" du reportage de venir de là.

    *Sano*

    • [^] # Re: Aparté rôliste ; Check-List Cyberpunk

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      [le JDR] Cyberpunk et Shadowrun ont pille sans vergogne les univers développées par les auteurs de SF Cyberpunk . Rendons donc a César ce qui lui appartient, et allons relire William Gibson, Bruce Sterling, Walter Jon Williams, Neil Stephenson…

      • [^] # Re: Aparté rôliste ; Check-List Cyberpunk

        Posté par . Évalué à 1.

        Tout à fait !
        Milles excuses de ne pas avoir ne serait-ce que mentionné le genre littéraire et les auteurs dont s'inspirent (très fortement) ces jeux.

        *Sano*

      • [^] # Re: Aparté rôliste ; Check-List Cyberpunk

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        pillé sans vergogne élargie le public sensibilisé avec une approche serious game utlra avant-gardiste ludique.

        • [^] # Re: Aparté rôliste ; Check-List Cyberpunk

          Posté par . Évalué à 3.

          ultra avant-gardiste

          Bah justement, à l'époque (fin des années 80 pour les JDR) c'était le cas.

          Quand on voit où on en est arrivés en si peu de temps (une 20aine d'années), ça l'est de moins en moins.

          Force est de constater qu'une bonne partie des technologies qui n'étaient que pure science-fiction à l'époque est soit déjà dans le domaine courant, soit à l'état de prototype.

          Dixit Wikipedia :

          On peut éventuellement expliquer la diminution du nombre d'œuvres cyberpunk par le fait que certains thèmes abordés, qui étaient auparavant futuristes et précurseurs, sont de plus en plus vrais dans nos sociétés modernes. On pense notamment aux thèmes, qui furent novateurs mais ne le sont plus, de l'émergence d'un réseau mondial de communication (internet), du terrorisme de masse, du pouvoir de l'État qui s'amoindrit au profit des grandes entreprises, des prothèses et implants, etc.

          *Sano*

      • [^] # Re: Aparté rôliste ; Check-List Cyberpunk

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Vraiment à lire Neuromancer de William Gibson dont on attend (ou pas) l'adaptation au cinéma. La plus proche étant à mon avis Ghost in the Shell et Avalon de Mamoru Oshii.

        Depuis on se tape des harry potter et autres twilight ; c'était mieux avant :)

      • [^] # Re: Aparté rôliste ; Check-List Cyberpunk

        Posté par . Évalué à 3.

        Ils n'ont pas pillé sans vergogne, ils s'en revendiquent et les citent en bonne place. Faire un jeu sur le Cyberpunk sans ne rien reprendre de ceux qui ont créé le style, serait un concept assez… audacieux.
        D'ailleurs, j'ai peine à croire que les auteurs que tu cites n'aient pas pioché (sans vergogne ?) dans le pandémonium Cyberpunk de leurs prédécesseurs.

        Pour en revenir au commentaire précédent, effectivement le Cyberpunk est mort… tué par la réalité ! D'ailleurs si tout cela existe aujourd'hui ou presque, c'est sans doute parce que les scientifiques sont allé piocher leur inspiration dans le Cyberpunk, la fiction d'hier à modelé la réalité d'aujourd'hui.

  • # des humains sans monde ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Au rythme de la dégradation actuelle de notre environnement, il ne faudrait pas qu'on se retrouve sans monde pour les humains avant d'avoir un monde sans humain !

  • # C'est de toute façon inutile de lutter...

    Posté par . Évalué à 0.

    A quoi ça sert d'être physiquement augmenté si les robots font mieux que nous notre taff ?
    A quoi ça sert d'être physiquement augmenté si c'est pour remplir son frigo en achetant online ?
    A quoi ça sert d'être physiquement augmenté si c'est pour baiser over the lan ?

    A rien. rien de rien, de keudal.

    Par contre j'ai bien compris que quelqu'un aller devoir payer pour rentabiliser leurs investissements… Pour le meilleur, ou pour le pire.

    Heureusement que certaines personnes lancent de bonne blagues sur l'aspect orienté du documentaire, c'est divertissant ça fait du bien.

  • # endosquelette mu par des microprocesseurs

    Posté par . Évalué à 3.

    Et on a imaginé qu'un jour, il y aura des embouteillages de montgolfières dans le ciel.

    L'extrapolation de tendances actuelles avec des innovation technologiques donne toujours des rêves amusants.

    Avant de penser qu'on a besoin de capteurs ou de suppléer notre puissance de calcul, il faudrait déjà essayer de se comprendre…

  • # Un humain presque parfait.

    Posté par . Évalué à 1.

    Merci. Je regarderai ça ce soir.

    Dans le genre angoissant il y a aussi "un humain presque parfait". Sur youtube en version webm. Pour info VLC est aussi capable de lire les flux vidéos de youtube ;).

    Bon week-end.

  • # ça me fait rêver :)

    Posté par . Évalué à 0.

    OK d'accord mon commentaire précédent était peut être outdated.

    La réalité me dépasse…
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=qvHcBq7UaY0

  • # muarf

    Posté par . Évalué à 1.

    Au hasard d'une intense séance de youtube, je me suis vu proposé cette vidéo
    https://www.youtube.com/watch?v=ZedLgAF9aEg&feature=relmfu

    C'est une série américaine qui s'appelle h+, dont l'intro commence par la définition du transhumanisme.
    Je ne peux dire si c'est bien ou pas, j'ai fait pause ..

    Ce qui est moins cool, c'est que j'ai reçu la suggestion depuis cette vidéo
    http://www.youtube.com/watch?v=Vo0Cazxj_yc
    complètement futile et n'ayant vraiment aucun rapport avec le TH.

    Alors bigbro, pas bigbro…. amha bigbro.
    Est ce que ça vaut vaiment la peine de se faire THiser avec une interface homme/machine intégrée…. le THiser entre t'il dans un monde numérique sans limite et infini, ou s'enferme t'il dans un univers virtuelle ? Le virtuel dépasse t'il ses limites pour entrer dans le réel par le biais du corps humain ? Lequel des deux s'évadent t'il vraiment de sa condition, l'agent informatique/software qui surveille/contrôle l'explorateur ou l'utilisateur qui devient enfin omniscient, voir omnipotent (je ne sais plus bien quel terme est utilisé dans le docu) ?

    Ceci était il
    un tas de banalités ?
    un remake ultra light du scénario matrix ?

    Avez vous des lectures sympas à bouquiner sur le sujet ?

  • # question

    Posté par . Évalué à 0.

    je recherche un DVD de ce documentaire que j'ai vu et apprécié, car je voudrais le voir et revoir avant de pouvoir en débattre,.tant les données sont nombreuses et variées. je ne suis pas manipulable (sauf si c'est mon choix)
    Je suis donc tombé sur votre site et je commence a voir les discussions engendrées, que je vais toutes lires et relire attentivement.Par contre si quelqu'un a pu enregistrer l'émission et me faire un double, ou me dire ou l'acheter ,ce serai sympa car je ne le trouve pas sur le net.
    merci
    ccg

  • # @ alain chevrel

    Posté par . Évalué à 0.

    merci de votre réponse , mais je me suis inscrite sur le lien que vous m'avez donné, impossible de le télécharger. je n'y comprend pas grand chose . mais merci tout de même. peut être qu'un jour ils en ferons un dvd?

  • # Resistance-2031

    Posté par . Évalué à 0.

    A l’occasion de la diffusion d’Un monde sans humains (dernière diff le 22 novembre à 11h sur Arte), un site dédié a été lancé : RESISTANCE-2031.COM
    http://resistance-2031.arte.tv/

    Le visiteur est accueilli par ces mots étranges qui lancent la version webdocumentaire d’Un mondes ans humains : « Ma voix ne vous dit rien, vous ne me connaissez pas encore. Moi je vous connais. Ma voix vous parvient par saut quantique, depuis un futur post-humaniste. Vous doutez de la réalité, votre inconscient, lui, m’entend déjà. Le cataclysme global a finalement eu lieu en 2031, après l’avènement de la singularité, après la fusion homme-machine. Rassurez-vous, certains devraient pouvoir survivre, mais votre destin d’humain n’est pas encore complètement tracé. Vous pouvez encore en changer le cours. Il vous suffit d’ouvrir les yeux et de prendre conscience de ce qui se joue, là, maintenant, à votre époque, dans votre vie. Ne doutez plus. Ouvrez votre esprit, votre coeur, et suivez-moi. Ayez confiance ! »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.