Journal Et vous, vous voulez qu'elle fasse quoi votre voiture autonome ?

Posté par . Licence CC by-sa
7
7
jan.
2017

Dans cet article :

Rinspeed a pensé son véhicule pour un usage partagé, avec également un tiroir arrière pour transporter du courrier ou des livraisons pour des tiers.

Ça, moi j'aimerais que ça puisse aller chercher tout seul mes colis à la poste pendant que je suis au bureau parce que ça fait trois fois de suite que le facteur passe en laissant un papier alors même que j'étais chez moi (et qu'on m'a dit que si je n'étais pas content il fallait déposer une plainte en bonne et due forme au guichet).

Ça rendrait aussi la vie plus facile aux facteurs non ?

Ça peut aussi faciliter les déménagements, etc etc … Arf … Finallement c'est peut-être pas une idée aussi bonne que cela.

  • # Envoyer et récupérer les gosses à l'école

    Posté par . Évalué à -2.

    S'il y avait un drive pour voiture autonome, plus besoin de poireauter devant l'école, les voitures attendraient sagement sur un parking à côté avant de passer au drive récupérer les gosses sous la surveillance de quelqu'un.

    • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Et comment fais-tu pour rencontrer les mamans ?

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

    • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      es voitures attendraient sagement sur un parking à côté avant de passer au drive récupérer les gosses sous la surveillance de quelqu'un.

      Je sais que je suis vieux, mais « à mon époque » on allait à l'école à pieds ou à vélo. Je n'ai pas le souvenir que nous avions une vie particulièrement atroce.

      Ce n'est qu'au collège où je prenais le car de ramassage scolaire, car 20 minutes de trajet direct.

      • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

        Posté par . Évalué à 1.

        Ca me dérange pas d'envoyer ma fille a pieds/vélo dans une petite ville quand l'école est à 5 minutes en vélo.
        Dans une grande ville, c'est un peu abusé quand même. Quelle que soit l'époque.

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          Ho le préjugé qu'une petite ville serait plus sûres qu'une grande ville…

          Spoiler : les enlèvement d'enfants arrivent aussi dans les "petites villes".

        • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

          Posté par . Évalué à 7.

          Des petites villes comme Copenhague ou Amsterdam par exemple ?
          En France c'est plutôt l'inverse, les infrastructures sécurisés sont plutôt dans les grandes villes.

          Il faut aller faire un tour dans les pays nordiques c'est assez impressionnant, au niveau circulation on est vraiment sur une autre planète. Résultat, quasiment plus d'accidents, une circulation fluide et détendue, des centres villes vivants, des enfants libres…
          D'ailleurs je pense que la voiture autonome n'aura aucun mal en Hollande par exemple, tout est tellement balisé pour la voiture, on ne peut quasiment jamais doubler à part sur une double-voie (comme son nom l'indique), y a un petit muret entre les deux voies des ronds points par ex, il n'y a pas de passage piétons mais des passages voitures donc très visible, aucun trottoir n'est accessible etc… Bref, en voiture on file doux, bien calé dans son rail.

          • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

            Des petites villes comme Copenhague ou Amsterdam par exemple ?

            Pour Amsterdam que je connais : mouais, ça me gonfle quand même ces villes ont les utilisateurs de vélo pensent que les piétons sont du mobilier urbain.

            Pour "petites villes" : Amsterdam c'est quand même 800 000 habitants, pas sûr que ça rentre dans "petite ville" (il me semble que les gens parlent de "petite ville" pour des villes plutôt entre 2000 (la définition "légale" de ville en France de tête) et 100-200 000 habitants maxi.
            Et Berlin est à 3,5 Millions tout en ayant pas mal d'enfant allant à l'école primaire en vélo quand ils n'y vont pas à pied seuls; bon, ok, la densité de vélo est inférieure à celle d'Amsterdam (qui est juste impressionnant quand on regarde les "parkings à vélo" énormes mais toujours blindés), mais c'est déjà autre chose que Paris.

            Mais par contre je ne risquerai pas la vie des mes enfants en vélo à par exemple Paris…

            D'ailleurs je pense que la voiture autonome n'aura aucun mal en Hollande par exemple,

            Faut juste pas tomber dans la flotte :)
            (perso des fois je me dis "pas pour moi" quand je vois des voitures garées à 10 cm du vide donnant sur la rivière, sans aucune protection…).
            Plus sérieusement, il y a quand même par exemple à Amsterdam (je ne connais pas le reste de la Hollande) quelques pièges quand même (comme dans toute ville ancienne), et donc la voiture autonome doit quand même gérer tous les cas avant d'être autorisée.

            Pour troller : alors, les enfants (et bébés), c'est avec ou sans casque? (par exemple à Amsterdam les enfants sur le siège enfants n'ont jamais de casque et ne parlons pas des parents, à l'inverse de Berlin où les enfants en ont toujours un et même les parents assez souvent)

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 4.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

                Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 08/01/17 à 13:21.

                Es-tu déjà allé à Amsterdam? Les vélos font dring dring de partout, même sur les trottoirs clairement piétons (ça n'a pas d'importance pour les vélos), c'est un extrême tout autant que Paris (juste dans l’extrême opposé). Je n'ai pas parlé la de par exemple Berlin où ça fait dring dring sur les pistes vélo et ça fait bien attention de ne pas faire dring dring quand c'est en dehors de vélo (à part les enfants de moins de 9 ans, qui ont le droit d'être sur la partie piétons et font dring dring gentillement pour essayer de passer).

                Alors avant de te la ramener avec tes préjugés sur ma franchouillardise parce que tu n'as pas envie de lire ce que j'écris mais invente pour te faire plaisir, renseigne-toi (et lit correctement ce que j'écris).

                Passons donc…

                • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

                  Posté par . Évalué à 3.

                  T'as pas tout à fait tord, les vélos sont vraiment de partout il n'y a plus assez de place sur les pistes cyclables…
                  Mais c'est juste que tu fais diversion, les enfants peuvent quand même aller à l'école à vélo ou à pied c'est ça qui compte. Ensuite même dans ces villes il reste encore énormément de places à gagner sur les voitures pour que les vélos ne soient plus obligés d'aller sur les trottoirs.

                  Pour ce qui est de la voiture autonome, c'est surtout en dehors des villes qu'il me semble que tout est déjà prêt. Les ronds points avec des petits murets au milieu par ex (on ne peut pas changer de voie dans le rond point). J'ai mis du temps à m'y habituer mais c'est sur que ça limite les accrochages. On ne traverse quasiment jamais une route y a systématiquement une double ligne blanche au milieu. En pleine campagne y a des feux aux croisements etc…

                  • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

                    Posté par (page perso) . Évalué à -3. Dernière modification le 08/01/17 à 16:00.

                    Mais c'est juste que tu fais diversion, les enfants peuvent quand même aller à l'école à vélo ou à pied c'est ça qui compte

                    Quelle diversion? Je n'ai pas dis le contraire (loin de la, mon enfant en age d'aller à l'école allant… en vélo à l'école, et ce dans une grande ville; je suis pile dans le "c'est un peu abusé quand même" de groumly et ai réagit pile à l'inverse de ce que tu me fais dire par "diversion").

                    Ensuite même dans ces villes il reste encore énormément de places à gagner sur les voitures pour que les vélos ne soient plus obligés d'aller sur les trottoirs.

                    Ai-je dis le contraire?
                    SVP n'imaginez pas des mots que je n'ai absolument pas dit…

                    • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

                      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 09/01/17 à 14:36.

                      SVP n'imaginez pas des mots que je n'ai absolument pas dit…

                      C'est mignon parce que c'est pourtant ton sport favori sur linuxfr. Ça et les généralisations grossières en utilisant le vous paternaliste et accusateur.

            • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

              Posté par . Évalué à 6.

              Pour Amsterdam que je connais : mouais, ça me gonfle quand même ces villes ont les utilisateurs de vélo pensent que les piétons sont du mobilier urbain.

              Les cyclistes évitent justement le mobilier urbain, c'est donc une bonne chose.

      • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

        Posté par . Évalué à 2.

        Chez moi c'est le cas elles vont à l'école à pied. Après je vis en ville, ça peut être plus compliqué en campagne. Il fut un temps où c'était pas mal vu pour un enfant d'aller foutre ses pieds à travers champs dans les propriétés des autres pour se rendre à l'école mais ça ne doit plus être le cas.

      • [^] # Re: Envoyer et récupérer les gosses à l'école

        Posté par . Évalué à 4.

        Cela me rappelle un papier scientifique que j'ai lu il y a quelques temps sur la distance que les enfants étaient autorisés à parcourir seuls au cours du 20ieme siècle.

        Je n'arrive pas à retrouver la référence mais le papier suivant (en anglais désolé) résume assez bien l'idée: http://www.dailymail.co.uk/news/article-462091/How-children-lost-right-roam-generations.html

  • # Sortie de boîte de nuit

    Posté par . Évalué à 4.

    Venir nous chercher à la sortie des pub ou des boîtes de nuit : tout le monde peut boire !

  • # Ne plus avoir de voiture

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ne plus avoir de voiture personnelle. Actuellement, il y a la louche une voiture par personne en état de conduire. (Wikipedia : ~38 Millions de voiture dans le parc Français, pour 68 Millions de Français, si on enlève les enfants et les vieux qui ne conduisent plus, cela doit le faire). Je n'ai aucun chiffre, mais j'imagines que ces véhicules ne tournent pas plus d'une heure par jour en moyenne.

    J'aimerais remplacer le parc de voiture individuelles par un parc de voiture collectives. Tu aurais un outil pour réserver un trajet entre deux points et la voiture viendrait te chercher et t'y emmènerais, en prenant sans doute sur le chemin quelques co-voitureurs.

    Au final, le réseau serait totalement débloqué et le problème du parking serait réglé, car le parc de voiture autonomes serait réduit.

    • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

      Posté par . Évalué à 7.

      Oui mais puour ça faudrait que les gens soient un minimum respectueux des biens collectifs.

      • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ou que les juges acceptent que nous soyons responsables de nos actes : tu dégrades volontairement (ou par négligence, c'est la même chose mais avec moins de chance de réussite) un truc qui coûte 5000 € à réparer, ben tu paies 5000 €, plus 1000 € de frais de justice, plus 1000 € de non disponibilité du bien public (ou privé, pareil), plus 1000 € d'amende (si c'est la première fois. Après on double à chaque récidive).
        La loi est déjà formulée comme ça. Ce sont juste les juges qui refusent.

        Tant que tu n'as pas payé, l'état demande à un huissier de passer une fois par an pour rafler tout ce qui est possible. À tes frais.
        Parce que là c'est pareil, nos amis les juges prononcent une peine, et ensuite c'est à la victime de se débrouiller pour se faire rembourser, en payant un avocat (si on ne sait pas faire soit-même) qui va mandater un huissier qui ne va rien pouvoir faire.

        Ça ferait un bon ménage dans les comportements. Actuellement on a principalement de la prime à la médiocrité : plus tu te comportes mal, moins tu paies, moins tu dois quoi que ce soit à la société. Et les autres raquent pour ta gueule.

      • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ce serait mieux, en effet. Mais même sans cela, ça resterait avantageux. C'est à dire que même si ces véhicules collectifs se dégradaient bien plus vite, devaient subir plus souvent des réparations et être changés après moins de kilomètres qu'un véhicule individuel bien entretenu, je suis sûr que ce serait tout de même plus écologique. Déjà car les voitures en circulation seraient vraiment utilisées. Quand je disais que ça durerait moins qu'un véhicule individuel, ça reste en effet très théorique; beaucoup de gens utilisent tellement peu leur véhicule qu'ils finissent au final "vieux" et à la casse avec juste quelques dizaines de milliers de km. Et puis le parc automobile serait plus petit en un temps donné, ce qui veut dire moins de voitures produites (or la construction d'une voiture est extrêmement polluant! Ce qui rend d'autant plus rageant ces lois et autres décrets débiles qui poussent les gens à acheter de nouvelles voitures sous prétexte d'écologie; c'est une aberration logique).

        En outre, beaucoup de gens ne sont pas respectueux (ou pour être plus précis: pas conscient) de leurs biens personnels non plus. Il suffit de voir tous ces gens qui se retrouvent en panne sur l'autoroute car leur moteur a surchauffé; ils ne vérifient jamais le liquide de refroidissement, l'huile, tous les trucs de base. Je dis ça, je suis pas du tout un expert de la mécanique non plus et j'ai fait mon lot de conneries; maintenant je fais bien plus attention.
        Et puis les véhicules dégueulasses, c'est pas du tout rare non plus (là non plus, je suis pas exempt de tout reproche). La seule différence, c'est que c'est "notre" crasse donc on l'accepte plus facilement que celle du transport en commun. C'est tout.

        Tout ça pour dire que je suis d'accord avec l'idée. Ce serait une bonne chose. Et pourtant je dis tout ça, mais j'adore conduire (voiture et moto). Mais il faut aussi savoir se rendre à l'évidence que nous ne pourrons pas continuer ainsi indéfiniment et que des changements sont à effectuer dans nos choix de société, de préférence dans un futur proche.

        Par contre se posera alors la question de qui a la gestion de ce parc automobile autonome (et "comment" est faite cette gestion). Parce que ce que tu proposes, ben c'est exactement ce que veulent faire des boîtes comme Uber ou Google (y a plein d'articles sur le sujet, par exemple après une rapide recherche "uber voiture autonome" sur le web). Et le problème, c'est que ce seront probablement les premiers qui y arriveront. Or cela pose pas mal de problèmes de société, social notamment quand on sait que le business model actuel d'Uber est d'éliminer la concurrence en vendant ses services à perte depuis le début; ce qui veut dire que quand ils seront en quasi monopole, ils n'auront pas d'autre choix que d'augmenter les prix (le problème est que la plupart des utilisateurs se basent sur les prix bas mais n'arrivent pas à voir que c'est une vision court-termiste). Sans compter tous les problèmes de précarisation du travail que l'on retrouve dans la plupart de ces sociétés sous le terme hype de "crowdsourcing" (concept totalement perverti dans ces cas d'usage).
        Quant au "comment", on pense notamment aux problèmes de sécurité et commercialisation des données persos, comme un autre commentaire plus bas le note. Que ce soit des sociétés privées ou des gouvernements qui gèrent le service, il faut voir exactement quelles données ils rassemblent sur nous et ce qu'ils en font.

        Mais bon, soyons réalistes: mes problématiques ne seront jamais prises en compte dans les choix de sociétés. Quand on voit comment toutes ces choses passent déjà maintenant auprès du public sans aucun questionnement… ça ne rentrera pas en compte dans le futur non plus. :-/

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

        • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Par contre se posera alors la question de qui a la gestion de ce parc automobile autonome (et "comment" est faite cette gestion). Parce que ce que tu proposes, ben c'est exactement ce que veulent faire des boîtes comme Uber ou Google (y a plein d'articles sur le sujet, par exemple après une rapide recherche "uber voiture autonome" sur le web). Et le problème, c'est que ce seront probablement les premiers qui y arriveront

          Les villes, agglomérations, régions ou Etat ? Le transport collectif fait partie de leurs attributions, cela en sera qu'une extension du service public. Réserver le métro, bus et trains sur les axes importants à trafic très régulier et ces véhicules pour les axes plus secondaires en mode covoiturage automatique.

          Quand tu vois le prix que les gens mettent dans leur véhicule perso (achat ou location, carburant et entretien), une partie seulement de ces sous pourraient servir à financer ce service. Tout le monde serait gagnant, les villes pourraient avoir un réseau de transport efficace, pas si cher, avec un urbanisme bien plus simple (moins besoin de parking ou de routes larges), pour l'usager cela coûtera moins cher et il gagnera du temps (en faisant autre chose que de conduire).

          • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Le transport collectif fait partie de leurs attributions

            Historiquement, en France, oui. Mais on sait bien que la tendance est à la privatisation des transports existants, et par conséquent elle n'est pas à faire des nouveaux transports de nouveaux services publics.

            Ce type de service — s'il arrive — risque fort d'être soit 100% privé, avec probablement quelques subventions par les administrations locales, soit lancé comme une sorte de marché public où toute la gestion est laissée à une entreprise privée. Donc bien que l'argent publique sera fort vraisemblablement dépensé, ça ne sera pas du service public.

            Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

          • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

            Posté par . Évalué à -4.

            Quand on voit la façon dont sont gérés les transports en commun (SNCF, RATp, etc …) avec aucune obligation de résultat, ton idée ne me fait pas du tout envie.

            Comme disait quelqu'un dans un autre journal, va par exemple essayer de te plaindre à la poste que le livreur laisse toujours un papier alors que tu es chez toi.

            • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Comme disait quelqu'un dans un autre journal, va par exemple essayer de te plaindre à la poste que le livreur laisse toujours un papier alors que tu es chez toi.

              Mouais… je peux pas dire que je sois très content non plus des services de livraison privées. Je me souviens de pas mal de mauvaises expériences similaires (le gars qui sonne même pas et laisse un papier). Une de mes anecdotes les plus symptomatiques: je travaillais dans des bureaux en région parisienne et comme ces sociétés livrent dans les heures de bureau, ben j'avais donné l'adresse de mon boulot plutôt que chez moi, en notant bien mon numéro de téléphone portable ainsi qu'un commentaire pour dire au livreur de me demander à l'accueil (c'était une PME, l'accueil nous connaissait tous), voire simplement le laisser à l'accueil. Franchement ça pouvait pas être plus simple.
              Personne n'est passé de la journée, alors le soir, je regarde le site et le livreur a laissé en commentaire disant qu'il a sonné et qu'il n'y avait personne! C'était des bureaux, il suffisait juste de montrer au premier étage de l'immeuble et la porte était ouverte. Y avait aucune porte fermée (ni en bas, ni à l'étage) ni sonnerie! En gros le livreur ne s'était pas donné la peine de rentrer dans l'immeuble (sinon il aurait su qu'y avait pas de sonnerie comme dans un immeuble d'habitation) et il n'avait pas essayé d'appeler sur mon portable non plus. Je me suis plains. Ils m'ont fait le coup une seconde fois et au final le colis est reparti à l'envoyeur (c'était un support-client qui m'envoyait une pièce; ça m'a fait perdre des semaines)! Et ce n'était pas la poste mais une des grosses boîtes privées de transport de paquet (je ne saurais plus dire laquelle pour sûr pour cette anecdote précise par contre, mais à peu près toutes m'ont fait un coup similaire une fois dans ma vie).

              Alors la poste, ils sont loin d'être parfait. Ceci dit, je serais loin d'être aussi catégorique que toi sur la binarisation privé versus public que tu fais sur le sujet.

              Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par . Évalué à 5.

                Je vais même aller plus loin : la poste, justement pour des histoires d'efficacité/productivité/pas embaucher de fonctionnaires/etc. embauche des externes pour livrer tout un tas de trucs, leur donne des objectifs journaliers de nombre de colis/lettres à livrer, tout en étendant la surface de livraison. Et c'est pareil pour les mecs de type FedEx/UPS/etc. Au final, c'est justement la réduction de personnel, liée à l'augmentation des objectifs en termes de productivité qui génèrent ce genre de comportements.

            • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

              Posté par . Évalué à 5.

              Tu appelles le service client de la Poste, tu déposes ta réclamation, ça prend 15 minutes au téléphone et le problème est en général réglé rapidement parce que l'employé se fait taper sur les doigts. Je l'ai fait deux ou trois fois dans les années écoulées.

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 09/01/17 à 17:36.

                Tu appelles le service client de la Poste, tu déposes ta réclamation, ça prend 15 minutes au téléphone et le problème est en général réglé rapidement parce que l'employé se fait taper sur les doigts. Je l'ai fait deux ou trois fois dans les années écoulées.

                Tu es peut-être dans le cas où c'est une personne employée directement par La Poste. Parce que sinon c'est mort car l'employé en question est un prestataire de services dont le seul critère de référencement est le tarif.
                En plus ils bricolent les dates de livraison pour ne pas avoir de pénalités. Par exemple ton colis est indiqué comme étant livré aujourd'hui alors qu'il est toujours dans le camion du mec. Tu l'auras probablement demain matin. Comment faire pour réclamer dans ce cas ? Tu prends une photo prouvant que tu n'as pas le colis ? :-)

                Tu peux appeler La Poste autant que tu veux, ils savent parfaitement comme les choses fonctionnent, et s'ils en avaient le moins du monde quelque chose à faire, ça aurait déjà été fait. Les livraisons coûteraient peut-être 25 centimes plus cher, mais les mecs ne seraient pas de esclaves et truanderaient peut-être moins.

                • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Mon expérience personnelle et directe, c'est que La Poste prend au sérieux les plaintes sur la qualité de service. Peut-être que ce n'est pas vrai dans tous les cas, mais il ne faut pas faire de généralités en disant que c'est impossible de se plaindre auprès de La Poste… parce que c'est bien, bien pire (à tous les niveaux, d'ailleurs !) chez les concurrents, qui sont en général bien plus chers !

                  • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                    Posté par . Évalué à 4.

                    je vais défendre laposte et son service collissimo pro, suite a un changement de format d'etiquette d'envoi vers un truc en 2D, nos lecteur ne pouvait plus extraire le numéro de colis par une lecture simple d'un code barre 1D.

                    j'arrive a avoir le bon service, je pleurniche, je top l'email du support +3 et -----> rien que pour moi ils me fournissent la doc du nouveau code barre et exceptionnellement me remette les ancienne étiquettes sur mon compte. \o/ merci a eux. un vrai miracle

                    bon j'ai fait une jolie dissertation avec des copie d'ecran des requêtes sql pour prouver qie je scan vraiment TOUT mes colis sortant

      • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

        Posté par . Évalué à 7.

        C'est amusant ce commentaire, je suis à Londres, je n'ai pas de voiture perso et un abonnement à ZipCar (location de voiture à l'heure, on récupère et laisse la voiture à un endroit dédié, déverrouillage à distance par appli ou une carte spéciale).

        Si on trouve la voiture sale ou abîmée au début de la location on le signale au central, qui organise le nettoyage et si besoin est facture le précédent utilisateur. Les voitures sont impeccables.

        La société zipcar prend soin des voitures, contrairement au système de voitures électriques de Paris où les voitures sont nettoyées une fois par an?

      • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 08/01/17 à 10:08.

        Pour la voiture autonome, c'est assez simple à régler. En cas de dégradations, elle bloque les portières, porte plainte via le réseau pour vandalisme et dépose les contrevenants au commissariat du coin. Tout ceux qui lisent un peu de SF savent qu'il faut pas faire chier les robots, généralement, ils n'ont pas peur, n'ont pas d'empathie et ni le sens de l'humour. Demande à un radar automatique si tu ne me crois pas.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          il faut pas faire chier les robots, généralement, ils n'ont pas peur, n'ont pas d'empathie et ni le sens de l'humour. Demande à un radar automatique si tu ne me crois pas.

          Je connais un radar automatique qui a flashé sur moi, donc je suis enclin à penser qu'ils ont des sentiments.

    • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'aimerais remplacer le parc de voiture individuelles par un parc de voiture collectives. Tu aurais un outil pour réserver un trajet entre deux points et la voiture viendrait te chercher et t'y emmènerais, en prenant sans doute sur le chemin quelques co-voitureurs.

      Ca existe, ça s'appelle un bus :-)

      http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

        Posté par . Évalué à 2.

        Je sais que tu blagues, mais pour faire mon littéral : c'pas pareil ! On parle de deux points arbitraires !

        Voilà, j'ai fini.

    • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

      Posté par . Évalué à 4.

      Sur la Loire Atlantique, le déplacement moyen est de 8/10km, pour environ 15 minutes.

      Dans ces conditions, il me semble bien plus pertinent de pousser pour le vélo/VAE plutôt qu'un parc de voiture collective. Typiquement 10km pour aller au boulot, c'est vraiment faisable pour n'importe quel fainéant en VAE, tout au long de l'année.

      En effet, la voiture collective ne résoud que très partiellement les problèmes de la voiture: pollution de l'air, bruit, encombrement, dangerosité, santé (pb dû à la sédentarité, stress), coût économique individuel et collectif, mort des centre-ville et des petits commerces, dépendance géostratégique forte, résilience globale de la société, etc.

      • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

        Posté par . Évalué à 2.

        après le VAE c'est bien gentil mais c'est plafonné a 25km/h, sans moteur et sans vents il est facile d'atteindre 30kmh/h. Typiquement une limitation limitante et frustrante. Je me demande si il n'ont pas réfléchi afin d’éviter une concurrence pour la voiture.

        j'en ai un débridé pour aller a 30 km/h et c'est un vrai régale par rapport a la limitation de 25km/h

        • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

          Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 09/01/17 à 12:00.

          Sans cette limitation, ça existe, seulement ça ne s'appelle plus un vélo. C'est ce qu'on appelle couramment un vélomoteur, et légalement, ça entre dans la catégorie des cyclomoteurs. Rien d'interdit, ça doit simplement être immatriculé et il faut au moins le BSR pour conduire ça je crois.

          C'est un peu logique en fait, un vélo, c'est à la base un truc sur lequel on pédale pour rouler. Y ajouter un moteur, ça n'a rien de nouveau, ce qui est nouveau c'est que le moteur en question soit électrique, ce qui ne change rien à part le bruit et la fumée en moins. Ce n'est plus un vélo, et comme ça existe depuis longtemps, c'est tout à fait prévu par le code de la route.

          Sérieusement, rien de nouveau sous le soleil, depuis quoi, cinquante ans, plus peut-être, un truc avec des pédales et un moteur assez puissant mais pas trop quand même, ça existe, c'est utilisé et règlementé. Maintenant, on en fait avec des moteurs électrique, mais ça ne change rien de ce point de vue.

          Après, si vous y mettez un moteur plus puissant encore (plus de 50 cm³ pour de la combustion, je ne sais pas combien de watts pour de l'électrique), vous passez dans la catégorie de ce qui s'appelle couramment un gros scooter ou une moto, et légalement une motocyclette, pour laquelle il faut un permis spécial.

          • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Je viens de vérifier, et la règle, c'est :

            • assistance coupée au-delà de 25 km/h et moteur < 250 W, c'est un VAE ;
            • cylindrée < 50 cm³ ou puissance ≤ 4 kW, et vitesse limitée à 45 km/h, c'est un cyclomoteur ;
            • au-delà, c'est une motocyclette.
        • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Du coup, ton truc débridé, c'est un vélomoteur, que tu devrais sérieusement songer à faire homologuer et immatriculer. J'espère que tu as le BSR ou le permis B, sinon tu ajoutes à ce défaut d'immatriculation un défaut de permis.

          • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

            Posté par . Évalué à 3.

            Le souci est surtout aux niveaux des assurances. En cas d'accident, c'est une connerie qu'il risque de payer toute sa vie pour gagner 5 km/h.

            • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

              Posté par . Évalué à 2.

              mmh de ma vie, et une recherche google je n'ai jamais vu les scooter débridé ne pas être assuré en cas d'accident. meme avec décès
              et c'est assez rare de rencontrer des vélomoteur non débridé tellement la bride simple a enlevé. Nous pouvons parler des motos si tu veux :p

              je le redis la bride a 25km/h est très frustrante et empêche une réel concurrence avec les voitures pour les petits trajets surtout dans les cotes.

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par . Évalué à 6.

                Tu peux débrider si tu veux. Il faut juste que tu fasses en sorte de passer ta monture dans la catégorie vélomoteur (Donc obligation d'homologation, d'immatriculation, d'avoir le BSR ou une équivalence et être assuré notamment).

                Après, si tu le fais à la sauvage, tu prends un risque vraiment démesuré par rapport au bénéfice escompté. A 30 km/h tu peux tuer quelqu'un; et si t'as pas d'assurance t'es dans une merde noire pour le restant de tes jours.

                • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                  Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 10/01/17 à 10:16.

                  D'autant plus que plutôt que de débrider le vélo limité à 25 et plafonner à 30, autant en prendre un limité à 45km/h.

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par . Évalué à 0.

                mmh de ma vie, et une recherche google je n'ai jamais vu les scooter débridé ne pas être assuré en cas d'accident. meme avec décès

                Je sais pas comment tu fais tes recherches google mais j'ai tapé scooter débridé quelle risque et j'ai (2 premiers résultats) :
                http://www.motoservices.com/edito/debridage_50.htm

                En cas d'accident, l'assureur peut résilier le contrat en constatant le débridage du scooter ou du cyclomoteur. Il est de plus en plus fréquent que lorsqu'un accident très grave a lieu, l'assurance qui doit verser de lourdes indemnités, va mener une contre-enquête pour vérifier que le deux roues de son client n'a pas été débridé ou modifié et si c'est le cas refusera d'assumer le remboursement des victimes de l’accident.

                http://www.assurance-motos.net/debridage-scooter.html

                Pour les cas aggravés, si le débridage est à l’origine d’un accident grave avec des préjudices corporels sur des tiers personnes, des sanctions pénales peuvent être appliquées allant jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende.

                Une assurance veut faire de l'argent et on gagne pas d'argent en faisant indemnisant les victimes. Quand une assurance n'est pas obligé de payer, elle ne paie pas.

                • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Une assurance veut faire de l'argent et on gagne pas d'argent en faisant indemnisant les victimes. Quand une assurance n'est pas obligé de payer, elle ne paie pas.

                  Même en dehors de l'aspect «gagner de l'argent» qui ne se pose pas en ces termes pour les mutuelles, ça me semble normal de ne pas assumer un risque qui était clairement exclu à la signature du contrat.

                  C'est un peu comme si un client venait raler après 6 mois car le code qu'on lui a livré ne fonctionne pas sous Windows, alors qu'à la signature du contrat on a bien précisé que ça ne fonctionne que sous linux

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                mmh de ma vie, et une recherche google je n'ai jamais vu les scooter débridé ne pas être assuré en cas d'accident. meme avec décès

                Un scooter débridé, c'est une motocyclette qui n'est pas assurée comme telle mais comme cyclomoteur. Cela devrait largement suffire à ce que l'assurance se défausse, mais après, qu'elle le fasse ou non, c'est son choix.

                Ici, il s'agit d'un cas bien plus grave, un cyclomoteur qui n'est pas assuré du tout, et qui n'est pas non plus immatriculé, et qui est peut-être en plus conduit sans permis. En cas d'accident, l'assureur en responsabilité civile de l'utilisateur va immédiatement refuser de prendre quoi que ce soit en charge, parce que, comme toutes les assurances en responsabilité civile, ça exclut les cas de conduite de véhicule motorisé. C'est bien pour cela qu'on prend un police d'assurance différente pour les véhicules motorisés en fait.

        • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

          Posté par . Évalué à 4.

          Au delà de 30km/h, c'est peut-être plutôt un problème de muscle que de moteur non ? D'ailleurs les cyclistes qui vont vite empruntent bien souvent les routes à voitures plutôt que les pistes cyclables avec poussettes, gamin, cycliste lent, etc.

          Comme le disent les commentaires, rien ne t'empêche d'avoir un vélo électrique qui fonce à 120km/h (ça existe), mais après c'est un autre engin, qui n'a pas vocation a aller sur les pistes cyclables ou en ville.

          • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

            Posté par . Évalué à 0.

            les pistes cyclables ne sont pas obligatoires, et si le but et de remplacer la voiture autant prendre la route plutot que les pistes cyclables plein de piéton et non entretenu.

            je pense que tu te méprend, je ne me promène pas, je vais travailler, poster une lettre, faire des courses là je prend la route pas la pistes cyclable qui est plus adapté au promenade piéton et vélo

            • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

              Posté par . Évalué à 1.

              La plupart des pistes cyclables sont obligatores en France : Le panneau B22a est un panneau d'obligation (rond bleu), et non un panneau d'indication (carré bleu).

              B22a

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par . Évalué à 3.

                As-tu une source d'info précise sur le fait que la plupart des pistes cyclables sont obligatoire ?

                Car de ce que je croise quotidiennement en région parisienne, j'observe plutôt le contraire, c'est à dire des bandes cyclables, la plupart sur le trottoir, signalés par des panneaux carrés sur fond bleu et donc facultatives. Généralement, je les utilise en montée (parce que je me traine), sur le plat si elle ne sont pas trop mal foutues et rarement en descente. Le gros problème de ces bandes cyclable, au delà du fait que l'on y croise des piétons, c'est le danger que représente les intersections (descente de trottoir).

                Parmi les plus grosses aberrations dans le style : la bande cyclable de rond-point qui t'oblige a faire le tour par l’extérieur, et donc croiser chaque sortie, provoquant inévitablement des conflits avec le trafic auto. Perso, je les ignore et je m’insère dans le flux comme une auto, vers l’intérieur du RP si je vais à gauche, plutôt à l’extérieur si je vais tout droit ou à droite.

                Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

                • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Pareil pour les rond-points, je n'ai jamais compris le but de ces bandes cyclables à l'extrême extérieur, et je les ignore également, pour utiliser le rond-point normalement.

                • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Ah oui mais si tu dis "pistes cyclables" quand tu parles de "bandes cyclables", forcément ça prête à confusion quoi.

                  Effectivement les bandes cyclables c'est normalement pas obligatoire même si c'est conseillé de les utiliser pour être un peu plus en sécurité et ne pas gêner les autres utilisateurs (qui ne se privent pas pour se garer sur la bande cyclable par contre).

            • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Les bandes cyclables, qui sont des simples voies de circulation sur une chaussée partagée, sont très rarement obligatoires, et quand elles le sont, c'est généralement par erreur, et il faut le signaler à la mairie pour faire corriger cela. La raison est très simple, un cycliste doit parfois tourner à gauche, et pour ça, il doit être autorisé à déboîter.

              Les pistes cyclables qui longent une route sont souvent obligatoires pour les trajets relativement longs, à la campagne ou en banlieue peu dense. En ville, ça ne devrait pas être obligatoire, pour la même raison.

              Quand aux pistes cyclables indépendantes, qui ne sont pas liées à une route, la question ne se pose pas, un cycliste peut y aller s'il veut prendre ce trajet, mais il n'existe pas de route sur laquelle pourrait porter une obligation de passer sur cette piste ! :-)

          • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Comme le disent les commentaires, rien ne t'empêche d'avoir un vélo électrique qui fonce à 120km/h (ça existe),

            Sauf que ce n'est pas un vélo. Ça n'a rien d'un vélo à part la forme du cadre peut-être, mais ce n'est pas à cela qu'on définit un vélo. C'est un cycle à moteur, et à cette puissance-là, ça s'appelle une moto.

            • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

              Posté par . Évalué à 2.

              Un kit vélo électrique 120 km/h vitesse 48 V - 96 V brushless 5000 w :

              https://french.alibaba.com/product-detail/120km-h-speed-48v-96v-brushless-5000w-electric-bike-kit-china-1964062223.html

              ET une petite vidéo d'un vélo électrique à 100km/h:
              https://www.youtube.com/watch?v=EgXGgcSRGyA

              Mais on n'est d'accord, il faut être un peu cinglé pour aller à cette allure avec un vélo.

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 11/01/17 à 11:02.

                Ça, c'est un kit pour transformer un vélo en moto non homologuée, non immatriculée, conduite sans permis et en grand dépassement de vitesse maximale autorisée sur route. Bref, de quoi avoir de gros ennuis avec la police ou la gendarmerie et y perdre le droit de conduire quoi que ce soit.

                ET une petite vidéo d'un vélo électrique à 100km/h:
                https://www.youtube.com/watch?v=EgXGgcSRGyA

                Ce n'est pas un vélo. Même si ça ressemblait à un vélo, ce qui n'est pas franchement le cas, c'est une moto. Attention, le mot anglais “bike” est trompeur, ça peut aussi bien désigner une bicyclette qu'être un diminutif de “motorbike” et désigner alors une motocyclette. Pareil pour “biker”, qui peut désigner un cycliste ou un motard.

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par . Évalué à 2.

                ET une petite vidéo d'un vélo électrique à 100km/h:
                https://www.youtube.com/watch?v=EgXGgcSRGyA

                Boooooooooooring! https://www.youtube.com/watch?v=bKHz7wOjb9w

                Depending on the time of day, the French go either way.

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 11/01/17 à 13:34.

                Si tu pouvais arrêter de traiter les gens de cinglés merci. C'est pas totalement déconnant d'aller à 100km/h voire plus à vélo. Dans de longues descentes de col par exemple avec peu de virages lents et un peu d'aspiration ça se fait (rarement certe car il faut que toutes les conditions soient réunies).

                • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Et un vélo taillé pour ça et en parfait état. Ceci étant, 100 km/h ça commence à devenir vraiment dangereux. S'il y a un obstacle, le cycliste est mort, parce qu'il n'a aucune chance de pouvoir freiner à temps pour s'arrêter avant. D'ailleurs, s'il essaie de freiner rapidement à cette vitesse, il fera un soleil, et se retrouvera en vol plané à 100 km/h, avec la mort qui l'attendra aussi à l’atterrissage.

                  • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Et un vélo taillé pour ça et en parfait état.

                    Ça s’appelle une moto ! sur un vélo les freins, la taille des roues n’est pas suffisante pour être en sécurité à cette vitesse sauf à ne rouler que sur une piste de vitesse.

                    …retrouvera en vol plané à 100 km/h, avec la mort qui l'attendra aussi à l’atterrissage.

                    Ça dépend surtout de ton casque, blouson, gants, dorsale… J’ai déjà glissé à 100km/h à côté de ma moto, et je ne m’étais que fêlé le pouce.

                    • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Ça dépend surtout de ton casque, blouson, gants, dorsale… J’ai déjà glissé à 100km/h à côté de ma moto, et je ne m’étais que fêlé le pouce.

                      Tu as surtout eu de la chance de ne pas rencontré d'obstacle. 100 km/h, cela correspond à la vitesse d'impact d'une chute libre d'environ 37m de haut ( (100*1000/3600)2 / (2*9.81) en négligeant les forces de frottement). Est-ce que tu accepterais de sauter avec tout ton équipement ? Même à 8m de haut, ce qui correspond à une vitesse de 50km/h sans les frottements, ça te tente ?

                      Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Ce n'est pas un message disant que l'équipement en moto ne sert à rien, bien entendu qu'il faut s'équiper. C'est juste que ça va limiter un peu la casse, dans certaines circonstance et à des vitesses raisonnable.

                      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

                    • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Et un vélo taillé pour ça et en parfait état.
                      Ça s’appelle une moto ! sur un vélo les freins, la taille des roues n’est pas suffisante pour être en sécurité à cette vitesse sauf à ne rouler que sur une piste de vitesse.

                      Oui et non. Si les roues sont moins larges, c'est aussi parce que le poids total est moindre. D'ailleurs en terme de vitesse de passage en courbe on peut faire mieux en vélo qu'avec une moto sur une surface parfaite. De la même manière, une moto de grand prix de la catégorie moto3 a des vitesses de passages en courbe supérieures à la catégorie reine du fait d'un poid plus réduit et ce malgré un dimenssionnement de pneus réduit. la principale difficulté pour aller vite sur un vélo de route c'est que les roues avant et arrière sont en quelques sortes solidaires et la masse suspendue la plus élevée est le cycliste, les bras et les jambes faisant office de suspension. Du coup sur chaussée dégradée ça demande énormément de concentration pour rouler à vitesse élevée.

                  • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Non il n'y a aucune raison de faire un soleil, le grip des pneus n'étant pas infini, ne me demande pas comment je le sais. Il peut éventuellement bloquer les roues, d'autant plus si la surface est glissante.

                    Après en dépit de pneus moins larges un vélo bien équipé freine aussi bien voire mieux qu'une moto, grâce à un poids total bien plus avantageux et peut virer plus vite. C'est d'ailleurs essentiellement au freinage et en entrée de courbe que je double des motos en descente de col.

                • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Ouais enfin ceux qui atteignent les 100 km/h en vélo dans ces conditions le font en étant :

                  • Des professionnels (je ne connais pas d'amateurs qui font ça) ;
                  • Sur une route fermée (car en compétition), ils le font rarement en entraînement à une telle vitesse ;
                  • Ont le matériel qui va avec.

                  100 km/h pour un cycliste, même professionnel, c'est plutôt exceptionnel hein… En général cela oscille entre 60 et 80 km/h.

                  • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                    Posté par . Évalué à 2.

                    100 km/h pour un cycliste, même professionnel, c'est plutôt exceptionnel hein… En général cela oscille entre 60 et 80 km/h.

                    Dans de longues descentes de col par exemple avec peu de virages lents et un peu d'aspiration ça se fait (rarement certe car il faut que toutes les conditions soient réunies).

                    Au passage: https://linuxfr.org/nodes/106525/comments/1619406

                    Depending on the time of day, the French go either way.

              • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

                Posté par . Évalué à 2.

                Ca inspire vachement confiance:

                s'il vous plaît confirmer que si votre vélo fourche abandonnent avant d'acheter ce moteur. notre 5kw moteur à abandonner l'école, 150mm pour mouting le disque de frein et roue libre simple, également la 5kw moteur alex diamètre est 10x16mm, plesae note il.

    • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

      Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 08/01/17 à 08:30.

      Ne plus avoir de voiture personnelle.

      8 personnes trouve ton commentaire pertinent, mais je me demande si ils, tout comme toi, ont réfléchi que la voiture autonome ne change rien à ce dont tu parles : plein de gens ont déjà plus de voiture personnelle tout en ayant une voiture disponible (sans parler de taxi ou location de voiture ou transports en commun ou vélo qui semblent ne pas exister pour toi, perso je n'ai pas plus de voiture personnelle et m'en porte très bien déjà de nos jours comme pas mal de mes amis), ça s'appelle l'auto-partage (avec déjà les problèmes de propreté, bref les idées que je lis ici n'ont pas grand chose à voir avec la voiture autonome).

      Les différences entre auto-partage (qui existe déjà) et voiture autonome, dans l'idée où on n'aime pas les taxis et les transports en commun et les vélo et les locations de vélo (ou, beaucoup de conditions, pour se focaliser sur un besoin de "voiture presque personnelle" absolument, comme si tu es trop focalisé sur une idée pour pouvoir imaginer une autre solution au problème réel) sont :
      - moins de marche à pied pour aller à la voiture (la voiture vient à toi)
      - Ca optimise un peu plus l'auto-partage (qui doit avoir beaucoup de voitures disponibles pour que les gens soient à moins de 5 minutes à pied de la voiture)
      - tu peux prendre la voiture autonome même avec de l'alcool dans le sang
      - tu peux prendre la voiture autonome même sans permis (il existe certes déjà des voitures sans permis, mais ce n'est pas le business model choisi par fournisseur d'auto-partage, et marche pas pour les aveugles…)

      Bon, sinon dans les idées de ce que ça risque d'apporter, c'est comme pour beaucoup éliminer (et c'est positif! le travail n'est pas le centre de la vie, il faut éliminer le travail! Le problème sociétal est ailleurs, dans le refus de partager) le travail "chiant" :
      - le transport de personne (l'idée principale pour le moment, la plus "bankable") remplaçant les taxis/VTC/LOTI/nom que tu veux mettre à la même chose pour raison politiques mais qui reste le transport de personne.
      - le transport de marchandises de point à point (plus de "routier")
      - livraison de repas (ton smartphone te dis que ton repas est en bas, tu vas le chercher, j'ai déjà expérimenter cette forme de livraison "au pied de la rue" plutôt que "à la porte", reste que si c'était optimisé pour le trajet donc moins cher il y avait un humain dans la voiture)
      - livraison de colis (idem, juste que tu dois indiquer tes horaires à la maison et le camion optimise son trajet en conséquence, chose qui peut être fait déjà avec un humain avec la technologie d'aujourd'hui puis sans humain

      Dans le même but : que ce soit plus pratique et moins cher donc accessible à plus de monde (comme tout ce qu'a déjà permit l'automatisation).

      • [^] # Re: Ne plus avoir de voiture

        Posté par . Évalué à 4.

        J'adore ton commentaire. Tu l'attaques de but en blanc en annoncant que la voiture autonome ne va rien changer au probleme…. et tu nous sors une litanie d'arguments qui expliquent en quoi ca va changer par rapport a la situation actuelle.

        En general, dans une discussion, on essaie de sortir des arguments qui vont de pair avec les propos qu'on veut soutenir ;-)

        Sinon, quant au fond, je pense que l'argument qui va permettre a ce genre de services de décoller rapidement, c'est le nombre de personnes qui ne peuvent pas conduire (trop jeunes, trop vieux, handicap, permis trop cher, peur de la voiture). Finalement, beaucoup de gens sont exclus de la voiture et apprécieront rapidement cette solution. Les autres suivront une fois que le système sera fiable.

  • # Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

    Posté par . Évalué à 10.

    La voiture autonome, je la vois venir : une belle base de données pur bien tracer les déplacements physiques.

    • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ohh! pas besoin de la voiture autonome pour ça. Ton téléphone fait bien l’affaire. Les routes intelligentes, les caméra sur le réseau routier et ton dispositif GPS remplisse déjà.
      La voiture autonome espionnera sûrement mais pas ta position sur la surface du globe, par contre ton poids, ton souffle, tes fréquentations, etc.

      C’est un fait, j’ai vu l’outil de Tomtom qu’ils vendent aux États pour la supervision du réseau routier. Cela fait sérieusement flipper.

      • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

        Posté par . Évalué à 6.

        La grosse différence, c'est que je ne suis pas obligé d'avoir mon téléphone avec moi lorsque je me balade en voiture.
        Et ce n'est pas parce que ça existe déjà que l'on doit continuer a accepter une telle dérive : on est déjà beaucoup trop loin.

        • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

          Posté par . Évalué à 3.

          La grosse différence, c'est que je ne suis pas obligé d'avoir mon téléphone avec moi lorsque je me balade en voiture.

          Ben voyons, sans te connaître, je suis sur à 99% que tu ne sort quasiment jamais sans ton téléphone. Que ce soit à pied, en voiture ou quoi que ce soit.

          Surtout en voiture, si t'as un carton, tu vas probablement être emmerde sans téléphone.

          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 08/01/17 à 04:31.

            tu ne sort quasiment jamais sans ton téléphone.

            Pour ma part j’ai fait un pari avec un ami de ne plus avoir de téléphone portable,
            depuis septembre 2016 j’ai 20 euros de plus chaque mois sur mon compte,
            je me suis débarrassée de ma voiture il y a 3 ans que j’ai remplacée par une moto, donc encore gagnant pour la consommation ( voiture 10L/100 km, moto 3L/100 km ), assurance ( voiture 35 euros par mois, moto 19 euros par mois), l’usure des pneumatiques (voiture 4 pneus 440 euros, moto 2 pneus 130 euros), de l’entretiens (voiture 5L d’huile a 20 euros, courroie de distribution 180 euros, moto 1,5 L d’huile comme la voiture, mais en plusieurs fois, pas de courroie), les bouchons ne me dérangent plu et m’arrange plutôt pour me faire rouler moins vite (oui je tiens a la vie) et du coût je n’ai plus besoin d’aller voir mon médecin pour le surmenage que les bouchons pouvaient me poser (ma vie a changé, plus heureux quoi), quand je roule, c’est avec un vrai plaisir, alors qu’au par-avant c’était à reculons que je me déplaçai.

            Je fais toujours mes 30000 KM par ans.

            Alors je vous pause une question bête, pourquoi ne pas remplacer le parc de voiture par des scooters ou moto pour faire les quelques KM qui vous sépare de votre domicile a votre bureau ou votre rendez-vous surprise à l’autre bout de la ville ou département.

            Surtout en voiture, si t'as un carton, tu vas probablement être emmerde sans téléphone.

            Comment fesait on avant ?

            Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

            • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

              Posté par . Évalué à 10.

              Comment fesait on avant ?

              On était emmerdé.

              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Comment fesait on avant ?

              En ville il y avait des cabines téléphoniques à pas mal d'endroits, mais c'était pas garanti. Et aujourd'hui, si c'est pas un coin perdu, tu peux espérer qu'il y ait une âme généreuse qui te prête son téléphone. Après la voiture partagée, pourquoi pas le téléphone partagé :) Parce que ceux qui utilisent leur téléphone tous les jours plein de fois, eh bien c'est très bien qu'ils en aient un, mais être obligé d'en avoir un juste pour des évènements ponctuels même pas une fois par an, c'est un peu bête.

              • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                Posté par . Évalué à 2.

                être obligé d'en avoir un juste pour des évènements ponctuels même pas une fois par an, c'est un peu bête.

                C'est quand même un peu le principe de tous les éléments de sécurité. Sans même parler de sécurité pure, je suis presque sûr que tu as une roue de secours.

            • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Comment fesait on avant ?

              On avait une vieille carte routière dépassée ne correspondant plus à la réalité, on passait un temps fou à comprend où on était, en ville on s'emmerdait à lire le plan de metro de la ville et passait un temps fou à savoir quel métro prendre, et on passait du temps (on n'avais pas les horaires donc pas possible de trouver le plus court) etc.

              On peut se passer de tout (d'autres vivent bien sans tout faute de pouvoir choisir), mais après c'est peut-être une vie moins marrante.
              Autant je comprend le rapport coût/intérêt de la voiture qui pousse à l'abandonner, autant je prend quand même le smartphone car il fait pas mal de chose (noter que les réfugiés qui risquent leur vie ont un smartphone de nos jours, c'est leur lien pour tout plein de chose, c'est vital) et ne coute pas si cher que ça.

              • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                en ville on s'emmerdait à lire le plan de metro de la ville et passait un temps fou à savoir quel métro prendre

                Là, je veux bien le croire : les quelques fois que j'ai dû passer par Paris, j'ai mis un peu de temps à me repérer dans le métro. Après, je sais pas si c'était surtout la faute à pas avoir de smartphone, ou plutôt que j'étais un parfait inutile pour repérer les signaux, par manque total d'habitude. Mais sinon, dans des villes un peu moins grosses, je jette un peu un coup d'œil à openstreetmap chez moi avant, et puis en général tout va bien ; et les rares fois où je me perds un peu, tous les X ans, j'essaie de le prendre avec bonne humeur, quitte à me moquer sans vergogne de moi-même :)

                • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                  Posté par . Évalué à 1.

                  les rares fois où je me perds un peu, tous les X ans, j'essaie de le prendre avec bonne humeur, quitte à me moquer sans vergogne de moi-même :)

                  Très bonne philosophie, ça aide a progresser et comprendre le monde dans le quelle nous vivons, ça ouvre l’esprit. :)

                  Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

                • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Mais sinon, dans des villes un peu moins grosses, je jette un peu un coup d'œil à openstreetmap chez moi avant, et puis en général tout va bien

                  C'est aussi ma technique, j'ai pas de smartphone donc je regarde un peu la carte avant. Je prend pas tjr le chemin prévus, souvent pour tester, mais j'arrive tjr a destination (quitte a parfois demander le chemin aux gens mais c'est super rare)

                  Mais bon j'ai un excellent sens de l'orientation et une bonne mémoire géographique. Des copains ont déjà essayé de me "perdre" en me conduisant durant 30 minutes en voiture alors que j'avais les yeux bandés, je m'amusais a leur expliquer l'histoire des bâtiments devant lesquels on passait

              • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                Posté par . Évalué à -1.

                On avait une vieille carte routière dépassée ne correspondant plus à la réalité, on passait un temps fou à comprend où on était

                Et sans t'en rendre compte tu apprend quoi ?
                la géographie, le sens de l'orientation, faire quelle que visite dans des endroit au quelle tu ne serai jamais passer ci tu ne t’était pas perdu… l'aventure quoi. :)

                Arrff l'aventure te fait peur ? peur de l'inconnu ?

                Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

                • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 08/01/17 à 16:05.

                  C'est l'argument bateau (désolé) classique des gens ne voulant pas toucher à un GPS.
                  Alors que justement, c'est tout le contraire : avec un GPS+carte, je me permet d'aller prendre les petits chemins dans les villes et autres que je ne connais, avec souvent des belles découvertes, alors que je n'aurai jamais pris le risque d'y aller sans GPS de peur de me perdre complètement.

                  donc désolé je te retourne la critique : en pratique, l'aventure, sans smartphone, tu ne le risques pas trop, justement! (pour caricaturer, je précise car tu trouveras forcément un critique ça ce que je vais dire : et désolé, mais non je ne prendrai pas le risque de me perdre dans la nature et mourir de faim/soif juste parce que la forêt me fait tourner en rond, alors qu'avec GPS je prend le risque car je sais que je peux à tout moment sortir de la rapidos)

                  Ps : en pratique, les gens que je connais avec toujours une carte papier à l'ancienne sont très loin d'être des aventuriers, c'est même archi le contraire tout est calculé au mètre près pour ne pas risquer de se perdre car tu comprends après c'est pas évident… Après ce n'est pas représentatif, certes.

                  • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                    Posté par . Évalué à 3.

                    C'est l'argument bateau (désolé) classique des gens ne voulant pas toucher à un GPS.

                    J'ai un GPS qui tourne sous logiciel libre (avec des blob). :)

                    donc désolé je te retourne la critique : en pratique, l'aventure, sans smartphone, tu ne le risques pas trop

                    En 1985 je suis parti a l'aventure jusqu’en Hongrie sans smartphone sans carte routier juste avec une envie de sortir des sentier battus et un petit guide du routard, j'avais 14 ans (vous dites inconscient les jeunes pleins d’insouciance a cet age et vous avez raison)

                    non je ne prendrai pas le risque de me perdre dans la nature et mourir de faim/soif juste parce que la forêt me fait tourner en rond, alors qu'avec GPS je prend le risque car je sais que je peux à tout moment sortir de la rapidos)

                    Ton GPS tombe en-panne ( tu la fait tombé, ta pas eu de chance la…) que fait tu ?

                    1 tu te laisse mourir a 10 KM d'un resto
                    2 tu continu de tourner en rond (tous les chemins mènent à Rome)
                    3 tu utilise la bonne vieille méthode qui consiste a te repérer grasse a la mousse et les étoile (en ville il n'y a pas de mousse et en plein jour les étoile…)

                    les gens que je connais avec toujours une carte papier à l'ancienne sont très loin d'être des aventuriers

                    Il calcule pour rester dans leur zone de confort, tous comme on le fait avec un GPS un smartphone etc…

                    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

                  • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                    Posté par . Évalué à 5.

                    je n'aurai jamais pris le risque d'y aller sans GPS de peur de me perdre complètement.

                    cqfd, c'est bien l'aventure qui te fais peur. "Ce qui advient par cas fortuit"

                    Les gens que tu connais ont sûrement la même peur, mais ne généralise pas, l'aventure de voyager sans voiture, sans smartphone ni gps c'est juste autre chose. Mais c'est vrai que ça pourrait se perdre tant ça semble si incongru aujourd'hui.

                • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                  Posté par . Évalué à 4.

                  On fait plus sympa pour découvrir le sens de l'orientation qu'après un accident, a devoir appeler une dépanneuse, annuler le rendez vous auquel on allait, appeler son épouse/époux pour lui dire que la voiture est kaput, mais qu'on va bien, appeler l'assureur, voire potentiellement, les flics, ou pire encore, appeler les pompiers parce que quelqu'un est blessé, et merde faut trouver une cabine, mais,l'autre il pisse le sang la, on peut le laisser tout seul.

                  l'aventure, c'est cool, mais quand j'ai passé 6 mois en Asie du Sud est à la rache, j'étais quand même content d'avoir un téléphone au cas où.

                  Alors, oui, on peut faire sans, c'est juste complètement con.

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                    Posté par . Évalué à 3.

                    l'aventure, c'est cool, mais quand j'ai passé 6 mois en Asie du Sud est à la rache, j'étais quand même content d'avoir un téléphone au cas où.

                    Avant l’avènement du portable, il y avait la CiBi pour les connaisseurs canal 9 pour les urgence, il y avait la solidarité qui existait, il y avait toujours quelque personne près à te dépanner sur la route ou un accident, depuis le portable très peu voir personne ne s’arrête pour aider à part les curieux qui ralentisse.

                    Alors, oui, on peut faire sans, c'est juste complètement con.

                    Con ? non, interagir avec les personnes que tu ne connaît pas c'est bien aussi. :)

                    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

                    • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Rencontrer quelqu'un que tu ne connais pas ? tu n'y penses pas sérieusement !!
                      Le pire c'est dans le train. Je me rappelle y a pas si longtemps tu rentrais dans le wagon, première chose, tu cherchais à qui faire la causette ou au minimum quelques échanges de regards si t'étais trop timide. Aujourd'hui pas de risque, tu peux rentrer avec un nez de clown sur le visage personne ne lève les yeux.

                      Bon, on va se faire traiter de vieux cons…
                      La voiture autonome en réduisant la voiture individuelle et en tombant en panne aura sûrement quelques bonnes surprises à nous apporter.

                      • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Aujourd'hui pas de risque, tu peux rentrer avec un nez de clown sur le visage personne ne lève les yeux.

                        Ils ont des smartphone, c'est plus important et moins drôle que de voir et taper la causette avec un clown. ;)

                        Bon, on va se faire traiter de vieux cons…

                        Non, puisqu'on utilise les nouvelle technologie aussi bien qu'eux en plus de savoir faire sans.

                        La voiture autonome en réduisant la voiture individuelle et en tombant en panne aura sûrement quelques bonnes surprises à nous apporter.

                        Je rêve que ma prochaine voiture sera entièrement autonome et électrique, je dormirai dedans de peur de la voir partir sans moi en vacance.

                        Ok elle existe déjà, les pannes seront les batterie en cour-circuit ou l'ordinateur de bord HS, pas moyen de réparer sur place.

                        Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

                      • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                        Posté par . Évalué à 10.

                        Ben voyons.
                        Svinkels chantait l'indifférence générale dans le métro dans leur chanson métro. C'était y'a 20 ans (97).
                        IAM dénonçait la même chose dans "vos dieux ont les mains sales", c'était en 93, presque 25 ans (Ben merde je me fait vieux moi aussi).
                        J'ai la flemme de chercher, mais je suis à peu près sûr que des articles on été écrit la dessus dans les années 80, et 70, et probablement même avant. on peut même remonter jusqu'à la Grèce antique, ou Socrates écrivait que "y'a plus de respect, tout tout le camp, saloperie de jeunesse".

                        C'est le problème de la mémoire et de la nostalgie: on oublie les mauvaises choses et embellit le reste.

                        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Rencontrer quelqu'un que tu ne connais pas ? tu n'y penses pas sérieusement !!
                        Le pire c'est dans le train. Je me rappelle y a pas si longtemps tu rentrais dans le wagon, première chose, tu cherchais à qui faire la causette ou au minimum quelques échanges de regards si t'étais trop timide. Aujourd'hui pas de risque, tu peux rentrer avec un nez de clown sur le visage personne ne lève les yeux.

                        C'est juste ton attitude.
                        Hier soir j'étais à un spectacle dont le début se faisait attendre. J'ai fais causette avec le couple à ma gauche. Et pourtant je n'étais pas seul puisque ma femme était à ma droite.

                        J'adresse souvent la parole aux gens dans divers endroits. Les seuls(*) à qui ça pose problème de temps en temps sont des femmes qui se la joue supérieures, mais c'est peut-être simplement avec moi que ça ne colle pas.

                        (*) seuls ou seules ? Ça désigne toutes les possibilités, mais dans ce cas précis la possibilité en question est féminine

                      • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                        J'ai toujours eu un truc à lire dans le train et souvent de la musique, avant les smartphones, c'était un livre et un Walkman mais ça ne change pas grand chose.

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                        Posté par . Évalué à 3.

                      • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                        Posté par . Évalué à 2.

                        La voiture autonome en réduisant la voiture individuelle et en tombant en panne aura sûrement quelques bonnes surprises à nous apporter.

                        Tu veux dire qu'on pourra toujours faire la coup de la panne même avec une voiture autonome ?

                    • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Con ? non, interagir avec les personnes que tu ne connaît pas c'est bien aussi. :)

                      Tu te rends compte que cet argument est exactement le même que celui qui était utilisé dans les années 90 ou début 2000 à propos des gens qui causaient sur IRC ou autres systèmes de discussion, et à qui on disait « c'est bien, tu parles à quelqu'un qui vit en Australie, mais tu ne connais même pas ton voisin de palier ! » ? :-)

                      Ben non, mon voisin de pallier, tout ce que je sais, c'est que c'est une voisine, qui recevait un monsieur qui fumait dans son entrée, et qui empestait tout le pallier d'odeur de tabac froid (je suis ancien fumeur et j'ai aucun problème à ce que les gens fument, mais un minimum de vivre ensemble et fumer plus près d'une fenêtre c'est pas la panacée)1.

                      C'est aussi l'argument sorti de nos jours à propos des gens qui communiquent pas entre eux. Ben je sais pas toi, mais moi le matin, je suis rarement bien réveillé et de bonne humeur (je me réveille doucement dans le train—enfin, quand j'étais encore en région parisienne), et j'ai pas spécialement envie de discuter avec mon/mes voisins. Et avant les portables, on avait les baladeurs qui nous permettaient justement de nous isoler un peu du monde et de continuer de voyager pendant nos 1h30 de transports journaliers moyens sans stresser trop (parce que les transports en commun en heure de pointe, c'est pas du tout relaxant, ou même neutre).


                      1. A contrario, je connaissais des voisins d'autres paliers et on s'entendait bien. Comme quoi… 

              • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                On avait une vieille carte routière dépassée ne correspondant plus à la réalité

                Pas mal de le monde avait effectivement des cartes routières, généralement « carte Michelin ». C'était le GPS de l'époque.
                Elles étaient largement à jour, tout comme une carte d'il y a 10 ans suffit dans 98% des cas. En 10 ans autour d'une ville il n'y a pas toujours de changements radicaux qui rendent obsolète les cartes. Une rond-point ne change rien, une contournante ou un pont oui, mais on n'est contruit pas tous les 10 ans.

                Là où les GPS changent vraiment la donne, c'est en dehors des routes.
                En alpinisme ou en rando sauvage, là clairement c'est un vrai confort. Mais il faut tout de même savoir lire une carte (papier ou pas) tout de même afin de rester en bon état :-)

                on passait un temps fou à comprend où on était

                Ne pas savoir lire une carte est effectivement un soucis. J'ai découvert lors de mon service militaire que la majorité des jeunes hommes (début 90) ne savaient pas lire une carte. Au début je pensais qu'ils se fichaient de moi.
                Par contre n'importe qui sachant à peu près lire une carte trouve sa position facilement. Moins vite qu'avec un GPS qui s'allume rapidement, mais plus vite qu'avec celui de mon smartphone.

                passait un temps fou à savoir quel métro prendre,

                Mauvaise fois :-)
                Il y avait les mêmes plans de métro qu'aujourd'hui. Tu es proche de telle station, tu vois le tracé de la ligne, tu sais donc si c'est avantageux d'y aller ou de faire 500 mètres à pieds (7 minutes) pour une autre station. Et une fois à l'intérieur c'est encore plus facile.

                En fait c'est un peu comme les gens qui utilisent un ordinateur sans comprendre le principe d'une arborescence de fichiers, ou qui naviguent sur le web sans piger les URL : il y a beaucoup de gens qui ne savent pas utiliser une carte, qu'elle soit papier ou pas. Ça me semble pourtant un truc de base et important.
                Cela nécessite-t-il de l'entraînement ? Ou des aptitudes mentales qui ne sont pas facilement accessibles à tout le monde ?

                • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

                  Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 08/01/17 à 19:45.

                  Elles étaient largement à jour, tout comme une carte d'il y a 10 ans suffit dans 98% des cas.

                  Dommage pour quand tu es dans les 2%… J'ai vraiment pas eu de bol, on va dire (même avec des GPS de voiture, donc GPS la, juste la carte a quelques années).

                  En alpinisme ou en rando sauvage,

                  Par exemple aussi, c'est ce que j'avais en tête en parlant de tourner en rond.

                  J'ai découvert lors de mon service militaire que la majorité des jeunes hommes (début 90) ne savaient pas lire une carte.

                  C'est pas vraiment ça à quoi je pensais, mais surtout sur la route, il est parfois difficile de connaitre sur quelle route on est (surtout dans un pays étranger, j'ai bénit le dieu GPS/Maps au Japons, car je n'arrive pas du tout à mémoriser les signes locaux, mais pas que)

                  Mauvaise fois :-)

                  foi ;-).

                  Il y avait les mêmes plans de métro qu'aujourd'hui. Tu es proche de telle station, tu vois le tracé de la ligne, tu sais donc si c'est avantageux d'y aller ou de faire 500 mètres à pieds (7 minutes) pour une autre station.

                  pas de chance, le prochain metro est dans 20 minutes (heures creuses, et encore je ne parles pas des trains régionaux toutes les heures)
                  Ho, des travaux!
                  Parfois, il vaut mieux 3 changements avec les bonnes correspondances que 1 changement foireux. Tu arrives à le voir sur une carte (et avec les retards), en effet pas moi. Reste à savoir si tu y arrives vraiment.
                  Note : je ne parle pas de la RATP qui ne file pas ses données, d'autres filent leur retard en temps réel depuis des lustres, et dispos sur les apps.

                  tu penses pouvoir battre la machine? Continue, moi je me fie à la machine et arrive plus tôt que toi.

                  Cela nécessite-t-il de l'entraînement ? Ou des aptitudes mentales qui ne sont pas facilement accessibles à tout le monde ?

                  Tu es omniscient (pour les travaux, les retards et incidents voyageurs) et connait les horaires par coeur, en effet je ne suit pas aussi doué ;-).


                  Désolé, le sujet n'est pas la capacité de, c'est juste que l'humain ne connait pas tout et n'est pas capable de savoir autant que les machines, c'est tout… Le temps où la machine était battue aux échecs est révolue.

                  et surtout… Ne pas oublier qu'on a autre chose à faire de notre vie que de devoir apprendre tout tout le temps. Ca fait plaisir à certains, et pas à d'autres (comme les gens n'ont pas envie d'apprendre la ligne de commande, comment fonctionne le moteur…), votre passion n'est pas forcément celle des autres. Perso, j'estime préférer troller ici ;-) que de passer mon temps sur une carte ou dans les transports.

            • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Comment fesait on avant ?

              Dans les années 70 et début 80 (ensuite je n'en ai plus le souvenir car bien moins présent sur les routes) on faisait simplement signe sur le bord de la route, que ce soit en ville ou sur une route paumée.
              La grande mode était la panne de carburant. On voyait de temps en temps une personne avec un jerican de l'autre côté de la station service faire du stop pour retourner à son véhicule. Au pif je dirais que le temps d'attente était de 30 secondes sur la nationale proche de chez moi. Au final c'était plus rapide qu'un dépannage d'aujourd'hui (en cas de panne de carburant uniquement. C'était bien plus fréquent à l'époque).

              Ça fonctionne encore très bien aujourd'hui si on est proche du véhicule. Par contre le stop c'est une autre histoire, il vaut mieux être bien habillé.

          • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

            Posté par . Évalué à 2.

            Surtout en voiture, si t'as un carton, tu vas probablement être emmerde sans téléphone.

            Le mieux c'est de n'avoir ni l'un ni l'autre !

          • [^] # Re: Qu'elle n'envoie pas mes données de déplacement partout

            Posté par . Évalué à 2.

            je suis sur à 99% que tu ne sort quasiment jamais sans ton téléphone.

            Perdu !!! Je suis du genre à oublier mon téléphone partout ou à ne pas le prendre parce que ça me saoule. Si tu savais le nombre de remarqes auxquelles j'ai droit parce qu'on a essayé de me joindre alors que je n'avais pas de téléphone …

            Surtout en voiture, si t'as un carton, tu vas probablement être emmerde sans téléphone.

            Pourquoi ? Le téléphone va me réparer la voiture ? Bah non, je me débrouillerai sans, c'est tout. Puis surtout il y a grosse différence entre e pas avoir de téléphone et éteindre son téléphone.

  • # gpascum

    Posté par . Évalué à 7.

    Qu'elle ne se gare pas comme une m….. autrement dit qu'elle laisse de la place aux piétons et cyclistes !

    • [^] # Re: gpascum

      Posté par . Évalué à 4.

      Ben pour le coup, elle n'a pas besoin de se garer où elle dépose ses passagers, elle peux aller se garer ailleurs et dégager ainsi les centres villes encombrés.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

  • # Qu'elle se transforme en robot

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pas pour conquérir le monde ou lutter contre les Forces du Mal, mais pour que non seulement elle se conduise à ma place jusqu'à mon travail, se transforme en robot, aille jusqu'à mon bureau et fasse mon boulot.

    Le soir elle rentrerait et me ferait un rapport avec les ragots récoltés à la machine à café et des gifs animés des meilleurs moments de la journée.

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Qu'elle se transforme en robot

      Posté par . Évalué à 1.

      Je ne suis pas sure que tu la laisserai partir seul

      Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

      • [^] # Re: Qu'elle se transforme en robot

        Posté par . Évalué à 2.

        Je profite de ce mini-fil pour poser la question qui me taraude : est-ce que tu as un soucis particulier avec l'orthographe et si oui lequel ?
        Tes commentaires comportent beaucoup de fautes, mais ta signature dit que tu es au courant donc je suppose que ce n'est pas juste de l'inattention ou du jemenfoutisme. Ça m'intrigue …
        Si ma question est indiscrète, désolé et bon courage.

        • [^] # Re: Qu'elle se transforme en robot

          Posté par . Évalué à 2.

          Ta question n’est pas indiscrète,
          je n’ai jamais réussi à saisir la logique et a utilisé les règles de l’orthographe et ce depuis tous petits contrairement au mathématique.

          j’utilise un correcteur (Grammalecte) avec LibreOffice que je copie/colle par la suite ou il se doit.

          Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

    Posté par . Évalué à 8.

    C'est la réflexion que je me faisais en voyant les progrès effectués dans le domaine. Pourquoi les machines semblent tellement meilleures pour conduire des autos que les humains ? En fait, chaque aspect de la conduite d'un véhicule est réglementé et codifié. En aucune mesure, essentiellement pour des raisons de sécurité et d'efficacité, il ne doit y avoir d'espace d'improvisation, que ce soit en terme de placement du véhicule, de priorités, de vitesse, de distance de sécurité et j'en passe.

    De fait, une fois l'espace concerné totalement réglementé, il suffit d’implémenter les règles dans les machines et elles sauront toujours quoi faire. L'automatisation de l'utilisation de la voirie n'a donc pas commencé avec les Google cars, mais bien avant, dés la création du code la route. (En France, la première règle date du début 19eme siècle et concernait la conduite à droite). La création progressive d'une voirie compatible avec l'application stricte d'un code de la route a suivi, en même temps qu'une standardisation des véhicules l'empruntant. Il n'est plus vraiment possible aujourd'hui de rouler sur la voie publique avec un véhicule original de sa propre fabrication, ni même avec un véhicule du commerce modifié sans passer une homologation particulièrement contraignante. Il a donc fallu plusieurs siècles pour arriver à un réseau routier entièrement automatisable, et la réglementation a joué un rôle absolument essentiel dans ce processus. Et je passe aussi sur le fait que la construction même des véhicules est en grande partie automatisée elle aussi.

    Pour l'être humain, normalement constitué, conduire est devenu progressivement une activité pénible. Les autos ne demandent pratiquement plus aucune compétence particulière pour être conduite sur la voie publique, mis à part, justement, cette connaissance précise du code de la route. Hors, ce code ne laisse aucune place à la créativité ou au libre-arbitre du conducteur. Obéir bêtement à des règles ne procure absolument aucune satisfaction. D’où le fait qu'il soit en permanence enfreint et que l'autorité publique déploie tout un arsenal répressif dans le but de contraindre les usagers à le respecter. Les humains ne sont pas des machines, si le seul espace de créativité qui leur reste c'est de trouver des failles dans le système pour en tirer avantage, quitte à jouer avec leur sécurité ou celle des autres, ils seront tentés de le faire. De même la fabrication ou la réparation des véhicules modernes ne représente plus une activité à la portée de l'individu. Tout cela est pris en charge par des systèmes industriels en grande partie automatisés eux aussi.

    La question c'est donc de savoir où ce processus va s'arrêter, et si dans l'avenir, le réseau routier pourra encore être utilisé par des humains sans automatisme. Car en excluant les humains de la conduite des véhicules, le code de la route et la voirie pourront être spécifiquement conçus pour être utilisés uniquement par des machines et ainsi gagner toujours plus en efficacité et en sécurité, comme la vidéo de ce projet d'intersections automatisées le montre.

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      le code de la route et la voirie pourront être spécifiquement conçus pour être utilisés uniquement par des machines et ainsi gagner toujours plus en efficacité et en sécurité, comme la vidéo de ce projet d'intersections automatisées le montre.

      Quand je vois sans même aller très loin le nombre d’intersections où les marquages au sol sont devenus à peine visible, ou des panneaux tellement tordus qu’ils sont pratiquement à l’horizontale et ce depuis des lustres… j’ai de gros doutes sur la faisabilité d’installer et surtout d’entretenir ce genre d’équipements « intelligents » sur la totalité du réseau routier. Si la bonne conduite des véhicules autonomes dépend de la présence de ces équipements et de leur bon fonctionnement en toutes circonstances, on va à la catastrophe.

      (Et je ne parlerai même pas des problèmes de sécurité informatique, étant entendu que la sécurité dans le monde de « l’Internet des objets » est à peu près au niveau de celle de Windows 3.11 — soit vingt ans de retard au moins.)

      • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je pense que justement il n'y aura pas besoin de beaucoup d'équipements routiers pour eux. Une bonne partie pourra être disponible via Internet (mettre à jour les données régulièrement donc), basé sur le moyen de géolocalisation et surtout la communication entre voitures d'une certaine zone directement.

        Le mélange de tout ceci pourrait permettre une bonne fiabilité dans le processus assez facilement, les cas plus complexes peut être auront besoin d'équipements en plus, mais j'ai de gros doutes.

        • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je pense que justement il n'y aura pas besoin de beaucoup d'équipements routiers pour eux.

          Tu as vu la vidéo du « projet d’intersections automatisées » ? Le projet suppose une communication entre le véhicule et un « serveur d’intersection » à chaque intersection, pour que le véhicule sache s’il peut s’engager ou non dans l’intersection en question.

          Ça suppose donc une connection disponible en tout point du réseau routier.

          la communication entre voitures d'une certaine zone directement.

          Là je vois bien venir le projet foireux où tout le monde partira sur le principe que chaque véhicule n’a que de bonnes intentions et jouera le jeu correctement. Personne (à part des gus dans un garage que personne n’écoutera comme d’habitude) n’imaginera qu’une personne mal intentionnée puisse exploiter le système à son profit. Ai-je déjà mentionné que la sécurité dans l’Internet des objets avait vingt ans de retard ?

          Le mélange de tout ceci pourrait permettre une bonne fiabilité dans le processus assez facilement

          Oui, euh, alors avant que je ne confie ma vie à un véhicule entièrement autonome, il va me falloir un peu plus qu’une vague promesse de « bonne fiabilité ». Je veux au minimum le niveau de fiabilité qu’on attend d’un avion commercial, pas celui qu’on attend d’un gadget USB qui plante un 29 février parce que le développeur avait oublié l’existence des années bissextiles.

          • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tu as vu la vidéo du « projet d’intersections automatisées » ? Le projet suppose une communication entre le véhicule et un « serveur d’intersection » à chaque intersection, pour que le véhicule sache s’il peut s’engager ou non dans l’intersection en question.

            Oui, mais pour moi sauf cas spécifiques je n'en vois pas forcément le besoin.

            Sinon tu es très critique vis à vis de la sécurité de ces appareils. Je le conçois, c'est important et jusque là les constructeurs négligent la partie informatique / électronique de leur machine.

            Les normes automobiles ne sont pas très strictes en la matière, comme l'aéronautique à une époque, cela changera forcément. Je ne peux imaginer une commercialisation de tels engins sans une certification et méthodologie plus avancée (proche de l'aéronautique). Vue la précaution prise par les État sur le sujet pour le moment, je pense qu'ils se mettront d'accord sur la question quand ce sera plus au point.

          • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

            Posté par . Évalué à 7.

            promesse de « bonne fiabilité »

            Le problème se pose déjà avec n'importe quelle voiture, n'importe quel conducteur, l'infrastructure etc… Quand tu marche sur le trottoir quelque part tu confie ta vie à la promesse de bonne fiabilité des autres.

            Ce qu'il y a de positif avec la voiture autonome c'est qu'il semble que la sécurité et le respect du code de la route soit justement prise au sérieux beaucoup plus que pour les voitures non autonomes. L'espoir que j'ai c'est que cette prise de conscience déborde sur les véhicules et conducteurs actuels !

            Rien que de ne pas se garer sur un trottoir, sur un passage piéton ou une piste cyclable permettrait déjà de gagner pas mal de vies !

      • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

        Posté par . Évalué à 4.

        Je suis d'accord avec ta remarque, c'est faisable techniquement parlant, mais cela ne va pas être simple. Déjà, il y a 5 niveau d'automatisation de véhicules. De 0 : totalement manuel à 4 : totalement autonome en toute circonstance (sans conducteur à bord). La Google car est au niveau 3, c'est à dire qu'il faut un conducteur prêt à reprendre les commandes si le véhicule (ou le conducteur lui-même le décide). Voir Véhicule_autonome : Classification. De ce que j'ai compris, il n'y a pas encore de niveau 4 autorisé à rouler sur nos routes. Tant pis pour ceux qui y voyait un moyen de rentrer bourré de soirée, il faudra encore un conducteur en état de conduire, du moins dans un premier temps.

        Mais si je pointe cette faisabilité hypothétique, c'est surtout pour marquer un horizon et le but idéal à atteindre. Ce qui m'intéresse, c'est plus la dynamique de cette évolution que sa finalité. C'est pour ça que je remonte à la création du code de la route pour mettre le point de départ. Ce que je trouve intéressant, c'est que pour parvenir à une automatisation plus ou moins complète, on a commencé par retirer du système toute possibilité d'initiative de la part des conducteurs.

        Hors ce qui fait la nature particulière de l'homme par rapport à la machine, c'est justement cette capacité d'initiative. Une fois le système déshumanisé au sens littéral du terme, il est possible de l'automatiser. Il est intéressant de faire alors le parallèle, par exemple, avec l'agriculture ou l'industrie, qui au final suit des processus d'évolution assez similaire. Règlementation et/ou normalisation, mécanisation, automatisation, avec une courbe de croissance sans cesse à la hausse grâce à cela.

        Hors je pense que cela va finir par poser problème, si tant est que cela n'en pose pas déjà. Si l'automatisation permet de gagner en sécurité et en efficacité avec un gain économique très important dans tout ces systèmes, elle s'accompagne d'une forme de déshumanisation et rentre en conflit avec les fondements même de notre société où l'individu se réalise par le travail, en se rendant utile a la communauté.

        Et en une mise en abime de cet avenir hypothétique, on peut imaginer un passager de voiture autonome qui utiliserait un casque de réalité virtuelle durant son trajet pour jouer à un jeu vidéo où il incarnerait un cowboy, à cheval, dans l'ouest américain au 19eme siècle, avant l'invention de l'automobile et du code de la route, et essayant de retrouver dans la simulation un peu de cette liberté perdue.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          La Google car est au niveau 3, c'est à dire qu'il faut un conducteur prêt à reprendre les commandes si le véhicule (ou le conducteur lui-même) le décide.

          Ça aussi c’est un principe qui me fait peur. La voiture qui s’occupe de tout, mais qui rend la main au conducteur dans les cas non-prévus.

          Je comprends bien l’idée derrière (le conducteur humain a une ingéniosité, un instinct, ou appelez-ça comme vous voulez, que le logiciel de la voiture n’a pas, et il pourra trouver une solution là où la voiture en est incapable), c’est juste que je n’y crois pas trop.

          On a un conducteur qui n’est déjà plus habitué à conduire dans les situations faciles (puisque dans ces situations c’est la voiture qui fait tout), et c’est au moment où une situation difficile (trop pour que la voiture puisse la gérer) se présente que la voiture lui dit « tiens, débrouille-toi, moi j’abandonne ! ». Et on espère que le conducteur va pouvoir s’en sortir ?!

          C’est comme l’auto-parking par exemple. Très bien tant que ça marche, mais le jour où (pour une raison ou un autre) la voiture n’arrive pas à se ranger toute seule, comment un conducteur qui n’a plus fait de rangement en créneau lui-même depuis des mois voire des années va-t-il pouvoir faire mieux ?

          • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est pourtant comme cela que fonctionne les auto-pilotes dans l'aéronautique, le pilote n'intervient que quand l'auto-pilote n'y parvient pas (ou que le pilote décide de reprendre la main pour X raisons).

            Ok, je trolle un peu car les pilotes d'avion sont formés à cela. Mais cela peut induire une perte de vigilance malgré tout (ce qui n'empêche pas d'avoir une fiabilité assez forte).

            Je suis quand même d'accord avec toi pour le coup (sauf pour le stationnement automatique où il n'y a pas vraiment de notion de danger en jeu). D'ailleurs l'accident de Tesla a été à cause de cela, le conducteur n'a pas repris le contrôle alors que la situation l'exigeait.

            • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              C'est pourtant comme cela que fonctionne les auto-pilotes dans l'aéronautique, le pilote n'intervient que quand l'auto-pilote n'y parvient pas (ou que le pilote décide de reprendre la main pour X raisons).

              Et ce n’est pas fait pour me rassurer.

              Plusieurs catastrophes aériennes auraient été parfaitement évitables si les pilotes ne s’étaient pas trop reposés sur l’automation, et si les compagnies aériennes n’en avaient pas profité pour lâcher du lest sur l’entraînement des pilotes. Le vol Air France 447 Rio–Paris en est un bon exemple.

              • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Et combien ont été évité grâce à ces systèmes ? On n'en sait rien mais vue les catastrophes du passé ça a dû en éviter un certain nombres.

                Bref, ce n'est pas parfait, clairement, et le rapport du BEA sur la question a été très critique concernant la formation des pilotes qui ont mal agi dans cette situation. Normalement cela a dû être suivi d'effet sur la formation à ces situations.

                • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Et combien ont été évité grâce à ces systèmes ? On n'en sait rien mais vue les catastrophes du passé ça a dû en éviter un certain nombres.

                  Le fait que des accidents aient été évités grâce à l’automation ne peut en aucun cas justifier un laxisme qui cause d’autres accidents.

                  Je ne critique pas l’automation, je critique la confiance voire l’optimisme béat que l’on place en elle.

                  • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Là dessus je suis d'accord.

                  • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Je ne critique pas l’automation, je critique la confiance voire l’optimisme béat que l’on place en elle.

                    Ça c'est bien vrai : autant l'automation en soi est normalement presque toujours une bonne chose, autant quand c'est fait juste par rentabilité et sans vérification sérieuse humaine derrière, c'est dommage. Un cas pas critique, mais qui illustre peut-être même mieux (parce que comme c'est pas critique, l'optimisme a été presque aveugle), c'est celui des stations météo : énormément de séries climatologiques sont à peu près à jeter à la poubelle juste parce que le travail humain a été remplacé par des stations automatiques dont la pertinence des données au cours du temps n'a pas été vérifiée.

                    • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Il y a des cas d'erreurs humaines dans des stations météo, aussi.

                      Ce que tu dit me semble justifié, mais complètement indépendant de l'automatisation.

                      Exemple:
                      http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3465_temperature_plus_haute_Terre.php
                      http://journals.ametsoc.org/doi/abs/10.1175/BAMS-D-12-00093.1

                      • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Il y a des cas d'erreurs humaines dans des stations météo, aussi.

                        Et plus qu'un peu : par exemple, mon père, qui travaille comme observateur, a humblement des raisons pour invalider plus d'une longue série climatologique espagnole du XXème siècle, et il en sait quelque chose, parce qu'il a participé à les faire :) Il te dira pourtant qu'elles restent quand même plus utiles que la plupart des séries de station automatique. Et la raison est en substance relativement simple : les séries manuelles ont leur défauts totalement indiscutables, mais elles restent en général relativement comparables entre elles et surtout avec elles-mêmes (ce qui est l'intérêt principal d'une longue série climatologique). Le passage de manuel à automatique est souvent trop dissonant pour permettre à la série de survivre. Peut-être que dans 30 ans les stations automatiques commencent à avoir une vraie utilité climatologique, mais, entre-temps, les séries manuelles, sont souvent passées d'imparfaites à inutilisables, ce qui est dommage.

                        Concernant tes exemples, c'est un autre monde : une invalidation de record ici ou là n'a pas d'intérêt climatologique. Il s'agit plus du type de fait médiatique, auquel se mêle parfois même un peu de politique, pour qu'on reste ébahis devant le dernier record dont la médaille revient finalement aux États Unis :)

                        Quelques perles un peu journalistiques du premier article :

                        le fait que l'observation a été effectuée à un endroit recouvert d'un genre d'asphalte et donc très différent du sol de cette région désertique ;

                        Comme si l'asphalte n'affectait pas aussi les relevés : le type de terrain a toujours bien sûr une importance. C'est pour ça d'ailleurs que d'un point de vue climatologique, l'intérêt c'est surtout de comparer une série avec elle-même, pas de comparer des températures entre deux points du globe totalement différents. D'ailleurs, même en un même point, une série peut être détruite par des choses aussi simples qu'une ville qui grandit jusqu'à engloutir la station.

                        le manque de fiabilité de l'instrument utilisé ;

                        En 1913, je doute aussi que le record aux USA ait été mesuré avec un thermomètre dernière génération avec un comité de scientifiques en train de vérifier derrière :)

                        le manque d'expérience probable de l'observateur ;

                        Et oui, mais ça c'est un peu partout le cas, aux États Unis non plus ils n'avaient pas de master à l'époque, les gens qui faisaient des relevés :)

                        • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          J'avais lu un blog plus détaillé (les infos sont peut être dans le rapport complet du deuxième lien). Mais en gros, en dehors du record, on voit surtout un décalage de 7° qui apparaît "d'un coup", dont on ne se rend compte qu'en comparant à d'autres stations proches et en faisant quelques statistiques.

                          Il a fallu remonter aux relevés papier originaux pour voir que l'écriture change juste à ce moment là. Et la conclusion: la station n'était plus opérée par la même personne, et visiblement, le nouveau responsable ne savait pas utiliser un thermomètre à maxima correctement: il a lu la température en haut du marqueur, et pas en bas.

                          Ce genre d'erreur peut donc apparaître et disparaître avec le temps, en fonction du matériel, des gens (ou des machines) qui font les relevés, etc. La cohérence d'une série avec elle-même n'est donc pas complètement assurée et personne ne pense à prendre note de ces changements. Du coup les données sont difficiles à interpréter.

                          Personnellement, j'aurais plus confiance dans une machine (conçue correctement: plusieurs mesures indépendantes, un système qui les compares pour éliminer celles qui sont trop à côté de la plaque par rapport aux autres, et un système d'alerte pour quand la machine n'arrive plus à décider: problème matériel probable), que dans un humain. Mais j'aurais moins confiance dans une machine mal pensée et sans surveillance.

                          Donc, je ne vois pas de problème avec l'automatisation. Mais j'en vois avec le manque de contrôle. Ensuite, le contrôle peut lui-même être automatisé, et ça récurse!

                          • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Je crois que tu n'as pas totalement bien cerné le problème avec une longue série climatologique. Comme je l'ai dit, il s'agit surtout d'avoir une série cohérente avec elle-même. Or pour cela, un bon début, c'est d'utiliser dans le temps la même méthodologie sur cette série dans les mêmes conditions. Ça veut dire qu'un changement de manuel vers automatique sur une série, comme tout autre changement significatif, va très probablement perturber la série, au sens, la série sera dorénavant comparable avec elle-même uniquement à partir de ce changement, autrement dit, la série est cassée. Bien sûr, d'autres changements, comment changement de personne qui fait les relevés, nouveau thermomètre mal calibré, etc. peuvent casser la série. Mais ces autres perturbations peuvent parfois être corrigés rapidement (la personne apprend à faire son bouleau, nouveau thermomètre commandé qui marche, etc.) et, surtout, ne sont normalement pas généralisées. En comparant avec des stations proches, tu vas des fois pouvoir comparer et détecter les anomalies. Avec le passage de manuel à automatique, c'est beaucoup de séries qui cassent d'un coup.

                            Il n'y a pas de mal à commencer une nouvelle série avec une station automatique ; encore faut-il que ce soit fait sérieusement, ce qui n'est malheureusement trop souvent pas le cas. Mais ce qui est dommage, c'est d'essayer de continuer une série initialement manuelle à l'aide d'une station automatique, sans vérifier préalablement que les données des deux sont comparables (en pratique c'est souvent pas le cas), ce qui n'est pas fait, probablement parce que la climatologie n'intéresse pas grand monde.

                            Donc en un certain sens, ce n'est en effet pas un problème intrinsèque à l'automatisation, mais au manque de sérieux avec laquelle elle a été utilisée.

              • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Plusieurs catastrophes aériennes auraient été parfaitement évitables si les pilotes ne s’étaient pas trop reposés sur l’automation,

                ??? Automatisation, sans doute ?

              • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                Posté par . Évalué à 4.

                Et ce n’est pas fait pour me rassurer.

                Mouais, si y'a un milieu où les hommes sont très peu fiables, c'est bien l'aéronautique commerciale.
                Entre l'échelle et la complexité des machines, et le fait que les sens humains sont tellement peu adaptés à ce milieu qu'ils en deviennent presque inutile, une machine fait un bien meilleur boulot.

                Le vol vfr (visual flight rules), ca marche sur un petit coucou dans de bonnes conditions météo. Ne serait ce que percer une couche en vfr peut tres vite devenir tourner à la catastrophe: la vue est inutile, et l'oreille est tres vite confuse. Des que ca se corse, les vfr sont cloués au sol, pour une bonne raison: c'est beaucoup trop dangereux pour eux.

                Je me rappelle plus des détails du rapport sur le Paris/rio, mais si je ne m'abuse, le bea a mit la cause sur le copilote qui a ignoré l'alarme de décrochage et continuer à cabrer comme un cannu, ignorant ce que l'avion et le commandant de bord lui disaient. Ce qui illustre au passage bien ce que je disait plus haut à propos des sens qui sont majoritairement inutile: l'avion était grosso modo en chute libre avec une assiette à cambrer, et le copilote ne s'en est pas rendu compte du tout.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Je me rappelle plus des détails du rapport sur le Paris/rio, mais si je ne m'abuse, le bea a mit la cause sur le copilote qui a ignoré l'alarme de décrochage et continuer à cabrer comme un cannu, ignorant ce que l'avion et le commandant de bord lui disaient.

                  En gros, oui. La cause profonde étant un singulier manque d’entraînement des pilotes face à ce genre de situation.

                  Pour remédier à ça, est-ce que tu préfères qu’on forme mieux les pilotes, où qu’on les remplace complètement par un ordinateur ?

                  Pour ma part, tant qu’un ordinateur n’aura pas réussi à poser tout seul un avion privé de moteurs sur une rivière (vol US Airways 1547, qui est pour moi le contre-exemple parfait du vol AF447), je ne me passerai pas de pilotes.

                  • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Pour ma part, tant qu’un ordinateur n’aura pas réussi à poser tout seul un avion privé de moteurs sur une rivière (vol US Airways 1547, qui est pour moi le contre-exemple parfait du vol AF447), je ne me passerai pas de pilotes.

                    C'est un fleuve pour commencer qui est assez large (c'est important).
                    Note que c'est le seul exemple d'amerrissage commercial sans décès dans le monde et l'Histoire. Car c'est vachement compliqué à faire. D'habitude tu as une aile qui touche la mer avant l'autre ce qui entraine un pivotement de l'appareil et du coup tout le monde et tout le matériel vont dans tous les sens… Sans compter l'infiltration d'eau que cela peut occasionner.

                    Ce qui a été fait ce jour là relève de l'exploit, les circonstances étaient favorables (c'était au décollage, le fleuve était calme et il faisait jour) et les pilotes ne sont pas spécialement formés pour réussir cela de manière régulière / systématique.

                    Après on est d'accord, les pilotes sont encore utiles. Mais la machine les remplace de plus en plus (sur les aéroports Occidentaux, la quasi-totalité des atterrissages ne sont plus faits par des hommes) et de manière fiable.

                    • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Car c'est vachement compliqué à faire. D'habitude tu as une aile qui touche la mer avant l'autre ce qui entraine un pivotement de l'appareil et du coup tout le monde et tout le matériel vont dans tous les sens…

                      Oui, et c’est notamment imputable (d’après les documentaires que j’ai vu sur l’accident) à l’assistance informatique de l’Airbus, qui a fait en sorte que l’avion reste parfaitement à l’horizontale (de sorte que les deux ailes touchent l’eau simultanément, empêchant précisément ce que tu évoques), en appliquant si nécessaires des micro-corrections aux commandes du pilote, facilitant considérablement la tâche de ce dernier.

                      Ce qui a été fait ce jour là relève de l'exploit

                      Un exploit résultant de la seule bonne combinaison : un avion techniquement à la pointe et un pilote qui sait exactement s’en servir (notamment, qui sait comment utiliser l’assistance informatique à son profit, au lieu de se faire surprendre par elle).

                      Un avion techniquement à la pointe entre les mains de pilotes pas assez formés, c’est le désastre (complètement évitable) du vol AF447.

                      Mais la machine les remplace de plus en plus et de manière fiable.

                      Formidable, mais encore une fois ça devient un problème lorsque ça justifie une réduction de l’entraînement des pilotes au motif que « la machine s’en charge ». Au contraire, les pilotes devraient s’entraîner encore plus, parce que leurs heures de vol ne leur font plus gagner autant d’expérience (vu que la plupart du temps c’est la machine qui est aux commandes).

                      • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Un exploit résultant de la seule bonne combinaison : un avion techniquement à la pointe et un pilote qui sait exactement s’en servir (notamment, qui sait comment utiliser l’assistance informatique à son profit, au lieu de se faire surprendre par elle).

                        Et d'autres circonstances favorables, la météo, l'état de l'eau, la visibilité… Ce n'est pas si évident de réunir tout cela en même temps.

                        Un avion techniquement à la pointe entre les mains de pilotes pas assez formés, c’est le désastre (complètement évitable) du vol AF447.

                        Note que je doute que la formation soit totalement en cause ici. Beaucoup de pilotes connaissent leur avion mais ne lui font justement pas assez confiance ou ont trop d'orgueil. Apparemment ce n'est pas clair s'il a ignoré par ignorance de sa fonction ou s'il pensait être supérieur à la machine.

                        Formidable, mais encore une fois ça devient un problème lorsque ça justifie une réduction de l’entraînement des pilotes au motif que « la machine s’en charge ». Au contraire, les pilotes devraient s’entraîner encore plus, parce que leurs heures de vol ne leur font plus gagner autant d’expérience (vu que la plupart du temps c’est la machine qui est aux commandes).

                        Je ne sais pas pourquoi tu insistes dessus alors que je suis entièrement d'accord là dessus. Je souhaite plus d'automatisation des vols, mais que les pilotes soient aussi formés sérieusement aux situations que l'appareil ne sait pas encore gérer. L'un n'empêche pas l'autre or tout le long du fil tu sembles sous-entendre que c'est incompatible.

                        • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Je ne sais pas pourquoi tu insistes dessus alors que je suis entièrement d'accord là dessus.

                          Ça répond aussi à Groumly qui semble penser que les pilotes sont dispensables et qu’une machine fera toujours mieux.

                          L'un n'empêche pas l'autre or tout le long du fil tu sembles sous-entendre que c'est incompatible.

                          Ce n’est pas incompatible, mais étant donné que des accidents comme celui de l’AF447 se produisent (et j’ai en tête quelques autres exemples similaires même si je ne me souviens pas assez des détails¹), je suis bien obligé de constater qu’il doit forcément y avoir des compagnies aériennes qui pensent que la sophistication croissante des avions autorise un certain laxisme.


                          ¹ Je me souviens vaguement par exemple d’un crash à l’atterrissage provoqué (entre autres, ce n’était pas la seule cause) par le fait que le pilote ignorait que l’ordinateur de bord réduisait automatiquement les gaz dès que l’avion descendait en-dessous de 50 pieds. En fait, même la compagnie aérienne ignorait que ce comportement était codé dans la logique de l’avion, ils s’en sont rendu compte lors de l’enquête qui a suivi.

                    • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      et les pilotes ne sont pas spécialement formés pour réussir cela de manière régulière / systématique.

                      D'après wikipédia : Le pilote, âgé de 57 ans, Chesley Sullenberger, est un ancien capitaine de l'US Air Force et un pilote de planeur. Et en général, les pilotes de planeur savent placer précisément leur appareil où ils veulent.

                      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

          • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Et non seulement il va lui rendre la main dans une situation difficile, mais en plus le conducteur aura une demi-seconde pour prendre conscience de la situation et reprendre la main. Pour peu qu'il n'ait pas les moins libres, ça peut être rigolo (ou pas)…

    • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est la réflexion que je me faisais en voyant les progrès effectués dans le domaine

      Oui, mais il faut bien voir que même le saligot moyen de région parisienne ou ailleurs sait souvent mieux conduire que l’étasunien moyen. En Europe on a un système relativement complexe de signes pour le code de la route, alors qu'aux US mis à part les symboles vraiment super courants, presque tout est écrit en anglais (et du coup l'universalité du code de la route en prend pour son grade). On peut ajouter à cela que ce qu'on apprend en France/Europe sur comment se comporter sur autoroute (du genre : aller sur la file la plus à droite sauf si tu doubles, etc.) est complètement ignoré en moyenne aux USA, que l'utilisation du clignotant est souvent considéré comme facultative, etc. (je sais que souvent en France on se plaint des mecs qui utilisent pas le clignotant, mais en comparaison avec les USA, c'est franchement rare).

      Je ne parle même pas de la notion de priorité à droite (bon, pour les défendre, aux US généralement tout est explicitement signalé, donc pas besoin de dire qu'une route est prioritaire, ou d'user de la priorité à droite : absolument tous les croisements sont équipés de panneaux « STOP » ou « céder le passage » si besoin).

      • [^] # Re: Le code de la route n'est rien d'autre qu'un ensemble de protocoles pour réseaux routiers

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        En Europe on a un système relativement complexe de signes pour le code de la route, alors qu'aux US mis à part les symboles vraiment super courants, presque tout est écrit en anglais (et du coup l'universalité du code de la route en prend pour son grade)

        Pour information, la signalisation routière telle que nous la connaissons en France est celle standardisée par la Convention de Vienne de 1968, à laquelle participent 65 pays (dont notamment la quasi-totalité de l’Europe, mais notamment pas les États-Unis d’Amérique). On est donc effectivement loin d’un code de la route « universel ».

  • # Proposer un travail aux personnes qu'elle va remplacer ?

    Posté par . Évalué à -1.

    Ce serait bien qu'elle trouve un travail aux chauffeurs de taxis et aux chauffeurs poids-lourds qu'elle va remplacer à long terme.

    Je sais bien qu'ils n'auront qu'à se reconvertir dans les postes qu'offrent encore notre belle société (marketing, communication, publicité, gestion de projet, ect) mais je m'inquiète du sors de ceux que cela n'intéressera pas.

    • [^] # Re: Proposer un travail aux personnes qu'elle va remplacer ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Ou alors réfléchir plutôt à une société différente vis à vis du rapport au travail. Considérer que le travail à temps plein comme avant cela relève plus de l'exception que de la règle.
      Après tout, ce n'était pas le rêve absolu que l'homme ne travaille pas dans l’imaginaire collectif ? Ce n'est pas ce qu'avait dépeint pas mal d’œuvres de sciences fictions ou même les médias d'une époque ?

      Car bon, conduire c'est chiant, ce n'est pas très intéressant en plus d'être dangereux et d'être une perte de temps pour l'immense majorité des conducteurs. Si on pouvait se priver de cette tâche, ce serait une libération.

      • [^] # Re: Proposer un travail aux personnes qu'elle va remplacer ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu voudrais pas te présenter aux élections stp ?

      • [^] # Re: Proposer un travail aux personnes qu'elle va remplacer ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Ouais, je suis d'accord. Mais tu crois que les détenteurs de capitaux vont nous laisser faire ?

        D'ici là ce sera la 4ième guerre mondiale et les chômeurs dont je parle seront morts deux siècles plus tôt…

        • [^] # Re: Proposer un travail aux personnes qu'elle va remplacer ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Je ne crois pas que les détenteurs des capitaux soient les plus réfractaires (après tout, gérer un employé et le droit social c'est plus chiant qu'un robot).

          Les politiques commencent à y réfléchir enfin. Pour le moment le principal obstacle semble venir des citoyens eux mêmes, une bonne partie ayant peur que cela ne fasse des assistés de partout. Cela ne pourra pas se faire sans un minimum de consensus au sein de la population.

        • [^] # Re: Proposer un travail aux personnes qu'elle va remplacer ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 09/01/17 à 12:59.

          Mais tu crois que les détenteurs de capitaux vont nous laisser faire ?

          Quel est le rapport? Sérieusement, les plus réfractaires à accepter que le travail n'est pas au centre de la vie, ce sont les "travailleurs" (par exemple : un tonne de monde ne veut pas aller à la retraite même bien payée alors que leurs connaissances ne sont plus utiles car caduques, car c'est pour eux la fin du monde : ne plus travailler, c'est synonyme de mort même en ayant de l'argent).
          Et ne parlons pas des attaques "assistanat" dès qu'on en parle, ça ne vient pas des "détenteurs de capitaux" mais plutôt de politiques imitant la population (et pas des riches, j'ai entendu des critiques sur l' "assistanat" de la part de SMICards).

          Faut arrêter le fantasme sur le "méchant capital" informe et ne pouvant répondre, le problème est bien plus proche de toi que tu ne le penses (et pas que sur ce sujet).

        • [^] # Re: Proposer un travail aux personnes qu'elle va remplacer ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Mais tu crois que les détenteurs de capitaux vont nous laisser faire ?

          Je suis conscient de louvoyer avec le point Godwin, mais ces arguments sont très similaires au discours des années 1930, il fallait juste remplacer "capitalistes" par "juif", et paf, même rhétorique. On peut aussi mettre "franc-maçons", ça fonctionne aussi.

          Le principe c'est qu'il existe un groupe international de gens plus ou moins bien défini et organisé, qui se mettent d'accord en secret pour opprimer les peuples, truquer les élections, infiltrer ou faire pression sur les gouvernements, afin d'assurer leur domination sur le monde. L'avantage majeur d'une telle théorie est qu'elle blanchit complètement les populations : rien de ce qui nous arrive n'est de notre faute. Les crises politiques ou économiques, les guerres, la dette de l'État, la montée du populisme, le chômage, le réchauffement climatique ; tout ça n'est pas dû à nos choix ou à nos actions, tout est orchestré par des grands manipulateurs. Le corrolaire, c'est aussi qu'on peut transmettre toute information sans filtrer ou sans réfléchir, on peut critiquer sans rien proposer de constructif, vu qu'on n'est responsables de rien.

      • [^] # Re: Proposer un travail aux personnes qu'elle va remplacer ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Ou alors réfléchir plutôt à une société différente vis à vis du rapport au travail. Considérer que le travail à temps plein comme avant cela relève plus de l'exception que de la règle.

        Il est amusant d'imaginer une société de type médiévale moderne, ou tout ou partie de la population toucherais un revenu sans travailler, se consacrant à des taches nobles, et de l'autre coté, des machines, des cerfs cybernétique assurant le travail pénible.

        Cela mériterai bien une révolution cette affaire ;-)

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.