Forum général.cherche-logiciel Interface hardware pour envois de sms ou mail

Posté par . Licence CC by-sa.
1
5
avr.
2020

Bonjour,
Pour des besoins professionnel, je chercherais des pistes pour interfacé une centrale d'alarme comportant des contacts sec en normalement ouvert et/ou normalement fermer, actionné en cas de déclenchement.
Je voudrais relié un contact de l'alarme à une interface, pour qu'elle envois un message par sms, ou un mail.

Dans l'infrastructure, un serveur téléphonique type astérix est présent, il me semble.

Auriez-vous des idées, recommandations?

  • # Arduino et ses amis

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    ton contact "sec" est un interrupteur,
    l'arduino doit pouvoir le lire ON/OFF

    à toi ensuite de programmer ce dernier pour se connecter à ton asterisk/ton telephone sans fil/ton GSM pour envoyer un appel, un sms.

    attention, quid si la ligne internet est coupée par le cambrioleur ?

    • [^] # Re: Arduino et ses amis

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

      à toi ensuite de programmer ce dernier pour se connecter à ton asterisk/ton telephone sans fil/ton GSM pour envoyer un appel, un sms.

      Ça peut se faire avec un module du type SIM800 mais ça exige d'avoir une ligne mobile supplémentaire. La carte microcontrolleur pourra ainsi envoyer des SMS via GSM ou même des courriels via GPRS (même 3G selon la puce utilisée). Techniquement ça pourrait aussi passer des appels mais ça risque d'être compliqué d'envoyer une piste audio et il faut aussi penser à mettre un timer pour raccrocher automatiquement afin d'éviter de pomper tout le forfait si l'appareil distant renvoie sur la messagerie vocale.

      attention, quid si la ligne internet est coupée par le cambrioleur ?

      oui, il vaut mieux ne pas passer par le réseau filaire télécom.

      Aussi, en plus de celle normalement intégrée dans le système d'alarme existant, il vaut mieux prévoir une redondance de l'alimentation avec batterie de secours en cas de coupure électrique (malveillante ou non).

    • [^] # Re: Arduino et ses amis

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Merci NeoX, et xev, pour vos réponse, j'en prend note.

      Quand je parlais d'alarme c'était pas spécifiquement liée à alarme anti-intrusion, mais aussi à alarme GTC, incendie, donc avec d'autres contraintes de transmission, mais merci pour les piqures de rappel liée au coupure de câble/réseau, et ne pas oublié que même en étant en 2020 certain coin sont mal desservis en téléphonie portable.

      Donc si j'ai compris, si je souhaite (enfin le client):

      • faire une passerelle mail :

        • Avec ardunio Uno ou Mega, et PHPoC Shield (P4S-347), en suivant ce tuto, je pense que ça devrais le faire.
        • Avec un Ardunio Yún qui possède un contrôleur Ethernet/wifi. Pas encore trouve tuto, mais un bon espoir car j'ai vue que c'est basé sur open-wrt, donc ça doit être réalisable facilement.
      • faire une passerelle pour un envois par SMS à base de l'ardunio et module type SIM800 (comme suggéré), j'ai trouvé ce tuto (option qui risque de faire recaler car la zone est mal couverte par les opérateurs téléphonique mobile, je le garde sous-coude, ça peut toujours servir)

      • [^] # Re: Arduino et ses amis

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Je connaissais pas Yun, intéressant. Le choix du ATmega32u4 est un peu curieux pour l'usage mais pourquoi pas.
        Après si tu pars dans la direction d'un Linux peut être qu'une carte de type Pi suffirait étant donné qu'il y a des GPIO dessus.
        Toute la question est de savoir quelles tensions sont utilisées pour la transmission du signal d'alarme et si un microcontroleur AVR peut les encaisser directement sans adaptation. Si ce n'est pas le cas, un microcontroleur plus véloce à base de Cortex-M (ESP32, STM32) ou un SoC ARM ou MIPS pourrait tout autant convenir puisque de toute façon tu auras besoin d'un composant additionnel.
        À voir aussi la consommation si tu veux ajouter une batterie pour la redondance. Certaines cartes comme la Olimexino-328 et la plupart des Olinuxino contiennent directement toute la circuiterie de bascule et de charge.

        • [^] # Re: Arduino et ses amis

          Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

          Je connaissais pas Yun, intéressant. Le choix du ATmega32u4 est un peu curieux pour l'usage mais pourquoi pas.

          Je connais pas le monde d'arduino, hors-mis ce que j'ai pu lire sur linuxfr (dont j'en ai oublié pas mal depuis), en quoi est-ce curieux, peux-tu préciser?

          Pour la tension de signale, c'est la question que je me posais, en générale, je travaille avec du 24V, parfois du 12 ou 48 volt continue. J'ai pas vue les informations concernant les tensions admissent pour les GPIO.

          Après réflexion, pour la version envois de mail, je pense partir une solution genre ardunio Uno ou Mega, et PHPoC Shield (P4S-347), je pense que cela faciliteras la maintenance, ça évitera les mise à jours du systéme d'exploitation et compagnies.

          Maintenant que tu en parle, il est vrais que la gestion de la batterie serai un plus, les Olimexino 328 et un module genre CS8900A-H, ou DM9000E-H devrais faire l'affaire?

          Les sketch et lib Arduino, et olimex, sont-il compatible?

          • [^] # Re: Arduino et ses amis

            Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

            Je connais pas le monde d'arduino, hors-mis ce que j'ai pu lire sur linuxfr (dont j'en ai oublié pas mal depuis), en quoi est-ce curieux, peux-tu préciser?

            Rien de grave. C'est seulement que c'est une série de microcontroleurs Atmel avec un USB natif dont on peut modifier le HID et qu'on utilise plutôt pour concevoir des périphériques ou des adaptateurs USB. Mais bon, c'était aussi utilisé sur l'Arduino Leonardo et la Micro sans doute pour éviter de devoir ajouter une puce de conversion USB vers UART pour programmer la carte depuis un PC. D'ailleurs les premières version de la Uno comportait un ATmega12u2, très proche, à la place d'un convertisseur spécialisé.

            Pour la tension de signale, c'est la question que je me posais, en générale, je travaille avec du 24V, parfois du 12 ou 48 volt continue. J'ai pas vue les informations concernant les tensions admissent pour les GPIO.

            Au dessus de 5V tu vas griller un Atmel AVR et les SoC ARM n'aiment généralement pas les signaux au-dessus de 3.3V (faut vérifier les datasheets des cartes et des circuit mais souvent les entrées logiques sont limitées à la tension d'alimentation de la carte) donc dans tous les cas même avec seulement du 12V tu auras besoin d'un circuit d'adaptation de logique entre les deux appareils.

            Après réflexion, pour la version envois de mail, je pense partir une solution genre ardunio Uno ou Mega, et PHPoC Shield (P4S-347), je pense que cela faciliteras la maintenance, ça évitera les mise à jours du systéme d'exploitation et compagnies.

            Si tu veux utiliser du wifi, tu peux aussi regarder du côté des microcontroleurs ESP32 ou des ESP8266. Comme avec le PHPOC Shield et les modules Ethernet, ça ne fera pas serveur mail mais ça fonctionne en client SMTP sans SSL ni TLS. Sans une carte qui fonctionne sous Linux, tu reportes une partie de la complexité ailleurs sur le réseau local ou tu payes un prestataire comme smtp2go donc à toi de voir.

            Maintenant que tu en parle, il est vrais que la gestion de la batterie serai un plus

            Si c'est pas intégré, tu peux aussi acheter/fabriquer une petite carte UPS 5V à mettre entre l'alim et la carte ordinateur. Un seul accu 18650 peut suffire selon la conso de la ou les solutions et la durée d'interruption visée. Et comme pour l'alim AC/DC tu peux très bien n'avoir qu'un seul UPS distribuant le courant sur une grappe d'appareils.

            les Olimexino 328 et un module genre CS8900A-H, ou DM9000E-H devrais faire l'affaire?

            Étant donné qu'il ne proposent pas de lib arduino pour ces modules ça risque d'être compliqué, voire quasi-impossible vu le bus d'interface parallèle. Celui-ci est mieux documenté et fonctionne en SPI.

            Les sketch et lib Arduino, et olimex, sont-il compatible?

            Le microcontroleur de cet Olimexino est le même que la Uno ou la Duemillanove v2 et la carte utilise le même brochage, le même bootloader. Les modules, les libs et le code en général sont donc intercompatibles.

            • [^] # Re: Arduino et ses amis

              Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

              Yes. J'ajouterai un optocoupleur pour éviter les soucis électriques.

              • [^] # Re: Arduino et ses amis

                Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                Le photocoupleur est une solution idéale mais un relai ou un transistor ferait aussi le travail.
                À la limite, même un régulateur de tension voire un simple circuit résistif pourrait convenir.
                Selon la forme et la puissance du signal, on pourrait même carrément aller jusqu'à envisager d'utiliser ce courant d'alarme pour alimenter le circuit d'envoi d'alerte si les contraintes de consommation sont drastiques.

  • # Merci

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Merci aux personnes qui ont pris le temps de répondre à ma question.
    Vous avez bien éclairé ma lanterne, je vais pouvoir approfondir la chose.

    Je pense que pour un 1ér prototypage, je vais partir sur ARDUINO UNO WiFi REV2.
    Je garde vos suggestion sous la main, pour, si le besoin se fait sentir en fonction du nombre exacte d'entré que j'aurai besoin, et du comportement de l'UNO wifi, je garderais la base arduino avec le module PHPoC Shield (P4S-347), ou Arduino MKR WiFi 1010.

    Quand à la question de l'alimentation du bus centrale-> Arduino, je vais y réfléchir, et prendre en considération vos remarques.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.