Forum général.général Débuter en électronique

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
7
5
mar.
2019

Bonjour,

avec mes fistons, nous nous lançons dans l'électronique et le prototypage. Mon objectif est multiple:
1. comprendre comment fonctionne les appareils qui nous entourent
2. apprendre à réparer et lutter contre le gaspillage
3. comprendre les circuits
4. prototyper des choses (et les fabriquer: édition du circuit, PCB, soudure, etc…)
5. jouer avec les cartes de type Arduino

Connaissez-vous un site permettant d'échanger sur cette thématique sans risque de se faire prendre de haut ? Je pars de 0 ou presque (j'ai de vagues souvenirs de la loi d'ohms mais c'est à peu près tout ).
Accessoirement, pour des enfants de 8ans, quelle litterature leur mettre entre les mains pour que ce ne soit pas rébarbatif au possible ?
Au niveau équipement, idem, quelles seraient vos recommendations ?

Merci pour vos réponses.

  • # Bon, ne prend pas ça pour un réponse hautaine

    Posté par . Évalué à 6.

    Mais c'est un domaine vaste ou plusieurs années d'études sont requise pour en faire un métier.
    De base, c'est un domaine ou les lois électrique régissent tout, donc commencer par les connaitre n'est pas une options.
    Voici un site http://www.elektronique.fr/cours.php qui à première vue contient de la matières intéressante.
    Concernant la liste des objectifs
    1) Bonne chance, les principes mis en oeuvre sont nombreux pour les appareils qui nous entoure complexes
    2) Dans de nombreux cas les défaillances réparables se situe sur l'étages d'alimentation ce qui est atteignable avec les notions d'électronique que chacun peut acquérir.
    3) Comprendre les circuits, si par la c'est analyser les pcb existant et comprendre leur fonctionnement, cela revient à les redessiner en schéma et étudier le dit schéma et les datasheet des composants
    4) Quand tu avancera suffisamment dans le point 2 (composant de puissance pour les actionneur et adaptation pour les capteurs) tu pourras commencer à utiliser Kicad pour faire tes schéma et pcb, la soudure est un savoir faire qui s'apprend mieux avec quelques conseils.
    5) La, tu rentre dans un autre domaine qui est la programmation, personnellement je n'apprécie pas la philosophie arduino (chacun ces gouts). J'utilise soit des microcontroleur que je programme sans OS, soit des modules Pycom quand j'ai besoin de connectivité IoT qui se programme en python qui est un langage simple d'apprentissage.

    Désolé je ne connais pas de site à te recommander, à 8 ans les choix sont peut nombreux, mais moi j'avais commencé (il y a 40 ans…) par un coffret dans le style de celui la je ne sait pas si cela à évoluer mais je n'avais rien compris à ce que je faisait (bon faut dire que j'étais tout seul sur le coup).
    Niveau équipement, je te conseil de ne pas trop investir pour l'instant, un labo se monte petit a petit suivant les besoins.

    • [^] # Re: Bon, ne prend pas ça pour un réponse hautaine

      Posté par . Évalué à 3.

      mais moi j'avais commencé (il y a 40 ans…) par un coffret dans le style de celui la je ne sait pas si cela à évoluer mais je n'avais rien compris à ce que je faisait

      J'ai commencé avec le Philips Electronic Engineer de mon paternel et pareil j'ai pas compris grand chose. C'est tout le problèmes des kits (et de beaucoup de tutoriels) qui te donnent une recette à suivre sans t'expliquer les rouages.

    • [^] # Re: Bon, ne prend pas ça pour un réponse hautaine

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Merci pour ton témoignage. Ne t'inquiète pas, en posant la question sur DLFP, je sais où je mets les pieds et je sais que les personnes sont majoritairement bienveillantes.

      Niveau équipement, je te conseil de ne pas trop investir pour l'instant, un labo se monte petit a petit suivant les besoins.

      Rien que sur cette partie, il y a énormément à dire. Actuellement, en dehors de l'arduino, de quelques composants et d'un multimètre analogique (pourri), je n'ai rien ^

      Il faut donc que je me trouve un minimum d'outils ;) et notamment un multimètre (un bien meilleur que le mien) est une priorité (plus apprendre à s'en servir). Il est par exemple, hors de question de partir sur la station à souder ou le kit du parfait chimiste pour se faire un CI actuellement (surtout qua'en suivant le lien de xev< j'ai vu que des alternatives existaient, vraiment super le site sonelec !).

      Bon en attendant, si je peux poser des questions électro par ici, ce sera plus simple que de partir à la recherche du groupe USENET ou du forum du dernier site à la mode.

      • [^] # Re: Bon, ne prend pas ça pour un réponse hautaine

        Posté par . Évalué à 3.

        Un multimètre est un tres bon outils d'électricien (et pas besoin pour un usage perso a la maison de mettre plus de 20€).
        Un électronicien préfère travailler avec un oscilloscope, tu trouve des oscilloscopes usb 20Mhz sur les sites d'import chinois a partir de 50€ environ.
        Un petit fer a souder réglable en température avec une panne cms coutera dans les 20€ aussi.Suivant ta vue, une loupe bino bandeau de tête 10€ aussi

        Quand au PCB je déconseille fortement d'essayer d'en faire a la maison, en plus de l'aspect pollution et risque d'intoxication, ce n'est ni économique ni écologique. Avec des composants CMS et donc des pistes fines à faire, il faut vraiment maitriser la fabrication.

        Mes pcb perso je le commande sur jlcpcb ou pcbway, fais bien attention de demander des finitions de pcb sans substance toxique (et donc interdit en europe par la directive ROHS), commande du HASL-LeadFree ou du ENIG-ROHS.

        Mes sites pour commander du consommable/composants en tant que particuliers sont Mouser, Farnell, conrad (mais aie les frais de ports) ou les sites chinois pour commander des modules.

        Par exemple pour ma dernière réalisation perso j'ai pris un module nrf51822, des composants BME680, des composants échantillons LTC3105 une poignée de résistance, capa et self, un pcb custom et un panneau solaire de récup (récup des borne solaire de jardin bas prix que l'on trouve en enseigne de bricolage),un accu 2.5V 1/2AA , du soft et le bluetooth à comprendre en bas niveau et hop, j'ai une station météo extérieure solaire bluetooth qui remonte de la data à mon pi-zero qui envoie tout ça dans le cloud sur un site d'interface IoT qui trace pour moi les évolutions de la température. Comme à l'intérieur j'ai un thermometre bluetooth aussi j'ai mon petit tableau de bord météo que je consulte le matin :-)

        • [^] # Re: Bon, ne prend pas ça pour un réponse hautaine

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Quand au PCB je déconseille fortement d'essayer d'en faire a la maison, en plus de l'aspect pollution et risque d'intoxication, ce n'est ni économique ni écologique. Avec des composants CMS et donc des pistes fines à faire, il faut vraiment maitriser la fabrication.

          Ca retire un peu de « magie » à l'affaire je trouve, non ?

          Par exemple pour ma dernière réalisation perso j'ai pris un module nrf51822, des composants BME680, des composants échantillons LTC3105 une poignée de résistance, capa et self, un pcb custom et un panneau solaire de récup (récup des borne solaire de jardin bas prix que l'on trouve en enseigne de bricolage),un accu 2.5V 1/2AA , du soft et le bluetooth à comprendre en bas niveau et hop, j'ai une station météo extérieure solaire bluetooth qui remonte de la data à mon pi-zero qui envoie tout ça dans le cloud sur un site d'interface IoT qui trace pour moi les évolutions de la température. Comme à l'intérieur j'ai un thermometre bluetooth aussi j'ai mon petit tableau de bord météo que je consulte le matin :-)

          C'est exactement pour cela que je veux me lancer ! Pour le DIY, ça fait rêver ;) (mon objectif ultime est de me faire un échiquier DGT mais je n'en suis qu'aux balbutiements et au prototypage pour le moment avec du 3x3).

          Il y a aussi l'aspect programmation d'un PIC qui me fait du pied depuis le début mais force est de constater que faire avec du Libre ce genre de choses parait compliqu'e en comparaison de l'arduino :/

          • [^] # Re: Bon, ne prend pas ça pour un réponse hautaine

            Posté par . Évalué à 4.

            Faire du double face trou métal à la maison c'est pénible et demande de la dextérité et du matos, du quatre couches je ne pense pas que cela soit possible. Aujourd'hui la différence de prix entre du simple et du double couche ne se ressent que pour des quantité pro, pas pour des design perso.
            Pour moi la magie c'est de concevoir le schéma
            Titre de l'image
            concevoir le tracé du PCB
            Titre de l'image
            Vérifier en 3D l'emplacement mécanique du PCB assemblé (je sur-kiff cette fonction de kicad mais j'ai laissé tombé la création des composants 3D manquant quand ce n'est pas indispensable car c'est pénible)
            Titre de l'image
            puis assembler/souder et mettre au point sur le PCB fabriqué.

            Pour le DGT je partirais sur du NFC sur chaque pièce d'échec(voir par exemple https://www.nfc-shop.net/product_p/hkrht-j04.htm )
            une matrice PCB 8x8 de self sous l'échiquier (à voir si on ne peut pas faire ca en tracé PCB ou sinon des selfs CMS, sans doute plusieurs instance du même PCB pour réduire le couts) et reste a trouver le chip pour communiquer avec le tag (NFC reader), le circuit de commutation self/chip par case de l'échiquier.

            Un CPU pour mettre en forme tout cela sur une liaison série, et un FDTI232 pour le bridge serial/usb.

            • [^] # Re: Bon, ne prend pas ça pour un réponse hautaine

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Il faut que j'arrete de causer avec toi, plus ca va, plus j'ai envie de bidouiller sans rien connaitre ^

              Sinon pour mon DGT, je pensais plus à un système avec des aimants. Je ne veux pas forcément la reconnaissance des pièces sur l'échiquier et surtout je veux un truc peu cher. Des ILS et des aiments, ca ne coute rien ou presque.

        • [^] # Re: Bon, ne prend pas ça pour un réponse hautaine

          Posté par . Évalué à 5.

          Un électronicien préfère travailler avec un oscilloscope, tu trouve des oscilloscopes usb 20Mhz sur les sites d'import chinois a partir de 50€ environ.

          Les caractéristiques de ces oscillo USB sont catastrophiques, la bande passante de 20MHz n'est pas du tout atteinte en pratique, les niveaux de bruit sont bien trop hauts, la fréquence d'échantillonnage est trop faible. Même pour de la basse fréquence ce sont davantage des gadgets que des outils de mesure.
          Quitte à s'équiper, autant investir 300€ dans un Keysight, Siglent ou Rigol d'entrée de gamme bien plus utilisable sur le moyen terme et qui gardera une valeur à la revente.

          Mes sites pour commander du consommable/composants en tant que particuliers sont Mouser, Farnell, conrad (mais aie les frais de ports) ou les sites chinois pour commander des modules.

          La section pour les particuliers de RS-Component (Radiospares) propose la livraison gratuite si on commande le week-end.
          Perso Conrad je l'ai beaucoup utilisé mais oui ils abusent sur les frais de port, les frais minimum sont à 6-7€ d'entrée de jeu. Même avec les offres régulières de ports gratuits il faut souvent 60€ d'achat minimum et pour quelques composants c'est pas intéressant.

  • # faire l'inverse

    Posté par . Évalué à 7.

    1. comprendre comment fonctionne les appareils qui nous entourent
    2. apprendre à réparer et lutter contre le gaspillage
    3. comprendre les circuits
    4. prototyper des choses (et les fabriquer: édition du circuit, PCB, soudure, etc…)
    5. jouer avec les cartes de type Arduino

    5->1 : commencer par jouer avec des trucs de type Arduino/ESP, avant de dessiner son PCB, on assemble des composants existants, on les fait fonctionner sur la breadboard (planche de labo)
    on programme l'arduino pour lire ou changer des valeurs

    4->2 : tu remplaces le breadboard par un PCB tout neuf ou tu mettras les composants que tu auras precedemment testé en breadboard

    3/2/1 => quand tu auras bien joué avec tes breadboard, tu pourras ouvrir un appareil en panne, lire ses composants, trouver celui qui est fautif et le remplacer.

    Note :
    se rapprocher d'un FABLAB ou d'un atelier de reparation/recyclage (la repar'ade, la recyl'ade) peut vous aider à demarrer

    • [^] # Re: faire l'inverse

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Effectivement, ma liste a la Prevert ne suivait pas un ordre precis. Nous nous lancons effectivement par l'Arduino qui est tres accessible et peu onereux.

      Je vais me recuperer quelques vieilles alim de PC pour avoir des composants sans me ruiner et du cable.

      Pour les fablab, malheureusement, rien de repertorie autour de moi (Reims). C'est dingue quand j'y pense mais bon, c'est ainsi.

      • [^] # Makey Makey

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pour faire des trucs rigolos avec les enfants : le Makey Makey Ca permet de comprendre plein de choses

        • [^] # Re: Makey Makey

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Vu qu'il se met à arduino, il est possible de se faire un clavier de ce genre avec cette carte. Je me suis bricolé un clavier midi ainsi. Il suffit s'avoir quelques grosses résistances sous la main (1MégaOhm) et d'utiliser la bibliothèque sensor. Bon, la carte n'est pas reconnue automatiquement comme une interface midi (interface serie), mais on peut déjà faire des trucs sympas.

          Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

          • [^] # Re: Makey Makey

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Merci pour l'idée du clavier midi. J'avais dans l'idée de fabriquer une trompette (mon grand joue de la trompette) electronique (juste avec l'arduino, quelques boutons, un buzzer et un peu de code).
            Et pour un truc rapide et simple, une petite loupiote pour se lever la nuit sans allumer tous les etages ;) L'objectif étant ici de transposer un prototype arduino sur un petit PCB (dessin, impression du circuit, transfert sur la plaque, percage, etc.). C'est à ma portée

      • [^] # Re: faire l'inverse

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 05/03/19 à 23:24.

        Je vais me recuperer quelques vieilles alim de PC pour avoir des composants sans me ruiner et du cable.

        J'ai beaucoup de mal à voir ce que tu comptes faire avec ces alims de PC.

        Si tu veux récupérer des composants, pas besoin de mettre les mains dans une alim de PC. D'ailleurs je ne vois pas trop ce que tu pourrais récupérer là dessus à part quelques composants passifs que tu trouveras aussi dans d'autres appareils électroniques. Attention aussi à bien décharger les condensateurs de redressement avant d'y mettre les mains.
        Sinon sur ebay, aliexpress, banggood on trouve plein de composants à vraiment pas cher.

        Si tu veux réparer ces alims, là je dis attention parce qu'une alim à découpage c'est pas du tout évident à diagnostiquer et réparer et ça réclame des appareils de mesure assez onéreux. Puis encore une fois on joue avec des tensions et des puissances assez importantes.

        Si tu veux utiliser ces alims de PC pour en faire des alims de labo, là aussi c'est une très mauvaise idée car tu auras une piètre isolation galvanique, une tension pas toujours bien stable avec une plage de controle assez restreinte et aucun réglage de courant maximum.

        Sinon l'Arduino c'est sympa pour aborder l'automatisation mais il faudra passer à autre chose pour tenter de faire de la réparation. Comme l'a dit TheBreton, c'est davantage vers l'électronique de puissance et les étages d'alimentation qu'il faudra te tourner donc plutôt partir vers l'étude des convertisseurs DC/DC.

        Aussi, pour des endroits sympas faits pour les apprenants, tu as les chaines Youtube Électro-bidouilleur et Philippe Demerliac (alias Cyrob) qui sont assez généralistes sur l'électronique et qui ont aussi des communautés respectivement sur un forum et un Discord. Tu as aussi jipihorn dont le sujet est plus l'audio mais qui a fait une vidéo ultra-complète sur les condensateurs.
        Du côté de la doc écrite, il y a l'excellent site de Sonelec.
        Enfin, pour pousser plus loin et commencer à appliquer des formules mathématiques, il y a le livre de référence The Art of Electronics (en anglais mais il y a eu une traduction FR publiée par la revue Elektor sous le nom Traité d'Électronique Analogique et Numérique que tu peux peut-être dégotter).

        • [^] # Re: faire l'inverse

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Un grand merci pour ton message xev< et que dire du lien que tu donnes. C'est une mine d'informations comme rarement j'ai vu.

          Je mesure l'écart entre mon niveau actuel et ce qu'on peut faire avec des bases solides, des connaissances et l'expérience.

          Je pense que je vais me contenter de faire de l'arduino pour commencer et pourquoi pas, un jour, dévier sur la « vraie » électronique. L'idée de tout faire soit-même est vraiment séduisante et la littérature pour le faire existe, ce serait dommage de se contenter uniquement de l'arduino. Je pense pourtant que pour le prototypage, pour un grand débutant, l'arduino s'impose comme une évidence: peu onéreux, grande communauté, rapide prise en main, « standard » de-facto et permet de faire de petits circuits très simplement sans connaître la théorie. Là où l'arduino montrera ses limites, c'est dans la « miniaturisation » et le côté peut-être overkill de la carte par rapport au besoin final.
          La rubrique sur la programmation des PIC m'attire beaucoup mais pour des gamins de 8/10ans, c'est assez inaccessible ;)

          • [^] # Re: faire l'inverse

            Posté par . Évalué à 3.

            Je pense pourtant que pour le prototypage, pour un grand débutant, l'arduino s'impose comme une évidence

            Pas nécessairement. L'Arduino c'est essentiellement de l'électronique logique et beaucoup de programmation. Ça demande déjà quelques notions et ce n'est pas nécessaire à tous les types de prototypages (exemple : tout ce qui touche à l'amplification de signal ou les alimentations).

            Pour un grand débutant et surtout des enfants, ÀMHA il est sans doute nécessaire de déjà comprendre les grands principes de l'électricité et la base de l'électronique analogique : les caractéristiques des composants passifs (résistance, self, condensateur, diode, transistor), comprendre la loi d'Ohm, la loi des mailles, loi des nœuds, l'effet Joule… bref le peu qui est abordé au collège. Puis à partir de là on peut aborder des sujets plus spécialisés comme la logique, le filtrage, la haute fréquence, l'alternatif, etc.

            permet de faire de petits circuits très simplement sans connaître la théorie

            Justement non. Tu peux rapidement cramer des composants voire l'Arduino lui-même si tu y vas bille en tête.
            Exemple tout bête, je laisserai d'abord les enfants se familiariser avec des petites ampoules 12V à filament avant qu'ils comprennent comment choisir la résistance série d'une LED.

            La rubrique sur la programmation des PIC m'attire beaucoup mais pour des gamins de 8/10ans, c'est assez inaccessible ;)

            Tu sais, avec une bête carte Arduino tu peux aborder beaucoup de langages de programmation même de l'assembleur AVR et tu peux aussi aller jusqu'à te passer des bibliothèques pour refaire, par exemple, différents protocoles de communication série. Après c'est juste une différence de puissance entre les microcontroleurs.

            • [^] # Re: faire l'inverse

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Effectivement, c'est très vaste. Heureusement, mon grand est au collège et il adore la « techno ». Je sens que je vais capitaliser sur llui, la doc que j'ai trouvée et les bouquins que je viens de rapporter de la bibliothèque municipale ;)

              Et en terme de µC, il y a quoi de bidouillable facilement (là c'est pour papa surtout) ? J'entends pas mal parler de PIC16F84 mais si je regarde bien, le bébé n'est plus tout jeune ;) En terme d'environnement logiciel, est-ce que le Libre se défend ou pas ?

              • [^] # Re: faire l'inverse

                Posté par . Évalué à 2.

                Et en terme de µC, il y a quoi de bidouillable facilement (là c'est pour papa surtout) ? J'entends pas mal parler de PIC16F84 mais si je regarde bien, le bébé n'est plus tout jeune ;) En terme d'environnement logiciel, est-ce que le Libre se défend ou pas ?

                Je connais pas bien les PIC, il y a bien des outils libres mais les IDE semblent être dans un état léthargique. Aucune idée du niveau de débogage et d'intégration comparé à MPLab.

                Dans les MCU actuels, tu as aussi la famille des STM32 qui sont sur base ARM Cortex-m. Il y a une toolchain GCC et c'est même compatible avec l'IDE Arduino. Il existe des circuits imprimés tout prêts façon carte Arduino et ils ont une capacité de calcul largement supérieure, supérieure même face aux PIC32 pour un prix dérisoire.

  • # Collection Pour les kids d'Eyrolles ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Ils ont l'air de faire des trucs assez sympa pour les mômes :

    https://www.editions-eyrolles.com/Collection/15033/pour-les-kids?categorie=Informatique

    Sinon, j'ai surtout vu des instructables, mais en anglais : https://instructables.com et aussi, du côté de Youtube (oui je sais) pas mal de vidéos de types qui réparent des appareils super intéressantes et souvent avec peu d'outils et souvent plutôt muettes (cela vient du monde entier ceci explique cela).

    OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Kits pour Raspberry Pi/Arduino

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai acheté un kit électronique pour Raspberry Pi (ça existe aussi pour Arduino ; c'est d'ailleurs, à peu de choses prés, les mêmes kits), et j'ai trouvé la documentation très didactique. Toute une série de montages électroniques sont proposés, chaque montage mettant en œuvre un nouveau composant plus complexe que ceux du montage précédent. Pour chaque composant, il y a une présentation détaillée de son fonctionnement, et des lois électroniques qui le gouvernent. Cependant, la documentation à laquelle j'avais affaire est en anglais. Comme je suis habitué à l'anglais, je n'ai pas cherché de version dans une autre langue.

    Je précise que je suis diplômé en électronique, donc mon opinion concernant cette documentation est peut-être biaisée.

    Certaines de ces documentations sont librement téléchargeables ; de quoi se faire son propre avis.

    Toolkit Atlas : probablement le moyen le plus simple et le plus rapide pour ajouter une interface graphique à vos programmes Java, Node.js, Python… (voir page perso) !

  • # Apprendre à réparer et lutter contre le gaspillage

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 05/03/19 à 13:48.

    Pour réparer c'est du bon sens et de l'expérience, pas besoin de s'y connaître en PCB et autre. Je ne suis pas expert, mais, ouvrir l'appareil souffler la poussière, nettoyer ce qui coince avec de l'alcool à bruler, rechercher à l'aide de ces yeux ce qui est cassé ou le condo gonflé et autre petites chose anormales. Faire une recherche Google avec problème et référence.

    Je n'ai jamais appris cela pendant mes 4 ans d'étude en électronique post-bac… et ça répare 50% des pannes.

    Pour le reste, c'est autre chose, mais ça part de U=RI il me semble :)

    • [^] # Re: Apprendre à réparer et lutter contre le gaspillage

      Posté par . Évalué à 4.

      ça part de U=RI il me semble

      Oui. Quand j'entends dire "mais si tu peux mourir électrocuté avec 12V : si je t'envoie 100A" je me dis qu'il y a bcp de travail à faire sur cette simple formule.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Un bon livre pour commencer de rien

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    L'électronique en Pratique : 34 expériences amusantes de Charles Platt

    ISBN-10: 2212144253
    ISBN-13: 978-2212144253

    Ça reprend les bases, ça explique un peu quel matériel choisir et la première expérience est marante pour un gamin, c'est une pile 9V sur la langue pour comprendre le courant.

  • # Cours divers

    Posté par . Évalué à 1.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.