Forum général.général Peut-on (et comment) définir un format personnalisé pour la numérotation des pages?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
4
10
avr.
2022

Bonjour.

J'ai beau fouiller la documentation de LibreOffice mais, comme d'habitude, je ne parviens que rarement à y trouver ce que je cherche. J'ai fait plusieurs tentatives en m'aventurant dans les propriétés de numérotation, les variables, les formules… rien n'y fait.

Mon document contient des pages d'annexe, pour lesquelles je souhaite une numérotation avec le préfixe A, de sorte que les numéros des pages d'annexe s'affichent «A1», «A2», etc… y compris dans la table des matières. Comment puis-je faire ça?

Merci d'avance pour toute suggestion.

  • # Je pense que ce n'est pas possible

    Posté par  . Évalué à 2.

    avec la contrainte de retrouver cette numérotation dans la table des matières. Et je pense que c'est une bonne chose : comment fait-on dans ce cas pour compter les pages ? Comment vas-tu t'y retrouver dans le fichier PDF ? Précisément quelle valeur numérique saisis-tu dans le champ ad-hoc de ton lecteur PDF pour accéder à la page A17 ?

    • [^] # Re: Je pense que ce n'est pas possible

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 6.

      Du coup, plus qu’à se mettre au Latex et à ouvrir le pdf avec libreoffice…

      ok —->[]

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Je pense que ce n'est pas possible

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 4.

      Et je pense que c'est une bonne chose : comment fait-on dans ce cas pour compter les pages ?

      Euh, c'est important de compter les pages ? Absolument indispensable ?

      Comment vas-tu t'y retrouver dans le fichier PDF ? Précisément quelle valeur numérique saisis-tu dans le champ ad-hoc de ton lecteur PDF pour accéder à la page A17 ?

      Ce qui serait cool, c'est de pouvoir écrire A17. Il me semble avoir déjà eu des pdf où les pages d'intro sont numérotés avec des chiffres romains (i, ii, iii, iv, v,…) et la suite avec des chiffres arabes; alors pourquoi pas des A17 et autres ?

      Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

      • [^] # Re: Je pense que ce n'est pas possible

        Posté par  . Évalué à 4.

        c'est important de compter les pages ?

        Quand tu dois choisir par exemple une plage de page à imprimer, quand l'index est en chiffres romains ou exclu du comptage, c'est super pénible. Et dire "page 12 de l'annexe A" n'est pas plus pratique que de dire "page 633".

        Il y a des cas pour lesquels ça peut se comprendre, comme par exemple quand le doc final est une compilation d'autres docs (la page 144 du livret 2 se note 2.144 par exemple).

        Mais globalement, dans une situation où il est plus simple d'avoir la correspondance entre la page et la numérotation, je ne vois pas l'intérêt de faire l'effort de la supprimer.

        (après je peux comprendre que ça fasse chic dans certains milieux :D)

    • [^] # Re: Je pense que ce n'est pas possible

      Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 15/04/22 à 22:12.

      comment fait-on dans ce cas pour compter les pages ?

      À moins que je n'aie pas compris la question, le comptage, c'est le traitement de texte qui s'en charge, pas l'auteur; et dans ce cas, on fait ce qu'on veut — là, je parle du/des développeur(s) — y compris laisser la possibilité au rédacteur de créer ses propres séquences de numérotation. Tout ce qui compte, c'est la cohérence entre le numéro d'une page et comment elle apparaît dans l'index.

      Comment vas-tu t'y retrouver dans le fichier PDF ?

      Simple: la table des matières dans le PDF contient des hyper-liens. Plutôt pratique, non?

      Précisément quelle valeur numérique saisis-tu dans le champ ad-hoc de ton lecteur PDF pour accéder à la page A17 ?

      C'est déjà le cas dans la plupart des documents PDF que je tripote et récupère d'un peu partout: evince me donne le numéro absolu des pages et ce numéro ne correspond en rien avec le numéro (que je qualifierais "logique") inscrit sur les pages. Il me faut donc faire mentalement la traduction et je tape un chiffre à peu près au pifomètre, ça peut prendre plusieurs essais. Mais c'est pas grave, je suis pas obligé de réussir du premier coup, c'est pas la roulette russe, non plus.

      En gros, je m'en accommode.

      Sinon je réécrirais le code source de tous mes lecteurs PDF (parce que, oui, evince n'est pas le seul à se comporter comme ça). Pas vraiment le temps, quoi…

  • # Une piste

    Posté par  (Mastodon) . Évalué à 2.

    C'est vieux mais est-ce que cela ne peut pas t'inspirer ?

    Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

    • [^] # Re: Une piste

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 2.

      Remarque que ceci va dans le même sens. Par contre, pour ce que cela donne dans le sommaire, ce n'est pas explicité.

      Titre de l'image

      Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

      • [^] # Re: Une piste

        Posté par  . Évalué à 2.

        Les deux reviennent à sélectionner un style de numérotation existant, pas d'en créer un nouveau. Ou alors je n'ai pas compris.

  • # Jouer avec les numérotations pour les numéros de page, mais pas pour la table des matières

    Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 6.

    On peut avoir une numérotation de page précédée de quelque chose, il faut lui attribuer un style de numérotation. Mais on ne l'aura pas dans la table des matières.

    Cela dit, on peut sélectionner un format de numérotation différent pour certaines parties du document et choisir dans la liste proposée par LibreOffice avec l'avantage que ce sont des éléments que les personne sont l'habitude de rencontrer.

    Par exemple, on peut avoir les annexes numérotées en lettres ou en chiffres romains.

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

    • [^] # Re: Jouer avec les numérotations pour les numéros de page, mais pas pour la table des matières

      Posté par  . Évalué à 2.

      Par exemple, on peut avoir les annexes numérotées en lettres ou en chiffres romains.

      C'est en effet ce que j'ai fait, faute de trouver mieux… ou de passer trop de temps à expérimenter.

      J'en suis venu à la question en reprenant un de mes anciens bouquins sur Linux, dont un de chez Eyrolles, où les pages ne sont pas numérotées de 1 à n mais sont précédées d'une lettre de chapitre et les annexes suivent une numérotation similaire. J'en déduis qu'il n'a pas été rédigé avec lowrite ;-p .

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.