Forum général.général Validation par une société tierce ?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
8
3
fév.
2020

Bonjour,

Mon entreprise de taille fort modeste met en œuvre des machines virtuelles et des sauvegardes (et tout un tas d'autres choses dont il n'est pas question ici).

J'aimerai « prouver » à nos clients que ce que nous prétendons est vrai.
Par exemple notre système de monitoring permet de détecter tels trucs.
Par exemple nos sauvegardes fonctionnent de telle manière, ont telle durée de rétention, et sont 100 % déconnectées du reste (pas les mêmes machines, pas les mêmes machines pour y accéder, pas les mêmes réseaux, etc).

Les habituelles entreprises de certification sont une vaste blague. De plus elles ne certifient que des trucs préalablement codifiés. Et ça coûte un bras et demi.

Comment pourrais-je apporter cette « garantie » à nos clients ?
Un hussier, mais il faudrait qu'il s'y connaisse sérieusement en informatique.
Une entreprise d'informatique tierce, mais est-ce crédible ?
Faire une vidéo explicative, c'est le truc qui me semble le plus percutant pour les clients, même si cela ne prouve rien.
D'autres solutions ?

  • # un commercial ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    pour se genre de truc il faut un commercial, il existe plein de formation aussi pour ce domaine

    exemple : https://www.bayonne.cci.fr/Formation-professionnelle/Prospecter-efficacement.html

    il y a aussi les normes ISO 9001 qui prouve que tu as une traçabillité, je connais une boite qui l'ecris partout mais il ferais mieux de s'abstenir :D.

    des projets sur github ca peut le faire aussi.

  • # Missionner un audit par une entreprise extérieur

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Le mieux est de décrire tes process puis de les faire valider par un tiers.
    Cela a un coût mais c'est moins cher qu'une certification.

    Parfois les clients ont leurs propres conseils/entreprises qui auditent leurs fournisseurs. Sinon tu peux en discuter dans les clubs entreprises pour avoir des contacts.

  • # À la Coluche ? On s'auto-certifie entre nous ?

    Posté par  . Évalué à 5.

    On se refait la blague "dans milieux autorisés on s'autorise" ?

    C'est une idée à la con mais pas tant que ça, on se fait une auto-certifications entre boites du libre dans des domaines d'activités pour lesquels nos compétences sont "reconnues" ?

    quoi on me dit dans l'écouteur que nous ne sommes pas encore 'dredi ?

    eric.linuxfr@sud-ouest.org

    • [^] # Re: À la Coluche ? On s'auto-certifie entre nous ?

      Posté par  . Évalué à 4.

      Bonne idée : je certifie toute entreprise (d'informatique, sinon ça va se voir) qui certifie la mienne.

      • [^] # Re: À la Coluche ? On s'auto-certifie entre nous ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        Faut faire payer cher, sinon c'est pas crédible (me demande bien pourquoi).

        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

        • [^] # Re: À la Coluche ? On s'auto-certifie entre nous ?

          Posté par  . Évalué à 2.

          Problème facile à résoudre: A certifie que B est conforme pour x€, et en même temps B certifie que A est conforme pour x€. Bon, si il faut mettre vraiment beaucoup, il faut potentiellement faire un emprunt, mais vu que les transactions se font au même moment, il ne dure que l'espace de quelques heures (le temps que les banques bossent), les intérêts ne devraient pas monter trop haut.

          Blague à part, je pense que l'on considère que tout ce qui est rare est cher, et je soupçonne que les boîtes qui sont dignes de confiance pour ce genre de choses sont rares, donc leur aval est cher. Je n'ai pas d'opinion sur ce sujet précis par contre (enfin, si, mais à l'emporte pièce, pas très pertinente): pas assez d'expérience pour m'en forger une.

          • [^] # Re: À la Coluche ? On s'auto-certifie entre nous ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            Et bien j'ai eu affaire à des boites qui m'ont raconté, en substance, que la certification ISO qualité (je ne sais plus laquelle) c'était remplir un dossier, payer et ensuite… Et j'ai eu affaire à des centres de formation avec une certification qualité bidule dont le travail n'était pas du tout qualitatif (mais les formes étaient respectées, alors l'honneur est sauf).

            J'imagine que ça doit, effectivement, dépendre du type de certification.

            « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

            • [^] # Re: À la Coluche ? On s'auto-certifie entre nous ?

              Posté par  . Évalué à 6.

              Mon expérience est à quelque chose près conforme à ta description.

              Une certification ISO est en gros que l'entreprise respecte correctement ses procédures.
              Si les procédures sont moisies, l'entreprise est donc certifiée pour produire du moisi avec constance.

              Je connais une mairie certifiée sur son accueil et traitement des demandes. J'ai lu le début des procédures… oh misère.
              Heureusement que des agents audacieux (il faut être un minimum bien vu) ne respectent pas toutes les procédures.

              • [^] # Re: À la Coluche ? On s'auto-certifie entre nous ?

                Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 08/02/20 à 01:27.

                Comme m'a sorti mon cher Éric (sans le nom de famille, amusez-vous), la norme iso, ça permets de faire de la merde de qualité. Je lui rétorquais que ça ne laissais surtout aucune excuse pour ne pas s'améliorer… mais vu notre environnement du moment, je pense que si on avais été iso, ma foi, ça serais plus de la merde de qualité, que de la qualité de merde, comme le prouve le nouveau… non, garder le réel et le virtuel séparé je dois!

            • [^] # Re: À la Coluche ? On s'auto-certifie entre nous ?

              Posté par  . Évalué à 1.

              La notion de Qualité ne peut s'entendre qu'avec un cahier des charges.

              La notion de qualité dans l'industrie et les service ça veux seulement dire fabriquer le même produit ou délivrer le même service
              Que ce qui est écrit dans le cahier des charges.

              Si le cahier des charges décrit un mauvais produit la qualité assure que tu fabrique toujours exactement le même mauvais produit.

              Pour finir sur une note, positive c'est le produit qui possède le meilleur cahier des charges / coût qui doit convaincre le client.

              c'est le principe de l'industrie et c'est pas toujours mieux :P

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.