Big Brother 2.0

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags : aucun
36
21
juil.
2010
Justice
Cela fait plusieurs semaines que des quotidiens en ligne et papier publient des articles parlant de comment mettre une muselière à la bête qu'est Internet. Donc, plus ou moins directement, une volonté est affirmée de limiter autant que possible la liberté d'expression offerte par le réseau. À l'instar des compilations de nouveautés techniques, je me suis dite qu'une dépêche sur les nouveautés côté législation ne serait pas mal. Voici une première.


La Chine censure Internet
Vous l'avez tous lu : il y a un mois, le 8 juin 2010 plus précisément, la Chine publiait un Livre blanc de l'Internet dans le pays de la Grande muraille. Intitulé « L'Internet en Chine », il précise que tous les citoyens de la République publique peuvent utiliser librement l'Internet, dans les limites où cela ne porte pas préjudice à l'État. Pour assurer la sécurité du pays, le Livre blanc annonçait un certain ensemble de mesures techniques de protection : ainsi, tout ce qui est jugé incommode pour la politique nationale est filtré. Bizarrement, Reporters sans frontières ont trouvé ce procédé inadmissible et ont qualifié de « censure » la protection de la souveraineté de la Chine sur l'Internet et l'ont classée dans la liste noire des ennemis du réseau.

Toujours dans un souci de garder le bien-être de la République, les militaires chinois se sont vus interdire la possibilité de publier des blogs.


Le gouvernement russe préparerait un moteur de recherche
Selon un article du journal russe Gazeta, le gouvernement russe lancera d'ici la fin de l'année un moteur de recherche fait maison. Le coût : 3 milliards de roubles dont 300 millions venant de financements privés. Le ministre Igor Shegolev a bien réfuté ce projet, mais les documents publiés par la Gazeta sont assez clairs. Ils définissent ce futur moteur de recherche national comme la « fenêtre de l'information de la Russie ». Ainsi, si vous savez lire un peu le russe, vous verrez à la figure 3 de l'article de la Gazeta quels sont les contenus autorisés et ceux interdits : les informations de l'État et des municipalités entrent dans la 1re catégorie et les « Pornographie, Extrémisme, Drogues, etc. » font partie de la 2e.

Aussi, une sorte d'intranet de l'État appelé « Gospochta » serait prévu pour faciliter les notifications de l'État à ses citoyens et aussi, la possibilité de ces derniers de porter des plaintes. Enfin, ils prévoient pour l'instant 10 000 serveurs de 30 To ce qui n'est pas énorme. Le moteur de recherche actuellement le plus utilisé en Russie n'est pas Google, mais Iandex ; ce dernier propose déjà une déclinaison pour les ordinateurs des écoles limitant l'accès des enfants à des contenus dits dangereux. Iandex se trouvera directement concurrencé par ce projet gouvernemental, mais l'article de la Gazeta précise qu'il n'a pas souhaité commenter.


Proposition d'une loi contre la cyberaddiction à l'Assemblée
Décidément, les pédopornographes rodent en masse dans les rues, on a déjà des moyens de les stopper : la LOPPSI sera bientôt de retour. Ainsi, comme le précise Jean-Marc Manach dans son billet du 9 juin, une volonté de surveillance accrue est manifestée par le Contrôleur européen à la protection des données personnelles (CEPD).

Mais ce n'est pas tout : voilà qu'il s'agit de protéger les marmots de l'addiction aux jeux. Dans cette proposition de loi, les adeptes de jeux (ceux passant « plus de 2 heures par jour sur l’ordinateur ou sur console ») peuvent développer les troubles suivants : « fatigue visuelle, asociabilité, agressivité, nervosité, vertiges, troubles de la conscience et de l’orientation, voire crises d’épilepsie et nausées, repli sur soi, échec scolaire, perte de la notion du temps, déshydratation et sous-alimentation ». Donc, cette loi vise à « mieux garantir le droit à l’éducation, à la santé, à responsabiliser les pouvoirs publics et les industries de jeux vidéo dans l’éducation à la santé et la protection des enfants et des adolescents contre la cyberaddiction ».

Derrière cet aveu adoptant un ton entre la jérémiade et le pathos que l'on peut qualifier étant du ressort de la santé publique et que l'on peut cautionner sans trop sourciller se cache une proposition de loi visant à diffuser des informations sécurisées. Il n'y a jamais eu d'étude démontrant un lien de causalité entre l'apparition de troubles psychopathologiques et le fait de jouer à des jeux sur ordinateur. Ce type de troubles sont une base du développement d'addictions, comme rapporté dans de très nombreuses sources de psychologie clinique. S'ensuivent donc 5 articles prévoyant que soient imposées des pauses obligatoires après 30 min de jeu. On se demande comment les éditeurs vont accéder à cette demande... Je finirai sans troller sur les possibles mesures pédagogiques suggérées par cette proposition en rappelant le spot indescriptible promu par Nadine Morano sur les dangers d'Internet...


Mais jusqu'où iront-ils ?
  • # Le contrôle du net passera par les enfants

    Posté par . Évalué à 10.

    Moi je vous le dit. Le contrôle du net passera par les enfants.

    On est tous pour que les chti nenfants voient pas de zizi ou de clitoris sur internet avant leur majorité absolu. Résultat on les habitue à être contrôlé, surveillé, tracé, et réprimandé lorsqu'ils font le moindre écart. On leur colle des traceurs GPS pour que leurs parents soient certains qu'ils ne fassent pas le moindre écart sur le trajet du retour de l'école, ou pour les protéger de la psychose névrotique de leur parent qui ont trop vu d'alerte enlèvement à la télé.

    Et puis ces petits nenfants, quand ils seront grand, bah ils trouveront normal d'avoir une batterie de caméra dans leur maison pour les protéger d'eux-même, au cas où ils se mettraient à avoir envi de massacré toute leur famille (combien de temps avant qu'un député UMP en fasse un projet de loi au prochain drame familiale ?).
  • # La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ce que j'aimerais un jour faire comprendre aux gouvernements, c'est que plus les pouvoirs publics vont chercher à contrôler, plus des petits malins vont chercher à s'en affranchir.

    Si bien qu'un jour, il leur sera impossible de traquer qui que ce soit ou quoi que ce fut sans nous obliger à nous identifier fortement (carte à puce ou biométrie).

    Et encore, je pense que ce dernier point est largement contournable (vol, yes-card, membres arrachés, cryptographie cachée, ...)

    En fait, la route de l'enfer est pavée d'incompétences et d'intérêts économique.
    • [^] # Re: La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

      Posté par . Évalué à 7.

      Ce que j'aimerais un jour faire comprendre aux peuples, c'est que plus des petits malins vont chercher à récupérer des fragments de liberté, plus les pouvoirs publics (et privés !) vont chercher à les contrôler.

      Si bien qu'un jour, ils traqueront qui que ce soit ou quoi que ce fut et nous obligerons à nous identifier fortement (carte à puce ou biométrie).

      Et encore, quand bien même quelques petits malins pourrait contourner ces systèmes, l'ensemble de la population y serait soumise.

      Tu crois vraiment que ça poserait problème aux gouvernements ?
      • [^] # Re: La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

        Posté par . Évalué à 4.

        Exactement.

        Si on veut être libres, on le sera encore moins.
        Autant capituler ca$h, on gagnera du temps.


        (on doit tous mourir un jour, si on faisait un suicide général ?)
        • [^] # Re: La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

          Posté par . Évalué à 8.

          J'espère que ce n'est pas comme cela que tu as compris mon message, qui disait qu'à la course à la surveillance et à la sécurité, le peuple serait toujours perdant, quelque soit le degré de facilité avec lequel on pourrait déjouer le système. Et qu'une atteinte aux libertés, par définition, n'est pas "contournable".

          Mais contrairement à Régis, je ne pense pas que cette escalade de moyens sécuritaires inquiète les gouvernements, et puisque c'est justement eux qui les mettent en place j'irais même jusqu'à envisager, que dis-je, affirmer qu'ils souhaitent cette escalade.

          Bien sûr qu'il est bon de *vouloir* être libre !
          • [^] # Re: La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

            Posté par . Évalué à 2.

            sans ironie donc.
            Je suis d'accord avec ce que tu dis. Cependant j'y vois une critique du petit malin qui serait une cause du recul de la liberté globale. Je n'aime pas cette critique même si elle n'est pas complètement fausse (ni complètement vraie au passage).

            Mais sinon, oui, je suis d'accord avec toi.
            • [^] # Re: La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

              Posté par . Évalué à 4.

              Il y a effectivement une critique du petit malin, pas de celui qui sert de prétexte à l'oppression mais de celui qui se fout des autres et croit être libre parce que lui, il sait comment frauder.

              Un collègue m'a dit "Hadopi ça me concerne pas : je me suis prix un vpn à 10€/mois, j'ai tout les films que j'veux !", ça m'a hérissé le poil. Quand je lui ai expliqué pourquoi, j'ai obtenu un beau "qu'est-ce que tu veux faire !?".

              Le voilà, le petit malin que je critique. C'est celui qui sert de prétexte, mais qui voit pas plus loin que sa consommation de bande-passante, le prototype admirablement décrit par Grunt à maintes reprises.
              • [^] # Re: La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

                Posté par . Évalué à 2.

                Nickel, tu me prends un exemple où on est ok, donc on est ok :D

                Par contre, parfois, le petit malin est difficile à cerner :
                Je connais un agent immobilier qui trouve que les "petits malins" qui vont reconnaître en ville les maisons des photos de son agence pour ne pas payer les frais d'agence lors de l'achat de maison sont des voleurs. Ce monsieur estime que cet argent lui est directement volé.
                Pleurs, larmes et damnation éternelle.

                Je considère ce monsieur comme un de tes petits malins : lui se vantait la première fois que je l'ai rencontré d'avoir détourné (en fait il avait reçu au black une bonne partie de la transaction de la vente d'une maison de luxe) une somme supérieure à mon salaire brut annuel.

                Du coup, on sera probablement d'accord sur celui qui a l'attitude la plus nocive face au plus grand nombre.

                J'ai volontairement pris un cas plus litigieux que le tien pour montrer qu'à un moment le petit malin on sait plus lequel c'est et finalement c'est pas facile de devoir mettre en perspective des attitudes particulières qui peuvent être contradictoire.

                Je suppose qu'on peut dire que ceux qui ont trouvé un astuce pour éviter de payer quelques rares fois les frais d'agence ne voient pas plus loin que le bout de leur nez and so on pourtant perso, je dirai plus qu'un type qui peut passer au noir plus de fric en une seule transaction que j'en gagne dans l'année, ne voit pas plus loin que le bout de son nez...

                C'est difficile de défendre ce que tu défends (et avec quoi je suis plutôt d'accord en plus) car le jugement formulé provient de tes valeurs et que d'autres ont d'autres valeurs, le bon sens pour toi n'est pas nécessairement le même que celui d'autres personnes...
    • [^] # Re: La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ce que j'aimerais un jour faire comprendre aux gouvernements, c'est que plus les pouvoirs publics vont chercher à contrôler, plus des petits malins vont chercher à s'en affranchir.

      C'est pas pour rien que la NSA a déconseillé une loi du genre Hadopi aux États-Unis, il y avait un risque trop important que tout le monde commence à télécharger en flux chiffrés, ce qui aurait fait beaucoup de bruits et empêché la surveillance du Net.

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

    • [^] # Re: La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Les petits malins sont minoritaires. Ce que veulent les gouvernements, c'est censurer Internet pour le grand public.

      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # Facile

    Posté par . Évalué à 10.

    S'ensuivent donc 5 articles prévoyant que soient imposées des pauses obligatoires après 30 min de jeu. On se demande comment les éditeurs vont accéder à cette demande...

    Des pauses de 5 min toutes les 30 min pour la santé des enfants c'est une bonne idée. Et pour ne pas gaspiller ce temps, je propose d'en profiter pour diffuser un peu de publicité.
    • [^] # Re: Facile

      Posté par . Évalué à 4.

      Ben oui comme ça le prix des jeux pourra baisser...
      Ah non, en fait ça permettra de récupérer tout ce qui est perdu à cause du piratage !
    • [^] # Re: Facile

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Et pour ne pas gaspiller ce temps, je propose d'en profiter pour diffuser un peu de publicité

      Comme ça on pourra faire comme pour les films à la télé : pause-pipi pendant la pub.

      Remarquez que le salarié qui passe huit heures par jour devant un PC au boulot, il n'est pas question de le "forcer" à faire 5 minutes de pause par demi-heure...
      • [^] # Re: Facile

        Posté par . Évalué à 8.

        Réduire de façon aussi drastiques les pauses d'un salarié ? Le syndicats seront contre !

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Internet != web

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    La Chine censure le Web

    Non. La Chine censure l'accès à Internet de façon générale. S'ils ne censuraient que le web, ce serait très peu gênant et très facile à contourner.
    • [^] # Re: Internet != web

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Et ce genre de confusion devrait être puni par ce qu'elle a permis d'engendrer : un remplacement de l'accès à Internet du fautif par un accès à « Internet mobile » selon Orange.
      • [^] # Re: Internet != web

        Posté par . Évalué à -3.

        Il y a Internet, et il y a Internet, par Orange! Ca tombe bien justement je préfère le 1er ...
    • [^] # Re: Internet != web

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      > S'ils ne censuraient que le web, ce serait très peu gênant et très facile à contourner.

      Donc, certaines censures sont plus acceptables que d'autres ?

      > Et ce genre de confusion devrait être puni par ce qu'elle a permis d'engendrer : un remplacement de l'accès à Internet du fautif par un accès à « Internet mobile » selon Orange.

      On se sent tout de suite mieux : au lieu d'apprendre aux gens les différences fondamentales et les enjeux, on va les punir pour manque de connaissances.

      Supaire.
      • [^] # Re: Internet != web

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        On se sent tout de suite mieux : au lieu d'apprendre aux gens les différences fondamentales et les enjeux, on va les punir pour manque de connaissances.

        C'est une plaisanterie. Personne ici n'ignore ce qu'est « Internet mobile selon Orange », donc cette « punition » est simplement une illustration pour mieux se rendre compte des conséquences d'une confusion entre Internet et le web.
      • [^] # Re: Internet != web

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Donc, certaines censures sont plus acceptables que d'autres ?

        Oui. En temps de guerre, interdire la publication d'informations sensibles, c'est plus acceptable que, en temps de paix, interdire la publication d'informations critiques envers le gouvernement, par exemple. Ou encore, interdire la publication de données choquantes, c'est plus acceptable que d'interdire sans distinction un format donné.

        Je n'ai pas dit que la censure, c'était bien, juste qu'il y a des censures pires que d'autres.
  • # Et en attendant …

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    … ces mêmes petits enfants innocents que l'on veut à tout pris protéger sur internet voient des films de guerre, d'action en tout genre, entendent parler de viols, de guerres, de massacres tous les jours à la télévision, mais ça bien sûr, ce n'est pas traumatisant du tout. Par contre un sein sur internet, oulalala !

    Franchement, j'ai des petits frères et sœurs de moins de 10 ans, et bien je peux assurer que leur activité sur internet se résume à msn et quelques sites de jeux en flash. Mais ils doivent sûrement regarder du contenue pédophile en cachette.

    Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

    • [^] # Re: Et en attendant …

      Posté par . Évalué à 3.

      Ils doivent sûrement regarder du contenue pédophile en cachette.
      Si ils ne ferment pas les yeux sous la douche et en s'habillant, alors ils voient souvent au moins un corps d'enfant nu. En prison, vite !

      Et les parents, je pense qu'il faut leur interdire de voir leurs enfants nus. Une greffe de cornée floue pendant les 10 premières années ?
      Et les pédiatres ?
      Et les gynécos ?
      Etc.
  • # parmis la jeunesse actuelle ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Que les gouv/corps ou autres puissances revent de controle total , c'est une chose...
    mais il me semble que le plus gros danger est la résignation de la societe civile a se soumettre ...

    Je m'explique :

    La géneration ayant grandis *DANS* facebook ne persevra pas la surveillance de la meme facon que les dino libristes ... car contrairement aux derniers ils n auront pas connu (ni meme imaginé?) le monde autrement.

    Cela ne s applique pas qu'au monde numerique, il est en de meme de la presence policiere voire militaire dans les lieux publics (gares etc) qui pourait servir (un jour?) a toute autre chose qu'attraper les supervilains de CNN ...

    Bref pas tres original tout cas, par contre j aimerais bien savoir si parmis la jeunesse actuelle (15-25 ans) certains moutons sortent du lot et s'inscrivent dans un mouvement tout aussi subversif qu'etait (et est toujours) des logiciels libres palliant au manque de liberte des logiciels privateurs ? a moins que tout ca soit une "histoire de vieux cons" comme dirait certains...

    Qui brisera le silence des pantoufles ... ?

    gpg:0x467094BC

    • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Je suis un mouton sortant du lot, je fais partie de cette tranche d'âge, et m'intéresses au logiciel libre depuis 1 an maintenant. La liberté n'est pas une "histoire de vieux cons".
      • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je crois que les jeunes qui s'intéressent au logiciel libre sont les seuls à se soucier des thématiques comme la vie privée sur Internet. On peut se considérer comme des "p'tits cons" au même titre que les "vieux cons" de libristes.

        Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

      • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui, mais rien qu'à ton pseudo on devine que tu baignes déjà dans une certaine culture à l'ancienne (soit que des plus vieux t'ont transmis, soit à laquelle toi voire tout un groupe de a choisi d'adhérer, pour une raison ou une autre). Tous les djeunz sont loin de savoir qui est Johnny Cash. Déjà que beaucoup de trentenaires ne le savent pas :)
    • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Histoire de vieux cons, pas tout à fait. Ca marche à tous les âges.

      D'une manière générale, je crois ce genre de problématiques intéresse les libristes, mais aussi ceux qui n'aiment pas les nains mégalos autoritaires, ceux qui se posent des questions de libertés individuelles & co etc... mais restent inaccessibles aux autres. La crainte qu'on pourrait avoir, c'est un désintérêt croissant à se faire entendre de la part de ceux que ça intéresse encore de se poser ce genre de questions, djeun's ou pas djeun's.

      Du coup, plutôt que d'en vouloir aux djeun's d'aujourd'hui de passer trop de temps sur fessbouc au lieu de réfléchir, c'est à nous de leur botter les fesses et de les sensibiliser, même si au final, on ne restera de toute façon qu'une minorité de militants marginaux qui font peurs aux honnêtes citoyens qui paient leurs droits d'auteur.

      Toute la question repose dans le fait de maintenir l'effectif de notre "minorité de militants" au dessus d'une certaine masse critique...
    • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

      Posté par . Évalué à 4.

      La géneration ayant grandis *DANS* facebook ne persevra pas la surveillance de la meme facon que les dino libristes ... car contrairement aux derniers ils n auront pas connu (ni meme imaginé?) le monde autrement.

      Tout à fait, tant que ça n'ira pas (beaucoup) trop loin et cela arrivera forcément un jour. Alors là tout le monde dira "plus jamais ça" et ce sera reparti pour un tour ...
      • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Je crois que vous prenez le problème à l'envers. Un ado a _effectivement_ plus de vie privé sur Facebook qu'à l'école ou dans sa chambre vu qu'il est sous le contrôle constant d'adulte. Cela n'est pas le cas sur les réseaux sociaux, cf un bel article sur le sujet :

        http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2010/01/11/les-petits-cons(...)

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > Un ado a _effectivement_ plus de vie privé s

          "plus" dans le sens "plus du tout" ?

          France culture a traité de ce sujet ds l emission du "grain a moudre" les intervenants etaient d accord pour dire qu il n y avais rien de privé ds ce type d usine a gaz ...

          A mes yeux quelque chose est privé a si on a la connaissance du domaine de propagation de la chose (d'ou confiance) ... je doute que tu soit le seul root sur les serveurs du minitel de la cia :-)

          Vu que vous avez ete sages, C'est l heure des dessins animés :

          http://www.BigBrotherState.com

          gpg:0x467094BC

          • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

            Posté par . Évalué à 3.

            "France culture a traité de ce sujet ds l emission du "grain a moudre" les intervenants etaient d accord pour dire qu il n y avais rien de privé ds ce type d usine a gaz ..."

            En meme temps, sur France Culture, je ne pense pas qu'un seul des intervenants était adolescent (leur audience sur cette catégorie d'age doit être bien proche de 0).

            Le meme débat sur Skyrock ou Fun radio aurait peut-etre donné d'autres resultats.


            "je doute que tu soit le seul root sur les serveurs du minitel de la cia"

            La CIA utilise le minitel ? Cocorico ! ^^
          • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

            Posté par . Évalué à 1.

            "plus" dans le sens "plus du tout" ?

            Non dans le sens "beaucoup plus".

            Il suffit de voir qui contrôle leur vie et qui sont exclus des réseau sociaux. Cela leur procure donc effectivement plus de liberté que dans leur vie réelle.

            Lis l'article !

            "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Je ne pense pas que ce soit dans le sens "plus du tout".

            Leur vie privée, c'est d'abord et principalement par rapport à ceux qu'ils connaissent.. et donc byebye papa et maman, ciao les proches qui ne doivent pas tout savoir. Et hop, c'est clean pour eux.
        • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

          Posté par . Évalué à 4.

          > Un ado a _effectivement_ plus de vie privé sur Facebook qu'à l'école ou dans sa chambre vu qu'il est sous le contrôle constant d'adulte.

          Ce n'est pas de la vie privée, juste une fausse sensation de liberté parce qu'on est pas entouré par des personnes qui sont « hiérarchiquement au dessus de nous ». Je n'aime pas cette formulation mais je ne trouve pas d'autres mots pour l'exprimer.

          Ce serait comme prétendre qu'un endroit public où il y a des inconnus et des amis permet d'avoir plus de vie privée qu'un endroit public où sont tes parents ou ton employeur/principal. C'est absurde.

          The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

          • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

            Posté par . Évalué à 3.

            "Ce serait comme prétendre qu'un endroit public où il y a des inconnus et des amis permet d'avoir plus de vie privée qu'un endroit public où sont tes parents ou ton employeur/principal. C'est absurde. "

            Et pourtant, je me fiche totalement que des inconnus apprennent que je fume du cannabis. Par contre, mon employeur, ca m'impacte beaucoup plus.
            Donc, ca ne me parait pas si absurde que ca.

            Le problème avec facebook et consorts, c'est que tu y retrouve des inconnus ET ton employeur (et meme tes eventuels futurs employeurs) et surtout qu'il y a une mémoire illimitée dans le temps : si mon futur employeur de dans 5 ans me croise aujourd'hui dans un parc avec un pétard à la bouche, je pense que dans 5 ans il l'aura oublié, alors que s'il me voit sur facebook avec un pétard à la bouche, cette photo sera toujours dispo dans 5 ans (et donc si le DRH fait une recherche, je ne serai peut-etre pas embauché, en dépit de mes qualités professionnelles).
            • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

              Posté par . Évalué à 3.

              > Et pourtant, je me fiche totalement que des inconnus apprennent que je fume du cannabis. Par contre, mon employeur, ca m'impacte beaucoup plus.
              > Donc, ca ne me parait pas si absurde que ca.

              Si l'on considère ça sous l'angle de la vie privée, c'est totalement absurde. La vie privée serait fumer du cannabis avec ou sans tes potes dans ton salon, pas fumer du cannabis dans un endroit où tu considères que, puisqu'il n'y a que des inconnus, tu ne sera jamais reconnu et que ton secret sera préservé. Un ami de ton employeur peut être là, prendre une photo d'un endroit quelconque avec toi et un tas de détails compromettants en arrière plan. Puis, lors de sa partouze bimensuelle, ton patron se voit montrer des photos d'un endroit où son ami a l'habitude de se faire soulager dans les toilettes publiques. Bingo, la photo avec campagnard ressort devant les yeux de l'employeur qui se dit qu'il connaît ce type-là.

              L'histoire est tirée par les cheveux mais c'est fou comme les choses peuvent se dérouler bizarrement.

              The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

          • [^] # Re: parmis la jeunesse actuelle ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Il faut lire l'article pointée.

            Un ado avec le control d'accès sur Facebook à beaucoup plus de liberté que dans sa vie réelle.

            "La première sécurité est la liberté"

  • # Et les ligne de compilation !?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    les adeptes de jeux (ceux passant « plus de 2 heures par jour sur l’ordinateur ou sur console ») peuvent développer les troubles suivants : « fatigue visuelle, asociabilité, agressivité, nervosité, vertiges, troubles de la conscience et de l’orientation, voire crises d’épilepsie et nausées, repli sur soi, échec scolaire, perte de la notion du temps, déshydratation et sous-alimentation »

    Perso, j'ai été accro au défilé des lignes de compilation dans un terminal, çà provoque à peu près les mêmes effets :D

    Mais je m'en suis sorti, depuis c'est ./configure && make && make install avec modération
  • # La liberté d'expression

    Posté par . Évalué à 10.

    "Donc, plus ou moins directement, une volonté est affirmée de limiter autant que possible la liberté d'expression offerte par le réseau."
    Oui le réseau pose problème aux politiques. Pas parcequ'il offre la liberté d'expression, qui figure dans divers textes (Déclaration universelle des droits de l'Homme...), mais parce qu'il rend efficace cette liberté dont ils ne nous ont pas encore totalement privé.

    Le citoyen pouvait exprimer ses idées, maintenant il peut les diffuser. Il a le pouvoir de bouleverser la société dans laquelle il vit, l'utilisera-t-il avant qu'on ne l'en prive ?
  • # Equilibrium

    Posté par . Évalué à 4.

    Avez-vous vu le bon Equilibrium ? (avec Christian Bale entre autre)

    Bah j'aimerai pas que ça devienne comme ça... Même si la direction commence à être prise dans ce sens (bon en moins radical, pour le moment...)
    • [^] # Re: Equilibrium

      Posté par . Évalué à 6.

      Avez-vous vu le bon Equilibrium ? (avec Christian Bale entre autre)

      Le bon Equilibrium ? vraiment ? sympatoche mais pas transcendant non plus. Dans la même optique, j'ai plus peur d'un Farenheit 451 où on se gave de pillule du bonheur, où on brûle la culture et où on dénonce ses voisins s'ils ne pensent pas comme ça. Bon, certes, ça peut faire penser à Equilibrium, mais en beaucoup moins niais, (Christan Bale qui pleure, ou qui essaye, en écoutant Beethoven...) ou alors c'est moi.

      Et puis, Christian Bale n'est pas une marque de qualité, non ? ;-)
      • [^] # Re: Equilibrium

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est juste mon avis, ce film je l'ai bien aimé pour sa vision noire d'une civilisation prête à perdre ses émotions pour se contrôler.
        Disons qu'il ne faudra pas s'étonner de voire la populasse adopter une vision plus sombre de notre avenir avec ce que fait une minorité de décérébré pour nous museler... (en muselant le net, on nous musèle...)
      • [^] # Re: Equilibrium

        Posté par . Évalué à 2.

        Je dirais l'inverse, c'est plutôt Equilibrium qui fait penser à Farenheit 451 (mélangé à du 1984). Mais je joue sur les mots ;-)

        À mon avis, le résultat est plutôt réussi, il est complémentaire de F451, puisque le thème et la critique sont remis au goût du jour sans être aseptisés.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # La surveillance c'est bien! Mangez en!

    Posté par . Évalué à 9.

    On nous vente sans cesse les mérites de la surveillance pour notre protection. Et bien soit! Il faudrait commencer par surveiller nos (trop) chers élus. Surveillez leurs comptes, leurs amis, leurs affaires, etc ... Surveiller aussi les traités genre ACTA. Surveiller également les lobbys, les gens puissants et influents, les mouvement de fonds, etc ... Parce que bizarrement, on nous dit qu'il faut se méfier de tout et donc tout surveiller, mais toujours du même coté.
    • [^] # Re: La surveillance c'est bien! Mangez en!

      Posté par . Évalué à 3.

      On a beau nous en vanter les mérites, ce n'est que du vent.
    • [^] # Re: La surveillance c'est bien! Mangez en!

      Posté par . Évalué à 2.

      > Il faudrait commencer par surveiller nos (trop) chers élus. Surveillez leurs comptes, leurs amis, leurs affaires, etc ...

      Surveiller leur vie privé ? C'est tout aussi extrême comme mesure. Et qui le fera ? Nous ? Une société privé ? Un organisme public ? Potentiellement corrompu ?

      Une solution plus simple serait de surveiller leur travail. Leur rôle étant d'agir dans la société, leur travail est généralement visible et évaluable. Concernant les députés, je connais ce site: http://www.deputesgodillots.info/depute-christian-estrosi.ht(...) qui permet de savoir précisément les activités de nos députés (cependant, seulement dans le cadre de la loi hadopi, car le travail a été effectué par des bénévoles). A noté qu'il existe aussi http://www.assemblee-nationale.fr/12/debats/ mais dont les faits rapportés sont différents.
      Et bien aussi bête que cela puisse paraitre, nous ne devrions pas accepter qu'un député puisse jouer au sodoku (http://www.laquadrature.net/wiki/HADOPI_20090429_soir une partie des sources de http://www.deputesgodillots.info/), jouer au freecell sur leur smartphone, lire des revus ou autre. C'est inacceptable, c'est le genre de chose qui devrait faire la une des journaux selon moi (cependant, quand on a vu TF1 mentir sur les images représentant le nombre de députés votant à l'assemblé... on voit qu'on est en très loin). Depuis que je paie des impôts je vois les choses comme si nous "le peuple" sommes les "patrons" de l'état, et les hommes politiques nos employés. Quand vous savez que vous payez un employé, voire un groupe d'employés à se tourner les pouces, à s'amuser, et dont leur comportement aura des conséquences désastreuses dans le futur pour vous même, on peut se demander ce que l'on attend pour agir (personne qui souhaite être le leader pour réunir, ni l'être gratuitement peut-être).

      Pas besoin d'attendre qu'ACTA fasse son apparition, ni de nuir à la vie privé aux personnes qui préparent les lois. Les solutions les plus simples sont généralement les meilleures, et quand une grande majorité "d'employés" politique seront remerciés à cause de leur incompétences ou non implication dans leur métier, alors peut-être des lois meilleures apparaîtront.

      Le problème est qu'il y a des incompétents partout, dans tous les domaines, y compris politique, et que l'on ne devrait pas accepter la moindre incompétence et non implication dans le milieu politique. C'est un peu comme dans les entreprises, de gros incompétents peuvent se retrouver à des postes importants (et dans boîte dans laquelle j'ai été c'était le cas, pour montrer le niveau, dans la dernière actuelle, selon une personne très haut placée, en PHP, on ne sait pas ce qui se passe si durant une transaction MySQL la connexion est perdue, le résultat est aléatoire -- comprendre que ça peut être un commit au lieu d'un rollback habituel -- en prenant sa propre expérience personnelle comme appuie et ne voulant rien savoir d'autre: résultat, interdiction d'utiliser des transactions dans la code... super).

      Pour la "non implication" c'est facile à déceler, par contre l'incompétence c'est plus délicat. Quel est le pourcentage de la population qui est capable d'affirmer qu'il n'existe pas de firewall dans openoffice ? Très faible à mon avis. Mais dans ce genre de cas, les experts existent. Par contre l'incompétence au niveau décisionnel est plus difficile à détecter... Quoi qu'il en soit, cela ne se fera jamais, ce n'est même pas la peine que je continue à développer.

      Tout ça pour dire, qu'avant de vouloir surveiller la vie privé des hommes de pouvoir, la vie publique accessible à tous révèle déjà un grand nombre d'information. Encore faut-il s'y intéresser ( http://www.deputesgodillots.info/depute-comment-assister-aux(...) , je sais ACTA a été réalisé à huis clos mais je parle dans un contexte général).
      Je suis sûr que s'il existerait un site qui référencerait toutes les activités de ces hommes politiques, on irait dessus 5mins puis on retournerait tous à une activité normale. Ces informations ne serviraient même pas aux journalistes de journaux "populaire" qui mentent (ou arrange la vérité) déjà ouvertement.
      • [^] # Re: La surveillance c'est bien! Mangez en!

        Posté par . Évalué à 2.

        je te trouve rude...Supprimer tous les incompétents :p
        La non implication je suis d'accord mais l'incompétence...Les compétences s'acquiert. J'apprends un nouveau métier et je suis actuellement incompétent. Malgré mes lectures et mon investissement je me trompe. Parce que je manque d'expérience, parce qu'il y a des choses que j'ignore encore, dont j'ai mal évalué l'importance etc...
        s'il faut attendre d'être expert pour agir...On ne fait rien...SI on ne fait rien on ne devient jamais expert.
        Ce que tu souhaites est impossible, les dirigeant et employer que tu souhaites n'existent pas. (des gens qui savent tout et qui n'ont plus rien à apprendre n'existent pas).

        Attention pour le reste je suis d'accord. Il nous faut des hommes politiques qui s'investissent et je regrette également que dans nombres d'entreprises ce ne soit pas les plus compétent qui montent en grade...
        • [^] # Re: La surveillance c'est bien! Mangez en!

          Posté par . Évalué à 1.

          Effectivement, j'ai en réalité rapidement fait le raccourci entre "absence d'ouverture d'esprit" et "incompétence" (en particulier à cause de l'exemple de mon entreprise).

          Un débutant n'est pas forcément un incompétent (tout le monde peut se tromper), un incompétent n'est pas forcément un débutant. Ceci dit, j'avais déjà du mal à expliquer l'incompétence dans mon message précédent, ce n'est pas évident du tout. Donc c'est la "non implication" qui est la chose la plus simple à repérer et importante à sanctionner.

          Sinon, quand on commence un métier, on a au minimum le savoir théorique (et si on apprend un métier alors on est en formation/apprenti/stagiaire). Si on débute dans un métier, on sera de plus encadré (du moins un minimum) et on aura quelqu'un qui pourra nous aider (sauf si on est tout seul dans une branche de l'entreprise, ça arrive, mais c'est rare qu'un débutant soit choisi).
          Quant aux hommes politiques (qui sont souvent âgés), il y a généralement de l'expérience derrière eux, tout comme en entreprise: plus quelqu'un gagne de l'expérience, plus il obtient des responsabilités (nouveau poste), plus quelqu'un a des responsabilités, plus son salaire est important (proportionnel aux responsabilités justement, car en cas d'erreur c'est lui qui prend).

          Environ un tiers des eurodéputés ont auparavant eu un mandat dans un parlement national, et plus de 10 % ont une expérience ministérielle à un niveau national. Parmi les 177 députés avec une telle expérience élus en 1999, six étaient premier ministres et trois anciens membres de la Commission européenne. Beaucoup d'autres députés ont eu des responsabilités au niveau régional.

          Parmi les députés de la législature 1999-2004, on trouvait également des anciens juges, leaders de syndicat, personnalités médiatiques, acteurs, soldats, chanteurs, athlètes, et activistes politiques.

          Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9put%C3%A9_europ%C3%A9en

          En cherchant comment devenir député français pour te répondre, j'ai trouvé le salaire mensuel qui est de 6953 euros par mois (en 2008).
          • [^] # Re: La surveillance c'est bien! Mangez en!

            Posté par . Évalué à 3.

            "plus quelqu'un a des responsabilités, plus son salaire est important (proportionnel aux responsabilités justement, car en cas d'erreur c'est lui qui prend)."

            Sauf dans le cas des hommes politiques : en cas d'erreur, c'est nous qui prenons. Lui il parviendra toujours à se faire élire ailleurs, ou au pire, il obtiendra un poste nommé (et non élu) par copinage.
            • [^] # Re: La surveillance c'est bien! Mangez en!

              Posté par . Évalué à 0.

              vrai, de plus on a toujours des choses à apprendre et l'on peut toujours se trouver dans un cas ou l'on est incompétent. Ce n'est pas une tare d'être incompétent c'est un état et ça se corrige. Je reste donc sur ma position, c'est le manque d'implication qui est inadmissible, surtout pour un homme politique.
              Sur le fond on est d'accord les hommes politique sont souvent des rentiers. Ils cumulent postes, salaires et retraites pour chaque poste et ne dépense rien tout est financé par l'état. J'avais lu un article sur www.contribuables.org qui disait qu'un euro député français coutait 28000€ par mois hors notes de frais...
  • # Finalement, les États s'y prennent mal.

    Posté par . Évalué à 1.

    En lisant les commentaires de cet article, la solution pour filtrer le web m'a semblé évidente : interdire la barre d'url sur les navigateurs + conclure des accords avec des moteurs de recherche coopératifs.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.