Caldera c'est vraiment fini

Posté par . Modéré par Brice Favre.
Tags : aucun
0
16
mai
2003
Commercial
Après toutes ses revendications sur des morceaux de code contenu dans Linux, SCO décide cette fois de suspendre les ventes de ses distributions Linux tant que la situation n'est pas "clarifiée".

Apparemment, le support sera quand même assuré pour les utilisateurs Caldera et SCO linux.

Update : SCO met en garde les entreprises contre l'utilisation de Linux qui pourrait les mettres dans l'illégalité. Lire ci-desous. Yannick nous signale également que, dans un article de Yahoo citant VNUNet, on peut lire que SCO a envoyé une lettre aux "1500 plus grosses entreprises mondiales" pour leur annoncer que l'utilisation de Linux les mettait dans l'illégalité.

Ils affirment que "Linux est un dérivé non autorisé" d'Unix ce qui signifie également que quasiment tous les Unix pourrait tomber sous le coup de cette accusation car tous sont forkés de l'Unix d'AT&T dont SCO détient les droits.
L'article évoque une stratégie d'augmentation de la valeur de SCO dans le but d'un rachat mais je crois surtout que cela apporte un véritable fleuve au moulin de Microsoft dans son combat contre Linux notament lorsqu'ils écrivent : "Commercial software is built by carefully selected and screened teams of programmers working to build proprietary, secure software".

Aller plus loin

  • # Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 10.

    Cette décision (de cesser les ventes de distributions Linux) me semble logique. SCO ne peut pas attaquer IBM pour avoir prétendument mis du code breveté ainsi que ses concurrents directs comme RH ou SuSE tout en continuant de commercialiser le produit créant le litige.

    Naturellement, SCO pourrait le commercialiser, car il a le droit d'exploiter le code dénoncé (lequel ? nous ne le savons toujours pas), mais cela serait une main-mise sur le noyau linux qui est en GPL, les autres acteurs Linux n'ayant plus aucun droit dessus (pour un instant du moins) !

    Il ne nous reste plus qu'à attendre le dénouement de cette histoire (ou de ces histoires) en espérant que:
    1) ces conflits n'effraient pas les entreprises qui s'interressaient à migrer sur Linux, car elles ont peur que l'avenir ne soit plus assuré.
    2) qu'IBM, RH et SuSE soient blanchis de ces histoires ou mieux que
    2bis) SCO abandonne purement et simplement ses attaques.

    Néanmoins, cette nouvelle décision, me laisse présager que 2bis n'est pas pour l'immédiat. :-(

    Ils doivent vraiment être dans une situation très fragile pour devoir jouer le va-tout comme cela.
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par . Évalué à 3.

      mouais, en tout cas je trouve qu'une reaction de la communauté du libre vis a vis de SCO/Caldera serait appropriée et meritée, du type on n'achete/recommande plus les produits d'une boite qui attaque - pour des raisons douteuses - des sociétés travaillant dans le libre .... c'est ce que je vais faire dans mon boulot en tout cas.
      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

        Posté par . Évalué à -1.

        d'une boite qui attaque - pour des raisons douteuses - des sociétés travaillant dans le libre .... Tu ne sais absolument pas si ces raisons sont douteuses ou pas car personne ne sait de quelles lignes de code il s'agit. Taper sur Caldera/SCO car ils attaquent des boites faisant du libre sans meme savoir si SCO est dans son droit c'est assez deplace. Je n'ai rien contre le fait de le faire apres le proces, une fois que ce sera eclairci, mais avant c'est tres premature.
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par . Évalué à 4.

          Note que c'est aux USA que ca se passe, pays champion du monde des procés en tout genre, pourvu qu'il y ait du pognon a la clef. Et puis si SCO etait vraiment dans son droit, pourquoi attendre aussi longtemps avant de se manifester ? Ca sent l'opportunisme ou un pb de trésorerie. Alors OK, dans l'absolu on n'en sait rien si finalement SCO est dans son droit ou pas, mais il ne faut pas être naïf ou dupe non plus devant de telles actions .....
          • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

            Posté par . Évalué à -3.

            Les USA c'est le pays champion des proces, mais faut encore gagner le proces. Pourquoi SCO a attendu aussi longtemps ? Peut-etre bien car ils n'ont pas vu ce code avant tout simplement. Bref, ils font probablement ca pour l'argent, et peut-etre bien qu'ils racontent des salades, mais peut-etre bien aussi que le code trouve est vraiment a eux, donc mieux vaut attendre et voir.
            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

              Posté par . Évalué à 8.

              Pardon mais faire un proces pour du code ressemblant sans même vouloir préciser le code incriminé, c'est vraiment douteux. Prenez un algorithme Unix typique de recherche de page mémoire a swapper : un espece de truc cyclique où on marque des pages et où on les swappe si au coup suivant elles n'ont pas été utilisées (si mes souvenirs sont bons). Deux implémentation d'un même algo peuvent naturellement se ressembler. Mais si on prends en plus, les mêmes contraintes (occupation mémoire par exemple), et si on se tient a un standard (posix?) pour les informations de protection qui doivent être gérées (et c'est le cas dans l'implementation du noyau, il parait évident de trouver des similarités très fortes! Alors à ce moment là on se rapproche plus d'un problème "brevet-like" qu'un probleme de copyright.
              • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                Posté par . Évalué à 7.

                Le code, ils vont bien devoir le montrer au proces sous peine de passer pour des cons et se prendre un retour de baton plutot violent d'IBM. Bref, attendons, on verra.
                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Vu le type d'éléments qu'ils annoncent, on peut faire des hypothèses. On peut penser que leur requête a aucune légitimité puisque tout les outils unix ont été réécrits et je ne suis pas sur que les employés d'IBM aient beaucoup contribué aux outils GNU. Ensuite, peut-être qu'ils apporteront effectivement des éléments valables. Mais je ne vois pas pourquoi on devrait présumer que c'est le cas. En ce sens, ta défense de Caldera est mal à propos, tu écris : " Taper sur Caldera/SCO car ils attaquent des boites faisant du libre sans meme savoir si SCO est dans son droit c'est assez deplace. Je n'ai rien contre le fait de le faire apres le proces, une fois que ce sera eclairci, mais avant c'est tres premature. " Ici tu défends Caldera contre patartoz qui dit qu'il ne veut pas recommander cette Caldera. Tu n'a aucun élément permettant de remettre en question l'a priori de patatorz. Dans le doute, vu le type de procès intenté, il a parfaitement le droit d'estimer cette attitude être parfaitement hostile au libre. (D'ailleurs, tout me laisser penser moi - et là non plus y a pas de procès qui l'affirme ou l'infirme définitivement - que toi aussi tu t'ériges en défenseur de Caldera pour la même raison)
                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Je defends Caldera contre des gens qui les jugent coupable de mensonge avant meme que le proces ait eu lieu.

                    Perso ce que fait Caldera je m'en tapes, simplement le fait d'essayer de couler une boite simplement car elle attaque une boite faisant du libre, sans meme chercher a savoir si la boite libre est en cause, c'est du delit de sale gueule, et c'est qqe chose que je supporte tres mal.

                    Si apres le proces il est montre que Caldera a essaye de jouer au poker menteur et n'avait aucune preuve ou quoi que ce soit de valable, pas de probleme pour les boycotter, le faire avant c'est les juger coupables sans proces, et c'est inacceptable a mes yeux.

                    La presomption d'innocence c'est pas valable uniquement pour ceux dont on est du meme avis, c'est valable pour tout le monde.
                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                      Posté par . Évalué à 4.

                      on a pourtant pas mal de raisons de penser qu'ils ont complètement tort.

                      ce n'est pas comme si le code était secret et caché de tous

                      leur attaque est injuste.


                      c'est "inacceptable" à tes yeux et bien ferme les yeux, parce que dans cette histoire, il va être très difficile de démontrer que Caldra/SCO ne tente pas de raffler du sous partout en jouant sur de vages copyright unix.

                      Et même si ils avaient une base légale, cela n'empècherait pas beaucoup de penser du mal d'une entreprise qui a vendu du linux pendant des années se retourner subitement contre du code GPL ,pendant des années en vus de tous (et donc eux) , libre pour tout le monde (dont eux).

                      qui plus est, sorti le ratage de monterey comme attaque contre IBM me fait sourire...
                      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                        Posté par . Évalué à -2.

                        on a pourtant pas mal de raisons de penser qu'ils ont complètement tort.

                        ce n'est pas comme si le code était secret et caché de tous

                        leur attaque est injuste.


                        Tu n'en sais strictement rien !

                        Regardes la quantite de code qu'il y a dans une distribution Linux et demandes toi combien de temps il faudrait a une petite societe pour comparer le toute de maniere un tant soit peu efficace, tu verras que ca se fait pas du jour au lendemain.

                        Il faudrait voir a arreter ces lynchages prematures.
                        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                          Posté par . Évalué à 8.

                          C'est pas cohérent ta position :

                          d'un coté SCO ne peut donner les lignes litigieuses, vu que selon toi ça prend trop de temps donc c'est pas encore fait donc pas prouvé in fine...

                          de l'autre on doit fermer sa gueule au vu de la présomption d'innocence...

                          pourtant le fait que SCO attaque Linux sur ce plan sans rien prouver, ce n'est pas justement un lynchage médiatique ? destiné à bloquer un temps les devs corporate bossant sur Linux, histoire de gagner un peu de temps ?

                          est-ce vraiment un hazard si c'est justement toi qui defend SCO ?
                          • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                            Posté par . Évalué à -2.

                            d'un coté SCO ne peut donner les lignes litigieuses, vu que selon toi ça prend trop de temps donc c'est pas encore fait donc pas prouvé in fine...

                            Tu m'as mal compris, ca prend du temps donc ca pourrait expliquer pourquoi ils ne lancent le proces que maintenant, il se pourrait aussi qu'ils le savaient depuis 1-2 ans et le gardaient au chaud, personne n'en sait rien.
                            Ils ont dit clairement qu'il y avait du code recopie, c'est donc qu'ils savent ou il est(si ils ne mentent pas bien sur), simplement ils ne veulent pas le reveler avant le proces pour des raisons que j'ignores bien evidemment.

                            SCO attaque Linux oui, est-ce un lynchage mediatique ? Peut-etre, mais peut-etre pas et peut-etre qu'ils sont dans leur droit.

                            Les lyncher maintenant, ca revient a les lyncher avant de savoir si ils sont coupables, et c'est pas tres correct.
                            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Oui oh je te comprends toujours mal, je dois être trop bête.

                              Sinon je ne suis pas d'accord sur ta conclusion, moi je suis pour le lynchage de SCO, qu'on en finisse une fois pour toute avec ce genre de boites américaines hyper-prédatrices à la WindRiver ou MS qui basent leurs tactiques uniquement sur le harcelement juridique ou commercial mais jamais sur la qualité intrinsèque de leurs produits (normal, leurs produits sont rarement au top techniquement parlant).
                              • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                Posté par . Évalué à -2.

                                Bah bien sur.

                                C'est quoi le plus degueulasse ?

                                Voler du code a une societe ou porter plainte parce qu'on t'a vole ton code ?

                                Si SCO ne ment pas, c'est eux qui sont leses et qui meritent reparation.
                                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Tu parles souvent de présomption d'innocence, pourtant tous tes propos font apparaitre IBM/Linux comme coupable avéré...

                                  Tu bosses chez SCO maintenant ? Nan pasqu'ils sont les seuls à être convaincus d'être dans leur bon droit, enfin ils font comme si.

                                  SCO n'est plus qu'une coquille creuse qui fait monter le prix de son rachat, pour ses brevets et IP et non pas ses activités moribondes, soit par IBM soit par MS.
                                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                    Posté par . Évalué à 6.

                                    Arrête de dire n'importe quoi. La position de pbpg est "tant qu'on ne sait pas si SCO ment ou pas, il est trop tot pour décider qui est le méchant et qui est le gentil".

                                    Ca serait très malheureux que "le libre" ait piqué du code (honte éternelle sur le codeur qui est à la base de ca), mais si c'est le cas ce n'est pas en taxant SCO de rapacité et de mauvaise foi qu'on va s'en sortir.

                                    Il est probable, et pbpg l'a suffisament dit, que SCO fasse ca pour se faire mousser et essayer de sauver des meubles, mais tant qu'on n'en a pas la certitude, c'est franchement malhonnète d'essayer de decrédibiliser l'adversaire comme ca.
                                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                                      « Arrête de dire n'importe quoi. La position de pbpg est "tant qu'on ne sait pas si SCO ment ou pas, il est trop tot pour décider qui est le méchant et qui est le gentil". »

                                      Vraiment ?
                                      Pourtant à des gens qui disent qu'ils n'apprecient pas ce type de procès de la part de SCO - car concretement ça va à l'opposé du libre -, il répond qu'ils n'ont rien à dire.
                                      Mais bondieu, bien sur que si que chacun à le droit de dire ne pas aimer une entreprise !
                                      Même si SCO est détentrice de code dans le noyau linux, elle a de toute façon diffusé le noyau Linux en GPL, même si SCO est détentrice de code, le but du libre est de partager le code de toute façon !

                                      Même sans connaitre la fin du procès on peut avoir un avis sur le procès !!! On a le droit de ne pas trouver crédible SCO !

                                      Et pbpg en interdisant cela prend parti !
                                      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                        Bien sûr qu'on a le droit de ne pas aimer telle ou telle entreprise.
                                        Mais le début du débat, c'était un truc du style, "SCO attaque- pour des raisons douteuses -le libre", donc on boycotte.
                                        Et c'est là que ca ne va pas. on n'a pas le droit d'être juge soi-même.
                                      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Je ne te dis pas de ne pas avoir d'avis.

                                        Je te dis de ne pas boycotter avant le jugement, il y a une difference.
                                        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                          Posté par . Évalué à 3.

                                          Pourtant SCO ne se gene pas pour inciter les entreprises a boycotter Linux avant le jugement.
                                        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                          Et je te dis que le procès même, ses motivations, signalent que SCO n'a pas de sympathie pour la liberté en informatique telle que proposée par le projet GNU ?

                                          On peut donc avoir un avis, ayant pour conséquence un boycott, avant même un jugement.
                                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                  Posté par . Évalué à -3.

                                  mais copyrighter/breveter c'est enore plus mal(tm) !!!

                                  A bas les brevets logiciels non libre. A bas SCO, A bas MS et sa politique monopolistique (tiens, au courant de la récente histoire des subventions ????) !!!
                                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Bon moi aussi j'ai vraiment la haine. Mais je vais quand même faire le rabajoie parceque j'ai 5 minutes à tuer... Maintenant si c'était du second degré, veuillez excusez mon sens de l'humour défaillant :-)

                                    1 - La lutte contre les brevets logiciels consiste à défendre la protection des programmes par le droit d'auteur. Il s'agit d'une position de bon sens qui réunit, une fois n'est pas coutumes, les éditeurs de logiciels libres et la plupart des éditeurs de logiciels propriétaires.

                                    Le principe de brevets logiciels est défendus par une minorité : des grosses boites afin de pouvoir abuser de leur position, et des juristes afin d'avoir des contrats juteux, et des naïfs impressionés par les belles cravates des deux autres (et par des campagnes de lobbying intensives).

                                    Ca n'empêche de rêver d'un monde futur où les oeuvres de l'esprit seront toutes copyrightés avec un copyleft. Mais faut pas tout mélanger.

                                    2 - Les brevets logiciels non libre.... Je sais pas trop ce que ça peut vouloire dire, mais même des libres, j'en veux pas !
                                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                  Posté par . Évalué à 0.

                                  L'accusé est innocent jusqu'à preuve du contraire ; j'attends.
                              • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                Posté par . Évalué à 1.

                                oui, enfin dans le cas présent, je pense que la meilleur façon d'en finir, ça serait d'avoir un procès qui donnerai tort à SCO
                              • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Bon, c'est une position extrème, mais n'oublions pas qu'en l'occurence c'est SCO qui est en train de passer la corde autours du cou des activités Linux d'IBM et les autres boites comme Suse sont bien sur la liste... c'est un racket et rien d'autre.
                              • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                Et si SCO avait des liens avec Microsoft et son but était de discréditer GNU/Linux?
                                Je pense que ce n'est pas l'hypothese la plus probable, mais qu'elle se tient, non?
                                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                  Posté par . Évalué à -4.

                                  Oui, et les martiens vont envahir la terre la semaine prochaine.
                                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                    Posté par . Évalué à 5.

                                    Arghhh !
                                    On est mal :

                                    $ rgrep -c -R '*.c' -r martian /usr/src/linux/
                                    /usr/src/linux/net/decnet/dn_nsp_in.c:4
                                    /usr/src/linux/net/decnet/sysctl_net_decnet.c:1
                                    /usr/src/linux/net/ipv4/devinet.c:2
                                    /usr/src/linux/net/ipv4/route.c:18

                                    Qui les a prévenus ?
                                    Encore un coup de microsoft pour décrédibiliser GNU/LINUX, c'est sûr !
                                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Oui,

                                      Mais heureusement, il n'y a pas que les martiens:


                                      * arch/sparc/kernel/smp.c:struct linux_prom_registers smp_penguin_ctable

                                      * arch/alpha/kernel/setup.c: * Identify the flock of penguins.

                                      * arch/sparc/prom/sun4prom.c: * have more time, we can teach the penguin to say "By your

                                      *arch/m68k/kernel/head.S: * An important part of any Linux bring up is the penguin and there's...

                                      *arch/sparc64/kernel/smp.c: printk("CPU[%d]: Sending penguins to jail...",

                                      *arch/sparc64/kernel/smp.c: penguins_are_doing_time = 1;

                                      *printk("CPU[%d]: Giving pardon to imprisoned penguins\n",

                                      etc, etc... :-)
                                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                                    En fait Bill Gates et Steve Ballmer sont des aliens, leur but est de conquerir la terre et de réduire les humains en esclavage.
                                    D'ailleurs les erreurs windows "ox635ffg869875" sont des messages en langage extra-terestre.
                                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                    Posté par . Évalué à 5.

                                    Difficile de répondre après les deux zozos à ton commentaire de style zozo. Pourquoi as-tu répondu au post précédent avec un tel mépris ? C'est pourtant une réflexion de personne sensée.

                                    Je te rappelle que l'exercice de la raison en présence d'un crime est de se demander à qui il profite.
                                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                      Posté par . Évalué à -1.

                                      Peut-etre parce que ca me gonfle que tous les maux de la planete soient renvoyes sur le dos de MS qui sait ?

                                      Oui il y a une chance que ce soit un complot de MS, a peu pres autant qu'il y a de chance que les martiens envahissent la terre la semaine prochaine.
                                      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        L'avenir nous le dira. Ca me semble peu probable, mais pas aberrant. (Je ne parle pas des martiens.)
                                      • [^] # Commentaire supprimé

                                        Posté par . Évalué à 3.

                                        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                                        « Oui il y a une chance que ce soit un complot de MS, a peu pres autant qu'il y a de chance que les martiens envahissent la terre la semaine prochaine. »

                                        Je crois que tu fais de mauvais calculs de probabilité.

                                        Dans un cas, il existe une firme, Microsoft, que l'on sait ne pas aimer GNU/Linux, ce pour des raisons objectives (nuit à son commerce). On sait que cette entreprise à des capitaux immenses. Il existe aussi SCO, entreprise qui n'a plus grand chose à vendre, qui ne semble pas avoir de grands projets particuliers mais qui semble surtout manquer de fonds. SCO dispose de brevets sur Unix, qui même s'il est loin d'être clair qu'il peuvent s'appliquer à GNU/Linux, permettent de créer un doute le temps d'un procès (avant son déroulement).
                                        SCO et Microsoft ont tout les deux des choses à s'apporter.

                                        Dans l'autre cas, il est question de martiens, donc l'existence est inconnue, qui seraient motivé par une invasion de la terre, motivations loin d'être avérées, avec un délai pas plus explicable.

                                        Bref, dans un cas, il existe des firmes réelles, avec des objectifs réels, dans l'autre, de pures suppositions.

                                        Alors, bien sur, rien n'est prouvé. Mais il est certain que les chances que « ce soit un complot de MS » ne sont pas du tout équivalentes aux chances que « les martiens envahissent la terre la semaine prochaine ».

                                        Maintenant, quel est l'intérêt de PGBG à tenir ce propos qui n'a aucune logique ... ?
                                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Je pencherai plutôt pour l'hypothèse : Rachetez moi, sinon je me vends à une boite sans scrupule, ce qui vous coutera bien plus cher. A une filiale de Microsoft, pourquoi pas. Mais j'en doute, vu que ça acheverait de convaincre les juges de leurs pratiques (trop) anti-concurentiels. Menfin, je doutais aussi que les Etats-Unis envoient l'Onu se faire voir. Quand je pense qu'ils veulent maintenant nous interdire de mettre des étiquettes "sans OGM" au nom de la libre concurrence... plus rien ne me parait impossible. J'espère que l'OMC n'est pas trop à leurs bottes.
                                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                  Je ne sais pas si c'est le cas, mais ce qui est probable, c'est que si SCO gagne, MS propose un gros paquet de pognon pour racheter les IP de SCO pour continuer sa guerre au copyleft et à Linux.
                        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                          Posté par . Évalué à 6.

                          Ca n'est pas un lynchage prématuré, c'est une question de morale - inexistant dans bcp de sociétès - et de philosophie qui font partie du libre.
                          Et lorsqu'une sociétè qui a participé a Linux, en connaissant la licence du jour au lendemain pretend que Linux est illégal et fait un procés a une sociétè qui investit dans Linux car il contient du soit-disant code proprio (bla bla, tout le baratin), ca n'est pas moral; aprés il y a le coté légal/illégal de leur affirmation mais ca n'est pas moral.
                          De meme que tu as le droit de faire certaines choses dans la vie qui ne sont pas moral, tu ne les faits pas pour autant, eh bien c'est la meme chose ici (comme par exemple le fait de reprendre le client ftp de FreeBSD et d'en faire un soft propriétaire car sa licence l'autorise : pas moral mais legal ....)
                          Y'a le coté légal et moral, et en ne recommandant pas Caldera et les produits SCO, je les sanctionne pour leur coté moral. J'estime qu'ils ne respectent pas les regles du jeu qu'ils ont accepté en participant au noyau Linux.
                          • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                            Posté par . Évalué à -1.

                            Quelles regles du jeu ???

                            Ils n'ont jamais accepte d'avoir ce code en GPL !

                            Le gars qui n'a pas de moral dans l'histoire c'est celui (si c'est vrai encore une fois) qui a mis ce code dans Linux, pas SCO.

                            SCO (si ils disent vrai) ne fait que defendre ses droits sur sa propriete intellectuelle que qq'un d'autre a mis dans Linux sans son accord, je vois pas ce qu'il y a d'amoral a cela.
                            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                              Posté par . Évalué à 4.

                              ben à priori, vu qu'ils ont distribué une version de linux en GPL, c'est donc qu'ils ont accepté d'avoir ce code en GPL...

                              Donc je pense qu'il serait légitime de leur part de faire un procès à celui qui aurait insérer leur code dans linux, puisque lui (s'il existe) à bien enfreind leur copyright, mais pas les utilisateur de linux en général, puisqu'ils se servent de code que SCO a fourni en GPL
                              • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Ils l'ont distribué sous licence GPL parce qu'ils l'ont recu sous licence GPL.

                                Si il y a du code à eux dedans, alors, la première distribution sous GPL, celle pour laquelle ils ont reçu le code, n'était pas valable. A partir de la, on ne peut pas leur reprocher ce qu'ils ont fait après.
                            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                              Posté par . Évalué à 2.

                              bon, en tout cas il faut etre bien naif ou credule que de penser que SCO ne fait pas ca sans y avoir été poussé par leurs avocats (il faut bien garder a l'esprit que c'est aux USA que ca se passe, pays ou les avocats vous aide sans que vous les solicitiez a trouver des affaire qui pourraient potentiellement rapporter du pognon), que ce soit legitime ou pas, et je crois que c'est leur seule motivation.
                              Pour ma part, je pense qu'ils sont dans leur tort avec le pretendu code qui leur appartient et j'espere que leur cupidité leur fera beaucoup de mal et qu'aprés ca on n'entendra plus parler de Caldera.
                            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Quelles regles du jeu ???

                              Aux US vous jouez au poker menteur, non ?

                              Ils n'ont jamais accepte d'avoir ce code en GPL !

                              ben si, ou alors c'était un soir où ils étaient tous bourrés qu'ils ont pris la décision, vu qu'ils l'ont même distribué.

                              Enfin bon.
                            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                              > Ils n'ont jamais accepte d'avoir ce code en GPL !

                              Faut que t'arrête un peu la mauvaise foi.

                              Si je m'amuse a installer des windows partout sans les payer et que Microsoft/BSA me chope, ils vont me le faire payer trés cher. Je ne crois pas que l'argument "Je n'ai pas lu la license, je n'étais pas au courant que c'étais illégal." tienne une demi-seconde.

                              Pour SCO c'est pareil. Lorsqu'ils ont vendu leur distribution GNU/Linux, ils ont lu la licence GPL et la license de tous les autres softs. Ils ont donc accepté cette licence et ne peuvent maintenant prétendre que le code est illégal.
                              Le respect des licences ne fonctionne pas a sens unique.
                              Je rappelle quand même que c'est Caldera qui a racheté SCO et non pas l'inverse bien qu'au final c'est le nom SCO qui reste.

                              SCO refuse de divulguer quelles sont les portions de codes litigieuses. Tu me permettra de penser alors que leur argumentation n'est pas solide.
                              Ils ont tout d'abord attaquer IBM pour "vol" de propriété intellectuel et de méthodes de travail.
                              Ensuite ils attaque SuSe et Red Hat soit disant car eux-seuls inclus du code leur appartenant.
                              Ensuite ils attaque Linux dans son ensemble car ce serait une version d'UNIX non autorisé.

                              La démarche me parait tordu au plus haut point.

                              SCO prétend que des bouts de code ressemblant aux leurs est inclus dans les sources de Linux. Est-ce que l'implémentation des mêmes normes sur les mêmes architectures ne peut pas amener aux même algorithmes ?

                              SCO prétends que IBM a appliquer leurs "méthodes de travail" pour améliorer Linux. Qu'est-ce que cela veut-dire ? Qu'écrire des algoritmes sur un tableau blanc et en discuter autour d'une table avant de les programmer en C est illégal ?

                              SCO prétends que IBM aurait était incable d'améliorer Linux sur IA32 sans leur expertise. N'y aurait-il donc que des glands chez IBM incapable de programmer un OS ? Quid de OS/2 ou de leur UNIX sur PowerPC ? IBM concoit et fabrique des microprocesseurs, est-il réaliste de croire qu'ils sont incapable de développer des bouts de codes exploitant au mieux des microprocesseurs alors que SCO n'a pas cette expertise ?

                              SCO déclare que Linux est une copie non autorisée d'UNIX. Linux a maintenant 12 ans. N'est ce pas un peu tard pour tenir un tel discours ? surtout aprés avoir était racheté par une boite ne faisant que du Linux !!!!

                              Si j'osais, je me permettrait de dire que Caldera a racheté SCO pour son petit portefeuille de brevets obsolètes et surtout pour le droit de la marque UNIX. Puis tente de tuer la concurrence en déclarant Linux illégal. Essaye d'obtenir en justice tous les droits sur Linux. Et enfin, incorpore toute la valeur ajoutée de Linux dans son "UNIX" puisqu'il a le droit d'utiliser cette marque.

                              Mon interrogation est "Il aura t'il un juge compétent dans le tribunal ?". On peut cependant être certain que IBM, Red Hat et SuSe (qui doit avoir le postérieur méchemment dilaté) ne manqueront pas d'arguments techniques et juridiques à opposer à SCO.

                              Il reste hélas une interrogation. Ces attaques de SCO sont ils une bonne ou une mauvaise pub pour Linux ou pour SCO ? Qui va bénéficier d'un regain d'image/d'intérêts/de cours à la bourse ?
                              • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Pour SCO c'est pareil. Lorsqu'ils ont vendu leur distribution GNU/Linux, ils ont lu la licence GPL et la license de tous les autres softs. Ils ont donc accepté cette licence et ne peuvent maintenant prétendre que le code est illégal.
                                Le respect des licences ne fonctionne pas a sens unique.
                                Je rappelle quand même que c'est Caldera qui a racheté SCO et non pas l'inverse bien qu'au final c'est le nom SCO qui reste.


                                Le petit truc que t'as semble t'il pas compris, c'est qu'ils n'ont bien sur pas audite tout le code des xxx packages existants pour voir si il y avait du code a eux avant de creer leur distrib, ce n'est qu'apres qu'ils s'en sont rendu compte.

                                On n'est pas dans un cas
                                "SCO a mis du code dans Linux et revient se plaindra apres"
                                mais dans un cas
                                "SCO a redistribue un paquet dans lequel X a mis du code appartenant a SCO, sans que ce dernier ne le sache"

                                Il y a une grosse difference, dans le deuxieme cas, celui qui a mis le code sous GPL c'est le type qui a ajoute le code au soft, et ce n'est pas SCO, qui est le seul a legitimement pouvoir le faire.

                                Bien sur, cela est vrai si ce que SCO dit est vrai, mais ca seul le proces le dira.
                                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                  Le petit truc que t'as semble t'il pas compris, c'est qu'ils n'ont bien sur pas audite tout le code des xxx packages existants pour voir si il y avait du code a eux avant de creer leur distrib, ce n'est qu'apres qu'ils s'en sont rendu compte.

                                  S'ils ont fait ça de toute façon ils sont perdants... Ils ont acceptés la licence implicitement. Le coup du "on nous pique du code" ne marche que si on ne redistribue pas *sois même* ce code ! enfin c'est évident !

                                  Avec SCO, on a trois cas possibles :

                                  - sois ils racontent des grosses conneries (c'est ce qui paraît le plus probable vu leur attitude actuelle), et dans ce cas ils vont se faire exploser par IBM, leur tactique du "rachèèèèèteeeee mooooiiii" leur ayant pêté à la figure en beauté.

                                  - sois ils ont bien eu du code piqué (on peut se demander comment, vu que seul SCO disposait du code, et que bon, ça parait franchement stupide ... mais admettons pour les besoins de la démonstration), et de toute façon, c'est très bête pour eux, mais ils ne peuvent RIEN faire à partir du moment ou ils ont eux-même distribué le code et donc accepté la licence. Le coup du "on ne s'en est pas rendu compte" ne marche pas, je suis désolé.

                                  - dernière possibilité, on leur a piqué du code, qui a été inclu dans un logiciel libre, et qu'eux-même n'ont pas distribués. C'est le seul cas ou on peut avoir effectivement quelque chose de valable devant les tribunaux, mais c'est aussi le cas le moins probable.

                                  Alors, oui, tant qu'on a pas vu au tribunal les morceaux de code incriminés, on doit considérer SCO comme innocent ... cependant, leur attitude jusqu'à présent est parfaitement débectante ...
                                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    > - sois ils ont bien eu du code piqué (on peut se demander comment, vu que
                                    > seul SCO disposait du code, et que bon, ça parait franchement stupide ...
                                    > mais admettons pour les besoins de la démonstration), et de toute façon,
                                    > c'est très bête pour eux, mais ils ne peuvent RIEN faire à partir du moment ou
                                    > ils ont eux-même distribué le code et donc accepté la licence. Le coup du
                                    > "on ne s'en est pas rendu compte" ne marche pas, je suis désolé.

                                    Sauf qu'à la base il y a tromperie sur ce qui leur a été fournit et ils pouvaient s'attendre à ce qu'on leur fournisse du code légal, ca remet en cause toute licence qu'ils auraient pu accepter ou pas.
                                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    S'ils ont fait ça de toute façon ils sont perdants... Ils ont acceptés la licence implicitement.

                                    N'importe quoi. C'est comme si le fait de racheter sans le savoir un objet qu'on t'a volé (tu veux le remplacer donc tu achètes un objet identique, et tu ne sais pas que celui qui te le vend n'est autre que le voleur) légitimait "implicitement" le vol.
                                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                      Ceci dit, si tu ne veux pas être accusé de recel, tu dois contacter la justice et arrêter de faire usage de l'objet volé dès que tu connais son origine litigieuse - je suppose.

                                      Et là, SCO à eu un train de retard, interdisant la distribution après le déclenchement du procès.
                                • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                  Posté par . Évalué à 4.

                                  > Le petit truc que t'as semble t'il pas compris, c'est qu'ils n'ont bien sur pas
                                  > audite tout le code des xxx packages existants pour voir si il y avait du code a
                                  > eux avant de creer leur distrib, ce n'est qu'apres qu'ils s'en sont rendu compte.

                                  > On n'est pas dans un cas
                                  > "SCO a mis du code dans Linux et revient se plaindra apres"
                                  > mais dans un cas
                                  > "SCO a redistribue un paquet dans lequel X a mis du code appartenant a
                                  > SCO, sans que ce dernier ne le sache"

                                  Attends... ou est la difference ? Du point de vue droits d'auteurs, pour un utilisateur externe qui a achete/downloade/copie/vole/etc SCO Linux, il n'y en a absolument aucune: j'ai un produit qui vient de chez SCO, et il y a une licence GPL avec. Resultat: j'ai le droit de redistribuer ce code en GPL, je n'ai pas une responsabilite supplementaire de verifier aupres de SCO "mais vous vouliez vraiment distribuer ca ou vous avez fait une erreur ?".

                                  Pour SCO, la difference c'est qu'il y a quelqu'un qui a fait une grosse boulette: ils ont distribue Linux sans savoir ce qu'il y avait vraiment dedans. Oui, c'est quasiment impossible a faire, mais ca n'empeche pas que la responsabilite en incombe a SCO, et qu'ils ne peuvent pas revenir sur leur parole (la GPL) d'un coup de baguette magique... ou alors, personne n'est a l'abri de quoi que ce soit.

                                  Et en tirant l'argument jusqu'a la corde, si SCO peut invoquer l'argument "c'est un cas exceptionnel, on ne savait pas ce qu'il y avait dans le programme car il est impossible de l'auditer entierement", IBM/RedHat/SuSE/etc peuvent le faire aussi...

                                  Ce qui est "marrant", c'est qu'il etait clair jusqu'a maintenant qu'il y avait un petit danger a redistribuer du code GPL qui a ete ecrit par plusieurs personnes (si je le redistribue, suis-je sur que toutes ces personnes ont vraiment donne leur accord ? Impossible d'en etre sur). Avec SCO, on en arrive a douter meme d'un auteur: suis-je sur qu'il a distribue son propre code en toute connaissance de cause ? A quoi ca sert d'avoir une licence, puisque de toute facon l'auteur peut revenir dessus ?

                                  Le probleme qui reste, c'est la chronologie: si le code est vraiment copie et qu'il etait present dans Linux _avant_ que le titulaire des droits de ce code ne le distribue en GPL (soit avant que Caldera ne rachete SCO), alors Linux _etait_ en infraction a ce moment-la. Mais ca reduit considerablement la portee de la chose...

                                  Zorglub
                                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                    Posté par . Évalué à 0.

                                    Ben c'est pas si evident que ca.

                                    Si tu prends la GPL a http://www.gnu.org/copyleft/gpl.html(...) , elle dit au point 0 :

                                    "This License applies to any program or other work which contains a notice placed by the copyright holder saying it may be distributed under the terms of this General Public License"

                                    Hors, les bouts de code soi-disant piques ont ete mis sous GPL(la banner GPL, le fichier License, etc...) par quelqu'un d'autre que SCO/Caldera.

                                    --> Ce code n'est PAS sous GPL, meme si Caldera/SCO le distribue, car ce n'est pas Caldera/SCO qui l'a mis sous GPL.

                                    Le code que SCO a redistribue n'etait PAS sous GPL, car c'est dit dans la licence, la GPL ne s'applique qu'au code place sous GPL par le detenteur des droits.

                                    D'autre part, SCO ne dit nulle part que tout le contenu du CD de la distrib SCO/Caldera est sous GPL, ce qui fait que SCO ne l'a pas non plus mis elle meme sous GPL.
                                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      > "This License applies to any program or other work which contains a notice
                                      > placed by the copyright holder saying it may be distributed under the terms of
                                      > this General Public License"

                                      > Hors, les bouts de code soi-disant piques ont ete mis sous GPL(la banner
                                      > GPL, le fichier License, etc...) par quelqu'un d'autre que SCO/Caldera.

                                      > --> Ce code n'est PAS sous GPL, meme si Caldera/SCO le distribue, car ce
                                      > n'est pas Caldera/SCO qui l'a mis sous GPL.

                                      Oui et non. Caldera n'a pas mis ce code volontairement sous GPL, mais ils ont fait l'equivalent de signer un contrat sans lire les petits caracteres (ils n'ont pas accepte volontairement les clauses mais il y a quand meme leur signature dessous). Le code n'etait peut-etre pas sous GPL, mais un utilisateur n'avait _aucun_ moyen de le savoir, bien au contraire puisque meme sur les CDs de SCO il avait l'"air" d'etre sous GPL. Je n'oserais pas faire de pronostic sur ce qu'un juge (surtout americain) en dirait, mais j'ose esperer que l'utilisateur (aka la communaute GPL) aurait un bon argument -- et que le juge sourirait si on lui dit "on a distribue ce programme pendant plus de 2 ans sans remarquer qu'il contenait de notre code, d'ailleurs on a continue a le distribuer meme apres qu'on sache que c'etait le cas (!), mais maintenant c'est fini et il faut punir les pirates".

                                      Enfin bon, sur ce point, il me semble que SCO sont des charlots. Je ne me prononce pas sur le reste.

                                      Zorglub
                                      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                        Posté par . Évalué à 0.

                                        Je suis 100% d'accord qu'un utilisateur n'avait aucun moyen de le savoir.

                                        Ca ne change rien au fait que ce code n'est pas GPL au jour d'aujourd'hui et que SCO l'ait redistribue n'y change rien.

                                        Pour que ce code soit GPL il faut que SCO (detenteur des droits) le mette lui-meme en GPL, hors il n'en a rien fait, il n'a fait que distribuer des CD avec ce code dessus, sans se prononcer sur la licence du contenu.

                                        Au pire on peut dire que SCO a mis son propre code au vu de tous, mais ca ne change pas la licence du code et n'autorise personne a l'utiliser.

                                        Bien sur, tout cela est valide si les dires de SCO sont veridiques, ce qui est encore a voir.
                                        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                          Posté par . Évalué à 1.

                                          Ca ne change rien au fait que ce code n'est pas GPL au jour d'aujourd'hui

                                          pour quelqu'un qui dit a tout bout de champ qu'il faut attendre le procés avant de tirer des conclusions, tu affirmes bien vite petit scarabé !
                                        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                          Posté par . Évalué à 1.

                                          « Pour que ce code soit GPL il faut que SCO (detenteur des droits) le mette lui-meme en GPL, hors il n'en a rien fait, il n'a fait que distribuer des CD avec ce code dessus, sans se prononcer sur la licence du contenu.»

                                          Un distributeur s'engage sur le code qu'il distribue. La question c'est : est-ce que le code en question est copyrighté directement ou indirectement (un employé) par SCO ? Si c'est le cas, ils n'ont rien à dire. Il n'y a problème que s'ils ont donné du code à un intermédiaire qui l'a mis en GPL ou s'est approprié le copyright.
                            • [^] # Commentaire supprimé

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Indirectement ils ont accepté, puisqu'ils ont diffusé une distribution GNU/Linux contenant ce code sous GPL alors que leurs accusations étaient déjà lancées.
                              • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                En effet, pour expliciter la chose, il ne peuvent jouer sur l'ignorance du fait que s'il ont arrêté la distribution à la découverte.

                                Peut-être ont-ils dimunué leurs chances en oubliant cet élément et ont, avec du retard, pour cette raison, cessé la distribution Caldera à cet instant.
                          • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                            Posté par . Évalué à 2.

                            c'est une question de morale ... et de philosophie qui font partie du libre.

                            Comme systematiquement "attaquer" toute personne morale ou physique etant en opposition de pres ou de loin au sacro-saint kernel Linux?
                            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                              Posté par . Évalué à 2.

                              « Comme systematiquement "attaquer" toute personne morale ou physique etant en opposition de pres ou de loin au sacro-saint kernel Linux? »

                              Où tu vois ça ?

                              Il y a eu des critiques constructives du libre et de Linux, ou des problèmes soulevés, et qui ont eu des réponses et réactions constructives. Parce qu'elles le méritaient. C'est quoi l'intérêt de cette simplification manichéenne à l'extreme ?
                        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                          Posté par . Évalué à 2.

                          le problème n'est même le procés mais le fait qu'en attaquant linux il dégrade son image et semble avoir pour but de pousser les gens a l'arrangement a l'amiable ( qui a dit racket ?)
                          il en rajoute couche aprés couche
                          IBM ensuite Suse et RedHat puis linux
                          IBM posséde dans les 17000 brevets faut être malade pour s'attaquer a eux
                          il est quasiment impossible de ne pas violer un de leur brevet
                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Et as tu pensé aux conséquences désastreuses sur Linux de ce qu'ils sont en train de faire ? (c'est à dire : de la com à outrance pour déstabiliser Linux, avant même d'avoir avancé la moindre preuve de ce qu'ils avancent)

                      Si les entreprises commencent à prendre peur de devoir payer une taxe à SCO à chaque fois qu'ils utilisent un produit Linux, ça veut dire que toutes les grosses boites Linux ont toutes les chances de s'écrouler très rapidement. C'est un peu le même problème que le gif patent...
                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                      Posté par . Évalué à 2.

                      >La presomption d'innocence c'est pas valable uniquement pour ceux > dont on est du meme avis, c'est valable pour tout le monde.

                      Je ne les juge pas. Mais les impacts du procès dans le cas où SCO gagne menace la survie d'un OS du monde libre ou au minimum handicaper son évolution / extension.

                      Donc si Caldera menace la survie d'une partie du Libre alors Caldera est mon ennemi donc je pousse au boycott, et maintenant qu'ils aient tort ou raison, je m'en fiche : je suis contre les brevets logiciels !
                    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                      Posté par . Évalué à 1.

                      La présomption d'innocence, cela concerne l'accusé, ici IBM, etc. Donc je présume que IBM et tout les contributeurs à Linux sont innocents.
                  • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

                    Posté par . Évalué à 3.

                    >On peut penser que leur requête a aucune légitimité puisque tout les outils unix ont été réécrits

                    Oui mais on peut penser qu'un contributeur indélicat a inséré une partie de code ne lui appartenant pas.

                    C'est bien ca tout l'avantage de la tactique employé par SCO. On ne sait rien.
          • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

            Posté par . Évalué à 1.

            En même temps il y a de grande chance que les brevet dont ils font allusion n'existe peut être pas en Europe au vue de la législation en vigeur. (Pour combien de temps encore). Et il y de grande chance pour qu'il ne puisse dont pas attaque avec les mêmes argumments en Europe vue que la licence GPL est baséee sur une protection du droit d'auteur (,mais reste impuissante contre les brevets).
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Tu ne sais absolument pas si ces raisons sont douteuses ou pas car personne ne sait de quelles lignes de code il s'agit. Peut importe de quelles lignes de code il s'agit. Ces raisons sont douteuses dans le sens ou le code "breveté" de SCO a finalement été publié 2 fois par SCO. Une première fois avec une licence d'utilisation trés stricte pour IBM (qu'ils ont peut-etre violée) ; et une seconde fois (de manière implicite) en fournissant en GPL l'intégralité du noyau Linux sur lequel ils ont travaillé, et à ce moment la, SCO a redistribué son code "breveté" sous GPL en toute connaissance de cause. Qu'ils accusent IBM d'avoir inclu ce code dans le noyau, pq pas (quoique ca reste à voir) ; mais ils ont de toute manière eux-même inclu ce même code dans le noyau en GPL par la suite. Ils peuvent donc en vouloir à IBM qui a utilisé ce code dans un noyau linux avant SCO, mais ils ne peuvent mettre en cause le noyau actuel Linux qui a recu l'aval de SCO quand ils ont publié en GPL leur propre noyau. Encore une fois, si SCO n'avait jamais bossé avec Linux, ce raisonnement ne marcherait pas ... or c'est pas le cas ...
          • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

            Posté par . Évalué à 5.

            Y'a un article sur LWN.net http://lwn.net/Articles/30871/(...) à propos des licences libres et qui donne un petit indice sur le(s) code(s) volé(s) :

            Of course, no warranty disclaimers will keep you out of trouble if a litigious third party decides that you are distributing their intellectual property. For example, should SCO manage to prove in court that the famous "printer on fire" kernel message was stolen by IBM and placed in the Linux kernel, the fact that the relevant code was released under the GPL (if it was) will prevent other Linux distributors from suing IBM, but will it not help against SCO.


            Si je vois un message d'erreur rigolo, je ne peut même pas le réutiliser si la licence du produit ne me le permet pas...
          • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

            Posté par . Évalué à 1.

            Enquete sur le noyau donne:

            # grep -lr "@sco.com" /usr/src/linux/
            /usr/src/linux/drivers/net/tlan.c
            /usr/src/linux/arch/i386/kernel/microcode.c

            Ces fichiers sont néanmoins sous licence GPL donc no problemo !

            Ps: J'ai eu un instant de frayeur en lisant dans le microcode.c :

            Copyright (C) 2000 Tigran Aivazian (developpeur chez sco)

            et quelques lignes plus bas:

            This program is free software; you can redistribute it and/or
            modify it under the terms of the GNU General Public License

            ouf...

            Ps2: ki viennent les avocats ;) et puis si y font vraiment chier bah on bossera vraiment sur le hurd. lol.

            Ps3: Vu l'esprit de RMS, dans les outils GNU doit pas y'avoir une ligne de code qui n'est pas sous GPL
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est précisement le fait de ne pas dévoiler de quelles lignes de codes il s'agit qui est douteux.
          Pour l'expliquer il ont dit que s'était pour éviter que les preuves soient effacées. Coment pourrait'on faire disparaitre toutes les sources d'une (ou plusieurs) version du noyeau disponibles sur internet ?
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Si les gens de SCO étaient honnêtes ils devoileraient les lignes de codes qui ont été copiés, les développeurs modifierai le code et tout serai réglé.
          Le simple fait qu'ils ne veulent pas le dévoiler prouve qu'ils veulent profiter de l'occasion pour se faire un maximum d'argent et/ou que leurs accusations ne tiennent pas la route.
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par . Évalué à 1.

          Leur comportement est douteux, j'ai plus l'impression qu'ils essaient de faire parler d'eux !
          Tant qu'ils n'auront pas clarifié la situation ils sont criticables.
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par . Évalué à 1.

          SCO fait bien de même en envoyant une lettre disant que les utilisateurs de linux sont dans l'illégalité, alors que tant que le procès n'as pas eu lieu, rien ne prouve que c'est vrai.
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par . Évalué à 1.

          « Je n'ai rien contre le fait de le faire apres le proces, une fois que ce sera eclairci, mais avant c'est tres premature. »

          Non. On peut très bien trouver ces méthodes très douteuses, même si au final la justice leur donnait raison. Il n'y a aucune raison de devoir accepter les extrémistes qui utilisent la loi uniquement à des fins de profit. Ca n'a rien de déplacé, que ça te plaise ou non.
      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > on n'achete/recommande plus les produits d'une boite qui attaque Ne t'inquiète pas, ça fait longtemps que SCO/Unixware ne se vend pratiquement plus, et c'est justement pour essayer de récolter un max de pognon que SCO attaque. L'offre de départ faîte à IBM ("vous payez un gros paquet de $$$, ou bien vous nous rachetez") en est une preuve. Ils sont morts, ils le savent, alors ils se débattent comme ils peuvent.
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      SCO Suspends Sales of Linux, Alerts Customers That Linux Is an Unauthorized Derivative of UNIX and That Legal Liability May Extend to Commercial Users Donc ils font plus que suspendre les ventes, ils annoncent clairement que Linux est illégal. J'ai comme l'impression que plutôt que d'interdire linux, ils vont demander des royalties sur chaque copie de linux existante. Et seuls IBM ou Redhat peuvent les payer. Même si SCO ne touche qu'un dollar par boite ou copie vendue, ça fait déjà un joli pactole. PS : D'ailleurs je sais pas si je suis prudent de copier des morceaux de leur communiqué comme ça, sans même les modifier. C'est des coups à faire interdire DaCode ça...
  • # Hallucinant !

    Posté par . Évalué à 1.

    http://www.sco.com/scosource/letter_to_linux_customers.html Franchement je suis deçu par l'attitude de SCO Non seulement ils se permettent de porter prejudice au developpement d'un systeme d'exploitation libre, mais qui plus est, se permettent le droit de poursuivre en justice toute entreprise utilisant Linux. Microsoft a trouvé en SCO un allié inattendu ! J'ai bien peur que les 13 annees investies sur Linux n'auront servi a rien et que Linux, par l'idiotie de l'ex Caldera, ne meurt à cause de son succes. C'est un monde bizard dans lequel nous vivons : scier la branche sur laquelle on est assis, il n'y a pas d'autre description. J'espert que tout le monde se mobilisera contre cela. Pendant cette mobilisation, Microsoft ne manquera certainement pas de democratiser TCPA et DRM ....
    • [^] # Re: Hallucinant !

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est un monde bizard dans lequel nous vivons : scier la branche sur laquelle on est assis, il n'y a pas d'autre description. Quitte à tomber de l'arbre, mieux vaut faire tomber tronconner l'arbre pour que personne n'en profite [:spamafote]
      • [^] # Re: Hallucinant !

        Posté par . Évalué à -1.

        Pour une fois que tu (S.P.) dis quelque chose de censé (dans les 2 premières lignes). Par contre le j'ai bien peur que linux de meure ça c'est n'importe koi, la force de Linux c'est l'ouverture du code, SI une portion du code a vraiment été violée/volée/piratée?/intégrée par IBM et placée dans le code du noyau, ben il suffira aux developpeurs du noyau de reecrire la chose incriminée et hop après un upgrade, l'incident est clos! Kant a scier la branche et l'arbre, et toute la forêt, ouais c'est une attitude humain qu'on peut comprendre, SCO tel un kamikaze s'en prend... aux moulins à vent.
    • [^] # Re: Hallucinant !

      Posté par . Évalué à 8.

      Je ne pense pas que Linux va mourir à cause de cela. Je crains plus un risque de ralentissement de son développement et de son adoption par des entreprises (une entreprise ne va pas investir sur un produit qui subit de telles accusations, car elle imagine son avenir incertain). Mon point de vue est que l'avenir de Linux reste certain. Le code source étant publié, aussitot que SCO aura montré quelles sont les parties qui sont sous le joug de leurs propriétés intellectuels, des développeurs pourront modifier le code afin de ne plus réutiliser de code licensié. Naturellement, selon la partie du noyau concernée, cela pourra prendre du temps, mais je ne suis pas effrayé à ce point. Par contre, le "monde" Linux peut être chamboulé. Selon la validité de la plainte de SCO et de jugement qui suit, des entreprises comme RH, SuSE, ... pourront être très affaiblies et même disparaître. Ceci est dangereux dans la mesure où si ces entreprises sont mises en danger, des clients existants ou potentiels vont se détourner de Linux car ce qu'ils recherchent ce sont des solutions "logiciels stables + support stable". Il faudra alors du temps pour que le monde de Linux se rebâtisse. Mais je ne pense quand même pas (ou du moins, je n'ose penser) que la situation ne devienne aussi dramatique. SCO tente d'effrayer ses concurrents (et malheureusement les clients potentiels de Linux) en jouant sur le doute, car ils doivent savoir qu'une fois le point litigieux montré du doigt, des gens s'empresseront de le corriger. Une telle correction jouera en faveur des "accusés". Ce qui ne peut être fait actuellement puisque personne, en dehors de SCO, ne sait ce qui est illégal (pour reprendre les termes de SCO). Par contre, il est vrai que c'est une sacrée aubaine pour Microsoft qui va pouvoir parler de stabilité de l'entreprise et donc pour ses produits, ...
      • [^] # Re: Hallucinant !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je ne suis même pas sûr que la situation ne se retourne pas et que les entreprises qui suivent ce sujet ne s'intéressent pas plus à la réaction du monde GPL face à une attaque. Si nos réactions sont saines et solides, cela confortera à mon avis quelques décideurs.
        Je suis peut être optimiste mais je connais quelques spécimens dans ce cas là.
        Là où je suis plus pessimiste, c'est dans le rôle de gentil qu'IBM a endossé. Et si IBM brevetait quelques bricoles pour fermer le code?
  • # Dear commercial Linux user ...

    Posté par . Évalué à 4.

    Sur le site de SCO, une lettre du CEO de SCO sur cette action, faisant le parralèle entre leur action et les actions actuelles de la RIAA : http://www.sco.com/scosource/letter_to_linux_customers.html
    • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

      Posté par . Évalué à 2.

      By contrast, much of Linux has been built from contributions by numerous unrelated and unknown software developers, each contributing a small section of code. C'est pas Linus qui ne voulait/veut pas garder la trace de tous les développeurs pour éviter que le code ne puisse changer de licence (autre que GPL) ? There is no mechanism inherent in the Linux development process to assure that intellectual property rights, confidentiality or security are protected. Du coup, on ne sait pas s'il y a eu des personnes qui ont effectivement travaillés sur Unix Sys V ou non... Question : dans quelle mesure des développeurs peuvent publier du code qu'ils ont écrit sous une autre licence que précédemment publié ? Est-ce lié aux contrats de leurs précédents employeurs ? Est-ce lié à la licence précédente ? Ou aux deux ? Autre question : dans les contrats de travail qui lient un développeur à un employeur, n'y-a-t-il pas une clause qui précise que tout ce qui est produit pour le compte de la société est l'entière propriété de celle-ci ? Du coup, j'ai trouvé un(e) algo/code/méthode d'enfer au boulot et qui peut aussi s'appliquer sur mon projet perso hors boulot. Puis-je le publier (sous GPL par ex.) ? L'issue de ce procès va effectivement être très important pour le monde du libre...
      • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        « unknown software developer » : c'est parfaitement faux. Puisque sinon ces bouts de code ne peuvent être légalement libre. L'auteur DOIT être identifiable.

        « Du coup, j'ai trouvé un(e) algo/code/méthode d'enfer au boulot et qui peut aussi s'appliquer sur mon projet perso hors boulot. Puis-je le publier (sous GPL par ex.) ? »

        Si t'étais un menusier, tu le pourrais. Mais dans l'informatique les règles ont été conçues de manière extraordinaire, alors rien n'est certain...
        • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Mais dans l'informatique les règles ont été conçues de manière extraordinaire
          Oui, et cette attaque (justifiée ou non : le procès nous le dira) prouve bien que permettre le monopole sur un source ou un savoir quel qu'il soit est néfaste à la concurrence, néfaste au développement et néfaste aux entreprises humaines quelles qu'elles soient.
      • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        j'ai trouvé un(e) algo/code/méthode d'enfer au boulot et qui peut aussi s'appliquer sur mon projet perso hors boulot. Puis-je le publier (sous GPL par ex.) ?

        Tout dépend comment tu t'y prends:

        1) soit tu développes au taf, tu vas voir ton chef et tu lui demandes l'autorisation de publier en GPL (la c'est lui qui choisit car tu travailles pour la société), sachant que ton chef peut choisir d'utiliser une double licence (GPL et proprio) ou de te rire bettement au nez

        2) soit tu développes chez toi les soirs, tu le publies sans rien dire à ton entreprise en GPL ; et le lendemain, tu dit à ton chef "tiens j'ai trouvé un code GPL qui correspond exactement à nos besoins" (la il va peut-etre grogner en voyant l'auteur, mais vu que tu n'as pas développé sur ton tps de travail tu es dans ton droit) ; maintenant en tant qu'auteur (personnel) du code publié, tu peux faire une fleur à ton chef et ajouter une clause à la GPL, comme quoi l'entreprise TOTO à le droit d'utiliser le code sous une licence proprio.

        Vala
        • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

          Posté par . Évalué à 1.

          ah bon , depuis quand il est possible de modifier une licence GPL ? si elle est modifié c'est pu du GPL :)
          • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

            Posté par . Évalué à 0.

            vu que c'est toi l'auteur, tu as le droit d'aposer les clauses que tu veux à la licence GPL sous laquel tu publies ton code...
            • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Décidement, cette idée est tenace. Si tu modifie la GPL, ce n'est plus la GPL. Car quand on parle de GPL, on parle de celle diffusée par le projet GNU.
              Cette précision légale figure dans les sources :

              # This program is free software; you can redistribute it and/or modify
              # it under the terms of the GNU General Public License as published by
              # the Free Software Foundation; either version 2 of the License, or
              # (at your option) any later version.
              • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

                Posté par . Évalué à 1.

                oui ok, t'as plus le droit d'appeler ça GPL, mais bon, ça y ressemble fortement et reste une licence Open Source
                • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  prend le temps de lire le morceaux de texte que je t'ai copié juste quelques posts en dessous...
                • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  C'est possible. Dans les faits, il arrive souvent que les gens créant des licences à partir de la GPL ajoutent des éléments qui rendent la licence assez peu libre.

                  La GPL à été pensée, repensée, c'est un travail énorme que de proposer une licence proposant un tel équilibre entre contraintes (défendre la liberté) et permissions (offrir la liberté).

                  M'occupant des moderations de projet sur Savannah depuis pas mal de temps, je crois n'avoir jamais vu une GPL modifiée qui ne posait pas problème.
          • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Pardon, c'est pas "modifier" la licence, mais en ajouter une autre, une "double licence" quoi ... qui permet de diffuser en libre ET en proprio.

            C'est que font plein de boites pour des soft bien connus (mon meilleur exemple sous la main : MySQL)
            • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

              Posté par . Évalué à 1.

              dans ce cas ce n'est pas ajouter une clause à la gpl mais proposer ton code sous une double licence gpl/proprio à l'instar de QT.

              aiua> Non si utilise une version modifié par tes soins de la gpl alors tu ne peux te servir de l'apellation GPL puisque tes clauses personnelles ne seront pas issues de LA GUN fondation
              • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

                Posté par . Évalué à 2.

                venant du site de la fsf :

                "Can I modify the GPL and make a modified license?

                You can use the GPL terms (possibly modified) in another license provided that [bold]you call your license by another name[/bold] and do not include the GPL preamble, and provided you modify the instructions-for-use at the end enough to make it clearly different in wording and not mention GNU (though the actual procedure you describe may be similar).

                If you want to use our preamble in a modified license, please write to <licensing@gnu.org> for permission. For this purpose we would want to check the actual license requirements to see if we approve of them.

                Although we will not raise legal objections to your making a modified license in this way, we hope you will think twice and not do it. Such a modified license is almost [b]certainly incompatible with the GNU GPL[/b], and that incompatibility blocks useful combinations of modules. The mere proliferation of different free software licenses is a burden in and of itself. "
          • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il ne parle pas d'une modification de la GPL mais d'une clause supplémentaire. Genre http://www.fsf.org/licenses/gpl-faq.html#TOCWritingFSWithNFLibs(...)
      • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

        Posté par . Évalué à 2.

        > Du coup, j'ai trouvé un(e) algo/code/méthode d'enfer au boulot et qui peut
        > aussi s'appliquer sur mon projet perso hors boulot. Puis-je le publier (sous
        > GPL par ex.) ?

        Pour ce qui est du code tu ne peux pas, s'il est fait sur ton temps de travaille il est la propriété de ton entreprise, à part bien sûr si ton entreprise a mis ce code sous GPL ou qu'elle te laisse une partie de ton temps de travail pour réaliser des logiciels open source

        sinon pour les algo/méthodes je ne m'avancerai pas, je ne sais pas s'ils dépendent de brevets ou de propriété intellectuelle, et dans quelle mesure ils t'appartiennent ou à ton entreprise.
        • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          « Pour ce qui est du code tu ne peux pas, s'il est fait sur ton temps de travaille il est la propriété de ton entreprise, »

          Et ça te semble légitime ? Connais-tu un seul autre métier où il est considéré que ton savoir faire appartient à ton employeur ?
          • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

            Posté par . Évalué à 2.

            malheureusement oui, le métier de photographe par exemple, si tu est employé d'une boite, et que tu fais un reportage, les droits appartiennent à la boite, pas à toi. C'est bien-sur différent si tu est freelance. Je pense que c'est la même chose pour pas mal de "créatifs". Soit tu est connu, à ton compte, et alors c'est pour toi, soit tu n'est qu'un "tacheron" employé par la boite qui te payes un salaire et obtient les droits sur ce que tu as créé.
            • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

              Posté par . Évalué à 1.

              Oh pardon, j'avais mal lu, effectivement, Ce n'est pas le savoir faire qui appartient à l'employeur, mais le produit.
          • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

            Posté par . Évalué à 1.

            Et un cuisinier utilise chez lui des recettes qu'il a inventé pour son boulot, c'est grave ? Ca appartient au proprietaire du resto ?
            • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

              Posté par . Évalué à 1.

              Non, mais le marmiton qui publie une recette de son chef dans un magazine (par exemple), à mon avis il est pas tout à fait dans son droit.
          • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

            Posté par . Évalué à 1.

            ...ton savoir faire appartient à ton employeur ?
            Oui... à peu près tous...
            C'est, par définition, le contrat implicite que tu passes avec un employeur :
            Apport d'un savoir-faire/expérience de l'employé en contre-partie d'une rémunération de l'employeur, les produits générés avec les moyens de l'entreprise devenant la propriété de l'employeur.
            Mais bien entendu, tu peux faire usage de ton savoir-faire/expérience en dehors de ton activité professionnelle seulement cet usage peut être limité, notamment en ce qui concerne le savoir-faire/expérience supplémentaire acquise au sein de l'entreprise ...
            (1) une clause implicite de confidentialité (nulle mention n'est nécessaire dans le contrat de travail pour avoir à l'appliquer)
            (2) des clauses supplémentaires de "réserve" (explicite dans le contrat de travail celles-ci) : plus drastique que le devoir de confidentialité
            (3) d'autres clauses facultatives de non concurrence (explicites itou) devant être compensées et bornées dans le temps et l'espace pour être valables.

            Cela dépend énormément des métiers, surtout pour les clauses explicites (2) et (3), mais grossièrement ton savoir-faire en entreprise appartient à ton employeur, ainsi que ses bénéfices, et à toi-même si tu en as un bénéfice non commerciale (personnel, familial, associatif, ...) qui n'entre pas en conflit avec les clauses (1, 2, 3). Pour d'autres usages, tu t'exposes au droit du travail...
            C'est assez courant de croire que le contrat de travail est fait pour préserver les droits de l'employé... mais il protège aussi ceux de l'employeur en induisant certains devoirs, deux notions qui vont de pair.
            • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Je demande des exemples de métiers concrets : celui du cuisinier plus haut est très bon.

              Plus généralement, la catégorie « expérience professionnelle » d'un CV est parmi celles à laquelle le plus d'importance est accordée. Il me semble que ça signifie bel et bien que l'on considère qu'un choix de recrutement est le savoir-faire.
      • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Autre question : dans les contrats de travail qui lient un développeur à un employeur, n'y-a-t-il pas une clause qui précise que tout ce qui est produit pour le compte de la société est l'entière propriété de celle-ci ?
        Du coup, j'ai trouvé un(e) algo/code/méthode d'enfer au boulot et qui peut aussi s'appliquer sur mon projet perso hors boulot. Puis-je le publier (sous GPL par ex.) ?


        De manière implicite, tout ce que tu produis dans le cadre de l'entreprise, avec les moyens de cette dernière ne t'appartient pas mais reste la propriété de l'entreprise.
        Aucune mention explicite dans ton contrat de travail n'est nécessaire pour cela et il te faut obtenir un accord explicite de ton employeur (à négocier) pour conserver la propriété intellectuelle d'un algo/code/méthode et en faire ce que tu désires.
        En outre, en signant ton contrat de travail, tu t'engages à respecter une certaine confidentialité sur tes activités, ce qui inclue ce que tu produis (pas de réutilisation ultérieure possible chez un autre employeur). Cette confidentialité peut aller jusqu'à un devoir de réserve (interdiction de faire part de son point de vue/expérience sur un domaine précis) ou une clause de non concurrence (interdiction d'avoir une quelconque activité dans un domaine précis, pendant un temps donné), mais ces deux cas doivent faire l'objet de clauses inscrites au contrat, ne sont pas renégociables au détrimens de l'employé (sauf accord de ce dernier) et doivent être définis dans le temps et dans l'espace (+ compensations pécunières) pour être valables.
        • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense quand même qu'il faut différencier l'algo et le code. L'algorithme c'est du domaine des maths et je ne pense pas que ce soit couvrir par la propriété intellectuelle.
          Donc tu ne peux pas reprendre ton code, mais tu peux réutiliser l'algo pour réécrire du code.
    • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

      Posté par . Évalué à 4.

      Le mieux, c'est quand même ça: « http://www.sco.com/scosource/quotes_from_leaders.html(...) »

      C'est... je... je trouve même pas mes mots. Lisez, et hallucinez.
      • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > C'est... je... je trouve même pas mes mots. Lisez, et hallucinez.

        Tout pareil. Je suis estomaqué.
        C'est... non vraiment, je trouve pas les mots !
      • [^] # Re: Dear commercial Linux user ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        C'est vrai que là, il y a de l'abus. Ca sent la mauvaise foi à plein nez, le coup fourré pour se faire mousser. Si ca se trouve la meilleure réaction est peut être d'ignorer.
        En quoi Linux peut-il être déclaré illégal? La portion de code incriminée peut être, mais c'est limité. Me trompe-je?
      • [^] # RMS, Linux Leader ?!?

        Posté par . Évalué à 1.

        Si SCO se sent dépossédé de certains de ces droits sur Unix, il attribue à Richard Stallman une fonction qu'il n'a pas.

        RMS n'est pas un Linux Leader, mais un FSF Leader. Nuance... La FSF a dévellopé et maintient la GPL, license utilisée pas Linux. Il revendique le nom de GNU/Linux, plutôt que Linux seul, mais ca s'arrête là.

        Par contre, j'avoue ne pas connaitre ce Bruce Perens.
        • [^] # Re: RMS, Linux Leader ?!?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Bruce Perens a été leader initial du projet debian
          Il est cofondateur de la Linux Standard Base, de l'Open Source Initiative et de software for the Public Interest.
          Il est aussi l'auteur de la définition OpenSource.

          Et il a aussi un site web perso http://perens.com/(...)
          • [^] # Re: RMS, Linux Leader ?!?

            Posté par . Évalué à 2.

            Bruce Perens a été leader initial du projet debian
            C'est pas plutot:
            Bruce Perens a été autrefois leader du projet debian

            Je suis reste sur l'idee que le leader initial etait ian murdock. Mais je peux me tromper.
            • [^] # Re: RMS, Linux Leader ?!?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Non non tu as raison, je me suis mal exprimé. Ian Murdock est le fondateur de la Debian d'où le nom. Il a dirigé le projet pendant 3 ans de mi 93 à mi 96. Puis Bruce Perens lui a succédé jusqu'en 98. Par leader initial j'entendais 1er successeur, mais c'est vrai que c'est pas clair du tout :o)
  • # J'ai un peu de mal à suivre...

    Posté par . Évalué à 4.

    Le code Linux est GPL, et il a été distribué par SCO lui-même. Dans ce cas, j'ai du mal à voir comment ils peuvent dire que ce code est leur propriété intellectuelle et qu'il ne peut être distribué, puisqu'ils l'ont eux-même fait sous GPL, ce qui autorise la redistribution (même si l'inclusion initiale est frauduleuse- ce dont je doute, tout de même : les unix non libres sont rarement fournis avec les sources, je ne vois pas trop, dans ce cas de quel camion le code aurtait pu tomber...-)
    • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

      Posté par . Évalué à 3.

      Sisi, sysV était livré au client avec le source complet. De plus (cf. lien plus haut), SCO dit que certaines personnes qui à l'époque ont bossé sous Unix ont ensuite écrit certaines portions du noyau à partir de ce qu'ils avaient écrit à l'époque.
      • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

        Posté par . Évalué à 2.

        et alors, ca n'a rien d'illegal ca, s'inspirer de ce qu'on a pu faire avant pour faire du nouveau. Qui n'a pas fait ca ?! Ca serait different s'ils avaient fait un simple copier-coller.
        • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

          Posté par . Évalué à 2.

          Encore faut-il voir si : 1) Les affirmations de SCO sont vraies 2) Si 1) est vrai, si c'est du copier-coller 3) Si c'est pas du copier-coller, a quelle point le code ressemble au code original, si les noms de variable ont change et c'est tout, c'est du plagiat. L'inspiration ca a des limites, surtout quand t'as vu le code du gars sans son autorisation...
          • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            T'as mal lu : il ne parlaient pas de copier-coller de ce qu'un autre à écrit mais de ce qu'ils ont écrit eux-même.
          • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

            Posté par . Évalué à 3.

            non, l'inspiration n'a pas de limite (quoi qu'avec ces p... de brevets aux USA si).
            Si je fais qqchose de bien dans une boite et qu'il se trouve que j'ai besoin de la meme chose dans une autre boite dans un autre projet, je referai exactement pareil (sans faire du copier-coller), et c'est normal !! Je ne fais que me servir de mon experience; a moins qu'on n'ai plus le droit d'ecrire 2 fois le meme code dans 2 sociétès différentes, je continuerai de faire comme ca: ca s'appelle la liberté d'expression, de meme qu'aux USA il y a le1er amendement.
            • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

              Posté par . Évalué à 1.

              Je ne fais que me servir de mon experience; a moins qu'on n'ai plus le droit d'ecrire 2 fois le meme code dans 2 sociétès différentes, je continuerai de faire comme ca: ca s'appelle la liberté d'expression, de meme qu'aux USA il y a le1er amendement.

              Eh bien mauvaise nouvelle pour toi, c'est illegal.

              Le truc que t'as pondu dans l'entreprise 1, il appartient a l'entreprise 1, pas a toi, si tu le remets dans l'entreprise 2, tu as viole les droits de l'entreprise 1, car ce code est a elle, pas a toi.

              Bien sur c'est pas valable pour du code banale genre une boucle de 2 lignes, mais si ton soft de rendu HTML a le meme moteur de rendu que celui de la boite qui t'employait precedemment, t'es bon pour un proces.
              • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                Posté par . Évalué à 3.

                Pour aller jusqu'au bout de ton raisonnement et pour être précis, ca depend de ton contrat de travail ca ....
              • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Et je fais comment pour oublier ce que j'ai appris dans l'entreprise 1 ?

                C'est impossible, on n'a pas des disques durs dans la tête. On est forcément influencé par ce qu'on a réalisé.
                • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  La fameuse close de non concurence dans les contrats de travail est faite pour ca. Un delicat compromis entre les exigences de l'entreprise et la liberté du salarié.
                  • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Donc les gens qui ont bossé sur un système d'exploitation propriétaire une fois dans leur vie n'ont plus jamais le droit de travailler sur un système d'exploitation libre... Cela laisse à réfléchir.
                  • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Un delicat compromis entre les exigences de l'entreprise et la liberté du salarié.

                    Tellement délicat qu'il nécessite beaucoup de vaseline ;)
              • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                Posté par . Évalué à 4.

                Mias la réécriture du code ce n'est pas la même chose. Je ne pense pas que l'algorithme lui même puisse être la propriété de la voite. C'est juste le code que tu as pondu qui est à la boite. Apres l'algorithme, c'est des maths, c'est à l'humanité (sans vouloir être restrictif) et n'importe qui peut utiliser l'algorithme pour écrire du code. Y compris toi
                Me trompe-je?
              • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                « Eh bien mauvaise nouvelle pour toi, c'est illegal. »

                Même question que plus haut : peux-tu me citer un seul métier hors de l'informatique où l'on considère que ton savoir appartient à ton entreprise ?
                • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  je vais peut etre me tromper, mais comment ca se passe pour ceux qui travaillent chez coca et qui s'en vont apres? Ils ont le droit de reutiliser les meme procedes ou il y a une clause qui t'interdit de le faire?
                  • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Chez coca il ne doivent être que 2 ou a connaitre la recette exacte (avec un contrat en béton armé)
                    Les autres employes/usines se contente de mélanger le sirop avec de l'eau et y a pas vraiment de savoir-faire là dedans.
                    • [^] # Légende urbaine ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Moi aussi j'ai entendu dire ça. Et qu'ils ne prennent jamais le même avion, qu'ils ne se connaissent pas, quils ne sont jamais dans le même bâtiment.

                      Seulement, vu la nombre de milliers de litres de décapant marron (sisi c'en est un excellent) bus (donc, produits) chaque jour dans le monde, il y a forcément plus de monde au courant.

                      Mais pour le contrat (et le salaire) en béton, je suis d'accord
                • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Bah, va construire un radar chez Thales, part chez un concurrent et fait le meme, tu verras ce que ca donne.

                  C'est le meme topo dans tous les domaines ou il y a du developemment.
                  • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    va construire un radar chez Thales, part chez un concurrent et fait le meme,

                    Les dossiers de plans risquent de te déformer les poches...
                  • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ton argument est ridicule, c'est celui de quelqu'un qui ne connait rien aux radars ni à l'électronique. Dans le secteur les clauses de non-concurrences sont en réalité rarement utilisées.
                    • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Pardon ? Je crois que tu n'as pas compris. Les clauses de non-concurrence se chargent de la concurrence au sens large (bosser dans une entreprise étant en concurrence avec l'ancienne). Par contre pour ce qui est de "récupérer" les éléments de "propriété intellectuelle" de ton ancien employeur et de la filer à ton nouveau, c'est effectivement illégal et sans qu'il y ait besoin de clauses de non-concurrence.
                • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Tous les métiers où il y a secret de fabrication. Peintures, pneus, moteurs, pharmacie...
                • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je trouve que tu trolles un peu. On ne parle pas de savoir (méthodes, connaissances, expérience) mais de code source (implémentation). C'est quand même très loin d'être la même chose.
              • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                Posté par . Évalué à 0.

                Pkoi il a "-" ce monsieur ? il ne fait que rappeler la loi.
                Les "-" servent a penaliser les commentaires non pertinants, pas ceux qui ne partagent pas notre avis il me semble...
                • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Fais gaffe a ce que tu dis... Certains vont croire que tu sous entends "Les commentaires de ceux qui n'ont pas notre avis ne sont pas pertinents" est la regle suivie pour voter... quoi que... :-)
                • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Pkoi il a "-" ce monsieur ?

                  Parce que certains linuxiens émotifs ont du mal à accepter qu'un employé de Microsoft puisse avoir raison dans une discussion juridique ;) Ne t'offusque pas, ça fait partie du folklore local...
      • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Parce qu'évidement, quand un développeur a écrit un algorithme, ce qui représente une part de son métier, et que cet algortithme a été utilisé, il n'a plus *jamais* le droit d'en réécrire un autre approchant dans une autre boîte. Si ce raisonnement est valable pour la copie de code (c'est-à-dire je pars avec les sources de mon logiciel) il me semble en revanche beaucoup plus douteux lorsque le développeur part les mains dans les poches et réécrit, grâce à la connaissance qu'il a acquise dans ce domaine particulier, un autre outil approchant et gratuit. Décidément, toutes ces histoires de brevet, c'est du marchage sur la tête.
        • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          C'est typique de l'informatique : secteur jeune, pratiques démentes !

          Comme si on disait à un ingénieur en batiment quand il change de boite qu'il doit oublier tout son savoir et son expérience, sinon il trahit la première boite... Alors que le critère d'embauche même dans une autre boite est le savoir et l'expérience !

          C'est impressionnant ce que l'informatique à pu produire : dépouiller l'utilisateur de l'outil qu'on lui vend, dépouiller le concepteur de son savoir-faire...
          • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Si l'ingénieur du batiment decouvre une solution miracle pour faire des planchers ultra-fins, il n'aura pas le droit de se resservir de la technique en question dans une autre boite.
            • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il sera quand même pris à prix d'or par une autre boîte, qui supposera qu'il pourra au pire améliorer le concept, et donc déposer un autre brevet encore meilleur, au mieux trouver une autre diée complètement démentielle.
            • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Pour être plus concret, si l'ingenieur en batiment trouve une nouvelle methode de calcul des déperditions dans les planchers bien plus commode que celle habituellement employée, si on l'embauche ailleurs, ce sera peut-être même pour faire des formations sur cette méthode !
    • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

      Posté par . Évalué à 0.

      La GPL n'alienne pas la propriété intellectuelle, bien au contraire elle est basé dessus, mais une fois que tu a passer du code sous GPL, le seul moyen de revenir en arriére c'est que l'auteur modifie lui méme la licence sur toutes les copies en circulation, autent dire que c'est impossible.
      • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

        Posté par . Évalué à 4.

        Pas du tout, elle est irrevocable sur les versions anterieures au changement, tout simplement. Les copies ne sont pas des entites individuelles. En revanche, il peut lchanger de licence sur la version suivante.
        • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

          Posté par . Évalué à 1.

          Bon, autent pour moi, je croyais que l'auteur gardé le droit de modifier les droits et les licences de ses oeuvre sous reserve de l'acceptation des interressés.

          Mais bon je dois encore faire un amalgame entre les oeuvres d'art et les logiciels.
          • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

            Posté par . Évalué à 1.

            Non, tu fais un amalgame entre oeuvre et copie d'oeuvre. En peinture, c'est simple, l'oeuvre et la copie sont conceptuellement identiques (on ne peint pas deux fois le même tableau, enfin pas habituellement). En logiciel, les copies sont N exemplaires d'une oeuvre unique : tu appliques une licence à l'oeuvre, pas aux copies prises individuellement.
        • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          il peut lchanger de licence sur la version suivante.
          S'il a l'accord de toutes les personnes ayant contribué aux versions précédentes.
          D'ailleurs je me suis souvent demandé comment font les boîtes qui ont une double license (par ex: GPL / truc proprio et fermé) lorsqu'elles reçoivent des contributions et des patches. Réécrivent-elles le patch (encore que la personne ayant débusqué l'erreur a encore une part de propriété sur la nouvelle version : après tout, sans elle il n'y aurait pas eut d'amélioration) ? Demandent-elles leurs permissions aux auteurs ? Elles n'incluent le patch que sur la version GPL ?
          • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            > D'ailleurs je me suis souvent demandé comment font les boîtes qui ont une double license (par ex: GPL / truc proprio et fermé) lorsqu'elles reçoivent des contributions et des patches.

            Je ne veux pas m'avancer, mais j'imagine que les personnes contribuant à Qt par exemple, doivent accepter cette double licence. C'est à dire qu'ils acceptent que leur patch soit dans la version GPL et qu'ils acceptent que TrollTech touche tous les bénefs de la commercialisation de la version Win.

            Mais comme je n'ai jamais contribué à Qt, je ne confirme pas...
      • [^] # Re: J'ai un peu de mal à suivre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > La GPL n'alienne pas la propriété intellectuelle, bien au contraire elle est basé dessus,

        Pour être précis, la GPL est basé sur le copyright ou le droit d'auteur (suivant le système juridique). Pas sur les autres points de la pieuvre « propriété intellectuelle » (brevets, marques, croquis et modèles, etc).
  • # Voila qui remettra SUN en marche dans la course au pipotron.

    Posté par . Évalué à 2.

    Ils avaient déjà envoyé une annonce comme quoi, eux ils avaient eu une autorisation complète d'utilisation des sources alors comme en plus on peut lire dans le communiqué de presse : That Legal Liability May Extend to Commercial Users. Ca va megatroller dans les directions de la communication des IBM, HP, SUN etc...

    Finalement je me demande si IBM aurait pas du investir dans des haricots magiques ?
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 2.

    Je voudrais bien savoir comment sco vas pouvoir arreter la vente de SCO linux alors que c'est leur seul produit qui n'est pas en fin de vie ? Tentative de suicide ?
  • # un document de mise au point sur opensource.org

    Posté par . Évalué à 7.

    Je ne sais pas si ça a été posté avant, dans les news précédentes, mais voici un lien plus qu'interessant :
    http://www.opensource.org/sco-vs-ibm.html(...)

    Il sagit d'une mise au point historique au sujet d'UNIX et des dérivés (Linux et BSD compris), complètement en rapport avec l'affaire en cours.

    Désolé j'ai pas le temps de faire une traduction.
    • [^] # Re: un document de mise au point sur opensource.org

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Excellent papier.

      Je ne serait pas etonnée qu'en cas de procés, ESR vienne apporter son expertise à la barre.
    • [^] # Re: un document de mise au point sur opensource.org

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Juste un extrait fabuleux de ce papier qui démonte point par point les allégations de SCO.

      "Alan Cox (a key Linux developer generally considered Linus Torvalds's chief lieutenant) led the early work on symmetric multiprocessing in 1995. A web page[15], confirmed by a public newsgroup posting from an employee of Caldera[16] establishes that the dual-processor motherboard on which he performed the development was provided by none other than Caldera International itself!

      The timing is notable. Caldera began contributing directly to development of an enterprise-scalable Linux at around the same time SCO acquired the historical Bell Labs codebase in 1995, fully five years before IBM became seriously involved in Linux development in 1999-2000.

      Caldera acquired the SCO brand in 2001. During the more than eighteen months between the cancellation of Project Monterey and the filing of the complaint, Caldera continued to garner revenues from the SMP-enabled kernel it distributed in SCO Linux."
    • [^] # Re: un document de mise au point sur opensource.org

      Posté par . Évalué à 10.

      Bonjour,
      je suis Mr imr, le représentant de la firme d'avocats imr & imr & imr & imr.
      Nous représentons les droits de Mr imr qui a déja posté ce lien dans une news précédente dédié à sco mais nous nous réservons d'indiquer un lien précis lors d'un éventuel procés si vous refusiez d'aggréer à nos requêtes légitimes.
      Nous vous demandons par la présente:
      1/ de cesser toute activité quant au postage de news concernant sco, linux ou des bicyclettes sur ce site ou sur aucun autre site.
      2/ la cession immédiate de tous les points dit xp que vous aviez gagné lors de cette news.
      3/ de nous céder immédiatemment et définitivement votre pseudonyme sur ce site puisqu'il est avéré qu'il sert à diffuser des mots appartenant à notre client.
      4/ de nous céder le compte émail qui pointe vers ce pseudonyme.
      5/ de nous céder tout matériel informatique avec lequel vous avez accédé à ce compte.
      6/ de vous déguiser en sucette géante.
      Veuillez agreer, monsieur, l'expression de mon manque total de conscience du moment que je reçois mon chéque à la fin du mois.
      imr de chez imr & imr & imr & imr, avocat du barreau de ma chaise.
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Est-ce que Torvalds s'est prononcé, sur cette affaire ?
    Et si oui, où peut-on lire sa prose (merci, au fait, pour le lien ci-dessus, pour l'analyse de Raymond, très intéressante).
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est peut-être une nouvelle stratégie de communication... Là, deux possibilités:
    - Le but est de faire parler de Caldera pour leur faire un coup de pub (pas forcement bon...)
    - Dirigé par une autre firme (M$ par exemple), elle aurait pour but de décribiliser Linux au profit des logiciels proprios donc SCO Unix et potentiellement les produits M$ avec a la clef une petite aide financière...
    Ce n'est que des hypothèses mais pourquoi pas ?
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par . Évalué à 4.

      Ben, il n'y a aucun mystère dans cette affaire.
      A la base, c'est Caldera qui a acheté SCO comme il avait racheté une boite qui faisait du Dos puis avait attaqué ms qui empêchait leur dos d'être compatible.
      Ils ont repris récemment le nom de SCO à la place de Caldera parce que leur activité Unix était beaucoup plus importante.
      Maintenant qu'ils ont trouvé de quoi attaquer en justice, ils sont prêt à saborder linux et leur division moribonde Caldera vu qu'ils se sont repositionnés sur le marché Unix dont le plus grand ennemi est ...Linux.
      Ce sont donc bien des salopards sans scrupules qui comptent s'en sortir à coups de procès et si jamais linux en prend un coup, ça les arrangent.
      Je rigole bien de voir pbpg qui travaille dans une boite aux pratiques douteuses prouvées, qui rachète à tour de bras ou mets des batons dans les roues pour écarter la concurrence, se faire le défenseur de SCO. Brusquement, Môssieur se découvre une conscience et lutte contre le mauvais esprit de la communauté du libre qui accuse sans preuves.
      Ce qui me fait moins rire, c'est de voir que certains "linuxiens" ou qui croient l'être, se font avoir par son discours. Ici, l'ennemi est clairement identifié, ses méthodes connues et dangereuses pour linux. Ce n'est pas pbpg qui doit nous dicter notre attitude ou même tenter de discuter de bonne foi ou de chance laissée à une entreprise.
      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le raisonnement qui dit "sco fait un procès donc c'est des méchants, donc je les boycotte" est à mon sens un mauvais raisonnement.
        Par contre, rien qu'avec les attaques directes envers RMS ( je reprends le lien noté plus haut « http://www.sco.com/scosource/quotes_from_leader(...) » ), la mauvaise foi est évidente et ca justifie une action.
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par . Évalué à 2.

          Faut arreter les conneries avec les donc je les boycotte !
          Qui ici utilise SCO ?
          Qui est pret à investir dans du SCO ?

          Quasiment personne je suis sur, ici le dernier truc SCO présent date de l'époque des 386/486.

          Qu'on boycotte ou pas, ça ne changera rien : on n'utilse rien de SCO.

          C'est un biz entre SCO et IBM sauf que Linux en prend plein la gueule au passage et pbpg nous dit quoi penser quoi dire en plus !
  • # \o/ Allez Linus, allez Linus, \o/

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Linus Torvalds réagit aux attaques de SCO

    http://www.linuxworld.com/2003/0514.scobarr.html(...)

    Je cite :
    "And I suspect some SCO lawyer just woke up to this fact and realized that they haven't made money any other way, and if their main cash cow is going to be litigation, they'd better avoid doing anything that makes their case any weaker than it already is."

    Cette histoire de SCO contre le reste du monde, ça vaut bien Dallas moi je dis ;o)
    • [^] # Re: \o/ Allez Linus, allez Linus, \o/

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi je vois pas l'interet de ce tirer une balle dans la tête (comme le fait SCO) surtout avec la situation actuelle de l'informatique:

      Une seule société tire son épingle du jeu: Microsoft tous les autres systems d'exploitations perdent du terrain et à une cadence accélérée. Les premiers qui en patissent sont les Unix. Se tirrer à boulet rouge comme cela ne fait que renforcé les dire de microsoft: le monde Unix c'est le bordel personne n'est à l'abrit de problèe juridique: Linuix c'est pareil en plus c'est soutenu par des entreprise qui s'en foutent comme de l'an quarante. Passé chez nous, nous on fait tout on pense à tous vous arraient même plus besoin d'informatitiens, tout marche tout seul et en plus vous n'aurainet jamais de problème car même le gouvernement Américain ne peu plus rien faire contre nous, on paye tout le mode avec de la monaie de singe (heu nos logiciels) et tout le monde se courbe devant nous: bref plus aucune inquiètude à avoir...
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Comme Capri...
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par . Évalué à 2.

      Ouais, mais non, parce-que Caldera, c'était pas vraiment la ville de mon premier amour.

      M'enfin, j'dis ça, j'dis rien, hein... ;o)
      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

        Posté par . Évalué à 2.

        Caldera n'est-ce pas le résultat de quelque chose d'explosif ?

        Donc, quand il y a caldera c'est que c'est fini.

        -1 car réservé au amateurs de volcans
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    SuSE fait partie comme SCO (ainsi que Turbolinux, et Conectiva) de l'alliance United Linux :

    SuSE responds to latest SCO actions
    http://www.suse.com/us/company/press/press_releases/archive03/sco_s(...)
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par . Évalué à -4.

      Tu as exactement l'attitude à ne pas avoir. L'attaque de SCO vise à déstabiliser le monde linux pour recrédibiliser Unix dont ils tirent leurs revenus.
      Avec ton commentaire qui n'apporte rien, tu es sûr de déclencher les habituels flots de "suse cai pas libre" vachement constructifs.
      L'action de SCO est extrêmement dangereuse pour linux et met toute la communauté du libre sous les feux des projecteurs.
      Pour une fois, distinguons nous en nous battant contre le véritable ennemi, c'est-à-dire SCO et laissons tomber ce babillage puéril et inutile qui ne fait du bien à personne du côté de linux.
      Tenons nous vraiment à la liberté offerte par linux ou préférons nous tout gâcher en nous enfonçant nous même?
      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

        Posté par . Évalué à 3.

        euh, je vois mal le rapport
        l'interet de son poste est à mon avis évident, Suse fait parti de UnitedLinux tout comme SCO en fait parti (jusqu'à présent), donc la réponse de Suse disant qu'ils continueraient à soutenir UL quoi que dise ou fasse SCO est une nouvelle qui a son importance, et qui semble prouver que Suse pense que SCO "bluffe"
        • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

          Posté par . Évalué à -2.

          Si tel avait été son intention, pourquoi ne pas avoir mis une petite phrase concernant son interprétation du texte qu'il nous soumet, d'autant plus que le texte est en anglais?
          De plus, il ne peut pas ne pas être au courant du climat anti-Suse qui règne sur linuxfr. Il sait trés bien que la réaction première ici est de donner Suse perdant quelque soit la news et même si elle n'est pas directement concernée.
          Peut-être que Nyco dira maintenant que c'est ce qu'il voulait dire mais son post ressemble fortement à un troll anti-suse si ça n'en est pas un tout simplement.

          De plus, je ne suis pas d'accord avec ton analyse. Une entreprise qui attaque IBM en justice en faisant autant de tapage ne "bluffe" pas. Elle tente peut-être le tout pour le tout mais son action est réelle. La réponse de Suse montre plutôt qu'ils se désolidarisent de SCO et que le développement et le support de UL continuent malgré l'arrêt de Caldera par SCO.
          • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Bof. Ce n'est pas parce que ce sont de grosses boites qu'elles ne peuvent pas se permettre de bluffer. On peut se rappeler certains raisonnements concernant des armes de destructions massives qu'on n'a toujours pas retrouvées.
            La manipulation de l'info, avec comme raisonnement, on arrivera toujours à noyer le poisson quand on sera face au public, ca à l'air de pas mal marcher.
            Pour moi, c'est du bluff, sinon, ils auraient deja précisé les parties techniques du litige.
            • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

              Posté par . Évalué à -1.

              Pour moi, c'est du bluff

              - Tu bluffes, Marconi !
              - Mmmh, pas sûr...
              - Si si, il bluffe là...
              </cité de la peur>

              ok, -1...
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 1.

    Que devient DR-DOS????
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ben il a était racheté en novembre 2002 par une boite qui s'appelle DeviceLogics à Canopy Group qui l'avait eux-même racheté en 98 à Caldera qui l'avait racheté en 96 à Novell qui l'avait racheté dans les année 90 à Digital Research.
      Au passage Caldera a fait son petit procés à MS... haa, on me souflle dans l'oreillette qu'il est probable qu'il n'ai acheté DR-DOS que pour faire un procés à MS...

      Voir http://www.drdos.com/(...)
      Ils veulent en faire un systèmes pour l'embarqué.

      Les communiqués de presse
      http://www.drdos.com/press.html(...)

      Avant, DR-DOS était en téléchargement gratuit. Maintenant c'est impossible, il veulent faire des sous avec... 29$...
      Donc sans intérêts, aux oubliettes.

      2 autres sites non oficiel
      http://www.drdos.net/(...)
      http://www.drdos.org/(...)
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    attention ! pure spéculation :)


    pourquoi SCO reste si flou ? pourquoi il ne sont pas plus précis (tel aglo, tel drivers) ils n'en disent rien. Stratégie pour le procés (récuperer un max de blé) ? Car en balanceant les prevues du plagia au média du milieux ca pourrait vraimment décrédibiliser Linux, IBM et consort.

    Ou alors c'est un coup de bluf en jouant sur les brevet d'algo d'UNIX (le plus probable à mon avis).

    Enfin attendant le procès, ils vont ptetre nous faire le coup du j'ai perdu le source =)
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      c'est un coup de bluf en jouant sur les brevet d'algo d'UNIX
      Possible car l'article évoque une stratégie de la part de SCO pour augmenter sa valeur intrinséque grâce à ces prétendus "droits" sur Unix pour ainsi se faire racheter un bon prix (par IBM?) et ainsi enrichir ses dirigeants qui semblent vraimment incompétents et uniquement drivés par l'aspect financier de l'informatique (mais cela qui en doutait ?)

      Yannick
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 3.

    Tiré de la 'Letter to Linux customers' :

    Similar to analogous efforts underway in the music industry, we are prepared to take all actions necessary to stop the ongoing violation of our intellectual property or other rights."

    Ou comment surfer sur la vague DMCA pour essayer de ramener quelques dollars...

    "Il faut" (Ezekiel 18:4) "forniquer" (Corinthiens 6:9, 10) "avec des chiens" (Thessaloniciens 1:6-9) "morts" (Timothée 3:1-10).

  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 0.

    SCO met en garde les entreprises contre l'utilisation de Linux qui pourrait les mettres dans l'illégalité. Lire ci-desous.

    Mouarf, de toute façon tout le monde sait que Linux c'est un OS de pirates.
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 1.

    Tout ça parce que le Hurd a besoin de développeurs et qu’ils veulent récupérer les développeurs Linux… non mais franchement, sont tordus ces gens !
  • # Lettre aux 1500 plus grosses boites

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai lu ce matin sur ZDNET.fr que SCO avait addressé cette missive aux plus grosses entreprises.

    J'avoue que je ne comprends pas très bien où ils veulent aller. Je doute que les utilisateurs (privés et / ou entreprises) puissent être attaquées pour utilisation d'un système qui aurait utilisé du code appartenant à SCO. J'imagine que la situation ne pourrait pas être comparée à du recel. Il faudrait mettre trop d'argent en jeu pour supprimer Linux partout et le remplacer par du software "légal". Mêmes américains, je suppose que les juges ont un minimum de bon sens.

    Reste à espérer que:
    1) les entreprises actuelles sous Linux ne soient pas effrayées et soient confiantes en Linux (moyennement probable)
    2) les entreprises envisageant la migration sous Linux continuent à examiner cette solution et ne doutent pas de l'efficacité et la pérénité du système (moins probable)
    3) que l'affaire se tasse rapidement (peu probable) pour que les médias "grand publique" ne s'emparent pas trop de l'affaire et ne créent un mini scandale (assez probable)
    4) que le dénouement soit proche (seul SCO connait la probabilité).

    Ce qui m'énerve le plus, c'est qu'en l'espace de quelques jours, l'action de SCO 3.25 à 4.75 USD !
    http://ir.sco.com/stock.cfm?Period=1&Bench1=(...)
    Malgé cette augmentation de la valeur de l'entreprise, je doute que d'autres compagnies informatiques (à part Microsoft ?!?) ne veuille encore racheter de SCO.
    • [^] # Re: Lettre aux 1500 plus grosses boites

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      pour le rachat, j'aurais verrais bien IBM justement, histoire d'eviter les proces et toute la mediatisation... maintenant c'est un peu tard, donc je me demande ou SCO veut en venir, surtout avec cette lettre, ils n'ont vraiment plus rien a gagner. le seul interet que je vois pour eux dans l'affaire, ca serait de decridibiliser linux en entreprise pour favoriser autre chose... mais quoi ?
      • [^] # Re: Lettre aux 1500 plus grosses boites

        Posté par . Évalué à 2.

        le seul interet que je vois pour eux dans l'affaire, ca serait de decridibiliser linux en entreprise pour favoriser autre chose... mais quoi ? Elémentaire mon cher Watson! Tu as oublié qu'ils font un Unix? Le tout premier en plus? Si jamais, ils arrivent à gagner leur procés, exit linux qui est remplacé par Unix. Ils veulent encore aller plus loin en faisant le même coup du plagit aux autres Unix. Et là, il reste qui? Le premier Unix....le leur. Ou commun tenter d'avoir son monopole à soit grâce à un procés. Tout celà peut sembler exagéré mais il ne faut pas oublier qu'avec la justice américaine, tout est possible!!!!!!! Je pense qu'ils misent beaucoup plus gros qu'un simple rachat et la lettre aux 1500 gros me conforte dans cette idée.
    • [^] # Re: Lettre aux 1500 plus grosses boites

      Posté par . Évalué à 1.

      Depuis le début de l'affaire elle est passé de 1.09 a 4.75USD
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    "SCO menace de révoquer la licence Unix d'IBM dès le 13 juin."

    ... Ils s'accrochent au pinceau ...
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par . Évalué à 0.

      A propos, il me semble que le nom "Linux" est déposé par Linus Torvalds, pourquoi Linus n'interdairait-il pas à SCO l'utilisation du nom Linux pour ce qui reste de leur distribution ? Et de toute façon, si SCO retire la licence Unix d'IBM, IBM ira se servir à la source, c'est-à-dire qu'ils rachèteront SCO. Ce qui me laisse penser qu'ils cherchent vraiment à se faire racheter, et lancent des procès pour tenter d'augmenter la valeur de l'entreprise. Comme quoi Caldera, c'est vraiment fini...
      • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

        Posté par . Évalué à 1.

        Peut-être que le nom 'Linux' est protégé contre une utilisation autre que celle de l'OS 'Linux' et non pas pour décider de rentrer dans le jeux idiot de boulais comme SCO et interdir son utilisation quand ça chante au dépositaire ?
    • [^] # Nul, -1

      Posté par . Évalué à 2.

      «Accroche-toi au pinceau, j'enlève le shell ...»
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 5.

    Bon alors je suppose que si leur mailing est bien fait ils ont du envoyer une lettre à microsoft non ?
    Ca a bien du les faire rigoler quand même…
  • # arretons le FUD !

    Posté par . Évalué à 1.

    les utilisateurs de Linux n'ont pas à s'inquiéter de ce FUD qui fait le jeu de MS (en vu d'un rachat de SCO par MS ?)

    1. SCO n'a toujours pas dit quelles lignes de code de Linux lui appartiennent, ce qui cache peut-etre un coup de bluff car les nombreux auteurs de Linux ne peuvent pas encore apporter la preuve du mensonge de SCO

    2. SCO a distribué ces memes lignes sous GPL, ce qui autorise tout le monde à les utiliser et à les copier

    3. les brevets informatiques sont interdits en Europe

    4. dans le pire des cas on remplacera les lignes de code litigieuses et on continuera à utiliser Linux
    • [^] # Re: arretons le FUD !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      1. SCO n'a toujours pas dit quelles lignes de code de Linux lui appartiennent, ce qui cache peut-etre un coup de bluff car les nombreux auteurs de Linux ne peuvent pas encore apporter la preuve du mensonge de SCO

      2. SCO a distribué ces memes lignes sous GPL, ce qui autorise tout le monde à les utiliser et à les copier

      3. les brevets informatiques sont interdits en Europe

      4. dans le pire des cas on remplacera les lignes de code litigieuses et on continuera à utiliser Linux


      Oui mais ces arguments les DSI des 1500 plus grosses entreprises s'en battent complétement l'oeil. Ce qui les interesse c'est : "est-ce que mon choix de Linux pour telle ou telle utilisation reste une solution d'avenir ?"

      Peut-être serait-il bon que des organisme comme AFUL ou des bonne d'informatique "axées logiciel libre" envoie une contre missive aux même 1500 entrerpises afin de rétablir l'équilibre du discours public.

      Yannick
      • [^] # Re: arretons le FUD !

        Posté par . Évalué à -1.

        note pour les MODERATEURS: il serait bon de préciser dans une UPDATE à cette news qu'il s'agit probablement d'un FUD !
    • [^] # Re: arretons le FUD !

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui, les brevets son interdits en Europe. Mais quel est le statut juridique actuel de Linux ? On sait que "Linux" est une marque déposée appartenant à Linus Torvalds. Linus Torvalds est finlandais, mais quelle juridiction chapeaute Linux ? Qui en détient le droit d'auteur ?

      J'ai donc regardé le code, le fichier COPYING, et là:


      Copyright (C) 1989, 1991 Free Software Foundation, Inc.
      59 Temple Place, Suite 330, Boston, MA 02111-1307 USA


      Il est temps de changer le copyright pour le filer à la FSF Europe... qui elle est "a charitable association ("e.V.") registered in Germany". Ou alors de baser la FSF en Europe, ça ferait un poids de plus pour combattre les brevets logiciels ici !
      • [^] # Re: arretons le FUD !

        Posté par . Évalué à 2.

        euh, le copyright de la licence GPL appartient à la FSF en effet

        mais ça ne veut pas du tout dire que le copyright de Linux lui appartienne ! (il y a des centaines de contributeurs ayant chacun leur copyright, dont certains sont Européens comme Alan Cox, un des principaux)

        quand aux brevets: l'utilisation sur le sol européen d'un logiciel qui est couvert par un quelconque brevet (US par ex.) ne peut pas donner lieu au versement de royalties. UN POINT C'EST TOUT
        • [^] # Re: arretons le FUD !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Pour faire simple, dans une distribution standard COPYING contient la licence et AUTHORS la liste des détenteurs du copyright, et chaque fichier source dans ses entêtes les noms des détenteurs du copyright sur le fichier concerné.
      • [^] # Re: arretons le FUD !

        Posté par . Évalué à 1.

        quelle juridiction chapeaute Linux ?

        Aucune, un système d'exploitation ne peut pas passer devant un tribunal. Seule une personne (morale, physique) le peut. A la limite, le pingouin pourrait être inquiété :-))
    • [^] # Re: arretons le FUD !

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi je connait pas trop tout ca, mais si SCO a fourni son code sous GPL, pourquoi personne ne fait un 'diff' avec le code Linux pour voir si y'a des truc exactement identique ?
      • [^] # Re: arretons le FUD !

        Posté par . Évalué à 1.

        SCO a distribué Linux sous GPL, forcément y compris le code qui soit-disant lui appartient et qui est dans Linux
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 2.

    Faut voir, avec un peu de chance, ca peut avoir quelques effets benéfiques :

    - publicité pour Linux, "parlez de moi, en bien ou en mal, mais parlez de moi".
    Ca fait des années que tout le monde conspue microsoft (en particulier leurs utilisateurs) et il ne me paraisse pas dans la misère.
    Donc même si ca donne une mauvaise image, ce qui restera dans les esprits c'est "Linux ? ah oui j'en ai entendu parler je sais plus quand".

    - Ca va peut etre accelerer le développement du Hurd :)

    J'y crois mais j'y crois pas.
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par . Évalué à 1.

      Cela n'a rien à voir. On peut craindre que Microsoft rachète SCO si ces accusations devaient s'avérer juste. Mais dire que SCO joue une stratégie consistant à se faire mal voir par des millions de gens juste pour être connu, je ne pense pas. Microsoft peut faire ça, car leur OS est installé sur 95% des PCs de la planète, et ce ne sont pas les bénéfices qui manquent. Mais SCO a déjà du mal à joindre les deux bouts, alors je les vois mal se lancer là dedans...
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour ce qui concerne le plagiat présumé de ligne de code par IBM (pas très crédible), c'est IBM qui devrait prendre les coups, pas Linux.

      En ce qui concerne les autres arguments : les informaticiens qui ont fait ça étaient chez nous avant, ils n'avaient pas le droit de bosser chez quelqu'un d'autre + c'est nos brevets logiciels, c'est tellement mesquin que ça devrait faire un peu de mauvaise pub au système juridique américian, non ?
  • # On peut pas avoir moins que -10 hein ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Alors je me lance:

    Et les droits de SCO sur le HURD, alors? Vous allez voir, y vont faire un procès à la FSF pour violation de IP... la preuve le hurd c'est aussi stable qu'un truc proprio.

    Et pis MacOSX c'est un unix aussi. Allez zou des sous ....

    Et WindowsXP c'est pas un petit peu copié sur unix? Ah non, zut on l'a déjà fait le procès à Bill... dommage.

    Et les *BSD? Y'a pas la boucle while qu'on avait mis dans unix en 1054 dedans? des pépettes, des pépettes...

    Et asterix alors, ils font du multithreading à la unix dans les bastons à la fin. Albert rené des sous des sous...
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 2.

    Comme disais un conseillé en propriété intellectuelle: Quand une boite n'a plus d'idées elle a des avocats.

    Je tiens aussi à rappeller que ce n'est pas la première fois que SCO fait ce genre de cirque. Il avait déjà fait des pressions sur une ancienne personne de chez eux qui maintenait les drivers NetWare. Ils avaient prétendu que cette personne recopiait du code de chez eux.... Ce qui est bien sûr ridicule comme assertion, il me semble évident que le code qu'on produit pour une boite est très ressemblant à celui qu'on produit pour la communoté(il y a pas 50 manière de BIEN coder un truc).
    • [^] # Re: Caldera c'est vraiment fini

      Posté par . Évalué à 1.

      Il faut absolument interdire les écoles d'ingé et les universités alors, vu que tous les étudiants auront tendance à faire en entreprise ce qui'ls ont plus ou moins appris lors de leurs études et que les programmes d'enseignement sont plus ou moins uniformes (EPITA à part /o\).

      Très con leurs logiques, mais quand il y a du pognon en jeu...
  • # Qui est derrière SCO ?

    Posté par . Évalué à 2.

    <humour>

    Il doit évidemment y avoir quelqu'un derrière SCO/Caldera pour les pousser à attaquer juridiquement IBM, à envoyer aux plus grosses entreprises un mail dénonçant Linux.

    On peut voir plusieurs entreprises ou personnes derrière ces manipulation:
    - Microsoft qui souhaiterait, en soudoyant SCO, décridibiliser Linux. Les arguments techniques et commerciaux de Windows ne pouvant plus concurrencer Linux, on change de méthode et on paye quelqu'un pour casser du sucre sur le dos du "concurrent".
    - Un conseiller juridique, embauché il y a 10 ans, pour défendre les intérêts de SCO/Linux. Ce conseiller, s'étant tourné les pouces pendant cette décenie et voyant que son contrat de consultant ne serait pas renouvelé pousse SCO à intenter un procès à IBM et à Linux en général.
    - Le CTO ayant présenté le résultat de son département R&D: Le système Unix de demain. Un système multitâche avec environnement graphique intégré (comprendre sans couche supplémentaire à la XFree86-like), multiutilisateur, utilisable en version "station de travail" ou "serveur", gérant le DRM mais également les futures technologies de sécurité et d'espionnage (ne pas sortir ce second terme dans la communication marketing). Ce travail ayant demandé force de moyens financiers, il sera naturellement pas libre, mais pas Open Source non plus (exception faite pour les gouvernements qui ne souhaiteraient pas l'adopter en supposant que des failles de sécurité puissent s'y trouver). Bref, le département R&D a inventé le système dont tout le monde rêve... Enfin tout le monde rêvera quand Linux sera mort.
    - Le stratège en acquisition / revente qui pousse à mettre en avant la moelle du groupe, sa propriété intellectuelle, pour interresser le futur acheteur.
    - Les actionnaires qui ne cessaient de manifester leur mécontentement en voyant l'entreprise continuer de perdre de l'argent et leurs actions se dévaloriser ?

    Mais non ! Vous avez tout faux. Aucun de ces personnages n'y est pour quoi que ce soit. SCO n'a répondu qu'à la demande de DLFP qui leur a offert une somme qu'il m'est interdit de dévoiler. DLFP voulait augmenter sa fréquentation afin de pouvoir vendre à bon prix un espace publicitaire à Microsoft sur le site http://linuxfr.org/.(...)

    Cette information n'est pas encore vérifiée, ni SCO, ni DLFP n'ayant accepté de répondre à nos questions.

    </humour>
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 0.

    Pour un premier post :)
    Je trouve que cette dérive américaine de faire des procès pour n'importe quoi en espérant avoir de l'argent est vraiment stupide et représentative d'un certain état d'esprit aux états-unis.
    Mais la, SCO abuse particulièrement quand ils disent que même Linux viole les copyrights... c'est un moyen de récupérer de l'argent avant de couler p-e ? :)
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 1.

    cela apporte un véritable fleuve au moulin de Microsoft dans son combat contre Linux

    Oui et non, evidement du point de vue image (sérieux et qualité) c'est pas top, mais les seuls intéressés par le sérieux et la qualité sont de manière générale déjà convaincus par Linux. Celui qui reste à convaincre c'est le grand public, et lui ce qu'il aime avant tout c'est le côté "people" de la chose et pour ca c'est bon :-) La castagne et la mauvaise fois c'est génial pour faire un coup de pub. Personne ne s'intéressait à la Formule 1 avant que Senat et Prost ne se foutent sur la gueulle. Ou bien : "il vaut mieu que l'on parle de moi en mal que pas du tout" (dixit tout les chanteurs rebelz dignes de ce nom). Le LL version Dallas pour monsieur tout le monde c'est bonnard. Ca fait un vrai coup marketing, et le marketing c'est la vraie bataille ou on ne joue pas à armes égales avec MS, alors profitons-en :-)
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 0.

    Les reponses de l'OSI : http://www.opensource.org/sco-vs-ibm.html#id2791065
  • # Collector

    Posté par . Évalué à -1.

    Youpi, mon T-Shirt OpenLinux Caldera va devenir un collector. Dans le dos, c'est marqué Linux for Business (TM).
    En tout cas, il est beaucoup plus beau que les T-Shirt jaune GNU...
  • # Re: Caldera c'est vraiment fini

    Posté par . Évalué à 1.

    Regardez l'évolution des cours de sco depuis que cette affaire a démarrer :

    http://uk.finance.yahoo.com/q?s=SCOX&d=c&k=c1&a=v&p(...)

    A regarder à nouveau après qu'ils se seront fait ridiculiser au procès, une sorte de chant du cygne.
    C'est moche de voir une boîte mourir de manière aussi lamentable, aucun amour-propre.
  • # Il y a du code emprunte ? Qu'ils le montrent, on le reecrira.

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Si d'aventure il y a du code emprunte et bien traitons le probleme de facon pragmatique : - on retire le code incrimine. - on reecrit les parties enleves. Clairement le probleme est biaise pour repondre a des interets financiers et pour doper les marches. On remarquera encore une fois que la bourse accueille chaleureusement les attaques vicieuses. Si SCO n'est pas revendue vite, tout cela va se degonfler bien vite. Qu'ils nous donnent la liste du code incrimine je parie qu'il y aura suffisamment de monde pour le reecrire avant que le proces n'ai commence.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.