Collaboration laborieuse ? Si les symptômes persistent, installez Tracim 2.1 !

81
19
fév.
2019
Bureautique

Tracim est une solution collaborative libre pour le travail en équipe.

Après la version 2.0 sortie dans un certain anonymat courant novembre, la 2.1 est une avancée majeure — la première réelle version de cette nouvelle lignée.

Tracim, plateforme collaborative libre

Cette dépêche comprend deux grandes parties :

  • dans un premier temps nous parlerons de collaboration, d’information et du positionnement de Tracim par rapport à ces problématiques ;
  • dans un second temps, nous présenterons la multi‐refonte qu’est Tracim 2 dans sa mouture 2.1.

Sommaire

On en parlait sur les réseaux sociaux au moment des fêtes de Noël, le père Noel a déposé au pied du sapin une nouvelle version de Tracim : la 2.1.

Pour être tout à fait honnête, le père Noël a été un peu négligent, il n’avait pas indiqué « version alpha » sur la boîte. Du coup, on a découvert quelques gros bogues… Mais comme Tracim est un logiciel libre, on a pu le corriger nous‐même, faire quelques demandes de fusion Git et obtenir, cette fois‐ci, une vraie version 2.1 ! \o/

Collaboration, information, Tracim et son positionnement

Qu’est‐ce que Tracim ?

Tracim est une solution collaborative pour le travail en équipe. Là où nombre de solutions ciblent la répartition de tâches et la gestion de projet, ou d’autres la donnée brute, Tracim cible l’information, son partage, sa diffusion.

Ce qui compte dans une équipe ou dans une collaboration au sens large, c’est avant tout que l’information circule entre les différents acteurs, que chacun puisse trouver et retrouver l’information, et que les collaborateurs puisse assimiler l’information, l’enrichir, la diffuser.

Cela n’est pas exclusif avec l’organisation de projet, bien au contraire ; il s’agit d’une approche complémentaire : vous vous organisez et vous déléguez à Tracim la gestion de l’information.

Tracim peut être comparé ou être considéré comme une alternative à :

  • Microsoft SharePoint, mais en libre ;
  • un wiki WYSIWYG (What You See Is What You Get — autrement dit, un wiki dont l’éditeur est en texte riche) avec en complément des discussions et une gestion des médias plug’n play (images intégrées en glissé‐déposé, gestion et versionnage de fichiers quelconques) avec prévisualisation native des fichiers bureautiques ;
  • une GED (gestion électronique de documents) simplifiée, grâce à une gestion de version automatique, aux possibilités de commenter et de donner un statut aux documents ;
  • un forum de discussion privé avec notifications et réponses par courriel ;
  • un outil de productivité type basecamp sans la gestion de tâches ;
  • un outil de gestion de données type Owncloud/Nextcloud, mais orienté information et non pas données (voir paragraphe ci‐dessous) ;
  • une liste de diffusion ;
  • etc.

Petite digression entre amis : donnée et information

Qu’est‐ce qu’une information ? Une définition intéressante que nous donne le wiktionnaire est la suivante : « ensemble de connaissances réunies sur un sujet déterminé ».

À l’heure où on parle de cloud, de big data, d’intelligence artificielle à tout va, on a l’impression que ce qui compte, c’est la donnée. C’est vrai dans certains domaines, avec de gros volumes de données. Dans ce cas, on peut faire des statistiques, extraire des tendances, faire du machine learning

Mais dans la collaboration, plus que la donnée, ce qui compte c’est l’information. La collaboration se fait très souvent à travers des équipes de taille petite à moyenne. Il est difficile de collaborer directement à plus d’une dizaine de personne ; au‐delà, l’équipe va se structurer en plusieurs groupes ou équipes. À ce niveau, les outils de traitement automatique de données n’ont pas de valeur ajoutée. En revanche, positionner les données dans leur contexte est extrêmement riche.

Prenons l’exemple d’un cahier des charges. Ce qui importe en premier lieu, c’est de travailler avec la dernière version du document. C’est ce que va permettre Tracim en centralisant l’information. Dans un second temps, il sera intéressant de comprendre « comment on en est arrivé là ». Cela va passer par l’historique du document, les commentaires qui y sont associés, le statut du document… Encore une fois, c’est ce que va permettre Tracim.

Si l’on veut faire une analogie dans le domaine du développement logiciel, un ticket de bogue valorisé sera un ticket ayant une description précise, une série de commentaires sur les problèmes rencontrés, des liens vers les pages Web qui ont donné des pistes de résolution, un statut clos, résolu, non résolu, etc. Tracim propose de faire la même chose sur des pages type wiki, des documents et fichiers quelconques, des discussions.

Dans Tracim, tous les contenus sont automatiquement historisés, les collaborateurs peuvent commenter, mettre à jour le statut, etc. Sur un écran unique, vous pourrez retrouver la vie de votre fichier, de votre page de documentation, de vos discussion. Et Tracim stimule la gestion naturelle de contexte. Au même endroit vous serez en mesure de retrouver des pages de documentation, des fichiers, des discussions… Inutile d’aller chercher chaque type d’information dans chaque application dédiée : tout est au même endroit.

À qui s’adresse Tracim ?

Bien qu’utilisable par tout un chacun, Tracim cible quelques typologies d’utilisateurs clairement identifiés. Leurs points communs ? Un besoin fort de collaborer en équipe ou entre équipes, principalement en différé, à proximité ou à distance, avec une volonté de capitaliser sur la connaissance, de centraliser, de pérenniser.

Aux associations et à leurs membres

Tracim permet aux membres du bureau d’une association de centraliser l’information, qu’il s’agisse de fichiers, de procédures, de discussions, de comptes‐rendus d’AG…

Tracim permettra également de diffuser des informations, documents et fichiers auprès des membres (ou par les membres). Par exemple, suite à un évènement, chaque membre pourra partager l’ensemble de ses photos avec les autres membres et récupérer lui‐même l’ensemble des photos. Cela pourra avantageusement se faire par un simple copier‐coller en utilisant l’interface WebDAV.

N. B. : Tracim ne permet pas directement de partager publiquement des informations (c’est faisable via un contournement et une configuration adaptée, contactez‐nous si vous êtes concernés).

Aux collectivités et équipes municipales

Tracim permet à l’équipe municipale de diffuser les documents et notes de fonctionnement, ainsi que les comptes‐rendus de réunions ou d’évènements.

Tracim permet également de lancer et suivre des sujets de discussion, de les partager et les rédiger entre tous. Dans ce contexte, la collaboration est bien souvent en décalé et passe soit par des outils propriétaires (Google Docs et Dropbox, par exemple), soit des outils moins adaptés (je pense notamment au courriel).

Tracim peut également être le moyen de communication et d’échange avec les associations de la commune. Encore une fois, l’aspect central, aux couleurs (et adresse URL) de la collectivité permet de collaborer de manière pérenne.

Aux équipes de professionnels et à la collaboration inter-équipes

Quelle équipe de professionnels n’utilise pas un wiki ou un dossier partagé, ainsi que nombre de fils de discussion par courriel ? Tracim propose de centraliser ces informations au sein d’un outil unique, historisé et dont la gestion des droits d’accès est simplifiée. Mieux : Tracim permettra de collaborer entre équipes en « matérialisant » le lieu de ces échanges, là où jusqu’à présent, aucun outil n’adressait sérieusement le besoin (à part le courriel, avec les défauts — et qualités — que chacun lui connaît).

Cet outil aura également l’avantage d’être accessible localement et à distance, voire en mobilité à travers l’utilisation d’un téléphone mobile ou d’une tablette.

Exemples d’utilisation :

  • vous êtes chef de chantier et vous partagez des photos techniques (machines, chantiers, installation au sens général), et discutez avec les équipe d’ingénierie autour de ces photos ;
  • vous travaillez dans une équipe R & D pluridisciplinaire, et des discussions techniques stratégiques se déroulent par courriel, ne permettant pas aux collaborateurs de monter en connaissance ou compétence sur les sujets dont vous discutez ;
  • vous êtes dans une équipe marketing internationale et vous souhaitez commenter, annoter et partager les nouveaux supports produit.

Quelques cas de collaboration où Tracim gagne à être utilisé : équipes de techniciens en mobilité, équipe marketing et réseau de distributeurs, gestion de communauté B2B avec ses clients et utilisateurs, équipes en télétravail…

Tracim 2.1, nouvelle mouture

Quoi de neuf dans Tracim 2.1 ?

Tracim 2.1 est la première version vraiment exploitable de la branche 2.x. Il s’agit d’une refonte profonde sur les plans ergonomique, esthétique et technique.

En mars dernier, nous sortions la dernière version de Tracim 1, que l’on pourrait qualifier de prototype « prêt pour la production » : un ensemble de fonctionnalités, un gros travail de stabilisation du logiciel et, au final, un outil qui répond aux fonctionnalités « brutes ».

Mais Tracim v1 avait trois gros défauts : une esthétique un peu dépassée, une ergonomie moyenne (en particulier au niveau de l’intuitivité), une certaine dette technique et architecturale freinant l’évolutivité. Alors nous avons remis l’ouvrage sur le métier :

  • nous avons travaillé avec deux webdesigners pour faire une refonte visuelle de Tracim ;
  • nous avons travaillé avec nos clients et utilisateurs pour refondre l’ergonomie ;
  • nous avons travaillé en R & D pour repartir sur une architecture technique moderne, extensible et évolutive.

Refonte visuelle

L’esthétique comme objectif

En travaillant sur le positionnement du produit, le sujet de l’esthétique est rapidement arrivé sur la table. Un produit qui marche est souvent esthétique. Ce n’est pas toujours le cas pour des produits très spécialisés ou très techniques, mais dès lors qu’on cible un public large, que l’on cible la simplicité, le public s’attend également à un produit agréable, et cela passe aussi par l’esthétique.

Tracim v1 était basé sur le cadriciel CSS Bootstrap. Comme certains aspects visuels n’étaient pas adressés par Bootstrap, il a fallu faire du CSS nous‐même. Mais n’étant pas graphistes, nos composants n’étaient pas « du même style », ce qui donnait une interface moyennement cohérente.

Une stratégie « atomic design » comme moyen

Depuis Tracim v2, nous travaillons dans la mesure du possible avec une approche atomic design, qui facilite le travail de cohérence entre écrans. Ce n’est pas encore parfait, mais c’est nettement mieux.

Ayant travaillé avec des webdesigners, nous avons pu atteindre un meilleur niveau esthétique, adapté à l’outil.

La simplicité en ligne de mire, même dans la personnalisation des couleurs de l’interface

Enfin, conscients que « les goûts et les couleurs… », nous avons une interface qui peut se colorer en configurant un fichier JSON. Nous avions déjà un éditeur de thème sur Tracim v1, mais la « thémabilité » (capacité à supporter des thèmes) n’était pas au cœur de l’outil, aussi l’éditeur donnait difficilement un rendu esthétique. Il fallait avoir un minimum d’œil esthétique et de patience pour arriver à un résultat intéressant.

Aujourd’hui, il suffit de saisir le code couleur de votre couleur principale dans un fichier JSON et de redémarrer le serveur pour que l’intégralité de l’interface de Tracim se décline dans votre couleur.

Les couleurs associées aux différents types de contenu ont été choisies de manière à être instinctivement identifiables. C’est une problématique d’ergonomie. Certains n’aiment pas ces couleurs. Nous avons aussi pensé à eux : une couleur à redéfinir par type de contenu (toujours dans le fichier JSON) et c’est toute l’interface qui s’affiche selon vos goûts et vos couleurs. Nul besoin d’être graphiste pour trouver l’harmonie des couleurs : un éditeur de texte, un redémarrage et Tracim est totalement à vos couleurs. Si vous trouvez ça moche, nous ne sommes désormais (presque) plus responsables. ;)

Refonte ergonomique

D’un produit « simplement fonctionnel »…

Le second défaut que nous avions identifié depuis quelque temps — et le défaut majeur : l’ergonomie de l’outil. Nous sommes des ingénieurs, nous avons travaillé dans une stratégie d’ajout rapide de fonctionnalités, ce qui passe tôt ou tard par des raccourcis en termes d’ergonomie et d’expérience utilisateur, ne serait‐ce que parce que « si on fait comme ça, on économise x jours de développement ».

Cette approche a l’avantage de permettre de tester rapidement, la contrepartie est que son résultat est un produit médiocre, voire mauvais, en termes d’expérience utilisateur.

À un moment donné, il faut procéder à une refonte.

Si c’était à refaire, nous referions pareil. La démarche nous a permis d’identifier des fonctionnalités et des problématiques rapidement. Il faut simplement reconnaître le moment venu que « bon, maintenant ça va, arrêtons d’ajouter des fonctionnalités et rationalisons l’expérience utilisateur ».

… À une approche mobile first « UX first »

Dans Tracim v2, l’expérience est bien meilleure. Sûrement pas parfaite — ce serait présomptueux —, mais bien meilleure. Nous avons échangé avec nos clients et utilisateurs, nous avons échangé avec notre entourage et, en particulier, avec des personnes non techniques pour identifier les points qui n’étaient pas évidents.

Nous avons également fait le choix de proposer une interface réellement adaptative, avec un périmètre fonctionnel réduit. Nous ne suivons pas une approche « mobile first », comme les règles de l’art le suggèrent, mais en connaissance de cause : nos utilisateurs sont principalement sur PC. Les fonctionnalités à venir seront pour certaines développées en « mobile first », mais cela ne nous semble pas une stratégie à appliquer systématiquement.

Refonte technique

Dette technique, refonte architecturale

Le troisième défaut qui était sous‐jacent à la stratégie évoquée ci‐dessus (développement rapide de fonctionnalités), est la dette technique (au sens code/développement) et la dette d’architecture technique (au sens architecture logicielle).

La dette technique est inhérente à tout projet logiciel. Ce qui importe n’est pas de résorber la dette technique à tout prix, mais de la maîtriser.

En revanche, l’architecture technique peut être bloquante pour l’évolutivité du logiciel ; de mauvais choix ou des choix qui ne sont plus d’actualité peuvent allonger les futurs cycles de développement, voire verrouiller certaines évolutions… Ce qui rend l’intégration de l’outil dans un système d’information plus difficile voire impossible

Concrètement, le noyau de Tracim v1 est toujours là dans Tracim v2. Ce noyau est bon, il n’avait aucune raison de changer. L’architecture technique en revanche a bien évolué.

Application « single page » et API REST

Tracim v2 est « full API ». Dit autrement, le « back‐end » publie des API REST/JSON documentées et le frontal est une application sous la forme d’une unique page Web « single page app » écrite en JavaScript, HTML et CSS.

Ceci apporte plusieurs bénéfices :

  • l’évolutivité est simplifiée car interface et fonctionnalités techniques sont découplés ;
  • l’intégration dans tout système d’information est possible car l’intégralité des fonctionnalités de Tracim est disponible via les API (donc programmable à distance) ;
  • les fonctionnalités techniques de Tracim peuvent être exploitées dans des contextes et cas d’utilisation non envisagés par l’équipe de développement de Tracim.

Architecture basée sur des « applications » (ou greffons)

Pour rendre Tracim évolutif, nous sommes partis sur une architecture à base greffons. Dans Tracim, on appelle cela des applications. Ce travail permettrait par exemple d’implémenter une galerie de photos en s’appuyant sur les API déjà existantes — donc un développement purement « frontal ».

Ce travail de modularité n’est pas encore terminé, car nous le faisons avec une stratégie de cohérence entre outils. L’idée n’est pas d’agréger des applications les unes à côté des autres, mais bien de leur permettre d’interagir et de conserver la cohérence de l’interface et de l’expérience utilisateur.

Ce travail est encore en chantier côté back‐end.

Tests automatiques, intégration continue

Le processus d’intégration continue a été amélioré. Des outils (scripts) permettent de configurer (« transpiler ») les environnement frontal et back‐end, des jeux de tests automatiques (unitaires, API, fonctionnels) sont exécutés à chaque demande d’intégration Git (pull request), des images Docker sont générées automatiquement à chaque fusion ou étiquetage Git, et sont disponibles sur le hub Docker. Enfin, un environnement de test latest est disponible pour valider ou invalider les nouveaux développements.

Configuration de complexité progressive

La configuration de Tracim a été rationalisée. Ce chantier est en cours, mais d’ores et déjà la configuration de Tracim peut se faire à partir de quelques paramètres mis en évidence en début de fichier de configuration, tandis que la suite du fichier propose les options de configuration avancée.

La configuration est simple pour des cas d’utilisation simples ; des paramètres avancés permettent de traiter les cas particuliers.

Intégration modérée des services annexes

Contrairement à Tracim v1, les services annexes (wsgidav pour WebDAV, Radicale pour les calendriers — fonctionnalités à retrouver dans Tracim 2.2) sont modérément intégrés dans Tracim, ce qui signifie que leur mise à jour sera simplifiée (permettant de rester proche du projet amont).

Il en sera de même pour l’intégration de LibreOffice online et de Jitsi — fonctionnalités qui reviendront dans les prochaines versions.

Authentifications multiples

Dans Tracim v1, l’authentification était possible via les mécanismes internes ou via LDAP. Ayant changé de pile technique, nous avons dû redévelopper la prise en charge de LDAP, ce qui a été fait par un gentil contributeur croisé au détour des RMLL et recroisé au détour de PyConFr à Lille en octobre dernier.

Nous avons également intégré la gestion de l’authentification déléguée via en‐tête HTTP, donc compatible avec Apache et tous les mécanismes d’authentification que le serveur Web prend en charge.

Les différentes authentifications peuvent être chaînées.

Quelques captures d’écran

Liste des contenus

Liste de contenus

Liste des membres d’un espace partagé

Liste des membres d’un espace partagé

Exemple de document texte avec historique : révisions, changements de statut, commentaires

Document texte avec historique : révisions, changements de statut, commentaires

Partage de fichiers avec prévisualisation en ligne

Partage de fichiers avec prévisualisation en ligne

Grâce au module Python preview-generator que nous avons développé, environ cent‐cinquante types de fichiers peuvent être prévisualisés (images, documents bureautique, fichiers Inkscape, etc.)

Comment tester Tracim 2.1 ?

Le mieux pour se faire une idée d’un logiciel est de le tester.

Nous avons prévu le coup : le plus simple pour tester Tracim est de jeter un coup d’œil à la démonstration en ligne. Cette démonstration est publique, il faut donc éviter d’y déposer des documents confidentiels. Cette démo est réinitialisée deux fois par jour. Les fonctionnalités liées aux interactions par courriel sont désactivées.

Pour tester Tracim dans un contexte plus privé et profiter de l’intégralité des fonctionnalités, la seconde solution est d’installer un Tracim local à partir de l’image Docker.

Les plus motivés, quant à eux, pourront installer Tracim à partir des sources — la documentation sur le dépôt GitHub est là pour les y aider.

Pour résumer : démo en ligne pour un premier test, Docker pour un test privé rapide et installation manuelle pour une maîtrise totale.

Pour aller plus loin

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les évènements du Libre. En 2018, nous étions présents aux JDLL, aux RMLL, à PyConFr, au Capitole du Libre. En 2019, nous étions à FLOSSCon, nous serons aux JDLL et nous devrions être présents sur les autres évènements, et probablement également au POSS ainsi qu’au FOSDEM.

En attendant, vous pouvez aussi commenter cette dépêche et nous contacter. :)

Aller plus loin

  • # Premieres impressions

    Posté par . Évalué à 9.

    Bonsoir,

    Je ne connaissais pas du tout l'application et je trouve cela très intéressant pour la construction d'une base de connaissance et les discussions inter-équipes, qui est une grosse problématique à mon boulot et dont nous cherchons des solutions.

    Je vous laisse quelques petites remarques à chaud.

    • Sur la démo, il y a une liste conséquente d'espaces partagés, et si on sélectionne le dernier par exemple, bah on ne voit plus le haut de la page, je pense que le scroll du menu de gauche devrait être séparé des contenus, de même si beaucoup de contenu, le menu de gauche scroll et on perd le dernier endroit ou on a cliqué. Donc pour moi il serait intéressant d'avoir deux scrolls séparé pour ces deux éléments de la page.

    • L'idée des discussions est intéressante, souvent dans le cadre d'un projet le contenu d'un mail peut servir dans la base de connaissance, et la possibilité d'importer un mail (avec récupération des différentes dates de chaque échange, auteurs…) pourrait très sympa. Une sorte de création d'une discussion à postériori donc. D'ailleurs les statuts qui apparaissent sur les discussions (et les autres fonctionalités) sont paramétrables (ajout, modif, restriction par type d'acteur) ?

    • Enfin et pas des moindres, pour que l'outil soit parfait (car on est toujours a la recherche d'information) : un outil de recherche qui cherche dans les discussions, les fichiers textes (eq. wiki) et pour pousser encore plus loin utiliser une librairie qui parse les fichiers (ods, pdf, xls, …). Je verrais bien une zone de saisie pour la recherche dans le header avec l'exécution de la recherche soit dans l'espace partagé courant soit dans l'ensemble des espaces partagés auquel l'utilisateur a accès.

    • Les persceptives (WebDAV, LibreOffice online, jitsi) me donne bien envie de suivre votre projet,
      continuez comme cela.

    • [^] # Re: Premieres impressions

      Posté par . Évalué à 2.

      NB: La recherche apparait dans les descriptions et les captures d'écran présentées, mais pas sur la démo, d'ou ma remarque, je me disais aussi c'est étrange. Mais ma question sur la recherche dans les fichiers reste ouverte car je n'ai pas trouvé de réponse sur ce sujet.

    • [^] # Re: Premieres impressions

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Bonjour,

      Merci pour ce retour détaillé !

      Sur la démo, il y a une liste conséquente d'espaces partagés, et si on sélectionne le dernier par exemple, bah on ne voit plus le haut de la page, je pense que le scroll du menu de gauche devrait être séparé des contenus, de même si beaucoup de contenu, le menu de gauche scroll et on perd le dernier endroit ou on a cliqué. Donc pour moi il serait intéressant d'avoir deux scrolls séparé pour ces deux éléments de la page.

      C'est effectivement un problème que l'on a identifié. Il n'est pas encore corrigé mais un ticket permet d'en suivre la résolution : https://github.com/tracim/tracim/issues/1177

      L'idée des discussions est intéressante, souvent dans le cadre d'un projet le contenu d'un mail peut servir dans la base de connaissance, et la possibilité d'importer un mail (avec récupération des différentes dates de chaque échange, auteurs…) pourrait très sympa. Une sorte de création d'une discussion à postériori donc.

      L'idée est intéressante. Je ne sais pas comment on pourrait faire ça réellement (parce que ça veut dire injecter une liste d'email, les parser, détecter les parties déjà réintégrées, etc, etc)… peut-être qu'une solution intermédiaire serait d'avoir un outil d'import/archivage de discussion permettant de "prémacher" le travail d'import…

      D'ailleurs les statuts qui apparaissent sur les discussions (et les autres fonctionalités) sont paramétrables (ajout, modif, restriction par type d'acteur) ?

      Actuellement les statuts ne sont pas paramétrables et pas restreints par type d'acteur : soit un acteur peut changer les statuts (rôle contributeur ou +), soit il ne peut pas (lecteur). On a voulu rester simple pour le moment.

      • [^] # Re: Premieres impressions

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je n'ai pas eu le temps de tout reprendre… donc ma réponse complète est ici :


        Bonjour,

        Merci pour ce retour détaillé !

        Sur la démo, il y a une liste conséquente d'espaces partagés, et si on sélectionne le dernier par exemple, bah on ne voit plus le haut de la page, je pense que le scroll du menu de gauche devrait être séparé des contenus, de même si beaucoup de contenu, le menu de gauche scroll et on perd le dernier endroit ou on a cliqué. Donc pour moi il serait intéressant d'avoir deux scrolls séparé pour ces deux éléments de la page.

        C'est effectivement un problème que l'on a identifié. Il n'est pas encore corrigé mais un ticket permet d'en suivre la résolution : https://github.com/tracim/tracim/issues/1177

        L'idée des discussions est intéressante, souvent dans le cadre d'un projet le contenu d'un mail peut servir dans la base de connaissance, et la possibilité d'importer un mail (avec récupération des différentes dates de chaque échange, auteurs…) pourrait très sympa. Une sorte de création d'une discussion à postériori donc.

        L'idée est intéressante. Je ne sais pas comment on pourrait faire ça réellement (parce que ça veut dire injecter une liste d'email, les parser, détecter les parties déjà réintégrées, etc, etc)… peut-être qu'une solution intermédiaire serait d'avoir un outil d'import/archivage de discussion permettant de "prémacher" le travail d'import…

        D'ailleurs les statuts qui apparaissent sur les discussions (et les autres fonctionalités) sont paramétrables (ajout, modif, restriction par type d'acteur) ?

        Actuellement les statuts ne sont pas paramétrables et pas restreints par type d'acteur : soit un acteur peut changer les statuts (rôle contributeur ou +), soit il ne peut pas (lecteur). On a voulu rester simple pour le moment.

        Enfin et pas des moindres, pour que l'outil soit parfait (car on est toujours a la recherche d'information) : un outil de recherche qui cherche dans les discussions, les fichiers textes (eq. wiki) et pour pousser encore plus loin utiliser une librairie qui parse les fichiers (ods, pdf, xls, …). Je verrais bien une zone de saisie pour la recherche dans le header avec l'exécution de la recherche soit dans l'espace partagé courant soit dans l'ensemble des espaces partagés auquel l'utilisateur a accès.

        La recherche est effectivement une fonctionnalité manquante. On avait cette fonctionnalité dans tracim v1, on ne l'a pas encore réimporté dans tracim v2. Ca va venir.

        Comme tu le dis ci-dessous, ça apparait dans les screenshot - on a préparé le design et l'intégration côté interface, mais on n'a pas encore rebranché la mécanique.

        Les persceptives (WebDAV, LibreOffice online, jitsi) me donne bien envie de suivre votre projet,
        continuez comme cela.

        Je me suis mal exprimé sur ces sujets. Libreoffice online et jitsi sont bien des perspectives, mais Webdav est déjà réintégré. Avec Webdav on accède à l'ensemble des fichiers mais également aux discussions et pages de documentation.

        Pour tester, il suffit de te connecter à un lecteur réseau dans ton explorateur de fichiers :

        • sous linux : davs://demo.tracim.fr/webdav/ (login : admin@admin.admin et mot de passe identique)
        • sous windows : https://demo.tracim.fr/webdav/

        A noter que les documents (xxx.document.html) et discussions (xxx.thread.html) sont pour le moment accessibles en lecture seule à travers webdav)

        • [^] # Re: Premieres impressions

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 21/02/19 à 04:30.

          La présentation mentionne aussi Caldav mais sauf erreur, je n'ai pas vu d'agenda/calendrier dans la démo. C'est en cours ?
          J'aime beaucoup l'idée il ne me manquerait que 2 choses pour que ça soit parfait pour moi: la recherche (j'attendrai que ça soit "rebranché" ;-) ) et la possibilité de gérer des tâches, même une simple todolist.

          • [^] # Re: Premieres impressions

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            La présentation mentionne aussi Caldav mais sauf erreur, je n'ai pas vu d'agenda/calendrier dans la démo. C'est en cours ?

            C'est quasiment fini. C'est l'objectif principal de la version 2.2 qui devrait arriver d'ici fin avril.

            Ca aurait dû être dans la 2.1, mais on a eu des surprises liées à la nouvelle architecture et à la mise à jour du serveur caldav qu'on utilise (l'upgrade ne s'est pas fait "clé en main").

            J'aime beaucoup l'idée il ne me manquerait que 2 choses pour que ça soit parfait pour moi: la recherche (j'attendrai que ça soit "rebranché" ;-) ) et la possibilité de gérer des tâches, même une simple todolist.

            C'est noté :) Pour la todolist on a réfléchi au sujet, on ne l'a pas encore intégré - d'autres priorités (comme les calendriers et la recherche;)

            Merci pour le retour en tout cas.

          • [^] # Re: Premieres impressions

            Posté par . Évalué à 1.

            et avec webdav il y a l'option de gestion des contacts ?

            • [^] # Re: Premieres impressions

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Non pas dans l'implémentation actuelle. Par contre c'est quelque chose qui devrait indirectement arriver avec les agendas vu que radicale - la brique CalDAV qu'on utilise, implémente également CardDAV (par contre pas d'interface utilisateur prévue dans un premier temps, pour gérer les contacts).

          • [^] # Re: Premieres impressions

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            J'aime beaucoup l'idée il ne me manquerait que 2 choses pour que ça soit parfait pour moi: la recherche (j'attendrai que ça soit "rebranché" ;-) ) et la possibilité de gérer des tâches, même une simple todolist.

            Quand tu dis que tu attends que ça soit rebranché, ça veut dire quoi ?

            • Dès que la recherche est rebranchée tu utilises tracim ?
            • Quand la recherche est rebranchée, tu commenceras à envisager d'utiliser tracim ?
            • Que ça a l'air top mais que pour le moment tu n'as pas de cas d'utilisation qui nécessite ce genre d'outil ?
            • [^] # Re: Premieres impressions

              Posté par . Évalué à 2.

              "Quand la recherche est rebranchée, tu commenceras à envisager d'utiliser tracim"

              J'ai le cas d'utilisation, donc je compte l'installer et voir si il peut remplacer mon wiki actuel que j'utilise comme base de connaissances. Mais actuellement il tourne sous Redmine (donc format Textile mais bon la conversion ne devrait pas poser de soucis) donc j'y stocke aussi mes tâches.
              Mais sans la recherche, ça me pénaliserait fortement. Et je voudrais aussi bien voir le système d'applications (plugin) parce que du coup je pourrais tweaker mon install sans attendre sur l'upstream. Par exemple y brancher une kanboard.
              Mon raisonnement est un peu fouillis… en plus clair, j'aime la démo, j'en ai l'utilité, il me manque juste la recherche et {caldav ou plugins} pour tester sérieusement.

              • [^] # Re: Premieres impressions

                Posté par . Évalué à 1.

                Je reviens a la charge car apparemment on est tous sur les dents pour tester cette belle application avec un outil de recherche :-D

                Sur quelle trajectoire êtes vous pour brancher le module de recherche (dès la v2.2, la v2.3, …) ?

                En attendant, je pense que nous allons faire un test d'installation pour voir comment intégrer au maximum notre connaissance dans l'outil qui a l'air très pratique à l'utilisation.

                • [^] # Re: Premieres impressions

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Je ne pensais pas que c'était clé ; mais visiblement oui. Faut que je regarde pour l'intégrer dans la 2.2, au moins en version minimale.

                  Je vous invite à suivre notre blog et notre repo github, on y expliquera les plans (ou si tu préfères, contacte-nous pour qu'on t'informe par email dès que ça se clarifie)

    • [^] # Re: Premieres impressions

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Enfin et pas des moindres, pour que l'outil soit parfait (car on est toujours a la recherche d'information) : un outil de recherche qui cherche dans les discussions, les fichiers textes (eq. wiki) et pour pousser encore plus loin utiliser une librairie qui parse les fichiers (ods, pdf, xls, …). Je verrais bien une zone de saisie pour la recherche dans le header avec l'exécution de la recherche soit dans l'espace partagé courant soit dans l'ensemble des espaces partagés auquel l'utilisateur a accès.

      Quand tu dis « il manque ceci pour que ce soit parfait », ça veut dire quoi ?

      • Que tu vas utiliser l'outil en espérant que la fonctionnalité arrive rapidement ?
      • Que tant que cette fonctionnalité n'est pas présente tu ne vas pas utiliser tracim ?
      • Que ça a l'air top mais que pour le moment tu ne regardes pas, tu aviseras si ça peut être intéressant quand cette fonctionnalité sera là.
      • [^] # Re: Premieres impressions

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour la recherche, oui c'est essentiel a mon sens pour que l'outil soit accepté. Mais je parle que de la recherche simple, pour rechercher dans les fichiers se serait la cerise sur le gâteau :)

        En fait je fais partie d'une cellule PMO et après avoir interviewé toutes les équipes, nous avons fait un constat assez consternant sur la gestion de la connaissance.

        Je vais parler de votre outil a mes camarade PMO car pour le moment je n'ai pas vu mieux que vous :-D

        Sinon je vois dans les copies d'écran un onglet "Ticket" aussi, et ça aussi c'est intéressant. Car si on pouvait importer des tickets REDMINE par exemple (étant donné qu'il dispose d'une API pour cela) cela permettrait de requêter aussi sur ces tickets (et mixer des tickets de divers application en un point : tracim). Ca se serait très fort aussi car les outils de ticketing poussent comme du chiendent.

  • # installation

    Posté par . Évalué à 5.

    Bonjour,

    Comme je suis amené à collaborer avec un groupe d'une dizaine de personnes, je me suis dit que j'allais essayer ce logiciel.

    Par contre sur le site github il est indiqué au tout début que le code n'est pas du tout stable pour être utilisé en production ! Ce n'est pas rassurant https://github.com/tracim/tracim/blob/develop/backend/README.md

    • [^] # Re: installation

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je pense que cela ne concerne que le dépôt Git.
      La branche "develop" est, comme son nom l'indique, la partie active qui reçoit toutes les modifications avant la création d'une version stable.

      Les versions stables se trouvent sous "releases" ==> https://github.com/tracim/tracim/releases

    • [^] # Re: installation

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Bonjour,

      C'est une documentation qui date du début de la migration ; nous allons la modifier car elle est effectivement erronée. Le code est bien stable et prêt pour la production !

      • [^] # Re: installation

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        la modification est faite :)

      • [^] # Re: installation

        Posté par . Évalué à 1.

        Merci pour les info. J'ai essayé d'installer tracim à l'aide du script automatique pour des raisons de simplicité mais cela ne fonctionne pas. J'ai l'impression que l'architecture ARM n'est pas supporté non ?

        Il me dit aussi que le disque dur qui possède tel identifiant n'existe pas alors que c'est bien celui-là. Je vais faire un mail à l'équipe pour savoir d'où viennent ces problèmes. Le serveur est chez scaleway.

        • [^] # Re: installation

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 22/02/19 à 11:47.

          Merci pour les info. J'ai essayé d'installer tracim à l'aide du script automatique pour des raisons de simplicité mais cela ne fonctionne pas. J'ai l'impression que l'architecture ARM n'est pas supporté non ?

          Hm… c'est une bonne question. Je ne crois pas qu'on ait creusé de ce côté ; je vais me renseigner.

          Il me dit aussi que le disque dur qui possède tel identifiant n'existe pas alors que c'est bien celui-là. Je vais faire un mail à l'équipe pour savoir d'où viennent ces problèmes. Le serveur est chez scaleway.

          Pour l'histoire du disque, je suppose que c'est plutôt lié à scaleway qu'à tracim.

          Par contre ça m'intéresse bien de savoir si ça s'installe et si on peut le faire tourner sur les machines ARM de Scaleway ; on va regarder ça. Je t'invite à ouvrir un ticket sur github comme ça on pourra faire le suivi des avancées (que ce soit les tiennes ou les notres).

    • [^] # Re: installation

      Posté par . Évalué à 1.

      installation faite avec le script sur une debain toute neuve. 9a fonctionne parfaitement et je trouve tracim très rapide malgré le peu de ressources sur la machine de test. Bon point

      par contre, existe t'il un dépôt pour en faciliter la maintenance ?

      et sinon, comment s'assurer des mises à jour régulière dans le cas d'une installation qui sui le script ?

      • [^] # Re: installation

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Il n'y a pas de dépôt actuellement.

        Concernant les mises à jour, ce n'est pas documenté, mais le système gère la migration des données. En gros, une mise à jour se fait de la manière suivante :

        1. Arrêt des services
        2. Sauvegarde des données
        3. Mise à jour du code source (les scripts doivent fonctionner)
        4. Mise à jour (manuelle) du fichier de configuration
        5. Mise à jour des données (commande de migration, utilisée notamment dans l'image docker - voir le dockerfile)
        6. Redémarrage des services

        Il faut qu'on documente ce cas ; on le fera avec la sortie de la 2.2

  • # Wiki sans liens ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Hello,

    En premier bravo pour ce magnifique travail. Je pense effectivement qu'on arrive à un outil très utilisable. Quelques remarques:

    • Normalement un des point fondamental du wiki c'est la possibilité de lier les pages entre elles. Je ne vois pas cette possibilité dans la démo. (on peut insérer des urls, ok mais c'est hyper laborieux). Dans le cas de tracim, j'imagine que ce serait cool de pouvoir lier tout type de contenu.

    C'est moi qui l'est pas vu ou est-ce en cours d'arrivée ?

    • C'est peut être moi, mais j'ai trouvé bizarre que les contenus ne s'ouvrent pas en pleine page (ou au moins que j'ai cette possibilité)

    Sinon je pense que vous avez une bonne base pour l'ergonomie et que vous pourrez testez quelques trucs un peu plus fou fou ? (j'ai compris que c'est pas forcément votre objectif d'être hype, mais là on est quand même avec une vision proche du partage réseau !)

    Par exemple :

    • une vue kanban
    • peut être l'utilisation de tags ? plus dans le sens de créer facilement une vue transversale (la vue arborescente a un peu trop de limites à mon goût)
    • du realtime ? (etherpad pour le document texte, et commentaires qui deviennent chat ?)
    • [^] # Re: Wiki sans liens ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bonsoir Alex,

      C'est moi qui l'est pas vu ou est-ce en cours d'arrivée ?

      Pour les liens, ce n'est pas toi, non. Actuellement on n'a rien de mieux que de coller des urls - je te rejoins sur le fait qu'il faut faire qqchose pour ça.

      C'est peut être moi, mais j'ai trouvé bizarre que les contenus ne s'ouvrent pas en pleine page (ou au moins que j'ai cette possibilité).

      Quand tu parles d'ouvrir les contenus pleine page, tu veux dire les ouvrir tels qu'actuellement (avec la timeline à droite) mais sur toute la largeur ou les ouvrir sans la timeline ? (Ou les deux).

      Pour les trucs un peu plus foufou, je suis d'accord avec ce que tu évoques. C'est une question de moyens. Les tags, c'est un truc intéressant, mais ce n'est probablement pas ce que l'on va faire en priorité car ce ne sera pas un élément différenciant.

      Les plans, au jour d'aujourd'hui sont les suivants :

      • v2.2 avec le retour des calendriers. Pour avril normalement.
      • v2.3 avec libreoffice online (edition simultanée en temps réel) ou jitsi (visioconférence). Pour juin.

      En parallèle on intégrera des bugfix/fonctionnalités moins poussées, mais l'idée est là.

      Pour les kanbans, ça fait partie des possibilités, on manque un peu de briques prêtes à l'emploi sur le sujet, mais effectivement ça fait partie des trucs qui seraient bien.

      Le truc, c'est le temps de dév pour les fonctionnalités… on doit faire des choix.

      • [^] # Re: Wiki sans liens ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Quand tu parles d'ouvrir les contenus pleine page, tu veux dire les ouvrir tels qu'actuellement (avec la timeline à droite) mais sur toute la largeur ou les ouvrir sans la timeline ? (Ou les deux).

        Alors je ne sais pas pour lui, mais de ce que je viens de tester (la version en ligne que vous proposez). Quand j'ouvre un document mon écran est partagé en 4, de la gauche vers la droite : les espaces partagés, la liste des documents, le document et son historique. À peut prêt à 1/4 chacun1. Alors que si je viens de naviguer jusqu'à ce document c'est que c'est lui qui m'intéresse.

        AMHA votre UI est très sympa, mais elle prend trop de place pour s'autoriser à montrer autant de choses à la fois. Sur ces 4 parties, il manque (toujours à mon très humble avis) une hiérarchisation plus clair de l'information présentée. Les espaces et la liste des documents pourraient prendre moins de place.

        Pour la liste des documents, ça chatouille un peu. Le fait que le document actuellement vient par dessus, donne une impression que le document est dans une fenêtre "libre" (qu'on pourrait déplacer, agrandir, maximiser, etc).

        Le fait d'ouvrir l'historique en même temps et au même niveau est une excellente idée je trouve. Sinon personne ne s'en servirait. 2 petites choses pourraient à mon avis encore l'améliorer :

        • valider un commentaire au clavier avec Ctrl+Enter par exemple
        • avoir une représentation du temps avec une flèche, je pense que ça peut mieux se comprendre que d'avoir à lire "historique" à la verticale
        • je ne sais pas si ça existe, mais avoir un élément dans l'historique qui montre que le temps a passé entre 2 évènements pourrait être très utile (ne rien mettre s'il s'est passé juste quelques minutes ou jours, mais s'il s'est passé 2 ans c'est une information importante en soit)

        Voila. Comme je sais que ça t'intéresse. Je m'y intéresse parce que je m'intéresse toujours aux outils plus efficaces que ceux que j'utilise. Actuellement je n'ai pas l'impression de pouvoir pousser cet outil dans mon équipe. Un wiki nous convient bien.
        Je pense que la contrainte qui consiste à s'organiser uniquement par espaces partagés peut être une force là où les wiki sont probablement trop arborescents (avec une arborescence trop profonde).


        1. Je viens de refaire un test avec un écran plus grand en fait c'est différent sur les grands écrans. Pour info mon premier essaie était avec un 1920x1080 et mon second avec un 2560x1440. 

        • [^] # Re: Wiki sans liens ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Actuellement je n'ai pas l'impression de pouvoir pousser cet outil dans mon équipe. Un wiki nous convient bien.

          Que veux-tu dire ? Qu'il manque des aspects pour que tracim puisse être avantageux par rapport à votre wiki ? Que de toute façon, le wiki répond à tous vos besoins ? Autre chose ?

          Je pense que la contrainte qui consiste à s'organiser uniquement par espaces partagés peut être une force là où les wiki sont probablement trop arborescents (avec une arborescence trop profonde).

          Oui. On est en train de préparer un article sur le sujet. Les arborescences, c'est bien, mais au-delà de 2 ou 3 niveaux de dossiers, ça devient compliqué de retrouver l'information. Ca va aussi dans le sens de mettre des tags comme l'a évoqué Alex (et de réintégrer le moteur de recherche). Ne pas avoir de dossiers est un problème, en avoir trop aussi.

          En tout cas merci pour tes retours détaillés.

          • [^] # Re: Wiki sans liens ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Que veux-tu dire ? Qu'il manque des aspects pour que tracim puisse être avantageux par rapport à votre wiki ? Que de toute façon, le wiki répond à tous vos besoins ? Autre chose ?

            Je ne vois pas de fonction vraiment manquante. C'est plus un peu trop différent pour être accepté dans une équipe déjà organisée. Notre wiki est loin d'être parfait, mais les inconvénients ne nous bloque pas particulièrement. La documentation et la prise de décision n'est pas un enjeu fort de mon travail actuel.

            En tout cas merci pour tes retours détaillés.

            Je vous souhaite vraiment une bonne continuation de ce projet. À l'avenir c'est probablement une solution que je proposerais pour gérer la documentation (en concurrent de wiki et autre sharepoint).

            • [^] # Re: Wiki sans liens ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Je pensais aussi pouvoir m'en servir comme un wiki avec des fonctions supplémentaires pour gérer de la documentation en ligne mais il ne fait pas encore wiki d'après la démo et les commentaires :-(

              • [^] # Re: Wiki sans liens ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Qu'entends-tu par « il ne fait pas encore wiki » ? Mettre des liens entre pages sans saisir les urls ? Autre chose ?

                • [^] # Re: Wiki sans liens ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Quitte a faire des liens et que vous avez un visualiseur de document, on pourrait imaginer des liens sur une page précise d'un document :D et de l'ouvrir à la bonne page en cliquant sur ce lien.

                  Si on prend par exemple le petit wiki que contient REDMINE, il est possible de faire des liens vers un commit, un ticket, une autre page wiki, une version, un autre projet… c'est cette interaction qui est intéressante.

      • [^] # Re: Wiki sans liens ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Désolé je reviens après un peu de temps ! Merci pour la réponse détaillée.

        Quand tu parles d'ouvrir les contenus pleine page, tu veux dire les ouvrir tels qu'actuellement (avec la timeline à droite) mais sur toute la largeur ou les ouvrir sans la timeline ? (Ou les deux).

        Oui c'est le fait que je me retrouve avec 4 panneaux comme l'a dit barmic, alors que pour moi, si j'édite un document, je n'ai plus besoin de la partie gauche.

        Je te fait une capture au cas où :

        capture tracim

        • [^] # Re: Wiki sans liens ?

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ajoute un petit lien que je viens de voir today et qui me semble dans votre ligne de concurrence : https://www.notion.so/

          • [^] # Re: Wiki sans liens ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Merci, je ne connaissais pas. Ça me conforte dans l'orientation du produit… et la (sur)puissance de ce qu'on va avoir dès lors qu'on aura rebranché jitsi (visioconférence) et branché libreofficeonline.

            Et merci pour le retour avec le screenshot, c'est ce que j'avais en tête, mais explicit is better than implicit.

  • # Problème d'installation avec Ubuntu 16.04 (résolu)

    Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 01/03/19 à 10:49.

    Pour information, le paquet npm (dépendance) présent dans les dépôts d'ubuntu est obsolète pour l'execution d'un des scripts d'installation.

    Il faut le mettre à jour.

    Ma méthode :

    1/Téléchargement des sources de la lts de nodejs sur le site (incluant une version compatible de npm) : https://nodejs.org/en/download/

    2/ Puis dans un terminal : ./configure; make; make install.

    TLB

  • # Un gestionnaire de tache ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Bonjour!

    Je suis extatique devant la découverte de ce logiciel, ça fait un moment que je cherche une alternative livre à des service comme Monday.com ou encore d'autre gestionnaires d'équipe. Je m'étais penché sur openproject que j'avais installé en local mais pour le coup c'était beaucoup trop orienté code.

    Du coup, je sais pas si c'est envisagé dans les roadmap, mais j'adorerais voir dans ce genre de logiciel :
    - un gestionnaire de tache
    - un time-tracking / Gantt
    - un agenda

    En tout cas, graphiquement, c'est réussi!

    • [^] # Re: Un gestionnaire de tache ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je suis extatique devant la découverte de ce logiciel, ça fait un moment que je cherche une alternative livre à des service comme Monday.com ou encore d'autre gestionnaires d'équipe. Je m'étais penché sur openproject que j'avais installé en local mais pour le coup c'était beaucoup trop orienté code.

      Merci pour le retour.

      Du coup, je sais pas si c'est envisagé dans les roadmap, mais j'adorerais voir dans ce genre de logiciel :
      - un gestionnaire de tache

      Ca fait partie des fonctionnalités à venir mais ce n'est pas encore planifié.

      • un time-tracking / Gantt

      Ca ne fait pas partie pour le moment des fonctionnalités qu'on nous a demandé, enfin pour les Gantt si mais on est plus dans l'approche "collaboration concrète" que "reporting"

      • un agenda

      Ca fait partie de la roadmap ça :) En fait, la roadmap est la suivante :

      • courant avril, ré-intégration des agendas partagés (le développement est en cours)
      • entre juin et août, deux versions :
        • l'une correspondant à la ré-intégration du moteur de recherche,
        • l'autre correspondant à l'intégration de l'édition simultanée en temps réel via libreoffice online

      Pour la gestion de tâches, le time-tracking et les diagrammes de Gantt, ça viendra ensuite.

      En tout cas, graphiquement, c'est réussi!

      Merci :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.