Faire ses modèles de pulls au tricot avec LibreOffice

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, palm123 et Davy Defaud. Modéré par Trollnad Dump. Licence CC by-sa.
100
24
sept.
2018
Do It Yourself

Une suite bureautique, ça peut faire rêver et ça ne sert pas qu’à faire des trucs ennuyeux. Ça peut même rendre créatif : la preuve !

De la poupée au pull

Le constat de départ

Il se trouve donc que je suis tricoteuse mais pas développeuse et que, depuis des années, je cherchais à mettre au point un truc (modèle, application, que sais-je) pour me permettre de faire moi‐même mes modèles de pull au tricot. Il a existé en français (hors applications professionnelles) deux petits logiciels, tous deux développés uniquement pour Windows (dont l’un très mal d’ailleurs) et qui délivraient leurs résultats soit en JPEG, soit dans un format propriétaire, le type de format qu’on ne peut ouvrir qu’avec le logiciel. Sinon, il y a aussi des sites, mais bon.

L’ambition, c’était de faire quelque chose d’interopérable avec mes moyens limités et qui puisse servir pour la rédaction des modèles, dans une optique qui peut être personnelle, de partage ou de commercialisation. Le résultat a été un modèle de feuille de calcul fait avec Calc, le tableur de LibreOffice, en version 6 et 6.1 et qui peut se travailler avec les versions 5.

Les capacités du modèle

Ce modèle de feuille de calcul, à partir de quelques données de base, échantillon, choix de la taille dans une liste déroulante, calcule tout ce qui est nécessaire à la confection d’un pull pour adulte à emmanchures droites et col rond. Il délivre les différentes mesures, ainsi que le nombre de mailles à monter, à diminuer ou augmenter et de rangs à tricoter. Il donne les dimensions en système métrique et les convertit en système US ou Impérial, et il calcule le nombre de pelotes nécessaires et le métrage.

Modèle de pull en feuille de calcul

Cerise sur le gâteau : les différentes données sont reportées sur des schémas cotés. Le fichier est pour l’instant en français et en anglais, et la version espagnole est en cours de traduction.

Ce que l’on peut faire aussi

On peut aussi décider de travailler à partir de ses propres mensurations, et comme les feuilles sont protégées sans mot de passe, on peut carrément décider de se faire un modèle avec les mensurations des personnes pour lesquelles on tricote. Et évidemment, ne pas s’en tenir aux pulls à cols ronds, mais faire aussi des cols roulés ou des cardigans, voire des pulls à col bateau.

Couplé avec le tout premier modèle de feuille de calcul pour le tricot que j’ai fait : un classeur dont les cellules sont dans les exactes proportions d’une maille de tricot, on peut ainsi facilement concevoir des pullovers (et donc des modèles de pull) personnalisés.

Il est, évidemment, possible de copier‐coller les données dans un document en traitement de texte pour rédiger le modèle et en faire ce que l’on veut avec le gros intérêt que l’on peut avoir les données dans des tailles différentes, ainsi que la quantité de laine pour chaque taille.

Les limites

Ce modèle de feuille de calcul ne peut calculer que des emmanchures droites, qui sont d’ailleurs, mes préférées, et n’existe qu’en version adulte. Maintenant qu’une version existe, il est possible qu’il soit suivi d’une version pour pull pour enfants.

L’autre limite, plus ennuyeuse est que ça ne passe pas dans OpenOffice ni Calligra Sheet, mais pas de problème avec Gnumeric, en revanche.

C’est sous quel régime ?

Le fichier modèle lui‐même est sous licence By-NC-SA. Ce qu’on en fait est laissé à l’appréciation des utilisateurs et des utilisatrices qui peuvent, par exemple, vendre des modèles de tricots basés dessus, s’ils le veulent.

  • # Clause NC vs vendre

    Posté par . Évalué à 1 (+2/-2).

    Les 2 dernières phrases sont contradictoires. Si la clause NC est présente, personne ne peut "vendre" quoi que ce soit basé là dessus…

    • [^] # Re: Clause NC vs vendre

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-0).

      Si pas le modèle mais un truc basé dessus oui.
      Cette façon de voir est trop rigoriste.

      OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Clause NC vs vendre

        Posté par . Évalué à 2 (+4/-3).

        Non. Le choix de la licence est important. La clause NC est présente, et empêche l'utilisation commerciale (ce qui au passage, en fait quelque chose de non libre). L'absence de clause ND permet en effet de faire des œuvres dérivées, mais en aucun cas d'en changer la licence. La clause NC sera donc héritée sur les œuvres dérivées.

        • [^] # Re: Clause NC vs vendre

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-0).

          Hum, est-ce que ça ne serait pas uniquement les modèles dérivées du modèle Calc qui seront régis par la clause NC ? les vêtements réalisés avec ce modèle seront la propriété de leur auteur. La situation me semble similaire pour Libreoffice Writer. Peut-on écrire un bouquin à licence propriétaire avec Libreoffice si on utilise un modèle de document à usage non commercial ?

          • [^] # Re: Clause NC vs vendre

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 24/09/18 à 21:26.

            Les modèles ne devraient même pas être concernés, ce sont des données générées par le fichier calc non ? (Je me rends compte que le mot modèle est utilisé par Ysabeau à la fois pour son fichier calc et pour le modèle de tricot, ce qui est peut-être la source de la confuaion ?)

            • [^] # Re: Clause NC vs vendre

              Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 24/09/18 à 22:01.

              C'est vrai que dans ce contexte, le mot modèle est ambigu. Il y a deux "modèles" dans le fichier Calc: le patron du pull et les feuilles Calc qui modélise des règles de proportion pour réaliser un vêtement répondant à ce patron. Si le patron n'est pas libre de droit, j'imagine que ça pose problème au niveau de la licence des feuilles Calc.
              Après, je ne sais pas comment est défini le droit au niveau des vêtements. Est-ce qu'un modèle de vêtement correspond à des proportions définies, à des règles de proportions ?

              Si un patron n'est pas libre, quels sont les droits de production d'un vêtement associé à ce patron ?

              • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+8/-0).

                Le fichier ods n'est qu'une feuille de calcul, rien de plus. Ce qu'on peut faire avec, rédiger un modèle de tricot en se basant sur les calculs, le faire, sont des actions et des produits totalement différents qui appartiennent aux personnes qui les font et sont détachés du classeur Calc.

                Heureusement d'ailleurs qu'il n'y a pas d'effet ! On ne pourrait rien faire avec les logiciels privateurs ou non du fait de ces histoires de droit.

                Concernant la réalisation et la vente de modèles de tricots à partir d'un patron couvert par le droit d'auteur, c'est une question sur laquelle on se penche de temps à autre dans Ravelry, réseau social spécialisé dans le travail du fil et où des designers du monde entier vendent leurs modèles (6 millions d'utilisateurs). Dans l'ensemble, on considère, hormis une législation très spécifique, qu'on peut reproduire un modèle et le vendre sans enfreindre le droit d'auteur.

                OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                "Si un patron n'est pas libre, quels sont les droits de production d'un vêtement associé à ce patron ?"

                Les fichiers relèvent du droit d'auteur et donc des licences.

                Les produits dont peuvent être issue de ces fichiers. Ils relèvent du droit de vente classique. Avez-vous déjà vu une licence pour un objet ? Il s'agit de contrat de vente normal.

                La licence concerne des fichiers, la licence enter l'outil et le modèle de tricot peuvent avoir des licences différents, tout comme gcc et le programme compilé sont différents.

                Pour la mode se rajoute le droit des dessins et modèles, qui protège le design, mais cela recoupe la licence du fichier de modèle.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

                  La licence concerne des fichiers, la licence enter l'outil et le modèle de tricot peuvent avoir des licences différents, tout comme gcc et le programme compilé sont différents.

                  Ça ne découle pas nécessairement de source. La licence de GCC a une exception à la GPL qui précise ça : https://www.gnu.org/licenses/gcc-exception-3.1.fr.html

                  C'est pour moi le soucis avec la NC : le flou artistique sur la portée réelle de la chose, qui est utile pour faire la place aux juristes/avocats/juges, mais peu utile pour donner un cadre légal applicable de bonne fois par les autres.

                  Adhérer à l'April, ça vous tente ?

                  • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                    Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                    La licence que tu pointes est celle de la libgcc qui accompagne chaque exe compilé par gcc. Si la licence était GPL, cela serait compliqué de devoir démontrer que son apport est ridicule par rapport à la taille du reste, pour démontrer que ce n'est pas un travail dérivé.

                    "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

                    Ça, que la définition de NC soit floue, on est bien d'accord. Pour moi cela signifie ne pas commercialiser l'objet qui a cette licence et rien de plus. Ici, on n'est pas dans le cas d'une licence d'un bout de code avec ses interdépendances, mais dans celui d'un objet (un fichier ods donc) fini et qui se suffit à lui-même en quelque sorte.

                    Par exemple, si j'écris des brochures à destination du public, dans mon idée NC signifie ne pas les vendre et cela n'empêche pas qu'elles soient utilisées dans une manifestation qui, elle, a une fin commerciale. Et donc si je crée un modèle (ou patron) de tricot, que je l'offre au grand monde et que je mets NC dessus, pour moi, cela signifie : pas de commercialisation du modèle lui-même (donc de ce que j'ai rédigé), mais évidemment, cela n'empêche nullement vente du produit fini.

                    Maintenant concernant ce classeur-ci, rien n'empêche les gens de le refaire :-), après tout les "sources" sont incluses dans le classeur : suffit de se pencher sur les formules, en prime, j'ai indiqué dans un autre article, en lien dans cette dépêche, quelles sont les fonctions et fonctionnalités utilisées.

                    OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                    • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

                      que la définition de NC soit floue, on est bien d'accord

                      ça oui

                      Pour moi cela signifie ne pas commercialiser l'objet

                      Le pour moi induit une incertitude, là où une licence est censée être claire et non équivoque. Une musique aussi est un objet fini pour reprendre ta définition.

                      J'en ai une autre définition du NC ;-) Tu peux en avoir un aperçu sur https://faq.tuxfamily.org/License/Fr#CC-NC-ND et si je transpose dans ton cas :

                      • une personne qui serait tricoteuse professionnelle ne peut potentiellement pas utiliser ton tableur (c'est dommage, ce serait quelqu'un qui pourrait en bénéficier et faire des retours)
                      • si l'on vend une prestation dans notre fablab d'initiation au tricot, on ne peut pas utiliser ton tableur
                      • si l'on veut vendre ses productions (ce qui paraîtrait légitime, vu qu'on paie au moins la laine), on ne peut pas utiliser ton tableur
                      • si l'on veut strictement n'utiliser que du libre, on ne peut pas utiliser ton tableur (à cause de la clause NC)
                      • tu ne peux pas aller dans un magasin qui proposer une machine à tricoter en libre service et utiliser ton tableur (on peut l'utiliser avant, puis venir avec le résultat pour contourner la licence)
                      • ton document tableur ne peut pas être répliqué sur un miroir qui afficherait de la publicité pour couvrir ses frais

                      Toutes ces activités sont dans un cadre commercial couvert par la licence :/

                      Bref, qu'apporte le NC, hormis se priver de vouloir faire du libre ?

                      • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0).

                        Je vais être très désagréable, mais ces arguties m'enquiquinent et, oui les licences sont floues et visiblement tu n'as pas compris les limites des licences, ni mes arguments et tu ne semble spas comprendre grand chose au tricot.

                        Si je vais jusqu'au fond de ta logique psychorigide, avec un logiciel de tricot totalement privateur je ne peux pas non plus faire des modèles de tricot que je souhaiterais vendre. Ben non seulement c'est totalement faux, mais en plus il y en réservés à une clientèle de professionnels.

                        On a, d'une part un outil, une bête feuille de calcul, d'autre part des créations individuelles qui ne découlent pas directement de l'outil mais sont seulement aidées par un outil de calcul.

                        Et j'aurais vaguement accepté de passer ça sous autre chose, mais avec autant de mauvaise foi je vais garder cette feuille sous ce régime. Tant pis pour les psychorigides (qui, j'espère ne boivent jamais de Nespresso).

                        Le NC c'est la licence de base de mon site aiguilles-magiques qui propose aussi des modèles de tricot à faire.

                        OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                        • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 27/09/18 à 01:37.

                          Je vais être très désagréable

                          non, je ne trouve pas (ou je dois être habitué… que tu connaisses le terme psychorigide m'a sans doute détendu sans me fâcher :D arguties m'a un peu interpellé :p)

                          oui les licences sont floues

                          non, elles sont censées être non équivoques : ça veut dire compréhensible par le commun des mortels et avoir une utilité ; la NC a une portée trop large que j'ai essayé d'illustrer, ainsi que de particulariser à ton cas, j'aimerais bien une réponse sur les lignes de mon commentaire qui t'embêtent.

                          Concernant les patrons, je te confirme qu'une fois diffusés, il ne sont pas soumis à droits d'auteur sur ce que cela a permis de produire (un pull, un pantalon en laine…), au mieux au droit des marques de ce que j'en connais (IANAL).

                          Le NC c'est la licence de base de mon site aiguilles-magiques qui propose aussi des modèles de tricot à faire.

                          dommage, je n'ai toujours pas compris cette clause de NC : cela te permet quoi, vu que les patrons fournis vont permettre à d'autres personnes de revendre leur fabrication ? Tu comptes vraiment dépenser des milliers d'euros à qui réutiliserait tes réalisations ? (pour récupérer combien ? en Chine, le droit d'auteur n'est que peu reconnu… déjà qu'en France…).

                          (tu penses bien que ceux qui ne comprennent rien aux licences libres ne te remonteront aucune d'amélioration, utiliseront tel quel tes patrons et vont se faire du fric sur ton dos en dépit du NC…)

                          Merci pour avoir fait connaître ton initiative sur LinuxFr.org, dans notre fablab cela surprend souvent que nous avons des ateliers couture (forcément, c'est pratique).

                          Je réitère :

                          Bref, qu'apporte le NC, hormis se priver de vouloir faire du libre ?

                          • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

                            Donner des droits de recours si d'aventure, et cela arrive, des gens vendent ça sur ebay ou etsy tout en laissant la possibilité de partager la feuille de calcul.

                            OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                    • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                      Par exemple, si j'écris des brochures à destination du public, dans mon idée NC signifie ne pas les vendre et cela n'empêche pas qu'elles soient utilisées dans une manifestation qui, elle, a une fin commerciale. Et donc si je crée un modèle (ou patron) de tricot, que je l'offre au grand monde et que je mets NC dessus, pour moi, cela signifie : pas de commercialisation du modèle lui-même (donc de ce que j'ai rédigé), mais évidemment, cela n'empêche nullement vente du produit fini.

                      Eh bien je t'invite grandement à enrichir tes conditions de licence de cette intention. Ça permettra au quidam de savoir plus précisément ce qu'il peut et ce qu'il ne peut pas faire de ton fichier. Et du coup ça dissipera grandement le flou pointé dans cette discussion.

                      Adhérer à l'April, ça vous tente ?

                      • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                        Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                        "mais évidemment, cela n'empêche nullement vente du produit fini."

                        De toute façon, cela serait impossible de l’empêcher. Au début d'opencore, F-cpu et autres, il y a eu beaucoup de tentatives pour faire l'équivalent de la "vaccination" de la GPL sur les objets produits. Mais c'est impossible, il n'existe aucun lien juridique entre un "plan" et un objet fabriqué.

                        Il faut alors passer par un brevet ou par un dépôt de dessin.

                        "La première sécurité est la liberté"

                        • [^] # Re: Clause NC vs vendre

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

                          Voilà !

                          C'est ce que je m'évertue à faire comprendre, la feuille de calcul est une chose complètement différente et détachée de la création en tricot et même d'ailleurs d'une rédaction du patron de tricot sur un traitement de texte.

                          OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Adopté !

    Posté par . Évalué à 7 (+7/-0).

    Et moi qui suis développeur et tricoteur, je recalculais à chaque fois les nombres de mailles et de rangs avec une calculatrice… Je ne sais pas comment déterminer le nombre de pelotes, inutile donc de préciser que la feuille de calcul est déjà téléchargée ;) Les explications dans le sous-tableau "Tricot" sont bien plus claires que dans les catalogues de tricot, génial ! Pour les emmanchures droites, ce n'est pas un problème : mais pourquoi s’embêter !

    • [^] # Re: Adopté !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

      Merci :-)

      Pour tout dire, j'avais déjà des tas de calculs un peu partout sur des feuilles de classeur, principalement Calc (mais pas que). Mais il a fallu quand même travailler du cerveau pour arriver à tout faire, ce qui n'a pas été si compliqué que ce que je pensais au départ en fait.

      Sinon, pour la quantité de laine : c'est en fait le nombre de mailles tricotées en tout multiplié par le poids d'une maille (ouaip c'est de la têtologie).

      OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Mmmm...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1). Dernière modification le 24/09/18 à 22:43.

    Puis-je en conclure que Usenet mène à tout, à condition d'en sortir ?

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Mmmm...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      P'têt ben que oui, p'têt ben que non :-)

      OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Quel dommage !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+8/-2).

    Ce modèle de feuille de calcul ne peut calculer que des emmanchures droites,

    C'est con, j'avais besoin d'un pull avec une manche gauche !

  • # Plussoyons !!!

    Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-0).

    Sans rire, merci pour cet article Isabeau. Je ne tricote pas, mais je trouve absolument GENIAL de publier un article ici à ce sujet !!!
    Il faudrait faire exploser le compteur de "pertinent", c'est frais, original et, en fait, très geek !!!!

    • [^] # Re: Plussoyons !!!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

      Merci :-)

      Bon j'ai encore deux ou trois autres trucs de ce genre dans mes tiroirs pour d'éventuels autres articles.

      (ps : je tiens beaucoup à mon Y).

      OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Merci !

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

    C’est un super partage, qui me donne envie de l’essayer.
    Bravo !

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.