François Bayrou et Olivier Besancenot répondent à candidats.fr

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
14
avr.
2007
Communauté
François Bayrou (UDF) et Olivier Besancenot (LCR) ont répondu à candidats.fr. Les deux candidats à la présidentielle française se positionnent sur tous les sujets du questionnaire : brevets, vente liée, mesures techniques de protection, standards ouverts, éducation, etc. Quelques extraits de leurs réponses sont proposés dans l'article ci-dessous.

À huit jours du premier tour, sur les douze candidats en lice, seuls Phillipe De Villiers (MPF), Frédéric Nihous (CNPT), Nicolas Sarkozy (UMP) et Gérard Schivardi (PT) n'ont pas répondu à candidats.fr. Arlette Laguillier (LO) avait, elle, signalé en mars qu'elle n'était pas en mesure de répondre par manque de ressources.

NdM : Merci également à Pierre-Matthieu pour nous avoir signalé cette nouvelle. Quelques extraits de la réponse de François Bayrou

Brevets logiciels

«François Bayrou tient absolument à ce que les décisions de nature réglementaire garantissent les possibilités de développement du logiciel libre». Plus globalement, le candidat se prononce pour un statu quo en matière législative dans ce domaine, pour la mise en place d'un contrôle politique des offices de brevets, pour l'introduction d'un risque financier en matière de dépôt de brevets visant à dissuader ceux qui le parasitent.

MTP/DRM/IPRED II/Interopérabilité

Les mesures techniques permettant le contrôle à distance direct ou indirect d’une ou plusieurs fonctionnalités, ou l’accès à des données personnelles devraient tout simplement être interdites. (...) La législation ne peut pénaliser le contournement de mesures techniques de protection lorsque ce contournement a pour finalité une utilisation licite : lire une ½uvre achetée ou prêtée, effectuer des copies privées, assurer la sécurité informatique, par exemple. La loi devrait pénaliser les usages illicites, plutôt que d'incriminer les outils ou les techniques que certains utiliseraient à des fins illicites. Les dispositions envisagées dans la directive IPRED-2 semblent donc particulièrement malvenues. (...) La loi doit continuer à garantir aux développeurs le droit de créer et diffuser des logiciels compatibles avec tout logiciel existant. On pourrait même imaginer interdire des dispositifs dont la seule fonctionnalité serait d'empêcher ou gêner l'interopérabilité.

Administration électronique / Éducation

Les administrations de l'État et des collectivités territoriales s'organiseront utilement pour coordonner et mutualiser les développements libres utiles, de façon que l'argent public paie ce qui doit l'être, mais ne le paye qu'une fois. Plus fortement encore que le logiciel libre, il faut encourager et généraliser les standards ouverts, qui contribuent à la pérennité des usages, à l'interopérabilité entre logiciels acquis distinctement, à l'indépendance par rapport à la plateforme utilisée, au libre choix des citoyens et des entreprises quant aux matériels et logiciels avec lesquels ils communiquent avec les services de l'État. (...) Parmi les critères de choix des logiciels utilisés à l'école, il faut donc valoriser l'intérêt d'utiliser des logiciels divers, ainsi que l'apport spécifique du logiciel libre.

Vente liée

L'interdiction de la vente liée doit conduire à la publication par les distributeurs des différents prix (ordinateur sans logiciels, ordinateur avec les logiciels). On peut d'ailleurs espérer que cette transparence sur le prix des logiciels conduirait à une concurrence accrue donc à une baisse des prix. La mise en place, en France et en Europe, de procédures d'actions collectives en justice, doit contribuer à ce que beaucoup de lois et règlements se traduisent, grâce à la volonté des acheteurs, dans la pratique des vendeurs.

Quelques extraits de la réponse d'Olivier Besancenot

Brevets logiciels, administration électronique

ll est donc effectivement nécessaire de légiférer pour garantir l'indépendance vis à vis des grands éditeurs de logiciels, et se prémunir contre le "tout-brevet". Par exemple, comme nous le défendons au niveau français pour l'administration, un geste politique fort serait de garantir l'indépendance européenne en inscrivant légalement les logiciels libres comme norme d'utilisation pour l'administration européenne. De plus, il faudra même revenir sur ce qui existe déjà, notamment, l'OEB et l'INPI et les brevets déjà imposés.

MTP/DRM/DADVSI

Nous défendons l'exception pour le droit à la copie privée, et donc refusons le droit à des entreprises privées de faire pression sur les institutions européennes pour que celles-ci décident, a contrario de ce qui existe aujourd'hui dans le droit français, de qui a le droit d'utiliser quoi et sur quel support. Ces mesures sont des non-sens juridiques (elles sont sans limitation dans la durée...), et doivent être immédiatement abrogées.

International

Nous proposons donc que toutes les préconisations existantes allant dans le sens d'une culture, et d'un accès aux connaissance sortis du tout-marchand, soient rendues contraignantes, et étendues à tous les domaines (pour éviter qu'un accord reconnu par l'UNESCO, par exemple, ne le soit pas par l'OMC ou autre). Ce qui implique à nouveau de refondre démocratiquement toutes les institutions existantes, et particulièrement celles qui aujourd'hui font la pluie et le beau temps sans aucun contrôle, et dans un sens uniquement libéral :l'OMC, la Banque mondiale, l'OMPI, etc.

Éducation

L'éducation est un service public, et ne doit pas être la vitrine de quelques gros annonceurs privés. Une des missions du service public de l'éducation serait justement d'ouvrir à des solutions coopératives, solidaires, comme peuvent l'être les logiciels libres (inexistants dans la fameuse brochure...). De notre côté, nous abrogerons donc la circulaire Lang, et, comme cité plus haut, assurerons la présence dans chaque établissement d'un véritable enseignement informatique libre et gratuit, sur base logicielle libre.

Aller plus loin

  • # +1 pour Bayrou

    Posté par . Évalué à -3.

    Bayrou, le juste milieu http://www.bayrou.fr
    • [^] # Re: +1 pour Bayrou

      Posté par . Évalué à -4.

      aka "Le cul entre deux chaises"
      • [^] # Bayroutant !

        Posté par (page perso) . Évalué à -4.

        Bayrou blanc.

        « Il m'arrive souvent quand les gens viennent me voir et me demandent ce que je trouve de bien dans le monde d'aujourd'hui je dis "logiciels libres et univers wiki". Parce que l'idée qu'on puisse bâtir ensemble une ½uvre qui depasse la possession, le vérouillage, qu'on puisse la mettre en commun, la partager, c'est quelque chose qui recèle, me semble-t-il, un modèle de développement pour nos sociétés. »

        - Les deux mondes de François Bayrou
        http://framablog.org/index.php/post/2006/10/04/bayrou-logici(...)

        Bayrou noir.

        « - Journaliste : Je ne fais pas le tour de l'écran pour vérifier que c'est bien des logiciels libres ? Pour vérifier qu'il y a bien une cohérence entre votre discours et vos actes...
        - Bayrou : Y'aura, y'aura... Pour l'instant je fais comme tout le monde. Je suis à Microsoft, je suis à Word...
        - Journaliste : Donc on est sur une revue d'intention plus que sur une réalité aujourd'hui de...
        - Bayrou : Non, non. Ce que vous dites n'est pas sérieux. Et il faut apprendre à être sérieux (je vous dis ça gentiment). C'est pas parce que j'utilise des logiciels que tout le monde utilise parce que je n'ai pas eu le temps de me familiariser avec des logiciels libres (j'ai les bouquins là je peux vous montrer) que pour autant je ne perçois pas les enjeux qui sont derrière tout ça. »


        - Souffrez-vous vous aussi du syndrome Bayrou ?
        http://framablog.org/index.php/post/2006/11/07/Logiciel-libr(...)
        • [^] # Re: Bayroutant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je ne vois pas du tout ce que ca peut avoir de blanc/noir.

          Surtout le noir : faut-il vraiment attendre d'un candidat a la presidentielle qu'il soit militant pour le libre?
          je trouve sa reponse "noire" au contraire très mesurée et ouverte.

          Chacun fait ce qu'il veut avec ses logiciels.
          On peut trouver l'idée des logiciels libres fantastiques et pourtant préférer utiliser des logiciels propriétaires pour certaines raisons.
          • [^] # Re: Bayroutant !

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Je ne vois pas du tout ce que ca peut avoir de blanc/noir.

            C'était une réponse légère au fil qui est tout de suite parti sur de mauvaises bases dichotomoques avec "le juste milieu" et "le cul entre deux chaises".

            Sur le fond je suis d'accord avec vous. On dira Bayrou gris alors.
          • [^] # Re: Bayroutant !

            Posté par . Évalué à 5.

            Ce n'est qu'une anecdote, mais ça fait ressentir quand même une sorte d' "effet mou" de dire d'un côté qu'il y a un endroit dans ce bas monde où l'on se sentirait si bien, et de l'autre côté à s'abstenir d'achter le billet - qui plus est : gratuit - direction ce monde merveilleux - qui plus est : accessible à domicile -.

            Il ne faut pas tant de volonté que ça dans ce domaine pour passer des belles idées aux belles réalisations ! Alors que dans les dossiers que les hommes politiques auront à traiter pendant 5 ans, une volonté politique de fer est de mise : des chantiers énormes, des marges de manoeuvres minimes, des contraintes externes qui les laissent désarmés, des attentes contradictoires de la population qui les nerfs à vif réagit au quart de tour et violemment, des instruments d'actions de moins en moins existants... Est-ce vraiment les responsables politiques nationaux qui décident dans le monde d'aujourd'hui d'ailleurs ?

            ----

            Sur un plan plus sérieux, vous avez quoi pensé quoi de la réponse sur les brevets ? Hormis la phrase en gras reprise dans la news disant qu'il faut «garantir les possibilités de développement du logiciel libre» - mais les sbires de l'UMP disaient la même chose avant et après de voter le texte de Bolkestein - j'ai eu du mal à comprendre ce qu'il veut vraiment faire.
            • [^] # Re: Bayroutant !

              Posté par . Évalué à 8.

              pas d'accord, tu peux avoir un avis sur l'utilisation des voitures et utiliser les transport en commun.

              Je n'attends pas d'un président qu'il vive comme moi, mais qu'il comprenne mes problèmes et la manière dont je vis.

              Bayrou n'utilise pas de LL, c'est son pb, mon pb est qu'il comprenne que moi je les utilise, que je ne suis pas le seul, que certaines lois peuvent être nocive pour le LL et enfin que le LL est un atout pour bien des domaines et pour l'indépendance technologique d'un pays.
          • [^] # Re: Bayroutant !

            Posté par . Évalué à 5.

            un petit peu comme le gouvernement {chinois/[insérez votre dictature favorite ici]} qui trouve l'idée de liberté fantastique et qui pourtant préfère utiliser un bon vieux régime totalitaire pour certaines raisons.

            (cela dit j'ai rien contre M. Bayrou et c'est très bien son engagement vis à vis des LL, mais le côté "faites comme je dis mais pas comme je fais" un peu étrange. C'est cela le pragmatisme ? Au bout d'un moment on peut croire que ce sont des paroles en l'air)

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re: Bayroutant !

              Posté par . Évalué à 2.

              le côté "faites comme je dis mais pas comme je fais" un peu étrange. C'est cela le pragmatisme ? Au bout d'un moment on peut croire que ce sont des paroles en l'air)
              Je supporte aussi les logiciels libres depuis un moment et pourtant j'ai du mal a passer de MS Office a OpenOffice.org. Question de temps et de motivation. En fait, bien que ce soit paradoxal, j'aimerai que ma boite passe a OOo pour me forcer a faire le pas. J'imagine que Bayrou est a peu pres dans la meme logique.
    • [^] # Re: +1 pour Bayrou

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Comme chez moi il avait un score de environ ... 0, effectivement, il marquera au moins un point dans mon esprit mais il faut maintenant qu'il écrive son projet de France que je puisse me faire une idée du gars.
      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par . Évalué à 6.

        Son programme de 20 pages pdf est sur son site.
        il y a une phrase sur les LL en bas de page, mais elle y est et elle est en gras.
        après on peut être pour ou on peut être contre, hein?

        de toute façon il en faudra un...
        on attend encore la réponse de M. Sarkosy, qui sait? il défendra peut-être les logiciels libres mieux que les autres? (qui c'est qui rigole?)
    • [^] # Re: +1 pour Bayrou

      Posté par . Évalué à 6.

      Vous avez lu ses réponses au moins ? Car pour moi, c'est Bayrou +-0 voire -1. Après la réponse de Le Pen, c'est la pire. Aucun engagement réel contre les brevets (ce qui signifierait véritablement légiférer contre au niveau européen), rien sur l'enseignement de l'informatique sérieux (le retour de l'"option" informatique, ça me fait rire), et aucun engagement sur rien ou presque au final.

      Mais c'est normal, ici sur LinuxFR les gens ont décidé de voter Bayrou. Oh mais non, c'est pas parce qu'il est complètement démago auprès des communautés des logiciels libres enfin! Qui oserait accuser la communauté LinuxFR ainsi? D'ailleurs, le fait qu'il ait au sondage de LinuxFR 28% contre ~20% dans les sondages officiels (17% pour Segolène Royal contre 23% dans les sondages officiels) sur un site où l'on pourrait espérer que le vote Sarkozy n'existe pas (il fait quand même ~10%, plus que la vraie gauche!)... ce n'est qu'un hasard! Bien sûr...

      On l'a compris, du moment que Bayrou reste dans sa ligne éditoriale du "LL c'est bien" il peut voter les brevets logiciels : il nous explique d'ailleurs longuement que nulle part il est contre pour des raisons idéologiques -- que les brevets, de part leur *coût* -- empêche les logiciels libres d'être redistribués gratuitement et cassent le modèle du libre... Alors qu'avant tout il existe mille raisons idéologiques de refuser les brevets sur des *concepts* au même titre qu'on ne brevette ni théorèmes ni recettes. Et même qu'il commence à parler de lois de plagiats qui protégeraient les "ayants-droits" des logiciels (comment ça, plus le droit de faire un clone sous peine de plagiat?? pas mieux que les brevets) ou bien de copyright "à priori", c'est-à-dire qui commence lors de la création présumée du produit!!!

      Alors soit tous ceux qui sont là avec "+1 pour Bayrou" n'ont pas lu, ce dont je ne doute pas :), soit ce sont des "décideurs pressés" qui ne doivent pas avoir pour priorité le logiciel libre (à moins que ce soit l'Open Source ?). Pas de problème pour moi, ma priorité dans cette élection présidentielle n'est certainement pas le logiciel libre. Avant tout, ça serait l'éducation, la recherche, l'emploi etc, et on peut voir le logiciel libre comme un volet (plus ou moins important) de ces thèmes. Malgré tout, je suis content que les quelques candidats susceptibles de recevoir mon vote fassent des propositions clairement favorables au logiciel libre, défavorables aux brevets logiciels, et qu'il me semble que les aspects idéologiques ne soient pas oubliés (l'enseignement de la programmation au lycée sur des langages libres, ce n'est certainement pas pour des raisons financières, les langages propriétaires étant souvent gratuits à l'usage, même sous des environnements libres... C'est bien les *libertés* du LL qui sont ici mises en avant).

      Donc je résume;
      1. Les intentions de vote des gens de DLFP sont largement plus favorables à Bayrou que celles du reste des Français. J'en conclus qu'il existe donc un "phénomène" Bayrou ici qu'on peut penser lié à sa stratégie de communication autour du libre, et que les votants votent par rapport au programme du candidat sur les logiciels libres.
      2. Bayrou répond tardivement à candidats.fr des réponses qui ne sont vraiment pas satisfaisantes pour quiconque se déclare libriste.
      3. Les gens continuent à soutenir Bayrou???

      D'où mon incompréhension. Qu'on apprécie le personnage, je comprends, mais arrêtez de le faire passer pour l'apôtre du logiciel libre. Inutile par ailleurs de le comparer à Ségolène Royal au niveau du logiciel libre car c'est une femme et "there are no g1rlz on teh intarweb". Plus sérieusement, parce qu'elle est entourée par des personnes bien plus compétentes qu'elle ET que Bayrou sur le domaine (Michel Rocard et son équipe). Tout comme Bové est entouré par des personnes très compétentes, sans doute plus que lui, sur le sujet (mais pas en orthographe, cf. les réponses à candidats.fr). D'autres candidats comme Marie-Georges Buffet ou Olivier Besancenot ont les "bonnes réponses" mais moins développées que d'autres ce qui est tout à fait compréhensible puisqu'ils ne disposent pas du même staff.

      Là où je veux en venir ? Bayrou n'est pas un expert du logiciel libre. Je pense même qu'il n'en a pas compris toute l'ingéniosité (je trouve qu'il dit souvent des conneries, cf ce que je dis plus haut) ni n'est adepte à l'idéologie derrière. Je ne doute pas qu'il affectionne l'Open Source, mais c'est autre chose. Aucun des autres candidats décents (c'est-à-dire à gauche de Bayrou) ne sont plus, ni moins, des experts que lui. Cependant, ils sont entourés de personnes plus compétentes ou plus ouverte à l'esprit du logiciel libre que ne l'est le staff de Bayrou. C'est clair que Bayrou subit des pressions au sein de l'UDF sur pas mal de sujets et qu'il y a des désaccords au niveau des TICs/Droits d'auteurs/LL (cf Jean Dionis du Sejour qui est pro-DRM et pourtant le responsable UDF des TICs, et qui s'est ouvertement abstenu pour DADVSI).

      Je pense que la politique de Bayrou en matière de TICs et logiciel libres sera sans doute moins bonne que celle de Segolène Royal, car elle est entourée de personnes vraiment très compétentes (avez-vous vraiment lu l'intégralité du rapport Rocard et les réponses à candidats.fr ? C'est vraiment très très bien) et qu'elle pourra déléguer. Bayrou, en revanche, me semble être dans son parti le plus favorable au LL (ou plutôt à l'Open Source), et malgré tout c'est pas tant favorable que ça.

      D'où ces propositions style «François Bayrou tient absolument à ce que les décisions de nature réglementaire garantissent les possibilités de développement du logiciel libre». Ca veut dire "Je ne peux pas dire non aux brevets logiciels, donc je parle de logiciel libre parce que je sais que cette réponse sera lue par mes groupies de LinuxFR." ;). Plus sérieusement, ce que je comprends en lisant la réponse de Bayrou/son staff, c'est qu'il est indécis sur ces questions pourtant prépondérantes pour le logiciel libre, et que pour quelqu'un qui s'en présente comme le défenseur, c'est un véritable problème.

      A quoi s'attendre de plus de toutes façons ? Bayrou est de droite, après-tout. Faudrait pas l'oublier.


      Bon et bien j'en arrive à la fin de ce billet quelque peu remonté qui disparaîtra bientôt sous une foule de moinssages, dur destin s'il en est :). J'espère avoir réussi à faire réaliser à quelques uns de mes lecteurs qui sont arrivés jusqu'ici toute la contradiction de cette "communauté" LinuxFR qui vote clairement pour un politique parce qu'elle le considère comme le champion des LLs alors qu'il n'en est vraiment pas un. C'est comme voter pour Sarkozy en espérant qu'il va faire baisser l'"insécurité et les inégalités sociales" (c'est vraiment ce qu'il dit qu'il va faire !).

      Enfin, pour mettre de l'eau dans mon vin, je réitère ce que j'ai déjà dit. Mieux vaut Bayrou que Sarkozy. Si vous alliez voter Sarkozy sinon, vive Bayrou (et si vous vous basez sur le projet logiciels libres de Sarkozy, c'est effectivement le pire de la campagne). Mais si vous auriez voté PS (j'ai pas dit Ségolène), réfléchissez. Je n'aime pas particulièrement Ségolène Royale, elle m'énerve et elle dit des conneries un peu en permanence (moindres que celles de Sarko mais tout de même). Elle a tout de même un avantage sur Bayrou, c'est son staff. C'est le PS derrière elle qui n'est pas complètement pourri, mais aussi et surtout les partis à sa gauche dont elle peut récupérer des idées (ce qu'elle ne fait sans doute pas assez, mais toujours plus que Bayrou et Sarko).

      Et pour finir, au sujet de Rocard et la coalition Royal/Bayrou avant le premier tour, évidemment c'est un sujet en soi ... je suis triste que cette campagne tombe la dedans car on a peur de Sarko, et moi aussi je me retrouve dans le "tout sauf Sarko". Mais si Bayrou est président, ça sera pour moi comme en 2002. Un président de droite qu'on a pas choisi. Un hold-up de l'election présidentielle à cause du suffrage universel qui pose problème. Il faut vraiment changer ça.

      My two cents.

      "Come forth, mod me into oblivion".
      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Two cents pour près de sept mille caractères c'est pas cher payé ;-)
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à 1.

          Sutourt quand tu nous montre ensuite qu'avec seulement 1% de ce potentiel, tu peux créer un commentaire jugé tellement pertinent.

          -1
      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Il n'y a rien à voir entre un sondage sur Linuxfr et ceux que les médias nous annoncent tous les jours, pour la bonne raison que les données de linuxfr sont brutes de décoffrage alors que les valeurs annoncées par les sondages des média sont redressés. Comme on n'a pas les chiffres bruts des instituts, une partie de ton argumentaire ne tient pas la route.
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à 3.

          Elle tient la route car je sais clairement que Bayrou est *remonté* par les sondeurs (IPSOS) et qu'il était il y a une semaine, réellement, entre 13% et 16% "brut", ce qui ne fait qu'exacerber la différence.

          (source: vice-adjoint IPSOS, Mots-Croisés de Lundi 9 avril sur France 2).
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 7.

            non elle ne tient pas la route! Le sondage DLFP ne signifie strictement rien! Les sondages politiques des instituts de sondage sont basés sur un échantillon représentatif de la population française.
            Ici rien ne permet d'affirmer que les 3400 votant sont représentatifs du lectorat de DFLP, donc en déduire que le lectorat de DFLP est majoritairement pro-Bayrou c'est du grand n'importe quoi!
            Le seul truc que l'on peut en déduire c'est que majoritairement se sont des pro-Bayrou qui ont voté à ce sondage...
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 4.

              Bon tout d'abord, je ne me base pas exclusivement sur ce sondage que j'utilise plus pour illustrer mon argumentaire que comme prémisse. Je me rends compte de la mouvance "Bayrou/communauté LL francophone" depuis un certain temps. Notamment au niveau des messages et de leur modération, et plus généralement de l'esprit général ici. De toutes façons, mon message exprime mon analyse de la chose et je ne prétends pas que c'est la vérité absolue. C'est néanmoins mon avis et je le partage (comme tout bon libriste ;)).

              Cependant, je trouve facile de dire que les résultats des votes du sondage LinuxFR ne sont aucunement corrélés aux idées de la communauté et des visiteurs du site. Ca m'étonnerait franchement que, comme par hasard, ceux qui ont participé à ce sondage se trouvent être des sympathisants Bayrou. Je ne pense pas que ce sondage soit très sérieux, mais je pense quand même que la majorité des lecteurs LinuxFR qui ont l'habitude de se prendre au jeu y ont répondu. Je n'ai pas de preuve, mais bon il y a environ autant de votes que pour les précédents sondages qui n'ont rien à voir avec la politique (entre 3000 et 4000 votes).

              Donc je suppose qu'il s'agit d'un échantillon de la communauté LinuxFR, à moins que les Bayroutistes aient appelé leurs potes pour en rajouter une couche ? C'est quand même facile de dire que les résultats du sondage et le sentiment pro-Bayrou (par exemple, le premier message de ce thread est considéré comme "pertinent" alors qu'il s'agit juste d'un message partisan) ne signifient rien... Et je ne leur fais pas porter plus de poids que d'affirmer qu'il existe un sentiment pro-Bayrou qui me semble disproportionné (par rapport au reste de la population) dans la "communauté" (au sens large) française des logiciels libres. C'est aussi un constat que je fais auprès de mes connaissances IRLs qui sont dans le logiciel libre. Et que j'en conclus que c'est sans doute grâce ou à cause du discours de Bayrou sur le logiciel libre.

              Quoi qu'il en soit, ça ne change rien sur le fond de mon message : Bayrou n'est pas le chantre du logiciel libre, et sa réponse à candidats.fr (le sujet qui nous intéresse ici) est très moyenne.
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Je suis globalement d'accord avec toi pour penser que ce site penche plutôt vers Bayrou en ce moment.

                Au dela de sa réponse, il faut aussi voir ses propos et les paroles de Rocard... Et finalement, je me demande si Rocard ne travaillerait pas plus facilement avec Bayrou qu'avec Ségolène ?

                Or, qui a fait la réponse de Ségolène ?
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par . Évalué à -3.

                  Et Michel Rocard d'ajouter, à l'adresse du président de l'UDF : «Je ne suis pas sûr, mon cher François, d'avoir autant en commun avec toi qu'avec Ségolène Royal.»


                  cf: http://www.lefigaro.fr/france/20060902.FIG000000376_bayrou_s(...)

                  Ca va peut-être changer avec la proposition récente de Rocard qui n'a pas plu à Ségolène. Qui sait ? :) J'ai tout de même des doutes, le logiciel libre c'est un point où Bayrou n'est pas totalement dévoyé mais son programme économique est à droite et son social inexistant... bof.
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je pense que si l'on veut comparer le sondage linuxfr avec d'autre sondage il faudrait prendre un sondage réalisé sur des jeunes, la moyenne d'âge des internautes de Linuxfr étant tout de même relativement jeune.
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 0.

                Admettons que tout cela soit représentatif (ceci dit en général je participe aux "sondages" DLFP mais je n'ai pas répondu à celui-ci), je ne vois pas en quoi un éventuel sentiment pro-Bayrou serait disproportionné par rapport au reste de la population. Il n'y a absolument aucune raison que le sondage DLFP donne un résultat identique à celui de la totalité de la population. Le public de DLFP ne représentent qu'une tranche de la population française, mais n'est absolument pas représentatif de la population française. Le score de Bayrou dans ce sondage n'est pas spécialement étonnant vu le faible score de Sarkozy. Je dirais que les lecteurs de DLFP de droite se sont reportés sur Bayrou celui-ci ayant une meilleure approche des sujets qui nous intéressent ici que Sarkozy.
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Sauf que sur DLFP Bayrou + Sarkozy + le reste de la droite font un score (40%) bien supérieur à Ségolène + le reste de la gauche (26%)... Et que c'est un déséquilibre par rapport à la moyenne nationale d'un côté, et aussi avec les idées véhiculées habituellement par le logiciel libre. Oh, je sais, "le logiciel libre n'est ni de gauche ni de droite".... la communauté LinuxFR semble en tout cas, elle, être de droite ! Ou alors, comme je l'avance, une bonne part des habitués de la gauche se reportent sur Bayrou, part plus importante que dans le reste de la population. Et il doit bien y avoir une raison.

                  Mais tu tiens à tout prix à ce que la popularité de Bayrou ici-même n'ait rien à voir avec sa démagogie sur les logiciels libres. Quant à moi, je ne dis pas qu'elle en est la cause unique, mais qu'elle est notable. Et je dis même que Bayrou n'est pas le candidat qui porte le mieux les valeurs et les propositions qui vont avec le logiciel libre, et loin de là.

                  Enfin, je sais comment marchent les sondages et les statistiques, et si c'est là ton principal point de discorde, je l'ai dit et je le répète, j'utilise ce sondage pour illustrer mon argument. C'est tout. Je trouve tout de même ces résultats aussi intéressants que surprenants (et personnellement décevants).
                  • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                    Posté par . Évalué à -1.

                    > une bonne part des habitués de la gauche se reportent sur Bayrou

                    Bayrou est souvent considéré de gauche et ici aussi. Révolution récente.
                    Bayrou, qui est de droite jusqu'à preuve du contraire, a piqué plein de voix à la gauche (dans les vrais sondages). Un sondage indiquait qu'il y avait plus de sympatisants de gauche qui votaient Bayrou que de sympatisants de droite.
                    Marrant non ?
                    Non, c'est pas drole.
                    J'avais nommé ce phénomène le vote merde, anti-système. Bayrou fait rebelle, il a une image pure, pas taché par le système. Une sorte de José Bové centriste avec une cravate et rasé de prêt.

                    > Et il doit bien y avoir une raison.

                    Le Bayrou est tendance.
                    Le PS est vieux, has been, il sent la naphtaline.
                    Puis la réponse du PS à candidats.fr était austère comme un inspecteur des impôts. Sans la moindre envolée lyrique.

                    Je vais un peu argumenté. J'ai constaté que plusieurs de mes amis voulaient voter Bayrou. Des amis de gauche.
                    Ils ne savaient pas que Bayrou est de droite depuis longtemps (ou voulait l'ignorer ?) et qu'il n'y a pas de preuve qu'il est aujourd'hui de gauche.
                    Ils trouvaient le programme de Bayrou fabuleux, ils étaient sous le charme. Le hic, est qu'ils n'ont pas regardé le programme de Ségolène :-)
                    Ils ne l'ont pas regardé car ils ne pensaient pas trouver quelque chose de bien. C'est tout, un préjugé (et la flemme ?)
                    Je les ai "supplié" de se documenter sur Ségolène. Au final il en reste une qui va voter Bayrou alors qu'elle se dit de gauche.

                    Il ne faut pas penser que les gens lisent tout, qu'ils sont tous curieux, qu'ils sont tous ouverts. Ils sont parfois moutonniers.
                    • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                      Posté par . Évalué à 10.

                      C'est vraiment la mort de la pensée que de décider de voter forcément à gauche parce que c'est la gauche et pas autre chose et de diaboliser la droite parce que c'est la droite et pas autre chose. Et dès qu'un homme ou une femme veut se risquer à penser différemment, il faut à tout prix faire plier la réalité à sa volonté et le ou la classer au plus vite soit à droite soit à gauche. Sinon quoi ? Le monde s'effondre ?

                      Quel similarité entre Jaurès et Fabius ? Thorez et Rocard ? Blum et Jospin ? Briand et Royal ?

                      Des gens aussi illustres que Clémenceau ou Delors ont navigué ouvertement de la gauche à la droite ou de la droite à la gauche durant leur carrière sans qu'ils aient à subir un procès d'intention aussi fort que ce que Bayrou peut subir maintenant. Et pourtant peut-on réellement remettre en cause la sincérité d'un homme qui n'a eu aucune part dans les actions du gouvernement depuis 1997 et qui entre temps a complétement refondu son parti sur le modèle du New Labour ou des New Democrats tout en s'alliant à des partis de centre-droit et de centre-gauche au Parlement Européen dans le Parti Démocrate Européen pour contrer le conservatisme et l'extrêmisme du Parti Populaire Européen.

                      S'enfermer dans un tel schéma et vouloir à tout prix classer Bayrou d'un côté ou de l'autre ce n'est pas suivre un schéma historique immuable, c'est au contraire ignorer aussi bien l'histoire du siècle dernier (où le centre a souvent été très autonome) que l'histoire contemporaine (c'est-à-dire comment fonctionnait l'UDF et comment Bayrou l'a réformé et réorienté).

                      Bayrou est tendance.
                      Garde tes oeillières... Ce serait forcément un tour de passe-passe de communication politique et en aucun cas un signal envoyés par tous ceux qui s'étonnent que la France soit le dernier grand pays d'Europe où le plus grand parti de gauche n'ait toujours pas admis ouvertement être social-démocrate (alors même qu'il ne conduit pas d'autres politiques quand il est au pouvoir). Ces gens-là on peut être envie de faire remuer idéologiquement le PS, ce qui aurait probablement dû être fait dès 2002...
                      • [^] # Re: -1 pour Bayrou

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Qui ici ou ailleurs croit que la gauche et la droite sont deux ensembles distincts ?

                        Personne.

                        T'as un joli score, avec un discours centriste :-), bravo.

                        > C'est vraiment la mort de la pensée que de décider de voter forcément à gauche parce que c'est la gauche

                        C'est vraiment de début de la bêtise de vouloir faire croire que Bayrou est à gauche.

                        > et de diaboliser la droite parce que c'est la droite et pas autre chose.

                        Je diabolise Sarkozy. Pas de mistère. Je ne diabolise pas la droite, je ne diabolise pas Bayrou.
                        Bayrou est de droite, j'en ai marre des gens qui disent que Bayrou est à gauche.
                        J'en ai marre du pipo qui est de dire que Bayrou va faire bosser la droite et la gauche. Bayrou n'arrive déjà pas à bosser avec la droite. Comme il va faire pour faire bosser la droite et la gauche ?
                        Mistère. A par les jolis discours d'intention, il n'y a rien.
                        Si la droite bosse avec la gauche, on aura la politique du plus petit dénominateur commun. C'est ça la révolution de Bayrou ?
                        La continuité à minima. Si comme le dit Bayrou, la droite et la gauche ne sont pas satisfaisant, sa continuité minimaliste ne va rien arranger.

                        > Et dès qu'un homme ou une femme veut se risquer à penser différemment

                        Différemment !?!?
                        Il pense comme la droite et la gauche. Il dit, comme beaucoup de français le dit, que la droite et la gauche c'est la même chose.
                        On a eu 5 ans de gauche et maintenant 5 ans de droite. C'est la même chose ?
                        Répondre oui, c'est penser différemment ?
                        Je m'en fout de la pensée différent et de la prétendue pensée unique.
                        Je veux la pensée intelligente, appuyer sur des faits, des arguments.
                        Dans les faits, Bayrou est de droite ou de centre droite si tu veux. Mais Bayrou n'est pas de gauche. T'aime la droite, votes Bayrou, pas de problème.

                        > Sinon quoi ? Le monde s'effondre ?

                        Je me rappelle que le non au TCE n'arrêtait pas de dire que les pro-TCE promettait l'apocalypse si le non l'emportait. Je ne promet pas l'apocalypse avec Bayrou.

                        > Garde tes oeillières...

                        Enlèves les tiennes. Bayrou est dans la politique depuis 20 ans. Ce n'est pas un "rebelle", ce n'est pas un révolutionnaire.

                        > le plus grand parti de gauche n'ait toujours pas admis ouvertement être social-démocrate

                        Le PS est social-démocrate. Est-il uniquement social-démocrate ?
                        Non. Aucun parti ne l'est.

                        > ce qui aurait probablement dû être fait dès 2002...

                        Après 2002 il se disait que le PS n'était pas assez à gauche. Ajourd'hui que le PS n'est pas assez centriste. Et demain ?

                        > un homme qui n'a eu aucune part dans les actions du gouvernement depuis 1997

                        Mensonge. Il est le chef de l'UDF. Tu vas dire que c'est le bosse de l'UDF mais que l'UDF n'a rien à voir avec Bayrou ?
                        C'est ça le think different ?

                        > que l'histoire contemporaine (c'est-à-dire comment fonctionnait l'UDF et comment Bayrou l'a réformé et réorienté).

                        L'UDF est dans le dernier gouvernement de droite, il passe des accords local systématiquement avec UMP et jamais avec le PS.
                        C'est ça l'histoire récente. Tu confonds histoire récente et discours récents. Discours qui a changé après le référendum sur le TCE. Moins de 2 ans. 2 ans, ce n'est pas de l'histoire.
                  • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Il y a aussi un autre phénomène, c'est que bayrou était au départ le candidat des catégories sociaux professionnels supérieurs (csp+), meme si son éléctorat c'est un peu démocratiser depuis.

                    On peut penser que les lecteurs de dlfp sont plutot des "riches" et/ou enfants de "riches" ; ne serait ce que pour avoir accès à l'informartique. Quelle proportion d'ouvriers ou d'employers ici ? Il n'est donc pas très étonnant que DLFP penche à droite.
                    • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                      Posté par . Évalué à -1.

                      Il y a aussi un autre phénomène, c'est que bayrou était au départ le candidat des catégories sociaux professionnels supérieurs (csp+), meme si son éléctorat c'est un peu démocratiser depuis.

                      Tu veux dire le candidat des types plus futés que la moyenne ou le candidat des riches mais pas trop ?

                      On peut penser que les lecteurs de dlfp sont plutot des "riches" et/ou enfants de "riches" ; ne serait ce que pour avoir accès à l'informartique. Quelle proportion d'ouvriers ou d'employers ici ? Il n'est donc pas très étonnant que DLFP penche à droite.

                      ..

                      Je pense que le "c'est mon portefeuille qui vote" est insignifiant et que l'on vote majoritairement par rapport à ce qu'on pense bon pour son pays et la planète.

                      Et pour le couplet « les membres de DLFP non-prolos ont intérêt à voter à droite » comme si c'était une évidence, j'ai quelques *hmm* à émettre.
                      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                        Posté par . Évalué à 6.

                        Je pense que le "c'est mon portefeuille qui vote" est insignifiant et que l'on vote majoritairement par rapport à ce qu'on pense bon pour son pays et la planète.

                        Tu as une idée bien rêveuse des raisons pour lesquelles les gens votent pour tel ou tel. La plupart des gens voient le pays par leur prisme de leur situation personnelle donc, même dans l'hypothèse idéaliste d'un total altruisme de leur part, ils en arriveraient quand même à voter pour le parti qui améliore le plus leur situation personnelle.
                        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          D'où la quantité de gens qui votent FN. CQFD...?
                          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Je pense qu'il y a en effet un certain nombre de gens qui pensent que Le Pen au pouvoir, ou Le Pen haut dans les sondages, peut "faire du bien au pays" (ou au quartier, ou au village...).

                            Après, bien sûr, ils n'ont probablement pas raison. Mais cela ne remet pas en cause la sincérité du raisonnement.
      • [^] # Reconnaître la guerre

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Perso, il me semble que ton commentaire est parfaitement pertinent. Apparemment certains se réjouissent un peu vit en oubliant de lire en profondeur. Avant d'y revenir je tient à modérer le propos qui suit en affirmant : il me semble que les propositions de F. Bayrou sont déjà bien meilleur que ce à quoi l'on devait s'attendre. En particulier son texte à le mérite de poser les bonnes question et de comporter des analyses claires et presque juste à défaut souvent de répondre aux problèmes posés (lisez bien par exemple l'analyse sur les brevets). Maintenant revenons (par exemple) sur cette phrase mise en exergue dans l'article et dans les réponses :
        Quand je lis :
        François Bayrou tient absolument à ce que les décisions de nature réglementaire garantissent les possibilités de développement du logiciel libre.

        Mon premier sentiment c'est voici une remarque fort positive. Ensuite je réfléchis : Qu'est-ce à dire ?
        François Bayrou promet que si des lois, émises sous sa présidence par la France ou l'Europe viennent interdire les logiciels libre, il fera tout son possible pour créer des exceptions. En d'autres termes on verra fleurir des espèces de réserves de logiciels libres. Est-ce que cela ne vous rappel pas quelque chose ? Quelques événements outre-atlantique ? Et puis lorsque quelques multinationale puissante découvrira quelque pétrole dans la réserve on déportera à nouveau les pauvres pingouins. Et tant pis si sur 50000 partant seul 5000 arrivent. Après tout il n'y aura personnes pour les pleurer. En tout cas il n'auront pas le pouvoir. Je n'ai pas besoin de continuer à filer la métaphore. Vous m'avez compris : Si les propositions de F. Bayrou n'ont pas l'air dramatique, semble même parfaitement raisonnable même si pas en accord avec les opinions de beaucoup ici elles n'en sont pas moins un prélude à la guerre si pas une déclaration de guerre polie.

        Par ailleurs, une autre critique de cette positions de F. Bayrou constitue en son manque de cohérence. L'UDF est un parti de droite, donc libérale. En conséquence il devrait être fort attaché à la simplification des diverses tracasseries administrativo-legislative. D'ailleurs c'est ce qui ressort de certaines phrases :
        la vitesse des évolutions dans le secteur rend difficiles aussi bien la conception de modèles économiques durables, que la réglementation

        ou
        La législation devra être aussi simple et durable que possible


        A côté de ceci posez la première citation ou encore celle-ci :
        La négociation internationale doit donc établir le droit, pour tous sur la planète, d'accéder dans des conditions économiquement
        acceptables aux biens numériques marchands

        Et vous verrez que les principes sains du libéralisme sont bien vite mis de côté devant un conservatisme de mauvaise aloi. Tant pis et dommage.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: Reconnaître la guerre

          Posté par . Évalué à 6.

          Hum, le parti sortant est censé être encore plus libéral et portant ils nous ont litéralement inondés de lois et de textes en tous genres. On a jamais vu passer autant de lois que ces 5 dernières années, à chaque revendication sa loi. Parfois un même sujet multiplie les textes (10 lois sur l'insécurité depuis 2002, toujours aussi peu d'effet). Le JO est devenu un cahier de doléances.

          Dans ce que tu cites je ne vois pas un programme libéral mais du bon sens: la loi doit être un socle solide et durable pour la société et non un truc qu'on vote et abroge suivant le lobby qui gueule le plus fort ou les interêts des copains-qui-réduisent-le-prix-des-apparts à la date du vote.

          Mais bon, à chacun sa lecture.
        • [^] # Re: Reconnaître la guerre

          Posté par . Évalué à 8.

          Je passe aimablement sur les sentences définitives telles que "l'UDF est de droite" (comme si ça nous apporterai une information pertinente de quelque nature) et surtout "donc libérale", ce qui tend à dénoter une profonde méconnaissance non seulement de ce que sont théoriquement la droite et le libéralisme mais même concretement ce qu'ils ont été en France sous la Vème République.

          Lorsque le débat autour des brevets logiciels est apparu, j'ai tenté de me documenter du mieux possible à partir de mes faibles connaissances économiques et juridiques. J'ai lu un certain nombre de livres sur la propriété intellectuelle des plus originaux (Lawrence Lessig) au plus classiques (dont un très chouette Que sais-je ?).

          Le problème c'est qu'une fois renseigné, j'avais beaucoup de mal à me dire "la solution est pourtant simple, pas de brevets logiciels". Le fait est que dans un tas de domaine, en des tas d'occasion, les brevets (pas logiciels) ont favorisé l'innovation. Le principe même est d'ailleurs très intéressant et très pertinent. Il a été très étudié, en théorie et en pratique, très documenté. Ce qui est problématique c'est d'une part les dérives de l'écosystème de la propriété intellectuelle (cad en particulier les offices de brevets comme l'INPI ou l'OEB) et d'autre part l'évolution de l'économie vers les TICs.

          Ca me paraît au moins raisonnable avant de reprendre simplement la position déjà ancienne des partisans du logiciel libre de réfléchir en se demandant :
          1) est-ce que ce sont les brevets logiciels qui sont mauvais ?
          2) est-ce que c'est le système dans son ensemble qui est perverti et ça finit par resortir à la lumière des brevets logiciels ?
          3) est-ce que du coup on peut envisager des brevets logiciels qui ne nuiraient pas à l'innovation en général et aux logiciels libres en particulier ?

          Bref, il prend en considération l'excuse probablement sincère de certains défenseurs des brevets logiciels au Parlement Européen qui disait "vous inquiétez pas, c'est pas vraiment les logiciels qu'on veut breveter mais plutôt des machines qui utilisent de l'informatique". A l'époque ça sonnait tout à fait hypocrite et effectivement le texte ne correspondait pas à cette explication.

          Mais à partir du moment où on met du logiciel dans absolument toutes les nouvelles applications technologiques qui arrivent sur le marché, il faut penser qu'il y a des entreprises qui peuvent avoir besoin de brevets raisonnables sur des produits incluant des éléments logiciels.

          Bref, je vois deux voies possibles :
          1) pas du tout de brevets logiciels mais le système général de brevet ne bouge pas. Et là, on aura créé une exception pour les logiciels (libres). Mais pas forcément pour le vivant, etc.
          2) on réforme en profondeur le système d'attribution des brevets pour éviter les dérives de l'industrie de la propriété intellectuelle (ça Bayrou le propose en voulant mettre en place un système "punissant les parasites"). Mais comme l'économie et la technologie ont changé, on autorise une forme de brevets logiciels tout en garantissant de façon plus forte et plus explicite, les algorithmes donc les mathématiques donc les idées.

          Le peu de temps que j'ai consacré à l'étude du droit tend à montrer que c'est ce genre de dispositif de compromis qui d'une part rencontre le moins de résistance et s'avère pérenne.

          Pour moi la position de Bayrou ressemble un peu à ça : les problèmes sont tels qu'il va falloir beaucoup réformer donc proposer une solution de compromis mais dans cette optique je vous assure que je garde les logiciels libres à l'esprit avec un très fort a priori positif.

          Maintenant, il est certain que je suis pas suffisamment expert en théologie UDFienne pour vous garantir que j'ai raison :)
          • [^] # Re: Reconnaître la guerre

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Salut Ano et Vjm.

            En lisant vos réponses je me demandais : "me serais-je tromper en rédigeant mon commentaire ? Aurais-je écris quelque chose en pensant le contraire ?" Je lis en effet :
            Dans ce que tu cites je ne vois pas un programme libéral mais du bon sens:...
            Alors qu'il me semblait (et après relecture encore) avoir justement souligné les contradictions entre certaines parties de bon sens et d'autres déclarations allant dans le sens opposé. (Par ailleurs il me semble que ce bon sens est le fondement même du libéralisme; libéralisme que je considère comme quelque chose de très positif dans cette acception; mais c'est une autre affaire.) Est-ce que je comprends mal ta remarque Ano ? Mon idée était justement de dénoncer d'un côté des positions de façade (je les qualifie de libérales) et de l'autre
            [les] inond[ation] de lois et de textes en tous genres
            qui me semble relevé d'une attitude très peu progressiste et qui semble être annoncées par quelques autres citations.

            ou

            Je passe aimablement sur les sentences définitives telles que "l'UDF est de droite" (comme si ça nous apporterai une information pertinente de quelque nature) et surtout "donc libérale", ce qui tend à dénoter une profonde méconnaissance non seulement de ce que sont théoriquement la droite et le libéralisme mais même concretement ce qu'ils ont été en France sous la Vème République.

            Assurément, ma description de l'UDF est simplificatrice. Mais je suis convaincu 1) qu'il ne faut pas la prendre comme une insulte. D'ailleurs parlerais-je de
            principes sains du libéralisme
            sinon ? 2) Qu'elle est parfaitement justifié dans ce contexte au vu des deux citations qui la suivent directement.

            Quant au reste de ton analyse vjm elle me paraît tout à fait cohérente. Moi avec les mêmes éléments je suis arrivé aux conclusions contraires. J'ai peut-être tort. Est-ce parce que la positions de l'UMP/RPR semblent similaire à celle exprimées par l'UDF quand ils ont soutenus les brevets logiciels au parlement européen ? Est-ce par un a priori personnel anti-libéral ? Ou plutôt contre la droite ? Je ne sais pas. En tout cas je suis beaucoup plus pessimiste sur ce texte. Je fais peut-être une trop forte analogie avec un contrat d'assurance : Les phrases écrites en gros garantissent explicitement que nous sommes couverts. Mais les petis caractères eux ...

            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

            • [^] # Re: Reconnaître la guerre

              Posté par . Évalué à 5.

              Bonjour,
              J'ai du mal à identifier l'endroit où nos chemins divergent mais je pense avoir trouvé. Apparemment tu identifies les phrases "prendre des mesures règlementaires" comme contradictoire avec "la législation devra être aussi simple et durable que possible". Non ça n'est pas contradictoire. Sans avoir la prétention de faire un cours sur la hiérarchie des normes (Il y a un paquet de pages définissant le concept de manière précise sur l'Internet) la loi est votée par le parlement et doit être un socle durable posant les principes, le règlement (décret, arrêté, etc...) est un texte pris par l'exécutif (gouvernement) et qui est soumis à la loi dans la hiérarchie des normes.

              Sur ce point de la position du candidat centriste je vois donc deux mouvements non contradictoires: rendre sa place à la loi, et agir par des moyens appropriés. Pour moi quelqu'un qui a déjà clairement identifié les moyens d'action (règlement) est quelqu'un qui a déjà une idée claire de ce qu'il veut faire. Par exemple imposer l'usage des LL dans les administrations est une mesure d'organisation des services et passe par un règlement, pas par une loi. Il est certain que ça manque de charme par rapport à ceux qui promettent une loi pour tout, mais techniquement (en temps que juriste, on trouve décidément de tout sur dlfp ;) ) c'est largement plus satisfaisant.
              • [^] # Re: Reconnaître la guerre

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Bien vu ! La distinction entre voie réglementaire et voie législative m'avait échappée. Par contre cela n'a pas à vraiment à voir avec mon problème quant aux réponses de Bayrou.
                Pour moi ces déclaration 2) et 3) semblent toujours contradictoires (partiellement) avec 1) et 4) (dans l'ordre de citations dans mon premier message). Par ailleurs je vois mal un règlement s'opposer à une loi. Donc si des lois viennent interdire certains logiciels libres ...
                Ton message me fait donc penser que ma position dubitative quant aux réponses UDF est encore plus justifiée que précedemment. Effectivement la citation 1) me semblait avoir tout de même une force non négligeable. Maintenant je la prends pour ce qu'elle est. Et c'est encore beaucoup plus faible. Cette fois je tremble vraiment pour la france et l'europe (pas vraiment pour le logiciels libres car bon nombres de pays ont des politiques très intelligentes en ce domaine). Je vois venir à grands pas le moment ou il faudra s'exiler pour faire de la physique tranquillement.

                « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

                • [^] # Re: Reconnaître la guerre

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Mea maxima culpa: en relisant la phrase (1) dans le PDF du candidat je me suis rendu compte que c'est en plein chapitre sur la règlementation européenne. Et là effectivement il y a ambiguité. Veut il parler de règlement européen auquel cas il promet un lobbying au niveau de l'UE pour faire passer un texte qui aura force supérieure à la loi qui garantira le futur du logiciel libre, ou veut-il parler d'un règlement français. La phrase d'avant il parle des brevets et de l'OEB, la phrase d'après il parle du parlement européen, ça serait plutôt donc pour la première version.

                  Ce qu'il promet serait donc en fait de mettre profiter de la présidence française de 2008 pour mettre la discussion à l'ordre du jour et d'appuyer pour que ça passe. Ceci dit si cet engagement est noble et ses effets bien plus intéressants, contrairement à un règlement interne il n'en est pas maitre. On a l'exemple de la TVA réduite sur la restauration qui a été promise, présentée, demandée, refusée et finalement pas appliquée, le candidat Chirac ayant "oublié" qu'il n'était pas maitre de la décision. Pour juger des chances d'un tel règlement de passer, faudrait avoir une idée précise des positions des différents pays membres... On sait que le parlement européen est pour, mais ce trublion echappe souvent aux gouvernants qui n'ont historiquement pas été pressés de lui donner de vrais pouvoirs alors qu'il (parce qu'il?) a souvent montré qu'il était le lieu par excellence de l'expression démocratique des aspirations des peuples d'Europe.

                  Quand à imposer l'usage du libre aux administrations, chose qui elle passerait plutôt par un règlement interne, on en trouve l'écho en page 12:
                  Les administrations de l'État et des collectivités territoriales s'organiseront utilement pour coordonner et mutualiser les développements libres utiles, de façon que l'argent public paie ce qui doit l'être, mais ne le paye qu'une fois.

                  Un organisme public chargé du développement ou du déploiement de logiciels libres pour l'administration peut tout à fait se porter candidat aux appels d'offres, à condition de prendre en compte TOUS les couts réels pour ne pas concurrencer déloyalement le secteur privé (jurisprudence JLB Consultants). Même malgrès ça, toutes les administrations et toutes les collectivités ont "par famille" les mêmes besoins et quand on voit le coût de licences de logiciels comme SIS Marchés ou Marco, pour rester dans les marchés, une solution complête libre serait immanquablement redoutablement concurrentielle et économique. Mais c'est bien ce que je vois dans cette phrase: un SPIC (un Service Public Industriel et Commercial), organisme public, créant et déployant du libre pour les administration. C'est une proposition réaliste qui s'intègre sans problèmes dans le droit positif existant.

                  Et quand tu parles de loi pouvant interdire le logiciel libre, je vois assez mal comment elle pourrait faire. La plus grande menace est à mon sens la nuisance faite au principe d'interoperabilité, qui permet au libre de rester compatible avec les "standards" imposés par le monde propriétaire, mais la position de Bayrou sur ce point est plus que claire (page 8 du PDF):
                  Le droit à l'interopérabilité est essentiel tant pour les usagers que pour les créateurs, et pour la libre concurrence dans la production d'équipement matériel ou logiciel.

                  La position de principe est claire.

                  En ce qui concerne plus spécifiquement les logiciels, la loi doit continuer à garantir aux développeurs le droit de créer et diffuser des logiciels compatibles avec tout logiciel existant.
                  On pourrait même imaginer interdire des dispositifs dont la seule fonctionnalité serait d'empêcher ou gêner l'interopérabilité.

                  Ca devrait dissiper tes inquiétudes, non?
                  • [^] # Re: Reconnaître la guerre

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Hum,

                    Je trouve tes interpretations des phrases de UDF un peu présomptueuses (que ce soit de celle que j'ai appelé 1) ou de la très intéressante première citation de ton post précédent. Quant à moi je suis près à parier ma chemise (je sais je n'ai aucun mérite, neuve elle valait 2 euros TTC) que le candidat Bayrou et son éventuel équipe gouvernemental ne donneront pas un sens si fort et si merveilleux à ces deux extraits.

                    Quant à mes craintes pour l'avenir des logiciels libres en europe elles ne sont pas prêtes à être dissiper aussi rapidement. L'experience a montré que les menaces sont parfois fort subtiles et même un gouvernement+parlement français composé uniquemet de gens d'experience tous sensibilsés sur le sujet ne serait pas à même de faire taire mon pessimisme. Encore moins des déclarations mi figues mi raisin (à mon goût) d'un candidat certes sympatique mais qui n'a pas l'ai follement convaincu de toute l'importance des enjeux de société sous-jacents.

                    Ceci dit les trois citations que tu as choisies comptent indubitablement parmis les points positifs à souligner et retenir de la candidature de F. Bayrou.

                    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: Reconnaître la guerre

            Posté par . Évalué à 5.

            Le fait est que dans un tas de domaine, en des tas d'occasion, les brevets (pas logiciels) ont favorisé l'innovation.

            Il y a déjà eu cette discussion dans le journal correspondant à la nouvelle. Le même argument semblait y avoir fait mouche.

            Est-ce que je suis le seul à penser que l'informatique n'a pas besoin de brevets pour bouillonner d'innovations ? « Si ce n'est pas cassé, ne le répare pas », surtout si c'est pour brider la liberté (même un peu) et instaurer des monopoles (mêmes temporaires).
          • [^] # Re: Reconnaître la guerre

            Posté par . Évalué à 4.

            Le problème c'est qu'une fois renseigné, j'avais beaucoup de mal à me dire "la solution est pourtant simple, pas de brevets logiciels".

            Et pourtant la solution est simple : pas de brevets logiciels.

            Les logiciels sont déjà protégés par le droit d'auteur. La nocivité des brevets logiciels (pas seulement des brevets les plus outranciers comme celui sur le double-click, mais de tous les brevets logiciels) a été copieusement commentée et démontrée, ici et ailleurs (voir site de la FFII par exemple). Ce n'est pas trop le moment pour rouvrir le débat.

            Quand Bayrou dit qu'il n'est pas certain, qu'il ne sait pas, etc., je ne sais pas si c'est une modération de façade destinée à rester cohérent avec le personnage politique qu'il s'est construit, ou s'il a vraiment des doutes sur le caractère inacceptable et funeste des brevets logiciels en tant que tels, mais ça n'est pas très rassurant.
            • [^] # Re: Reconnaître la guerre

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Bayrou vient de donner une réponse sur la lettre à Adullact qui éclaire un peu mieux sa position : http://adullact.org/IMG/pdf/Bayrou_Adullact-130407.pdf
              • [^] # Re: Reconnaître la guerre

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Excellent lien. Parfaitement Pertinent pour la discussion en cours. Apparemment (vu la note (-1 actuellement) de mon message "Reconnaitre la guerre" considéré comme totalement hors sujet par la majorité je suis parmis les seuls à avoir quelques doutes sur la qualité de l'engagement de F. Bayrou vis-à-vis des logiciels libres. Et la lettre du candidat UDF semble aller dans ce sens. Cependant, moi j'y remarque principalement cet extrait frappant qui me semble aller à l'encontre de toutes les études auxquelles j'ai eu accés jusqu'ici (à moins que google, sun, adobe ... soient considérés comme des PME):
                J'entends cependant aussi le point de vue des investisseurs qui me disent souhaiter cette protection pour investir dans des PME innovantes.

                D'ailleurs la formulation me rappel certains sketchs des guignols. Mais suis-je bête. Cela n'a rien à voir le Premier ministre qui s'exprimait ainsi est une homme de droite. Pas le président de l'UDF qui est un centriste :-).

                « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par . Évalué à 3.

        Analyse critique très intéressante.

        Elle omet cependant selon moi notamment le fait que les staffs de rédaction de campagne ne sont pas les staffs de décideurs une fois au pouvoir.

        Et ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : je ne prédis pas que tel ou tel candidat aura un meilleur staff que l'autre et je ne me prononce pas plus sur la position de chacun dans ce post.

        Je dis juste qu'il me semble que tu présumes un peu trop selon moi que le staff ayant rédigé les positions sera celui qui tranchera sur les lois et décrets et qui négociera à l'Union Européenne à l'OMPI ou ailleurs.

        C'est en ce qui concerne les lois et décrets oublier que cela relève du gouvernement et la majorité qui le soutien donc en grande partie du choix qui sera fait par les électeurs aux législatives. Par ailleurs, en ce qui concerne l'UE et l'OMPI, le problème relève beaucoup du fonctionnement de ces institutions elle même et de la façon dont les négociations qui s'y déroulent sont suivis par le politique (qui délègue beaucoup trop ces sujets aux technocrates).

        En gros, au delà des contenus des réponses obtenues par l'APRIL, il faut toujours se rappeler que les réponses sont rédigées dans le cadre d'une campagne et, en plus d'essayer d'évaluer l'attachement de chaque candidat aux sujets qui nous préocuppent, évidemment étudier aussi les volets institutions et fonctionnement démocratique des différents candidats si l'on veut jauger de la cohérence (je dis cela mais je ne l'ai pas encore fait dans le détail :-)

        On peut ensuite réfléchir sur qui pourrait composer le gouvernement de tel ou tel candidat s'il est élu en cas de victoire totale ou partagée aux législatives de telle ou telle formation existante ou nouvelle.

        Concernant Bayrou, c'est un peu difficile car on peut en effet présumer que si Bayrou est élu, il créera une sorte de "label" pour les candidats s'engageant dans une sorte de "majorité présidentielle" . In fine, l'échiquier politique pourrait être quelque peu modifié en fonction des arrangements publics ou non passés avant le 1er tour, pendant les deux des tours, et des résultats d'un éventuel appel du pied du nouveau président à tel ou tel courant de tel ou tel parti.

        Une fois les ministres devinés, on peut ensuite regarder qui traînent autour d'eux mais aussi jauger de leur capacité à, excusez du peu, "karsheriser" certains haut-fonctionnaires et personnalités qualifiées nommées de ci de là et quipour une bonne partie restent en place, malheureusement, indépendamment des choix populaires.
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à 0.

          Tu as tout à fait raison :). Mais si on ne se base pas sur les propositions de campagne pour se faire un avis, on se base sur quoi ? La personnalité des candidats ? Ou alors, on devient aigri "les politiques c'est tous les mêmes" et on ne vote pas.

          Je me base donc sur ce qui est à ma disposition, et bien sur j'ai l'espoir que les idées très intéressantes du rapport Rocard s'imprègnent petit à petit dans l'esprit de la candidate socialiste, mais dans d'autres esprits aussi pourquoi pas.

          La seule personne dont on est sûr qu'elle fera partie du nouveau gouvernement, c'est celle qui sera élue. Il faut donc espérer que les candidats ont participé ou sont au courant des problématiques sous-jacentes au logiciel libre (ou au droit d'auteur, etc) qui ont été mises en avant par candidats.fr et les sites/magasines "informatique" qui ont voulu influer ou en savoir plus sur la campagne. Que ce soit pour candidats.fr ou les autres, ils ne peuvent pas espérer beaucoup plus que sensibiliser notre prochain président à ces éléments.

          Par exemple, dans la réponse de Bové à candidats.fr il m'a semblé qu'il n'y avait pas du tout participé (j'espère qu'il l'a au moins lue ;)), et pourtant je trouve que c'est la réponse la plus développée à candidats.fr d'un point de vue "logiciel libre". En revanche, dans l'interview de "PC Inpact" de Segolene Royal, je pense qu'elle y a participé car on reconnaît son style caractéristique (ou alors elle a un nègre très doué en imitation de ce style si désagréable ;)) et les réponses étaient très inspirées du rapport Rocard. Je reproche à Bayrou, qui est pourtant sensibilisé de part sa présence à des tables rondes LL et compagnie, de toujours être indécis sur des points primordiaux (notamment les brevets logiciels).

          Après, il ne reste plus qu'à espérer que notre futur président respecte au moins certaines de ses promesses, mais c'est toujours la même rengaine. Cette année, il y a quand même des propositions très intéressantes au niveau de l'usage des nouvelles technologies, de l'aide à l'accès à Internet et à l'informatique, et aussi pour les logiciels libres. Sur toutes ces propositions, certaines devraient tout de même voir le jour. Ou pas. Réfléchissons et votons, on verra bien.
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 4.

            La seule personne dont on est sûr qu'elle fera partie du nouveau gouvernement, c'est celle qui sera élue.


            C'est plutôt l'inverse! La seule personne dont on est sûr quelle ne sera pas dans le gouvernement c'est celle qui sera élue!
            Rappel: Le président est le chef de l'état et il nomme le gouvernement mais n'en est pas membre...
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à -1.

              Je me suis dit en écrivant ça tout à l'heure que quelqu'un voudrait jouer au plus malin et nous exposer sa science, comme si tout le monde ne savait pas ça... Merci pour cette contribution.

              Par ailleurs tu as tort, tu parles du Gouvernement. Je parlais du gouvernement au sens "français" et général du terme, dont le Président et même l'Assemblée Nationale font partie pour tous les français. Tu vois, moi aussi je peux chipoter !
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 1.

                Le sens francais et général c'est ceux qui gouvernent ? On peut pas considerer que le president gouverne, il n'y a qu'à voir les cohabitations :p
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 10.

            Mais si on ne se base pas sur les propositions de campagne pour se faire un avis, on se base sur quoi ?

            Bien sûr qu'il faut décortiquer les positions fournies. candidats.fr sert à cela notamment. Mais tu peux en plus aussi très bien te baser sur des faits.

            Qu'à fait Bayrou en tant qu'élu dernièrement pour le libre au dela des mots ?

            Factuellement, Bayrou a bien défendu le libre en séance pendant la DADVSI, dès le début, et avec constance malgré les pressions de plus en plus croissantes. Il a voté les bons amendements (ceux soutenus par EUCD.INFO :-), contre les mauvais (ceux soutenus par Vivendi donc l'argument Fourtou me semble non-pertinent d'autant plus que Bayrou se prononce contre la directive IPRED II dans sa contribution).

            Au final, Bayrou a donc voté contre la DADVSI mais aussi voté la motion de censure présenté avant le vote final par le PS, les Verts et le PCF tout comme il a voté tous les amendements qu'il pensait bons pour le libre d'où qu'ils viennent. Il a aussi signé la saisine constitutionnelle du PS "par solidarité" comme il a dit. À chaque fois il a rappelé qu'il le faisait car le texte menaçait le libre.

            Somme toute, sur ce dossier, il a utilisé le pouvoir que le peuple lui avait confié pour défendre le libre en séance sans faillir face à une marée de lobbies et il a médiatisé la cause sans balancer d'énormités, loin de là (ex : quand il a expliqué à RDDV que prétendre qu'on pouvait contrôler l'usage privé avec logiciel libre était contraire au principe même du logiciel libre) . C'est un bon point déjà.

            Après effectivement, comme il l'a dit lui même, il a suspendu son jugement sur les brevets logiciels. Mais je note aussi qu'en 2003 pendant la baston, il s'est prononcé publiquement contre le projet de directive et j'aime bien à dire vrai les gens qui s'expriment quand ça chauffe, sur un texte en examen, qui sont là quand tu as besoin, et qui rentrent dans le dossier, personnellement. Ca présume pas qu'il recommencera à l'avenir mais il l'a fait à ce moment là comme il l'a fait sur le DADVSI. Autre bon point factuel donc selon moi.

            Pour être franc, je te trouve donc partisan quand tu dis que que Bayrou n'a au fond pas compris le libre et n'adhère pas tant que cela à ses valeurs. Tu fais une déduction tiré par les cheveux, je dirais presque un délit de sale camp. Je te cite "A quoi s'attendre de plus de toutes façons ? Bayrou est de droite, après-tout".

            Tu ne peux pas juger comme tu le fais de son éthique sur cette questions, ni présumer de ce qu'il fera demain avec les éléments que tu as tout comme tu ne pouvais pas dire que le staff de campagne de Royal qui a rédigé sa position sera son staff de demain. Tu ne peux pas dire non plus que Royal défendra le libre mieux que lui car elle est de gauche.

            Dans les deux cas, tu n'est pas dans l'analyse du contenu fourni ou des faits. Tu essaies de vendre Royal. je n'ai rien contre mais la prochaine fois pense à mettre un panneau "publi-information d'un militant de gauche" ;-)

            Pour ma part, je trouve que dans les faits, Bayrou a plutôt démontré que le principe de base qu'il pose dans sa contribution (il ne veut pas de mesures qui nuisent au logiciel libre), il le défend quand cela est nécessaire. Il n'a pas de dogme à l'évidence, il ne se laisse pas non plus dicter ses positions, mais il adhère sincèrement je pense à ce que je crois être les valeurs *universelles* du libre (liberté, égalité, fraternité comme dirait Stallman ;-)

            Quant au contenu fourni, je te suggère de relire attentivement sa position. Je trouve cela plutôt fin globalement même si j'aurai notamment souhaité qu'il "s'aligne" sur la doctrine Rocard en ce qui concerne la définition de ce qui est brevetable et ce qui ne l'est pas car je pense qu'une clarification est nécessaire ( cf http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?p=203267&highli(...)
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 8.

              Sur linuxfr, les gens n'ont pas la mèmoire courte.

              Les 2 personnalités politiques "connus" qui ont réellement défendu le logiciel libre : Bayrou lors du Dadvsi et Rocard contre les brevets logiciels. Les ayant démontré qu'il ont parfaitement compris les enjeux.

              R.Cazenave a essayé de faire des trucs mais n'a jamais oser voté contre son camp... (au contraire de Christine Boutin qui a voté des amendements "de bon sens" lors de Dadvsi)

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 0.

                Sur linuxfr, les gens n'ont pas la mèmoire courte.


                Bien sûr... Tu dois parler de toi là :).

                Car pendant les discussions sur DADVSI (j'ai regardé toutes les sessions), je me souviens aussi de Christian Paul, Patrick Bloche (tous deux PS) et Martine Billard (Verts) ainsi que Frédéric Dutoit (PC) qui ont été plus actifs et présents dans l'hémicycle que Bayrou (c'était Jean Dionis du Séjour qui était là le plus souvent pour l'UDF, et il est pro-DRM), Et jugez par vous-mêmes avec les archives de l'Assemblée; elles sont publiques. C'est vrai que Bayrou a été pas trop mal pendant DADVSI mais de là à dire que c'est le seul, et celui qui en a le plus fait, c'est faux.

                Alors si je me basais uniquement là-dessus pour voter, j'aurais le choix et j'irais sans doute vers un parti de gauche.
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par . Évalué à 4.

                  C'est pour ça que j'avais préciser "connu".

                  Que les députés de gauche s'opposent au gouvernement, je ne trouve là rien que de classique. Et dans mes souvenirs, des interventions vertes ou PS tombaient parfois bien à coté de la plaque.

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Que les députés de gauche s'opposent au gouvernement, je ne trouve là rien que de classique.

                    Dans la configuration des dernières années, que les parlementaires UDF s'opposassent à l'UMP n'avait rien d'étonnant non plus, puisque leur chef avait décidé que c'était la nouvelle stratégie (pour éviter le phagocytage définitif).

                    Donc argument inopérant, balle au centre.
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par . Évalué à 10.

                  et sego elle y étais ne serait-ce qu'une seule fois ? pour contrer DADVSI ??!
                  hein ?
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 4.

              Pour être franc, je te trouve donc partisan quand tu dis que que Bayrou n'a au fond pas compris le libre et n'adhère pas tant que cela à ses valeurs. Tu fais une déduction tiré par les cheveux, je dirais presque un délit de sale camp. Je te cite "A quoi s'attendre de plus de toutes façons ? Bayrou est de droite, après-tout".

              Je n'aurais pas dit mieux.
              À mes yeux la réponse de François Bayrou a d'autant plus de valeur qu'elle s'ancre (comme la réponse de Royal) dans la réalité, contrairement aux petits candidats qui ont beau jeu de répondre "tout bon" en sachant qu'ils n'auront jamais à gouverner.


              @ nicO
              R.Cazenave a essayé de faire des trucs mais n'a jamais oser voté contre son camp... (au contraire de Christine Boutin qui a voté des amendements "de bon sens" lors de Dadvsi)

              Ce n'est pas vrai, le gouvernement avait un avis défavorable sur des amendements en faveur de l'interopérabilité, ce qui ne l'a pas empêché de les voter (ce n'est qu'un exemple).
              Et puis globalement, il a voté pas mal de choses qu'il avait contribué à modifier (art. 7, 13 et 14 de la petite loi) ; on obtient plus de choses en étant coopératif qu'en s'opposant frontalement.

              Certes Ch. Boutin était pour la LG, mais qu'a-t-elle obtenu ? Au final, quelle est son empreinte dans cette loi ?

              Sur pourquoi il a voté le texte de l'Assemblée, explication ici :
              http://www.richardcazenave.com/?2006/03/21/138-vote-solennel(...)

              Et pour la suite il n'a jamais lâché l'affaire, et il y avait encore du gros boulot avant la CMP. Sois sûr qu'il ne rougit pas de son attitude pendant le DADVSI parce qu'il a été cohérent et qu'il a mené le combat jusqu'au bout.

              Mais bon, là aussi ça demande de comprendre un peu comment ça fonctionne "là-haut". Ça ne s'arrête pas à la sortie de l'Hémicycle...
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 2.


              actuellement, Bayrou a bien défendu le libre en séance pendant la DADVSI, dès le début, et avec constance malgré les pressions de plus en plus croissantes. Il a voté les bons amendements (ceux soutenus par EUCD.INFO :-), contre les mauvais (ceux soutenus par Vivendi donc l'argument Fourtou me semble non-pertinent d'autant plus que Bayrou se prononce contre la directive IPRED II dans sa contribution).


              Le problème c'est son équipe. Là tu cites les amendements Vivendi et qui a trempé dans la directive européenne à l'origine du DADVSI ? une certaine Janelly Fourtou, mebre de l'UDF. Lui qui se targue de mobiliser les meilleurs autour de lui on voit le résultat. Ce que smc explique c'est que SR est bien entourée.
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 5.

                Le problème c'est son équipe. Là tu cites les amendements Vivendi et qui a trempé dans la directive européenne à l'origine du DADVSI ? une certaine Janelly Fourtou, mebre de l'UDF. Lui qui se targue de mobiliser les meilleurs autour de lui on voit le résultat. Ce que smc explique c'est que SR est bien entourée.

                Et moi j'ai déjà expliqué que l'équipe de campagne qui rédige des positions n'est pas l'équipe qui gouvernera, qu'on ne peut pas prédire avant les législatives qui gouvernera vraiment, surtout si Bayrou gagne, mais qu'il est avéré par contre que Bayrou a été présent et a défendu le libre dans le moments chauds. Il se trouve que ça tombe bien car c'est lui le candidat, pas son parti ou Fourtou.

                Par ailleurs, j'ai aussi déjà dit qu'il a envoyé boulé Fourtou pendant la DADVSI puisqu'il s'est opposé aux Vivendi et qu'il a recommencé en s'opposant dans sa contribution au projet de directive IPRED II. Donc tu es dans le procès d'intention. J'ai aussi déjà expliqué que j'étais bien placé pour savoir qu'il a un carnet d'adresse de libristes pas dégueu non plus. Enfin j'ai rappelé que c'est le gouvernement Jospin qui a négocié et accepté en 2001 l'EUCD dont tu parles...

                J'ajoute juste parce que je suis énervé ce matin face à la démagogie ambiante que le bureau national du PS a pris des positions vivendistes sur le filtrage fin 2004 (http://bigbrotherawards.eu.org/Bureau-national-du-Parti-Soci(...) que c'est Catherine Tasca (PS) qui a installé le CSPLA qui a pondu le projet de loi DADVSI d'origine, qu'elle avait promis à l'industrie qu'il n'y aurait aucune autre exception que celles existantes en France si le PS était au pouvoir au moment de la transposition, qu'elle a soutenu le Vivendi pénal sans complexe, et que Hidalgo, Lagauche, Assouline, Charasse, Lang, tous membres du PS, ont aussi pris des positions à la con pendant les débats autour de la DADVSI. De même Arnaud Montebourg n'a pas voté contre la DADVSI : il s'est abstenu (http://couchet.org/blog/index.php?2006/03/31/140-montebourg-(...) Mais ça chut.....

                On m'objectera sans doute alors "mais c'est gens là ne seront pas les plus influents autour de ségolène royal si elle est élue" et je répondrai "pareil pour bayrou" et on sera bien avancé car on sera dans la divination.

                Maintenant, si tu as envie de continuer à croire que si Royal est élu, le PS l'emportera mécaniquement aux législatives et qu'alors François Pelegrini sera évidemment ministre de la recherche, Aziz Ridouan ministre de la culture et Jean Baptiste Soufron garde des sceaux parce qu'ils faisaient parti de l'équipe qui a rédigé le rapport Rocard, libre à toi. Mais moi je continuerai à dire "n'importe quoi".

                Je répète : Royal avec vos énormités sur Bayrou, vous la "vendez" selon moi très, très mal car il y a des éléments qui montre que Bayrou, c'est un homme qui ne se fait pas dicter ses positions, qui a compris le libre et ses valeurs, qu'il a des faits d'armes que peu ont et que Rocard que vous utilisez par ailleurs comme argument lui fait confiance. À lui personnellement, pas à son parti. Et dimanche, c'est un homme ou une femme qui sera élu, pas un appareil ou d'éventuels "boulets" du dit appareil (y'en a partout des boulets...). Maintenant le libre c'est qu'un élément de détermination, je sais, mais, svp, pas de démagogie.
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Aziz Ridouan ministre de la culture et Jean Baptiste Soufron garde des sceaux

                  Je préférerais des gens compétents :-)
                  Ce n'est pas parce que Sarkozy a Johnny Hallyday qu'il faut se mettre au même niveau...
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à -2.

          > Et ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : je ne prédis pas que tel ou tel candidat aura un meilleur staff que l'autre et je ne me prononce pas plus sur la position de chacun dans ce post.

          C'est vrai. Mais on peut plus faire confiance à un parti de gauche pour défendre la liberté qu'à un parti de droite.
          Je ne dis pas que c'est une loi universelle, mais elle a quelque chose de vrai.
          De l'UMP, on n'attend pas (au moins moi) qu'il défende le libre s'ils ont quelques pressions de boites privés.

          > Je dis juste qu'il me semble que tu présumes un peu trop selon moi que le staff ayant rédigé les positions sera celui qui tranchera sur les lois et décrets et qui négociera à l'Union Européenne à l'OMPI ou ailleurs.

          Dans le cas de Ségolène Royal, il me semble qu'elle avait rencontré Richard Stallman en juin 2006 (alors que l'UMP refusait de le recevoir). Bien avant le rapport de Rocard. Je n'ai plus l'url de la rencontre, mais elle a tenu un propos cohérent, voire avisé.

          Elle a aussi un gamin assez impliqué en informatique qui la sensibilise peut-être. Ségolène c'est félicité bien avant le rapport de Rocard que ses sites web (desirdavenir, segosphere, etc) utilise beaucoup de logiciels libres (mais pas exclusivement).

          Attention, elle n'est pas "intégriste". Dans son rapport, le logiciel libre est privilégié mais il ne faut pas que ça soit au détriment du service (public).

          Je ne veux pas faire passer Ségolène pour une libriste intégriste. j'ai le sentiment que c'est dans sa culture, sa démarche.

          > En gros, au delà des contenus des réponses obtenues par l'APRIL, il faut toujours se rappeler que les réponses sont rédigées dans le cadre d'une campagne

          Absolument. Il faut évaluer la sincérité tout en sachant que ce n'est pas une science exacte.

          > on peut en effet présumer que si Bayrou est élu, il créera une sorte de "label" pour les candidats s'engageant dans une sorte de "majorité présidentielle"

          On peut présumer que Bayrou va le tenter, ou en discuter. Mais j'ai du mal à croire que l'UMP et le PS vont s'oublier. Ça ne fait pas très sérieux de changer d'étiquette du jour au lendemain. Je ne suis pas convaincu que les français vont apprécier ça.
          On n'est pas dans le cas où, pour faire court, le RPR est renommé UMP.
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 9.

            Mais on peut plus faire confiance à un parti de gauche pour défendre la liberté qu'à un parti de droite.

            Bien sûr, comme la Loi sur la Sécurité Quotidienne votée sous Jospin, qui restreignait l'usage de la cryptographie (et la distribution de LLs de crypto), criminalisait l'occupation de halls d'immeuble, augmentait les prérogatives arbitraires accordées aux forces de police...

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_sur_la_s%C3%A9curit%C3%A9_q(...)
            http://www.vacarme.eu.org/article327.html
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 3.

              restreignait certes mais moins qu'avant cette lois, où toute utilisation de la crypto était illégale...
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 1.

              Tu penses que 5 ans de Jospin c'est comme 5 ans de Sarkozy ?
              Libre à toi.
              La présomption d'innocence, voté par le PS, et toujours plus renié avec le couple UMP-UDF, c'est de Guigou (PS) ou Perben (UDF) ?

              Les lois Perben (UDF) qui on mis les magistrats dans la rue c'est une politique de gauche ?

              Je vois déjà qu'on va dire que Perben n'est plus à l'UDF depuis 1 ans.
              L'UDF n'arrive pas à gouverner avec l'UMP, n'arrive pas à gouverner avec l'UDF. Donc comment va faire l'UDF pour gouverner avec l'UMP et le PS ?
              Mistère.
              Car Bayrou le promet ?
              Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent.
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 2.

                Tu penses que 5 ans de Jospin c'est comme 5 ans de Sarkozy ?

                Non, je répondais simplement à ton affirmation : « on peut plus faire confiance à un parti de gauche pour défendre la liberté qu'à un parti de droite ».
                Le fait qu'on ne peut faire confiance à aucun des deux.

                Car Bayrou le promet ?

                Je n'ai pas parlé de Bayrou dans mon message, tu peux donc cesser de t'énerver.

                Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent.

                Cela tombe bien, plutôt que d'écouter tes promesses, je juge sur pièces.
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 5.

            Mais on peut plus faire confiance à un parti de gauche pour défendre la liberté qu'à un parti de droite.

            Je me répète : le vote de dimanche prochain ne conditionne pas le vote d'une majorité. Parler de parti est donc une erreur selon moi. Et pour mémoire, c'est le gouvernement Jospin qui a négocié l'EUCD et le PS était pour tout comme "la droite" sauf erreur de ma part. Donc gardons nous de présumer des appareils.

            Dans le cas de Ségolène Royal, il me semble qu'elle avait rencontré Richard Stallman en juin 2006 (alors que l'UMP refusait de le recevoir).

            Bayrou aussi à l'époque (et il est pas à l'UMP) tout comme Dupont-Aignan (qui lui était). Mais Bayrou n'a pas jugé nécessaire de le médiatiser contrairement aux autres. De plus, son équipe est à ma connaissance la seule à avoir rencontré Stallman pour préparer la contribution de leur candidat.

            http://lesjeuneslibres.hautetfort.com/archive/2007/04/03/con(...)

            Peut-être que l'équipe Royal ou d'autres l'ont fait mais on ne le sait pas. Donc dire "elle, elle a rencontré Stallman" est un non argument tout comme dire "mais l'équipe de bayrou a rencontré stallman" le serait. Ce qui importe c'est ce qui en ressort de ces rencontres.

            Elle a aussi un gamin assez impliqué en informatique qui la sensibilise peut-être. Ségolène c'est félicité bien avant le rapport de Rocard que ses sites web (desirdavenir, segosphere, etc) utilise beaucoup de logiciels libres (mais pas exclusivement).

            Tu parles d'Aziz Ridouan qui ne me semble pas être la personne la plus à même de renseigner Royale sur le libre. Lui son truc c'est la licence globale plutôt. La présence de François Pelegrini, enseignant-chercheur de l'ABUL, connu pour son engagement constant contre les brevets logiciels me semble plus significative. Mais vu que Bayrou semble prêt à travailler avec Rocard, l'argument de l'équipe du rapport Rocard est pas forcément pertinent.

            De plus, pour info, Bayrou a un carnet de libristes pour le moins conséquent et qu'il connait personnellement. C'est par le biais d'une de ces connaissances qu'au moment d'EUCD.INFO j'ai pu le rencontrer en tant que co-fondateur d'EUCD.INFO pour le sensibiliser à ce sujet comme je rencontrais à l'époque des élus de tout bord (PCF, PS, UDF, UMP, Verts).

            Mon sentiment après plusieurs réunions de travail est qu'il avait bien compris les enjeux et en séance cela s'est vu. De nouveau, cela ne présume pas de ce qu'il fera demain, ou de ce que je pense de sa contribution. Mais j'espère que cette information mettera un terme aux pseudo-arguments "je suis sûr qu'il n'a rien compris et qu'il est très mal entouré".

            Quant à dire que Royal se félicite d'utiliser des logiciels libres pour ses sites, je trouve l'argument aussi vide que "elle est de gauche, elle".

            Franchement, tu ne la défend pas bien quand tu dis cela car factuellement en séance, Royal, qu'elle soit de gauche ou pas, qu'elle utilise ou pas du logiciel libre, elle était pas là pendant la DADVSI. Je ne me souviens pas non plus qu'en 2003 elle ait pris position contre le projet de directive brevets logiciels. Cela n'enlève rien au fait que les députés PS Bloche et Paul notamment ont fait un très bon travail sur le DADVSI pour le libre tout comme des élus européens PS(comme Rocard) sur les brevets. Et on pourrait en dire autant du PCF d'ailleurs et préférer Buffet à ce moment là d'autant plus que le PCF est d'une constance absolue dans le domaine.

            Mais on parle ici des candidats à la présidentielle, pas des députés susceptibles d'accéder à des responsabilités gouvernementales en cas de victoire de tel parti ou alliance aux législatives. On fait pas de la prévision météo (cf mon post plus haut). On cherche juste à évaluer l'attachement d'un candidat au libre si j'ai tout suivi.

            Or qu'est ce qui est finalement le plus signifiant quand on cherche à évaluer l'engagement possible d'un présidentiable en faveur du libre s'il est élu, en plus de sa contribution candidats. fr ;-) ? Utiliser un CMS libre ou se battre en séance pour les idées auxquels on croît ?

            En plus le site de Bayrou utilise un CMS libre aussi (et flash comme royal) mais cela cela reste quand même , vu les enjeux et le niveau de responsabilités, un argument foireux selon moi (idem pour "oh le nul la contribution signée bayrou utilise word, ca m'étonne pas il est de droite" ou "trop fort du latex, dire que le type qui a produit le document sera ministre de l'industrie"). .

            Sincèrement, si tu veux faire la promotion de Ségolène Royal sous l'angle "elle défendra plus les valeurs du libre que Bayrou quand ce sera nécessaire", change de disque, utilise sa réponse à candidats.fr, pointe des actions entreprises, argumente quoi... En balançant des énormités comme tu le fais, tu risques plus de lui nuire que de l'aider.
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 2.

              factuellement en séance, Royal, qu'elle soit de gauche ou pas, qu'elle utilise ou pas du logiciel libre, elle était pas là pendant la DADVSI.


              Ah j'ai essuyé des critiques parce que je trouvais inadmissible le fait que les parlementaires ne soient pas là pour défendre une loi. On m'avait rétorqué que le travail de parlementaire ne se faisait pas que dans l'hémicycle et que le travail était réparti entre les elus , que les votes étaient délégués , ... . Mais l'indulgence DLFPienne ne vaut pas pour elle.
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 0.

              > Mais vu que Bayrou semble prêt à travailler avec Rocard, l'argument de l'équipe du rapport Rocard est pas forcément pertinent.

              Le ralliement de Rocard est une telle aubaine pour Bayrou, que je ne crois pas qu'on puisse affirmer qu'ils pensent tous les deux la même chose.

              Par exemple Rocard a demandé un accord avec le premier tour, Bayrou l'a refusé.

              > Quant à dire que Royal se félicite d'utiliser des logiciels libres pour ses sites, je trouve l'argument aussi vide que "elle est de gauche, elle".

              J'espère que tu as remarqué que j'ai massivement utilisé le conditionnel.

              > elle était pas là pendant la DADVSI. Je ne me souviens pas non plus qu'en 2003 elle ait pris position contre le projet de directive brevets logiciels.

              Oui, oui, oui, oui.
              En france ce n'est pas la proportionnel.

              Puis aujourd'hui il faudrait qu'un présidentiable soit partout et ait un avis sur tout. C'est impossible. Sûr que Royal était à des votes important auquel Bayrou n'était pas.

              J'espère que tu as remarqué que je n'ai pas critiqué la réponse de Bayrou. Peut-être que Bayrou n'est pas un spécialiste d'informatique. Je n'ai pas l'intention de lui reprocher.

              Mon commentaire précédent était d'évaluer la "sincérité" de l'engagement de Royal dans le libre. Tu fais aussi un éclairage sur la "sincérité" de Bayrou.

              > On cherche juste à évaluer l'attachement d'un candidat au libre si j'ai tout suivi.

              Exactement.
              Je n'ai pas dit qu'il fallait penser que l'engagement/attachement de Bayrou était plus faible que celui de Royal.

              > En balançant des énormités comme tu le fais

              Je rappelle l'"énormité" :
              - "Mais on peut plus faire confiance à un parti de gauche pour défendre la liberté qu'à un parti de droite."

              C'est globalement faux ou globalement vrai ?
              C'est globalement vrai.

              Tu parles d'une "énormité"...
              Dire que c'est une énormité est une énormité.
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 4.

            on peut plus faire confiance à un parti de gauche pour défendre la liberté qu'à un parti de droite

            de toute manière Bayrou il a pas dit qu'il était ni de gauche, ni de droite ?

            et puis il a plutôt tendance à se définir en "homme libre", non ?

            enfin c'est pas moi qui le dis, c'est lui :-)
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Ces notions de gauche, de droite et de centre me paraissent éculées. Elles datent d'une époque révolue et ne collent plus très bien à la réalité.
              Quand on me demande si je suis de droite, du centre ou de gauche, je réponds invariablement : "de devant". Je pense que c'est une formule qui conviendrait aussi à Bayrou.
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à -1.

                Ces notions de gauche, de droite et de centre me paraissent éculées. Elles datent d'une époque révolue et ne collent plus très bien à la réalité.

                Les idées politiques n'ont pas à "coller à la réalité" (de Mme Michu la boulangère ou du militant pro- ou anti-LL), elles servent à inventer des moyens de changer la réalité. Effectivement les gens qui pensent que droite et gauche "ça ne veut plus rien dire", ce sont des gens qui pensent que la politique se résume à la gestion de situations particulières (un peu ce que faisaient les Cresson, Rocard, Bérégovoy, Balladur, Raffarin... qui ont laissé de bien belles réalisations n'est-ce pas).

                (et puis avant de clamer que la gauche et la droite ça ne veut rien dire, pourquoi pas se renseigner sur les raisons historiques de ce vocabulaire... le "parti de devant", je ne sais pas où il se retrouve, mais selon la configuration exacte du palais bourbon c'est peut-être celui qui passe son temps à la buvette ou aux cabinets)
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 1.

                Tu veux dire que le "devant" ca se résume à "ptet ben qu'oui, ptet ben qu'non" ?
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                  Pour moi, être devant, c'est vouloir aller de l'avant, vouloir le progrès et affronter l'adversité. C'est le contraire d'une attitude conservatrice (certains diraient réactionnaire) qui s'oppose à tout changement et conduisent à l'immobilisme de la société. Cet immobilisme sclérosant est le fait de gens de droite comme de gauche qui défendent leurs privilèges ou avantages acquis et font preuve d'un certain égoïsme.

                  Toute société doit avoir un système de contre-réaction. Je suis électronicien de formation et j'ai appris que sans cela, les asservissements partaient dans les coins. C'est vrai aussi pour les systèmes politiques. Notre société ne pourra avancer qu'avec un système modéré mais progressiste, se gardant du dogmatisme qui exclut toute controverse comme on a pu le voir avec le communisme, l'ultra-libéralisme, le nazisme ou l'intégrisme religieux du moyen-orient.
                  • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                    Posté par . Évalué à 0.

                    > pour moi, être devant, c'est vouloir aller de l'avant

                    Tu peux aller de l'avant à la façon de Bush ou à la façon de Chirac ou à la façon de Zapatero.
                    Il n'y a pas qu'une façon d'aller de l'avant. Les prochaines élections ce n'est pas un référendum pour savoir si on veut aller de l'avant, mais où on veut aller.

                    > Toute société doit avoir un système de contre-réaction.

                    Faire un gros parti qui mélange droite et gauche, c'est assurer qu'il n'y aura pas de contre-réaction.
                  • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Pour moi, être devant, c'est vouloir aller de l'avant, vouloir le progrès et affronter l'adversité.

                    Et être pour la paix et contre la faim dans le monde aussi ? :-)
                    C'est rudement polémique comme programme politique, y a matière à débat.

                    Toute société doit avoir un système de contre-réaction. Je suis électronicien de formation et j'ai appris que sans cela, les asservissements partaient dans les coins.

                    Eh bien en attendant, la société n'a toujours pas été modélisée convenablement ni par des ingénieurs, ni par des physiciens. Donc l'asservissement a beau partir dans les coins, hein, je vais pas me ronger les ongles pour autant :-)
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 1.

                > Ces notions de gauche, de droite et de centre me paraissent éculées. Elles datent d'une époque révolue et ne collent plus très bien à la réalité.

                Les politiques de Sarkozy sont de gauche ou de droite ?
                De nul part ?

                Le "travailler plus pour gagner plus" c'est de doite ou de gauche ?
                Le "travailler plus pour travailler tous" c'est de droite ou de gauche ?

                Un état fort et non seulement limité à ses missions régaliennes, c'est de droite ou de gauche ?

                Il y avait des clivages hier, il y en a aujourd'hui aussi.
                Il n'y a rien de "moderne" a dire que la droite et la gauche n'existent pas. Dire que la droite et la gauche c'est la même chose est simplement une connerie.
                Dire que la droite et la gauche doivent avoir sur tous les poins un avis divergent est aussi une connerie.

                > Quand on me demande si je suis de droite, du centre ou de gauche, je réponds invariablement : "de devant".

                Quel "courage".
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à -1.

            Mais on peut plus faire confiance à un parti de gauche pour défendre la liberté qu'à un parti de droite.

            Ah... ?

            La valeur de la droite, c'est la liberté.
            La valeur de la gauche, c'est l'égalité.

            Par conséquent, ton affirmation me semble bien osé... pour ne pas dire fausse.
      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par . Évalué à 6.

        et bien pour avoir vu le bonhomme aux RMLL et à Linux solutions qui sont grosso modo des rencontres de geek pour les geeks, j'avoue avoir été très favorable. Il est posé réaliste mais fortement intérressé par le potentieléconomique et idéologique du logiciel libre. Donc pour moi + 10

        néammoins il est vrai qu'il a (a eu ) un entourage plus limite limite dont le crétin dionis etc. (pardon l'idiot du village borné et sans vision), et l'initiatrice ou le soutien de la taxe sur les supports numériques pour donner des sous aux expatriés musicos.
        là -1

        Globalement son bilan sur le plan de ce qui nous intéresse est positif. Reste à voir l'application. Mais comme on dit : les promesses n'engagent que ceux qui les croient .

        G
      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par . Évalué à 3.

        Quelle invraisemblable logorrhée... ça devient une manie ces temps-ci de noyer son argumentation sous d'épais écrans de fumée ;(

        Ta critique de fond est que Bayrou n'est pas entouré de spécialistes éclairés tels Michel Rocard.

        Or Michel Rocard vient précisément de signifier qu'il ne voit aucun inconvénient à travailler avec François Bayrou, bien au contraire.

        Que reste-t-il de cet argument désormais ?

        Pour le reste, ton message est éclatant de mauvaise foi.

        La position de Bayrou sur le brevet logiciel est tout à fait comparable à la position Rocardienne dont on retrouve des éléments quasi mot pour mot dans la réponse.

        Par ailleurs la réponse me semble au contraire très satisfaisante.

        Aucun 'beni oui oui' démagogique mais une argumentation attentive et raisonnée de chaque point.

        Les conclusions sont sensées et très favorables aux revendications exprimées.

        Vraiment, ce dénigrement systématique, partisan et mensonger, c'est n'importe quoi !
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à 2.

          Ce qui est formidable, c'est qu'à la même heure il y a peut-être eu sur un autre site, mais pro-brevets logiciel celui là, un autre défenseur de Bayrou qui tenait le même raisonnement que toi.

          Ta critique de fond est que Bayrou n'est pas entouré de spécialistes éclairés tels XXX (prenons XXX=Mme Janelly Fourtou pour les besoins de la démonstration, mais ça pourrait être n'importe qui sur n'importe quel sujet).

          Mais Mme Janelly Fourtou vient précisément de signifier qu'elle ne voit aucun inconvénient à travailler avec François Bayrou, bien au contraire (d'ailleurs ils sont du même parti, ça va pas être bien compliqué).

          Que reste t'il de cet argument désormais ?


          Tu me diras, mon dieu, que tu es partisan et de mauvaise foi !

          Peut-être, mais ce raisonnement est quand même curieux. Bayrou pourrait travailler avec tout le monde, soit. Mais surtout il faudrait voter pour lui sans savoir quel arbitrage sera rendu ? Et bien non, il n’est pas souhaitable que “tout le monde exerce le pouvoir avec tout le monde”. Car oui il est souhaitable que les électeurs puissent exprimer un choix entre des projets politiques différents et que ce choix soit respecté. Que Bayrou présente son projet. Puis qu’il fasse des alliances pour le mettre en oeuvre. Et qu’il assume qu’il devra pour cela affronter une ou des opposition(s). Mais qu’il ne prétende pas que tous les projets sont conciliables. Qu’il cesse de réduire les oppositions politiques et de projets à des oppositions de personnes et de partis (qui existent par ailleurs… d’ailleurs il parait qu’il en a un à ses ordres et qu’il veut en fonder un autre) ! Bref, qu’il cesse de réduire la politique à de la technique.

          J'en reviens à Michel Rocard : si tu avais été plus attentif, tu aurais remarqué que ce qu'il préconise est très différent de ce qu'évoque Bayrou. Lui évoque une alliance à la Angela Merkel (gauche droite, après tout la pensée unique règne donc tout le monde ensemble). Alors que Rocard lui propose une alliance à la Romano Prodi entre socialistes, écologistes et centristes. Ah ben oui, là ça change tout mais il faudrait que Bayrou prévienne son électorat traditionnel qui lui le voit en nouveau Giscard !
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 2.

            Sauf que Fourtou est complètement griller et que le parlement avait choisi ensuite Rocard pour le représenter.

            "Alors que Rocard lui propose une alliance à la Romano Prodi entre socialistes, écologistes et centristes"

            Tu inventes. Il prendra tout ceux qui voudrons venir. (genre Borloo inclus, aussi)

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à -1.

              Sauf que Fourtou est complètement griller et que le parlement avait choisi ensuite Rocard pour le représenter.

              Grillée où ? Au parlement européen peut-être.
              Rien ne dit qu'elle soit grillée à l'UDF.

              Tu inventes. Il prendra tout ceux qui voudrons venir.

              Rocard ne "prendra" personne puisque n'étant pas en lice, ce n'est pas lui qui décidera.
              Ce faisant, il est évidemment beaucoup plus facile de faire montre d'ouverture quand on n'a pas le pouvoir de mettre cette qualité en pratique.
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Il ne faut pas oublier que Rocard a été premier ministre avec un gouvernement d'ouverture ou il y avait des centristes de droite. A l'époque, le président ne pouvait pas piffrer Rocard et aurait bien aimé s'en débarrasser plus vite mais pas de chance pour lui, Rocard s'en sortait pas si mal.
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  C'est vrai, Rocard faisait de l'ombre à Mitterrand et ce dernier n'appréciait pas du tout. C'est un phénomène que l'on rencontre dans les grosses entreprises ou administrations où le chef s'entoure de gens moins compétent que lui pour pouvoir briller.
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par . Évalué à 1.

                  A l'époque, le président ne pouvait pas piffrer Rocard et aurait bien aimé s'en débarrasser plus vite mais pas de chance pour lui, Rocard s'en sortait pas si mal.

                  Pas si mal ? Mmmmh voyons... quelles décisions d'importance doit-on à Rocard ?
                  (question honnête)
                  • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Si je me contente simplement de Wikipedia, ça donne déjà quelque chose de conséquent :
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Rocard#Premier_ministre
                    • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Justement, non, ça n'a pas l'air très conséquent, surtout sur le plan socio-économique où on lui tresse ici des lauriers.
                      Il y a le RMI (bonne chose, mais limitée), et la CSG (vendue sans rire comme "provisoire"...). En trois ans de gouvernement (il me semble), c'est tout de même un peu léger.
                      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        La droite de Chirac avait quand même mis la nouvelle Calédonie à feu et à sang (notament une personne venant des haut de seine...) et Rocard a calmé tout cela rapidement.

                        Une guerre civile évitée, c'est à ne pas oublier.
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est marrant (je parle de la réponse de Bayrou), je dois lire entre les lignes des choses qui ne me plaisent pas, et tu dois y lire des choses qui te plaisent. Justement, sur la brevetabilité du logiciel, pour moi ça n'est *pas* la réponse de Rocard du tout. Bayrou sous-entend selon moi, comme il a été dit dans un autre message (depuis moinssé...) qu'il entend utiliser des exceptions pour la brevetabilité logicielle par exemple pour finir par dire qu'il faut attendre et ne pas légiférer. Et bien Rocard ne dit pas ça. Rocard dit : "c'est un logiciel, ça ne peut pas être breveté en tant que tel, tout seul" (ça doit être accompagné d'une invention physique, et au final c'est elle qu'on brevette même si elle n'est realisable qu'avec une partie logicielle). Bref la réponse de Bayrou n'est pas la même et ne me convient pas.


          Je la cite pour que tu vois bien ce que je reproche (emphasis mine, sur les passages qui vont pas).


          Ces éventuelles décisions pourraient[1] porter sur la définition de la limite entre ce qui est brevetable et ce qui ne l'est pas (préciser ou remplacer la notion d' "effet technique") : par exemple le Parlement européen avait proposé que seule soit brevetable une invention dont la mise en oeuvre fait appel aux "forces de la nature".
          Certains ont suggéré de contourner la difficulté de redéfinir ce qui est ou non brevetable : Richard Stallman propose ainsi, en substance, que tout logiciel fonctionnant sur des ordinateurs ordinairement commercialisés, soit réputé n'enfreindre aucun brevet. Cette suggestion garantirait la possibilité de développer le logiciel libre. Mais elle suppose de revenir sur le droit mondial de la propriété intellectuelle.[2]
          Tout cela conduit à penser qu'il faut poursuivre l'étude et l'observation du secteur, pour mieux comprendre ses mécanismes économiques et ses implications sociales, donc de laisser provisoirement la législation en l'état[3] ; ce qui pose la question du contrôle démocratique et juridique sur les pratiques des offices de brevets (Cf. questions suivantes).


          Je trouve qu'il se défile en permanence et que ses positions ne sont PAS CLAIRES sur un sujet qu'il est censé suivre depuis au moins un an (d'après lui). Alors qu'en est il des sujets où il n'est pas expert :).

          [1] Pourquoi l'usage du conditionnel ? Parce que ce n'est pas décidé (et c'est pourtant ce qu'il faut faire).
          [2] Je ne suis pas particulièrement favorable à l'idée de RMS (d'ailleurs il y a des logiciels libres qui tournent sur des mainframes). Et c'est un régime d'exception ça ne me plaît pas. Dans tous les cas, on sait bien que Bayrou ne fera jamais ça, il est gentil de nous le dire lui-même (il ne va pas reformer les traités internationaux).
          [3] Ah bah voila ! Il dit enfin ce qu'il va faire : justement ce que tout le monde craint à cause d'une hypothétique offensive des pros-brevets.

          J'aurais pu aussi citer ce qu'il dit sur l'éducation que je trouve trop léger.

          Dans tous les cas, je suis avant tout déçu par sa réponse que j'aurais pensé moins frileuse. Il ne se mouille pas du tout et c'est décevant. Ca ne m'aurait pas fait voter pour lui, mais contrairement à ce que tu dis j'aurais eu la bonne foi de reconnaître une évolution de son discours (c'est le même que toujours là, et y'a que des généralités, aucune de ses "propositions" n'est pas faite plus à gauche, mais l'inverse n'est pas vrai car des candidats à gauche ont fait des propositions bien plus novatrices et intéressantes sur l'office européen des brevets par exemple ou les logiciels libres dans l'administration).

          Ensuite, parler de la proposition de Rocard comme "Rocard veut travailler avec Bayrou" c'est hypocrite (même si c'est ce que tu me reproches, c'est toi qui l'es ici). Rocard propose une alliance pour *battre Sarkozy*. Il pense qu'il est possible d'avoir une politique commune avec une alliance PS/gauche/UDF pour battre Sarko. J'attends de voir si Bayrou recommandera Royal contre Sarkozy au deuxième tour si jamais c'est celui qu'annoncent les sondages, mais j'en doute ! Sarko est d'ailleurs déjà passé à l'attaque contre Bayrou aujourd'hui.

          Alors ne mélangeons pas une alliance politique telle que "tous contre Sarko" et une "alliance idéologique".

          Enfin, je dis ça, je dis rien. Après tout je suis partisan et menteur ;).
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 6.

            Je ne trouve pas le passage que tu cites choquant.
            [1] conditionnel parce qu'il tient compte du passé et du débat qui a eu lieu sur les brevets au sein de l'Europe et que l'on a bien vu que ce n'est pas simple! Donc prendre des engagements sur quelque chose qui ne dépend pas que de soit est purement démago
            [2] là c'est encore pire car on dépasse l'Europe donc c'est encore moins gagné
            [3] c'est peut-être effectivement le plus simple car les textes actuels interdisent les brevets logiciels et qu'il est peut-être finalement plus simple dans l'immédiat de veiller à leur bonne application que vouloir changer les textes eux-mêmes ce qu'il dit dans la fin de sa phrase que tu n'as pas mis en gras «ce qui pose la question du contrôle démocratique et juridique sur les pratiques des offices de brevets».
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à 2.

          Or Michel Rocard vient précisément de signifier qu'il ne voit aucun inconvénient à travailler avec François Bayrou, bien au contraire.

          Ouais, en attendant, Rocard est membre du PS et c'est au PS qu'il a ses réseaux et qu'il fournit l'expertise, pas à l'UDF de Bayrou.
          Faut éviter de prendre trop ostensiblement les gens pour des cons :-)

          (disclaimer : je ne suis pas socialiste)
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Il ne faut pas oublier que Rocard a été premier ministre avec un gouvernement d'ouverture ou il y avait des centristes de droite...

            Voir plus haut ce que j'ai dis sur ses rapports avec le président à l'époque.

            Bref, Rocard est complètement autonome à mon avis et pas du tout soumis à un quelconque systême du PS.
      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par . Évalué à 0.

        Un phénomène est très important avec les djeun's. C'est le phénomène TENDANCE.

        Bayrou est tendance.
        Ségolène est étriquée comme une institutrice. Pire, parfois elle a un regard bienveillant ! Sur moi, un mec ! C'est insupportable.

        Quand un truc est tendance et que tu veux expliquer qu'il est naze, c'est presque mission impossible.

        > Je n'aime pas particulièrement Ségolène Royale, elle m'énerve et elle dit des conneries un peu en permanence

        Tu sembles et veux te présenter comme une personne intelligente/responsable. C'est bien.
        Compte le nombre de conneries que dit Bayrou et Sarkozy, et compare avec Ségolène Royal.
        Elle en dit 10 fois moins. Mais à chaque truc ridicule, légère étourderie, ça fait le 20 h de tf1.

        "Le Quebec libre" tu vas dire ?
        Elle a dit la même chose que De Gaulle. En fait elle n'a pas dit "libre", elle a parlé de souveraineté sans grande précision si j'ai bonne mémoire. Pour certain, la France dans l'Europe n'est pas souveraine. Les régions demandent de l'indépendance, donc de la souverainté. Elle a dit ce qui est logique à dire. Il y a l'""occupant"" du Quebec qui n'a pas été content. Rien de surprenant. Elle n'aurait pas dû répondre à la question.

        Mais comparée à Douste-Blazy, elle est irréprochable.

        "L'interdiction du nucléaire civile Iranien" ?
        Elle n'a rien dit de plus que ce que dit le traité de non prolifération nucléaire. L'ONU va probablement la suivre si j'ose dire.
        Mais comme c'est Ségolène, on en fait tout un flanby.

        Les sous-marins ?
        Pourquoi pas le nombre de vélo à la poste aussi.

        Je relevé qu'UNE faute pouvant être grave (ce qui est assez exceptionnel vu que les média n'arrêtent pas de guêter le moindre faux pas). Elle a dit qu'en Irak la situation s'améliorait.
        J'ai le souvenir d'Antoine Sfeir (quelqu'un de fabuleux et spécialiste du "monde arabe") dire plus d'une fois que la situation s'améliorait en Irak. OK, il ne le dis plus depuis quelques mois.

        Je passe sur "bravitude" dit dans la rigolade. Ça serait un autre, on dirait que c'est bien une pointe d'humour de temps à autre. Mais pour Ségolène ça fait le 20 h.

        Donc franchement, la réputation de faire des bourdes de Ségolène, tu ne trouves pas que c'est un truc monté ?

        Ça doit être le sydrome de la fine bouche typique de la gauche :
        http://www.voteragauche.org/?2007/04/06/138-le-syndrome-de-l(...)

        > Elle a tout de même un avantage sur Bayrou, c'est son staff.

        Encore faut-il savoir bien l'utiliser et l'organiser. Elle sait le faire.

        > Et pour finir, au sujet de Rocard et la coalition Royal/Bayrou avant le premier tour

        J'ai trouvé ça si aberrant que j'ai cherché une explication.
        Je crois avoir trouvé une piste. Pas de preuve, c'est seulement une hypothèse :
        http://linuxfr.org/comments/821346.html#821346
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à 3.

          Je veux juste réponde à la bravitude ....

          C'est toi qui plaisante la ? elle ne l'a pas dit à la rigolade, mais en rigolant...

          Mais dans cette histoire, je trouve que les plus ridicules sont ceux qui comme Jack Lang essaient de la défendre en disant que ce mot est beau.

          On s'en fiche, ce mot n'existe pas ... Et il n'a aucune raison d'exister, on en a déjà un pour parler de bravoure.

          Et si Sarkozy ou Bayrou avait dit bravitude ils auraient étaient plombés... Faut pas non plus voir Ségolène en martyr.

          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 2.

            Et si Sarkozy ou Bayrou avait dit bravitude ils auraient étaient plombés... Faut pas non plus voir Ségolène en martyr.


            Sarkozy a parlé d'«héritation» devant un parterre d'entrepreneurs et il n'a pas été plombé, on n'en a même pas parlé...
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par . Évalué à 2.

              Ah ! je ne savais pas, au temps pour moi...

              Ici (au québec), on entend surtout parler de ces considérations sur l'eugénisme, et sa tendance à virer vers Le Pen, et les bourdes de madame Royal.
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est clair que ces déclaration eugéniste on fait plus de bruit à l'étranger qu'ici.

                Pourtant, je ne vois pas quel compétence, il peut mettre en avant pour sortir des anneries pareils.

                "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Royal et le TNP

          Posté par . Évalué à 2.

          "L'interdiction du nucléaire civile Iranien" ?
          Elle n'a rien dit de plus que ce que dit le traité de non prolifération nucléaire.


          Oh le guignol.
          Le TNP interdit le nucléaire à usage militaire.
          Au contraire, le TNP, d'après Wikipédia, « favorise les usages pacifiques de l'atome, en affirmant le droit inaliénable de toutes les parties au traité à développer la recherche, la production et l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques. »

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_non-prolif%C3%A9(...)

          La prochaine fois, vérifie tes arguments et évite-nous ton petit numéro de colleur d'affiche ségoléniste, merci.
          • [^] # Re: Royal et le TNP

            Posté par . Évalué à 2.

            Le TNP dit effectivement oui au nucléaire civil mais à condition qu'il puisse y avoir des inspections internationales des centrales et centres de recherches. Ce que refuse l'Iran il me semble?
            • [^] # Re: Royal et le TNP

              Posté par . Évalué à 5.

              Le TNP dit effectivement oui au nucléaire civil mais à condition qu'il puisse y avoir des inspections internationales des centrales et centres de recherches. Ce que refuse l'Iran il me semble?

              L'Iran a signé le TNP et il acceptait jusque très récemment les inspections de l'AIEA.
              Il a seulement décidé de mettre fin à ces inspections après que la "communauté internationale" (terme hypocrite désignant la dizaine de pays riches qui tiennent le haut du pavé) a décidé de voter des sanctions qui, au vu de ce qui a été dit plus haut, ne semblent justifiées par aucun élément de droit.

              Ségolène Royal, avec sa sortie sur le nucléaire civil de l'Iran, non seulement a dit une connerie vis-à-vis des traités internationaux, mais elle s'est montrée d'un rare mépris vis-à-vis des aspirations à la souveraineté nationale d'un pays qui dans l'histoire récente n'a pris l'initiative d'aucune guerre vis-à-vis d'un autre pays... ce qui est sacrément rare au Moyen-Orient.
              Pour moi, elle a ainsi relayé sans discernement l'idéologie propagée par les néocons US, ce qui pour quelqu'un "de gauche" fait assez mal.
              • [^] # Re: Royal et le TNP

                Posté par . Évalué à 1.

                > Ségolène Royal, avec sa sortie sur le nucléaire civil de l'Iran, non seulement a dit une connerie vis-à-vis des traités internationaux

                Vrai si l'Iran n'avait pas signé le traité de non prolifération nucléaire. Mais l'Iran l'a signé.

                > mais elle s'est montrée d'un rare mépris vis-à-vis des aspirations à la souveraineté nationale d'un pays qui dans l'histoire récente n'a pris l'initiative d'aucune guerre vis-à-vis d'un autre pays... ce qui est sacrément rare au Moyen-Orient.

                Il peut y avoir un débat pour autoriser au non le nucléaire militaire à l'Iran.
                Mais si la position est que l'Iran ne doit pas avoir de nucléaire militaire (et il y a de bonnes raisons à ça, il n'est pas nécessaire de les rappeler), et que l'Iran fait tout pour avoir le nucléaire militaire, alors il faut engager des actions pour qu'il n'obtienne pas le nucléaire militaire. Ça peut passer par l'interdiction du nucléaire civil comme indiqué dans le TNP.

                A propos de "souverainté", l'Iran a signé le TNP. C'est son choix.
                Ceci lui donne accès au nucléaire civil (transfert de technologie) à la condition de ne pas chercher à faire du nucléaire militaire.
                L'accès au nucléaire civil sans faire de nucléaire militaire est l'une des raison du TNP.
                L'Iran viole le TNP qu'elle a signé.

                > Pour moi, elle a ainsi relayé sans discernement l'idéologie propagée par les néocons US, ce qui pour quelqu'un "de gauche" fait assez mal.

                Bien sûr. Mais ouiii !!!
                Tout faire pour éviter que l'Iran, qui a promis de rayer Israël de la carte, qui est révisionniste, etc, est l'arme nucléaire c'est pro US.

                Mais bien sûr.
                Il n'y a que les USA et Royal qui veulent que le TNP (signé par l'Iran) soit respecté ?
                Ben non. Loins de là.
                • [^] # Re: Royal et le TNP

                  Posté par . Évalué à 3.

                  l'Iran fait tout pour avoir le nucléaire militaire

                  C'est un procès d'intention. Où sont les preuves ?
                  (matérielles, les preuves : on se doute que la plupart des pays situés dans des zones turbulentes aimeraient bien avoir l'arme nucléaire, cela n'en fait cependant pas une preuve formelle que les dits pays cherchent activement à avoir l'arme nucléaire... Or l'AIEA a eu durablement accès aux sites nucléaires iraniens, et il me semble qu'elle n'a pas tiré une telle conclusion)

                  Tout faire pour éviter que l'Iran, qui a promis de rayer Israël de la carte, qui est révisionniste, etc, est l'arme nucléaire c'est pro US.

                  Non, ce qui est américaniste (et pas seulement pro-US, mais marqué du sceau de la pensée néocon), c'est d'inventer et falsifier des preuves, de faire des procès d'intention, à fin d'éliminer ou affaiblir ses ennemis. Comme le coup des armes de destruction massive de Saddam Hussein, ou de ses liens avec Al-Qaïda.

                  Après, je ne pense même pas que Royal soit délibérément proche de ces courants, il est probable qu'il s'agisse de paresse intellectuelle (elle qui veut se montrer "proche des gens", elle partage au moins ce trait de caractère avec la majorité).
          • [^] # Re: Royal et le TNP

            Posté par . Évalué à 1.

            > Le TNP interdit le nucléaire à usage militaire.

            Pas seulement. Le TNP impose des inspections et interdit le nucléaire civil s'il n'y a pas d'inspections. Il peut aussi interdire le nucléaire civil s'il y a des inspections.

            Quoiqu'il en soit, l'Iran voulant le nucléaire militaire, il est logique de lui interdire le nucléaire civil, que ce soit dans le TNP ou non. Ségolène Royal a totalement raison.

            > La prochaine fois, vérifie tes arguments et évite-nous ton petit numéro de colleur d'affiche ségoléniste, merci.

            La prochaine fois soit moins con.
            • [^] # Re: Royal et le TNP

              Posté par . Évalué à 3.

              On "n'interdit" rien à un pays... Il n'y aucun système juridique audessus des pays...

              Il y a simplement des condamnations morals, des condanations dans le cadre de traité internationaux signé par les parties (OMC,...), des résolutions de l'onu (qui ne peut s'occuper d'affaire interrieur).

              L'Iran a le droit au militaire civil. Mais son président est un peu trop populiste et va en guerre, alors il fait peur. Surtout si un jour il a l'arme atomique.

              Mais cela ne va pas plus loin.

              Comme disais chirac, si l'iran utilise une arme nucléaire contre Isreal, les USA les détruiront immédiatement.

              "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je pense pas qu'il s'agisse d'un phénomène Bayrou...

        Simplement les points gagnés lors de DADVSI où on a vu les députés lamentables, les députés stupides, les députés vendus (Sentini) et les députés qui se sont battu contre en connaissance de cause...
        Bloch, Paul, Dutoi, Bayrou, Billard, Boutin...
        (bizarrement on retrouve très vite la liste complète avec seulement les 3 premiers)

        Dans ce lot de personne on n'a trouvé aucun candidat.
        (enfin si on retrouve sarkozy dans le camp de mauvais suite a sa demande en sous-main au débutés de sa majorité qui sont contre d'aller au bar pendant le vote)

        Donc comme moi, ceux qui vont probablement voter Bayrou se disent deux choses :
        - Ce type prend le temps d'étudier les problèmes (et d'écouter les personnes contre)
        - Ce type est bien (ou relativement bien) entouré
        - Ce type est déjà venu nous voir
        - Ce type respecte nos idées
        - Ce type a un programme qui nous satisfait en grande partie (ou plus que les autres)

        Donc il a des chances d'être nettement plus positif que les autres si il est élu.

        Et même si je suis pas très objectif (mon voter ira pour lui normalement), je me dis qu'il ne nous tirera au moins pas une balle dans le pied comme l'a fait la droite avec sa LCEN, DADVSI (amendement vivendi) et label de qualités de site (censure implicite des non labelisés)

        Somme toute les gens qui vont voter Bayrou ont vu le verre a moitié plein, la question est de savoir ce qu'on aura au final :
        - verre vide comme le résultat de la droite
        - verre moitié vide
        - verre plein

        Bayrou a au moins un mérite :
        - les gens qui vont voter pour lui croient en son programme
        - voient en lui un président qui rassemble (ce qui explique les sondages de deuxième tour)
        - ne votent pas seulement pour leur famille politique, plutôt en fonction de conviction

        Après qu'il soit de droite quel problème ?
        (un peu plus de rigueur budgétaire ? On en a besoin, ça tombe bien !)
        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à 5.


          Après qu'il soit de droite quel problème ?


          Il n'envisage les problèmes que sous l'angle économique. Si demain un rapport vient lui montrer que les brevets sont bons pour la croissance ou l'emploi, il se métamorphosera en pro-brevet.
          • [^] # Re: +1 pour Bayrou

            Posté par . Évalué à 2.

            Passons sur la droite qui n'envisage les problèmes que sous l'angle économique ...

            Mais sinon, vous vouliez dire "un unique rapport biasé qui dirait que les brevets logiciels sont bon pour l'économie" et qui serait lu par quelqu'un prenant les décisions seul ou en petit commité de gens stupides.

            Parce que si un rapport dit brevet-logiciel=emplois, vous croyez vraiment que les politiciens (à gauche en particulier, plein emploi toussa) serait contre?
            • [^] # Re: +1 pour Bayrou

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Il faut savoir ce qu'on veux...

              Personnellement je pense qu'il faut aussi regarder l'aspect économique...

              Bien sur il faut accepte de faire quelques sacrifice (sécurité sociale, etc), mais il faut aussi éviter les conneries...

              Par exemple les 35h, c'est une réussite dans certaines branches (cadre a cause des rtt), mais dans d'autres une belle connerie (restauration).

              Dans un pays roulant sur l'or (genre état pétrolier) on peux se moquer allègrement des dépenses et tout offrir, mais dans un état sur-endetté il faut regarder l'aspect économique.

              Par contre la droite (ump) via ses cadeaux au riches ("bouclier fiscal" et compagnie) perd toute crédibilité.
              (comme tout ceux qui font du clientellisme)
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 2.

                Par exemple les 35h, c'est une réussite dans certaines branches (cadre a cause des rtt), mais dans d'autres une belle connerie (restauration).


                Par souci d'égalité, il fallait les faire pour tous et puis ce n'est pas comme si les horaires étaient respectés dans la restauration... ..
                • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                  Posté par . Évalué à 2.

                  [...] et puis ce n'est pas comme si les horaires étaient respectés dans la restauration...

                  Parce qu'elles sont respectées ailleurs?
              • [^] # Re: +1 pour Bayrou

                Posté par . Évalué à 0.

                Le bouclier fiscal est surtout destiner à ceux dont le patrimoine est grand par rapport à leur revenu.

                Le taux le plus éléver d'imposition est de 41% de mémoire. Que le reste face porté le taux a plus de 60%, je trouve ça génant. Ils ne sont pas à plaindre mais moi, cela me ferais chier de payer 60% d'impot quelque soit ce qui me reste derrière.

                M'enfin, le problème, c'est l'isf. Il ferait mieux de virer le logement principal et les actions de sociétés européennes. Cela reglerait le problème de lui-même en gardant l'argent en France.

                "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: +1 pour Bayrou

          Posté par . Évalué à -1.

          les députés vendus (Sentini)

          Rappelle moi déjà à quel parti appartient Santini déjà?

          Oui c'est vrai , la logique de parti n'a aucune importance , mais quand on veut gouverner on le fait avec une équipe. Alors quand on se targue de ne choisir que la crème des crèmes.
          On vous le dit, une fois intronisé tous se précipiteront pour faire la cour au nouveau roi.
      • [^] # Re: +1 pour Bayrou

        Posté par . Évalué à -1.

        Malgré tout, je suis content que les quelques candidats susceptibles de recevoir mon vote fassent des propositions clairement favorables au logiciel libre, défavorables aux brevets logiciels, et qu'il me semble que les aspects idéologiques ne soient pas oubliés (l'enseignement de la programmation au lycée sur des langages libres, ce n'est certainement pas pour des raisons financières, les langages propriétaires étant souvent gratuits à l'usage, même sous des environnements libres... C'est bien les *libertés* du LL qui sont ici mises en avant).
        Dans ton "il me semble", tu présumes que ces partis (vers lesquels tu penches plus naturellement pour d'autres raisons que le LL) integrent tes positions ideologiques en faveur du LL. Au début de ton commentaire, tu as fait le proces inverse a Bayrou parce qu'il mentionnait la gratuité mais tu n'as pas relevé ses references (aussi implicites que celles des partis vers lesquels tu penches) aux aspects ideologiques. Je ne vais pas te dire que "le candidat X, c'est bon, mangez-en" mais j'apprécie qu'on fasse abstraction de nos propres preferences pour comparer objectivement les candidats/equipes/programmes.

        Mais c'est normal, ici sur LinuxFR les gens ont décidé de voter Bayrou. Oh mais non, c'est pas parce qu'il est complètement démago auprès des communautés des logiciels libres enfin! Qui oserait accuser la communauté LinuxFR ainsi?
        "demago" est l'un des buzzwords de cette campagne. Tu aurais aussi pu dire "populiste", mais tu aurais aussi pu employer ces mots avec absolument TOUS les candidats. Je ne sais pas ce que Bayrou t'a fait mais ton parti pris me semble infondé.

        D'où ces propositions style «François Bayrou tient absolument à ce que les décisions de nature réglementaire garantissent les possibilités de développement du logiciel libre». (...) ce que je comprends en lisant la réponse de Bayrou/son staff, c'est qu'il est indécis sur ces questions pourtant prépondérantes pour le logiciel libre
        Moi je comprends qu'il refuse toute loi mettant en péril le logiciel libre (a titre d'exemple, les DRM qui necessitent un "secret" ...principe incompatible avec les LL)

        Je n'aime pas particulièrement Ségolène Royale, elle m'énerve et elle dit des conneries un peu en permanence (moindres que celles de Sarko mais tout de même).ahem... professeur accusé d'attouchements sur une jeune fille? justice chinoise? TCE? Nucléaire iranien? loi sur la violence envers les femmes? Ce serait cool de s'en tenir a des éléments objectifs quand tu dis des choses comme ca. Pour moi ca s'apparente a du FUD.

        Ton commentaire contient quelques bons arguments. Quel dommage que l'essentiel repose sur autant de partialité et si peu d'autocritique.
  • # Bayrou oui, mais pas en accord avec ses positions

    Posté par . Évalué à 1.

    Je m'explique. Je suis aujourd'hui certain de voter pour lui parce que mes positions politiques se rapprochent plus de ce candidat que des autres.

    Pourtant, et oui pourtant, alors que ses positions lors du débat DADVSI nous avaient fait apparaître Bayrou très sympathique et conscient des enjeux du débat, j'ai été tout d'abord quelque peu déçu en regardant l'interview du Politic' Show où il avouait ne pas utiliser actuellement les logiciels libres (même pas les plus simples à mettre en place, je parle de Firefox, Thunderbird et OOo). Framablog en avait parlé (ou vivement critiqué, c'est au choix) et surtout montrait du doigt sa phrase "Comme tout le monde, je suis encore à Windows, Word, etc." (et non, pas tout le monde...). Les commentaires avaient été vivaces sur cet article, prenant surtout la défense de Bayrou, un des premiers hommes politiques de haut rang prenant position sur le sujet (et une position en faveur du libre). Alors oui ! Bravo... Bravo mais bon, c'est pas encore gagné !
    L'excuse du "j'ai pas le temps de m'y mettre mais j'ai les bouquins pour le faire" ça passait, surtout qu'il doit être sur-occupé en pleine campagne.

    Mais je regrette de voir que parmi celles et ceux qui ont répondu à candidats.fr, c'est LE SEUL (ou du moins, son équipe de campagne est la seule) à avoir utilisé MS WORD pour écrire sa réponse...

    Et oui ! En ouvrant le pdf de la réponse de Bayrou, Evince m'affiche dans la barre de titre un joli "Microsoft Word - April-130407.rtf (reponse-candidatsfr-francois-bayrou.pdf)". Les informations contenues dans les formats sont très intéressantes, comme a pu le soulever plusieurs fois Formats-Ouverts.org.
    J'ai donc tout naturellement comparé avec les autres. Les autres ont utilisés OOo 2.0 sauf la réponse de Besancenot qui semble être rédigée en LaTeX. Seul Bayrou a une réponse rédigée sous Mac OS X 10.4.8 (ça ne veut pas dire que les autres sont mieux sur ce point, GNU/Linux ou MS, j'en sais rien) avec un enregistrement en *.rtf (ouf ! Format ouvert bien que peu standardisé selon Wikipedia ; si je me trompe, veuillez me corriger).

    Alors je ne m'offusque pas tant que ça mais ça fait un peu tâche face aux autres qui ont au moins fait l'effort d'utiliser un logiciel libre, qui plus est connu du grand public. On pourrait peut-être supputer que les autres partis ont plus de bénévoles et parmi eux au moins un est utilisateur d'OOo.

    Je laisse aux lecteurs leurs conclusions. Pour moi, le plus important c'est de montrer l'exemple (et l'Assemblée Nationale va bien jouer son rôle, à quand le ministère de l'éducation et les écoles ?) et là dessus, M. Bayrou perd un point. Ce qui ne lui enlève pas mon vote. Il est franc, conscient des courants idéologiques. On peut également applaudir l'intérêt de Rocard pour ces questions. J'ai oublié le nom des députés UMP ayant appuyé l'initiative à l'Assemblée Nationale mais ce sont des gens comme ça, de tous les camps, qui feront avancer les choses dans le sens de la liberté informatique.
    • [^] # Re: Bayrou oui, mais pas en accord avec ses positions

      Posté par . Évalué à 4.

      Si tu veux d'autres avis à ce sujet, il y a un journal qui parle (quasi) uniquement de ça en long et en large : http://linuxfr.org/~houplaboom/24192.html

      Une petite rectification : Toutes les autres réponses ont été rédigée avec OOo 2.0, sauf celle d'Olivier Besancenot (avec une version antérieure d'OOo) et celle de José Bové.

      Et l'avis d'un belge au Chili : Personnellement je préfère quelqu'un qui ne change pas ses habitudes uniquement pour faire du zèle... Ça m'étonnerait que tous les autres candidats utilisent des solutions libres, mais on ne peut pour autant mettre le point en faveur de François Bayrou, évidemment...

      Mes deux pesos chiliens... (Ça fait un bon quart de cent, pour les curieux!)
    • [^] # Re: Bayrou oui, mais pas en accord avec ses positions

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      > Pour moi, le plus important c'est de montrer l'exemple

      Ah ? pas pour moi.

      Ce que j'attends d'un politique et d'un chef d'état ce n'est pas qu'il montre l'exemple en disant "regardez ce que j'ai sur mon portable", c'est qu'il pousse des directives, fasse de l'incitation, éventuellement propose des lois ..
      Et ça ça tombe bien c'est justement ce qu'il fait.



      Mais bon, même pour montrer l'exemple, c'est un RTF qui a été utilisé, ce n'est pas comme si c'était un .doc non plus. Pour moi ça montre justement une réflexion sur la question.

      Pour continuer à utiliser un logiciel non libre *mais* faire attention au format il faut qu'il y ait eu une réflexion de menée et qu'elle ait portée. Si c'est "je m'en fous" ça aurait été un .doc. Si c'est "il faut montrer qu'on est pour" ça aurait été un .odt.
      Par contre, ceux qui ont utilisé OOo, impossible de dire si c'est par conviction ou pour faire bien dans le cadre de la réponse. Je n'irai pas jusqu'à dire l'imbécilité que du coup avoir envoyé un rtf est mieux qu'un odt, mais au moins j'éviterai de dire qu'il ne fait qu'en parler.
      • [^] # Re: Bayrou oui,

        Posté par . Évalué à 3.

        Je suis vraiment très content de cette prise de position.

        La réflexion mennée sur les brevets logiciels est très pertinente. La nécessité de chercher une autre voie que la brevetabilité me paraît très logique.

        Or une telle voie impliquera l'ensemble de l'Europe. En conséquence je vois mal quelle autre option il reste à part le status quo, en attendant une réflexion et une politique Européenne sur le sujet.

        Après 10 ans de travaux dans les LL, je suis surpris de découvrir de nouveaux éclarages très intéressants sur le sujet.
        • [^] # Re: Bayrou oui,

          Posté par . Évalué à 3.

          NB. je me fiche assez du moyen de production du document, pourvu qu'il alimente ma propre réflexion.

          Clairement, que M. Bayrou utilise un logiciel ou l'autre ne sera qu'une goûte d'eau dans l'énorme effort que l'on a a faire pour généraliser l'emploi des LL.

          Et pire : je suis obligé d'utiliser MS Windows aujourd'hui ... Promis je ne le ferai plus.
    • [^] # Re: Bayrou oui, mais pas en accord avec ses positions

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      La réponse de Besancenot c'est aussi du OO mais du 1.x
      D'ailleurs j'ai été obligé de l'ouvrir avec acroread car les autres lecteurs de pdf de ma vieille suse 9 ne savait pas l'ouvrir.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

  • # Pauvre Besancenot

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    A avoir mis Bayrou et Besancenot dans le même article, celui-ci passe complètement à la trappe... Non que je sois fanatique de la LCR. Mais il doit bien y avoir ici quelques partisants ?
    • [^] # Re: Pauvre Besancenot

      Posté par . Évalué à 4.

      Les réponses de Besancenot sont claires et en accord avec nos idées et par concequent il n'y a pas de quoi a troller alors que Bayrou a des positions ambigues. Pourtant Bayrou est trés populaire sur LinuxFR, sans doute le logiciel libre n'est pas la première des préocupation des gens ici (le fameux vote utile?).

      Moi je dit bravo a Bescancenot et aux autres candidats de l'extreme gauche qui ont répondu. Maintenant ce que j'attendrais de leur part c'est un brin d'unité mais c'est visiblement trop demander.
      • [^] # Re: Pauvre Besancenot

        Posté par . Évalué à 2.

        Moi je dit bravo a Bescancenot et aux autres candidats de l'extreme gauche qui ont répondu. Maintenant ce que j'attendrais de leur part c'est un brin d'unité mais c'est visiblement trop demander.

        Qu'inclus-tu dans l'extrême gauche ? Dominique Voynet est-elle considérée d'extrême gauche par exemple ? Juste par curiosité (c'est pas mon rayon la politique), parce que je trouverais un peu extrême de dire que tout ce qui n'est pas PS à gauche soit extrême ;-)
        • [^] # Re: Pauvre Besancenot

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je suis bien d'accord, les mouvances autres que l'UMP ne sont pas toutes classées à l'extrême droite, et même le programme de la LCR n'est pas aussi "extrémiste" que celui du PS de 1981 (pour mémoire voir les premières années sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Miterrand#Gouvern(...) )

          Moi ce qui me surprend le plus c'est ceux qui attendent la réponse de l'UMP et Sarkozy, alors que les lois que nous regrettons ont été votées par eux ces dernières années, il n'y a donc rien à attendre de côté à mon avis.
        • [^] # Re: Pauvre Besancenot

          Posté par . Évalué à 2.

          Mais pour répondre vite fait à t'as question, pour moi les verts ne font pas parti d'un courant d'extreme gauche puisqu'ils ne revendiquent pas une histoire (et un avenir) révolutionnaire.

          Pour moi, le terme "extreme" désigne simplement ce qui est hors du "politiquement pensable" pour disqualifier immédiatement certaines idées sans même y réfléchir.
          à mon sens, plutôt que de parler d'extreme gauche, on devrait parler de socialisme révolutionnaire (y'a pas que le trotskysme comme courant à "gauche de la gauche") à opposer à la "gauche réformiste" (avec le PS, on ne peux que parler de socialisme avec des ""... voir interview de bourdieu (http://www.dailymotion.com/relevance/search/bourdieu/video/x(...) ) qui dit que ségolène royale hésitait si, pour sa carrière, elle devait être à droite ou à gauche... ça c'est de la conviction socialiste!), et "nationalisme" pour ce qu'on désigne comme étant l'extreme droite.

          Surtout, en arretant de parler d'extreme, on arretera de penser à cette théorie (aussi fumeuse que le choc des civilisations) qui prétend que les extremes se rejoignent.

          Pour rester dans la petite politique, Le plus ambigue reste le PCF qui a sa logique propre entre deux chaises (parle "révolution" mais ok pour travailler avec les "réformistes"). Depuis que le PCF à rejoint mitterand, il a besoin de la perfusion PS pour exister sans quoi il disparaitrait aussitot (son existence est devenu une contradiction avec l'alliance PS)... quand on voit la déconfiture du parti on ne peut pas dire que c'est une réussite.
      • [^] # Re: Pauvre Besancenot

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > sans doute le logiciel libre n'est pas la première des préocupation des gens ici

        Heureusement. Ca ne veut rien dire sur l'implication des gens dans le libre, mais heureusement pour eux que l'essentiel des gens n'ont pas comme première préocupation dans la vie "les logiciels libres"
    • [^] # Re: Pauvre Besancenot

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oui oui on est là :-)

      Ben pas de surprise dans la réponse de la LCR, mais je suis content qu'ils aient pris de temps de répondre au questionnaire.
    • [^] # Re: Pauvre Besancenot

      Posté par . Évalué à -1.

      "Bayrou et Besancenot dans le même article" > regroupement alphabetique oblige ;-)
      Ce qui est sympa, c'est de voir que la reponse de Ba. interesse 3 fois plus que celle de Be. Ce qui signifirait que sa reponse est 3 fois plus interessante ? Que ses idees sont generalement 3 fois plus interessantes que celles de Be ? Qu'il y a trois fois plus de blaireaux partisants de Ba. que de fenecs partisants de Be. ? Simple fruit du hasard ? Le hasard, ca troue l'cul !
    • [^] # Re: Pauvre Besancenot

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      J'ai fait a peu près le même commentaire sur la news consacrée à la réponse de S.R

      Pourquoi une news complète pour S.R MG.B, pas de news pour JM.L, A.L mélangée a N.D-A (qui n'est pas candidat), O.B avec F.B


      Je persiste et je signe tout le monde aurait du être traité à la même enseigne.



  • # D'autres réponses sur Adullact

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Sur http://adullact.org/breve.php3?id_breve=539 vous trouverez les réponses reçues à la lettre de l'Adullact aux candidats à l'élection présidentielle sur les enjeux du logiciel libre. Ce sont les réponses de Jean-Marie Le Pen, Marie-George Buffet et de François Bayrou.

    Cela mérite un article que je vais proposer tout de suite ...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.