IBM aime Linux

Posté par . Modéré par oliv.
Tags : aucun
0
30
jan.
2002
Commercial
A LinuxWorld, William Zeitler, - vice president senior et grosse huile en chef du departement serveur de IBM - était tout content de dire que les grosses sommes investies dans Linux étaient presque amorties.

Autre effet d'annonce, il dit que les plateformes propriétaires c'est fini et que l'OpenSource c'est trop génial et c'est l'avenir. Enfin, parce que faut quand même manger, il fait l'auto-promotion de GlobalGrid et du projet eLiza, des machines qui s'auto-réparent le plus possible.

Et pendant ce temps, Lou s'en va, remplacé par son second, Samuel Palmisano, qui - en tout cas publiquement - aime Linux.

Aller plus loin

  • # des macjines qui s'auto reparent,

    Posté par . Évalué à 5.

    je veux bien voir ca, je pense que c plutot un os qui se protege et esaye de reparer dommage de virus, vers, troyens... non?

    sinon, je voit bien le petit gnome avec sa boite a outils qui est inclus dans la machine ...
    • [^] # Re: des machines qui s'auto reparent,

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      C'est un mecanisme qui existent depuis tres tres longtemps sur les gros systeme IBM. La machine se check elle meme et elle appelle directement le support IBM en commandant la piece exact et le tecos.

      Tois t'es tranquille penard a rien branler comme tout bon admin, et la un gars d'IBM t'appelle en te disant "je suis chez vous dans 30 minutes pour changer la piece qui va tomber en panne dans 6 heures. Bonne apres midi ;)"



      Par contre, l'OS c'est a l'admin de la proteger !
      • [^] # Re: des machines qui s'auto reparent,

        Posté par . Évalué à 10.

        Non, en fait ta machine en appelle une à ibm qui envoie un technicos dans 30 minutes pour changer la piece qui va tomber en panne dans 6 heures, puis la machine d'ibm demande à ta machine de prévenir son support technique humain (c'est toi) de l'arrivée du technico ibm.

        C'est chouette, ils vont bientot le mettre dans les systémes de défense du norad ...
      • [^] # Re: des machines qui s'auto reparent

        Posté par . Évalué à 10.

        D'ailleurs, y a un peu plus d'un an, j'avais vu des technico-commerciaux d'IBM qui, à propos de ça, racontaient une anecdote assez amusante (quant à la véracité, elle est bien évidemment à vérifier, étant donné que ça s'inscrivait dans un discours commercial) :



        Un technicien d'IBM a (aurait) été envoyé chez FT à cause d'un disque dur qui allait claquer et s'est fait un peu jetter à son arrivée ; les gars de FT ne voulaient rien entendre, malgré les insistances du technicien.

        Quand finalement il laissa tomber et commenca à s'en retourner chez IBM, quelqu'un qui lui courut après pour le rattraper parce que le disque venait de lâcher...
  • # Oui ! Mais...

    Posté par . Évalué à 1.

    IBM aime Linux mais pourtant CATIA V5 de
    Dassault Système développé à l'origine pour
    Win NT et win 2000 pro n'est pas disponible
    sur Linux.
    Ayant dû récemment acheter une licence de
    ce logiciel, j'ai dû me fendre d'une licence
    win 2000 pro...
    Pourtant CATIA V5 est porté sur Solaris, Aix
    et HP/Unix.

    J'ai l'impression que IBM sait surtout jouer
    du marketing.
    • [^] # Oui ! Mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      On s'autorise à penser dans les milieux autorisés qu'une version de Catia V5 "existerait" pour Linux en interne chez Dassault Systèmes... mais que du fait d'accords avec MS, cette version ne sortira pas.

      Bien sur, ceci est un bruit de couloir...
      • [^] # Re: Oui ! Mais...

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai dû mal à croire que MS fasse pression
        sur IBM pour retarder voire annuler la sortie
        de CATIA V5 sur Linux. Ce n'est pas dans
        l'intêret d'IBM que de suivre cet option. Et vu
        qu'une version Solaris existe, je ne vois pas
        pourquoi il n'y aurait pas une alternative libre.

        Ensuite, il faut savoir que ce produit a été
        développé avec MS C++. Un comble pour un produit
        qui à l'origine tournait sur Unix.

        Je crois surtout qu'au moment de l'écriture
        du code de CATIA V5, D.S. et IBM n'ont pas
        pris l'alternative libre au serieux façe à la
        facilité d'utilisation de MS Windows.
        • [^] # Re: Oui ! Mais...

          Posté par . Évalué à 1.

          je pense que le code doit etre ansi

          il ne veulent pas supporter catia sous linux vu le nombre reduit de licence potentielles
          au vu du prix de la lincence catia le prix de la licence NT est negligeable.d'autant plus que ce prix est camouflé a l'interieur du prix du materiel.
          ptc a le meme discours avec ptc: pro engineer (vraiment plus marque unix que catia) a et porte sous linux apres une petition.
          c'est assez dommageable pour la securite d'EADS qui utilise ce logiciel en interne de maniere importante
          surtout que la meilleure gestionmemoire de linux permettrait d'avoir des performances convenables avec du materiel meilleur marche....

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.